Communiqué de presse 11 Octobre 2007

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communiqué de presse 11 Octobre 2007"

Transcription

1 Communiqué de presse 11 Octobre 2007 POUR DES PME PMI CITOYENNES ET VOLONTAIRES : LUCIE LE SEUL DISPOSITIF GLOBAL, CREDIBLE ET SIGNIFIANT POUR UN ENGAGEMENT EN FAVEUR DU DEVELOPPEMENT DURABLE Comment assurer la pérennité de l entreprise et l engager dans un véritable processus de développement durable, qui inclut les 3 volets du social, de l économie et de l écologie? Les PME et PMI ont désormais un dispositif NOUVEAU particulièrement efficace à leur disposition, en termes d engagement et de crédibilité. LUCIE est la première démarche globale adaptée aux entreprises de toutes tailles et de tous secteurs, notamment PME et PMI, qui soit également le «témoin» objectif de leur engagement envers les consommateurs et partenaires professionnels. LUCIE est l œuvre de Qualité-France Association, qui a fait appel à l expertise de VIGEO, le spécialiste de la mesure de la responsabilité sociale des entreprises et de la conduite d audits en la matière, qui constituent une aide au pilotage stratégique. LUCIE : une approche transversale, au coeur des sociétés, des collectivités, vers les «consomacteurs» et interlocuteurs, d un engagement commun en faveur du développement durable. Gagner en lisibilité, pour l entreprise et pour le consommateur, est l originalité de LUCIE, témoin à double objectif : - encourager les entreprises à s engager concrètement en faveur du développement durable et leur permettre d en rendre compte, - permettre aux consommateurs et à l ensemble des parties prenantes concernées d identifier et de reconnaître les réalisations et les engagements des entreprises. Contacts presse : OPHA Muriel Nicolas Anne Vampouille 71 rue Fondary Paris Tél : Fax : E mail : 1

2 Ce dispositif conçu, pour les PME et PMI volontaires, a pour exigence l amélioration constante Lucie est attribuée pour une période donnée, de 12 à 24 mois, au terme de laquelle une nouvelle évaluation est réalisée. Le dispositif LUCIE comporte 3 étapes majeures : - la signature de la charte d engagement - l évaluation de l engagement par des auditeurs VIGEO - la remise du rapport, l examen et l attribution de LUCIE. La signature de la charte d engagements et à terme l attribution de LUCIE permettent à l entreprise d adosser sa communication sur son engagement, à des principes et règles reconnus comme fondamentaux ou essentiels en matière de développement durable par la Communauté internationale (ONU, OIT, OCDE) et par l Union européenne. Ce dispositif s appuie sur un comité d éthique et un comité d attribution, garants de l objectivité et la transparence de la démarche. Les premières PME LUCIE 3 PME citoyennes, de secteurs différents, se sont engagées dans la démarche LUCIE : - NEWWORKS (PME de 69 salariés, experte en documents professionnels 24h/24 7j/7) labellisée «imprim vert», membre de l association Croissance Plus. - PURODOR (PME de 90 salariés, référence dans le domaine de l hygiène et de la désinfection en collectivités) gamme de produits Atout Vert, adhérent au Comité 21, adhérent au C2DS (Comité du Développement Durable dans le milieu de la Santé), démarche SD : guide du Développement Durable sous la tutelle de l AFNOR, de la CRCI et de la DRIRE. - CORALIS (coopérative laitière de 158 salariés) démarches ISO 9 001, ISO , NFV , HACCP). Ambitions Aujourd hui LUCIE s appuie sur les régions, acteurs du maillage économique français, pour s adresser directement aux PME PMI et développer les synergies. Parce que la région Champagne-Ardenne est concrètement engagée dans le développement durable, sous l impulsion de son Président, M. Jean-Paul BACHY, elle a été symboliquement choisie pour accueillir le lancement de LUCIE, ce 11 octobre. Fin 2010, LUCIE intègrerait entreprises (marché potentiel de 2 millions d entreprises) et à terme s internationaliserait, par la création d un réseau européen de promotion et d une AISBL (Association Internationale Sans But Lucratif) LUCIE : un projet, une méthodologie : Qualité France Association et Vigéo Qualité France Association, en fusionnant en 2002 avec BUREAU VERITAS au sein de la filiale Qualité France SAS, a créé un guichet unique rassemblant l expertise en matière de certification des produits et des systèmes de management. Forte de son expérience, l association s est depuis consacrée à des travaux pour promouvoir le Développement Durable, notamment vers les entreprises. Pour la définition de la méthodologie qui soit la mieux adaptée aux PME et PMI, Qualité-France Association a fait appel aux compétences de VIGEO, le leader de la mesure de la responsabilité sociale, sociétale et environnementale des entreprises. LUCIE est un dispositif «plus novateur que contraignant, qui n a pas vocation à contraindre les entreprises à rentrer dans un processus de certification long et complexe mais vise à améliorer leurs standards de fonctionnement» Jean-Claude DEBOIS, Président de QFA et de LUCIE. Selon Nicole NOTAT «aujourd hui l entreprise est pressée d agir par de nombreux acteurs, l opinion publique, les pouvoirs publics et une politique de développement durable peut fournir, entre autres économies, un élément de différenciation et donc de compétitivité». 2

3 LE DISPOSITIF Ce dispositif conçu pour les PME et PMI volontaires a pour exigence l amélioration constante. Lucie est attribuée pour une période donnée, de 12 à 24 mois, au terme de laquelle une nouvelle évaluation est réalisée. Le dispositif LUCIE comporte 3 étapes majeures : - La signature de la charte d engagement - l évaluation de l engagement par des auditeurs VIGEO - La remise du rapport, l examen et l attribution de LUCIE. La signature de la charte d engagements et à terme l attribution de LUCIE permettent à l entreprise d adosser sa communication sur son engagement, à des principes et règles reconnus comme fondamentaux ou essentiels en matière de développement durable par la Communauté internationale (ONU, OIT, OCDE) et par l Union européenne. Ce dispositif s appuie sur un Comité d Ethique et un Comité d Attribution, garants de l objectivité et la transparence de la démarche. Le Comité d Ethique, composé de personnalités aux compétences diverses : - Représente publiquement la démarche - Traite les problèmes de fond, et de la philosophie de la démarche - Valide le système de notation et d attribution Le Comité d Attribution, composé de personnalités référentes «développement durable» : - Valide le référentiel contextualisé (approche sectorielle) - Statue sur les conditions d attribution de Lucie Vigeo intervient pour apporter son expérience et son savoir faire méthodologique dans l évaluation de l engagement des entreprises demandeuses du repère Lucie. Les évaluations sont remises au Comité d attribution du repère Lucie dont Qualité France Association a la responsabilité. Ce Comité, en fonction du diagnostic Vigeo et des engagements pris par l entreprise pour progresser, décide alors d attribuer, ou non, le repère Lucie. Les étapes pour l obtention du «témoin» LUCIE 6 étapes, encadrées par un comité d éthique et un comité d attribution, constituent la démarche pour que l entreprise obtienne l attribution du droit d utiliser le témoin LUCIE sur ses documents et lettres, sur ses produits et services. 1) Signature de la charte d engagements LUCIE. Elle est construite autour de 7 engagements, déclinés en 28 principes d action associés. 2) Renseignement du questionnaire en ligne envoi de documents analyse des dossiers. 3) Evaluation sur pièce et sur place de l entreprise par 2 experts. 4) Évaluation et rédaction du pré-rapport par les experts. 5) Enrichissement du rapport par l ajout d engagements du dirigeant. 6) Rédaction du rapport final, avis des experts et le cas échéant attribution LUCIE.

4 La Charte Lucie - Respecter les intérêts des clients et des consommateurs Parce que vos clients sont l assurance de la pérennité de votre entreprise. - Préserver l environnement Parce que l environnement est l affaire de tous et que ce domaine est un potentiel générateur d économies. - Agir avec loyauté et responsabilité sur les marchés Parce que vos fournisseurs et sous-traitants sont essentiels à la qualité de vos produits et services. Parce qu un comportement responsable sur votre marché est un gage de confiance pour l ensemble de vos partenaires. - Valoriser le capital humain Parce que vos équipes font partie du capital immatériel de votre entreprise, qu elles sont les forces vives qui travaillent avec vous pour assurer l avenir de votre organisation. - Respecter les droits fondamentaux de la personne Parce que les droits individuels sont les garants de la cohésion sociale et de sa diversité, et qu il est nécessaire de s appuyer sur des valeurs universelles pour créer ou recréer le socle de votre culture d entreprise. - Conjuguer les intérêts de votre entreprise et l intérêt général Parce que votre entreprise est un acteur économique local, générateur d emplois, vitrine du dynamisme régional en tant que partenaire territorial. - Assurer la transparence du système de décision et de contrôle Parce que vos instances dirigeantes et votre système de contrôle sont vos meilleures garanties face à vos partenaires financiers.

5 QUALITE-France ASSOCIATION 1947: L ambition L Association Qualité-France a été créée en 1947 pour défendre la qualité française Fondée à l initiative de hauts fonctionnaires et de chefs d entreprise, elle s est engagée dans la définition de niveaux qualitatifs de produits et services repérables par un logo donnant ainsi aux consommateurs le moyen d identifier l effort qualitatif des entreprises 1950: La légitimité Association des consommateurs à la démarche des professionnels Dès le début des années 50, les professionnels ont ressenti l incontournable nécessité d associer les consommateurs à cette démarche. En effet, c est à cette époque que se sont constituées les organisations de consommateurs. Elles se sont donné pour objectif la défense de leurs intérêts collectifs et individuels et la participation à l évolution de la société dont le développement de la consommation des ménages a constitué un élément essentiel de la période. Parmi les organisations de consommateurs, ce sont celles qui avaient pris le parti de la concertation et qui s étaient donné une mission généraliste qui se sont investies au sein de Qualité-France ( UFCS, Familles Rurales, Familles de France, ORGECO). L activité La certification de produits et services de qualité L activité de l association a été axée sur la certification de produits de qualité par vérification de la conformité à des cahiers des charges d abord applicables aux produits agroalimentaires tels que : - le Label Rouge (Volailles, bovins, légumes fruits ), - l Agriculture Biologique (30% du secteur, 2ème intervenant), - la Certification de conformité (œufs, veaux..) puis aux produits industriels et aux services ( syndics de copropriété, service de prêts bancaires à la consommation,..). La certification de produits et services de qualité : références Les grands groupes industriels et de la grande distribution (INTERDIS- CARREFOUR, LECLERC, SUPER U, AUCHAN, CASINO...) ont fait appel à ses services 2002: L évolution Création d une filiale avec Bureau VERITAS Depuis 2002 L Association Qualité-France a fusionné son activité de contrôle et de certification avec BUREAU VERITAS au sein d une filiale commune dénommée QUALITE- FRANCE SAS

6 Rôle des organisations de consommateurs - Des organisations de consommateurs actives Les organisations de consommateurs adhérentes de Qualité-France se sont constamment impliquées dans la gestion de l Association tant au niveau politique pour la détermination de son champ d activité (au sein du conseil d administration) qu au niveau technique pour la détermination des niveaux qualitatifs de cahier des charges, des procédures de contrôle et de suivi des résultats (au sein des comités de certification) - Vers un autre service aux entreprises et aux consommateurs L évolution des problèmes de consommation et leur imbrication avec tous les aspects sociétaux, environnementaux et sociaux tels que : L évolution des notions de qualité, L apparition de la notion de commerce équitable, La notion de consommation éthique, L émergence de l éco-conception, Ces facteurs ont conduit Qualité-France à s impliquer dans la structuration de ces notions pour en favoriser : La perception par les consommateurs L accès par les PME/PMI et la valorisation Les constats Les consommateurs sont : Sensibilisés aux notions liées au développement durable, mais ne disposent pas des informations relatives à l engagement concret des entreprises Prêts à tenir compte des politiques de développement durable dans leurs actes d achat Les entreprises, en particulier les PME/PMI n ont pas : De clé d entrée, ni d obligation légale globale en matière de développement durable De moyens pour valoriser leurs actions auprès de leurs parties prenantes, en rendre compte et ainsi : - Dégager des opportunités d innovations, - Conquérir de nouveaux marchés, renforcer leur compétitivité - Motiver et fédérer les collaborateurs Le projet Permettre aux consommateurs, et à toutes les parties prenantes d identifier et de reconnaître les réalisations et les engagements des entreprises en faveur du développement durable Encourager les entreprises à s engager concrètement en faveur du développement durable dans la durée et leur permettre d en rendre compte

7 La Champagne-Ardenne : «Première éco-région de France à l horizon 2010» Les citoyens mettent aujourd hui le développement durable, en particulier l environnement et la lutte contre le réchauffement climatique, au cœur de leurs préoccupations. Face à cette attente légitime, la Région Champagne Ardenne a pris l initiative. L ensemble de ses champs d intervention est irrigué par cette démarche utile économiquement et socialement responsable. Depuis 2004, la Région consacre des moyens croissants au développement durable : elle s est fixé comme ambition de devenir la 1 ière Eco-Région de France. Cette politique s inscrit dans les trois piliers du développement durable : social, environnement et économie et se décline dans le cadre de plusieurs axes prioritaires : Mettre l homme au cœur de l économie en soutenant le développement de l économie sociale et solidaire Les entreprises de l économie sociale et solidaire (coopératives, mutuelles et associations) proposent des solutions économiques efficaces associées à des façons d agir, d entreprendre, de consommer, de vivre, plus respectueuses de l humain. L entreprenariat social, porteur d emplois durables, est en pleine croissance justifiant une implication forte des pouvoirs publics. La Région met ainsi en œuvre depuis 2005 une politique ambitieuse, PROGRESS, dans le but de fédérer les acteurs et les énergies pour réussir à entreprendre autrement. Dans ce cadre, elle a notamment lancé un appel à projets destiné à soutenir l émergence d activités innovantes au niveau local dans le champ des services à la personne, de l environnement, du tourisme et de la culture. Promouvoir une approche raisonnée du développement agricole Champagne Ardenne est une région à dominante agricole : la production agricole génère 10,2% de la valeur ajoutée et 6,6% des emplois régionaux. Cette vocation n est pas incompatible avec le souci de l environnement et la promotion des énergies renouvelables : les interventions de la Région traduisent cette approche. De façon générale, la Région Champagne-Ardenne promeut le développement d une AGRICULTURE RAISONNEE. Cette politique se concrétise par : le soutien à la structuration et au développement de certaines filières (BIO, luzerne, bois, cheval, apiculture, chanvre, ) ; la gestion des effluents d'élevage (biomasse) ; l aide apportée aux constructions bois. Plus globalement, depuis mars 2004, l'eco certification des forêts et l engagement «Agriculture raisonnée» sont des conditions d'octroi des aides de la Région. La thématique «INDUSTRIES ET AGRO RESSOURCES» va permettre d amplifier la valorisation durable du gisement de matières premières que constituent les productions agricoles et forestières. Les agro-ressources au cœur du pôle de compétitivité à vocation mondiale mis en place conjointement avec la Picardie seront à terme créatrices de valeur ajoutée et d emplois. L originalité de la démarche réside dans le positionnement délibéré sur les enjeux du développement durable et de l innovation industrielle (molécules, matériaux, énergie et aliments). Assurer un développement durable des territoires champardennais La gestion durable des ressources, la maîtrise de l énergie et la prévention des pollutions s inscrivent principalement dans la mise en œuvre d un partenariat pluriannuel entre la Région et l Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie (ADEME) qui mobilise sur : 26M. 1

8 Au titre de la coopération avec l ADEME, la Région intervient en faveur de la maîtrise de la consommation énergétique en soutenant les technologies sobres en énergie ainsi que le développement des ENERGIES RENOUVELABLES (bois, solaire, photovoltaïque, micro hydraulique, éolien, géothermie, ). Première initiative de ce genre en France, la Région s est associée à l ADEME et à EDF pour créer les circuits des énergies renouvelables en Champagne-Ardenne, véritable vitrine représentative de l ensemble des ressources renouvelables disponibles. Autre action exemplaire : le schéma régional éolien, élaboré en concertation avec l ensemble des acteurs concernés, il permet de disposer d une vision d ensemble des implantations possibles des parcs éoliens et développer une stratégie en matière d aménagement. La Région Champagne-Ardenne s inscrit, avec l ADEME et l Etat, dans une démarche HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE (HQE) pour les constructions dont elle a la responsabilité (exemple : les lycées). Elle encourage cette démarche plus globalement dans les opérations d aménagement et de construction (conseil à la maîtrise d ouvrage, à la maîtrise d œuvre, prestations et travaux identifiés HQE). Dans le domaine de la GESTION DES DECHETS, la Région soutient la création de filières régionales de valorisation et contribue à la mise en œuvre d opérations collectives novatrices : lutte contre les nuisances, traitement des déchets toxiques et spéciaux, déchets des professionnels, diagnostics concernant des sites potentiellement pollués. Au-delà de la lutte contre les gaz à effet de serre, la QUALITE DE L AIR est une préoccupation majeure. La Région agit à travers un soutien affirmé à l ATMO et promeut l utilisation de véhicules propres (équipement en filtres à particules des bus des agglomérations troyenne, rémoise et châlonnaise, diagnostic du parc automobile des villes de Chaumont (52) et de Charleville-Mézières (08), ). Elle s est elle-même équipée de véhicules propres (bio-éthanol et gaz). Depuis les inondations de 1993 et 1995, la Région a soutenu la mise en place de stratégies globales et l organisation de la PREVENTION DES INONDATIONS (études, investissements et système d alerte) : 50 M de travaux sont prévus pour protéger les riverains de la Meuse dans les Ardennes ; 10 M ont été engagés par la Région sur le contrat de plan Etat/Région Préserver et valoriser le cadre de vie dans une logique d attractivité, de développement touristique et de création d emplois Le programme de CREATION D EMPLOIS ENVIRONNEMENTAUX permet de soutenir les acteurs du développement local (communes, communautés de communes et associations) désireuses d intégrer l environnement dans leur programme d intervention et de favoriser l insertion sociale et professionnelle. La région apporte un financement pour la création d emplois spécialisés (gardes-rivière, chargés de mission, ). La Région met en œuvre des actions d INFORMATION ET D EDUCATION A L ENVIRONNEMENT : diffusion de l ensemble des connaissances acquises et soutien de l action des associations et collectivités pour la réalisation d expositions, de brochures ou de sentiers d interprétation de sites naturels ; soutien au développement des centres d initiation à la nature ; aide aux établissements scolaires pour la réalisation de séjours nature dans les centres de Champagne-Ardenne : enfants sensibilisés chaque année aux richesses naturelles de leur région. La Région apporte un soutien significatif au fonctionnement et aux investissements des PARCS NATURELS REGIONAUX de la Montagne de Reims et de la Forêt d Orient. Elle appuie par ailleurs les études de préfiguration d un nouveau parc naturel dans les Ardennes. En matière de PRESERVATION ET DE VALORISATION DE LA BIODIVERSITE, la Région s attache à la connaissance (étude), la préservation (travaux et acquisitions) et la valorisation (accueil du public) des espaces naturels. Cette action s appuie notamment sur : les contrats de développement avec les grands partenaires régionaux ; les réserves naturelles régionales ; les actions de préservation et de valorisation ; les dispositifs faune et flore (haies et jachères fleuries). 2

Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale

Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale Octobre 2012 Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale Convaincu de l impérieuse nécessité pour les entreprises de prendre en compte les

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE 17 juillet 2013 LABEL RSE SCOP BTP PRÉAMBULE La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est la contribution des organisations au développement durable

Plus en détail

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE :

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : UNE RÉELLE OPPORTUNITÉ POUR VOTRE ENTREPRISE! Salon des Entrepreneurs Mercredi 4 février 2015 Intervenants Frédéric CURIER o Président de Bio Crèche Emilie DAMLOUP o

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Jean-Michel Silberstein Délégué Général CNCC Christophe Garot CNCC UNIBAIL-RODAMCO Le CNCC Le CNCC, Conseil National des Centres

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins

AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins Porteur du projet Coordonnateur : Pays de Chaumont. (Maitre d ouvrage : Chaumont habitat, propriétaires privés ) Contexte

Plus en détail

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale Mérylle AUBRUN ISO 26000 Responsabilité Sociétale Le concept de RSO RSO RSE = Responsabilité Sociétale des Entreprises Préservation de l environnement Agenda 21 Progrès = le Développement social Durable

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités Organisateurs : Partenaires : Des outils d accompagnement Des outils de financement Zoom

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr Jeudi 9 décembre 2010 La Région et la Banque européenne d investissement lancent un fonds d investissement pour le photovoltaïque en partenariat avec trois banques régionales Le toit du chai viticole du

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

éco-construction bâtiments d élevage

éco-construction bâtiments d élevage éco-construction bâtiments d élevage Jacques Capdeville, service Bâtiment-Environnement, Institut de l Elevage Michel Colache, Maison Régionale de l Elevage SIMA février 2011 un contexte Des préoccupations

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Phase 2 Perspectives de développement Proposition de stratégie de mise en

Plus en détail

ISO26000. La nouvelle norme internationale de Responsabilité Sociétale. -Juin 2012 - En partenariat avec

ISO26000. La nouvelle norme internationale de Responsabilité Sociétale. -Juin 2012 - En partenariat avec ISO26000 En partenariat avec La nouvelle norme internationale de Responsabilité Sociétale -Juin 2012 - ISO 26000 : le fruit d un long travail international d application concrète des principes du Développement

Plus en détail

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES SOMMAIRE PAGE 5 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE PAGE 6 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES PAGE 7 3. DES AMBITIONS PARTAGEES ET DES OBJECTIFS COMMUNS PAGE 8 4.UN

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme AGROALIMENTAIRE Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000 Présentation de la norme 25 mars 2006-1 - Table des matières CHAPITRE 1 La normalisation : une démarche au service

Plus en détail

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Avec le soutien de Lignes directrices pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Le Comité français de l UICN (Union Internationale pour la Conservation de la

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

CADRE OPÉRATIONNEL ET PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE MASSIF INC. Par. Marie-Michèle Couture-Morissette

CADRE OPÉRATIONNEL ET PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE MASSIF INC. Par. Marie-Michèle Couture-Morissette CADRE OPÉRATIONNEL ET PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE MASSIF INC. Par Marie-Michèle Couture-Morissette Essai présenté au centre universitaire de formation en environnement en vue de l obtention

Plus en détail

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE Conséquence d une consommation d énergie croissante et d une augmentation des coûts, la facture énergétique de la France s est élevée à 2,4 % du PIB en 2011, contre 1 % en 1990. L enjeu de la transition

Plus en détail

Organisée par. Lundi 23 juin 2014 de 10h à 12h Au Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie 246 bd Saint Germain, Paris 7ème

Organisée par. Lundi 23 juin 2014 de 10h à 12h Au Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie 246 bd Saint Germain, Paris 7ème Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Ministère des Finances et des Comptes publics Organisée par Mme Ségolène Royal Ministre de l'ecologie, du Développement durable et de l'energie

Plus en détail

Dexia, le partenaire du développement

Dexia, le partenaire du développement Dexia, le partenaire du développement ensemble, à essentiel Dexia joue un rôle majeur dans le financement des équipements collectifs et des infrastructures, Dexia des secteurs de la santé et logement social,

Plus en détail

CHARTE É THIQUE GROUPAMA

CHARTE É THIQUE GROUPAMA CHARTE É THIQUE GROUPAMA 2 Message du directeur général Fidèle à son engagement de satisfaire ses sociétaires et ses clients en leur apportant le meilleur service au meilleur coût, Groupama a développé

Plus en détail

La relation client / fournisseur en question

La relation client / fournisseur en question La relation client / fournisseur en question Petit déjeuner débat 30 octobre 2013 au Ministère de l économie et des finances Agenda 1 Introduction 2 Le Label Relations fournisseur responsables : pourquoi

Plus en détail

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES ACTION COLLECTIVE REGIONAL DE PROMOTION DU MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES CAHIER DES CHARGES DE LA CONSULTATION Avec le soutien de : Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Rhône-Alpes 75

Plus en détail

Un Territoire de Projets

Un Territoire de Projets Un Territoire de Projets La Vallée de la Drôme, une base préservée entre RHÔNE et ALPES, à la transition du VERCORS et de la PROVENCE, avec comme élément naturel fédérateur la rivière DRÔME. Une vallée

Plus en détail

Pays Vallée de la Sarthe

Pays Vallée de la Sarthe PLAN D ACTIONS POUR LE CLIMAT ET LA TRANSITION ENERGÉTIQUE Contact Adeline Charré - 0 43 94 80 80 energie@vallee-de-la-sarthe.com Pourquoi se mobiliser contre le changement climatique? Une charte : pourquoi?

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

Noël Leuthereau-Morel 11 mars 2014

Noël Leuthereau-Morel 11 mars 2014 Noël Leuthereau-Morel 11 mars 2014 Compte-rendu de la réunion de travail du GT 1: "La RSE, levier de compétitivité et de mise en œuvre du DD, en particulier pour les PME" - mardi 11 mars 2014 à 10h00 20

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité

Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité Lycée agricole Edgar Pisani, Montreuil-Bellay (49) 11 octobre 2012 1. La PRI Jules Rieffel 1.1 Les

Plus en détail

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants.

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Association d habitants et d acteurs du territoire (collectivités,

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

Présentation d Energies POSIT IF et de ses interventions sur les segments de la rénovation énergétique et des EnR

Présentation d Energies POSIT IF et de ses interventions sur les segments de la rénovation énergétique et des EnR Energies POSIT IF» : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Crédit photo : ARENE IDF Crédit photo : CLER Présentation d Energies POSIT IF et de ses interventions

Plus en détail

Cahier des charges. Décembre 2012 MAPA 2013-001. Parc naturel régional du Haut-Jura. Maison du Parc du Haut-Jura. 29, le village 39 310 LAJOUX

Cahier des charges. Décembre 2012 MAPA 2013-001. Parc naturel régional du Haut-Jura. Maison du Parc du Haut-Jura. 29, le village 39 310 LAJOUX Accompagnement dans l élaboration de la stratégie de communication du Parc naturel régional du Haut-Jura Marché de Prestation de Service Marché A Procédure Adaptée MAPA 2013-001 Cahier des charges Décembre

Plus en détail

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique CE2 Synthèse du diagnostic territorial Stratégique Instance de concertation 14 mars 2013 Diapositive 1 CE2 Cabinet E.C.s.-AC; 06/12/2012 I DYNAMISME, VOLONTARISME ET AMBITION D UNE REGION ULTRA MARINE

Plus en détail

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6 Sommaire Message du Président 3 Les 7 enjeux du développement durable 5 Notre Politique, nos actions Partager une même éthique des affaires 6 Garantir et toujours renforcer la sécurité des collaborateurs,

Plus en détail

Ambitionner une dynamique des territoires. Ambitionner une gouvernance exemplaire VISION. Joël Séché Président-Directeur général RAPPORT ANNUEL 2013

Ambitionner une dynamique des territoires. Ambitionner une gouvernance exemplaire VISION. Joël Séché Président-Directeur général RAPPORT ANNUEL 2013 Nos métiers sont à la confluence du traitement de pollutions difficiles et de la recherche de solutions à la rareté croissante des matières premières et de l énergie. Joël Séché Président-Directeur général

Plus en détail

La labellisation «Medicen Paris Region»

La labellisation «Medicen Paris Region» La labellisation «Medicen Paris Region» De l utilité de la labellisation «Medicen Paris Region» La labellisation «Medicen Paris Region» d un projet francilien, dans le domaine de la santé, est une référence

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

La stratégie développement durable de Nov@log. Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable

La stratégie développement durable de Nov@log. Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable La stratégie développement durable de Nov@log Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable Sommaire Un mot sur le partenariat Nov@log-Lucie Introduction : contexte Conséquence

Plus en détail

Développement durable et PME. Introduction à la démarche

Développement durable et PME. Introduction à la démarche Développement durable et PME Introduction à la démarche 1. INTRODUCTION Les TPE, PME et PMI le savent aujourd hui : elles doivent s employer à limiter leur impact sur l environnement, mais également intégrer

Plus en détail

Agir Pour Notre Avenir

Agir Pour Notre Avenir Agir Pour Notre Avenir Politique de Développement Durable de Generali FAIRE 12 juin 2008 Generali, 2ème assureur généraliste en France 2ème assureur généraliste en France 6 millions de clients 560 000

Plus en détail

Sommaire. Introduction...

Sommaire. Introduction... Sommaire Introduction... XI 1 Historique du développement durable et de la responsabilité sociétale... 1 1 Quelle est la définition du concept de développement durable?... 3 2 Quels sont les principes

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION 2015 CEF INTERNATIONAL

CATALOGUE DE FORMATION 2015 CEF INTERNATIONAL CATALOGUE DE FORMATION 2015 CEF INTERNATIONAL SOMMAIRE I. TRANSITION ENVIRONNEMENTALE II. TRANSITION DIGITALE III. ORGANISATION DURABLE DES ENTREPRISES IV. TECHNIQUES ET FILIERES METIERS 2 I- Transition

Plus en détail

CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE. France Congrès

CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE. France Congrès CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE France Congrès La Charte s adresse à tous les sites d accueil de manifestations des Villes membres de France Congrès désirant intégrer la qualité et le développement

Plus en détail

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris Master Economie du Développement Durable, de l Environnement et de l Energie Trophée Innovation & Développement Durable Développement durable et restauration collective Opportunités et risques, Cas du

Plus en détail

N abandonnons pas notre héritage commun.

N abandonnons pas notre héritage commun. N abandonnons pas notre héritage commun. Chaque semaine, 200 fermes disparaissent en France. Disparition des surfaces agricoles, spéculation foncière : nous pouvons agir. Grâce à vous, Terre de liens acquiert

Plus en détail

Projet de création d un site internet en appui à la vente de produits locaux de qualité.

Projet de création d un site internet en appui à la vente de produits locaux de qualité. Projet de création d un site internet en appui à la vente de produits locaux de qualité. Septembre 2011 Contact : Muriel LESAINT, chef de projet. muriel.lesaint@educagri.fr Tel : 03 84 87 21 06 Contenu

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS

CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS SOMMAIRE 01. 02. 03. 04. NOS PRINCIPES ÉTHIQUES DANS LA CONDUITE DES AFFAIRES NOS OBJECTIFS ET ENGAGEMENTS VIS-À-VIS DE NOS PRINCIPAUX PUBLICS PROMOTION ET APPLICATION DU

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

TROPHEE RSE DE LA PROFESSION COMPTABLE 2014 CATEGORIE MEILLEURE DEMARCHE RSE

TROPHEE RSE DE LA PROFESSION COMPTABLE 2014 CATEGORIE MEILLEURE DEMARCHE RSE TROPHEE RSE DE LA PROFESSION COMPTABLE 2014 CATEGORIE MEILLEURE DEMARCHE RSE Nom de la société : Adresse : INFORMATIONS GÉNÉRALES N téléphone : Adresse de messagerie : Etablissement(s) secondaire(s) ou

Plus en détail

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes :

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axes et priorités Les quatre enjeux deviennent les axes de développement à la base du plan d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axe 1 - Agir

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du 15 décembre

Compte rendu de la réunion du 15 décembre Compte rendu de la réunion du 15 décembre Nombre de présents : 23 personnes, dont : Correspondants régionaux 6 Présidents de CDTE 6 Permanents 4 Présidents de CRTE 3 Autres 3 Objectifs de la réunion: -

Plus en détail

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse»

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Synthèse et Questions/Réponses de l appel à projets Version du 28 juillet 2015 Synthèse Dans la continuité du «Plan

Plus en détail

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles La STIB Sur les rails du développement durable www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles Le développement durable occupe une place prépondérante dans le domaine des transports publics.

Plus en détail

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE Contribution du SER au Plan de performance énergétique des logements 2 ( ) «La rénovation thermique des logements

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE Renforcer l'autonomie des populations et la protection de leur environnement le partenariat continu pour apporter un

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

EDF, partenaire. la Lorraine, terre d énergie

EDF, partenaire. la Lorraine, terre d énergie EDF, partenaire pour une énergie durable en Lorraine Didier Guénin, délégué regional EDF Lorraine EDF partenaire de la Lorraine, terre d énergie Au travers de son histoire, de ses hommes et de ses femmes,

Plus en détail

logements rénovés par an d ici à 2017, selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement durable

logements rénovés par an d ici à 2017, selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement durable N 70 - Novembre 2013 Repères C est le moment d agir 07 > 500000 logements rénovés par an d ici à 2017 selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH»

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS POUR ÊTRE LABELLISÉE «MÉTROPOLE FRENCH TECH», UNE MÉTROPOLE DOIT

Plus en détail

Investissements d avenir. Initiative PME - Biodiversité

Investissements d avenir. Initiative PME - Biodiversité Investissements d avenir Initiative PME - Biodiversité Calendrier de l Initiative L Initiative est ouverte le 9 juillet 2015. Les relevés des projets sont effectués : 1 re clôture 2 nde clôture 5 octobre

Plus en détail

Conso-Solidaires.org. Plateforme web multi-boutiques. dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes. www.conso-solidaires.

Conso-Solidaires.org. Plateforme web multi-boutiques. dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes. www.conso-solidaires. Conso-Solidaires.org Plateforme web multi-boutiques dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes contact@conso-solidaires.org / Tel : 04 76 49 07 72 Sommaire 1. Qu est-ce que Conso-Solidaires? Le

Plus en détail

Communication de progrès 2013

Communication de progrès 2013 Communication de progrès 2013 La GMF (Garantie Mutuelle des Fonctionnaires) est un acteur important de l assurance des particuliers en France. Avec ses filiales, elle emploie 6787 salariés et a plus de

Plus en détail

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole ÉDITOS En 2013, Nantes a été la première ville en France à obtenir le titre de Capitale verte de l Europe. Cette reconnaissance européenne vient reconnaître et récompenser le travail et les efforts menés

Plus en détail

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne?

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne? ANGERS Le 12 novembre 2009 L'économie et - le réseau des CIGALES - - à quoi sert mon épargne? - Aujourd'hui, est-ce que je sais à quoi sert mon épargne? Me produire des intérêts (réponse factuelle) Financer

Plus en détail

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE 310 N U M É R O Vendredi 4 juillet 2008 LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE RAPPORTEUR : ANDRÉ MARCON AU NOM DE LA SECTION DES ÉCONOMIES RÉGIONALES ET DE

Plus en détail

Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes

Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes Une approche volontariste et ambitieuse Favoriser l intégration des personnes handicapées demandeuses

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Terres Romanes en Pays Catalan est porteur, en partenariat avec le Pnr

Plus en détail

Bâtir un système intégré

Bâtir un système intégré Florence GILLET-GOINARD Bâtir un système intégré Qualité/Sécurité/Environnement De la qualité au QSE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3651-8 CHAPITRE 1 Un système intégré, quels enjeux? 1. QU EST-CE

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise

La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise Du mardi 3 décembre au vendredi 6 décembre 2013 La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise Eric PIBOYEUX Président de la commission Jeunes FEDEREC Anne-Claire BEUCHER Responsable

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

Appel à projets Oenotourisme. co-financé par le FEADER. Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon

Appel à projets Oenotourisme. co-financé par le FEADER. Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon Appel à projets Oenotourisme co-financé par le FEADER Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon 5 mars au 11 mai 2012 Sommaire Sommaire.... 2 1- Le contexte et les objectifs de l

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS ------------- STRATEGIE NATIONALE DU MECANISME DE DEVELOPPEMENT PROPRE A MADAGASCAR

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS ------------- STRATEGIE NATIONALE DU MECANISME DE DEVELOPPEMENT PROPRE A MADAGASCAR MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS ------------- STRATEGIE NATIONALE DU MECANISME DE DEVELOPPEMENT PROPRE A MADAGASCAR 1 Acronymes AND MDP CBD CCNUCC CLD GES MDP PK SN MDP : Autorité Nationale

Plus en détail

NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE

NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE CNIA SAADA Assurance est née de l union de deux grandes forces de l assurance, CNIA Assurance et Assurances Es Saada, qui ont mis en commun leurs compétences humaines

Plus en détail

d actions Le plan édition 2014 Agenda Économies d énergie et déplacements Management et mobilisation des salariés Liens avec le territoire

d actions Le plan édition 2014 Agenda Économies d énergie et déplacements Management et mobilisation des salariés Liens avec le territoire Agenda SIEDS SÉOLIS GÉRÉDIS 3D ÉNERGIES et déplacements Management et mobilisation des salariés édition 2014 Liens avec le territoire Le plan d actions Fédérateur d énergies Agenda SIEDS SÉOLIS GÉRÉDIS

Plus en détail

Afin d intégrer aux mieux les enjeux auxquels le territoire est confronté, les contributions suivantes peuvent également être apportées :

Afin d intégrer aux mieux les enjeux auxquels le territoire est confronté, les contributions suivantes peuvent également être apportées : D A MIXTE D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DU PAYS DE BRAY Contribution à l élaboration de la stratégie régionale du futur programme opérationnel et du futur programme de développement rural de la Haute-Normandie.

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail