Communiqué de presse 11 Octobre 2007

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communiqué de presse 11 Octobre 2007"

Transcription

1 Communiqué de presse 11 Octobre 2007 POUR DES PME PMI CITOYENNES ET VOLONTAIRES : LUCIE LE SEUL DISPOSITIF GLOBAL, CREDIBLE ET SIGNIFIANT POUR UN ENGAGEMENT EN FAVEUR DU DEVELOPPEMENT DURABLE Comment assurer la pérennité de l entreprise et l engager dans un véritable processus de développement durable, qui inclut les 3 volets du social, de l économie et de l écologie? Les PME et PMI ont désormais un dispositif NOUVEAU particulièrement efficace à leur disposition, en termes d engagement et de crédibilité. LUCIE est la première démarche globale adaptée aux entreprises de toutes tailles et de tous secteurs, notamment PME et PMI, qui soit également le «témoin» objectif de leur engagement envers les consommateurs et partenaires professionnels. LUCIE est l œuvre de Qualité-France Association, qui a fait appel à l expertise de VIGEO, le spécialiste de la mesure de la responsabilité sociale des entreprises et de la conduite d audits en la matière, qui constituent une aide au pilotage stratégique. LUCIE : une approche transversale, au coeur des sociétés, des collectivités, vers les «consomacteurs» et interlocuteurs, d un engagement commun en faveur du développement durable. Gagner en lisibilité, pour l entreprise et pour le consommateur, est l originalité de LUCIE, témoin à double objectif : - encourager les entreprises à s engager concrètement en faveur du développement durable et leur permettre d en rendre compte, - permettre aux consommateurs et à l ensemble des parties prenantes concernées d identifier et de reconnaître les réalisations et les engagements des entreprises. Contacts presse : OPHA Muriel Nicolas Anne Vampouille 71 rue Fondary Paris Tél : Fax : E mail : 1

2 Ce dispositif conçu, pour les PME et PMI volontaires, a pour exigence l amélioration constante Lucie est attribuée pour une période donnée, de 12 à 24 mois, au terme de laquelle une nouvelle évaluation est réalisée. Le dispositif LUCIE comporte 3 étapes majeures : - la signature de la charte d engagement - l évaluation de l engagement par des auditeurs VIGEO - la remise du rapport, l examen et l attribution de LUCIE. La signature de la charte d engagements et à terme l attribution de LUCIE permettent à l entreprise d adosser sa communication sur son engagement, à des principes et règles reconnus comme fondamentaux ou essentiels en matière de développement durable par la Communauté internationale (ONU, OIT, OCDE) et par l Union européenne. Ce dispositif s appuie sur un comité d éthique et un comité d attribution, garants de l objectivité et la transparence de la démarche. Les premières PME LUCIE 3 PME citoyennes, de secteurs différents, se sont engagées dans la démarche LUCIE : - NEWWORKS (PME de 69 salariés, experte en documents professionnels 24h/24 7j/7) labellisée «imprim vert», membre de l association Croissance Plus. - PURODOR (PME de 90 salariés, référence dans le domaine de l hygiène et de la désinfection en collectivités) gamme de produits Atout Vert, adhérent au Comité 21, adhérent au C2DS (Comité du Développement Durable dans le milieu de la Santé), démarche SD : guide du Développement Durable sous la tutelle de l AFNOR, de la CRCI et de la DRIRE. - CORALIS (coopérative laitière de 158 salariés) démarches ISO 9 001, ISO , NFV , HACCP). Ambitions Aujourd hui LUCIE s appuie sur les régions, acteurs du maillage économique français, pour s adresser directement aux PME PMI et développer les synergies. Parce que la région Champagne-Ardenne est concrètement engagée dans le développement durable, sous l impulsion de son Président, M. Jean-Paul BACHY, elle a été symboliquement choisie pour accueillir le lancement de LUCIE, ce 11 octobre. Fin 2010, LUCIE intègrerait entreprises (marché potentiel de 2 millions d entreprises) et à terme s internationaliserait, par la création d un réseau européen de promotion et d une AISBL (Association Internationale Sans But Lucratif) LUCIE : un projet, une méthodologie : Qualité France Association et Vigéo Qualité France Association, en fusionnant en 2002 avec BUREAU VERITAS au sein de la filiale Qualité France SAS, a créé un guichet unique rassemblant l expertise en matière de certification des produits et des systèmes de management. Forte de son expérience, l association s est depuis consacrée à des travaux pour promouvoir le Développement Durable, notamment vers les entreprises. Pour la définition de la méthodologie qui soit la mieux adaptée aux PME et PMI, Qualité-France Association a fait appel aux compétences de VIGEO, le leader de la mesure de la responsabilité sociale, sociétale et environnementale des entreprises. LUCIE est un dispositif «plus novateur que contraignant, qui n a pas vocation à contraindre les entreprises à rentrer dans un processus de certification long et complexe mais vise à améliorer leurs standards de fonctionnement» Jean-Claude DEBOIS, Président de QFA et de LUCIE. Selon Nicole NOTAT «aujourd hui l entreprise est pressée d agir par de nombreux acteurs, l opinion publique, les pouvoirs publics et une politique de développement durable peut fournir, entre autres économies, un élément de différenciation et donc de compétitivité». 2

3 LE DISPOSITIF Ce dispositif conçu pour les PME et PMI volontaires a pour exigence l amélioration constante. Lucie est attribuée pour une période donnée, de 12 à 24 mois, au terme de laquelle une nouvelle évaluation est réalisée. Le dispositif LUCIE comporte 3 étapes majeures : - La signature de la charte d engagement - l évaluation de l engagement par des auditeurs VIGEO - La remise du rapport, l examen et l attribution de LUCIE. La signature de la charte d engagements et à terme l attribution de LUCIE permettent à l entreprise d adosser sa communication sur son engagement, à des principes et règles reconnus comme fondamentaux ou essentiels en matière de développement durable par la Communauté internationale (ONU, OIT, OCDE) et par l Union européenne. Ce dispositif s appuie sur un Comité d Ethique et un Comité d Attribution, garants de l objectivité et la transparence de la démarche. Le Comité d Ethique, composé de personnalités aux compétences diverses : - Représente publiquement la démarche - Traite les problèmes de fond, et de la philosophie de la démarche - Valide le système de notation et d attribution Le Comité d Attribution, composé de personnalités référentes «développement durable» : - Valide le référentiel contextualisé (approche sectorielle) - Statue sur les conditions d attribution de Lucie Vigeo intervient pour apporter son expérience et son savoir faire méthodologique dans l évaluation de l engagement des entreprises demandeuses du repère Lucie. Les évaluations sont remises au Comité d attribution du repère Lucie dont Qualité France Association a la responsabilité. Ce Comité, en fonction du diagnostic Vigeo et des engagements pris par l entreprise pour progresser, décide alors d attribuer, ou non, le repère Lucie. Les étapes pour l obtention du «témoin» LUCIE 6 étapes, encadrées par un comité d éthique et un comité d attribution, constituent la démarche pour que l entreprise obtienne l attribution du droit d utiliser le témoin LUCIE sur ses documents et lettres, sur ses produits et services. 1) Signature de la charte d engagements LUCIE. Elle est construite autour de 7 engagements, déclinés en 28 principes d action associés. 2) Renseignement du questionnaire en ligne envoi de documents analyse des dossiers. 3) Evaluation sur pièce et sur place de l entreprise par 2 experts. 4) Évaluation et rédaction du pré-rapport par les experts. 5) Enrichissement du rapport par l ajout d engagements du dirigeant. 6) Rédaction du rapport final, avis des experts et le cas échéant attribution LUCIE.

4 La Charte Lucie - Respecter les intérêts des clients et des consommateurs Parce que vos clients sont l assurance de la pérennité de votre entreprise. - Préserver l environnement Parce que l environnement est l affaire de tous et que ce domaine est un potentiel générateur d économies. - Agir avec loyauté et responsabilité sur les marchés Parce que vos fournisseurs et sous-traitants sont essentiels à la qualité de vos produits et services. Parce qu un comportement responsable sur votre marché est un gage de confiance pour l ensemble de vos partenaires. - Valoriser le capital humain Parce que vos équipes font partie du capital immatériel de votre entreprise, qu elles sont les forces vives qui travaillent avec vous pour assurer l avenir de votre organisation. - Respecter les droits fondamentaux de la personne Parce que les droits individuels sont les garants de la cohésion sociale et de sa diversité, et qu il est nécessaire de s appuyer sur des valeurs universelles pour créer ou recréer le socle de votre culture d entreprise. - Conjuguer les intérêts de votre entreprise et l intérêt général Parce que votre entreprise est un acteur économique local, générateur d emplois, vitrine du dynamisme régional en tant que partenaire territorial. - Assurer la transparence du système de décision et de contrôle Parce que vos instances dirigeantes et votre système de contrôle sont vos meilleures garanties face à vos partenaires financiers.

5 QUALITE-France ASSOCIATION 1947: L ambition L Association Qualité-France a été créée en 1947 pour défendre la qualité française Fondée à l initiative de hauts fonctionnaires et de chefs d entreprise, elle s est engagée dans la définition de niveaux qualitatifs de produits et services repérables par un logo donnant ainsi aux consommateurs le moyen d identifier l effort qualitatif des entreprises 1950: La légitimité Association des consommateurs à la démarche des professionnels Dès le début des années 50, les professionnels ont ressenti l incontournable nécessité d associer les consommateurs à cette démarche. En effet, c est à cette époque que se sont constituées les organisations de consommateurs. Elles se sont donné pour objectif la défense de leurs intérêts collectifs et individuels et la participation à l évolution de la société dont le développement de la consommation des ménages a constitué un élément essentiel de la période. Parmi les organisations de consommateurs, ce sont celles qui avaient pris le parti de la concertation et qui s étaient donné une mission généraliste qui se sont investies au sein de Qualité-France ( UFCS, Familles Rurales, Familles de France, ORGECO). L activité La certification de produits et services de qualité L activité de l association a été axée sur la certification de produits de qualité par vérification de la conformité à des cahiers des charges d abord applicables aux produits agroalimentaires tels que : - le Label Rouge (Volailles, bovins, légumes fruits ), - l Agriculture Biologique (30% du secteur, 2ème intervenant), - la Certification de conformité (œufs, veaux..) puis aux produits industriels et aux services ( syndics de copropriété, service de prêts bancaires à la consommation,..). La certification de produits et services de qualité : références Les grands groupes industriels et de la grande distribution (INTERDIS- CARREFOUR, LECLERC, SUPER U, AUCHAN, CASINO...) ont fait appel à ses services 2002: L évolution Création d une filiale avec Bureau VERITAS Depuis 2002 L Association Qualité-France a fusionné son activité de contrôle et de certification avec BUREAU VERITAS au sein d une filiale commune dénommée QUALITE- FRANCE SAS

6 Rôle des organisations de consommateurs - Des organisations de consommateurs actives Les organisations de consommateurs adhérentes de Qualité-France se sont constamment impliquées dans la gestion de l Association tant au niveau politique pour la détermination de son champ d activité (au sein du conseil d administration) qu au niveau technique pour la détermination des niveaux qualitatifs de cahier des charges, des procédures de contrôle et de suivi des résultats (au sein des comités de certification) - Vers un autre service aux entreprises et aux consommateurs L évolution des problèmes de consommation et leur imbrication avec tous les aspects sociétaux, environnementaux et sociaux tels que : L évolution des notions de qualité, L apparition de la notion de commerce équitable, La notion de consommation éthique, L émergence de l éco-conception, Ces facteurs ont conduit Qualité-France à s impliquer dans la structuration de ces notions pour en favoriser : La perception par les consommateurs L accès par les PME/PMI et la valorisation Les constats Les consommateurs sont : Sensibilisés aux notions liées au développement durable, mais ne disposent pas des informations relatives à l engagement concret des entreprises Prêts à tenir compte des politiques de développement durable dans leurs actes d achat Les entreprises, en particulier les PME/PMI n ont pas : De clé d entrée, ni d obligation légale globale en matière de développement durable De moyens pour valoriser leurs actions auprès de leurs parties prenantes, en rendre compte et ainsi : - Dégager des opportunités d innovations, - Conquérir de nouveaux marchés, renforcer leur compétitivité - Motiver et fédérer les collaborateurs Le projet Permettre aux consommateurs, et à toutes les parties prenantes d identifier et de reconnaître les réalisations et les engagements des entreprises en faveur du développement durable Encourager les entreprises à s engager concrètement en faveur du développement durable dans la durée et leur permettre d en rendre compte

7 La Champagne-Ardenne : «Première éco-région de France à l horizon 2010» Les citoyens mettent aujourd hui le développement durable, en particulier l environnement et la lutte contre le réchauffement climatique, au cœur de leurs préoccupations. Face à cette attente légitime, la Région Champagne Ardenne a pris l initiative. L ensemble de ses champs d intervention est irrigué par cette démarche utile économiquement et socialement responsable. Depuis 2004, la Région consacre des moyens croissants au développement durable : elle s est fixé comme ambition de devenir la 1 ière Eco-Région de France. Cette politique s inscrit dans les trois piliers du développement durable : social, environnement et économie et se décline dans le cadre de plusieurs axes prioritaires : Mettre l homme au cœur de l économie en soutenant le développement de l économie sociale et solidaire Les entreprises de l économie sociale et solidaire (coopératives, mutuelles et associations) proposent des solutions économiques efficaces associées à des façons d agir, d entreprendre, de consommer, de vivre, plus respectueuses de l humain. L entreprenariat social, porteur d emplois durables, est en pleine croissance justifiant une implication forte des pouvoirs publics. La Région met ainsi en œuvre depuis 2005 une politique ambitieuse, PROGRESS, dans le but de fédérer les acteurs et les énergies pour réussir à entreprendre autrement. Dans ce cadre, elle a notamment lancé un appel à projets destiné à soutenir l émergence d activités innovantes au niveau local dans le champ des services à la personne, de l environnement, du tourisme et de la culture. Promouvoir une approche raisonnée du développement agricole Champagne Ardenne est une région à dominante agricole : la production agricole génère 10,2% de la valeur ajoutée et 6,6% des emplois régionaux. Cette vocation n est pas incompatible avec le souci de l environnement et la promotion des énergies renouvelables : les interventions de la Région traduisent cette approche. De façon générale, la Région Champagne-Ardenne promeut le développement d une AGRICULTURE RAISONNEE. Cette politique se concrétise par : le soutien à la structuration et au développement de certaines filières (BIO, luzerne, bois, cheval, apiculture, chanvre, ) ; la gestion des effluents d'élevage (biomasse) ; l aide apportée aux constructions bois. Plus globalement, depuis mars 2004, l'eco certification des forêts et l engagement «Agriculture raisonnée» sont des conditions d'octroi des aides de la Région. La thématique «INDUSTRIES ET AGRO RESSOURCES» va permettre d amplifier la valorisation durable du gisement de matières premières que constituent les productions agricoles et forestières. Les agro-ressources au cœur du pôle de compétitivité à vocation mondiale mis en place conjointement avec la Picardie seront à terme créatrices de valeur ajoutée et d emplois. L originalité de la démarche réside dans le positionnement délibéré sur les enjeux du développement durable et de l innovation industrielle (molécules, matériaux, énergie et aliments). Assurer un développement durable des territoires champardennais La gestion durable des ressources, la maîtrise de l énergie et la prévention des pollutions s inscrivent principalement dans la mise en œuvre d un partenariat pluriannuel entre la Région et l Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie (ADEME) qui mobilise sur : 26M. 1

8 Au titre de la coopération avec l ADEME, la Région intervient en faveur de la maîtrise de la consommation énergétique en soutenant les technologies sobres en énergie ainsi que le développement des ENERGIES RENOUVELABLES (bois, solaire, photovoltaïque, micro hydraulique, éolien, géothermie, ). Première initiative de ce genre en France, la Région s est associée à l ADEME et à EDF pour créer les circuits des énergies renouvelables en Champagne-Ardenne, véritable vitrine représentative de l ensemble des ressources renouvelables disponibles. Autre action exemplaire : le schéma régional éolien, élaboré en concertation avec l ensemble des acteurs concernés, il permet de disposer d une vision d ensemble des implantations possibles des parcs éoliens et développer une stratégie en matière d aménagement. La Région Champagne-Ardenne s inscrit, avec l ADEME et l Etat, dans une démarche HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE (HQE) pour les constructions dont elle a la responsabilité (exemple : les lycées). Elle encourage cette démarche plus globalement dans les opérations d aménagement et de construction (conseil à la maîtrise d ouvrage, à la maîtrise d œuvre, prestations et travaux identifiés HQE). Dans le domaine de la GESTION DES DECHETS, la Région soutient la création de filières régionales de valorisation et contribue à la mise en œuvre d opérations collectives novatrices : lutte contre les nuisances, traitement des déchets toxiques et spéciaux, déchets des professionnels, diagnostics concernant des sites potentiellement pollués. Au-delà de la lutte contre les gaz à effet de serre, la QUALITE DE L AIR est une préoccupation majeure. La Région agit à travers un soutien affirmé à l ATMO et promeut l utilisation de véhicules propres (équipement en filtres à particules des bus des agglomérations troyenne, rémoise et châlonnaise, diagnostic du parc automobile des villes de Chaumont (52) et de Charleville-Mézières (08), ). Elle s est elle-même équipée de véhicules propres (bio-éthanol et gaz). Depuis les inondations de 1993 et 1995, la Région a soutenu la mise en place de stratégies globales et l organisation de la PREVENTION DES INONDATIONS (études, investissements et système d alerte) : 50 M de travaux sont prévus pour protéger les riverains de la Meuse dans les Ardennes ; 10 M ont été engagés par la Région sur le contrat de plan Etat/Région Préserver et valoriser le cadre de vie dans une logique d attractivité, de développement touristique et de création d emplois Le programme de CREATION D EMPLOIS ENVIRONNEMENTAUX permet de soutenir les acteurs du développement local (communes, communautés de communes et associations) désireuses d intégrer l environnement dans leur programme d intervention et de favoriser l insertion sociale et professionnelle. La région apporte un financement pour la création d emplois spécialisés (gardes-rivière, chargés de mission, ). La Région met en œuvre des actions d INFORMATION ET D EDUCATION A L ENVIRONNEMENT : diffusion de l ensemble des connaissances acquises et soutien de l action des associations et collectivités pour la réalisation d expositions, de brochures ou de sentiers d interprétation de sites naturels ; soutien au développement des centres d initiation à la nature ; aide aux établissements scolaires pour la réalisation de séjours nature dans les centres de Champagne-Ardenne : enfants sensibilisés chaque année aux richesses naturelles de leur région. La Région apporte un soutien significatif au fonctionnement et aux investissements des PARCS NATURELS REGIONAUX de la Montagne de Reims et de la Forêt d Orient. Elle appuie par ailleurs les études de préfiguration d un nouveau parc naturel dans les Ardennes. En matière de PRESERVATION ET DE VALORISATION DE LA BIODIVERSITE, la Région s attache à la connaissance (étude), la préservation (travaux et acquisitions) et la valorisation (accueil du public) des espaces naturels. Cette action s appuie notamment sur : les contrats de développement avec les grands partenaires régionaux ; les réserves naturelles régionales ; les actions de préservation et de valorisation ; les dispositifs faune et flore (haies et jachères fleuries). 2

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012 La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & la Norme ISO 26000 Analyse comparée Octobre 2012 Sommaire 1. Introduction 2. Les instruments permettant d orienter les démarches RSE 3. La Charte de responsabilité

Plus en détail

Guide sur les thématiques liées au développement durable

Guide sur les thématiques liées au développement durable Guide sur les thématiques liées au développement durable De manière spontanée, les organisations de l ESS doivent s interroger, d une part sur la finalité poursuivie et d autre part sur les moyens, actions,

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

ISO26000. La nouvelle norme internationale de Responsabilité Sociétale. -Juin 2012 - En partenariat avec

ISO26000. La nouvelle norme internationale de Responsabilité Sociétale. -Juin 2012 - En partenariat avec ISO26000 En partenariat avec La nouvelle norme internationale de Responsabilité Sociétale -Juin 2012 - ISO 26000 : le fruit d un long travail international d application concrète des principes du Développement

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES SOMMAIRE PAGE 5 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE PAGE 6 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES PAGE 7 3. DES AMBITIONS PARTAGEES ET DES OBJECTIFS COMMUNS PAGE 8 4.UN

Plus en détail

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR PRESENTATION 2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR L ECO-RESPONSABILITE Les actions soutenues

Plus en détail

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE :

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : UNE RÉELLE OPPORTUNITÉ POUR VOTRE ENTREPRISE! Salon des Entrepreneurs Mercredi 4 février 2015 Intervenants Frédéric CURIER o Président de Bio Crèche Emilie DAMLOUP o

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Jean-Michel Silberstein Délégué Général CNCC Christophe Garot CNCC UNIBAIL-RODAMCO Le CNCC Le CNCC, Conseil National des Centres

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme?

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme? Cap France et le label Chouette Nature Le label, une solution au développement durable du tourisme? Historique de Cap France En 1949, naît la Fédération des Maisons Familiales regroupant des structures

Plus en détail

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche «Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche Terr avenir» Pour un développement durable Les 3 piliers

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action Le Développement Durable chez Europe Services Propreté De la parole à l action Le mot des Présidents EUROPE SERVICES GROUPE, acteur de référence dans les services liés à l environnement, a engagé ses trois

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Communiqué de presse 16 juin 2005 Fusion de Stock at Stake (membre du groupe Ethibel) et Vigeo : naissance du Groupe Vigeo, première agence européenne de mesure de

Plus en détail

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement www.evaluation-envol-afnor.org Quelques mots à propos du groupe Afnor Opérateur central du système français de normalisation

Plus en détail

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL MARQUE PARC NATUREL REGIONAL La présente fiche traite du cas concret du PNR du Morvan. C est un exemple méthodologique transférable à d autres territoires pour l éligibilité du processus de marquage «Parc

Plus en détail

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Lancée en 2000 par l Organisation des Nations Unies, le Pacte Mondial est une initiative destinée à rassembler les entreprises, les organismes

Plus en détail

Les partenariats associations & entreprises

Les partenariats associations & entreprises Les partenariats associations & entreprises Initier ou renforcer une politique de partenariats avec les entreprises Novembre 2011 Référentiel réalisé en partenariat avec et Edito Avec leurs 1,9 millions

Plus en détail

Responsabilité sociétale des organisations : Principes et retours d expérience de l évaluation AFAQ 26000

Responsabilité sociétale des organisations : Principes et retours d expérience de l évaluation AFAQ 26000 Responsabilité sociétale des organisations : Principes et retours d expérience de l évaluation AFAQ 26000 Web-conférence 12 Mai 2011 Sommaire Les enjeux de l évaluation Le processus d évaluation Les livrables

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Service Développement Local et Appui aux Entreprises Industrielles 1 Chambre de Commerce et d Industrie de Moulins-Vichy Service Développement Local et

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

La labellisation LUCIE

La labellisation LUCIE La labellisation En partenariat avec en partenariat avec Une démarche «tout en un» Évaluer, développer et valoriser les actions et engagements RSE des organisations ISO26000 LA COMMUNAUTE LE BUDGET EN

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale CJD international Présentation Générale Niveau texte 3 Niveau texte 4 Le CJD International est un réseau qui regroupe plus de 5000 jeunes dirigeants d entreprise sur 12 pays. Le CJD International a pour

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION

STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION I. Présentation de l action La Région Champagne-Ardenne propose depuis 2003, en collaboration avec l Ademe, un accompagnement technique et

Plus en détail

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group «Comment Vignal Lighting Group intègre les problématiques de développement durable dans son activité» Page 1 Mot du Président Le Développement

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Charte relative à l investissement socialement responsable de l Etablissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique

Charte relative à l investissement socialement responsable de l Etablissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique Charte relative à l investissement socialement responsable de l Etablissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique 30 mars 2006 Introduction Le conseil d administration de l ERAFP a décidé,

Plus en détail

ENVIE D ENTREPRENDRE AUTREMENT?

ENVIE D ENTREPRENDRE AUTREMENT? ENVIE D ENTREPRENDRE AUTREMENT? Guide des finances solidaires et de l accompagnement Avec le soutien de nos partenaires : LA FINANCE SOLIDAIRE : DE QUOI PARLE-T-ON? L objectif de la finance solidaire est

Plus en détail

Union Nationale des Entreprises Adaptées

Union Nationale des Entreprises Adaptées Union Nationale des Entreprises Adaptées Une valeur ajoutée humaine et sociale «La manière dont une société favorise l insertion des personnes handicapées est révélatrice de son degré d humanité» L Entreprise

Plus en détail

Des voyagistes s engagent avec leurs prestataires locaux

Des voyagistes s engagent avec leurs prestataires locaux Des voyagistes s engagent avec leurs prestataires locaux Une volonté Conscients que les activités touristiques ont des retombées souvent bénéfiques sur le développement des pays et des populations visitées,

Plus en détail

NORMES ET LABELS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Corinne DEL CERRO (AFNOR) 18 novembre 2013

NORMES ET LABELS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Corinne DEL CERRO (AFNOR) 18 novembre 2013 NORMES ET LABELS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Corinne DEL CERRO (AFNOR) 18 novembre 2013 Compte-rendu d'intervention Luc PIERSON www.tbs-education.fr 1 Présentation de l intervenante Corinne DEL CERRO travaille

Plus en détail

Dexia, le partenaire du développement

Dexia, le partenaire du développement Dexia, le partenaire du développement ensemble, à essentiel Dexia joue un rôle majeur dans le financement des équipements collectifs et des infrastructures, Dexia des secteurs de la santé et logement social,

Plus en détail

Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines

Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines Mise en oeuvre 2010 / 2012 2 ème édition Mise à jour du calendrier Définition du développement durable : La terminologie officielle le définit

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La responsabilité sociétale pour le groupe AFD, c est Une obligation générée par le droit international des conventions fondamentales et

Plus en détail

Lancement d une démarche de développement durable. Agenda 21 et Plan Climat Energie Territorial

Lancement d une démarche de développement durable. Agenda 21 et Plan Climat Energie Territorial Lancement d une démarche de développement durable Agenda 21 et Plan Climat Energie Territorial Le développement durable «Un développement qui répond aux besoins du présent sans comprome6re la capacité

Plus en détail

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E. Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E. Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable Berner France Z.I. Les Manteaux 14, rue Albert Berner F-89331 Saint-Julien-du-Sault Cedex www.berner.fr

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

CHARTE COSMEBIO. Assemblée Générale Le 7 juin 2011

CHARTE COSMEBIO. Assemblée Générale Le 7 juin 2011 CHARTE COSMEBIO Assemblée Générale Le 7 juin 2011 CHARTE COSMEBIO La cosmétique écologique et biologique est une démarche éthique et scientifique fondée sur des savoirs traditionnels tout en bénéficiant

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

Pour un développement. local. durable. Développement

Pour un développement. local. durable. Développement Développement local Pour un développement local durable durable Le développement local vise à améliorer la vie quotidienne des habitants d un territoire en renforçant toutes les formes d attractivité de

Plus en détail

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes :

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axes et priorités Les quatre enjeux deviennent les axes de développement à la base du plan d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axe 1 - Agir

Plus en détail

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale Mérylle AUBRUN ISO 26000 Responsabilité Sociétale Le concept de RSO RSO RSE = Responsabilité Sociétale des Entreprises Préservation de l environnement Agenda 21 Progrès = le Développement social Durable

Plus en détail

Sommaire. Introduction...

Sommaire. Introduction... Sommaire Introduction... XI 1 Historique du développement durable et de la responsabilité sociétale... 1 1 Quelle est la définition du concept de développement durable?... 3 2 Quels sont les principes

Plus en détail

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8 Charte d Engagement des industries des produits entrant dans la construction pour le développement des formations aux économies d énergie dans le bâtiment et la promotion de la mention RGE «Reconnu Garant

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise Table des matières Préface Avant-propos PREMIERE PARTIE Le diagnostic des risques environnementaux Introduction _ Les risques industriels,

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENTS RÉCIPROQUES

CHARTE D ENGAGEMENTS RÉCIPROQUES CHARTE D ENGAGEMENTS RÉCIPROQUES ENTRE L ÉTAT, LE MOUVEMENT ASSOCIATIF ET LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES SIGNÉE PAR LE PREMIER MINISTRE, LA PRÉSIDENTE DU MOUVEMENT ASSOCIATIF, LE PRÉSIDENT DE L ASSOCIATION

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE 2008-2009 SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET A L ECO-CITOYENNETE EDUQUER POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE { Le Conseil général vous soutient pour conduire } un projet de classe ou de collège sur le temps scolaire

Plus en détail

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable À PROPOS DU PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC Le programme Électricité durable MC est

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

Economie du Développement Durable

Economie du Développement Durable ajsystémique et territoriale des complexes vivants qsdfqsdf Economie du Développement Durable Développement durable Nouvelle croissance DES PROJETS PERSONNELS UNE FORMATION ADAPTEE INSTITUT LYONNAIS /

Plus en détail

La Financière agricole du Québec

La Financière agricole du Québec La Financière agricole du Québec Plan d action de développement durable 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général... 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser,

Plus en détail

Le label d engagement Développement Durable

Le label d engagement Développement Durable En partenariat avec Le label d engagement Développement Durable en partenariat avec et PLAN Le contexte international de la RSE Origine du label La démarche de labellisation LUCIE Le label LUCIE: l évaluation

Plus en détail

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre 25 MARS 2010 Fonction RH du cadre 1 une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la première agglomération

Plus en détail

Industries Secteur Public. Secteur Public*

Industries Secteur Public. Secteur Public* Industries Secteur Public Secteur Public* Le département «Secteur Public» Depuis près de 20 ans, le département Secteur public de PricewaterhouseCoopers accompagne les administrations, les organisations

Plus en détail

Mutualité Française Ile-de-France

Mutualité Française Ile-de-France Mutualité Française Ile-de-France Représentation régionale de la Fédération Nationale de la Mutualité Française Acteur de l économie sociale et solidaire 280 mutuelles adhérentes 5.5 millions de personnes

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION EXPERTISE AU SERVICE DE L HOMME ET DE L ENVIRONNEMENT PROGRAMME DE FORMATION Thèmes : Public : Durée : Langue : Lieu de la formation : Intervenant du Groupe ECOCERT : La Responsabilité Sociétale des Entreprises

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

15 % Secteur spécialisé

15 % Secteur spécialisé LA PROPRETE, un service universel et indispensable Secteur classique Bureaux, locaux administratifs, musées, gymnases, écoles, centres commerciaux, parties communes d immeubles Services associés aux bâtiments,

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général engagements A travers ses engagements, le Service immobilier de l Hospice général déclare assumer sa responsabilité citoyenne de propriétaire

Plus en détail

LES PRINCIPES ET VALEURS ESSILOR

LES PRINCIPES ET VALEURS ESSILOR LES PRINCIPES ET VALEURS ESSILOR Essilor International 147, rue de Paris 94220 Charenton-le-Pont, France www.essilor.com Conception et réalisation : lilcreative les PrInCIPes et Valeurs essilor 2 FACILITER

Plus en détail

ANNEXES A LA DELIBERATION

ANNEXES A LA DELIBERATION 3 ANNEXES A LA DELIBERATION 4 Annexe 1 : Organisation des Etats généraux Structuré par le dialogue entre les parties prenantes, le processus de concertation des Etats Généraux sera continu et se prolongera

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I I - Métiers, fonctions et activités visés A. Désignation du métier et des fonctions Expert

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement

Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement Le CERVIA Paris Ile-de-France Créé en 2007, le Centre Régional de Valorisation et d Innovation Agricole et Alimentaire

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Développement durable et Management

MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Développement durable et Management PRINTEMPS DE L INDUSTRIE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Développement durable et Management Béatrice Gengembre Nathalie Altet Intitulé de la séquence : Hyris et la démarche de développement durable (Blanchisserie

Plus en détail

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable.

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Le RSE de BEDEL Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Notre démarche commerciale ne découle pas seulement d une maximisation des profits, mais exige

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014 COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Paris, le 09/05/2014 1 1 Global Compact o Lancé en 2000, le Pacte Mondial des Nations Unies est un

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

Lyon, Ville équitable et durable

Lyon, Ville équitable et durable Lyon, Ville équitable et durable Dossier de presse Mars 2012 SOMMAIRE INTRODUCTION...P.3 LE LABEL «LYON, VILLE EQUITABLE ET DURABLE»... P.4 LE LABEL EN CHIFFRES.. P.8 LES LABELLISES. P.9 DES ACTIONS NOMBREUSES

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Signature «Contrat Objectif Territorial»

Signature «Contrat Objectif Territorial» Dossier de presse 19 novembre 2015 Signature «Contrat Objectif Territorial» Limoges Métropole s engage avec l ADEME CONTACTS PRESSE Hélène VALLEIX Communauté d agglomération Limoges Métropole helene_valleix@agglo-limoges.fr

Plus en détail

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées»

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» ACTION TERRITORIALE 2011-2012 «Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» CAHIER DES CHARGES D ACCOMPAGNEMENT ET DE FORMATION Origine de la demande UNIFAF

Plus en détail