Fierté, Unité, Ambition. Nos 153 propositions pour Monaco

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fierté, Unité, Ambition. Nos 153 propositions pour Monaco 2013-2018"

Transcription

1 Fierté, Unité, Ambition Nos 153 propositions pour Monaco

2 Nos idées au service de notre vision par Jean-François Robillon

3 Beaucoup de gens essaient de faire peur aux Monégasques. On voudrait leur faire croire qu ils sont les derniers des Mohicans, qu ils doivent se replier sur eux-mêmes, édifier des murailles contre le monde extérieur. «Restons entre nous avec nos sous» : cette phrase prononcée par le Président de Rassemblement et Enjeux, tête de la liste Horizon Monaco, trahit un esprit de fermeture qui n est pas dans la tradition monégasque. Nous, nous sommes fiers de Monaco. Nous n avons pas peur de l avenir car nous savons que notre Principauté a des atouts extraordinaires, que beaucoup nous envient. A nous de continuer à les faire fructifier. Nous voyons Monaco comme une maison, comme notre maison. Nous ne voulons pas que cette maison devienne un bunker ni un ghetto. Elle doit devenir un exemple pour tous. Monaco c est la maison dont tout le monde rêve. Car Monaco réussit la quadrature du cercle que le monde entier recherche : le maximum de protection et le maximum de liberté. Cette maison est bâtie sur trois pierres angulaires, la Fierté, l Unité et l Ambition. la Fierté : Cette maison a des fondations solides, qui ont des racines profondes : nous voulons les renforcer, les promouvoir, dans un esprit d ouverture sur le monde remarquablement conduit par nos Princes Souverains. l Unité : Dans cette maison, chacun a sa place. Personne n est relégué à la cave ou dans une soupente. Chacun doit jouer son rôle et participer à la vie commune. l Ambition : Cette maison doit avoir de larges fenêtres qui font entrer la lumière. Nous ne voulons pas vivre cachés, nous voulons au contraire donner l exemple de la réussite et de l ouverture sur le monde. Nous voulons que notre maison soit toujours plus belle... Dans les pages qui suivent, vous trouverez nos propositions pour Monaco. Depuis 2008, nous avons beaucoup fait, dans tous les domaines, pour tous les Monégasques. Nous avons eu à cœur d honorer notre mandat entièrement, jusqu au bout, en multipliant les propositions, en instaurant avec le Gouvernement un dialogue constructif. Cela a permis à la Principauté de se doter de lois nouvelles, bénéfiques à tous. Il reste beaucoup à faire. Nous avons des idées. Mais nous avons mieux : nous avons des valeurs et une vision. Nos propositions sont guidées par l amour de la Principauté et la fidélité à notre Prince Souverain, mais aussi par le désir de voir la Principauté conserver au XXI ème siècle le rang qu elle a conquis au XX ème : celle d une nation prospère et heureuse, harmonieuse et inventive. Pour cela, nous avons besoin d un guide, c est notre Prince Souverain. Nous avons besoin de leviers forts, ce sont nos Institutions. Et nous avons besoin d union : nous avons besoin de vous. 1

4 2

5 Sommaire Partie 1 Partie 2 Partie 3 Fierté Monégasque 05 Un logement pour tous 06 Santé, rester en tête des nations modernes 09 Une Fonction Publique prête pour les défis du XXI éme siècle 11 Les Institutions, clef de voûte de notre vie commune 13 La sécurité, poursuivre l effort 15 L environnement, une priorité 17 Loisirs et sport pour tous 19 Unité Monégasque 21 La famille, cœur de notre modèle social 22 Égalité homme-femme, faire évoluer la loi au même rythme que les mentalités 23 Nos aînés, renforcer le lien entre les générations 25 Les jeunes : écouter et agir 26 Handicap : mettre fin à l exclusion 28 Ambition Monégasque 31 L école, clef de notre avenir 32 L enseignement supérieur et la recherche, nouveaux leviers de croissance 34 Orientation et emploi : créer les opportunités de demain 36 Monaco, terre d entreprises 38 Le commerce, pour une approche cohérente et rationnelle 40 La culture, un atout majeur 42 Les transports, entrer dans le XXI éme siècle 44 La société des Bains de Mer, chantier d intérêt national 46 Vos candidats 48 3

6 4

7 Fierté Monégasque Partie Monaco est notre maison. 1 Cette maison possède des fondations fortes et qui ont des racines profondes et résistantes. Cette maison a été remarquablement construite par nos Anciens, sous la conduite de nos Princes. Cela suscite chez nous non la tentation du repli mais une légitime fierté. Monaco n est pas menacé : Monaco est en avance sur son temps! Notre fameux modèle social ne doit pas être jalousement préservé comme une espèce rare : il doit être promu et renforcé. Nous avons bâti notre programme sur cette première conviction. Logement, Fonction Publique, Equipements publics, Environnement, Sécurité, Institutions sont les fondations de notre maison commune. Nous travaillerons à renforcer ce socle, à le sécuriser, à faire que tous les Monégasques puissent vivre sur ces bases dans la sérénité. Nous abordons ces sujets comme un tout, et non comme un ensemble d intérêts particuliers. Notre bilan le démontre amplement : nous avons agi sur tous les sujets en parallèle, parce que ce socle commun est un bloc. Nous avons de nombreuses propositions à faire pour maintenir la cohérence et la puissance de ces fondations. Dans le domaine du logement, il faut continuer l effort entrepris pour éviter la pénurie et anticiper les besoins liés à l évolution de la société : divorces, familles recomposées, etc. Il faut en parallèle proposer des mesures incitatives pour fluidifier l attribution des appartements et leur échange entre compatriotes. Dans la Fonction Publique, il faut impérativement anticiper les besoins de l Etat, mieux orienter les choix de carrière pour donner plus de chances aux Monégasques. En matière d environnement, de transport, les dossiers sont nombreux et notre ligne est claire : l intérêt général avant tout et surtout la cohérence des initiatives. Il faut se méfier des fausses bonnes idées qui fragilisent ces fondations plus qu elles ne les renforcent. 5

8 Fierté Monégasque un logement pour tous Notre vision Le logement à Monaco est un sujet prioritaire pour l Union Monégasque. Nous pensons que les Monégasques ont le droit de vivre dans leur pays à un coût compatible avec leurs revenus et d accéder à la propriété aménagée. Notre bilan durant les dernières mandatures et particulièrement depuis 2008 a démontré que nous avons pris le sujet à bras-lecorps. Nous ne nous sommes pas contentés d agir pour la construction. Nous avons agi pour l équité et la justice dans l attribution des logements. Nous avons aussi agi à court terme, en permettant aux Monégasques de se loger plus aisément, et à long terme, en contribuant à la mise en place de programmes de construction ambitieux qui garantissent l avenir de nos enfants, notamment au travers de la propriété aménagée. En privilégiant la libéralisation complète des loyers, nos adversaires compromettent cet avenir. Ce que nous avons fait Nous avons favorisé l accès équitable des Monégasques aux logements domaniaux : Nous avons poursuivi l adaptation des critères d attribution de logements pour assurer une meilleure prise en compte du confort de vie, notamment en ouvrant le droit à une pièce supplémentaire aux jeunes couples qui attendent un enfant, pour leur permettre d emménager directement dans un appartement conforme aux besoins de leur futur foyer. Pour que l attribution soit équitable et juste, nous avons adapté les prérogatives de la commission mixte d attribution des logements domaniaux, composée de représentants du Gouvernement, du Conseil National, du Conseil Communal, pour décider des attributions en fonction de ces critères. Nous avons obtenu que de nombreux Monégasques aient la possibilité d accéder à la propriété aménagée dans les immeubles domaniaux, sur la base d une fois et demi le montant du loyer moyen dans l immeuble sur 20 ans. Ce contrat «habitation-capitalisation» est transmissible gratuitement aux héritiers monégasques et constitue un placement de bon père de famille, puisque sa valeur est indexée sur l inflation. Les charges de copropriété continuent d être assumées par l Etat. A la demande de la majorité, le montant de l apport initial a été abaissé de 15% à 10% afin de rendre accessible la propriété aux familles monégasques et aux jeunes ménages ne disposant pas d'une trésorerie suffisante et se trouvant jusqu alors exclus du dispositif. Nous avons poursuivi la politique de construction : Nous avons mené une politique ambitieuse de construction régulière de logements domaniaux (une centaine en moyenne chaque année), pour se prémunir contre le retour d une pénurie inévitable dans les prochaines années, si l effort n était pas soutenu. Et cela, contre l avis de l opposition, qui a longtemps considéré qu il n y avait pas de problème de logement en Principauté. 6

9 Nous avons défendu la création d un secteur intermédiaire d habitation, entre le libre et le domanial, qui se substituerait au secteur protégé, pour permettre à la fois aux enfants du Pays de demeurer en Principauté, grâce à des loyers accessibles, et aux propriétaires de recouvrer le plein usage de leurs droits. Aujourd hui le projet pilote de la «Villa Ida» du Gouvernement ne répond que partiellement au souhait initial de la majorité. Nous avons privilégié la qualité du logement : Nous avons poursuivi une politique de localisation des logements adaptée aux revenus des foyers. Nous avons agi pour que le Gouvernement fasse davantage usage de son droit de préemption pour acheter des appartements dans les immeubles du secteur ancien. Nous avons demandé au Gouvernement de mener un audit sur les charges locatives dans les logements domaniaux pour rationaliser et optimiser leur gestion par les syndics de propriété. Nous avons demandé au Gouvernement d étendre l audit sur la qualité des logements domaniaux et leur conformité aux cahiers des charges aux nouvelles constructions (superficie minimale des pièces de vie, rangement, économie d énergie, ). En s abstenant pour le vote de chacun des budgets depuis 2008, l opposition n a soutenu aucune des avancées obtenues par la majorité et a tenté, à chaque fois, de faire entrave à ces projets. Ce que nous voulons faire Nous voulons que le Conseil National continue d être reconnu comme un interlocuteur incontournable de la politique de construction de logements domaniaux. Nous voulons que le Gouvernement s engage sur un programme ferme de construction à partir de La pénurie de logements guette sans cesse la Principauté. Nous devons poursuivre notre politique de stimulation et de proposition pour que cette pénurie ne s installe pas. L inertie de l opposition sur ce sujet tout au long du mandat est une menace forte pour tous les Monégasques. Nous voulons encourager le Gouvernement à utiliser ses prérogatives pour proposer de nouvelles pistes : préemptions d appartements lors de ventes dans le secteur protégé, faire jouer ces prérogatives dans la restructuration de bâtiments anciens. exceptions règlementaires pour la hauteur des immeubles et la densité de construction sur certains terrains (droits à bâtir). Nous voulons que soit introduite plus de flexibilité dans l attribution des logements. Nous voulons qu il soit davantage 7

10 possible d échanger son logement, par exemple en favorisant les échanges entre des couples dont les enfants ont quitté le foyer et des familles avec de jeunes enfants, sans impact sur le loyer avec l attribution d une prime à la mobilité domaniale. Nous voulons que soit institué un droit de refus légitime lors des propositions d appartements. Pénaliser un refus abusif est normal, mais il doit être possible de justifier les raisons pour lesquelles on refuse un logement, par exemple par rapport à des contraintes personnelles, familiales ou de santé sans avoir de points négatifs. Nous voulons obtenir rapidement le résultat de l audit sur les charges locatives des immeubles domaniaux demandé au Gouvernement. Les charges ne doivent pas être trop lourdes pour les ménages, alors que des efforts importants sont faits par l Etat pour que les loyers ne le soient pas. Nous voulons que les locataires des immeubles domaniaux puissent être impliqués dans la gestion des parties communes de leur immeuble. Pour cela, il est nécessaire que des représentants des locataires soient présents aux Assemblées Générales. Nous voulons créer de nouvelles normes pour la consommation énergétique des logements domaniaux. Il est nécessaire de trouver de nouvelles solutions de chauffage plus écologiques et plus économiques que le chauffage électrique. Nous voulons aller plus loin dans l aménagement du contrat Capitalisation-Habitation, notamment en proposant des solutions d emprunt à bas taux pour le financement de l apport initial, par exemple par l intermédiaire du Gouvernement. Nous voulons que soit créé un véritable «secteur intermédiaire» comme alternative à la disparition programmée du secteur protégé. Il n est pas question pour nous de libéraliser les loyers et d évincer les Enfants du pays, comme l a toujours voulu Horizon Monaco. Nous nous battons aussi pour la mixité sociale et contre l exclusion. Nous voulons mettre un terme à la pratique de la sous-location dans les appartements domaniaux, grâce à un meilleur contrôle de l occupation des logements par l Administration des Domaines. Nous voulons rendre possible la colocation dans les immeubles domaniaux. Le système du logement domanial n est pas adapté aux demandes des jeunes Monégasques qui souhaitent être indépendants de leurs parents sans forcément vivre seuls. Quelques appartements pourraient être identifiés comme réservés à la colocation et soumis à des procédures d attribution plus flexibles. 8

11 Fierté Monégasque santé, rester en tête des nations modernes Notre vision Nous avons à Monaco un système de santé exceptionnel. Notre niveau de protection sociale est très élevé et nous bénéficions de structures de soins performantes, parmi les meilleures au monde. Pour autant, nous ne devons pas sous-estimer les défis de l avenir. Les avancées de la médecine sont conséquentes et nous devons permettre à notre population d en profiter, en définissant une véritable politique de santé pour la Principauté. Par ailleurs, nous devons prendre en compte le devenir de nos aînés qui vont pouvoir, grâce aux progrès de la médecine et de la technique, mener durablement une vie active et indépendante. Services à la personne, équipements médicalisés à domicile, soins à domicile, sont des activités qui doivent encore se développer en Principauté. Cela concerne aussi les personnes en situation de handicap, dont nous allons améliorer les conditions de vie par le vote d une loi voulue par la majorité. Mais nous avons aussi voulu parier sur l équipement hospitalier et nous soutenons le projet de construction du nouvel hôpital, rationnel dans son fonctionnement et assurant un haut niveau de prestation. Dessinons une politique de santé ambitieuse pour Monaco. La santé des Monégasques quel que soit leur âge passe avant tout : vous avez non seulement droit à un haut niveau de qualité mais aussi à ce qui se fait de mieux à l'international. Nos enfants et petits-enfants pourront nous en remercier. Ce que nous avons fait Nous avons demandé et obtenu une étude complète pour évaluer les besoins actuels et futurs de la population en matière de santé publique dans le cadre du projet du nouvel hôpital. Nous avons fait adopter une loi pour protéger les non-fumeurs et nos enfants des méfaits du tabac. Nous avons soutenu et accompagné le projet de construction du nouvel hôpital et anticipé son financement. Nous avons obtenu la création du service des urgences pédiatriques, l ouverture de lits psychiatriques pour les mineurs, la création du Centre de Gérontologie Clinique Rainier III ainsi que la rénovation du service des Urgences. 9

12 Nous avons été les premiers à dénoncer le danger des addictions et à demander le développement d actions de prévention. En s abstenant pour le vote de chacun des budgets depuis 2008, l opposition n a soutenu aucune des avancées obtenues par la majorité et a tenté, à chaque fois, de faire entrave à ces projets. Ce que nous voulons faire Nous voulons que Monaco se dote d un véritable schéma d orientation sanitaire. La politique de santé de Monaco doit être le fruit d un partenariat entre le Gouvernement et le Conseil National en lien avec les professionnels. C est cette politique qui sera ensuite mise en œuvre par les structures de soin. Nous voulons, grâce à une réflexion sur les objectifs de santé publique monégasque, remettre le patient au centre du système de soin, veiller à l équilibre entre médecine de ville et médecine hospitalière. Ce sont deux aspects de la médecine qui doivent être complémentaires et non concurrents. Nous voulons que le futur hôpital soit fait pour les Monégasques et les résidents avant tout. Ce nouvel hôpital est une priorité absolue. Une société moderne doit être dotée d un hôpital répondant aux dernières avancées de la médecine. Le Conseil National doit veiller à ce qu il soit dimensionné pour répondre en priorité aux besoins de la population Monégasque et de notre bassin naturel (communes limitrophes). Nous voulons que le nouvel hôpital soit exemplaire de l excellence médicale de la Principauté. Il devra accueillir des activités répondant aux besoins de la population en évitant les "sur-spécialisations" coûteuses pour des pathologies rares. Nous voulons que les locaux des services de maternité soient rénovés et nous agirons en ce sens, sans attendre le nouvel hôpital. Nous souhaitons renforcer les projets hospitaliers de recherche clinique afin de développer la recherche médicale et de s appuyer, au sein de l'hôpital, sur les avancées obtenues en laboratoire. Nous voulons que la Principauté se dote d un code de la bioéthique. Nous devons avoir le courage d affronter ensemble les débats les plus sensibles, comme la procréation médicalement assistée, la création d un fichier monégasque du don d organes, la lutte contre la douleur, l accès aux soins palliatifs et la recherche. Nous voulons mettre en œuvre un meilleur contrôle des établissements de nuit et une plus grande responsabilisation des gérants. Il est aujourd hui urgent d engager un travail éducatif sur le thème des addictions que sont l alcool, le tabac et la drogue avec des professionnels (enseignants, policiers, médecins, associations, etc) à destination des jeunes (en particulier les moins de 25 ans). 10

13 Nous voulons développer les services à la personne, déjà très bien organisés en Principauté. En particulier, nous pensons qu il faut améliorer les possibilités d équiper médicalement les appartements des domaines pour faciliter l hospitalisation à domicile. Nous souhaitons promouvoir la prévention et le dépistage avec la mise en œuvre de démarches de prévention plus systématiques auprès des patients (mammographie, vaccination, prévention de la maladie d Alzheimer) et la valorisation de la médecine préventive auprès des soignants avec le développement des moyens dédiés aux actions de prévention. Nous souhaitons, en complément de la prévention, favoriser le développement de démarches d éducation thérapeutique du patient et de ses proches, avec les différents acteurs de la santé du territoire (médecine et soignants de villes, soignants hospitaliers). Ces démarches consistent à éduquer le patient à sa pathologie et non pas seulement à l informer, afin qu il soit un acteur de santé pour lui-même. Fierté Monégasque une fonction publique prête pour les défis du XXI ème siècle Notre vision La Fonction Publique doit s adapter aux défis actuels et continuer à offrir aux Monégasques des opportunités stimulantes et des carrières de haut niveau. C est pourquoi il importe d anticiper l évolution de ses missions et de ses effectifs. La réforme de la Fonction Publique, en cours de réalisation, doit mettre l accent sur le strict respect de la priorité nationale lors de l embauche de fonctionnaires et d agents de l Etat. Enfin, la Fonction publique se doit également d être attentive aux contraintes budgétaires actuelles qui risquent à terme de ralentir le rythme des recrutements. 11

14 Ce que nous avons fait Nous avons soutenu la modernisation du fonctionnement de l administration grâce aux nouvelles technologies, à la numérisation des actes, à la dématérialisation des procédures. Nous avons mené une réflexion approfondie en vue d améliorer les textes régissant le fonctionnement du Conseil National : ouverture démocratique avec le renforcement des droits de l opposition et la clarification des procédures internes. Nous avons fait évoluer le statut du médiateur en lui conférant un rôle plus important. Nous avons obtenu la revalorisation régulière du point d indice de la fonction publique pour permettre le maintien du pouvoir d achat des fonctionnaires, agents de l Etat et retraités de l Administration, et éviter que celles et ceux qui consacrent leur vie professionnelle au service du Pays ne soient les oubliés de la croissance monégasque. Nous avons demandé la réforme du statut de la Fonction Publique (qui date de 1975) pour le réactualiser, et notamment pour que la titularisation des fonctionnaires soit réservée aux seuls Monégasques, tout en garantissant l emploi des conjoints et des enfants du pays par contrat. Nous avons encouragé et favorisé les passerelles avec d autres services de l Administration Monégasque pour les personnels enseignants afin de pallier leur difficulté de mobilité interne. En s abstenant pour le vote de chacun des budgets depuis 2008, l opposition n a soutenu aucune des avancées obtenues par la majorité et a tenté, à chaque fois, de faire entrave à ces projets. Ce que nous voulons faire Nous voulons que les jeunes Monégasques puissent anticiper leur choix de carrière et nous souhaitons donc que soit réalisée une véritable gestion prévisionnelle des effectifs de la Fonction Publique, permettant d identifier en amont les postes vacants à 5-10 ans et donc les futures opportunités pour les Monégasques. Nous voulons que soient organisés de véritables concours externes de la Fonction Publique et non des ouvertures de poste à l unité. Nous voulons faire évoluer le principe du vivier, actuellement réservé aux bac +4 et plus, afin que soit instauré un concours généraliste par catégorie (A, B, C). Ce concours serait réservé aux Monégasques et déboucherait sur un recrutement en qualité d'élève fonctionnaire. La réussite à ce concours serait suivie d'une formation qualifiante débouchant sur une intégration au sein d'un service administratif. 12 Nous voulons créer un «contrat études-emploi» : les boursiers s engageant dans des formations pour lesquelles il existe un vrai besoin de compétences au sein de la Fonction Publique verront leur bourse majorée et pourront bénéficier d un accès sur dossier aux concours de la Fonction Publique monégasque.

15 Nous voulons mettre en place des concours internes au sein de la Fonction Publique afin de donner une chance à chacun d accéder au poste qu il souhaite. Nous voulons que soient proposées des formations qualifiantes aux fonctionnaires et agents contractuels pour les encourager à préparer les concours internes ouverts. Nous voulons mettre en place «l évaluation croisée» au sein de la Fonction Publique. Ce mode d évaluation complète le processus classique en permettant aux agents et à leurs responsables hiérarchiques de s évaluer réciproquement. Nous voulons interdire qu un emploi permanent soit pourvu durablement par un suppléant, c est-à-dire sans concours. D une manière générale, les emplois permanents doivent tous faire l objet d un concours. Nous voulons demander un audit des situations de détachement français et que les résultats de cet audit puissent être mis en rapport avec les compétences des Monégasques. Enfin, nous voulons que soit garantie la préservation du pouvoir d achat des fonctionnaires en maintenant l indexation des traitements et des pensions de retraites, au moins au niveau de l inflation. Fierté Monégasque les Institutions, clef de voûte de notre vie commune Notre vision Tous les Etats souffrent, à cause de la crise, d une remise en cause de leurs Institutions. Cela se voit notamment par les vastes manifestations de rue qui émaillent la vie politique de nombreux pays en Europe et dans le monde. A Monaco, nous vivons exactement le contraire. L épreuve de la crise a démontré que nos Institutions sont solides et reposent sur un équilibre optimal. Au cœur du système institutionnel, le Conseil National joue pleinement son rôle avec une majorité responsable et loyale. Union Monégasque réaffirme son attachement profond et indéfectible au Prince Souverain et aux Institutions de la Principauté. Sans notre détermination, le Conseil National aurait pu imploser sous les tentatives de déstabilisation des uns ou des autres. Notre fierté est d avoir su faire du Conseil National un interlocuteur crédible tant au plan national qu international. 13

16 En Europe, nous avons suivi la trajectoire tracée par le Prince Rainier III en représentant Monaco au Conseil de l Europe, aux côtés du Gouvernement. Mais nous avons aussi su illustrer et défendre les spécificités monégasques quand cela était nécessaire. Pendant que la majorité défendait Monaco auprès des instances internationales, l opposition se faisait porter pâle et nous critiquait. L irresponsabilité de nos adversaires en matière internationale doit être un sujet d inquiétude pour tous les Monégasques, car chacun sait que nous ne vivons pas dans un village isolé du reste du monde, mais dans un pays ouvert sur l extérieur. Nous avons été très vigilants quant à l usage du Fonds de Réserve Constitutionnel et voulons qu il évolue. Mais nous ne voulons pas, comme le souhaite Horizon Monaco, jouer l argent des Monégasques au casino de la finance mondiale. Sachons gérer notre argent en bons pères de famille et non en aventuriers de la finance. Ce que nous avons fait Nous avons renforcé la position de Monaco dans ses relations avec les Parlements étrangers et avons consolidé les liens avec certains parlements voisins (comme la France et l Italie). Nous avons réalisé et renforcé un rapprochement et une coopération utiles avec l ensemble des Parlements des petits Etats d Europe (Andorre, Chypre, Luxembourg, Liechtenstein, Malte, Islande, Monténégro, Saint-Marin), afin de défendre nos intérêts communs et nos spécificités. Nous avons pris en compte la volonté du Prince Rainier III et du Prince Albert II d entrer au Conseil de l Europe et avons défendu de manière continue les spécificités monégasques devant les Organisations internationales. Nous avons obtenu une loi encadrant le financement des campagnes électorales pour éviter un important gaspillage. En s abstenant pour le vote de chacun des budgets depuis 2008, l opposition n a soutenu aucune des avancées obtenues par la majorité et a tenté, à chaque fois, de faire entrave à ces projets. Ce que nous voulons faire Nous voulons associer plus de jeunes monégasques à la vie des institutions, en créant un Conseil National des Jeunes, à partir de 13 ans. Une fois par an, un texte concernant la jeunesse serait soumis à leur consultation dans les conditions réelles de délibération. Nous voulons finaliser et voter la loi portant sur le fonctionnement et l organisation du Conseil National et de son règlement intérieur. 14 Nous voulons créer un enseignement d instruction civique monégasque, présentant le rôle et le fonctionnement du système institutionnel monégasque.

17 Nous voulons que les élus au Conseil National signent une charte éthique qui les engage à déclarer les mandats d administrateur qu ils exercent dans des sociétés publiques et privées. Cette charte exigerait des élus qu ils s abstiennent lors des débats et des votes impliquant ces établissements. Nous voulons fixer clairement, dans un travail commun avec le Gouvernement, les règles de gestion du Fonds de Réserve Constitutionnel, notre épargne nationale, à partir des propositions que nous formulons : Stricte séparation entre le budget de l Etat et le Fonds de Réserve Constitutionnel, dans le respect de la Constitution. Affirmation du caractère patrimonial de la gestion du Fonds de Réserve Constitutionnel. Définition du niveau nécessaire de réserves devant demeurer liquides pour lui permettre de jouer son rôle constitutionnel. Définition de l utilisation de la partie non liquide, notamment en matière d investissements rentables. Evaluation possible de toutes les dépenses publiques et les investissements par le Conseil National, y compris celles réalisées par le Fonds de Réserve Constitutionnel. Fierté Monégasque la sécurité, poursuivre l effort Notre vision Monaco a fourni un effort inédit en matière de sécurité. Nous sommes arrivés à un niveau historiquement faible de délinquance. Cet effort doit se poursuivre par le renforcement des forces de police, mais aussi par une surveillance accrue des délits qui sont moins visibles mais nuisent à notre Principauté, qu il s agisse des excès de vitesse, du petit trafic de drogue, des incivilités. Ce que nous avons fait Nous avons soutenu le maintien en Principauté d un niveau de sécurité exemplaire. En particulier, nous avons voté avec détermination tous les dispositifs budgétaires renforçant les moyens des forces de police, afin d'améliorer leur équipement tant en termes de surveillance numérique que de moyens techniques. Nous avons renforcé le dispositif législatif permettant de lutter contre les infractions économiques (blanchiment, 15

18 corruption) et de protéger la sécurité de la famille (violences familiales, protection des personnes vulnérables, ). Nous avons déposé deux propositions de loi visant à protéger les droits des consommateurs face aux produits dangereux. Nous avons légiféré pour permettre aux autorités de police d intervenir sur les réseaux électroniques afin de pouvoir sanctionner les infractions à caractère pornographique et pédophile. En s abstenant pour le vote de chacun des budgets depuis 2008, l opposition n a soutenu aucune des avancées obtenues par la majorité et a tenté, à chaque fois, de faire entrave à ces projets. Ce que nous voulons faire Nous voulons que le Gouvernement renforce sa communication sur l atout que constitue la sécurité pour l attractivité de la Principauté. Nous voulons lutter contre les incivilités à l école. Il faut que la lutte contre les incivilités à l école et la prévention des incivilités soient menées conjointement par les enseignants, les associations et la police, sous forme de campagnes de sensibilisation et d interventions en milieu scolaire. 16

19 Fierté Monégasque l environnement, une priorité Notre vision Par sa situation géographique, Monaco est un joyau naturel. Nous bénéficions de conditions climatiques et d une richesse de l écosystème maritime très rares. La densité de l habitat et les diverses sources de pollution menacent l équilibre de notre environnement. Nous devons donc être particulièrement attentifs à maintenir cet équilibre en prenant toutes les mesures nécessaires. Notre bilan atteste que nous avons fait de l environnement une priorité, en lien avec la détermination absolue du Prince Souverain à agir sur ces sujets au niveau mondial. Monaco doit être un exemple pour le monde entier en matière de responsabilité environnementale. Ce que nous avons fait Nous avons créé au sein du Conseil National une Commission de l'environnement et du Cadre de Vie afin de traiter spécifiquement les problèmes environnementaux. Nous avons encouragé la mise en œuvre de normes de Haute Qualité Environnementale (HQE) pour tous les nouveaux projets de construction et favorisé l utilisation des éco-énergies dans la conception de tous les bâtiments publics. Nous avons œuvré pour favoriser le tri sélectif des ordures ménagères. Nous avons incité l utilisation de transports non polluants par l augmentation du nombre de bornes pour véhicules électriques, du nombre de vélos électriques en location, des aides de l Etat pour l achat d un véhicule propre. Nous avons lutté contre les nuisances sonores en imposant des écrans de protection anti-bruit autour des zones de travaux et l utilisation d engins et de matériels moins générateurs de bruit. Nous avons demandé l installation de capteurs sur le territoire de la Principauté afin de pouvoir mesurer toutes les pollutions (sonores, atmosphériques, ondes électromagnétiques) et d informer les Monégasques lorsque les seuils d alerte définis sont dépassés. En s abstenant pour le vote de chacun des budgets depuis 2008, l opposition n a soutenu aucune des avancées obtenues par la majorité et a tenté, à chaque fois, de faire entrave à ces projets. 17

20 Ce que nous voulons faire Nous voulons que soit finalisée la loi portant sur le Code de l Environnement afin de disposer d un outil pour lutter contre toutes les formes de pollution. Cette loi doit permettre de : Sanctionner les pollueurs en créant des niveaux d amende dissuasifs. Garantir au maximum la préservation de l environnement avec des normes plus strictes que les normes européennes. Faire réaliser des audits environnementaux réguliers. Intégrer systématiquement des études sur les impacts environnementaux pour tout projet de construction. Créer un «Label Environnement». Nous voulons être exemplaires dans le domaine de l environnement marin. Nous voulons lutter contre les épaves et les bateaux trop polluants, avec notamment la mise en œuvre d un contrôle technique des bateaux qui s amarrent dans le port. Nous devons également créer une norme sur la température de l eau de mer utilisée pour refroidir les moteurs des bateaux et alimenter leur climatisation, qui est ensuite rejetée en mer. Enfin, la protection de l environnement marin passe par la création, dans le port, d une station de collecte des eaux usées des bateaux qui sont trop souvent rejetées en mer ou dans le port. Nous voulons travailler à faire de Monaco un exemple en matière d efficacité énergétique. Pour cela, nous voulons professionnaliser la pratique du diagnostic énergétique et lutter contre les «passoires énergétiques», en fournissant des aides pour remettre aux normes les vieux immeubles. Nous voulons aussi que les immeubles neufs soient construits selon les normes les plus strictes et les plus avancées en matière de consommation énergétique. Nous souhaitons travailler au développement de l exploitation de sources d énergie alternatives comme les énergies éolienne, hydrolienne ou solaire. Il paraît étonnant que les panneaux solaires soient peu présents aujourd hui alors que nous bénéficions d un taux d ensoleillement très important. Nous voulons poursuivre la récupération des eaux grises et de pluie pour les édifices publics ou privés, afin de limiter la consommation d eau pour l arrosage ou le nettoyage des parties communes. Nous voulons limiter l impact des ondes électromagnétiques en recourant à des experts indépendants pour dresser la carte des niveaux d exposition à Monaco, ouvrir un grand débat public et appliquer le principe de précaution. Nous voulons favoriser les associations qui œuvrent pour la sauvegarde de l environnement. Nous voulons que les futures constructions en Principauté évoluent vers un modèle passif en énergie. Enfin, nous voulons que le Gouvernement réalise des études afin de trouver pour l avenir un mode de traitement des déchets de la Principauté autre que l incinération. 18

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014 COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Paris, le 09/05/2014 1 1 Global Compact o Lancé en 2000, le Pacte Mondial des Nations Unies est un

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)5 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux droits des enfants vivant en institution (adoptée par le Comité des Ministres le

Plus en détail

CHARTE EGALITE HOMME FEMME

CHARTE EGALITE HOMME FEMME CHARTE EGALITE HOMME FEMME Information : Afin de limiter les effets liés à l éloignement prolongé de la vie de l Entreprise et faciliter le retour dans son activité professionnelle, Whirlpool s engage

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

FICHE II. 4 Création d une maison multiservices à Hamme-Mille

FICHE II. 4 Création d une maison multiservices à Hamme-Mille DESCRIPTION DU PROJET Le projet prévoit l aménagement d une maison multiservices dont une partie constituerait en la mise en place d une structure d accueil des personnes âgées adaptée à l échelle communale

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Charte de développement durable. Version. groupe

Charte de développement durable. Version. groupe Charte de développement durable 2014 Version groupe Dès sa création en 2008, le Groupe CAPECOM a mis en place une charte qui permettait de définir les valeurs fondatrices du Groupe. Cette charte était

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Votre maison, votre appartement, c est la fondation sur laquelle vous construisez votre vie.

Votre maison, votre appartement, c est la fondation sur laquelle vous construisez votre vie. Un toit pour tous C est un droit Rentrer à la maison, se relaxer ou recevoir des amis, aimer et élever ses enfants, prendre soin de soi et de ses proches, organiser son travail et ses loisirs, s instruire

Plus en détail

L année européenne 2012, «Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations»

L année européenne 2012, «Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations» L année européenne 2012, «Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations» Avant projet de Plan d action EY 2012 Introduction La CES, ses deux organisations européennes

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE

ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE ACADOMIA RCS PARIS 349 367 557 ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE 810858_AcadomiaSalon_Broch_12p_148x210.indd 1 29/10/2015 11:48 DES ATELIERS DE SOUTIEN APRÈS L ÉCOLE UNE PLATEFORME NUMÉRIQUE DE

Plus en détail

Plus responsables, plus performants

Plus responsables, plus performants ISR Plus responsables, plus performants x4 progression des encours ISR en 4 ans (Source Novethic à fin 2011) L ISR, pourquoi? Une finance qui s engage Changer les règles du jeu Mettre les entreprises face

Plus en détail

Introduction. Chapitre. Préambule

Introduction. Chapitre. Préambule Chapitre 1 Introduction Préambule Les solutions d'investissement à base de location meublée font partie de l'éventail des propositions disponibles pour ceux qui souhaitent aujourd'hui se constituer un

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

L indépendance, c est l affaire de tous

L indépendance, c est l affaire de tous Entreprises OFFRE DÉPENDANCE COLLECTIVE L indépendance, c est l affaire de tous Humanis vous présente une garantie Dépendance collective s adaptant aux besoins de vos salariés et à la hauteur des ambitions

Plus en détail

La finalité de cet appel à projet est de favoriser la fluidité des parcours en augmentant la capacité d accompagnement de ce type de mesures.

La finalité de cet appel à projet est de favoriser la fluidité des parcours en augmentant la capacité d accompagnement de ce type de mesures. Cahier des charges de l appel à projet lancé par le Conseil général pour la création de 0 places de PEAD (placement éducatif à domicile) dans le département du Finistère I - identification des besoins

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements

Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements Pourquoi encourager la création de Centres Intercommunaux d Action Sociale est une réponse pertinente aux difficultés sociales auxquelles

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

entreprises générales de Les engagements l entreprise générale en matière sociale et sociétale

entreprises générales de Les engagements l entreprise générale en matière sociale et sociétale entreprises générales de france BTP Les engagements de l entreprise générale en matière sociale et sociétale 1 Sommaire Introduction............. page 3 Les engagements sociaux...................... pages

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

CHARTE de REFERENCEMENT

CHARTE de REFERENCEMENT EUROMETROPOLE DE STRASBOURG Direction de l urbanisme, de l habitat et de l aménagement Service de l Habitat 1 parc de l Etoile 67076 STRASBOURG Cedex DIMINUTION DES LOGEMENTS VACANTS DU PARC PRIVE APPEL

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Charte. d attribution des logements. Assurer un bon accueil des ménages, sans discrimination, et dans le respect de la réglementation

Charte. d attribution des logements. Assurer un bon accueil des ménages, sans discrimination, et dans le respect de la réglementation Charte d attribution des logements un processus de mise en location lisible Assurer un bon accueil des ménages, sans discrimination, et dans le respect de la réglementation Garantir la lisibilité du circuit

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est à la Résidence Clamart au titre d une aide à l investissement pour la rénovation des logements-foyers pour personnes âgées autonomes Châlons-en-Champagne

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

Axe prioritaire I: Capacité d insertion professionnelle :

Axe prioritaire I: Capacité d insertion professionnelle : ANNEXE 1 au dossier de présentation pour la presse au sujet du lancement du 2 e tour du PIC EQUAL Présentation des axes prioritaires avec une esquisse des mesures cofinancées pour l exercice 2004-2006:

Plus en détail

Dérouler les implications du droit au logement opposable.

Dérouler les implications du droit au logement opposable. Haut comité pour le logement des personnes défavorisées Note de synthèse du 13 e rapport (mars 2008) Dérouler les implications du droit au logement opposable. Adoptée dans l urgence en début d année 2007,

Plus en détail

Guide sur les thématiques liées au développement durable

Guide sur les thématiques liées au développement durable Guide sur les thématiques liées au développement durable De manière spontanée, les organisations de l ESS doivent s interroger, d une part sur la finalité poursuivie et d autre part sur les moyens, actions,

Plus en détail

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME SYNDICAT LA CGT DU PERSONNEL DÉPARTEMENTAL Clermont-Ferrand, le 16 décembre 2010 CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME Validé par la Commission Exécutive du 7 décembre 2010

Plus en détail

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES SOMMAIRE PAGE 5 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE PAGE 6 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES PAGE 7 3. DES AMBITIONS PARTAGEES ET DES OBJECTIFS COMMUNS PAGE 8 4.UN

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Novembre 2015 Les modes de production et les parcours

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 25 septembre 2012 Français Original: anglais ECE/AC.30/2012/3 Commission économique pour l Europe Groupe de travail sur le vieillissement Conférence

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

...... en quelques mots 1

...... en quelques mots 1 ... en quelques mots 1 Un nouveau Projet d'entreprise pourquoi faire? Le Projet d'entreprise 2006-2009 a porté l ambition de faire de l Assurance Maladie un assureur solidaire en santé reconnu en tant

Plus en détail

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est à la Résidence Ménil au titre d une aide à l investissement pour la rénovation des

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est à la Résidence Ménil au titre d une aide à l investissement pour la rénovation des Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est à la Résidence Ménil au titre d une aide à l investissement pour la rénovation des logements-foyers pour personnes âgées autonomes Lunéville 6 février

Plus en détail

Un nouveau régime de qualifications professionnelles pour l Europe

Un nouveau régime de qualifications professionnelles pour l Europe Un nouveau régime de qualifications professionnelles pour l Europe L UE pour la croissance et l emploi Marché intérieur et services Michel Barnier Membre de la Commission européenne en charge du marché

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

Les personnes handicapées ont les mêmes droits

Les personnes handicapées ont les mêmes droits Les personnes handicapées ont les mêmes droits La stratégie européenne 2010-2020 en faveur des personnes handicapées Commission européenne Égalité des droits, égalité des chances La valeur ajoutée européenne

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin Comité des Parties de la Convention du Conseil de l'europe sur la lutte contre la traite des êtres humains Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la

Plus en détail

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale PR EM I ER M INI ST R E Gagner la bataille pour l emploi Un nouveau contrat : le Contrat Nouvelles

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Centre Droite Vaudois Une vision de société pour 2012 2017 6 priorités 51 idées - forces

Centre Droite Vaudois Une vision de société pour 2012 2017 6 priorités 51 idées - forces Centre Droite Vaudois Une vision de société pour 2012 2017 6 priorités 51 idées - forces Centre Droite Vaudois : Une vision de société pour 2012-2017 1 Centre Droite vaudois : une vision de société Grâce

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

L Udaf de l Isère. se positionne sur. les lois de. bioéthique. Dossier de presse. janvier 2011

L Udaf de l Isère. se positionne sur. les lois de. bioéthique. Dossier de presse. janvier 2011 L Udaf de l Isère se positionne sur les lois de bioéthique Dossier de presse janvier 2011 Contact : Marie Catrice 04 76 85 13 23 - mcatrice-udaf38@orange.fr 2 rue de Belgrade, 38000 Grenoble La Bioéthique?

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur?

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur? Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. C est simple, il suffit de remplacer les textes grisés à compléter par votre texte. Votre cahier d acteurs sera mis en forme avant publication

Plus en détail

Associer nos savoir-faire

Associer nos savoir-faire MAC-ERCI International, cabinet spécialisé en recrutement, évaluation et gestion des compétences, a été créé début 2007. En croissance depuis notre création, nous n avons de cesse de nous remettre en question

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

Le comité d entreprise

Le comité d entreprise Le comité d entreprise En bref Dans les entreprises de 50 salariés et plus, le chef d entreprise est tenu d organiser la mise en place d un comité d entreprise (CE) composé de représentants élus du personnel

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

Les droits familiaux dans la fonction publique : réglementation. et évolutions récentes

Les droits familiaux dans la fonction publique : réglementation. et évolutions récentes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 mai 2011 à 9 h 30 «Les redistributions au sein du système de retraite» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Les droits familiaux

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR UNION SPORTIVE FISMOISE MIS A JOUR LE [ ]

REGLEMENT INTERIEUR UNION SPORTIVE FISMOISE MIS A JOUR LE [ ] REGLEMENT INTERIEUR UNION SPORTIVE FISMOISE MIS A JOUR LE [ ] Préambule : Les statuts de l U.S. Fismoise adoptés par l Assemblée Générale du [ ] permettent de réaliser un règlement intérieur destiné à

Plus en détail

Questions et réponses sur la réforme du permis de conduire

Questions et réponses sur la réforme du permis de conduire Questions et réponses sur la réforme du permis de conduire La réforme du permis : quels objectifs? «La réforme du permis de conduire vise à réduire les délais d attente et le coût du permis pour les jeunes.»

Plus en détail

Les comités USEP et HANDISPORT de Lot et Garonne s associent pour

Les comités USEP et HANDISPORT de Lot et Garonne s associent pour 47 Les comités USEP et HANDISPORT de Lot et Garonne s associent pour SOMMAIRE INTRODUCTION L Enfant, le Sport et le Handicap 1 HANDISPORT et USEP : Qui sommes-nous? PRESENTATION 2 HISTORIQUE 3 HANDISPORT

Plus en détail

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Si le projet de loi «hôpital, patients, santé, territoires» a pour ambition

Plus en détail

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE Analyse et recueil des bonnes pratiques Accès au logement social : garantir l égalité Janvier 2011 1. Nature de l action La Ville d Aubervilliers développe une politique de prévention des discriminations,

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA FEDERATION NATIONALE DES SOCIETES COOPERATIVES D HLM ET LA FEDERATION NATIONALE DU CREDIT AGRICOLE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA FEDERATION NATIONALE DES SOCIETES COOPERATIVES D HLM ET LA FEDERATION NATIONALE DU CREDIT AGRICOLE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA FEDERATION NATIONALE DES SOCIETES COOPERATIVES D HLM ET LA FEDERATION NATIONALE DU CREDIT AGRICOLE EN FAVEUR DE L ACCESSION SOCIALE SECURISEE A LA PROPRIETE DES COOPERATIVES

Plus en détail

Vous accompagner pour bien vivre votre retraite. Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social

Vous accompagner pour bien vivre votre retraite. Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social Vous accompagner pour bien vivre votre retraite Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social Sommaire Pour Audiens, votre groupe de protection sociale,

Plus en détail

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action Le Développement Durable chez Europe Services Propreté De la parole à l action Le mot des Présidents EUROPE SERVICES GROUPE, acteur de référence dans les services liés à l environnement, a engagé ses trois

Plus en détail

QUATRE MOYENS D ACTION CINQUANTE MESURES PREVENIR LA DELINQUANCE AIDER LES VICTIMES 2010-2012

QUATRE MOYENS D ACTION CINQUANTE MESURES PREVENIR LA DELINQUANCE AIDER LES VICTIMES 2010-2012 SECRETARIAT GENERAL DU COMITE INTERMINISTERIEL DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE QUATRE MOYENS D ACTION ET CINQUANTE MESURES POUR PREVENIR LA DELINQUANCE ET AIDER LES VICTIMES 2010-2012 1 - Développer la

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

Charte éthique de la société ES TEAM Voyages. Familles et amis passent avant le handicap

Charte éthique de la société ES TEAM Voyages. Familles et amis passent avant le handicap Charte éthique de la société ES TEAM Voyages Familles et amis passent avant le handicap Agence de voyages spécialiste de vos séjours adaptés avec accompagnement La présente charte est le reflet de notre

Plus en détail

L ExcELLEncE du conseil immobilier

L ExcELLEncE du conseil immobilier L Excellence du Conseil Immobilier 2 L Excellence du Conseil Immobilier CBRE SUISSE «En privilégiant depuis 15 ans une approche centrée sur les besoins actuels et futurs de nos clients, nous avons pu construire

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT Jeudi 2 juillet 2015 Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT ACM HABITAT fait évoluer ses services afin d organiser de façon optimale l information et l accueil des demandeurs conformément

Plus en détail

Enthousiasme? «Savoir ma prévoyance vieillesse entre de bonnes mains.»

Enthousiasme? «Savoir ma prévoyance vieillesse entre de bonnes mains.» Enthousiasme? «Savoir ma prévoyance vieillesse entre de bonnes mains.» Helvetia Solutions de libre passage. Placer son avoir de prévoyance selon ses besoins. Votre assureur suisse. Le libre passage dans

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

PROPRETÉ & NETTOYAGE. Tél : 09 51 55 12 18-108, rue de Bellevue -92100 Boulogne - Billancourt contact@lionservices.fr - www.lionservices.fr L.S.G.

PROPRETÉ & NETTOYAGE. Tél : 09 51 55 12 18-108, rue de Bellevue -92100 Boulogne - Billancourt contact@lionservices.fr - www.lionservices.fr L.S.G. PROPRETÉ & NETTOYAGE Tél : 09 51 55 12 18-108, rue de Bellevue -92100 Boulogne - Billancourt contact@lionservices.fr - www.lionservices.fr L.S.G. Présentation Depuis ses débuts. Lion Services Group est

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008

PROJET ASSOCIATIF. Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008 PROJET ASSOCIATIF Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008 NOTRE HISTOIRE L ENTRAIDE DES BOUCHES DU RHONE association régie par la loi du 1 er juillet 1901 est fondée en 1949, dans la perspective

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem 6 ème séance plénière lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE La commission départementale de la démographie médicale : l instance incontournable en Lot-et-Garonne pour mettre en place un nouvel exercice

Plus en détail

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux ASSEMBLÉE NATIONALE Suite à l Audition du 20 juillet 2010 de la FÉDÉRATION CFDT SANTÉ-SOCIAUX Représentée par Nathalie CANIEUX, Secrétaire générale

Plus en détail

Épreuves du concours interne

Épreuves du concours interne Épreuves du concours interne 1. Quelles sont les épreuves écrites d admissibilité du concours interne? 2. Quelles sont les épreuves d admission du concours interne? 3. Quelles sont les épreuves facultatives?

Plus en détail