SOMMAIRE. TP "Avancés" TP "Classiques"

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE. TP "Avancés" TP "Classiques""

Transcription

1 CATALOGUE SPECIAL TRAVAUX PRATIQUES

2 SOMMAIRE TP "Avancés" Effet Pockels et Modulation Electro-Optique p.3 Effet et Modulation Acousto-Optique p.4 Caractéristiques Electriques et Optiques d une Diode Laser p.5 Etude d un LASER p.6 Telecom Optique WDM p.7 Transmission Optique p.8 Radiométrie et Photométrie p.9 Triangulation Laser p.9 Lecteur CD p.9 Lecteur Code Barre p.0 Vibromètre Laser p.0 Anémomètre Laser p.0 Fibre Optique p. Ellipsométrie : Principes et Applications p.2 Traitement Optique d Images et Reconnaissance de Formes p.3 Photographie de Speckle p.4 TP "Classiques" Diffraction et Interférences p.5 Anneaux de Newton p.6

3 Une documentation détaillée de chaque TP est téléchargeable sur notre site : TP "CLE EN MAIN" " C O M P R E N A N T : l ensemble des matériels nécessaires à la réalisation d expériences (Possibilité de ne commander qu une partie du matériel) un cours sur les thèmes abordés lors du TP un texte de TP permettant de guider et d évaluer le niveau de compréhension de l étudiant une notice de résultats et commentaires destinée à l enseignant une validation pédagogique et qualification des matériels une option d installation sur site et de formation des utilisateurs à un coût réduit Tous des documents sont fournis au format Word pour permettre à l enseignant de les modifier, les adapter et les utiliser en fonction de ses besoins. 2

4 T P : E F F E T P O C K E L S E T M O D U L A T I O N É L E C T R O - O P T I Q U E Ce produit a obtenu une médaille de Bronze dans la catégorie "nouveaux produits pédagogiques pour l enseignement supérieur" lors du Salon EDUCATEC (Paris - 999) Ref : TP/EO Banc optique prismatique ( m) avec jeu de pieds Cavalier standard pour banc prismatique 5 Cavalier à déplacement micrométrique 25mm Laser He-Ne 0,8 mw, polarisation linéaire Polariseur de précision avec monture rotative Lame demi-onde quartz avec monture rotative Lame quart d onde quartz avec monture rotative Modulateur EO / Cellule de Pockels (LiNbO 3 ) Alimentation de commande cellule de Pockels Détecteur amplifié à gain réglable Poste Radio Paire de Haut parleur Cours sur les thèmes abordés Texte de TP (étudiant) Notice de résultats et commentaires Polarisation de la lumière : rectiligne, elliptique, circulaire Polariseur, Loi de Malus Biréfringence naturelle Etude des lames retard de phase : λ/2 et λ/4 Changement de l état de polarisation de la lumière Biréfringence induite par un champ électrique Effet électro-optique linéaire, effet Pockels Tension demi-onde (V π ), fonction de transfert Modulation de polarisation, Modulation d amplitude Transmission optique de signaux : sinus, carré, audio Cristal de Niobate de Lithium (LiNbO 3 ) Mesures de coefficients électro-optiques Ce TP, récompensé lors de son lancement au salon Educatec (Paris - 999), a déjà été adopté par plus d une cinquantaine d établissements (Lycées, IUT, Universités, Ecoles d Ingénieurs, ). Un de ses atouts est qu il utilise une cellule de Pockels et une alimentation de commande spécifiquement conçues pour l enseignement, c est à dire sans sur-qualité ce qui lui permet d être économiquement attrayant! Ce TP offre la possibilité d étudier l effet électro-optique sous différents angles en fonction du niveau des étudiants et du programme de la formation. Enfin, les effets spectaculaires de ce TP en font un outil attractif de Promotion de la Physique lors de journées portes ouvertes ou de fête de la Sciences! 3

5 T P : E F F E T E T M O D U L A T I O N A C O U S T O - O P T I Q U E Ref : TP/AO Banc optique prismatique ( m) avec jeu de pieds Cavalier standard pour banc prismatique 4 Cavalier à réglage angulaire Laser He-Ne 0,8 mw, polarisation linéaire Polariseur de précision avec monture rotative Lame demi-onde quartz avec monture rotative Modulateur / Déflecteur acousto-optique (Bragg) Alimentation de commande cellule acousto-optique Support modulateur avec réglage horizontalité Détecteur amplifié à gain réglable Ecran numérique Ovisio Ecran blanc métallique avec face graduée Poste Radio Paire de Haut parleur Cours sur les thèmes abordés Texte de TP (étudiant) Notice de résultats et commentaires Cellule de Bragg (Raman-Nath sur demande), étude des faisceaux diffractés en fonction de la fréquence de l onde acoustique Détermination de l angle de diffraction, calcul du pas du réseau et du temps d accès Evaluation de la vitesse de l onde acoustique dans le matériau Mesure de l intensité de diffraction en fonction de la puissance de l onde acoustique Calcul du rendement de diffraction et de l absorption du milieu Etude de la modulation acousto-optique : application à l inscription et au transport d un signal audio Déflecteur acousto-optique : application à la projection et à l adressage optique L'effet acousto-optique concerne l'interaction entre une onde ultrasonore et une onde optique dans un milieu solide ou liquide. Les expériences proposées sont riches pédagogiquement puisqu'elles permettent non seulement d'étudier les différents phénomènes physiques intervenant lors de l'interaction acousto-optique mais aussi de proposer un aperçu des applications potentielles aussi bien en modulation d intensité qu en déflexion. Les mesures et observations peuvent être obtenues à l aide d un écran quadrillé ou d une photodiode mais également par le biais de l écran numérique Ovisio directement connecté à un ordinateur (logiciel d acquisition et de traitement fourni). Les systèmes acousto-optiques sont utilisés dans de nombreux domaines (imprimante laser, scanner, projection, laser impulsionnel, filtres accordables ). 4

6 T P : E T U D E D E S C A R A C T É R I S T I Q U E S É L E C T R O N I Q U E S E T O P T I Q U E S D U N E D I O D E L A S E R Ref : TP/DLAS Banc optique ( m) avec jeu de pieds Cavalier standard pour banc prismatique 3 Diode Laser (650 nm 7 mw) et son support Alimentation et Contrôleur T pour Diode Laser Porte objectif sur tige avec réglage X,Y =,5mm Objectif de microscope 0x / 0,2 Porte lame mince sur tige Réseau de diffraction (600 tr/mm) Polariseur avec monture rotative Mesureur de puissance laser portable Ecran numérique ovisio Ecran blanc quadrillé 200x200 mm Cours sur les thèmes abordés Texte de TP (étudiant) Notice de résultats et commentaires Courbe courant/tension d une diode laser Mesure de la puissance optique en fonction du courant de la photodiode interne de la diode (courant de moniteur) Calcul du taux de conversion (ma/mw) Courbe de puissance optique/courant d injection Calcul du rendement électrique-optique Détermination du seuil d oscillation Variation du seuil d oscillation avec la T Variation de la puissance optique avec la T Variation de longueur d onde avec le courant d alimentation et la T Mesure de la divergence du faisceau émis Mesure du taux de polarisation en fonction de la puissance optique Une diode laser est d un point de vue électronique une diode à semi-conducteur. Elle possède donc une caractéristique I LD = f (U LD ) (courant de la diode en fonction de la tension à ses bornes) de même allure qu une diode normale. Cette caractéristique présente donc un seuil au delà duquel le courant va pouvoir traverser la diode, puis une forte pente faisant augmenter rapidement le courant en fonction de la tension. Pour cela, et afin de contrôler efficacement la diode, il est d usage d alimenter la diode par un générateur de courant et non par un générateur de tension. Les techniques d alimentation des diodes lasers sont abordées dans ce TP, notamment par l utilisation d un contrôleur de diode laser. L étude des caractéristiques optiques est également menée par le biais d outil de visualisation performant. 5

7 T P : E T U D E D U N L A S E R Ref : TP/LAS Banc optique prismatique (2 m) avec jeu de pieds Cavalier standard pour banc prismatique 4 Cavalier à déplacement micrométrique 25mm 2 Cavalier pour banc prismatique, platine 25 mm X, 40 mm Z Tube à plasma He-Ne 3,5 mw - polarisé Alimentation de laboratoire pour tube Laser Miroir de sortie semi-réfléchissant (f=45 cm) Monture de miroir avec 2 vis de réglage fin Diaphragme à iris sur tige Réglage et alignement d une cavité Laser via un miroir externe Méthode d autocollimation, cavité résonnante, effet Laser Etude des conditions de stabilité de la cavité Mesure de la puissance d émission Etude des propriétés géométriques : profil spatial, faisceau gaussien, col (w longueur de Rayleigh (Z r ), divergence Focalisation du faisceau laser par une lentille Support en Vé pour fixation tu laser 2 Polariseur Ecran blanc métallique, quadrillé Lentille (f=5 cm) et son support Mesureur de puissance portable Spectromètre USB avec fibres Webcam avec logiciel d acquisition et de traitement Documentation (texte de TP + notice de résultats) Etude des spectres du gaz Hélium-Néon et du rayonnement Laser, monochromaticité, luminescence Etude de la polarisation, mesure du taux de polarisation Observation des différents modes transverses Option : Etude des battements, modes longitudinaux, calcul précis de la longueur de la cavité Quelques résultats expérimentaux Expérience : "stabilité de la cavité" Expérience : "stabilité de cavité" Expérience : "spectre Laser" Expérience : "modes spatiaux" 6

8 T P : T É L É C O M O P T I Q U E M U L T I P L E X A G E E N L O N G U E U R D O N D E Ref : TP/WDM Banc magnétique 495x620mm Pied magnétique (élémentaire et haute stabilité) 2 Laser compact vert non polarisé 532 nm/3-5 mw Diode Laser rouge modulable 670 nm/3 mw Alimentation Diode Laser modulable Support Diode Laser modulable Polariseur de précision avec monture rotative 2 Lame quart d onde Mica avec monture rotative Dispositif de déplacement horizontal 3 Dispositif d ajustage XY 6 Anneau adaptateur 6 Modulateur EO / Cellule de Pockels (LiNbO 3 ) Alimentation de commande cellule de Pockels Coupleur fibré 50/50 achromatique connectorisé Connectique FC/PC pour fibre optique 3 Objectif de microscope 0/0,25 3 Réseau de diffraction (600 tr/mm) Support pour réseau de diffraction Système de détection amplifiée à gain réglable 2 Poste radio Paire de haut parleur Lecteur DVD Téléviseur couleur 35cm Cours sur les thèmes abordés Texte de TP (étudiant) Notice de résultats et commentaires Diode Laser, modulation directe d intensité Effet électro-optique optique linéaire, effet Pockels, modulation indirecte Modulation de polarisation, Modulation d amplitude Transmission optique de signaux : sinus, carré, audio Cristal de Niobate de Lithium (LiNbO 3 ), tension demi-onde (V π ) Mesures de coefficients électro-optiques optiques par différentes techniques Changement de l état de polarisation de la lumière Injection d un signal dans une fibre optique Etude d un coupleur fibré Multiplexage en longueur d onde (WDM) Démultiplexage, diffraction par un réseau Démodulation Transmission optique de signaux vidéo et audio Le multiplexage en longueur d onde consiste à transmettre dans un même conduit, une fibre optique, plusieurs canaux à différentes longueurs d onde, chacun d entre eux étant porteur d information. L objectif principal de ce TP est d aborder et d étudier les différentes parties d une liaison de télécommunication optique : de l inscription de signaux (vidéo, audio) sur deux porteuses optiques (rouge et verte) jusqu à leur réception, en passant par leur transport et leur détection. 7

9 T P : T R A N S M I S S I O N O P T I Q U E P A R M U L T I P L E X A G E Ref : TP/TOM Banc magnétique MagMax 495x620mm plastifié Cavalier magnétique standard 8 Cavalier magnétique à réglage fin latéral 2 Led haute luminosité connectorisée et précollimaté 2 Ensemble de composants et montures pour le multiplexage Fibre optique plastique de,5 m gainée et connectorisée Ensemble de composants et montures pour le multiplexage Fibre optique et télécoms optiques : Angle d ouverture, optimisation de l injection d une fibre Absorption, influence de la longueur de transmission Pertes de raccordement et d injection Méthodes de multiplexage et démultiplexage Calculs de bande passante théorique Architecture réseau optique Photodiode montée et connectorisée 2 Manuel complet des expériences et protocoles conseillés Compléments proposés : - "Optique" : spectromètre, source blanche, fibre, jeu de raccords - "Electronique" : Générateur de signaux, Oscilloscope - "Multimedia" : Radios, Haut parleurs - Optique traditionnelle : Diffraction par des réseaux Spectres de sources lumineuses Filtres colorés et filtre interférentiels Collimation, montage dispersifs en longueur d onde Electronique analogique : Adaptation et conformation de signaux Bande passante, fréquence de coupure Ensemble d expériences alliant une synthèse des techniques les plus pointues et une approche pédagogique simple et aisément compréhensible. En quelques heures d expérience, les notions fondamentales suivantes sont abordées et comprises : Transmission Optique d un signal, Multiplexage et démultiplexage de longueur d onde. Le système comprend une base fonctionnelle pouvant être complétée par deux ensembles optionnels afin de former un système de Travaux Pratiques modulaires pour des TP de 2 à 8 heures. 8

10 T P : P H O T O N I Q U E TP "Radiométrie et Photométrie" - corps noir - rayonnement thermique - lumière "froide" - sensibilité de l'œil humain - unités photométriques - lampe de calibration Cette série d'expériences permet de se familiariser avec les unités photométriques en vigueur. Différentes méthodes de calibration sont abordées et expliquées d'un point de vue théorique. Ref : TP/RPH TP "Triangulation Laser" - diode laser - détecteur sensible à la position - imagerie optique - mesure de distance - détecteur de présence La technique de triangulation est une technique bien connue de l'optique classique - particulièrement de la géodésie - pour mesurer des distances. La combinaison du laser avec cette technique classique permet d'ouvrir de nouveaux champs d'application pour la mesure de distance par laser. Ref : TP/TLAS TP "Lecteur CD" - diode laser - focalisation - détection de la lumière - système de contrôle du lecteur - signaux CD - structure des CD Dans cette expérience la détection des données, l'asservissement de la tête laser, les composants optiques et plus encore sont étudiés sur un lecteur CD ouvert. Des accès permettent d'étudier tous les sousensembles importants du lecteur. Les signaux électriques sont visualisés et interprétés via un oscilloscope. Ref : TP/CD 9

11 T P : P H O T O N I Q U E TP "Lecteur Code Barre" - types de code-barres - laser He-Ne - miroir polygonal rotatif - algorithme de lecture - reconnaissance de code-barres - photo-détecteurs Ref : TP/CB Le coeur de cette expérience est un miroir polygonal rotatif. Un faisceau laser réfléchi par le miroir rotatif balaye l'espace et forme une ligne. Lorsque le faisceau frappe un objet une partie plus ou moins importante de la lumière est renvoyée vers un détecteur. Dans le cas d'un code-barres la modulation de l'intensité réfléchie permet de remonter au code. TP "Vibromètre Laser" - laser à solide - galvo-scanner - scanner en boucle fermée - imagerie Ref : TP/VL Cette expérience permet de montrer comment générer un dessin arbitraire à partir d'un laser à solide et de deux scanners. Les deux scanners sont utilisés pour dévier le faisceau dans deux directions orthogonales et permettent de projeter une forme quelconque sur un écran. TP "Anémomètre Laser" - interférence à deux ondes - effet Doppler - diffusion de la lumière - mesures de vitesses - transformée de Fourier Ref : TP/AL Un anémomètre laser mesure la vitesse d'un fluide grâce à l'effet Doppler, un phénomène physique découvert par Christian Doppler en 842. L'anémomètre laser ne peut mesurer directement la vitesse d'un fluide, il utilise la lumière diffusée par les particules véhiculées dans le fluide. 0

12 T P : F I B R E O P T I Q U E Ref : TP/FO Banc optique prismatique (2 m) avec jeu de pieds Cavalier standard pour banc prismatique 3 Cavalier à translation X et Y 25mm 2 Cavalier à réglage vertical pour banc prismatique 2 Laser compact vert 3-5 mw non polarisé Adaptateur pour objectif de microscope Objectif de microscope 20X / 0,4 et 0X/0,25 3 Porte objectif sur tige Fibre optique 00/40 à gradient d indice (2m) Connecteur FC/PC pour fibre 2 Porte composant diamètre 40mm 2 Lanterne très haute luminosité 2V 75W Micromètre objet Support de micromètre Décalage d axe sur tige Polariseur avec monture rotative 2 Ecran blanc métallique avec une face quadrillée Mesureur de puissance laser portable Cours sur les thèmes abordés Texte de TP (étudiant) Notice de résultats et commentaires Mesures de base servant à caractériser une fibre optique Réglage et optimisation de l injection, mesure de pertes Détermination expérimentale de l ouverture numérique Calcul de l indice de la gaine Détermination expérimentale du profil d indice du cœur, profil parabolique d une fibre à gradient d indice Mesure du diamètre du cœur par méthode optique Calcul de la fréquence normalisée, du nombre de modes dans la fibre, de la longueur d onde de coupure Observation du comportement en lumière polarisée, dépolarisation par une fibre. Le but du TP proposé est d étudier différentes caractéristiques d une fibre optique sans avoir besoin d instruments performants et onéreux (type analyseur de spectre ou refléctomètre). Ce TP est particulièrement bien étudié pour débuter une formation et initier les étudiants à la manipulation et aux précautions à prendre lors de mesures sur une fibre optique. Outre les techniques «classiques» utilisées sur les fibres, ce TP propose également deux méthodes originales pour la mesure du profil d indice et du diamètre du cœur de la fibre.

13 T P : E L L I P S O M E T R I E : P R I N C I P E S E T A P P L I C A T I O N S Ref : TP/EL Ellipsomètre de précision, plateau porte réseau, 2 bras mobiles Substrat Silicium diam. 25,4 mm Monocouche SiO2 (00 nm) sur Silicium diam. 25,4 mm Substrat d Aluminium Substrat de verre Laser vert 532 nm Classe II mw sur tige Diode laser rouge 650 nm Classe II mw sur tige Polariseur circulaire (polarisant + quart onde) Polarisant linéaires en monture simple 2 Lame quart d'onde polaroïd 560 nm en monture à billes Détecteur luxmètre sur tige Logiciel "Ellipso" de calcul d'indices et d'épaisseur Cours sur les thèmes abordés Texte de TP (étudiant) Notice de résultats et commentaires Principe de l ellipsométrie, ellipsométrie par extinction Polarisation de la lumière, identification des axes rapide et lent d une lame à retard de phase Détermination des angles ellipsométriques d un matériau Mesure des indices d un substrat de silicium (n et k) Mesure de l indice (n) et de l épaisseur (e) d une monocouche de SiO 2 sur substrat de silicium Mesure des indices d un métal Aluminium (n et k), Mesure des indices du verre (n et k) Etude des conséquences d une variation de l angle d incidence sur les indices d un échantillon Etude de l effet d un changement de longueur d onde sur n et e Mise en évidence de l influence d une erreur de mesure sur les valeurs de n, k et e.. Ce TP est le fruit d une collaboration avec un Laboratoire de recherche spécialisé en éllipsométrie qui présente un savoir faire d une vingtaine d années sans ce domaine (LPMD - Université Paul Verlaine - Metz). L ellipsométrie est une technique de mesure optique non destructive largement utilisée dans le milieu industriel (mesures d épaisseurs, de propriétés optiques, cartographie de couches ). Ce TP "clé en main" (cours/texte de TP/notice de résultats) permet une approche théorique et pratique de l éllipsométrie. Le materiel sélectionné est adapté, précis et robuste. Le logiciel spécifiquement dévelloppé en fait un outil de caractérisation précis et innovant. De plus, la base de ce materiel peut être utilisé pour d autres types d études (Réflexion vitreuse, Brewster, Polarisation ).. 2

14 T P : T R A I T E M E N T O P T I Q U E D I M A G E S E T R E C O N N A I S S A N C E D E F O R M E S Ref : TP/CO Banc optique prismatique (2 m) avec jeu de pieds Cavalier standard pour banc prismatique 6 Cavalier à déplacement micrométrique 25mm 3 Cavalier avec platine 25 mm X + crémaillère Z Laser compact vert mw non polarisé Porte objectif sur tige avec réglage X,Y =,5mm Objectif de microscope 20x / 0,4 Lentille dia. 40, traitée antireflet, biconvexe 4 Porte composant diamètre 40mm 4 Diaphragme à iris sur tige Diapositive 5X5 cm (objet pour filtrage) 4 Diapositive diam.40mm Filtre adapté "R" et "O" 2 Jeton de diffraction verre, diam. 40 mm 2 Porte composant /diapo rotatif à billes Porte lame mince largeur 20mm sur tige Bague pour composant diam.40mm 3 Monture sur tige pour bague diam.40mm Webcam High Speed USB Logiciel d'acquisition et de traitement "Correloptic" Texte de TP (étudiant) Notice de résultats et commentaires Diffraction de Fraunhofer (fente, trou, carré, rectangle, ) Transformée de Fourier Optique et ses propriétés Filtrage passe haut et passe bas de fréquences spatiales : Expérience d Abbe (filtrage d une grille) Détramage de photographie Strioscopie Détection de contours Montage 4f Réponse impulsionnelle de filtres Corrélateur Optique Reconnaissance de formes (lettre "R" et "O" dans le mot "FOURIER") Etude de la corrélation en fonction de la translation, rotation ou du changement d échelle dans le plan objet. Dans le traitement optique de l information, l application la plus investiguée est la reconnaissance des formes. Elle est basée sur la méthode de la corrélation. Il est possible de vérifier que la détection de l objet à reconnaître est insensible aux translations dans le plan d entrée du corrélateur optique. Par contre, sa détection est sensible à la rotation et au changement d échelle. Cette finesse de la détection peut être considérée comme un avantage majeur du corrélateur optique. Il peut donc distinguer des formes complexes qui ne diffèrent entre elles que par des détails très subtils. Le matériel proposé est parfaitement adapté pour des réglages de précision et la Webcam associée à son logiciel est idéale pour des traitements aisés et rapides des figures observées. 3

15 T P : P H O T O G R A P H I E D E S P E C K L E Ref : TP/SPE Banc optique ( m) avec jeu de pieds Cavalier standard pour banc prismatique 3 Cavalier à déplacement micrométrique 25 mm Laser He-Ne 0,8 mw, non polarisé Verre dépoli Support de verre dépoli Objectif de microscope achromatique 0X Porte objectif sur tige Webcam High Speed USB Logiciel d'acquisition et de traitement "Speckle" Cours sur les thèmes abordés Texte de TP (étudiant) Notice de résultats et commentaires Répartition d intensité dans une figure de Speckle Etude des tailles des grains de Speckle et de leurs évolutions en fonction de paramètres géométriques Mise en évidence des défauts de l œil : myopie, hypermétropie Transformée de Fourier 2D, système d interférences Mesure quantitative de déplacement micrométrique, étude de l interfrange en fonction de l amplitude du déplacement Détermination de la direction d une translation par mesure de l inclinaison des franges Etude de l influence de la taille des grains de Speckle sur la résolution et la précision des mesures de déplacement Expositions multiples, maxima principaux et secondaires Analogie avec l holographie, les interférences par des trous d Young, les écrans complémentaires, etc Enregistrement de séquence vidéo et exploitation d images pour études de vibration et déformation de structure Le Speckle ou granularité Laser s observe à chaque fois qu un objet diffusant est éclairé par une source cohérente (ex : Laser). Cet effet indésirable en holographie ou en astronomie peut être très utile dans d autres domaines (ex : traitement d image, mesure de déplacement, rotation, déformation, vibration, rugosité, vitesse, etc ). Le TP se propose d introduire de manière qualitative la notion de Speckle et de permettre la mesure quantitative de la direction et de l amplitude de déplacements micrométriques. Le logiciel, qui a été spécifiquement développé pour l enseignement, autorise également de nombreuses possibilités d expériences et d analogies avec d autres domaines de la Physique (voir thèmes abordés). 4

16 T P : D I F F R A C T I O N E T I N T E R F É R E N C E S Ref : TP/DIF Banc optique (,5 m) avec jeu de pieds Cavalier standard pour banc prismatique 2 Cavalier avec platine 25 mm X + crémaillère Z Laser compact vert mw non polarisé Fentes simple de diffraction métal sur verre Fentes d Young (double) métal sur verre Fentes multiples métal sur verre Fentes et traits pleins métal sur verre (Babinet) Trous simples, d Young et carrés métal sur verre Porte composant quadruple à barillet Réseau de diffraction 00 traits/mm Porte lame mince largeur 20mm sur tige Ecran numérique ovisio (Webcam, Logiciel, ) Cours sur les thèmes abordés Texte de TP (étudiant) Notice de résultats et commentaires Diffraction de Fraunhofer, de Fresnel, Interférences Observation et Mesure de positions, d intensités Diffraction par des fentes simples verticales ou horizontales de largeur variable : 20, 40, 70 et 00 µm Diffraction par différentes fentes doubles de largeur 70µm, avec une distance inter-fente de 200, 300 et 500 µm Diffraction par des fentes multiples, constituées de 3, 4, 6 et 4 fentes de largeur 40 µm avec un pas de 00 µm Fentes et traits pleins. Théorème de Babinet (écran complémentaire) Etude d un réseau de diffraction Loi des Réseaux, Déviation angulaire Pas du réseau, Pouvoir de résolution Diffraction par des paires de trous (trous d Young) de diamètre 50µm et présentant différents écartements, 6 trous simples de diamètre de 20 à 500µm, 2 carrés et un rectangle Disque et anneaux d Airy Ce TP fondamental concernant la propagation des ondes est rendu convivial par l utilisation d un outil de mesure composé d un écran à diffusion arrière, d un dispositif mécanique, d une Webcam et d un logiciel spécialisé. La figure observée sur l écran est transmise à un ordinateur via lequel la mesure des distances et le profil d intensité sont exploitables en toute sécurité et en temps réel. La rapidité et la facilité des mesures autorisent l étude de nombreux objets diffractant. Les Jetons de diffraction au diamètre 40mm sont constitués d une plaque de verre recouverte d un masque de chrome. Les fentes ainsi réalisées sont d une précision et d une régularité supérieure au micromètre.. Elles offrent des figures de diffraction et d interférences quasi-parfaites. 5

17 T P : A N N E A U X D E N N E W T O N Ref : TP/AN Banc optique (,5 m) avec jeu de pieds Cavalier standard pour banc prismatique 4 Cavalier pour banc prismatique longueur 00mm Dispossitif pour anneaux de Newton Lampe spectrale à vapeur de sodium (Na 8) Condenseur double diam.80 mm Pieds en demi-lune xxx Lentilles biconvexes diam. 80 mm avec monture xxx Ecran blanc métallique avec une face quadrillée Manuel complet des expériences et protocoles conseillés Compléments / Options proposés : - "Mesures de longueurs d ondes" : 3 filtres interferntiels, filtre anticalorique, support à barillets, lanterne 75W, lentilles, écran numérique ovisio - "Lame coin d air" : lames de Lummer-Gehrcke Expérience Anneaux de Newton Constatation historique des phénomènes ondulatoires de la lumière Introduction à la théorie ondulatoire de Fresnel Détermination du rayon de courbure de la lentille du dispositif de Newton Mesure de la longueur d onde de filtres ou de sources spectrales Vérification de la relation de Newton en sur le diamètre des anneaux Introduction à la notion de cohérence spatiale et temporelle Option : Mesures de longueurs d ondes Influence de la longueur d onde sur le diamètre des anneaux. Détermination du rayon de courbure du dispositif Mesures des longueurs d ondes de filtres interférentiels Option 2 : Lame coin d air Lames réfléchissantes d égale épaisseur Interférences par un coin d air L expérience des anneaux de Newton constitue un exemple simple et immédiat de la nature ondulatoire de la lumière. L expérience a été réalisée par Newton lui-même en 704. La présence d anneaux, inexplicable en optique géométrique, a ouvert la voie à Fresnel et à la théorie ondulatoire de la lumière. Redécouvrez les anneaux de Newton dans de meilleures conditions que Newton lui-même. Avec l option n, il sera possible de vérifier expérimentalement le phénomène que Newton avait constaté : «Le rayon des anneaux croît comme la racine carrée des nombres entiers successifs.». Le système de l option n 2 est parfois utilisé en spectrométrie interférentielle et vous permet de faire des expériences de coin d air. 6

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser TP vélocimétrie Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité ATTENTION : le faisceau du Hélium-Néon utilisé dans cette salle est puissant (supérieur à 15 mw). Il est dangereux et peuvent provoquer des

Plus en détail

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques. Détection par effet mirage Mesures photothermiques

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques. Détection par effet mirage Mesures photothermiques 1 Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques 1 Introduction Détection par effet mirage Mesures photothermiques La méthode de détection par effet mirage fait partie de méthodes

Plus en détail

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre TP fibres optiques Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 810 nm est puissante (50 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des yeux, vous

Plus en détail

Optique : Interféromètre de Michelson Obtention du contact optique & Premières mesures

Optique : Interféromètre de Michelson Obtention du contact optique & Premières mesures Travaux pratiques Série 2 Optique : Interféromètre de Michelson Obtention du contact optique & Premières mesures Objectifs du TP : Se familiariser avec l utilisation d un interféromètre d apparence complexe.

Plus en détail

OPTIQUE EXPERIMENTALE

OPTIQUE EXPERIMENTALE OPTIQUE EXPERIMENTALE 1 Sources de lumière 1.1 Lampe Quartz Iode (Leybold) Source de lumière blanche (spectre continu), très intense ( jusqu à 100 W électrique), intensité réglable. On peut déplacer l

Plus en détail

1 Introduction générale

1 Introduction générale Expérience n 10 Éléments d optique Domaine: Optique, ondes électromagnétiques Lien avec le cours de Physique Générale: Cette expérience est liée aux chapitres suivants du cours de Physique Générale: -

Plus en détail

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses Etude expérimentale sur les interférences lumineuses La lumière est une onde électromagnétique. Deux ondes sont à même d interagir en se sommant. Dans certains cas particuliers, notamment pour deux rayons

Plus en détail

Amplificateur à fibre dopée erbium

Amplificateur à fibre dopée erbium Amplificateur à fibre dopée erbium Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 980 nm est puissante (100 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

TP Diffraction et Interférence DIFFRACTIONS ET INTERFERENCES

TP Diffraction et Interférence DIFFRACTIONS ET INTERFERENCES OBJECTIFS Observation de la diffraction. Observation des interférences. I ) DIFFRACTION D ONDES A LA SURFACE DE L EAU Sur la photographie ci-dessous, on observe que les vagues, initialement rectilignes,

Plus en détail

TP de physique. Banc d optique. Réf : 202 917. Français p 1. Version : 3112

TP de physique. Banc d optique. Réf : 202 917. Français p 1. Version : 3112 Français p 1 Version : 3112 Sommaire 1. Introduction 1 2. Composition 1 2.1 Exemples de manipulation 1 2.1.1 TP : Mesure de la distance focale d une lentille convergente 1 2.1.2 TP : Dispersion de la lumière

Plus en détail

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION - 1 - Expérience no 21 1. INTRODUCTION ELEMENTS D OPTIQUE Dans cette expérience les principes de l optique géométrique sont applicables car les obstacles traversés par la lumière sont beaucoup plus grands

Plus en détail

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON ATTENTION! LASER ET LAMPE À MERCURE : DANGER! - Ne jamais regarder directement le faisceau Laser, sous peine de brûlures irréversibles de la rétine. - Ne jamais regarder directement

Plus en détail

Optique : expériences de base

Optique : expériences de base Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique Optique : expériences de base Sextant, Optique expérimentale 1 I) Sources lumineuses 1) Sources thermiques Elles ont un spectre continu dont

Plus en détail

IV. OPTIQUE. Optique au lycée. 2 à 7. 8 à 14. Composants. 15 à 20. Bancs et réglages. 21 à 23. Supports. 24 à 29. Systèmes sur tige. Sources.

IV. OPTIQUE. Optique au lycée. 2 à 7. 8 à 14. Composants. 15 à 20. Bancs et réglages. 21 à 23. Supports. 24 à 29. Systèmes sur tige. Sources. IV. OPTIQUE Optique au lycée Composants Bancs et réglages Supports Systèmes sur tige Sources Instruments d optique 2 à 7 8 à 14 15 à 20 21 à 23 24 à 29 30 à 36 37 à 39 IV 1 Optique au lycée Banc équipé

Plus en détail

TP Vélocimétrie Doppler

TP Vélocimétrie Doppler TP Vélocimétrie Doppler Brahim Lamine, Agnès Maître, Catherine Schwob To cite this version: Brahim Lamine, Agnès Maître, Catherine Schwob. TP Vélocimétrie Doppler. Master. 2011. HAL Id:

Plus en détail

PRISME ET RESEAU APPLICATION A LA MESURE DE LONGUEURS D'ONDE

PRISME ET RESEAU APPLICATION A LA MESURE DE LONGUEURS D'ONDE PRISME ET RESEAU APPLICATION A LA MESURE DE LONGUEURS D'ONDE PARTIE THEORIQUE A - RESEAUX 1 - Définition On appelle réseau plan le système constitué par un grand nombre de fentes fines, parallèles, égales

Plus en détail

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS SPECTROSCOPIE RAMAN La spectroscopie Raman est une technique d analyse non destructive, basée sur la détection des photons diffusés inélastiquement suite à l interaction de l échantillon avec un faisceau

Plus en détail

Master 1 Physique----Université de Cergy-Pontoise. Effet Kerr EFFET KERR. B. AMANA, Ch. RICHTER et O. HECKMANN

Master 1 Physique----Université de Cergy-Pontoise. Effet Kerr EFFET KERR. B. AMANA, Ch. RICHTER et O. HECKMANN EFFET KERR B. AMANA, Ch. RICHTER et O. HECKMANN 1 I-Théorie de l effet Kerr L effet Kerr (1875) est un phénomène électro-optique de biréfringence artificielle. Certains milieux, ordinairement non-biréfringents,

Plus en détail

TP fibre optique dopée erbium

TP fibre optique dopée erbium TP fibre optique dopée erbium Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : le faisceau du laser de pompe est puissant. Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des

Plus en détail

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images IUT StDié Cours niveau Licence Optique v.2005-10-05 Stéphane Gobron Plan Introduction 2. Image, réflexion et réfraction 4. Interférences et

Plus en détail

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants & INNOVATION 2014 NO DRIVER! Logiciel embarqué Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants contact@ovio-optics.com www.ovio-optics.com Spectromètre

Plus en détail

TS 32 Stockage de données sur un CD

TS 32 Stockage de données sur un CD FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 32 Stockage de données sur un CD Type d'activité Activité documentaire Tâche complexe Notions et contenus Stockage optique Écriture et lecture des données

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Travaux Dirigés de Biologie Cellulaire. TD n 1 Compléments sur les microscopes

Travaux Dirigés de Biologie Cellulaire. TD n 1 Compléments sur les microscopes Travaux Dirigés de Biologie Cellulaire TD n 1 Compléments sur les microscopes Les différents types de microscopes photoniques A. Le microscope à fond noir B.Le microscope polarisant C.Le microscope à contraste

Plus en détail

Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer?

Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer? Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer? www.digital-photography-tips.net/stay_focussed-newsletter-march-2013.html

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Optronique

SOMMAIRE Thématique : Optronique SOMMAIRE Rubrique : Optique... 2 Rubrique : Opto-Electronique... 5 Rubrique : Sécurité laser...11 1 Rubrique : Optique SOMMAIRE Initiation à l optique (1ère partie)... 3 Initiation à l optique (2ème partie)...

Plus en détail

Microscopie I : Bases de la Microscopie

Microscopie I : Bases de la Microscopie Microscopie I : Bases de la Microscopie 1. Nature de la lumière 1.1 Le photon : définition D une manière générale, la lumière est constituée par des trains d ondes électromagnétiques. Ces trains d ondes

Plus en détail

D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE C OMPTEUR DE FRANGES A FIBRE OPTIQUE. Détecteurs

D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE C OMPTEUR DE FRANGES A FIBRE OPTIQUE. Détecteurs D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE Capteur luxmètre à sonde détachable, idéal pour les expériences de polarisation, il permet de quantifier simplement et rapidement les principales sources et phénomènes lumineux.

Plus en détail

N.T. C Formatio ns 1

N.T. C Formatio ns 1 1 LA RETRODIFFUSION: La rétrodiffusion consiste à mesurer le temps mis par une impulsion lumineuse pour aller et revenir dans la liaison. L atténuation est le rapport entre la lumière envoyée et la lumière

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière.

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière. 31 O1 OPTIQUE GEOMETRIQUE I.- INTRODUCTION L optique est une partie de la physique qui étudie la propagation de la lumière. La lumière visible est une onde électromagnétique (EM) dans le domaine de longueur

Plus en détail

Table des matières AVANT-PROPOS... 1. 3 Ondes électromagnétiques planes... 24 3.1 Milieu transparent, linéaire, isotrope... 24

Table des matières AVANT-PROPOS... 1. 3 Ondes électromagnétiques planes... 24 3.1 Milieu transparent, linéaire, isotrope... 24 Table des matières AVANT-PROPOS... 1 CHAPITRE 1 DE L OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE À L OPTIQUE ONDULATOIRE... 3 1 Optique géométrique... 5 1.1 Chemin optique : définition... 5 1.2 Principe de Fermat... 7 1.3 Propagation

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta)

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta) Laser à fibre pour les télécommunications multiplexées en longueur d onde : Etude de l accordabilité en longueur d onde et de la génération de trains d impulsions multi-longueurs d onde par voie électro-optique

Plus en détail

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction :

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction : Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4 ème Maths 3+Tech I- Introduction : En laissant l œil semi-ouvert lors de la réception de la lumière on observe des annaux alternativement brillants et

Plus en détail

Lentilles Détermination de distances focales

Lentilles Détermination de distances focales Lentilles Détermination de distances focales Résumé Les lentilles sont capables de faire converger ou diverger un faisceau lumineux. La distance focale f d une lentille caractérise cette convergence ou

Plus en détail

Observatoire astronomique de la Pointe du diable

Observatoire astronomique de la Pointe du diable Observatoire astronomique de la Pointe du diable 2. Le coronographe de Lyot Le coronographe est un système optique assez complexe conçu pour observer les protubérances solaires en réalisant une sorte «d

Plus en détail

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 TS Thème : Agir Activités Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 I. Transmission de l information 1. Procédés physique de transmission Une chaîne de transmission peut se schématiser

Plus en détail

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique.

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique. OPTIQUE GEOMETRIQUE Définitions : L optique est la science qui décrit les propriétés de la propagation de la lumière. La lumière est un concept extrêmement compliqué et dont la réalité physique n est pas

Plus en détail

Paire Amplitude de l onde 1 Amplitude de l onde 2 Différence de phase A 3 mm 6 mm π rad B 5 mm 1 mm 0 rad C 9 mm 7 mm π rad D 2 mm 2 mm 0 rad

Paire Amplitude de l onde 1 Amplitude de l onde 2 Différence de phase A 3 mm 6 mm π rad B 5 mm 1 mm 0 rad C 9 mm 7 mm π rad D 2 mm 2 mm 0 rad 1. Laquelle des affirmations suivantes est fausse? A) Pas toutes les ondes ne sont des ondes mécaniques. B) Une onde longitudinale est une onde où les particules se déplacent de l avant à l arrière dans

Plus en détail

Ludovic Grossard. Chapitre VI Polarisation de la lumière. Chapitre VI. Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges

Ludovic Grossard. Chapitre VI Polarisation de la lumière. Chapitre VI. Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges Chapitre VI Polarisation de la lumière Ludovic Grossard Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges 1 Dénition 2 Types de polarisation 3 Polariseurs / analyseurs 4 Les lames de

Plus en détail

TP4 : LCD et modulation électro-optique

TP4 : LCD et modulation électro-optique TP4 : LCD et modulation électro-optique Licence Professionnelle Optronique Plate-forme optique ufr de physique Avertissement Sécurité : Les lasers utilisés en tp sont de classe ii ou iiia. Diriger toujours

Plus en détail

Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique

Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique Interféromètres Françon, Vibrations lumineuses. Optique cohérente, Dunod Sextant, Optique expérimentale, Hermann Perez, Optique, Masson 1 On

Plus en détail

S P E C I A L N o u v e a u t é s C P G E / S T L

S P E C I A L N o u v e a u t é s C P G E / S T L S P E C I A L N o u v e a u t é s C P G E / S T L C o nducti o n th e r mi q u e Expériences utilisant la caméra thermique didactique Déterminez et comparez la conductivité thermique λ de 4 métaux différents

Plus en détail

CAISSE N 1 : Matériel d'optique

CAISSE N 1 : Matériel d'optique CAISSE N 1 : Matériel d'optique Lentilles spéciales : pour aberrations chromatiques(avec cache collé), sphérique(avec cache) et coma 1 lentille de grande ouverture : f = 200mm 1 cache pour étude de l'aberration

Plus en détail

TP cristaux liquides

TP cristaux liquides TP cristaux liquides Master pro Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Phénomènes de polarisation de la lumière: Étude d un afficheur à cristaux liquides Année 2008 2009 Le but de ce TP est de comprendre

Plus en détail

CAISSE N 1 : Matériel d'optique

CAISSE N 1 : Matériel d'optique ENS CACHAN AGREGATION DE SCIENCES PHYSIQUES 2002 CAISSE N 1 : Matériel d'optique Lentilles spéciales : pour aberrations chromatiques(avec cache collé), sphérique(avec cache) et coma 1 lentille de grande

Plus en détail

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1 ECHOGRAPHE ET CAPTEUR D.I.U. d Echocardiographie module 1 Plan Généralités Capteur Echographe Traitement du signal Stockage Transport Généralités Historique the blue goose 1970 180 cm Généralités Historique

Plus en détail

Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens.

Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens. Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens. Objectifs Connaître les caractéristiques de la structure gaussienne d un faisceau laser (waist, longueur

Plus en détail

Caractérisation risation thermique photothermiques périodiques

Caractérisation risation thermique photothermiques périodiques Journée «Contrôle non destructif par voie optique infrarouge : De nouvelles techniques et de nouvelles applications». Salon Mesurexpo, Paris-Expo, Porte de Versailles, Jeudi Caractérisation risation thermique

Plus en détail

SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES

SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES 1. ANALOGIQUE OU NUMERIQUE? Un signal est la représentation physique d une information qui est transportée avec ou sans transformation, de la source jusqu au destinataire.

Plus en détail

TP-Cours : Instruments d optique A. MARTIN. Sources lumineuses. Miroirs Lentilles. Projection Autocollimation. Instruments d optique

TP-Cours : Instruments d optique A. MARTIN. Sources lumineuses. Miroirs Lentilles. Projection Autocollimation. Instruments d optique et et 1/21 1 / 21 et Lumière blanche Lampe à incandescence : lumière blanche Source thermique : Fonctionnement basé sur le rayonnement électromagnétique spontané d un corps chauffé à haute température,

Plus en détail

TP3 - Interféromètre de Michelson

TP3 - Interféromètre de Michelson TP3 - Interféromètre de Michelson I: PARTIE THEORIQUE I.1 - Cohérence a) Cohérence temporelle : Une source lumineuse capable d'émettre des vibrations monochromatiques, c'est-à-dire des vibrations illimitées

Plus en détail

Métrologie des propriétés électro-optiques dans les composants d'optique libre et intégrée

Métrologie des propriétés électro-optiques dans les composants d'optique libre et intégrée Métrologie des propriétés électro-optiques dans les composants d'optique libre et intégrée Effet élecro-optique YCOB pour la mise en oeuvre de plusieurs fonctionnalités optiques sur un même substrat BBO

Plus en détail

Faisceau gaussien. A = a 0 e ikr e i k. 2R (x2 +y 2 )

Faisceau gaussien. A = a 0 e ikr e i k. 2R (x2 +y 2 ) Faisceau gaussien 1 Introduction La forme du faisceau lumineux émis par un laser est particulière, et correspond à un faisceau gaussien, ainsi nommé car l intensité décroît suivant une loi gaussienne lorsqu

Plus en détail

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 1 EMISSION THERMIQUE DE LA MATIERE 2 1.1 LE RAYONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE 2 1.2 LES CORPS NOIRS 2 1.3 LES CORPS GRIS 3 2 APPLICATION A LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 4 2.1 DISPOSITIF

Plus en détail

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème pour une résistance de chauffe dans un microsystème Bertrand Selva Bertrand.selva@bretagne.ens-cachan.fr 1 Plan de la présentation Présentation des microsystèmes Dimensions caractéristiques, technique

Plus en détail

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE I LE PHENOMENE DE DISPERSION 1 Expérience 2 Observation La lumière émise par la source traverse le prisme, on observe sur l'écran le spectre de la lumière blanche.

Plus en détail

Diffraction. Comment mesurer le diamètre d un cheveu?...

Diffraction. Comment mesurer le diamètre d un cheveu?... Diffraction Comment mesurer le diamètre d un cheveu?... Doc. 1. Classes d un laser : Selon la puissance et la longueur d'onde d'émission du laser, celui-ci peut représenter un réel danger pour la vue et

Plus en détail

Introduction à l optique : approche ondulatoire

Introduction à l optique : approche ondulatoire PCSI1-Lycée Michelet 2015-2016 Introduction à l optique : approche ondulatoire I. Bref historique La nature de la lumière a fait l objet d une controverse dès le XVII eme siècle : Descartes puis Newton

Plus en détail

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2008 - Partie D. TITRE : Comment s affranchir de la limite de la diffraction en microscopie optique?

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2008 - Partie D. TITRE : Comment s affranchir de la limite de la diffraction en microscopie optique? ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2008 - Partie D TITRE : Comment s affranchir de la limite de la diffraction en microscopie optique? Temps de préparation :...2 h 15 minutes Temps de présentation devant le jury

Plus en détail

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE PRE-REQUIS SAVOIR : AOP en régime linéaire et non linéaire OBJECTIFS SAVOIR : Valider par le calcul et la mesure, les performances des fonctions

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Optronique

SOMMAIRE Thématique : Optronique SOMMAIRE Thématique : Optronique Rubrique : Essais - Mesures... 2 Rubrique : Fibres optiques... 5 Rubrique : Images numériques... 7 Rubrique : Infrarouge...11 Rubrique : Laser...13 Rubrique : Optique...16

Plus en détail

Optique : Spectroscope à réseau - Application à la mesure de la constante de Rydberg

Optique : Spectroscope à réseau - Application à la mesure de la constante de Rydberg Travaux pratiques Série 1 Optique : Spectroscope à réseau - Application à la mesure de la constante de Rydberg Objectifs du TP : Revoir l utilisation d un goniomètre (réglages, lecture au vernier ). Revoir

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

Fiche guide Formation des images

Fiche guide Formation des images Fiche guide Formation des images Cette fiche guide «Formation des images» vous sera utile pour les TP O1 et O2. Elle contient l essentiel de ce que vous devez savoir et savoir-faire. Vous n y aurez pas

Plus en détail

MESURE DE L INDICE DE REFRACTION D UN MILIEU EN FONCTION DE LA LONGUEUR D ONDE

MESURE DE L INDICE DE REFRACTION D UN MILIEU EN FONCTION DE LA LONGUEUR D ONDE MESURE DE L INDICE DE REFRACTION D UN MILIEU EN FONCTION DE LA LONGUEUR D ONDE Licence de Physique 2000-2001 Université F. Rabelais UFR Sciences & Techniques P. Drevet 1 A1 - GONIOMETRE DE BABINET I. PRINCIPE

Plus en détail

TP1 ANNEAUX DE NEWTON

TP1 ANNEAUX DE NEWTON TP1 ANNEAUX DE NEWTON PRESENTATION Sujet La «machine à anneaux» de Newton est utilisée pour mesurer les rayons de courbure de lentilles de surfaces sphériques ; l instrument est particulièrement adapté

Plus en détail

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29)

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) PRTIE 1 - OSERVER : OULEURS ET IMGES hapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) onnaissances : Phénomènes d absorption, de diffusion et de transmission. Savoir-faire : Utiliser les notions de couleur blanche

Plus en détail

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main P a g e 1 Titre : Description de l activité : Mieux appréhender l analyse de la lumière par spectroscopie. Situation déclenchante : La décomposition de la lumière par un prisme de verre est connue depuis

Plus en détail

Formation des images, lentilles et miroirs

Formation des images, lentilles et miroirs Formation des images, lentilles et miroirs 1 Pourquoi faut-il une optique afin de créer une image? 2 Préambule: chaque point d un dun objet et la source d un ensembles de rayons Point source fronts d onde

Plus en détail

Phénomènes vibratoires et optique

Phénomènes vibratoires et optique Travaux dirigés Phénomènes vibratoires et optique K. F. Ren L3 IUP ME 2015 1 Oscillations 1.1 Etude d un oscillateur harmonique Un oscillateur harmonique est décrit par l équation : u(t) = 0, 4 cos(5πt

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

4. Microscopie électronique à balayage

4. Microscopie électronique à balayage 4. Microscopie électronique à balayage 4.1. Principe de formation des images en MEB 4.2. Mise en œuvre 4.3. Les différents modes d imagerie 4.4. Les différents types de contraste 4.5. Performances 4.5.1.

Plus en détail

Série E Série Z. français

Série E Série Z. français Série E Série Z français La série E et Z Dans les domaines de la science et de l industrie, les microscopes stéréoscopiques trouvent leur application dans l observation, le contrôle, la production et la

Plus en détail

Résolution des systèmes optiques et Maple

Résolution des systèmes optiques et Maple BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 1003 Résolution des systèmes optiques et Maple par Professeur de physique-chimie en PT 25, Leonie Hill Road # 2202 Grangeford - Singapore 239196 rbouffan@hotmail.com

Plus en détail

Vision industrielle Dispositif optique

Vision industrielle Dispositif optique Vision industrielle Dispositif optique Plan du cours L objectif La focale L ouverture La mise au point Qualité d image Choix de l objectif Cours de Vision Industrielle Nicolas Vandenbroucke 2 Constitution

Plus en détail

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire.

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Dans le cadre du Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Les animateurs adapteront leur message en fonction du public

Plus en détail

Leica M420. Macroscope pour travaux de documentation, de contrôle et de mesure de haute précision

Leica M420. Macroscope pour travaux de documentation, de contrôle et de mesure de haute précision Leica M420 Macroscope pour travaux de documentation, de contrôle et de mesure de haute précision Leica M420 La technologie de pointe de Leica Leica, la marque leader pour la microscopie et les instruments

Plus en détail

15. Rapport relatif au montage de physique

15. Rapport relatif au montage de physique 15. Rapport relatif au montage de physique L'objectif de cette épreuve est d'évaluer les capacités expérimentales du candidat et son aptitude à présenter et discuter des résultats quantitatifs dans un

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE Un microscope confocal est un système pour lequel l'illumination et la détection sont limités à un même volume de taille réduite (1). L'image confocale (ou coupe optique)

Plus en détail

PosCon 3D. La mesure de bords dans une nouvelle dimension.

PosCon 3D. La mesure de bords dans une nouvelle dimension. PosCon 3D La mesure de bords dans une nouvelle dimension. Une nouvelle dimension. PosCon 3D pour la mesure de position des bords d un objet, quelle que soit la distance. Très innovant, le détecteur de

Plus en détail

Fiche à destination des enseignants TS 2 CD ou DVD?

Fiche à destination des enseignants TS 2 CD ou DVD? Fiche à destination des enseignants TS 2 CD ou DVD? Type d'activité Activité expérimentale ou évaluation expérimentale, type ECE Objectifs Pré-requis Conditions de mise en œuvre Liste du matériel, par

Plus en détail

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Fiche thématique A01 Les techniques alternatives au ressuage et à la magnétoscopie Cette fiche liste les techniques qui peuvent

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image?

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image? TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 1 / 7 I- Perception des images. 1)- La perception. - Une image est destinée à être vue par l œil. La prise de vue,

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Repère : SESSION 2008 Durée : 3 H Page : 0/7 Coefficient : 2 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/7 Coefficient : 2

Plus en détail

1 ère Séance Formation d images I : lentilles minces

1 ère Séance Formation d images I : lentilles minces Licence Physique et Applications Hadrien Mayaffre - Anne Marie Charvet Travaux pratiques d Optique 1 ère Séance Formation d images I : lentilles minces Documentation Sujet : Approximation de Gauss, lentilles

Plus en détail

P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1

P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1 P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1 Outils de la Physique 1 Jacques LEQUIN Nombre heures Cours 4,5 Nombre heures TD 6 Grandeurs scalaires et vectorielles. Calcul différentiel, systèmes de coordonnées. Définir

Plus en détail

TABLES DES MATIÈRES DE LIVRES. Partie I Vibrations et mouvement ondulatoire... 1

TABLES DES MATIÈRES DE LIVRES. Partie I Vibrations et mouvement ondulatoire... 1 Références TABLES DES MATIÈRES DE LIVRES SERWAY, Raymond A. (1992). Physique III : optique et physique moderne, 3 e édition, Laval, Éditions Études Vivantes, 760 p. Table des matières Partie I Vibrations

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

Laboratoire d optique. TRAVAIL PRATIQUE No. 2A: Photométrie d un rétroprojecteur. 1 But de l expérience. 2 Matériel et instrumentation

Laboratoire d optique. TRAVAIL PRATIQUE No. 2A: Photométrie d un rétroprojecteur. 1 But de l expérience. 2 Matériel et instrumentation Photométrie d un rétroprojecteur Doc. OPT-TP-02A (14.0) Date : 13 octobre 2014 TRAVAIL PRATIQUE No. 2A: Photométrie d un rétroprojecteur 1 But de l expérience Le but de ce TP est de : 1. comprendre le

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

Diffraction à l infini

Diffraction à l infini Diffraction à l infini I) Principe d Huygens - Fresnel : 1 Présentation du phénomène de diffraction : L expérience suivante montre la diffraction d un rayon laser par une fente de largeur variable a et

Plus en détail

pour la Réalité Augmentée

pour la Réalité Augmentée Analyse d Image 3D pour la Réalité Augmentée Jean-Marc Vezien vezien@limsi.fr Master Recherche RV&A Janvier 2011 La 3D comment? Les capteurs et les techniques pour l acquisition de la 3D Capteurs actifs

Plus en détail

FIBRES OPTIQUES. B. AMANA et J.-L. LEMAIRE

FIBRES OPTIQUES. B. AMANA et J.-L. LEMAIRE FIBRES OPTIQUES B. AMANA et J.-L. LEMAIRE A/ THEORIE I INTRODUCTION Nous allons présenter ici les notions de base ainsi que les relations nécessaires à la réalisation du TP «Fibres Optiques». Le concept

Plus en détail

Fibres Optiques. 1 Introduction. 2 Propagation de la lumière dans une fibre

Fibres Optiques. 1 Introduction. 2 Propagation de la lumière dans une fibre Fibres Optiques 1 Introduction Les fibres optiques permettent la propagation guidée de la lumière sur plusieurs milliers de kilomètres. Elles permettent actuellement une transmission d information rapide

Plus en détail

TP n 4 : Lumière et couleurs

TP n 4 : Lumière et couleurs TP n 4 : Lumière et couleurs Plan I. Lumières colorées : 1- Dispersion de la lumière par un prisme ou par un CD-rom : 2- Composition de la lumière blanche : 3- Lumières polychromatiques et monochromatiques

Plus en détail

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux 6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux Ce chapitre contient des rappels d optique géométrique et vise à faire le lien entre les notions d ondes étudiées au début du cours et l optique géométrique.

Plus en détail

NOTE SUR LA SPECTROSCOPIE INTERFERENTIELLE DES LAMPES HP ET BP DU MERCURE

NOTE SUR LA SPECTROSCOPIE INTERFERENTIELLE DES LAMPES HP ET BP DU MERCURE Préparation à l agrégation de Montrouge Note sur la spectroscopie interférentielle des lampes HP et BP du mercure Clément Sayrin clement.sayrin@ens.fr NOTE SUR LA SPECTROSCOPIE INTERFERENTIELLE DES LAMPES

Plus en détail