INITIATION A L ERGONOMIE. PROMOTION EAS février 2016

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INITIATION A L ERGONOMIE. PROMOTION EAS 2016 2017 29 février 2016"

Transcription

1 INITIATION A L ERGONOMIE INITIATION AUX TECHNIQUES DE PREVENTION DES LOMBALGIES MANUTENTION DES MALADES ET DES HANDICAPES PROMOTION EAS février

2 A APPORTS THEORIQUES I - Les objectifs II - Les définitions de l ergonomie III - Champs d action impactés IV - Evolution de la place de l individu dans la société de travail V - L activité de l Homme au travail VI - Lien avec la formation manutention 2

3 A APPORTS THEORIQUES I Objectifs poursuivis - Faire évoluer l idée générale et promouvoir la démarche ergonomique - Situer le concept en partageant des retours d expérience - Vous aider à poser un autre regard sur votre activité professionnelle et sur celle des autres - Susciter l intérêt de futurs professionnels 3

4 II Définitions de l Ergonomie L Ergonomie du Grec : ergon (travail) et nomos (loi) désigne selon la Société d Ergonomie de Langue Française : «l étude scientifique de la relation entre l homme et ses moyens, méthodes et milieux de travail. Son objectif est d élaborer, avec le concours des diverses disciplines scientifiques qui la composent, un corps de connaissances qui, dans une perspective d application, doit aboutir à une meilleure adaptation à l homme des moyens technologiques de production et des milieux de travail et de vie L ergonomie doit permettre une meilleure compréhension du travail de l homme afin de «concevoir des situations dont l opérateur ait la maîtrise : pour son équilibre physique, mental et psychique, et pour une meilleure fiabilité du système» SELF 1988 «Par sa problématique, son étique, sa démarche, sa méthodologie et ses méthodes, les objectifs de l ergonomie visent à : - donner un autre regard sur le travail - améliorer les conditions de travail et de vie (risques professionnels, santé, mieux être) - contribuer aux évolutions des situations de travail en intervenant sur les composantes de l activité de travail (moyens de travail, organisations, aides techniques, formations ) - coopérer à la conception des situations de travail - accompagner les transformations et évolutions E. Richard

5 II Définitions de l Ergonomie CEE du 12/06/1989 transcrite en droit français par la loi du 31/12/1991 reconnaît le statut de l ergonome publié au code du travail à l article L et la définit comme devant «adapter le travail à l homme, en particulier dans la conception des postes de travail, dans le choix des équipements et dans la conception des procédures et des méthodes de travail» L activité de travail est «l élément central organisateur des composants de la situation de travail. Elle est une réponse aux contraintes déterminées extérieurement au salarié» F. Guérin, A. Laville, J. Duraffourg, A. Kerguelen, Comprendre le travail pour le transformer, la pratique de l Ergonomie 1991 «Le point de vue de l activité se situe à l articulation des enjeux humains et des enjeux économiques il concourt activement au processus de modernisation de l entreprise». M. Noulin Ergonomie 1992 «L espace de travail ne peut être réduit au poste et à ses conditions matérielles; A travers lui, s incarnent le travail lui-même, son histoire, son organisation temporelle, individuelle et collective» M. Noulin Ergonomie 1992 Associer ergonomie de l activité de travail et écologie humaine, Kazamian 2007 : «l organisation du travail ne peut être dictée que par l opérateur lui-même car il est le seul à connaître et ressentir les informations proprioceptives dégagées par le vécu opératoire 5

6 III Champs d action impactés L analyse de la charge de travail physique : les postures, les amplitudes articulaires, la fréquence des tâches la sécurité Les ambiances physiques : acoustique, éclairage, pollution, thermique Les aspects organisationnels, dimensions mentales, psychiques et sociales La conduite de projets : conception, correction, prescription, suivi des réalisations, mise en route et suivi 6

7 III Champs d action impactés - Champ pluridisciplinaire 7

8 IV - Evolution de la place de l Homme dans l organisation du travail du taylorisme à la gestion des RH - Années 30 : Taylor invente «the one best way» L homme est réduit à ce qu il produit - En // : Mayo et l Ecole des Relations Humaines avec l intégration du sentiment d appartenance, du besoin de respect nécessaires à l homme au travail Notion de compensation / Rôle de l encadrement - Années 60 : à partir de la théorie de Maslow, Herzberg centre sa théorie ce qui conditionne l investissement de l homme dans son travail responsabilité et initiative compétences Enrichissement des tâches 8

9 IV - Evolution de la place de l Homme dans l organisation du travail du taylorisme à la gestion des RH - Années 80 : loi de l offre et de la demande réactivité et flexibilité Capitalisation des savoirs, valoriser les motivations utiles GESTION DES CARRIERES/POLYVALENCE ENTRETIEN DES COMPETENCES ROLE DE L ENCADREMENT DEMARCHE QUALITE L HOMME EST PARTENAIRE DU PROCESS / VIGILANCE TRANSVERSALE 9

10 IV - Evolution de la place de l Homme dans l organisation du travail depuis ces 25 dernières années Rôle de l anticipation : «le vrai chef est celui qui indique l avenir qui donne du souffle. La principale responsabilité du dirigeant ne porte plus sur le présent mais sur les événements à venir» nous disent le sociologue Luc Boltanski et la chercheuse en gestion Eve Chiapello. Mobilité géographique Gommage du partage entre Vie Professionnelle et Vie Privée Exigences d adaptabilité, de flexibilité et capacités d intégration dans des organisations évolutives 10

11 V L activité de l Homme au travail TRAVAIL PRESCRIT - l établissement de soins et ses caractéristiques : son projet d établissement ses effectifs ses équipements sa situation géographique son état financier - l opérateur et ses caractéristiques personnelles - son expérience acquise et en devenir - son état instantané - ACTIVITÉ RÉELLE DE TRAVAIL EQUILIBRE BUDJETAIRE /NOMBRE D ACTES CERTIFICATION / QUALITÉ SANTÉ/ EQUILIBRE ACCIDENTOLOGIE 11

12 A APPORTS THEORIQUES VI Lien entre Ergonomie et formation manutention Sécurité du personnel Données épidémiologiques Aide à la prise en charge personnalisée Elaboration d un soin collaboratif / triangle opératif 12

13 Triangle opératif SECURITE PATIENT USAGER RESIDENT CONFORT QUALITE 13

14 B APPORTS PRATIQUES I Objectifs de la formation II Plan du cours en schémas III Programme des différentes techniques à maîtriser 14

15 B APPORTS PRATIQUES I Objectifs de la formation Répondre aux besoins de sécurisation des gestes tant pour les patients que pour les soignants Intégrer les techniques de manutention en tant que soins à part entière (montrer le travail) Développer la qualité des relations avec les patients et leurs proches Développer les collaborations inter professionnelles et inter personnelles au sein des équipes pendant les soins Prendre part au projet de soins, s inscrire qualitativement et quantitativement dans le dossier patient, assurer transmissions et suivi 15

16 B APPORTS PRATIQUES II Plan du cours en schémas 1. Rappels anatomiques : la colonne, le corps vertébral et le disque intervertébral 2. Rappels physiologiques (sources INRS) : le rôle du disque 3. Bio-mécanique du dos 4. Coût mécanique et risque lombalgique 5. Le programme 6. Le contexte de l apprentissage 16

17 1. LA COLONNE VERTEBRALE 17

18 1. LE DISQUE INTERVERTEBRAL 18

19 2. LE ROLE DU DISQUE 19

20 3. BIO MECANIQUE DU RACHIS 20

21 4. COUT MECANIQUE/RISQUE LOMBALGIQUE 21

22 4. COUT MECANIQUE/RISQUE LOMBALGIQUE 22

23 B APPORTS PRATIQUES II Plan du cours en schémas 5 Programme des différentes techniques : - change du drap de dessous et alèse (latéralisation et installations de confort) - Rehaussements couchés - Redressements et abaissements couchés + aides à la marche - Rehaussements, redressements et abaissements assis + enchaînements lit/fauteuil - Transferts verticaux et transports assis - Transferts horizontaux (brancard et lit douche) - Utilisation lève-malade et verticalisateur 23

24 B APPORTS PRATIQUES II Plan du cours en schémas 6 Le contexte de l apprentissage : - tenue de travail - vocabulaire et organisation respect des consignes - gestuelle de base 24

25 BIBLIOGRAPHIE Publications : - Cours D.E.S.S. «Ergonomie et Changements technologiques» D.F.S.E.A., E. RICHARD Maître de Conférence LYON 2 - Ergonomie, NOULIN. M, éditions Techniplus Pratiques de l ergonomie à l hôpital VILLATE.R, GADBOIS. C, BOURNE. J-P, VISIER. L InterEditions Vocabulaire de l ergonomie sous la direction de M. de Montmollin, Collectif d auteurs, OCTARES Editions L organisation du travail dans les services de soins TONNEAU. D, BONHOURE. S, GALLET. A-M, PEPIN. M Editions ANACT 1996 Actes du séminaire «Qualité de vie au travail et qualité des soins dans les établissements de santé» HAS : 21 octobre 2010, La Plaine Saint-Denis Les transformations du travail de 1980 à 2010 : Serge VOLKOFF Qualité de vie au travail et qualité du travail : Yves CLOT Mutations du travail : la situation des établissements de santé : P. Lombrail Etude «Importance de l organisation du travail comme soutien aux stratégies protectrices des AFS et des infirmières des services de soins et de maintien à domicile» : Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) Esther Cloutier, Hélène David, Élise Ledoux, Madeleine Bourdouxhe, Catherine Teiger, Isabelle Gagnon, François Ouellet Humanitude - Comprendre la vieillesse, prendre soin des hommes vieux Yves Gineste Jérôme Pellissier M-F. Jannot Ergonome 25

26 BIBLIOGRAPHIE Revues : - Bulletin de Liaison mensuel, Société d Ergonomie de Langue Française - Santé et Travail, publication de la Mutualité Française, MACIF, Matmut, Mutualité Française PREVOYANCE, Mutuelles de France - Performances, Société d édition Préventique - Travail et changement, ANACT - Bulletin de Liaison mensuel, Société d Ergonomie de Langue Française - Santé et Travail, publication de la Mutualité Française, MACIF, Matmut, Mutualité Française PREVOYANCE, Mutuelles de France - Performances, Société d édition Préventique - Travail et changement, ANACT 26

Programme de formation «Manutention des Personnes»

Programme de formation «Manutention des Personnes» Innovation - Prévention conseil - accompagnement - formation Programme de formation «Manutention des Personnes» Contact direct avec le formateur Martial DAVID, Formateur PRAP Habilité INRS Port. : 06.64.16.59.54

Plus en détail

1 16ème Université d Eté Sur le thème : «Mieux être au travail et performance de l entreprise» Tunis 20 & 21 Juin 2013

1 16ème Université d Eté Sur le thème : «Mieux être au travail et performance de l entreprise» Tunis 20 & 21 Juin 2013 1 16ème Université d Eté Sur le thème : «Mieux être au travail et performance de l entreprise» Tunis 20 & 21 Juin 2013 Synthèse : L Ergonomie, à la recherche du bien être au travail. Dr El Hadi Fasla.

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2015-2016 Alexandra CURT - Claire EMERIT - Estelle GARCIA Formatrices Sylvie CLARY - Directrice L équipe

Plus en détail

La démarche Prévention

La démarche Prévention des troubles musculosquelettiques ( TMS ) dans les établissements de santé et du médico-social Une démarche par étapes pour prévenir les TMS Une démarche par étapes pour prévenir les TMS Mobiliser, agir

Plus en détail

L ERGONOMIE:QUELQUES DEFINITIONS...

L ERGONOMIE:QUELQUES DEFINITIONS... L ERGONOMIE:QUELQUES DEFINITIONS... ETYMOLOGIE (du Grec): Ergon:Travail Nomos: Loi naturelle A. WISNER : L ergonomie est l ensemble des connaissances scientifiques relatives à l homme et nécessaires pour

Plus en détail

Pôle d expertise en ergonomie

Pôle d expertise en ergonomie Pôle d expertise en ergonomie L analyse ergonomique L ergonomie : une pratique de connaissance de l activité en situation réelle de travail L ergonomie (ou Human - Factors) est la discipline scientifique

Plus en détail

Programme de formation de «Manutention des Personnes»

Programme de formation de «Manutention des Personnes» Innovation - Prévention conseil - accompagnement - formation Programme de formation de «Manutention des Personnes» Les disponibilités sont consultables sur notre site internet : www.innoprev.com/calendrier.formations.htm

Plus en détail

Formations domaine de soins

Formations domaine de soins Formations domaine de soins 15 Pays UE Quelques chiffres 25 % des salariès se plaignent de maux de dos (Enquête Fondation européenne) 6 à 10 % des lombalgiques avec IT sup. à 6 mois 75 % du total des coûts

Plus en détail

Chapitre 2 : LA POLITIQUE D EMPLOI DES RH

Chapitre 2 : LA POLITIQUE D EMPLOI DES RH Chapitre 2 : LA POLITIQUE D EMPLOI DES RH 2 ÈME SECTION : LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES INTRODUCTION La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, c'est : la conception,

Plus en détail

BIENVENUE. Acteurs de changement

BIENVENUE. Acteurs de changement BIENVENUE Acteurs de changement Création de la Maison de l Emploi du Blaisois Labellisation du projet : 26 septembre 2006 Création de l association loi 1901: à l initiative de la Communauté d Agglomération

Plus en détail

La gestion des ressources humaines. Travail effectué par:

La gestion des ressources humaines. Travail effectué par: La gestion des ressources humaines Travail effectué par: plan Introduction 1-Définition 2- La distinction entre l administration des ressources humaines e t la gestion des ressources humaines 3- historique

Plus en détail

Prévenir les risques psychosociaux : une opportunité pour l entreprise et les salariés de valoriser le travail

Prévenir les risques psychosociaux : une opportunité pour l entreprise et les salariés de valoriser le travail Prévenir les risques psychosociaux : une opportunité pour l entreprise et les salariés de valoriser le travail FORUM Alsace Santé au Travail 67 20 octobre 2009 Philippe DOUILLET, Agence Nationale pour

Plus en détail

1285 lits d hospitalisation

1285 lits d hospitalisation Exemple de prévention des lombalgies des soignants dans un CHRU CHU BESANCON - 5147 salariés CHRU BESANCON - 5147 salariés Dr I CLEMENT Médecin du travail Chru Besançon 8 Journées de formation de la SOHF

Plus en détail

Le travail, entre prescription et réalisation

Le travail, entre prescription et réalisation Journées professionnelles de formation de l Association Nationale des Directeurs de Mission Locale «Direction des Missions Locales : Nouveaux enjeux, nouveaux métiers» 25 et 26 Juin 2015, Rennes Le travail,

Plus en détail

CINQUIÈME RENCONTRE SUR LA DIMENSION HUMAINE DE LA SÉCURITÉ MARITIME 28 octobre 2011 Salon Itech mer Lorient

CINQUIÈME RENCONTRE SUR LA DIMENSION HUMAINE DE LA SÉCURITÉ MARITIME 28 octobre 2011 Salon Itech mer Lorient CINQUIÈME RENCONTRE SUR LA DIMENSION HUMAINE DE LA SÉCURITÉ MARITIME 28 octobre 2011 Salon Itech mer Lorient QUELLES MESURES POUR LA PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ AU TRAVAIL? Cédrik RENAULT SOMMAIRE Rappel

Plus en détail

POUR RETROUVER DU SENS: BIEN ÊTRE ET QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL?

POUR RETROUVER DU SENS: BIEN ÊTRE ET QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL? POUR RETROUVER DU SENS: BIEN ÊTRE ET QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL 32 èmes Journées Nationales d Etude et de Perfectionnement de l UNAIBODE à LYON Maryse BOILON Mercredi 20 mai 2015 1 ère session : 14h - 15h30

Plus en détail

Fiche de Poste SITUATION : Catégorie statutaire : Titulaire du diplôme de Cadre de Santé

Fiche de Poste SITUATION : Catégorie statutaire : Titulaire du diplôme de Cadre de Santé Fiche de Poste INTITULE DU POSTE Cadre de santé en EHPAD - USLD SITUATION : Positionnement géographique : EHPAD /USLD - Pavillon Chamberland : 45 lits (15 lits d EHPAD et 30 lits USLD) - Pavillon Dornier

Plus en détail

LEGISLATION RÔLE DE L AIDE-SOIGNANT. Législation VAE AS PN

LEGISLATION RÔLE DE L AIDE-SOIGNANT. Législation VAE AS PN LEGISLATION RÔLE DE L AIDE-SOIGNANT NOTION D EQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE L équipe: ensemble de personnes travaillant en vue d un objectif commun, ici il s agit de la meilleure prise en charge possible du

Plus en détail

Édito. Catherine Bonte, Edouard Bouffioulx, Annick Boullar, Johan Corijn, Béatrice Gobbe et Vincent Ligot. Les Directions de la catégorie paramédicale

Édito. Catherine Bonte, Edouard Bouffioulx, Annick Boullar, Johan Corijn, Béatrice Gobbe et Vincent Ligot. Les Directions de la catégorie paramédicale Édito À vous, futurs étudiants de la catégorie paramédicale, Que vous rêviez de devenir ergothérapeute, infirmier(e), kinésithérapeute, sage-femme, technologue de laboratoire ou d imagerie médicale, vous

Plus en détail

Agir en prévention des. Troubles. MusculoSquelettiques

Agir en prévention des. Troubles. MusculoSquelettiques Agir en prévention des Troubles MusculoSquelettiques Sommaire Que sont les TMS? Quelles origines? Quelles sont les conséquences? Que peut-on faire? Que sont les TMS? Que sont les TMS? Les TMS recouvrent

Plus en détail

Table des matières. Table des encadrés. Remerciements. Introduction

Table des matières. Table des encadrés. Remerciements. Introduction Table des matières Table des encadrés Remerciements Introduction IX XIII XV Chapitre 1 Le phénomène organisationnel et l étude des organisations 1 1. Définitions et objectifs de la sociologie des organisations

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE FORMATEUR A LA MANUTENTION DES CHARGES INERTES

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE FORMATEUR A LA MANUTENTION DES CHARGES INERTES CYCLE FORMATEUR A LA MANUTENTION DES CHARGES INERTES «L art de la manutention, c est l art de l éviter.» (Professeur DEBRAS) 1 DESCRIPTIF ET NATURE DU POSTE: - Cette formation permettra d apporter des

Plus en détail

BORDEAUX Conseil 41 Rue Morton 33200 BORDEAUX E-mail : contact@bordeauxconseil.com

BORDEAUX Conseil 41 Rue Morton 33200 BORDEAUX E-mail : contact@bordeauxconseil.com La communication interne de l entreprise Sommaire 1/ Introduction Sources 2/ L impératif de cohérence 3/ Les circuits de communication interne 4/ Les objectifs de la communication interne 5/ Les processus

Plus en détail

Validation Acquis Expérience

Validation Acquis Expérience FORMATION CONTINUE Théodore MONOD CPSA COMBOURG CENTRE DE PROMOTION SOCIALE AGRICOLE Validation Acquis Expérience La validation des acquis de l expérience, c'est: 1- La possibilité pour une personne d

Plus en détail

ASPECTS DE LA QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL DANS LE SECTEUR MÉDICO-SOCIAL. Etats généraux de la Bientraitance Besançon 15 novembre 2012 Madeleine MAS

ASPECTS DE LA QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL DANS LE SECTEUR MÉDICO-SOCIAL. Etats généraux de la Bientraitance Besançon 15 novembre 2012 Madeleine MAS ASPECTS DE LA QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL DANS LE SECTEUR MÉDICO-SOCIAL Etats généraux de la Bientraitance Besançon 15 novembre 2012 Madeleine MAS Les risques psychosociaux Les principales causes de mal-être

Plus en détail

HISTOIRE D OS. Introduction. Introduction. LE DOS est la 1ère cause d invalidité chez les moins de 45 ans

HISTOIRE D OS. Introduction. Introduction. LE DOS est la 1ère cause d invalidité chez les moins de 45 ans HISTOIRE D OS Introduction Introduction LE DOS est la 1ère cause d invalidité chez les moins de 45 ans Le mal de dos représente 13% des accidents du travail chaque année 50% des enfants ont mal au dos

Plus en détail

parce que agir en amont est toujours plus efficace et plus économique, parce que

parce que agir en amont est toujours plus efficace et plus économique, parce que parce que agir en amont est toujours plus efficace et plus économique, parce que concevoir une situation de travail, c est adapter au mieux le projet à l usage futur qui en sera fait Méthodes et outils

Plus en détail

GRILLE D EVALUATION - MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE EIDE 2A

GRILLE D EVALUATION - MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE EIDE 2A Nom, prénom de l étudiant GRILLE D EVALUATION - MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE EIDE 2A Année de formation et promotion Date MSP 1 2 Rattrapage Lieu - Unité- Discipline Nom du Cadre Pédagogique Nom du

Plus en détail

A. Définition de l ergonomie. I. Quelques notions d ergonomie. Le secteur de la santé Secteur à risques

A. Définition de l ergonomie. I. Quelques notions d ergonomie. Le secteur de la santé Secteur à risques Prévention des maux de dos et des Troubles Musculo-Squelettiques (T.M.S) Mal du siècle, 80 % de nos concitoyens en souffrent, 5% des accidents du travail, 20 % des arrêts de travail Le secteur de la santé

Plus en détail

FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS 2015-2016 INTER / INTRA ENTREPRISES

FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS 2015-2016 INTER / INTRA ENTREPRISES FORMATIONS 2015-2016 CATALOGUE DE FORMATIONS INTER / INTRA ENTREPRISES HANDICAP & DIVERSITÉ I ERGONOMIE I PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS I PILOTAGE RH SOMMAIRE 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 16.

Plus en détail

La Qualité de Vie au Travail Un autre regard sur le travail, une autre approche de la prévention

La Qualité de Vie au Travail Un autre regard sur le travail, une autre approche de la prévention La Qualité de Vie au Travail Un autre regard sur le travail, une autre approche de la prévention Préventica Lyon, le 24 septembre 2013 Intervenant : Didier BISSON www.aravis.aract.fr N 1 Aravis appartient

Plus en détail

L intégration de la psychiatrie à un hôpital de spécialités médico-chirurgicales L exemple des hôpitaux universitaires de Paris (AP-HP)

L intégration de la psychiatrie à un hôpital de spécialités médico-chirurgicales L exemple des hôpitaux universitaires de Paris (AP-HP) L intégration de la psychiatrie à un hôpital de spécialités médico-chirurgicales L exemple des hôpitaux universitaires de Paris (AP-HP) Emmanuel GODDAT directeur d hôpital, directeur adjoint aux relations

Plus en détail

AGIR SUR LE RISQUE PSYCHOSOCIAL

AGIR SUR LE RISQUE PSYCHOSOCIAL Bordeaux Lille Lyon Marseille Metz Nantes Paris Toulouse SECAFI Changement.Travail.Santé 55, boulevard de l Embouchure BP 72081 31019 Toulouse Cedex 2 Tel : 05 62 72 36 00 POURQUOI UNE APPROCHE SYSTEMIQUE?

Plus en détail

Pour une optimisation de la posture par un appui plantaire intégral et stabilisé

Pour une optimisation de la posture par un appui plantaire intégral et stabilisé L ÉTRIER Pour une optimisation de la posture par un appui plantaire intégral et stabilisé Texte publié à l occasion du colloque de l ENE : Posture du cavalier et posture du cheval 14 juin 2008 Laurent

Plus en détail

BIENVENUE Travail, postures et troubles associés Quelles mesures de prévention? Vendredi 24 avril 2015 Clinique romande de réadaptation Sion

BIENVENUE Travail, postures et troubles associés Quelles mesures de prévention? Vendredi 24 avril 2015 Clinique romande de réadaptation Sion BIENVENUE Travail, postures et troubles associés Quelles mesures de prévention? Vendredi 24 avril 2015 Clinique romande de réadaptation Sion INTERVENANT : JACQUES TROILLET : PHYSIOTHÉRAPEUTE DU SPORT FORMATEUR

Plus en détail

Gabriel ANDRE gabriel.andre@administrateur-inet.org. Adrien CADIER adrien.cadier@administrateur-inet.org

Gabriel ANDRE gabriel.andre@administrateur-inet.org. Adrien CADIER adrien.cadier@administrateur-inet.org Gabriel ANDRE gabriel.andre@administrateur-inet.org Adrien CADIER adrien.cadier@administrateur-inet.org Gaëlle GALAND gaelle.galand@administrateur-inet.org Alice KAMENKA alice.kamenka@administrateur-inet.org

Plus en détail

La pénibilité : un objet social mobilisateur pour la prévention dans les collectivités?

La pénibilité : un objet social mobilisateur pour la prévention dans les collectivités? La pénibilité : un objet social mobilisateur pour la prévention dans les collectivités? 9 ème journée santé et sécurité au travail CIG petite couronne Le 9 octobre 2012 Ludovic BUGAND (l.bugand@anact.fr)

Plus en détail

Equipe Ergonomie. Diplôme Universitaire d Ergonomie de Bordeaux-INP

Equipe Ergonomie. Diplôme Universitaire d Ergonomie de Bordeaux-INP Equipe Ergonomie Diplôme Universitaire d Ergonomie de Bordeaux-INP Approche ergonomique des situations de travail RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE Bernard DUGUÉ RENSEIGNEMENTS Secrétariat de l Equipe Ergonomie

Plus en détail

utilisation des principes outils pédagogiques : être acteur en ergonomie VM ED 1554 analyse du poste de travail & démarche ergonomique ED 1503

utilisation des principes outils pédagogiques : être acteur en ergonomie VM ED 1554 analyse du poste de travail & démarche ergonomique ED 1503 l'approche par le travail objectifs de l'approche par le travail prévenir des atteintes à la santé sur le long terme rechercher et prévenir les risques cachés l'approche par le travail vient renforcer

Plus en détail

Carsat Centre Ouest ASSURANCE RISQUES PROFESSIONNELS 37, avenue du Président René Coty Limoges Cedex

Carsat Centre Ouest ASSURANCE RISQUES PROFESSIONNELS 37, avenue du Président René Coty Limoges Cedex Carsat Centre Ouest ASSURANCE RISQUES PROFESSIONNELS 37, avenue du Président René Coty 87048 Limoges Cedex Sommaire Prévention des risques du secteur médico-social AIDE ET SOIN À LA PERSONNE À DOMICILE

Plus en détail

«Santé au travail et approche psychodynamique : présentation du projet plateforme RPS CHT 44»

«Santé au travail et approche psychodynamique : présentation du projet plateforme RPS CHT 44» CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1 «Santé au travail approche psychodynamique : présentation du proj plateforme CHT 44» PF, un proj longue date Proj né la rencontre professionnels terrain

Plus en détail

«d Intervenant en Organisations Accompagnateur du Changement»

«d Intervenant en Organisations Accompagnateur du Changement» DOSSIER DE PRESENTATION DU METIER «d Intervenant en Organisations Accompagnateur du Changement» Cursus de professionnalisation validé par 2 Certifications : - Coach Professionnel certifié : «ATCoaching»

Plus en détail

Version du 16 juillet 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU GESTIONNAIRE DE CONCOURS ET EXAMENS PROFESSIONNELS (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME, 2006)

Version du 16 juillet 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU GESTIONNAIRE DE CONCOURS ET EXAMENS PROFESSIONNELS (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME, 2006) Version du 16 juillet 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU GESTIONNAIRE DE CONCOURS ET EXAMENS PROFESSIONNELS (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME, 2006) CODE DE L EMPLOI-REFERENCE : ER21-04 GESTIONNAIRE DES

Plus en détail

Quand le métier d infirmière se professionnalise, une place à part entière dans un grand groupe industriel. Communication GIT - Mars 2014

Quand le métier d infirmière se professionnalise, une place à part entière dans un grand groupe industriel. Communication GIT - Mars 2014 Quand le métier d infirmière se professionnalise, une place à part entière dans un grand groupe industriel Communication GIT - Mars 2014 Présentation des services Santé au travail chez Schneider Electric

Plus en détail

Association.M.S.P de Casteljaloux Communauté de Communes des Coteaux et Landes de Gascogne Commune de Casteljaloux Hôpital de Casteljaloux

Association.M.S.P de Casteljaloux Communauté de Communes des Coteaux et Landes de Gascogne Commune de Casteljaloux Hôpital de Casteljaloux Association.M.S.P de Casteljaloux Communauté de Communes des Coteaux et Landes de Gascogne Commune de Casteljaloux Hôpital de Casteljaloux Mission d accompagnement à l élaboration d un Projet de Santé

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT D ETABLISSEMENT 2014-2018 Ce projet a pour vocation de définir les objectifs de l établissement dans le respect des orientations du Schéma Régional d Organisation Sanitaire, du Programme Régional de Santé

Plus en détail

REQUAMIP Toulouse Développement durable et certification HAS des établissements de santé

REQUAMIP Toulouse Développement durable et certification HAS des établissements de santé REQUAMIP Toulouse Développement durable et certification HAS des établissements de santé Yasmine Sami, chef de projet Direction de l Amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins Haute Autorité

Plus en détail

Comment les déterminants peuvent devenir aggravants pour la survenance des TMS : Les bonnes pratiques pour chacun d eux

Comment les déterminants peuvent devenir aggravants pour la survenance des TMS : Les bonnes pratiques pour chacun d eux CLUB TMS CARSAT - LR Montpellier le, 29 Septembre 2016 Comment les déterminants peuvent devenir aggravants pour la survenance des TMS : Les bonnes pratiques pour chacun d eux Jean-Pierre ZANA INRS Ergonome,

Plus en détail

Une histoire ancienne Prévention des lombalgies en France : état des lieux

Une histoire ancienne Prévention des lombalgies en France : état des lieux Une histoire ancienne Prévention des lombalgies en France : état des lieux Prévention des lombalgies chez les soignants : du constat à l action! Journées de formation SOHF-ANMTEPH HUG-Genève 15 et 16 septembre

Plus en détail

Devenir une vraie entreprise apprenante

Devenir une vraie entreprise apprenante Daniel BELET Devenir une vraie entreprise apprenante LES MEILLEURES PRATIQUES, 2003 ISBN : 2-7081-2836-1 Table des matières Introduction... 1 Chapitre 1. Reconnaître l enjeu stratégique du management des

Plus en détail

C h a r t e E t h i q u e

C h a r t e E t h i q u e Charte Ethique 2 1. Principes généraux Notre charte constitue la fondation des rapports de confiance entre les différents membres partenaires du groupe : les résidents ou les clients, leurs familles, les

Plus en détail

La prévention dans les

La prévention dans les La prévention dans les établissements médico-sociaux La prévention dans les établissements médico-sociaux Pourquoi prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles? Comment prévoir et

Plus en détail

Séances d information 2015

Séances d information 2015 Séances d information 2015 Marie De Bont Conseillère en prévention ergonome 0474/82.53.27 - marie.debont@provikmo.be Francis Cornillie Ergothérapeute - Ergonome Européen Hygiéniste industriel 0479/97.99.91

Plus en détail

profession d ergonomed

profession d ergonomed Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.fr DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL o p t i o n 4 Ergonomie

Plus en détail

Les Institutions de la Coiffure présentent le label Développement durable, mon coiffeur s engage

Les Institutions de la Coiffure présentent le label Développement durable, mon coiffeur s engage Une initiative des professionnels de la coiffure Les Institutions de la Coiffure présentent le label Développement durable, mon coiffeur s engage CONTACT PRESSE Marie-Claude GESLIN Tél. : 01 76 60 95 07

Plus en détail

Enjeux de la Logistique régionale

Enjeux de la Logistique régionale C l u s t e r P a c a L o g i s t i q u e Enjeux de la Logistique régionale CETE 24 septembre 2008 PRIDES Cluster Paca Logistique Eric KORCHIA eric.korchia@ccimp.com 04 88 10 44 34 / 06 25 48 29 58 1 Une

Plus en détail

Formation linguistique des migrants

Formation linguistique des migrants Centre de Ressources POLITIQUE DE LA VILLE 2014 Formation linguistique des migrants Coordinateurs et formateurs : cinq stages pour acquérir des méthodes et améliorer sa pratique www.crpve91.fr 1 Sommaire

Plus en détail

Ressources humaines DEUXIÈME ÉDITION

Ressources humaines DEUXIÈME ÉDITION Sous la direction de Dimitri WEISS Ressources humaines DEUXIÈME ÉDITION Éditions d Organisation, 1999, 2003 ISBN : 2-7081-2844-2 sommaire SOMMAIRE Avant-propos...1 PREMIÈRE PARTIE ASSISES ET SYNTHÈSES...3

Plus en détail

L ergonomie en restauration collective - un outil de prévention des risques

L ergonomie en restauration collective - un outil de prévention des risques UFR DE LANGUES, LITTÉRATURES ET CIVILISATIONS ÉTRANGÈRES CENTRE D ÉTUDES DU TOURISME ET DES INDUSTRIES DE L ACCUEIL Master 1 management et ingénierie de la restauration collective L ergonomie en restauration

Plus en détail

Formation ergonomie au travail pour non-ergonome

Formation ergonomie au travail pour non-ergonome Formation ergonomie au travail pour non-ergonome Méthodes pour diagnostiquer et améliorer les conditions de santé sécurité au travail Formation présentielle Formation Cette formation est disponible en

Plus en détail

Prévention des risques liés à l'activité physique - Secteur sanitaire et social - Formation initiale

Prévention des risques liés à l'activité physique - Secteur sanitaire et social - Formation initiale INTERBRANCHE 3 J. Prévention des risques liés à l'activité physique - Secteur sanitaire et social - Formation initiale Objectifs Caractériser l'activité physique dans sa situation de travail Situer l'importance

Plus en détail

Profil des compétences de base des kinésiologues

Profil des compétences de base des kinésiologues Profil des compétences de base des kinésiologues Introduction Le profil des compétences de base des kinésiologues est un ensemble d énoncés ou de «compétences» validées qui décrivent le rendement attendu

Plus en détail

Méthode d analyse de la charge physique de travail - Secteur sanitaire et social. Club TMS, Montpellier, le jeudi 29 septembre 2016

Méthode d analyse de la charge physique de travail - Secteur sanitaire et social. Club TMS, Montpellier, le jeudi 29 septembre 2016 Méthode d analyse de la charge physique de travail - Secteur sanitaire et social Club TMS, Montpellier, le jeudi 29 septembre 2016 Constats TMS = 1 ère cause de MP pour les structures du secteur sanitaire

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INTERGENERATIONNEL

CAHIER DES CHARGES INTERGENERATIONNEL CAHIER DES CHARGES INTERGENERATIONNEL OBJECTIFS GENERAUX : Aménagement du temps de travail des séniors Accès à la professionnalisation et la qualification des jeunes actifs Transfert de compétences AXE1

Plus en détail

Diplôme d Etat JEPS Perfectionnement Sportif Mention Handball

Diplôme d Etat JEPS Perfectionnement Sportif Mention Handball DP-01/2014 Diplôme d Etat JEPS Perfectionnement Sportif Mention Handball LA FORMATION ET L ALTERNANCE Le Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport est un diplôme d Etat de niveau

Plus en détail

Séminaire National sur le Thème : «Développement des Compétences : un défi pour l entreprise algérienne à l heure de la globalisation des échanges»

Séminaire National sur le Thème : «Développement des Compétences : un défi pour l entreprise algérienne à l heure de la globalisation des échanges» Séminaire National sur le Thème : «Développement des Compétences : un défi pour l entreprise algérienne à l heure de la globalisation des échanges» Gestion des compétences La démarche de Sonelgaz MOHAND

Plus en détail

Présentation du management classique (Taylor, Fayol, Mayo) Lectures : Aktouf, O. Taylor p , Fayol 42-56, Mayo p

Présentation du management classique (Taylor, Fayol, Mayo) Lectures : Aktouf, O. Taylor p , Fayol 42-56, Mayo p Management Milieux et pratiques 4-435-94 Automne 2012 Séance 2 Renée Bédard 1 SÉANCE 2 : le management classique Présentation du management classique (Taylor, Fayol, Mayo) Lectures : Aktouf, O. Taylor

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE Passage Geffroy Didelot PARIS

RAPPORT D ACTIVITE Passage Geffroy Didelot PARIS RAPPORT D ACTIVITE 2016 4-6 Passage Geffroy Didelot 75017 PARIS 1 Sommaire Présentation du Service... 3 Le Contexte de l année 2016... 4 L activité en 2016 du groupement ACE... 4 Répartition des heures

Plus en détail

Programme de formation au titre professionnel Enseignant de la sécurité et de la conduite routière

Programme de formation au titre professionnel Enseignant de la sécurité et de la conduite routière Programme de formation au titre professionnel Enseignant de la sécurité et de la routière Les modules communs Activité 1 Activité 2 ; CCP1 CCP2 Nom du module Items du module Profils des Module Pédagogique

Plus en détail

Les conseils de prévention de votre service de Santé au Travail TRAVAIL SUR ECRAN. Comment bien s installer?

Les conseils de prévention de votre service de Santé au Travail TRAVAIL SUR ECRAN. Comment bien s installer? Les conseils de prévention de votre service de Santé au Travail TRAVAIL SUR ECRAN Comment bien s installer? Guide d information destiné aux salariés et employeurs Le travail sur écran est un environnement

Plus en détail

ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION

ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION ANNEXE REFERENTIEL DE FORMATION DGSCGC DSP BFTE Section formation 06/2/203 Finalités de la formation Le référentiel de formation a pour objet de professionnaliser le parcours du sapeur-pompier, lequel

Plus en détail

Projet COMMET Projet n : DE/07/LLP-LdV/TOI/147036

Projet COMMET Projet n : DE/07/LLP-LdV/TOI/147036 Projet COMMET Projet n : DE/07/LLP-LdV/TOI/147036 Le technicien électromécanicien et le technicien d usinage : propositions pour la construction d une grille de compétences Ce projet a été financé avec

Plus en détail

FORMATION-ACTION. Modalités 24/08/2012. Pour en savoir plus? Contactez-nous au

FORMATION-ACTION. Modalités 24/08/2012. Pour en savoir plus? Contactez-nous au FORMATION-ACTION MISE EN PERSPECTIVE DE L ACCOMPAGNEMENT SOCIAL ET DES DISPOSITIFS POUR LES PERSONNES SANS «CHEZ SOI» DANS LE CADRE DU LOGEMENT D ABORD Modalités Une formation action composée d un séminaire

Plus en détail

Les lombalgies. les comprendre, les prévenir

Les lombalgies. les comprendre, les prévenir pour employeurs les Les lombalgies les comprendre, les prévenir Accidents, maladies professionnelles, absentéisme, chaque entreprise redoute ces maux associés aux lombalgies et leurs corollaires : coût

Plus en détail

Evaluation de la démarche de prévention des TMS

Evaluation de la démarche de prévention des TMS Cet outil d évaluation a pour objectif d aider l entreprise à apprécier la progression de sa démarche TMS et à identifier des pistes d amélioration. L évaluation du processus est réalisée grâce à l étude

Plus en détail

L intégration des services Un système d acteurs et d actions. Quels enjeux pour les SESSAD?

L intégration des services Un système d acteurs et d actions. Quels enjeux pour les SESSAD? L intégration des services Un système d acteurs et d actions Quels enjeux pour les SESSAD? 1 Aujourd hui : constat de la fragmentation des pratiques De nombreuses ressources disponibles mais : Des dispositifs

Plus en détail

La négociation collective : convention collective accord d entreprise

La négociation collective : convention collective accord d entreprise Département Gestion Administrative et COmmerciale GACO PROGRAMMES DES MODULES M 1 SEMINAIRES D INTEGRATION, PROFESSIONNELS ET DE CLOTURE DES ACTIVITES - Présentation du programme pédagogique - Présentation

Plus en détail

LES ACCIDENTS DORSO - LOMBAIRES

LES ACCIDENTS DORSO - LOMBAIRES LES ACCIDENTS DORSO - LOMBAIRES 1 INTRODUCTION 2 Le Squelette Charpente du corps ~ 2 0 0 os Les os s assemblent par des articulations 3 Le Squelette La surcharge d activité articulaire peut favoriser la

Plus en détail

Dossier enseignement : un outil de valorisation pédagogique

Dossier enseignement : un outil de valorisation pédagogique La promotion des enseignants universitaires est- elle fiable et crédible? Dossier enseignement : un outil de valorisation pédagogique Lardjane Dahmane info@lardjane.net Conseiller et concepteur en pédagogie

Plus en détail

CADRE DE SANTÉ. Le concours d entrée. Sylvie Pierre Formatrice IFCS

CADRE DE SANTÉ. Le concours d entrée. Sylvie Pierre Formatrice IFCS CADRE DE SANTÉ Le concours d entrée Sylvie Pierre Formatrice IFCS «Le photocopillage, c est l usage abusif et collectif de la photocopie sans autorisation des auteurs et des éditeurs. Largement répandu

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC RH ET L ACCOMPAGNEMENT DE L ENTREPRISE DE BTP

LE DIAGNOSTIC RH ET L ACCOMPAGNEMENT DE L ENTREPRISE DE BTP ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES DU BTP DE LA REGION BRETAGNE A LA MISE EN PLACE DE DEMARCHES COMPETENCES CAHIER DES CHARGES POUR LE REFERENCEMENT DE CABINETS CONSEIL Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir

Plus en détail

Question de gestion 12 : Travailler ensemble suffit-il à coopérer? (Chapitre 16)

Question de gestion 12 : Travailler ensemble suffit-il à coopérer? (Chapitre 16) Notions : Les modes d action coopératifs : - Groupes de projet - Réunions - Techniques de créativité - Technologies coopératives Question de gestion 12 : Travailler ensemble suffit-il à coopérer? (Chapitre

Plus en détail

Alexandra Curt. Une situation de formation dans une situation de travail

Alexandra Curt. Une situation de formation dans une situation de travail Alexandra Curt Une situation de formation dans une situation de travail Une plus-value pour la construction des compétences professionnelles des élèves aides-soignants 2 2 Christian, Margaux, Alexandre

Plus en détail

ARIQ. Attraction, Rétention, Implication des Infirmières et Qualité des Soins. Sabine Stordeur William D hoore

ARIQ. Attraction, Rétention, Implication des Infirmières et Qualité des Soins. Sabine Stordeur William D hoore ARIQ Attraction, Rétention, Implication des Infirmières et Qualité des Soins Sabine Stordeur William D hoore Position du problème Sur le plan international : pénurie infirmière Sur le plan national : difficultés

Plus en détail

Le vieillissement au travail, une question de société

Le vieillissement au travail, une question de société Le vieillissement au travail, une question de société Exposé aux aux Journées d Etude et de Formation du GIT, Issy-les-Moulineaux, 13 octobre 2011 S.Volkoff, Créapt, CEE GIT, octobre 2011 1 «la réforme

Plus en détail

De la prévention du stress et du risque psychosocial......à la promotion du bien-être et de la qualité de vie au travail www.stimulus-conseil.com La prévention des risques psychosociaux doit relever d

Plus en détail

2013/2017 EPSM DES FLANDRES

2013/2017 EPSM DES FLANDRES 2013/2017 EPSM DES FLANDRES L e projet d établissement est l acte politique majeur d un établissement de santé car il fixe ses axes de développement pour les 5 années à venir. Le nouveau projet d établissement

Plus en détail

Articuler Qualité de Soins et Qualité de Vie au Travail dans le secteur de la psychiatrie

Articuler Qualité de Soins et Qualité de Vie au Travail dans le secteur de la psychiatrie ANFH - 29 novembre 2016 Articuler Qualité de Soins et Qualité de Vie au Travail dans le secteur de la psychiatrie un cluster social en cours en Centre-Val de Loire Cyril LEFAUCHEUX - Chargé de mission

Plus en détail

Formation professionnelle de toucher massage sensible : Un art d apprendre à prendre soin de l autre

Formation professionnelle de toucher massage sensible : Un art d apprendre à prendre soin de l autre Formation professionnelle de toucher massage sensible : Un art d apprendre à prendre soin de l autre L art de toucher et de masser répond dans notre société à un besoin croissant de mieux être, de récupérer

Plus en détail

Compte rendu. Ouvrage recensé : par Maurice Lévesque

Compte rendu. Ouvrage recensé : par Maurice Lévesque Compte rendu Ouvrage recensé : Vincent LEMIEUX, À quoi servent les réseaux sociaux?, Sainte-Foy, Les Éditions de l IQRC, 2000, 109 p. (Diagnostic, 27.) par Maurice Lévesque Recherches sociographiques,

Plus en détail

Construire son raisonnement clinique: apprendre de ses 5 sens K. PRAT -N. JUNG

Construire son raisonnement clinique: apprendre de ses 5 sens K. PRAT -N. JUNG Construire son raisonnement clinique: apprendre de ses 5 sens K. PRAT -N. JUNG Les premières facultés qui se forment et se perfectionnent en nous sont les sens. Ce sont donc les premiers qu il faudrait

Plus en détail

Notre métier, rendre le vôtre plus sûr

Notre métier, rendre le vôtre plus sûr Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles Notre métier, rendre le vôtre plus sûr 1947 : création par les partenaires sociaux

Plus en détail

check listes ergonomiques

check listes ergonomiques Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.fr DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL option1 Ergonomie du travail

Plus en détail

Le projet de soins. UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion

Le projet de soins. UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion Le projet de soins UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion 2015-2018 Plan 1. Introduction 2. Définition du projet 3. Les projets en structure de soins 4. Le projet de soins individualisé : 4.1. L argumentation

Plus en détail

P arce que les professionnels sont fondés

P arce que les professionnels sont fondés un challenge ambitieux P arce que les professionnels sont fondés à appréhender le monde dans lequel ils exercent, avec cœur et lucidité, leurs différents métiers avec un même engagement, FO a choisi de

Plus en détail

Transformer votre vision stratégique en réalités opérationnelles. PREZ_Diavasis_Dirigeants_vnew_090507-Kf5-TMS.ppt

Transformer votre vision stratégique en réalités opérationnelles. PREZ_Diavasis_Dirigeants_vnew_090507-Kf5-TMS.ppt Transformer votre vision stratégique en réalités opérationnelles PREZ_Diavasis_Dirigeants_vnew_090507-Kf5-TMS.ppt Diavasis, du grec ancien, désigne «le passeur» celui qui ouvre un nouveau chemin et élargit

Plus en détail

AIDE à domicile. 16 juin Centre de Keraudren- BREST

AIDE à domicile. 16 juin Centre de Keraudren- BREST AIDE à domicile 16 juin 2016 Centre de Keraudren- BREST SOMMAIRE Projection d un extrait «D une maison à l autre» Echanges / Discussion Présentation «Les enjeux de la prévention» Débat / Questions Les

Plus en détail

C1.2 Communiquer avec l équipe, les autres professionnels, les services, les partenaires. C 2.1 Organiser le travail en équipe professionnelle

C1.2 Communiquer avec l équipe, les autres professionnels, les services, les partenaires. C 2.1 Organiser le travail en équipe professionnelle Acquis Non Acquis GRILLE CCF EPREUVE E31 : Soins d hygiène et de confort, de services à la personne en structure En PFMP BAC PRO ACCOMPAGNEMENT, SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE SESSION : 20.. Coefficient

Plus en détail

SSTI et abord de la question des RPS. Freins et Leviers

SSTI et abord de la question des RPS. Freins et Leviers SSTI et abord de la question des RPS Freins et Leviers Être médecin du travail et se confronter aux RPS (1) A priori, au départ on s y retrouve, Question de stress, de souffrance, de syndrome anxiodépressif,

Plus en détail

Le petit livret du soignant Tome 6 : Gestes et Postures

Le petit livret du soignant Tome 6 : Gestes et Postures PR-MAN-FT-0 Le petit livret du soignant Tome 6 : Gestes et Postures Postures Lève-malade SOMMAIRE Introduction..3 -Transfert lit/fauteuil....4 à 9 / à l aide du lève-personne... 4 à 7 / transfert manuel.

Plus en détail