Le label d engagement Développement Durable

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le label d engagement Développement Durable"

Transcription

1 En partenariat avec Le label d engagement Développement Durable en partenariat avec et

2 PLAN Le contexte international de la RSE Origine du label La démarche de labellisation LUCIE Le label LUCIE: l évaluation Les avantages liés au label LUCIE La communauté LUCIE Perspectives d évolution Budget estimé d une labellisation LUCIE Synthèse et conclusion 2

3 Le contexte international de la RSE La RSE représente l application à l échelle d une organisation des principes du Développement Durable De nombreux textes émis par des organismes internationaux (ONU, OIT, PNUE, Global Compact, Union européenne, OCDE ) traitent de problématiques de RSE La norme ISO représente le premier véritable standard international de Responsabilité Sociétale : Ayant fait l objet d un travail de longue haleine et d un consensus international Définissant clairement le «Développement Durable» et de la «Responsabilité Sociétale» Reconnue et prise en compte dans les Stratégies des Etats Préfigurant l architecture future de toutes les démarches DD/RSE Permettant aux entreprises de déployer des politiques RSE complètes et ambitieuses 3 Le label LUCIE est en cohérence avec les textes internationaux sur la RSE et les lignes directrices de l ISO26000

4 PLAN Le contexte international de la RSE Origine du label La démarche de labellisation LUCIE Le label LUCIE: l évaluation Les avantages liés au label LUCIE La communauté LUCIE Perspectives d évolution Budget estimé d une labellisation LUCIE Synthèse et conclusion 4

5 LUCIE, un label crédible et reconnu pour promouvoir les entreprises engagées en Développement Durable Fédération d associations de consommateurs créatrice de labels et de certificats de qualité (label Rouge, label AB, etc.) depuis 65 ans! QFA représente familles françaises 1 ère agence de notation RSE d Europe, créée en 2002 par Nicole Notat Plus de 300 audits réalisés depuis 2002 Leader français de la certification, 2 marques connues AFAQ et NF Pionnier dans l évaluation des démarches développement durable depuis sites clients répartis dans 90 pays 5 L association d AFNOR Certification et VIGEO, acteurs historiques et leaders en évaluation des démarches de Développement Durable, constitue un pôle d excellence en RSE unique et sans équivalent

6 PLAN Le contexte international de la RSE Origine du label La démarche de labellisation LUCIE Le label LUCIE: l évaluation Les avantages liés au label LUCIE La communauté LUCIE Perspectives d évolution Budget estimé d une labellisation LUCIE Synthèse et conclusion 6

7 La labellisation LUCIE: une démarche complémentaire à une évaluation RSE cohérente avec l ISO L association d une évaluation AFAQ 26000/ VIGEO et d une labellisation LUCIE constitue pour une entreprise la démarche la plus complète et la plus crédible pour évaluer, structurer et promouvoir sa démarche et ses engagements RSE

8 Labellisation LUCIE : les grandes lignes de la démarche (1) Evaluation de suivi par VIGEO ou AFNOR Certification à échéance 18 mois: vérification de la mise en œuvre des engagements et du maintien de la dynamique de projet RSE 8 (2) Evaluation de renouvellement par VIGEO ou AFNOR Certification à échéance 36 mois : vérification de la réalisation des engagements pris; nouvelle évaluation complète de l entreprise et définition de nouveaux engagements de progrès

9 PLAN Le contexte international de la RSE Origine du label La démarche de labellisation LUCIE Le label LUCIE: l évaluation Les avantages liés au label LUCIE La communauté LUCIE Perspectives d évolution Budget estimé d une labellisation LUCIE Synthèse et conclusion 9

10 Référentiel d évaluation LUCIE 7 engagements déclinés en 28 principes d action en cohérence avec l ISO QUESTIONS CENTRALES Questions relatives aux consommateurs Environnement Relations et Conditions de travail Loyauté des pratiques Droits de l Homme Communautés et Développement local Gouvernance 7 ENGAGEMENTS LUCIE Respecter les intérêts des clients et des consommateurs Préserver l environnement Valoriser le capital humain Agir avec loyauté et responsabilité sur les marchés Respecter les droits fondamentaux de la personne Conjuguer les intérêts de l entreprise et l intérêt général Assurer la transparence du système de décision et de contrôle

11 Référentiel d évaluation LUCIE Exemple: les principes d action concernant l engagement n 4, «Valoriser le Capital Humain» 4. Valoriser le capital humain 14. Assurer une information précise sur les différents éléments de rémunération et avantages 15. Développer les compétences de tous les collaborateurs et assurer une information précise sur les critères et les modalités des évaluations professionnelles et des promotions 16. Éviter le recours abusif aux contrats entraînant la précarité 17. Respecter la législation en matière d hygiène santé et sécurité et mettre en place les procédures de prévention des accidents et maladies professionnels 18. Respecter le Code du travail et les conventions collectives sur le temps de travail et veiller à l articulation entre vie professionnelle et vie privée 19. Promouvoir le dialogue social 11

12 Labellisation LUCIE : un protocole simple et adaptable L évaluation est faite par des évaluateurs qualifiés VIGEO ou AFNOR Certification : Il existe différentes méthodes d évaluation pour l obtention du label LUCIE LUCIE Evaluation faite par VIGEO ou AFNOR Certification Pour les TPE et les PME AFAQ Evaluation faite par AFNOR Certification Pour les TPE, les PME et autres entreprises VIGEO Evaluation faite par VIGEO Pour les TPE, les PME et autres entreprises 12

13 Labellisation LUCIE : un protocole simple et adaptable AFNOR Certification : Méthode d évaluation AFAQ

14 Labellisation LUCIE : un protocole simple et adaptable VIGEO : Méthode d évaluation VIGEO26000 REVUE DES POLITIQUES Pertinence des Politiques Visibilité Contenu Portage REVUE DU DEPLOIEMENT Cohérence du déploiement Processus Moyens Contrôles ANALYSE DES RÉSULTATS Efficacité des résultats Indicateurs Point de vue p.p. Controverse 14

15 Résultats d une évaluation L évaluation attribue un niveau de maîtrise à chaque principe d action 1 FAIBLE Constat de carence, de méconnaissance ou de non-compatibilité avec les principes, les objectifs ou les processus prescrits par la Charte Lucie 2 PARTIELLE Constat de compatibilité ou de convergence partielle avec les principes, les objectifs et les processus prescrits par la Charte Lucie 3 RAISONNABLE Constat probant d alignement avec les principes, les objectifs et les processus prescrits par la Charte Lucie 15 Un niveau de maîtrise de 1 ou 2 n empêche pas l obtention du label si la direction de l entreprise formule des engagements appropriés comportant des délais précis de réalisation

16 PLAN Le contexte international de la RSE Origine du label La démarche de labellisation LUCIE Le label LUCIE: l évaluation Les avantages liés au label LUCIE La communauté LUCIE Perspectives d évolution Budget estimé d une labellisation LUCIE Synthèse et conclusion 16

17 LUCIE : un label aidant les entreprises à PROGRESSER en matière de RSE PROGRESSER Attribution du label : engagements suffisants et datés Maintien du label : respect des engagements et amélioration continue Anticipation des contraintes règlementaires Outils, activités et services pour tenir ses engagements LUCIE : une démarche «tirant vers le haut» les entreprises labellisées 17

18 LUCIE : un label permettant de COMMUNIQUER et PROMOUVOIR ses engagements RSE! COMMUNIQUER Logo «unique» pour tous les supports de communication «entreprise» Médiatisation (presse, radio, réseaux sociaux, évènements ) des labellisés par l Agence Lucie Communication externe : image de marque, réputation, avantage concurrentiel différenciant Communication interne : projet d entreprise fédérateur, amélioration du climat social 18 LUCIE : un outil de communication global et différenciant!

19 LUCIE : un label permettant de COMMUNIQUER et PROMOUVOIR ses engagements RSE! COMMUNIQUER Page web dédiée à l entreprise sur les 2 sites LUCIE: Accédez au site Accédez au site 19

20 LUCIE : un label permettant de bénéficier des AVANTAGES d une COMMUNAUTE de valeurs! AVANTAGES Prêts à taux préférentiels et avantages bancaires Réduction jusqu à 30% des primes d assurance Amélioration des capitaux immatériels de l entreprise Evènements «Communauté LUCIE» : formations, conférences, convention annuelle Avantages spécifiques entre les entreprises labellisées Site web «Communauté LUCIE» : téléchargements illimités EN DISCUSSION : avantages fiscaux (application de l article 53 de la loi Grenelle I) 20 LUCIE : un label rentable car assorti de nombreux avantages!

21 PLAN Le contexte international de la RSE Origine du label La démarche de labellisation LUCIE Le label LUCIE: l évaluation Les avantages liés au label LUCIE La communauté LUCIE Perspectives d évolution Budget estimé d une labellisation LUCIE Synthèse et conclusion 21

22 La communauté LUCIE Communauté LUCIE Organisations labellisées LUCIE Organisations en cours de labellisation Organisations évaluées par AFNOR Certification Organisations évaluées par VIGEO Organisations engagées en matière de Développement Durable Les entreprises labellisées LUCIE couvrent déjà de nombreux secteurs d activité... en augmentation constante! La communauté LUCIE est en plein essor, du fait notamment du partenariat conclu avec AFNOR Certification, et de l action des consultants partenaires! 22 Les organisations déjà évaluées à ce jour par les méthodes d AFNOR Certification ou VIGEO alignées avec l ISO26000 peuvent candidater directement à la labellisation LUCIE pour un coût réduit

23 PLAN Le contexte international de la RSE Origine du label La démarche de labellisation LUCIE Le label LUCIE: l évaluation Les avantages liés au label LUCIE La communauté LUCIE Perspectives d évolution Budget estimé d une labellisation LUCIE Synthèse et conclusion 23

24 Perspectives d évolution du label LUCIE: un label de référence Evolution de la norme ISO entre 1996 et 2003 en France ISO Hypothèse basse d évolution du label LUCIE entre 2010 et 2017 en France Remarques: Le champs d application de l ISO est plus vaste que pour l ISO La progression vers l ISO devrait être nettement plus rapide que 15 ans plus tôt pour l ISO car la sensibilité au Développement Durable s est considérablement renforcée depuis

25 PLAN Le contexte international de la RSE Origine du label La démarche de labellisation LUCIE Le label LUCIE: l évaluation Les avantages liés au label LUCIE La communauté LUCIE Perspectives d évolution Budget estimé d une labellisation LUCIE Synthèse et conclusion 25

26 Labellisation LUCIE: Budget Estimation moyenne* du budget nécessaire à une labellisation LUCIE et à son maintien sur 36 mois Cas d une entreprise de moins de 20 personnes, monosite Coût moyen annuel estimé pour un cycle de 36 mois: euros 26 (*) Les valeurs données sur la présente simulation le sont à titre d information, chaque évaluation budgétaire étant réalisée à partir des données spécifiques.

27 Label LUCIE: un investissement accessible et rentable L objectif du label LUCIE est d apporter une plus-value significative à l entreprise La cotisation annuelle du label LUCIE est proportionnelle au CA de l entreprise et démarre à seulement euros par an. Pour l évaluation initiale, l entreprise candidate a le choix entre 2 devis établis par VIGEO et AFNOR Certification Les avantages financiers émanant des partenaires et des autres entreprises labellisées constituent une opportunité financière très intéressante pour l entreprise et ses salariés. - Avantages bancaires auprès de Banque Populaire Atlantique et Crédit Coopératif - Jusqu à 30% de réduction de primes d assurance auprès de Generali - Des réductions sur certains produits et services des autres entreprises labellisées La préparation facultative à la démarche d auto-évaluation par l Agence LUCIE peut être prise en charge intégralement par l OPCA de l entreprise candidate 27 La démarche de labellisation LUCIE contribue fortement à l augmentation du capital immatériel de l entreprise qui représente 2/3 de sa valeur globale.

28 PLAN Le contexte international de la RSE Origine du label La démarche de labellisation LUCIE Le label LUCIE: l évaluation Les avantages liés au label LUCIE La communauté LUCIE Perspectives d évolution Budget estimé d une labellisation LUCIE Synthèse et conclusion 28

29 Label LUCIE: ce qu il faut retenir UN LABEL CRÉDIBLE D ENGAGEMENT EN DÉVELOPPEMENT DURABLE Un label basé sur ISO engagements et 28 principes d action UN INVESTISSEMENT ACCESSIBLE ET RENTABLE Avantages Banque et Assurance Avantages entre labellisés Une cotisation annuelle LUCIE proportionnelle au CA, à partir de 1000 euros par an DES PARTENAIRES EXPERTS VIGEO AFNOR Certification Qualité France Association UN OUTIL D ACCOMPAGNEMENT RSE Outil de Communication interne et externe Promotion médias Accès aux outils et formations RSE Intégration d une «Communauté de valeurs» UNE DÉMARCHE DE PROGRÈS DIFFÉRENCIANTE Avantage concurrentiel différenciant Pérennisation de l organisation par une meilleure gestion des risques 29 Amélioration de l image de marque et, et plus globalement du capital immatériel de l organisation

30 Témoignage d une entreprise labellisée responsable et pionnière! La société Bel m Bel m conçoit et fabrique des portes d entrée pour les maisons individuelles (neuves et rénovation). L entreprise fabrique portes par an dans 4 usines. CA 2010 : 70 M. Effectif : 500 personnes. La commercialisation des produits s effectue essentiellement via points de ventes en France (négoce, fenêtriers ). Bel m est leader en France sur ce type de produits avec 25% de parts de marché. Retour sur l expérience LUCIE «Le Groupe Bel m s est engagé de longue date dans une importante démarche de Responsabilité Sociétale. Bois éco-certifié, Analyse du Cycle de Vie des produits, suppression progressive des COV (Composés Organiques Volatils), suivi rigoureux des poussières de bois, employabilité des salariés favorisée, 180 salariés-actionnaires, signature de la charte de la diversité Voilà quelques exemples d actions initiées depuis plusieurs années. Cette détermination s est traduite par la volonté d une évaluation transparente et impartiale de la démarche engagée. L audit VIGEO a ainsi permis de valider le parcours entrepris et de définir nos pistes de progrès. Nous avons ensuite pris de nouveaux engagements complémentaires sur nos domaines d amélioration afin de solliciter l obtention du label LUCIE.» 30 Yann Rolland, Président de Bel m, Président du Medef Loire Atlantique et du club «Dirigeants Responsables de l Ouest»

31 Communauté LUCIE: quelques exemples d entreprises Elles appartiennent déjà à la communauté LUCIE: 31

32 LABEL LUCIE 30 Rue de Miromesnil PARIS et aussi désormais sur et

La labellisation LUCIE

La labellisation LUCIE La labellisation En partenariat avec en partenariat avec Une démarche «tout en un» Évaluer, développer et valoriser les actions et engagements RSE des organisations ISO26000 LA COMMUNAUTE LE BUDGET EN

Plus en détail

ISO26000. La nouvelle norme internationale de Responsabilité Sociétale. -Juin 2012 - En partenariat avec

ISO26000. La nouvelle norme internationale de Responsabilité Sociétale. -Juin 2012 - En partenariat avec ISO26000 En partenariat avec La nouvelle norme internationale de Responsabilité Sociétale -Juin 2012 - ISO 26000 : le fruit d un long travail international d application concrète des principes du Développement

Plus en détail

Atelier n 4 : Comment valoriser les démarches RSE des entreprises

Atelier n 4 : Comment valoriser les démarches RSE des entreprises Atelier n 4 : Comment valoriser les démarches RSE des entreprises Labels, Trophées, Evaluations Animateur : Philippe LOHEZIC, Responsable du Pôle Développement Durable, CCI de Maine-et-Loire Objectifs

Plus en détail

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Communiqué de presse 16 juin 2005 Fusion de Stock at Stake (membre du groupe Ethibel) et Vigeo : naissance du Groupe Vigeo, première agence européenne de mesure de

Plus en détail

Démarche RSE esh & Groupe Polylogis. Daniel BIARD

Démarche RSE esh & Groupe Polylogis. Daniel BIARD Démarche RSE esh & Groupe Polylogis Daniel BIARD RHF 2013 Plan de l intervention 2. Présentation Le Groupe Polylogis en quelques mots Un secteur en Mouvement L engagement du secteur professionnel Pourquoi

Plus en détail

FICHE ACTIONS POSSON PACKAGING S.A.S

FICHE ACTIONS POSSON PACKAGING S.A.S FICHE ACTIONS POSSON PACKAGING S.A.S ACTIONS GLOBALES Communication avec l ensemble des salariés via un réseau intranet ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Une démarche de progrès continu validée par les certifications

Plus en détail

La mise en œuvre d une politique Egalité Professionnelle entre les femmes et les hommes au sein de BATIGERE. Bilan à 7 ans de démarche et perspectives

La mise en œuvre d une politique Egalité Professionnelle entre les femmes et les hommes au sein de BATIGERE. Bilan à 7 ans de démarche et perspectives La mise en œuvre d une politique Egalité Professionnelle entre les femmes et les hommes au sein de BATIGERE Bilan à 7 ans de démarche et perspectives BATIGERE en quelques chiffres Un Réseau de près de

Plus en détail

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012 La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & la Norme ISO 26000 Analyse comparée Octobre 2012 Sommaire 1. Introduction 2. Les instruments permettant d orienter les démarches RSE 3. La Charte de responsabilité

Plus en détail

LAGIER Cyrielle. Stage de Master 2. En partenariat avec. Economie et Gestion de l Environnement. Soutenance orale

LAGIER Cyrielle. Stage de Master 2. En partenariat avec. Economie et Gestion de l Environnement. Soutenance orale LAGIER Cyrielle En partenariat avec Stage de Master 2 Economie et Gestion de l Environnement Soutenance orale Université Bordeaux IV Année universitaire 2011/2012 Sommaire 2 Introduction 1. Rappel du contexte

Plus en détail

Catalogue des services intégrés

Catalogue des services intégrés Responsabilité sociétale et reporting extra-financier Catalogue des services intégrés FORMATION, CONSEIL & ACCOMPAGNEMENT 2014 Pour en savoir plus Dolores.larroque@materiality-reporting.com Tel. 06 86

Plus en détail

Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe Unipol

Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe Unipol Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe A propos du groupe : Gruppo Finanziaro S.p.A. est une holding et une société de services, cotée à la Bourse de Milan.

Plus en détail

Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI)

Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI) Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI) sommaire 1 Préambule P. 4 2 Champ d application P. 6 3 Système

Plus en détail

Réunion de lancement de la certification. pour les Espaces Numériques de Travail. Réunion de lancement de la certification

Réunion de lancement de la certification. pour les Espaces Numériques de Travail. Réunion de lancement de la certification pour les Espaces Numériques de Travail 1 Sommaire Présentation du contexte Objectifs, contraintes / opportunités et limites Processus général de certification Fichier de critères Organisation des groupes

Plus en détail

du Cnam des Pays de la Loire

du Cnam des Pays de la Loire 2011-2014 Axes stratégiques du Cnam des Pays de la Loire Servir les hommes et l économie du territoire Le processus de détermination des axes stratégiques de l Association s est élaboré de mars à septembre

Plus en détail

Grenelle Environnement

Grenelle Environnement Grenelle Environnement Convention d engagements pour l accélération de la construction de «Bâtiments Basse Consommation» (BBC) Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre d Etat, ministre

Plus en détail

Congrès 2013. Atelier RSE Intervention de Roger LUNEL représentant d AFNOR Certification

Congrès 2013. Atelier RSE Intervention de Roger LUNEL représentant d AFNOR Certification Congrès 2013 Atelier RSE Intervention de Roger LUNEL représentant d AFNOR Certification Norme Internationale ISO 26000, lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale, Une réponse au 10 principes

Plus en détail

FICHE ACTIONS ISORE BATIMENT

FICHE ACTIONS ISORE BATIMENT FICHE ACTIONS ISORE BATIMENT ACTIONS GLOBALES Certifications ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 Charte DD de la direction depuis 2008 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Création de son propre pôle de formation

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Photographie des Entreprises Adaptées en 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE. Photographie des Entreprises Adaptées en 2013 Paris, le 02 mai 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Photographie des Entreprises Adaptées en 2013 L Union Nationale des Entreprises Adaptées (UNEA) publie la photographie des Entreprises Adaptées (EA) en 2013.

Plus en détail

Résumé du rapport de mission Plantations du Haut Penja Cameroun 2013

Résumé du rapport de mission Plantations du Haut Penja Cameroun 2013 Résumé du rapport de mission Plantations du Haut Penja Cameroun 203 - NATURE DE LA MISSION - DEMARCHE - INFORMATION UTILISEE La Compagnie Fruitière a confié à Vigeo une mission qui fait suite à une première

Plus en détail

Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133

Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 6.1. Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 6.1.1. Formation professionnelle dans le cadre des politiques

Plus en détail

Vous proposez un placement d épargne solidaire et vous voulez le promouvoir?

Vous proposez un placement d épargne solidaire et vous voulez le promouvoir? www.finansol.org Vous proposez un placement d épargne solidaire et vous voulez le promouvoir? Ce guide vous donne toutes les informations liées au label Finansol et vous indique la marche à suivre si vous

Plus en détail

Conseil et formation en création, reprise et développement d entreprise OBJECTIFS DE LA FORMATION :

Conseil et formation en création, reprise et développement d entreprise OBJECTIFS DE LA FORMATION : Conseil et formation en création, reprise et développement d entreprise FORMATION «GESTIONNAIRE DE PETITES ET MOYENNES STRUCTURES» CODE CPF 2593 448 HEURES SOIT 56 JOURS DE FORMATION DE LA FORMATION :

Plus en détail

ACCORD CADRE NATIONAL ENTRE

ACCORD CADRE NATIONAL ENTRE ACCORD CADRE NATIONAL ENTRE CARREFOUR FRANCE Représenté par Madame Isabelle CALVEZ Directrice des Ressources Humaines & Pôle emploi Représenté par Monsieur Thomas CAZENAVE Directeur Général Adjoint en

Plus en détail

la Responsabilité Sociétale de l Entreprise: «le paradigme Rachid Nafti, expert GIZ

la Responsabilité Sociétale de l Entreprise: «le paradigme Rachid Nafti, expert GIZ la Responsabilité Sociétale de l Entreprise: «le paradigme managérial des années à venir». Rachid Nafti, expert GIZ Séminaire RSE dans le secteur hôtelier, organisé par AHK, GIZ & CITET le 20 octobre 2011

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

Avantages économiques

Avantages économiques I. QU EST CE QUE LE SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL? Le SME est un outil de gestion interne qui favorise l intégration précoce d objectifs écologiques précis dans les autres systèmes de gestion et

Plus en détail

Essentiels de la retraite 19 juin 2014 ATELIER ASSURANTIEL

Essentiels de la retraite 19 juin 2014 ATELIER ASSURANTIEL Essentiels de la retraite 19 juin 2014 ATELIER ASSURANTIEL Perspectives du marché de l épargne retraite entreprise Les points de vigilance dans le choix d un dispositif d épargne Retraite Gaël COLLIN Sinfoni

Plus en détail

QRRAL / JOURNEE THEMATIQUE : PISTES POUR AMORCER UNE DEMARCHE QUALITE THEORIE ET REALITE AUTOEVALUATION - AUTODIAGNOSTIC

QRRAL / JOURNEE THEMATIQUE : PISTES POUR AMORCER UNE DEMARCHE QUALITE THEORIE ET REALITE AUTOEVALUATION - AUTODIAGNOSTIC QRRAL / JOURNEE THEMATIQUE : PISTES POUR AMORCER UNE DEMARCHE QUALITE THEORIE ET REALITE DELEGATION A LA QUALITE L INRA : EPST de recherche finalisée pour l agriculture, l alimentation et l environnement

Plus en détail

les solutions sgs pour plus de performance et de transparence en matière de responsabilité sociétale

les solutions sgs pour plus de performance et de transparence en matière de responsabilité sociétale les solutions sgs pour plus de performance et de transparence en matière de responsabilité sociétale Aujourd hui, les parties prenantes exigent des entreprises une gouvernance efficiente, l adoption de

Plus en détail

SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets

SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets Lyon, le 1er septembre 2014 Une politique patrimoniale dynamique Filiale du groupe SNI - Société Nationale Immobilière détenue par la caisse des Dépôtspremier

Plus en détail

Dossier de presse 2015

Dossier de presse 2015 Dossier de presse 2015 Des professionnels qualifiés Un gage de confiance pour le consommateur Contacts presse Qualit EnR Cecil Bonnesoeur - 01 48 78 70 51 - communication@qualit-enr.org Rumeur Publique

Plus en détail

La RSE Corinne DELPUECH 09/02/06

La RSE Corinne DELPUECH 09/02/06 La RSE Corinne DELPUECH Responsabilité Sociale de l Entreprise et Développement Durable Concepts Cadre juridique 1 Développement Durable Parties prenantes Responsabilité environnementale Ethique Responsabilité

Plus en détail

ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS

ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Session 2008 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 4 Le sujet comporte 5 pages numérotées

Plus en détail

ECOCERT 26000 : Outil d évaluation de la performance de la Responsabilité Sociétale de votre Organisation

ECOCERT 26000 : Outil d évaluation de la performance de la Responsabilité Sociétale de votre Organisation ECOCERT 26000 : Outil d évaluation de la performance de la Responsabilité Sociétale de votre Organisation Guide méthodologique CONTACT : Sébastien CONAN Tél. : +33 (0)5 62 07 52 08 Email : sebastien.conan@ecocert.com

Plus en détail

Le Système de Management de l Energie ISO 50001

Le Système de Management de l Energie ISO 50001 Le Système de Management de l Energie ISO 50001 Opérateur international de services organisé autour de 4 grands domaines de compétences : Normalisation Edition de solutions et services d information Evaluation

Plus en détail

un atout pour votre entreprise

un atout pour votre entreprise Appel à la diversité / La diversité un atout pour votre entreprise Appel à la diversité / APPEL À LA DIVERSITÉ Vous dirigez une entreprise et vous souhaitez mettre à profit les compétences de chacun de

Plus en détail

CODE DE TRANSPARENCE POUR LES FONDS ISR OUVERTS AU PUBLIC

CODE DE TRANSPARENCE POUR LES FONDS ISR OUVERTS AU PUBLIC CODE DE TRANSPARENCE POUR LES FONDS ISR OUVERTS AU PUBLIC (émetteurs publics étatiques) PRO BTP FINANCE Juin 2015 SOMMAIRE 1 DONNÉES GÉNÉRALES 2 MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION ESG DES ÉMETTEURS 3 PROCESSUS

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE UN PARTENARIAT EFFICACE

CONSTRUISONS ENSEMBLE UN PARTENARIAT EFFICACE CONSTRUISONS ENSEMBLE UN PARTENARIAT EFFICACE CONNECTEZ- UNE EXPÉRIENCE SOLIDE ET UN PARTENARIAT FIABLE Filiale à 100 % du Groupe Société Générale, Franfinance, spécialisé dans le crédit à la consommation,

Plus en détail

Skandia Gestion Privée II

Skandia Gestion Privée II Skandia Gestion Privée II Contrats d assurance-vie et de capitalisation Document non contractuel à caractère publicitaire Pourquoi choisir Skandia? Choisir Skandia, c est : Bénéficier du régime de protection

Plus en détail

Nf logement Nf logement hqe

Nf logement Nf logement hqe référentiel V9.0 synthèse Nf logement Nf logement hqe Certifications Habitat Neuf INTRODUCTION Les certifications NF Logement et NF Logement HQE existent depuis 2004. En 10 ans, plus de 50 promoteurs

Plus en détail

Confiance, labels, et certification

Confiance, labels, et certification HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet Confiance, labels, et certification FNTC 3 février 2011, Paris Hervé

Plus en détail

Programme de formations (2016-2017)

Programme de formations (2016-2017) Programme de formations (2016-2017) LBBa, prestataire de formation professionnelle Prestataire de formation professionnelle, enregistré comme tel auprès de l administration, le cabinet LBBa, composé d

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COLLABORATEURS SALARIES DES CABINETS D ECONOMISTES DE LA CONSTRUCTION ET DE METREURS-VERIFICATEURS DU 16 AVRIL 1993 AVENANT N 8 du 25 Mars 2005 ACCORD DE BRANCHE RELATIF

Plus en détail

Délibération de l Assemblée Plénière

Délibération de l Assemblée Plénière Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 045-234500023-20150618-15_03_05-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 19/06/2015 Publication : 19/06/2015 Conseil régional du Centre Val

Plus en détail

Total Passif 316,0 310,6

Total Passif 316,0 310,6 Acanthe Développement RESULTATS ANNUELS 2014 Faits Marquants Paris, le 24 Avril 2015 Patrimoine Immobilier 295 Millions d euros Résultat net consolidé (part du groupe) 1.533 K ANR 1,2882 / action Cours

Plus en détail

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Approuvées par le Comité permanent à sa 46 e Réunion (Décision SC46-28), avril

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 4 mai 2011 fixant le cahier des charges relatif au label national «Orientation pour tous - pôle

Plus en détail

PLAN D ACTION SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE 2013

PLAN D ACTION SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE 2013 PLAN D ACTION SUR L EGALITE PROESSIONNELLE 2013 PREAMBULE Depuis 2005, nous avons, dans l entreprise, un accord sur «le développement de la mixité dans le Groupe». Celuici définit, dans de nombreux domaines,

Plus en détail

Une approche pour améliorer la qualité de données dans les systèmes socio-techniques

Une approche pour améliorer la qualité de données dans les systèmes socio-techniques Une approche pour améliorer la qualité de données dans les systèmes socio-techniques Alexandre SAVA, Kondo ADJALLAH, Yves KOLEGAIN Ecole Nationale d Ingénieurs de METZ Laboratoire LCOMS école nationale

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL. Notre grande cause à nous, c est faire naître votre

RAPPORT ANNUEL. Notre grande cause à nous, c est faire naître votre RAPPORT ANNUEL Lauréat au palmarès 2010 France Initiative pour la bonne appropriation de la démarche qualité et la très forte implication de la plateforme à tous les niveaux du réseau dans les groupes

Plus en détail

Corrigé - Les Laboratoires Cattier

Corrigé - Les Laboratoires Cattier CIE4DME Session 2009 Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers Corrigé - Les Laboratoires Cattier PARTIE I : L ÉTUDE

Plus en détail

RETREAUSPECTIVE 2014. Bilan financier 2014

RETREAUSPECTIVE 2014. Bilan financier 2014 Bilan financier 2014 Sommaire 1. Introduction 2. Analyse comparée des Comptes Administratifs 2013 et 2014 provisoire 3. Les financeurs du SIAAP 4. Présentation de l évolution (de la trésorerie) et de la

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

Un engagement durable pour le respect de la nature et des hommes

Un engagement durable pour le respect de la nature et des hommes Un engagement durable pour le respect de la nature et des hommes Communication sur le progrès 2014 C est naturel de faire plaisir 1 SOMMAIRE 1. Généralités société 3 1.1 Présentation de la société 3 1.2

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

Reporting RSE* selon l article 225 de la loi «Grenelle 2» Retours d expérience à la plateforme RSE

Reporting RSE* selon l article 225 de la loi «Grenelle 2» Retours d expérience à la plateforme RSE Reporting RSE* selon l article 225 de la loi «Grenelle 2» Retours d expérience à la plateforme RSE Julien Rivals Directeur, Services en RSE 11 février 2014 *Responsabilité sociétale des entreprises Deloitte,

Plus en détail

Projet de relevé de conclusions relatif à la modernisation des droits et moyens syndicaux

Projet de relevé de conclusions relatif à la modernisation des droits et moyens syndicaux Projet de relevé de conclusions relatif à la modernisation des droits et moyens syndicaux Les Accords de Bercy sur la rénovation du dialogue social, signés le 2 juin 2008 par les ministres en charge de

Plus en détail

POLITIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE

POLITIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE POLITIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE SOMMAIRE Préambule..3 Principes fondamentaux de notre politique de Capital Investissement Responsable 4 Le parti pris de notre approche de Capital Investissement

Plus en détail

Principales stratégies pour les années 1999-2001

Principales stratégies pour les années 1999-2001 L ISO en bref L ISO est l Organisation internationale de normalisation. Elle est composée des organismes nationaux de normalisation de pays grands et petits, industrialisés et en développement, de toutes

Plus en détail

CCNI ACCORD COLLECTIF EN FAVEUR DE L EMPLOI DES SENIORS

CCNI ACCORD COLLECTIF EN FAVEUR DE L EMPLOI DES SENIORS CCNI ACCORD COLLECTIF EN FAVEUR DE L EMPLOI DES SENIORS Signataires: Organisations patronales UNIS FNAIM FEPL SNPI SNRT FSIF Organisations syndicales de salariés CGC-SNUHAB CFTC-CSFV Fédération des employés

Plus en détail

Association des Conseils en Innovation Cinq recommandations pour HORIZON 2020

Association des Conseils en Innovation Cinq recommandations pour HORIZON 2020 Association des Conseils en Innovation Cinq recommandations pour HORIZON 2020 Cinq recommandations Association des Conseils en Innovation pour Horizon 2020 Juin 2012 - Page 1 L Union européenne consacre

Plus en détail

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC)

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) Accompagnement des Ressources Humaines L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) A - l aide à la préparation des entreprises à la GPEC (sensibilisation) B - l

Plus en détail

Questionnaire Trophées RSE PACA 2014

Questionnaire Trophées RSE PACA 2014 THEME : Volet social Questionnaire Trophées RSE PACA 2014 Contenu du questionnaire / 20 à 249 salariés Nos partenaires 1 THEME : Volet social Questionnaire : mode d emploi Le questionnaire aborde quatre

Plus en détail

Analyse Coût Bénéfice d une prévention du risque de manutention manuelle

Analyse Coût Bénéfice d une prévention du risque de manutention manuelle Analyse Coût Bénéfice d une prévention du risque de manutention manuelle C. Trontin, J.P. Sabathé, Projet NDBS / INRS Approche économique de la prévention Colloque DARES / ANACT 2 décembre 25, Paris A

Plus en détail

Les Actes Synthèse forum 3

Les Actes Synthèse forum 3 PREFECTURE Les Actes Synthèse forum 3 DE LA REGION BOURGOGNE Participaient à cet atelier : Animateur : François DECHY, Directeur délégué de France Active Financement, Responsable du pôle «Création d entreprises»

Plus en détail

Accord du XX XX XX relatif à l égalité professionnelle et à la conciliation vie professionnelle, familiale et personnelle à Pôle emploi

Accord du XX XX XX relatif à l égalité professionnelle et à la conciliation vie professionnelle, familiale et personnelle à Pôle emploi Accord du XX XX XX relatif à l égalité professionnelle et à la conciliation vie professionnelle, familiale et personnelle à Pôle emploi PREAMBULE Le présent accord s inscrit dans la continuité de l accord

Plus en détail

7 ème rencontre du RIUESS Rennes, 24 et 25 mai 2007 L ESS face à ses responsabilités

7 ème rencontre du RIUESS Rennes, 24 et 25 mai 2007 L ESS face à ses responsabilités La démarche qualité, un outil d autoévaluation ajusté à la bonne gouvernance des entrepreneurs sociaux. L exemple de la démarche qualité développement durable du réseau des Jardins de Cocagne Maurice PARODI

Plus en détail

ENTREPRISE SOLARES BAUEN CONTRAT DE PROGRES IDEE ALSACE 2015-2018. Version du

ENTREPRISE SOLARES BAUEN CONTRAT DE PROGRES IDEE ALSACE 2015-2018. Version du ENTREPRISE SOLARES BAUEN CONTRAT DE PROGRES IDEE ALSACE 2015 - Version du 1 I Présentation de notre entreprise Notre activité Historique Faits et chiffres clés Nos motivations pour l adhésion à la signature

Plus en détail

LA SITUATION FINANCIÈRE

LA SITUATION FINANCIÈRE DES MUTUELLES EN 2014 1/5 ce qu il faut retenir du rapport 2015 de la Drees Éclairage proposé par la Direction de la santé et la Direction des entreprises et organismes mutualistes de la Mutualité Française

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2847. PÔLE EMPLOI

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2847. PÔLE EMPLOI MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3367 Convention collective nationale IDCC : 2847. PÔLE EMPLOI ACCORD DU 18 MARS 2011 RELATIF À L ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Axe stratégique 1. Les partenaires du contrat partagent

Axe stratégique 1. Les partenaires du contrat partagent Axe stratégique 1 Mise en place des outils de pilotage stratégique de la filière sur les plans économiques, sociaux et des flux de matière d origine bois La filière n est pas dotée d outils partagés permettant

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

Accord national sur la mise en œuvre des Certificats de Qualification Professionnelle (CQP) Préambule

Accord national sur la mise en œuvre des Certificats de Qualification Professionnelle (CQP) Préambule Accord national sur la mise en œuvre des Certificats de Qualification Professionnelle (CQP) Préambule Depuis plusieurs années, convaincue du rôle important de la formation professionnelle dans l évolution

Plus en détail

Pôle d innovation technologique de la construction durable : ROI. Règlement d'ordre Intérieur. Introduction :

Pôle d innovation technologique de la construction durable : ROI. Règlement d'ordre Intérieur. Introduction : Règlement d'ordre Intérieur Introduction : Le pôle d innovation NEOBUILD a vu le jour le 4 mai 2011 à l initiative du Conseil de Développement Economique de la Construction (CDEC). Le Ministère de l Economie

Plus en détail

SERVICES À LA PERSONNE POUR TOUT SAVOIR

SERVICES À LA PERSONNE POUR TOUT SAVOIR SERVICES À LA PERSONNE POUR TOUT SAVOIR 2 SOMMAIRE Les services à la personne.... 6 Les avantages liés aux services à la personne.... 8 Les services à la personne au quotidien.... 9 Les professionnels

Plus en détail

PROJET DE LOI ------- ÉTUDE D IMPACT. I - Situation de référence et objectifs de l accord ou convention :

PROJET DE LOI ------- ÉTUDE D IMPACT. I - Situation de référence et objectifs de l accord ou convention : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes NOR : MAEJ1002191L PROJET DE LOI autorisant l approbation de l avenant à la convention entre la France et la Suisse en vue d éviter

Plus en détail

Conclusions de la journée de mobilisation pour l apprentissage du 19 septembre 2014

Conclusions de la journée de mobilisation pour l apprentissage du 19 septembre 2014 Conclusions de la journée de mobilisation pour l apprentissage du 19 septembre 2014 La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 a rappelé le rôle de l apprentissage pour l intégration des jeunes

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 15094 Intitulé Chargé du marketing et de communication AUTORITÉ RESPONSABLE DE LA CERTIFICATION

Plus en détail

Université Pierre et Marie Curie. Réunion des DU. www.upmc.fr

Université Pierre et Marie Curie. Réunion des DU. www.upmc.fr Université Pierre et Marie Curie Réunion des DU www.upmc.fr 26 juin 2013 Accompagnement du DU Donner une lettre de mission à chaque DU Mettre en place une formation UPMC sur la fonction de DU, en articulation

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 28 OCTOBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Protocole de vérification de conformité de la norme Afnor NF V 25-112 MAJ : 08/09/10

Protocole de vérification de conformité de la norme Afnor NF V 25-112 MAJ : 08/09/10 Protocole de vérification de conformité Norme Afnor NF V 25-112 - Bonnes pratiques d'évaluation des caractéristiques d'un lot de pommes de terre destiné au marché du frais Sommaire Page 1 DOMAINE D'APPLICATION...5

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Caroline Weill caroline.weill@lambassade.agency 01 47 04 12 52 Audrey Peauger audrey.peauger@lambassade.agency

Plus en détail

Le guide de l'achat éthique et responsable. Acheter mieux, c'est respecter l'avenir

Le guide de l'achat éthique et responsable. Acheter mieux, c'est respecter l'avenir Le guide de l'achat éthique et responsable Acheter mieux, c'est respecter l'avenir Édito Depuis de nombreuses années, Est Métropole Habitat prend des engagements forts en matière de développement durable.

Plus en détail

Entretien Professionnel. Appel à propositions pour la mise en œuvre de l entretien professionnel

Entretien Professionnel. Appel à propositions pour la mise en œuvre de l entretien professionnel Entretien Professionnel Appel à propositions pour la mise en œuvre de l entretien professionnel Date: Mars 2015 Rédacteur: AGEFOS PME Ile-de-France AGEFOS PME IDF / Appel à propositions Formations Entretien

Plus en détail

ÉGALITÉ DE GENRE ET DROITS DES FEMMES. Normes du Conseil de l Europe

ÉGALITÉ DE GENRE ET DROITS DES FEMMES. Normes du Conseil de l Europe ÉGALITÉ DE GENRE ET DROITS DES FEMMES Normes du Conseil de l Europe L égalité de genre est capitale pour la protection des droits de l homme, le fonctionnement de la démocratie, le respect de l État de

Plus en détail

Cahier des charges. Consultation pour la réalisation d une étude sur :

Cahier des charges. Consultation pour la réalisation d une étude sur : 12/10/2015 Cahier des charges Consultation pour la réalisation d une étude sur : «Évolution de l ingénierie française de la Construction liée au BIM (Building Information Modeling)» CDC ETUDE BIM COPIIEC

Plus en détail

Acteur de notre Santé

Acteur de notre Santé Cliniques psychiatriques de France Acteur de notre Santé union nationale des cliniques psychiatriques privées Fédération de l Hospitalisation Privée Cliniques psychiatriques de France Syndicat professionnel

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE DES ENTREPRISES: MODALITES D APPLICATION

AUDIT ENERGETIQUE DES ENTREPRISES: MODALITES D APPLICATION N 27 Développement durable n 3 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 3 février 2015 ISSN 1769-4000 L essentiel AUDIT ENERGETIQUE DES ENTREPRISES: MODALITES D APPLICATION En application de la loi

Plus en détail

Les 4 Temps du management 2011 au titre de l'année 2010 (Groupe A)

Les 4 Temps du management 2011 au titre de l'année 2010 (Groupe A) DIRECTION DES SERVICES FINANCIERS DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Département Développement des compétences et parcours de carrière Contact Nathalie GIGOT Tél : 01 41 90 34 66 Fax : 01 41 90 34 09 E-mail

Plus en détail

L ACTIVITÉ ÉPARGNE PATRIMONIALE

L ACTIVITÉ ÉPARGNE PATRIMONIALE chiffres clés decp 2013 ÉPARGNE patrimoniale L ACTIVITÉ ÉPARGNE PATRIMONIALE Une plate-forme d expertise Une offre complète de produits patrimoniale et services La Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale

Plus en détail

La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable.

La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable. Communiqué de presse Bois-Colombes, le 11 février 2009 La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable. L année 2008 restera, pour les épargnants et les assurés, une

Plus en détail

Plateforme de la Filière Automobile. Club des Acteurs Régionaux de l Industrie Automobile. Associations Régionales de l Industrie Automobile

Plateforme de la Filière Automobile. Club des Acteurs Régionaux de l Industrie Automobile. Associations Régionales de l Industrie Automobile Plateforme de la Filière Automobile Club des Acteurs Régionaux de l Industrie Automobile Associations Régionales de l Industrie Automobile ENQUETE DE PERFORMANCE INDUSTRIELLE 2009/2010 Comme chaque année,

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES Intégration des bonnes pratiques environnementale dans le plan de prévention ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Conduite du changement

ACTIONS GLOBALES Intégration des bonnes pratiques environnementale dans le plan de prévention ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Conduite du changement FICHE ACTIONS Clinique de l Anjou ACTIONS GLOBALES Intégration des bonnes pratiques environnementale dans le plan de prévention ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Conduite du changement ACTIONS ENVIRONNEMENTALES

Plus en détail

Pierre BOCCON GIBOD Caroline VINCENS. FICHE TECHNIQUE Système de Management Environnemental et Applications

Pierre BOCCON GIBOD Caroline VINCENS. FICHE TECHNIQUE Système de Management Environnemental et Applications FICHE TECHNIQUE Système de Management Environnemental et Applications 1 Sommaire 1. Naissance du concept et contexte actuel 4 2. Le Management Environnemental 5 a) Qu est ce qu un Système de Management

Plus en détail

Questionnaire Trophées RSE PACA 2012

Questionnaire Trophées RSE PACA 2012 Questionnaire Trophées RSE PACA 2012 Contenu du questionnaire Ils nous ont fait confiance en 2011 1 Gouv. Sociétal Environnement Social Questionnaire : mode d emploi Le questionnaire aborde quatre grandes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT

DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT Le Consumer Electronics Show, qui s est déroulé à Las Vegas début janvier

Plus en détail