Activité 1 : Les besoins d une alimentation équilibrée

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Activité 1 : Les besoins d une alimentation équilibrée"

Transcription

1 TD n 1 : Les besoins nutritionnels Activité 1 : Les besoins d une alimentation équilibrée Voici les résultats d une analyse nutritionnelle partielle d aliments (de A à F) donnant leur valeur nutritionnelle pour 100 g. Glucides Simples Complexes Lipides Protides Calcium Fer (en mg) Energie (en kj) A 1, B ,1 7,5 660 C ,1 0,8 30 D E , F ,1 0, Substances organiques totales Valeur énergétique moyenne (en kj/g) 1. a- Calculez la quantité de substances organiques présentes dans chaque aliment et complétez la colonne correspondante du tableau. b- Comment expliquez-vous que la somme des substances organiques et minérales ne donne pas 100g? 2. Établir pour chaque aliment le rapport quantité d énergie apportée/quantité de substances combustibles* (en kj/g) Remplir la dernière colonne du tableau. * Substances combustibles = Substances organiques 3. Déterminer les groupes auxquels appartiennent les différents aliments. 4. D après le tableau, indiquez quel aliment est le plus énergétique (valeur énergétique moyenne)? A et B appartiennent au même groupe alimentaire. Expliquez la différence de valeur énergétique moyenne observée. Bilan Il faut donc choisir ses aliments de façon à avoir une alimentation équilibrée. Cela peut passer par le fait de savoir lire une étiquette. (Cf. Document annexe)

2 Savoir lire l étiquette d un aliment Activité 2 : Conséquences d une ration déséquilibrée Une ration alimentaire équilibrée nécessite de satisfaire à la fois les besoins qualitatifs et quantitatifs de l organisme. Définissez les termes suivants : Sur-nutrition : Sous-nutrition : Mal-nutrition :

3 Les carences alimentaires et leurs conséquences 1. Dans certains pays d Afrique, après sevrage, les enfants développent une maladie d origine nutritionnelle : le Kwashiorkor. Cette maladie affecte même les enfants dont la ration alimentaire est suffisante. De plus l augmentation de la quantité d aliments ingérés n améliore pas l état de santé des enfants malades. D après le Doc.2 p66, montrez que cette maladie est liée à une mal-nutrition. 2. Le calcium est un élément minéral apporté par l alimentation, surtout par les produits laitiers et dans une moindre mesure par les fruits secs et les légumes verts. Or 99% du calcium de l organisme est fixé par les os. L os est un tissu vivant, en constant renouvellement. Une mauvaise fixation du Ca 2+ sur les os peut entraîner une maladie : l ostéoporose. L urine rejetée chaque jour est donc riche en calcium et autres substances minérales. Chez la femme, cette fixation est liée au taux d hormones sexuelles (Oestrogènes). La ménopause est une période marquée par une chute de la concentration de ces hormones. Les besoins en calcium sont présentés dans le tableau ci-dessous : Age ou état physiologique Besoins en calcium (mg/j) Nourrisson Vers 9 ans Vers 15 ans Femme adulte début de grossesse Femme adulte fin de allaitement grossesse Femme ménopausée a- Quels sont les besoins quotidiens d une femme adulte? Pourquoi sont-ils quotidiens? b- Expliquez le besoin accru en calcium des adolescentes. c- Expliquez les besoins importants en calcium d une femme enceinte ou allaitante. d- On conseille aux femmes ménopausées un régime riche en calcium. Comment peut-on l expliquer? 3. Le scorbut est l'une des maladies les plus anciennement connues. On trouve des traces de son existence dans l'ancien Testament et dans Pline l'ancien. La première description précise du «fléau» a été faite par le sire de Joinville dans son récit de la croisade de Saint Louis en Égypte au XIII ème siècle. Et, pendant des siècles, le scorbut a été la principale cause de mortalité parmi les équipages des navires au long cours, plus importante que les naufrages et les combats navals. La maladie débutait par de la fatigue, elle se manifestait ensuite par des œdèmes* des bras et des jambes, puis des hémorragies (saignements de nez et des gencives), et des ecchymoses** sous-cutanées. Les dents se déchaussaient, devenaient branlantes, et tombaient. Incapables de tenir debout, les sujets atteints mouraient d'épuisement ou d'une complication infectieuse respiratoire. Au Moyen-Âge, le scorbut existait à l'état endémique dans les pays du nord de l'europe pendant les mois d'hiver, période pendant laquelle la consommation des fruits et légumes verts était très réduite. En 1593, l'équipage d'un navire anglais en route vers les Indes échappa à la maladie du fait que son capitaine avait fait absorber chaque jour quelques gouttes de jus d'agrumes (orange, citron) à ses matelots. Le scorbut ne disparut peu à peu que lorsqu'on mit effectivement en pratique les conseils donnés par un médecin de la marine britannique : le 20 mai 1747, James Lind administra six traitements différents à 12 marins scorbutiques répartis par groupe de deux. Six jours après, seuls les marins qui avaient mangé des oranges et des citrons étaient guéris. Les analyses montrent que les agrumes sont riches en acide ascorbique. *œdème : accumulation de liquide (lymphe) dans les tissus de l'organisme. **ecchymose : tâche de la peau résultant d'un épanchement de sang sous cutané («bleu»). ***vitamine : substance organique indispensable, bien qu en faible quantité à la croissance et au bon fonctionnement de l organisme. a- Relevez dans le texte des éléments qui montrent que l acide ascorbique est une vitamine***. b- Quelles sont les causes du scorbut, ses symptômes, sa prévention? Définissez ce qu est une maladie par carence.

4 Bilan : Construisez un tableau et exposez pour les diverses carences alimentaires présentées : - Nom de la maladie ; - Symptômes de la maladie (phénotype du malade) = conséquences de la carence ; - Carence constatée ; - Aliments qui suppriment la carence. Les excès alimentaires et leurs conséquences Le taux d individus obèse est en augmentation constante dans la plupart des pays à haut niveau de vie. Actuellement, aux Etats- Unis, 30% des adultes sont obèses, 20% en France alors que les taux restent très faibles dans les pays en voie de développement. 1. Comparez la ration moyenne des français à la ration recommandée (doc. 1). 2. A l aide de vos connaissances et des résultats précédents, expliquez l origine de l obésité. 3. A partir des documents montrez quelles sont les conséquences de l obésité sur la santé d un individu. Remarque : L IMC ou Indice de Masse Corporelle permet d évaluer le surpoids. Il est calculé en divisant la masse par la taille au carré (IMC=P/T 2 ). Un IMC de 25 indique un surpoids, à 30 c est l obésité. Document 1 : Ration alimentaire moyenne d un français et ration recommandée Document 2 : Taux de cholestérol sanguin en fonction du pourcentage de graisses animales dans la ration alimentaire Document 3 : Fréquence des maladies cardio vasculaires (troubles artériels et cardiaques) en fonction du taux sanguin de cholestérol Document 4 : Pourcentage d individus atteints d hypertension artérielle en fonction de la masse corporelle

5 Document 5 : Les conséquences de dépôts lipidiques dans les artères dus à des taux excessifs de cholestérol dans le sang Document 6 : Pourcentage d apparition du diabète de type 2 en fonction de l IMC et de l activité physique Diabète : Maladie caractérisée par une hyperglycémie chronique Les pathologies psychiatriques L'anorexie mentale C est une pathologie caractérisée par une perturbation de la perception de l image corporelle, associée à un refus de nourriture. Cette pathologie touche essentiellement les jeunes femmes et le début des troubles se situe à la période pubertaire. L anorexie mentale se traduit par une lutte active pour maigrir, accompagnée d une restriction alimentaire progressive, responsable d un amaigrissement très important, souvent nié par la patiente. On constate le plus souvent une hyperactivité physique (gymnastique, natation..) et intellectuelle (bons résultats scolaires) qui peut tromper l entourage. C est une maladie qui justifie une prise en charge psychiatrique urgente et, souvent, une hospitalisation. La boulimie Classiquement, un accès de boulimie consiste en une consommation rapide et massive d aliments (en particulier de ceux ayant une valeur calorique élevée), parfois déclenchée par des stress, et pouvant se reproduire plusieurs fois par jour. Tout comme l anorexie mentale, elle touche plutôt les jeunes femmes. Les fondements du traitement de la boulimie sont à peu près les mêmes que ceux de l anorexie : d abord une prise en charge psychiatrique et, si nécessaire, une hospitalisation avec un traitement adapté cas par cas. Bilan Des comportements alimentaires exagérés, dans l excès ou la restriction, ne permettent pas de parvenir à un poids stable caractéristique d un bon fonctionnement métabolique. 1. De quel type de troubles parle-t-on? 2. Indiquez l origine de ces 2 maladies.

6 TD n 1 : Les besoins nutritionnels Activité 1 : Les besoins d une alimentation équilibrée 1. a- Voici les résultats d une analyse nutritionnelle partielle d aliments (de A à F) donnant leur valeur nutritionnelle pour 100 g. Glucides Simples Complexes Lipides Protides Calcium Fer (en mg) Energie (en kj) Substances organiques totales Valeur énergétique moyenne (en kj/g) A 1, ,7 30,95 B ,1 7, ,75 C ,1 0, ,75 D ,6 E , ,21 F ,1 0, ,2 17,48 b- On peut supposer que l analyse minérale n est pas exhaustive. Si elle était très détaillée, on arriverait à 100g. 2. Voir tableau 3. Détermination des groupes auxquels appartiennent les différents aliments. A : Protides et lipides essentiellement, très peu de sucres simples et de calcium Groupe 2 (Viandes ) B : Beaucoup de protéines et de fer, quelques lipides Groupe 2 (Poissons ) C : Essentiellement présence de glucides complexes Groupe 4 = Féculent D : Uniquement présence de lipides Groupe 5 = Matière grasse E : Essentiellement glucides complexes, présence de protides Groupe 4 = Féculent F : Essentiellement glucides simples Groupe 3 (Fruit ) 4. L aliment à valeur énergétique moyenne la plus élevée est le D, c est-à-dire celui constitué uniquement de lipides. De plus, entre A et B qui contiennent tous 2 lipides et protides, c est celui qui contient le plus de lipides qui a la valeur énergétique moyenne la plus élevée. Les lipides sont les aliments les plus énergétiques. Bilan Il faut donc choisir ses aliments de façon à avoir une alimentation équilibrée. Cela peut passer par le fait de savoir lire une étiquette. (Cf. Document annexe) Activité 2 : Conséquences d une ration déséquilibrée Une ration alimentaire équilibrée nécessite de satisfaire à la fois les besoins qualitatifs et quantitatifs de l organisme. Définissez les termes suivants : Sur-nutrition : Ingestion régulière d une quantité de nourriture supérieure à la ration normale ( Surpoids, obésité) Sous-nutrition : Insuffisance de l apport alimentaire assez prolongée pour provoquer des troubles ( Famine) Mal-nutrition : Excès, insuffisance ou déséquilibre des apports alimentaires ( Quantité souvent suffisante mais qualité pose problème)

7 Les carences alimentaires et leurs conséquences 1. Le Kwashiorkor Le lait maternel est un aliment qui contient les 8 AA essentiels. Au moment du sevrage, l enfant passe à une alimentation riche en protéines végétales et pauvre en protéines animales. Ainsi, l analyse du doc. montre que quels que soient les végétaux consommés, et la quantité absorbée, il y a une carence en certains AA (Lysine, Méthionine et Tryptophane surtout). De plus, on signale qu un apport, même faible en protéines animales (viande, poisson ) fait disparaître les symptômes (œdèmes, craquellement de la peau ). Remarque : Toutes les protéines végétales ne sont pas carencées dans le même AA essentiel et le mil est le mieux proportionné. Un changement d alimentation au moment du sevrage (lorsque le lait maternel est remplacé par le manioc ) est à l origine d une insuffisance de certains AA indispensables à la construction de protéines cellulaires. Il s agit donc bien d un exemple de mal-nutrition. 2. L ostéoporose a- Une femme adulte a besoin de 900 mg de Ca 2+ par jour. Elle doit ainsi compenser les pertes liées à l excrétion urinaire. b- Le Ca 2+ est un ion nécessaire à la construction du squelette. Or, à l adolescence, il ya une poussée de croissance, c est-à-dire une ossification accrue. D où les besoins élevés. c- Les femmes, enceintes ou allaitantes, doivent fournir à leur enfant (développement embryonnaire et postnatal) du Ca 2+ nécessaire à la construction de leur squelette. D où les besoins élevés. d- Chez la femme, la fixation du Ca 2+ sur les os est liée au taux d hormones sexuelles (Œstrogènes). Or, la ménopause est une période marquée par une chute de cette concentration. Donc durant cette période, la fixation du Ca 2+ est moindre, ce qui peut entraîner une ostéoporose. Ainsi, les femmes ménopausées doivent compenser par une augmentation des apports en calcium. 3. Le scorbut a- L acide ascorbique est une substance organique synthétisée dans les agrumes. D autre part, l absence d agrumes entraîne des troubles de santé appelés scorbut. Enfin, quelques gouttes de jus d agrumes suffisent pour empêcher l apparition de ces troubles. L acide ascorbique est donc une substance organique nécessaire en très faible quantité au fonctionnement de l organisme : c est une vitamine. b- Quelles sont les causes du scorbut, ses symptômes, sa prévention? Causes Symptômes Prévention Absence d acide ascorbique dans l alimentation Fatigue, œdèmes, hémorragies, ecchymoses, dents qui finissent par tomber, mort Manger des agrumes, ou tous autres fruits, riches en acide ascorbique L acide ascorbique ne peut pas être synthétisé par l organisme, son manque dans l alimentation entraîne des signes du scorbut. Ce manque est appelé carence. Maladies Symptômes Carence constatée Aliments suppresseurs Kwashiorkor Ostéoporose Scorbut Œdèmes Craquements de la peau Os fragilisés par une décalcification Fatigue, œdèmes, hémorragies, ecchymoses, dents finissant par tomber, mort Certains acides aminés essentiels Calcium Vitamine C (acide ascorbique) Aliments riches en protéines animales Aliments riches en Ca 2+ Exemple : Produits laitiers Aliments riches en vitamine C (Agrumes et autres fruits et légumes)

8 Les excès alimentaires et leurs conséquences Le taux d individus obèse est en augmentation constante dans la plupart des pays à haut niveau de vie. Actuellement, aux Etats-Unis, 30% des adultes sont obèses, 20% en France alors que les taux restent très faibles dans les pays en voie de développement. 1. Les Français ont une alimentation trop riche en matières grasses, notamment en lipides saturés, c est-à-dire d origine animale. En parallèle, leur alimentation est insuffisante en féculents. 2. Les lipides étant des aliments très énergétiques et l alimentation étant riche en lipides, il y a un excès d apport d énergie. Si cela n est pas compensé par une dépense énergétique importante (exercice physique ), il y a stockage qui entraîne un surpoids pouvant aller jusqu à l obésité. 3. Alimentation trop riche en graisses saturées (animales) Augmentation du taux de cholestérol Augmentation des risques d athérosclérose Augmentation des risques de maladies cardio-vasculaires (infarctus, anévrisme ) Alimentation trop riche en graisses Surpoids Augmentation des risques d hypertension artérielle Augmentation des risques de développer un diabète de type II Les pathologies psychiatriques 1. On met en évidence ici des troubles alimentaires. 2. Des problèmes psychologiques sont à l origine de ces troubles.

Comportements alimentaires et satisfaction des besoins.

Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. PARTIE II : ALIMENTATION, PRODUCTION ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. Introduction : L organisme prélève dans son milieu les aliments qu

Plus en détail

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins Rappel 5 e : la digestion Les nutriments utilisés par les organes proviennent de la digestion

Plus en détail

L'ALIMENTATION ET SES CONSEQUENCES.

L'ALIMENTATION ET SES CONSEQUENCES. L'ALIMENTATION ET SES CONSEQUENCES. L'alimentation dans l'histoire. A l 'époque de la Préhistoire, l'homme nomade se nourrissait de produits rapportés de la chasse et de la pêche afin d'assurer sa survie

Plus en détail

L alimentation : Comment bien se nourrir?

L alimentation : Comment bien se nourrir? Sciences Andrée Otte L alimentation : Comment bien se nourrir? Chaque jour, on a besoin de manger et de boire : l alimentation est indispensable à la vie. Une bonne alimentation est l une des clés essentielles

Plus en détail

Alimentation Les groupes d aliments

Alimentation Les groupes d aliments Alimentation Les groupes d aliments Au nombre de sept, les groupes d aliments permettent une classification simplifiée des aliments. Ce classement se fait par leurs teneurs en nutriments (protéines, lipides,

Plus en détail

L ALIMENTATION LE GR AND LIVRE DE. Dr Laurence PLUMEY. Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation. Bien se nourrir à tout âge de la vie

L ALIMENTATION LE GR AND LIVRE DE. Dr Laurence PLUMEY. Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation. Bien se nourrir à tout âge de la vie Dr Laurence PLUMEY LE GR AND LIVRE DE L ALIMENTATION Connaître les aliments Bien se nourrir à tout âge de la vie, 2014 ISBN : 978-2-212-55740-4 Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation Table des

Plus en détail

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire Table des matières Liste des tableaux... XIII I Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire 1 Les glucides... 3 Les différents types de glucides... 3 Classification biochimique (3). Classification

Plus en détail

CHAPITRE 7 COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES ET SATISFACTION DES BESOINS

CHAPITRE 7 COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES ET SATISFACTION DES BESOINS CHAPITRE 7 COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES ET SATISFACTION DES BESOINS Nous trouvons dans les aliments que nous consommons les substances indispensables au renouvellement des constituants de l organisme et

Plus en détail

Alimentation et environnement. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins

Alimentation et environnement. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins Alimentation et environnement Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins Les acquis (p54-55) 1. L alimentation de l organisme représente une triple nécessité : - Couvrir les dépenses

Plus en détail

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004.

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter des maladies. Si la

Plus en détail

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Pré-Requis : Dans le corpus en pédiatrie : nutrition de l enfant. Dans

Plus en détail

Vivre sainement. Fransk

Vivre sainement. Fransk Vivre sainement Fransk 1 Pourquoi vivre sainement? Le mode de vie saine est importante pour maintenir une bonne santé. Un équilibre sain entre l alimentation et l activité physique. Mais une vie saine

Plus en détail

PRINCIPES DE NUTRITION

PRINCIPES DE NUTRITION Module MI 1: «Métabolisme et nutrition» PRINCIPES DE NUTRITION «Mal alimentation» But alimentation Apports : Sous-nutrition +++ Insuffisance Mauvaise proportion Carences Sur-nutrition Obésité, Cancers

Plus en détail

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL 15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS Dr Albane CHAILLOT Service de santé au travail 27/03/2015 Introduction Evaluation Prise en charge Traitement Conclusion

Plus en détail

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez Énergie et nutrition Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez L alimentation dans le monde Bcp de maladies liées à notre type d alimentation Malnutrition Excès ou carence de nutriments

Plus en détail

UNE RÉALISATION DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG À L INITIATIVE DU DÉPUTÉ PROVINCIAL EN CHARGE DU PÔLE SOCIAL ET SANTÉ

UNE RÉALISATION DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG À L INITIATIVE DU DÉPUTÉ PROVINCIAL EN CHARGE DU PÔLE SOCIAL ET SANTÉ C A H I E R S A N T É N 3 UNE RÉALISATION DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG À L INITIATIVE DU DÉPUTÉ PROVINCIAL EN CHARGE DU PÔLE SOCIAL ET SANTÉ Préface Le diabète est en augmentation

Plus en détail

NOTICE D-CURE CONTENU DE CETTE NOTICE

NOTICE D-CURE CONTENU DE CETTE NOTICE NOTICE D-CURE Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant d utiliser ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre traitement/votre maladie. Si vous avez d autres

Plus en détail

Suivi de la croissance Besoins spécifiques

Suivi de la croissance Besoins spécifiques Alimentation et besoins nutritionnels du nourrisson et de l enfant (ECN item 34) A B PLAN DU COURS Croissance Besoins Nutritionnels C Alimentation Enseignement dirigé Module E - Pédiatrie Février 2013

Plus en détail

LES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2.

LES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2. LES VITAMINES Unité 2 - volet 4 ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2.4) Différencier les vitamines lipo-solubles et les vitamines hydro-solubres et expliquer comment leur solubrité affecte leur absorption,

Plus en détail

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins.

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. Introduction : Bien manger : une simple complication! Simple parce que manger varié et le garant d une bonne santé

Plus en détail

Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport, pour le plaisir ou pour devenir le meilleur...

Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport, pour le plaisir ou pour devenir le meilleur... 1 Les règles jeu Pour tous ceux qui font sport, pour le plaisir ou pour devenir le meilleur... Pour être en forme et le rester, pas de solution miracle! Choisis le TRIO GAGNANT : 1 Entraînement régulier

Plus en détail

Perceptions et connaissances nutritionnelles en Languedoc-Roussillon

Perceptions et connaissances nutritionnelles en Languedoc-Roussillon Baromètre santé nutrition 2008 Perceptions et connaissances nutritionnelles en Languedoc-Roussillon Le modèle alimentaire français accorde une importance particulière à la sociabilité et à la commensalité

Plus en détail

Perceptions et connaissances nutritionnelles en Ile-de-France

Perceptions et connaissances nutritionnelles en Ile-de-France 28 Perceptions et connaissances nutritionnelles en Le modèle alimentaire français accorde une importance particulière à la sociabilité et à la commensalité (le partage de la table), alors que pour les

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 38 SOMMAIRE Le soja Les chiffres clés Quelques précisions Les qualités nutritionnelles Les produits à base de soja Focus sur les isoflavones Le soja dans les

Plus en détail

n 18 de la micronutrition Dossier : Les quatre secrets pour mieux protéger ses artères

n 18 de la micronutrition Dossier : Les quatre secrets pour mieux protéger ses artères n 18 Dossier : Les quatre secrets pour mieux protéger ses artères Édito Protéger ses artères : trop d information tue l information Stopper les graisses, faire baisser le cholestérol, perdre du poids,

Plus en détail

Colloque cyclisme fémininf Besancon 02.12.2006. Docteur gérard nicolet comité de Franche-comté Avec jocelyne beillot et fabrice michel

Colloque cyclisme fémininf Besancon 02.12.2006. Docteur gérard nicolet comité de Franche-comté Avec jocelyne beillot et fabrice michel Colloque cyclisme fémininf Besancon 02.12.2006 Besançon 02 décembre d 2006 Docteur gérard nicolet comité de Franche-comté Avec jocelyne beillot et fabrice michel Besançon 02 décembre d 2006 CYCLISME FEMININ

Plus en détail

A l heure d aujourd hui, l obésité est considérée comme une épidémie mondiale.

A l heure d aujourd hui, l obésité est considérée comme une épidémie mondiale. R16 = L OBESITE R16 = L OBESITE A l heure d aujourd hui, l obésité est considérée comme une épidémie mondiale. Définition : Selon l OMS, l obésité se caractérise par «une accumulation anormale ou excessive

Plus en détail

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS Pour mieux comprendre le rôle des différents composants de notre alimentation, Oh!Céréales vous livre l essentiel sur les nutriments. Les calories Calories : c est l unité de mesure

Plus en détail

CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition

CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE Informations Auteur : Philippe OLIVE Mis en ligne le 06 octobre 2014 Modifié le 13 octobre 2014 Catégorie : CAP Petite Enfance CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition

Plus en détail

LES OMÉGA-3 LE CONSTAT : NOTRE ALIMENTATION EST DEVENUE TRÈS CHARGÉE EN OMÉGA-6 ET TRÈS CARENCÉE EN OMÉGA-3 LA RÉALITÉ SUR NOTRE ALIMENTATION

LES OMÉGA-3 LE CONSTAT : NOTRE ALIMENTATION EST DEVENUE TRÈS CHARGÉE EN OMÉGA-6 ET TRÈS CARENCÉE EN OMÉGA-3 LA RÉALITÉ SUR NOTRE ALIMENTATION LES OMÉGA-3 LES OMÉGA-3 LA RÉALITÉ SUR NOTRE ALIMENTATION Notre mode d alimentation a beaucoup changé. Malgré que nous soyons très sensibilisés, notre alimentation occidentale contemporaine est désormais

Plus en détail

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire.

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire. En variant son alimentation il est possible de se faire plaisir en choisissant ce que l on aime tout en mangeant sainement pour se maintenir en bonne santé. Et cela ne rime pas forcément avec régime et

Plus en détail

Le corps humain contient 2 à 4 grammes de zinc, les plus fortes concentrations se trouvant dans la prostate et certaines parties de l œil.

Le corps humain contient 2 à 4 grammes de zinc, les plus fortes concentrations se trouvant dans la prostate et certaines parties de l œil. Zinc EN BREF Introduction Le zinc (Zn) est un oligoélément essentiel à toutes les formes de vie et que l on trouve dans près de 100 enzymes spécifiques. Après le fer, le zinc est l oligoélément le plus

Plus en détail

Modèle à deux. B. Compartiments. 2) Masse maigre. 1) Masse grasse

Modèle à deux. B. Compartiments. 2) Masse maigre. 1) Masse grasse I_ Introduction Compartimentation du corps A. Modèles Le corps peut être décrit selon des compartiments ( ou des masses ) qui sont des éléments du corps ayant des valeurs physiologiques voisines, mais

Plus en détail

Diabète et obésité. Un état qui progresse constamment

Diabète et obésité. Un état qui progresse constamment Diabète et obésité Un état qui progresse constamment Dans nos sociétés industrielles, l obésité, naguère exceptionnelle, puis plus courante, suit une telle progression qu elle pourrait bien, à terme, constituer

Plus en détail

EQUILIBRE ALIMENTAIRE

EQUILIBRE ALIMENTAIRE EQUILIBRE ALIMENTAIRE Sommaire Pourquoi mange t'on? Qu'est ce qui influence notre alimentation? Pourquoi manger équilibré? Comment manger équilibré? Les différents groupes d'aliments. La composition des

Plus en détail

Faut-il boire du lait?

Faut-il boire du lait? AVANTAGES ET INCONVENIENTS Faut-il boire du lait? Il n'existe toujours pas de consensus parmi les chercheurs sur les bienfaits du lait sur la santé. D'un côté, certains affirment que le lait contient des

Plus en détail

Préserver la solidité osseuse tout au long DES OS SOLIDES? de la vie. Vous êtes servis! www.iofbonehealth.org

Préserver la solidité osseuse tout au long DES OS SOLIDES? de la vie. Vous êtes servis! www.iofbonehealth.org Préserver la solidité osseuse tout au long de la vie DES OS SOLIDES? Vous êtes servis! www.iofbonehealth.org Qu est-ce que l ostéoporose? L ostéoporose apparaît lorsque les os deviennent fins et fragiles.

Plus en détail

www.ascensia.ca Choisissez un indicateur de glycémie Ascensia

www.ascensia.ca Choisissez un indicateur de glycémie Ascensia V O U S I N F O R M E www.ascensia.ca Choisissez un indicateur de glycémie Ascensia Qu est-ce que le diabète? Le diabète a un effet sur la façon dont votre organisme transforme les aliments en énergie.

Plus en détail

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013 Programme facteur de risques cardiovasculaires Déroulement de l atelier Atelier alimentation présenté par, diététicienne et ingénieur en nutrition Comment se nourrir quand on a des facteurs de risque cardiovasculaire?

Plus en détail

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne 22/11/2012 1 Contexte de l intervention Pertes des repères alimentaires Nouveaux produits alimentaires, diversification

Plus en détail

CHAPITRE I. Interdépendance entre nature biochimique et exigence nutritionnelle de l Homme

CHAPITRE I. Interdépendance entre nature biochimique et exigence nutritionnelle de l Homme CHAPITRE I Interdépendance entre nature biochimique et exigence nutritionnelle de l Homme A. Introduction «Il faut manger pour vivre» Cet adage concerne, quel que soit le moyen d y parvenir, tous les êtres

Plus en détail

NUTRITION ET ALIMENTATION

NUTRITION ET ALIMENTATION NUTRITION ET ALIMENTATION I. Définitions 1. Nutrition La nutrition est l ensemble des processus d absorption et d utilisation des aliments, indispensable à l organisme pour assurer son entretien et ses

Plus en détail

Prévenir... les effets du viellissement

Prévenir... les effets du viellissement Prévenir... les effets du viellissement 3 Les quatre clés du bien vieillir 1 Bien s alimenter Les besoins évoluent avec l âge En prenant de l âge, on a tendance à manger avec moins d appétit. Il est vrai

Plus en détail

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Le nouveau végétarisme sort ses griffes!

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Le nouveau végétarisme sort ses griffes! VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W Le nouveau végétarisme sort ses griffes! De plus en plus de personnes se laissent tenter par le végétarisme. En toile de fond, la conversion a parfois lieu

Plus en détail

Le diabète gestationnel. Neuf mois en moi

Le diabète gestationnel. Neuf mois en moi Le diabète gestationnel Neuf mois en moi SOMMAIRE 1- Q est-ce que le diabète gestationnel? 2- Les effets du diabète gestationnel sur mon bébé 3- Les objectifs et le traitement 4- La technique du prélèvement

Plus en détail

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique.

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique. POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE, BESOINS ET RYTHMES ALIMENTAIRES I- BESOINS NUTRITIONNELS L'alimentation de l'adolescent doit : - Respecter la répartition et l équilibre entre les principaux nutriments

Plus en détail

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 1 Pour aborder la prise en charge d un patient, il est essentiel de connaître et d acquérir certaines connaissances relatives à son alimentation.

Plus en détail

et boulimie 496. Anorexie mentale Définition Épidémiologie Étiologie Psychiatrie pathologies

et boulimie 496. Anorexie mentale Définition Épidémiologie Étiologie Psychiatrie pathologies TROUBLES DES CONDUITES ALIMENTAIRES 496. Anorexie mentale et boulimie Définition Les troubles des conduites alimentaires regroupent l anorexie mentale, associant une anorexie, une aménorrhée (chez la femme,

Plus en détail

Lorsque vous commencez à prendre du poids en ayant un excédent de graisse au niveau du ventre, vous basculez dans un état qui favorise les maladies.

Lorsque vous commencez à prendre du poids en ayant un excédent de graisse au niveau du ventre, vous basculez dans un état qui favorise les maladies. Selon l organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 1,9 milliard d adultes souffraient de surpoids en 2014. Parmi eux, plus de 600 millions étaient obèses. Ces chiffres sont alarmants d autant plus

Plus en détail

Vieillissement nutritionnel besoins du sujet âgé

Vieillissement nutritionnel besoins du sujet âgé Vieillissement nutritionnel besoins du sujet âgé Bruno Lesourd (Clermont-Ferrand) La nutrition = apports énergétiques Entrées énergétiques : alimentation GLP (Glucides, Lipides, Protides) + cofacteurs

Plus en détail

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels :

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels : Le PNNS : «Manger Bouger», les facteurs de risque nutritionnel à tous les âges de la vie. Les repères de consommation du PNNS JL BORNET L alimentation joue un rôle très important sur la santé. A chaque

Plus en détail

BALANCE DE FITNESS 7850.02

BALANCE DE FITNESS 7850.02 POUR UN SUCCÈS MESURABLE BALANCE DE FITNESS 7850.02 Evaluation des résultats de mesure www.soehnle-professional.com La Balance de Fitness 7850 se base sur vos données personnelles pour calculer votre structure

Plus en détail

Lutte contre la surcharge pondérale

Lutte contre la surcharge pondérale Lutte contre la surcharge pondérale I. Répartition des graisses corporelles Généralités Inégalités hommes/femmes Causes de l obésité II. Contrôle des la masse corporelle Réduire l apport énergétique alimentaire

Plus en détail

Plan de leçon : Développement personnel et social, 5 e année. Une vie saine et active

Plan de leçon : Développement personnel et social, 5 e année. Une vie saine et active Plan de leçon : Développement personnel et social, 5 e année Une vie saine et active Domaine d apprentissage Résultats d apprentissages pour la 5 e année Objectif Organisation Ressources Préparation Va

Plus en détail

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL NUTRITION ET CHUTES DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL 1. Nutrition correcte, normale, bonne Une alimentation équilibrée et diversifiée qui arrive à subvenir aux besoins de la personne : quantitatifs et qualitatifs.

Plus en détail

La digestion. Permettent transformation glucides _>mono saccharide. Permettent transformation Protéine -> En acide aminé

La digestion. Permettent transformation glucides _>mono saccharide. Permettent transformation Protéine -> En acide aminé La digestion Cours de Mme Forcellino, le 8 Septembre 2009 L objectif ultime de la digestion est de fournir de l énergie grâce à l ATP (molécule d'adénosine Tri-Phosphate) ATP : molécule organique qui stocke

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 62 HERBANEWS SOMMAIRE Les protéines Définition, rôles et particularités des protéines Les recommandations du PNNS et comment y arriver? Quels sont les aliments

Plus en détail

LA TOXEMIE DE GESTATION

LA TOXEMIE DE GESTATION Fiche n 44 OVINE NEVROSE Alimentation Commission OVINE Jean-Louis PONCELET Novembre 2002 LA TOXEMIE DE GESTATION DEFINITION Maladie métabolique qui apparaît en fin de gestation chez les brebis, à la suite

Plus en détail

Devoirs de préparation Module 10

Devoirs de préparation Module 10 Devoirs de préparation Module 10 Maladies liées à l alimentation Il existe différentes maladies liées à l alimentation. Certaines sont liées à une mauvaise alimentation, d autres sont congénitales et se

Plus en détail

PARTIE A : FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME ET BESOIN EN ENERGIE

PARTIE A : FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME ET BESOIN EN ENERGIE PARTIE A : FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME ET BESOIN EN ENERGIE Introduction : Copier/coller dans la barre d adresse internet : http://www.youtube.com/watch?v=ehynwvndugc Christophe Lemaître 100m, 9.98 secondes,

Plus en détail

Les troubles du comportement alimentaire Mieux les connaître pour mieux les combattre

Les troubles du comportement alimentaire Mieux les connaître pour mieux les combattre Les troubles du comportement alimentaire Mieux les connaître pour mieux les combattre L anorexie, la boulimie, l hyperphagie ou le grignotage sont en constante évolution dans notre société, et peuvent

Plus en détail

Des produits thérapeutiques (bien que leur présence soit indispensable, le but des vitamines n est pas de soigner des maladies)

Des produits thérapeutiques (bien que leur présence soit indispensable, le but des vitamines n est pas de soigner des maladies) Que sont les vitamines? Les vitamines sont des molécules organiques, apportées par l alimentation, qui jouent un rôle essentiel dans notre physiologie. En effet, elles participent ou activent de nombreuses

Plus en détail

Informations et conseils

Informations et conseils MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Informations et conseils www.nephronaute.org Carte Néphronaute Mieux vivre avec une insuffisance rénale Nephronaute Card Coping better with renal failure

Plus en détail

LES PROTEINES. Les protéines : qu'est-ce-que c'est? Pourquoi les protéines ont un rôle fondamental pour la santé? Nos besoins quotidiens en protéines

LES PROTEINES. Les protéines : qu'est-ce-que c'est? Pourquoi les protéines ont un rôle fondamental pour la santé? Nos besoins quotidiens en protéines LES PROTEINES Les protéines : qu'est-ce-que c'est? Il existe 3 grands groupes de nutriments à partir desquels l organisme se construit, se renouvelle et tire son énergie pour assurer aussi bien son métabolisme

Plus en détail

Les substances nutritives Fiche de travail

Les substances nutritives Fiche de travail Information aux enseignants 1/7 Ordre de travail L enseignant(e) demande aux élèves de dessiner un cercle et d en faire un diagramme circulaire pour lequel ils estiment les proportions de substances nutritives:

Plus en détail

Marquez des points, Retrouvez toutes les solutions pour éviter les maladies cardio-vasculaires. score + 10 000 pts. reunica-interim.

Marquez des points, Retrouvez toutes les solutions pour éviter les maladies cardio-vasculaires. score + 10 000 pts. reunica-interim. Marquez des points, mangez mieux! Retrouvez toutes les solutions pour éviter les maladies cardio-vasculaires. score + 10 000 pts reunica-interim.com Regles du jeu Garder votre cœur en bonne santé sera

Plus en détail

Les principaux types de malnutrition et les déficiences en micronutriments. Direction de la Nutrition

Les principaux types de malnutrition et les déficiences en micronutriments. Direction de la Nutrition Les principaux types de malnutrition et les déficiences en micronutriments Direction de la Nutrition PLAN Les causes de la malnutrition Les différents types de malnutrition Les déficiences en micronutriments

Plus en détail

ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES

ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES Année universitaire 2008 Auteur : Dr. Nadia Charfi Sellami Coordinateur : Chef de section Professeur Mohamed ABID Spécialité : Thérapeutique Etablissement : Faculté de

Plus en détail

Que fait MSF? Evaluation de la situation. Evaluation de la situation

Que fait MSF? Evaluation de la situation. Evaluation de la situation Que fait MSF? La malnutrition Lorsqu une population se trouve confrontée à une crise alimentaire ou à une famine¹, il est primordial pour les équipes de Médecins Sans Frontières (MSF) d agir vite et bien.

Plus en détail

Troubles du comportement alimentaire

Troubles du comportement alimentaire Troubles du comportement alimentaire Les troubles des conduites alimentaires Il n est pas rare que les vicissitudes de la vie, les inquiétudes et le stress induisent chez l adolescent des perturbations

Plus en détail

Fonctions et sources alimentaires de certaines vitamines les plus courantes

Fonctions et sources alimentaires de certaines vitamines les plus courantes Fonctions et sources alimentaires de certaines vitamines les plus courantes Information sur certaines vitamines les plus courantes Les vitamines ne fournissent ni calories ni énergie. Elles aident toutefois

Plus en détail

Lexique du cours de 1ère L L'alimentation et environnement

Lexique du cours de 1ère L L'alimentation et environnement Lexique du cours de 1ère L L'alimentation et environnement Acide aminé : élément essentiel de l'alimentation. C'est le composant des protéines. La digestion aboutit à la libération, par hydrolyse, de tous

Plus en détail

Livret d information aux patients ayant une ostéoporose et traités par ACIDE ZOLÉDRONIQUE. Acide zolédronique 5 mg solution pour perfusion

Livret d information aux patients ayant une ostéoporose et traités par ACIDE ZOLÉDRONIQUE. Acide zolédronique 5 mg solution pour perfusion Livret d information aux patients ayant une ostéoporose et traités par ACIDE ZOLÉDRONIQUE Acide zolédronique 5 mg solution pour perfusion Source : www.ansm.sante.fr V1 10/2013 1/6 Sommaire - Qu est-ce

Plus en détail

Référentiel du besoin nutritionnel

Référentiel du besoin nutritionnel Du besoin aux recommandations nutritionnelles JF Huneau UFR Biologie et Nutrition Humaines huneau@agroparistech.fr Référentiel du besoin nutritionnel Porc charcutier 100 jours 100 kg 52% de viande maigre

Plus en détail

BASES D UNE ALIMENTATION. Régine GAUL AOUIZERATE

BASES D UNE ALIMENTATION. Régine GAUL AOUIZERATE BASES D UNE ALIMENTATION EQUILIBREE Régine GAUL AOUIZERATE LA SANTE DEFINITION «La santé est un état de complet bien- être physique, mental et social et pas seulement l absence de maladie ou d infirmité»

Plus en détail

100 habitudes pour maigrir

100 habitudes pour maigrir Perdre du gras à long terme et ne jamais le reprendre Aurèle Mariage Sommaire Mise en garde... 6 Introduction... 7 A propos de l auteur... 9 Les habitudes et la motivation... 10 1. Prendre (et avoir) de

Plus en détail

Mons, Date de la poste. Chère Madame XXX,

Mons, Date de la poste. Chère Madame XXX, INSTITUT PROVINCIAL D'HYGIENE ET DE BACTERIOLOGIE DU HAINAUT - MONS Mons, Date de la poste Chère Madame XXX, Vous avez collaboré à l enquête sur les «polluants organiques persistants» (POP s) dans le lait

Plus en détail

Partie 2, Chapitre 2, TP 3 : LES PHENOTYPES DIABETIQUES

Partie 2, Chapitre 2, TP 3 : LES PHENOTYPES DIABETIQUES Partie 2, Chapitre 2, TP 3 : LES PHENOTYPES DIABETIQUES CONSIGNE GENERALE : A partir, des documents suivants, construire un tableau présentant les deux types de diabète, en précisant les phénotypes (moléculaire

Plus en détail

Le Cancer du Sein : Peut-on Agir Sur Son Destin? Dr Welter Centre Hospitalier Régional Metz Thionville 08 Avril 2014

Le Cancer du Sein : Peut-on Agir Sur Son Destin? Dr Welter Centre Hospitalier Régional Metz Thionville 08 Avril 2014 Le Cancer du Sein : Peut-on Agir Sur Son Destin? Dr Welter Centre Hospitalier Régional Metz Thionville 08 Avril 2014 Introduction Le cancer du sein est une maladie multifactorielle La susceptibilité génétique

Plus en détail

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands X. FRUITS ET LEGUMES En Normandie La Normandie propose tout au long de l'année une vaste gamme de légumes frais d'excellente qualité. En effet, la région représente 3% de la production légumière française

Plus en détail

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse NUTRITION et pratique sportive Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse L alimentation glucides lipides protides Vitamines, minéraux et eau Glucides Élément de base : glucose Glycogène

Plus en détail

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié le 26 / 10/ 2007 Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge Développement des fonctions digestives Besoins du

Plus en détail

Foire aux questions. www.nutreine.fr

Foire aux questions. www.nutreine.fr Foire aux questions PHILOBIO est un programme de complémentation alimentaire biologique à base de farine de lin, de sarrasin et de fenouil, de fibres solubles d agave et de polyphénols de raisin et de

Plus en détail

La fertilité et l alimentation. Dans quelle mesure l alimenta/on peut elle apporter des solu/ons

La fertilité et l alimentation. Dans quelle mesure l alimenta/on peut elle apporter des solu/ons La fertilité et l alimentation Dans quelle mesure l alimenta/on peut elle apporter des solu/ons Un régime alimentaire adapté pour diminuer les risques d'infertilité et augmenter ses chances de tomber enceinte

Plus en détail

stress, fatigue? magnésium : Bien Dans son corps, Bien Dans sa tête!

stress, fatigue? magnésium : Bien Dans son corps, Bien Dans sa tête! stress, fatigue? magnésium : Bien Dans son corps, Bien Dans sa tête! le magnésium : qu est-ce que c est? Le magnésium, de symbole chimique Mg, fait partie des éléments minéraux indispensables au bon fonctionnement

Plus en détail

Les vitamines. Définition. Classification et fonction

Les vitamines. Définition. Classification et fonction Les vitamines Définition Les vitamines sont des nutriments organiques essentiels qui, contrairement à d autres nutriments (glucides, lipides, protéines), n apportent ni énergie ni éléments de croissance.

Plus en détail

Cas de Monsieur E. : diabète de type 2

Cas de Monsieur E. : diabète de type 2 Cas de Monsieur E. : diabète de type 2 J ai choisi le cas de Monsieur E. car la diététique a un rôle essentiel dans l amélioration du diabète de type 2 en équilibrant l alimentation et en luttant contre

Plus en détail

Le diabète et l insuffisance rénale. Totalement dévouée aux soins du rein.

Le diabète et l insuffisance rénale. Totalement dévouée aux soins du rein. Le diabète et l insuffisance rénale Totalement dévouée aux soins du rein. L A F O N D A T I O N C A N A D I E N N E D U R E I N 1 Le diabète et l insuffisance rénale Qu est-ce que le diabète? Le diabète

Plus en détail

UE NUTRITION. L2 Maïeutique. Ce sujet comporte 5 pages (page de garde comprise) et 15 QCM :

UE NUTRITION. L2 Maïeutique. Ce sujet comporte 5 pages (page de garde comprise) et 15 QCM : UE NUTRITION L2 Maïeutique Session Janvier 2014 - Durée de l épreuve : 30 minutes Ce sujet comporte 5 pages (page de garde comprise) et 15 QCM : Pensez à vous identifier (numéro de table, numéro étudiant,

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 64 HERBANEWS SOMMAIRE Les lipides Définition, rôles et particularités des lipides Quels sont les aliments sources de lipides? Les recommandations du PNNS

Plus en détail

Hygiène alimentaire des adolescents L'adolescence est souvent une période difficile tant pour les parents que pour les ados.

Hygiène alimentaire des adolescents L'adolescence est souvent une période difficile tant pour les parents que pour les ados. Hygiène alimentaire des adolescents L'adolescence est souvent une période difficile tant pour les parents que pour les ados. Les limites d'âge sont variables, car on observe, surtout chez les filles, des

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 49 SOMMAIRE Les seniors Les chiffres clés Les habitudes alimentaires des seniors Les recommandations Les alternatives Herbalife Les compléments alimentaires

Plus en détail

Item 110 : Besoins nutritionnels

Item 110 : Besoins nutritionnels Item 110 : Besoins nutritionnels Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUE :...2 I Définition...3 II Apports nutritionnels conseillés

Plus en détail

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Les mythes alimentaires Le pain fait engraisser. Le lait est bon seulement pour les enfants. Le jeûne permet de purifier l organisme. Toutes ces affirmations,

Plus en détail

Chapitre 3 : l approvisionnement en glucose

Chapitre 3 : l approvisionnement en glucose Chapitre 3 : l approvisionnement en glucose Le glucose qui se trouve dans le sang, utilisé pour le fonctionnement des organes, provient des aliments mangés. Quel est le trajet des aliments dans notre corps?

Plus en détail

L ALIMENTATION. Le corps au travail

L ALIMENTATION. Le corps au travail L ALIMENTATION Sommaire 1. Apprendrs à connaitre ton corps 2. Equilibre ton alimentation pour répondre aux besoins de ton organisme 3. Joue la variété, jongle avec tous les aliments Apprends à connaitre

Plus en détail

Le petit-déjeuner. Base de l équilibre alimentaire

Le petit-déjeuner. Base de l équilibre alimentaire Le petit-déjeuner Base de l équilibre alimentaire Quelques faits 7 visites sur 10 à un médecin sont directement ou indirectement lié à la nutrition Ces 20 dernières années ont témoigné une croissance rapide

Plus en détail

ALIMENTS FONCTIONNELS, COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES, CONTRÔLES DE QUALITÉ ET RÉGLEMENTATION ALIMENTAIRE PLAN. compléments alimentaires

ALIMENTS FONCTIONNELS, COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES, CONTRÔLES DE QUALITÉ ET RÉGLEMENTATION ALIMENTAIRE PLAN. compléments alimentaires ALIMENTS FONCTIONNELS, COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES, CONTRÔLES DE QUALITÉ ET RÉGLEMENTATION ALIMENTAIRE Pr. Annelise LOBSTEIN, Pharmacognosie UMR-CNRS 7200 - Partie 1 - PLAN 1. Définitions législation 2. Le

Plus en détail

4 Leçon L insuline www.isygroup.com Dr. Roberto Va, CRU Consulting AG, 2009

4 Leçon L insuline www.isygroup.com Dr. Roberto Va, CRU Consulting AG, 2009 L insuline Leçon 4 www.isygroup.com Dr. Roberto Va, CRU Consulting AG, 2009 L insuline Introduction L insuline est une substance fabriquée dans le pancréas et déversée dans le sang. C est une hormone et

Plus en détail

Voici les 4 groupes d'aliments. Écris le nom de 3 aliments principalement fournis par chacun d'eux.

Voici les 4 groupes d'aliments. Écris le nom de 3 aliments principalement fournis par chacun d'eux. Voici les 4 groupes d'aliments. Écris le nom de 3 aliments principalement fournis par chacun d'eux. (Tiré de: C'est la vie) Quand on veut se renseigner sur l'alimentation, on rencontre souvent les mots

Plus en détail