dans un processus d intégration de la mobilité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "dans un processus d intégration de la mobilité"

Transcription

1 N Projet : FR1-LEO Titre : Euro-DIM - Dispositif d Intégration de la Mobilité européenne pour les apprentis Euro-DIM et les outils ECVET dans un processus d intégration de la mobilité Ce document a été élaboré à partir du travail collaboratif de responsables pédagogiques, chargés de projet et experts issus de sept structures : Centre de formation Pasteur (Reims/FRANCE) Université de Technologie de Troyes (Troyes/FRANCE) Association Permanente des Chambres de Métiers et de l Artisanat (Paris/FRANCE) Formation PME (Liege/Belgique) - Berufskolleg für Gestaltung und Technik (Aachen/ALLEMAGNE) - EU-Geschäftsstelle der Bezirksregierung Köln (Köln/ALLEMAGNE) Handwerskammer (Aachen/ALLEMAGNE) Le groupe de travail a reçu l assistance et l expertise d un membre de l équipe nationale d ECVET, d un intervenant sur des projets pilotes ECVET et d un membre de l équipe d évaluateurs européens de l Agence nationale française. Ce travail s adresse aux organismes de formation qui souhaitent rejoindre le réseau Euro-DIM afin de mettre en place des actions de mobilité intégrées dans les parcours de formation. 1

2 SOMMAIRE I - CONTEXTE I- 1 Rappel des objectifs du dispositif Euro-DIM I- 2 ECVET dans un processus d intégration de la mobilité II - METHODOLOGIE DEPLOYEE II- 1 II- 2 Une stratégie de type bottom-up Une description étape par étape III EXPERIMENTATION Exemple d une mobilité Euro-DIM en optique lunetterie exemple tirée de la phase expérimentale du dispositif IV DOCUMENTATION IV- 1 IV- 2 Présentation de la documentation Liste des documents pour la prothèse dentaire V CONCLUSIONS : LIMITES ET PERSPECTIVES 2

3 I- CONTEXTE I- 1 Rappel des objectifs du dispositif Euro-DIM Euro-DIM : un dispositif outillé pour une mobilité intégrée Le projet Euro-DIM s inscrit dans le cadre de la priorité 10 (LEO-TraInno-10) - Elaboration et transfert des stratégies de mobilité dans l EFP avec pour objectif de «transférer les méthodes de généralisation et d intégration de la mobilité aux programmes d enseignement de l EFP, dans des secteurs, des branches, des domaines d EFP ou des régions spécifiques» (cf. Appel à propositions général page 28). Pour répondre à cet objectif d intégration de la mobilité, le dispositif Euro-DIM s appuie sur quatre outils : 1/- l écriture méthodologique ECVET pour décrire en termes d acquis d apprentissage les compétences communes qui seront évaluées durant les phases de mobilité, 2/- la formation en e-learning pour préparer-former-mobiliser l ensemble des acteurs de la mobilité (référents mobilité mais aussi responsables pédagogiques, directeurs d établissement, enseignants, formateurs-tuteurs, etc.) 3/- la mobilité virtuelle pour préparer et consolider les compétences culturelles et linguistiques acquises durant les phases de mobilité physique et permettre également aux apprentis qui ne peuvent pas partir, de profiter de nombreux atouts de la mobilité tels que l échange, le travail collaboratif, l ouverture européenne, etc. 4/- la mise en place d un réseau de partenaires structuré et pérenne, ayant échangé des accords de confiance mutuelle entre eux et développé sur leur territoire des alliances sectorielles avec des entreprises et des institutions. Un transfert vers deux secteurs professionnels Deux branches professionnelles ont été choisies pour expérimenter ce dispositif : - l optique lunetterie - la prothèse dentaire 3

4 Il s agit de branches professionnelles dans lesquelles l alternance est courte (inférieure à 1 mois) et où il est souvent difficile d intégrer des périodes de mobilité car : - les structures qui emploient les apprentis sont généralement de très petites entreprises où l apprenti a sa place à part entière, une absence prolongée peut constituer un handicap pour l entreprise, - les formations en optique lunetterie et en prothèse dentaire en France, Belgique et Allemagne (pays du consortium) ne sont pas organisées en crédits d apprentissage, - le niveau en langues des apprentis en optique lunetterie et en prothèse dentaire est très faible, - il n existe pas de réseau européen d organismes de formation et d entreprises dans ces secteurs d activité. Description de la mobilité physique organisée dans Euro-DIM Pour faciliter cette intégration de la mobilité, le dispositif Euro-DIM a fait le choix d une période de mobilité commune entre l ensemble des pays partenaires. Cette période de mobilité, d une durée de 15 jours comprend deux phases : - une phase en centre de formation imposée et commune à l ensemble des apprentis des sections concernées par la mobilité : tous les apprentis travaillent sur les mêmes compétences professionnelles durant la même période de mobilité. Cela permet d éviter de répéter des unités ou de rattraper des phases d absence. - une phase en entreprise permettant aux apprentis mobiles d acquérir des compétences spécifiques d ordre culturel, linguistique et/ou des spécificités techniques (savoir-faire, nouvelles méthodes techniques etc.). Par ailleurs, en fonction des compétences que l apprenti souhaite développer (en synergie avec les attentes de l entreprise d origine), l apprenti choisira l entreprise et le pays dans lequel il souhaite réaliser son stage. Ainsi l apprenti a la possibilité de construire son parcours de mobilité en fonction de son projet professionnel. Du point de vue de l apprenti : 4

5 Avantages pour l apprenti : L apprenti a la possibilité d effectuer une partie de son programme de formation à l étranger. Sa période de mobilité est intégrée et prévue dans son parcours de formation. Il n a donc pas à rattraper de cours à son retour. De plus, il choisit son stage en fonction des compétences spécifiques qu il souhaite acquérir (compétences linguistiques, culturelles et/ou professionnelles). Son stage de mobilité constitue une plue-value dans son parcours de formation. Du point de vue des organismes de formation : Avantages pour les organismes de formation : La mise en place d une période de mobilité commune et donc la synchronisation de l envoi et de l accueil, permet aux organismes de formation : - de proposer à leurs apprentis la possibilité de construire leur projet de mobilité en choisissant leur destination en fonction des compétences spécifiques qu ils souhaitent acquérir, - d éviter la surcharge des classes pendant les périodes de mobilité et de mettre en place des classes mixtes avec des apprentis provenant de différents pays européens. A noter pour les entreprises, la possibilité de remplacer leur apprenti mobile par un apprenti européen. 5

6 Du point de vue des entreprises : Avantages pour l entreprise d envoi : - Participer en concertation avec l apprenti du choix du pays et de l entreprise d accueil. - Se positionner dans une dimension européenne - Développer le savoir-être et le savoir faire de son apprenti (nouvelles compétences, prise d initiative, motivation, autonomie, confiance en soi, etc.) - Une mobilité plus crédible et plus bénéfique pour l entreprise dans la mesure où les compétences acquises à l étranger sont évaluées et attestées. Avantages pour l entreprise d accueil : - Utiliser les compétences d une personne motivée, formée dans un autre pays européen (échanges de pratiques et de savoirs-faire). - Se positionner dans une dimension européenne et valoriser son image, - Transmettre son savoir-faire au-delà des frontières et découvrir d autres méthodes de travail, - Apporter une ouverture interculturelle à son équipe. 6

7 I- 2 ECVET dans un processus d intégration de la mobilité La finalité du dispositif ECVET Le dispositif ECVET a pour finalité de faciliter la reconnaissance des acquis d apprentissage individuels obtenus au cours de périodes de mobilité. A cette fin, ECVET propose un cadre méthodologique instaurant un langage commun et visant à stimuler les échanges et la confiance mutuelle entre les prestataires de l enseignement et la formation professionnelle et les institutions compétentes à travers l Europe. Ainsi, les certifications sont décrites en termes d unités. Chaque unité est constituée de connaissances, aptitudes et compétences qui sont des acquis d'apprentissages. Des points de crédits sont attribués à chacune de ces unités, ce qui leur donne ainsi un «poids» et évite la re-définition des unités au sein de chaque contexte d'apprentissage.» A noter que la définition d une architecture globale homogène à l ensemble des systèmes relève d autorités compétentes (ministères, administrations régionales, branches, chambres de commerce, chambre des métiers). ECVET dans un processus d intégration de la mobilité Dans le cadre du dispositif Euro-DIM, la stratégie mise en place vise à utiliser le cadre méthodologique ECVET dans un processus intermédiaire d intégration de la mobilité. Ainsi, les acquis d apprentissage (dans l établissement de formation et/ou en entreprise) d une unité ou d une partie d unité sont documentés et, à son retour dans son établissement de formation, ces éléments sont attestés comme acquis et l apprenant poursuit sa formation. Cette mobilité suppose un travail en partenariat entre établissements de formation pour définir les conditions de cette mobilité : acquis d apprentissage visés, durées, critères d évaluation ECVET dans un processus d intégration de la mobilité 7

8 Cette démarche est renforcée et rendue visible en s appuyant sur l Europass ; et s appuie sur l identification «d unité(s) communes (s) porteuse(s) de mobilité». Il convient de préciser qu il s agit d une étape intermédiaire qui permet à des prestataires de l enseignement et la formation professionnelle de mettre en place des actions de mobilité apprenante, intégrée au parcours de formation. II - METHODOLOGIE DEPLOYEE II- 1 Une stratégie de type bottom-up Avant de décrire la méthodologie déployée, il convient de rappeler le contexte et les conditions initiales : - priorité portée sur le transfert de méthodes et d outils pour intégrer la mobilité dans les parcours de formation sous apprentissage, - pilotage par des organismes de formation, prestataires de l enseignement et la formation professionnelle, - absence de système de crédits en place au sein des pays du consortium pour le secteur de l optique lunetterie et la prothèse dentaire. Ainsi, la stratégie par rapport au dispositif ECVET vise à intégrer : - la méthodologie d écriture commune en acquis d apprentissage, - les outils permettant d instaurer une confiance mutuelle entre les organismes de formation. Si la description d une certification en unité et en acquis d apprentissage relève des autorités compétentes dans un cadre national, l équipe du dispositif Euro-DIM a procédé selon une approche de type bottom up. Bottom up : «approche par le bas» : travaux conduits par des acteurs de terrain et diffusable vers les autorités compétentes. Ainsi, le partenariat, composé d organismes de formation professionnelles, d entreprises et d institutions ont défini ensemble une unité commune porteuse de mobilité. Cela implique que : - la compétence terminale visée fait partie des référentiels de compétences pour chacun des pays du consortium, - la compétence terminale visée est utile et faisable à acquérir en mobilité. 8

9 A partir de là, l unité est décrite en terme d acquis d apprentissage, et documentée par des outils issus du dispositif ECVET tel que le Contrat pédagogique (learning agreement), le relevé personnel (personal transcript), mais également par des instruments européens complémentaires à l ECVET : l Europass Mobilité. Cette stratégie a la qualité : - d une part de répondre à l objectif du projet visant à intégrer la mobilité en la cadrant par des acquis d apprentissage, - d autre part, de s imprégner du dispositif ECVET et de ses outils afin de tendre vers un processus de reconnaissance des compétences. Ce travail constitue ainsi un travail préliminaire de terrain pour des autorités compétentes. 9

10 II- 2 Une description étape par étape Au stade de la candidature du projet Durant les deux années de financement du projet Après le projet 1. Identification d un secteur et d un métier : la prothèse dentaire et l optique lunetterie. 2. Constitution d un partenariat transnational représentatif composé d organismes de formation, d entreprises, et de représentants d entreprise tels que les chambres de métiers. 3. Comparaison de l offre de formation en alternance dans les pays partenaire (document 1A et 1B), 4. Identification, à partir des référentiels des pays partenaires, des résultats d apprentissage communs et qui leur semblent utiles et faisables à acquérir en mobilité (document 2A et 2B) 5. Regroupement des résultats d apprentissage dans une unité ECVET commune. 6. Description en terme d aptitudes, connaissances et compétences de l unité ECVET (document 3A et 3B), 7. Construction d une grille d évaluation commune, permettant d évaluer l acquisition des compétences à l issue de la mobilité (document 5A et 5B), 8. Formalisation du principe de délégation des compétences en matière de formation et d évaluation. Le partenaire d envoi délègue la mise ne œuvre de la formation et de l évaluation des compétences acquises au partenaire d accueil (document 7A et 7B), 9. Mise en œuvre de la mobilité en veillant à faire concorder les temps de formation et l organisation pédagogique afin de pouvoir faire passer cette unité en mobilité au moment opportun et faisable pour tous les partenaires (document 6A et 6B) 10. Activité d apprentissage, évaluation, preuve du résultat de l évaluation (document 8A et 8B). 11. Attestation des acquis d apprentissage par l Europass : l unité est intégrée au parcours de formation et l utilisation de l Europass permet d attester de l acquis (document 10A et 10B). 12. Lors de prochaines phases, des travaux avec des autorités compétentes pourront permettre l intégration de cette unité dans la certification garantissant ainsi le transfert et la reconnaissance des crédits acquis lors de la mobilité physique. AVANT la mobilité PENDANT la mobilité APRES la mobilité 10

11 III - EXPERIMENTATION L exemple ci-dessous est tiré de la phase expérimentale du dispositif Euro-DIM. Il est présenté selon le modèle proposé dans la partie 2 du guide des utilisateurs ECVET Utiliser ECVET pour la mobilité géographique (Annexe C). AVANT LA MOBILITE PENDANT LA MOBILITE APRES LA MOBILITE Exemple : La mobilité d Alicia qui prépare une certification dans le secteur de l optique lunetterie en Allemagne mobilité organisée dans le cadre du dispositif Euro-DIM Etablir un partenariat Identifier les unités d acquis d apprentissage Discuter du niveau et de l'évaluation des acquis d apprentissage Le dispostif Euro-DIM met à disposition des organismes de formation un réseau de partenaires organisé et composé d organismes de formation têtes de réseau local auxquelles sont associées des entreprises dans le secteur professionnel concerné, et des institutions, chambre des métiers, collectivités régionales, et autres. Chaque organisme de formation a obtenu des bourses de mobilité. Ainsi Alicia, apprenti dans un centre de formation en Allemagne a le choix de réaliser une partie de son cursus en France ou en Belgique. En accord avec son entreprise d origine, Alicia partira en France pour une durée de quinze jours. Elle effectuera un stage en alternance au Centre de formation Pasteur à Reims et dans une entreprise d optique à proximité. Durant la période en centre de formation, Alicia devra valider des acquis d apprentissage qui ont été préalablement identifiées par les responsables pédagogiques de tous les organismes partenaires. Cette unité du programme est suivie par l ensemble des apprentis du dispositif (mobiles ou non). Ainsi, à son retour, Alicia n aura pas à rattraper des cours qu elle aurait manquer. Le processus d'identification de ces unités d'acquis d'apprentissage a démarré par une comparaison des offres de formation et des programmes nationaux afin d identifier les résultats d apprentissage non seulement communs mais qui soit, par ailleurs utiles et faisables d acquérir en mobilité. Les résultats d apprentissage ont été regroupées dans une unité ECVET commune aux pays partenaires et dédiées à une même période de mobilité. L unité a été décrite en terme d aptitudes, connaissances et compétences. L équipe des responsables pédagogiques des pays partenaires ont ensuite travaillé sur la construction d une grille d évaluation commune, permettant d évaluer l acquisition des compétences à l issue de la mobilité. 11

12 Clarifier comment les acquis d apprentissage seront validés et reconnus Signer un accord de partenariat Participer aux activités d'apprentissage préparant aux acquis d apprentissage identifiés Evaluer les acquis d apprentissage obtenus par l'apprenant Apporter la preuve de l'évaluation Par cette expérience, Alicia acquerra certaines connaissances et aptitudes spécifiques en montage et assemblage. Celles-ci sont explicitement indiquées dans la certification qu'elle prépare dans son pays. Elle développera également des compétences plus générales dans le domaine social et personnel, ainsi que des capacités linguistiques. Tous les modules sont enseignés en anglais. Si Alicia réussit son évaluation, elle obtiendra l unité Montage et assemblage d un équipement d optique à l'étranger. Cela sera inscrit sur le document Europass et prouvé par des certificats spécifiques. Alicia et les deux établissements d'efp signent un accord de partenariat qui précise notamment les conditions requises pour l'évaluation et la validation des acquis d'apprentissage obtenus à l'étranger. Tout comme pour les apprentis non mobiles, Alicia suivra des cours en classes virtuelles avant son départ. Cela lui permettra de mieux connaitre les apprentis avec qui elle va se retrouver durant la phase de mobilité et de gagner en compétences et en confiance sur les aspects linguistiques et culturels. Durant la phase de mobilité, elle participe au dispositif de formation en entreprise et à l'école. Elle suit le programme culturel dans le pays étranger, participe à des activités sportives, visite des sites historiques et assiste à des événements culturels. Alicia connaît les acquis d'apprentissage qu'elle est censée obtenir et, le cas échéant, elle peut demander aux professeurs de la laisser travailler/approfondir un domaine spécifique qu'elle doit développer. Comme prévu, à la fin de la période de mobilité, le professeur d'efp de l'établissement d'accueil, le formateur en entreprise (le cas échéant) et Alicia font le point sur ce qu'elle a appris. Cette évaluation comprend deux parties : une démonstration des compétences / mise en situation de montage d un équipement d optique et un entretien technique pour finir. Une personne de l'institution d'origine peut, le cas échéant, participer en tant qu'observateur (par visioconference). Le professeur d'efp de l'établissement d'accueil (et le formateur en entreprise) confirme le résultat de l'évaluation. Alicia reçoit un certificat et l Europass mobilité. L'exercice pratique réalisé par Alicia (mise en situation d un montage d équipement d optique), l'évaluation de son professeur d'efp (et le cas échéant l'évaluation du formateur en entreprise) sont consignés par écrit et joints au contrat pédagogique qu'alicia remet à son institution d'origine. 12

13 Valider le crédit de l'apprenant Valorisation des compétences acquises Au retour d'alicia chez elle (établissement d'efp et entreprise), son professeur et son formateur en entreprise examinent les documents de l'évaluation et le certificat, et confirment qu'elle a bien obtenu les acquis d'apprentissage nécessaires pour l unité Concevoir un équipement d optique. L unité Concevoir un équipement optique est inscrite sur le relevé personnel d'alicia, avec les appréciations qu'elle a obtenues (le cas échéant). Alicia ne peut recevoir de points puisque les pays partenaires n'ont pas de système de crédit élaboré. IV - DOCUMENTATION Document 1 : Description des offres de formation dans chaque pays partenaire Objectif : établir une connaissance partagée de l organisation de la formation en optique lunetterie dans les pays partenaires et ainsi favoriser la transparence entre les systèmes Ce document décrit les offres de formation en optique lunetterie dans les pays partenaires. Pour chacune des certifications, sont mentionnés le niveau EQF, la durée, le niveau d accès minimum, et les poursuites d étude possibles. Une version complète précisant le rythme d alternance et les activités professionnelles associées est disponible en ligne : Document 2 : Matrice de compétences des métiers concernés Objectif : identifier une/des compétences communes aux pays partenaires porteuse(s) de mobilité c'est-àdire utile(s) et faisable(s) d acquérir durant un stage de quinze jours à l étranger. Ce document présente la liste des compétences professionnelles attendues pour chacun des métiers, à partir de laquelle une compétence finale a été choisie par les pays du consortium. Document 3 : Description en termes de connaissances/aptitudes/compétences de l unité commune Objectif : décrire l unité commune en acquis d apprentissage (connaissance/aptitude/compétences) 13

14 La compétence finale identifiée a été définie sous la forme d une unité décrite en terme de connaissances, aptitudes et compétences selon la méthodologie d écriture ECVET. Document 4 : Etapes du développement par compétences Ce document décrit pour chaque résultat d apprentissage les étapes du développement. Document 5 : Description de l évaluation de l unité et critères d évaluation Objectif : Favoriser la confiance mutuelle entre les partenaires en décrivant les modalités d évaluation Ce document décrit la mise en situation d évaluation et les pré-requis nécessaires. Les partenaires ont ainsi construit une grille d évaluation commune, permettant d évaluer les acquis d apprentissage à l issue de la mobilité. Document 6 : Identification d une période de mobilité commune où l unité commune sera mise en oeuvre et évaluée Objectif : Faire concorder les temps de formation et l organisation pédagogique afin de pouvoir faire passer l unité commune en mobilité au moment opportun et faisable pour tous les partenaires, et éviter ainsi aux apprentis de devoir rattraper ou répéter des unités dans leur parcours de formation. Document 7 : Contrat pédagogique Objectif : Formaliser l accord passé entre les organismes de formation sur les objectifs pédagogiques à atteindre et les modalités permettant d y partenir (durée et lieux de la mobilité, les moyens mis en œuvre, les objectifs d'apprentissage, les modalités d évaluation). Document 8 : Relevé personnel/personal transcript Objectif : Apporter la preuve de l évaluation Le relevé individuel de résultat (personal transcript) détaille les acquis d apprentissage de l apprenant. Documents 9 et 10 : Certificat et Europass mobilité Objectif : Valider et valoriser les compétences acquises à l étranger L unité est intégrée au parcours de formation et l utilisation de l Europass et du certificat permettent d attester de l acquis. 14

15 Documentation pour le secteur de la prothèse dentaire 15

16 Document 1B - Description des offres de formation en alternance dans les pays partenaires Une version complète précisant le rythme d alternance et les activités professionnelles associées est disponible en ligne : Intitulé du diplôme Niveau (NQF/EQF) Durée Niveau d accès minimum Poursuite d étude possible BAC PRO Baccalauréat professionnel 4 3 ans 3 ème (à partir de 16 ans) BTS ou BTM FRANCE BTM- Brevet Technique des Métiers de Prothésiste dentaire 4 2 ans CAP ou Bac Pro ou expérience professionnelle dans le domaine de 3 ans minimum BTMS BTS- Brevet de technicien supérieur 5 2 ans Baccalauréat ou Bac Pro Licence Pro BELGIQUE Formation Prothésiste dentaire en apprentissage Formation Prothésiste dentaire en chef d entreprise 4 3 ans 5 3,5 ans A partir de 15 ans et avoir suivi les 2 premières années de l enseignement secondaire 18 ans minimum et avoir suivi l'enseignement secondaire supérieur général ou technique ou détenir le certificat d'apprentissage portant sur la profession Formation prothésiste dentaire en chef d entreprise / ALLEMAGNE CAP-Brevet d apprentissage 4 3,5 ans 3 ème à partir de 16 ans et avoir le brevet des collèges Maitre-artisan (formation Chef d entreprise Meisterschule) 16

17 Document 2A Matrice de compétences professionnelles de la spécialité prothèse dentaire Domaines Information/ Communication Gestion/ Management Compétences Rechercher, exploiter des documents et informations Communiquer au sein de l entreprise et avec les partenaires Manager les équipes Gérer l entreprise Appliquer la réglementation et mettre en œuvre la démarche qualité Centre de formation Pasteur (France) Formation PME (Belgique) EQF 4 EQF 5 EQF 4 EQF 5 EQF 4 BK-Gut (Allemagne) Analyse/ conception / Planification Analyser la prescription et la faisabilité du travail Elaborer un plan de travail et organiser les activités Planifier le travail Prothèse amovible partielle X X X Prothèse amovible totale Réalisation Transformation des prothèses amovibles partielles et complètes Prothèse fixée Orthopédie dento-faciale Contrôler l ajustage et la fonction des éléments réalisés Contrôle Contrôler en cours de fabrication Contrôler la conformité du produit fini Enregistrer les éléments de traçabilité Assurer les opérations de maintenance Maintenance Maintenir le poste de travail opérationnel Gérer l évacuation des produit, des déchets et le tri sélectif 17

18 Document 3B - Description de l unité dédiée à la mobilité Unité dédiée à la mobilité : PROTHESE AMOVIBLE PARTIELLE MAXILLO-MANDIBULAIRE Compétence Connaissances Aptitudes Réaliser une prothèse amovible partielle Anatomie et physiologie de la sphère bucco-dentaire Morphologie des dents et dessin morphologique Technologie des techniques de fabrication : Les matériaux et produits Hygiène et réglementation Matériel, outillage et équipement 1. Etre capable de nettoyer et désinfecter les empreintes 2. Etre capable de confectionner des modèles primaires, secondaires et des duplicatas pour prothèse amovible partielle 3. Etre capable de confectionner des PEI et des maquettes d occlusion pour prothèse amovible 4. Etre capable de régler l articulateur 5. Etre capable de préparer des modèles à dupliquer pour prothèse amovible partielle métallique 6. Etre capable de réaliser des maquettes de PAPM de façon traditionnelle 7. Etre capable de transformer les maquettes de méthode traditionnelle 8. Etre capable d usiner et polir des prothèses amovibles partielles 18

19 Document 4B - Etapes du développement par compétences Domaines de compétences (principales opérations) Domaines de compétences (principales opérations) Nettoyer et désinfecter les empreintes Etapes du développement des compétences/compétences par tâches Etre capable d utiliser correctement les moyens de protection personnels Etre capable d utiliser les produits décontaminants Confectionner des modèles primaires, secondaires et des duplicatas Etre capable de couler les empreintes en plâtre ou autres matériaux Etre capable de tailler les modèles de travail Confectionner des PEI et des maquettes d occlusion Régler l articulateur Préparer des modèles à dupliquer pour prothèse amovible partielle métallique Réaliser des maquettes de PAPM de façon traditionnelle Transformer les maquettes de méthode traditionnelle Etre capable de tracer les limites du pourtour du PEI ou de la maquette d occlusion Etre capable de transférer les modèles sur articulateur Etre capable de réaliser la finition du PEI en fonction du matériau utilisé Etre capable de tracer les lignes et repères anatomiques Etre capable de combler les zones de contre dépouille des dents support de crochets Etre d appliquer les différentes préformes et cires de jonction sur le duplicata Etre capable de positionner les tiges de coulée Etre capable de Préparer le revêtement et remplir le cylindre Etre capable de programmer le four et enfourner Etre capable d injecter l alliage dans le cylindre Etre capable de réaliser des bourrelets d occlusion pour prothèse partielle amovible Etre capable de démouler et sabler Usiner et polir des prothèses amovibles partielles Etre capable de polir Etre capable de faire briller les prothèses 19

20 Document 5B - Description de la formation et l évaluation Public : Niveau EQF/NQF4 Unité évaluée : «Prothèse amovible partielle» Contenu de la formation : Compétence terminale visée : Elaborer une prothèse amovible partielle - Nettoyer et désinfecter les empreintes - Confectionner des modèles primaires, secondaires et des duplicatas - Confectionner des PEI et des maquettes d occlusion - Régler l articulateur - Préparer des modèles à dupliquer pour prothèse amovible partielle métallique - Réaliser des maquettes de PAPM de façon traditionnelle - Transformer les maquettes de méthode traditionnelle - Usiner et polir des prothèses amovibles partielles Durée de la formation : 4 jours Les pré-requis : La mise en oeuvre de cette compétence terminale mobilise les pré-requis suivants en terme de savoirs associés: Anatomie et physiologie de la sphère bucco-dentaire Morphologie des dents et dessin morphologique Technologie des techniques de fabrication : Les matériaux et produits Hygiène et réglementation Matériel, outillage et équipement Un rappel synthétique de ces savoirs sera assuré par le formateur en début de la période de formation de 4 jours. Evaluation : L évaluation sera réalisée en centre formation à l issue de la phase de formation. Les résultats seront inscrits dans le relevé personnel. Les acquis d apprentissage seront évalués dans le cadre d un test pratique : Elaboration d une prothèse amovible partielle. L évaluation porte à la fois sur la méthode de travail et le résultat. 20

21 Document 6A- Identification d une période de mobilité commune Période commune retenue pour la mobilité physique en prothèse dentaire : Semaines 42 et 43 21

22 Document 7A Contrat pédagogique /Learning Agreement I/ Informations sur les acteurs impliqués Etablissement d origine: Nom de l établissement : Adresse Téléphone Website Personne de contact Téléphone Etablissement d accueil : Nom de l établissement Adresse Téléphone Website Personne de contact Téléphone 22

dans un processus d intégration de la mobilité

dans un processus d intégration de la mobilité N Projet : 2011-1-FR1-LEO05-24448 Titre : Euro-DIM - Dispositif d Intégration de la Mobilité européenne pour les apprentis Euro-DIM et les outils ECVET dans un processus d intégration de la mobilité Ce

Plus en détail

ANNEXE II MODALITES DE CERTIFICATION

ANNEXE II MODALITES DE CERTIFICATION ANNEXE II MODALITES DE CERTIFICATION ANNEXE II.a UNITES CONSTITUTIVES DU DIPLOME UNITES PROFESSIONNELLES (U11, U12, U21, U22, U31, U32, U33, U34, U35) La définition du contenu des unités professionnelles

Plus en détail

GUIDE DE TRANSFERT DU DISPOSITIF EURO-DIM

GUIDE DE TRANSFERT DU DISPOSITIF EURO-DIM GUIDE DE TRANSFERT DU DISPOSITIF EURO-DIM DISPOSITIF D INTEGRATION DE LA MOBILITE EUROPEENNE POUR LES APPRENTIS SEPTEMBRE 2013 Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

Formulaire d adhésion réseau Euro-DIM Organisme de formation

Formulaire d adhésion réseau Euro-DIM Organisme de formation (Logo éventuel de l organisme) Formulaire d adhésion réseau Euro-DIM Organisme de formation Date de mise à jour: (Photo éventuelle de l organisme) L ORGANISME DE FORMATION NOM DE L ETABLISSEMENT STATUT

Plus en détail

BEP Auxiliaire Prothèse Dentaire BO n 35 du 30 Septembre 2010

BEP Auxiliaire Prothèse Dentaire BO n 35 du 30 Septembre 2010 Marie-Pascale Schammé Inspectrice de L Éducation Nationale Sciences Biologiques et Sciences Sociales Appliquées Académie de ROUEN Document de référence académique BEP Auxiliaire Prothèse Dentaire BO n

Plus en détail

ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ

ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ 2 GUIDE POUR LA MOBILITÉ ECVET «Le système européen de crédits d apprentissage pour l enseignement et la formation professionnels (ECVET) est un cadre technique pour le transfert,

Plus en détail

LIVRET D EVALUATION -CONFIDENTIEL -

LIVRET D EVALUATION -CONFIDENTIEL - ACADEMIE DE NANCY-METZ Brevet d Etudes Professionnelles (Certification intermédiaire au Bac. Pro. Prothèse Dentaire) Session : LIVRET D EVALUATION -CONFIDENTIEL - NOM du CANDIDAT : CENTRE DE FORMATION

Plus en détail

Synthèse des formations et pratiques professionnelles en prothèse dentaire

Synthèse des formations et pratiques professionnelles en prothèse dentaire N Projet : 2011-1-FR1-LEO05-24448 Titre : Euro-DIM - Dispositif d Intégration de la Mobilité européenne pour les apprentis Ce document est le résultat du travail réalisé par les responsables pédagogiques

Plus en détail

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES 51 Epreuve EP1 : ANALYSE ET COMMUNICATION TECHNOLOGIQUES UP1 Coefficient 4 Finalité et objectifs de l épreuve L épreuve vise à évaluer la capacité du candidat à mobiliser

Plus en détail

TECHNICIEN DE CHAUDRONNERIE INDUSTRIELLE

TECHNICIEN DE CHAUDRONNERIE INDUSTRIELLE NOM : Prénom : Diplôme préparé : BACCALAUREAT PROFESSIONNEL TECHNICIEN DE CHAUDRONNERIE INDUSTRIELLE Session : 20.. / 20.. Seconde BAC PRO Première BAC PRO Terminale BAC PRO PFMP + Certification PFMP +

Plus en détail

Qualification / certification

Qualification / certification Anne-Marie CHARRAUD FORUM DE LA FACULTE DE CHIMIE DE STRASBOURG - 11 avril 2012 Des compétences à la certification Les diplômes de l enseignement supérieur sont souvent présentés comme la sanction d un

Plus en détail

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet Campus TKPF Centre de compétences Synthèse du projet 1 UN ESPACE D INFORMATION, D ORIENTATION, D ACCOMPAGNEMENT & DE VALORISATION DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL UNE INGENIERIE INTEGREE DU SYSTEME FORMATION

Plus en détail

ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION ANIMATEUR DE JEUNES SAPEURS-POMPIERS

ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION ANIMATEUR DE JEUNES SAPEURS-POMPIERS ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION ANIMATEUR DE JEUNES SAPEURS-POMPIERS 1 Finalité de la formation Le référentiel de formation a pour objet de décrire le parcours à suivre par l apprenant pour acquérir

Plus en détail

PROTOCOLE D ALLEGEMENTS FORMATION D EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS

PROTOCOLE D ALLEGEMENTS FORMATION D EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS PROTOCOLE D ALLEGEMENTS FORMATION D EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS Le présent protocole est établi en référence au Décret n 2005-1375 du 3 novembre 2005, à l'arrêté du 16 novembre 2005 relatif au diplôme

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Enseignement de la langue des signes française en milieu scolaire de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis

Plus en détail

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou Atelier : Concevoir un programme de préparation à l'insertion universitaire, Alain Koenig, directeur

Plus en détail

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent Offre 2013 de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent citoyenneté, culture et action éducative cycle de formation professionnelle restauration

Plus en détail

Livret de suivi de la période de formation en milieu professionnel Certificat d Aptitude Professionnelle Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Livret de suivi de la période de formation en milieu professionnel Certificat d Aptitude Professionnelle Réalisation en Chaudronnerie Industrielle PROJET VERSION DU 20-03-2009 Livret de suivi de la période de formation en milieu professionnel Certificat d Aptitude Professionnelle Réalisation en Chaudronnerie Industrielle MAI 2009 DIRECTION GÉNÉRALE

Plus en détail

Règlement de stage BA en Sciences de l'éducation (domaine I)

Règlement de stage BA en Sciences de l'éducation (domaine I) UNIVERSITE DE FRIBOURG SUISSE dès AA 2006-2007 DEPARTEMENT DES SCIENCES DE L'EDUCATION Rue P.-A. de Faucigny 2 CH - 1700 Fribourg Règlement de stage BA en Sciences de l'éducation (domaine I) I OBJECTIFS

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

ANNEXE 1 MISE EN ŒUVRE DES FORMATIONS CDG

ANNEXE 1 MISE EN ŒUVRE DES FORMATIONS CDG ANNEXE 1 MISE EN ŒUVRE DES FORMATIONS CDG CDG FONDAMENTAUX CDG PRO (ou PERFECTIONNEMENT) NOMBRE DE PARTICIPANTS Un groupe de stagiaires est composé au maximum de 12 participants. Un groupe de stagiaires

Plus en détail

Projet : Ecole Compétences Entreprise

Projet : Ecole Compétences Entreprise Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR 7 ECONOMIE ORIENTATION D'ETUDES : AGENT/AGENTE EN ACCUEIL ET TOURISME COMPETENCE PARTICULIERE VISEE : VENDRE LE VOYAGE FORMATION EN COURS DE CARRIERE Avec

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015 CPNE EDITION DU LIVRE CAHIER DES CHARGES POUR LA MISE A JOUR DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE Octobre 2015 OBJET DE L APPEL D OFFRE Le présent appel d offre est lancé par l Afdas pour

Plus en détail

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049)

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront pour missions de participer

Plus en détail

(sujet spécifique) Jeudi 7 mai. (sujet spécifique) 20h30 22h30. (sujet spécifique) 14 h 18 h (sujet spécifique) Mardi 12 mai 10 h 12 h.

(sujet spécifique) Jeudi 7 mai. (sujet spécifique) 20h30 22h30. (sujet spécifique) 14 h 18 h (sujet spécifique) Mardi 12 mai 10 h 12 h. ANNEXE I CALENDRIER DES ÉPREUVES ET DES TRAVAUX DES JURYS BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ASSISTANT DE GESTION DE PMEPMI à référentiel commun européen (31407) SESSION 2015 DATES ÉPREUVES MÉTROPOLE POLYNÉSIE

Plus en détail

METIERS DE LA MODE VETEMENT FLOU

METIERS DE LA MODE VETEMENT FLOU NOM : Prénom : Diplôme préparé : CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNELLE METIERS DE LA MODE VETEMENT FLOU 40.80.32.00 ou FAX 40.80.32.14 Session : 20.. / 20.. Première CAP PFMP de découverte et de mise en

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

Gestion des PFMP Sections européennes en LP

Gestion des PFMP Sections européennes en LP Gestion des PFMP Sections européennes en LP La PFMP à l étranger : quelle préparation, qui évalue, qu évalue-t-on et comment? Quel retour sur expérience? - Faire un bilan des pratiques et expériences :

Plus en détail

CQPI Technicien qualité industriel

CQPI Technicien qualité industriel CQPI Technicien qualité industriel Public concerné Salariés ou futurs salariés qui auront pour mission d assurer le contrôle de la qualité et de participer à l amélioration des modes de production et/ou

Plus en détail

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE Ce programme de formation prépare à l obtention du CP FFP (Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle) de Tuteur d entreprise. INTITULÉ

Plus en détail

Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé :

Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé : Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé : J atteste sur l honneur ne pas avoir déposé de demande de valorisation des acquis de l expérience personnelle et professionnelle visant un même

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch Le projet QualiCarte a été initié par la Conférence suisse de la formation professionnelle en collaboration avec des organisations suisses du monde du travail, et plus particulièrement l Union suisse des

Plus en détail

Annexe descriptive au diplôme

Annexe descriptive au diplôme Annexe descriptive au diplôme La présente annexe descriptive au diplôme (supplément au diplôme) suit le modèle élaboré par la Commission Européenne, le Conseil de l Europe et l UNESCO /CEPES. Elle vise

Plus en détail

Préparation au CQPM Préparateur Assembleur Aéronautique 0299

Préparation au CQPM Préparateur Assembleur Aéronautique 0299 Préparation au CQPM Préparateur Assembleur Aéronautique 0299 Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront en charge sous la responsabilité d un responsable hiérarchique

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

TECHNICIEN BATIMENT : Organisation Réalisation Gros oeuvre

TECHNICIEN BATIMENT : Organisation Réalisation Gros oeuvre NOM : Prénom : Diplôme préparé : BACCALAUREAT PROFESSIONNEL TECHNICIEN BATIMENT : Organisation Réalisation Gros oeuvre Session : 20.. / 20.. Seconde BAC PRO Première BAC PRO Terminale BAC PRO PFMP + Certification

Plus en détail

Guide de la procédure de validation des acquis de l expérience pour l attribution de la certification au titre homologué de niveau III

Guide de la procédure de validation des acquis de l expérience pour l attribution de la certification au titre homologué de niveau III Guide de la procédure de validation des acquis de l expérience pour l attribution de la certification au titre homologué de niveau III de Concepteur en Communication Audiovisuelle CADASE - GUIDE DE PROCEDURE

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

FAVORISER L EMPLOYABILITE

FAVORISER L EMPLOYABILITE CONTEXTE Depuis le milieu des années 1990s, la Tunisie a donné une nouvelle orientation à sa politique d intégration à l économie mondiale, avec le début de l ouverture de l industrie tunisienne à la concurrence,

Plus en détail

Réussir sa démarche de VAE

Réussir sa démarche de VAE Réussir sa démarche de VAE Définir la VAE Entreprendre une démarche de VAE Faire le point sur son parcours professionnel Réussir la présentation de son dossier Définir la VAE La VAE, c est quoi pour vous?

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE Guide méthodologique à usage des CPNE Guide validé par le CPNFP du 16 mars 2012 1 PLAN De quoi parle-t-on? Synthèse du processus d élaboration

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Les dates des épreuves orales sont laissées à l appréciation de mesdames et messieurs les Recteurs

Les dates des épreuves orales sont laissées à l appréciation de mesdames et messieurs les Recteurs CALENDRIER DES ÉPREUVES ET DES TRAVAUX DES JURYS BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ASSISTANT DE GESTION DE PMEPMI à référentiel commun européen SESSION 2013 DATES ÉPREUVES MÉTROPOLE Lun di 1 3 m ai Langues

Plus en détail

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES DE RECONNAISSANCE DÉMARCHE. DEP en ÉLECTRICITÉ. Service de la reconnaissance des acquis et des compétences de Lanaudière

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES DE RECONNAISSANCE DÉMARCHE. DEP en ÉLECTRICITÉ. Service de la reconnaissance des acquis et des compétences de Lanaudière DEP en ÉLECTRICITÉ DÉMARCHE DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Service de la reconnaissance des acquis et des compétences de Lanaudière T Commission scolaire des Affluents (450) 492-3411 C

Plus en détail

Reconnaissance des titres étrangers en soins infirmiers au niveau des titres de l Ecole supérieure

Reconnaissance des titres étrangers en soins infirmiers au niveau des titres de l Ecole supérieure Reconnaissance des titres étrangers en soins infirmiers au niveau des titres de l Ecole supérieure Lignes directrices pour les responsables de homes Lignes directrices relatives à la procédure de reconnaissance

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

BTS - Négociation et relation client (force de vente)

BTS - Négociation et relation client (force de vente) Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 16/12/2015. Fiche formation BTS - Négociation et relation client (force de vente) - N : 6575 - Mise à jour : 12/10/2015 BTS - Négociation

Plus en détail

Expérience des centres de formation de. l U.R.M.A Région Martinique. Chambre de Métiers et de l Artisanat

Expérience des centres de formation de. l U.R.M.A Région Martinique. Chambre de Métiers et de l Artisanat Favoriser l insertion des publics les plus fragilisés Expérience des centres de formation de l U.R.M.A Région Martinique Chambre de Métiers et de l Artisanat Le concept de l URMA des Chambres de Métiers

Plus en détail

Licence professionnelle Automatique et Informatique Industrielle, Automation et Robotique

Licence professionnelle Automatique et Informatique Industrielle, Automation et Robotique Licence professionnelle Automatique et Informatique Industrielle, Automation et Robotique Contact Responsable de la formation Pierre LAGUILLAUMIE Tél. : 05 49 49 65 01 - Fax : 05 49 49 65 04 pierre.laguillaumie@univ-poitiers.fr

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES (PROGRAMME EN ATTENTE) AEC en ASSURANCE DE DOMMAGES DÉMARCHE DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Service de la reconnaissance des acquis et des compétences de Lanaudière T 1 888 758-3654 -

Plus en détail

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences Projet de décret relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue DECRET Chapitre V Qualité

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

WP3 Volet 1 : CAHIER DES CHARGES

WP3 Volet 1 : CAHIER DES CHARGES WP3 Volet 1 : CAHIER DES CHARGES Emetteur : UTT (P1) Le cahier des charges couvre l ensemble des étapes de l avant-projet pour la conception du module de formation en ligne destiné aux référents mobilité.

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master domaine Sciences humaines et sociales, mention Sciences Du Langage, spécialité Didactique des langues et des cultures

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels le 17/03/2012 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation des formateurs en «Management de l innovation» Pièces jointes : Termes de références de la formation.

Plus en détail

Experts de Bologne /////////// Guide pratique. pour la mise en place du Supplément au diplôme. 2e 2f.fr

Experts de Bologne /////////// Guide pratique. pour la mise en place du Supplément au diplôme. 2e 2f.fr Experts de Bologne /////////// Guide pratique pour la mise en place du Supplément au diplôme 2e 2f.fr POURQUOI CE GUIDE? > De nombreux établissements d enseignement supérieur désirent mettre en place

Plus en détail

Journée des cadres de santé diététiciens. AFDN Paris 20 janvier 2012

Journée des cadres de santé diététiciens. AFDN Paris 20 janvier 2012 Journée des cadres de santé diététiciens AFDN Paris 20 janvier 2012 Journée des cadres de santé diététiciens du 20 janvier 2012 La réforme des études paramédicales et des cadres de santé ORGANISATION &

Plus en détail

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Rabat, 27&28 Novembre 2007 L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Exigences ISO 17025 relatives au personnel résumées dans 2 chapitres : 4.1 Organisation Points généraux liés au management 5.2 Personnel

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

MARCHE PUBLIC DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES MARCHE PUBLIC DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Cahier des charges FORMATION BM Le présent marché a pour objet la réalisation de la formation diplômante Brevet de Maîtrise Niveau III conformément

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) Intitulé (cadre 1) Licence droit, économie, gestion, mention Licence d Administration Publique Autorité responsable de la certification

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience (VAE)

Validation des Acquis de l Expérience (VAE) Nom patronymique : Nom marital : Prénom : Adresse : DOSSIER DE SYNTHESE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE (DSPP) Titre professionnel visé Intitulé :... Votre objectif est d obtenir un titre professionnel délivré

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Communication et Commerce Spécialité «Ingénierie de l information et de la communication» Autorité responsable de la certification

Plus en détail

VERS UN CADRE EURO MEDITERRANEEN DES QUALIFICATIONS Reconnaissance et transfert des compétences et des qualifications au sein de l UpM

VERS UN CADRE EURO MEDITERRANEEN DES QUALIFICATIONS Reconnaissance et transfert des compétences et des qualifications au sein de l UpM VERS UN CADRE EURO MEDITERRANEEN DES QUALIFICATIONS Reconnaissance et transfert des compétences et des qualifications au sein de l UpM ELEMENTS DE CONTEXTE La Déclaration commune du sommet de Paris pour

Plus en détail

Formation à la prévention des risques électriques

Formation à la prévention des risques électriques Formation à la prévention des risques électriques PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL DES TÂCHES PROFESSIONNELLES LIÉES À L HABILITATION ÉLECTRIQUE POUR LA FORMATION DES ÉLÈVES DE LA FILIÈRE GÉNIE ÉLECTROTECHNIQUE

Plus en détail

Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé :

Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé : Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé : J atteste sur l honneur ne pas avoir déposé de demande de valorisation des acquis de l expérience personnelle et professionnelle relative au

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS**

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** PRESENTATION DE LA FORMATION DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** * CAFERUIS : Certificat d aptitude aux fonctions d encadrement et de responsable d unité d intervention sociale **

Plus en détail

Livret descriptif du CQP Concepteur 3D bijouterie / joaillerie (CAO/DAO) janvier 2015

Livret descriptif du CQP Concepteur 3D bijouterie / joaillerie (CAO/DAO) janvier 2015 Livret descriptif du CQP Concepteur 3D bijouterie / joaillerie (CAO/DAO) janvier 2015 Les C.Q.P. Qu est-ce le C.Q.P.? Le Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) est une reconnaissance professionnelle

Plus en détail

VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE

VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE DEMANDE DE VALIDATION SUR LE FOND Nom Prénom Matricule RÉSERVÉ AU SERVICE N de la demande Date de réception Date de recevabilité Décision de recevabilité jointe Date

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience (VAE)

Validation des Acquis de l Expérience (VAE) Nom patronymique : Nom marital : Prénom : Adresse : DOSSIER DE SYNTHESE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE (DSPP) Titre professionnel visé Intitulé : Assistant(e) de vie aux familles... Votre objectif est d obtenir

Plus en détail

CQPI Technicien qualité

CQPI Technicien qualité CQPI Technicien qualité Public concerné Salariés ou futurs salariés qui auront pour mission d assurer le contrôle de la qualité et de participer à l amélioration des modes de production et/ou à la mise

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL I LES OBJECTIFS DE LA FORMATION 1. Objectifs généraux La licence d histoire est un enseignement généraliste et théorique fondé sur la recherche, qui peut faire place à des

Plus en détail

Guide pour remplir le formulaire de candidature Recherche

Guide pour remplir le formulaire de candidature Recherche Guide pour remplir le formulaire de candidature Recherche Rappel Le «Prix Recherche» a pour objectif de créer et de diffuser des «supports d application 1» à destination des acteurs de terrain 2 pour que

Plus en détail

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES MINISTERE CHARGE DE L EDUCATION NATIONALE DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE DIPLÔME D'ETAT DE MONITEUR EDUCATEUR LIVRET DE PRÉSENTATION DES ACQUIS

Plus en détail

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL ET PRATIQUES DE TUTORAT Démarche d accompagnement des entreprises 1 2 Un outil de diagnostic flash Un guide d accompagnement au montage de projet 1 Tutorat et apprentissage

Plus en détail

FORMATIONS POST-BACCALAUREAT EN ARTS APPLIQUES

FORMATIONS POST-BACCALAUREAT EN ARTS APPLIQUES FORMATIONS POST-BACCALAUREAT EN ARTS APPLIQUES CLASSES DE MISE A NIVEAU EN ARTS APPLIQUES () - La réglementation prévoit que seuls peuvent candidater en les élèves préparant le baccalauréat ou l ayant

Plus en détail

Master Mécanique et ingénieries

Master Mécanique et ingénieries Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Mécanique et ingénieries Université de Bordeaux (déposant) Arts et Métiers Paris Tech Ecole Nationale Supérieure d Architecture et de Paysage de Bordeaux

Plus en détail

OBJECTIFS et PROGRAMME. Formation Responsable Hygiène et Sécurité Alimentaire 497 HEURES

OBJECTIFS et PROGRAMME. Formation Responsable Hygiène et Sécurité Alimentaire 497 HEURES OBJECTIFS et PROGRAMME Formation Responsable Hygiène et Sécurité Alimentaire 497 HEURES Institut de Formations Supérieures du Grand Ouest SAS au capital de 38 000 euros RCS 490 474 012 00013 APE 8559A

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE LA FORMATION

RÉFÉRENTIEL DE LA FORMATION Centre de Formacion Professionala d'occitània Miègjorn-Pirenèus RÉFÉRENTIEL DE LA FORMATION «FORMATION INTENSIVE À L'OCCITAN MODERNE - PRÉPARATION AUX MÉTIERS LIÉS À LA LANGUE ET LA CULTURE OCCITANES»

Plus en détail

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis Version 2 : 20 juillet 2012 L expérimentation conduite par l Agence nationale de lutte contre l illettrisme

Plus en détail

fiches de synthèse des situations d évaluation 2013-2014

fiches de synthèse des situations d évaluation 2013-2014 Collection en cours de formation en baccalaur at professionnel fiches de synthèse des situations d évaluation 2013-2014 Repère à l attention des établissements de la voie professionnelle Repères pédagogiquescontrôle

Plus en détail

CAP SERRURIER METALLIER

CAP SERRURIER METALLIER NOM : Prénom : Diplôme préparé : CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNELLE CAP SERRURIER METALLIER Session : 20.. / 20.. 40.80.32.00 ou FAX 40.80.32.14 Première CAP PFMP de découverte et de mise en pratique

Plus en détail

COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE

COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE ENTREPRISES TOUTES NOS COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE les-industries-technologiques.fr Malgré le contexte économique actuel, le sujet de préoccupation qui arrive en tête pour les chefs d entreprise

Plus en détail

Certificat de formateur-intervenant en formation professionnelle d adultes

Certificat de formateur-intervenant en formation professionnelle d adultes Certificat de formateur-intervenant en formation professionnelle d adultes Ce programme de formation prépare à l obtention du CP FFP (Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle)

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre 5-7 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 94160 SAINT MANDE Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre - Actions individuelles : diagnostic RH et accompagnement des

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion informatisée des organisations - progiciels de gestion intégrés

Licence professionnelle Gestion informatisée des organisations - progiciels de gestion intégrés Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion informatisée des organisations - progiciels de gestion intégrés Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile A.N.F.A. Département Ingénierie et Compétences Mars 2013 SOMMAIRE INFORMATIONS

Plus en détail

Dispositif de Formations de formateurs RÉUSSIR SON PARCOURS

Dispositif de Formations de formateurs RÉUSSIR SON PARCOURS Dispositif de Formations de formateurs 1 RÉUSSIR SON PARCOURS Vous souhaitez : Devenir formateur permanent ou occasionnel Obtenir une certification de formateur Vous perfectionner dans votre métier Réaliser

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel

Baccalauréat Professionnel Baccalauréat Professionnel EPREUVE de PREVENTION SANTE ENVIRONNEMENT (P.S.E) par CONTROLE EN COURS DE FORMATION (C.C.F). D après le BOEN n 20 du 20 mai 2010 Ensemble documentaire Dossier CCF à destination

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience Notice concernant le Livret 2

Validation des Acquis de l Expérience Notice concernant le Livret 2 Validation des Acquis de l Expérience Notice concernant le Livret 2 Après le dépôt d un Livret 1, votre demande de validation a été déclarée recevable par un courrier du Rectorat. À partir de la date du

Plus en détail