L énergie dans l avenir

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L énergie dans l avenir"

Transcription

1 L1 : UE Sciences, techniques et société (STS) L énergie dans l avenir Pascale Chelin, Wilfrid da Silva

2 L énergie dans l avenir Sources: Cours "énergies renouvelables" de A. Jolly (UPEC) World Energy Outlook International Energy Agency Peak Oil Association Institut Français du Pétrole ADEME

3 L énergie dans l avenir Partie I: Chapitre 1: L énergie Chapitre 2: La consommation et les ressources La consommation

4 La population mondiale augmente Elle est estimée à 7 milliards au 31 octobre 2011 ( worldpopclock.com), augmentation d'environ 1,14% annuellement

5 la consommation énergétique mondiale augmente Consommation mondiale d'énergie par source en million de tonnes équivalent pétrole de 1860 à nos jours (hors bois, estimé à 10 à 15% en plus). (Sources : Schilling et al., IEA, Observatoire de l'énergie)

6 la consommation énergétique mondiale augmente sauf en 2009!! Millions de tonnes équivalent pétrole BP Report 2011 Consommation mondiale d'énergie par source en million de tonnes équivalent pétrole (hors bois, estimé à 10 à 15% en plus). 1 tonne d'équivalent pétrole (tep) = kwh Mtep= kwh= TWh

7 surtout des énergies «fossiles» 80% d origine fossile = Gaz, charbon et pétrole!! Fourniture d énergie mondiale

8 surtout des énergies «fossiles»

9 donc il y a augmentation des émissions de CO % depuis 1750

10 il y a augmentation des émissions de gaz à effet de serre (CO 2 et CH 4 représentent 80% du forçage radiatif) CH % depuis 1750 IPCC : Intergovernmental panel of Climate Change

11 OCDE : Organisation de Coopération et de Développement Economiques Pays membres

12 La répartition géographique est extrêmement variable et elle est en évolution permanente.

13 La répartition de la consommation est plutôt constante: seulement le transport augmente.

14 La production d électricité mondiale va atteindre bientôt les TWh

15 mais il y a des milliards d hommes qui n ont pas du tout accès à l électricité.

16 C est un marché colossal: plusieurs dizaines de milliers de milliards d Euros chaque année

17 les prix sont étroitement liés aux différents événements politiques

18 les prix sont étroitement liés aux différents événements politiques

19 les prix sont étroitement liés aux différents événements politiques

20 La consommation va encore augmenter Forte augmentation venant des pays en voie de développement

21 La consommation dans le monde

22 La consommation va encore augmenter

23 La consommation va encore augmenter MARDI 14 décembre 2010

24 La consommation va encore augmenter MARDI 14 7 février décembre

25 non seulement dans les pays «développés»

26 et surtout à partir des ressources «fossiles».

27 Comment donc réduire les émissions de CO 2?!

28 Les ressources «fossiles» jusqu à quand?!

29 L énergie dans l avenir Partie I: Chapitre 1: L énergie Chapitre 2: La consommation et les ressources Les ressources Question : a-t-on suffisamment de ressources fossiles pour continuer ainsi?

30

31

32

33 «Peak oil»: à quand le maximum de production?

34 A quel prix?

35 A quel prix? RAPPEL 02/01/2008 : le prix du baril de pétrole atteint les 100 $!! et 20/02/2008 : le prix du baril de pétrole franchit les 100 $!! Record à 145 $ (juillet 2008) Chute actuelle du prix du baril 17/02/2016 : 29,2 $ soit 26,22 Euros (http://prixdubaril.com/)

36 Où sont les ressources?

37 Où sont les ressources?

38 Où sont les ressources? Fortes réserves au Moyen Orient

39 Pour combien de temps?

40 Pour combien de temps?

41 Pour combien de temps?

42 Pour combien de temps?

43 «Peak oil»: à quand le maximum de production?

44 La dépendance énergétique est très variable.

45 C est possible aussi pour uranium!!!

46 Il faut investir beaucoup dans la recherche pour trouver d autres sources énergétiques rentables

47 mais d où prendre cet argent?

48 Les réserves d énergie On distingue les énergies fossiles des énergies «renouvelables». Les énergies fossiles reposent sur l exploitation des substances formées durant l histoire de la Terre et qui n existent en quantités limitées. En tenant compte de l évolution des consommations et de l espoir de découvertes de nouveaux gisements, les réserves d énergies fossiles, définies comme le rapport entre les réserves exploitables avec les techniques actuelles et leur consommation sont évaluées à

49 Les réserves d énergie les réserves d énergies fossiles sont évaluées à ans pour le pétrole conventionnel ans pour le gaz naturel ans pour le charbon et ans pour l uranium On s attend à une diminution très importante des réserves de pétrole et de gaz au cours du 21 ème siècle.

50 Conclusion: il faut des énergies «renouvelables» Source : OECD FACTBOOK 2010

51 Nous sommes dans le «energy age».

52

53

54 IRENA (26/01/2009): International Renewable Energy Agency

55

56 Aujourd hui : 145 pays membres de l agence avec l Union européenne (bleu foncé) et 30 pays en demande (bleu clair)

57 Et la France?

58 Et la France?

59 9 août 2011 : Découverte de pétrole au large de la Guyane à plus de 2000 m de profondeur km hab. Projet détenu par la société britannique Tullow oil à 27,5 %, Shell à 45% et Total à 25% Questions d actualité : Est-ce un réservoir exploitable et pas dangereux pour la flore?

60 9 août 2011 : Découverte de pétrole au large de la Guyane à plus de 2000 m de profondeur «La campagne actuelle, menée par Shell et ses partenaires, Total et Tullow, coûte 1 million de dollar par jour en période de forage.»

61 Donner chiffres EDF pour la France et site eco2mix

62 VRAI en 2004

63 En 2013, c est l Allemagne, le plus gros producteur d énergies renouvelables de l UE

64

65 L indépendance énergétique de la France Indépendant à seulement 50%

66 Le bouquet énergétique («mix énergétique») avant le choc pétrolier

67 Le «mix énergétique» aujourd hui Pétrole divisé par 2 - Charbon divisé par 3 Gaz multiplié par 2 - Nucléaire multiplié par 20

68 La consommation par secteur

69

70

71 DGEMP-OE : Direction Générale de l Energie et des Matières premières Observatoire de l Energie

72 Mise en évidence de l amélioration de l efficacité énergétique (ex : meilleure isolation dans l habitat neuf)

73 EFFICACITE ENERGETIQUE Entre 2009 et 2012 : suppression des lampes à incandescence en Europe (déc. 2008) La proposition de règlement de la Commission fixe des conditions minimales en matière d'efficacité énergétique et de fonctionnalité pour les lampes domestiques (notamment les lampes à incandescence, les lampes halogènes et les lampes fluorescentes compactes). 4,2 milliards d ampoules à incandescence seront retirées progressivement du marché pour permettre aux fabricants de s'adapter Une économie de 40 TWh Calendrier français de retrait serré : 2009 pour les ampoules de 100 W et 75 W, 2010 pour les 60 W, 2011 pour les 40 W (retrait effectif au 1er septembre) et 2012 pour les 25 W Remplacement par des lampes fluorescentes compactes longue durée et des lampes halogènes efficaces

74

75 Remarque : Le gaz..par rapport aux autres.émet moins de de CO 2 Combustible CO2 dégagé par tonne équivalent pétrole brûlée, en kg équivalent carbone Emissions par tep, par rapport au gaz naturel Emissions par tep, par rapport au charbon Gaz naturel 651 0% 42% Charbon (moyenne) % 0% Pétrole, essence % 26% Fioul lourd % 21% Diesel, fioul domestique % 24% GPL % 35% Kérosène % 25% Coke de pétrole % 2%

L énergie dans l avenir

L énergie dans l avenir L1 : UE Sciences, techniques et société (LXSTS) L énergie dans l avenir Pascale Chelin, Wilfrid da Silva 2016-2017 L énergie dans l avenir Deux parties: énergie nucléaire, fission, fusion : W. da Silva

Plus en détail

Réalités de la transition vers les énergies renouvelables Professeur Marcel Lacroix Faculté de génie Université de Sherbrooke

Réalités de la transition vers les énergies renouvelables Professeur Marcel Lacroix Faculté de génie Université de Sherbrooke Réalités de la transition vers les énergies renouvelables Professeur Marcel Lacroix Faculté de génie Université de Sherbrooke Marcel Lacroix 1 Énergies renouvelables Hydroélectricité. Solaire photovoltaïque.

Plus en détail

3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie

3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie 3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie Émissions de CO2 dues à la combustion d énergie 1 dans le monde 3 Indice base 1 en 199 25 2 15 1 Etats-Unis 5 UE à 15 197 1975 198 1985 199 1995 2 27 En Mt CO2 199

Plus en détail

Approvisionnement énergétique international:

Approvisionnement énergétique international: Approvisionnement énergétique international: Visions et défis Sion, le 31 août 2011 Olivier Baillifard Programme Un petit peu d histoire et la situation aujourd hui Evolution démographique Consommation

Plus en détail

Les pompes à chaleur au cœur de la transition énergétique

Les pompes à chaleur au cœur de la transition énergétique Les pompes à chaleur au cœur de la transition énergétique Benoit LEMAIGNAN Consultant Senior Carbone4 benoit.lemaignan@carbone4.com Merci qui? Merci l énergie! La transition énergétique, c est d abord

Plus en détail

3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie

3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie 3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie Émissions de CO2 dues à la combustion d énergie 1 dans le monde 3 Index base 1 en 199 25 2 15 1 Afrique USA 5 UE à 15 197 1975 198 1985 199 1995 2 25 28 En Mt CO2

Plus en détail

EDF «Changer l énergie ensemble»

EDF «Changer l énergie ensemble» EDF «Changer l énergie ensemble» Actions de promotion des LFC Marc GENDRON Responsable de Partenariat, Électricité de France Paris 29 septembre 2009 Sommaire 1. EDF, Changer l énergie ensemble 2. Le protocole

Plus en détail

Avant propos. Les résultats de cette politique se sont traduits par :

Avant propos. Les résultats de cette politique se sont traduits par : Avant propos Depuis le milieu des années 198, la Tunisie s est engagée sur la voie de l amélioration de l efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables. Des mesures ambitieuses

Plus en détail

L énergie en Afrique à l horizon 2050 Étude réalisée par l ADEA en collaboration avec Eurogroup Consulting

L énergie en Afrique à l horizon 2050 Étude réalisée par l ADEA en collaboration avec Eurogroup Consulting L énergie en Afrique à l horizon 2050 Étude réalisée par l ADEA en collaboration avec Eurogroup Consulting Afrique Sub-saharienne: La Démographie: Doublement en 30 ans, L Urbanisation: Triplement en 30

Plus en détail

Chapitre 2 : La consommation d énergie

Chapitre 2 : La consommation d énergie Chapitre 2 : La consommation d énergie Évolution de l efficacité énergétique au Canada - de 1990 à 2005 5 Chapitre 2 : La consommation d énergie Vue d ensemble La consommation d énergie et les émissions

Plus en détail

Le projet E. trajectoire possible pour une transition énergétique efficace

Le projet E. trajectoire possible pour une transition énergétique efficace Le projet E trajectoire possible pour une transition énergétique efficace Ce document, issu du scénario de transition énergétique de Greenpeace, propose une trajectoire de fourniture d électricité techniquement

Plus en détail

Énergies renouvelables et maîtrise de l énergie

Énergies renouvelables et maîtrise de l énergie Énergies renouvelables et maîtrise de l énergie ngo@ecrin.asso.fr Christian Ngô ECRIN www.ecrin.asso.fr Un monde dominé par les combustibles fossiles Biomasse & déchets Hydraulique 2,2% 10,5% 0,5% 6,4%

Plus en détail

Les enjeux de la transition énergétique en Algérie

Les enjeux de la transition énergétique en Algérie Université Sétif 1 Faculté des Sciences Economiques, Sciences Commerciales et Sciences de Gestion Le Premier Colloque sur 7 8 avril 2015 Les enjeux de la transition énergétique en Algérie SENOUCI Benabbou

Plus en détail

Quelques éléments sur la fiscalité environnementale Xavier Timbeau

Quelques éléments sur la fiscalité environnementale Xavier Timbeau Quelques éléments sur la fiscalité environnementale Xavier Timbeau observatoire français des conjonctures économiques centre de recherche en économie de Sciences Po www.ofce.sciences-po.fr xavier.timbeau@ofce.sciences-po.fr

Plus en détail

Le paysage énergétique belge, ses défis et opportunités

Le paysage énergétique belge, ses défis et opportunités Soirée-débat «Climat, énergie, quels scénarios pour l avenir?» Habay-la-Vieille, 3 décembre 2015 Le paysage énergétique belge, ses défis et opportunités Dominique Gusbin Equipe Energie-Transport Plan de

Plus en détail

Résultats 2009. Depuis la mise en place par la Métro, en 2005, du Plan Climat

Résultats 2009. Depuis la mise en place par la Métro, en 2005, du Plan Climat ENVIRONNEMENT GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Communauté d agglomération GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE OBSERVATOIRE janvier 2012 Suivi des Consommations d Energie, des émissions de GAZ À EFFET DE SERRE et de la production

Plus en détail

ROYAUME-UNI NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN Grande-Bretagne (Angleterre, Pays de Galles, Écosse) & Irlande du Nord

ROYAUME-UNI NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN Grande-Bretagne (Angleterre, Pays de Galles, Écosse) & Irlande du Nord ROYAUME-UNI Grande-Bretagne (Angleterre, Pays de Galles, Écosse) & Irlande du Nord ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN 213 Source : Department of energy and climate change www.decc.gov.uk NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE

Plus en détail

Présentation du Bilan GES réglementaire Scopes 1 et 2 de la Société Start People France

Présentation du Bilan GES réglementaire Scopes 1 et 2 de la Société Start People France Présentation du Bilan GES réglementaire Scopes 1 et 2 de la Société Start People France Rueil Malmaison, le 27 novembre 2014 Contenu de la présentation Le contexte et développement durable Passage en revue

Plus en détail

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE > EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE IDENTITE DE L ENTREPRISE Mairie de Brignac 56 430 Brignac SIREN : 156 448 922 Numéro de client : 456-D PERIMETRE Nombre de sites étudiés 2 EDF Direction Commerce Origine

Plus en détail

Colloque DDT novembre Bruno Duplessis Centre Énergétique et Procédés - Mines ParisTech

Colloque DDT novembre Bruno Duplessis Centre Énergétique et Procédés - Mines ParisTech Colloque DDT 77 22 novembre 2012 Bruno Duplessis Centre Énergétique et Procédés - Mines ParisTech France = 0,9 % de la population mondiale Réserves fossiles : 23 Mtep soit 0,01 % des réserves mondiales

Plus en détail

Panorama sur les énergies

Panorama sur les énergies Panorama sur les énergies F. Ravelet Laboratoire DynFluid, Arts et Métiers-ParisTech 19 février 2014 Généralités Ordres de grandeur Conventions Qu est-ce que l énergie? Grandeur caractérisant un système

Plus en détail

Les enjeux de l éclairage public. La Table Ronde Nationale sur l Efficacité Énergétique

Les enjeux de l éclairage public. La Table Ronde Nationale sur l Efficacité Énergétique Les enjeux de l éclairage public La Table Ronde Nationale sur l Efficacité Énergétique Le facteur 4 Synthèse des engagements français en matière de lutte contre le changement climatique : Diviser par quatre

Plus en détail

Le bilan carbone de la France. Le contexte international Les émissions de GES en France

Le bilan carbone de la France. Le contexte international Les émissions de GES en France Le bilan carbone de la France Le contexte international Les émissions de GES en France Marie-Dominique Loÿe CERES avril 2016 Le bilan carbone de la France Le contexte international Les émissions de GES

Plus en détail

1000 M 900 M 800 M 700 M 600 M 500 M 600 704 820 400 M 300 M 372 658 554 524 200 M 100 M M 245 154 176 52 77 91 84 131 152 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 GRTgaz TIGF 60 400 Nombre de nouveaux

Plus en détail

Le contexte énergétique européen et français et la place de l éolien en mer

Le contexte énergétique européen et français et la place de l éolien en mer Fiche thématique C Le contexte énergétique européen et français et la place de l éolien en mer La politique européenne de l énergie 1. Source : Agence Internationale de l Énergie. 2. L efficacité énergétique

Plus en détail

CONTRE LES IDÉES REÇUES RÉTABLISSONS LA VÉRITÉ SUR LE AU FIOUL DOMESTIQUE

CONTRE LES IDÉES REÇUES RÉTABLISSONS LA VÉRITÉ SUR LE AU FIOUL DOMESTIQUE CONTRE LES IDÉES REÇUES RÉTABLISSONS LA VÉRITÉ SUR LE AU FIOUL DOMESTIQUE n 1 La fin des énergies fossiles, c est pour bientôt! TOUJOURS PLUS DE RÉSERVES 10 milliards de tonnes de réserves de pétrole estimées

Plus en détail

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2015 ET PERSPECTIVES 2016 RÉUNION D INFORMATION DU 21 SEPTEMBRE 2016

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2015 ET PERSPECTIVES 2016 RÉUNION D INFORMATION DU 21 SEPTEMBRE 2016 L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2015 ET PERSPECTIVES 2016 RÉUNION D INFORMATION DU 21 SEPTEMBRE 2016 1 1 2 Une demande croissante en hydrocarbures Les hydrocarbures dans la transition énergétique 3

Plus en détail

Changement climatique, Energie et Méditerranée

Changement climatique, Energie et Méditerranée Changement climatique, Energie et Méditerranée Stéphane QUEFELEC UNEP/Mediterranean Action Plan /Plan Bleu Tunis, 26 Novembre, 2008 1 Le Plan Bleu 21 pays et l UE, Parties contractantes à la Convention

Plus en détail

Perspectives énergétiques à long terme

Perspectives énergétiques à long terme Perspectives énergétiques à long terme F. Ravelet 2012 Nécessité d'anticiper deux problèmes : L'épuisement des ressources 140 120 Ratio Réserve/Production (ans) 100 80 Pétrole Gaz Charbon Uranium 60 40

Plus en détail

La consommation d énergie en France en 2013

La consommation d énergie en France en 2013 La consommation d énergie en France en 2013 L analyse de la consommation annuelle d énergie du pays est fondamentale car elle permet de mesurer les conséquences en termes de bilan climatique (émissions

Plus en détail

SITUATION MONDIALE DE L ENERGIE

SITUATION MONDIALE DE L ENERGIE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.1 SITUATION MONDIALE DE L ENERGIE 1- Production d énergie primaire dans le Monde 2- Disparités des consommations d énergie dans les différentes zones économiques. 3- Perspectives

Plus en détail

Un contexte général favorable au changement

Un contexte général favorable au changement Un contexte général favorable au changement De par sa situation au cœur de la mégalopole européenne, l Alsace est une région dynamique sur le plan économique. L activité de service y est très représentée,

Plus en détail

Bilan Carbone CONTEXTE : LES ENJEUX ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES

Bilan Carbone CONTEXTE : LES ENJEUX ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES Bilan Carbone CONTEXTE : LES ENJEUX ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES 1- Enjeux énergétiques Evolution de la consommation Des fossiles pour combien de temps? Perspectives sur les EnR 2 Changement climatique

Plus en détail

PORTUGAL NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN 2013

PORTUGAL NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN 2013 PORTUGAL ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN 2013 Sources : Direction Générale de l Énergie et de la Géologie - http://www.dgeg.pt AIE et divers NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE N 738 du 12 septembre 2014 sommaire 1.

Plus en détail

Présentation des résultats

Présentation des résultats Esso S.A.F. : résultats 2013 Présentation des résultats avril 2014 Francis Duseux Esso résultats 2013 Perspectives énergétiques à l horizon 2040 Conjoncture Résultats financiers Faits marquants par activité

Plus en détail

L électricité : un vecteur énergétique aux caractéristiques particulières

L électricité : un vecteur énergétique aux caractéristiques particulières L électricité : un vecteur énergétique aux caractéristiques particulières Global Chance L électricité telle que nous la connaissons, au bout d une prise électrique, n est pas directement disponible dans

Plus en détail

ENERGIE ET EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DANS LE MONDE CAS DE LA PRODUCTION D ELECTRICITE. Petit aide-mémoire. Bernard Laponche 23 juin 2015

ENERGIE ET EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DANS LE MONDE CAS DE LA PRODUCTION D ELECTRICITE. Petit aide-mémoire. Bernard Laponche 23 juin 2015 ENERGIE ET EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DANS LE MONDE CAS DE LA PRODUCTION D ELECTRICITE Petit aide-mémoire Bernard Laponche 23 juin 2015 www.global-chance.org ENERGIE ET EMISSIONS DE GAZ A EFFET

Plus en détail

La Transition Energétique

La Transition Energétique La Transition Energétique Pascal Brault Groupe de recherches sur l Energétique des Milieux Ionisés UMR7344 Université d Orléans CNRS Polytech Orléans BP 6744 45067 ORLEANS Cedex 2 Le contexte depuis Rio

Plus en détail

PROGRAMME Bois énergie en Pays de la Loire une énergie disponible, rentable et

PROGRAMME Bois énergie en Pays de la Loire une énergie disponible, rentable et BOIS ENERGIE BÂTIMENTS COLLECTIFS PROGRAMME Bois énergie en Pays de la Loire une énergie disponible, rentable et L É N E R G I E B O I S, U N E L O G I Q U E D AVA N C E Le bois-énergie pour vos bâtiments

Plus en détail

Potentiel et opportunités de la filière biogaz. Éric Camirand et Jean-François Samray 22 octobre 2012

Potentiel et opportunités de la filière biogaz. Éric Camirand et Jean-François Samray 22 octobre 2012 Potentiel et opportunités de la filière biogaz Éric Camirand et Jean-François Samray 22 octobre 2012 Plan de la présentation 1- Qu est-ce que le biogaz? 2- Comment est-il produit? 3- Quelles sont les avenues

Plus en détail

Contribution du Syndicat des Energies Renouvelables 27 juin 2013

Contribution du Syndicat des Energies Renouvelables 27 juin 2013 Contribution du Syndicat des Energies Renouvelables 27 juin 2013 SYNDICAT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES 13-15, rue de la Baume 75008 Paris Le SER regroupe plus de 400 adhérents, représente un chiffre d affaires

Plus en détail

La tarification du carbone, socle d une nouvelle phase de développement du boisénergie

La tarification du carbone, socle d une nouvelle phase de développement du boisénergie La tarification du carbone, socle d une nouvelle phase de développement du boisénergie? Stéphane COUSIN - CIBE 30 mars 2017 Salon Bois Energie Limoges (87) La tarification du carbone, socle d une nouvelle

Plus en détail

Territoires à Energie Positive

Territoires à Energie Positive Territoires à Energie Positive Nécessité, utopie ou réalité Michel MAYA maya@cluny.ensam.fr Présentation multimédia sonore www.tramayes.com/tepos Veuillez régler les hauts parleurs 1 Territoires à Energie

Plus en détail

Eléments de comparaison des différents modes de production d électricité

Eléments de comparaison des différents modes de production d électricité Association des Retraités du Groupe CEA Groupe Argumentaire sur les Energies Nucléaire et Alternatives Quelles énergies pour les générations futures : les défis à relever Thème 3 Eléments de comparaison

Plus en détail

ITALIE NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN 2013

ITALIE NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN 2013 ITALIE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN 2013 Sources : Ministerio dello Sviluppo Economico - http://dgerm.sviluppoeconomico.gov.it/dgerm/ Unione Petrolifera - www.unionepetrolifera.it NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE

Plus en détail

Les Matinées du CGEDD - Mardi 24 janvier Conjuguer Ville et Energie Durables

Les Matinées du CGEDD - Mardi 24 janvier Conjuguer Ville et Energie Durables Les Matinées du CGEDD - Mardi 24 janvier 2011 Conjuguer Ville et Energie Durables 1 LE FUTUR ENERGETIQUE Quel avenir au niveau mondial? La MDE est inscrite durablement dans le LA paysage MDE EST INSCRITE

Plus en détail

L ENVIRONNEMENT EN ÎLE-DE-FRANCE - Mémento 2015 L ÉNERGIE 212

L ENVIRONNEMENT EN ÎLE-DE-FRANCE - Mémento 2015 L ÉNERGIE 212 L ENVIRONNEMENT EN ÎLE-DE-FRANCE - Mémento 2015 L ÉNERGIE 212 L ÉNERGIE Comme toutes les autres régions françaises, reflétant ainsi la situation énergétique nationale caractérisée par un déficit de ressources,

Plus en détail

La tarification du carbone, socle d une nouvelle phase de développement du bois-énergie?

La tarification du carbone, socle d une nouvelle phase de développement du bois-énergie? La tarification du carbone, socle d une nouvelle phase de développement du bois-énergie? Stéphane COUSIN - CIBE 30 mars 2017 Salon Bois Energie Limoges (87) La tarification du carbone, socle d une nouvelle

Plus en détail

Évaluation environnementale des programmes d efficacité énergétique de Gaz Métro

Évaluation environnementale des programmes d efficacité énergétique de Gaz Métro Évaluation environnementale des programmes d efficacité énergétique de Gaz Métro Par Alexandre Faucher Directeur Patrick González Plan de la présentation Introduction Analyse chronologique Programme d

Plus en détail

SITUATION MONDIALE DE L ENERGIE

SITUATION MONDIALE DE L ENERGIE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.1 SITUATION MONDIALE DE L ENERGIE 1- Production d énergie primaire dans le Monde 2- Disparités des consommations d énergie dans les différentes zones économiques. 3- Perspectives

Plus en détail

Panorama mondial des émissions de GES 2.1

Panorama mondial des émissions de GES 2.1 Panorama mondial des émissions de GES 2.1 Répartition des émissions mondiale de GES 1 par gaz en 21 Selon le potentiel de réchauffement global 2 à 2 ans Selon le potentiel de réchauffement global 2 à 1

Plus en détail

La situation énergétique de la France : Etat des lieux

La situation énergétique de la France : Etat des lieux La situation énergétique de la France : Etat des lieux n 195/196 - juin 2013 Mots clés associés : climat et énergie indicateurs energie energie finale energie fossile energie nucléaire energie primaire

Plus en détail

>> ECONOMIES D ENERGIE ENERGIES RENOUVELABLES

>> ECONOMIES D ENERGIE ENERGIES RENOUVELABLES >> ECONOMIES D ENERGIE ENERGIES RENOUVELABLES Les enjeux et le contexte actuel La politique régionale Atelier Energie Journée des Lycées 23.01.2006 1 >> RESSOURCES EPUISABLES En 2100, les ressources d

Plus en détail

Énergie atomique : état des lieux et éléments de réflexion. Le «Forum Nucléaire belge»

Énergie atomique : état des lieux et éléments de réflexion. Le «Forum Nucléaire belge» Marchin, le 3 octobre 2017 Version c Énergie atomique : état des lieux et éléments de réflexion Francis Leboutte, ingénieur i civil, il membre fondateur de Fin du nucléaire asbl Ce diaporama peut faire

Plus en détail

Pompe à chaleur. Planning & projectering v. middelgrote- en grote stookplaatsen RENDEMENT EN TERUGVERDIENTIJ D. Herzlich willkommen

Pompe à chaleur. Planning & projectering v. middelgrote- en grote stookplaatsen RENDEMENT EN TERUGVERDIENTIJ D. Herzlich willkommen Titre Page 1 Efficiency Plus Information visits Herzlich willkommen Planning & projectering v. middelgrote- en grote stookplaatsen Pompe à chaleur Contexte Européen et situation du marché Belge RENDEMENT

Plus en détail

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.2 LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Sommaire 1- Consommation d énergie primaire. Comparaisons avec la situation mondiale 2- Taux d indépendance énergétique de la France

Plus en détail

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE > EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE IDENTITE DE L ENTREPRISE Mairie de Brignac 56 430 Brignac SIREN : 156 448 922 Numéro de client : 456-D PERIMETRE Nombre de sites étudiés 2 Votre Empreinte Carbone Energétique

Plus en détail

Visites bois - énergie

Visites bois - énergie Conférences et visites Visites bois - énergie Creil et Chantilly (60) Date 15/04/2013 Auteur MD Version 0 Résumé Visites sur site des chaufferies de Creil et Chantilly, le mercredi 10 avril 2013, organisées

Plus en détail

La consommation énergétique des bâtiments

La consommation énergétique des bâtiments La consommation énergétique des bâtiments Introduction Depuis la mise en place d une réglementation thermique (1974), la consommation énergétique des constructions neuves a été divisée par 2. Le Grenelle

Plus en détail

GPL énergie ex e c x e c p e ti p on o n n e n l e le

GPL énergie ex e c x e c p e ti p on o n n e n l e le Émissions de gaz à effet de serre Efficacité énergétique consommer mieux Sobriété énergétique : consommer moins Le développement des s renouvelables 1850 1950 1990 2050 Découverte du pétrole Développement

Plus en détail

LE MODULE DE SENSIBILISATION

LE MODULE DE SENSIBILISATION LE MODULE DE SENSIBILISATION ÉNERGIE Les différents types d énergie Les sources d énergies fossiles : Pétrole, gaz naturel, charbon Ce sont les énergies issues de la fossilisation de matières organiques

Plus en détail

2.4 Le poids économique et social, et les objectifs. 2.4 Des productions primaires aux consommations finales

2.4 Le poids économique et social, et les objectifs. 2.4 Des productions primaires aux consommations finales Partie 1 : industrie et construction 2.1 Le poids économique et social 2.2 L'industrie : on compte comment? 2.3 Bâtiment et construction Partie 2 : énergie 2.4 Le poids économique et social, et les objectifs

Plus en détail

L accès à l énergie en Afrique Le rôle des énergies renouvelables IDEES 4 Mai 2015

L accès à l énergie en Afrique Le rôle des énergies renouvelables IDEES 4 Mai 2015 L accès à l énergie en Afrique Le rôle des énergies renouvelables IDEES 4 Mai 2015 Jean-Pierre Favennec jpfavennec@yahoo.fr 0 L AFRIQUE SUB-SAHARIENNE: 49 PAYS Le Poids Economique des Principaux Acteurs

Plus en détail

Nom technologie : Lampe à Basse Consommation i. Energie. Efficacité Energétique - Bâtiment. Lampes à basse consommation (LBC)

Nom technologie : Lampe à Basse Consommation i. Energie. Efficacité Energétique - Bâtiment. Lampes à basse consommation (LBC) Nom technologie : Lampe à Basse Consommation i Secteur Energie Division Sous-secteur Nom de la Technologie Efficacité Energétique - Bâtiment Lampes à basse consommation (LBC) Nomination adoptée (max 30

Plus en détail

René Bautz Vevey, le

René Bautz Vevey, le Place des énergies conventionnelles dans la transition énergétique. Tendances et enjeux. Synthèse du Congrès mondial de l énergie Octobre 2016, Istanbul, Turquie René Bautz Vevey, le 07.11.2016 World Energy

Plus en détail

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2016 ET PERSPECTIVES 2017 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 7 MARS 2017

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2016 ET PERSPECTIVES 2017 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 7 MARS 2017 L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2016 ET PERSPECTIVES 2017 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 7 MARS 2017 1 L UFIP REPRÉSENTE 45 % de l énergie finale consommée en France 69 millions de tonnes de capacité de raffinage

Plus en détail

CONCLUSION GÉNÉRALE À PROPOS D ÉNERGIE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke

CONCLUSION GÉNÉRALE À PROPOS D ÉNERGIE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke CONCLUSION GÉNÉRALE À PROPOS D ÉNERGIE Marcel Lacroix Université de Sherbrooke ÉNERGIE: LOIS FONDAMENTALES 1. L énergie n est ni produite ni détruite. Elle est transformée. La quantité d énergie est conservée

Plus en détail

Bioéthanol : Atouts et enjeux

Bioéthanol : Atouts et enjeux Bioéthanol : Atouts et enjeux L environnement, véritable défi du Bioéthanol Indépendance énergétique Perspectives économiques L environnement, véritable défi du Bioéthanol Depuis 2 siècles, nos sociétés

Plus en détail

La pénurie de pétrole et de gaz naturel, l'effet de serre, les sources d'énergie renouvelables

La pénurie de pétrole et de gaz naturel, l'effet de serre, les sources d'énergie renouvelables 1 Quelles énergies en 2050? La pénurie de pétrole et de gaz naturel, l'effet de serre, les sources d'énergie renouvelables On en parle beaucoup, et pas toujours en connaissance de cause. Et si on essayait

Plus en détail

Les objectifs d ECO 2 climat

Les objectifs d ECO 2 climat ECO 2 CLIMAT TF1 Les objectifs d ECO 2 climat Sensibiliser les ménages français à l impact environnemental de leur consommation de biens et services. S appuyer sur un référent pour expliquer comment abaisser

Plus en détail

Construction durable et scénario négawatt

Construction durable et scénario négawatt Construction durable et scénario négawatt 2000-2050 Paris 18 janvier 2006 Thierry SALOMON Association négawatt version 151205b Energie 2000-2050 Ressources épuisables Climat modifié Consommation débridée

Plus en détail

Le facteur 4 en France: yes we can!

Le facteur 4 en France: yes we can! Le facteur 4 en France: yes we can! Scénarios Negatep, Negawatt, MIES Pierre Bacher membre du conseil scientifique SLC auteur de «L énergie en 21 questions» (Odile Jacob) 13 mars 2009 SLC IdF - scénarios

Plus en détail

La guerre de l énergie aura-t-elle lieu? Jean Marc Ané 18 juin 2009 Pertuis

La guerre de l énergie aura-t-elle lieu? Jean Marc Ané 18 juin 2009 Pertuis La guerre de l énergie aura-t-elle lieu? Jean Marc Ané 18 juin 2009 Pertuis Notre grande famille Une brève histoire des habitants de la terre Milliards d habitants 12 11 10 2100 9 Ere moderne 8 7 Paleolithique

Plus en détail

Confort et mobilité même à court de pétrole.

Confort et mobilité même à court de pétrole. Confort et mobilité même à court de pétrole. Plus de 55 % - la part de notre approvisionnement en énergie soumise à un grave danger Pic pétrolier : augmentation des lacunes en approvisionnement Nos ressources

Plus en détail

LE CHARBON. Mémento de l Hydrogène FICHE La production de charbon

LE CHARBON. Mémento de l Hydrogène FICHE La production de charbon Mémento de l Hydrogène FICHE 2.5 LE CHARBON Sommaire 1. La production 2. Le charbon domine la production d électricité dans le monde 3. Les utilisations futures du charbon pour la production d électricité

Plus en détail

Baisse de l intensité de la consommation en énergie. Chute de l intensité de la consommation en eau

Baisse de l intensité de la consommation en énergie. Chute de l intensité de la consommation en eau sont en constante amélioration : les intensités de la consommation en énergie, en eau et en ressources de base sont en baisse, tout comme les intensités d émissions de polluants atmosphériques et de production

Plus en détail

Observatoire de l Énergie et des Gaz à Effet de Serre. Chiffres clés pour l année 2013

Observatoire de l Énergie et des Gaz à Effet de Serre. Chiffres clés pour l année 2013 Observatoire de l Énergie et des Gaz à Effet de Serre Chiffres clés pour l année 213 Édition mai 215 Sommaire Chiffres clés régionaux Rhône- Alpes Comparatif Rhône-Alpes / France page 8 Les objectifs européens

Plus en détail

Satisfaire efficacement les besoins de chaleur en limitant les émissions de carbone

Satisfaire efficacement les besoins de chaleur en limitant les émissions de carbone Satisfaire efficacement les besoins de chaleur en limitant les émissions de carbone Vincent Fristot (Association négawatt, conseiller municipal de Grenoble) L association négawatt 17 propose un scénario

Plus en détail

Répartition par source des émissions de GES dans l UE en 2010 (4 721 Mt CO2éq. hors UTCF 1 )

Répartition par source des émissions de GES dans l UE en 2010 (4 721 Mt CO2éq. hors UTCF 1 ) La combustion d énergie : première source d émission de GES 4.1 Répartition par source des émissions de GES dans l UE en 2010 (4 721 Mt CO2éq. hors UTCF 1 ) Déchets 2 (3,0) Procédés industriels 3 (3,0)

Plus en détail

Des exemples d utilisation de la biomasse forestière ailleurs dans le monde

Des exemples d utilisation de la biomasse forestière ailleurs dans le monde Des exemples d utilisation de la biomasse forestière ailleurs dans le monde Colloque sur la Biomasse forestière dans Portneuf Rivière-à-Pierre, 21 octobre 2009 Carl-Éric Guertin, dir., Groupe régions et

Plus en détail

Quelle est l Energie du Futur? Nicolas Meilhan Ingénieur Conseil, Frost & Sullivan

Quelle est l Energie du Futur? Nicolas Meilhan Ingénieur Conseil, Frost & Sullivan Quelle est l Energie du Futur? Nicolas Meilhan Ingénieur Conseil, Frost & Sullivan Avril 2015 Mtep Quelle est l énergie du passé? Le pétrole reste la principale source d énergie, mais le gaz et le charbon

Plus en détail

Energie Eolienne : contexte, enjeux et perspectives

Energie Eolienne : contexte, enjeux et perspectives Energie Eolienne : contexte, enjeux et perspectives Atelier «éoliennes» Assises nationales de la Qualité de l Environnement Sonore 12 décembre 2007 Marion LETTRY Responsable de la filière éolienne Syndicat

Plus en détail

Comment réduire l impact carbone d un établissement?

Comment réduire l impact carbone d un établissement? Octobre 2013 Fiche action nº 44 - les bonnes pratiques Comment réduire l impact carbone d un établissement? L énergie et le climat sont au premier rang des défis actuels à affronter pour notre société.

Plus en détail

GPL Rouler économique en toute simplicité. Propre, économique, confortable tous ceux qui choisissent maintenant le GPL en profitent

GPL Rouler économique en toute simplicité. Propre, économique, confortable tous ceux qui choisissent maintenant le GPL en profitent GPL Rouler économique en toute simplicité Propre, économique, confortable tous ceux qui choisissent maintenant le GPL en profitent ADACmotorwelt: «Un véhicule alimenté au GPL est aussi sûr que toutes les

Plus en détail

Climat Diviser par quatre les émissions de gaz àeffet de serre en Quelles perspectives pour le territoire?

Climat Diviser par quatre les émissions de gaz àeffet de serre en Quelles perspectives pour le territoire? Prospective Énergie Climat Diviser par quatre les émissions de gaz àeffet de serre en 2050 Quelles perspectives pour le territoire? Eric VIDALENC, ADEME Avril 2011 Plan de la présentation 1. Qu est-ce

Plus en détail

ITALIE NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN N 763 du 20 août 2015

ITALIE NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN N 763 du 20 août 2015 763 ITALIE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN 2014 Sources : Ministerio dello Sviluppo Economico - http://dgerm.sviluppoeconomico.gov.it/dgerm/ Unione Petrolifera - www.unionepetrolifera.it NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE

Plus en détail

I CONTEXTE II OBJECTIFS 31 COMMUNES

I CONTEXTE II OBJECTIFS 31 COMMUNES Plan Climat Energie Territorial de Montpellier-Agglomération Bilan territorial énergétique et des émissions de GES 2007, 2020 Tendanciel et 2020 "Politique Energie-Climat" I CONTEXTE réalise un bilan territorial

Plus en détail

Un scénario multi-énergies en soutien de la réalisation de la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC 2030/2050)

Un scénario multi-énergies en soutien de la réalisation de la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC 2030/2050) Un scénario multi-énergies en soutien de la réalisation de la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC 2030/2050) Contribution de l énergie Gaz Naturel et Renouvelable à la tenue du scénario SNBC pour le

Plus en détail

Gestion de la transition vers nos engagements du COP-21

Gestion de la transition vers nos engagements du COP-21 Gestion de la transition vers nos engagements du COP-21 Quelles seront les politiques publiques et les technologies nécessaires? 17 mai 2017 D re Sara Hastings-Simon Directrice régionale associée Mener

Plus en détail

Production et utilisation de l énergie 101

Production et utilisation de l énergie 101 Production et utilisation de l énergie 101 Jean-Sébastien Rioux The School of Public Policy École d été sur la Géopolitique de l énergie et des ressources naturelles Calgary, AB May 15-20, 2017 Faits saillants

Plus en détail

Aduhme, déjà 15 ans!

Aduhme, déjà 15 ans! Aduhme, déjà 15 ans! De l inspection thermographique aux CEE en passant par les travaux d amélioration thermique des bâtiments : Clermont-Ferrand s engage Odile VIGNAL, adjointe au Maire en charge de l

Plus en détail

Empreinte Carbone - Safran

Empreinte Carbone - Safran Gaz à Effet de Serre Empreinte Carbone - Safran Eric Chantrel Agrion 15 janvier 2014 SAFRAN EN BREF *Au 31 décembre 2012 Un groupe industriel international de haute technologie 13,6 milliards d euros de

Plus en détail

Vers une transition énergétique?

Vers une transition énergétique? Vers une transition énergétique? Prendre de la hauteur Déverrouiller l imaginaire S indigner et s engager 1 Vers une transition énergétique? Vous avez dit transition? QUELLE TRANSFORMATION? Quels choix

Plus en détail

Les consommations d énergie dans le monde

Les consommations d énergie dans le monde N 25 - Janvier 27 9.3 Faits et chiffres Les consommations d énergie dans le monde Résumé Ce dossier de la série spéciale Faits et chiffres, présente un ensemble d informations sur les consommations énergétiques

Plus en détail

Les audits énergétiques

Les audits énergétiques Les audits énergétiques Journée technique - Inauguration des nouveaux laboratoires d essais et de certification du Cemafroid de Fresnes (94) 30 Juin 2016 Géostratégiques : Dépendance énergétique de l Europe

Plus en détail

Exercice N 3 : Quel moyen de production utiliser?

Exercice N 3 : Quel moyen de production utiliser? Exercice N 3 : Quel moyen de production utiliser? Sources : Observatoire de l énergie Avril 2007 EDF ADEME www.industrie.gouv.fr 1 Utilisation des centrales thermiques nucléaires. Stage Physique Appliquée

Plus en détail

Consommation d énergie Informations aux enseignants

Consommation d énergie Informations aux enseignants Informations aux enseignants 1/12 Tâche Objectif Matériel Les élèves s informent sur la consommation d énergie dans le monde et en Suisse, et réfléchissent à leur contribution personnelle pour diminuer

Plus en détail

Le rapport sur l énergie WWF/ECOFYS

Le rapport sur l énergie WWF/ECOFYS Le rapport sur l énergie WWF/ECOFYS 100% D ÉNERGIE RENOUVELABLE D ICI 2050 Le Rapport sur l énergie 100 % d énergie renouvelable d ici 2050 Présentation Ce qu est le Fonds mondial pour la nature WWF Le

Plus en détail

Novembre *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction

Novembre *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction Novembre 2015 de *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION Développement Durable Eiffage Construction Préliminaire R é f é r e n c e s Date du Bilan Carbone Logiciel utilisé Période de Référence Adresse de publication

Plus en détail

Atelier n 1 : Penser et conduire la transition écologique dans les territoires - Observatoire de l Energie Réunion

Atelier n 1 : Penser et conduire la transition écologique dans les territoires - Observatoire de l Energie Réunion Atelier n 1 : Penser et conduire la transition écologique dans les territoires - Observatoire de l Energie Réunion Description OER Principales données Enjeux et Perspectives Pierre-Yves EZAVIN Directeur

Plus en détail