ADO à Odienné - Ce que j ai demandé à Soro, Zakaria Koné, Ben Laden, Fofié

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ADO à Odienné - Ce que j ai demandé à Soro, Zakaria Koné, Ben Laden, Fofié"

Transcription

1 ADO à Odienné - Ce que j ai demandé à Soro, Zakaria Koné, Ben Laden, Fofié Le président du Rdr, dans l entretien qu il a accordé à la presse, livre ses impressions après ce premier contact avec les populations de la zone sous contrôle des Forces nouvelles. Vous achevez à Gbéléban, votre village maternel, la visite familiale entamée depuis le 23 mars. Qu estce qui vous a le plus frappé dans ce premier contact avec les populations restées dans la zone sous contrôle des Forces nouvelles? Ce qui m a le plus frappé, c est la joie des populations et les circonstances qui motivent cette tournée, puisque c est dans le cadre des cérémonies funéraires de ma maman. Malgré la tristesse qu un tel événement aurait pu développer, j ai vu chez les populations beaucoup de joie de retrouver leur fils, de me revoir après tant d années d absence, parce que ma dernière tournée dans le Nord, date de juin-juillet 2002, à l occasion de la préparation des élections des conseils généraux. Et bien entendu, je me réjouis de cet accueil familial, fraternel, dans la joie, la piété. J ai senti également dans les yeux des uns et des autres, notamment dans les yeux des plus jeunes, des enfants -car il y a eu beaucoup d enfants partout où nous sommes passés- ça montre le poids de la jeunesse dans notre pays, beaucoup d espoir. Nous voyons que cette partie du pays a été véritablement délaissée, abandonnée depuis quelques années. La crise n a fait qu accentuer cela et les besoins sont énormes, à commencer par l école, les soins de santé. Et je vois dans les yeux de ces jeunes, véritablement un cri d espoir et qui demandent que le responsable que je suis, puisse se pencher sur les problèmes, m a beaucoup touché. Monsieur le président, vous avez rencontré au cours de votre visite les différents chefs de guerre. Avez-vous abordé avec eux la question du désarmement? Je dois dire que cette situation du pays est désastreuse pour la nation entière et je constate encore plus de difficultés dans la partie que je viens de visiter, parce que d abord, c était la partie la plus pauvre avant la crise et je considère qu elle s est appauvrie davantage.

2 Peut-être de manière plus forte que le reste du pays et je salue la dignité des populations qui ont accepté de subir cette période de séparation pendant trois années. Une période où certaines autorités ont refusé que les enfants puissent subir les examens, que les écoles puissent fonctionner normalement, que les médicaments soient transférés dans cette partie du pays. Tout ceci a été fondamentalement mal ressenti. Et dans les entretiens que j ai eus avec les populations, j ai senti beaucoup d amertume. C est pour cela que j ai lancé ce message de réconciliation en disant aux populations que la réalité est que tout passe et qu il faut accepter que le passé appartienne au passé. Qu il faut se tourner vers l avenir. Des récriminations, des rancoeurs ne nous rendront pas ce que nous avons perdu ces dernières années. Il est donc important qu ici même, dans cette partie de la Côte d Ivoire où il y a eu beaucoup d humiliations, beaucoup d offenses et autres, que les populations acceptent de pardonner, car le pardon doit venir de la victime pour qu il soit sincère. C est ce qui explique donc mon message de réconciliation et de paix. Vous avez raison. J ai rencontré le secrétaire général des Forces nouvelles, le ministre d Etat, Guillaume Soro qui m a fait le grand honneur de m accueillir à mon arrivée à Bouaké, qui m a retenu à déjeûner, qui m a présenté ses principaux collaborateurs au niveau des Forces nouvelles et du gouvernement. Et avec eux, j ai senti qu ils sont résolument engagés dans le processus de paix et que fondamentalement, tout le monde est fatigué de cette guerre, de cette crise qui n a que trop duré, qui fait beaucoup de mal à l ensemble de la Côte d Ivoire et des Ivoiriens et à l image de la Côte d Ivoire. Je crois donc que nous sommes en phase. J ai vu Fofié Kouakou à Korhogo, j ai vu Coulibaly Ousmane à Odienné, j ai vu Zakaria Koné. Tous ces jeunes ont besoin d avoir un espoir, des perspectives pour l avenir. Je leur ai donc dit que le plus important pour chacun d eux, c était de s insérer dans le processus de paix et de réconciliation. Et que nous qui sommes les aînés, qui sommes les responsables politiques, ferons en sorte qu ils soient intégrés dans les meilleures conditions dans la société. Que ce soit dans le privé, l armée, l administration. Car il faut cela aussi. Le programme d insertion est important pour tous ces jeunes gens qui, par dépit quelquefois, ont pris les armes aux côtés des soldats. Beaucoup d entre eux doivent avoir une perspective d avenir, doivent être réinsérés dans des métiers, dans la société ivoirienne, doivent avoir les mêmes droits que les Ivoiriens. Je leur ai dit souvent : écoutez, nous sommes tous Ivoiriens, prenez-le de moi, il n y aura plus de discrimination. Ce qui est important dans le reste du processus, c est l obtention de la carte

3 nationale d identité et de la carte d électeur. Vos fusils seront remplacés par les cartes nationales d identité. C est comme cela que la démocratie viendra en Côte d Ivoire. Une démocratie que nous appelons tant de tous nos voeux et qui malheureusement a fait défaut depuis des années. J ai donc confiance. Je crois que ces jeunes gens comprennent que cette crise n a pas fait du bien, certainement au plan de l honneur et de la dignité. Pour beaucoup, ceci a compté mais maintenant, il faut aller de l avant. Il faut développer la Côte d Ivoire, il faut rattraper le retard de cette partie du pays. Et ceci me paraît essentiel. Je crois qu ils sont prêts pour s insérer dans ce processus. Et nous, nous ferons tout pour les encourager dans cette voie. Je vous signale que cette visite n était pas politique. C était une visite familiale. Le moment venu, j espère, dans deux ou trois mois, je reviendrai pour parler plus précisément des projets d avenir pour ces jeunes militaires ou civils, pour toute la population, pour tous les Ivoiriens, que ce soient les Ivoiriens du Nord, de l Ouest, c est-à-dire les pires éprouvés, ceux du Centre, du Nord, de l Est, de l ensemble de la Côte d Ivoire. Il nous faut sortir de cette crise. Je considère que nous en avons les moyens et nous en avons la capacité. Il faut se mettre au travail rapidement. Au cours de votre tournée, vous avez demandé à vos militants de se faire identifier. Selon vous, quelle est la priorité entre l identification et le désarmement? Le désarmement et l identification vont de pair. L identification se fait en plusieurs étapes comme le désarmement se fait en plusieurs étapes également. D ailleurs, dans la résolution 1633 des Nations unies, on parle de simultanéité. Ces deux choses doivent se faire en commun. Mais il est indéniable que le problème de l identité est au cœur de la crise dans notre pays. Et il faut le résoudre le plus rapidement possible. En même temps, nous qui sommes des hommes politiques, des dirigeants de partis, disons que nous avons besoin que tous ceux qui ont des armes et qui n ont pas le droit de les porter de manière institutionnelle, doivent les déposer dans les casernes. Ils doivent être cantonnés pour que la libre circulation des personnes et des biens ait lieu. C est ce que nous demandons. Et ceci s applique aussi bien aux Forces nouvelles qu aux Fanci. On voit à Abidjan, des policiers et des gendarmes avec des kalachnikovs. Ceci n est pas normal. Ce que l on doit voir dans une grande ville comme Abidjan, c est des policiers avec des bâtons ou des gendarmes avec des pistolets. On ne doit pas voir des gens se balader avec des chars et avoir des kalachnikovs sur eux. Je dois d ailleurs dire que j en ai vus moins dans cette partie du pays qu à Abidjan. Donc, le désarmement est une chose qui n est pas compliquée.

4 C est un processus qui se fait par étapes. La première doit être la réhabilitation des sites, pour que tous ceux qui sont en armes et qui n ont pas le droit de les porter dans la ville ou dans les campagnes, retournent dans les casernes et que ces casernes soient protégées par les forces des Nations unies. En ce moment-là, nous sommes sûr que tout le monde pourra circuler partout en Côte d Ivoire. C est ce que nous voulons. Comment voulez-vous que nous fassions des élections, si nous ne pouvons pas aller dans toutes les parties de notre pays dire ce que nous voulons faire pour les Ivoiriens. Je souhaite que le plus rapidement possible les troupes soient cantonnées, pour permettre à tous les leaders ivoiriens qui le souhaitent, de parcourir l ensemble de la Côte d Ivoire. A l Est, à l Ouest, au Sud, au Nord, au Centre, partout. C est cela la préparation d un véritable régime démocratique. Pour revenir à la question du désarmement, quel est votre sentiment sur la nomination du général Ouassénan Koné à la tête du PNDDR? Surtout que vous avez eu à le proposer à Accra comme ministre de la Défense et de la Sécurité. Vous savez, je pense que les dernières années ont montré que nous avons toujours œuvré dans l intérêt de la Côte d Ivoire. Bien sûr, nous avons un parti politique, qui a ses options et je me félicite véritablement que ses options amènent à la démocratie et à des élections transparentes. Si à Accra, j avais déjà proposé le général Ouassénan Koné pour être ministre de la Défense et de la Sécurité, c est parce que ce monsieur est reconnu comme une personnalité qui a des capacités pour assumer ces fonctions et je me réjouis que le Premier ministre Banny ait porté son choix sur lui, pour conduire le programme DDR. Et, quand je parlais, tout à l heure, de désarmement, bien entendu, il commence d abord par les milices. Nous avons deux armées en face : les Fanci et les Forces nouvelles. Mais au milieu, nous avons des miliciens qui ont des armes, je ne sais comment et qui pullulent partout et qui font du gangstérisme dans la ville, pas seulement à Abidjan, mais ailleurs dans le pays. Et, je souhaite que la première priorité et la première tâche du général Ouassénan Koné soit de désarmer ces miliciens et que l on nettoie les grandes villes de tous ces miliciens qui n ont pas le droit de porter des armes. Ensuite, ça sera plus facile de cantonner les deux armées. Donc, je me félicite de la nomination du général Ouassénan Koné. C est un officier général respecté. C est un homme qui a occupé de hautes fonctions dans le cadre de la sécurité de l Etat de Côte d Ivoire, il a été ambassadeur, il connaît tous les rouages de l Etat et surtout il est apprécié de tous les leaders politiques. Et, donc c est une personne qui nous amènera la confiance et la compétence pour pouvoir aller de l avant dans le processus DDR.

5 Les besoins des populations, vous l avez reconnu, sont énormes. Les derniers chiffres publiés par le CICR concernant l approvisionnement en eau potable sont alarmants : au moins, 1 million 500 personnes n ont pas accès à l eau potable. Que comptez-vous faire dans l urgence pour que le gouvernement se penche sur ce problème crucial? Je pense que tout ceci est un problème d organisation et de gestion. Souvenez- vous qu en 1992, c est nous qui avions procédé à la privatisation de l électricité, malgré toutes les récriminations de la part des syndicats et d une partie de la population. Mais ce qu on réalise, c est que 15 ans après, cette privatisation a été un véritable succès. A Gbéléban où nous sommes, nous avons de l électricité toute la journée, sans compter Abidjan. Mais faites un tour à Dakar, à Conakry ou à Accra, ce sont des villes qui ont l électricité 5 à 6 heures par jour. C est une question de gestion de l Etat. Si nous voulons arriver aux affaires, c est parce que nous avons des idées et des projets pour la Côte d Ivoire. Ces projets concernent les infrastructures. Il faut tout de même arrêter d avoir des routes comme celles que nous avons pratiquées aujourd hui. De Odienné à Gbéléban, il nous faut deux heures de temps pour parcourir 70 Km. De Ferké à Kong, il nous faut 3 heures pour parcourir 100 Km, c est une honte pour la Côte d Ivoire et cela ne devrait pas arriver. A Bouaké, il n y avait pas d eau potable, il n y avait pas d eau dans les robinets. A Ferké, si vous ne vous réveillez pas à 7 heures, vous n avez pas d eau. Ceci n est pas la Côte d Ivoire. La Côte d Ivoire que nous avons laissée en 1993, il y avait de l eau, il y avait de l eau potable dans les grandes villes et il y avait de l électricité. C est ce que nous avons l intention de recréer quand nous arriverons aux affaires. Nous en avons les capacités. Nous savons trouver les financements. Nous avons des relations. Nous avons fait nos preuves. Mais nous ne sommes pas encore en campagne électorale. Je pourrais vous dire, concrètement, ce que le RDR compte faire dans tous ces grands projets et de reconstruction de la Côte d Ivoire. La Côte d Ivoire est un pays en ruine qu il faut reconstruire. C est pour cela que je me bats. C est pour cela que je reste dans le combat. Maintenant que les problèmes d identité sont réglés sur papier et que ce sera réglé, par la suite, par la CEI et par le processus électoral, après il faudra les compétences pour reconstruire ce pays, pour remettre les Ivoiriens au travail, pour que la Côte d Ivoire soit admirable à nouveau, pour que nous soyons un centre de rayonnement et que nous soyons fiers de notre pays. Voici ce que je vous apporterai, mais nous aurons le temps d en discuter largement pendant la campagne. Propos recueillis par

6 Jean Roche Kouamé Photos :Ibrahim D. Envoyés spéciaux à Odienné

Communiqué final du sommet de Pretoria II

Communiqué final du sommet de Pretoria II Communiqué final du sommet de Pretoria II A l invitation du Médiateur, les signataires de Pretoria se sont réunis à Pretoria les 28 et 29 juin 2005 pour examiner la mise en œuvre de l Accord qu ils avaient

Plus en détail

INTERVENTION DE S.E.M SORO K. GUILLAUME, PREMIER MINISTRE, MINISTRE DE LA DEFENSE, A LA CEREMONIE DE PASSATION DE COMMANDEMENT

INTERVENTION DE S.E.M SORO K. GUILLAUME, PREMIER MINISTRE, MINISTRE DE LA DEFENSE, A LA CEREMONIE DE PASSATION DE COMMANDEMENT Cabinet du Premier Ministre Ministre de la Défense ------------- République de Côte d Ivoire Union- Discipline- Travail ------------- INTERVENTION DE S.E.M SORO K. GUILLAUME, PREMIER MINISTRE, MINISTRE

Plus en détail

ACCORD DE PRETORIA POUR LA PAIX EN COTE D IVOIRE

ACCORD DE PRETORIA POUR LA PAIX EN COTE D IVOIRE ACCORD DE PRETORIA POUR LA PAIX EN COTE D IVOIRE D importantes décisions ont sanctionné les pourparlers inter-ivoiriens qui se sont déroulés du 3 au 6 avril à Tshwane sous la conduite du Président Thabo

Plus en détail

L Alliance pour l avenir des villes. Projet de texte soumis à la discussion et au débat

L Alliance pour l avenir des villes. Projet de texte soumis à la discussion et au débat Réunion du Groupe consultatif Montréal, Canada - 12-13 juin 2000 CG/2 L Alliance pour l avenir des villes Projet de texte soumis à la discussion et au débat L ALLIANCE POUR L AVENIR DES VILLES L Alliance

Plus en détail

Table des matières. 1. Introduction Pourquoi organiser des élections dans les écoles? 2. Les étapes. 3. Documents utiles

Table des matières. 1. Introduction Pourquoi organiser des élections dans les écoles? 2. Les étapes. 3. Documents utiles Des fausses élections dans ton école : L avenir nous appartient! 1 Table des matières 1. Introduction Pourquoi organiser des élections dans les écoles? a. Si tu ne t'occupes pas de la politique, la politique

Plus en détail

Capsule pédagogique La discipline un jeu d enfants!

Capsule pédagogique La discipline un jeu d enfants! Capsule pédagogique La discipline un jeu d enfants! Pour vivre en harmonie avec les enfants, il est primordial d'établir avec eux de solide lien d'attachement et de confiance. Afin d offrir un milieu de

Plus en détail

Phobie sociale et hypnothérapie. H y p n o t h é r a p i e. Article de Jean Touati, hypnothérapeute

Phobie sociale et hypnothérapie. H y p n o t h é r a p i e. Article de Jean Touati, hypnothérapeute Phobie sociale et hypnothérapie Article de Jean Touati, hypnothérapeute Août 2007 Compte tenu des règles déontologiques de respect du secret professionnel et de réserve vis-à-vis des patients, les prénoms

Plus en détail

DISCOURS DE PRESENTATION DE VŒUX 2012 DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE AUX FORCES ARMEES

DISCOURS DE PRESENTATION DE VŒUX 2012 DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE AUX FORCES ARMEES PRESIDENCE DE LA REPUBLIQU REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- ------------------ DEPARTEMENT COMMUNICATION Union-Discipline-Travail DISCOURS DE PRESENTATION DE VŒUX 2012 DE SON EXCELLENCE MONSIEUR

Plus en détail

EUIL VIVRE SON DEUIL HOPITAL INTERCOMMUNAL SOULTZ-ISSENHEIM

EUIL VIVRE SON DEUIL HOPITAL INTERCOMMUNAL SOULTZ-ISSENHEIM VIVRE SON DEUIL EUIL HOPITAL INTERCOMMUNAL SOULTZ-ISSENHEIM Hôpital de Soultz / Maison de Retraite «Les Capucines» 80 Route de Guebwiller 68360 SOULTZ Tél.: 03.89.62.17.10 Maison Zimmermann 23 Quai de

Plus en détail

[VEILLÉE DE NOËL 2009 «LE PETIT BERGER PERDU»]

[VEILLÉE DE NOËL 2009 «LE PETIT BERGER PERDU»] 2009 Ensemble Pastoral d Aubagne Le catéchisme «L Amour aussi peut s apprendre» [VEILLÉE DE NOËL 2009 «LE PETIT BERGER PERDU»] Personnages : le petit berger, 4 bergers, deux anges, bergère, vieillard,

Plus en détail

Collège Via Domitia JE 58

Collège Via Domitia JE 58 Collège Via Domitia JE 58 Le 2 mai 2007 Salut, J ai appris des choses sur ta situation au repas de famille où je pensais te trouver. Je suis un peu inquiet de ce qui t arrive mais je suis persuadé que

Plus en détail

Le Developpement Durable

Le Developpement Durable être acteur aujourd hui Paroles d'habitants... Le Developpement Durable Cultures Santé CS Réalisation : Cultures & Santé asbl Recueil : Jérôme Legros Graphisme et Illustrations: Marina Le Floch et Daniel

Plus en détail

VOEUX DE NOUVEL AN 2012 AU CORPS DIPLOMATIQUE ACCREDITE EN COTE D IVOIRE Discours de Son Excellence Monsieur le Président de la République

VOEUX DE NOUVEL AN 2012 AU CORPS DIPLOMATIQUE ACCREDITE EN COTE D IVOIRE Discours de Son Excellence Monsieur le Président de la République PRESIDENCE DE LA REPUBLIQU REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- ------------------ DEPARTEMENT COMMUNICATION Union-Discipline-Travail VOEUX DE NOUVEL AN 2012 AU CORPS DIPLOMATIQUE ACCREDITE EN

Plus en détail

MON DISCOURS LORS DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME A ADZOPE

MON DISCOURS LORS DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME A ADZOPE MON DISCOURS LORS DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME A ADZOPE Mesdames et Messieurs, Chères Sœurs, C est avec une joie immense que je prends part avec vous, aux festivités marquant la célébration

Plus en détail

3 clé s dé la ré ussité én MLM

3 clé s dé la ré ussité én MLM ACTION & DEVENIR 3 clé s dé la ré ussité én MLM précieux sésames pour eux. Avez-vous bien lu ce titre «3 clés de la réussite en MLM»? Je n ai pas écrit «Les 3 clés de la réussite», ce qui n est pas du

Plus en détail

Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école

Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école Le «Quoi de Neuf?» est un des outils de la vie coopérative de la classe qui permet la construction d une histoire commune au «groupe de vie».

Plus en détail

Groupe de travail sur la lutte contre l extrémisme violent

Groupe de travail sur la lutte contre l extrémisme violent Groupe de travail sur la lutte contre l extrémisme violent Projet de Mémorandum de Madrid sur les bonnes pratiques en matière d aide aux victimes du terrorisme immédiatement après un attentat et pendant

Plus en détail

Plantu dessine les femmes

Plantu dessine les femmes Plantu dessine les femmes Le site Terriennes Un portail dédié aux femmes : leurs parcours, leurs combats, les idées reçues les concernant à travers des entretiens, des articles, des reportages, une frise

Plus en détail

Mesdames, Messieurs, Dans 24 jours, le Peuple Ivoirien se rendra aux urnes pour choisir son

Mesdames, Messieurs, Dans 24 jours, le Peuple Ivoirien se rendra aux urnes pour choisir son Allocution de la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d Ivoire, Mme Aïchatou Mindaoudou, à l ouverture du Colloque médias, société civile, groupements et partis politiques

Plus en détail

Les bases de la Relation avec Dieu

Les bases de la Relation avec Dieu Les bases de la Relation avec Dieu LA BIBLE Voici le relevé d une émission radio spirituelle «MIEUX VIVRE» au Canada Patrick Dupuis reçoit le Pasteur Paul Scalliet On peut retrouver cette émission sur

Plus en détail

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- ------------------ Union-Discipline-Travail DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, S.E.M ALASSANE OUATTARA A L ASSEMBLEE NATIONALE

Plus en détail

Monsieur le Directeur exécutif, Messieurs les Ministres, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Directeur exécutif, Messieurs les Ministres, Mesdames, Messieurs, Intervention de Monsieur Alain JUPPÉ Ministre d État Ministre des Affaires étrangères et européennes A l occasion du symposium du Secrétaire général des Nations Unies sur le contre terrorisme international

Plus en détail

L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble

L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble L éducation aux droits humains permet d acquérir des connaissances concernant les droits humains, mais aussi de développer des habiletés et

Plus en détail

Allocution prononcée par M. Ousmane PAYE, Conseiller Spécial et Représentant Personnel du Secrétaire Général de la Francophonie

Allocution prononcée par M. Ousmane PAYE, Conseiller Spécial et Représentant Personnel du Secrétaire Général de la Francophonie Forum International Jeunesse et Emplois Verts (FIJEV) 10-13 juin 2014 Niamey-Niger Allocution prononcée par M. Ousmane PAYE, Conseiller Spécial et Représentant Personnel du Secrétaire Général de la Francophonie

Plus en détail

La Situation des enfants dans le monde 2013. Un rapport sur les enfants handicapés du monde entier. Ce qu il faut faire

La Situation des enfants dans le monde 2013. Un rapport sur les enfants handicapés du monde entier. Ce qu il faut faire La Situation des enfants dans le monde 2013 Un rapport sur les enfants handicapés du monde entier Ce qu il faut faire Qui nous sommes Nous nous appelons le Fonds des Nations Unies pour l enfance, ou encore

Plus en détail

Marseille, 13 mars HENRI DE RAINCOURT Ministre français chargé de la Coopération

Marseille, 13 mars HENRI DE RAINCOURT Ministre français chargé de la Coopération 6 ème Forum Mondial de l Eau Marseille, 13 mars 2012 HENRI DE RAINCOURT Ministre français chargé de la Coopération Table ronde de haut niveau «L eau pour le développement en Afrique» Mesdames et messieurs

Plus en détail

ACCORD D ALGER POUR LA RESTAURATION DE LA PAIX, DE LA SECURITE ET DU DEVELOPPEMENT DANS LA REGION DE KIDAL

ACCORD D ALGER POUR LA RESTAURATION DE LA PAIX, DE LA SECURITE ET DU DEVELOPPEMENT DANS LA REGION DE KIDAL ACCORD D ALGER POUR LA RESTAURATION DE LA PAIX, DE LA SECURITE ET DU DEVELOPPEMENT DANS LA REGION DE KIDAL Réaffirmant notre attachement à la troisième République du Mali ; Réaffirmant également notre

Plus en détail

La vie autonome. Document adopté par l Assemblée Générale de Nous Aussi le 27 novembre 2015

La vie autonome. Document adopté par l Assemblée Générale de Nous Aussi le 27 novembre 2015 La vie autonome Document adopté par l Assemblée Générale de Nous Aussi le 27 novembre 2015 Résumé de nos demandes Etre autonome, c est pouvoir décider pour sa vie, c est être libre, c est pouvoir choisir.

Plus en détail

«L affirmation de soi dans le respect d autrui.»

«L affirmation de soi dans le respect d autrui.» L Assertivité «L affirmation de soi dans le respect d autrui.» Par Marc Alexandre Legrain, consultant en développement. 1 Objectifs du développement. «On peut définir l affirmation de soi comme la faculté

Plus en détail

Jeu de l oie les droits de l enfant

Jeu de l oie les droits de l enfant Jeu de l oie les droits de l enfant Case 1 : Départ Sais-tu que les enfants aussi ont des droits? Tout au long de ce jeu, tu pourras en savoir plus sur les droits de tous les enfants, et donc les tiens!

Plus en détail

Discours de clôture à l occasion du second Dialogue de haut niveau sur le Financement du développement. New York, le 28 juin 2005

Discours de clôture à l occasion du second Dialogue de haut niveau sur le Financement du développement. New York, le 28 juin 2005 DISCOURS DE SON EXCELLENCE M. JEAN PING PRESIDENT DE LA 59E SESSION DE L'ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES Discours de clôture à l occasion du second Dialogue de haut niveau sur le Financement du développement

Plus en détail

BUILD STRONG FOUNDATIONS FIRST FRENCH TRANSLATION

BUILD STRONG FOUNDATIONS FIRST FRENCH TRANSLATION BUILD STRONG FOUNDATIONS FIRST FRENCH TRANSLATION Annemarie Cross: Et maintenant nous sommes de retour avec notre série spéciale Crack The Twitter Code que nous menons durant 10 épisodes. C est une série

Plus en détail

La première rencontre avec les parents, une étape cruciale

La première rencontre avec les parents, une étape cruciale La première rencontre avec les parents, une étape cruciale L intégration d un nouvel enfant dans votre milieu de garde passe d abord et avant tout par les premiers contacts que vous créez avec les parents.

Plus en détail

CEREMONIE DE CLOTURE DE L EMPRUNT OBLIGATAIRE PAR APPEL PUBLIC A L EPARGNE DE LA SOCIETE FINANCIERE INTERNATIONALE

CEREMONIE DE CLOTURE DE L EMPRUNT OBLIGATAIRE PAR APPEL PUBLIC A L EPARGNE DE LA SOCIETE FINANCIERE INTERNATIONALE MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ----------------------- CABINET ----------------------- REPUBLQUE DE COTE D IVOIRE Union-Discpline-Travail CEREMONIE DE CLOTURE DE L EMPRUNT OBLIGATAIRE PAR APPEL

Plus en détail

FEUILLES DE TRAVAIL 21B-CI (08-12)

FEUILLES DE TRAVAIL 21B-CI (08-12) FEUILLES DE TRAVAIL 21B-CI (08-12) Nom : Date : LE CRIME D IDENTITÉ : INTRODUCTION Leçon 1-1 Le crime d identité : Identifiez-le, signalez-le, enrayez-le Cyberrecherche 1 : Le crime d identité : Identifiez-le,

Plus en détail

Oser aimer à nouveau ou comment balayer les restes du passé.

Oser aimer à nouveau ou comment balayer les restes du passé. Oser aimer à nouveau ou comment balayer les restes du passé. Par Jean Rochette Dernièrement, j ai reçu un message privé d une dame via Facebook. Voici sa question : «Dans ce monde ou le divorce est normal,

Plus en détail

Les étudiants écrivent!

Les étudiants écrivent! Les étudiants écrivent! Laurent Thurin-Nal, photographe de l exposition «Ces nuits, ces jours» est venu à la rencontre des étudiants de l Alliance française de Bruxelles-Europe. Plusieurs classes ont tenté

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2005/270

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2005/270 Nations Unies S/2005/270 Conseil de sécurité Distr. générale 25 avril 2005 Français Original: anglais Lettre datée du 25 avril 2005, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Représentant permanent

Plus en détail

Paris, le 30 juin 2006

Paris, le 30 juin 2006 Paris, le 30 juin 2006 Communiqué de presse Déplacement de Pascal Clément, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice à Saint Ouen l Aumône (95) Vendredi 30 juin 2006 Délinquance des mineurs, mesures de

Plus en détail

3 ème session du Comité de préparation du SMSI Genève, septembre 2003

3 ème session du Comité de préparation du SMSI Genève, septembre 2003 3 ème session du Comité de préparation du SMSI Genève, 15 26 septembre 2003 Cérémonie d Ouverture du lundi, 15 septembre 2003, 10h00 Intervention de S. E Monsieur Adama Samassékou Président du PrepCom

Plus en détail

FORUM DE LA COMMUNAUTE AFRICAINE

FORUM DE LA COMMUNAUTE AFRICAINE FORUM DE LA COMMUNAUTE AFRICAINE RECOMMANDATIONS FINALES Université Libre de Bruxelles, Campus de la Plaine Bruxelles, le 10 MARS 2007 Coordination générale : M. ESSOH Copyright MOJA 2007 1 INTRODUCTION

Plus en détail

André Villiers Président du Conseil Général de l Yonne. Discours session Budget Primitif 2014 Jeudi 30 janvier 2014

André Villiers Président du Conseil Général de l Yonne. Discours session Budget Primitif 2014 Jeudi 30 janvier 2014 André Villiers Président du Conseil Général de l Yonne Discours session Budget Primitif 2014 Jeudi 30 janvier 2014 Mes chers collègues Bienvenue à toutes et à tous pour l examen de notre budget primitif

Plus en détail

BUREAU DE LA REPRESENTATION DE L OMS EN COTE D IVOIRE ACTIONS SANITAIRES EN SITUATION DE CRISE

BUREAU DE LA REPRESENTATION DE L OMS EN COTE D IVOIRE ACTIONS SANITAIRES EN SITUATION DE CRISE BUREAU DE LA REPRESENTATION DE L OMS EN COTE D IVOIRE ACTIONS SANITAIRES EN SITUATION DE CRISE RAPPORT SPECIAL DE SITUATION SUR LA CRISE EN COTE D IVOIRE Du 1 er au 11 novembre 2004 A ANALYSE DE LA SITUATION

Plus en détail

DISCOURS DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L OCCASION DE LA PRESENTATION DES VŒUX 2017

DISCOURS DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L OCCASION DE LA PRESENTATION DES VŒUX 2017 La Poste de Côte d Ivoire Présidence du Conseil d Administration --------------------------- DISCOURS DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L OCCASION DE LA PRESENTATION DES VŒUX 2017 Comme chaque

Plus en détail

17 juillet Buttes 10h - Série de cultes d été sur le «Notre Père»

17 juillet Buttes 10h - Série de cultes d été sur le «Notre Père» 17 juillet 2016 - Buttes 10h - Série de cultes d été sur le «Notre Père» Prédication de Patrick Schlüter Lectures de la Bible : - Luc 17, 20-37 - Matthieu 21, 28-32 Prédication sur «Que ton Règne vienne,

Plus en détail

Discours de Monsieur Rémy Pagani, Maire de Genève, à l occasion de la journée du droit international public, 23 novembre 2017, Humanitarium du CICR

Discours de Monsieur Rémy Pagani, Maire de Genève, à l occasion de la journée du droit international public, 23 novembre 2017, Humanitarium du CICR Discours de Monsieur Rémy Pagani, Maire de Genève, à l occasion de la journée du droit international public, 23 novembre 2017, Humanitarium du CICR Monsieur l Ambassadeur et Directeur de la Direction du

Plus en détail

1 PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- ------------------ Union-Discipline-Travail CEREMONIE OFFICIELLE D INDEMNISATION DES VICTIMES ALLOCUTION DE S.E.M ALASSANE OUATTARA,

Plus en détail

LIVRE DE POEMES. Un grand merci à Dalila pour son aide car sans elle, ces textes n auraient pas existé. Paola M.

LIVRE DE POEMES. Un grand merci à Dalila pour son aide car sans elle, ces textes n auraient pas existé. Paola M. LIVRE DE POEMES Un grand merci à Dalila pour son aide car sans elle, ces textes n auraient pas existé SE RAPPELER DU PASSÉ Se rappeler du passé Se souvenir de lui Se retrouver face à face ave lui Se sentir

Plus en détail

PLAN DE PRÉSENTATION CONTEXTE RÉFORMES ENTREPRISES RÉSULTATS OBTENUS PERSPECTIVES (PND 2016-2020)

PLAN DE PRÉSENTATION CONTEXTE RÉFORMES ENTREPRISES RÉSULTATS OBTENUS PERSPECTIVES (PND 2016-2020) 1 EDBI 2016 Nairobi PLAN DE PRÉSENTATION CONTEXTE RÉFORMES ENTREPRISES RÉSULTATS OBTENUS PERSPECTIVES (PND 2016-2020) 2 3 CONTEXTE Superficie : 322.462 km², avec un littoral de 520 km Population : 22.4

Plus en détail

Retranscription du point de presse du Représentant spécial du Secrétaire général de l ONU pour la Côte d Ivoire, Bert Koenders

Retranscription du point de presse du Représentant spécial du Secrétaire général de l ONU pour la Côte d Ivoire, Bert Koenders NATIONS UNIES Opération des Nations Unies en Côte d Ivoire ONUCI UNITED NATIONS United Nations Operation in Côte d Ivoire Retranscription du point de presse du Représentant spécial du Secrétaire général

Plus en détail

EXPRESSIONS VIVIANE GAYRAUD. GRIS PATRICK Président du COS SAINT QUENTIN!! A l intention des adhérents du COS

EXPRESSIONS VIVIANE GAYRAUD. GRIS PATRICK Président du COS SAINT QUENTIN!! A l intention des adhérents du COS EXPRESSIONS VIVIANE GAYRAUD GRIS PATRICK Président du COS SAINT QUENTIN!! A l intention des adhérents du COS Je voudrais m exprimer à vous sur les réseaux sociaux suite à l Assemblée Générale du COS du

Plus en détail

Comprendre la maladie mentale dans la famille

Comprendre la maladie mentale dans la famille Comprendre la maladie mentale dans la famille Pour les enfants qui ont un parent atteint de schizophrénie Cette brochure a été rédigée par Nicole Chovil, Ph.D., Director, Program and Support Services,

Plus en détail

Discours à l'occasion de la cérémonie de la Sainte Geneviève Saint-Martin le 13 déc. 2013

Discours à l'occasion de la cérémonie de la Sainte Geneviève Saint-Martin le 13 déc. 2013 Discours à l'occasion de la cérémonie de la Sainte Geneviève Saint-Martin le 13 déc. 2013 Madame la Présidente, Monsieur le représentant du Président MAGRAS, Monsieur le Vice Procureur de la République,

Plus en détail

L ONU EN ACTION LES PROGRAMMES DE RETOUR VOLONTAIRE DES DÉPLACÉS AU SRI LANKA

L ONU EN ACTION LES PROGRAMMES DE RETOUR VOLONTAIRE DES DÉPLACÉS AU SRI LANKA Date de programmation: janvier 2009 Programme n 1166 Durée: 4 38 Langues: anglais, français, espagnol et russe L ONU EN ACTION LES PROGRAMMES DE RETOUR VOLONTAIRE DES DÉPLACÉS AU SRI LANKA VIDEO PLAN LARGE:

Plus en détail

Portfolio d apprentissage. Activité 1 : CitCom. Terri Lynn Talbot. Un travail présenté à Madame Annie Kenny

Portfolio d apprentissage. Activité 1 : CitCom. Terri Lynn Talbot. Un travail présenté à Madame Annie Kenny Portfolio d apprentissage Activité 1 : CitCom Terri Lynn Talbot Un travail présenté à Madame Annie Kenny afin de répondre partiellement aux exigences du cours PEDA 3453 : Développement de troubles de langage

Plus en détail

EXPRESSIONS VIVIANE GAYRAUD. GRIS PATRICK Président du COS SAINT QUENTIN. A l intention des adhérents du COS

EXPRESSIONS VIVIANE GAYRAUD. GRIS PATRICK Président du COS SAINT QUENTIN. A l intention des adhérents du COS EXPRESSIONS VIVIANE GAYRAUD GRIS PATRICK Président du COS SAINT QUENTIN A l intention des adhérents du COS Je voudrais m exprimer à vous sur les réseaux sociaux suite à l Assemblée Générale du COS du MARDI

Plus en détail

ONUCI RETRANSCRIPTION DU POINT DE PRESSE HEBDOMADAIRE DE L ONUCI. (Abidjan, 2 mars 2006)

ONUCI RETRANSCRIPTION DU POINT DE PRESSE HEBDOMADAIRE DE L ONUCI. (Abidjan, 2 mars 2006) NATIONS UNIES Opérations des Nations Unies en Côte d Ivoire UNITED NATIONS United Nations Operations In Côte d Ivoire ONUCI RETRANSCRIPTION DU POINT DE PRESSE HEBDOMADAIRE DE L ONUCI (Abidjan, 2 mars 2006)

Plus en détail

ALLOCUTION DE MADAME DOMINIQUE OUATTARA PREMIERE DAME DE CÔTE D IVOIRE

ALLOCUTION DE MADAME DOMINIQUE OUATTARA PREMIERE DAME DE CÔTE D IVOIRE ALLOCUTION DE MADAME DOMINIQUE OUATTARA PREMIERE DAME DE CÔTE D IVOIRE AMBASSADEUR SPECIAL DE L ONUSIDA POUR L ELIMINATION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VIH ET POUR LA PROMOTION DU TRAITEMENT PEDIATRIQUE

Plus en détail

LA CRISE IVOIRIENNE. - Une crise prévisible : septembre Une crise qui s éternise : depuis le 19 septembre :

LA CRISE IVOIRIENNE. - Une crise prévisible : septembre Une crise qui s éternise : depuis le 19 septembre : LA CRISE IVOIRIENNE - Une crise prévisible : 1993-19 septembre 2002 - Une crise qui s éternise : depuis le 19 septembre : rébellion armée jeudi 19 septembre 2002, garnisons de Bouaké, Korhogo et Abidjan.

Plus en détail

INAUGURATION DU BARRAGE HYDROELECTRIQUE DE SOUBRE ET POSE DE LA PREMIERE PIERRE DU BARRAGE HYDROELECTRIQUE DE GRIBO POPOLI

INAUGURATION DU BARRAGE HYDROELECTRIQUE DE SOUBRE ET POSE DE LA PREMIERE PIERRE DU BARRAGE HYDROELECTRIQUE DE GRIBO POPOLI PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- ------------------ Union-Discipline-Travail INAUGURATION DU BARRAGE HYDROELECTRIQUE DE SOUBRE ET POSE DE LA PREMIERE PIERRE DU

Plus en détail

Dialogue social dans les TPE. Novembre 2009

Dialogue social dans les TPE. Novembre 2009 Dialogue social dans les TPE Novembre 2009 FIDUCIAL, est le leader des services pluridisciplinaires aux petites entreprises, artisans, commerçants, professions libérales et agriculteurs. Créée en 1970

Plus en détail

MON DISCOURS LORS DE LA RENCONTRE DE TRAVAIL A L OIT

MON DISCOURS LORS DE LA RENCONTRE DE TRAVAIL A L OIT MON DISCOURS LORS DE LA RENCONTRE DE TRAVAIL A L OIT Je suis heureuse d être avec vous aujourd hui, au siège de l Organisation Internationale du Travail à Genève, dans le cadre de cette rencontre d échanges

Plus en détail

CÉRÉMONIE DE LANCEMENT DU PROJET «UN CITOYEN, UN ORDINATEUR + UNE CONNEXION INTERNET» DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA,

CÉRÉMONIE DE LANCEMENT DU PROJET «UN CITOYEN, UN ORDINATEUR + UNE CONNEXION INTERNET» DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA, PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- ------------------ Union-Discipline-Travail CÉRÉMONIE DE LANCEMENT DU PROJET «UN CITOYEN, UN ORDINATEUR + UNE CONNEXION INTERNET»

Plus en détail

REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union Discipline Travail MINISTERE DE LA SOLIDARITE, DE LA COHESION SOCIALE ET DE L INDEMNISATION DES VICTIMES

REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union Discipline Travail MINISTERE DE LA SOLIDARITE, DE LA COHESION SOCIALE ET DE L INDEMNISATION DES VICTIMES REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union Discipline Travail MINISTERE DE LA SOLIDARITE, DE LA COHESION SOCIALE ET DE L INDEMNISATION DES VICTIMES Allocution de Madame le Ministre de la Solidarité, de la Cohésion

Plus en détail

Le martyre d Etienne et la conversion de Paul

Le martyre d Etienne et la conversion de Paul Le martyre d Etienne et la conversion de Paul sources : Act 6,1-15 ; Act 7, 54-60 ; Act 8, 1-2 ; Act 9, 1-25 Les gens qui apprennent qui est Jésus en écoutant les apôtres, augmentent de jour en jour. Il

Plus en détail

JEUDI 22 OCTOBRE 2015

JEUDI 22 OCTOBRE 2015 DISCOURS DE MADAME OUATTARA CEREMONIE DES FEMMES DU VIVRIER JEUDI 22 OCTOBRE 2015 1 Mes chères sœurs, Je suis heureuse de vous retrouver aujourd hui, à l occasion de cette cérémonie d hommage et de mobilisation

Plus en détail

Allocution du Ministre Jean-Claude Brou, Président de la Cérémonie

Allocution du Ministre Jean-Claude Brou, Président de la Cérémonie MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DES MINES REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union-Discipline-Travail Discours Allocution du Ministre Jean-Claude Brou, Représentant SEM de Monsieur le Premier Jean-Claude Ministre

Plus en détail

Rapport de Mission à Bopa, Avril 2012

Rapport de Mission à Bopa, Avril 2012 Rapport de Mission à Bopa, Avril 2012 Entre mars et avril de cette année, j ai passé quatre semaines à Bopa, au Bénin. Ma mission était d aider Ambroise, le responsable du programme sur place, à organiser

Plus en détail

AVENT EN CHEMIN VERS NOEL "LES. Avec. Livret rédigé par l abbé Gérard NIRRENGARTEN

AVENT EN CHEMIN VERS NOEL LES. Avec. Livret rédigé par l abbé Gérard NIRRENGARTEN AVENT 2013. EN CHEMIN VERS NOEL Avec "LES MOTS MAGIQUES POUR LA FA M I LL L E" Livret rédigé par l abbé Gérard NIRRENGARTEN INTRODUCTION : L Eglise nous propose de nous préparer à fêter la venue de l enfant

Plus en détail

Éducation pour les enfants de Syrie qui vivent au Liban

Éducation pour les enfants de Syrie qui vivent au Liban Obstacles à la scolarisation des enfants réfugiés syriens au Liban Éducation pour les enfants de Syrie qui vivent au Liban Qui nous sommes Nous nous appelons Human Rights Watch. Nous travaillons pour garantir

Plus en détail

Dénonce tous les abus!

Dénonce tous les abus! Dénonce tous les abus! Un guide destiné aux adolescents pour signaler AU RAPPORTEUR SPÉCIAL DES NATIONS UNIES des cas de vente et d exploitation sexuelle D enfants Le Rapporteur spécial des Nations Unies

Plus en détail

À son baptême, Jésus a reçu 2 cadeaux : l Esprit Saint et l Amour du Père

À son baptême, Jésus a reçu 2 cadeaux : l Esprit Saint et l Amour du Père 2 À son baptême, Jésus a reçu 2 cadeaux : l Esprit Saint et l Amour du Père L Esprit Saint est souvent représenté par une colombe, qui est le signe de la paix. Les ailes ouvertes font comprendre que l

Plus en détail

2) Mettez les verbes entre parenthèses avec les verbes au subjonctif du présent:

2) Mettez les verbes entre parenthèses avec les verbes au subjonctif du présent: Subjonctif présent 1) Le subjonctif des verbes irréguliers: écrivez les phrases suivantes en utilisant l expression Il faut que ou je veux que et par conséquence conjuguez le verbe au subjonctif: Modèle

Plus en détail

CÔTE D IVOIRE: Appel d'amnesty International à toutes les parties

CÔTE D IVOIRE: Appel d'amnesty International à toutes les parties 27 October 2000 AI Index AFR 31/007/2000 - News Service Nr. 206 CÔTE D IVOIRE: Appel d'amnesty International à toutes les parties Des violations des droits humains et des troubles très graves ont causé

Plus en détail

Rencontre publique dans le cadre du référendum sur l aliénation des terres Iqaluit

Rencontre publique dans le cadre du référendum sur l aliénation des terres Iqaluit Rencontre publique dans le cadre du référendum sur l aliénation des terres Iqaluit 23 mars 2016 Lieu : Frobisher Inn, salle Koojesse Sont présents : environ 44 membres du grand public; Atsainak Akeeshoo,

Plus en détail

UNITED NATIONS NATIONS UNIES

UNITED NATIONS NATIONS UNIES Programme : 50 Duration : 10 10 Producer : Gill Fickling UNITED NATIONS NATIONS UNIES 21ème siècle EN REPUBLIQUE DOMINICAINE: LA GROSSESSE A L ADOLESCENCE Bonjour et bienvenue dans 21ème siècle. Je suis

Plus en détail

Interview de François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France. Europe 1 13 janvier 2016

Interview de François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France. Europe 1 13 janvier 2016 Interview de François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France «C est le moment d avoir une mobilisation générale pour la croissance et pour l emploi» Europe 1 13 janvier 2016 THOMAS SOTTO

Plus en détail

Association Malienne des Droits de l'homme

Association Malienne des Droits de l'homme Séminaire international sur la justice transitionnelle et la réconciliation nationale DISCOURS de Me Moctar MARIKO PRESIDENT DE L AMDH Bamako, 6 Novembre 2014 Chef du Gouvernement Mesdames/Messieurs les

Plus en détail

CEREMONIE DE PRESENTATION DE VŒUX AU PRESIDENT DE LA COMMISSION ELECTORALE INDEPENDANTE. Abidjan, le 28 JANVIER 2016 ALLOCUTION DU PRESIDENT

CEREMONIE DE PRESENTATION DE VŒUX AU PRESIDENT DE LA COMMISSION ELECTORALE INDEPENDANTE. Abidjan, le 28 JANVIER 2016 ALLOCUTION DU PRESIDENT REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ---------------- CEREMONIE DE PRESENTATION DE VŒUX AU PRESIDENT DE LA COMMISSION ELECTORALE INDEPENDANTE. Abidjan, le 28 JANVIER 2016 ALLOCUTION DU

Plus en détail

Page 1 de 5

Page 1 de 5 Ce matin, nous allons poursuivre notre étude de la Parole de Dieu avec un nouveau miracle que le Seigneur va faire. Ce miracle ressemble un peu à celui que Jésus a accomplit envers la fille de Jaïrus,

Plus en détail

LA BD CREDIT MANAGEMENT

LA BD CREDIT MANAGEMENT L Association Française des Credit Managers et Conseils présente LA BD CREDIT MANAGEMENT D après une idée originale de l AFDCC Cet épisode a été réalisé en partenariat avec Esker Les personnages et les

Plus en détail

Du R.A.D. et la Wehrmacht au Corps Expéditionnaire Français en Italie

Du R.A.D. et la Wehrmacht au Corps Expéditionnaire Français en Italie Du R.A.D. et la Wehrmacht au Corps Expéditionnaire Français en Italie Charles FUSS est né le 26 décembre 1921, à Metz. A la déclaration de la guerre, comme beaucoup de familles habitant dans l Est de la

Plus en détail

- Seul le prononcé fait foi -

- Seul le prononcé fait foi - Discours de Monsieur Jean Christophe Moraud, Préfet de l Orne Visite de Madame Ewa Kopacz Présidente de la Diète de la République de Pologne Hommage aux Polonais Urville Vendredi 22 août 2014 - Seul le

Plus en détail

Vers des communautés durables et en santé : grille d analyse de projet

Vers des communautés durables et en santé : grille d analyse de projet Vers des communautés durables et en santé : grille d analyse de projet SOCIAL HUMAIN SANTÉ ÉCOLOGIQUE ÉCONOMIQUE Siège social à Québec 945, avenue Wolfe, 5 ième étage, Sainte-Foy (Québec), G1V 5B3 Téléphone

Plus en détail

UNITED NATIONS NATIONS UNIES

UNITED NATIONS NATIONS UNIES Programme : 41 Duration : 9 28 Producer : Austin Haeberle UNITED NATIONS NATIONS UNIES 21 st Century En République du Congo : Les semences de la paix Au coeur d un pays dévasté par dix années de guerre,

Plus en détail

L UNICEF ET LES DROITS

L UNICEF ET LES DROITS 15 minutes pour comprendre L UNICEF ET LES DROITS DE L ENFANT UNICEF/UN017394/UN Photo, Rick Bajornas - Siège des Nations Unies, 2016 1 QU EST-CE QUE L UNICEF? L UNICEF signifie en anglais United Nations

Plus en détail

L exemple de la CEDEAO

L exemple de la CEDEAO Assemblée Parlementaire Paritaire Commission des Affaires Politiques Bruxelles, 22 23 septembre 2004 Intégration des droits et de la protection des enfants dans les politiques et programmes des Etats membres

Plus en détail

TEXTE INTEGRAL DE L ACCORD DE PAIX DE OUAGADOUGOU 4 MARS 2007

TEXTE INTEGRAL DE L ACCORD DE PAIX DE OUAGADOUGOU 4 MARS 2007 TEXTE INTEGRAL DE L ACCORD DE PAIX DE OUAGADOUGOU 4 MARS 2007 PREAMBULE A l invitation de Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Burkina Faso, en sa qualité de Président en exercice de la

Plus en détail

Intervention du Ministre de la Défense

Intervention du Ministre de la Défense Intervention du Ministre de la Défense Forum «Challenges of Peace Operations»: «Partenariats Les Nations Unies, l Union européenne et les dimensions régionales des opérations de paix» Ecole militaire,

Plus en détail

INTERVENTION À LA SUITE DU SÉISME EN HAÏTI MISE À JOUR DESTINÉE AUX DONATEURS

INTERVENTION À LA SUITE DU SÉISME EN HAÏTI MISE À JOUR DESTINÉE AUX DONATEURS INTERVENTION À LA SUITE DU SÉISME EN HAÏTI MISE À JOUR DESTINÉE AUX DONATEURS redcross.ca2 INTERVENTION À LA SUITE DU SÉISME EN HAÏTI MISE À JOUR PROVENANT D HAÏTI : VOTRE DON CONTINUE DE FAIRE TOUTE LA

Plus en détail

Nous. les enfants. Kofi A. Annan Secrétaire général de l'organisation des Nations Unies. Honorer les promesses du Sommet mondial pour les enfants

Nous. les enfants. Kofi A. Annan Secrétaire général de l'organisation des Nations Unies. Honorer les promesses du Sommet mondial pour les enfants les enfants Honorer les promesses du Sommet mondial pour les enfants MISE A JOUR La version de septembre du Rapport du Secrétaire général «Nous, les enfants : honorer les promesses du Sommet mondial pour

Plus en détail

MOT DE FIN DE SEM. DANIEL KABLAN DUNCAN, VICE-PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE REPRESENTANT SEM. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

MOT DE FIN DE SEM. DANIEL KABLAN DUNCAN, VICE-PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE REPRESENTANT SEM. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE -------------------- Cabinet du Vice-Président ------------------ REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union-Discipline-Travail --------------- MOT DE FIN DE SEM. DANIEL KABLAN DUNCAN,

Plus en détail

Site Internet : ecoles.csmb.qc.ca/sasec

Site Internet : ecoles.csmb.qc.ca/sasec Chants Service d animation de Amis de tous les enfants Fais entrer le soleil Vivre en amour Chacun son refrain Hymne à l espoir J ai besoin pour vivre Encore un matin Le Rire des enfants L Oiseau et l

Plus en détail

Synthèse des réunions interassociations «Cadre pratique et déontologique des groupes de parole»

Synthèse des réunions interassociations «Cadre pratique et déontologique des groupes de parole» Synthèse des réunions interassociations «Cadre pratique et déontologique des groupes de parole» Nombre de réunions en 2009 : 4 3 (13 février, 10 avril, 22 septembre 2009) + 1 dérivée : «mutualisation des

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1603 (2005) Résolution 1603 (2005) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5194 e séance, le 3 juin 2005

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1603 (2005) Résolution 1603 (2005) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5194 e séance, le 3 juin 2005 Nations Unies S/RES/1603 (2005) Conseil de sécurité Distr. générale 3 juin 2005 Résolution 1603 (2005) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5194 e séance, le 3 juin 2005 Le Conseil de sécurité, Rappelant

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE. Discours de M. Federico Mayor

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE. Discours de M. Federico Mayor DG/97/43 Original: français ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Discours de M. Federico Mayor Directeur général de l Organisation des Nations Unies pour l éducation,

Plus en détail

Prédication 1Timothée , Responsable et Serviteur.

Prédication 1Timothée , Responsable et Serviteur. Bonjour à tous. Prédication 1Timothée 1.12-14, 3.1-13 Responsable et Serviteur. Ce matin, après la prédication, nous allons avoir un moment un peu particulier. Le 27 Septembre dernier, pour notre journée

Plus en détail

CELEBRATION DE LA FETE DE L INDEPENDANCE MESSAGE A LA NATION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR ALASSANE OUATTARA

CELEBRATION DE LA FETE DE L INDEPENDANCE MESSAGE A LA NATION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR ALASSANE OUATTARA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- ------------------ Union-Discipline-Travail CELEBRATION DE LA FETE DE L INDEPENDANCE MESSAGE A LA NATION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR

Plus en détail

Rencontre des chefs de file Artisans De Notre Avenir Mercredi 30 juin 2010 à la FFB

Rencontre des chefs de file Artisans De Notre Avenir Mercredi 30 juin 2010 à la FFB Rencontre des chefs de file Artisans De Notre Avenir Mercredi 30 juin 2010 à la FFB Monsieur le Président, Mesdames et messieurs, Chers amis, Discours du Président Roubaud Je remercie le Président Ridoret

Plus en détail

Il se veut un hommage particulier à votre personne pour avoir accompli avec succès votre mission au sein de notre institution communautaire.

Il se veut un hommage particulier à votre personne pour avoir accompli avec succès votre mission au sein de notre institution communautaire. 1 - Excellences Messieurs les membres du Gouvernement, - Messieurs les Représentants des Institutions de l Etat, - Monsieur le Président de la Commission de l UEMOA, - Monsieur le Maire de la Ville de

Plus en détail