Seniors. La diversité fait la différence

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Seniors. La diversité fait la différence"

Transcription

1 Seniors La diversité fait la différence

2 Edito 60 et + 45 et + 55 et + Seniors 50 et + Dans le cadre de l allongement de la vie en entreprise, encouragé par de récentes dispositions législatives, nous avons mis en place un plan d actions pour vous, seniors. Les actions menées en ce sens s inscrivent dans notre politique de diversité orientée vers les juniors, les personnes en situation de handicap et les seniors et cela en accord avec nos valeurs d entreprise responsable. Aujourd hui, les seniors, c est-à-dire les collaborateurs de 45 ans et plus, représentent plus de 40 % des effectifs de B. Braun en France, ainsi répartis sur les sites : 33 % à Chasseneuil, 37 % à Ludres, 49 % à Saint-Jean-de-Luz, 32 % à Boulogne et 46 % à Nogent-le-Rotrou. Les employés seniors sont pour nous des personnes clés dans la vie de l entreprise, que nous devons valoriser comme il se doit. Nous nous sommes donc engagés à l amélioration de vos conditions d emploi dès septembre Un questionnaire destiné à mesurer vos attentes vous a été adressé. Les résultats de ce questionnaire ont ensuite été 2 complétés par des groupes de travail thématiques qui ont réuni plus d une centaine de collaborateurs inter-sites. Sur ces bases solides est né l accord relatif à l emploi des seniors en 2010 pour le maintien dans l emploi des personnes de 45 ans et plus. À travers la signature de cet accord avec les partenaires sociaux, nous souhaitons vous donner la possibilité de vous développer au sein de l entreprise. Nous voulons également cultiver les parcours sur le long terme. En témoigne l ancienneté moyenne chez B. Braun, qui est de 13 ans. Les opportunités qui s offrent à vous sont ainsi présentées dans ce guide pratique. Fabienne Simon, Directeur des ressources humaines et de la communication.

3 L accord seniors : un moyen de concrétiser nos actions Dans ce guide, vous trouverez un récapitulatif des mesures menées pour vous dans le but : d améliorer vos conditions de travail et de prévenir les situations de pénibilité de développer vos compétences et votre accès à la formation d anticiper vos éventuelles évolutions professionnelles de transmettre votre savoir et vos compétences grâce au développement du tutorat d aménager votre fin de carrière et d assurer la transition entre activité et retraite 45 et + À partir de 45 ans L entretien de carrière : entretien visant à formaliser et dynamiser votre parcours professionnel 50 et + À partir de 50 ans Page 4 Pages 5 à 9 La pénibilité : description des actions mises en place pour vos postes à forte pénibilité La formation gestes et postures : des sessions d apprentissage pour vous sensibiliser aux bonnes postures et attitudes à adopter au travail Le télétravail : possibilité de réaliser une partie de votre travail depuis votre domicile Le tutorat : transmission de votre expérience aux jeunes générations 3 Le Droit Individuel à la Formation (DIF) : possibilité de suivre des heures de formation professionnelle 55 et + À partir de 55 ans La visite médicale obligatoire : examen médical complémentaire relatif aux troubles musculo-squelettiques, à l acuité visuelle et auditive 60 et + À partir de 60 ans Le temps partiel : proposé aux collaborateurs de 60 ans et plus, ce dispositif vous permet de réduire son temps de travail de 20 à 50 % Préparer sa retraite : toutes les étapes pour préparer sereinement votre fin de carrière Vos contacts Pour en savoir plus Pages 10 et 11 Pages 12 et 13 Page 14 Page 15

4 45 4 5e ett + Entretien de carrière Être acteur de son projet professionnel Le fonctionnement Accessible à tout collaborateur de 45 ans et plus, Toutes les personnes de 45 ans et plus seront l entretien de carrière répond à différentes attentes : contactées par courrier par les ressources humaines. En cas d acceptation de votre part, cet entretien Faire un bilan de vos compétences1 acquises se déroulera avec le responsable RH site, dans les Identifier vos leviers de motivation au travail et vos 3 mois qui suivent. Les personnes n ayant pas acéventuelles contraintes (longs trajets, contraintes cepté l invitation initiale se le verront reproposer médicales, etc.). tous les ans. Se projeter avec vous dans votre seconde moitié de carrière : le développement au sein de votre poste, Chez B. Braun Medical, nous valorisons particulièvos souhaits d éventuelles évolutions profession- rement cet entretien, moment d échange privilégié. nelles. Sa préparation est, par conséquent, une étape très Vous conseiller sur les démarches à suivre pour at- importante pour vous, comme pour votre interteindre au mieux vos objectifs et trouver ensemble locuteur RH. Pour cela, celui-ci vous remettra un les solutions les plus adaptées à votre profil. document préparatoire vous permettant d aborder Vous présenter tous les dispositifs mis à votre cet entretien de façon optimale. disposition en tant que senior. Cet entretien est distinct de l entretien annuel ; il a pour but de vous aider à réfléchir à votre parcours professionel et vous présenter les dispositifs mis en œuvre dans le cadre de l accord seniors. Les compétences : se déclinent en savoirs (connaissances), «savoir-faire» (capacité de mise en œuvre) et «savoir-être» (comportements) tirés de l expérience professionnelle. 1 4

5 50 et + Pénibilité Ce dont il s agit Ce travail complète les actions d amélioration des conditions de travail et d ergonomie des postes. Dans le cadre de l accord seniors 2010, nous avons Vous pourrez à tout moment consulter cette grille établi une cartographie des postes à forte pénibide cotation auprès de votre interlocuteur RH. S il lité occupés par les personnes âgées de 50 ans et s avère que votre poste fait partie des postes à forte plus. pénibilité, vous pourrez en discuter avec votre incomment se traduit-elle concrètement? terlocuteur RH et examiner ensemble les possibilités d amélioration de vos conditions de travail. Cette cartographie est basée sur différents critères comme la répétitivité des actions, les conditions de travail (rythme, température, horaires, bruits...), le temps passé en déplacements professionnels... Elle permet d étudier les demandes de changement de poste et de décider des affectations en tenant compte de l âge du collaborateur et du niveau de pénibilité du poste. Nous éviterons par exemple d affecter des personnes de 50 ans ou plus à des postes à forte pénibilité si un changement de poste se présente. 5

6 Formation gestes et postures 50 et + L ergonomie 1 au sein de votre activité La formation gestes et postures a pour but de sensibiliser aux bonnes postures et attitudes à adopter pour notamment réduire les risques de troubles musculo-squelettiques (TMS) 2. Notre engagement : dans le cadre de notre accord seniors, tous les collaborateurs de 50 ans et plus seront conviés à une session de formation, y compris les postes administratifs. 1 Ergonomie : étude de la souplesse et de la facilité d utilisation d un système, en tenant compte du bien-être de l utilisateur. Source : Le Jargon français, 23 novembre Troubles musculo-squelettiques : maladies du travail qui affectent principalement les muscles, les tendons et les nerfs. Source : Les troubles musculo-squelettiques, l Assurance Maladie, 15 avril Comment cela se déroule? Ces formations se dérouleront par groupes de 10 à 12 personnes, par profil de métier. Les stagiaires apprendront avec un consultant externe à évaluer leur situation quotidienne grâce à des sessions théoriques, puis des exercices pratiques. Les sessions s articuleront autour d un apprentissage théorique sur le fonctionnement du corps humain et sur les bonnes pratiques à observer. La formation se déroulera sur votre temps de travail. NB : À Nogent-le-Rotrou, la formation sera dispensée par l infirmier du site. 6

7 50 et + Télétravail Ce dont il s agit Le processus Le télétravail est une forme d organisation du travail par laquelle, en utilisant les technologies de l information et de la communication, un collaborateur effectue régulièrement ses missions en dehors des locaux de l entreprise. À titre expérimental, le télétravail sera proposé en priorité aux collaborateurs de 50 ans et plus. Sur demande, nous nous engageons à étudier les possibilités matérielles et organisationnelles afin de vous permettre de réaliser une partie de votre activité depuis votre domicile. Une présence dans l entreprise est néanmoins nécessaire quelques jours par semaine. Si vous êtes intéressé, vous pouvez vous rapprocher de votre manager. À la suite de votre demande, nous nous engageons à vous fournir une réponse dans les 2 mois. Dans la mesure où votre activité peut être réalisée en dehors de votre lieu habituel de travail et que le télétravail est compatible avec la vie de l équipe, un avenant1 au contrat de travail en déterminera les modalités. Avenant : clause additionnelle, modification apportée à un contrat. Source : Le Petit Robert dictionnaire de la langue française. 1 7

8 50 et + Tutorat Valoriser les expériences de nos collaborateurs Les étapes Ce dernier s oriente principalement autour de trois notions : l intégration des nouveaux arrivants, l aide à l acquisition de nouvelles compétences et l évaluation de l acquisition des compétences. vous proposer de devenir tuteur. Vous pouvez vous aussi proposer de partager vos compétences à cette occasion. Si vous êtes volontaire et que vous possédez les aptitudes techniques et pédagogiques requises pour devenir tuteur, vous bénéficierez du temps de travail nécessaire pour vous consacrer à cette action. Au besoin, une formation au tutorat pourra vous être proposée. Lors du rendez-vous préparatoire à l entretien Lors de votre entretien annuel, vous pourrez discu- annuel, votre manager et votre interlocuteur RH ter avec votre manager de la possibilité de trans- définissent les compétences clés du périmètre mettre votre savoir aux jeunes générations grâce d activité. au tutorat. Lors de votre entretien annuel, votre manager peut 8

9 Droit individuel à la formation (DIF) 50 et + Optimiser votre parcours professionnel Dans le cadre du droit individuel à la formation (DIF), chaque collaborateur bénéficie d un crédit annuel de 20 heures de formation pour se former en dehors du temps de travail. Ce crédit est plafonné à 120 heures afin d acquérir, perfectionner ou développer sa qualification/ses connaisances. Dans le cadre de notre accord seniors, B. Braun vous donne la possibilité de suivre vos heures de formation sur votre temps de travail et d anticiper vos droits au DIF valables sur l année suivante. Fonctionnement Nous mettons à votre disposition un catalogue DIF proposant un éventail, non exhaustif, de formations susceptibles de vous intéresser. Vous pouvez exprimer vos besoins de formation principalement lors de deux occasions : lors de l entretien annuel avec votre manager et pendant l entretien de carrière avec votre interlocuteur RH. Comme pour toute action de formation, celle-ci devra être en lien avec votre projet professionnel et/ou votre vie future. Vos interlocuteurs RH sont à votre disposition pour vous conseiller et vous orienter. 9

10 Visite médicale obligatoire 55 et + En quoi cela consiste? Nous nous engageons à proposer aux salariés âgés de 55 ans et plus un examen médical particulier relatif aux troubles musculo-squelettiques (TMS) 1, ainsi qu à l acuité visuelle et auditive. Vous vous verrez systématiquement proposer cet examen particulier qui pourra intervenir dans le cadre des visites médicales obligatoires. 1 Troubles musculo-squelettiques : maladies du travail qui affectent principalement les muscles, les tendons et les nerfs. Source : Les troubles musculo-squelettiques, l Assurance Maladie, 15 avril

11 55 et + La médecine du travail : pour la santé en entreprise La médecine du travail est principalement préventive : elle permet de détecter et limiter les atteintes à la santé des travailleurs. Pour cela, les médecins du travail établissent deux niveaux d analyse : Une analyse de l environnement du salarié, l ambiance de travail et les contraintes physiques et mentales auxquelles il doit faire face. La surveillance médicale des travailleurs, qui permet d évaluer leur état de santé et qui doit être renforcée en cas de conditions de travail pénibles (travail sur écran, travail à la chaleur ou exposition au bruit, travail de nuit ). Le rôle du médecin du travail est de conseiller le chef d entreprise, les salariés et les représentants du personnel quant à l amélioration des conditions de travail notamment en ce qui concerne : L adaptation des postes, des techniques et du rythme de travail à la physiologie humaine (limiter les efforts trop importants, éviter les postures pouvant entraîner des troubles musculaires, évaluer la charge mentale du poste ). La protection des salariés contre l ensemble des nuisances physiques ou organisationnelles. La surveillance des conditions d hygiène en entreprise comme l entretien du lieu de travail, l aménagement des locaux sanitaires, etc. La surveillance de l hygiène dans les services de restauration (prévention des contaminations par une bonne hygiène des locaux, du matériel, etc.). La promotion et l information sur les mesures de prévention et d éducation sanitaire. Source : - Ministère du Travail, de la Solidarité et de la Fonction Publique. 11

12 Temps partiel 60 et + Qu est-ce que le temps partiel? Afin de favoriser la transition entre l activité professionnelle et la retraite, un dispositif de temps partiel de fin d activité a été mis en place pour vous, collaborateurs de 60 ans et plus. Quels bénéfices pour vous? Vous pourrez demander une réduction de 20 à 50 % de votre temps de travail. Ce passage à temps partiel se fera bien entendu en tenant compte des contraintes d organisation du travail au sein de votre équipe. Comment procéder? Après avoir informé votre manager de votre souhait de travailler à temps partiel, celui-ci examinera cette possibilité avec votre référent RH et vous adressera une réponse motivée. Vous pouvez aussi vous rapprocher de votre interlocuteur RH, afin d en discuter avec lui et d en déterminer la faisabilité. Si des obstacles se présentent, une mutation à un poste compatible avec l organisation du travail souhaitée pourra vous être proposée. Le temps partiel sera par ailleurs accessible en priorité aux personnes ayant un emploi à forte pénibilité ou à celles ayant été victimes d un accident du travail. 12

13 Préparer sa retraite 60 et + Les étapes de la demande de retraite Avant de demander votre retraite, vous avez plusieurs démarches à effectuer. Vous devez demander et vérifier votre relevé de carrière, pour faire un point précis sur votre situation. En cas d erreurs sur le relevé, vous devez le régulariser. Si vous le souhaitez, vous pouvez procéder au rachat de trimestres de cotisation. Vous devez ensuite vous adresser à vos organismes de retraite afin d obtenir une simulation du montant de votre retraite. Vos interlocuteurs RH sont bien entendu disponibles pour vous accompagner et vous conseiller dans ces procédures. Une fois ces démarches effectuées, et votre date de départ en retraite choisie, vous devrez envoyer un courrier à vos caisses de retraite. Ce courrier aura pour objectif de «liquider» votre retraite, c est-àdire procéder au calcul exact de vos droits et engager leur mise en paiement. Quelles sont les démarches à mener auprès de l entreprise? Vous devez prévenir l entreprise de votre départ en retraite au moins deux mois avant la date de départ souhaitée. Si vous le désirez, il vous est possible de maintenir votre couverture santé et de continuer à alimenter votre Plan Epargne Entreprise (PEE) et votre Plan d Epargne pour la Retraite Collective (PERCO). 13

14 Vos contacts Ressources Humaines Contact Téléphone Mail Fonction Brigitte BERTON Responsable RH site Chasseneuil Romain BONAN Responsable Rémunération et Avantage Sociaux à Boulogne Fabienne LENAERTS Responsable RH site Nogent-le-Rotrou Marie PEPIOT Responsable RH site St-Jean-de-Luz Jessie VOGIN Responsable personnel site Ludres 14

15 Pour en savoir plus Ministère du Travail, de la Solidarité et de la Fonction Publique GIP Info Retraite Simulateur Marel : ma retraite en ligne L Assurance Retraite : tout savoir sur la retraite de la Sécurité Sociale Droit Individuel à la Formation Innovation Prévention : maîtrise des risques professionnels Travailler après 45 ans BiTWiiN & Co : le blog des seniors en entreprise Retraite complémentaire : ARGIRC & ARRCO 15

16 B. Braun Medical 204 avenue du Maréchal Juin Boulogne-Billancourt Cedex Tél. : Fax : Le contenu de ce document, notamment les données, les informations, les marques et les logos sont la propriété exclusive de B. Braun Medical SAS et sont protégés par copyrights 2010, B. Braun, tous droits réservés. Toute représentation et/ou reproduction, partielle ou totale est interdite et constitue une infraction aux copyrights de B. Braun et autres droits de propriété intellectuelle. RCS Nanterre Septembre Direction Marketing Corporate et Communication - Impression : Imprimerie de Savoie Crédit photos : Fotolia / AlexQ - Alx - AVAVA - Eisenhans - iceteastock - jamstockfoto Kzenon LLPhotography - Pressmaster - Alexander Raths - Monika Wisniewska - Lisa F. Young - //

Pénibilité au travail

Pénibilité au travail Datum (Tag.Monat.Jahr) Pénibilité au travail Service Ressources Humaines / Mercedes Benz Molsheim Sommaire 1 2 3 4 Rappel du contexte Intervention de l ACTAL Mesures retenues Notre bilan 1. Rappel du contexte

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3125 Convention collective nationale IDCC : 1586. INDUSTRIES CHARCUTIÈRES (Salaisons, charcuteries,

Plus en détail

CATALOGUE D OFFRES DE FORMATION «handicap» 2015

CATALOGUE D OFFRES DE FORMATION «handicap» 2015 Le Centre de formation et de de Rééducation Professionnelle de Saint-Étienne (AREPSHA-CREPSE) est heureux de vous présenter son CATALOGUE D OFFRES DE FORMATION «handicap» 2015 Formations à destination

Plus en détail

La pénibilité, organiser aujourd hui le travail de demain

La pénibilité, organiser aujourd hui le travail de demain La pénibilité, organiser aujourd hui le travail de demain 8 octobre 2013 Julia STOLL Ergonome - Contrôleur de sécurité Carsat Alsace Moselle Julia STOLL -Quels sont les enjeux? -De quoi parle t-on? -Que

Plus en détail

Ucanss. Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières

Ucanss. Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières Ucanss Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières Potocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières

Plus en détail

Manager en tenant compte des spécificités des seniors

Manager en tenant compte des spécificités des seniors Manager en tenant compte des spécificités des seniors Fiche 9 Enjeux Dans un contexte de départs en préretraite, les seniors ont longtemps été les oubliés de la gestion des ressources humaines. À partir

Plus en détail

Nouvelle règlementation sur la pénibilité au travail Application aux cabinets/services d imagerie médicale. Martine MADOUX, Dr Hervé LECLET

Nouvelle règlementation sur la pénibilité au travail Application aux cabinets/services d imagerie médicale. Martine MADOUX, Dr Hervé LECLET Nouvelle règlementation sur la pénibilité au travail Application aux cabinets/services d imagerie médicale Martine MADOUX, Dr Hervé LECLET Les dispositions règlementaires sur la pénibilité issus de la

Plus en détail

FICHES DITES «DE PENIBILITE»

FICHES DITES «DE PENIBILITE» «La faute inexcusable de l employeur est retenue compte tenue de la pénibilité avérée des conditions de travail auquel le salarié a été exposé» Cour d appel de Versailles 15 mai 2012 CONTEXTE La loi n

Plus en détail

Flash d info : Le dispositif actuel de prévention de la pénibilité au travail est l'un des axes importants de la réforme des retraites.

Flash d info : Le dispositif actuel de prévention de la pénibilité au travail est l'un des axes importants de la réforme des retraites. Flash d info : Evolution du dispositif «Pénibilité au travail» Le dispositif actuel de prévention de la pénibilité au travail est l'un des axes importants de la réforme des retraites. Modifié par la loi

Plus en détail

Salarié. Sécurisez votre parcours professionnel

Salarié. Sécurisez votre parcours professionnel ! Salarié Senior (ou pas) Sécurisez votre parcours professionnel SOMMAIRE Introduction... p 3 Vous souhaitez faire le point sur votre carrière... p 4 Entretien de 2nde partie de carrière... p 5 Bilan de

Plus en détail

PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ. Contexte et application pratique

PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ. Contexte et application pratique PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ Contexte et application pratique Définition La pénibilité au travail se caractérise par : une exposition à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels susceptibles de

Plus en détail

LA LOI GARANTISSANT L AVENIR ET LA JUSTICE DU SYSTEME DE RETRAITES

LA LOI GARANTISSANT L AVENIR ET LA JUSTICE DU SYSTEME DE RETRAITES Conseil - Experts Pack n N 52 Infodoc Régions LA LOI GARANTISSANT L AVENIR ET LA JUSTICE DU SYSTEME DE RETRAITES Document réalisé par le service de consultation téléphonique du Conseil supérieur de l Ordre

Plus en détail

LE COMPTE PERSONNEL DE PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ

LE COMPTE PERSONNEL DE PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ Groupement des Métiers de l Imprimerie -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- NOVEMBRE 2014 NOTE N 36 LE

Plus en détail

ADAPTABILITE. Les Formations En Sécurité Des Risques Professionnels.

ADAPTABILITE. Les Formations En Sécurité Des Risques Professionnels. RIGUEUR CONFIANCE EXIGENCE ECOUTE EXPERTISE RESPECT ADAPTABILITE Les Formations En Sécurité Des Risques Professionnels. Des outils pragmatiques, des Conseils sur mesures pour faire avancer la Santé & Sécurité

Plus en détail

ZI des Dagueys - 5, rue Firmin Didot 33503 Libourne CEDEX Tél: 05.57.55.28.00 Fax: 05.57.55.28.01 E-mail : contact@cms33.org

ZI des Dagueys - 5, rue Firmin Didot 33503 Libourne CEDEX Tél: 05.57.55.28.00 Fax: 05.57.55.28.01 E-mail : contact@cms33.org ZI des Dagueys - 5, rue Firmin Didot 33503 Libourne CEDEX Tél: 05.57.55.28.00 Fax: 05.57.55.28.01 E-mail : contact@cms33.org 1 2 NOTRE OBJECTIF A l issue de la formation, le SST sera capable : FORMATION

Plus en détail

Seniors et Seniors et risques professionnels

Seniors et Seniors et risques professionnels Seniors et Seniors et risques professionnels Pour commencer Ne jamais perdre de vue que tout salarié est un senior en devenir! La prévention. des risques professionnels à destination de tous les salariés,

Plus en détail

INFORMATION SUR. LE COMPTE PENIBILITE : TOP DEPART! Novembre 2014

INFORMATION SUR. LE COMPTE PENIBILITE : TOP DEPART! Novembre 2014 INFORMATION SUR. LE COMPTE PENIBILITE : TOP DEPART! Dès le 1er janvier 2015, les salariés travaillant dans des conditions difficiles pourront, grâce au compte personnel de prévention de la pénibilité,

Plus en détail

L obligation de négocier sur la pénibilité dans les entreprises. Premiers éléments de bilan. Direction générale du travail

L obligation de négocier sur la pénibilité dans les entreprises. Premiers éléments de bilan. Direction générale du travail CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 21 novembre 2012 à 14 h 30 «Pénibilité. Transition emploi-retraite. Elaboration de cas-types pour les projections.» Document N 6 Document de travail,

Plus en détail

ACCORD DU 23 NOVEMBRE 2009

ACCORD DU 23 NOVEMBRE 2009 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel SERVICES INDUSTRIELS ET COMMERCIAUX DES COMPAGNIES CONSULAIRES

Plus en détail

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Les facteurs de pénibilité applicables au 1 er janvier 2015 T R A V A I L D E N U I T T R A V A I L E N É Q U I P E S S U C C E S S I V

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

LA LOI DU 9 NOVEMBRE 2010 PORTANT REFORME DES RETRAITES :

LA LOI DU 9 NOVEMBRE 2010 PORTANT REFORME DES RETRAITES : LA LOI DU 9 NOVEMBRE 2010 PORTANT REFORME DES RETRAITES : Quels impacts pour l entreprise? Marie-Laure LAURENT Avocat au Département Droit Social Tel : 02.33.88.36.36 Mail : marie-laure.laurent@fidal.fr

Plus en détail

Les seniors, une cible particulière? Tiphaine Garat Ingénieur d étude, UDS

Les seniors, une cible particulière? Tiphaine Garat Ingénieur d étude, UDS Les seniors, une cible particulière? Tiphaine Garat Ingénieur d étude, UDS Journée d information et d échanges organisée par l Equipe de droit social, UMR 7354 DRES La prévention des facteurs de pénibilité,

Plus en détail

Actualité de la retraite

Actualité de la retraite Actualité de la retraite Le 26 Octobre 2015 Thèmes Introduction : présentation du Groupe Audiens 1. Principes généraux de notre système de retraite 2. Les réformes et les modalités de départ en retraite

Plus en détail

FICHE PRATIQUE Le compte personnel de prévention de la pénibilité

FICHE PRATIQUE Le compte personnel de prévention de la pénibilité FICHE PRATIQUE Le compte personnel de prévention de la pénibilité Mesure phare de la loi du 20 janvier 2014 garantissant l avenir et la justice du système de retraite, le compte personnel de prévention

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations Initiation à l ergonomie Toute personne désirant découvrir les bases de l ergonomie et de la prévention de la santé au travail - Connaître les différents axes et champs de l ergonomie

Plus en détail

Retraite Entreprise L ESSENTIEL

Retraite Entreprise L ESSENTIEL Retraite Entreprise L ESSENTIEL RETRAITE AGRICA AGRICA et vous > Le Groupe AGRICA s engage aux côtés des entreprises et des salariés du monde agricole pour vous apporter des solutions retraite. Plus que

Plus en détail

à l ICR Janvier 2009

à l ICR Janvier 2009 Politique sociale à l ICR Janvier 2009 Une politique s inscrivant dans la continuité Un PDE depuis 2005 Un projet social depuis 2006 Une tradition de négociation collective 3 accords d entreprise signés

Plus en détail

La fonction conseil entreprise

La fonction conseil entreprise Entreprises I MAI 2013 I La fonction conseil entreprise Une offre adaptée aux besoins et au développement de votre entreprise Zone pour logo Les stéréotypes relatifs au travail des seniors persistent.

Plus en détail

Information et consultation du CCE/CE sur le projet d'accord sur les parcours d'évolution professionnelle

Information et consultation du CCE/CE sur le projet d'accord sur les parcours d'évolution professionnelle Information et consultation du CCE/CE sur le projet d'accord sur les parcours d'évolution professionnelle au sein du Groupe Carrefour (Accord de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences) et

Plus en détail

ACCORD DU 26 FÉVRIER 2013

ACCORD DU 26 FÉVRIER 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3163 Convention collective nationale IDCC : 1580. INDUSTRIE DE LA CHAUSSURE ET

Plus en détail

FICHE 3 Modèle de plan d action

FICHE 3 Modèle de plan d action FICHE 3 Modèle de plan d action Le présent modèle vise à aider les entreprises à élaborer et à mettre en place leur propre plan d action. Les entreprises et les groupes concernés pourront s en inspirer

Plus en détail

NUMERO SPECIAL : PENIBILITE AU TRAVAIL

NUMERO SPECIAL : PENIBILITE AU TRAVAIL Nous nous proposons de vous détailler, dans une édition spéciale de notre lettre d actualité sociale qui sera composée de plusieurs numéros, les points clés des différentes étapes de la démarche de prévention

Plus en détail

Notre offre de services entreprises

Notre offre de services entreprises Notre offre de services entreprises Assurer et prévenir vos AT/MP Comprendre votre taux AT/MP Gérer vos DADS/DSN Gérer le compte prévention pénibilité Faciliter le retour au travail de vos salariés en

Plus en détail

FORMER VOS ANIMATEURS DE PREVENTION

FORMER VOS ANIMATEURS DE PREVENTION 2 FORMATIONS INTRA/INTER ENTREPRISES Prévention de la santé et de la sécurité au travail FORMER VOS ANIMATEURS DE PREVENTION L animateur de prévention est spécifiquement formé par ABC Prévention pour conduire

Plus en détail

Learning Management System pour l entreprise

Learning Management System pour l entreprise Learning Management System pour l entreprise Édition 2011 Ouvrage conçu et réalisé sous la direction de Catherine FOURMOND Auteur : Virgile LUNGU Suivi éditorial, conception graphique : GERESO Édition

Plus en détail

Prévention de la. Pénibilité &Prévention de la Pénibilité de Pénibilité. Carsat Centre Ouest 1

Prévention de la. Pénibilité &Prévention de la Pénibilité de Pénibilité. Carsat Centre Ouest 1 Prévention de la Retraite Pénibilité pour cause de Pénibilité &Prévention & Retraite de la Pénibilité pour cause de Pénibilité 1 Organisation de l intervention : Contexte Retraite Prévention Entreprise

Plus en détail

LE COMPTE PERSONNEL DE PENIBILITE

LE COMPTE PERSONNEL DE PENIBILITE LE COMPTE PERSONNEL DE PENIBILITE Textes applicables Loi n 2014-40 du 20 janvier 2014 D. n 2014-1155, n 2014-1156, n 2014-1157, n 2014-1158, n 2014-1159 et n 2014-1160 du 9 octobre 2014, JO du 10 octobre

Plus en détail

Premiers éléments d analyse et exemples illustratifs d accords d entreprises et de plans d actions relatifs à l emploi des salariés âgés

Premiers éléments d analyse et exemples illustratifs d accords d entreprises et de plans d actions relatifs à l emploi des salariés âgés CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 mai 2010-9 h 30 «Emploi des seniors : évolutions récentes et bilan des accords» Document N 7 Document de travail, n engage pas le Conseil Premiers

Plus en détail

ACTUALITE SOCIALE 2015 Saintes, le 5 Février 2015

ACTUALITE SOCIALE 2015 Saintes, le 5 Février 2015 CONFÉRENCE Missions comptables Audit légal Audit Contractuel Missions juridiques et fiscales Missions sociales Expertise et conseil de gestion Conseil en organisation Certification ISO Informatique Formation

Plus en détail

Ergonomie et Prévention des risques professionnels

Ergonomie et Prévention des risques professionnels Ergonomie et Prévention des risques professionnels Catalogue des formations AVISErgonomique Laurent AVISSE Laurent AVISSE Ergonome Consultant 29, Rue de Montbazon 37 300 JOUE-LES-TOURS Tél : 06 09 44 30

Plus en détail

Les obligations sociales des employeurs

Les obligations sociales des employeurs Animateur : Benoît BOUMARD Réunion information 28 Mars 2013 Les obligations sociales des employeurs Les formalités incontournables de l embauche Le formalisme des contrats particuliers Les obligations

Plus en détail

Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93

Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93 Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93 Contexte Evolia93, plateforme des services à la personne en Seine-Saint-Denis a pour mission la structuration et la professionnalisation

Plus en détail

un Plan d Action Séniors un accord ou d entreprise Construire TRANSPORT & LOGISTIQUE Avec la participation de

un Plan d Action Séniors un accord ou d entreprise Construire TRANSPORT & LOGISTIQUE Avec la participation de Construire un accord ou d entreprise un Plan d Action Séniors TRANSPORT & LOGISTIQUE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Avec la participation de La loi, les

Plus en détail

«Avec la prévention, pas de bricolage!» Dossier de presse

«Avec la prévention, pas de bricolage!» Dossier de presse «Avec la prévention, pas de bricolage!» Dossier de presse Matinée de la prévention organisée par la CGSS et ses partenaires 1 er septembre 2011 Présentation de l action En France, la loi impose aux employeurs

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA SANTÉ DES TRAVAILLEURS DANS L'AIRE URBAINE DE MONTPELLIER

BAROMÈTRE DE LA SANTÉ DES TRAVAILLEURS DANS L'AIRE URBAINE DE MONTPELLIER BAROMÈTRE DE LA SANTÉ DES TRAVAILLEURS DANS L'AIRE URBAINE DE MONTPELLIER 2015 - SOMMAIRE 4- L'AIPALS, qui sommes-nous? 5- POURQUOI un baromètre annuel de la santé au travail dans l'aire urbaine de Montpellier?

Plus en détail

ENGAGEMENT SOCIAL. Conjuguons mieux-être au travail et ambitions RH VOTRE PARTENAIRE RH EN INNOVATION SOCIALE

ENGAGEMENT SOCIAL. Conjuguons mieux-être au travail et ambitions RH VOTRE PARTENAIRE RH EN INNOVATION SOCIALE ENGAGEMENT SOCIAL Conjuguons mieux-être au travail et ambitions RH VOTRE PARTENAIRE RH EN INNOVATION SOCIALE SOMMAIRE 10 RAISONS POUR AGIR SUR LE MIEUX-ÊTRE EN ENTREPRISE 5 ENGAGEMENTS RH, DES SOLUTIONS

Plus en détail

Compenser la pénibilité. Fabienne Muller -2011 Institut du travail Université de Strasbourg

Compenser la pénibilité. Fabienne Muller -2011 Institut du travail Université de Strasbourg Compenser la pénibilité Réparer les conséquences d une exposition àdes facteurs de pénibilités qui n a pu être évitée Par quels mécanismes? Le recours au dispositif légal Le recours aux tribunaux La négociation

Plus en détail

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP 2014 / 2015 ACCOMPAGNEMENT DE LA GESTION DU HANDICAP EN ENTREPRISE Syn@pse Consultants 30 Avenue de la Paix 67000 STRASBOURG 03 88 35 10 14 Satisfaire l Obligation d

Plus en détail

La pénibilité au travail

La pénibilité au travail La pénibilité au travail Tiphaine Garat Ingénieur d études, Institut du travail de Strasbourg Université de Strasbourg Mise en perspective La loi du 9 novembre 2010 donne une place importante à la notion

Plus en détail

COMPTE PENIBILITE http://www.preventionpenibilite.fr/

COMPTE PENIBILITE http://www.preventionpenibilite.fr/ COMPTE PENIBILITE http://www.preventionpenibilite.fr/ QUI EST CONCERNE? Dès 2015, vous êtes concerné si vous êtes exposé à l un ou plusieurs des 4 facteurs ci-dessous audelà des seuils fixés par le code

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 4 JUIN 2015 Demande et calcul de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref...

Plus en détail

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS. Établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées CCN 66

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS. Établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées CCN 66 L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS Établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées CCN 66 L Action Sociale, à vos côtés "Protéger c'est s'engager" Une valeur fondamentale mise en œuvre par

Plus en détail

ACCORD DU 22 DECEMBRE 2009 EN FAVEUR DE L EMPLOI DES SALARIES AGES DANS L INDUSTRIE ET LES COOPERATIVES LAITIERES

ACCORD DU 22 DECEMBRE 2009 EN FAVEUR DE L EMPLOI DES SALARIES AGES DANS L INDUSTRIE ET LES COOPERATIVES LAITIERES ACCORD DU 22 DECEMBRE 2009 EN FAVEUR DE L EMPLOI DES SALARIES AGES DANS L INDUSTRIE ET LES COOPERATIVES LAITIERES Entre : La Fédération Nationale des Coopératives Laitières FNCL 42, rue de Châteaudun -

Plus en détail

PENIBILITE Mettre en place une démarche d identification et d évaluation des facteurs de pénibilité

PENIBILITE Mettre en place une démarche d identification et d évaluation des facteurs de pénibilité PENIBILITE Mettre en place une démarche d identification et d évaluation des facteurs de pénibilité Réseau DRH > Pôle: Prévention des Risques Professionnels > Date : le 20 mai 2015 SOMMAIRE 1. Usure professionnelle

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE Les clés pour réussir votre mission 2 L APPRENTISSAGE, UN PARCOURS «GAGNANT - GAGNANT» Côté entreprise : C est

Plus en détail

formations 2015 >> santé et sécurité au travail Formations animées par la Carsat Centre Ouest

formations 2015 >> santé et sécurité au travail Formations animées par la Carsat Centre Ouest formations 2015 >> santé et sécurité au travail Formations animées par la Carsat Centre Ouest Carsat Centre Ouest 37, avenue du Président René Coty 87048 LIMOGES CEDEX Principe de participation Afin de

Plus en détail

Accord relatif au contrat de génération dans le groupe SAFRAN

Accord relatif au contrat de génération dans le groupe SAFRAN Accord relatif au contrat de génération dans le groupe SAFRAN Accord relatif au contrat de génération dans le groupe Safran 1 SOMMAIRE Préambule Titre 1 : Mise en œuvre et champ d application de l accord

Plus en détail

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS)

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS) Repères Les troubles musculo-squelettiques (TMS) rassemblent un ensemble large de pathologies qui affectent les muscles, les tendons et les nerfs des membres supérieurs et inférieurs au niveau du poignet,

Plus en détail

La prise en compte de la pénibilité au travail dans les collectivités territoriales. Septembre 2014

La prise en compte de la pénibilité au travail dans les collectivités territoriales. Septembre 2014 Observatoire de l emploi, des métiers et des compétences de la fonction publique territoriale Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation La prise en compte de la pénibilité au travail

Plus en détail

Commission ad hoc. Séance du 10 février 2014. 2.- Loi garantissant l avenir et la justice du système de retraites

Commission ad hoc. Séance du 10 février 2014. 2.- Loi garantissant l avenir et la justice du système de retraites Commission ad hoc Séance du 10 février 2014 2.- Loi garantissant l avenir et la justice du système de retraites La loi n 2014-40 du 20 janvier 2014 garantissant l avenir et la justice du système de retraites,

Plus en détail

vous informer sur votre retraite

vous informer sur votre retraite vous informer sur votre retraite www.reunica.com points de repères Répartition : une retraite solidaire entre générations Notre système de retraite repose sur la répartition : les cotisations prélevées

Plus en détail

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 RECRUTER un collaborateur handicapé Les bonnes questions à se poser Quelles démarches? Les aides de l Agefiph dont vous pouvez bénéficier Les clés pour

Plus en détail

Le service Appui/Conseil Seniors aux Entreprises et à leurs Salariés Réseau Régional des CIBC

Le service Appui/Conseil Seniors aux Entreprises et à leurs Salariés Réseau Régional des CIBC UNION EUROPEENNE Le Fonds Social Européen investit pour votre avenir Le service Appui/Conseil Seniors aux Entreprises et à leurs Salariés Réseau Régional des CIBC Dans le cadre de la politique publique

Plus en détail

Retraite - Concertation. Prévention de la pénibilité du travail des agents publics

Retraite - Concertation. Prévention de la pénibilité du travail des agents publics SAFPT INFO Retraite - Concertation Prévention de la pénibilité du travail des agents publics La concertation engagée le 25 novembre, sur la pénibilité du travail fait l objet d un chantier spécifique dans

Plus en détail

REUSSIR SES RECRUTEMENTS

REUSSIR SES RECRUTEMENTS REUSSIR SES RECRUTEMENTS Connaître et maîtriser les bases méthodologiques du processus de recrutement Savoir utiliser les réseaux sociaux dans le recrutement DURée : 3 jours DRH, chef d entreprise, cadre,

Plus en détail

Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm.

Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm. Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm.com Accord national du 13 novembre 2014 relatif à la formation

Plus en détail

SOMMAIRE. Page - 2 Etape 1 - LA RECONNAISSANCE DU TRAVAILLEUR HANDICAPÉ POUR DEVENIR BÉNÉFICIAIRE DE L OBLIGATION D EMPLOI

SOMMAIRE. Page - 2 Etape 1 - LA RECONNAISSANCE DU TRAVAILLEUR HANDICAPÉ POUR DEVENIR BÉNÉFICIAIRE DE L OBLIGATION D EMPLOI Mémo 2010 SOMMAIRE La Campagne Itinérante de Formation et d Information sur le Handicap (CIFIH) a été conçue pour communiquer avec l ensemble des agents militaires et civils du ministère de la défense

Plus en détail

Les TMS (Troubles musculo-squelettiques) :

Les TMS (Troubles musculo-squelettiques) : Communiqué, Amélioration des conditions de travail et prévention des maladies professionnelles : le métier d ergonome, une profession sur laquelle il faudra de plus en plus compter. Avec la hausse constante

Plus en détail

Le CHSCT. 1.Ses missions 2.Ses attributions 3.Ses moyens. Forum CHSCT du 4 juin 2013 1

Le CHSCT. 1.Ses missions 2.Ses attributions 3.Ses moyens. Forum CHSCT du 4 juin 2013 1 Le CHSCT 1.Ses missions 2.Ses attributions 3.Ses moyens 1 Le CHSCT 1. Ses missions 2 Domaines de compétence Le CHSCT est compétent pour toutes les questions en lien avec : L hygiène, La sécurité, Les conditions

Plus en détail

Libérer l énergie de l expert-comptable et trouver de nouvelles opportunités de conseil

Libérer l énergie de l expert-comptable et trouver de nouvelles opportunités de conseil Libérer l énergie de l expert-comptable et trouver de nouvelles opportunités de conseil AG Ordre Pays de Loire Abbaye de Fontevraud Jeudi 9 Juillet 2015 Ce document original est la propriété du Groupe

Plus en détail

capitalisons vos compétences

capitalisons vos compétences capitalisons vos compétences www.capecia-formations.fr organisme de formation présentation Organisme de formation professionnelle dédié aux fonctions support partout en France sur votre lieu de travail

Plus en détail

Ces dispositions sont codifiées dans le Code du travail et le Code de la sécurité sociale.

Ces dispositions sont codifiées dans le Code du travail et le Code de la sécurité sociale. DOSSIER COMPTE PENIBILITE AU TRAVAIL A EFFETAU 1 er JANVIER 2015 Voici un document de synthèse destinés aux employeurs de main d œuvre qui, nous l espérons, vous aidera à avoir une vision plus claire de

Plus en détail

PENIBILITE : Nouvelle réforme Nouvelles obligations

PENIBILITE : Nouvelle réforme Nouvelles obligations PENIBILITE : Nouvelle réforme Nouvelles obligations NICE Porte de l Arenas -C- 455 Promenade des Anglais 06299 NICE Cedex 03 Tél. : 04 92 29 00 05 accueil@mediationconseil.fr Numéro de déclaration d existence

Plus en détail

Restitution de l enquête Seniors UT 92

Restitution de l enquête Seniors UT 92 ARACT Île-de-France DIRECCTE Ile de France UT92 Restitution de l enquête Seniors UT 92 Note de synthèse Janvier 2013 Note de synthèse - Enquête Seniors UT 92 1. Rappel du contexte et de la commande : En

Plus en détail

Sommaire. Aménager, dynamiser et stimuler les fins de carrières

Sommaire. Aménager, dynamiser et stimuler les fins de carrières Fiche 8 Bonnes pratiques des entreprises en matière de maintien et de retour en activité professionnelle des seniors. Guide pour l action Aménager, dynamiser et stimuler les fins de carrières Aménager,

Plus en détail

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés.

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés. Introduction Les symptômes du stress (troubles du sommeil, de l appétit, agressivité, épuisement, troubles de la concentration ), touchent un nombre croissant de salariés en France : un salarié sur 6 déclare

Plus en détail

Accord sur le télétravail au sein de l UES CANAL+

Accord sur le télétravail au sein de l UES CANAL+ Accord sur le télétravail au sein de l UES CANAL+ Préambule Le présent accord s inscrit dans la lignée des différents engagements déjà pris par la Direction en matière de responsabilité sociale de l entreprise

Plus en détail

Projet de Protocole d'accord relatif au contrat de génération (Document de travail)

Projet de Protocole d'accord relatif au contrat de génération (Document de travail) UCANSS Réunion paritaire du 23 avril 2013 Projet de Protocole d'accord relatif au contrat de génération (Document de travail) 1 Entre, d une part, - l Union des caisses nationales de sécurité sociale,

Plus en détail

ACCORD-CADRE RELATIF AU TELETRAVAIL

ACCORD-CADRE RELATIF AU TELETRAVAIL ACCORD-CADRE RELATIF AU TELETRAVAIL Article 1 : Définition, introduction du télétravail, éligibilité Le télétravail est une forme d organisation et/ou de réalisation du travail utilisant les technologies

Plus en détail

Catalogue de formation Sécurité et santé au travail

Catalogue de formation Sécurité et santé au travail Catalogue de formation Sécurité et santé au travail 2016 Préface Conseiller, former, accompagner La Caisse d Assurance Retraite et de la Santé Au Travail (Carsat) Midi-Pyrénées est depuis toujours un

Plus en détail

Pénibilité : que disent les décrets d application?

Pénibilité : que disent les décrets d application? Pénibilité : que disent les décrets d application? La loi du 24 janvier 2014 garantit l avenir et la justice du système de retraite et a acté une mesure relative à la prise en compte de la pénibilité au

Plus en détail

Protégez-vous des risques à l origine des troubles musculo squelettiques (TMS) Information prévention. Chantiers du bâtiment :

Protégez-vous des risques à l origine des troubles musculo squelettiques (TMS) Information prévention. Chantiers du bâtiment : Information prévention agir pour votre santé au travail Chantiers du bâtiment : L organisation du travail, un levier d action pour la prévention des TMS Protégez-vous des risques à l origine des troubles

Plus en détail

Compte pénibilité et Prévention des risques, quelle articulation?

Compte pénibilité et Prévention des risques, quelle articulation? Compte pénibilité et Prévention des risques, quelle articulation? 21 octobre 2014 Colmar Ingénieur-conseil Carsat Alsace Moselle Sommaire 1. Actualisation réglementaire 2. Les entreprises et la pénibilité?

Plus en détail

COMITÉ D HYGIÈNE, DE SÉCURITÉ DES CONDITIONS DE TRAVAIL RÉUNION TRIMESTRIELLE DU 16 MARS 2015 DE L ÉTABLISSEMENT LYONNAIS

COMITÉ D HYGIÈNE, DE SÉCURITÉ DES CONDITIONS DE TRAVAIL RÉUNION TRIMESTRIELLE DU 16 MARS 2015 DE L ÉTABLISSEMENT LYONNAIS COMITÉ D HYGIÈNE, DE SÉCURITÉ DES CONDITIONS DE TRAVAIL RÉUNION TRIMESTRIELLE DU 16 MARS 2015 DE L ÉTABLISSEMENT LYONNAIS Membres du CHSCT présents : Monsieur CHAPON Président du CHSCT Lyonnais Madame

Plus en détail

Prévention de la pénibilité au travail. (loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, portant réforme des retraites)

Prévention de la pénibilité au travail. (loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, portant réforme des retraites) Prévention de la pénibilité au travail (loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, portant réforme des retraites) 1 Enjeux et esprit de la loi La loi porte sur la réforme des retraites et dans ce cadre inclue

Plus en détail

EDITO. Pourquoi choisir STL pour les formations?

EDITO. Pourquoi choisir STL pour les formations? FORMATION SST MAC - ID MAC SST Formateur SST CONDUITE ADDICTIVE MAC Formateur SST FORMATIONS Personne compétente Santé sécurité RISQUE ROUTIER / VUL 2015 RPS PREMIERS SECOURS PRAP IBC MAC IBC DAE PRAP

Plus en détail

Fiche de Prévention des Expositions à certaines facteurs de risques professionnels (F.P.E)

Fiche de Prévention des Expositions à certaines facteurs de risques professionnels (F.P.E) Fiche de Prévention des Expositions à certaines facteurs de risques professionnels (F.P.E) Dr Didier PROD HOMME, Médecin en Santé au Travail Hélène GUILLUY, Infirmière en Santé au Travail Rouen-Dieppe

Plus en détail

SANTÉ S 6 LA PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ MAJ 01/2015

SANTÉ S 6 LA PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ MAJ 01/2015 SANTÉ S 6 LA PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ MAJ 01/2015 La loi sur la réforme des retraites de 2010 a introduit au Code du travail un certain nombre de mesures concernant la pénibilité au travail, que sont

Plus en détail

Préparer aujourd hui votre retraite de demain

Préparer aujourd hui votre retraite de demain Préparer aujourd hui votre retraite de demain SOMMAIRE PAGES Deux grands principes Comment se calcule votre retraite? L épargne retraite doit aujourd hui faire partie d un budget Faites le point sur votre

Plus en détail

«Pénibilité» Salariés concernés

«Pénibilité» Salariés concernés Actualité sociale Décembre 2015 «Pénibilité» La dernière réforme des retraites, portée par une loi du 20 janvier 2014, a souhaité prendre en compte la pénibilité au travail pour permettre aux salariés

Plus en détail

ACSAV-RH. Rencontre ACE-CEE du Vendredi 4 avril 2014 Maison de l environnement Aéroport De Paris «La création du compte personnel de la pénibilité»

ACSAV-RH. Rencontre ACE-CEE du Vendredi 4 avril 2014 Maison de l environnement Aéroport De Paris «La création du compte personnel de la pénibilité» Lionel COTILLARD Conseil-Recrutement-Formation Évaluation des risques professionnels, assistance à la rédaction du document unique Rencontre ACE-CEE du Vendredi 4 avril 2014 Maison de l environnement Aéroport

Plus en détail

seniors Atouts et opportunités

seniors Atouts et opportunités LES GUIDES CONSEIL DE L UIMM Employer des seniors Atouts et opportunités UNION DES INDUSTRIES ET MÉTIERS DE LA MÉTALLURGIE Employer des seniors, pourquoi? 02 Un enjeu économique et social 03 Un atout pour

Plus en détail

L ACCORD DE BRANCHE FORMATION DU 21 SEPTEMBRE 2012. Quels changements?

L ACCORD DE BRANCHE FORMATION DU 21 SEPTEMBRE 2012. Quels changements? 1 L ACCORD DE BRANCHE FORMATION DU 21 SEPTEMBRE 2012 Sommaire DIF des intérimaires p. 5 Plan de formation p. 6 Contrat de professionnalisation p. 8 Période de professionnalisation p. 10 Contrat d apprentissage

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE A L'ETRANGER

CONVENTION DE STAGE A L'ETRANGER Composante Code postal : localité téléphone: Année universitaire : 201 /201 fax CONVENTION DE STAGE A L'ETRANGER Stage L d orientation professionnelle [ECTS] obligatoire optionnel Stage M d insertion professionnelle

Plus en détail

Synthèse du dispositif pénibilité applicable à compter du 1er janvier 2015.

Synthèse du dispositif pénibilité applicable à compter du 1er janvier 2015. Synthèse du dispositif pénibilité applicable à compter du 1er janvier 2015. Les décrets sur la pénibilité, ont été publiés au Journal officiel vendredi 10 octobre 2014. Ils y a 10 facteurs de pénibilité,

Plus en détail

Communication sur le progrès (COP) ATALIAN 2014

Communication sur le progrès (COP) ATALIAN 2014 Communication sur le progrès (COP) ATALIAN 2014 Pacte Lettre d engagement Mondial des Nations Unies Depuis notre adhésion au Pacte Mondial des Nations Unies en 2012, nous avons renforcé notre stratégie

Plus en détail

La gestion des âges. Le point sur

La gestion des âges. Le point sur Le point sur La gestion des âges D epuis le débu t de s années 2 0 0 0, le r appor t en t r e âge s, t r avail e t emploi s e modifi e. Le s pr é r e t r ai t e s son t plus r e s t ric t ive s, l allong

Plus en détail