CHOIX DE RAISON POUR INVESTISSEMENT PASSION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHOIX DE RAISON POUR INVESTISSEMENT PASSION"

Transcription

1 CHOIX DE RAISON POUR INVESTISSEMENT PASSION

2 INVESTISSEMENT PASSION STAR INVEST FILMS PRÉSENTE Le Cinéma est un Art, en ce qu il est vecteur d émotion. Et pour cette raison il fait briller les yeux, attire, passionne depuis plus d un siècle. LE CINÉMA EN FRANCE Le Cinéma est aussi une industrie, un secteur économique aux enjeux financiers importants, aux métiers multiples et aux mécanismes complexes. De l idée d un scénario à sa présentation au spectateur, un film passe par différentes étapes, assurées par divers intervenants qui, au final, contribuent chacun à son succès, et en partagent les risques, les dépenses et les recettes. CHIFFRE D AFFAIRES FRÉQUENTATION MOYENNE DES SALLES DEPUIS 10 ANS NOMBRE D EMPLOYÉS DE LA FILIÈRE 4.4 MILLIARDS D EUROS 200 MILLIONS D ENTRÉES PERSONNES Pour un type et un degré de risque donnés, à condition de contrôler son niveau d engagement et de s assurer d accéder à une part des recettes en adéquation, le Cinéma est une niche d investissement à part entière qui peut offrir une très forte rentabilité et qui mérite l intérêt de tout investisseur, du plus rationnel au plus passionné. CLASSEMENT SECTORIEL TAUX DE CROISSANCE MOYEN DU SECTEUR SUR 10 ANS 1 ER RANG EUROPÉEN, 3 ÈME MONDIAL 4.3% DE CROISSANCE ANNUELLE Etude «Panorama des industries culturelles et créatives en France», cabinet d audit et de conseil EY, novembre 2013 Bilan annuel CNC 2014 Rapport Bonnell CHOIX DE RAISON LE DÉVELOPPEMENT LA PRODUCTION LA DISTRIBUTION L EXPLOITATION En partenariat avec des grands noms du Cinéma, Star Invest Films a choisi de se positionner sur le métier qui fait la charnière entre la production des films et leur exploitation : la distribution. Le métier du distributeur est de sélectionner des films, de négocier avec leur producteur les conditions des mandats lui permettant de disposer, sur un territoire et pour une durée donnés, de tout ou partie des droits d'exploitation de ces films : salles, TV, vidéo, VOD. Le distributeur gère la promotion des films et négocie avec les circuits d exploitation leur diffusion auprès du public. Savant dosage de sens artistique et de technicité sectorielle s'appuyant sur une solide base d ingénierie juridique et financière, la distribution est un parfait positionnement pour identifier et saisir les opportunités qu offre l industrie du Cinéma tout en restant maître de ses risques.

3 SES PARTENAIRES intervient sur des films à potentiel intermédiaire, objectif de à entrées, avec une spécialité sur le film d animation : Albator, inspiré de la célèbre série des années 80 et Adama nominé aux César En 2016, Océan distribue 8 films parmi lesquels Ma Meilleure Amie, comédie dramatique avec Drew Barrymore, Le Sanctuaire, film d'épouvante de Corin Hardy, Méliès d'argent du Festival du Film Fantastique de Strasbourg, et Scribe, thriller avec François Cluzet et Denis Podalydès. Océan Films, label créé en 1999, a été repris en 2011 par Jacques Ouaniche et Philippe Aigle. Jacques Ouaniche a notamment produit L Esquive, récompensé par 4 César, et la série Maison Close qu il a créée pour Canal+. Philippe Aigle a dirigé durant 9 ans le groupe MK2, puis Celluloïd Dreams, société de production, distribution et ventes internationales de films. En Janvier 2016, Star Invest Films France est entrée au capital d'océan à hauteur de 49% et Star Invest Films à hauteur de 2%. revendique une approche nouvelle de la distribution et vise le top 10 des distributeurs français dès La Belle Company a été fondée en octobre 2013 par Nicolas Rihet et Marc-Antoine Pineau qui se sont rencontrés 6 ans plus tôt chez Studiocanal. En 2015, La Belle Company a notamment distribué Maya L Abeille qui a dépassé le million de spectateurs. La Belle Company distribue 10 films en 2016 dont Amis Publics avec Kev Adams, 2 films d animation : Ratchet et Norm, avec la voix d Omar Sy, Maudie, avec Sally Hawkins et Ethan Hawke, et Agathe Polochon de Sophie Audouin-Mamikonian.

4 SES PARTENAIRES se positionne avec succès sur les films à fort potentiel et aligne près de 25 films dépassant le million d entrées parmi lesquels La Famille Bélier plus de 7,3 millions de spectateurs, 12 Years a Slave récompensé par 3 oscars, Des Hommes et des Dieux grand prix à Cannes, Le Dernier Loup de Jean-Jacques Annaud ou L Homme Irrationnel de Woody Allen. En 2016, Mars distribue une vingtaine de films, parmi lesquels Triple 9 de John Hillcoat avec Casey Affleck, Anthony Mackie et Kate Winslet, Tout Pour Être Heureux de Cyril Gelblat avec Manu Payet, Aure Atika et Audrey Lamy, et Frantz de François Ozon avec Pierre Niney. Label de distribution de BAC films, puis de Studio Canal, créé en 1998, Mars est repris en 2007 par ses dirigeants qui en font le premier distributeur indépendant en France. Fin 2015, le Groupe Vivendi/CANAL+, contrôlé par Vincent Bolloré, entre au capital de Mars à hauteur de 30%. Dans ce cadre, Stéphane Célérier, président de Mars, prend également la vice-présidence de Studio Canal, filiale de production, d acquisition, de distribution et de ventes internationales du groupe CANAL+.

5 MAÎTRISE DES RISQUES Intervenant en aval de la production, le distributeur ne porte pas le risque de fabrication du film. Mandataire de la production face aux circuits d exploitation, il perçoit l intégralité des recettes attachées aux droits fixés par son mandat : salle, TV, vidéo, VOD... Après perception de sa commission et remboursement des frais de distribution qu il a engagés, le distributeur reverse à la production la part lui revenant. Il n a donc quasiment pas de risque de contrepartie. Le distributeur porte un risque limité à hauteur des frais de promotion qu il engage (achat d espaces publicitaires...), et, en général, en garantissant à la production un minimum de recette nette, le minimum garanti ou MG, négocié film par film. Si la diffusion est médiocre, le distributeur peut ne pas encaisser suffisamment de recettes pour se rembourser l intégralité de ces avances. Mais s il a engagé peu de frais et de MG, le distributeur peut parfaitement être bénéficiaire, même avec peu d entrées. De plus, il perçoit sur les films français une aide automatique versée par le CNC - Centre National du Cinéma - qui joue un rôle important d amortisseur. La distribution est donc un métier où il importe de positionner ses engagements au juste niveau du potentiel du film, quel que soit ce potentiel, plutôt que de chercher à dénicher le succès de l année. L équation du distributeur aux nombreux paramètres peut rester gagnante sur tous les créneaux, du blockbuster au film d auteur. A travers ses partenaires, Star Invest Films accède à la plus parfaite connaissance du secteur, avec la possibilité de répartir ses interventions et donc son risque sur un nombre très significatif de films de tous genres, de toutes origines et de tous potentiels. Décorrélé des autres classes d actifs, liquide, tangible et à cycle court, Star Invest Films constitue un investissement alternatif indispensable à toute stratégie patrimoniale, avec un objectif de rentabilité moyenne annuelle supérieure à 10% hors avantage fiscal. Cabinet d avocats spécialisé accompagne Star Invest Films sur le plan juridique et fiscal, et lui fait bénéficier de sa très grande expérience du secteur cinématographique. PARTENAIRES DE 2008 à 2014

6 PREMIÈRE ANNÉE DE STAR INVEST FILMS AVERTISSEMENTS CONTACT Ce document est une présentation simplifiée de l activité de Star Invest Films et de ses filiales à des fins de communication commerciale. Il ne constitue pas une présentation exhaustive de cette activité, ni des risques attachés. Il ne saurait fonder une quelconque décision d investissement. Star Invest Films encourage les investisseurs intéressés par ses activités à s adjoindre les services d un conseil dans l analyse de l opportunité et des risques d un tel investissement. L avantage fiscal, acquis en contrepartie de contraintes spécifiques, ne doit pas être la seule source de motivation du souscripteur. Les investisseurs sont exposés aux risques d insuccès commerciaux des films et peuvent perdre jusqu à la totalité du capital investi. STAR INVEST FILMS 2016 Document non contractuel Document déposé chez Fidéalis

CHOIX DE RAISON POUR INVESTISSEMENT PASSION

CHOIX DE RAISON POUR INVESTISSEMENT PASSION CHOIX DE RAISON POUR INVESTISSEMENT PASSION INVESTISSEMENT PASSION STAR INVEST FILMS PRÉSENTE Le Cinéma est un Art, en ce qu il est vecteur d émotion. Et pour cette raison il fait briller les yeux, attire,

Plus en détail

SES PARTENAIRES WWW.STARINVESTFILMS.COM

SES PARTENAIRES WWW.STARINVESTFILMS.COM SES PARTENAIRES se positionne avec succès sur les films à fort potentiel et aligne près de 25 films dépassant le million d entrées parmi lesquels La Famille Bélier plus de 7,3 millions de spectateurs,

Plus en détail

ÉTUDE ÉCONOMIQUE DES MANQUES À GAGNER DES ARTISTES INTERPRÈTES DE LA MUSIQUE

ÉTUDE ÉCONOMIQUE DES MANQUES À GAGNER DES ARTISTES INTERPRÈTES DE LA MUSIQUE ÉTUDE ÉCONOMIQUE DES MANQUES À GAGNER DES ARTISTES INTERPRÈTES DE LA MUSIQUE (MIDEM CANNES, 28 JANVIER 2008) Sommaire I. ÉVALUATION D'UNE RÉMUNÉRATION SUR LES VENTES DE MUSIQUE PAR TÉLÉCHARGEMENTS INTERNET

Plus en détail

FCPI Dividendes Plus n 2. Fonds Commun de Placement dans l Innovation. Souscription limitée

FCPI Dividendes Plus n 2. Fonds Commun de Placement dans l Innovation. Souscription limitée FCPI Dividendes Plus n 2 Fonds Commun de Placement dans l Innovation Souscription limitée 50 % de réduction ISF ou 18 % de réduction d impôt sur le revenu en contrepartie d un risque de perte en capital

Plus en détail

GenCap FCPI Ave n i r

GenCap FCPI Ave n i r GenCap Avenir FCPI GenCap Avenir Une philosophie d investissement unique grâce à : 1 2 3 Une vision internationale du capital investissement L utilisation de techniques d investissement innovantes telles

Plus en détail

FIP DIRECTION FRANCE N 1

FIP DIRECTION FRANCE N 1 P O FIP DIRECTION FRANCE N 1 I C ISIN A : FR0013050986 France :1 ère destination touristique, 4 ème pour les revenus tirés du tourisme*... [La] part [du tourisme] dans l économie - en France, 7% du PIB

Plus en détail

Intervention d Eric GARANDEAU, Président du CNC Cartoon Forum 2012 à Toulouse

Intervention d Eric GARANDEAU, Président du CNC Cartoon Forum 2012 à Toulouse Intervention d Eric GARANDEAU, Président du CNC Cartoon Forum 2012 à Toulouse Cher Christian Davin, cher Marc Vandeweyer, Mesdames et Messieurs, chers amis Le film d animation est le genre cinématographique

Plus en détail

Décision n 09-DCC-41 du 9 septembre 2009 relative à la création de deux entreprises communes de plein exercice par UGC Images et TF1 International

Décision n 09-DCC-41 du 9 septembre 2009 relative à la création de deux entreprises communes de plein exercice par UGC Images et TF1 International RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 09-DCC-41 du 9 septembre 2009 relative à la création de deux entreprises communes de plein exercice par UGC Images et TF1 International L Autorité de la concurrence, Vu

Plus en détail

La CVMO propose de nouvelles règles sur la mobilisation de capitaux

La CVMO propose de nouvelles règles sur la mobilisation de capitaux Davies Ward Phillips & Vineberg S.E.N.C.R.L., s.r.l. Le 21 mars 2014 La CVMO propose de nouvelles règles sur la mobilisation de capitaux Le 20 mars 2014, la Commission des valeurs mobilières de l Ontario

Plus en détail

État des lieux et enjeux du secteur du spectacle musical et de variété

État des lieux et enjeux du secteur du spectacle musical et de variété Chef de projet Florence LE BORGNE +33 (0)4 67 14 44 43 f.leborgne@idate.fr État des lieux et enjeux du secteur du spectacle musical et de variété PRODISS 15 avril 2016 Les éléments de diagnostic www.idate.org

Plus en détail

[Diagnostic] Les musiques actuelles, une filière dynamique et structurée en Pays de la Loire

[Diagnostic] Les musiques actuelles, une filière dynamique et structurée en Pays de la Loire DÉCLARATION COMMUNE D INTENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DES MUSIQUES ACTUELLES EN PAYS DE LA LOIRE ÉTAT - DRAC des Pays de la Loire, Région des Pays de la Loire, Centre National de la Chanson des Variétés

Plus en détail

Marketing CONSIGNES SUJET. Durée de l épreuve: 2 heures. Ce cas a été rédigé par IECS Strasbourg. RELLE 2

Marketing CONSIGNES SUJET. Durée de l épreuve: 2 heures. Ce cas a été rédigé par IECS Strasbourg. RELLE 2 Marketing Ce cas a été rédigé par IECS Strasbourg. Durée de l épreuve: heures. CONSIGNES Aucun document n est autorisé. Calculatrices autorisées. AVERTISSEMENT: Le cas Bouygues Telecom a pour but de repérer

Plus en détail

EUROVALYS. Société Civile de Placement Immobilier à capital variable SCPI de murs d entreprises et de commerces principalement investie en Allemagne

EUROVALYS. Société Civile de Placement Immobilier à capital variable SCPI de murs d entreprises et de commerces principalement investie en Allemagne EUROVALYS Société Civile de Placement Immobilier à capital variable SCPI de murs d entreprises et de commerces principalement investie en Allemagne Diversifiez votre patrimoine en investissant indirectement

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 7 bis du 15 septembre 2006 C2006-02 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l industrie du 30 août

Plus en détail

Rapport du groupe de travail sur le financement de la production cinématographique

Rapport du groupe de travail sur le financement de la production cinématographique Rapport du groupe de travail sur le financement de la production cinématographique Juillet 2002 SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 I. LE CONSTAT... 6 A. Une forte croissance des financements depuis 1991, qui s

Plus en détail

Schneider Electric se renforce dans les Automatismes du Bâtiment et se développe dans la Sécurité

Schneider Electric se renforce dans les Automatismes du Bâtiment et se développe dans la Sécurité Schneider Electric se renforce dans les Automatismes du Bâtiment et se développe dans la Sécurité Paris, 19 mai 2004 Building a New Electric World Notre stratégie d acquisitions Une stratégie d acquisitions

Plus en détail

Mesure de l impact économique et social du périmètre d intervention du CNC. 22 Octobre 2013

Mesure de l impact économique et social du périmètre d intervention du CNC. 22 Octobre 2013 Mesure de l impact économique et social du périmètre d intervention du CNC 22 Octobre 2013 Méthodologie proposée L impact économique et social se mesure à partir de deux principaux indicateurs La valeur

Plus en détail

Mirova obtient le nouveau label «Transition énergétique et écologique pour le climat» pour ses trois fonds présentés

Mirova obtient le nouveau label «Transition énergétique et écologique pour le climat» pour ses trois fonds présentés Paris, le 23 mai 2016 Mirova obtient le nouveau label «Transition énergétique et écologique pour le climat» pour ses trois fonds présentés Mirova, société de gestion dédiée à l investissement responsable,

Plus en détail

Mandat de gestion de portefeuille Conditions particulières

Mandat de gestion de portefeuille Conditions particulières A PLUS FINANCE SAS au capital de 300.000 Société de gestion agrée par l AMF GP 98-51 6, rue Bellini 75116 Paris Mandat de gestion de portefeuille Conditions particulières Identification du(des) souscripteur(s)

Plus en détail

Le marché de l animation. Rencontres Animation Formation

Le marché de l animation. Rencontres Animation Formation Le marché de l animation Rencontres Animation Formation 21 novembre 2013 Données clés France n 3 mondial et n 1 européen Une petite centaine de sociétés actives dans ce secteur 5 000 personnes employées

Plus en détail

Le fonds de soutien cinéma - audiovisuel - multimédia du CNC en 2013

Le fonds de soutien cinéma - audiovisuel - multimédia du CNC en 2013 Le fonds de soutien cinéma - audiovisuel - multimédia du CNC en 2013 En 2013, le fonds de soutien au cinéma, à l audiovisuel et au multimédia s inscrit dans un triple contexte : _ la suppression par la

Plus en détail

LETTRE DE MISSION PERSONNE PHYSIQUE

LETTRE DE MISSION PERSONNE PHYSIQUE LETTRE DE MISSION PERSONNE PHYSIQUE Le client Nom : Prénom : Adresse : Code postal : Ville : Le conseiller Nom de l'établissement : Nom du conseiller : Prénom du Conseiller : Nom du dirigeant : Prénom

Plus en détail

IRIEZ-VOUS... Skier dans le Sahara? Visiter la Tour Eiffel en Italie? Acheter une perceuse dans une boulangerie?

IRIEZ-VOUS... Skier dans le Sahara? Visiter la Tour Eiffel en Italie? Acheter une perceuse dans une boulangerie? MANDAT DE GESTION TRUFFLE 2016 Offre réservée aux patrimoines supérieurs à 2.57M IRIEZ-VOUS... Skier dans le Sahara? Visiter la Tour Eiffel en Italie? Acheter une perceuse dans une boulangerie? NON? Alors

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT LOCAL

POLITIQUE D ACHAT LOCAL POLITIQUE D ACHAT LOCAL 1. VISION... 2. PORTÉE... 3. PÉRIODE D'APPLICATION 4. RESPONSABILITÉS 5. PRINCIPES DIRECTEURS 5.1 VITRINE DE CHOIX POUR LES PRODUITS RÉGIONAUX 5.2 PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ DE ALIMENTS

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 9 octobre 2013. Contact presse : SK Relations Presse Sonia Khatchadourian 06 68 65 03 36 soniak@skrelationspresse.

DOSSIER DE PRESSE. 9 octobre 2013. Contact presse : SK Relations Presse Sonia Khatchadourian 06 68 65 03 36 soniak@skrelationspresse. DOSSIER DE PRESSE 9 octobre 2013 Contact presse : SK Relations Presse Sonia Khatchadourian 06 68 65 03 36 soniak@skrelationspresse.com SOMMAIRE I / L innovation de Service : un levier de compétitivité

Plus en détail

La création nette de 80 emplois. Des réponses concrètes au contexte de crise. Ploudaniel, le 17 juin 2014

La création nette de 80 emplois. Des réponses concrètes au contexte de crise. Ploudaniel, le 17 juin 2014 Ploudaniel, le 17 juin 2014 COMMUNIQUÉ de PRESSE Chiffres 2013 et actualités 1er semestre 2014 Des signaux positifs pour les agriculteurs adhérents et les salariés : - un chiffre d affaires à 2,1 milliards

Plus en détail

N 3975 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 3975 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 3975 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 22 novembre 2011. PROPOSITION DE LOI relative à la diffusion des contrats

Plus en détail

Société mère Rapport de gestion

Société mère Rapport de gestion 1 Société mère Rapport de gestion Principales activités Arla Foods amba exerce des activités laitières au Danemark et achète du lait auprès de ses associés-coopérateurs dans sept pays. Le lait collecté

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS COUR ADMINISTRATIVE D APPEL DE LYON N 10LY00899 Inédit au recueil Lebon 5ème chambre - formation à 3 M. DUCHON-DORIS, président Mme Laurence BESSON-LEDEY, rapporteur M. MONNIER, rapporteur public CABINET

Plus en détail

LCL VOCATION RENDEMENT (Nov. 2012)

LCL VOCATION RENDEMENT (Nov. 2012) LCL Vocation Rendement (Nov.2012) est non garanti. Il présente un risque de perte en capital. Le fonds est une alternative à un placement financier risqué de type obligataire. Éligible au compte-titres

Plus en détail

REUNION ACTIONNAIRES INDIVIDUELS TOULOUSE - 11 juin 2014

REUNION ACTIONNAIRES INDIVIDUELS TOULOUSE - 11 juin 2014 11 juin 2014 Solange MAULINI Responsable actionnaires individuels REUNION ACTIONNAIRES INDIVIDUELS TOULOUSE - 11 juin 2014 1 SOMMAIRE Reconfiguration stratégique Résultats du premier trimestre 2014 Politique

Plus en détail

Fonds francophone de production Audiovisuelle du Sud CINEMA

Fonds francophone de production Audiovisuelle du Sud CINEMA Fonds francophone de production Audiovisuelle du Sud CINEMA Créé en 1988, le Fonds francophone de production audiovisuelle du Sud est placé sous la responsabilité conjointe de l Organisation internationale

Plus en détail

Le marché de l animation. Rencontres Animation Formation

Le marché de l animation. Rencontres Animation Formation Le marché de l animation Rencontres Animation Formation 17 novembre 2011 Données clés France n 3 mondial et n 1 européen Une petite centaine de sociétés actives dans ce secteur 5 000 personnes employées

Plus en détail

TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS

TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS DOSSIER DE PRESSE TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS 2 avril 2012 Ce lundi 2 avril, à l Hôtel du Département à Privas, Pascal

Plus en détail

La télévision payante en France : éléments de synthèse et chiffres clés

La télévision payante en France : éléments de synthèse et chiffres clés DE ierre ETILLAULT, Didier GUILLOUX, Bernard CELLI Décembre 20/10/2006 2008 La télévision payante en France : éléments de synthèse et chiffres clés Rencontres de la Télévision ayante Lundi, 29 mars 2010

Plus en détail

Dossier de presse Mars 2014. Devenir chef d entreprise avec Netto

Dossier de presse Mars 2014. Devenir chef d entreprise avec Netto Dossier de presse Mars 2014 Devenir chef d entreprise avec Netto Contacts presse : Audrey Postros - 01.69.64.12.49 - apostros@mousquetaires.com Vanessa Robineau - 01.69.64.29.07 - vrobineau@mousquetaires.com

Plus en détail

La version prononcée fait foi

La version prononcée fait foi Notes pour une allocution du ministre délégué au Tourisme, Monsieur Pascal Bérubé Assises du tourisme Conférence de clôture «Investir dans le Québec Original» Gatineau 14 mai 2013 La version prononcée

Plus en détail

allégements fiscaux Service de l économie, du logement et du tourisme (SELT) Promotion économique

allégements fiscaux Service de l économie, du logement et du tourisme (SELT) Promotion économique Service de l économie, du logement et du tourisme (SELT) Promotion économique Nestlé, Vevey Alain Herzog / EPFL allégements fiscaux création, implantation et développement d entreprises EE TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

États financiers semestriels au 30 septembre

États financiers semestriels au 30 septembre États financiers semestriels au 30 septembre À l intérieur Aperçu... 1 Le Conseil d administration des Fonds CI Lettre du Conseil d administration des Fonds CI... 2 Fonds G5 20 2038 T3 CI... 3 Fonds G5

Plus en détail

Etats des lieux chiffrés Données générales

Etats des lieux chiffrés Données générales Le 25 février 2013 Etats des lieux chiffrés Données générales Benoît Danard Directeur des études, des statistiques et de la prospective Stéphane Le Bars Délégué général du SPFA Les films d animation en

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 20 DECEMBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/05.389 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Stratégie d'accompagnement des entreprises en croissance : Programme de développement des investissements internationaux

Plus en détail

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales.

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales. DÉCISION DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE FRANCEAGRIMER MEP/SMEF/ Délégation nationale de VOLX. BP 8 25 Rue Maréchal Foch 04130 VOLX Dossier suivi par : Denis Cartier-Millon Tel. : 04.92.79. 34.55 E-mail : denis.cartier-millon@franceagrimer.fr

Plus en détail

Loi n 2013/004 du 18 Avril 2013 fixant les incitations à l investissement privé en République du Cameroun

Loi n 2013/004 du 18 Avril 2013 fixant les incitations à l investissement privé en République du Cameroun Loi n 2013/004 du 18 Avril 2013 fixant les incitations à l investissement privé en République du Cameroun L Assemblée Nationale a délibéré et adopté, le Président de la République promulgue la loi dont

Plus en détail

Bouygues Selection. By TWSP

Bouygues Selection. By TWSP Bouygues Selection By TWSP Instrument financier émis par Natixis Structured Issuance SA, société d émission au Luxembourg, détenue par Natixis SA (Moody s : A2, Fitch : A, Standard & Poor s : A au 31 juillet

Plus en détail

La publication de ce rapport sur le site Internet www.fiteco.com, répond aux exigences de l Article R823-21 du Code de Commerce qui demande aux

La publication de ce rapport sur le site Internet www.fiteco.com, répond aux exigences de l Article R823-21 du Code de Commerce qui demande aux La publication de ce rapport sur le site Internet www.fiteco.com, répond aux exigences de l Article R823-21 du Code de Commerce qui demande aux Commissaires aux comptes d entités faisant appel public à

Plus en détail

BILAN DU MOIS D AVRIL 2016

BILAN DU MOIS D AVRIL 2016 NEWSLETTER N 72 R MAI 2016 SGI 021 / 2005 CREPMF MEMBRE DE LA BOURSE REGIONALE DES VALEURS MOBILIERES DE L UEMOA LES ECHOS DE LA BOURSE BILAN DU MOIS D AVRIL 2016 La BRVM poursuit sa hausse DANS CE NUMERO

Plus en détail

Vilogia acquiert 330 logements à Lyon et Villeurbanne

Vilogia acquiert 330 logements à Lyon et Villeurbanne 22 décembre 2015 Développement Vilogia acquiert 330 logements à Lyon et Villeurbanne Vilogia Lyon Métropole poursuit le développement engagé depuis 2010 sur le territoire de la Métropole de Lyon. A compter

Plus en détail

BPCE SA. Politique et pratiques de rémunération des personnes définies à l article L.511-71 du code monétaire et financier

BPCE SA. Politique et pratiques de rémunération des personnes définies à l article L.511-71 du code monétaire et financier Le 21 mai 2015 BPCE SA Rapport prévu à l article 266 de l arrêté du 3 novembre relatif au contrôle interne des entreprises du secteur de la banque, des services de paiement et des services d investissement

Plus en détail

Le 18 novembre Le marché de l animation

Le 18 novembre Le marché de l animation Le 18 novembre 2010 Le marché de l animation Données clés France n 3 mondial et n 1 européen Une petite centaine de sociétés actives dans ce secteur 4 000 personnes employées dont 80 % d'intermittents

Plus en détail

Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001)

Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001) COMMISSION EUROPEENNE Bruxelles, le 13.IX.2005 C (2005) 3543 Objet: Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001) Monsieur

Plus en détail

Bouygues Privilège (1)

Bouygues Privilège (1) Bouygues Privilège Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Durée d investissement conseillée : 8 ans (hors cas de remboursement automatique

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION DU GROUPE CONSOLIDE ADVITAM PARTICIPATIONS A L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE DU 09 DECEMBRE 2014

RAPPORT DE GESTION DU GROUPE CONSOLIDE ADVITAM PARTICIPATIONS A L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE DU 09 DECEMBRE 2014 ADVITAM PARTICIPATIONS Société Anonyme au capital de 32 180 160 euros Siège social : 1, rue Marcel Leblanc 62223 ST LAURENT BLANGY 347.501.413 RCS ARRAS RAPPORT DE GESTION DU GROUPE CONSOLIDE ADVITAM PARTICIPATIONS

Plus en détail

«Vers un nouvel équilibre des relations dans la sous-traitance industrielle» Petit-déjeuner débat Mercredi 23 mai 2012

«Vers un nouvel équilibre des relations dans la sous-traitance industrielle» Petit-déjeuner débat Mercredi 23 mai 2012 «Vers un nouvel équilibre des relations dans la sous-traitance industrielle» Petit-déjeuner débat Mercredi 23 mai 2012 2 Interventions FTPA La traduction juridique de la recherche d une relation équilibrée

Plus en détail

Prospectus simplifié : Fonds commun de placement X

Prospectus simplifié : Fonds commun de placement X Prospectus simplifié : commun de placement X Présentation du fonds commun de placement 1. Dénomination : X 2. Date de constitution : xx/xx/xxxx 3. Durée d existence : durée illimitée (ou jusqu au xx/xx/xxxx)

Plus en détail

INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR

INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

ACTUALITÉS de l INTERMÉDIATION

ACTUALITÉS de l INTERMÉDIATION ACTUALITÉS de l INTERMÉDIATION BANQUE, ASSURANCE, FINANCE, CROWDFUNDING 1 er décembre 2015 Éducation morale et civique - Les leçons de l Intermédiaire : «La liberté est incompatible avec la faiblesse»

Plus en détail

Industries Artistiques La valorisation d un catalogue de droits intellectuels : l exemple du film cinématographique

Industries Artistiques La valorisation d un catalogue de droits intellectuels : l exemple du film cinématographique Industries Artistiques La valorisation d un catalogue de droits intellectuels : l exemple du film cinématographique Session du 19 mai 2006 - Matinée Raphaël Durand, Directeur Financier, Groupe EuropaCorp

Plus en détail

SUPPORT REPRESENTATIF D UNE UNITE DE COMPTE DE CONTRAT D ASSURANCE-VIE

SUPPORT REPRESENTATIF D UNE UNITE DE COMPTE DE CONTRAT D ASSURANCE-VIE Rendement 6 ans Un objectif de gain de 7,10% par année écoulée Une protection du capital initialement investi à l échéance si l indice DJ Euro Stoxx 50 n a pas baissé de plus de 50% à cette date Durée

Plus en détail

RENCONTRES ANIMATION FORMATION D ANGOULEME CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

RENCONTRES ANIMATION FORMATION D ANGOULEME CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC DE SERVICES RENCONTRES ANIMATION FORMATION D ANGOULEME CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES - Document commun aux lots n 1 et n 2- SMPI Magelis V1 8/3/2013 1/8 SOMMAIRE 1. Objets de

Plus en détail

Accompagner la vie de. l immobilier géré

Accompagner la vie de. l immobilier géré Accompagner la vie de l immobilier géré SERVICEs ET solutions EN IMMOBILIER GÉRÉ L immobilier géré est aujourd hui un segment à part entière du marché de l immobilier. Fort de ses singularités, il nécessite

Plus en détail

SHARE. Compartiment SHARE ENERGY

SHARE. Compartiment SHARE ENERGY SHARE Société d'investissement à Capital Variable (SICAV de droit luxembourgeois) avec des compartiments d actifs à recherche de plus-values, répartis par zones géographiques ou secteurs économiques Compartiment

Plus en détail

AIDE A L INVESTISSEMENT IMMOBILIER TPE / PME

AIDE A L INVESTISSEMENT IMMOBILIER TPE / PME AIDE A L INVESTISSEMENT IMMOBILIER TPE / PME DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER N Valérie BOURRE Chargée de missions CCPRS 9bis place des Martyrs pour la Libération 10100 ROMILLY-SUR-SEINE Tél. :

Plus en détail

Théâtre et spectacles

Théâtre et spectacles Théâtre et spectacles C H I F F R E S C L É S 2 0 13 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E Ministère de la Culture et de la Communication Secrétariat général Département des études, de la prospective

Plus en détail

PLANIFICATION PAR ÉTAPES : UTILISATION DES COMMUNIQUÉS POUR DES RP À INCIDENCE ÉLEVÉE SUR LE RENDEMENT ET LA GÉNÉRATION DE DEMANDE

PLANIFICATION PAR ÉTAPES : UTILISATION DES COMMUNIQUÉS POUR DES RP À INCIDENCE ÉLEVÉE SUR LE RENDEMENT ET LA GÉNÉRATION DE DEMANDE PLANIFICATION PAR ÉTAPES : UTILISATION DES COMMUNIQUÉS POUR DES RP À INCIDENCE ÉLEVÉE SUR LE RENDEMENT ET LA GÉNÉRATION DE DEMANDE Les professionnels des relations publiques (RP) et du marketing ont d

Plus en détail

GRACE AU FCPI OTC MULTI-CIBLES 1

GRACE AU FCPI OTC MULTI-CIBLES 1 FCPI OTC multi-cibles 1 1 + 2 : durée de blocage 5 ans, durée pouvant aller jusqu à 7,5 ans sur décision de la société de gestion, soit une échéance comprise entre le 31.12.2014 et le 31.12.2016 GRACE

Plus en détail

75 Questions / Réponses

75 Questions / Réponses Institutions Transparence et dirigeants Responsabilité des dirigeants Rémunération des dirigeants Transparence et communication financière Communication financière Environnement réglementaire Contrôle

Plus en détail

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne CTI Accompagnement des Communes et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne 2016-2021 Dans un contexte de réduction des dotations de l État, cette nouvelle politique territoriale affiche la

Plus en détail

Assemblée Générale mixte. 12 mai 2005

Assemblée Générale mixte. 12 mai 2005 Assemblée Générale mixte 12 mai 2005 Bernard Arnault Assemblée Générale Mixte 12 mai 2005 3 LVMH : leader mondial du luxe LVMH a renforcé son statut de leader mondial du luxe Le meilleur parcours du secteur

Plus en détail

FORMATION PROGRAMME PRINTEMPS 2017 CONSEIL FINANCIER ET STRATÉGIQUE.

FORMATION PROGRAMME PRINTEMPS 2017 CONSEIL FINANCIER ET STRATÉGIQUE. FORMATION PROGRAMME PRINTEMPS 2017 CONSEIL FINANCIER ET STRATÉGIQUE www.cinetvfinance.fr Parce qu on apprend avant tout des autres... Depuis dix ans, Ciné Tv Finance, société spécialisée dans le conseil

Plus en détail

Analyse : Ouverture du câble à la concurrence

Analyse : Ouverture du câble à la concurrence Les Analyses du Centre Jean Gol Analyse : Ouverture du câble à la concurrence Olivier Colin Novembre 2015 Administrateur délégué : Richard Miller Directrice : Laurence Glautier Directeur scientifique :

Plus en détail

Maisons d édition : les chiffres 2012

Maisons d édition : les chiffres 2012 Maisons d édition : les chiffres 2012 Janvier 2014 8ème édition Joëlle Tubiana Associée Edito Comme chaque année, nous vous présentons les chiffres clés de l édition, pour vous permettre de comparer vos

Plus en détail

Trouvez les bons agents commerciaux et distributeurs à l international

Trouvez les bons agents commerciaux et distributeurs à l international Trouvez les bons agents commerciaux et distributeurs à l international Intervenants Pierre-Lucas THIRION Avocat associé, LEXT Avocats Xavier CRENN Agent commercial Les critères de choix du mode de distribution

Plus en détail

C A R R I È R E S J U R I D I Q U E S

C A R R I È R E S J U R I D I Q U E S 6 Le B.O. N 7 C A R R I È R E S J U R I D I Q U E S S O M M A I R E AVANT-PROPOS 1- Objectifs 2- Débouchés professionnels 3- Structure de la formation proposée 4- Organisation des études PROGRAMME A- MATIÈRES

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique Sommaire 0 Préambule 1 Approche et Démarche Diagnostic stratégique 3 Scenarii d évolution 4 Positionnement cible 0 Préambule 3 Préambule L analyse stratégique repose sur

Plus en détail

Fiches sectorielles. Construction

Fiches sectorielles. Construction Fiches sectorielles 7.1 Chiffres clés de la construction Avec 576 entreprises et un chiffre d affaires de 289 milliards d euros en 214, la construction représente 16 % des entreprises et 8 % du chiffre

Plus en détail

Genève - Vaud - Fribourg

Genève - Vaud - Fribourg présentation Une dynamique familiale Entreprise familiale indépendante depuis son origine, l agence a été créée en 1957 par Francis Bostico sous sa propre raison sociale. En 1967, le fondateur a été rejoint

Plus en détail

AVIVA NOMME 9 NOUVEAUX AGENTS GENERAUX

AVIVA NOMME 9 NOUVEAUX AGENTS GENERAUX Communiqué de presse Bois-Colombes, le 2 juin 2008 AVIVA NOMME 9 NOUVEAUX AGENTS GENERAUX Aviva annonce la nomination de 9 nouveaux agents généraux dont 4 exerceront en association, mode d exercice de

Plus en détail

CAPITAL RISQUE. Association Française des Investisseurs en Capital - www.afic.asso.fr «V E N T U R E L O A N»

CAPITAL RISQUE. Association Française des Investisseurs en Capital - www.afic.asso.fr «V E N T U R E L O A N» CAPITAL RISQUE Association Française des Investisseurs en Capital - www.afic.asso.fr «V E N T U R E L O A N» Cette note est destinée à regrouper les idées échangées au sein du groupe de travail «Venture

Plus en détail

II. Le marketing appliqué au cinéma et à l audiovisuel

II. Le marketing appliqué au cinéma et à l audiovisuel II. Le marketing appliqué au cinéma et à l audiovisuel A. Le marketing des salles B. Le marketing des films C. Campagne de lancement d un film D. La vente internationale E. L impact du marketing des films

Plus en détail

«Panorama sur les recherches en distribution dans différents pays, Europe, EU, Chine» Point sur les recherches sur la distribution en Chine

«Panorama sur les recherches en distribution dans différents pays, Europe, EU, Chine» Point sur les recherches sur la distribution en Chine «Panorama sur les recherches en distribution dans différents pays, Europe, EU, Chine» Point sur les recherches sur la distribution en Chine Pr. Wang Gao, Professeur de Marketing, Université Qing Hua Bonjour,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE BENJAMIN ANSEAUME, PDG DE SUSHEE 45 MIN AVANT SA CONFCALL AVEC TOKYO

DOSSIER DE PRESSE BENJAMIN ANSEAUME, PDG DE SUSHEE 45 MIN AVANT SA CONFCALL AVEC TOKYO DOSSIER DE PRESSE Avril 2016 BENJAMIN ANSEAUME, PDG DE SUSHEE 45 MIN AVANT SA CONFCALL AVEC TOKYO Nadège DURAND Responsable du Pôle Prospection/Evènements Côtes d Armor Développement Tél. 02 96 58 06 70

Plus en détail

Presse Jardin AVRIL 2012

Presse Jardin AVRIL 2012 Avec un chiffre d affaires de 4 milliards d euros, le marché du bio attire les acteurs majeurs de l agroalimentaire et non plus uniquement les spécialistes. Presse Jardin AVRIL 2012 Le panorama du segment

Plus en détail

Investissement Québec. Votre partenaire d affaires

Investissement Québec. Votre partenaire d affaires Investissement Québec Votre partenaire d affaires 1 Notre mission Favoriser la croissance de l investissement au Québec et contribuer ainsi au développement économique et la création d emploi. 2 2 Nos

Plus en détail

L immobilier de conviction

L immobilier de conviction L immobilier de conviction Noda, Issy-les-Moulineaux (92), acquis en juillet 2015 * Primonial REIM est une société de gestion de portefeuille, agréée par l Autorité des Marchés Financiers, qui crée, structure

Plus en détail

États financiers semestriels au 30 septembre 2015. Portefeuilles Cycle de vie CI

États financiers semestriels au 30 septembre 2015. Portefeuilles Cycle de vie CI États financiers semestriels au 30 septembre 2015 Portefeuilles Cycle de vie CI À l intérieur Aperçu... 1 Le Conseil d administration des Fonds CI Lettre du Conseil d administration des Fonds CI... 2 Portefeuille

Plus en détail

Sélection. FIP NextStage Sélection (éligible loi TEPA) (Anciennement FIP NextStage Sélection 2009)

Sélection. FIP NextStage Sélection (éligible loi TEPA) (Anciennement FIP NextStage Sélection 2009) Sélection FIP NextStage Sélection (éligible loi TEPA) (Anciennement FIP NextStage Sélection 2009) Les PME sont le fer de lance de la croissance et de la création d emplois dans notre pays 700 sociétés

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Décret n o 2007-1282 du 28 août 2007 relatif aux aides à l investissement immobilier

Plus en détail

Master 2. Droit de l entreprise juristes-conseils d affaires. Formation continue. droit.upmf-grenoble.fr

Master 2. Droit de l entreprise juristes-conseils d affaires. Formation continue. droit.upmf-grenoble.fr Master 2 Droit de l entreprise juristes-conseils d affaires Formation continue École doctorale Les étudiants sortant du master peuvent poursuivre leurs études en s inscrivant en doctorat. L École doctorale

Plus en détail

PROTECTION JURIDIQUE DES ASSOCIATIONS DU RESEAU ACEPP

PROTECTION JURIDIQUE DES ASSOCIATIONS DU RESEAU ACEPP CONTRAT D ASSURANCE n 6768G PROTECTION JURIDIQUE DES ASSOCIATIONS DU RESEAU ACEPP A. CONTENU B. DISPOSITIONS PRELIMINAIRES... 2 C. TITRE 1 DISPOSITIONS GENERALES... 2 ARTICLE 1 DEFINITIONS... 2 ARTICLE

Plus en détail

Contribution Canal Plus à la distribution de films en salle

Contribution Canal Plus à la distribution de films en salle Contribution Canal Plus à la distribution de films en salle Distributeurs Informations générales Nom de la mesure Acronyme Code Mesure nationale/mesure communautaire 2.3.25 Nationale Filière concernée

Plus en détail

Commission de la culture et de l éducation. Consultation sur la réglementation du prix de vente au public des livres neufs imprimés et numériques

Commission de la culture et de l éducation. Consultation sur la réglementation du prix de vente au public des livres neufs imprimés et numériques Commission de la culture et de l éducation CCE 006M C.P. Livres neufs imprimés et numériques Consultation sur la réglementation du prix de vente au public des livres neufs imprimés et numériques Le lundi

Plus en détail

FCPI ISATIS EXPANSION. Fonds Commun de Placement dans l Innovation. Commissaire aux comptes

FCPI ISATIS EXPANSION. Fonds Commun de Placement dans l Innovation. Commissaire aux comptes FCPI ISATIS EXPANSION Fonds Commun de Placement dans l Innovation Commissaire aux comptes VOUS SOUHAITEZ Réduire significativement votre impôt sur le revenu et soutenir le développement de PME jugées innovantes,

Plus en détail

PARIS / Le CNPC et INTERSPORT. recrutement en alternance

PARIS / Le CNPC et INTERSPORT. recrutement en alternance PARIS / Le CNPC et INTERSPORT lancent une campagne de recrutement en alternance PARIS / L objectif : former plus de 100 «Gestionnaires Commerciaux» sur toute la France au sein des magasins de l enseigne.

Plus en détail

Dossier de presse 2011 Generali Belgium

Dossier de presse 2011 Generali Belgium Dossier de presse 2011 Generali Belgium Sommaire I. Generali Belgium 3 II. Le Groupe Generali 4 III. Histoire 6 IV. Expertise en assurances et offre de produits 7 V. Direction et membres du Conseil d Administration

Plus en détail

Forticiel Génération 2. Dessinez une retraite à vos couleurs

Forticiel Génération 2. Dessinez une retraite à vos couleurs Forticiel Génération 2 Dessinez une retraite à vos couleurs Vous êtes un professionnel indépendant, un exploitant agricole, un forestier, un éleveur Ce contrat retraite vous intéresse Les media se sont

Plus en détail

SCPI Corum Convictions

SCPI Corum Convictions L investissement indirect dans l immobilier via une SCPI SCPI Corum Convictions Société Civile de Placement Immobilier Avertissement à l investisseur La Société Civile de Placement Immobilier Corum Convictions

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. grandeur nature. L informatique

DOSSIER DE PRESSE. grandeur nature. L informatique L informatique grandeur nature DOSSIER DE PRESSE 19 rue Saint Denis 41800 Montoire sur le Loir Tél. : 02 54 67 00 10 Fax : 02 54 67 00 70 info@axn.fr www.axn.fr AXN INFORMATIQUE : 20 ANS D INNOVATIONS!

Plus en détail

POURQUOI CO-INVESTIR DANS UNE PME RÉGIONALE?

POURQUOI CO-INVESTIR DANS UNE PME RÉGIONALE? PAGE 1 POURQUOI CO-INVESTIR DANS UNE PME RÉGIONALE? Le particulier, séduit par l idée, le savoir-faire et le sérieux d une entreprise, ne trouve généralement pas un cadre structuré assurant, d une part,

Plus en détail

Impact économique et social du périmètre d'intervention du CNC

Impact économique et social du périmètre d'intervention du CNC Impact économique et social du périmètre d'intervention du CNC Novembre 2016 3 questions principales : Quelle est la valeur économique des secteurs soutenus par le CNC? Comment a évolué l emploi? Quels

Plus en détail

RETROSPECTIVE DES INTERVENTIONS DES ELUS COMMUNISTES RELATIVES AU SERVICE PUBLIC DE L EAU DEPUIS 1984

RETROSPECTIVE DES INTERVENTIONS DES ELUS COMMUNISTES RELATIVES AU SERVICE PUBLIC DE L EAU DEPUIS 1984 rencontre à l initiative du Groupe Communiste du Conseil 6 décembre 2005, Hôtel de Ville RETROSPECTIVE DES INTERVENTIONS DES ELUS COMMUNISTES RELATIVES AU SERVICE PUBLIC DE L EAU DEPUIS 1984 Les élus communistes

Plus en détail