POLARISATION DE LA LUMIÈRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POLARISATION DE LA LUMIÈRE"

Transcription

1 TRAVAUX PRATIQUES POLARISATION DE LA LUMIÈRE Cette séance de travaux pratiques propose quelques expériences sur l étude et la manipulation de la polarisation d un faisceau. Ces expériences se concentrent pour l essentiel sur la polarisation linéaire. I Polariseurs, loi de Malus Un He-Ne à (rouge) est monté sur un banc optique. Son faisceau est parallèle au banc et frappe la surface sensible d un à photodiode, dont la tension fournie en sortie est proportionnelle à la puissance lumineuse qu il reçoit. Pour des mesures valables, on veillera que le ne sature pas : la sortie ne doit pas approcher les 9V de la tension d alimentation (pile interne au boîtier). Interposer deux s (polaroïds) l un à la suite de l autre sur le faisceau, en incidence normale. La lumière qui traverse un polaroïd en sort polarisée linéairement : en tout point du faisceau, le champ électrique optique oscille suivant la direction passante du polaroïd, transversalement à la direction de propagation. Le premier polaroïd sur le faisceau est usuellement dénommé "", le second "". Observer à l oscilloscope la puissance lumineuse détectée tout en tournant le (ou l ) dans son plan. Mesurer le taux de transmission de l lorsqu il est passant. Estimer son taux de transmission lorsqu il est croisé avec le. (On prendra garde à la lumière de fond : le signal fourni par le n est pas nul quand on obture le faisceau.) Relever le signal en tension mesuré par le pour quelques (< 10) positions angulaires de l. Vérifier graphiquement la loi de Malus : P L cos 2, où est l angle entre les directions passantes des deux polaroïds (attention au signal de fond). II Création d une polarisation linéaire Un faisceau lumineux est polarisé linéairement après qu il a traversé un polaroïd (cf. I). On examine ici deux autres possibilités de création d une polarisation linéaire. II.1 Cristal anisotrope Envoyer le faisceau de l He-Ne rouge directement sur un. Repérer la position du spot lumineux. Interposer en incidence normale le cristal déplaceur polarisant ; en 1/5

2 déplaçant l, vérifier qu émergent deux faisceaux parallèles entre eux ; préciser la position des spots observés, lorsque le cristal est tourné continûment autour du faisceau lumineux incident. déplaceur polarisant Analyser avec un polaroïd la polarisation des faisceaux émergeant du déplaceur polarisant. Tracer sur un schéma les directions de polarisation des spots lumineux, en faisant figurer la ligne qui passe par les spots observés à l. Vérifier que ce schéma tourne en même temps que le déplaceur polarisant autour de l axe du faisceau incident. Ôter le polaroïd et le placer avant le déplaceur polarisant. Expliquer les observations que l on peut faire sur l lorsque le polaroïd est tourné dans son plan. Conclure sur l utilité du déplaceur polarisant. II.2 Réflexion à l incidence de Brewster Placer une de verre (indice de réfraction n 1,5) sur un support, de façon à envoyer le faisceau réfléchi vers le mur (et non vers soi ni vers autrui). Régler l incidence du faisceau sur la à peu près à l angle de Brewster i B tel que tgi B = n. de verre Introduire un polaroïd sur le faisceau incident. Le tourner dans son plan et repérer sa position pour laquelle le faisceau réfléchi est éteint (retoucher l orientation de la ). Identifier et repérer la direction passante du polaroïd utilisé. Ôter le polaroïd et le placer de façon à analyser le faisceau réfléchi. Repérer sa position pour laquelle le faisceau réfléchi est éteint. Conclure. Installer ensuite un empilement de s de verre à la place de la unique, de façon que le faisceau incident soit à l angle d incidence de Brewster. Analyser le faisceau transmis avec un polaroïd. Expliquer la structure spatiale et en polarisation des faisceaux transmis et réfléchis. III Rotation d une polarisation linéaire III.1 Activité optique Installer sur le faisceau un et un en position croisée (le spot sur l d observation est éteint). Placer une à pouvoir rotatoire entre eux, en incidence normale ; que se passe-t-il? Tourner l dans son plan en observant l ; en 2/5

3 déduire l effet de la sur la polarisation du faisceau. Examiner l influence d une rotation de la dans son plan, de son retournement ou de son inclinaison sur le faisceau. Interpréter. à activité Explorer le cas où l on place une deuxième, identique à la première, après le. Conclure sur l utilité de telles s. Mesurer la rotation de la polarisation, due à la présence d une après le, pour les longueurs d onde o fournies par les s He-Ne rouge, jaune et vert. 2 Vérifier la loi 1/ 0 (valable pour le quartz). III.2 Lame demi-onde Réinstaller si besoin le He-Ne rouge sur le banc. Placer, en incidence normale, une demi-onde à entre et croisés. Tourner la dans son plan tout en observant le spot sur l. Repérer les positions angulaires de la pour lesquelles elle est sans effet sur la polarisation de la lumière linéaire qui la traverse. Interpréter. demi-onde À partir de l une de ces positions angulaires, tourner la d un angle 1 (10, par exemple) et mesurer avec l la rotation 2 correspondante de la polarisation linéaire émergente. Varier 1 et tracer, pour quelques (< 10) points, 2 en fonction de 1 ; quelle relation simple lie 1 et 2? Quelle est l utilité d une telle optique? IV Évolution de la polarisation au cours de la propagation dans un milieux biréfringent barreau de plexiglas Faire passer le faisceau rouge dans un barreau cylindrique de plexiglas, le long de son axe de symétrie cylindrique. Installer et en positions verticale et horizontale, respectivement, de part et d autre du cylindre. Tourner le barreau autour de son axe, tout en observant le spot sur l. Observer les positions angulaires pour lesquelles le barreau est sans effet sur la polarisation de la lumière linéaire qui le traverse. Conclusion? 3/5

4 Pour l une de ces positions angulaires du barreau, observer la lumière diffusée dans une direction à 90 du faisceau. (Cette diffusion provient des inhomogénéités structurales du barreau : le milieu n est pas cristallin, il est amorphe.) On pourra s aider d un papier noir disposé derrière le barreau. Vérifier que l intensité de la lumière diffusée dépend de l angle entre la direction de polarisation linéaire du faisceau et la direction d observation ; dans quelle direction a-t-on un maximum de diffusion? une diffusion nulle? Dans une direction où la lumière diffusée est maximale, analyser cette lumière avec un polaroïd. Préciser la direction de polarisation de la lumière diffusée. Tourner le barreau de 45 environ autour de son axe. Décrire le phénomène observé sur la lumière diffusée. En quels lieux à l intérieur du barreau la polarisation est-elle linéaire? Préciser sa direction. Vérifier qu un maximum de diffusion observé horizontalement, correspond à une diffusion nulle observée verticalement, et vice versa. Interpréter. Mesurer la période spatiale a du phénomène observé le long du barreau, aussi précisément que possible. En déduire la valeur de la biréfringence n 2 n 1, différence entre les indices de réfraction propres du barreau, sachant que n 2 n 1 = o /a (relation que l on retrouvera, en dehors de la salle de TP). Quel type de optique obtiendrait-on si l on prenait un tronçon de longueur a/2 du barreau? de longueur a/4? V Mesure de la biréfringence d une inconnue Installer et en position croisée. Placer entre eux une quart d onde à, et l orienter de façon à aligner ses axes neutres avec les directions passantes des et. Ôter la. La remplacer par la à mesurer. Installer ses axes neutres à 45 des directions passantes des et. (La polarisation sortant de la est alors elliptique, avec des axes principaux alignés avec ceux du ; le justifier, si besoin en dehors de la salle de TP.) Installer la entre la à mesurer et l, dans l orientation angulaire précédemment fixée. (La polarisation après la est linéaire ; le justifier.) inconnue Tourner l d un angle, inférieur à un quart de tour dans un sens ou dans l autre, de façon à obtenir l extinction du faisceau émergent. En déduire le déphasage = ±2 (relation à retrouver) entre les deux modes propres de propagation au travers de la. Nota : Il n est possible de déterminer le signe de ( < ) que lorsque les axes rapide et lent de la sont préalablement repérés (ce qui n est pas le cas ici). 4/5

5 VI Création d une polarisation circulaire Sur le banc optique, envoyer le faisceau du He-Ne rouge sur le. Placer une à entre et croisés. Tourner la dans son plan tout en observant la puissance détectée. Relever les positions angulaires pour lesquelles la est sans effet sur la polarisation de la lumière linéaire qui la traverse. À partir de l une de ces positions, tourner la de 45. (La polarisation émergeant alors de la est circulaire : en un point quelconque du faisceau émergent, le champ électrique optique tourne autour de l axe du faisceau à la fréquence optique, en conservant un module constant.) Observer la puissance lumineuse mesurée par le lorsque l est tourné dans son plan. Interpréter. Installer une seconde immédiatement après la première, leurs axes neutres étant alignés ; quelle est la polarisation émergente? Tourner ensuite la seconde de 90 ; que devient la polarisation émergente? Interpréter. VII Création d une polarisation elliptique Sur le banc optique, envoyer le faisceau du He-Ne rouge sur le. Placer une à entre et croisés. Tourner la dans son plan tout en observant la puissance détectée. Relever les positions angulaires pour lesquelles la est sans effet sur la polarisation de la lumière linéaire qui la traverse. Faire de même avec une seconde. À partir de l une de ces positions particulières, tourner la utilisée d un angle faible (5, par ex.). Tourner l pour repérer les directions des axes principaux de la polarisation elliptique ainsi fabriquée. Ces directions sont-elles bien celles attendues? Placer la seconde après la première, avec ses lignes neutres alignées suivant les directions principales de la polarisation elliptique. Quelle est la polarisation émergeant de la seconde? Le vérifier avec l. 5/5

TP 1 Polarisation et biréfringence

TP 1 Polarisation et biréfringence TP 1 Polarisation et biréfringence PARTIE THEORIQUE I.1 Filtres polarisants rectilignes : polaroïds et prisme de Glan On utilisera un filtre polarisant soit pour créer une polarisation rectiligne (on appellera

Plus en détail

1.1 Description d'une onde électromagnétique plane harmonique

1.1 Description d'une onde électromagnétique plane harmonique 1 Rappels théoriques Les états de polarisation de la lumière 1.1 Description d'une onde électromagnétique plane harmonique Le champ électrique d'une onde plane harmonique en un point M au cours du temps

Plus en détail

P O L A R I S AT I O N

P O L A R I S AT I O N P O L A R I S AT I O N P o l a r i s e u r d e P r e c i s i o n e n v e r r e Plébiscité par ses utilisateurs Athermiques, ces polariseurs peuvent être exposés à des faisceaux intenses. La monture à bille

Plus en détail

3 Polarisation. 3.1 Introduction. 3.2 Détection et mesure de la polarisation OPTIQUE 1 OPTIQUE

3 Polarisation. 3.1 Introduction. 3.2 Détection et mesure de la polarisation OPTIQUE 1 OPTIQUE OPTIQUE 1 OPTIQUE 3 Polarisation 3.1 Introduction La théorie n est pas donnée dans ce chapitre. Il vous faudra donc l étudier avant de faire l expérience. References Hecht et Zajac, Optics page 219 Fowles,

Plus en détail

TP : Polarisation. Le but de ce TP est d'analyser la polarisation de la lumière et de mettre en évidence quelques phénomènes qui peuvent la modifier.

TP : Polarisation. Le but de ce TP est d'analyser la polarisation de la lumière et de mettre en évidence quelques phénomènes qui peuvent la modifier. TP : Polarisation Le but de ce TP est d'analyser la polarisation de la lumière et de mettre en évidence quelques phénomènes qui peuvent la modifier. I. Rappels sur la polarisation 1. Définition La polarisation

Plus en détail

TP Cours : Polarisation rectiligne de la lumière

TP Cours : Polarisation rectiligne de la lumière TP Cours : Polarisation rectiligne de la lumière Les ondes lumineuses sont des ondes électromagnétiques vectorielles. Certains systèmes physiques, comme par exemple les lunettes de soleil polarisantes,

Plus en détail

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation Benjamin Frere & Pierre-Xavier Marique ème candidature en sciences physiques, Université de Liège Année académique 003-004 1 1 Objectifs Le but de cette

Plus en détail

Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique. Polarisation I

Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique. Polarisation I Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques NS Physique Polarisation I FRANCON : Vibrations lumineuses, p. 240 à 256 MATHIU : Optique, tome I, p. 93 à 121 et 261 à 283 BRUHAT-KASTLR : Optique, 170

Plus en détail

1 TP : Polarisation Sciences Physiques MP. TP : Polarisation.

1 TP : Polarisation Sciences Physiques MP. TP : Polarisation. 1 TP : Polarisation Sciences Phsiques MP TP : Polarisation. L étude s effectuera pour les ondes électromagnétiques dans le domaine visible. l ensemble des phénomènes que nous allons aborder est la conséquence

Plus en détail

Propriétés optiques Sujet 1

Propriétés optiques Sujet 1 Sujet 1 Thème : retrouver les axes neutres d une lame. On prend du saphir, matériau anisotrope de structure hexagonale. Question 1 : Ce matériau est uniaxe négatif avec l axe optique orienté selon l axe

Plus en détail

PHYSIQUE I. Partie I - Phénomène de polarisation de la lumière

PHYSIQUE I. Partie I - Phénomène de polarisation de la lumière PHYSIQUE I Le problème s intéresse à différents aspects de la polarisation de la lumière Les applications de ces phénomènes sont multiples et les dispositifs associés sont des composants de base dans les

Plus en détail

Lunettes 3D devant un écran d ordinateur portable à cristaux liquides non réciprocité entre les deux sens d utilisation des lunettes

Lunettes 3D devant un écran d ordinateur portable à cristaux liquides non réciprocité entre les deux sens d utilisation des lunettes Composants et dispositifs Expériences présentées en cours Lunettes 3D devant un écran d ordinateur portable à cristaux liquides non réciprocité entre les deux sens d utilisation des lunettes Propagation

Plus en détail

POLARISATION DE LA LUMIÈRE.

POLARISATION DE LA LUMIÈRE. POLARISATION D LA LUMIÈR. POLARISATION D LA LUMIÈR. Objectifs Connaître la structure transverse d une onde électromagnétique. Savoir écrire le champ électrique associé à une onde plane progressive. Relier

Plus en détail

Travaux Pratiques d Optique

Travaux Pratiques d Optique Travaux Pratiques d Optique Polarisation Préparation des TPs 1 1 Polarisation : notions de base 3 2 Mesures de biréfringence 17 3 Polarimètre à analyseur tournant 25 4 Etude d un modulateur électro-optique

Plus en détail

Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display)

Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display) Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display) La partie A décrit la structure et le fonctionnement d une cellule LCD. La partie B décrit le dispositif d étude et les observations

Plus en détail

Ludovic Grossard. Chapitre VI Polarisation de la lumière. Chapitre VI. Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges

Ludovic Grossard. Chapitre VI Polarisation de la lumière. Chapitre VI. Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges Chapitre VI Polarisation de la lumière Ludovic Grossard Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges 1 Dénition 2 Types de polarisation 3 Polariseurs / analyseurs 4 Les lames de

Plus en détail

CELLULE DE POCKELS : MESURE DU DEPHASAGE

CELLULE DE POCKELS : MESURE DU DEPHASAGE CELLULE DE POCKELS : MESURE DU DEPHASAGE Durée : 3H. Ce T.P. comporte 5 pages. 1. MATERIEL / LOGICIELS / DOCUMENTATION Laser He-Ne polarisé - Polariseurs - Lame /4 - Puissancemètre - Cellule de Pockels

Plus en détail

E - Application de la spectrométrie à l étude des couleurs interférentielles spectres cannelés

E - Application de la spectrométrie à l étude des couleurs interférentielles spectres cannelés E - Application de la spectrométrie à l étude des couleurs interférentielles spectres cannelés Nous allons voir ici différentes expériences où l utilisation d un spectromètre à CCD permet de réaliser des

Plus en détail

E et B sont : Une onde électromagnétique peut être représentée comme la superposition d un champ électrique E et d un champ magnétique B.

E et B sont : Une onde électromagnétique peut être représentée comme la superposition d un champ électrique E et d un champ magnétique B. La polarisation 1 Une onde électromagnétique peut être représentée comme la superposition d un champ électrique E et d un champ magnétique B. E et B sont : perpendiculaires à la direction de propagation;

Plus en détail

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre TP fibres optiques Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 810 nm est puissante (50 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des yeux, vous

Plus en détail

TP cristaux liquides

TP cristaux liquides TP cristaux liquides Master pro Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Phénomènes de polarisation de la lumière: Étude d un afficheur à cristaux liquides Année 2008 2009 Le but de ce TP est de comprendre

Plus en détail

Collection pour l étude de la lumière polarisée

Collection pour l étude de la lumière polarisée Collection pour l étude de la lumière polarisée OP 1610 10005 Mode d emploi Version 02 Lumière polarisée Les expériences qui sont proposées décrivent les moyens de produire de la lumière polarisée. Elles

Plus en détail

Corrigés de la séance 16 Chap 27: Optique ondulatoire

Corrigés de la séance 16 Chap 27: Optique ondulatoire Corrigés de la séance 16 Chap 27: Optique ondulatoire Questions pour réfléchir : Q. p.10. Une onde de lumière naturelle tombe sur une vitre plate sous un angle de 5 o. Décrivez l état de polarisation du

Plus en détail

Des lunettes trois D pour le confiseur

Des lunettes trois D pour le confiseur Partie A Des lunettes trois D pour le confiseur La cuisine pour s approprier la polarimétrie Ou comprendre la polarisation de la lumière grâce à la cuisine. Un écran, des lunettes pour connaître les sucres.

Plus en détail

1 Rappels sur les champs électriques

1 Rappels sur les champs électriques Rappels sur les champs électriques. Cadre de l étude On considère un diélectrique homogène ie ayant les mêmes propriétés dans tout le volume). On note E le champ électrique global et D le champ excitation

Plus en détail

Master 1 Physique----Université de Cergy-Pontoise. Effet Kerr EFFET KERR. B. AMANA, Ch. RICHTER et O. HECKMANN

Master 1 Physique----Université de Cergy-Pontoise. Effet Kerr EFFET KERR. B. AMANA, Ch. RICHTER et O. HECKMANN EFFET KERR B. AMANA, Ch. RICHTER et O. HECKMANN 1 I-Théorie de l effet Kerr L effet Kerr (1875) est un phénomène électro-optique de biréfringence artificielle. Certains milieux, ordinairement non-biréfringents,

Plus en détail

ETUDE ELEMENTAIRE DE LA LUMIERE POLARISEE

ETUDE ELEMENTAIRE DE LA LUMIERE POLARISEE TUD LMNTAIR D LA LUMIR LARIS ARTI THRIQU 1 - Les différentes sortes de vibrations lumineuses 1.1 - Lumière naturelle et lumière polarisée rectilignement Une onde lumineuse est une onde électromagnétique

Plus en détail

Vélocimétrie laser à effet Doppler

Vélocimétrie laser à effet Doppler N 782 BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 571 par Laurence PONCET Lycée A. de Tocqueville - 50100 Cherbourg 1. PRINCIPE La vélocimétrie laser à effet Doppler est basée sur le décalage de la fréquence de

Plus en détail

FSAB1203 Réflexion et réfraction - exercices S4

FSAB1203 Réflexion et réfraction - exercices S4 FSAB1203 Réflexion et réfraction - exercices S4 Les solutions de ces exercices sont reprises sur le site web de FSAB1203. Ne consultez les solutions qu après avoir tenté sérieusement de résoudre l exercice.

Plus en détail

1- Propriétés de la lumière et indice de réfraction. Le microscope polarisant

1- Propriétés de la lumière et indice de réfraction. Le microscope polarisant CHABOU Moulley Charaf Ecole Nationale Polytechnique Département Génie Minier Cours - - 1- Propriétés de la lumière et indice de réfraction. Le microscope polarisant 1.1. Généralités sur la lumière La lumière

Plus en détail

Une fois la lunette réglée, escamotez le miroir semi-rééchissant. Corrigez l'horizontalité de la lunette si nécessaire

Une fois la lunette réglée, escamotez le miroir semi-rééchissant. Corrigez l'horizontalité de la lunette si nécessaire TP 06 - Spectroscope à réseau Comment analyser la lumière émise par une source? 1 Principe et réglages du spectrogoniomètre à lunette autocollimatrice Figure 1: Goniomètre Le goniomètre est un appareil

Plus en détail

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes.

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes. III TP 3 : Intérférences à deux ondes dans le domaine hyperfréquence. 22 Introduction Le but de ce TP est d étudier le phénomène d interférences dans le domaine des ondes hyperfréquences 2. Il s agit donc

Plus en détail

FICHE D'EXPERIENCE : CELLULE A EFFET POCKELS

FICHE D'EXPERIENCE : CELLULE A EFFET POCKELS FICHE D'EXPERIENCE : CELLULE A EFFET POCKELS I/ Matériel laser He-Ne (O.15) 2 polariseurs cellule de Pockels 2 boîtiers servant à l'alimentation : un boîtier HT et un pour la modulation (O.31) câbles BNC

Plus en détail

Optique géométrique et physique

Optique géométrique et physique J.Hormière / 2 Optique géométrique et physique I Un objectif de distance focale f 320 mm est constitué par un doublet (L, L 2 ) de formule 8, 5, 4 (f 8a, e 5a, f 2 4a). La lumière rencontre d abord la

Plus en détail

Fiche cours. Polarisation de la lumière, polarimétrie 15/11/2007 STL BGB

Fiche cours. Polarisation de la lumière, polarimétrie 15/11/2007 STL BGB En 1808, Malus découvre que la lumière du Soleil subit une modification d état lors d une réflexion sur une surface de verre. Cette modification constitue le phénomène de polarisation de la lumière. 1.

Plus en détail

Polarisation de la lumière

Polarisation de la lumière Polarisation de la lumière Mise en évidence : L'étude de la polarisation de la lumière va permettre de déterminer l'orientation du vecteur champ électrique par rapport à la direction de propagation. On

Plus en détail

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences E.N.S. de Cachan Département E.E.A. M2 FE 3 e année Physique appliquée 2011-2012 TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences Exercice n o 1 : Interférences à deux ondes, conditions de cohérence

Plus en détail

Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son.

Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son. TP 9 Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son. 9.1 Introduction Émise par un corps, réfléchie par une surface, rétrodiffusée ou encore modulée à diverses fréquences,

Plus en détail

TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013

TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013 FACULTE De PHARMACIE TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013 Optique 1 Pr Mariano-Goulart Séance préparée par Inès BOULGHALEGH, Hélène GUEBOURG DEMANEUF, Karim HACHEM, Jeff VAUTRIN

Plus en détail

LASER A SEMI-CONDUCTEUR (DIODE LASER).

LASER A SEMI-CONDUCTEUR (DIODE LASER). LASER A SEMI-CONDUCTEUR (DIODE LASER). I-THEORIE I - 1 Spécificité du laser à semi-conducteur. La faisabilité d'une émission laser au sein d'un semi-conducteur fut démontrée expérimentalement dans l'arséniure

Plus en détail

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser TP vélocimétrie Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité ATTENTION : le faisceau du Hélium-Néon utilisé dans cette salle est puissant (supérieur à 15 mw). Il est dangereux et peuvent provoquer des

Plus en détail

EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction

EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction O21 Interféromètre de Michelson On raisonne sur l interféromètre de Michelson réglé de telle sorte que l on observe des anneaux avec une source étendue.

Plus en détail

FSAB1203 - Physique 3 Partie "Ondes"

FSAB1203 - Physique 3 Partie Ondes FSAB13 - Physique 3 Partie "Ondes" Module S4 Polarisation, réflexion, réfraction Matière traitée dans le 4ème module d'apprentissage de physique 3 1. Concept de polarisation d'une onde transverse (électromagnétique,

Plus en détail

Marwan Brouche Ecole Supérieure d Ingénieurs de Beyrouth, LIBAN 2010-2011. Force centrifuge

Marwan Brouche Ecole Supérieure d Ingénieurs de Beyrouth, LIBAN 2010-2011. Force centrifuge Force centrifuge I- Introduction Dans ce TP, nous étudions la force centrifuge exerçant sur un corps, résultant de la rotation autour d un axe défini. Dans un premier temps, l étude de la force en fonction

Plus en détail

Travaux Pratiques d Optique Intégrée Caractérisation de Circuits Optiques Intégrés

Travaux Pratiques d Optique Intégrée Caractérisation de Circuits Optiques Intégrés Caractérisation de Circuits Optiques Intégrés ATTENTION : SOYEZ DELICAT!! LE MATERIEL EST FRAGILE ET TOUTE DEGRADATION ENTRAINERA UNE NOTE ELIMINATOIRE. Principe de mesure : Un signal lumineux en provenance

Plus en détail

Phénomènes vibratoires et optique

Phénomènes vibratoires et optique Travaux dirigés Phénomènes vibratoires et optique K. F. Ren L3 IUP ME 2015 1 Oscillations 1.1 Etude d un oscillateur harmonique Un oscillateur harmonique est décrit par l équation : u(t) = 0, 4 cos(5πt

Plus en détail

Polarisation des ondes lumineuses

Polarisation des ondes lumineuses 1 Cours Sciences Phsiques MP Polarisation des ondes lumineuses L onde lumineuse est caractérisée par deu grandeurs vectorielles : son champ électrique E et son champ magnétique B. Le contete de ce cours

Plus en détail

1 Réflexion et réfraction

1 Réflexion et réfraction 1 Réflexion et réfraction 1.1 Rappel sur la propagation dans les milieux linéaires isotropes Equations de Maxwell dans les milieux Dans un milieu diélectrique sans charges libres (ni courants libres) les

Plus en détail

Système d éclairage directionnel d Espace IV

Système d éclairage directionnel d Espace IV Système d éclairage directionnel d Espace IV 1. PRESENTATION DE L EPREUVE 1.1. Objectifs de l épreuve L objectif de l épreuve est d analyser les performances du système d éclairage directionnel d Espace

Plus en détail

Devoir Surveillé n 3

Devoir Surveillé n 3 Devoir Surveillé n 3 Les candidat(e)s veilleront à exposer leurs réponses avec clarté et rigueur, rédiger avec soin dans un français correct et reporter dans la marge les numéros des questions traitées.

Plus en détail

1 Chemin d un faisceau lumineux

1 Chemin d un faisceau lumineux TD P3 Optique Lentilles sphériques minces Savoir-faire travaillés dans les exercices d application Savoir construire la marche d un rayon lumineux quelconque. Ex. 1 Démontrer la relation de conjugaison

Plus en détail

Polarisation Polarization (Adj polarized) le 20/04/2008

Polarisation Polarization (Adj polarized) le 20/04/2008 Polarisation Polarization (Adj polarized) le 20/04/2008 Lumière non polarisée : La polarisation est un phénomène provenant du caractère ondulatoire de la lumière. La lumière est une onde, c'est à dire

Plus en détail

Les capteurs de position

Les capteurs de position Page 1 Les capteurs de position I/ Introduction Les capteurs de positions sont les capteurs les plus répandus dans les automatismes. Ils sont utilisés pour détecter: la position précise d'un objet la présence

Plus en détail

Polarisation de la lumière

Polarisation de la lumière Polarisation de la lumière lumière polarisée linéairement circulairement Notre œil ne perçoit pas la polarisation de la lumière, contrairement à bcp d animaux (abeilles, pigeons..). 1 Les polariseurs :

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS I DEFINITIONS 1 Exemple E x O X B V Le potentiomètre convertit une grandeur d entrée mécanique, la distance x en une grandeur de sortie électrique, la tension

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 3

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 3 TRVUX DIRIGÉS DE O 3 Exercice : Constructions graphiques Pour chacune des figures, déterminer la position de l objet ou de son image par la lentille mince. Les points situés sur l axe optique sont les

Plus en détail

Optique : expériences de base

Optique : expériences de base Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique Optique : expériences de base Sextant, Optique expérimentale 1 I) Sources lumineuses 1) Sources thermiques Elles ont un spectre continu dont

Plus en détail

Optique géométrique Chapitre 2 : Les lentilles sphériques minces Document de cours

Optique géométrique Chapitre 2 : Les lentilles sphériques minces Document de cours Optique géométrique Chapitre 2 : Les lentilles sphériques minces Document de cours Plan du chapitre : I. Présentation et conditions d utilisation 1. Définitions 2. Types de lentilles minces 3. Conditions

Plus en détail

TD16 Machine synchrone et MCC

TD16 Machine synchrone et MCC TD16 Machine synchrone et MCC 161 Machine synchrone simpliste A Travaux Dirigés Un aimant cylindrique allongé peut tourner autour de l'axe passant par son centre et perpendiculaire à son moment magnétique.

Plus en détail

OSCILLOSCOPE. Présentation Altitude Tracé. Leçon + ex n 3 page 207 + ex n 18 page 226 chapitre 13 page 198

OSCILLOSCOPE. Présentation Altitude Tracé. Leçon + ex n 3 page 207 + ex n 18 page 226 chapitre 13 page 198 Date: Séquence n OSCILLOSCOPE Présentation Altitude Tracé Leçon + ex n 3 page 207 + ex n 18 page 226 chapitre 13 page 198 Présentation Présentation Présentation Fiche méthode page 247 Présentation Fiche

Plus en détail

2. Expérience 2 : Situation: Kévin observe un poisson. Pourtant il commet une erreur en indiquant la position du poisson. Expliquer ce phénomène.

2. Expérience 2 : Situation: Kévin observe un poisson. Pourtant il commet une erreur en indiquant la position du poisson. Expliquer ce phénomène. TP 14 LA REFRACTION DE LA LUMIERE. INTRODUCTION : La lumière émise par une source lumineuse et qui se propage dans l'espace s'appelle un faisceau lumineux. Un faisceau lumineux est composé de rayons lumineux

Plus en détail

TP4 : LCD et modulation électro-optique

TP4 : LCD et modulation électro-optique TP4 : LCD et modulation électro-optique Licence Professionnelle Optronique Plate-forme optique ufr de physique Avertissement Sécurité : Les lasers utilisés en tp sont de classe ii ou iiia. Diriger toujours

Plus en détail

Propriétés optiques des matériaux : absorption, réflexion, réfraction, dispersion

Propriétés optiques des matériaux : absorption, réflexion, réfraction, dispersion Propriétés optiques des matériaux : absorption, réflexion, réfraction, dispersion Les matériaux utilisés pour réaliser des composants optiques sont ± absorbants (pertes énergétiques selon le trajet Flux

Plus en détail

Etude, réalisation et caractérisation de résonateurs à ondes élastiques de surface - Application à un capteur de température et de pression -

Etude, réalisation et caractérisation de résonateurs à ondes élastiques de surface - Application à un capteur de température et de pression - Etude, réalisation et caractérisation de résonateurs à ondes élastiques de surface - Application à un capteur de température et de pression - Ali Soltani 1, Abdelkrim Talbi, Jean-Claude Tricot, H. Happy

Plus en détail

1) Sources de lumières

1) Sources de lumières TP COURS OPTIQUE GEOMETRIQUE Lycée F.BUISSON PTSI CONNAISSANCE DE BASES EN OPTIQUE GEOMETRIQUE 1) Sources de lumières 1-1) Sources à spectre de raies ou spectre discontinu Ces sources émettent un spectre

Plus en détail

TP oeil et lunette astronomique

TP oeil et lunette astronomique TP oeil et lunette astronomique 1 Description de l oeil L oeil est l organe de la vision ; il peut observer directement des objets ou bien examiner les images données par des systèmes optiques ; son rôle

Plus en détail

Séries de TD 1 (Chapitre 1 : Généralités sur les TIC)

Séries de TD 1 (Chapitre 1 : Généralités sur les TIC) Séries de 1 (Chapitre 1 : Généralités sur les TIC) Exercice 1 : Les Technologies d'information et de la communication (TIC) représente l'ensemble des moyens ou équipements (matériels et logiciels ou programmes)

Plus en détail

Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer?

Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer? Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer? www.digital-photography-tips.net/stay_focussed-newsletter-march-2013.html

Plus en détail

LA 90L / LA 180L. Mode d emploi

LA 90L / LA 180L. Mode d emploi L 90L / L 80L fr Mode d emploi L 80L 7 3a 5 6 4 3b 8 d b c b a a C L 80 L L 90 L D D >,8m > ft 90 Y Y m 3 3 ft E E E3 F Y D ± 5 D X D3 G,8m ft G G3 S > 5 m > 6 3 ft G4 G5 3 3 fr Mode d emploi Les STIL-L90L

Plus en détail

Communications Numériques par Fibre Optique

Communications Numériques par Fibre Optique Université Mohammed Premier École Nationale des Sciences Appliquées d Oujda Cours de la 5 ème Année : Cycle d Ingénieurs Module 5M4 Version 1.0 (Septembre 2009) Communications Numériques par Fibre Optique

Plus en détail

Laser à Cascade Quantique. génération du rayonnement THz par excitation optique des transitions inter-bandes

Laser à Cascade Quantique. génération du rayonnement THz par excitation optique des transitions inter-bandes Laser à Cascade Quantique étudié par spectroscopie THz ultrarapide, et génération du rayonnement THz par excitation optique des transitions inter-bandes Présentation : Simon SAWALLICH Date : Mercredi 14/04/2008

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.10

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.10 Page 1/5 BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.10 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 - une fiche

Plus en détail

Devoir 9 - Le 1er décembre - 4 heures

Devoir 9 - Le 1er décembre - 4 heures Devoir 9 - Le 1er décembre - 4 heures Le barème est sur 70 points dont 2 points pour la présentation Les questions Q13, Q14, Q17, Q33 et Q34 peuvent être laissées de coté dans un premier temps. Calculatrice

Plus en détail

Manuel d instruction. Niveau laser magnétique Torpedo Modèle no 40-0915

Manuel d instruction. Niveau laser magnétique Torpedo Modèle no 40-0915 7523H-French_Manuals 11/19/13 8:40 AM Page 1 Niveau laser magnétique Torpedo Modèle no 40-0915 Manuel d instruction Nous vous félicitons d avoir choisi ce niveau laser magnétique Torpedo. Nous vous suggérons

Plus en détail

Laboratoire d optique. TRAVAIL PRATIQUE No. 3A: Etude d un rétroprojecteur première partie. 1 But de l expérience. 2 Matériel et instrumentation

Laboratoire d optique. TRAVAIL PRATIQUE No. 3A: Etude d un rétroprojecteur première partie. 1 But de l expérience. 2 Matériel et instrumentation Doc. OPT-TP-03(4.0) Date : 1 nov 2010 TRAVAIL PRATIQUE No. 3A: première partie 1 But de l expérience Le but de ce TP, qui sera réalisé en deux parties, est de : 1. comprendre le fonctionnement optique

Plus en détail

Cours de physique appliqué Terminale STI électronique epix@fr.st. L optique (Chap 3)

Cours de physique appliqué Terminale STI électronique epix@fr.st. L optique (Chap 3) L optique (Chap 3)! Révisé et compris! Chapitre à retravaillé! Chapitre incompris 1. La lumière : La lumière est une onde électromagnétique, caractérisé par sa fréquence f. Les ondes électromagnétiques

Plus en détail

PHYSIQUE - MATHÉMATIQUES

PHYSIQUE - MATHÉMATIQUES SESSION 2013 SECOND CONCOURS ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PHYSIQUE - MATHÉMATIQUES Durée : 4 heures L usage des calculatrices de poche à alimentation autonome, sans imprimante et sans document d accompagnement

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image?

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image? TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 1 / 7 I- Perception des images. 1)- La perception. - Une image est destinée à être vue par l œil. La prise de vue,

Plus en détail

Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique

Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique But : «En comparant des images produites par un appareil photographique numérique, discuter l influence de la focale, de la durée

Plus en détail

Lycée Guez de Balzac Angoulême

Lycée Guez de Balzac Angoulême 1 Lycée Guez de Balzac Angoulême 2 Sommaire 1. Nature de la lumière 2. Polarisation par dichroïsme 3. Loi de Malus 4. Réalisation d un synthétiseur élémentaire à partir de la loi de Malus 5. Polarisation

Plus en détail

Interférométrie hétérodyne

Interférométrie hétérodyne Travaux pratiques de la valeur mixte NST103 du Cnam et du Mastère I U. Paris XIII 1 Interférométrie hétérodyne Matériel fourni Laser HeNe Melles Griot 5 mw à λ =632,8 nm; Modulateur acousto-optique Isomet

Plus en détail

Chapitre 3.10 La polarisation

Chapitre 3.10 La polarisation Chapitre 3. La polarisation La polarisation de l onde électromagnétique La lumière est une onde électromagnétique généralement transersale dont le champ électrique E et le champ magnétique oscillent perpendiculairement

Plus en détail

TP 12 Lecteur de code à barres

TP 12 Lecteur de code à barres option Photonique Mise en Œuvre D un Système GO2 - TP 2MOS Lecteur de code à barres TP 2 Lecteur de code à barres BTSGO2- Amos TP2 Lecteur de code à barres 202-203 Page sur 7 Dossier Sujet Présentation

Plus en détail

Division d amplitude. Retour au menu. 4.1 Interférences par des lames minces. 4.1.1 Présentation de l expérience

Division d amplitude. Retour au menu. 4.1 Interférences par des lames minces. 4.1.1 Présentation de l expérience Retour au menu Division d amplitude Dans le chapitre précédent nous avons vu comment traiter le problème de la superposition de deux ondes lumineuses issues d un même front d onde dont on en prélevait

Plus en détail

1 Introduction générale : spectre électromagnétique, lumière polarisée

1 Introduction générale : spectre électromagnétique, lumière polarisée Expérience n 12 Polarisation de la lumière Domaine: Optique, ondes électromagnétiques Lien avec le cours de Physique Générale: Cette expérience est liée aux chapitres suivants du cours de Physique Générale:

Plus en détail

TD : Lentilles minces

TD : Lentilles minces Questions de cours TD : Lentilles minces SP-Q Quelles sont les relations de conjugaison d une lentille Expressions du grandissement transversal SP-Q Comment construire le rayon émergent correspondant à

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques n 1 pour le 09-09-2015

Devoir de Sciences Physiques n 1 pour le 09-09-2015 1 DM1 Sciences Physiques MP 20152016 Devoir de Sciences Physiques n 1 pour le 09092015 Problème n o 1 Capteurs de proximité E3A PSI 2013 Les capteurs de proximité sont caractérisés par l absence de liaison

Plus en détail

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

Éléments de correction du TD

Éléments de correction du TD Septembre 011 Éléments de correction du TD Stéphane Blin Introduction Je donne ici les éléments de correction de la question - de la marche de potentiel, ainsi que les éléments de corrections pour les

Plus en détail

Pilotage d un Servomoteur via une Liaison Infrarouge

Pilotage d un Servomoteur via une Liaison Infrarouge Bureau d Étude d électronique Tronc Commun 1A :PET/PMP Pilotage d un Servomoteur via une Liaison Infrarouge Responsables : Fanny Poinsotte Nicolas Ruty Lien Chamilo : http ://chamilo2.grenet.fr/inp/ courses/phelmaa13pmcpel9

Plus en détail

ÉCOLE POLYTECHNIQUE Promotion 2009. CONTRÔLE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 Lundi 12 juillet 2010, durée : 2 heures

ÉCOLE POLYTECHNIQUE Promotion 2009. CONTRÔLE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 Lundi 12 juillet 2010, durée : 2 heures ÉCOE POYTECHNIQUE Promotion 2009 CONTRÔE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 undi 12 juillet 2010, durée : 2 heures Documents autorisés : cours, recueil de problèmes, copies des diapositives, notes de PC Indiquer

Plus en détail

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent PHYSIQUE Lampe à incandescence et bilans thermiques Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent IA - Détermination de la température du filament Le filament d une ampoule à incandescence est constitué

Plus en détail

CPGE MPSI Programme de khôlle. Programme de khôlle. - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique

CPGE MPSI Programme de khôlle. Programme de khôlle. - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique Programme de khôlle - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique 1. Savoir que la lumière est une onde électromagnétique, se propagent de manière omnidirectionnelle à partir d une

Plus en détail

Exercices sur les miroirs plans

Exercices sur les miroirs plans Exercices sur les miroirs plans 1 Concepts de base... Faire un commentaire pour chaque affirmation suivante : 1. Nous pouvons voir la lumière puisque nous pouvons visualiser un faisceau lumineux en dispersant

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 2 heures Sujet Lampe à incandescence et bilans thermiques...2 I.Lampe à incandescence en régime permanent...2 A.Détermination de la température

Plus en détail

Séance 7 : Les couleurs de polarisation

Séance 7 : Les couleurs de polarisation Séance 7 : Les couleurs de polarisation A. Notions théoriques sur la polarisation de la lumière (TD7a) 1. Introduction Les ondes électromagnétiques, qui constituent, dans le domaine des longueurs d onde

Plus en détail

Concours AVENIR 8 mai 2011 EPREUVE DE PHYSIQUE. DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES

Concours AVENIR 8 mai 2011 EPREUVE DE PHYSIQUE. DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES NOM :. PRENOM : NUMERO DE CANDIDAT :... EPREUVE DE PHYSIQUE DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES Lire attentivement les consignes afin de vous placer dans les meilleures conditions de réussite

Plus en détail

Activité expérimentale

Activité expérimentale STi2D STL Thème Santé Activité expérimentale Les dangers du laser pour les yeux THÈME du programme : SANTÉ Sous thème : prévention et soin. Type d activité : Activité documentaire (1,5h) Les dangers du

Plus en détail

Corps remorqué dans l eau

Corps remorqué dans l eau ACCUEIL Corps remorqué dans l eau Frédéric Elie, août 2007 La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures,

Plus en détail

ChapitreVI OPTIQUE NON LINEAIRE

ChapitreVI OPTIQUE NON LINEAIRE ChapitreVI OPTIQUE NON LINEAIRE 41 VI-1- INTRODUCTION Les sources lasers ont bouleversé les méthodes et les possibilités de la spectroscopie: leurs très grande monochromaticité a permis de résoudre des

Plus en détail