Urgences Urologiques. Luc Cormier CHU Dijon

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Urgences Urologiques. Luc Cormier CHU Dijon"

Transcription

1 Urgences Urologiques Luc Cormier CHU Dijon

2 Colique néphrétique La colique néphrétique est un syndrome douloureux lombo-abdominal aigu résultant de la mise en tension brutale de la voie excrétrice du haut appareil urinaire en amont d une obstruction, quelle qu en soit la cause.

3 CN Quel bilan? Bandelette urinaire Créatininémie Température Imagerie ASP + échographie TDM

4 CN Qui hospitaliser? Colique néphrétique hyperalgique CN fébrile Imagerie anormale Oligo-anurie, insuffisance rénale Calcul supérieur à 5-6 mm Rein unique Grossesse Transplanté

5 CN Ambulatoire Retour au domicile, consultation à distance, bilan étiologique Il est indiqué pour les patients ayant présenté une colique néphrétique simple cliniquement typique ou prouvée non compliquée, apte à un traitement ambulatoire il a lieu quand le patient est complètement soulagé, a uriné, est capable de s alimenter et en respectant un délai de quatre heures après la dernière injection de morphine des consignes écrites et explicitées sont systématiquement remises à la sortie du patient, avec l ordonnance de sortie, la prescription d imagerie en externe et un courrier au médecin traitant ou au spécialiste pour le suivi

6 CN Traitement Anti-inflammatoires (Profenid) Alpha-bloquants type Tamsulosine Inhibiteurs calciques (?) Morphine Hydratation normale

7 La lithotritie Lithiases radio-opaques Les indications sont les calculs de moins de 20 mm du haut appareil généralement radioopaques Elimination difficile dans les calice inférieurs Alternative Chirurgie percutanée Urétérorénoscopie souple Urétéroscopie rigide pour le bas appareil

8 PNA simple Femme de 15 à 65 ans En dehors de la grossesse 1er épisode ou Récidive Symptomatologie évidente

9 PNA simple Examens requis Examen clinique, ECBU, Echographie des reins et de la vessie avec Radio d abdomen sans préparation dans les meilleurs délais Examens optionnels Hémoculture, CRP, UIV et Scanner ou Uroscanner PRISE EN CHARGE Ambulatoire

10 PNA simple TTT Antibiothérapie probabiliste orale ou IM D emblée (avant ECBU) Fluoroquinolones orales (Oflocet, Ciflox Péflacine) Céphalo G3 (Rocéphine) ± Aminoglycoside

11 PNA simple TTT Antibiothérapie En cas de réponse franche à la thérapeutique (Apyrexie en 3 jours et Imagerie normale) poursuivre le traitement 10-15j. En 2 ème intention (avec ECBU) Traitement adapté à l antibiogramme en choisissant le traitement oral le moins cher et le mieux toléré

12 J1 J2-4 J10 PNA ambulatoire Med TTT ou SAU Faire le diagnostic clinique Prescription : ECBU, Echo, ASP Mise en route de l Antibiothérapie Med TTT Apprécie l évolution Voit ASP - Echo Adapte le traitement à l Antibiogramme S assure de la guérison clinique J30-40 S assure de la guérison bactériologique ECBU négatif

13 PNA Imagerie L échographie abdomino-pelvienne : (dilatation ou non?) et Radiographie de l arbre urinaire sans préparation (ASP) : image compatible avec un calcul ou TDM si persistance de la fièvre au-delà de 3 ou 4 jours ou de doute sur le diagnostic ou la gravité de l infection : obstruction, nature obstacle, image de pyélonéphrite, abcès

14 PNA compliquée PNA Récidivante (> 3/an) Uropathie malformative (Reflux, Méga uretère, Vessie Neurologique) Lithiase urinaire Obstacle sur la voie excrétrice + distension Cathéter vésical ou urétéral Terrain I Diabète, Immunodéprimé, Insuffisance rénale Terrain II Homme, enfant, femme âgée

15 PNA compliquée Hospitalisation Plutôt TDM avec injection si possible ou échographie AB 3 semaines (6 semaines selon le contexte) C3G + AA FK + AA relai selon l antibiogramme

16 CN fébrile ou PNA sur obstacle Urgence majeure Majorité après infection urinaire à Gram- mais peut survenir après Gram+, champignons Syndrome septique sans choc : mortalité 13% Choc septique : mortalité jusqu à 43%

17 CN fébrile ou PNA sur obstacle Urgence Hospitalisation Double antibiothérapie C3G + aminosides FK + aminosides Drainage de la voie excrétrice sonde JJ sonde urétérale néphrostomie percutanée

18 Qq images

19 Qq images

20 Qq images

21 Prostatite aiguë Début brutal et bruyant Contexte urologique Fièvre, frissons Signes du «réservoir» douleurs mictionnelles pollakiurie impériosités TR (sans faire un massage!!!= C est un diagnostic clinique et même d interrogatoire

22 Prostatite aiguë Imagerie en urgence L echo non spécifique, transrectale CI Le scanner non l IRM non Il n existe aucun examen d imagerie spécifique

23 Prostatite aiguë Antibiothérapie Escherichia coli 60-80%, Klebsiella, Entérocoques En phase aiguë tous les antibiotiques vont dans la prostate (hypervascularisation ) FK seule, formes simples FK + AA ou C3G + AA adapté à l antibiogramme, 4-6 semaines

24 Prostatite aiguë Sonde ou cystocathéter? L important est de drainer une vessie pleine Théoriquement plutôt cystocathéter sauf contre indications ou rétention sans véritable globe α bloquants

25 Torsion du cordon 1/4000 hommes < 25 ans Lésions irréversibles au delà de 6 heures (qq fois moins, qq fois plus, selon la nature de la spire!!!)

26 Tableau typique Torsion du cordon Les autres tableaux Syndrome abdominal prédominant Colique néphrétique Hernie étranglée Fièvre Orchiépididymite Testicule cryptorchide Après orchidopexie Torsion d hydatide Post-traumatique

27 Torsion du cordon Imagerie ou pas? Toute douleur aiguë du testicule est une torsion et doit être explorée 1ère cause de procès en urologie Attitudes des experts a-t-il été opéré en urgences Echo-doppler avec étude de la vascularisation de la pulpe testiculaire si doute très élevé, ou si ancienneté mais...

28 Priapisme Érection prolongée, douloureuse Séquelle : fibrose des corps caverneux et impuissance érectile Séquelles apparaissent après 4 heures, graves après 24H et irréversibles après 48H

29 Priapisme Priapisme à haut débit répond généralement à l aspiration-injection d alpha adrénergique (épinéphrine, éphédrine, phényléphrine ) Priapisme à bas débit ou ischémique essai aspiration-injection α + shunt caverno-spongieux (true-cut, Algolhab, veine céphalique, veine dorsale de la verge )

30 Rétention aiguë d urines et Anurie Vessie vide ou vessie pleine!!!

31 Rétention aiguë d'urines Impossibilité d'uriner Douleur sus pubienne de plus en plus intense Besoin impérieux d'uriner permanent, devenant douloureux et n'aboutissant au mieux qu'à l'émission de quelques gouttes (miction par regorgement) GLOBE VESICAL : matité hypogastrique dont la palpation augmente le besoin d'uriner.

32 Rétention chronique d'urines Présence d'urines dans la vessie en postmictionnel Généralement indolore et examen clinique pauvre Place de l'échographie post-mictionnelle

33 Anurie Impossibilité d uriner vessie vide Indolore +/- signes d insuffisance rénale aiguë

34 Rétention aiguë d'urines Conduite à tenir Drainage en urgence : cystocathéter ou sonde vésicale transuréthrale Cystocathéter : s'assurer de l'absence de structures digestives entre la peau et la vessie! Pas de traitement anticoagulant, pas de suspicion de pathologie tumorale maligne essentiellement tumeur de vessie Sonde vésicale : peu confortable, problème de fausse route et de sténose de l'urèthre ultérieure +/- Echographie sus-pubienne pour s'assurer du diagnostic Surveillance de la levée d'obstacle Clinique et biologique, sauf cas particulier la diurèse chute par autorégulation

35 Rétention aiguë d'urines Imagerie L échographie abdomino rénale après drainage vésical État du haut appareil : dilatation ou non des cavités pyélocalicielles Uro scanner si possible, sinon scanner sans injection +/- L urographie intraveineuse

36 Rétention aiguë d'urines Diagnostic différentiel Anurie : vessie vide cf. infra Oligoanurie avec masse pelvienne, tumeur pelvienne

37 Anurie Absence d urines dans la vessie étiologies pré-rénales rénales post-rénales

38 Anurie Pré-rénale non chirurgicale Rénale non chirurgicale sauf infarctus rénal Post-rénale obstacle urétéral bilatéral sauf rein unique

39 Anurie Echographie rénale +/- échodoppler

40 Hématurie Isolée ou non (fièvre, douleurs ) Antécédents Type d hématurie (macro ou micro, initiale, totale ou terminale) Traitement médical associé Age Tabac ou expositions professionnelles

41 Hématurie Bilan Bandelette, ECBU difficile en pleine hématurie Imagerie Minimum échographie Uro-scanner Endoscopie Cystoscopie rigide ou fibroscopie souple

42 Hématurie Hématurie microscopique n élimine pas une pathologie urologique Hématurie totale n est pas toujours rénale Étiologie tumorale doit être éliminée Il existe des hématuries macroscopiques néphrologiques

43 Hématurie Hématurie avec caillots mise en place d une sonde de lavage 3 voies Ch un caillotage vésical ne s élimine pas par simple lavage une hématurie est rarement responsable d une anémie aiguë le traitement par AVK est à arrêter, le Plavix si possible, l Aspirine selon le risque CV

Actualités sur la prise en charge des coliques néphrétiques. Professeur Vincent Ravery Chef du Service d Urologie Hôpital Bichat-Claude Bernard

Actualités sur la prise en charge des coliques néphrétiques. Professeur Vincent Ravery Chef du Service d Urologie Hôpital Bichat-Claude Bernard Actualités sur la prise en charge des coliques néphrétiques Professeur Vincent Ravery Chef du Service d Urologie Hôpital Bichat-Claude Bernard Présentation d un cas Monsieur X. 38 ans, appelle SOS Médecin

Plus en détail

Objectifs. Cystite 14/03/2011. Infections urinaires chez le sujet agé. Cystite Pyélonéphrite Prostatite Orchiépididymite

Objectifs. Cystite 14/03/2011. Infections urinaires chez le sujet agé. Cystite Pyélonéphrite Prostatite Orchiépididymite Infections urinaires chez le sujet agé Pyélonéphrite Prostatite Orchiépididymite LILLAZ J. (CCA UROLOGIE) Objectifs Infectieux urologie = Sujet simple dans la plupart des cas. A condition d être précis,

Plus en détail

Les infections urinaires. Dr Karine RISSO CCA Infectiologie

Les infections urinaires. Dr Karine RISSO CCA Infectiologie + Les infections urinaires Dr Karine RISSO CCA Infectiologie + Epidémiologie Très fréquentes : second site dinfections communautaires. Plus fréquent chez la femme avec deux pics : au début de l activité

Plus en détail

URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis

URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis Urgences URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis Dr A. de GOUVELLO MG-Urologie-St Louis Rétention aigue d urines ou R.A.U Hématurie Infections

Plus en détail

INFECTIONS GENITALES CHEZ L HOMME

INFECTIONS GENITALES CHEZ L HOMME INFECTIONS GENITALES CHEZ L HOMME P. MASSIP Janvier 2002 1 L ORCHI-EPIDIDYMITE L infection des testicules et/ou de l épididyme se rencontre à l occasion d une maladie sexuellement transmissible ou plus

Plus en détail

RETENTION AIGUE/CHRONIQUE DES URINES. Le point de vue de l urologue. Rétention vésicale : les causes. Augmentation des résistances uréthrales

RETENTION AIGUE/CHRONIQUE DES URINES. Le point de vue de l urologue. Rétention vésicale : les causes. Augmentation des résistances uréthrales RETENTION AIGUE/CHRONIQUE DES URINES Le point de vue de l urologue JF HERMIEU Clinique urologique CHU Bichat Paris Rétention vésicale : les causes - Augmentation des résistances uréthrales - Diminution

Plus en détail

Prise en charge des urgences douloureuses d origine rénale Cas particulier de la femme enceinte

Prise en charge des urgences douloureuses d origine rénale Cas particulier de la femme enceinte Prise en charge des urgences douloureuses d origine rénale Cas particulier de la femme enceinte Nicolas Grenier Grossesse: Modifications rénales physiologiques Augmentation de la taille du rein (1 cm)

Plus en détail

Item 157 (Item 93) Infections urinaires de l enfant et de l adulte. Leucocyturie EVALUATIONS

Item 157 (Item 93) Infections urinaires de l enfant et de l adulte. Leucocyturie EVALUATIONS Item 157 (Item 93) Infections urinaires de l enfant et de l adulte. Leucocyturie EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Concernant les pyélonéphrites aiguës : A - Elles peuvent mettre en jeu le pronostic vital

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES

INFECTIONS URINAIRES INFECTIONS URINAIRES 1. Infections urinaires non fébriles: Cystites aiguës Ü femme 2. Infections urinaires fébriles: Pyélonéphrite aiguë femme ++, homme Prostatites / Adénomites et orchi-épididymites Ü

Plus en détail

SEMIOLOGIE CLINIQUE EN UROLOGIE ET NEPHROLOGIE OBJECTIFS DE LA SEQUENCE SEMIOLOGIE URO- NEPHROLOGIQUE

SEMIOLOGIE CLINIQUE EN UROLOGIE ET NEPHROLOGIE OBJECTIFS DE LA SEQUENCE SEMIOLOGIE URO- NEPHROLOGIQUE SEMIOLOGIE CLINIQUE EN UROLOGIE ET NEPHROLOGIE 2007/2008 1 OBJECTIFS DE LA SEQUENCE Etre capable quelle que soit la demande de soin : De repérer les signes objectifs et ou subjectifs évoquant une atteinte

Plus en détail

La Colique néphrétique : Quelle prise en charge au CHU?

La Colique néphrétique : Quelle prise en charge au CHU? La Colique néphrétique : Quelle prise en charge au CHU? 5 AVRIL 2014 Défini&on Syndrome douloureux lomboabdominal aigu résultant de la mise en tension brutale de la voie excrétrice du haut appareil quelle

Plus en détail

ANATOMIE et PHYSIOLOGIE DE L APPAREIL URINAIRE

ANATOMIE et PHYSIOLOGIE DE L APPAREIL URINAIRE ANATOMIE et PHYSIOLOGIE DE L APPAREIL URINAIRE PROCESSUS PATHOLOGIQUE DE L OBSTRUCTION DES ORGANES DE L APPAREIL RENAL et LITHIASE URINAIRE et COLIQUE NEPHRETIQUE 20 septembre 2013 LEE Ji-Wann Urologie

Plus en détail

PATHOLOGIE URINAIRES:

PATHOLOGIE URINAIRES: PATHOLOGIE URINAIRES: Procédure pour l hospitalisation d un patient adressé à un urologue : il faudra toujours contacter l urologue de garde, car le Dr Keppenne et le Dr Matantu n étant pas tous les jours

Plus en détail

Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée»

Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée» Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée» Ce document s appui sur les recommandations de la société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF) : «Diagnostic et antibiothérapie

Plus en détail

AEMIP Association des Enseignants de Microbiologie et d Immunologie des Facultés de Pharmacie (www.aemip.fr)

AEMIP Association des Enseignants de Microbiologie et d Immunologie des Facultés de Pharmacie (www.aemip.fr) Fiche SYNDROME AEMIP 2016 Infections urinaires (IU) communautaires chez l adulte Auteurs : MJ Butel, A. Doléans-Jordheim, A. Le Monnier et M. Pestel Caron Circonstances diagnostiques (sémiologie) Arbre

Plus en détail

Matière Note /32 Note/20

Matière Note /32 Note/20 FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS Session de Janvier 2015 DCEM2 MODULE : uro-néphrologie SOUS MODULE : Urologie Nombre de questions : 32 Nombre de pages : 12 Durée 35 mn Recommandations : Vous avez entre les

Plus en détail

Item 262 (Item 259) Lithiase urinaire EVALUATIONS

Item 262 (Item 259) Lithiase urinaire EVALUATIONS Item 262 (Item 259) Lithiase urinaire EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Quel est le seul examen biologique devant obligatoirement être réalisé aux urgences lors de la prise en charge d une crise de colique

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS URINAIRES EN VILLE. EMERY malo a partir des recommandations de bonne pratique AFSSAPS 2008.

PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS URINAIRES EN VILLE. EMERY malo a partir des recommandations de bonne pratique AFSSAPS 2008. PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS URINAIRES EN VILLE EMERY malo a partir des recommandations de bonne pratique AFSSAPS 2008. Infections urinaires hautes et basses n'existent plus. On parle d'infection urinaire

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE DE TOURS

FACULTE DE MEDECINE DE TOURS Académie d Orléans Tours Université François-Rabelais FACULTE DE MEDECINE DE TOURS Année 2010 N Thèse pour le DOCTORAT EN MEDECINE Diplôme d Etat Par MAILLARD Florent Né le 16 mars 1982 à Nantes Présentée

Plus en détail

«Je prends soins de mes reins, en connaissance de causes» Conférence santé - Ans. Dr. Luc Radermacher

«Je prends soins de mes reins, en connaissance de causes» Conférence santé - Ans. Dr. Luc Radermacher «Je prends soins de mes reins, en connaissance de causes» Conférence santé - Ans Dr. Luc Radermacher Plan Les reins sains. Les reins malades. Les symptômes. Les traitements. La prévention de l insuffisance

Plus en détail

Rétention aiguë d'urine

Rétention aiguë d'urine Rétention aiguë d'urine OBJECTIFS Diagnostiquer une rétention aiguë d'urine. Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge. LIENS TRANSVERSAUX ITEM 156 Tumeurs de la prostate. ITEM

Plus en détail

Infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte : Recommandations 2014 de la SPILF

Infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte : Recommandations 2014 de la SPILF Infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte : Recommandations 2014 de la SPILF G Martin-Blondel, P Delobel, B Marchou, Service des Maladies Infectieuses et Tropicales, CHU de Toulouse

Plus en détail

LA MALADIE LITHIASIQUE. Céline DUPERRON Praticien hospitalier Service Urologie - CHU Dijon

LA MALADIE LITHIASIQUE. Céline DUPERRON Praticien hospitalier Service Urologie - CHU Dijon LA MALADIE LITHIASIQUE Céline DUPERRON Praticien hospitalier Service Urologie - CHU Dijon Épidémiologie 10% de la population adulte en France Sex-ratio: 2 H/1F Récidive dans 50% des cas Épidémiologie Facteurs

Plus en détail

Item 311 (Item 160 bis) Tumeurs de la vessie Collège Français des Urologues

Item 311 (Item 160 bis) Tumeurs de la vessie Collège Français des Urologues Item 311 (Item 160 bis) Tumeurs de la vessie Collège Français des Urologues 2014 1 Table des matières 1. Pour comprendre... 3 2. Physiopathologie... 3 2.1. L urothélium... 3 2.2. Les carcinogènes... 3

Plus en détail

Sémiologie pancréatique

Sémiologie pancréatique Sémiologie pancréatique Sémiologie Médicale PCEM2 Docteur Pascal Sève Professeur Christiane Broussolle Faculté de Médecine Lyon-Sud 2007 30/05/2007 sémiologie PCEM2-HGE 1 Pancréas Sémiologie Examens complémentaires:

Plus en détail

Le Laboratoire de Recherche «Résistance aux Antibiotiques» & La Société Tunisienne de Pathologie Infectieuse

Le Laboratoire de Recherche «Résistance aux Antibiotiques» & La Société Tunisienne de Pathologie Infectieuse Le Laboratoire de Recherche «Résistance aux Antibiotiques» & La Société Tunisienne de Pathologie Infectieuse PRISE EN CHARGE DE LA PYELONEPHRITE AIGUE DE L'ADULTE Recommandations thérapeutiques Coordinateurs

Plus en détail

Objectifs. Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale.

Objectifs. Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale. Objectifs Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale. Objectif n 2 : Préciser les stratégies d imagerie abdomino-pelvienne en urgence

Plus en détail

Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT

Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT Rappel sur la clinique de l infection urinaire et des prostatites et place de la biologie dans le diagnostic de ces infections Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT Epidémiologie Infections

Plus en détail

Processus Obstructif Mme DELGAL 10/11/2010 MALADIE LITHIASIQUE SOMMAIRE

Processus Obstructif Mme DELGAL 10/11/2010 MALADIE LITHIASIQUE SOMMAIRE MALADIE LITHIASIQUE SOMMAIRE EPIDEMIOLOGIE... 1 HISTOIRE NATURELLE D UN CALCUL... 1 Modes de découverte...1 COLIQUE NÉPHRÉTIQUE... 2 Colique néphrétique simple...2 Colique néphrétique compliquée...2 EXAMENS

Plus en détail

URORADIOLOGIE Rédacteurs : Pour la Société d Imagerie Génito-Urinaire (SIGU) : Olivier Helenon

URORADIOLOGIE Rédacteurs : Pour la Société d Imagerie Génito-Urinaire (SIGU) : Olivier Helenon URORADIOLOGIE Rédacteurs : Pour la Société d Imagerie Génito-Urinaire (SIGU) : Olivier Helenon Relecture : Pour le Collège des Enseignants de Radiologie de France (CERF) : Nicolas Grenier, Alain Luciani

Plus en détail

CAS CLINIQUE N 4 Infection urinaire du sujet âgé

CAS CLINIQUE N 4 Infection urinaire du sujet âgé CAS CLINIQUE N 4 Infection urinaire du sujet âgé 30 juin 2015 DES UE Pharmacie Clinique Cécile LEBAUDY Présentation du patient (1) Mr B, 88 ans, 1m70, 85 kg Vit seul à domicile Autonome Pas de troubles

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES. Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre

INFECTIONS URINAIRES. Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre INFECTIONS URINAIRES Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre Anatomie des voies urinaires Infections urinaires : épidémiologie Infections très fréquentes 2 e site d infection bactérienne communautaire

Plus en détail

4. Prostate 55 Généralités 57 Hyperplasie bénigne de la prostate 57 Cancer de la prostate 86 Références 150

4. Prostate 55 Généralités 57 Hyperplasie bénigne de la prostate 57 Cancer de la prostate 86 Références 150 1. Les instruments en urologie 1 Mesures de calibre des instruments en urologie 3 Les sondes vésicales et prostatiques 4 Les sondes urétérales 5 Les endoprothèses (sondes en «double J») 5 Les ballons de

Plus en détail

Infections urinaires bactériennes

Infections urinaires bactériennes 1 Infections urinaires bactériennes 1) DEFINITION Colonisation et infection de l'appareil urinaire contaminé par voie ascendante par des germes digestifs (flore périnéale) On distingue : - Bactériurie

Plus en détail

Mots clés : Prostatite aiguë prostatite bactérienne, infection, Escherichia Coli, urothélium

Mots clés : Prostatite aiguë prostatite bactérienne, infection, Escherichia Coli, urothélium Prostatite aiguë Dr Andrei BOTNARU, Urologue, Clinique de Montbeliard Adresse du site : www.docvadis.fr/www.urologie-belfort-montbeliard Mots clés : Prostatite aiguë prostatite bactérienne, infection,

Plus en détail

Item n 93 : Infections urinaire de l enfant et de l adulte

Item n 93 : Infections urinaire de l enfant et de l adulte Épidémiologie Item n 93 : Infections urinaire de l enfant et de l adulte Facteurs de risque : Malformations des voies urinaires Immunodépression : diabète Transplantation rénale Stase urinaire et corps

Plus en détail

LE CANCER DU PANCREAS

LE CANCER DU PANCREAS LE CANCER DU PANCREAS Docteur Nicolas Williet, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris & Comité de Rédaction du site web de la Fédération Francophone de Cancérologie Digestive Ce document est destiné

Plus en détail

Une histoire d infection urinaire. Docteur Nathalie BRONET ARMEDA 15/02/2011

Une histoire d infection urinaire. Docteur Nathalie BRONET ARMEDA 15/02/2011 Une histoire d infection urinaire Docteur Nathalie BRONET ARMEDA 15/02/2011 -Femme 20 ans -Consulte aux Urgences pour AEG -Antécédents : 0 -Traitement en cours : Paracétamol / CO -HDM : elle a fait 3 semaines

Plus en détail

TRAUMATISMES EN UROLOGIE TRAUMATISMES DU REIN. QUI présente ces traumatismes? C est un homme jeune 3 hommes pour 1 femme âge moyen = 25 ans

TRAUMATISMES EN UROLOGIE TRAUMATISMES DU REIN. QUI présente ces traumatismes? C est un homme jeune 3 hommes pour 1 femme âge moyen = 25 ans TRAUMATISMES EN UROLOGIE TRAUMATISMES DU REIN QUI présente ces traumatismes? C est un homme jeune 3 hommes pour 1 femme âge moyen = 25 ans Etiologie des traumatismes du rein Les signes cliniques Signes

Plus en détail

Séméiologie radiologique urinaire

Séméiologie radiologique urinaire Session 4 Séméiologie radiologique urinaire Urinaire K Chaumoitre PH Sce Imagerie Hôpital Nord CHU Marseille Cours étudiants session 4 Examens d imagerie Abdomen Sans Préparation Echographie Opacifications

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS SESSION DE Juillet ème ANNEE DE MEDECINE URO-NEPHROLOGIE EPREUVE D UROLOGIE 30 QUESTIONS 9 PAGES DUREE : 40 mn

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS SESSION DE Juillet ème ANNEE DE MEDECINE URO-NEPHROLOGIE EPREUVE D UROLOGIE 30 QUESTIONS 9 PAGES DUREE : 40 mn FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS SESSION DE Juillet 2012 4 ème ANNEE DE MEDECINE URO-NEPHROLOGIE EPREUVE D UROLOGIE 30 QUESTIONS 9 PAGES DUREE : 40 mn Recommandations : Vous avez entre les mains l épreuve

Plus en détail

Historique des recommandations. Nouveautés? Physiopathologie. SPILF ANDEM 1995

Historique des recommandations. Nouveautés? Physiopathologie. SPILF ANDEM 1995 Historique des recommandations Infections urinaires communautaires Nouvelles recommandations Vers moins de fluoroquinolones? Karine Faure Unité des Maladies Infectieuses Service de Gestion du Risque Infectieux

Plus en détail

LITHIASES URINAIRES. LEE Ji-Wann CHU NICE Service d Urologie

LITHIASES URINAIRES. LEE Ji-Wann CHU NICE Service d Urologie LITHIASES URINAIRES LEE Ji-Wann CHU NICE Service d Urologie leejiwann@aol.com GENERALITES 1-2% des admissions hospitalières 5% de la population Prédominance homme 20-30 ans 80% s éliminent spontanément

Plus en détail

Cas Clinique. Infection urinaire compliquée sur Polykystose rénale. Martin Clermont 09/01/2015

Cas Clinique. Infection urinaire compliquée sur Polykystose rénale. Martin Clermont 09/01/2015 Cas Clinique Infection urinaire compliquée sur Polykystose rénale Martin Clermont 09/01/2015 Présentation du cas Patiente de 79 ans. Suivie depuis 50 ans pour une polykystose rénale autosomique dominante.

Plus en détail

l infection urinaire en pédiatrie Dr Kabouya SPO Adrar décembre2015

l infection urinaire en pédiatrie Dr Kabouya SPO Adrar décembre2015 l infection urinaire en pédiatrie Dr Kabouya SPO Adrar décembre2015 Quelques chiffres sur l IU DC exceptionnel ENFANTS < 7ans Hospitalisation 40% Séquelles 5% Filles (8-10%) Garçons(1-2%) Récidives 10

Plus en détail

Symptômes du Bas Appareil Urinaire «SBAU»

Symptômes du Bas Appareil Urinaire «SBAU» Clinique de chirurgie urologique et de transplantation rénale EHS DAKSI CONSTANTINE Symptômes du Bas Appareil Urinaire «SBAU» LOUCIF.M SAYOUD.R DAHDOUH.A Plan : I/- Introduction II/- Classification III-Les

Plus en détail

HEMATURIE. 2-Détection 2-1 Macroscopique: la couleur rouge ; 2-2 Microscopique: la bandelette Note: en terme de signification macro= micro

HEMATURIE. 2-Détection 2-1 Macroscopique: la couleur rouge ; 2-2 Microscopique: la bandelette Note: en terme de signification macro= micro 1-Definition: HEMATURIE présence de sang dans l'urine (d'origine "urinaire!) frequence :1000 sujets / recherche annuelle entre 18 et 33 ans hématurie x 1 fois 39 % hématurie x au moins 2 fois 16 % 2-Détection

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES COMMUNAUTAIRES

INFECTIONS URINAIRES COMMUNAUTAIRES INFECTIONS URINAIRES COMMUNAUTAIRES 1 Définitions Infections pouvant atteindre tous les segments de l arbre urinaire Gravité variable: de la simple cystite à l urosepsis. 2 Définitions Forme simple ou

Plus en détail

INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE NOVEMBRE 2016 HAS 2016 SPILF Dr ASMA CHEBIL Gynécologue Obstétricien Centre hospitalier de Mayotte

INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE NOVEMBRE 2016 HAS 2016 SPILF Dr ASMA CHEBIL Gynécologue Obstétricien Centre hospitalier de Mayotte INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE Dr ASMA CHEBIL Gynécologue Obstétricien Centre hospitalier de Mayotte NOVEMBRE 2016 HAS 2016 SPILF 2015 INTRODUCTION L infection urinaire (IU) peut avoir des conséquences

Plus en détail

DU Prise en charge des Urgences Médico- Chirurgicales. Pyélonéphrite aiguë. Dr F.Dumas Urgences Cochin/Hôtel Dieu Université Paris Descartes

DU Prise en charge des Urgences Médico- Chirurgicales. Pyélonéphrite aiguë. Dr F.Dumas Urgences Cochin/Hôtel Dieu Université Paris Descartes DU Prise en charge des Urgences Médico- Chirurgicales Pyélonéphrite aiguë Dr F.Dumas Urgences Cochin/Hôtel Dieu Université Paris Descartes EPIDEMIOLOGIE infection urinaire basse (IUB) : 10-30% des femmes

Plus en détail

Infections à BGN. 2/ Autres BGN : pseudomonas (bacille pyocyannique), acinetobacter.

Infections à BGN. 2/ Autres BGN : pseudomonas (bacille pyocyannique), acinetobacter. Introduction Infections à BGN Infections très fréquentes. Communautaires / associées aux soins. La porte d entrée: urinaire / digestive Gravité sepsis sévère. La première cause de choc septique Résistance

Plus en détail

La Lithiase Urinaire

La Lithiase Urinaire La Lithiase Urinaire Notions générales Pathologie ancestrale: 7000 à 3000 ACN 15 % des hommes et 6 % des femmes Facteurs favorisants Déshydratation Régimes hyperprotéinés, exercice physique, médicaments

Plus en détail

Infections urinaires

Infections urinaires Infections urinaires Journée régionale d échanges des référents en antibiothérapie des établissements de santé David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes Actualisation 2014 des recommandations

Plus en détail

CAT DEVANT UNE COLIQUE NEPHRETIQUE (CN)

CAT DEVANT UNE COLIQUE NEPHRETIQUE (CN) Q.51 CAT DEVANT UNE COLIQUE NEPHRETIQUE (CN) PLAN : Dr Omar DAHMANI, Dr Amal BELCAID, Dr Ouafa EL AZZOUZI, Dr Hayat EL HAMI INTRODUCTION DIAGNOSTIC : I- Signes cliniques II- Les examens complémentaires

Plus en détail

CONTEXTE. 2. L'évolution de l écologie bactérienne et de la résistances aux antibiotiques (EBLSE++)

CONTEXTE. 2. L'évolution de l écologie bactérienne et de la résistances aux antibiotiques (EBLSE++) OBJECTIFS Connaître la nouvelle terminologie et les nouvelles stratégies thérapeutiques. Modifier sa pratique dans la gestion des infections urinaires. CONTEXTE 1. La recommandation SPILF de juin 2008

Plus en détail

Item 311 (Item 160 bis) Tumeurs de la vessie EVALUATIONS

Item 311 (Item 160 bis) Tumeurs de la vessie EVALUATIONS Item 311 (Item 160 bis) Tumeurs de la vessie EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Quelles substances sont des carcinogènes vésicaux? A - Tabac B - Alcool C - Virus HPV D - Amines aromatiques E - Cyclosporine

Plus en détail

Infections urinaires de l adulte

Infections urinaires de l adulte Infections urinaires de l adulte Pr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes UE6-Boutoille-2016 1 Actualisation 2014 des recommandations sur les infections urinaires communautaires

Plus en détail

Antigène spécifique de prostate Biopsie prostatique

Antigène spécifique de prostate Biopsie prostatique LEXIQUE Antigène spécifique de prostate Il est pour l heure le meilleur marqueur pour détecter le cancer de la prostate, et pour suivre l effet du traitement. Le terme est abrégé en PSA (prostatespecific

Plus en détail

POSE D UN CATHÉTER SUS-PUBIEN. Anna Ly Pauline Mur Alizée Mahieu Charlotte Voisin Lisa Lellouche Manon Ortoli Elsa Hassan

POSE D UN CATHÉTER SUS-PUBIEN. Anna Ly Pauline Mur Alizée Mahieu Charlotte Voisin Lisa Lellouche Manon Ortoli Elsa Hassan POSE D UN CATHÉTER SUS-PUBIEN Anna Ly Pauline Mur Alizée Mahieu Charlotte Voisin Lisa Lellouche Manon Ortoli Elsa Hassan Cas clinique M. X, 75 ans, consulte aux urgences à 23h00 pour douleur abdominale

Plus en détail

La pyélonéphrite emphysémateuse: une série de 18 patients E.Elleuch 1, N.Rebai 2, A.Mustapha 1, M.Fourati 2, Z.Mnif 3, M.N.Mhiri 2, M.

La pyélonéphrite emphysémateuse: une série de 18 patients E.Elleuch 1, N.Rebai 2, A.Mustapha 1, M.Fourati 2, Z.Mnif 3, M.N.Mhiri 2, M. La pyélonéphrite emphysémateuse: une série de 18 patients E.Elleuch 1, N.Rebai 2, A.Mustapha 1, M.Fourati 2, Z.Mnif, M.N.Mhiri 2, M.Ben jemaa 1 1- Service des maladies infectieuses. CHU Hedi chaker, Sfax,

Plus en détail

COMPLICATIONS URINAIRES DES FRACTURES DU BASSIN

COMPLICATIONS URINAIRES DES FRACTURES DU BASSIN Introduction COMPLICATIONS URINAIRES DES FRACTURES DU BASSIN Les fractures du bassin sont potentiellement graves ; il s agit le plus souvent d un polytraumatisé avec de nombreuses complications viscérales,

Plus en détail

DU Prise en charge des Urgences Médico- Chirurgicales. Pyélonéphrite aiguë. Dr F.Dumas Urgences Cochin/Hôtel Dieu Université Paris Descartes

DU Prise en charge des Urgences Médico- Chirurgicales. Pyélonéphrite aiguë. Dr F.Dumas Urgences Cochin/Hôtel Dieu Université Paris Descartes DU Prise en charge des Urgences Médico- Chirurgicales Pyélonéphrite aiguë Dr F.Dumas Urgences Cochin/Hôtel Dieu Université Paris Descartes EPIDEMIOLOGIE infection urinaire basse (IUB) : 10-30% des femmes

Plus en détail

Facteurs favorisants. L âge dans les infections urinaires. L infection urinaire: Recommandations 2009

Facteurs favorisants. L âge dans les infections urinaires. L infection urinaire: Recommandations 2009 Le bon usage des antibiotiques dans les infections urinaires du sujet âgé Dr F. LECOMTE CHIC QUIMPER L infection urinaire: Recommandations 2009 Classification IU simples ou non compliquées (AP) Cystite

Plus en détail

Infections urinaires. Pr André Cabié

Infections urinaires. Pr André Cabié Infections urinaires Pr André Cabié Infections urinaires Agents causals Espèces bactériennes en cause Espèces Cystite simple Autres formes Escherichia coli 70-85% 85-90% Staphylococcus saprophyticus 5-10%

Plus en détail

29/11/2016. Réunion COH - 24 novembre

29/11/2016. Réunion COH - 24 novembre Conférence de consensus sur les infections urinaires nosocomiales SPILF AFU, novembre 2002 Définition des IN, mai 2007 Surveiller et prévenir les infections associées aux soins, SFHH, septembre 2010, références

Plus en détail

Signes cliniques des infections urinaires

Signes cliniques des infections urinaires Signes cliniques des infections urinaires Renaud DEFEBVRE Aucun conflit d intérêt Signes cliniques classiques Dans les livres et chez les patients jeunes. : Signes de cystite : dysurie, brulures mictionnelles,

Plus en détail

30/10/2015. Voie ascendante, rétrograde. Anomalies anatomiques et/ou dispositif/exploration urinaire. Voie hématogène

30/10/2015. Voie ascendante, rétrograde. Anomalies anatomiques et/ou dispositif/exploration urinaire. Voie hématogène Infections urinaires communautaires Physio-pathologie Voie ascendante, rétrograde Anomalies anatomiques et/ou dispositif/exploration urinaire Voie hématogène 1 Rappel anatomique Rétrograde Rappel anatomique

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE T. GALPERINE, F. CARON, M. ETIENNE, A. MERENS, C. FLATEAU Groupe de travail 1 Texte court, Argumentaire et

Plus en détail

Torsion de testicule

Torsion de testicule DOULEURS SCROTALES Les deux grandes causes sont à identifier : la torsion du testicule et les orchiépididymites. Les diagnostics différentiels sont développés pour chacune de ces deux maladies. Torsion

Plus en détail

DOULEURS LOMBAIRES. Colique néphrétique. La colique néphrétique dans sa forme la plus typique, associe

DOULEURS LOMBAIRES. Colique néphrétique. La colique néphrétique dans sa forme la plus typique, associe Une douleur lombaire est communément appelée un «mal de rein» alors que ce symptôme est le plus souvent révélateur d une pathologie qui n a rien à voir avec les reins. Quand les douleurs lombaires révèlent

Plus en détail

Diagnostic et Antibiothérapie des infections urinaires communautaires de l'adulte

Diagnostic et Antibiothérapie des infections urinaires communautaires de l'adulte Diagnostic et Antibiothérapie des infections urinaires communautaires de l'adulte Dr Elisabeth ASLANGUL MCU Thérapeutique Université Diderot Paris VII Proportion d' E. coli résistant aux Aminopenicillines

Plus en détail

Les infections urinaires IFSI 2015

Les infections urinaires IFSI 2015 Les infections urinaires IFSI 2015 Généralités Infections très fréquentes++ Communautaires Nosocomiales Les infections urinaires recouvrent un ensemble de situations très variables allant de -> la bactériurie

Plus en détail

DIVERTICULOSE COLIQUE Diagnostic et complications

DIVERTICULOSE COLIQUE Diagnostic et complications DIVERTICULOSE COLIQUE Diagnostic et complications 1 INTRODUCTION Diverticule Hernie acquise de la muqueuse et de la sous-muqueuse à travers la musculeuse, développée au niveau des zones de pénétration

Plus en détail

Le point de vue du radiologue

Le point de vue du radiologue Le point de vue du radiologue Noémie Butori Assistante en radiologie - CH Mâcon Le téléphone sonne à 0h30 60 ans, douleur abdominale et vomissements, multiples ATCD chir abdo. «Je suis interne d ortho,

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTÉRIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTÉRIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTÉRIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE Diapositives réalisées par le comité des référentiels de la SPILF à partir des Recommandations publiées en

Plus en détail

Cours URO NEPHRO. Pathologie Infectieuse Pathologie Vasculaire Pathologie Traumatique

Cours URO NEPHRO. Pathologie Infectieuse Pathologie Vasculaire Pathologie Traumatique Cours URO NEPHRO Pathologie Infectieuse Pathologie Vasculaire Pathologie Traumatique Pyélonéphrite aiguë bactérienne Le plus fréquemment : infections ascendantes E Coli et autres Gram négatifs Facteurs

Plus en détail

Quiz Génito-urinaire. Réponse page 125. Réponse page 122. Réponse page 124. Réponse page 121

Quiz Génito-urinaire. Réponse page 125. Réponse page 122. Réponse page 124. Réponse page 121 GENITO-URINAIRE_8.09._bis_Mise en page 8/09/ : Page Quiz Génito-urinaire Augmentation progressive du PSA ; TR : induration prostatique latérale gauche. Réponse page Homme, 9 ans VIH ; examen de l urine

Plus en détail

Quelle imagerie face à l infection urinaire de l enfant? M.KSIYER

Quelle imagerie face à l infection urinaire de l enfant? M.KSIYER Quelle imagerie face à l infection urinaire de l enfant? Le diagnostic : clinique, biologique et bactériologique. Le rôle de l imagerie: détecter Uropathie obstructive ou non obstructive pouvant favoriser

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE RBP IU adulte JRI Nancy 18 octobre 2008 Choix antibiotiques : principes généraux Critères de choix des schémas

Plus en détail

Fièvre d origine bactérienne

Fièvre d origine bactérienne FIÈVRE EN UROLOGIE Elle est présente dans deux cadres cliniques bien distincts : le plus fréquent est celui de l infection bactérienne d un parenchyme appartenant à l appareil urogénital, à savoir les

Plus en détail

Dossier. Question 1. Question 2 Que comporte le traitement spécifique de cette patiente?

Dossier. Question 1. Question 2 Que comporte le traitement spécifique de cette patiente? Dossier 1 Madame V, 60 ans est suivie depuis peu pour un cancer pulmonaire à petites cellules sans aucun signe de complications diagnostiqué lors d un bilan réalisé pour asthénie persistante. Il s agit

Plus en détail

L infection urinaire associée au soin Le point de vue du bactériologiste Olivier Barraud

L infection urinaire associée au soin Le point de vue du bactériologiste Olivier Barraud L infection urinaire associée au soin Le point de vue du bactériologiste Olivier Barraud MCU-PH UMR Inserm 1092 Faculté de Médecine Université de Limoges Laboratoire de Bactériologie-Virologie-Hygiène

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES DE L ADULTE ET DE L ENFANT. LEUCOCYTURIE

INFECTIONS URINAIRES DE L ADULTE ET DE L ENFANT. LEUCOCYTURIE CHAPITRE 21 INFECTIONS URINAIRES DE L ADULTE ET DE L ENFANT. LEUCOCYTURIE OBJECTIFS Savoir diagnostiquer une infection urinaire chez l adulte et l enfant. Connaître les principes du traitement. Interpréter

Plus en détail

Infection urinaire de l enfantl. Quel bilan.

Infection urinaire de l enfantl. Quel bilan. Infection urinaire de l enfantl Quel bilan. Infection urinaire Pathologie fréquente Plus souvent la fille que le garçon 3/1 Chez le nouveau-né les garçons sont plus souvent atteints que les filles Il faut

Plus en détail

Coliques néphrétiques chez une femme de 34 ans

Coliques néphrétiques chez une femme de 34 ans Enoncé Mme V est une patiente de 34 ans qui consulte en urgence pour des douleurs lombaires gauches et de la fosse iliaque gauche d apparition brutale sans position antalgique accompagnées de nausées et

Plus en détail

Tumeurs de vessie (chirurgie de la vessie - stomies)

Tumeurs de vessie (chirurgie de la vessie - stomies) Tumeurs de vessie (chirurgie de la vessie - stomies) Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. de GOUVELLO MG-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis Tumeurs de vessie Traitements

Plus en détail

Sémiologie médicale Néphrologie DCEM1

Sémiologie médicale Néphrologie DCEM1 Sémiologie médicale Néphrologie DCEM1 2008 Fonctions des reins Excrétion des déchets Régulation du bilan hydro électrolytique Fonction endocrine Schéma de l appareil urinaire Le néphron Glomérule Signes

Plus en détail

au temps veineux, on confirme la thrombose de la veine ovarienne droite qui est augmentée de calibre et non rehaussée prise de contraste de la paroi

au temps veineux, on confirme la thrombose de la veine ovarienne droite qui est augmentée de calibre et non rehaussée prise de contraste de la paroi Femme de 25 ans; accouchement il y a 5 jours ; douleurs abdominales depuis deux jours, syndrome inflammatoire biologique, fièvre. Quels sont les éléments sémiologiques à retenir images CH Metz - Scanner

Plus en détail

DEFINITION: pathologie.

DEFINITION: pathologie. LES HERNIES DIAPHRAGMATIQUES CONGENITALES A REVELATION TARDIVE CHEZ L ENFANT : A PROPOS DE 32 CAS MA. Jellali 1 ; A.Ben Salem 1 ; A.Zrig 1 ; J.Saad 1 ; W.Mnari 1 ; W. Harzallah 1 ; K.Maazoun 2 ; I.Krichène

Plus en détail

Echographie des voies urinaires

Echographie des voies urinaires DIU de techniques de monitorage et d ultrasonographie en me decine pré-hospitalie re et salle d accueil des urgences vitales Session janvier 2015 Echographie des voies urinaires Alexandre MOREAU Division

Plus en détail

Infections urinaires : relecture des nouvelles recommandations. Dr Pierre Bigot Service d Urologie 19 janvier 2017

Infections urinaires : relecture des nouvelles recommandations. Dr Pierre Bigot Service d Urologie 19 janvier 2017 Infections urinaires : relecture des nouvelles recommandations Dr Pierre Bigot Service d Urologie 19 janvier 2017 Terminologie Infections urinaires simples Infections urinaires à risque de complication

Plus en détail

ARCO Poitier, 11 février Claire LEGRAS, Limoges

ARCO Poitier, 11 février Claire LEGRAS, Limoges ARCO 2014 Poitier, 11 février 2014 Claire LEGRAS, Limoges Monsieur H., 20 ans.. Antécédents: Asthme allergique Furoncles à répétition depuis un an et demi: exploration avec sérologie VIH négative Pas d

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS SESSION DE JANVIER ème ANNEE DE MEDECINE URO-NEPHROLOGIE EPREUVE D UROLOGIE 31 QUESTIONS 8 PAGES DUREE : 35 mn

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS SESSION DE JANVIER ème ANNEE DE MEDECINE URO-NEPHROLOGIE EPREUVE D UROLOGIE 31 QUESTIONS 8 PAGES DUREE : 35 mn FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS SESSION DE JANVIER 2011 4 ème ANNEE DE MEDECINE URO-NEPHROLOGIE EPREUVE D UROLOGIE 31 QUESTIONS 8 PAGES DUREE : 35 mn Question n 1 : Quelles sont la (les) bonne(s) réponse(s)

Plus en détail

FOURNIER ANNA INTERNE 5ÉME SEMESTRE DES MÉDECINE INTERNE DESC INFECTIOLOGIE

FOURNIER ANNA INTERNE 5ÉME SEMESTRE DES MÉDECINE INTERNE DESC INFECTIOLOGIE FOURNIER ANNA INTERNE 5ÉME SEMESTRE DES MÉDECINE INTERNE DESC INFECTIOLOGIE OBJECTIFS Considérer l augmentation des résistances et limiter le risque écologique : E.coli FQ-R 10% E.coli C3G-R 5% Limiter

Plus en détail

Vaporisation prostatique par laser Greenlight

Vaporisation prostatique par laser Greenlight Vaporisation prostatique par laser Greenlight Site des urologues de la polyclinique de Picardie Amiens Adresse du site : www.docvadis.fr/www.urologie-polycliniquedepicardie Vous allez être opéré d un adénome

Plus en détail

Fédération des médecins omnipraticiens du Québec

Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Fédération des médecins omnipraticiens du Québec 7 avril 2017 14h45 Plénière L hématurie microscopique et macroscopique Dr Annie-Claude Blouin Urologue CHU de Québec - L Hôtel-Dieu de Québec 16 D re Annie-Claude

Plus en détail

Echographie des voies urinaires

Echographie des voies urinaires Séminaire Echographie du patient aigu Nîmes, décembre 2013 Echographie des voies urinaires Alexandre MOREAU Division ARDU Pr de La Coussaye CHU Nîmes Carémeau Etude prospective en 1996 126 patients avec

Plus en détail

9/13/2013. Optimiser l usage des examens d imagerie médicale. Service d Imagerie Médicale. Dr E. BERTOLLE CH Argenteuil. Optimiser la prescription

9/13/2013. Optimiser l usage des examens d imagerie médicale. Service d Imagerie Médicale. Dr E. BERTOLLE CH Argenteuil. Optimiser la prescription Service d Imagerie Médicale Optimiser l usage des examens d imagerie médicale Dr E. BERTOLLE CH Argenteuil Patient de 40 ans adressé pour traumatisme crânien - Sans perte de connaissance, sans signe neurologique

Plus en détail