La vessie neurogène (VN)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La vessie neurogène (VN)"

Transcription

1 La vessie neurogène (VN) Dr. Eugenia Luca, Service de Paraplégie CRR Sion, le

2 Introduction Les troubles urinaires associés aux maladies neurologiques sont fréquentes et d expression polymorphe. La plupart des maladies neurologique s accompagnent de troubles vésicosphinctériens (signes révélateurs). Retentissement QDV, médical (complications rénales, infectieuses) PEC multidisciplinaire: évaluation clinique, urodynamique, radiologique, biologique. Traitement (conservateur, chirurgical): discuté en fonction de la pathologie, de son évolutivité, du degré de handicap, des complications associés. Page 2

3 Plan 1. Rappel anatomo-physiologique 2. Dysfonctionnement vésico-sphynctérien d origine neurologique 3. Evaluation des troubles vésico-sphincteriens neurogènes 4. Classification 5. Spécificités des vessies neurogènes chez le blessé médullaire 6. Traitement des vessies neurogènes 7. Conclusions Page 3

4 Rappel anatomo-physiologique Page 4

5 Rappel anatomo-physiologique

6 Innervation Adrénergique: T10-L2 N. hypogastriques R α: col vésical, trigone: continence R β: dôme vésical Cholinergique : S2-S4 N. pelviens détrusor: miction Somatique: noyau d Onuf ( S2-S4) N pudendal sphincter strié urétral continence Innervation NANC: substance P, CGRP,VIP, neuropeptide Y, neurokines A,B Page 6

7 Innervation Page 7

8 Dysfonctionnement vésico-sphynctérien d origine neurologique Lésions médullaires supra-sacrées NL CNID, DVS Pollakiurie, impériosité +/- rétention si DVS, fuites Risque pour le haut appareil urinaire Page 8

9 Dysfonctionnement vésico-sphynctérien d origine neurologique Lésions de la queue de cheval NL Vessie acontractile, capacité, hypo/anesthésique, insuffisance sphinctérienne Dysurie, rétention urinaire Page 9

10 Evaluation clinique d une VN Interrogatoire Symptômes de remplissage: PK, nycturie, urgenturie, incontinence, énurésie Symptômes de vidange: jet faible, intermittent, miction par poussée Peut passer inaperçu: mictions à haute pression, poussée abdominale discrète, résidu post-mictionnel, PK continente Apport hydrique, sensation de besoin, déroulement de la miction, jet, perception de la vidange, Symptômes associés: sexuels, intestinales Médication Page 10

11 Evaluation clinique d une VN Antécédents urologiques(chirurgie, IU répétitives, enurésie) gynéco-obstétricaux(nombre de grossesses, type d accouchement, poids de l enfant, notion de déchirure périnéale/épisiotomie, nécessité de rééducation périnéale en post-partum) oncologiques(radiothérapie pelvienne) d abus sexuels, convictions religieuses, troubles visuels autres: diabète, alcoolisme, lombalgies, HD Page 11

12 Examen clinique périnéal Sensibilité S1-S5 Réflexes Clitorido-anal ou bulbo-caverneux (S2-S4) Nociceptif anal (S4) TR ( ampoule rectale vide) Tonus sphinctérien: béance, hypotonie, hypertonie Sensibilité anale Contraction volontaire(sphincter anal S4, releveur de l anus S3) Page 12

13 Evaluation para-clinique d une VN Le bilan rénal (échographie- lithiase et/ ou dilatations, créatininémie, clearance de la créatinine des urines de 24h) Le bilan vésical ( mesure de RPM, urétrocystoscopie) Le bilan urétral ( urétrocystographie, urétrocystoscopie) Bilan morphologique du bas appareil urinaire (cystographie rétrograde et mictionnelle) Le bilan de l équilibre vésico-sphinctérien (explorations urodynamiques) 2 ème intention: évaluation neuro-physiologique, CT rénale/pelvienne, IEM médullaire, encéphalique Page 13

14 Evaluation urodynamique - Calendrier mictionnel sur 3 jours avec bilan entrées/sorties - Débitmetrie :débit urinaire, miction polyphasique - Mesure du RPM - Evaluations urodynamiques invasives: permet d apprécier le fonctionnement de l appareil urinaire pendant le remplissage et la miction. Cystomanométrie: étude des pressions intravésicales: sensibilité vesicale, activité du détrusor, compliance, capacité Etude pression-débit: contractilité détrusorienne, DVS Étude des pressions urétrales: pas de consensus EMG: activité sphincter ext. urétral, musculature striée periurétrale: DVS,difficultés de relaxation périnéale Vidéocystomanométrie= gold standard: CMM, étude pression-débit, RX Page 14

15 Calendrier mictionnel - L équilibre hydrique: apport / perte - Le nombre de mictions/24 h:diurnes + nocturnes - Le volume mictionnel: minimal, maximal, moyen - Les variations du volume: le jour, la nuit, au réveil - La capacité fonctionnelle de la vessie: contenance maximale - L incontinence: protections, humidité - Sensation du besoin: oui/non, urgence, altérée, corrélation avec le volume uriné, faux besoins, douleur - Qualité/quantité de l apport: café, thé, eau, jus, etc - Qualité de la vidange: mesure du résidu par SI / US fait immédiatement après la miction Page 15

16 Le résidu post-mictionnel Mesure du volume restant dans la vessie après la miction Le résidu peut expliquer: - La fréquence mictionnelle élevée - La sensation de vidange incomplète - Les infections urinaires récidivantes - L incontinence RPM négligeable <20 ml, < 10% volume mictionnel Le résidu jusqu à 50 ml dans la population normale n est pas rare Le volume résiduel a une valeur: lorsqu il est comparé au volume uriné Page 16

17 PAD-test Permet de quantifier les fuites d urine Sur 1 h Activités standardisées Marche Escaliers Ramassage d objets Perte significative > 1.4 g Sur 1 j Activités habituelles Le patient reçoit un nombre suffisant de protections pesées à sec Il tient un journal dans lequel sont notés: L apport hydrique qualitatif et quantitatif Le volume des mictions Les changements des protections Perte significative > 8 g Page 17

18 Débitmétrie Miction moins 30 sec. Débit moyen > 15 ml/ s Interprétable si miction >150 ml Page 18

19 Evaluations urodynamiques invasives: BUD Page 19

20 Evaluations urodynamiques invasives: BUD Page 20

21 Evaluations urodynamiques invasives: BUD Page 21

22 Evaluation urodynamique: bilan radiologique DVS RVU Page 22

23 Evaluation urodynamique: bilan radiologique Diverticules vésicaux Page 23

24 Evaluation urodynamique: bilan radiologique Prolapsus au Valsalva et à la miction Page 24

25 Classification d une VN Pronostique: Fonctionnelle: Vessie à risque: - à haute pression pendant le remplissage - défaut de compliance - Hyperpression permictionnelle sur DVS - RPM= source d infection, dégradation vessie, RVU - Lésion médullaire, SEP Vessie sans risque: - hypoactive, flasque, à grande compliance sans poussées abdo Vessie équilibrée: À basse pression, se vide spontanément/asi, sans résidu Page 25

26 Spécificités des vessies neurogènes chez les BM Quasi constants, 1-ère cause de ré-hospitalisation Choc spinal (lésion médullaire aigue) détrusor aréflexique + préservation du tonus urétral rétention urinaire Après le choc spinal, lésions supra-sacrées: HAD, trouble du besoin (manifestations végétatives: frissons, céphalée, horripilation), DVS, troubles de la compliance Vessie rétentionniste, fuites Vessie à risque (> 40 cm d eau) Complications: IU: Cystite/ Pyélonéphrite - 2-4% bactériuries bactériémie - 10% mortalité lors des sepsis urinaires - Bacillus G-, entérococci - Signes cliniques: fièvre, spasticité, fuites entre les sondages Page 26

27 Spécificités des vessies neurogènes chez les BM - F. risque d IU: vidange incomplète cathétérisme: colonisation bactérienne occlusion de la SAD DVS, RVU lithiase incontinence fécale Traitement: seulement les IU symptomatiques ATB selon antibiogramme changement de la SAD / passage aux ASI anticholinérgiques: vessie spastique traitement de la lithiase RVU, Hydronéphrose - P dét. > 40 cm d eau, - hyperactivité détrusorienne, DVS, troubles de compliance vésicale, néphrolithiase, IU récurrentes - asymptomatique, évolution IR - 98% patients avec une lésion supraspinale et une DVS développent un RVU Page 27

28 Spécificités des vessies neurogènes chez les BM Lithiase rénale (7%), - risque mois - struvite/ phosphate de Ca/oxalate de Ca (98%) favorisée par l hyper calciurie,stase urinaire, urines alcalines cathétérisme vésical, RVU, lésion haute, complète Clinique: hématurie, élimination des micro calculi, nausée, vomissements, coliques rénales (lésions incomplètes), dysréflexie Carcinome épidermoïde - Incidence du carcinome épidermoide chez les BM( 19-52%) que dans la population générale (1,2-4,5%) - F risque: neuro-véssie ancienne (15-20 ans), utilisation d un catheter permanent ( >10 ans) II: tabagisme(>20 UPA), lithiase vésicale - Patients jeunes( 50 ans) - Les réservoirs utilisant du tissu intestinal: risque de dégénerescence tumorale à long terme (adénocarcinome). Surveillance par cystoscopie ( +/- biopsies) Page 28

29 Spécificités des vessies neurogènes chez les BM Modes mictionnels: SAD urétrale - X 6 le risque de lithiase - Risque urétral +++,urétérocèle - Risque d IU symptomatiques: 100% colonisations à 3 semaines 35% prostatites à 1 mois SSP - Préserve l urètre - Risque hémorragique - Même risque de lithiase/ infectieux Sondage intermittent (hétéro sondage au début) tous les risques Mictions réflexes: Valsalva, Crédé, percussions sus-pubiennes proscrites, en raison de leurs complications vidange vésicale incomplète, hautes pressions vésicales et reflux vésico-urétéral, éjaculation rétrograde, orchiépididymite, prolapsus et/ou hémorroïdes. Cas particuliers: Tétra qui ne peuvent pas se sonder(<30 cm H2O) Sphinctérotomie +/- incision cervicoprostatique + α bloquant +/- toxine botulique intra-sphinctérienne Page 29

30 Traitement VN Objectifs: - protéger le haut appareil urinaire, complications - améliorer la continence - améliorer la QdV ASI + anticholinergique/ toxine intra-détrusorienne ASI = la technique de vidange vésicale de référence en présence d une DVS / acontractilité vésicale. Raisons d abandon: - limitation fonctionnelle des MS, - troubles cognitifs, - difficultés de transfert/déshabillage, - spasticité, - troubles d équilibre du tronc, - Douleurs urétrales Page 30

31 Traitement médicamenteux Anticholinergiques : HAD - Oxybutynin chloride ( Ditropan, 5 mgx3/j, Kentera patch, 1-2x/semaine) LE 1a - Trospium chloride ( Spasmo-urgenine), 20 mgx2/j 1a - Tolterodine tartrate ( Detrusitol) 2-4 mg/j, moins de secheresse buccale 1a - Propiverine 1a - Darifenacin( Emselex) 7,5-15 mg/j, sélectif M3 - Solifenacin (Vésicare) 5-10 mg/j, partiellement sélectif M3 - Fesoterodine (Toviaz) Traitement cholinergique( bétanéchol, myocholine): had (2a) pas d évidence d efficacité effets secondaires importants Desmopressine( Minirin): PK diurne/nocturne, polyurie, incontinence nocturne Beta-adrénergiques( Betmiga): mg/j Alpha bloquants: résistance urétrale, RPM, dysréflexie autonome ( 2a) Alfuzosine (Xatral) Tamsulozine (Pradif) Terazosine ( Xytrin) Page 31

32 Traitement minimal invasif ü Sondage intermittent: gold standard : vessie acontractile/ hypocontractile, hypercontractile (controlée) ü traitement médicamenteux intra-vésical: oxybutinine ü électrostimulation intra-vésicale ü toxine botulique A intra-détrusorienne ü toxine botulique sphincter urétral externe ü prothèses endo-urétrales ü sphinctérotomie/incision du col vésical CI: - impossibilité de maintenir un étui pénien - l acontractilité/ hypocontractilité détrusorienne + RPM ü neuromodulation sacrée: HAV, rétention, D pelviennes pas d amélioration chez les BM AIS A Page 32

33 Traitement chirurgical Dérivation urinaire continente = alternative au sondage urétral impossible agrandissement vésical intestinal cystostomie +/-bandelette sous urétro-cervicale Page 33

34 Traitement chirurgical Dérivation urinaire incontinente (Briker) Urétérostomie cutanée trans-iléale Bladder substitution after pelvic evisceration (1950). Substitution for the urinary bladder by the use of isolated ileal segments (1956). Page 34

35 Traitement chirurgical Traitement de l incontinence par insuffisance sphinctérienne - Sphincter artificiel Vessie acontractile/ hyperactive contrôlée par le traitement adapté Absence de trouble de compliance vésical Incontinence due exclusivement à l insuffisance sphinctérienne Le patient réalise le sondage régulièrement Placé en péri-prostatique( non en bulbaire: risque d escarre périnéale ( FR), érosion urétrale) fuites( 75-87% cas), taux de satisfaction: 85-95% - Injections péri-urétrales: collagène - TVT - Ballons: IUE post-prostatectomie IUE chez la femme par IS IS neurogène périphérique 54,5% d amélioration, 38,9% d efficacité: Menhert, J Uro, % d amélioration: Kaboré, Progrès en urologie, 2014 Page 35

36 Conclusions ü La prise en charge d une vessie neurogène doit être proactive, réalisée par des équipes spécialisées multidisciplinaires médico-chirurgicales. ü Objectifs: préserver le haut appareil urinaire, assurer le confort du patient, limiter les complications. ü L examen clinique et les investigations classiques permettent un traitement empirique. ü Le BUD est indispensable pour déterminer le fonctionnement du bas appareil urinaire et permet de dépister les vessies à risque. ü La surveillance est l élément clef du pronostique urinaire des patients. ü Les patients sont sous-informés et peu compliants quant à un suivi régulier. Page 36

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Troubles génitaux sphinctériens dans la SEP P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Rappel anatomique Rappel anatomique Structures anatomiques en jeux Plancher pelvien et le sphincter strié

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Généralités Perte involontaire d'urine par l'urètre. Symptôme fréquent (2,5 millions de personnes en France). Nombre sous estimé. Risque 2 fois plus élevé pour les femmes que pour

Plus en détail

Incontinence urinaire de la femme

Incontinence urinaire de la femme Incontinence urinaire de la femme Perte involontaire d urine quelles que soient les circonstances de survenue. (ICS 2002) Dr Antoine Wallois Clinique Pauchet Amiens Interrogatoire : essentiel +++ Facteurs

Plus en détail

L incontinence urinaire de la femme

L incontinence urinaire de la femme L incontinence urinaire de la femme I- Introduction - Définition : Dr Mehdi Jaidane L incontinence urinaire est à la fois un symptôme dont se plaint la patiente, un signe clinique et une pathologie. L

Plus en détail

le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor

le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor Bilan urodynamique Continence et miction = résultat d'un rapport de forces vessie/urètre: 1. Pression vésicale de remplissage (compliance): doit rester

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Dr. René Yiou Service d urologie et département d anatomie CHU Henri Mondor 51, avenue du Maréchal de-lattre-de-tassigny 94010 Créteil Tel: 0149812559 Fax: 01.49.81.25.52 Email: rene.yiou@hmn.ap-hop-paris.fr

Plus en détail

L Incontinence Urinaire au FEMININ. Examen paraclinique. Résidu Post Mictionnel. Examen pelvien

L Incontinence Urinaire au FEMININ. Examen paraclinique. Résidu Post Mictionnel. Examen pelvien L Incontinence Urinaire au FEMININ Dr Isabelle Kaelin-Gambirasio Erika Vögele Dr Johanna Sommer Examen pelvien Inspection : Atrophie vulvovaginale Inflammation vaginale Pertes d urines à la toux Prolapsus

Plus en détail

Incontinence urinaire. DR.L.PEYRAT C.H.U. Tenon, Paris

Incontinence urinaire. DR.L.PEYRAT C.H.U. Tenon, Paris Incontinence urinaire DR.L.PEYRAT C.H.U. Tenon, Paris INCONTINENCE URINAIRE : DEFINITION 2002 ICS (Internationnal Contience Society) : perte involontaire d urine, on distingue Symptôme : élément décrit

Plus en détail

A.S.B.H. N d agrément : 94 MT 187

A.S.B.H. N d agrément : 94 MT 187 N d agrément : 94 MT 187 A.S.B.H. B.P. 92-3 bis avenue Ardouin - 94420 Le Plessis Trévise Tél. : 0800.21.21.05 (appel gratuit depuis un poste fixe) Fax : 01.45.93.07.32 - Email : spina-bifida@wanadoo.fr

Plus en détail

Incontinence Urinaire du Sujet Agé Sondage urinaire. Dr Christine LAFONT Service de Gériatrie C.H.U. TOULOUSE

Incontinence Urinaire du Sujet Agé Sondage urinaire. Dr Christine LAFONT Service de Gériatrie C.H.U. TOULOUSE Incontinence Urinaire du Sujet Agé Sondage urinaire Dr Christine LAFONT Service de Gériatrie C.H.U. TOULOUSE Définition L incontinence urinaire est définie par l International Continence Society comme

Plus en détail

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO DES : Médecine physique et de réadaptation Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008 Coordonnateur : Gérard AMARENCO Titre :La rééduca)on périnéale Auteur : Gilberte Robain Cofemer 2008

Plus en détail

L INCONTINENCE URINAIRE CHEZ LA FEMME

L INCONTINENCE URINAIRE CHEZ LA FEMME EPU PEGASE L INCONTINENCE URINAIRE CHEZ LA FEMME Mardi 14 septembre 2004 Expert : Dr François OLIVIER Formateur : Dr Marie-Claude LELEUX 2 PLAN ET INTRODUCTION 1) Plan et introduction 2) Pré-test page

Plus en détail

Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue

Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue Épidémiologie Plus de 20% des femmes de tous les âges, soit : 15% des adolescentes, 40% des femmes de plus de 50 ans Plus

Plus en détail

TRAITEMENT DE L INCONTINENCE URINAIRE. Dr B Pogu Urologue FMC Sud Marne

TRAITEMENT DE L INCONTINENCE URINAIRE. Dr B Pogu Urologue FMC Sud Marne TRAITEMENT DE L INCONTINENCE URINAIRE Dr B Pogu Urologue FMC Sud Marne DEFINITION! Incontinence urinaire (IU) : perte involontaire des urines par l urètre, survenant en dehors de la miction et pouvant

Plus en détail

Incontinence urinaire en gériatrie. DR Depireux urologue DR Noël l interniste

Incontinence urinaire en gériatrie. DR Depireux urologue DR Noël l interniste Incontinence urinaire en gériatrie DR Depireux urologue DR Noël l interniste Vieillissement Variabilité interindividuelle des effets du vieillissement. Aboutissement à un groupe hétérogh rogène du point

Plus en détail

Apprendre pour la vie : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux. Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP

Apprendre pour la vie : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux. Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP Magali Plante Directrice des services et de l action sociale Société canadienne

Plus en détail

L incontinence urinaire de la femme. J.Lansac CHU Tours

L incontinence urinaire de la femme. J.Lansac CHU Tours L incontinence urinaire de la femme J.Lansac CHU Tours Définitions IUE= fuite d urines lors d activités physiques, toux éternuement IU par impériosité = Urgenturie = plainte de fuite urinaire involontaire

Plus en détail

N 1 - L incontinence urinaire chez le sujet âgé Synthèse

N 1 - L incontinence urinaire chez le sujet âgé Synthèse N 1 - L incontinence urinaire chez le sujet âgé Synthèse La prévalence de l incontinence urinaire augmente avec l âge avec une prédominance de l incontinence par urgence mictionnelle ou mixte. La quantité

Plus en détail

Incontinence urinaire de la femme

Incontinence urinaire de la femme 1 Incontinence urinaire de la femme un problème de santé publique Docteur Jean-Louis GARIN Médecine Physique et RéadaptationR Centre Hospitalier Général G de Longjumeau 2 Trois périodes p critiques Le

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale 1. Historique. Kegel (1949). Bourcier (1970). 1985 : reconnaissance officielle d acte de MK. Développement de la MK périnéale : facteur éco/p sociale

Plus en détail

Service d Urologie - Hôpital de la Conception - APHM. 2. Service de Gynécologie Obstétrique - Hôpital de la Conception - APHM. 3

Service d Urologie - Hôpital de la Conception - APHM. 2. Service de Gynécologie Obstétrique - Hôpital de la Conception - APHM. 3 Efficacité de la stimulation transcutanée chronique du nerf tibial postérieur dans l hyperactivité vésicale de la femme atteinte de Maladie de Parkinson ou d Atrophie Multisystématisée A. Ohannessian 1,2,4,

Plus en détail

La déchirure. Les risques. Troubles périnéaux du post-partum. La déchirure

La déchirure. Les risques. Troubles périnéaux du post-partum. La déchirure Troubles périnéaux du post-partum La déchirure T. Linet La déchirure Les risques Entre 2 et 6 % de périnée complet mais TRES sous diagnostiqué car ± rupture du sphincter interne sur périnée semblant intact

Plus en détail

L incontinence urinaire chez la personne âgée

L incontinence urinaire chez la personne âgée L incontinence urinaire chez la personne âgée Isabelle COIN Unité de gériatrie communautaire SMPR, DMCPRU Plan de la présentation Définition L incontinence: un syndrome gériatrique Prévalence et impact

Plus en détail

Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique

Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique Progrès en urologie (2010) 20 Suppl. 2, S94-S99 Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique Synthesis of the guidelines for the treatment of non-neurological

Plus en détail

RÉSUMÉ DES RECOMMANDATIONS

RÉSUMÉ DES RECOMMANDATIONS NOUVELLE PROPOSITION DE RECOMMANDATIONS POUR L INCONTINENCE URINAIRE Le comité des recommandations de l AUC a travaillé à l établissement de nouvelles recommandations et à la mise à jour des précédentes.

Plus en détail

L incontinence urinaire chez la personne âgée

L incontinence urinaire chez la personne âgée L incontinence urinaire chez la personne âgée Dre Michèle Morin Interniste gériatre Centre d excellence sur le vieillissement de Québec Définition Toute perte d urine involontaire, en quantité suffisante

Plus en détail

Troubles fonctionnels urinaires de la femme : dysurie, pollakiurie, nycturie

Troubles fonctionnels urinaires de la femme : dysurie, pollakiurie, nycturie Troubles fonctionnels urinaires de la femme : dysurie, pollakiurie, nycturie Gérard Amarenco, Xavier Deffieux CHAPITRE 7 La définition des troubles fonctionnels urinaires de la femme répond à la traduction

Plus en détail

Incontinence urinaire de la femme: quelle est la marche à suivre au cabinet du médecin de famille?

Incontinence urinaire de la femme: quelle est la marche à suivre au cabinet du médecin de famille? Incontinence urinaire de la femme: quelle est la marche à suivre au cabinet du médecin de famille? Jörg Humburg Frauenklinik, Kantonsspital Bruderholz Quintessence P L incontinence urinaire de la femme

Plus en détail

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations)

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document

Plus en détail

IMAGERIE en PELVI PERINEOLOGIE de la PERSONNE AGEE

IMAGERIE en PELVI PERINEOLOGIE de la PERSONNE AGEE IMAGERIE en PELVI PERINEOLOGIE de la PERSONNE AGEE Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 PLACE de l IMAGERIE TROUBLES IRRITATIFS du VIEILLISSEMENT Ø Distinguer vieillissement physiologique

Plus en détail

LA RÉTENTION URINAIRE DU POST-PARTUM

LA RÉTENTION URINAIRE DU POST-PARTUM LA RÉTENTION URINAIRE DU POST-PARTUM Prise en charge au CH de Pau Dr Sophie Rouleaud Service de médecine physique et de réadaptation Samedi 4 octobre 1 2 DEFINITION Définition 2003 Glavind K. et Bjork

Plus en détail

DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE. Responsables de l enseignement :

DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE. Responsables de l enseignement : DIU de rééducation pelvi-périnéale DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE Responsables de l enseignement : Pr. Gérard AMARENCO (UPMC), Pr. Michel COSSON (CHU Lille), Pr. Gilberte ROBAIN (UPMC) 1. Cible La

Plus en détail

Comprendre Les vessies Neurologiques

Comprendre Les vessies Neurologiques CARNET_FRANCE_11_12.qxd 11/12/06 11:39 Page 36 Comprendre Les vessies Neurologiques Contacts LES ASSOCIATIONS : Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-dessous une liste non exhaustive d associations

Plus en détail

Recours à la modélisation suite à un essai clinique

Recours à la modélisation suite à un essai clinique 5 ème Journée Nationale des Innovations Hospitalières Bordeaux 26 Juin 2014 Recours à la modélisation suite à un essai clinique l exemple du STIC Brindley Antoine Bénard 1, Elise Verpillot 2, Jean-Rodolphe

Plus en détail

E x t rait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétri q u e

E x t rait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétri q u e CNGOF_MAJ_TITRES.qxp 17/12/09 17:26 Page 1 (1,1) COL L ÈGE N ATIONAL DES GYNÉ COLOGUES E T OBS TÉ TRICIENS FR A NÇ A IS Président : Professeur J. L a n s a c E x t rait des Mises à jour en Gynécologie

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE. Dr Clotilde Carton Dr Florence Beaucamp

INCONTINENCE URINAIRE. Dr Clotilde Carton Dr Florence Beaucamp INCONTINENCE URINAIRE Dr Clotilde Carton Dr Florence Beaucamp DÉFINITION INCONTINENCE : (définition de l international Continence Society (ICS) Perte d urine Involontaire Dont le patient se plaint Epidémiologie

Plus en détail

Bonnes pratiques d hygiène autour de soins ou techniques spécifiques. Dr. S. Malavaud CHU Toulouse

Bonnes pratiques d hygiène autour de soins ou techniques spécifiques. Dr. S. Malavaud CHU Toulouse Bonnes pratiques d hygiène autour de soins ou techniques spécifiques Dr. S. Malavaud CHU Toulouse Drainage des urines Le sondage vésical Hétérosondage à demeure intermittent/évacuateur Autosondage En post-opératoire

Plus en détail

Infections urinaires chez l enfant

Infections urinaires chez l enfant Infections urinaires chez l enfant Questions et réponses pour diminuer vos inquiétudes Chers parents, Cette brochure a pour but de faciliter votre compréhension et de diminuer vos inquiétudes en vous

Plus en détail

Incontinence Urinaire du patient âgé. Dr Vétel. Gériatre. Le Mans Pr Pigné. Gynécologue. Paris

Incontinence Urinaire du patient âgé. Dr Vétel. Gériatre. Le Mans Pr Pigné. Gynécologue. Paris Incontinence Urinaire du patient âgé Dr Vétel. Gériatre. Le Mans Pr Pigné. Gynécologue. Paris 11015 L incontinence urinaire Les principaux termes de l incontinence urinaire L incon'nence urinaire est définie

Plus en détail

Le traitement médical de l incontinence urinaire féminine. Pr A.PIGNE C.E.E.G 75005 PARIS France

Le traitement médical de l incontinence urinaire féminine. Pr A.PIGNE C.E.E.G 75005 PARIS France Le traitement médical de l incontinence urinaire féminine Pr A.PIGNE C.E.E.G 75005 PARIS France QUALIFIER l incontinence urinaire d effort (IUE) fuites involontaires, non précédée du besoin d uriner, à

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE

EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE Pr Claude Hocké Pôle Gynécologie- Obstétrique-Reproduction Hôpital Pellegrin CHU Bordeaux 1 INTERROGATOIRE IL RESTE FONDAMENTAL ET PEUT ÊTRE DIVISÉ

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES DOULEURS DU POST-PARTUM ET DES DOULEURS POST-CHIRURGICALES MARTINE CORNILLET-BERNARD

PRISE EN CHARGE DES DOULEURS DU POST-PARTUM ET DES DOULEURS POST-CHIRURGICALES MARTINE CORNILLET-BERNARD PRISE EN CHARGE DES DOULEURS DU POST-PARTUM ET DES DOULEURS POST-CHIRURGICALES MARTINE CORNILLET-BERNARD Douleurs du post-partum : Douleurs cicatricielles (déchirures ou épisio) Dyspareunies orificielles

Plus en détail

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Pré-Requis : Connaissance de bases : Anatomie du pelvis Classification des troubles de la statique génitale

Plus en détail

KEAT : premier électrostimulateur sans fil d auto-rééducation périnéale à domicile

KEAT : premier électrostimulateur sans fil d auto-rééducation périnéale à domicile L incontinence : une maladie très fréquente D après le Pr François Haab, chirurgien urologue, coordinateur du centre d explorations périnéales de l hôpital Tenon (Paris) Des solutions adaptées à chaque

Plus en détail

Incontinence urinaire : trop souvent taboue

Incontinence urinaire : trop souvent taboue Incontinence urinaire : trop souvent taboue Tous concernés! De quoi s agit-il? C est une perte accidentelle ou involontaire des urines, qu il s agisse de quelques gouttes à une fuite plus conséquente :

Plus en détail

Terminologie des troubles fonctionnels du bas appareil urinaire : adaptation française de la

Terminologie des troubles fonctionnels du bas appareil urinaire : adaptation française de la Terminologie des troubles fonctionnels du bas appareil urinaire : adaptation française de la terminologie de l International Continence Society F. Haab, G. Amarenco, P. Coloby, P Grise, B. Jacquetin, JJ

Plus en détail

Incontinence anale du post-partum

Incontinence anale du post-partum Incontinence anale du post-partum Laurent Abramowitz Unité de proctologie médico-chirurgicale de l hôpital Bichat, Paris Et cabinet libéral Prévalence Inc anale France (1) : 11% > 45 ans Damon et al (2):Pop

Plus en détail

OUI OUI OUI OUIOUI OUI OUI OUI OUI. adhère au GIM! OUI OUI OUI OUI. La Mutuelle Centrale des Finances. DossIER

OUI OUI OUI OUIOUI OUI OUI OUI OUI. adhère au GIM! OUI OUI OUI OUI. La Mutuelle Centrale des Finances. DossIER Revue de la Mutuelle Centrale des Finances SSN 1141-4685 Prix 1,14 Juillet 2005 DossER La Mutuelle Centrale des Finances n o 133 OU adhère au GM! O O page 10 SavOR ncontinence ou ncontinentes ou incontinents?

Plus en détail

Rééducation de la rééducation de l Incontinence Urinaire de l homme : Résultats. Guy Valancogne

Rééducation de la rééducation de l Incontinence Urinaire de l homme : Résultats. Guy Valancogne Rééducation de la rééducation de l Incontinence Urinaire de l homme : Résultats Guy Valancogne Depuis la fin des années 90 : études pour le cas spécifique de l incontinence masculine, - certaines d entre

Plus en détail

RAPPORT SUR LE THEME DE L INCONTINENCE URINAIRE

RAPPORT SUR LE THEME DE L INCONTINENCE URINAIRE RAPPORT SUR LE THEME DE L INCONTINENCE URINAIRE Ministère de la Santé et des Solidarités Avril 2007 Rapport remis à Monsieur Philippe BAS Pr François HAAB Université Paris VI, Hôpital Tenon, Paris SOMMAIRE

Plus en détail

MESURE DU CONTENU VÉSICAL PAR TECHNIQUE

MESURE DU CONTENU VÉSICAL PAR TECHNIQUE MESURE DU CONTENU VÉSICAL PAR TECHNIQUE ULTRASONIQUE (SYSTÈME D ÉCHOGRAPHIE PORTABLE POUR LA VESSIE) RAPPORT D EVALUATION TECHNOLOGIQUE DÉCEMBRE 2008 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue

Plus en détail

urinaire féminine à l effort de la femme

urinaire féminine à l effort de la femme Evaluation clinique préopératoire d une incontinence urinaire féminine à l effort de la femme Jean-François HERMIEU Service d Urologie CHU Bichat 46, rue Henri Huchard 75018 Paris E mail : jean-francois.hermieu@bch.aphp.fr

Plus en détail

REEDUCATION DU POST-PARTUM

REEDUCATION DU POST-PARTUM Communauté Périnatale de l Agglomération Versaillaise Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles - 78150 Le Chesnay Tel : 01.39.43.12.04 Fax : 01.39.43.13.58 E-Mail : cpav@medical78.com Web:

Plus en détail

La fistule vésico-vaginale

La fistule vésico-vaginale La fistule vésico-vaginale Dr Mehdi Jaidane I- Introduction Définition : La fistule vésico-vaginale (FVV) est définie comme l existence «d un trajet anormal reliant la vessie au vagin». Il s agit d une

Plus en détail

Rééducation périnéologique dans les troubles de la statique pelvienne Indications et principes de rééducation JP. DENTZ Cds-Mk Paris

Rééducation périnéologique dans les troubles de la statique pelvienne Indications et principes de rééducation JP. DENTZ Cds-Mk Paris Rééducation périnéologique dans les troubles de la statique pelvienne Indications et principes de rééducation JP. DENTZ Cds-Mk Paris Illustration : Max Claude Cappelletti Le plancher pelvien LA STATIQUE

Plus en détail

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Texte: Inkontinenscentrum i Västra Götaland Photographie: Kajsa Lundberg Layout: Svensk Information Avez-vous des difficultés à vous

Plus en détail

Troubles mictionnels de la femme. Dysurie, urgenturies, douleurs vésicales

Troubles mictionnels de la femme. Dysurie, urgenturies, douleurs vésicales Dysurie, urgenturies, douleurs vésicales Xavier Deffieux Service de Gynécologie Obstétrique et de Médecine de la Reproduction Hôpital Antoine Béclère, Clamart Module 5 Gynécologie générale Troubles mictionnels

Plus en détail

Troubles de la statique rectale et pelvienne De la rectopexie à la triple pexie

Troubles de la statique rectale et pelvienne De la rectopexie à la triple pexie Troubles de la statique rectale et pelvienne De la rectopexie à la triple pexie Marc Papillon ASRCC 2012 Différents troubles de la statique rectale : - Prolapsus extériorisé du rectum - Prolapsus rectal

Plus en détail

Association de troubles de la statique pelvienne : démarches rationnelles

Association de troubles de la statique pelvienne : démarches rationnelles Association de troubles de la statique pelvienne : démarches rationnelles R. Villet* P O I N T S F O R T S P O I N T S F O R T S Devant une patiente consultant pour des troubles de l un des étages du plancher

Plus en détail

Fuites d urine des femmes

Fuites d urine des femmes mai 2006 Dr Jean-François Hermieu Dr Emmanuel Cuzin et le Comité d urologie et de périnéologie de la femme Fuites d urine des femmes En parler pour se soigner Si vous avez des fuites d urine n ayez pas

Plus en détail

Page 1/15 - L incontinence urinaire en détail

Page 1/15 - L incontinence urinaire en détail 02/01/2013 L incontinence urinaire en détail En France, 3 millions de personnes souffrent d'incontinence, qu'elle soit urinaire ou fécale. Ce dossier présente les causes de cette affection, les divers

Plus en détail

Avis 26 juin 2013. Laboratoire ASTELLAS PHARMA SAS. solifénacine (succinate de) G04BD08 (antispasmodique urinaire)

Avis 26 juin 2013. Laboratoire ASTELLAS PHARMA SAS. solifénacine (succinate de) G04BD08 (antispasmodique urinaire) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 26 juin 2013 VESICARE 5 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 (CIP : 34009 365 515-0 3) VESICARE 10 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 (CIP : 34009 365 516-7 1) Laboratoire

Plus en détail

Rééducation périnéale et pelvienne : Guérir une contraction à la fois

Rééducation périnéale et pelvienne : Guérir une contraction à la fois Rééducation périnéale et pelvienne : Guérir une contraction à la fois Émilie FOURNIER-CÔTÉ Alex LAMBERT Mélissa MARTEL Valérie PELLETIER Travail présenté à: Chantal Dumoulin Dans le cadre du cours PHT-6113

Plus en détail

Incontinence urinaire de la femme

Incontinence urinaire de la femme 300-A-10 Incontinence urinaire de la femme S. Conquy, D. Amsellem-Ouazana Handicap social majeur, concernant tous les âges de la vie de la femme, l incontinence urinaire recouvre des tableaux cliniques

Plus en détail

L INCONTINENCE : UN MONDE A PART ENTIERE

L INCONTINENCE : UN MONDE A PART ENTIERE L INCONTINENCE : UN MONDE A PART ENTIERE La continence, c est une étape décisive de la vie vers l âge de un an et demi deux ans. Tous les parents surveillent leur enfant dans l attente de ne plus avoir

Plus en détail

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D.

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Introduction Incidence : 0,5 à 3 % Importance de la reconnaissance et d un traitement

Plus en détail

FICHE 8 LES LÉSIONS MÉDULLAIRES TRAUMATIQUES ET MÉDICALES (PARAPLÉGIES ET TÉTRAPLÉGIES)

FICHE 8 LES LÉSIONS MÉDULLAIRES TRAUMATIQUES ET MÉDICALES (PARAPLÉGIES ET TÉTRAPLÉGIES) LES LÉSIONS MÉDULLAIRES TRAUMATIQUES ET MÉDICALES (PARAPLÉGIES ET TÉTRAPLÉGIES) QUE SONT LA PARAPLÉGIE ET LA TÉTRAPLÉGIE? La paraplégie résulte d une atteinte de la moelle épinière et des racines ou encore

Plus en détail

Juillet 2014. Vessie et intestin

Juillet 2014. Vessie et intestin Juillet 2014 Vessie et intestin Comité de rédaction Fédération internationale de la sclérose en plaques (MSIF) La mission de la MSIF est de diriger le mouvement international contre la sclérose en plaques

Plus en détail

Incontinence urinaire : diagnostic et évaluation. CAS CLINIQUE n 1

Incontinence urinaire : diagnostic et évaluation. CAS CLINIQUE n 1 Incontinence urinaire : diagnostic et évaluation CAS CLINIQUE n 1 Madame TM 45 ans Secrétaire de direc:on Mariée, 2 enfants Dernier accouchement il y a 5 ans Asthme (traité par Ventoline) Deux accouchements

Plus en détail

L incontinence urinaire chez la femme

L incontinence urinaire chez la femme LA SOCIÉTÉ INTERNATIONALE de l incontinence définit l incontinence urinaire comme une perte involontaire d urine qui, tant sur le plan hygiénique que social, est inacceptable pour la personne affectée

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : theses.sante@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : theses.sante@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Laurent SIPROUDHIS P COULOM

Laurent SIPROUDHIS P COULOM Laurent SIPROUDHIS P COULOM Intérêt des explorations complémentaires dans les troubles de la statique pelvienne - Connaitre les explorations complémentaires dans les troubles de la statique - Connaitre

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : memoires@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : memoires@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

citadoc Urologie a v r i l 2 0 0 8 organe de communication intermédicale à l attention des médecins généralistes

citadoc Urologie a v r i l 2 0 0 8 organe de communication intermédicale à l attention des médecins généralistes organe de communication intermédicale à l attention des médecins généralistes citadoc Urologie a v r i l 2 0 0 8 Site du Chateau rouge rue du Grand Puits, 47 4040 Herstal tél. : 32 (0)4 240 59 05 Site

Plus en détail

L incontinence urinaire

L incontinence urinaire Cette version online contient toutes les mises à jour disponibles au sujet de la prise en charge de l incontinence urinaire, suivies par la Fiche de transparence de août 2011. L incontinence urinaire Date

Plus en détail

Conséquences fonctionnelles de la sclérose en plaques et de la maladie de Parkinson

Conséquences fonctionnelles de la sclérose en plaques et de la maladie de Parkinson Conséquences fonctionnelles de la sclérose en plaques et de la maladie de Parkinson P. Gallien, A. Duruflé-Tapin et V. Kerdoncuff À un moment ou à un autre de l évolution de la sclérose en plaques (SEP),

Plus en détail

«Docteur, j ai la prostate!»

«Docteur, j ai la prostate!» «Docteur, j ai la prostate!» Texte D r Alain BITTON Urologue FMH Genève Conception et graphisme Comic Brains, Pécub Introduction 1 «Docteur, j ai la prostate! Pour moi, ce sera une opération au laser comme

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L INCONTINENCE URINAIRE DE LA FEMME EN MÉDECINE GÉNÉRALE

PRISE EN CHARGE DE L INCONTINENCE URINAIRE DE LA FEMME EN MÉDECINE GÉNÉRALE PRISE EN CHARGE DE L INCONTINENCE URINAIRE DE LA FEMME EN MÉDECINE GÉNÉRALE Mai 2003 Service des recommandations professionnelles Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés,

Plus en détail

Journée Régionale d Infectiologie Nancy 11 octobre 2014

Journée Régionale d Infectiologie Nancy 11 octobre 2014 Journée Régionale d Infectiologie Nancy 11 octobre 2014 1 J.Birgé S.Hénard Antibiolor Les recommandations Infections Urinaires Communautaires de la SPILF* (adultes, hors femmes enceintes) 31/5/2014 1.

Plus en détail

Anatomie et physiologie de la continence urinaire. Traitement de l incontinence urinaire

Anatomie et physiologie de la continence urinaire. Traitement de l incontinence urinaire Anatomie et physiologie de la continence urinaire Traitement de l incontinence urinaire Professeur René Yiou Service d'urologie CHU Henri Mondor 51, av. du Mal de Lattre de Tassigny 94010 Créteil, France

Plus en détail

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire.

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire. Prévalence de l incontinence urinaire d effort selon le traumatisme obstétrical et la catégorie socio-. G. Philippe (1), I. Clément (2), I. Thaon (3) (1) Service d urologie C.H.U St jacques, Besançon (2)

Plus en détail

CONSTIPATION TERMINALE

CONSTIPATION TERMINALE CONSTIPATION TERMINALE Dr El Mekkaoui Amine Service de gastro-entérologie Faculté de médecine et de pharmacie d Oujda (FMPO) Journée du printemps, Programme Scientifiq ue, Vendredi 16 Mai 2014 Hôtel Royal

Plus en détail

Recommandations pour la pratique de l imagerie dans l évaluation d une incontinence urinaire féminine non neurologique

Recommandations pour la pratique de l imagerie dans l évaluation d une incontinence urinaire féminine non neurologique Pelvi-Périnéologie (2009) 4:291-303 DOI 10.1007/s11608-009-0274-5 PRATIQUE MÉDICALE / MEDICAL PRACTICE Recommandations pour la pratique de l imagerie dans l évaluation d une incontinence urinaire féminine

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE CHEZ L ENFANT

INCONTINENCE URINAIRE CHEZ L ENFANT INCONTINENCE URINAIRE CHEZ L ENFANT Par D re FADWA ABBAS PÉDIATRE 5 e colloque périnatalité/pédiatrie 9 mai 2014 CRITÈRES DIAGNOSTIQUES INCONTINENCE URINAIRE PHYSIOLOGIQUE < 5 ANS INCONTINENCE URINAIRE

Plus en détail

La rééducation périnéale en physiothérapie. Johanne Parisien pht

La rééducation périnéale en physiothérapie. Johanne Parisien pht La rééducation périnéale en physiothérapie Johanne Parisien pht Contenu de la présentation Fonctions du périnée et lésions Divers troubles liés au contrôle musculaire du plancher pelvien et traitement

Plus en détail

Incontinence anale. F. PIGOT (Talence) F. ZERBIB (Bordeaux)

Incontinence anale. F. PIGOT (Talence) F. ZERBIB (Bordeaux) Incontinence anale F. PIGOT (Talence) F. ZERBIB (Bordeaux) Tirés à part : F. Zerbib Service de gastroentérologie, Hôpital Saint André, 1, rue J. Burguet, 33075 Bordeaux Cedex. Introduction Le sujet a déjà

Plus en détail

Le rééducation Périnéale

Le rééducation Périnéale Alexandre JETTE Lauriane VASSEUR 62 7 020282 001 30 1 26 62 7 035744 001 30 1 26 Cabinet de Masso-Kinésithérapie 9 rue Edmond de Palézieux - 62224 Equihen-Plage 03.21.91.11.64-06.85.12.01.18 - kine@ajette.fr

Plus en détail

Césarienne pour toutes

Césarienne pour toutes Césarienne pour toutes Méthodologie Revue de la littérature : - PUBMED de 2003 à nos jours - Mots clefs: urinary incontinence AND cesarean section (210 publications) fecal incontinence AND cesarean section

Plus en détail

Observations infirmières et incontinence fécale

Observations infirmières et incontinence fécale Observations infirmières et incontinence fécale Novembre 2012 Françoise FIEVET Infirmière Stomathérapeute CHU Brugmann Incontinence Fécale: selles uniquement Anale: gaz + selles La continence nécessite

Plus en détail

HERNIE DISCALE LOMBAIRE

HERNIE DISCALE LOMBAIRE Feuillet d'information complémentaire à l'attention du patient HERNIE DISCALE LOMBAIRE Madame, Monsieur, Suite aux examens, une hernie discale au niveau du rachis lombaire a été diagnostiquée ; il faudrait

Plus en détail

La douleur en urologie; quoi faire? DR MICHEL HUGUES LEBEL MD FRCSC CHIRURGIEN UROLOGUE

La douleur en urologie; quoi faire? DR MICHEL HUGUES LEBEL MD FRCSC CHIRURGIEN UROLOGUE La douleur en urologie; quoi faire? DR MICHEL HUGUES LEBEL MD FRCSC CHIRURGIEN UROLOGUE Points à discuter À la suite de cette présentation, le clinicien pourra 1-Reconnai tre et e valuer la douleur urinaire

Plus en détail

FUITES URINAIRES CHEZ LA FEMME

FUITES URINAIRES CHEZ LA FEMME FUITES URINAIRES CHEZ LA FEMME Informations et traitement Pour vous, pour la vie Conscience du problème Beaucoup de femmes souffrent d incontinence urinaire sans en parler, même lors de leur visite en

Plus en détail

INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES

INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES QU EST-CE QUE LE MDRD? Il s agit d une formule permettant d estimer le débit de filtration glomérulaire et donc la fonction rénale La formule est la suivante :

Plus en détail

IRM pelvienne dynamique

IRM pelvienne dynamique IRM pelvienne dynamique Valérie Laurent, Laurent Bresler Service de Radiologie Adultes Hôpital de Brabois CHU - NANCY Introduction Gde fréquence des troubles de la statique pelvienne Diagnostic et traitement

Plus en détail

Médicaments : Oestrogènes. IUE féminine. Quelle place pour les différents traitements? Les alpha stimulants. Médicaments : Oestrogènes.

Médicaments : Oestrogènes. IUE féminine. Quelle place pour les différents traitements? Les alpha stimulants. Médicaments : Oestrogènes. IUE féminine Quelle place pour les différents traitements? Médicaments : Oestrogènes Effet des oestrogènes sur épithélium et plexus veineux de l urètre Améliore sécheresse et trophicité des tissus Quelle

Plus en détail

CENTRE PUBLIC D ACTION SOCIALE L ARBRE DE VIE MAISON DE REPOS ET DE SOINS

CENTRE PUBLIC D ACTION SOCIALE L ARBRE DE VIE MAISON DE REPOS ET DE SOINS CENTRE PUBLIC D ACTION SOCIALE L ARBRE DE VIE MAISON DE REPOS ET DE SOINS 76, Rue de Pâturages 7390 QUAREGNON 065/956.600 065/956.548 Dossier Médical Concerne : Nom :.Prénom : Sexe : Adresse: N. Code Postal

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF

PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF Laurent ABRAMOWITZ Unité de proctologie médico-chirurgicale Hôpital Bichat Claude Bernard 95, Rue de Passy 75016

Plus en détail

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral Collège Français des Urologues

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral Collège Français des Urologues Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral Collège Français des Urologues 2014 1 Table des matières 1. Pour comprendre... 3 2. Physiopathologie... 3 3. Urétrite aiguë... 3 3.1.

Plus en détail

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral EVALUATIONS

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral EVALUATIONS Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Concernant l orchi-épididymite : A - C est une affection souvent sexuellement transmissible chez

Plus en détail

Professeur Bruno DEVAL Service gynécologique obstétrique, CHU Nancy

Professeur Bruno DEVAL Service gynécologique obstétrique, CHU Nancy Sport de haut niveau et féminité Contraintes et tensions périnéales au cours de l exercice sportif intense, effets et retentissement sur la statique pelvienne et la continence urinaire Service gynécologique

Plus en détail