Service d Urologie - Hôpital de la Conception - APHM. 2. Service de Gynécologie Obstétrique - Hôpital de la Conception - APHM. 3

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Service d Urologie - Hôpital de la Conception - APHM. 2. Service de Gynécologie Obstétrique - Hôpital de la Conception - APHM. 3"

Transcription

1 Efficacité de la stimulation transcutanée chronique du nerf tibial postérieur dans l hyperactivité vésicale de la femme atteinte de Maladie de Parkinson ou d Atrophie Multisystématisée A. Ohannessian 1,2,4, A. Agostini 2,4, T. Witjas 3,4, J.P. Azulay 3,4, G. Karsenty 1,4 1 Service d Urologie - Hôpital de la Conception - APHM. 2 Service de Gynécologie Obstétrique - Hôpital de la Conception - APHM. 3 Service de Neurologie - Pathologie du Mouvement - Hôpital de la Timone APHM. 4 Faculté de Médecine de Marseille Université de la Méditerranée Travail réalisé pour le DIU de neuro-urologie et urodynamique

2 Introduction 1/2 MdPI : 35 à 70% de troubles mictionnels 6 ans après les premiers signes moteurs (58.7 ans) Phase de stockage+++ Syndrome clinique d hyperactivité vésicale (SCHV = urgence, fréquence, nycturie) ++ Hyperactivité du détrusor : 36-93% Phase de vidange «Sphincter bradykinesie» contestée (Pavalakis J Urol 1983) Detrusor hypoactif : 0 à 48% (relation incertaine avec MdPI, DOIC lié au vieillissement) Morbidité uronephrologique faible, mortalité absente MSA : troubles mictionnels 2x plus fréquents 3 x plus précoces/mdpi Apparition dans les deux premières années de la maladie Phase de stokage (63%) et phase de vidange (79%) Atteinte vésicale et sphinctérienne Hyperactivité du detrusor : 53%, Atonie : 5%, évolutivité HD Atonie Morbidité et mortalité urinaire ++ 50% infections urinaires répétées Mortalité relié à une cause urinaire 23% ++ The cause of death in idiopathic Parkinson's disease. Pennington S Parkinsonism Relat Disord Urogenital symptoms in Parkinson's disease and multiple system atrophy-parkinsonism: at onset and later. Swaminath PV, J Assoc Physicians India Urinary and erectile dysfunction in multiple system atrophy (MSA).Papatsoris AG, et al.neurourol Urodyn Causes of death in multiple system atrophy. Papapetropoulos S, et al. J Neurol Neurosurg Psychiatry. 2007

3 Introduction 2/2 Stimulation transcutanée du nerf tibial postérieur (TENS) NTP: Nerf mixte, fibres L4-S3, originaires de segments impliqués dans l innervation périnéale et vésicale Voie thérapeutique dans le SCHV Neuromodulation non invasive des réflexes mictionnels par stimulation des afférences sensitives sacrées. Pas d effet sur la vidange vésicale+++ Efficacité démontrée dans le traitement chronique du SCHV idiopathique et chez patient SEP Effet aigu observé dans la MdPI Objectif de l étude Evaluer la stimulation du nerf tibial postérieur chronique dans les traitement du SCHV au cours de MDPI / MSA Transcutaneous posterior tibial nerve stimulation for treatment of the overactive bladder syndrome in multiple sclerosis: results of a multicenter prospective study. De Sèze M, et al. Neurourol Urodyn Long-term durability of percutaneous tibial nerve stimulation for the treatment of overactive bladder. MacDiarmid SA, et al. J Urol. 2010

4 Patients et méthode 1/4 Design Etude pilote, prospective, monocentrique, non contrôlée Comparaison des paramètres cliniques et urodynamique caractérisant le SCHV avant et après stimulation chronique du nerf tibial postérieur chez des patientes souffrant de MDPI ou de MSA 1ère consultation 2ème consultation 3ème consultation 6 semaines 6 mois Critères d inclusion BUD sans TENS Questionnaires Critères d exclusion BUD avec TENS Calendrier Questionnaires DEBUT DU TRAITEMENT BUD Echo/RPM FIN DE L ETUDE Calendrier Programmation BUD Prescription ECBU Prescription TENS

5 Patients et méthode 2/4 Patients Critères d inclusion : -Femme (éliminer l obstruction sous vésicale comme facteur confondant) -MdPI ou MSA adréssées par centre de pathologie du mouvement -SCHV : urgenturie et/ou >8 mictions par jour et/ou >1 miction nocturne et/ou score V8 > 16. -Naïve ou réfractaire au ttt médical des TVS Critères d exclusion : -Homme -Troubles cutanés ou prothèse métallique cheville -Neuropathie périphérique documentée (trouble de la sensibilité locale) -Stimulation sous-thalamique -Pacemaker -Rétention chronique (volume uriné inferieur au quart du volume total) Etude de pratique, information des patientes, pas de dossier CPP

6 Patients et méthode 3/4 Modalités du traitement Stimulation nerf Tibial Postérieur (électrodes collées) Urostim II, SchwaMedico en location Démonstration faite à la consultation et à la livraison 1 séance de 20 minutes/jour, 6 semaines Paramètres de stimulation Fréquence:10 Hertz Amplitude au seuil perception/inconfort

7 Patients et méthode 4/4 Critères d évaluation Principal Echelle PGI-I (patient global impression of improvment. -3 à +3) Secondaires Calendrier mictionnel niveau 2 Questionnaires Symptômes : score V8 / USP / index de Sandvick Qualité de vie : ICIQ-SF, Qualiveen-SF Urodynamique: B1, B3, CCM, Présence de contractions non inhibées du détrusor, Volume à la 1 ère contraction non inhibée

8 Résultats 1 Décembre février 2011 : 9 patientes candidates screenées 6 inclusions : 3 MdPI, 3 MSA 3 exclusions (1 troubles de vidange sévères et 1 facteur étiologique anatomique corrigeable, 1 refus) Age médian : 62ans (56-71ans) Ancienneté du diagnostic : 6,5 ans (3-13ans) TVS Nycturie 6/6 Urgenturie 5/6 Pollakiurie diurne 3/6 Incontinence 3/6 RPM non significatif 6/6

9 Résultats 2 Effet aigu - B1 et B3 : pour 3 / 6 - B1 (ml) : 31 (40-190) à 141 (60-377) - B3 (ml) : 173 (40-310) à 190 (50-450) - CCM (ml) : 211 (40-337) à 224 (50-510) - HAD : 3/6 sans modification sous TENS - 1 patiente : CCM passée de 337ml à 510ml

10 Effet après 6 semaines Critère principal Résultats 3 Échelle PGI-I : 5/6 score de +1 ou +2 5/6 souhaitaient poursuivre le traitement Critère secondaires - Calendrier : pas de différence significative - Index Sandvick : 5 (2-12) à 5 (1-12) - Score V8 : 21 (14-33) à 14 (5-40) - USPHV : 10 (5-13) à 9 (5-13) - Qualiveen SF : 1,4 (0,5-3,1) à 1,4 (0,6-3,4) - ICIQ-SF : 9 (2-15) à 7 (3-20)

11 Résultats 4 Critères secondaires urodynamiques sans avec post 0 B1 B3 CCM 1st IDCV -B1 (ml) : 31 (40-190) à 91 (20-290) -B3 (ml) : 173 (40-310) à 156 (30-460) -CCM (ml) : 211 (40-337) à 260 (40-555) -2 patientes/6 : CCM >50% -1 patiente : disparition de son HAD

12 Conclusion 1/2 Tendance à l amélioration subjective mais absence d amélioration significative des critères objectifs Hétérogénéité des patientes et des causes possibles du SCHV Réalisation du traitement sans contrôle Effectif trop faible +++

13 Conclusion 2/2 5 patientes sur 6 ont perçu le traitement comme BENEFIQUE Poursuite de l évaluation justifiée Effectif plus important Contre placebo et ou traitement 1 er ligne du SCHV (anticholinergique) Contrôle strict de la réalisation du traitement Multicentrique

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE Incontinence urinaire du sujet âgé Particularités épidémiologiques Pathologie féminine 1 femme sur 5 après 65 ans 1 femme sur 4 après 85 ans 1 / 2 à 2 / 3 en institution

Plus en détail

Mme X agée de 75 ans, autonome, G3P3, ATCD : Insuffisance cardiaque vient vous consulter pour fuites urinaires. Elle présente des pollakiuries,

Mme X agée de 75 ans, autonome, G3P3, ATCD : Insuffisance cardiaque vient vous consulter pour fuites urinaires. Elle présente des pollakiuries, Cas clinique n 2 Mme X agée de 75 ans, autonome, G3P3, ATCD : Insuffisance cardiaque vient vous consulter pour fuites urinaires. Elle présente des pollakiuries, urgenturies et des fuites urinaires à l

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Généralités Perte involontaire d'urine par l'urètre. Symptôme fréquent (2,5 millions de personnes en France). Nombre sous estimé. Risque 2 fois plus élevé pour les femmes que pour

Plus en détail

En juin 2013, le laboratoire a déposé un dossier de réponse à l Avis Défavorable.

En juin 2013, le laboratoire a déposé un dossier de réponse à l Avis Défavorable. JUILLET 2014 RAPPORT PUBLIC D EVALUATION BOTOX 50 UNITES ALLERGAN, poudre pour solution injectable BOTOX 100 UNITES ALLERGAN, poudre pour solution injectable BOTOX 200 UNITES ALLERGAN, poudre pour solution

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen Incontinence urinaire du sujet âgé 1. Epidémiologie 2. Modifications physiologiques associées à l âge altérant

Plus en détail

FUITES D URINES. Introduction

FUITES D URINES. Introduction FUITES D URINES Introduction L incontinence urinaire est la perte non contrôlée des urines. En France, on estime qu environ 3 millions de femmes sont confrontées à ce problème. L incontinence reste un

Plus en détail

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO DES : Médecine physique et de réadaptation Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008 Coordonnateur : Gérard AMARENCO Titre :La rééduca)on périnéale Auteur : Gilberte Robain Cofemer 2008

Plus en détail

Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire. Dr Béatrice DAVENNE

Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire. Dr Béatrice DAVENNE 1 Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire Dr Béatrice DAVENNE Médecin de Médecine Physique et de Réadaptation. Chef de service Rééducation Neurologique et Urodynamique

Plus en détail

L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES

L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES Le Mai Tu, MD, M.Sc., urologue Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke Université de Sherbrooke Octobre

Plus en détail

VESSIES NEUROLOGIQUES

VESSIES NEUROLOGIQUES VESSIES NEUROLOGIQUES Dr Vincent Meyer Urologue Centre Hospitalier P. Oudot, Bourgoin Jallieu Miction physiologique Au moment du remplissage vésical : vessie relâchée et sphincter contracté Une fois que

Plus en détail

IUE LES BANDELETTES SOUS URETRALES

IUE LES BANDELETTES SOUS URETRALES IUE LES BANDELETTES SOUS URETRALES L Incontinence Urinaire: - Chez la femme. - Quel que soit le type. - Tous âges confondus. Introduction A une PREVALENCE GLOBALE de 27,6%* Augmente avec l âge 2 pics:

Plus en détail

Troubles de la continence urinaire et de la miction

Troubles de la continence urinaire et de la miction Troubles de la continence urinaire et de la miction DESC 2015 > 5ans!!!! Situations pathologiques variées, le plus souvent fonctionnelles, des plus bénignes aux plus graves! Physiopathologie vésico-sphinctérienne

Plus en détail

Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue

Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue Épidémiologie Plus de 20% des femmes de tous les âges, soit : 15% des adolescentes, 40% des femmes de plus de 50 ans Plus

Plus en détail

APPROCHE CLINIQUE ECHELLES D EVALUATION

APPROCHE CLINIQUE ECHELLES D EVALUATION Module : Approche clinique et échelles d évaluation APPROCHE CLINIQUE ECHELLES D EVALUATION Dr Frédérique LE BRETON frederique.lebreton@tnn.aphp.fr Service de Neuro-urologie et d Explorations Périnéales

Plus en détail

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE Incontinence urinaire a l effort chez la femme Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE INTRODUCTION EPIDEMIOLOGIE Forme d incontinence la plus fréquente chez la femme Pathologie souvent méconnue ou minimisée

Plus en détail

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Troubles génitaux sphinctériens dans la SEP P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Rappel anatomique Rappel anatomique Structures anatomiques en jeux Plancher pelvien et le sphincter strié

Plus en détail

Hyperactivité vésicale rebelle Définitions et évaluation

Hyperactivité vésicale rebelle Définitions et évaluation Hyperactivité vésicale rebelle Définitions et évaluation Pr. G. Amarenco Service de Rééducation Neurologique et d Explorations Périnéales Hôpital Rothschild AP HP. Unité INSERM U731 UPMC Conflits d intérêt

Plus en détail

Titre : Terminologie, sémiologie et examen clinique des troubles vésico-sphincteriens

Titre : Terminologie, sémiologie et examen clinique des troubles vésico-sphincteriens DES : Médecine physique et de réadaptation Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008 Coordonnateur : Gérard AMARENCO Titre : Terminologie, sémiologie et examen clinique des troubles vésico-sphincteriens

Plus en détail

Définition. IUE de la femme neurologique INCONTINENCE URINAIRE : DEFINITION. Hyperactivité vésicale. Incontinence urinaire mixte 28/01/13

Définition. IUE de la femme neurologique INCONTINENCE URINAIRE : DEFINITION. Hyperactivité vésicale. Incontinence urinaire mixte 28/01/13 Définition IUE de la femme L.peyrat INCONTINENCE : perte involontaire des urines par voies naturelles, au dehors de l acte mictionnel et entraînant une gêne sociale (patient, entourage) significative INCONTINENCE

Plus en détail

Troubles vésico sphinctériens dans la sclérose en plaques intérêts de la toxine botulique dans l hyperactivité vésicale

Troubles vésico sphinctériens dans la sclérose en plaques intérêts de la toxine botulique dans l hyperactivité vésicale Troubles vésico sphinctériens dans la sclérose en plaques intérêts de la toxine botulique dans l hyperactivité vésicale François Lun Le fonctionnement normal de la vessie Anatomie de la vessie Phase de

Plus en détail

Troubles Urinaires et AVC Pr. G Robain (gilberte.robain@rth.aphp.fr) Service de MPR, Hôpital Rothschild, 5 rue Santerre 75012, Paris

Troubles Urinaires et AVC Pr. G Robain (gilberte.robain@rth.aphp.fr) Service de MPR, Hôpital Rothschild, 5 rue Santerre 75012, Paris Enseignement National DES de Médecine Physique et de Réadaptation DIU de Rééducation Module : «Dysfonctionnements Pelvi-Périnéaux» Troubles Urinaires et AVC Pr. G Robain (gilberte.robain@rth.aphp.fr) Service

Plus en détail

(SEP) Sclérose en plaques

(SEP) Sclérose en plaques La sclérose en plaques est une maladie neurologique connue depuis le siècle dernier. Les troubles vésico-sphinctériens ont été très longtemps sousestimés et malheureusement pris en considération en phase

Plus en détail

Rétention urinaire et personnes âgées

Rétention urinaire et personnes âgées Rétention urinaire et personnes âgées Docteur Anne Marie Mathieu Chef de service Hôpital Corentin Celton AP-HP La rétention urinaire complète est une urgence diagnostique et thérapeutique. Risque vital

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale 1. Historique. Kegel (1949). Bourcier (1970). 1985 : reconnaissance officielle d acte de MK. Développement de la MK périnéale : facteur éco/p sociale

Plus en détail

LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE

LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE (OBSTRUCTION ET INCONTINENCE) 10, 11 et 12 octobre 2006 Dr Jacques BISERTE Urologie = pathologies des app. excréto-urinaire et génital masculin

Plus en détail

Incontinence urinaire de la femme

Incontinence urinaire de la femme Incontinence urinaire de la femme Perte involontaire d urine quelles que soient les circonstances de survenue. (ICS 2002) Dr Antoine Wallois Clinique Pauchet Amiens Interrogatoire : essentiel +++ Facteurs

Plus en détail

DU d Explorations Périnéales et Urodynamiques Expert Urodyn Université d Eté

DU d Explorations Périnéales et Urodynamiques Expert Urodyn Université d Eté Secrétariat du D.U. : Mme Martine Hilaire martine.hilaire@tnn.aphp.fr / Tél. 01 56 01 76 13 Responsable du DU : Pr. G. Amarenco DU d Explorations Périnéales et Urodynamiques Expert Urodyn Université d

Plus en détail

La vessie hyperactive. et la cystite interstitielle

La vessie hyperactive. et la cystite interstitielle La vessie hyperactive et la cystite interstitielle Un certain degré de confusion persiste quant aux manifestations cliniques de l hyperactivité vésicale et de la cystite interstitielle puisque certains

Plus en détail

Traiter la vessie hyperactive :

Traiter la vessie hyperactive : Traiter la vessie hyperactive : une question de médicaments et de comportement Béchir Hage, MD et Le Mai Tu, MD, MSc Mise à Présenté dans le cadre de la conférence : Journée de gériatrie : problèmes courants

Plus en détail

Le patient neurologique et ses prolapsus. M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe

Le patient neurologique et ses prolapsus. M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe Le patient neurologique et ses prolapsus M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe prolapsus pelvien = pathologie fréquente pourtant risque de méconnaissance / dysfonctions pelvi-périnéales

Plus en détail

1 - Place de l urgenturie dans l incontinence urinaire p. 4. 2 - La prise en charge médicale de l incontinence urinaire par urgenturie p.

1 - Place de l urgenturie dans l incontinence urinaire p. 4. 2 - La prise en charge médicale de l incontinence urinaire par urgenturie p. SOMMAIRE Introduction 1 - Place de l urgenturie dans l incontinence urinaire p. 4 2 - La prise en charge médicale de l incontinence urinaire par urgenturie p. 7 4 - L urgenturie de l homme : une affaire

Plus en détail

Facteurs favorisants. L âge dans les infections urinaires. L infection urinaire: Recommandations 2009

Facteurs favorisants. L âge dans les infections urinaires. L infection urinaire: Recommandations 2009 Le bon usage des antibiotiques dans les infections urinaires du sujet âgé Dr F. LECOMTE CHIC QUIMPER L infection urinaire: Recommandations 2009 Classification IU simples ou non compliquées (AP) Cystite

Plus en détail

Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie

Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie Vrai / Faux? L incontinence urinaire est fréquente L incontinence urinaire fait partie du vieillissement normal L incontinence urinaire

Plus en détail

Introduction 28/01/13. Plan. Hyperactivité vésicale Orientation diagnostique. Définitions

Introduction 28/01/13. Plan. Hyperactivité vésicale Orientation diagnostique. Définitions M U T U A L I T E D U M O R B I H A N 28/01/13 Hyperactivité vésicale Orientation diagnostique Jacques Kerdraon CRRF Kerpape BP 78 56275 Ploemeur Cedex DIU Paris 25/01/13 Plan et prévalences Les conditions

Plus en détail

L Incontinence Urinaire au FEMININ. Examen paraclinique. Résidu Post Mictionnel. Examen pelvien

L Incontinence Urinaire au FEMININ. Examen paraclinique. Résidu Post Mictionnel. Examen pelvien L Incontinence Urinaire au FEMININ Dr Isabelle Kaelin-Gambirasio Erika Vögele Dr Johanna Sommer Examen pelvien Inspection : Atrophie vulvovaginale Inflammation vaginale Pertes d urines à la toux Prolapsus

Plus en détail

Bilan clinique et paraclinique d une incontinence urinaire à l effort de la femme : Evaluation urodynamique pré-opératoire

Bilan clinique et paraclinique d une incontinence urinaire à l effort de la femme : Evaluation urodynamique pré-opératoire Bilan clinique et paraclinique d une incontinence urinaire à l effort de la femme : Evaluation urodynamique pré-opératoire Dr Loïc Le Normand CHU de Nantes, Service Urologie Institut de transplantation

Plus en détail

TROUBLES URINAIRES DE LA PERSONNE AGEE. Dr Anne BLANCHARD- DAUPHIN MPR CHRU Lille

TROUBLES URINAIRES DE LA PERSONNE AGEE. Dr Anne BLANCHARD- DAUPHIN MPR CHRU Lille TROUBLES URINAIRES DE LA PERSONNE AGEE Dr Anne BLANCHARD- DAUPHIN MPR CHRU Lille EPIDEMIOLOGIE Etude Ossebo (1946 femmes de 75-85 ans, à domicile) Prévalence : 42 % perte d urines 57 % au moins une fuites

Plus en détail

Troubles de la continence urinaire et de la miction. J. Moscovici (Toulouse)

Troubles de la continence urinaire et de la miction. J. Moscovici (Toulouse) Troubles de la continence urinaire et de la miction J. Moscovici (Toulouse) DESC 19/09/2012 Introduction Problème quotidien Vaste sujet médico-chirurgical Situations pathologiques variées, le plus souvent

Plus en détail

Le bilan des troubles urinaires

Le bilan des troubles urinaires par le D r Anne BLANCHARD-DAUPHIN Médecin MPR, CHRU Lille DOSSIER Le bilan des troubles urinaires dans la SEP : pourquoi? quand? comment? Une vessie qui fonctionne normalement doit être capable de se laisser

Plus en détail

Urodynamique ou symptômes. Urodynamique chez la personne âgée. Symptôme. exemple. exemple 15/11/2014

Urodynamique ou symptômes. Urodynamique chez la personne âgée. Symptôme. exemple. exemple 15/11/2014 Urodynamique ou symptômes Urodynamique chez la personne âgée Gilberte Robain Hôpital Rothschild APHP- Paris InconGnence urinaire HyperacGvité vésicale HypoacGvité vésicale HyperacGvité du détrusor HypoacGvité

Plus en détail

Symptômes invisibles : troubles vésico-sphinctériens

Symptômes invisibles : troubles vésico-sphinctériens Symptômes invisibles : troubles vésico-sphinctériens Journée rhônalpine d information sur la SEP Dr C. BENETON, Dr O. DE PARISOT Centre Médical G. REVEL St Maurice sur Dargoire Lyon, 20 octobre 2012 Fréquence

Plus en détail

Item 121 (Item 341) Troubles de la miction Collège Français des Urologues

Item 121 (Item 341) Troubles de la miction Collège Français des Urologues Item 121 (Item 341) Troubles de la miction Collège Français des Urologues 2014 1 Table des matières 1. Pour comprendre... 3 2. Définition... 3 3. Physiologie... 4 4. Interrogatoire... 4 5. Examen clinique...

Plus en détail

Les Jeudis de l'europe

Les Jeudis de l'europe Indications du Bilan Urodynamique Béatrice LERICHE. Infirmerie protestante. 69300 CALUIRE LE BILAN URODYNAMIQUE PRINCIPES DU BILAN : Pression vésicale. Pression abdominale Pression détrusorienne Pression

Plus en détail

TRAITEMENT DE L INCONTINENCE URINAIRE. Dr B Pogu Urologue FMC Sud Marne

TRAITEMENT DE L INCONTINENCE URINAIRE. Dr B Pogu Urologue FMC Sud Marne TRAITEMENT DE L INCONTINENCE URINAIRE Dr B Pogu Urologue FMC Sud Marne DEFINITION! Incontinence urinaire (IU) : perte involontaire des urines par l urètre, survenant en dehors de la miction et pouvant

Plus en détail

L incontinence urinaire de la femme

L incontinence urinaire de la femme L incontinence urinaire de la femme Dr Mehdi Jaidane Introduction - Définition Incontinence : symptôme, signe, pathologie Définition : «perte involontaire d urine d par l urèthre» Nouvelle définition d

Plus en détail

Sclérose en plaques. Nathalie MAGRO Infirmière Coordinatrice du Réseau Rhône Alpes Sclérose En Plaques Avec la participation de Maryse CELLIER

Sclérose en plaques. Nathalie MAGRO Infirmière Coordinatrice du Réseau Rhône Alpes Sclérose En Plaques Avec la participation de Maryse CELLIER Sclérose en plaques Nathalie MAGRO Infirmière Coordinatrice du Réseau Rhône Alpes Sclérose En Plaques Avec la participation de Maryse CELLIER Intervention du samedi 26 juin 2010 Introduction La sclérose

Plus en détail

Hyper-activité vésicale. Comment analyser le symptôme? Ph. Ballanger

Hyper-activité vésicale. Comment analyser le symptôme? Ph. Ballanger Hyper-activité vésicale. Comment analyser le symptôme? Ph. Ballanger Cas clinique Patiente âgée de 56 ans, mère de 2 enfants après accouchements voie basse sans problème. Elle est secrétaire de direction

Plus en détail

Les vessies neurologiques

Les vessies neurologiques Les vessies neurologiques Dr Mehdi Jaidane Anatomie et neurophysiologie du bas appareil urinaire Le bas appareil urinaire est une unité fonctionnelle intégr grée e = vessie + urèthre + sphincters + jonction

Plus en détail

Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011

Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011 Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011 Incontinence Anale : Définition Absence de continence anale Continence anale Emission de

Plus en détail

Prise en charge de l incontinence anale de l adulte: comparaison neurostimulation sacrée vs sphincter artificiel. G.

Prise en charge de l incontinence anale de l adulte: comparaison neurostimulation sacrée vs sphincter artificiel. G. Prise en charge de l incontinence anale de l adulte: comparaison neurostimulation sacrée vs sphincter artificiel G. Meurette Nantes Incontinence anale: les rumeurs Affection fréquente? Deux facteurs de

Plus en détail

ETUDE RETROSPECTIVE DE L UTILISATION DES BALLONS ACT ET PROACT POUR LE TRAITEMENT DE L INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT

ETUDE RETROSPECTIVE DE L UTILISATION DES BALLONS ACT ET PROACT POUR LE TRAITEMENT DE L INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT UNIVERSITE MONTPELLIER 1 UFR DE MEDECINE SITE DE NIMES Année universitaire 2011-2012 MEMOIRE POUR L OBTENTION DU DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE DE STATIQUE PELVIENNE ET URODYNAMIQUE ETUDE RETROSPECTIVE DE

Plus en détail

Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux!

Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux! Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux! Incontinence anale! Définitions! Diagnostic! Score! Explorations! Traitements.! !Lʼappareil sphinctérien! Sphincter interne : continence basale!

Plus en détail

LE VIEILLISSEMENT UROLOGIQUE: INCONTINENCE URINAIRE. Dr WILLERY Pôle Gériatrie CH ROUBAIX

LE VIEILLISSEMENT UROLOGIQUE: INCONTINENCE URINAIRE. Dr WILLERY Pôle Gériatrie CH ROUBAIX LE VIEILLISSEMENT UROLOGIQUE: INCONTINENCE URINAIRE Dr WILLERY Pôle Gériatrie CH ROUBAIX LE VIEILLISSEMENT UROLOGIQUE: INCONTINENCE URINAIRE 1. DEFINITIONS 2. LE VIEILLISSEMENT URINAIRE 3. L INCONTINENCE

Plus en détail

Vessie distendue : neurologie et incontinence

Vessie distendue : neurologie et incontinence Vessie distendue : neurologie et incontinence Professeur S. DEMAILLE Médecine Physique et de Réadaptation Neurophysiologie du bas appareil urinaire C est une unité fonctionnelle complète Comprend : vessie,

Plus en détail

L incontinence urinaire de la femme

L incontinence urinaire de la femme L incontinence urinaire de la femme I- Introduction - Définition : Dr Mehdi Jaidane L incontinence urinaire est à la fois un symptôme dont se plaint la patiente, un signe clinique et une pathologie. L

Plus en détail

Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel

Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel R. MATIS Département de périnéologie du GH-ICL Examen clinique Interrogatoire Manœuvre de Bonney Calendrier Mictionnel Interrogatoire Circonstances

Plus en détail

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë CYSTITES Introduction Les infections urinaires basses sont fréquentes : 20 à 30 % des femmes adultes ont au moins une cystite* dans leur vie. La prévalence de l infection urinaire basse est 30 fois plus

Plus en détail

Reconnaître une vessie hyperactive. Insufisamment diagnostiquée et traitée

Reconnaître une vessie hyperactive. Insufisamment diagnostiquée et traitée Reconnaître une vessie hyperactive Insufisamment diagnostiquée et traitée Cher confrère La vessie hyperactive est un trouble qui peut être traité mais qui reste actuellement insuffisamment diagnostiqué.

Plus en détail

La déchirure. Les risques. Troubles périnéaux du post-partum. La déchirure

La déchirure. Les risques. Troubles périnéaux du post-partum. La déchirure Troubles périnéaux du post-partum La déchirure T. Linet La déchirure Les risques Entre 2 et 6 % de périnée complet mais TRES sous diagnostiqué car ± rupture du sphincter interne sur périnée semblant intact

Plus en détail

Incontinence urinaire mixte. M Carbonnel Service de gynecologie Obstétrique du Pr Ayoubi, hôpital Foch

Incontinence urinaire mixte. M Carbonnel Service de gynecologie Obstétrique du Pr Ayoubi, hôpital Foch Incontinence urinaire mixte M Carbonnel Service de gynecologie Obstétrique du Pr Ayoubi, hôpital Foch Stratégies Exploration d exploration Urodynamique & en Echographie pelvi-périnéologie Périnéale Diagnostic

Plus en détail

Incontinence urinaire. DR.L.PEYRAT C.H.U. Tenon, Paris

Incontinence urinaire. DR.L.PEYRAT C.H.U. Tenon, Paris Incontinence urinaire DR.L.PEYRAT C.H.U. Tenon, Paris INCONTINENCE URINAIRE : DEFINITION 2002 ICS (Internationnal Contience Society) : perte involontaire d urine, on distingue Symptôme : élément décrit

Plus en détail

L ACQUISATION DU CONTRÔLE MICTIONNEL LES DYSFONCTIONS MICTIONNELLES COURANTES

L ACQUISATION DU CONTRÔLE MICTIONNEL LES DYSFONCTIONS MICTIONNELLES COURANTES L ACQUISATION DU CONTRÔLE MICTIONNEL LES DYSFONCTIONS MICTIONNELLES COURANTES VESSIE AUTOMATIQUE DU NOUVEAU NE VESSIE IMMATURE VESSIE ADULTE L immaturité vésicale Physiologique -UNE REALITE Urodynamique

Plus en détail

Compétences théoriques. P Gallien, A Jouan, A Rouxel, B Nicolas Pôle MPR St Hélier Rennes

Compétences théoriques. P Gallien, A Jouan, A Rouxel, B Nicolas Pôle MPR St Hélier Rennes Compétences théoriques P Gallien, A Jouan, A Rouxel, B Nicolas Pôle MPR St Hélier Rennes Deux questions importantes Pour Qui? Et Pourquoi? Pour Qui? Pour le patient bien sûr, Pour son entourage Mais également

Plus en détail

Causes de l incontinence urinaire

Causes de l incontinence urinaire Causes de l incontinence urinaire Transitoire - fonctionnelles (alitement pour cause médicale, non repérage des toilettes) - infection urinaire - fécalome ; - confusion ; - iatrogènies (diurétiques, sédatifs,.).

Plus en détail

Prise en charge de l incontinence en hôpital de jour : - un bilan adapté aux patients présentant des troubles cognitifs - conseils aux aidants

Prise en charge de l incontinence en hôpital de jour : - un bilan adapté aux patients présentant des troubles cognitifs - conseils aux aidants Prise en charge de l incontinence en hôpital de jour : - un bilan adapté aux patients présentant des troubles cognitifs - conseils aux aidants Angélique SWIERZEWSKI (Aide soignante) Stéphanie TAGLANG,

Plus en détail

Complications des Bandelettes Sous-Urétrales. Ph. Ballanger

Complications des Bandelettes Sous-Urétrales. Ph. Ballanger Complications des Bandelettes Sous-Urétrales Ph. Ballanger IU et Bandelettes sous urétrales La Révolution de 1995 - Ulmsten Bandelette de Polypropylène Objectif Position sous-urétrale corriger la défaillance

Plus en détail

RIPHH Mardi 12 avril 2016 Castelnau-le-Lez

RIPHH Mardi 12 avril 2016 Castelnau-le-Lez RIPHH Mardi 12 avril 2016 Castelnau-le-Lez Révision des recommandations de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des Infections Urinaires associées aux Soins (IUAS) de l adulte mai 2015

Plus en détail

Incontinence urinaire chez la femme

Incontinence urinaire chez la femme Incontinence urinaire chez la femme C est une perte involontaire d urine par l urètre. Elle est multifactorielle. Elle retentie sur l activités professionnelles, sociales et psychiques des patientes. Dans

Plus en détail

KEAT : premier électrostimulateur sans fil d auto-rééducation périnéale à domicile

KEAT : premier électrostimulateur sans fil d auto-rééducation périnéale à domicile L incontinence : une maladie très fréquente D après le Pr François Haab, chirurgien urologue, coordinateur du centre d explorations périnéales de l hôpital Tenon (Paris) Des solutions adaptées à chaque

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DES PERSONNES AGEES

INCONTINENCE URINAIRE DES PERSONNES AGEES INCONTINENCE URINAIRE DES PERSONNES AGEES A..DECAMPS,P.DEHAIL,V.BEAUMATIN Pôle de Gérontologie,Unité SSR GENERALITES «fuites involontaires d urine provenant de la défaillance du système de clôture ou d

Plus en détail

OUI OUI OUI OUIOUI OUI OUI OUI OUI. adhère au GIM! OUI OUI OUI OUI. La Mutuelle Centrale des Finances. DossIER

OUI OUI OUI OUIOUI OUI OUI OUI OUI. adhère au GIM! OUI OUI OUI OUI. La Mutuelle Centrale des Finances. DossIER Revue de la Mutuelle Centrale des Finances SSN 1141-4685 Prix 1,14 Juillet 2005 DossER La Mutuelle Centrale des Finances n o 133 OU adhère au GM! O O page 10 SavOR ncontinence ou ncontinentes ou incontinents?

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES

LES BONNES PRATIQUES LES BONNES PRATIQUES DE SOINS EN ÉTABLISSEMENTS D H É B E R G E M E N T POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Direction Générale de la Santé Direction Générale de l Action Sociale Société Française de Gériatrie

Plus en détail

BILAN URODYNAMIQUE ET INCONTINENCE URINAIRE

BILAN URODYNAMIQUE ET INCONTINENCE URINAIRE BILAN URODYNAMIQUE ET INCONTINENCE URINAIRE INTRODUCTION Ce sont l interrogatoire et l examen clinique bien conduits qui font le diagnostic d incontinence urinaire, pas le BUD L'urgenturie n est pas toujours

Plus en détail

Syndrome de la queue de cheval et délai optimal de chirurgie de décompression Arnaud GILLE Symposium octobre 2014

Syndrome de la queue de cheval et délai optimal de chirurgie de décompression Arnaud GILLE Symposium octobre 2014 Syndrome de la queue de cheval et délai optimal de chirurgie de décompression Arnaud GILLE Symposium octobre 2014 ATCD : Cas clinique Mlle M. 29 ans Hernie discale lombaire ancienne (niveau indéterminé)

Plus en détail

Retrouver un contrôle du sphincter anal, neuromodulation des racines sacrées

Retrouver un contrôle du sphincter anal, neuromodulation des racines sacrées Retrouver un contrôle du sphincter anal, neuromodulation des racines sacrées 31 èmes journées nationales d étude et de perfectionnement de l UNAIBODE V. BLONDEY IBODE S. CUENOT IBODE P. MATHIEU Chirurgien

Plus en détail

05/12/2013 de *: 14:00 à *: 18:00. EVALUATION QUALITE PHARMACEUTIQUE Antoine SAWAYA. Programme de séance. Initiales évaluateur

05/12/2013 de *: 14:00 à *: 18:00. EVALUATION QUALITE PHARMACEUTIQUE Antoine SAWAYA. Programme de séance. Initiales évaluateur Numéro document * : Date document * : N Enregistrement Audio * : Responsable du groupe de travail ou commission : GT21201331 05/12/2013 GT21201334 GT21 Médicaments à base de plantes et les médicaments

Plus en détail

Troubles de base de la sensibilité cutanée lors de lésions neurologiques : définitions, évaluation & rééducation...30

Troubles de base de la sensibilité cutanée lors de lésions neurologiques : définitions, évaluation & rééducation...30 TABLE DES MATIÈRES Contributeurs...11 Remerciements...12 Préface de cette 2 ème édition : Ronald Melzack...13 Préface de l édition anglaise : A. Lee Dellon...15 Préface de la 1 ère édition : Jean-Pierre

Plus en détail

Incontinence urinaire de la femme

Incontinence urinaire de la femme Incontinence urinaire de la femme AFML formation du 4 et 5 mars 2011 Dr Pierre-Charles CHERRIER Dr Anne-Marie JANICKI Définitions L incontinence urinaire est définie, selon l International Continence Society

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE (épidémiologie)

INCONTINENCE URINAIRE (épidémiologie) Capacité de gériatrie - Mars 2011 Dr G. Delorme SERVICE D UROLOGIE ET TRANSPLANTATION RENALE CHU BESANCON INCONTINENCE URINAIRE (épidémiologie) Difficile à évaluer avec précision 30% des femmes présentent

Plus en détail

Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie

Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie Club d Echanges en Pelvi-Périnéologie Samedi 4 octobre 2014 Institut Portman Dr philippe FARBOS Service de Radiologie (drs DESCAT, FARBOS, LEVANTAL,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 7 octobre 2009. Date de l'amm (procédure de reconnaissance mutuelle) : 16 août 2004

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 7 octobre 2009. Date de l'amm (procédure de reconnaissance mutuelle) : 16 août 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 7 octobre 2009 VESICARE 5 mg, comprimé pelliculé B/30 (CIP : 365 515-0) VESICARE 10 mg, comprimé pelliculé B/30 (CIP : 365 516-7) Laboratoires ASTELLAS PHARMA SAS solifénacine

Plus en détail

Sémiologie de la miction

Sémiologie de la miction 25/03/15 Élisa GROS L3 CR : REYNAUD Théo RVUAGM Pr E. LECHEVALLIER 12 pages REINS ET VOIES URINAIRES APPAREIL GENITAL MASCULIN - Sémiologie de la miction Sémiologie de la miction Plan: A. Miction Normale

Plus en détail

Quelle bandelette sous urétrale pour quelle patiente?

Quelle bandelette sous urétrale pour quelle patiente? Quelle bandelette sous urétrale pour quelle patiente? Xavier Deffieux Service de gynécologie obstétrique Hôpital Antoine Béclère, Clamart Population générale des IUE Meta-analyse 26 essais randomisés 2284

Plus en détail

Conséquences fonctionnelles de la sclérose en plaques et de la maladie de Parkinson

Conséquences fonctionnelles de la sclérose en plaques et de la maladie de Parkinson Conséquences fonctionnelles de la sclérose en plaques et de la maladie de Parkinson P. Gallien, A. Duruflé-Tapin et V. Kerdoncuff À un moment ou à un autre de l évolution de la sclérose en plaques (SEP),

Plus en détail

Enquête de prévalence 2007 des infections nosocomiales en HAD AP-HP. H. Ittah-Desmeulles, B. Migueres, B Silvera, L Denic, M Brodin.

Enquête de prévalence 2007 des infections nosocomiales en HAD AP-HP. H. Ittah-Desmeulles, B. Migueres, B Silvera, L Denic, M Brodin. Enquête de prévalence 2007 des infections nosocomiales en HAD AP-HP H. Ittah-Desmeulles, B. Migueres, B Silvera, L Denic, M Brodin. Spécificités de L HAD AP HP 820 places, 19 unités de soins, 1 secteur

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT Fiche descriptive d un programme d éducation thérapeutique à l auto-sondage intermittent Thème du programme: l amélioration et la conservation de son

Plus en détail

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Texte: Inkontinenscentrum i Västra Götaland Photographie: Kajsa Lundberg Layout: Svensk Information Avez-vous des difficultés à vous

Plus en détail

Troubles de la miction

Troubles de la miction I-00-Q000 III-Q Troubles de la miction Orientation diagnostique P r Frédéric Staerman Département d urologie-andrologie, centre hospitalier universitaire, hôpital Robert-Debré, 509 Reims. fstaerman@chu-reims.fr

Plus en détail

TENS et incontinence urinaire : une modalité simple et efficace

TENS et incontinence urinaire : une modalité simple et efficace www.physioimpact.wordpress.com Impact clinique en physiothérapie gériatrique ICP gériatrie TENS et incontinence urinaire : une modalité simple et efficace ICP Mélanie Bilodeau Et François Dubé L auteure

Plus en détail

Professeur Pierre Marès Damien Chavanat

Professeur Pierre Marès Damien Chavanat Professeur Pierre Marès Damien Chavanat collection 10019-PL08593 L incontinence urinaire donne lieu à des pertes incontrôlables et involontaires d urine qui peuvent se produire à tout moment, de jour comme

Plus en détail

Traitement symptomatique

Traitement symptomatique Brochure destinée aux personnes atteintes de sclérose en plaques et à leur entourage. Fondation pour la recherche sur la sclérose en plaques Traitement symptomatique de la sclérose en plaques Dr Audrey

Plus en détail

CONCLUSIONS COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION. 25 octobre 2006

CONCLUSIONS COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION. 25 octobre 2006 COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 5 octobre 006 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : Données disponibles : Service Attendu (SA) : Indications

Plus en détail

Dr Mehdi Jaidane. Énurésie nocturne

Dr Mehdi Jaidane. Énurésie nocturne L énurésie chez l enfantl Dr Mehdi Jaidane Défini par miction involontaires la nuit chez un enfant en âge d être d propre Problème très s fréquent : 15 % des enfants âgés s de 5 ans, prédominance masculine

Plus en détail

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations)

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document

Plus en détail

LE VIEILLISSEMENT DE L'APPAREIL URINAIRE

LE VIEILLISSEMENT DE L'APPAREIL URINAIRE 04.11.08 Dr Frant Gérontologie LE VIEILLISSEMENT DE L'APPAREIL URINAIRE I)Physiopathologie A)La vessie B)Les reins C)L'uretère II)La dysurie & rétention chronique d'urine A)Généralités B)Chez l'homme 1)Adénome

Plus en détail

Introduction... 9. N 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie... 11 Caractériser le trouble du langage...12 Déterminer la cause...

Introduction... 9. N 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie... 11 Caractériser le trouble du langage...12 Déterminer la cause... Sommaire Introduction... 9 N 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie... 11 Caractériser le trouble du langage...12 Déterminer la cause...14 N 89. Déficit neurologique récent (voir item 335)... 15 Caractériser

Plus en détail

Professeur Arnaud BASDEVANT Professeur Jean- Michel OPPERT. Professeur Hao LU Associate Chief Physician Feng TAO

Professeur Arnaud BASDEVANT Professeur Jean- Michel OPPERT. Professeur Hao LU Associate Chief Physician Feng TAO Professeur Arnaud BASDEVANT Professeur Jean- Michel OPPERT Professeur Hao LU Associate Chief Physician Feng TAO Service de Nutrition Groupe Hospitalier Pitié- Salpêtrière Service d'endo et d'métab L hôpital

Plus en détail

MYOPATHIE Par déficit en MALTASE ACIDE. de l adulte Histoire. naturelle. N. Pellegrini, D. Orlikowski Hôpital R. Poincaré - Garches

MYOPATHIE Par déficit en MALTASE ACIDE. de l adulte Histoire. naturelle. N. Pellegrini, D. Orlikowski Hôpital R. Poincaré - Garches MYOPATHIE Par déficit en MALTASE ACIDE de l adulte Histoire naturelle N. Pellegrini, D. Orlikowski Hôpital R. Poincaré - Garches Étude publiée en 25* : patients AMD suivis à La Salpêtrière et / ou à Garches

Plus en détail

Apprendre pour la vie : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux. Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP

Apprendre pour la vie : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux. Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP Magali Plante Directrice des services et de l action sociale Société canadienne

Plus en détail