SOMMAIRE. TP "Avancés" TP "Classiques"

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE. TP "Avancés" TP "Classiques""

Transcription

1 CATALOGUE SPECIAL TRAVAUX PRATIQUES

2 SOMMAIRE TP "Avancés" Effet Pockels et Modulation Electro-Optique p.3 Effet et Modulation Acousto-Optique p.4 Caractéristiques Electriques et Optiques d une Diode Laser p.5 Etude d un LASER p.6 Telecom Optique WDM p.7 Transmission Optique p.8 Radiométrie et Photométrie p.9 Triangulation Laser p.9 Lecteur CD p.9 Lecteur Code Barre p.0 Vibromètre Laser p.0 Anémomètre Laser p.0 Fibre Optique p. Ellipsométrie : Principes et Applications p.2 Traitement Optique d Images et Reconnaissance de Formes p.3 Photographie de Speckle p.4 TP "Classiques" Diffraction et Interférences p.5 Anneaux de Newton p.6

3 Une documentation détaillée de chaque TP est téléchargeable sur notre site : TP "CLE EN MAIN" " C O M P R E N A N T : l ensemble des matériels nécessaires à la réalisation d expériences (Possibilité de ne commander qu une partie du matériel) un cours sur les thèmes abordés lors du TP un texte de TP permettant de guider et d évaluer le niveau de compréhension de l étudiant une notice de résultats et commentaires destinée à l enseignant une validation pédagogique et qualification des matériels une option d installation sur site et de formation des utilisateurs à un coût réduit Tous des documents sont fournis au format Word pour permettre à l enseignant de les modifier, les adapter et les utiliser en fonction de ses besoins. 2

4 T P : E F F E T P O C K E L S E T M O D U L A T I O N É L E C T R O - O P T I Q U E Ce produit a obtenu une médaille de Bronze dans la catégorie "nouveaux produits pédagogiques pour l enseignement supérieur" lors du Salon EDUCATEC (Paris - 999) Ref : TP/EO Banc optique prismatique ( m) avec jeu de pieds Cavalier standard pour banc prismatique 5 Cavalier à déplacement micrométrique 25mm Laser He-Ne 0,8 mw, polarisation linéaire Polariseur de précision avec monture rotative Lame demi-onde quartz avec monture rotative Lame quart d onde quartz avec monture rotative Modulateur EO / Cellule de Pockels (LiNbO 3 ) Alimentation de commande cellule de Pockels Détecteur amplifié à gain réglable Poste Radio Paire de Haut parleur Cours sur les thèmes abordés Texte de TP (étudiant) Notice de résultats et commentaires Polarisation de la lumière : rectiligne, elliptique, circulaire Polariseur, Loi de Malus Biréfringence naturelle Etude des lames retard de phase : λ/2 et λ/4 Changement de l état de polarisation de la lumière Biréfringence induite par un champ électrique Effet électro-optique linéaire, effet Pockels Tension demi-onde (V π ), fonction de transfert Modulation de polarisation, Modulation d amplitude Transmission optique de signaux : sinus, carré, audio Cristal de Niobate de Lithium (LiNbO 3 ) Mesures de coefficients électro-optiques Ce TP, récompensé lors de son lancement au salon Educatec (Paris - 999), a déjà été adopté par plus d une cinquantaine d établissements (Lycées, IUT, Universités, Ecoles d Ingénieurs, ). Un de ses atouts est qu il utilise une cellule de Pockels et une alimentation de commande spécifiquement conçues pour l enseignement, c est à dire sans sur-qualité ce qui lui permet d être économiquement attrayant! Ce TP offre la possibilité d étudier l effet électro-optique sous différents angles en fonction du niveau des étudiants et du programme de la formation. Enfin, les effets spectaculaires de ce TP en font un outil attractif de Promotion de la Physique lors de journées portes ouvertes ou de fête de la Sciences! 3

5 T P : E F F E T E T M O D U L A T I O N A C O U S T O - O P T I Q U E Ref : TP/AO Banc optique prismatique ( m) avec jeu de pieds Cavalier standard pour banc prismatique 4 Cavalier à réglage angulaire Laser He-Ne 0,8 mw, polarisation linéaire Polariseur de précision avec monture rotative Lame demi-onde quartz avec monture rotative Modulateur / Déflecteur acousto-optique (Bragg) Alimentation de commande cellule acousto-optique Support modulateur avec réglage horizontalité Détecteur amplifié à gain réglable Ecran numérique Ovisio Ecran blanc métallique avec face graduée Poste Radio Paire de Haut parleur Cours sur les thèmes abordés Texte de TP (étudiant) Notice de résultats et commentaires Cellule de Bragg (Raman-Nath sur demande), étude des faisceaux diffractés en fonction de la fréquence de l onde acoustique Détermination de l angle de diffraction, calcul du pas du réseau et du temps d accès Evaluation de la vitesse de l onde acoustique dans le matériau Mesure de l intensité de diffraction en fonction de la puissance de l onde acoustique Calcul du rendement de diffraction et de l absorption du milieu Etude de la modulation acousto-optique : application à l inscription et au transport d un signal audio Déflecteur acousto-optique : application à la projection et à l adressage optique L'effet acousto-optique concerne l'interaction entre une onde ultrasonore et une onde optique dans un milieu solide ou liquide. Les expériences proposées sont riches pédagogiquement puisqu'elles permettent non seulement d'étudier les différents phénomènes physiques intervenant lors de l'interaction acousto-optique mais aussi de proposer un aperçu des applications potentielles aussi bien en modulation d intensité qu en déflexion. Les mesures et observations peuvent être obtenues à l aide d un écran quadrillé ou d une photodiode mais également par le biais de l écran numérique Ovisio directement connecté à un ordinateur (logiciel d acquisition et de traitement fourni). Les systèmes acousto-optiques sont utilisés dans de nombreux domaines (imprimante laser, scanner, projection, laser impulsionnel, filtres accordables ). 4

6 T P : E T U D E D E S C A R A C T É R I S T I Q U E S É L E C T R O N I Q U E S E T O P T I Q U E S D U N E D I O D E L A S E R Ref : TP/DLAS Banc optique ( m) avec jeu de pieds Cavalier standard pour banc prismatique 3 Diode Laser (650 nm 7 mw) et son support Alimentation et Contrôleur T pour Diode Laser Porte objectif sur tige avec réglage X,Y =,5mm Objectif de microscope 0x / 0,2 Porte lame mince sur tige Réseau de diffraction (600 tr/mm) Polariseur avec monture rotative Mesureur de puissance laser portable Ecran numérique ovisio Ecran blanc quadrillé 200x200 mm Cours sur les thèmes abordés Texte de TP (étudiant) Notice de résultats et commentaires Courbe courant/tension d une diode laser Mesure de la puissance optique en fonction du courant de la photodiode interne de la diode (courant de moniteur) Calcul du taux de conversion (ma/mw) Courbe de puissance optique/courant d injection Calcul du rendement électrique-optique Détermination du seuil d oscillation Variation du seuil d oscillation avec la T Variation de la puissance optique avec la T Variation de longueur d onde avec le courant d alimentation et la T Mesure de la divergence du faisceau émis Mesure du taux de polarisation en fonction de la puissance optique Une diode laser est d un point de vue électronique une diode à semi-conducteur. Elle possède donc une caractéristique I LD = f (U LD ) (courant de la diode en fonction de la tension à ses bornes) de même allure qu une diode normale. Cette caractéristique présente donc un seuil au delà duquel le courant va pouvoir traverser la diode, puis une forte pente faisant augmenter rapidement le courant en fonction de la tension. Pour cela, et afin de contrôler efficacement la diode, il est d usage d alimenter la diode par un générateur de courant et non par un générateur de tension. Les techniques d alimentation des diodes lasers sont abordées dans ce TP, notamment par l utilisation d un contrôleur de diode laser. L étude des caractéristiques optiques est également menée par le biais d outil de visualisation performant. 5

7 T P : E T U D E D U N L A S E R Ref : TP/LAS Banc optique prismatique (2 m) avec jeu de pieds Cavalier standard pour banc prismatique 4 Cavalier à déplacement micrométrique 25mm 2 Cavalier pour banc prismatique, platine 25 mm X, 40 mm Z Tube à plasma He-Ne 3,5 mw - polarisé Alimentation de laboratoire pour tube Laser Miroir de sortie semi-réfléchissant (f=45 cm) Monture de miroir avec 2 vis de réglage fin Diaphragme à iris sur tige Réglage et alignement d une cavité Laser via un miroir externe Méthode d autocollimation, cavité résonnante, effet Laser Etude des conditions de stabilité de la cavité Mesure de la puissance d émission Etude des propriétés géométriques : profil spatial, faisceau gaussien, col (w longueur de Rayleigh (Z r ), divergence Focalisation du faisceau laser par une lentille Support en Vé pour fixation tu laser 2 Polariseur Ecran blanc métallique, quadrillé Lentille (f=5 cm) et son support Mesureur de puissance portable Spectromètre USB avec fibres Webcam avec logiciel d acquisition et de traitement Documentation (texte de TP + notice de résultats) Etude des spectres du gaz Hélium-Néon et du rayonnement Laser, monochromaticité, luminescence Etude de la polarisation, mesure du taux de polarisation Observation des différents modes transverses Option : Etude des battements, modes longitudinaux, calcul précis de la longueur de la cavité Quelques résultats expérimentaux Expérience : "stabilité de la cavité" Expérience : "stabilité de cavité" Expérience : "spectre Laser" Expérience : "modes spatiaux" 6

8 T P : T É L É C O M O P T I Q U E M U L T I P L E X A G E E N L O N G U E U R D O N D E Ref : TP/WDM Banc magnétique 495x620mm Pied magnétique (élémentaire et haute stabilité) 2 Laser compact vert non polarisé 532 nm/3-5 mw Diode Laser rouge modulable 670 nm/3 mw Alimentation Diode Laser modulable Support Diode Laser modulable Polariseur de précision avec monture rotative 2 Lame quart d onde Mica avec monture rotative Dispositif de déplacement horizontal 3 Dispositif d ajustage XY 6 Anneau adaptateur 6 Modulateur EO / Cellule de Pockels (LiNbO 3 ) Alimentation de commande cellule de Pockels Coupleur fibré 50/50 achromatique connectorisé Connectique FC/PC pour fibre optique 3 Objectif de microscope 0/0,25 3 Réseau de diffraction (600 tr/mm) Support pour réseau de diffraction Système de détection amplifiée à gain réglable 2 Poste radio Paire de haut parleur Lecteur DVD Téléviseur couleur 35cm Cours sur les thèmes abordés Texte de TP (étudiant) Notice de résultats et commentaires Diode Laser, modulation directe d intensité Effet électro-optique optique linéaire, effet Pockels, modulation indirecte Modulation de polarisation, Modulation d amplitude Transmission optique de signaux : sinus, carré, audio Cristal de Niobate de Lithium (LiNbO 3 ), tension demi-onde (V π ) Mesures de coefficients électro-optiques optiques par différentes techniques Changement de l état de polarisation de la lumière Injection d un signal dans une fibre optique Etude d un coupleur fibré Multiplexage en longueur d onde (WDM) Démultiplexage, diffraction par un réseau Démodulation Transmission optique de signaux vidéo et audio Le multiplexage en longueur d onde consiste à transmettre dans un même conduit, une fibre optique, plusieurs canaux à différentes longueurs d onde, chacun d entre eux étant porteur d information. L objectif principal de ce TP est d aborder et d étudier les différentes parties d une liaison de télécommunication optique : de l inscription de signaux (vidéo, audio) sur deux porteuses optiques (rouge et verte) jusqu à leur réception, en passant par leur transport et leur détection. 7

9 T P : T R A N S M I S S I O N O P T I Q U E P A R M U L T I P L E X A G E Ref : TP/TOM Banc magnétique MagMax 495x620mm plastifié Cavalier magnétique standard 8 Cavalier magnétique à réglage fin latéral 2 Led haute luminosité connectorisée et précollimaté 2 Ensemble de composants et montures pour le multiplexage Fibre optique plastique de,5 m gainée et connectorisée Ensemble de composants et montures pour le multiplexage Fibre optique et télécoms optiques : Angle d ouverture, optimisation de l injection d une fibre Absorption, influence de la longueur de transmission Pertes de raccordement et d injection Méthodes de multiplexage et démultiplexage Calculs de bande passante théorique Architecture réseau optique Photodiode montée et connectorisée 2 Manuel complet des expériences et protocoles conseillés Compléments proposés : - "Optique" : spectromètre, source blanche, fibre, jeu de raccords - "Electronique" : Générateur de signaux, Oscilloscope - "Multimedia" : Radios, Haut parleurs - Optique traditionnelle : Diffraction par des réseaux Spectres de sources lumineuses Filtres colorés et filtre interférentiels Collimation, montage dispersifs en longueur d onde Electronique analogique : Adaptation et conformation de signaux Bande passante, fréquence de coupure Ensemble d expériences alliant une synthèse des techniques les plus pointues et une approche pédagogique simple et aisément compréhensible. En quelques heures d expérience, les notions fondamentales suivantes sont abordées et comprises : Transmission Optique d un signal, Multiplexage et démultiplexage de longueur d onde. Le système comprend une base fonctionnelle pouvant être complétée par deux ensembles optionnels afin de former un système de Travaux Pratiques modulaires pour des TP de 2 à 8 heures. 8

10 T P : P H O T O N I Q U E TP "Radiométrie et Photométrie" - corps noir - rayonnement thermique - lumière "froide" - sensibilité de l'œil humain - unités photométriques - lampe de calibration Cette série d'expériences permet de se familiariser avec les unités photométriques en vigueur. Différentes méthodes de calibration sont abordées et expliquées d'un point de vue théorique. Ref : TP/RPH TP "Triangulation Laser" - diode laser - détecteur sensible à la position - imagerie optique - mesure de distance - détecteur de présence La technique de triangulation est une technique bien connue de l'optique classique - particulièrement de la géodésie - pour mesurer des distances. La combinaison du laser avec cette technique classique permet d'ouvrir de nouveaux champs d'application pour la mesure de distance par laser. Ref : TP/TLAS TP "Lecteur CD" - diode laser - focalisation - détection de la lumière - système de contrôle du lecteur - signaux CD - structure des CD Dans cette expérience la détection des données, l'asservissement de la tête laser, les composants optiques et plus encore sont étudiés sur un lecteur CD ouvert. Des accès permettent d'étudier tous les sousensembles importants du lecteur. Les signaux électriques sont visualisés et interprétés via un oscilloscope. Ref : TP/CD 9

11 T P : P H O T O N I Q U E TP "Lecteur Code Barre" - types de code-barres - laser He-Ne - miroir polygonal rotatif - algorithme de lecture - reconnaissance de code-barres - photo-détecteurs Ref : TP/CB Le coeur de cette expérience est un miroir polygonal rotatif. Un faisceau laser réfléchi par le miroir rotatif balaye l'espace et forme une ligne. Lorsque le faisceau frappe un objet une partie plus ou moins importante de la lumière est renvoyée vers un détecteur. Dans le cas d'un code-barres la modulation de l'intensité réfléchie permet de remonter au code. TP "Vibromètre Laser" - laser à solide - galvo-scanner - scanner en boucle fermée - imagerie Ref : TP/VL Cette expérience permet de montrer comment générer un dessin arbitraire à partir d'un laser à solide et de deux scanners. Les deux scanners sont utilisés pour dévier le faisceau dans deux directions orthogonales et permettent de projeter une forme quelconque sur un écran. TP "Anémomètre Laser" - interférence à deux ondes - effet Doppler - diffusion de la lumière - mesures de vitesses - transformée de Fourier Ref : TP/AL Un anémomètre laser mesure la vitesse d'un fluide grâce à l'effet Doppler, un phénomène physique découvert par Christian Doppler en 842. L'anémomètre laser ne peut mesurer directement la vitesse d'un fluide, il utilise la lumière diffusée par les particules véhiculées dans le fluide. 0

12 T P : F I B R E O P T I Q U E Ref : TP/FO Banc optique prismatique (2 m) avec jeu de pieds Cavalier standard pour banc prismatique 3 Cavalier à translation X et Y 25mm 2 Cavalier à réglage vertical pour banc prismatique 2 Laser compact vert 3-5 mw non polarisé Adaptateur pour objectif de microscope Objectif de microscope 20X / 0,4 et 0X/0,25 3 Porte objectif sur tige Fibre optique 00/40 à gradient d indice (2m) Connecteur FC/PC pour fibre 2 Porte composant diamètre 40mm 2 Lanterne très haute luminosité 2V 75W Micromètre objet Support de micromètre Décalage d axe sur tige Polariseur avec monture rotative 2 Ecran blanc métallique avec une face quadrillée Mesureur de puissance laser portable Cours sur les thèmes abordés Texte de TP (étudiant) Notice de résultats et commentaires Mesures de base servant à caractériser une fibre optique Réglage et optimisation de l injection, mesure de pertes Détermination expérimentale de l ouverture numérique Calcul de l indice de la gaine Détermination expérimentale du profil d indice du cœur, profil parabolique d une fibre à gradient d indice Mesure du diamètre du cœur par méthode optique Calcul de la fréquence normalisée, du nombre de modes dans la fibre, de la longueur d onde de coupure Observation du comportement en lumière polarisée, dépolarisation par une fibre. Le but du TP proposé est d étudier différentes caractéristiques d une fibre optique sans avoir besoin d instruments performants et onéreux (type analyseur de spectre ou refléctomètre). Ce TP est particulièrement bien étudié pour débuter une formation et initier les étudiants à la manipulation et aux précautions à prendre lors de mesures sur une fibre optique. Outre les techniques «classiques» utilisées sur les fibres, ce TP propose également deux méthodes originales pour la mesure du profil d indice et du diamètre du cœur de la fibre.

13 T P : E L L I P S O M E T R I E : P R I N C I P E S E T A P P L I C A T I O N S Ref : TP/EL Ellipsomètre de précision, plateau porte réseau, 2 bras mobiles Substrat Silicium diam. 25,4 mm Monocouche SiO2 (00 nm) sur Silicium diam. 25,4 mm Substrat d Aluminium Substrat de verre Laser vert 532 nm Classe II mw sur tige Diode laser rouge 650 nm Classe II mw sur tige Polariseur circulaire (polarisant + quart onde) Polarisant linéaires en monture simple 2 Lame quart d'onde polaroïd 560 nm en monture à billes Détecteur luxmètre sur tige Logiciel "Ellipso" de calcul d'indices et d'épaisseur Cours sur les thèmes abordés Texte de TP (étudiant) Notice de résultats et commentaires Principe de l ellipsométrie, ellipsométrie par extinction Polarisation de la lumière, identification des axes rapide et lent d une lame à retard de phase Détermination des angles ellipsométriques d un matériau Mesure des indices d un substrat de silicium (n et k) Mesure de l indice (n) et de l épaisseur (e) d une monocouche de SiO 2 sur substrat de silicium Mesure des indices d un métal Aluminium (n et k), Mesure des indices du verre (n et k) Etude des conséquences d une variation de l angle d incidence sur les indices d un échantillon Etude de l effet d un changement de longueur d onde sur n et e Mise en évidence de l influence d une erreur de mesure sur les valeurs de n, k et e.. Ce TP est le fruit d une collaboration avec un Laboratoire de recherche spécialisé en éllipsométrie qui présente un savoir faire d une vingtaine d années sans ce domaine (LPMD - Université Paul Verlaine - Metz). L ellipsométrie est une technique de mesure optique non destructive largement utilisée dans le milieu industriel (mesures d épaisseurs, de propriétés optiques, cartographie de couches ). Ce TP "clé en main" (cours/texte de TP/notice de résultats) permet une approche théorique et pratique de l éllipsométrie. Le materiel sélectionné est adapté, précis et robuste. Le logiciel spécifiquement dévelloppé en fait un outil de caractérisation précis et innovant. De plus, la base de ce materiel peut être utilisé pour d autres types d études (Réflexion vitreuse, Brewster, Polarisation ).. 2

14 T P : T R A I T E M E N T O P T I Q U E D I M A G E S E T R E C O N N A I S S A N C E D E F O R M E S Ref : TP/CO Banc optique prismatique (2 m) avec jeu de pieds Cavalier standard pour banc prismatique 6 Cavalier à déplacement micrométrique 25mm 3 Cavalier avec platine 25 mm X + crémaillère Z Laser compact vert mw non polarisé Porte objectif sur tige avec réglage X,Y =,5mm Objectif de microscope 20x / 0,4 Lentille dia. 40, traitée antireflet, biconvexe 4 Porte composant diamètre 40mm 4 Diaphragme à iris sur tige Diapositive 5X5 cm (objet pour filtrage) 4 Diapositive diam.40mm Filtre adapté "R" et "O" 2 Jeton de diffraction verre, diam. 40 mm 2 Porte composant /diapo rotatif à billes Porte lame mince largeur 20mm sur tige Bague pour composant diam.40mm 3 Monture sur tige pour bague diam.40mm Webcam High Speed USB Logiciel d'acquisition et de traitement "Correloptic" Texte de TP (étudiant) Notice de résultats et commentaires Diffraction de Fraunhofer (fente, trou, carré, rectangle, ) Transformée de Fourier Optique et ses propriétés Filtrage passe haut et passe bas de fréquences spatiales : Expérience d Abbe (filtrage d une grille) Détramage de photographie Strioscopie Détection de contours Montage 4f Réponse impulsionnelle de filtres Corrélateur Optique Reconnaissance de formes (lettre "R" et "O" dans le mot "FOURIER") Etude de la corrélation en fonction de la translation, rotation ou du changement d échelle dans le plan objet. Dans le traitement optique de l information, l application la plus investiguée est la reconnaissance des formes. Elle est basée sur la méthode de la corrélation. Il est possible de vérifier que la détection de l objet à reconnaître est insensible aux translations dans le plan d entrée du corrélateur optique. Par contre, sa détection est sensible à la rotation et au changement d échelle. Cette finesse de la détection peut être considérée comme un avantage majeur du corrélateur optique. Il peut donc distinguer des formes complexes qui ne diffèrent entre elles que par des détails très subtils. Le matériel proposé est parfaitement adapté pour des réglages de précision et la Webcam associée à son logiciel est idéale pour des traitements aisés et rapides des figures observées. 3

15 T P : P H O T O G R A P H I E D E S P E C K L E Ref : TP/SPE Banc optique ( m) avec jeu de pieds Cavalier standard pour banc prismatique 3 Cavalier à déplacement micrométrique 25 mm Laser He-Ne 0,8 mw, non polarisé Verre dépoli Support de verre dépoli Objectif de microscope achromatique 0X Porte objectif sur tige Webcam High Speed USB Logiciel d'acquisition et de traitement "Speckle" Cours sur les thèmes abordés Texte de TP (étudiant) Notice de résultats et commentaires Répartition d intensité dans une figure de Speckle Etude des tailles des grains de Speckle et de leurs évolutions en fonction de paramètres géométriques Mise en évidence des défauts de l œil : myopie, hypermétropie Transformée de Fourier 2D, système d interférences Mesure quantitative de déplacement micrométrique, étude de l interfrange en fonction de l amplitude du déplacement Détermination de la direction d une translation par mesure de l inclinaison des franges Etude de l influence de la taille des grains de Speckle sur la résolution et la précision des mesures de déplacement Expositions multiples, maxima principaux et secondaires Analogie avec l holographie, les interférences par des trous d Young, les écrans complémentaires, etc Enregistrement de séquence vidéo et exploitation d images pour études de vibration et déformation de structure Le Speckle ou granularité Laser s observe à chaque fois qu un objet diffusant est éclairé par une source cohérente (ex : Laser). Cet effet indésirable en holographie ou en astronomie peut être très utile dans d autres domaines (ex : traitement d image, mesure de déplacement, rotation, déformation, vibration, rugosité, vitesse, etc ). Le TP se propose d introduire de manière qualitative la notion de Speckle et de permettre la mesure quantitative de la direction et de l amplitude de déplacements micrométriques. Le logiciel, qui a été spécifiquement développé pour l enseignement, autorise également de nombreuses possibilités d expériences et d analogies avec d autres domaines de la Physique (voir thèmes abordés). 4

16 T P : D I F F R A C T I O N E T I N T E R F É R E N C E S Ref : TP/DIF Banc optique (,5 m) avec jeu de pieds Cavalier standard pour banc prismatique 2 Cavalier avec platine 25 mm X + crémaillère Z Laser compact vert mw non polarisé Fentes simple de diffraction métal sur verre Fentes d Young (double) métal sur verre Fentes multiples métal sur verre Fentes et traits pleins métal sur verre (Babinet) Trous simples, d Young et carrés métal sur verre Porte composant quadruple à barillet Réseau de diffraction 00 traits/mm Porte lame mince largeur 20mm sur tige Ecran numérique ovisio (Webcam, Logiciel, ) Cours sur les thèmes abordés Texte de TP (étudiant) Notice de résultats et commentaires Diffraction de Fraunhofer, de Fresnel, Interférences Observation et Mesure de positions, d intensités Diffraction par des fentes simples verticales ou horizontales de largeur variable : 20, 40, 70 et 00 µm Diffraction par différentes fentes doubles de largeur 70µm, avec une distance inter-fente de 200, 300 et 500 µm Diffraction par des fentes multiples, constituées de 3, 4, 6 et 4 fentes de largeur 40 µm avec un pas de 00 µm Fentes et traits pleins. Théorème de Babinet (écran complémentaire) Etude d un réseau de diffraction Loi des Réseaux, Déviation angulaire Pas du réseau, Pouvoir de résolution Diffraction par des paires de trous (trous d Young) de diamètre 50µm et présentant différents écartements, 6 trous simples de diamètre de 20 à 500µm, 2 carrés et un rectangle Disque et anneaux d Airy Ce TP fondamental concernant la propagation des ondes est rendu convivial par l utilisation d un outil de mesure composé d un écran à diffusion arrière, d un dispositif mécanique, d une Webcam et d un logiciel spécialisé. La figure observée sur l écran est transmise à un ordinateur via lequel la mesure des distances et le profil d intensité sont exploitables en toute sécurité et en temps réel. La rapidité et la facilité des mesures autorisent l étude de nombreux objets diffractant. Les Jetons de diffraction au diamètre 40mm sont constitués d une plaque de verre recouverte d un masque de chrome. Les fentes ainsi réalisées sont d une précision et d une régularité supérieure au micromètre.. Elles offrent des figures de diffraction et d interférences quasi-parfaites. 5

17 T P : A N N E A U X D E N N E W T O N Ref : TP/AN Banc optique (,5 m) avec jeu de pieds Cavalier standard pour banc prismatique 4 Cavalier pour banc prismatique longueur 00mm Dispossitif pour anneaux de Newton Lampe spectrale à vapeur de sodium (Na 8) Condenseur double diam.80 mm Pieds en demi-lune xxx Lentilles biconvexes diam. 80 mm avec monture xxx Ecran blanc métallique avec une face quadrillée Manuel complet des expériences et protocoles conseillés Compléments / Options proposés : - "Mesures de longueurs d ondes" : 3 filtres interferntiels, filtre anticalorique, support à barillets, lanterne 75W, lentilles, écran numérique ovisio - "Lame coin d air" : lames de Lummer-Gehrcke Expérience Anneaux de Newton Constatation historique des phénomènes ondulatoires de la lumière Introduction à la théorie ondulatoire de Fresnel Détermination du rayon de courbure de la lentille du dispositif de Newton Mesure de la longueur d onde de filtres ou de sources spectrales Vérification de la relation de Newton en sur le diamètre des anneaux Introduction à la notion de cohérence spatiale et temporelle Option : Mesures de longueurs d ondes Influence de la longueur d onde sur le diamètre des anneaux. Détermination du rayon de courbure du dispositif Mesures des longueurs d ondes de filtres interférentiels Option 2 : Lame coin d air Lames réfléchissantes d égale épaisseur Interférences par un coin d air L expérience des anneaux de Newton constitue un exemple simple et immédiat de la nature ondulatoire de la lumière. L expérience a été réalisée par Newton lui-même en 704. La présence d anneaux, inexplicable en optique géométrique, a ouvert la voie à Fresnel et à la théorie ondulatoire de la lumière. Redécouvrez les anneaux de Newton dans de meilleures conditions que Newton lui-même. Avec l option n, il sera possible de vérifier expérimentalement le phénomène que Newton avait constaté : «Le rayon des anneaux croît comme la racine carrée des nombres entiers successifs.». Le système de l option n 2 est parfois utilisé en spectrométrie interférentielle et vous permet de faire des expériences de coin d air. 6

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser TP vélocimétrie Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité ATTENTION : le faisceau du Hélium-Néon utilisé dans cette salle est puissant (supérieur à 15 mw). Il est dangereux et peuvent provoquer des

Plus en détail

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre TP fibres optiques Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 810 nm est puissante (50 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des yeux, vous

Plus en détail

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants & INNOVATION 2014 NO DRIVER! Logiciel embarqué Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants contact@ovio-optics.com www.ovio-optics.com Spectromètre

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE C OMPTEUR DE FRANGES A FIBRE OPTIQUE. Détecteurs

D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE C OMPTEUR DE FRANGES A FIBRE OPTIQUE. Détecteurs D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE Capteur luxmètre à sonde détachable, idéal pour les expériences de polarisation, il permet de quantifier simplement et rapidement les principales sources et phénomènes lumineux.

Plus en détail

TS 32 Stockage de données sur un CD

TS 32 Stockage de données sur un CD FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 32 Stockage de données sur un CD Type d'activité Activité documentaire Tâche complexe Notions et contenus Stockage optique Écriture et lecture des données

Plus en détail

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction :

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction : Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4 ème Maths 3+Tech I- Introduction : En laissant l œil semi-ouvert lors de la réception de la lumière on observe des annaux alternativement brillants et

Plus en détail

Ludovic Grossard. Chapitre VI Polarisation de la lumière. Chapitre VI. Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges

Ludovic Grossard. Chapitre VI Polarisation de la lumière. Chapitre VI. Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges Chapitre VI Polarisation de la lumière Ludovic Grossard Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges 1 Dénition 2 Types de polarisation 3 Polariseurs / analyseurs 4 Les lames de

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2008 - Partie D. TITRE : Comment s affranchir de la limite de la diffraction en microscopie optique?

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2008 - Partie D. TITRE : Comment s affranchir de la limite de la diffraction en microscopie optique? ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2008 - Partie D TITRE : Comment s affranchir de la limite de la diffraction en microscopie optique? Temps de préparation :...2 h 15 minutes Temps de présentation devant le jury

Plus en détail

FIBRES OPTIQUES. B. AMANA et J.-L. LEMAIRE

FIBRES OPTIQUES. B. AMANA et J.-L. LEMAIRE FIBRES OPTIQUES B. AMANA et J.-L. LEMAIRE A/ THEORIE I INTRODUCTION Nous allons présenter ici les notions de base ainsi que les relations nécessaires à la réalisation du TP «Fibres Optiques». Le concept

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. scienceblogs.com/startswithabang/2011/02/18/open-wide-what-do-you-mean-my/

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. scienceblogs.com/startswithabang/2011/02/18/open-wide-what-do-you-mean-my/ À quelle distance est une voiture quand on commence à distinguer, à l œil nu, qu il y a deux phares à l avant de la voiture? Les deux phares sont distants de 1.5 m. scienceblogs.com/startswithabang/011/0/18/open-wide-what-do-you-mean-my/

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Mise en pratique : Etude de spectres

Mise en pratique : Etude de spectres Mise en pratique : Etude de spectres Introduction La nouvelle génération de spectromètre à détecteur CCD permet de réaliser n importe quel spectre en temps réel sur toute la gamme de longueur d onde. La

Plus en détail

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE Un microscope confocal est un système pour lequel l'illumination et la détection sont limités à un même volume de taille réduite (1). L'image confocale (ou coupe optique)

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

2.1. Éléments à votre disposition. 2.2. Travail demandé. 2.1.1. Matériel. 2.1.2. Documentation. 2.1.3. Logiciels

2.1. Éléments à votre disposition. 2.2. Travail demandé. 2.1.1. Matériel. 2.1.2. Documentation. 2.1.3. Logiciels ETUDE ENERGETIQUE DE FAISCEAUX U52 - MISE EN ŒUVRE DU SYSTÈME 2.1. Éléments à votre disposition 2.1.1. Matériel Voir cadre 3. 2.1.2. Documentation Voir cadre 1 2.1.3. Logiciels Voir cadre 2. 2.2. Travail

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

P R O PA G AT I O N & C O U L E U R S

P R O PA G AT I O N & C O U L E U R S P R O PA G AT I O N & C O U L E U R S Modèle de l oeil, lentilles, miroirs, couleurs, synthèse additive et soustractive L ensemble permet une approche globale et simple des phénomènes optiques : propagation

Plus en détail

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Approche d'un projecteur de diapositives...2 I.Questions préliminaires...2 A.Lentille divergente...2 B.Lentille convergente et

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

La spectrophotométrie

La spectrophotométrie Chapitre 2 Document de cours La spectrophotométrie 1 Comment interpréter la couleur d une solution? 1.1 Décomposition de la lumière blanche En 1666, Isaac Newton réalise une expérience cruciale sur la

Plus en détail

Les interférences lumineuses

Les interférences lumineuses Les interférences lumineuses Intérêt de l étude des interférences et de la diffraction : Les interférences sont utiles pour la métrologie, la spectrométrie par transformée de Fourier (largeur de raie),

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

Annexe F Microscopie à Force Atomique

Annexe F Microscopie à Force Atomique Annexe F Microscopie à Force Atomique 1 Introduction...211 2 Instrumentation...212 2.1 Le levier... 212 2.2 La pointe... 213 2.3 La tête optique... 214 2.4 La céramique piézoélectrique... 214 3 Le mode

Plus en détail

Câble optique et connectique. Appareils existants pour la caractérisation des systèmes optiques (Contrôle, dépannage et mesures)

Câble optique et connectique. Appareils existants pour la caractérisation des systèmes optiques (Contrôle, dépannage et mesures) Appareils existants pour la caractérisation des systèmes optiques (Contrôle, dépannage et mesures) Câble optique et connectique Connection fibre à fibre ou connecteur à ferrule: Exemples de connecteurs

Plus en détail

Thibaut DIVOUX & Frédéric PEREZ ENS de Cachan, 2005-2006

Thibaut DIVOUX & Frédéric PEREZ ENS de Cachan, 2005-2006 Montage de Physique 39 : Filtrage (Compte rendu ). 1 Thibaut DIVOUX & Frédéric PEREZ ENS de Cachan, 2005-2006 Introduction Nous avons choisi de couper ce montage en deux parties : une première partie centrée

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

L oscilloscope Cathodique

L oscilloscope Cathodique Modèle de compte-rendu de TP L oscilloscope Cathodique Ce document a été publié pour l unique but d aider les étudiants, il est donc strictement interdit de l utiliser intégralement en temps que compte-rendu

Plus en détail

Recherche De Coalescences Binaires Étalonnage Du Détecteur

Recherche De Coalescences Binaires Étalonnage Du Détecteur Recherche De Coalescences Binaires Étalonnage Du Détecteur Fabrice Beauville Journées Jeunes Chercheurs 18/12/2003 Les Coalescences Binaires & VIRGO Système binaire d objets compacts (étoiles à neutrons,

Plus en détail

SESSION 2013 MPP2008! PHYSIQUE 2. Durée : 4 heures!

SESSION 2013 MPP2008! PHYSIQUE 2. Durée : 4 heures! SESSION 2013 MPP2008 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE MP " PHYSIQUE 2 Durée : 4 heures " N.B. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction.

Plus en détail

OHANA-SPE-ALAR. OHANA : Spécifications Système d'alignement Automatique de la Ligne à Retard. Version 1.0

OHANA-SPE-ALAR. OHANA : Spécifications Système d'alignement Automatique de la Ligne à Retard. Version 1.0 -SPE-ALAR : Spécifications Système d'alignement Automatique de la Ligne à Retard Version 1.0 Observatoire de Paris 61, avenue de l Observatoire 75014 Paris France tél 33 (0)1 40 51 21 58 fax 33 (0)1 43

Plus en détail

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits.

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits. Session de Juillet 2001 Durée 2 H Documents interdits. Exercice 1 : Oscillations forcées de dipôles électriques Lors d une séance de travaux pratiques, les élèves sont conduits à étudier les dipôles en

Plus en détail

CONTRÔLE QUALITE DES SURFACES VISUALISATION 3D - TOPOGRAPHIE MESURE RAPIDE & SANS CONTACT PORTABLE & SIMPLE D UTILISATION POWERED BY

CONTRÔLE QUALITE DES SURFACES VISUALISATION 3D - TOPOGRAPHIE MESURE RAPIDE & SANS CONTACT PORTABLE & SIMPLE D UTILISATION POWERED BY CONTRÔLE QUALITE DES SURFACES VISUALISATION 3D - TOPOGRAPHIE MESURE RAPIDE & SANS CONTACT PORTABLE & SIMPLE D UTILISATION POWERED BY LE NOUVEL EQUIPEMENT DE MESURE OPTIMAP TM MARQUE LE DEBUT D UNE REVOLUTION

Plus en détail

M a n u e l d a p p l i c a t i o n s OVISIO L ECRAN NUMERIQUE

M a n u e l d a p p l i c a t i o n s OVISIO L ECRAN NUMERIQUE M a n u e l d a p p l i c a t i o n s OVISIO L ECRAN NUMERIQUE 2 ovisio, liste du matériel Caméra numérique de type webcam Dispositif de réglage de la distance de travail Ecran blanc de travail et écran

Plus en détail

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2 EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A 1. Figure 2 D On observe sur l'écran un étalement du faisceau laser, perpendiculaire à la direction du fil, constitué d'une tache centrale

Plus en détail

PROPRIÉTÉS D'UN LASER

PROPRIÉTÉS D'UN LASER PROPRIÉTÉS D'UN LASER Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité. Compétence(s) spécifique(s)

Plus en détail

COMPOSITION DE PHYSIQUE ET SCIENCES DE L INGÉNIEUR. Lecteurs optiques numériques

COMPOSITION DE PHYSIQUE ET SCIENCES DE L INGÉNIEUR. Lecteurs optiques numériques ÉCOLE POLYTECHNIQUE FILIÈRE MP Option Physique et Sciences de l Ingénieur CONCOURS D ADMISSION 2010 COMPOSITION DE PHYSIQUE ET SCIENCES DE L INGÉNIEUR (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices

Plus en détail

- MANIP 2 - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE

- MANIP 2 - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE - MANIP 2 - - COÏNCIDENCES ET MESURES DE TEMPS - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE L objectif de cette manipulation est d effectuer une mesure de la vitesse de la lumière sur une «base

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

Microscopie à Force Atomique

Microscopie à Force Atomique M1 SCIENCES DE LA MATIERE - ENS LYON ANNEE SCOLAIRE 2009-2010 Microscopie à Force Atomique Compte-rendu de Physique Expérimentale Réalisé au Laboratoire de Physique de l ENS Lyon sous la supervision de

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE. Partie I - Spectrophotomètre à réseau

PHYSIQUE-CHIMIE. Partie I - Spectrophotomètre à réseau PHYSIQUE-CHIMIE L absorption des radiations lumineuses par la matière dans le domaine s étendant du proche ultraviolet au très proche infrarouge a beaucoup d applications en analyse chimique quantitative

Plus en détail

Interférences et applications

Interférences et applications Interférences et applications Exoplanète : 1ère image Image de la naine brune 2M1207, au centre, et de l'objet faible et froid, à gauche, qui pourrait être une planète extrasolaire Interférences Corpuscule

Plus en détail

TP 7 : oscillateur de torsion

TP 7 : oscillateur de torsion TP 7 : oscillateur de torsion Objectif : étude des oscillations libres et forcées d un pendule de torsion 1 Principe général 1.1 Définition Un pendule de torsion est constitué par un fil large (métallique)

Plus en détail

Au programme. Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie. Formation de l image. Introduction

Au programme. Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie. Formation de l image. Introduction Au programme Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie Sébastien Roy Jean-Philippe Tardif Marc-Antoine Drouin Département d Informatique et de recherche opérationnelle Université de Montréal

Plus en détail

W 12-2 : haute performance et savoir-faire compact

W 12-2 : haute performance et savoir-faire compact Barrières W - Détecteurs réflex, élimination de premier plan EPP Détecteurs réflex, élimination d arrière-plan EAP W - : haute performance et savoir-faire compact Détecteurs réflex énergétiques fibres

Plus en détail

BIENVENUE AU DEPARTEMENT PHYSIQUE DE L' UFR SCIENCES ET TECHNIQUE DE L' UNIVERSITE DE CERGYPONTOISE

BIENVENUE AU DEPARTEMENT PHYSIQUE DE L' UFR SCIENCES ET TECHNIQUE DE L' UNIVERSITE DE CERGYPONTOISE BIENVENUE AU DEPARTEMENT PHYSIQUE DE L' UFR SCIENCES ET TECHNIQUE DE L' UNIVERSITE DE CERGYPONTOISE EXEMPLES DE MATERIEL DISPONIBLE PENDANT LES TRAVAUX PRATIQUES ELECTRICITE MECANIQUE ONDE FLUIDE OPTIQUE,

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE Tel (++ 39 02) 90659200 Fax 90659180 Web www.electron.it, e-mail electron@electron.it

Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE Tel (++ 39 02) 90659200 Fax 90659180 Web www.electron.it, e-mail electron@electron.it Electron S.R.L. Design Production & Trading of Educational Equipment B3510--II APPLIICATIIONS DE TRANSDUCTEURS A ULTRASONS MANUEL D IINSTRUCTIIONS POUR L ETUDIIANT Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE

Plus en détail

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Spectrophotomètre à réseau...2 I.Loi de Beer et Lambert... 2 II.Diffraction par une, puis par deux fentes rectangulaires... 3

Plus en détail

Glossaire 3D OU IMAGE STÉRÉOSCOPIQUE Dans la vision naturelle, les yeux saisissent un objet sous deux angles légèrement différents du fait de l écartement oculaire. C est cette différence d angle qui fait

Plus en détail

Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800

Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Double faisceau avec optiques parfaitement stables. Bande passante 1,5 nm. Logiciel de navigation Jenway Flight

Plus en détail

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012 1 I.Généralités sur les cellules photovoltaïques I.1.Introduction : Les énergies renouvelables sont des énergies à ressource illimitée. Les énergies renouvelables regroupent un certain nombre de filières

Plus en détail

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Le rayonnement lumineux joue un rôle critique dans le processus biologique et chimique de la vie sur terre. Il intervient notamment dans sur les

Plus en détail

Scanner de film numérique

Scanner de film numérique HD-CR 35 NDT Le nouveau standard de la radiographie numérique avec la technologie TroisFocales Scanner de film numérique Données techniques HD-CR 35 NDT Taille ajustable des spots laser : 12,5-25 - 50

Plus en détail

GAMME UVILINE 9100 & 9400

GAMME UVILINE 9100 & 9400 GAMME UVILINE 9100 & 9400 SPECTROPHOTOMÈTRES UV & VISIBLE NOUVEAU Sipper avec effet peltier Une combinaison intelligente d innovations EXCELLENTE PRÉCISION DE MESURE GRÂCE À UNE OPTIQUE HAUT DE GAMME Gain

Plus en détail

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux Revue des Energies Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (2007) 47 52 Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux F. Otmani *, Z. Fekih, N. Ghellai, K. Rahmoun et N.E. Chabane-Sari Unité de Recherche

Plus en détail

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-2012 DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE Examen du Tronc Commun sous forme de QCM Janvier 2012 14 h à 16 h Les modalités de contrôle se dérouleront cette année sous forme

Plus en détail

Les fibres optiques Notions fondamentales (Câbles, Connectique, Composants, Protocoles, Réseaux...) - 2ième édition

Les fibres optiques Notions fondamentales (Câbles, Connectique, Composants, Protocoles, Réseaux...) - 2ième édition Généralités sur les fibres optiques 1. Définition 17 2. Préjugés et vérités 18 3. Définition d'une liaison optique 20 4. Avantages des fibres optiques 22 4.1 Largeur de bande passante et débit 22 4.2 Affaiblissement

Plus en détail

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 11 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Utilisation de l oscilloscope à mémoire numérique I. Introduction Avec un oscilloscope numérique, le signal étudié

Plus en détail

INTERFEROMETRE MIC2-2, PREMIERE INSTALLATION 2 DESCRIPTIF COMPLET 8 EXPERIENCES AVEC L INTERFEROMETRE 16

INTERFEROMETRE MIC2-2, PREMIERE INSTALLATION 2 DESCRIPTIF COMPLET 8 EXPERIENCES AVEC L INTERFEROMETRE 16 Interféromètre de Michelson - ULICE Optronique 2002 1 Pour trouver toutes les informations, des exemples d applications, et la toute dernière version de ce document : sur Internet www.ulice.com Vous venez

Plus en détail

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage PCSI - Stanislas - Electrocinétique - TP N 3 - Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Prenez en note tout élément pouvant figurer dans un compte-rendu

Plus en détail

Automatisation du test de Foucault

Automatisation du test de Foucault Automatisation du test de Foucault Alexandre Becoulet alexandre.becoulet@free.fr 13 juin 2011 Tous les astronomes amateurs ayant cherché à évaluer la qualité optique d un miroir de télescope ont entendu

Plus en détail

Comment aborder en pédagogie l aspect «système» d une chaîne télécom?

Comment aborder en pédagogie l aspect «système» d une chaîne télécom? Comment aborder en pédagogie l aspect «système» d une chaîne télécom? Introduction : Guillaume Ducournau, Christophe Gaquière, Thierry Flamen guillaume.ducournau@polytech-lille.fr Plate-forme PolyCOM,

Plus en détail

Classe : 1 ère STL Enseignement : Mesure et Instrumentation. d une mesure. Titre : mesure de concentration par spectrophotométrie

Classe : 1 ère STL Enseignement : Mesure et Instrumentation. d une mesure. Titre : mesure de concentration par spectrophotométrie Classe : 1 ère STL Enseignement : Mesure et Instrumentation THEME du programme : mesures et incertitudes de mesures Sous-thème : métrologie, incertitudes Extrait du BOEN NOTIONS ET CONTENUS Mesures et

Plus en détail

Polissage des Miroirs d Advanced Virgo : un nouveau défi. Les solutions envisagées

Polissage des Miroirs d Advanced Virgo : un nouveau défi. Les solutions envisagées Polissage des Miroirs d Advanced Virgo : un nouveau défi Les solutions envisagées Laurent PINARD Responsable Technique Laboratoire des Matériaux Avancés - Lyon 1 Plan de l exposé Introduction Virgo, les

Plus en détail

TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler

TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler Compétences exigibles : - Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse en utilisant l effet Doppler. - Exploiter l expression du

Plus en détail

D Utilisation des Spectromètres à CCD

D Utilisation des Spectromètres à CCD D Utilisation des Spectromètres à CCD (de marque Ocean Optics, Avantes ou Getspec version USB2000 et USB650) I PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DU SPECTROMETRE : La lumière à analyser est transmise au spectromètre

Plus en détail

Ondes acoustiques. But : mesurer la célérité, la longueur d onde et le déphasage dû à la propagation d un phénomène ondulatoire.

Ondes acoustiques. But : mesurer la célérité, la longueur d onde et le déphasage dû à la propagation d un phénomène ondulatoire. Ondes acoustiques 1) propagation d'un signal acoustique But : mesurer la célérité, la longueur d onde et le déphasage dû à la propagation d un phénomène ondulatoire. Alimenter un émetteur à ultra-sons

Plus en détail

UNIVERSITE MOHAMMED V Rabat Ecole Normale Supérieure

UNIVERSITE MOHAMMED V Rabat Ecole Normale Supérieure UNIVERSITE MOHAMMED V Rabat Ecole Normale Supérieure APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DE PRIX 08/ENS/24 BORDEREAU DES PRIX-DETAIL ESTIMATIF Lot n 2 : Achat et installation de matériel pour l enseignement

Plus en détail

Licence Physique/Chimie

Licence Physique/Chimie Licence Physique/Chimie Cours d Optique Instrumentale 2007-2008 Sébastien Forget SOMMAIRE COURS D OPTIQUE INSTRUMENTALE 1 INTRODUCTION A L OPTIQUE 5 I. INTRODUCTION 6 II. LA LUMIERE 6 II.1. LES SOURCES

Plus en détail

Microscopie de fluorescence Etat de l art

Microscopie de fluorescence Etat de l art Etat de l art Bibliométrie (Web of sciences) CLSM GFP & TPE EPI-FLUORESCENCE 1 Fluorescence Diagramme de JABLONSKI S2 S1 10-12 s Excitation Eex Eem 10-9 s Émission Courtoisie de C. Spriet

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette

Manuel d'utilisation de la maquette Manuel d'utilisation de la maquette PANNEAU SOLAIRE AUTO-PILOTE Enseignement au lycée Article Code Panneau solaire auto-piloté 14740 Document non contractuel L'énergie solaire L'énergie solaire est l'énergie

Plus en détail

Chapitre 2 Caractéristiques des ondes

Chapitre 2 Caractéristiques des ondes Chapitre Caractéristiques des ondes Manuel pages 31 à 50 Choix pédagogiques Le cours de ce chapitre débute par l étude de la propagation des ondes progressives. La description de ce phénomène est illustrée

Plus en détail

Sensibilisation à la Sécurité LASER. Aspet, le 26/06/2013

Sensibilisation à la Sécurité LASER. Aspet, le 26/06/2013 Sensibilisation à la Sécurité LASER Aspet, le 26/06/2013 Modes d émission LASER P c P 0 P moy 0 Emission pulsée Salve ou train de N impulsions Emission continue Q i t i t Longueur d onde λ Emission continue

Plus en détail

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes FACULTE DES SCIENCES DE BASE SERVICE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL EPFL SB-SST Bât CH Station nº 6 CH-1015 Lausanne Site web : http://sb-sst.epfl.ch/ Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des

Plus en détail

La recherche d'indices par fluorescence

La recherche d'indices par fluorescence La recherche d'indices par fluorescence Ces sources d éclairage à haute intensité permettent, en fluorescence, la mise en évidence d indices qui ne sont pas visibles ou peu à l oeil nu. Ex : empreintes

Plus en détail

Chimie Analytique II. Microscopie à force atomique

Chimie Analytique II. Microscopie à force atomique Chimie Analytique II Microscopie à force atomique Daniel Abegg Nicolas Calo Emvuli Mazamay Pedro Surriabre Université de Genève, Science II, Laboratoire 144 Groupe 4 29 décembre 2008 Résumé Les résultats

Plus en détail

Microscopie à force atomique

Microscopie à force atomique Microscopie à force atomique DETREZ Fabrice Table des matières 1 Principe 2 2 Analyse structurale 3 3 Interactions pointes surfaces 4 4 Boucle d asservissement et contrastes 6 5 Traitement des Images 8

Plus en détail

L'holographie : Technique de stockage des données du futur?

L'holographie : Technique de stockage des données du futur? Lycée Val de Durance Pertuis Olympiades de physique 2012-2013 L'holographie : Technique de stockage des données du futur? Yaël Chich-Prunenec Corentin Garcia Simon Lassaulzais Yassine Mousba Sébastien

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 8 01 Quelle couche OSI est responsable de la transmission binaire, de la spécification du câblage et des aspects physiques

Plus en détail

Les bases théoriques du numérique

Les bases théoriques du numérique Les bases théoriques du numérique 1. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques L analogique et le numérique sont deux procédés pour transporter et stocker des données. (de type audio,

Plus en détail

Une plongée vers l invisible

Une plongée vers l invisible Charlie Leprince Yohann Roiron Damien Toussaint Une plongée vers l invisible Comment voir la structure de la matière Lycée Pothier Orléans 1 Sommaire Avant-propos et remerciements.... L interaction lumière

Plus en détail

Détecteur de fumée. ALIMENTATION par pile 9V Communication. Modèle Ei 605C Optique. Description du produit. Fonctionnement

Détecteur de fumée. ALIMENTATION par pile 9V Communication. Modèle Ei 605C Optique. Description du produit. Fonctionnement Détecteur de fumée ALIMENTATION par pile 9V Communication Modèle Ei 605C Optique Haute sensibilité répond à tous les feux standards Esthétique, compact Conception novatrice et robuste de la chambre optique

Plus en détail

Les moyens d observations en astronomie & astrophysique

Les moyens d observations en astronomie & astrophysique Les moyens d observations en astronomie & astrophysique Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/fmillour cf le cours de Pierre Léna : «L

Plus en détail

LES RESISTANCES. Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance

LES RESISTANCES. Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance LES RESISTANCES Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance Le rôle de la résistance est de limiter le courant dans un circuit. Elle possède plusieurs caractéristiques technique : La valeur

Plus en détail

Microscopies en champ proche ou à sonde locale Gilles Parent

Microscopies en champ proche ou à sonde locale Gilles Parent Microscopies en champ proche ou à sonde locale Gilles Parent Nancy, 26 avril 2012 Introduction, historique STM (Scanning tunneling Microscope, microscope à effet tunnel électronique) : Binnig et Rohrer

Plus en détail

LE NOUVEAU SYSTEME DE BRAS PORTEUR

LE NOUVEAU SYSTEME DE BRAS PORTEUR LE NOUVEAU SYSTEME DE BRAS PORTEUR 28 Même conception Charges admissibles de 600 à 1 800 N Un ensemble complet et cohérent Même design Association possible de versions différentes horizontalement et verticalement

Plus en détail

Système de surveillance vidéo

Système de surveillance vidéo Conrad sur INTERNET www.conrad.fr N O T I C E Version 12/01 Entretien Pour un fonctionnement correct de votre système de surveillance vidéo, prenez note des conseils suivants : 1/ Tenez la caméra et le

Plus en détail

RESULTATS de MESURES et PRECISION

RESULTATS de MESURES et PRECISION Licence de physique, parcours Physique appliquée aux Sciences de la Vie et de la Planète Année 2005-2006 RESULTATS de MESURES et PRECISION Fascicule à lire avant de commencer les Travaux Pratiques Sommaire

Plus en détail

Où sont-elles? Presque partout

Où sont-elles? Presque partout Les puces Vision historique Fabrication Les circuits numériques Les microprocesseurs Les cartes à puces Les puces d identification Controverses Questions Les puces Où sont-elles? Presque partout Où ne

Plus en détail