Cours de Structures en béton

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cours de Structures en béton"

Transcription

1 Cours de Structures en béton Chapitre 1 CONSTRUIRE EN BETON Section 1.6 Les méthodes de construction Les cintres de coffrage Quelques cas particuliers Version 1.0 A Prof. André Oribasi Les cintres de coffrage Les cintres du bâtiment

2 1.6.1 Les cintres de coffrage Les cintres fixes des ponts Photos: EPFL IBAP Les cintres de coffrage Les cintres mobiles des ponts (1/2) Etape 1: poussage jusqu au prochain pilier Etape 2: Pose du bec sur Le pilier Etape 4: Position atteinte pour le bétonnage Etape 3: Passage du pilier et on continue de pousser. Référence: Cours de Ponts, Prof. R. Walther

3 1.6.1 Les cintres de coffrage Les cintres mobiles des ponts (2/2) Saanenviadukt (BE) Viaduc de la Gruyère / Photos EPFL IBAP Les cintres de coffrage Les coffrages traditionnels Réf: TGC Prof. R. Walther

4 1.6.1 Les cintres de coffrage Les coffrages perdus ou intégrés Réf: TGC Prof. R. Walther Les cintres de coffrage Les coffrages glissants ou grimpants (1/2) Le coffrage grimpant bouge par étapes successives Réf: TGC Prof. R. Walther

5 1.6.1 Les cintres de coffrage Les coffrages glissants ou grimpants (2/2) Le coffrage glissant monte de façon Continue, vitesse de cm/heure Photos: EPFL IBAP Quelques cas particuliers Les dalles grimpantes Avantages: Gain de temps, chaque dalle sert de coffrage pour la suivante Bétonnage des dalles dans de bonnes conditions d accès Possibilités de réaliser des équipements du second œuvre -Façades -Revêtements -Installations CVSEI Inconvénients: Système de levage compliqué Et coûteux Intervention des spécialistes Réf: TGC Prof. R. Walther

6 1.6.2 Quelques cas particuliers Les bâtiments suspendus Les barres de levage (Dywidag) Servent de tirants définitifs Réf: TGC Prof. R. Walther Quelques cas particuliers Les constructions en taupe Processus: -Exécution des pieux forés, qui supportent l ouvrage -Réalisation de l enceinte formée d une paroi moulée ou de pieux forés -Construction de la première dalle au niveau du sol -Excavation sous la première dalle -Construction de dalles suivantes à l avancement Nb: le sol sert de coffrage pour les dalles suivantes Réf: TGC Prof. R. Walther

7 1.6.2 Quelques cas particuliers Les constructions en encorbellement Arc construit en encorbellement avec dispositif de haubannage provisoire Tablier construit symétriquement depuis la pile Photos: EPFL IBAP Les composants du béton Composants de base: - Ciment - Ajout - Granulats -Eau Les adjuvants: - Les fluidifiants Mise en oeuvre - Les plastifiants Quantité d eau, résistance - Les entraîneurs d air Maniabilité, quantité d eau. résistance - Les accélérateurs de prise Travaux urgents, résistance rapide - Les retardateurs Temps chaud, bétonnage différé - Les antigels Lorsque t < 5 o C

8 Le bétonnage traditionnel (1/2) Le bétonnage traditionnel (2/2)

9 Le béton pompé 60 m 110 m Bétonnage d une dalle L Arche de la Défense - Paris Le béton autoplaçant (1/9) Composition Ciment -CEM I ou CEM II AL Ajouts -Cendres volantes -microsilice Granulats -Sable 0-4 -Graviers 4-8, 8-16, (16-32) Adjuvants -Superfluidifiants -Agents de cohésion -Régulateur de viscosité Eau

10 Le béton autoplaçant (2/9) Le béton autoplaçant (3/9)

11 Le béton autoplaçant (4/9) Le béton autoplaçant (5/9)

12 Le béton autoplaçant (6/9) Essai Slump-flow Essai J-Ring T 50 = 3-6 sec Diamètre max > 65 cm Diam max > 65 cm Pas d accumultion de grains grossiers autour des fers Le béton autoplaçant (7/9) Essai U-Box Essai J-Ring H2 > 30 cm Visuel, tendance au blocage Temps d écoulement T = 5-15 sec

13 Le béton autoplaçant (8/9) Essai Kajima-Box Degré de remplissage F > 90 % Visuel Enrobage des barres par le béton frais Critère: absence de vides apparents Le béton autoplaçant (9/9) Essai L-Box Temps d écoulement - T1 = 2 sec -T2 = 5 sec Effet d autonivellement H2/H1 > 80 % Visuel, tendance au blocage (pas d accumulation de gros granulats) Temps d écoulement - T1 pour L1 = 20 cm - T2 pour L2 = 40 cm

14 Le traitement de surface Réf: TGC Prof. R. Walther

sable 0-8 gravier 8-32

sable 0-8 gravier 8-32 CHAPITRE 10 Dans ce chapitre, tu vas apprendre à calculer les quantités de matériaux nécessaire à l'exécution d'un objet en béton. A la fin de ce chapitre, tu seras capable de calculer les quantités de

Plus en détail

Construction des appuis

Construction des appuis Procédés de construction des ponts 1 Les culées sont généralement totalement (cf. dessins de droite) ou partiellement enterrée. Phases de réalisation : 1) semelles + porteurs verticaux 2) premier remblai

Plus en détail

LES COFFRAGES. Le coffrage est une structure provisoire qui permet de donner à un ouvrage en béton armé sa forme définitive.

LES COFFRAGES. Le coffrage est une structure provisoire qui permet de donner à un ouvrage en béton armé sa forme définitive. LES COFFRAGES I - DEFINITION Le coffrage est une structure provisoire qui permet de donner à un ouvrage en béton armé sa forme définitive. II - RÔLE ET FONCTION D UN COFFRAGE Un coffrage quel qu il soit,

Plus en détail

Les Ouvrages mis en place par déplacement

Les Ouvrages mis en place par déplacement Les Ouvrages mis en place par déplacement Plan général du cours Cours 1 : Cours 2 : Cours 3 : ½ Cours 4 : Généralités grands principes structurels types de sections méthodes générales d exécution - Ouvrages

Plus en détail

PROCÉDÉS ET MISE EN FORME

PROCÉDÉS ET MISE EN FORME PROCÉDÉS ET MISE EN FORME DES MATÉRIAUX: BÉTONS TECHNOLOGIE DES BÉTONS Fait par: SAFI Brahim I.1. Définition: Le béton est un matériau composite aggloméré constitué ; squelette (granulats) et une colle

Plus en détail

LE BETON PAR Abderrazek KALLEL 25/11/2008

LE BETON PAR Abderrazek KALLEL 25/11/2008 SEMINAIRE SUR LE BETON ARME ARMATURES & BETONS 2EME INTERVENTION LE BETON PAR Abderrazek KALLEL 25/11/2008 25/11/2008 Abderrazek KALLEL 1 SOMMAIRE INTRODUCTION LES CONSTITUANTS DU BETON LES CIMENTS LES

Plus en détail

Fondation de piles de pont

Fondation de piles de pont Présentation : Le tracé d une nouvelle autoroute impose la mise en place de passages supérieurs (ponts) en rase campagne pour pouvoir préserver les autres axes routiers. On s intéresse à un de ces ponts

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 1 CONSTRUIRE EN BETON Section 1.7 La préfabrication 1.7.1 Les généralités 1.7.2 Les éléments verticaux 1.7.4 Les éléments précontraints Version 1.0 A Prof. André Oribasi

Plus en détail

Les adjuvants stabilisateurs d affaissement

Les adjuvants stabilisateurs d affaissement Les stabilisateurs d affaissement Congrès Été Lac Leamy 21 août 2014 Bruce Labrie, ing. Conseiller technique BASF Canada Inc. Contenu de la présentation Les avantages d un béton stable Efficacité des opérations

Plus en détail

Remplacement du pont sur la Durance à Volonne

Remplacement du pont sur la Durance à Volonne Remplacement du pont sur la Durance à Volonne (Alpes de Haute Provence) Présentation générale du projet Michel Môme Michel Placidi Demi coupe longitudinale du projet de base. Tablier : bi-poutre mixte

Plus en détail

JOURNEE TECHNIQUE Les ponts en maçonnerie Du diagnostic àla réparation

JOURNEE TECHNIQUE Les ponts en maçonnerie Du diagnostic àla réparation Direction Territoriale Ouest JOURNEE TECHNIQUE Les ponts en maçonnerie Du diagnostic àla réparation ADSTD Fonctionnement des ouvrages en maçonnerie Bernard JACQUIER - Cerema/ Direction Territoriale Centre

Plus en détail

Chapitre I ; Généralité, classement des matériaux et leur propriétés 2011

Chapitre I ; Généralité, classement des matériaux et leur propriétés 2011 ENSH LE 10/04/2011 Chapitre I : GÉNÉRALITÉS, CLASSEMENT DES MATÉRIAUX ET LEURS PROPRIÉTÉS 1.1 Généralité Sont considérés comme matériaux de construction tous les matériaux utilisés pour la réalisation

Plus en détail

Logiciel de calcul de structures tridimensionnelles à barres

Logiciel de calcul de structures tridimensionnelles à barres Logiciel de calcul de structures tridimensionnelles à barres Domaine d emploi Ponts métalliques, en béton armé, en béton précontraint ou mixtes, Ponts caisson, multi-caisson ou multi-poutre, Ponts haubanés,

Plus en détail

2.2 Les adjuvants. 2.2.1 - Historique. 2.2.2 - Rôle des adjuvants

2.2 Les adjuvants. 2.2.1 - Historique. 2.2.2 - Rôle des adjuvants Chapitre 2 Les constituants des bétons et des mortiers 2.2 Les adjuvants 2.2.1 - Historique 2.2.2 - Rôle des adjuvants Dès les origines de la fabrication du béton de ciment Portland, commencent les recherches

Plus en détail

Introduction Domaines d application du guide Contexte de l opération Conception, dimensionnement Classes d exécution

Introduction Domaines d application du guide Contexte de l opération Conception, dimensionnement Classes d exécution SOMMAIRE 7 Introduction 9 Domaines d application du guide 11 Contexte de l opération 11 1. Intervenants 11 2. Types d opération 12 3. Phasage de l opération 13 4. Interfaces 15 Conception, dimensionnement

Plus en détail

Béton auto compactant SCC Propriétés à l état frais et durci Présentation d applications sur chantier. Technologie béton Vigier

Béton auto compactant SCC Propriétés à l état frais et durci Présentation d applications sur chantier. Technologie béton Vigier Béton auto compactant SCC Propriétés à l état frais et durci Présentation d applications sur chantier Kurt Strahm Ivo Haefeli Technologie béton Vigier Technologie béton Vigier Sommaire Béton autocompactant

Plus en détail

Prémur KP1 : Préparez-vous à l action... À vous de jouer!

Prémur KP1 : Préparez-vous à l action... À vous de jouer! Prémur KP1 : Préparez-vous à l action... À vous de jouer! SECURITE De la conception des produits à leur mise en œuvre, KP1 est conscient des enjeux liés à la prévention sur les s et aux équipements de

Plus en détail

Retour d expérience national et international

Retour d expérience national et international Scierie BatiPlus Contrôle et Vérifications Techniques CANONICA CARTIGNIES ARCHITECTES Retour d expérience national et international Evolution des techniques de construction des fondations, ouvrages français

Plus en détail

NF EN 13670 / CN février 2013 Exécution des structures en béton

NF EN 13670 / CN février 2013 Exécution des structures en béton NF EN 13670 / CN février 2013 Exécution des structures en béton Norme NF EN 206-1 / CN décembre 2012 Béton Spécification, performance, production et conformité Complément national à la norme NF EN 206-1

Plus en détail

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi Cours de Structures en béton Chapitre 2 LES MATERIAUX EN PRESENCE Section 2.2 Le béton 2.2.1 Les constituants du béton 2.2.2 Les types de béton 2.2.3 La résistance à la compression 2.2.4 La résistance

Plus en détail

Journée Technique de Colmar Mardi 30 septembre 2014. Raphaël CLAVERIE

Journée Technique de Colmar Mardi 30 septembre 2014. Raphaël CLAVERIE Journée Technique de Colmar Mardi 30 septembre 2014 Raphaël CLAVERIE Définition Machines pilotées à distance : Il n y pas d homme dans le tunnel Une seule technique d abattage : attaque globale (roue)

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 11 LE CONTRÔLE DES DEFORMATIONS Section 11.2 Le calcul des flèches à long terme Essai EPFL IBAP déformation d une dalle 11.2.1 Les méthodes de calcul 11.2.1.1 La méthode

Plus en détail

LIVRET DE FABRICATION JARDINIERES BRIQUE DE PAREMENT

LIVRET DE FABRICATION JARDINIERES BRIQUE DE PAREMENT LIVRET DE FABRICATION DE JARDINIERES EN BRIQUE DE PAREMENT Livret réalisé par la classe de 1 ère année CAP Gros Œuvre 1 SOMMAIRE I Fabrication du support de la jardinière 1) Implantation de l ouvrage et

Plus en détail

Laine de bois Heraklith en test *

Laine de bois Heraklith en test * Laine de bois Heraklith en test * Isolation fiable des garages et des locaux techniques. Système de parois et de plafonds pour la construction et la rénovation. Certificats de protection incendie AEAI

Plus en détail

Journée Expertise & Construction

Journée Expertise & Construction Journée Expertise & Construction Recommandations pour le remplissage des Murs à Coffrages Intégrés Wilfried Pillard (EGF.BTP) Philippe Francisco (Cerib) Epernon, 7 juillet 2015 Contexte Systèmes constructifs

Plus en détail

TECHNOLOGIE 5ème. Histoire des ponts

TECHNOLOGIE 5ème. Histoire des ponts NOM : Prénom : Classe : Page 1/10 Histoire des ponts L histoire de des ponts est étroitement liée à l histoire de l humanité et à la marche du progrès scientifique et technique : les sociétés en expansion

Plus en détail

Production du béton en pratique. On a discuté. Le pratique

Production du béton en pratique. On a discuté. Le pratique Production du béton en pratique On a discuté Composants du béton Le processus de durcissement L importance de l eau ajouté e/c Propritées à jeune âge Resistance mechanique Changement de dimension et fissuration

Plus en détail

CLUB CAST3M 2011. Modélisation du comportement d une enceinte de confinement d un réacteur nucléaire de la construction jusqu à l épreuve.

CLUB CAST3M 2011. Modélisation du comportement d une enceinte de confinement d un réacteur nucléaire de la construction jusqu à l épreuve. CLUB CAST3M 2011 Modélisation du comportement d une enceinte de confinement d un réacteur nucléaire de la construction jusqu à l épreuve. Julien CLEMENT Stage de fin d étude d Ingénieur ESTP réalisé à

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.6 Les fenêtres 12.6.1 Les fenêtres sur porteur en béton armé 12.6.2 Les fenêtres sur porteur en maçonnerie traditionnelle 12.6.3

Plus en détail

PLANCHER TECHNIQUE SARIDAL

PLANCHER TECHNIQUE SARIDAL PLANCHER TECHNIQUE SARIDAL STRUDAL Usinité de production d Engenville - BP 417-45304 PITHIVIERS CEDEX Tél. : 02 38 32 41 41 - Fax : 02 38 32 91 93 Indice C 1/21 SOMMAIRE I. PRÉSENTATION II. TECHNIQUE SARIDAL

Plus en détail

Notre site de production est certifié par l Association Suisse de Surveillance de Matériaux de Constructions Pierreux No 00247

Notre site de production est certifié par l Association Suisse de Surveillance de Matériaux de Constructions Pierreux No 00247 A Bétons et ECOBETONS Notre site de production est certifié par l Association Suisse de Surveillance de Matériaux de Constructions Pierreux No 00247 A1 Bétons classés selon normes SN EN 206-1 Liste des

Plus en détail

Annexe 1 : bâtiment. I. généralités. État initial. . villa construite en 1926. SRE : 104 m2. structure en plots de ciment.

Annexe 1 : bâtiment. I. généralités. État initial. . villa construite en 1926. SRE : 104 m2. structure en plots de ciment. Annexe 1 : bâtiment I. généralités État initial. villa construite en 1926. SRE : 104 m2. structure en plots de ciment. pas d isolation Figure 1 : état initial de la maison D après le propriétaire, Monsieur

Plus en détail

Valable dès le 1er janvier 2016 TVA non comprise

Valable dès le 1er janvier 2016 TVA non comprise Valable dès le 1er janvier 2016 TVA non comprise VALBETON Administration Zone industrielle 7 1963 Vétroz Tél. 027 329 20 60 Fax 027 329 20 61 www.valbeton.ch email: info@valbeton.ch Responsable technique

Plus en détail

Les ponts en maçonnerie du diagnostic à la réparation

Les ponts en maçonnerie du diagnostic à la réparation Les ponts en maçonnerie du diagnostic à la réparation Réparation et renforcement des ponts en maçonnerie Damien CHAMPENOY Cerema NANCY, 24 septembre 2015 1 RENFORCEMENT 1 - A partir de quel moment estime-t-on

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 10 LA FISSURATION DU BETON Section 10.2 Les bases du calcul 10.2.1 Le comportement d un tirant fissuré 10.2.1.1 L observation d un tirant sous charge contrôlée 10.2.1.2

Plus en détail

Le logiciel BétonlabPro 2 Bases scientifiques - Principes de fonctionnement

Le logiciel BétonlabPro 2 Bases scientifiques - Principes de fonctionnement Le logiciel BétonlabPro 2 Bases scientifiques - Principes de fonctionnement François de Larrard, Thierry Sedran Robert Le Roy, Laetitia d Aloia Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Plan de l exposé

Plus en détail

T 98. Revêtement d un tunnel en voussoirs préfabriqués en béton.

T 98. Revêtement d un tunnel en voussoirs préfabriqués en béton. DOCUMENTATION TECHNIQUE Le béton dans les travaux souterrains T 98 Les travaux souterrains permettent de réaliser, sous terre, des ouvrages destinés à la circulation des personnes, des véhicules et des

Plus en détail

Dalles en béton. 1. Vérifier et expliquer la commande du responsable. 2. Calculer le coût total des matériaux.

Dalles en béton. 1. Vérifier et expliquer la commande du responsable. 2. Calculer le coût total des matériaux. . Une entreprise de bâtiment doit construire des dalles de compression en béton dans une résidence contenant 20 villas. Chaque dalle doit avoir 10 cm de hauteur. Dans le jardin de chaque villa, on a ferraillé

Plus en détail

5.1 - Pompage du béton 5.2 - Mise en œuvre des Bétons Autoplaçants 5.3 - Mise en œuvre des Bétons à Hautes Performances

5.1 - Pompage du béton 5.2 - Mise en œuvre des Bétons Autoplaçants 5.3 - Mise en œuvre des Bétons à Hautes Performances Chapitre5 Techniques de mise en œuvre 5.1 - Pompage du béton 5.2 - Mise en œuvre des Bétons Autoplaçants 5.3 - Mise en œuvre des Bétons à Hautes Performances 55 Chapitre 5 Techniques de mise en œuvre 5.1

Plus en détail

Valable dès le 1er janvier 2017 TVA non comprise

Valable dès le 1er janvier 2017 TVA non comprise Valable dès le 1er janvier 2017 TVA non comprise VALBETON Administration Route de la Zone Industrielle 19 1963 Vétroz Tél. 027 329 20 60 Fax 027 329 20 61 www.valbeton.ch email: info@valbeton.ch Responsable

Plus en détail

Sous-dossier n 3 : Chapitre 2 : Bordereau des prix

Sous-dossier n 3 : Chapitre 2 : Bordereau des prix Ingénierie du Trafic et des Systèmes d exploitation MANUEL D AIDE A LA REALISATION D UNE INFRASTRUCTURE DE GENIE CIVIL DE POSE DE CABLE OPTIQUE POUR DES RESEAUX A HAUTS DEBITS (IGC-RHD-RRA) SD0 INTRODUCTION

Plus en détail

Les qualités acoustiques et thermiques des petits collectifs en maçonnerie

Les qualités acoustiques et thermiques des petits collectifs en maçonnerie Les qualités acoustiques et thermiques des petits collectifs en maçonnerie Sébastien CIUKAJ (CTMNC) Bernard BARTHOU (CERIB) Colloque CIDB - Bordeaux - 06/12/2011 1 Le CTMNC et le CERIB : 2 CTI Principales

Plus en détail

FORMATION CONTINUE FEDEXSOL

FORMATION CONTINUE FEDEXSOL FORMATION CONTINUE FEDEXSOL Techniques de forages Mai 2015 1. Introduction Objectifs Cross contamination Thématique : origine des différents types de cross-contamination et analyse critique des techniques

Plus en détail

7 bonnes raisons de construire en Lamellé-cloué

7 bonnes raisons de construire en Lamellé-cloué 7 bonnes raisons de construire en Lamellé-cloué LA SOLUTION CONSTRUCTIVE COÛT REDUIT & RAPIDITE D EXÉCUTION CONFORT MAXIMUM LONGEVITÉ & SOLIDITÉ RESISTANCE AU FEU HABITAT RESPECTUEUX MODULARITE 1 Un Process

Plus en détail

Logiciel de calcul de structures tridimensionnelles à barres

Logiciel de calcul de structures tridimensionnelles à barres Logiciel de calcul de structures tridimensionnelles à barres Domaine d emploi Ponts métalliques, en béton armé, en béton précontraint ou mixtes, Ponts caisson, multi-caisson ou multi-poutre, Ponts haubanés,

Plus en détail

Construire un anémomètre

Construire un anémomètre Première méthode : Construire un anémomètre Matériel : 2 carrelets d environ 60 cm 1 rapporteur (ou photocopie collée sur carton ou balsa) du fil de fer assez rigide du carton léger 8 10 cm de la colle

Plus en détail

Prévention des désordres dus à la réaction alcalisgranulats

Prévention des désordres dus à la réaction alcalisgranulats Strength. Performance. Passion. Prévention des désordres dus à la réaction alcalisgranulats (RAG) Introduction La réaction alcalis-granulats est un mécanisme d endommagement affectant sur le long terme

Plus en détail

- L'EC2 détermine une longueur développée totale à mettre en œuvre sans considérer de réduction liée à la partie courbe.

- L'EC2 détermine une longueur développée totale à mettre en œuvre sans considérer de réduction liée à la partie courbe. Eurocode 2 : Comment Arche Poutre calcule t-il les ancrages à l'eurocode 2? Logiciel : Module : Question : Rubrique : Difficulté : Arche Poutre Eurocode 2 : Comment Arche Poutre calcule t-il les ancrages

Plus en détail

DECADENCE ET RENAISSANCE D UN VIADUC

DECADENCE ET RENAISSANCE D UN VIADUC DECADENCE ET RENAISSANCE D UN VIADUC JOURNEES OUVRAGES D ARTD Sourdun (CETE de Lyon) 9/05/2012 Un viaduc en maçonnerie? Il était une fois un ouvrage ayant l aspect d un viaduc en maçonnerie sous lequel

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 10 LA FISSURATION DU BETON Section 10.1 Les principes de comportement 10.1.1 Les causes de la fissuration 10.1.1.1 l identification des causes 10.1.1.2 la fissuration

Plus en détail

RESISTANCE DES MATERIAUX

RESISTANCE DES MATERIAUX RESISTANCE DES MATERIAUX Par: Richard Bonneville * Il s agit ici, non pas d un exposé technique, mais simplement d une rapide description des principaux matériaux de construction: la pierre (de construction),

Plus en détail

SOMMAIRE. - A quoi sert un pont? - Résistance des matériaux. - Les appareils d appui - Les joints de chaussée - Les fondations. - Dalle de transition

SOMMAIRE. - A quoi sert un pont? - Résistance des matériaux. - Les appareils d appui - Les joints de chaussée - Les fondations. - Dalle de transition LES PONTS SOMMAIRE - A quoi sert un pont? - Résistance des matériaux - Les appareils d appui - Les joints de chaussée - Les fondations - Dalle de transition - Vocabulaire - Formes de tablier - Les ponts

Plus en détail

Projet d assainissement de Rock Bay de BC Hydro

Projet d assainissement de Rock Bay de BC Hydro Projet d assainissement de Rock Bay de BC Hydro Approche et défis liés à l assainissement d un ancien puits profond de goudron de houille sous un édifice patrimonial David Kettlewell, SNC-Lavalin Inc.

Plus en détail

Pied mécano-soudé pour hauteurs spéciales. Capôt amovible en PVC pour joint étanche

Pied mécano-soudé pour hauteurs spéciales. Capôt amovible en PVC pour joint étanche Pied mécano-soudé pour hauteurs spéciales. Capôt amovible en PVC pour joint étanche Pied aluminium avec téton de serrage. Hauteurs totales standard : 130 et 160 mm Montage rapide grâce aux : - croix d'assemblage

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Mise en œuvre béton avec pompe stationnaire de chantier Rédaction : Messerli David / Etudiant conducteur de travaux 09 / 1700 Fribourg Date

Plus en détail

Les ponts construits par encorbellements

Les ponts construits par encorbellements Les ponts construits par encorbellements Plan général du cours Chapitre 1 : Généralités grands principes structurels types de sections méthodes générales d exécution Chapitre 2 : Ouvrages courants ouvrages

Plus en détail

Historique. Assurance Qualité. Applications. Protection contre la corrosion. Installation rapide

Historique. Assurance Qualité. Applications. Protection contre la corrosion. Installation rapide 2 Historique La gamme de système de fixation E-Klips est née en Angleterre il y a 25 ans. La société Furse est reconnue pour offrir une méthode facile, rapide et sûre de fixation pour charpente métallique

Plus en détail

3. Structures et revêtements : les solutions béton

3. Structures et revêtements : les solutions béton 3. Structures et s : les solutions béton 3.1 - Structures et s pour les tramways sur rails La structure type d une plate-forme de tramway se compose généralement : d un corps de voirie ou de chaussée constitué

Plus en détail

Domaine d application du guide 9 Support 9 Sous-couches isolantes Chape ou dalle sur sous-couche isolante en vue d une pose collée de revêtement

Domaine d application du guide 9 Support 9 Sous-couches isolantes Chape ou dalle sur sous-couche isolante en vue d une pose collée de revêtement SOMMAIRE 7 Domaine d application du guide 9 Support 9 1. Âge du support 9 2. État de surface 11 3. Préparation du support 13 4. Interposition d un film 15 s s 15 1. Critères de choix 18 2. Superposition

Plus en détail

MOULES POUR BALUSTRES

MOULES POUR BALUSTRES MOULES POUR BALUSTRES Merci de visiter notre site Nous sommes les inventeurs du moule à balustre, main-courante, pilier, colonne, dalle et margelle de piscine. Il a fallu deux ans de réflexion, d'étude,

Plus en détail

Liaison autoroutière A89 / A6

Liaison autoroutière A89 / A6 Liaison autoroutière A89 / A6 Maître d ouvrage Maître d œuvre Travaux réalisés en groupement : Eiffage Génie Civil : Eiffage Métal : Forezienne/Fougerolle : AER : Eiffage Route : Résirep : Génie Civil

Plus en détail

Nous avons la solution idéale pour chaque application

Nous avons la solution idéale pour chaque application plaques de construction Nous avons la solution idéale pour chaque application Résistance à l eau Résiste à la putréfaction et aux champignons Matériau respirant Conserve sa solidité après un contact direct

Plus en détail

Glossaire sur les ouvrages d art : les ponts

Glossaire sur les ouvrages d art : les ponts Glossaire sur les ouvrages d art : les ponts Maritimes / Fluviales Amont Aval Gabarit de navigation Tirant d air Tirant d eau Pont : Aqueduc Arche Pile Pont à haubans Pont en arcs Pont suspendu Portée

Plus en détail

NORME NF EN Les bétons prêts à l emploi sont fabriqués en centrale et livrés sur chantier par camion malaxeur (toupie).

NORME NF EN Les bétons prêts à l emploi sont fabriqués en centrale et livrés sur chantier par camion malaxeur (toupie). NORME NF EN 206-1 On distingue deux types de BPE : -les bétons à propriétés spécifiés (BPS) : désignés par la commande. -les bétons à composition prescrite (BCP) : défini par le client. Fabrication : Le

Plus en détail

CONTRAINTES DANS LES SECTIONS DE BARRES EN ELASTICITE

CONTRAINTES DANS LES SECTIONS DE BARRES EN ELASTICITE CONTRAINTES DANS LES SECTIONS DE BARRES EN ELASTICITE sous effort normal N max = A x f y sous moment de flexion M max = W e x f y LES ACTIONS SUR LES BATIMENTS Actions courantes Charges permanentes Charges

Plus en détail

PRINCIPAUX AVANTAGES DU PVC

PRINCIPAUX AVANTAGES DU PVC TUBE EN POLYCHLORURE DE VINYLE - Bâtiment NF E + NF M1 - Multi-usages - Assainissement - Gaine - Adduction pression - Pression PRINCIPAUX AVANTAGES DU PVC - Facilité de mise en oeuvre - Economique - Faibles

Plus en détail

BétonlabFree 3 Leçon N 2 Compacité Indice de serrage. François de Larrard. Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Centre de Nantes

BétonlabFree 3 Leçon N 2 Compacité Indice de serrage. François de Larrard. Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Centre de Nantes BétonlabFree 3 Leçon N 2 Compacité Indice de serrage François de Larrard Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Centre de Nantes Plan de la leçon Compacité, porosité Effet du mode de mise en place

Plus en détail

LES METHODES DE COMPOSITION DE BETON

LES METHODES DE COMPOSITION DE BETON LES METHODES DE COMPOSITION DE BETON Safi B. 1 I- METHODES DE COMPOSITION DES BETONS L étude de la composition d un béton, consiste à définir le mélange optimal des différents granulats dont on dispose

Plus en détail

Association suisse pour la construction agricole (ALB-CH)

Association suisse pour la construction agricole (ALB-CH) Gebr. Hunziker AG Ingenieurunternehmung Responsabilité du maître d oeuvre en cas de non respect des normes SIA (exemple: fosses à lisier) Formation continue en construction rurale à la station de recherche

Plus en détail

SÉMINAIRE ECO-BAU, VEVEY, CONSTRUCTION DURABLE LE BÉTON RECYCLÉ DU POINT DE VUE DE L INGÉNIEUR CIVIL PAR JEAN-LUC ZANELLA INGENI SA

SÉMINAIRE ECO-BAU, VEVEY, CONSTRUCTION DURABLE LE BÉTON RECYCLÉ DU POINT DE VUE DE L INGÉNIEUR CIVIL PAR JEAN-LUC ZANELLA INGENI SA SÉMINAIRE ECO-BAU, VEVEY, 13.10.2016 CONSTRUCTION DURABLE LE BÉTON RECYCLÉ DU POINT DE VUE DE L INGÉNIEUR CIVIL PAR JEAN-LUC ZANELLA INGENI SA TABLE DES MATIÈRES! La composition et les propriétés! L utilisation!

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE 01-2011

FICHE TECHNIQUE 01-2011 FICHE TECHNIQUE 01-2011 STABIL TWIN ECO SN16 SYSTEME DE CANALISATIONS EN POLYPROPYLENE A HAUT MODULE POUR L ASSAINISSEMENT DIAMETRE INTERIEUR (DN/ID) selon norme: UNI EN 13476-3 TWIN ECO SN16 est le nouveau

Plus en détail

Quelques réponses aux questions de mise en œuvre

Quelques réponses aux questions de mise en œuvre Quelques réponses aux questions de mise en œuvre POURQUOI? Ne pas stocker trop longtemps le ciment? 2 Ne pas stocker les barres d acier a même le sol? 2 Ne pas utiliser un sable qui contient trop d argile?

Plus en détail

GROS-OEUVRE. L3 Génie Civil

GROS-OEUVRE. L3 Génie Civil GROS-OEUVRE L3 Génie Civil 1 Exemple d'entreprises de grosœuvre etc... Etc. etc. L3 Génie Civil 2 Exemple d'organisation d'une équipe gros-œuvre L3 Génie Civil 3 Exemple d'organisation d'un chantier de

Plus en détail

CDC-EPB CAHIER DES CHARGES D'ELEMENTS PREFABRIQUES EN BETON

CDC-EPB CAHIER DES CHARGES D'ELEMENTS PREFABRIQUES EN BETON CDC-EPB CAHIER DES CHARGES concernant la fabrication et la mise en oeuvre D'ELEMENTS PREFABRIQUES EN BETON TABLE DES MATIERES REMARQUE GENERALE--------------------------------------------------------------------------------------------------1

Plus en détail

Poolbox. LA NOUVELLE EXPÉRIENCE CONSTRUCTION DE PISCINEs

Poolbox. LA NOUVELLE EXPÉRIENCE CONSTRUCTION DE PISCINEs Poolbox LA NOUVELLE EXPÉRIENCE CONSTRUCTION DE PISCINEs Édition avril 2015 POOLBOX La solution optimale pour la construction de piscines Les plus POOLBOX SIMPLE Légers, les blocs coffrant PoolBox sont

Plus en détail

Généralités. Granulats = Matériaux du Génie civil Définition : Matériau granulaire utilisé en construction (sables,

Généralités. Granulats = Matériaux du Génie civil Définition : Matériau granulaire utilisé en construction (sables, Valorisation des granulats recyclés dans la construction B. JANSSENS Géologue - Conseiller technologique Centre de Recherches Routières () V. POLLET Ir - Chef de département adjoint E. Cailleux Dr chef

Plus en détail

Planche 3.1 DESCRIPTION QUANTITÉ UNITÉ. Achat 2 4 en épinette 2 500 p.m.p. Asphalte 50 mm d épaisseur 200 m 2

Planche 3.1 DESCRIPTION QUANTITÉ UNITÉ. Achat 2 4 en épinette 2 500 p.m.p. Asphalte 50 mm d épaisseur 200 m 2 CHAPITRE 3 La méthode de préparation d une soumission 1 Planche 3.1 DESCRIPTION QUANTITÉ UNITÉ Achat 2 4 en épinette 2 500 p.m.p. Asphalte 50 mm d épaisseur 200 m 2 Béton 30 MPa avec air entraîné pour

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Dispositions constructives pour une toilette sèche à simple fosse ventilée : exemple de dispositif réalisé en Haïti 2.1.

FICHE TECHNIQUE. Dispositions constructives pour une toilette sèche à simple fosse ventilée : exemple de dispositif réalisé en Haïti 2.1. FICHE TECHNIQUE Dispositions constructives pour une toilette sèche à simple fosse ventilée : exemple de dispositif réalisé en Haïti 2.1.2 FIT1 Date de rédaction de la 1 ière version : vendredi 27 avril

Plus en détail

- COFFRAGE HORS NORME -

- COFFRAGE HORS NORME - Agence Commerciale France - GENIE CIVIL - - COFFRAGE HORS NORME - F 57200 SARREGUEMINES E - Mail Acofix@aol.com Agence Commerciale France Génie Civil - Coffrage Section Coffrages spéciaux hors normes *

Plus en détail

INDEX. 2.- SYSTÈME DISTRIBUTIF ET SÉPARATIF...7 2.1.- Parois verticales intérieures...7 2.1.1.- Partie opaque des parois verticales intérieures...

INDEX. 2.- SYSTÈME DISTRIBUTIF ET SÉPARATIF...7 2.1.- Parois verticales intérieures...7 2.1.1.- Partie opaque des parois verticales intérieures... INDEX 1.- SYSTÈME ENVELOPPE... 1.1.- Dallages et planchers sur vide sanitaire... 1.1.1.- Planchers sur vide sanitaire... 1..- Murs de façades...4 1..1.- Partie opaque des parois verticales extérieures...4

Plus en détail

Technologie des ponts

Technologie des ponts Technologie des ponts SOMMAIRE 1- Terminologie.... 3 a) Définition et différentes parties d un pont.... 3 b) Les appuis.... 4 1- Les piles.... 4 2- Les culées.... 4 3- Les piles-culées.... 5 4- Le remblai

Plus en détail

7 Avant-propos 9 Domaine d application du guide Caractéristiques de l installation Conception, dimensionnement Matériaux et matériels Mise en œuvre

7 Avant-propos 9 Domaine d application du guide Caractéristiques de l installation Conception, dimensionnement Matériaux et matériels Mise en œuvre SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 Domaine d application du guide 9 1. Neuf et rénovation 10 2. Habitat individuel et collectif 10 3. Bâtiments tertiaires publics ou privés 10 4. Autres domaines d application 11

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Page 1 / 6 Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Contenu : Parois clouées Chantier : La Baillaz à St-Légier Rédaction : dos Santos David / Etudiant ETC 3 / 1700 Fribourg Date : 28 décembre 2012

Plus en détail

A. DESCRIPTION 1. Généralités Classe du système

A. DESCRIPTION 1. Généralités Classe du système INTRODUCTION Les Hourdis CONCERTO METAL (CMH) en polystyrène expansé d une densité de 20 à 25 kg/m³, renforcé par des inserts en acier galvanisé de 1,25 mm offre les avantages suivants : Isolation thermique

Plus en détail

CIMENTS CPJ - CEM II/B

CIMENTS CPJ - CEM II/B CIMENTS Classification et types de ciment Les ciments doivent être identifiés au moins par leur type et par unchiffre indiquant la classe de résistance. Si l'on doit indiquer que leciment a une résistance

Plus en détail

Réussir la fabrication d une dalle béton

Réussir la fabrication d une dalle béton Réussir la fabrication d une dalle béton DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! Il faut savoir qu une dalle a une épaisseur minimum de 8 à 10 cm et est armée d un treillis soudé. LES OUTILS ET ACCESSOIRES

Plus en détail

Soil mixing ou mixed in place (MIP)

Soil mixing ou mixed in place (MIP) Présentation CFMS-GBMS Lille 12 mai 2011 Smet F&C S.A. Ir. Wim Smet et Ing. Christophe Leyder Soil mixing ou mixed in place (MIP) 1. Aperçu système belge 2010 a. Wet mixing b. Dry mixing 2. Soil mixing

Plus en détail

Aires de stationnement aéroportuaires. Lille - Lesquin - Poste 16 (59) Lille - Lesquin - Poste 14 (59) Toulouse - Blagnac (31)

Aires de stationnement aéroportuaires. Lille - Lesquin - Poste 16 (59) Lille - Lesquin - Poste 14 (59) Toulouse - Blagnac (31) Aires de stationnement aéroportuaires Lille - Lesquin - Poste 16 (59) Lille - Lesquin - Poste 14 (59) Toulouse - Blagnac (31) 9 10 Aéroport de Lille - Lesquin Poste 16 (59) Identification Lieu : Aéroport

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS LIANTS de Production Française

LES DIFFÉRENTS LIANTS de Production Française LES DIFFÉRENTS LIANTS de Production Française CIMENT CALCIA Conditionnement : sac papier biodégradable de 35 kg Appellation : Technocem 32,5 R Ciment d utilisation courante Domaine d application : Résistance

Plus en détail

Le pont à poutres est le type de pont le plus élémentaire. Il se compose de poutres horizontales reposant sur des piliers à chaque extrémité, comme

Le pont à poutres est le type de pont le plus élémentaire. Il se compose de poutres horizontales reposant sur des piliers à chaque extrémité, comme Le pont à poutres est le type de pont le plus élémentaire. Il se compose de poutres horizontales reposant sur des piliers à chaque extrémité, comme une planche en bois placée sur deux bûches. Les ponts

Plus en détail

Porotherm GF R20. Solutions Mur. Les plus produit : Murbric. Murbric

Porotherm GF R20. Solutions Mur. Les plus produit : Murbric. Murbric Caractériques techniques p. 140 Performances du mur p. 141-142 Accessoires ép. 20 cm p. 155-156 Appareillages ép. 20 cm p. 157-160 Les plus produit : n Brique isolante économique n Pose rapide : 6,6 briques

Plus en détail

CHAPITRE 16. Page 119

CHAPITRE 16. Page 119 CHPITRE 6 Page 9 Sur la base du croquis ci-dessous représentant, en plan, un réseau de canalisations, calculez la longueur X, la longeur de la canalisation et l'altitude des regards R et R. R % R % R 0.00.00

Plus en détail

BTS CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE

BTS CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE Spécialiste des systèmes automatisés mis en œuvre dans les différentes industries où les températures, pressions, débits, niveaux, ph, viscosités, nécessitent

Plus en détail

Équipements. son installation) peuvent être à l origine de ce dysfonctionnement.

Équipements. son installation) peuvent être à l origine de ce dysfonctionnement. Équipements E.4 1/6 VMC double flux Domaine d application Cette fiche traite des interfaces rencontrées dans les installations de ventilation mécanique contrôlée (VMC) double flux avec échangeur en bâtiment

Plus en détail

Nouveautés normatives et interprétations dans le domaine de la technologie du béton

Nouveautés normatives et interprétations dans le domaine de la technologie du béton Nouveautés normatives et interprétations dans le domaine de la technologie du béton Remarque Grand nombre des informations dans cette présentation se basent sur un état provisoire des connaissances. Les

Plus en détail

Etapes et paramètres de réussite pour le béton autoplaçant (SCC)

Etapes et paramètres de réussite pour le béton autoplaçant (SCC) Wintertagung VSB 08. November 2016 Etapes et paramètres de réussite pour le béton autoplaçant (SCC) Hans Eggli, Leiter Labor 1. Agrégats Ø < 4 mm = agrégat fin Ø > 4 mm = agrégat grossier Paramètres

Plus en détail

Contenu : Etayage de grande hauteur au moyen de tours PAL

Contenu : Etayage de grande hauteur au moyen de tours PAL Page 1 / 8 Rapport technique / domaine du bâtiment et génie-civil Contenu : Etayage de grande hauteur au moyen de tours PAL Rédaction : Dongiovanni Valerio / Ecole technique de la construction 3 ème année

Plus en détail

Valorisation de la durabilité des structures en acier. Guide de conception

Valorisation de la durabilité des structures en acier. Guide de conception Guide de conception Juin 2014 Introduction Ce guide de conception décrit les différentes étapes nécessaires à l évaluation environnementale des bâtiments en acier et composites à l aide du logiciel AMECO

Plus en détail

Les bétons. 3.1 Définition

Les bétons. 3.1 Définition Chapitre3 Les bétons 3.1 Définition 3.2 Les constituants du béton 3.2.1 - Le ciment 3.2.2 - Les granulats 3.2.3 - L eau 3.2.4 - Les adjuvants 3.2.5 - Les additions 3.3 La prise du béton 3.4 La plasticité

Plus en détail

TECHNOFRANCE. caveaux PVC et béton

TECHNOFRANCE. caveaux PVC et béton TECHNOFRANCE caveaux PVC et béton Mai 2015 1 Brevet N 96 13841 Brevet N 02 02630 Réalisation de caveaux classés, type traditionnel individuels et collectifs à partir d un concept breveté Présentation du

Plus en détail