L IMPARTITION GUIDE À L USAGE DES PETITES ENTREPRISES Le logo ADP est une marque déposée d ADP, inc.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L IMPARTITION GUIDE À L USAGE DES PETITES ENTREPRISES. 1 866 228-9675 www.adp.ca Le logo ADP est une marque déposée d ADP, inc."

Transcription

1 L IMPARTITION GUIDE À L USAGE DES PETITES ENTREPRISES Le logo ADP est une marque déposée d ADP, inc.

2 Contenu Qu est ce que l impartition? 3 Pourquoi impartir? 5 Les avantages de l impartition 7 des tâches administratives Collaborer avec le fournisseur 8 de services Glossaire 9 Ressources 9 À propos d ADP 10 Vous êtes un entrepreneur, et il y a fort à parier que vous vous êtes lancé en affaires non pas parce que vous aimez vous occuper des talons de paie ou du calcul des retenues d impôt, mais parce que le produit ou le service que vous offrez vous passionne. En fait, bon nombre de propriétaires de petites entreprises considèrent que le temps qu ils consacrent aux tâches administratives est du temps perdu puisqu ils ne travaillent pas à la croissance de leur entreprise. L impartition du talon de paie et des autres processus administratifs reliés aux ressources humaines peut aider les petites entreprises à gagner du temps et à économiser de l argent, mais avant tout, elle leur permet de concentrer leurs efforts sur ce qui importe vraiment, soit leurs compétences de base, leur croissance stratégique, leur personnel et leur compétitivité.

3 Qu est ce que l impartition? L impartition désigne simplement le fait de confier une tâche à un fournisseur de services à l externe. D après l Index d impartition ADP, 92 % des Canadiens confient à l externe certaines tâches ou corvées quotidiennes comme le ménage, les travaux de jardinage et les déclarations de revenu. Il est tout à fait judicieux pour une entreprise d agir ainsi. Pour une petite entreprise, l impartition consiste à confier à des spécialistes des activités secondaires et non productives de revenus. L impartition se distingue de la passation de contrats à l externe de leurs divers services, dans la mesure où il s agit d un outil de gestion stratégique qui suppose une restructuration de l entreprise autour de ses activités fondamentales, ses «compétences de base». De nombreux processus administratifs peuvent être impartis, mais le plus souvent, les petites entreprises confient à l externe les tâches relatives à la gestion de la paie et des ressources humaines. Pourquoi? Parce que les fournisseurs de services ne se contentent pas d utiliser des technologies de pointe, ils possèdent également une vaste expérience et appliquent des pratiques exemplaires dont peuvent tirer profit les petites entreprises. Pourquoi les Canadiens ont-ils recours à l impartition? Selon l Index d impartition ADP, les principales raisons pour lesquelles les Canadiens confient à un tiers l exécution d une tâche courante sont les suivantes : Ils n aiment pas effectuer cette tâche 37 % Ils ne savent pas comment effectuer cette tâche 36 % Ils veulent gagner du temps 27 % Source : Index d impartition ADP, mai 2007, Environics Research Group 3 4

4 Pourquoi impartir? Chacun son métier, les vaches seront bien gardées. 5 Les plus futés des propriétaires de petites entreprises savent qu un contrôle serré des coûts fait partie intégrante d une stratégie financière judicieuse. Toutefois, lorsqu il s agit de la gestion de la paie, une telle mentalité n est pas rentable. Selon l étude portant sur le temps consacré à la gestion de la paie menée par ADP en 2006, les entrepreneurs qui, par souci d économie, s occupent eux mêmes de leur talon de paie consacrent en fait 28 % plus de temps qu un spécialiste à cette tâche. Beaucoup de propriétaires de petites entreprises pourraient ainsi gagner près du tiers du temps qu ils consacrent à cette activité. Au moment où l étude a été réalisée, 72 % des propriétaires d entreprises interrogés ont indiqué qu ils utilisaient un logiciel comptable pour administrer leur talon de paie, et 40 % d entre eux ont admis consacrer du temps à la correction d erreurs liées à la paie. En plus de contribuer à alléger les coûts cachés, l impartition se trouve également à être une solution souple. De fait, ce sont les besoins de votre entreprise qui détermineront dans quelle mesure vous aurez recours à l impartition. Quelle taille doit avoir une entreprise pour avoir recours à l impartition? Le fait d être propriétaire d une petite entreprise ne signifie pas que vous devez tout faire vous-même pour économiser de l argent. Les entreprises de toutes tailles ont les moyens d avoir recours à l impartition. En fait, le prix du traitement de la paie d un employé est inférieur à celui d une tasse de café par jour. Quant au temps que vous gagnerez, vous l utiliserez comme bon vous semble. (Prenez le temps d aller vous chercher un café!) Le temps consacré à la gestion de la paie des chiffres éloquents Selon l étude portant sur le temps consacré à la gestion de la paie menée par ADP, la réduction du temps consacré au traitement de la paie se traduit, pour les petites entreprises, par d importantes économies. Les petites entreprises consacrent annuellement 11,7 heures au traitement de la paie de chaque employé. En d autres termes, les entreprises sondées, qui comptaient un nombre médian de 13 employés, consacrent annuellement 152 heures au traitement de la paie. Après avoir examiné les tâches relatives au traitement de la paie effectuées au sein d une petite entreprise, ADP a déterminé que l impartition permet d économiser jusqu à 28 % du temps consacré à cette activité. Pour une petite entreprise de taille moyenne (13 employés), cela signifie une économie annuelle de 43 heures de travail, soit une semaine complète de travail. Le salaire médian des employés responsables de la gestion de la paie qui ont répondu au sondage étaient de $ (avantages sociaux en sus), ou 21,90 $ l heure. Une petite entreprise affecte donc $ chaque année à la gestion interne de la feuille de paie. Une réduction de 28 % du temps consacré à la gestion de la paie se traduit par une économie de 933 $. Source : Étude d ADP sur le temps consacré à la gestion de la paie, octobre 2006, Environics Research Group 6

5 7 Les avantages de l impartition des tâches administratives Permet aux entreprises de mettre l accent sur leurs activités stratégiques L impartition des tâches administratives vous permettra de consacrer plus de temps aux activités fondamentales de votre entreprise, avec la croissance de la productivité que cela suppose. L impartition vous permettra d allouer davantage de temps et de ressources aux activités liées à la planification et à la croissance stratégique, qu il s agisse de la rationalisation des processus de recrutement et d embauche ou de l amélioration de vos résultats nets. Permet de simplifier la gestion de la paie Comme la plupart des services externes de gestion de la paie sont offerts par le truchement d Internet et sont hébergés par le fournisseur de services, ils sont faciles à utiliser et n exigent pas de mises à niveau ni de logiciels coûteux. Les données liées à la paie, qui sont hébergées sur un autre site, sont protégées par de multiples niveaux de sécurité, ce qui vous évite d avoir à constamment effectuer des copies de sauvegarde de vos données, mais de respecter quand même la réglementation de l État. Grâce à l impartition, vous n avez qu à entrer vos données sur la paie par voie électronique ou par téléphone. Votre fournisseur de services se chargera d effectuer les calculs relatifs aux retenues fiscales, de produire les chèques de paie ou d effectuer des dépôts directs. Permet de mettre davantage l accent sur vos employés Il devient de plus en plus difficile d attirer des employés et de les conserver. On peut ainsi affirmer que le service des ressources humaines a un rôle de premier plan à jouer dans la réussite de votre entreprise. L impartition de vos tâches administratives à un fournisseur de services vous permet de suivre de près les salaires, les avantages sociaux, le rendement et les absences de vos employés. En confiant à des spécialistes ces corvées quotidiennes, vous pourrez vous concentrez sur les défis qui vous attendent embaucher les bonnes personnes et les conserver, et vous assurer d être en mesure de combler les postes clés de votre entreprise à même votre bassin d employés. Aide à éviter les maux de tête fiscaux Selon l étude portant sur le temps consacré à la gestion de la paie menée par ADP, 11 % des propriétaires de petites entreprises qui s occupent eux-mêmes du traitement de leurs talons de paie ont admis qu ils s étaient déjà vu infliger une amende pour paiement en retard. Les fournisseurs de services sont des spécialistes du calcul de la paie et ils s assurent que les rapports sur les retenues d impôt et les documents de fin d année sont exacts et présentés à temps. Permet de déléguer les risques liés à la conformité À moins que l un de vos employés se tienne au courant des modifications apportées aux dispositions législatives et des pratiques exemplaires, vous courez le risque de commettre des infractions qui pourraient vous coûter cher. Les fournisseurs de services administratifs possèdent une connaissance spécialisée des dispositions législatives complexes comme la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques et la Sarbanes-Oxley Act des États Unis. Ils peuvent ainsi assurer votre conformité aux diverses lois et vous tenir au courant des modifications qui y sont apportées. Donne accès à des conseil d experts De nombreux propriétaires de petite entreprise se rendent compte qu ils n ont personne à qui s adresser lorsqu ils ont besoin de conseils. En plus de prendre en charge vos tâches administratives, votre fournisseur de services met à votre disposition des experts qui pourront vous prodiguer des conseils en matière de pratiques exemplaires, ce qui vous permettra de gagner du temps et de réduire au minimum le recours à des ressources externes coûteuses. Collaborer avec le fournisseur de services Une fois que vous avez pris la décision d impartir vos services administratifs, il est important de choisir le fournisseur de services qui convient à votre entreprise. 1. Déterminez vos besoins Certains fournisseurs de services administratifs sont des travailleurs indépendants, d autres des sociétés multinationales. Prenez donc le temps d examiner si le fournisseur de service auquel vous envisagez avoir recours possède les ressources et les connaissances nécessaires pour répondre aux besoins immédiats et à long terme de votre entreprise. Par exemple, si vous prévoyez ouvrir une succursale, augmenter votre effectif ou procéder à une acquisition, votre fournisseur doit être en mesure de vous aider rapidement et efficacement. N oubliez pas de lui demander de vous fournir des références. 2. Faites vos devoirs Des bons conseils et des connaissances spécialisées peuvent contribuer au succès de votre entreprise, mais pour être en mesure de vous conseiller adéquatement, votre fournisseur de services doit disposer de renseignements pertinents et complets sur votre entreprise. Dès le début de votre collaboration, organisez une séance d information avec lui et discutez franchement des détails relatifs à votre feuille de paie et à votre service des ressources humaines, si vous en avez un. Tenez-le au courant de l évolution de votre entreprise et assurez-vous qu il comprend bien vos besoins, si vous voulez en avoir pour votre argent. 3. Planifiez ensemble Dès le début de votre collaboration, dites à votre fournisseur de services pourquoi vous avez pris la décision de rationaliser vos processus administratifs. Un fournisseur de services compétent apportera sa contribution en vous donnant des idées et en jetant une lumière nouvelle sur vos objectifs. Cependant, n oubliez pas que des événements imprévus peuvent vous obliger à modifier vos plans il faut donc toujours faire preuve de souplesse. Un fournisseur de services administratifs peut s adapter rapidement aux changements organisationnels, ce qui n est pas toujours le cas pour un service interne. Personne ne connaît mieux votre entreprise que vous-même. Toutefois, pour être en mesure de vous offrir le meilleur service possible, votre fournisseur devrait en savoir presque autant que vous. Au moment d élaborer votre plan d impartition, traitez votre fournisseur comme un véritable conseiller et faites-lui confiance. 4. Faites une évaluation Lorsque vient le moment d évaluer les services qui vous ont été dispensés, ne vous attendez pas à ce que votre fournisseur lise dans vos pensées. Si le rendement n est pas à la hauteur de vos attentes, n hésitez pas à le lui dire. Demandez-lui également de formuler des commentaires. 8

6 9 Glossaire Impartition Relation à long terme, axée sur les résultats, avec un fournisseur de services à l externe à qui sont confiées des activités non fondamentales d une entreprise. L impartition touche habituellement divers processus opérationnels et administratifs et peut comprendre différents niveaux de services. L impartition suppose que le fournisseur assume une certaine part du contrôle et des risques liés à la gestion. Service hébergé de ressources humaines Application Internet qui permet d accéder facilement aux services d administration. Système de suivi des heures et des présences Processus qui permet aux administrateurs de recueillir des données touchant les heures de travail des employés et d appliquer les règles administratives et les politiques en matière de paie. Conformité en matière de paie Processus qui consiste à s assurer que les pratiques d une organisation respectent les réglementations fédérales et provinciales. Parmi les réglementations canadiennes, on compte notamment le Régime de pensions du Canada, la Loi sur l assurance emploi, la Loi de l impôt sur le revenu et la législation en matière de normes d emploi au Canada. Relevé d emploi Formulaire qui indique la durée d un emploi et les gains touchés par un employé. En général, un relevé d emploi doit être produit dans les cinq jours suivants la cessation d emploi. Saisie-arrêt Ordonnance d un tribunal en vertu de laquelle une tierce partie, par exemple un employeur, est tenue de retenir la rémunération d un particulier au nom d un créancier. Versement par un tiers de retenues sur la paie Processus par le truchement duquel une tierce partie, par exemple l émetteur de prestations, l État ou le bénéficiaire d une saisie-arrêt, reçoit un certain montant versé par le service de la paie d une entreprise. Ressources Fédération canadienne de l entreprise indépendante Agence du revenu du Canada Association canadienne de la paie Banque de développement du Canada Ressources humaines et Développement social Canada RH pour employeurs À propos d ADP Qui nous sommes ADP Canada (ADP) est l un des principaux fournisseurs canadiens de solutions administratives intégrées, aidant plus de entreprises à gérer leurs processus internes, qu elles comptent un employé ou des milliers. ADP paie un Canadien sur cinq. Nos services À titre de plus important fournisseur de services administratifs au Canada, nous offrons une gamme complète de services liés à l impartition. Parmi ces services, mentionnons les suivants : Gestion de la paie Gestion des ressources humaines Gestion des heures et des présences Gestion des frais de déplacement Services complets d impartition Pour en savoir davantage, visitez le site Web d ADP à l adresse suivante : 10

Le certificat de la caisse de pension facile à comprendre!/

Le certificat de la caisse de pension facile à comprendre!/ Le certificat de la caisse de pension facile à comprendre!/ A première vue, le certificat de la caisse de pension ressemble à une jungle de chiffres et de termes techniques. En fait, il n est pas si difficile

Plus en détail

Police afférente au régime de pension collectif

Police afférente au régime de pension collectif Police afférente au régime de pension collectif Numéro de police : PRPP 0005 En vigueur le 3 mars 2014 La London Life, Compagnie d Assurance-Vie (l émetteur) verse les prestations prévues conformément

Plus en détail

Le choix Logique en matière de ressources humaines

Le choix Logique en matière de ressources humaines Le choix Logique en matière de ressources humaines Mot du directeur Au nom de toute l équipe, c est avec grand plaisir que je vous présente Logic-Or. Filiale de Médic-Or, Logic-Or a vu naissance en 2011

Plus en détail

élément clé d une retraite réussie? Une bonne planification.

élément clé d une retraite réussie? Une bonne planification. L t élément clé d une retraite réussie? Une bonne planification. Tout le monde a sa propre vision de la retraite. Que vous souhaitiez mettre l accent sur les voyages ou les loisirs, passer du temps en

Plus en détail

Guide de l employé 2015

Guide de l employé 2015 Guide de l employé 2015 370 boul Greber, suite 205 Gatineau, Qc J8T 5R6 Tel: 819.771.0830 Fax: 819.205.2843 info@clapersonnel.ca www.clapersonnel.ca www.clapersonnel.ca 1 1 1 I l me fait plaisir en mon

Plus en détail

LE FACTEUR FISCAL CONTENU. Qui est considéré comme étant marié aux fins de l impôt? Comment prend fin un mariage d un point de vue fiscal?

LE FACTEUR FISCAL CONTENU. Qui est considéré comme étant marié aux fins de l impôt? Comment prend fin un mariage d un point de vue fiscal? NUMÉRO 2014-08 WWW.BDO.CA LE FACTEUR FISCAL QUESTIONS FISCALES TOUCHANT LA DISSOLUTION DU MARIAGE OU DE L UNION DE FAIT Lorsqu il y a échec du mariage ou de l union de fait, plusieurs questions doivent

Plus en détail

Parlonsaffaires. Dans ce numéro ASPECTS FISCAUX À CONSIDÉRER LE TRANSFERT D UN IMMEUBLE LOCATIF À UN ENFANT MAJEUR

Parlonsaffaires. Dans ce numéro ASPECTS FISCAUX À CONSIDÉRER LE TRANSFERT D UN IMMEUBLE LOCATIF À UN ENFANT MAJEUR Bulletin électronique pour les chefs d entreprise Septembre 2013 Parlonsaffaires Une initiative de Desjardins Entreprises Québec-Portneuf et des caisses participantes Dans ce numéro Propriétaire d un immeuble

Plus en détail

Acerta Connect. Prenez le contrôle de votre administration salariale

Acerta Connect. Prenez le contrôle de votre administration salariale Acerta Connect Prenez le contrôle de votre administration salariale Acerta soutient les starters, les indépendants et les employeurs dans chaque phase de leur croissance et dans chaque processus RH. Gérez

Plus en détail

Succès de la petite entreprise au Québec

Succès de la petite entreprise au Québec Succès de la petite entreprise au Québec De quelle façon de meilleures connaissances financières peuvent mener à une prospérité à long terme Le succès des petites entreprises est possible au Québec Démarrer

Plus en détail

Les personnes suivantes reçoivent des

Les personnes suivantes reçoivent des Guide des régimes d assurance-invalidité et d assurance-maladie aux États-Unis Les personnes suivantes reçoivent des prestations mensuelles dans le cadre du régime de sécurité sociale du gouvernement :

Plus en détail

Processus de paie Rapport d audit final Rapport n o 13/12 Le 30 août 2012

Processus de paie Rapport d audit final Rapport n o 13/12 Le 30 août 2012 Processus de paie Rapport d audit final Rapport n o 13/12 Le 30 août 2012 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction financière Premier vice-président,

Plus en détail

Guide des normes de travail minimales, des retenues salariales et de l assurancechômage

Guide des normes de travail minimales, des retenues salariales et de l assurancechômage Guide des normes de travail minimales, des retenues salariales et de l assurancechômage aux États-Unis Aux États-Unis, il existe des lois définissant les normes de travail. Les normes de travail déterminent

Plus en détail

Notre promesse en matière de respect de la vie privée

Notre promesse en matière de respect de la vie privée Notre promesse en matière de respect de la vie privée Le Code de TELUS sur la protection de la vie privée contient les dix principes du code type sur la protection des renseignements personnels de l Association

Plus en détail

Coûts associés à la gestion des changements apportés aux plans et devis en cours d exécution

Coûts associés à la gestion des changements apportés aux plans et devis en cours d exécution Coûts associés à la gestion des changements apportés aux plans et devis en cours d exécution Corporation des entrepreneurs généraux du Québec 6800, boulevard Pie-IX Montréal (Québec) H1X 2C8 Tél : (514)

Plus en détail

Reddition de comptes annuelle CIBC 2005 Pour ce qui compte dans votre vie

Reddition de comptes annuelle CIBC 2005 Pour ce qui compte dans votre vie 22 La CIBC et la société > Notre personnel Reddition de comptes annuelle CIBC 20 Notre personnel La CIBC et la société Stratégie En vue d être reconnue comme chef de file des relations avec la clientèle,

Plus en détail

Employeurs étrangers d employés transfrontaliers Demandez dès maintenant un allègement relatif à l impôt canadien

Employeurs étrangers d employés transfrontaliers Demandez dès maintenant un allègement relatif à l impôt canadien Employeurs étrangers d employés transfrontaliers Demandez dès maintenant un allègement relatif à l impôt canadien Le 13 janvier 2016 Les employeurs non-résidents du Canada qui comptent des employés non-résidents

Plus en détail

République slovaque. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

République slovaque. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr République slovaque Merci

Plus en détail

Révéler les coûts cachés Résumé à l intention des gestionnaires des RH

Révéler les coûts cachés Résumé à l intention des gestionnaires des RH Révéler les coûts cachés Résumé à l intention des gestionnaires des RH RH. Paie. Avantages sociaux. Les RH à la croisée des chemins Les RH en sont à une étape décisive de leur parcours, au terme duquel

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

Nous avons créé un petit guide pour les particuliers qui donne une première approche du thème de l achat d entreprise.

Nous avons créé un petit guide pour les particuliers qui donne une première approche du thème de l achat d entreprise. Guide pour acheteurs Nous avons créé un petit guide pour les particuliers qui donne une première approche du thème de l achat d entreprise. Avez-vous l intention de posséder votre propre entreprise? L

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT GEORGE WESTON LIMITÉE

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT GEORGE WESTON LIMITÉE CHARTE DU COMITÉ D AUDIT de GEORGE WESTON LIMITÉE TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU COMITÉ... 1 2. MEMBRES DU COMITÉ... 1 3. PRÉSIDENT DU COMITÉ... 2 4. DURÉE DU MANDAT DE CHAQUE MEMBRE... 2 5.

Plus en détail

Comparaison de différents régimes de capitalisation

Comparaison de différents régimes de capitalisation Comparaison de différents régimes de capitalisation et encarts pour les lois provinciales et fédérales en matière de régimes de retraite 1 er janvier 2015 Les régimes d épargne et de retraite, communément

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS SUR LE PROGRAMME MONTANTS MAXIMUMS DU FINANCEMENT OFFERT

RENSEIGNEMENTS SUR LE PROGRAMME MONTANTS MAXIMUMS DU FINANCEMENT OFFERT Fonds pour les projets d expansion des entreprises (FPEE) RENSEIGNEMENTS SUR LE PROGRAMME MONTANTS MAXIMUMS DU FINANCEMENT OFFERT Le Fonds pour les projets d expansion des entreprises (FPEE) compte deux

Plus en détail

Votre régime, à votre façon

Votre régime, à votre façon RÉGIME D'ÉPARGNE-RETRAITE DE RSM Richter Chamberland S.E.N.C.R.L/LLP Numéro de votre groupe : G004491 Votre régime, à votre façon Voici un aperçu de votre régime enregistré d'épargneretraite collectif

Plus en détail

Formules pour le calcul informatisé des retenues sur la paie

Formules pour le calcul informatisé des retenues sur la paie Formules pour le calcul informatisé des retenues sur la paie 102 e édition En vigueur le 1 er octobre 2015 T4127OCT (F) Rév.15 Ce guide s adresse-t-il à vous? Utilisez ce guide si vous êtes un développeur

Plus en détail

Développement de logiciels et les services informatiques

Développement de logiciels et les services informatiques N o 63-255-X au catalogue. Bulletin de service Développement de logiciels et les services informatiques 2012. Faits saillants Les revenus générés par les entreprises de l industrie du développement de

Plus en détail

Lorsque l employé a été en congé pendant huit à dix semaines, ou dès qu on apprend que l employé sera en congé pendant plus de quatre mois :

Lorsque l employé a été en congé pendant huit à dix semaines, ou dès qu on apprend que l employé sera en congé pendant plus de quatre mois : LISTE DE CONTRÔLE DES EMPLOYEURS DEMANDE ILD Utilisez cette liste de contrôle lorsque l employé est en congé approuvé pour des raisons d invalidité (santé ou blessure) et qu il demandera des prestations

Plus en détail

Renseignements sur Les normes du travail

Renseignements sur Les normes du travail Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Renseignements sur Les normes du travail 1A DÉPOSER UNE PLAINTE LT-120-07-14 La partie III du Code canadien du travail établit et

Plus en détail

Programme de principes essentiels de gouvernance à but non lucratif (Programme OBNL)

Programme de principes essentiels de gouvernance à but non lucratif (Programme OBNL) Programme de principes essentiels de gouvernance à but non lucratif (Programme OBNL) Formulaire de demande d admission PROGRAMME DE PRINCIPES ESSENTIELS DE GOUVERNANCE À BUT NON LUCRATIF (PROGRAMME OBNL)

Plus en détail

GUIDE DE PLANIFICATION DE LA RETRAITE

GUIDE DE PLANIFICATION DE LA RETRAITE GUIDE DE PLANIFICATION DE LA RETRAITE Pour planifier une retraite à la hauteur de vos attentes, voici un survol des éléments importants de la planification de la retraite Planifier en vue de la retraite

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : M. S. M. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 6 Appel n o : GE-13-1616 ENTRE : M. S. M. Appelante et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU TRIBUNAL

Plus en détail

Imposition des cotisations et des prestations de la prévoyance individuelle liée (pilier 3a)

Imposition des cotisations et des prestations de la prévoyance individuelle liée (pilier 3a) Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Division principale de l impôt fédéral direct, de l impôt anticipé, des droits de timbre Impôt fédéral direct Impôt anticipé

Plus en détail

PLANIFICATION PAR ÉTAPES : UTILISATION DES COMMUNIQUÉS POUR DES RP À INCIDENCE ÉLEVÉE SUR LE RENDEMENT ET LA GÉNÉRATION DE DEMANDE

PLANIFICATION PAR ÉTAPES : UTILISATION DES COMMUNIQUÉS POUR DES RP À INCIDENCE ÉLEVÉE SUR LE RENDEMENT ET LA GÉNÉRATION DE DEMANDE PLANIFICATION PAR ÉTAPES : UTILISATION DES COMMUNIQUÉS POUR DES RP À INCIDENCE ÉLEVÉE SUR LE RENDEMENT ET LA GÉNÉRATION DE DEMANDE Les professionnels des relations publiques (RP) et du marketing ont d

Plus en détail

Comptabilité et révision des fonds en faveur de la formation professionnelle selon l art. 60 LFPr

Comptabilité et révision des fonds en faveur de la formation professionnelle selon l art. 60 LFPr Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation SEFRI Comptabilité et révision des fonds en faveur de la formation

Plus en détail

Note de propositions Consultations prébudgétaires 2014-2015

Note de propositions Consultations prébudgétaires 2014-2015 Rencontre avec Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l Économie du Québec, 24 janvier 2014 Note de propositions Consultations prébudgétaires 2014-2015 REPRÉSENTATION POLITIQUE / INFORMATION STRATÉGIQUE

Plus en détail

Le régime général d assurance médicaments

Le régime général d assurance médicaments Le régime général d assurance médicaments Régie de l assurance maladie du Québec Rapport d activité 2000-2001 du régime général d assurance médicaments Rappel de la Loi sur l assurance-médicaments et de

Plus en détail

Approbation du financement des programmes d études

Approbation du financement des programmes d études Approbation du financement des programmes d études TABLE DES MATIÈRES But et portée... 2 Glossaire... 2 Obligations... 5 Collèges... 5 Ministère... 6 Modalités d approbation... 6 Résumé des responsabilités...

Plus en détail

SOMMAIRE OUVRIR UN BUREAU DE REPRESENTATION A CANTON OU A SHENZHEN

SOMMAIRE OUVRIR UN BUREAU DE REPRESENTATION A CANTON OU A SHENZHEN 11 SOMMAIRE 1 L IMPLANTATION D'UN BUREAU DE REPRESENTATION...13 1.1 Présentation, avantages et inconvénients...13 1.2 Procédures d implantation...14 1.2.1 Enregistrement auprès de l Administration de l

Plus en détail

MISE À JOUR DE L ABC DES PERSONNES NON SYNDIQUÉES (mai 2016)

MISE À JOUR DE L ABC DES PERSONNES NON SYNDIQUÉES (mai 2016) MISE À JOUR DE L ABC DES PERSONNES NON SYNDIQUÉES (mai 2016) La Commission des normes du travail (CNT) a été fusionnée au début de l année 2016 avec la Commission de la santé et de la sécurité du travail

Plus en détail

Ensemble de politiques sur la gestion de l information

Ensemble de politiques sur la gestion de l information Ensemble de politiques sur la gestion de l information TABLE DES MATIÈRES 1. Avant-propos... 1 1.1. Application...1 1.2. Structure de l Ensemble de politiques... 1 1.3. Principes directeurs... 2 1.4. Exceptions...2

Plus en détail

Mettre ensemble tous les acteurs

Mettre ensemble tous les acteurs Mettre ensemble tous les acteurs Réponse à l Examen du soutien fédéral de la recherche-développement Ingénieurs Canada* Février 2011 *Ingénieurs Canada est le nom commercial utilisé par le Conseil canadien

Plus en détail

Politique de Bell sur la protection de la vie privée

Politique de Bell sur la protection de la vie privée Politique de Bell sur la protection de la vie privée Dernière révision : février 2012 La Politique de Bell sur la protection de la vie privée reflète les exigences de la Loi sur la protection des renseignements

Plus en détail

MAXIMISATION DE LA VALEUR SUCCESSORALE D UN FERR

MAXIMISATION DE LA VALEUR SUCCESSORALE D UN FERR MAXIMISATION DE LA VALEUR SUCCESSORALE D UN FERR Une stratégie faisant appel à l assurance-vie exonérée Aider vos clients retraités à maximiser la valeur de leur patrimoine. SITUATION Robert et Julie,

Plus en détail

prestataires externes spécialisés cabinets d experts comptables. en interne en externe mode dit ASP

prestataires externes spécialisés cabinets d experts comptables. en interne en externe mode dit ASP GESTION DE LA PAIE p.1 Le marché de la gestion de la paie en France est dominé principalement par des prestataires externes spécialisés et des cabinets d experts comptables. Ils représentent à eux deux

Plus en détail

Révéler le véritable coût des RH Résumé à l intention des directeurs financiers

Révéler le véritable coût des RH Résumé à l intention des directeurs financiers Révéler le véritable coût des RH Résumé à l intention des directeurs financiers RH. Paie. Avantages sociaux. Les arguments financiers de la transformation des RH Les entreprises subissent des pressions

Plus en détail

Planifiez pour la vie. Votre guide de l essentiel

Planifiez pour la vie. Votre guide de l essentiel Planifiez pour la vie Votre guide de l essentiel Table des matières 02 Fixez-vous des objectifs 06 Choisissez vos placements 08 Gardez le cap Imaginez toucher un salaire sans travailler. Vous en rêvez,

Plus en détail

Augmentez votre service grâce à un transfert

Augmentez votre service grâce à un transfert Augmentez votre service grâce à un transfert Transfert de service Une option précieuse Avez-vous déjà travaillé pour un employeur affilié à un régime de pension agréé au Canada avant de travailler dans

Plus en détail

JORF n 0125 du 31 mai 2014. Texte n 14. ORDONNANCE Ordonnance n 2014-559 du 30 mai 2014 relative au financement participatif NOR: FCPX1406454R

JORF n 0125 du 31 mai 2014. Texte n 14. ORDONNANCE Ordonnance n 2014-559 du 30 mai 2014 relative au financement participatif NOR: FCPX1406454R Le 1 juin 2014 JORF n 0125 du 31 mai 2014 Texte n 14 ORDONNANCE Ordonnance n 2014-559 du 30 mai 2014 relative au financement participatif NOR: FCPX1406454R Le Président de la République, Sur le rapport

Plus en détail

Profils des Fonds mutuels TD

Profils des Fonds mutuels TD Profils des Fonds mutuels TD Portefeuilles confortables Portefeuille confortable TD revenu équilibré (anciennement le Portefeuille confortable TD conservateur) Portefeuille confortable TD équilibré (anciennement

Plus en détail

CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS

CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS DESCRIPTION Le Fonds collège-industrie pour l innovation (FCII)

Plus en détail

1.1. La présente politique prend effet le (date établie avec l autorisation du CHD).

1.1. La présente politique prend effet le (date établie avec l autorisation du CHD). 1. DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR 1.1. La présente politique prend effet le (date établie avec l autorisation du CHD). 1.2. La présente politique remplace la Politique du CNRC relative aux conflits d intérêts

Plus en détail

Ministère du Travail, de l Emploi et de la Solidarité sociale. 5 juin 2015

Ministère du Travail, de l Emploi et de la Solidarité sociale. 5 juin 2015 Regroupement des activités de la Régie des rentes du Québec et de la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances Ministère du Travail, de l Emploi et de la Solidarité sociale 5 juin

Plus en détail

3. Situations de travail et d'apprentissage (STA)

3. Situations de travail et d'apprentissage (STA) 3. Situations de travail et d'apprentissage (STA) 3.1 Qu est-ce qu une STA?... 66 3.2 Mise en œuvre sur le lieu de travail... 66 3.3 STA: marche à suivre... 67 3.4 Evaluation des situations de travail

Plus en détail

Document de consultation publique

Document de consultation publique Document de consultation publique Rénovations et réparations domiciliaires Devis, contrats et coûts finaux Protéger les intérêts des consommateurs le 5 février 2014 Introduction Les maisons sont les plus

Plus en détail

DEMANDE D ALLOCATION POUR LE LOYER (pour les personnes ne recevant pas de prestations d aide à l emploi et au revenu)

DEMANDE D ALLOCATION POUR LE LOYER (pour les personnes ne recevant pas de prestations d aide à l emploi et au revenu) N o de CS: N o de demande: de réception: Services provinciaux Division de la prestation de services dans les communautés Services à la famille Manitoba 114, rue Garry, bureau 102, Winnipeg (Manitoba) R3C

Plus en détail

Gouvernance et orientation du conseil d administration Séance sur le renforcement de la capacité communautaire

Gouvernance et orientation du conseil d administration Séance sur le renforcement de la capacité communautaire Gouvernance et orientation du conseil d administration Séance sur le renforcement de la capacité communautaire Comprendre la gouvernance organisationnelle (Source : Institut sur la gouvernance : www.iog.ca)

Plus en détail

DIRECTIVES DEMANDE DE CERTIFICAT DE MORTINAISSANCE

DIRECTIVES DEMANDE DE CERTIFICAT DE MORTINAISSANCE DIRECTIVES DEMANDE DE CERTIFICAT DE MORTINAISSANCE Pour remplir votre demande de certificat de mortinaissance, veuillez lire attentivement les directives, écrire lisiblement et consulter au besoin le numéro

Plus en détail

- Désigner Moisson Québec comme bénéficiaire de votre police d assurance-vie existante :

- Désigner Moisson Québec comme bénéficiaire de votre police d assurance-vie existante : DON PLANIFIÉ MOISSON QUÉBEC ( mise à jour mai 2010) DON TESTAMENTAIRE Un don par testament à Moisson Québec vous permet d accomplir, dès maintenant, un geste significatif qui vous survivra. Vous savez

Plus en détail

ORDONNANCE RELATIVE AU TRAITEMENT DES MINISTRES ORDONNÉS DE L ÉGLISE CATHOLIQUE DE QUÉBEC 2011

ORDONNANCE RELATIVE AU TRAITEMENT DES MINISTRES ORDONNÉS DE L ÉGLISE CATHOLIQUE DE QUÉBEC 2011 ORDONNANCE RELATIVE AU TRAITEMENT DES MINISTRES ORDONNÉS DE L ÉGLISE CATHOLIQUE DE QUÉBEC 2011 SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1.1.00 ENTRÉE EN VIGUEUR, DURÉE ET INTERPRÉTATION 1.1.01 La présente ordonnance

Plus en détail

L attribution d options sur actions permet à vos collaborateurs d obtenir en net, jusqu à 40% de plus par rapport à un bonus en espèces

L attribution d options sur actions permet à vos collaborateurs d obtenir en net, jusqu à 40% de plus par rapport à un bonus en espèces L attribution d options sur actions permet à vos collaborateurs d obtenir en net, jusqu à 40% de plus par rapport à un bonus en espèces Index Index 2 L attribution d options sur actions 3 Quelques questions

Plus en détail

CONFÉRENCE LES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS ET LA FISCALITÉ AVRIL 2016

CONFÉRENCE LES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS ET LA FISCALITÉ AVRIL 2016 CONFÉRENCE LES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS ET LA FISCALITÉ AVRIL 2016 AVERTISSEMENT 2 Les renseignements que contient cette présentation ne constituent pas une interprétation juridique des dispositions de la Loi

Plus en détail

Un bon conseil peut valoir de l or

Un bon conseil peut valoir de l or Un bon conseil peut valoir de l or Les Canadiens qui ont recours aux services d un conseiller sont plus susceptibles de se doter d un plan financier et sont plus confiants face à leur avenir financier

Plus en détail

Virtualisation du stockage IBM Une grande valeur pour votre entreprise

Virtualisation du stockage IBM Une grande valeur pour votre entreprise Virtualisation du stockage IBM Une grande valeur pour votre entreprise Virtualisation du stockage IBM Une grande valeur pour votre entreprise Pag e 2 Le contrôleur de volume SAN (SVC) Sommaire 1. Le SVC

Plus en détail

LE MANAGEMENT A DISTANCE

LE MANAGEMENT A DISTANCE LE MANAGEMENT A DISTANCE I. Le contrôle des tâches à distance : Problématiques Depuis plusieurs décennies, les sociétés ainsi que les hommes et les femmes qui les composent ont changé d attitude. L entreprise

Plus en détail

TARIF D HONORAIRES DES HUISSIERS DE JUSTICE

TARIF D HONORAIRES DES HUISSIERS DE JUSTICE TARIF D HONORAIRES DES HUISSIERS DE JUSTICE SECTION I CLASSES DES PROCÉDURES Dans le présent règlement, les classes de procédures auxquelles il est référé correspondent à : CLASSE 1 CLASSE 2 i. Une procédure

Plus en détail

VOUS ÊTES EMPLOYEUR. À savoir

VOUS ÊTES EMPLOYEUR. À savoir VOUS ÊTES EMPLOYEUR 1 Embaucher une personne pour se faire aider à la maison, entretenir le jardin ou garder les enfants, c est devenir employeur; un employeur à la fois comme tous les autres, qui applique

Plus en détail

Programme de recouvrement des coûts de la CCSN

Programme de recouvrement des coûts de la CCSN Programme de recouvrement des coûts de la CCSN Programme de recouvrement des coûts de la Commission canadienne de sûreté nucléaire Publié par la Commission canadienne de sûreté nucléaire Also published

Plus en détail

Directives du programme Ontario au travail

Directives du programme Ontario au travail Directives du programme Ontario au travail 5.11 Revenu agricole Compétence législative Paragraphe 7 (3) de la Loi. Paragraphe 39 (1), article 48, et dispositions 1 et 6 du paragraphe 54 (1) du Règlement

Plus en détail

C o r e S t r a t e g i e s

C o r e S t r a t e g i e s Ville d Ottawa Examen de la réglementation et des services de taxi et de limousine Expérience client 14 octobre 2015 C o r e S t r a t e g i e s Table des matières Examen de la réglementation et des services

Plus en détail

Gestionnaire responsable (Titre) Date de mise en œuvre prévue. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action

Gestionnaire responsable (Titre) Date de mise en œuvre prévue. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action RÉPONSE DE LA DIRECTION ET DE PLAN D ACTION TITRE DU PROJET : Évaluation du services du droit fiscal CENTRE DE RESPONSABILITÉ : services du droit fiscal () Conclusions Recommandations Réponse de la direction

Plus en détail

MODÈLE DE PLAN D AFFAIRES

MODÈLE DE PLAN D AFFAIRES SUPERIOR EAST/SUPÉRIEUR EST Community Futures Development Corporation Société d aide au développement des collectivités MODÈLE DE PLAN D AFFAIRES 14, rue Ganley, Case postale 709, Wawa (Ontario), P0S 1K0,

Plus en détail

Un don pour assurer la sécurité financière de vos enfants

Un don pour assurer la sécurité financière de vos enfants Un don pour assurer la sécurité financière de vos enfants Faites un don généreux à vos enfants De votre vivant, vous avez la possibilité de procurer la sécurité financière à vos enfants *. La Stratégie

Plus en détail

Mémoire Septembre 2004 L INSTITUT CANADIEN DES ACTUAIRES AU MINISTÈRE DU TRAVAIL DE L ONTARIO

Mémoire Septembre 2004 L INSTITUT CANADIEN DES ACTUAIRES AU MINISTÈRE DU TRAVAIL DE L ONTARIO MÉMOIRE MÉMOIRE DE L INSTITUT CANADIEN DES ACTUAIRES AU MINISTÈRE DU TRAVAIL DE L ONTARIO OBSERVATIONS AU SUJET DU DOCUMENT DE CONSULTATION SUR L ÉLIMINATION DE LA RETRAITE OBLIGATOIRE SEPTEMBRE 2004 2004

Plus en détail

Foire aux questions concernant la Gestion de cas de SAE

Foire aux questions concernant la Gestion de cas de SAE Foire aux questions concernant la Gestion de cas de SAE Le présent document répond aux questions qu on se pose le plus souvent concernant la gestion de cas dans le LaMPSS. Emploi Nouvelle-Écosse (ENE)

Plus en détail

Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers de 2012-2013

Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers de 2012-2013 Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers de 2012-2013 Bureau du vérificateur général du Canada N o de catalogue FA1-14/1-2013F-PDF

Plus en détail

conciliation JEU-QUESTIONNAIRE Un horaire équilibré, c'est sensé!

conciliation JEU-QUESTIONNAIRE Un horaire équilibré, c'est sensé! conciliation JEU-QUESTIONNAIRE Un horaire équilibré, c'est sensé! Idéalement, 1 COMBIEN D HEURES MAXIMUM/SEMAINE un jeune doit-il consacrer à son emploi? 15 heures maximum par semaine. Attention : effectuer

Plus en détail

Voici Transflex 2.0. Votre nouveau régime d assurance collective. Février 2013. Présentation à l intention des employés

Voici Transflex 2.0. Votre nouveau régime d assurance collective. Février 2013. Présentation à l intention des employés Voici Transflex 2.0 Votre nouveau régime d assurance collective Février 2013 Présentation à l intention des employés 1 Voici Transflex 2.0 Le 1 er mai 2013 Votre régime d assurance collective change Bienvenue

Plus en détail

> Vous êtes parti à l étranger en 2008? Vous êtes revenu en France en 2008?

> Vous êtes parti à l étranger en 2008? Vous êtes revenu en France en 2008? > Vous êtes parti à l étranger en 2008? Vous êtes revenu en France en 2008? N oubliez pas de préciser votre nouvelle adresse dans le cadre prévu à cet effet (même si l adresse d envoi est correcte). Indiquez

Plus en détail

VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER DSFRI : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER DSFRI : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER DSFRI : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Ce matin, tout va encore plus vite que d habitude. Un client vous demande de devancer sa livraison. Mais votre

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. HECLA MINING COMPANY Modifiée et mise à jour, en vigueur à compter du 8 décembre 2014

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. HECLA MINING COMPANY Modifiée et mise à jour, en vigueur à compter du 8 décembre 2014 CHARTE DU COMITÉ D AUDIT HECLA MINING COMPANY Modifiée et mise à jour, en vigueur à compter du 8 décembre 2014 FONCTION Le comité d audit (le «comité») aide le conseil d administration (le «conseil») à

Plus en détail

Guide. Déclaration des montants de rétroactivité relatifs à l équité salariale. Mars 2007

Guide. Déclaration des montants de rétroactivité relatifs à l équité salariale. Mars 2007 Guide Déclaration des montants de rétroactivité relatifs à l équité salariale Mars 2007 INTRODUCTION De nombreuses personnes recevront un montant de rétroactivité relatif à l équité salariale et un bon

Plus en détail

Accord de libre circulation nationale

Accord de libre circulation nationale Accord de libre circulation nationale Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada / Federation of Law Societies of Canada 445, boulevard Saint-Laurent, bureau 480 Montréal (Québec) H2Y 2Y7

Plus en détail

Guide de gestion du volume de candidatures. Date: Le 27 septembre 2007 Auteur:Direction de l élaboration des politiques

Guide de gestion du volume de candidatures. Date: Le 27 septembre 2007 Auteur:Direction de l élaboration des politiques Guide de gestion du volume de candidatures Date: Le 27 septembre 2007 Auteur:Direction de l élaboration des politiques 1. Introduction 1.1 Objectif du Guide La gestion du volume de candidatures comprend

Plus en détail

Adoptée : Le 25 février 2003. En vigueur : Le 25 février 2003. Amendement : Le 22 mars 2005 (CC-2005-080) Section 06

Adoptée : Le 25 février 2003. En vigueur : Le 25 février 2003. Amendement : Le 22 mars 2005 (CC-2005-080) Section 06 Dotation de personnel Adoptée : Le 25 février 2003 En vigueur : Le 25 février 2003 Amendement : Le 22 mars 2005 (CC-2005-080) Section 06 1. But de la politique Le but de la présente politique est de préciser

Plus en détail

guide du relevé 30 SERVICES DE GARDE ÉDUCATIFS À L ENFANCE SUBVENTIONNÉS

guide du relevé 30 SERVICES DE GARDE ÉDUCATIFS À L ENFANCE SUBVENTIONNÉS guide du relevé 30 SERVICES DE GARDE ÉDUCATIFS À L ENFANCE SUBVENTIONNÉS www.revenuquebec.ca En produisant le relevé 30, vous permettez à un parent de calculer le montant de la contribution additionnelle

Plus en détail

FONDS EN FIDUCIE D ÉNERGIE ATOMIQUE DU CANADA LIMITÉE (Loi sur les déchets de combustible nucléaire) ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2009

FONDS EN FIDUCIE D ÉNERGIE ATOMIQUE DU CANADA LIMITÉE (Loi sur les déchets de combustible nucléaire) ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2009 ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2009 États financiers 31 décembre 2009 TABLE DES MATIÈRES Page Rapport des vérificateurs 1 Bilan 2 État des résultats et du capital 3 État des flux de trésorerie 4 5 13 RAPPORT

Plus en détail

DIRECTIVES RELATIVES À LA PERCEPTION DE L IMPÔT À LA SOURCE 2012

DIRECTIVES RELATIVES À LA PERCEPTION DE L IMPÔT À LA SOURCE 2012 DIRECTIVES RELATIVES À LA PERCEPTION DE L IMPÔT À LA SOURCE 2012 1. Personnes soumises à l impôt à la source A teneur des articles 108 ss de la loi fiscale du 10 mars 1976 (LF), les personnes suivantes

Plus en détail

KITCHENER-WATERLOO 29 janvier 2015. #ExporterAvecSuccès

KITCHENER-WATERLOO 29 janvier 2015. #ExporterAvecSuccès KITCHENER-WATERLOO 29 janvier 2015 #ExporterAvecSuccès Restez connectés: suivez-nous sur les médias sociaux et participez à la conversation! DES OUTILS D AIDE À L EXPORTATION À VOTRE PORTÉE ÉTUDE DE CAS

Plus en détail

AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ)

AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ) Le 17 mars 2016 AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ) Chère membre, Votre inscription au Tableau des membres de l OSFQ est obligatoire

Plus en détail

Comment rédiger une proposition de financement

Comment rédiger une proposition de financement Comment rédiger une proposition de financement (Comment élaborer un projet qui sera une réussite) 19 avril 2010 Vous avez une idée de projet Tracez les grandes lignes du projet, clarifiez-le dans votre

Plus en détail

BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION

BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités de surveillance concernant l intégrité de l information financière

Plus en détail

Haro sur les guichets privés

Haro sur les guichets privés www.option-consommateurs.org Haro sur les guichets privés Par Maryse Guénette Au dépanneur du coin, le guichet automatique bancaire a récemment été remplacé par un guichet privé. Votre restaurateur préféré

Plus en détail

formation chômage Emploi et formation Santé permis de travail droits salaire contrat de travail recherche de travail équivalence de diplômes syndicats

formation chômage Emploi et formation Santé permis de travail droits salaire contrat de travail recherche de travail équivalence de diplômes syndicats droits contrat de travail chômage permis de travail formation indépendant recherche de travail équivalence de diplômes syndicats salaire Emploi et formation Santé Travailler permet de subvenir à vos besoins

Plus en détail

Création d un revenu de retraite en provenance de l actif de votre régime enregistré

Création d un revenu de retraite en provenance de l actif de votre régime enregistré Les régimes enregistrés d épargne-retraite (REER) sont le mode d épargne le plus efficace pour économiser en vue de la retraite. Sous réserve des règles et des plafonds de cotisation, vous pouvez, chaque

Plus en détail

ADMINISTRATION DE PILOTAGE DES LAURENTIDES RÉSUMÉ DU PLAN D ENTREPRISE 2012-2016 RÉSUMÉ DU BUDGET D EXPLOITATION RÉSUMÉ DU BUDGET D INVESTISSEMENT

ADMINISTRATION DE PILOTAGE DES LAURENTIDES RÉSUMÉ DU PLAN D ENTREPRISE 2012-2016 RÉSUMÉ DU BUDGET D EXPLOITATION RÉSUMÉ DU BUDGET D INVESTISSEMENT ADMINISTRATION DE PILOTAGE DES LAURENTIDES RÉSUMÉ DU PLAN D ENTREPRISE 2012-2016 RÉSUMÉ DU BUDGET D EXPLOITATION 2012 RÉSUMÉ DU BUDGET D INVESTISSEMENT 2012 FÉVRIER 2012 Résumé du plan L orientation stratégique

Plus en détail

Fiche d information. L importance de la veille économique et des études de marché

Fiche d information. L importance de la veille économique et des études de marché Fiche d information. L importance de la veille économique et des études de marché La veille économique et les études de marché ont pour but d avoir accès à des données qui facilitent les décisions commerciales.

Plus en détail

COMPTE DE RETRAITE PERSONNEL

COMPTE DE RETRAITE PERSONNEL COMPTE DE RETRAITE PERSONNEL Donnez un vrai coup de pouce au plan de retraite de votre client Une stratégie d épargne-retraite faisant appel à l assurance-vie universelle La situation Jeanne a 40 ans et

Plus en détail

PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES

PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES 1 er avril 2013 au 31 mars 2014 1 er avril 2014 au 31 mars 2015 1 er avril 2015 au 31 mars

Plus en détail

La nouvelle CCNT 2010

La nouvelle CCNT 2010 La nouvelle CCNT 2010 Principales nouveautés (partie I) 1. Aperçu Le dossier ci-après présente des explications concernant la durée de travail hebdomadaire, les congés, la réglementation sur les heures

Plus en détail

CRC 007M C.P. P.L. 60 Protection du consommateur

CRC 007M C.P. P.L. 60 Protection du consommateur CRC 007M C.P. P.L. 60 Protection du consommateur Vue d ensemble des cartes prépayées Visa Visa exploite le plus vaste réseau de paiements électroniques au détail du monde, et gère la marque de services

Plus en détail