BIM : Le bâtiment à l ère de la Big-Data, intégration interprofessionnelle des processus de conception, construction et exploitation.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BIM : Le bâtiment à l ère de la Big-Data, intégration interprofessionnelle des processus de conception, construction et exploitation."

Transcription

1 BAUJET Gabrielle KOÇA Enea LANÇON Louis SONNET Benjamin TOPI Blerim B Groupe 37 BIM : Le bâtiment à l ère de la Big-Data, intégration interprofessionnelle des processus de conception, construction et exploitation. L interopérabilité des différents acteurs sur tout le cycle de vie du bâtiment est rendue possible par le BIM dans une logique de réduction des coûts et d augmentation de la qualité bientôt réglementaire.

2 I/ Pourquoi le BIM? 1) Pourquoi changer? Les projets se complexifient, les bâtiments intègrent des systèmes multiples et associés dans des logiques de développement durable et de maîtrise de l exploitation. Les formats de fichiers informatiques ne sont pas adaptés à une conception collaborative étendue. Les échanges de plans (récupération, impression, diffusion) entre les différents acteurs nécessitent trop de temps et induisent des coûts cachés. En moyenne les informations sont ressaisies 7 fois durant le cycle de vie du bâtiment. Le mode de travail séquentiel n est plus optimal. 2) Pour quoi changer? Le BIM est à la fois support et processus. Building Information Model : C est la représentation numérique des caractéristiques physiques et fonctionnelles d un bâtiment. Maquette 3D qui dépasse la simple modélisation conceptuelle, c est aussi le support d informations nécessaires à la maîtrise de la construction et de l exploitation. Véritable base de données techniques, c est aussi l outil d échange d informations structurées et standardisées entre les différents acteurs. Les objets, équipements composant le bâtiment, sont intégrés et leur relations définies. Building Information Management : C est un processus de génération et d exploitation des données pour concevoir, construire et exploiter le bâtiment sur tout son cycle de vie. La maquette numérique est l outil de cette méthode d échange collaboratif interprofessionnel. L objectif est d améliorer l interopérabilité des différents acteurs par l utilisation d un format informatique commun et l intégration des fonctions des différent logiciels métiers. 3) Quels atouts? L utilisation de la maquette numérique permet déjà : - de repérer et d éliminer des problèmes de conception ; - d optimiser l utilisation de l énergie et des matériaux grâce à des simulations énergétiques et environnementales intégrées ; - de comparer différents scénarios très tôt afin d orienter la conception ; - de maîtriser l exploitation à l aide de modèles 3D interactifs. L interopérabilité permet en plus : - d éviter la perte d informations et les incohérences ; - d améliorer la collaboration et de simplifier la gestion des données ; - de prendre en compte les objectifs environnementaux dès la conception ; - de réduire les problèmes de non-qualité ; - de maîtriser la planification ; - de gérer les contentieux. Les différents acteurs coordonnés structurent l information de la conception à l exploitation du bâtiment dans une synthèse technique permanente : c est le BIM. 4) Quelles limites? L utilité du BIM est encore limitée par le manque de précision technique des maquettes numériques : Toutes les subtilités des logiciels métiers ne sont pas encore intégrées aux logiciels. Aussi, la quantité d informations nécessite une capacité de stockage et de traitement informatique qui dépasse aujourd hui les possibilités de certains intervenants. Le modèle unique reste donc pour l instant illusoire : Tous les acteurs ne travaillent pas encore simultanément sur un même modèle. Les méthodes de projétation ancrées dans l utilisation de logiciels métiers sont un frein à l implémentation du BIM. La formation d équipes habituées à d autres méthodes est longue et coûteuse. Le workflow doit être adapté aux nouveaux processus afin d éviter un surplus de travail disproportionné. Par exemple, la maquette 3D n a pas encore remplacé les plans 2D d exécution fournis sur chantier. Toutes les informations ne doivent donc pas être modélisées en 3D. En France, la loi MOP, définit l intervention et la responsabilité de chaque acteur dans le cycle de vie de l ouvrage. Ainsi la législation ne fournit pas le cadre nécessaire au travail collaboratif et intégré des acteurs lors des étapes de conception, exécution et exploitation. La définition des limites de responsabilité entre les acteurs est un enjeu majeur.

3 II/ Comment le BIM? 1) Quel format de fichier? Chaque logiciel métier continue d enregistrer les informations produites dans un format de fichier propre, dit format natif. Si les acteurs sont équipés du même logiciel, ils s échangeront les documents via ce format natif. Dans le cas contraire, ils doivent passer par un format d échange exploitable par les différents logiciels : c est le format IFC. Il a été adopté par la plupart des éditeurs de logiciels. Il permet de conserver les objets, leurs définitions, leurs relations et les informations qui leurs sont associées. L adoption d un format d échange commun permet de transmettre et d intégrer toutes les informations nécessaires sans ressaisie dans chaque logiciel métier. C est le compromis transitoire qui précède la mise en place, peut être utopique, du modèle unique. 2) Comment concevoir? L assemblage d objets de construction numériques (objets BIM), permet la construction d une représentation virtuelle du bâtiment projeté. L objet en 3D est identifié dans une famille. Ses propriétés et les relations qu il tisse avec les autres objets lui sont associées. Différents modes de représentation permettent la transmission et l utilisation des informations : la représentation graphique en plan coupe ou maquette 3D ; la représentation arborescente qui permet de situer les objets dans les relations qu ils tissent avec les autres ; le tableur qui permet de visualiser la liste des propriétés des différents objets. Afin de maîtriser le workflow on distingue niveau de détail et niveau de développement. Le niveau de détail ou G est relatif à la précision géométrique de l objet. Chaque phase de conception nécessite un niveau de détail associé à la famille d objet considérée : G0 = Schématique ; G1 = Conceptuel ; G2 = Défini ; G3 = Rendu Le niveau de développement ou LOD est relatif à l information. Chaque stade de développement nécessite des informations spécifiques plus ou moins détaillées : LOD100 = Présentation ; LOD200 = Développement ; LOD300 = Documentation ; LOD400 = Construction ; LOD500 = Exploitation. Ainsi selon l avancement du projet, il ne sera parfois pas nécessaire de détailler la géométrie de l objet mais de lui associer des propriétés précises ou inversement. Le BIM c est aussi l intégration d outils de contrôles : à la conception et coordination autorisée par l adoption d un support partagé, s ajoutent les simulations structurelles, bioclimatiques et financières qui permettent de vérifier en amont le respect des exigences programmatiques et réglementaires. 3) Comment construire? La dimension temps est introduite dans le BIM. Ainsi la maquette virtuelle devient un outil de planification de chantier. Les objets numériques sont associés à une phase de construction. Les équipements de chantiers sont intégrés et des séquences de mise en œuvre peuvent être modélisées. Les modifications en cours de chantier sont testées sur la maquette et leur conséquences sont analysés. La construction et la conception sont ainsi synchronisées. La maquette n est plus uniquement une représentation virtuelle à l état futur d achèvement et devient un outil de production en temps réel du bâtiment. Les coûts de construction peuvent aussi être contrôlés en temps réel et l aspect sécuritaire n est pas en reste puisque les zones dangereuses peuvent être détectées afin de mettre en place les mesures préventives nécessaires. 4) Comment exploiter? Dans le cycle de vie d un bâtiment, l exploitation représente 75% du coût global. Le BIM peut donc s avérer très rentable dans cette phase. L exploitation d ouvrages de grandes tailles et de hautes complexité nécessite la gestion : - de la maintenance technique ; - des services aux utilisateurs : - de la performance énergétique ; - de l aménagement des espaces. La maquette numérique, en tant que représentation virtuelle du bâtiment deviendra le support de la Gestion Assistée par Ordinateur.

4 III/ Avec qui le BIM? 1) Quel rôle pour la maîtrise d ouvrage? Le maître d ouvrage utilisateur construit dans un souci permanent de qualité en tant que futur exploitant du bâtiment. En logement, le rapport prix/performance est de plus en plus exigeant : le coût de production est limité par des recettes réglementairement plafonnées quand le niveau de qualité attendu sur les plans architectural, technique, et environnemental augmente. Le BIM permet un meilleur contrôle de la maîtrise d ouvrage sur tout le cycle de vie du bâtiment. En phase de conception, le client est conscient de la réalité future de l ouvrage très en amont dans la phase grâce aux visualisations offertes par la maquette 3D et il peut contrôler le bon respect du programme grâce aux simulations proposées par le logiciel. 2) Quel rôle pour la maitrise d œuvre? Le BIM permet de «dessiner» directement en 3D. L abstraction de la conception en plan n est plus nécessaire. La maquette numérique devient un support de communication et la phase production de documents est réduite au profit du temps de conception. En effet les plans 2D sont mis à jour automatiquement à chaque modification de la maquette et inversement. L architecte devient plus réactif. La cohésion des documents est garantie par l utilisation coordonnée du BIM entre l architecte et les bureaux d études. Le travail tend à dépasser l organisation séquentielle traditionnelle qui imposait de multiples aller-retours au profit d une organisation collaborative dans un groupement maîtrise d œuvre. 3) Quel rôle pour l entreprise? L entreprise fourni un e-catalogue des ses produits incorporé à la bibliothèque BIM. Chaque objet est modélisé en 3D, comporte des vues en plans et coupes selon différentes échelles de représentation, et détaille ses propriétés. Ces éléments forment la base de donnée de la maitrise d œuvre. La maquette numérique permet à l entreprise de détecter les erreurs de conception éventuelles avant qu elles ne surviennent sur le chantier. Elle permet de planifier le chantier : les matériaux et ressources nécessaires sont associés à chaque étape de la construction. Les commandes sont passées avec plus de précision. 4) Quel rôle pour le BIM-Manager? C est le pilote du projet BIM et son rôle s adapte aux étapes du projet. Il gère les interactions entre l outil et les intervenants. Ainsi, il doit être à la fois un informaticien et un technicien du bâtiment. Dans un premier temps, le BIM-Manager doit monter en compétence l ensemble des collaborateurs et formaliser les méthodes de production de la maquette numérique selon les attentes de la Maîtrise d ouvrage pour en faciliter l exploitation en interne et par les autres corps de métiers. Puis, en phase de conception, il pilote le mode collaboratif imposé par le BIM qui remplace le mode individuel séquentiel traditionnel. A ces fins, il met en place un protocole d échanges, fixe la limite du niveau de détail et du niveau de développement requis à chaque phase et coordonne les différents intervenants pour éliminer les sources d erreurs. Ensuite, en phase de construction, il devient le chef de chantier virtuel. Il intègre les plans d entreprises et détecte les conflits de conception. Le DOE se construit pendant le chantier. Enfin, en phase d exploitation, il fournit à l utilisateur un outil de gestion de l ouvrage et l assiste dans son utilisation.

5 IV/ Par où le BIM? 1) Quelles formations? Deux types de formations sont nécessaires et prioritaires : La formation à la saisie 3D. Elle concerne principalement les architectes qui réaliseront la maquette numérique. La formation au format IFC. Tous les acteurs devront prendre en compte les mises à jours de leurs logiciels métier au format BIM-IFC afin de pouvoir échanger dans un processus collaboratif. Si la formation dure quelques jours, l appropriation prend plusieurs mois et la mise en œuvre de la méthode BIM dans une structure est un investissement important. La compétence BIM est maintenant intégrée aux filières de grandes écoles d ingénieries et d écoles d architecture en cursus classique ou en Mastère spécialisé. Un cursus de formation BIM-Managers est aussi proposée par le CSTB. 2) Quel coût? L investissement doit prendre en compte des facteurs multiples : - achat du logiciel et abonnement ; - financement de la formation ; - changement des stations de travail ; - perte de rendement initiale ; L optimisation du temps de conception et d exécution se valorise en gains économiques. Une étude réalisée en 2010 par la FFB révèle que le manque d interopérabilité coûte environ 40 /m2 de SDP (Surface De Plancher) pour les entreprises et que le retour sur investissement serait de moins de 2 ans. La productivité est augmentée d environ 25% après un an. 3) Quel logiciel? L association BuildingSMART International (BSI) qui regroupe des professionnels de la construction dans 24 pays est à l origine du développement des IFC. Son objectif est d améliorer l interopérabilité des logiciels 3D utilisées dans le secteur de la construction. Elle établit ainsi des standards ISO internationaux en fonction des besoins des utilisateurs. Ainsi, il faudra privilégier un logiciel conforme aux standards développés par BSI. Plusieurs logiciels métiers intègrent maintenant le format BIM-IFC. Il est aussi nécessaire de s assurer de l adéquation de l offre aux spécificités du marché français. 4) Vers une loi BIM? Le Plan de Transition Numérique dans le Bâtiment a été lancé en janvier 2015 par le ministre du logement. Le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), opérateur technique identifié par les pouvoirs publics, est chargé de l animation et de la gestion du Plan. Des appels à contribution on été lancés au cours de l année 2015 sur les thèmes du Carnet numérique de suivi et d entretien du logement et du Droit numérique du bâtiment. L objectif avoué est de rendre l utilisation du BIM obligatoire. Une directive des marchés publics permet déjà à la personne publique d exiger l utilisation du BIM. Si des adaptations sont nécessaires, le séquençage imposé par la loi MOP ne présente pour le moment aucune incompatibilité légale avec le BIM.

6 Médiagraphie : Sites généralistes : Articles : https://www.amc-archi.com/article/to-bim-or-not-to-bim-that-is-the-question-par-severin-schaefer-architecte-et-bimmanager,2058 https://www.amc-archi.com/article/le-bim-est-il-l-avenir-de-l-architecture,1534 https://www.amc-archi.com/article/a-qui-profite-le-bim-par-xavier-sterlin-espaces-libres-architecture-paris,1618 Livres : Celnik Olivier, Lebègue Eric. BIM et maquette numérique. Eyrolles, CSTB, 2014.

«Vous accompagner de l idée à la réalisation»

«Vous accompagner de l idée à la réalisation» Plan Climat des Alpes-Maritimes K. Daudin 15 Novembre 2013 «Vous accompagner de l idée à la réalisation» SOMMAIRE 1 Qu est-ce que le BIM? 2 Son concept 3 Son usage 4 Quelles sont les attentes? 5 Les enjeux

Plus en détail

Description des produits et systèmes. position des industries de produits de constuction en France. présentation Laurent Ortas

Description des produits et systèmes. position des industries de produits de constuction en France. présentation Laurent Ortas Description des produits et systèmes position des industries de produits de constuction en France présentation Laurent Ortas président commission dématérialisation de l'aimcc responsable nouvelles technologies

Plus en détail

Le BIM Usage en lycée professionnel. Pascal Parent - PLP de génie civil - Construction et économie

Le BIM Usage en lycée professionnel. Pascal Parent - PLP de génie civil - Construction et économie Le BIM Usage en lycée professionnel Pascal Parent - PLP de génie civil - Construction et économie » Le contexte» L élève et son environnement de travail» Activités impactées par le BIM» Exemples d usage

Plus en détail

EXPERT1 BIM MAQUETTE NUMÉRIQUE FICHE SIGNALÉTIQUE

EXPERT1 BIM MAQUETTE NUMÉRIQUE FICHE SIGNALÉTIQUE EXPERT1 BIM MAQUETTE NUMÉRIQUE FICHE SIGNALÉTIQUE FILIÈRE PORTEUR Thématique(s) Equipe BÂTIMENT MEDIACONSRUCT Co-design PLM SCM Traçabilité Dématérialisation Partage de données techniques à travers la

Plus en détail

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.»

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet de fin d études 2 Sommaire OBJET DU DOCUMENT... 3 LES ETAPES DU PROJET... 4 ETUDE PREALABLE...5 1 L étude d opportunité...

Plus en détail

Utilisation du BIM dans les marchés publics et propriété intellectuelle

Utilisation du BIM dans les marchés publics et propriété intellectuelle Utilisation du BIM dans les marchés publics et propriété intellectuelle Marie Soulez 16 09 2015 22/09/2015 Copyright Lexing 2015 1 Introduction L enjeu Le respect des droits de propriété intellectuelle

Plus en détail

Travaillez en réseau avec BIM4You

Travaillez en réseau avec BIM4You Travaillez en réseau avec BIM4You La solution 5D intégrale devient une réalité. www.bim4you.eu BIM4You Une planification fiable à chaque phase de projet BIM4You Plus qu une planification et une construction

Plus en détail

PRESENTATION ET REGLEMENT DU CHALLENGE BIM & BATIMENT DU FUTUR - BATIMAT 2015

PRESENTATION ET REGLEMENT DU CHALLENGE BIM & BATIMENT DU FUTUR - BATIMAT 2015 PRESENTATION ET REGLEMENT DU CHALLENGE BIM & BATIMENT DU FUTUR - BATIMAT 2015 Artic 1 : Préambu Reed Expositions France a pour activité l organisation et la promotion de salons. La société organise salon

Plus en détail

Nos points forts. Aide à la décision. Qualité et traçabilité

Nos points forts. Aide à la décision. Qualité et traçabilité Qualité et traçabilité Origyn intègre nativement un module «Qualité et traçabilité» extrêmement performant et entièrement paramétrable, qui vous permet d appliquer rigoureusement l ensemble de votre politique

Plus en détail

BATIMAT 2015. Le BIM par Bouygues Bâtiment Habitat Social. Le BIM par Bouygues Bâtiment - Habitat Social. 3 novembre 2015

BATIMAT 2015. Le BIM par Bouygues Bâtiment Habitat Social. Le BIM par Bouygues Bâtiment - Habitat Social. 3 novembre 2015 BATIMAT 2015 Le BIM par Bouygues Bâtiment Habitat Social 3 novembre 2015 Introduction Le BIM chez Bouygues Bâtiment Île-de-France Habitat Social Avant de parler de BIM, une très rapide présentation de

Plus en détail

Comprendre et mettre en œuvre la transition numérique dans le secteur du bâtiment 1 juillet 2015. Souheil SOUBRA Conseiller scientifique du PTNB

Comprendre et mettre en œuvre la transition numérique dans le secteur du bâtiment 1 juillet 2015. Souheil SOUBRA Conseiller scientifique du PTNB Comprendre et mettre en œuvre la transition numérique dans le secteur du bâtiment 1 juillet 2015 Souheil SOUBRA Conseiller scientifique du PTNB 360 du secteur du Bâtiment En deux décennies les préoccupations

Plus en détail

LE BIM Présenté par : Gilbert MILARD Ingénieur d applications et avant-vente AEC Building. 2011 Autodesk

LE BIM Présenté par : Gilbert MILARD Ingénieur d applications et avant-vente AEC Building. 2011 Autodesk LE BIM Présenté par : Gilbert MILARD Ingénieur d applications et avant-vente AEC Building Sommaire Le BIM, une philosophie pensée pour les performances du Bâtiment La 3D, un outil pour la conception, visualisation

Plus en détail

Colloque sur les enjeux et outils modernes de gestion de projet 20/08/2014 Intégration de la 4D à la planification de projet de construction

Colloque sur les enjeux et outils modernes de gestion de projet 20/08/2014 Intégration de la 4D à la planification de projet de construction Colloque sur les enjeux et outils modernes de gestion de projet 20/08/2014 Intégration de la 4D à la planification de projet de construction Michel AROICHANE Direction Technique Bouygues Bâtiment Ile-de-France

Plus en détail

Le BIM comme : «Bouleversement Interprofessionnel Majeur»

Le BIM comme : «Bouleversement Interprofessionnel Majeur» Le BIM comme : «Bouleversement Interprofessionnel Majeur» UNE NÉCESSAIRE MUTATION! La crise que nous traversons n'est pas une crise mais une nécessaire mutation. Dans un monde trop longtemps dominé par

Plus en détail

Autodesk Solutions de modélisation des données du bâtiment (BIM) pour la construction Construire un monde meilleur.

Autodesk Solutions de modélisation des données du bâtiment (BIM) pour la construction Construire un monde meilleur. Autodesk Solutions de modélisation des données du bâtiment (BIM) pour la construction Construire un monde meilleur. Les fondations d un succès Améliorez les coûts, la planification et la coordination des

Plus en détail

CONSTRUCTION VIRTUELLE : AVANTAGES ET RÉALISATION. Par Carl Veillette

CONSTRUCTION VIRTUELLE : AVANTAGES ET RÉALISATION. Par Carl Veillette CONSTRUCTION VIRTUELLE : AVANTAGES ET RÉALISATION Par Carl Veillette Décembre 2012 TABLE DES MATIÈRES La construction virtuelle Les avantages de la modélisation des données du bâtiment (BIM) Étapes de

Plus en détail

Copropriétés : Chiffres & Perspective. Copropriétés Serie : La révolution en marche. #1 Honoraires #2 Obligation de formation. Immobilier # Le BIM

Copropriétés : Chiffres & Perspective. Copropriétés Serie : La révolution en marche. #1 Honoraires #2 Obligation de formation. Immobilier # Le BIM NEWSLETTER Optimisme 23 Note n 2-2015 Voir cet email dans votre navigateur Cette note de veille et d'information est destinée aux acteurs de terrain de l'immobilier et aux partenaires d'optimisme23 soucieux

Plus en détail

Processus et services pour le développement du BIM au sein des petites collectivités territoriales. Espelette

Processus et services pour le développement du BIM au sein des petites collectivités territoriales. Espelette Processus et services pour le développement du BIM au sein des petites collectivités territoriales Sommaire Description du projet Contexte Objectifs du projet Scenarii retenus pour le travail collaboratif

Plus en détail

BIM ET GESTION TECHNIQUE DE PATRIMOINE. Quelles applications, quels enjeux? PRÉSENTATION. Ecole Polytechnique Jeudi 14 juin 2012

BIM ET GESTION TECHNIQUE DE PATRIMOINE. Quelles applications, quels enjeux? PRÉSENTATION. Ecole Polytechnique Jeudi 14 juin 2012 BIM ET GESTION TECHNIQUE DE PATRIMOINE Quelles applications, quels enjeux? PRÉSENTATION Ecole Polytechnique Jeudi 14 juin 2012 Alain PEUVOT Directeur Commercial Page 1 Création en 1993 Siège à Dijon, Agences

Plus en détail

CONDUITE DE PROJET WEB

CONDUITE DE PROJET WEB 1) La conception fonctionnelle A. Déterminer la structure du site et des pages Web Livrables pour cette phase : Plan du site Trames de pages Spécifications fonctionnelles Tâche réalisée par le Web designer.

Plus en détail

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation.

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation. chemise 20/02/07 16:49 Page 1 VEOLINK Votre contact : tout au long de votre projet VEOLINK Com VEOLINK Tech VEOLINK Advanced Control VEOLINK Star VEOLINK Data Base VEOLINK Maintenance VEOLINK Pro VEOLINK

Plus en détail

Le programme. @Reseau3D #Colloque3D

Le programme. @Reseau3D #Colloque3D Le programme @Reseau3D #Colloque3D 1 Les parcours thématiques A Les données et leurs utilisations avancées Partant d une base existante, les données se construisent ou s obtiennent auprès de ceux qui les

Plus en détail

Organisation d une simulation sur un prototype logiciel workflow et GED. ImmoBiens. 1 - Description du projet de l entreprise

Organisation d une simulation sur un prototype logiciel workflow et GED. ImmoBiens. 1 - Description du projet de l entreprise Organisation d une simulation sur un prototype logiciel workflow et GED ImmoBiens 1 - Description du projet de l entreprise ImmoBiens est une société gestionnaire de biens immobiliers (location et entretien)

Plus en détail

Techniques industrielles

Techniques industrielles Techniques industrielles Productique / Mécanique Les bases en lecture de plan Perfectionnement en lecture de plan Utiliser des outils de contrôle et mesure Les bases de la Conception Assisté par Ordinateur

Plus en détail

Mission Numérique Bâtiment Rapport

Mission Numérique Bâtiment Rapport Mission Numérique Bâtiment Rapport Bertrand DELCAMBRE 2 décembre 2014 Remerciements Je remercie toutes les personnes rencontrées ces derniers mois qui ont souhaité me faire part, souvent avec enthousiasme,

Plus en détail

Systèmes d information

Systèmes d information 11 Systèmes Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de concevoir, développer, exploiter et entretenir des solutions (logicielles et matérielles) répondant aux besoins collectifs et individuels

Plus en détail

Les projets d investissement en PME

Les projets d investissement en PME Le point sur Les projets d investissement en PME Concilier performance économique et conditions de travail L investissement reste un moment clé du développement d une entreprise. C est l occasion de repenser

Plus en détail

Mission Numérique Bâtiment Rapport

Mission Numérique Bâtiment Rapport Mission Numérique Bâtiment Rapport Bertrand DELCAMBRE Décembre 2014 Remerciements Je remercie toutes les personnes rencontrées ces derniers mois qui ont souhaité me faire part, souvent avec enthousiasme,

Plus en détail

Echanges : cartographie

Echanges : cartographie STRU Faciliter les échanges d'informations réglementaires et de performances grâce aux TIC : - structuration des informations DTH - l'aimcc partenaire de Médiaconstruct - Saint-Gobain, un exemple d'exploitation

Plus en détail

Présentation du projet AB Dématérialisation des Actes Budgétaires. Collectivités

Présentation du projet AB Dématérialisation des Actes Budgétaires. Collectivités Présentation du projet AB Dématérialisation des Actes Budgétaires Collectivités 1. Présentation générale du projet Actes Budgétaires 2. Bilan de l expérimentation de 2011 3. Les changements au sein des

Plus en détail

Votre partenaire CAO FM Facility Management & Gestion des surfaces

Votre partenaire CAO FM Facility Management & Gestion des surfaces Votre partenaire CAO FM Facility Management & Gestion des surfaces La gestion des Surfaces, des infrastructures/cvse devient : pratique, simple et abordable avec les nouveaux logiciels de CAO AutoCAD Revit

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

Planification INtegrée des Activités de la Chaîne LogistiquE :

Planification INtegrée des Activités de la Chaîne LogistiquE : Planification INtegrée des Activités de la Chaîne LogistiquE : Journée IODE 27 Mars 2007 Julien FRANCOIS Aïcha AMRANI-ZOUGGAR Plan de l exposé I. Objectif du démonstrateur II. Pilotages 1) Qui décide?

Plus en détail

Une démarche qualité est-elle applicable en agence d architecture?

Une démarche qualité est-elle applicable en agence d architecture? Une démarche qualité est-elle applicable en agence d architecture? ROUSTAN Sophie DESS IMOA 2003-2004 SOMMAIRE 1. Introduction... 2. La démarche qualité dans un cabinet d architecture... 7 2.1. Qu est-ce

Plus en détail

LOGICIEL TEKLA POUR LE BÉTON COULÉ SUR SITE

LOGICIEL TEKLA POUR LE BÉTON COULÉ SUR SITE LOGICIEL TEKLA POUR LE BÉTON COULÉ SUR SITE MODÈLES EXPLOITABLES P O U R LE BÉ TON C O ULÉ S UR SITE a La modélisation de l information du bâtiment (BIM) est en cours d implantation dans l industrie de

Plus en détail

FORMATION INTER-ENTREPRISE. Editeur - Intégrateur de solutions de gestion

FORMATION INTER-ENTREPRISE. Editeur - Intégrateur de solutions de gestion FORMATION INTER-ENTREPRISE 2015 Editeur - Intégrateur de solutions de gestion LA FORMATION INTER-ENTREPRISE Les stages inter-entreprises sont planifiés à dates fixes. Ils réunissent des participants issus

Plus en détail

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service Ligne 100 pour PME-PMI La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE La solution de gestion commerciale avancée pour le Service L éditeur partenaire des PME Capitalisez sur l expertise

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle ACTIVITÉS ET TÂCHES PROFESSIONNELLES Les activités professionnelles décrites ci-après, déclinées à partir des fonctions

Plus en détail

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes 1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] 1.1 Avantages & principes 1.2 Process de fonctionnement BIM ESQUISSE CONCEPTION EVALUATION CONSTRUCTION GESTIONS Acquisition de données Intégration logiciel

Plus en détail

Logiciels et services pour l'industrie des éléments préfabriqués en béton

Logiciels et services pour l'industrie des éléments préfabriqués en béton THINK in new Dimensions Logiciels et services pour l'industrie des éléments préfabriqués en béton PLANIFICATION INTEGRÉE Dans le monde entier, le secteur des éléments préfabriqués en béton se réjouit d'une

Plus en détail

52 missions d AMO pour vos projets

52 missions d AMO pour vos projets bâtiments aménagement infrastructure 52 missions d AMO pour vos projets industrie équipement Édition mai 2014 territoire Document du 26/05/2014 AVANT PROPOS L Assistant à maître d ouvrage (AMO) n a pas

Plus en détail

RÉFÉREN CES BIM. Transport Equipement Tertiaire Culture Santé Villa Privée

RÉFÉREN CES BIM. Transport Equipement Tertiaire Culture Santé Villa Privée RÉFÉREN CES BIM Transport Equipement Tertiaire Culture Santé Villa Privée Transport Equipement Tertiaire Culture Santé Villa Privée AÉROPORTS DE PARIS -FRANCE Mission : Modélisation 3D des terminaux de

Plus en détail

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Iut de Tours Département Information-Communication Option Gestion de l Information et du Document dans les Organisations Page 1 sur

Plus en détail

Description et illustration du processus unifié

Description et illustration du processus unifié USDP Description et illustration du processus unifié Définit un enchaînement d activités Est réalisé par un ensemble de travailleurs Avec des rôles, des métiers Avec pour objectifs de passer des besoins

Plus en détail

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition)

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Le service Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) vous aide à migrer vos applications

Plus en détail

LES OUTILS DU TRAVAIL COLLABORATIF

LES OUTILS DU TRAVAIL COLLABORATIF LES OUTILS DU TRAVAIL COLLABORATIF Lorraine L expression «travail collaboratif» peut se définir comme «l utilisation de ressources informatiques dans le contexte d un projet réalisé par les membres d un

Plus en détail

optimiser formation Les tests d évaluation TAMI et TEMOIN pour Mise en œuvre et assistance

optimiser formation Les tests d évaluation TAMI et TEMOIN pour Mise en œuvre et assistance Les tests d évaluation TAMI et TEMOIN pour optimiser vos actions de formation La formation professionnelle est devenue un atout indispensable à la performance de vos collaborateurs, mais aujourd hui, toute

Plus en détail

CTE Éditeur de classification arborescente pour spécifications du cas de test

CTE Éditeur de classification arborescente pour spécifications du cas de test Tessy Test d intégration et unitaire dynamique automatisé pour des applications embarquées CTE Éditeur de classification arborescente pour spécifications du cas de test Le meilleur outil de test unitaire

Plus en détail

COMMUNIC. Livrables L2 : Recommandations de mise en œuvre de la maquette numérique. Version du 10/12/2010

COMMUNIC. Livrables L2 : Recommandations de mise en œuvre de la maquette numérique. Version du 10/12/2010 PROJET ANR-06-RGCU-002 COMMUNIC Livrables L2 : Recommandations de mise en œuvre de la maquette numérique Version du 10/12/2010 COllaboration par la Maquette Multi-Usage Numérique et l Ingénierie Concourante

Plus en détail

VMWare Infrastructure 3

VMWare Infrastructure 3 Ingénieurs 2000 Filière Informatique et réseaux Université de Marne-la-Vallée VMWare Infrastructure 3 Exposé système et nouvelles technologies réseau. Christophe KELLER Sommaire Sommaire... 2 Introduction...

Plus en détail

Présentation de la gestion de patrimoine au conseil régional de Bourgogne. Pourquoi une gestion de patrimoine?

Présentation de la gestion de patrimoine au conseil régional de Bourgogne. Pourquoi une gestion de patrimoine? Pourquoi une gestion de patrimoine? L interopérabilité dans un projet, à quoi cela sert-il? au CRB Maîtres d œuvre Pour récupérer des données automa=sées Maque2e numérique interopérable Pour le CRB, un

Plus en détail

État de l art de la maquette numérique dans le domaine de la construction usages et enjeux contractuels. Michel Kahan

État de l art de la maquette numérique dans le domaine de la construction usages et enjeux contractuels. Michel Kahan État de l art de la maquette numérique dans le domaine de la construction usages et enjeux contractuels Michel Kahan 25 mars 2015 Le groupe setec Ingénierie pluridisciplinaire 266 M de CA en 2013 2 400

Plus en détail

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR Utilisation du logigramme d activité dans un projet informatique, pour simuler les compétences futures, et évaluer la charge de travail. WWW.ANACT.FR OUTIL DE SIMULATION

Plus en détail

Développement itératif, évolutif et agile

Développement itératif, évolutif et agile Document Développement itératif, évolutif et agile Auteur Nicoleta SERGI Version 1.0 Date de sortie 23/11/2007 1. Processus Unifié Développement itératif, évolutif et agile Contrairement au cycle de vie

Plus en détail

Organiser un espace de travail collaboratif avec sa classe.

Organiser un espace de travail collaboratif avec sa classe. STG Travail collaboratif / c2i Février 2008 Organiser un espace de travail collaboratif avec sa classe. Olivier Mondet http://unidentified one.net A. Plateforme de travail collaboratif «Une plateforme

Plus en détail

T. +33 (0)4 76 12 25 84 F. +33 (0)4 76 12 90 36. 14 rue Génissieu 38000 Grenoble France. 49 rue de la République 69002 Lyon France

T. +33 (0)4 76 12 25 84 F. +33 (0)4 76 12 90 36. 14 rue Génissieu 38000 Grenoble France. 49 rue de la République 69002 Lyon France 14 rue Génissieu 38000 Grenoble France 49 rue de la République 69002 Lyon France T. +33 (0)4 76 12 25 84 F. +33 (0)4 76 12 90 36 T. +33 (0)4 78 59 78 22 F. +33 (0)4 76 12 90 36 contact@amplitude-architectes.com

Plus en détail

e pertise Mediaconstruct, sponsor officiel du BIM e ploration la lettre de Mediaconstruct édito Développement durable et maquette numérique.

e pertise Mediaconstruct, sponsor officiel du BIM e ploration la lettre de Mediaconstruct édito Développement durable et maquette numérique. e pertise édito Développement durable et maquette numérique. Du 1 er au 7 avril se tiendra à Clermont-Ferrand la 10 e semaine du développement durable. Au cours de l inauguration seront présentées deux

Plus en détail

L exploitation des rapports de vérifications réglementaires : quels enjeux, quelle solution?

L exploitation des rapports de vérifications réglementaires : quels enjeux, quelle solution? L exploitation des rapports de vérifications réglementaires : quels enjeux, quelle solution? 5 décembre 2013 Sommaire L exploitation des rapports de vérifications réglementaires : Quels enjeux? Bureau

Plus en détail

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève CONSEIL EXÉCUTIF EB136/39 Cent trente-sixième session 12 décembre 2014 Point 13.2 de l ordre du jour provisoire Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève Rapport du Directeur

Plus en détail

ARTS ET STYLES 2 : DE L ANTIQUITÉ À LA RENAISSANCE ARTS ET STYLES 3 : DE LOUIS XIII AU DÉBUT DU XX E SIÈCLE

ARTS ET STYLES 2 : DE L ANTIQUITÉ À LA RENAISSANCE ARTS ET STYLES 3 : DE LOUIS XIII AU DÉBUT DU XX E SIÈCLE DESCRIPTION DES COURS FORMATION SPÉCIFIQUE DESIGN D INTÉRIEUR Pour une description du programme d études (objectifs, conditions d admission, préalables des différents cours, etc.), consultez l annuaire,

Plus en détail

Guide de mise en route

Guide de mise en route Projet Guide de mise en route Qu'est-ce Méthodologie de mise en oeuvre de projets BIM Conduite du de votre projet 1 L'adoption du BIM peut sembler une tâche colossale. La méthodologie simple décrite dans

Plus en détail

travail collaboratif se

travail collaboratif se Travail collaboratif / c2i Mars 2009 Organiser un espace de travail collaboratif Google Docs & Google Apps Olivier Mondet http://informatique.unidentified-one.net A. Plateforme de travail collaboratif

Plus en détail

Prestations d audit et de conseil 2015

Prestations d audit et de conseil 2015 M. Denis VIROLE Directeur des Services +33 (0) 6 11 37 47 56 denis.virole@ageris-group.com Mme Sandrine BEURTHE Responsable Administrative +33 (0) 3 87 62 06 00 sandrine.beurthe@ageris-group.com Prestations

Plus en détail

M&S Automation. Analyse Statistiques Qualité. Ingénierie de l information. acquisition et stockage des données. analyse des données

M&S Automation. Analyse Statistiques Qualité. Ingénierie de l information. acquisition et stockage des données. analyse des données M&S Automation Ingénierie de l information Analyse Statistiques Qualité acquisition et stockage des données analyse des données maîtrise statistique des procédés gestion de la qualité et traçabilité Une

Plus en détail

L intelligence des réseaux Jeudi 7 novembre 2013 - CNIT Paris

L intelligence des réseaux Jeudi 7 novembre 2013 - CNIT Paris Organisé et conçu par L intelligence des réseaux Jeudi 7 novembre 2013 - CNIT Paris Maquette numérique : maîtres d ouvrage, sachez en profiter! Rapporteur Matthieu Cougoulic ARTELIA 1 PRÉAMBULE INTERVENTION

Plus en détail

Faites-vous votre propre opinion. Revit. Architecture 2009

Faites-vous votre propre opinion. Revit. Architecture 2009 Faites-vous votre propre opinion. Revit Architecture 2009 Tout simplement la meilleure façon de travailler Revit Architecture fonctionne à l image de votre pensée. Ce système innovant de conception et

Plus en détail

Building on BIM. Comment les maîtres d'oeuvre améliorent la rentabilité en passant à la vitesse supérieure avec le BIM

Building on BIM. Comment les maîtres d'oeuvre améliorent la rentabilité en passant à la vitesse supérieure avec le BIM Building on BIM Comment les maîtres d'oeuvre améliorent la rentabilité en passant à la vitesse supérieure avec le BIM Productivité de la construction Le secteur de la construction vient de traverser une

Plus en détail

Programme «Responsable en logistique de Distribution» Titre de l ISLT inscrit au RNCP de niveau 2

Programme «Responsable en logistique de Distribution» Titre de l ISLT inscrit au RNCP de niveau 2 Programme «Responsable en logistique de Distribution» Titre de l ISLT inscrit au RNCP de niveau 2 INSTITUT NEMO 36-38 AVENUE PIERRE BROSSOLETTE 92240 MALAKOFF 1 Public visé Tout public, titulaire d un

Plus en détail

EcoQuartier VAUBAN BESANCON (25)

EcoQuartier VAUBAN BESANCON (25) BESANCON (25) AMENAGEMENT FONCIER Préambule La ville de Besançon souhaite, à travers la reconversion de la Caserne Vauban, une réalisation exemplaire sous forme d un écoquartier. Ce nouvel aménagement,

Plus en détail

Spécifications techniques. Analyse d une solution de gestion des processus

Spécifications techniques. Analyse d une solution de gestion des processus ACube : module workflow Spécifications techniques Analyse d une solution de gestion des processus Mise en place côté Framework Ergonomique d un composant permettant de piloter l ergonomie selon l avancement

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

... Les.... Gamme Evolution...

... Les.... Gamme Evolution... ... Les + du logiciel Batigest... Gamme Evolution... Liste des fonctionnalités présentes dans la Gamme Evolution (en complément de la Gamme Standard) : Centralisation des informations dans le chantier

Plus en détail

Extrait du référentiel Métiers de la Branche :

Extrait du référentiel Métiers de la Branche : OPIIEC OBSERVATOIRE PARITAIRE DES METIERS DE L, DE L INGENIERIE, DES ETUDES ET DU CONSEIL REFERENTIEL METIERS Extrait du référentiel Métiers de la Branche : Etudes et développement Référentiel Métiers

Plus en détail

SOMMAIRE. C2i, Certificat Informatique et Internet... 4 Qu est-ce que c est?... 4 A qui s adresse t il?... 4 Comment y accéder?...

SOMMAIRE. C2i, Certificat Informatique et Internet... 4 Qu est-ce que c est?... 4 A qui s adresse t il?... 4 Comment y accéder?... 2 SOMMAIRE C2i, Certificat Informatique et Internet... 4 Qu est-ce que c est?... 4 A qui s adresse t il?... 4 Comment y accéder?... 4 C2i en licence L1...5 Programme d enseignement - référentiels de compétences

Plus en détail

BTS SIO SISR4 PPE3. Ce projet sera constitué de plusieurs parties qui seront ajoutées en cours d année. Seule la première est à traiter maintenant.

BTS SIO SISR4 PPE3. Ce projet sera constitué de plusieurs parties qui seront ajoutées en cours d année. Seule la première est à traiter maintenant. BTS SIO SISR4 PPE3 Projet 1 : mise en œuvre d une nouvelle architecture réseau Ce projet sera constitué de plusieurs parties qui seront ajoutées en cours d année. Seule la première est à traiter maintenant.

Plus en détail

Cahier des charges pour la mise en place de l infrastructure informatique

Cahier des charges pour la mise en place de l infrastructure informatique 1 COMMUNE DE PLOBSHEIM Cahier des charges pour la mise en place de l infrastructure informatique Rédaction Version 2 : 27 /05/2014 Contact : Mairie de PLOBSHEIM M. Guy HECTOR 67115 PLOBSHEIM dgs.plobsheim@evc.net

Plus en détail

Les plateformes de travail collaboratif dans le projet ALFA

Les plateformes de travail collaboratif dans le projet ALFA Dossier du mois Septembre 2005 Les plateformes de travail collaboratif dans le projet ALFA Les outils de travail collaboratif sont proposés aux entreprises ALFA. A quoi servent-ils et comment y accéder?

Plus en détail

Tsoft et Groupe Eyrolles, 2005, ISBN : 2-212-11623-3

Tsoft et Groupe Eyrolles, 2005, ISBN : 2-212-11623-3 Tsoft et Groupe Eyrolles, 2005, ISBN : 2-212-11623-3 Table des matières MODULE 1 : PRÉSENTATION D EXCHANGE 2003... 1-1 Qu est-ce qu Exchange?...1-2 A quoi sert Exchange?...1-3 A qui sert Exchange?...1-5

Plus en détail

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. offres en conception de dispositif e-commerce inventaire fonctionnel e-commerce.

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. offres en conception de dispositif e-commerce inventaire fonctionnel e-commerce. sommaire principes p objectifs méthode prestation, livrable, tarif aperçu visuel à propos d MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS conseil en architecture de l information www.iafactory.fr contact@iafactory.fr

Plus en détail

La GED (Gestion électronique de document)

La GED (Gestion électronique de document) La notion de document La firme Gartner Group estime que : un professionnel passe en moyenne 20 à 40% de son temps dans des activités de gestion de document. la gestion des documents coûte en moyenne 6%

Plus en détail

Maintenir son cap en maîtrisant sa rentabilité. www.clipindustrie.com

Maintenir son cap en maîtrisant sa rentabilité. www.clipindustrie.com Maintenir son cap en maîtrisant sa rentabilité www.clipindustrie.com La GPAO, véritable outil de production La GPAO est un ensemble d outils de gestion et de planification intégrant toutes les informations

Plus en détail

VOLUME 1 CRÉATION D UN SITE WEB

VOLUME 1 CRÉATION D UN SITE WEB VOLUME 1 CRÉATION D UN SITE WEB Comprendre les principales étapes TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 - RENCONTRE DE DÉMARRAGE 03 PARTIE 2 - ANALYSE FONCTIONNELLE 03 PARTIE 3 - ARBORESCENCE 04 PARTIE 4 - MAQUETTES

Plus en détail

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET PROJET : «ensemble des actions à entreprendre afin de répondre à un besoin défini dans des délais fixés». Délimité dans le temps avec un début et une fin, mobilisant

Plus en détail

SOMMAIRE. 2.Maîtriser les Processus : Qu est-ce que ça apporte? 15. 3.Comment maîtriser vos Processus? 19

SOMMAIRE. 2.Maîtriser les Processus : Qu est-ce que ça apporte? 15. 3.Comment maîtriser vos Processus? 19 1.Introduction 5 1.1 A qui s adresse ce petit cahier? 6 1.2 Comment utiliser ce petit cahier? 7 1.3 Dans quel contexte utiliser ce petit cahier? 8 1.4 Les Processus, c est quoi? 9 2.Maîtriser les Processus

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services ITIL V3 Objectifs et principes-clés de la conception des services Création : janvier 2008 Mise à jour : juillet 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a

Plus en détail

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Présenté par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation Une approche unique et simplifiée Solutions en Solutions d infrastructure infrastructure

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT EGF.BTP SUR LA NUMERISATION DE LA FILIERE BATIMENT

NOTE DE POSITIONNEMENT EGF.BTP SUR LA NUMERISATION DE LA FILIERE BATIMENT NOTE DE POSITIONNEMENT EGF.BTP SUR LA NUMERISATION DE LA FILIERE BATIMENT 1 ) Expérience et perception de la numérisation Les entreprises générales de BTP sont familiarisées avec la numérisation du bâtiment

Plus en détail

Sage 30 BTP. La solution 100% gestion dédiée aux auto-entrepreneurs et artisans du BTP.

Sage 30 BTP. La solution 100% gestion dédiée aux auto-entrepreneurs et artisans du BTP. Sage 30 BTP La solution 100% gestion dédiée aux auto-entrepreneurs et artisans du BTP. 1 Sage 30 Multi Devis Plus d une entreprise sur deux devient client Sage par l acquisition d une solution Sage 30.

Plus en détail

ISO 9001:2015 Comprendre la Révision. Copyright 2014 BSI. All rights reserved.

ISO 9001:2015 Comprendre la Révision. Copyright 2014 BSI. All rights reserved. ISO 9001:2015 Comprendre la Révision Sommaire Pourquoi la satisfaction du client est Contexte importante? de l ISO 9001 Ce Pourquoi qui change est-elle en 2015 nécessaire?? Qu est Qu est ce ce que que

Plus en détail

Passage au BIM et à la 4D dans la Maîtrise d Ouvrage Publique

Passage au BIM et à la 4D dans la Maîtrise d Ouvrage Publique Passage au BIM et à la 4D dans la Maîtrise d Ouvrage Publique Bénéfices et Gains retenus UNE CONTRAINTE, DES CONSEQUENCES Dans le cycle de vie d un bâtiment, la part accordée à l exploitation et la maintenance

Plus en détail

CRT Nord - Centre de Ressources Technologiques Programmes de 5 ème : «HABITAT et OUVRAGES»

CRT Nord - Centre de Ressources Technologiques Programmes de 5 ème : «HABITAT et OUVRAGES» CRT Nord - Centre de Ressources Technologiques Programmes de 5 ème : «HABITAT et OUVRAGES» Equipes des professeurs de technologie : - Jean-Michel BOICHOT - Olivier CAURETTE - Guillaume DODEMAND - Matthieu

Plus en détail

Les grandes familles du numérique

Les grandes familles du numérique Les grandes familles du numérique Les métiers de la production Gérer, exploiter et veiller les systèmes informatiques et réseaux Technicien infrastructure Technicien système, intégration, réseau, télécom,

Plus en détail

Vers une automatisation. des processus métiers

Vers une automatisation. des processus métiers DEPLOIEMENT MOBILITE Vers une automatisation des processus métiers Le déploiement des solutions mobiles ne connaît plus d entrave. La maturité de tous les éléments de la chaîne de valeur mobile se révèle

Plus en détail

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010 République Tunisienne Ministère de l Environnement et du Développement Durable Coopération Technique Allemande Elaboration de la stratégie nationale d adaptation au changement climatique du secteur touristique

Plus en détail

M A Q U E T T E N U M É R I Q U E B Â T I M E N T B I M - I F C MAQUETTE NUMÉRIQUE BÂTIMENT M A Q U E T T E N U M É R I Q U E B Â T I M E N T

M A Q U E T T E N U M É R I Q U E B Â T I M E N T B I M - I F C MAQUETTE NUMÉRIQUE BÂTIMENT M A Q U E T T E N U M É R I Q U E B Â T I M E N T L ESSENTIEL M A Q U E T T E N U M É R I Q U E B Â T I M E N T B I M - I F C M A Q U E T T E N U M É R I Q U E B Â T I M E N T B I M - I F C MAQUETTE NUMÉRIQUE BÂTIMENT B I M - I F C M A Q U E T T E N U

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux référentiels dont le plus connu et le

Plus en détail

Conditions d'admission : Pour être admis à ce programme, il suffit de satisfaire à l'une des conditions suivantes :

Conditions d'admission : Pour être admis à ce programme, il suffit de satisfaire à l'une des conditions suivantes : Dessin de bâtiment Secteur de formation : Bâtiment et travaux publics Sanction des études : DEP Numéro du programme : 5250 Durée de la formation : 1 800 heures Nombre d'unités : 120 unités Objectifs du

Plus en détail

Nouveau Centre de service de MAN Truck & Bus Deutschland GmbH Mannheim basée à Hirschberg (Allemagne) Un gain de volume de plus de 1 100 m³

Nouveau Centre de service de MAN Truck & Bus Deutschland GmbH Mannheim basée à Hirschberg (Allemagne) Un gain de volume de plus de 1 100 m³ SSI SCHAEFER LOCATION STORE MANAGEMENT (LSM) Nouveau Centre de service de MAN Truck & Bus Deutschland GmbH Mannheim basée à Hirschberg (Allemagne) Un gain de volume de plus de 1 100 m³ Nouvel entrepôt

Plus en détail