Guide pour profession libérale KBC. Information de produit KBC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide pour profession libérale KBC. Information de produit KBC"

Transcription

1 Guide pour profession libérale KBC Information de produit KBC

2 Guide pour profession libérale KBC Vous avez suivi une formation de haut niveau. Dans les Pages jaunes, votre nom figure dans les colonnes sans publicité. Et le mot Ordre évoque pour vous tout autre chose qu un bureau parfaitement rangé. Car vous exercez une profession libérale. De par leur situation spécifique, les titulaires de professions libérales posent souvent des questions tout aussi spécifiques à leur banquier et assureur. Les questions les plus courantes, nous les avons rassemblées pour vous dans ce guide. Avec des réponses. Pour vos questions personnelles, vous pouvez naturellement toujours vous adresser aux spécialistes de KBC Banque & Assurance. Ils possèdent l expérience et le savoir-faire nécessaires pour vous prodiguer les meilleurs conseils pour vos opérations bancaires et pour les assurances dont vous avez besoin. Ce sont des professionnels qui méritent amplement votre confiance. Si donc vous avez des questions, ou peut-être des projets, n hésitez pas à venir nous voir. Vous verrez que parler, c est déjà agir. 1

3 Guide pour profession libérale KBC Sommaire Introduction Liberté et pain cuit?... 5 Croissance Poids grandissant de la Flandre Féminisation Profession libérale et emploi S établir dans une profession libérale Obligations sociales pour créateurs d entreprise... 7 Crédits pour créateurs d entreprise... 7 Un crédit lancement? Un crédit d investissement? Autres crédits possibles auprès de KBC Bank Entreprise individuelle ou société? Quand envisager une mise en société?... 9 Avantages fiscaux à la loupe Plus de charges aussi De l activité professionnelle indépendante à société Quelle forme de société? La notion de personnalité juridique... Les différentes formes de sociétés en détail Investir par le biais de votre société ou à titre privé? Impôts Payez de préférence vos impôts par anticipation.. 21 Moins d impôts avec le Plan Paiement anticipé d impôts KBC Egalement pour le créateur d entreprise Encore plus avantageux Tous vos avantages énumérés Renting 15+ pour un avantage fiscal optimal Leasing opérationnel: full service autolease Prêt-auto à tempérament Autres investissements professionnels: Leasing ou emprunt Votre auto et le fisc Pour les indépendants exerçant une profession libérale Voiture de société Uniquement trajet domicile-lieu de travail? Assurances Protection du patrimoine Protection de l exploitation Protection du personnel Revenu garanti Assurance accidents Hospitalisation Assurance accidents du travail Trois systèmes pour compléter votre pension Pension libre complémentaire des indépendants Epargne-pension Assurance-vie Paiements Terminal de paiement: un outil pour vous? Comment régler vous-même vos paiements? La banque par téléphone La banque à domicile par votre pc Factures récurrentes Mobilité et autres investissements Auto: achat, leasing ou prêt? Formule 1: leasing financier Comment gérer votre patrimoine? Conseil patrimonial KBC Gestion de fortune KBC

4

5 Guide pour profession libérale KBC Liberté et pain cuit De nos jours, plus de personnes exercent une profession libérale en Belgique. Cela représente plus de 20% de l ensemble des indépendants. Et près de 50% de plus qu il y a dix ans. Sur ce nombre, une petite moitié œuvre dans le secteur médical ou paramédical, mais il existe aussi des professions libérales dans le domaine juridique et comptable, ainsi que dans la construction. Par ordre alphabétique, il s agit surtout des métiers suivants: architecte, avocat, comptable, conseil fiscal, dentiste, expert-comptable, géomètre-expert, huissier de justice, kinésithérapeute, médecin, notaire, pharmacien, réviseur d entreprises et vétérinaire. Croissance Les professions libérales ont le vent en poupe. La croissance la plus forte est enregistrée dans les professions paramédicales. Mais le nombre d architectes a également augmenté de 58% au cours des dix dernières années. Le nombre d avocats a même doublé pendant cette période. Par comparaison avec d autres catégories professionnelles, cette croissance est spectaculaire. Une diminution en nombre n est enregistrée, pour la décennie écoulée, que chez les pharmaciens indépendants. Féminisation Un autre phénomène remarquable est la forte féminisation de la profession libérale. Aujourd hui, près de quatre titulaires d une profession libérale sur dix sont des femmes. Cette tendance se manifeste surtout dans le secteur médical. Elle est la moins marquée chez les notaires (17% de femmes) et les huissiers de justice (16%). Profession libérale et emploi Le développement des professions libérales est aussi créateur d emploi: globalement, les titulaires de professions libérales occupent en moyenne un salarié. Ils travaillent donc le plus souvent sur une petite échelle. Mais de nouvelles sociétés se créent au fil des ans. Et, parmi elles, de nombreuses sociétés d une personne. Poids grandissant de la Flandre Plus de la moitié des titulaires d une profession libérale sont actifs en Flandre. Un tiers est installé en Wallonie. Bruxelles compte 14% des indépendants exerçant une profession libérale. 5

6

7 Guide pour profession libérale KBC S établir dans une profession libérale Obligations sociales des créateurs d entreprise Tout le monde ne peut pas s installer du jour au lendemain comme médecin généraliste ou avocat, comme expert-comptable ou architecte. Vous avez besoin pour cela de documents appropriés. Dans la plupart des cas, vous devez faire viser votre diplôme et vous êtes obligé de vous affilier à une association professionnelle ou à un ordre. Dans le secteur médical vous devez également demander un numéro d identification de l INAMI avant de commencer votre activité. Les formalités diffèrent d une profession à l autre. Un enregistrement dans la Banque-carrefour des entreprises est requis? Vous pouvez demander à votre ordre ou à votre association professionnelle de quels documents vous avez besoin et ce que vous devez en faire. Si vous exercez votre profession libérale en indépendant, il y a un certain nombre d obligations administratives auxquelles vous ne couperez pas: Vous devez ouvrir un compte bancaire. Dans les 90 jours suivant le début de votre activité indépendante, vous devez vous affilier à une caisse d assurances sociales pour indépendants: vous y verserez vos cotisations de sécurité sociale. Vous êtes tenu de vous affilier à une mutualité pour couvrir les gros risques (hospitalisation, opérations chirurgicales, accouchement, traitement d un cancer). Pour les petits risques vous n êtes pas obligé de vous assurer. Si toutefois vous souhaitez vous faire rembourser les frais d une visite chez votre médecin ou votre dentiste, vous paierez une cotisation supplémentaire. Tout bien considéré, la sécurité sociale des indépendants est assez limitée. Prenons l indemnité de maladie ou d invalidité: ce n est qu après trois mois sans revenus que vous toucherez une somme modique. Et la pension de retraite et de survie n est pas vraiment suffisante. Mieux vaut dès lors prévoir vous-même des couvertures complémentaires pour les cas d urgence et pour plus tard. Parlez-en à votre spécialiste en assurances de KBC Assurance. Crédits pour créateurs d entreprise Un crédit lancement? Vous songez à monter votre propre affaire, à installer votre propre cabinet, votre propre étude? Chez KBC Bank, vous trouverez les moyens financiers qui vous sont nécessaires. Pour un crédit lancement, nous tenons toujours compte de votre situation, de vos desideratas, de vos besoins spécifiques. En fonction de cela, nous choisissons ensemble un crédit d investissement, un crédit de caisse ou un leasing. Mais dans tous les cas, vous choisissez un package à vos mesures, parfaitement adapté à vos besoins et à votre planning financier pour les premières années. Un crédit d investissement? Vous envisagez de reprendre un cabinet existant ou de vous y associer? De racheter une pharmacie? Dans tous ces cas, un crédit d investissement assure un financement adéquat. Nous élaborons ensemble le plan de remboursement, sur la base des revenus que vous escomptez. Le cas échéant, nous pouvons convenir d une franchise de remboursement du capital pendant la phase initiale: vous commencez par payer les intérêts (déductibles au point de vue fiscal). Autres crédits possibles auprès de KBC Bank Plus tard aussi vous aurez sans doute besoin de crédits. Dans toutes les situations imaginables, vous pouvez vous adresser à KBC Bank pour un crédit approprié. Venez nous en parler. 7

8

9 Guide pour profession libérale KBC Entreprise individuelle ou société QUAND ENVISAGER UNE MISE EN SOCIÉTÉ? Vous travaillez en étroite collaboration avec une autre personne? Dans ce cas, une société est souvent le moyen idéal de donner une forme juridique à vos liens de collaboration. Mais vous connaissez peut-être des collègues qui ont constitué une société d une personne. En fonction de la forme de société choisie, ils ont tracé une ligne de démarcation entre leurs finances privées et leur patrimoine professionnel. Surtout si vous devez réaliser de sérieux investissements d ordre professionnel, il est parfois rassurant de pouvoir laisser les risques et les dettes y afférents à votre société: vous ne serez personnellement responsable que dans une mesure limitée. Nous examinerons plus loin les différentes formes de sociétés qui s offrent à votre choix. Vous pouvez aussi consulter notre brochure Entreprise individuelle ou société. Avantages fiscaux à la loupe Une société vous offre naturellement des avantages fiscaux, même si les pouvoirs publics y ont tranché dans le vif au cours des dernières années. Moins d impôts et moins de cotisations de sécurité sociale Vous payez moins d impôts et moins de cotisations sociales. Vos revenus deviennent des revenus de votre société, qui vous rétribue comme dirigeant d entreprise. Pour le bénéfice de votre société, les taux d imposition sont sensiblement inférieurs à ceux de l impôt des personnes physiques. Normalement, un taux général de 33% est appliqué (à quoi s ajoute une contribution de crise de 3%). Les PME peuvent bénéficier, sous certaines conditions, de taux d imposition plus bas, à partir de 24,50%. Le bénéfice est donc traité plus favorablement, au point de vue fiscal, que votre revenu professionnel personnel. Comme tous les revenus de votre société ne sont pas affectés à votre rémunération privée, vous gagnez moins à titre personnel. Résultat: vous payez non seulement moins d impôts des personnes physiques mais aussi moins de cotisations de sécurité sociale. De plus, tous les fonds qui sont drainés de la société vers vous, en tant que personne privée, n ont pas la qualification de revenu professionnel. Songez par exemple aux intérêts sur un compte courant, à la location de biens meubles et immeubles, aux dividendes, etc. qui sont soumis à un régime fiscal spécifique (taux distincts généralement inférieurs aux taux progressifs). S assurer une pension complémentaire Vous désirez constituer un capital pension pour plus tard? Vous pouvez le faire de manière fiscalement avantageuse au travers de votre société, par une assurance de groupe. Dans le chef de votre société les primes versées constituent des charges professionnelles déductibles (à condition que la somme de votre pension légale et de votre pension complémentaire reste inférieure à 80% de votre dernière rémunération annuelle brute normale). Lorsque vous partirez à la retraite (ou, dans certains cas, au plus tôt cinq ans auparavant), vous recevrez de votre société votre capital pension, qui est taxé de manière très favorable: sur l ensemble de ce capital, vous payerez une seule fois un impôt (hors additionnels communaux et contribution de crise) de 16,50% (fraction constituée par fonds de la société) et/ou de 10% (fraction constituée par fonds privés). 9

10 Incorporer votre habitation privée dans votre société ou louer vos locaux professionnels à votre société? De plus en plus de titulaires de professions libérales prennent en location leur habitation après l avoir intégrée dans leur société. Ou ils louent la partie professionnelle de leur habitation à leur société. En particulier si vous utilisez une partie de votre maison à des fins professionnelles, cela vaut la peine de l envisager. Si votre société achète un immeuble, quelles en sont les conséquences? Votre société peut pratiquer des amortissements sur la valeur totale de l immeuble, même pour la partie que vous n affectez qu à votre usage privé. Votre société peut déduire l intégralité des intérêts de l emprunt à titre de charges professionnelles. Tous les frais d entretien, les primes d assurances, le précompte immobilier et autres charges sont également soustraits du bénéfice imposable de votre société. Pour la partie de l immeuble qui vous sert d habitation, vous devez toutefois payer un loyer en tant que particulier. Pour votre société, ce loyer s ajoute au bénéfice imposable. Si vous ne payez pas de loyer, vous serez taxé comme particulier sur un avantage de toute nature (favorable, car fixé sous forme de forfait). Vous voulez détacher ultérieurement votre habitation privée de votre société? Dans les formes de sociétés qui requièrent l intervention d un notaire, cela ne peut se faire que par un acte authentique pour lequel vous payerez des droits d enregistrement (exonération possible pour une SPRL, dans certains cas) et des frais de notaire. Sur la plus-value, votre société paiera dès lors encore l impôt des sociétés. Vous préférez garder votre habitation dans votre patrimoine personnel? Vous pouvez alors louer la partie professionnelle à votre société. Il ne s agit pas uniquement des locaux à usage professionnel mais aussi des choses mobilières : décoration intérieure, meubles, etc. En louant tout cela à votre société, vous transformez des revenus professionnels lourdement taxés en revenus mobiliers et immobiliers sur lesquels vous payez moins d impôts. Dans votre bail, vous stipulez par exemple aussi que les travaux de peinture et le précompte immobilier sont à la charge du locataire. Pour beaucoup de titulaires de professions libérales, il s agit là d une possibilité séduisante, mais attention: la loi a bien entendu fixé des limites au système. Parlez-en avec votre comptable ou à votre contact auprès de KBC Banque & Assurance. Plus de charges aussi Opter pour une société signifie parfois aussi opter pour des charges supplémentaires C est ainsi que, suivant le type de société choisi, vos obligations administratives et comptables deviennent beaucoup plus lourdes. Certaines formes de sociétés doivent obligatoirement être constituées par-devant notaire. De même, toute modification aux actes constitutifs ou aux statuts doit être constatée par acte authentique. Pour son intervention, le notaire perçoit non seulement des droits d enregistrement mais aussi, cela va sans dire, des honoraires. Par ailleurs, dans certaines sociétés, il faut établir des comptes annuels, parfois aussi un rapport dans lequel les administrateurs/ gérants rendent compte de leur gestion. En principe, les comptes annuels et le rapport de gestion doivent être déposés à la Banque Nationale de Belgique, ce qui entraîne des frais. L établissement des comptes annuels 10

11 Guide pour profession libérale KBC incombe à l organe d administration de la société. Mais il peut parfois être indiqué de recourir à un comptable, à un expert-comptable, à un conseil fiscal ou fiscaliste. Ces spécialistes demanderont bien entendu une rémunération. Par ailleurs, certaines sociétés sont tenues de faire contrôler leurs comptes annuels par un commissaire qui doit être membre de l Institut des réviseurs d entreprises. Un commissaire peut également être chargé du contrôle des comptes annuels sur une base volontaire. Le contrôle de la comptabilité implique forcément des frais. Votre comptabilité devient plus compliquée, partant plus chère L évaluation que vous devez faire n est donc pas seulement de nature fiscale: l impôt des sociétés est naturellement bien plus avantageux que l impôt des personnes physiques. Mais une société paie plus d impôts sur les revenus mobiliers. Le jeu en vaut-il la chandelle? Les avantages compensent-ils les inconvénients? De l activité professionnelle indépendante à la société Il est un autre facteur que vous ne devez pas perdre de vue: si vous travaillez déjà comme indépendant et que vous passez en société, vous cessez votre activité indépendante. En fait, votre société reprend vos activités privées. Si vous cessez votre activité indépendante, vous devez payer des impôts sur les plus-values de cessation. Pour apporter ces plus-values dans le capital de votre société, vous devez faire évaluer votre activité professionnelle par le commissaire ou, à défaut, par un réviseur d entreprises. Cette évaluation ne porte pas uniquement sur les éléments matériels tels que les installations, les appareils et l aménagement. Votre réputation professionnelle, votre clientèle ou patientèle, votre droit d établissement sont également pris en compte. En fait, vous vendez tout à votre société. A ce goodwill est attaché un prix (le pas-de-porte ). Les plus-values de cessation que vous réalisez comme indépendant sont soumises à différents taux d imposition: 16,50% pour les plus-values sur immobilisations incorporelles jusqu à concurrence de vos profits nets des quatre dernières années précédant la cessation (si vous avez déjà 60 ans au moment où vous passez en société); 16,50% pour les plus-values sur immobilisations corporelles; 33% pour les plus-values sur immobilisations incorporelles jusqu à concurrence de vos profits nets des quatre dernières années précédant la cessation (si vous passez en société avant l âge de 60 ans); le taux progressif ordinaire de l impôt des sociétés à mesure que les plus-values sur immobilisations incorporelles dépassent vos profits nets imposables des quatre dernières années. A ces pourcentages il faut ajouter les additionnels communaux. Ces taux d imposition sont somme toute avantageux par rapport aux taux progressifs (jusqu à 50%) de l impôt des personnes physiques. Amortissements supplémentaires Pour une analyse coûts-avantages complète, vous devez tenir compte de cet autre avantage de votre passage en société: vous pouvez pratiquer des amortissements supplémentaires. Vous pouvez amortir le goodwill que votre société paie pour reprendre votre activité professionnelle sur un certain nombre d années. Votre société bénéficie ainsi, par exemple pendant les dix premières années, d une possibilité de déduction fiscale supplémentaire: vos revenus restent exonérés 11

12 d impôts jusqu à concurrence de ces amortissements. Pour le financement de votre société, vous avez le choix entre ces possibilités: soit vous apportez vous-même des capitaux ou vous prêtez personnellement une somme à votre société, soit vous demandez un crédit à la banque. Pour le goodwill aussi, vous pouvez contracter un emprunt si vous souhaitez que votre société vous verse directement le prix de vente. Les intérêts de cet emprunt sont en principe fiscalement déductibles dans le chef de votre société. Par l emprunt vous recevez d emblée le prix de vente de votre affaire à titre privé: vous pouvez investir cet argent ou l utiliser pour vos dépenses personnelles. QUELLE FORME DE SOCIÉTÉ? Il existe différents types de sociétés. Vous travaillez avec un collègue? Ou avec plusieurs? En principe, l éventail complet des formes de sociétés possibles vous est ouvert. Seulement, il y a gros à parier que votre ordre ou votre association professionnelle limitera les possibilités de choix. Il convient dès lors de prendre préalablement des informations à ce sujet. Fonder une société demande une préparation approfondie. Vous devez choisir entre différentes formes de sociétés et peser le pour et le contre de chacune d elles. Nous avons dit plus haut que beaucoup de personnes passent en société pour créer une séparation nette entre leurs finances privées et le patrimoine professionnel. Mais la question de savoir si cette séparation est réellement aussi stricte qu elles le souhaitent et si les associés ne sont responsables sur leur patrimoine privé qu à concurrence de leur apport dans la société dépend de la forme de société choisie. Dans ce contexte, il est essentiel d expliquer la notion de personnalité juridique. La notion de personnalité juridique Le Code des sociétés ne définit pas la notion de personnalité juridique. Il ne fait qu énumérer les formes de sociétés auxquelles il confère la personnalité juridique. Une société dotée de la personnalité juridique est considérée comme une entité autonome ayant des droits et devoirs propres, indépendants de ceux de ses associés partenaires. Le fait qu une société jouisse de la personnalité juridique a pour principale conséquence de créer un patrimoine (professionnel) dissocié du patrimoine (privé) des associés partenaires. 12

13 Guide pour profession libérale KBC En Belgique, les sociétés acquièrent traditionnellement la personnalité juridique lors de la passation de l acte constitutif. Mais depuis le 1er juillet 1996, il en va autrement: une société acquiert la personnalité juridique à partir du moment où un extrait de l acte constitutif est déposé au greffe du tribunal de commerce. La Code des sociétés confère la personnalité juridique aux formes de sociétés suivantes (nous utiliserons ici les abréviations officielles): La société en nom collectif (SNC): société contractée entre associés solidairement responsables, en vue d exercer une activité civile ou commerciale. La société en commandite simple (SCS): société contractée entre un ou plusieurs associés solidairement responsables, appelés associés commandités, et un ou plusieurs bailleurs de fonds, appelés associés commanditaires. La société en commandite par actions (SCA): société contractée entre un ou plusieurs associés solidairement responsables, appelés associés commandités, et un ou plusieurs associés commanditaires qui ont la qualité d actionnaire et qui s engagent à concurrence d un apport déterminé. La société privée à responsabilité limitée (unipersonnelle) (SPRL(U)): société constituée par une ou plusieurs personnes qui ne s engagent qu à concurrence de leur apport, dans laquelle les droits des associés ne sont transmissibles que sous certaines conditions. La société anonyme (SA): société dans laquelle les associés ne s engagent qu à concurrence d un apport déterminé et dans laquelle les actions sont en principe librement cessibles. La société coopérative à responsabilité limitée (SCRL): société composée d associés dont le nombre et les apports sont variables, dans laquelle les associés ne répondent des dettes de la société qu à concurrence de leurs apports. La société coopérative à responsabilité illimitée (SCRI): société également composée d associés dont le nombre et les apports sont variables, mais qui répondent de manière illimitée et solidaire des dettes de la société. Les sociétés sans personnalité juridique sont: la société ayant un objet civil ou un objet commercial et la société commerciale momentanée. Nous n aborderons pas ici ces formes de sociétés. Une société est en principe formée par un contrat en vertu duquel deux personnes au moins conviennent de mettre en commun des biens ou leur industrie dans le but d exercer une ou plusieurs activités nettement circonscrites et de partager le bénéfice qui en résulte. Le Code des sociétés permet qu une SPRL soit constituée par une seule personne physique. C est alors une société à responsabilité limitée unipersonnelle (SPRLU). De nombreux titulaires de professions libérales adoptent cette forme. Au demeurant, une personne physique ne peut constituer qu une seule SPRL d une personne. Si cette même personne physique constitue une autre SPRLU ou si elle devient hormis le cas de décès l associé unique d une autre SPRLU, elle est censée cautionner les engagements de cette autre SPRLU. Cette responsabilité solidaire dure jusqu à ce qu un nouvel associé soit admis dans l autre SPRLU qui devient de ce fait une SPRL de plusieurs personnes ou jusqu à ce que la dissolution de l autre SPRLU soit rendue publique. Les sociétés auxquelles le Code des sociétés confère la personnalité juridique sont des sociétés commerciales. 13

14 Si vous ne déployez pas une activité commerciale mais une activité civile et que vous optez pour une des formes de sociétés précitées, vous avez une société civile sous la forme d une société commerciale. Votre société suit alors les règles du Code des sociétés. Mais par le fait que votre société n est pas commerçante, elle ne peut pas, par exemple, être déclarée en faillite: seuls peuvent l être les commerçants. Nous passons ici en revue les différentes formes de sociétés jouissant de la personnalité juridique, avec les avantages et les inconvénients qu elles comportent. Comme nous l avons déjà dit, toutes les formes de sociétés ne vous sont pas accessibles: cela dépend de l association professionnelle ou de l ordre auquel vous appartenez. Renseignez-vous auprès d eux. Les différentes formes de sociétés en détail La société en nom collectif (SNC) La société en nom collectif ou SNC est la forme de société la plus simple. C est une pure société de personnes. Cela signifie en principe que: la société est dissoute par le décès d un associé; un associé ne peut pas vendre ou donner ses droits dans la société sans le consentement des autres associés; toutes les décisions, sauf les décisions de gestion, sont prises à l unanimité. Ce type de société est assorti d un minimum de règles formelles. En d autres termes, il y a peu de procédures juridiques. Dans une SNC, les associés sont dotés d une responsabilité illimitée et solidaire. Cette société n est à recommander que lorsque le risque d entreprise est limité. Des entrepreneurs qui font le commerce ensemble et qui, pour l une ou l autre raison, ne tiennent pas à constituer une SPRL, une SA ou une SCRL peuvent former une SNC au lieu d une société de fait. Ils peuvent ainsi éviter de gros problèmes, par exemple lorsqu une action est engagée devant un tribunal. Principaux avantages de la SNC: Pour sa constitution, l intervention d un notaire n est pas requise. Un acte sous seing privé suffit, sauf en cas d apport d un (droit réel sur un) bien immobilier. Les droits des associés ne sont pas transmissibles sans l accord des autres associés, de sorte que le caractère familial est facilement garanti. 14

15 Guide pour profession libérale KBC Il y a des obligations limitées en ce qui concerne la publicité des documents, tels les comptes annuels. Il n y a aucune exigence de capital minimum. Principaux inconvénients de la SNC Tous les associés répondent de manière solidaire et illimitée des dettes de la société. Avant la loi du 13 avril 1995, la constitution d une SNC n était pas soumise à des exigences formelles. Chaque société de fait qui était formée entre associés coopérants devait par conséquent être qualifiée comme telle. Pour acquérir la personnalité juridique, il faut désormais déposer un extrait de l acte constitutif. Et ce dépôt a définitivement supprimé la qualification de la société de fait à finalité commerciale comme SNC (irrégulière). C est en tout cas la raison pour laquelle le nombre de SNC existantes s est stabilisé depuis La société en commandite simple (SCS) La société en commandite simple ou SCS diffère de la SNC par le fait qu en plus des associés dotés d une responsabilité illimitée (les associés commandités), il y a des bailleurs de fonds (les associés commanditaires) dont la responsabilité est limitée. Les associés commanditaires ne peuvent pas s immiscer dans la gestion de la société, et leur nom ne peut pas figurer dans sa dénomination. Leur action se limite à l apport de capitaux, ce qui leur donne droit à une portion du bénéfice. Leur part dans la perte éventuelle est limitée au capital qu ils ont apporté. Principaux avantages de la SCS Les avantages sont identiques à ceux de la SNC, à cette différence près que les associés commanditaires ne sont obligés qu à concurrence de leur apport. Il en résulte une situation plus attractive pour les bailleurs de fonds. Contrairement à ce qu il en est pour d autres formes de sociétés, le Code des sociétés n exige pas le dépôt du double de l acte constitutif de la SCS où figurent naturellement les noms de tous les associés (commandités et commanditaires) au greffe du tribunal de commerce. Par ailleurs, l extrait à déposer de l acte constitutif ne doit pas indiquer les noms des associés commanditaires, du moins pour autant qu ils aient entièrement libéré leur apport. En d autres termes, les associés commanditaires d une SCS peuvent rester anonymes. Principaux inconvénients de la SCS Les inconvénients sont les mêmes que ceux d une SNC, à ceci près que les associés commanditaires ne peuvent accomplir aucun acte de gestion, même en vertu d une procuration. Dans le cas contraire, ils sont solidairement tenus, envers les tiers, des engagements de la société dans lesquels ils sont intervenus. Si le nom d un associé commanditaire figure dans la dénomination de la société, et s il a coutume de s ingérer dans les affaires de la société, il sera même tenu des engagements auxquels il n aura pas pris part personnellement. La SCS ne peut pas distribuer de bénéfice aussi longtemps qu il y a une perte reportée. Les associés commanditaires peuvent être obligés par des tiers à rembourser les dividendes qui leur ont été versés, lorsqu ils n ont pas été prélevés sur le bénéfice réel de la société. S il y a dans ce cas fraude, mauvaise foi ou négligence, l associé commanditaire peut obliger le gérant à payer la somme qu il a dû restituer (à la demande de tiers). Le nombre de SCS existantes est resté plus ou moins sta- 15

16 ble au cours des dernières années et représente environ le double du nombre de SCA. La société en commandite par actions (SCA) A l instar de la société en commandite simple, la société en commandite par actions connaît deux types d associés: les associés commanditaires et les associés commandités. La grande différence réside dans le fait que les actions peuvent être au porteur, comme dans la SA. La SCA combine les avantages d une société de personnes (administration stable) avec ceux d une société de capitaux (actions au porteur). Le gérant statutaire jouit d un statut particulièrement protégé, vu que sa démission requiert en règle générale non seulement une modification des statuts mais aussi son propre accord. Pour ce qui concerne le capital, les dispositions légales qui régissent la SA sont expressément déclarées applicables à la SCA (art. 657 du Code des sociétés). Principaux avantages de la SCA Comme dans la SCS, les associés commanditaires ne sont engagés qu à concurrence de leur apport. Les actions sont en principe au porteur et librement transmissibles. Les actions au porteur peuvent être cédées par don manuel. Principaux inconvénients de la SCA Comme dans la SCS, les associés commandités répondent solidairement et indéfiniment de la totalité des dettes sociales. Les associés commandités ne peuvent accomplir aucun acte de gestion, à moins qu ils soient porteurs d une procuration. L associé commandité qui signe pour la société autrement qu en vertu d une procuration est solidairement tenu envers les tiers des engagements de la société. La SCA doit être constituée par acte notarié. La SCA doit satisfaire à toutes les obligations comptables en matière de publication et doit respecter différentes obligations administratives. Le capital minimum requis par la loi est assez important (voir plus loin sous SA en ce qui concerne le capital, la SCA suit le régime de la SA). Dans le cadre de la succession, la SCA est de plus en plus choisie comme type de société. Bien que la SCA reste apparemment la forme juridique la moins courante, leur nombre a plus que décuplé ces dix dernières années La société privée à responsabilité limitée (SPRL) Initialement, il y avait d importantes différences entre la société privée à responsabilité limitée (SPRL) et la société anonyme (SA). La SPRL se caractérisait par une structure ou une organisation plus simple, des prescriptions limitées pour sa constitution et des obligations de publication moins rigoureuses. Moins de tracasseries administratives, donc. A la suite de toute une série de modifications de la législation, la distinction entre la SA et la SPRL s est de plus en plus estompée. La principale différence qui subsiste réside dans le caractère privé de la SPRL: le transfert de parts (notamment par vente, donation, héritage) y est subordonné à des règles très strictes. En ce faisant, le législateur a voulu empêcher que les parts d une SPRL passent en mains étrangères sans l accord des coassociés. C est ce qu on entend par société privée. 16

17 Guide pour profession libérale KBC Principaux avantages de la SPRL Tous les associés ne sont engagés qu à concurrence de leur apport dans la société. Les actions ne sont transmissibles aux tiers qu à des conditions très strictes, de sorte que le caractère familial de la société est garanti. Le capital minimum requis par la loi n est pas tellement important et ne doit être libéré que partiellement lors de la constitution. Le capital souscrit doit atteindre au minimum euros, dont euros à libérer immédiatement. De plus, chacune des parts sociales doit être libérée d un cinquième au moins. Chaque part correspondant à un apport total ou partiel en nature (soumis au contrôle révisoral) doit être entièrement libérée sans délai. Depuis le 1er septembre 1987, chaque commerçant, entrepreneur ou titulaire d une profession libérale peut constituer seul une société. Cette société d une personne doit obligatoirement adopter la forme d une SPRL unipersonnelle (SPRLU). Toutes les dispositions régissant la SPRL ordinaire sont en principe d application analogue à la SPRL unipersonnelle. La principale différence entre les deux est que le capital minimum à libérer dans une SPRLU constituée après le 2 août 2004 représente le double de celui d une SPRL ordinaire. Les SPRLU existantes disposent depuis cette date d un délai d un an pour libérer leur capital de euros, à moins qu elles soient dissoutes pendant cette année. Si le capital n est pas libéré dans ce délai, l associé unique de la SPRLU sera personnellement et solidairement tenu de tous les engagements de la société, jusqu à ce que sa dissolution soit rendue publique ou que le capital de euros ait été effectivement versé. Le nombre de SPRLU actives en Belgique a presque quintuplé au cours des dernières années. Principaux inconvénients de la SPRL Un acte notarié est nécessaire pour la constitution d une SPRL. Cette société est soumise à des obligations comptables et administratives très sévères. Avec la SA, la SPRL est le type de société le plus courant en Belgique. Le nombre de SPRL existantes a légèrement augmenté au cours des dernières années et dépasse même celui des SA. La société privée à responsabilité limitée unipersonnelle (SPRLU) La société anonyme (SA) Bien que le législateur ait conçu cette forme de société pour les entreprises de grande taille disposant de moyens financiers importants, les entreprises familiales de petite et moyenne dimension peuvent également adopter la forme de SA. La SA reste avant tout une société de capitaux: une société qui peut récolter anonymement des capitaux. L organisation administrative plus rigide et plus compliquée et le capital minimum plus élevé de ce type de société sont les différences majeures par rapport à la SPRL. Ces facteurs peuvent aussi constituer un obstacle à la création d une SA. Dans les sociétés anonymes, les actions sont généralement au porteur et, en principe, librement cessibles. Des actions peuvent cependant être mises au nominatif et le transfert d actions peut être restreint par les statuts (dans certaines limites). Dans ce cas, la SA a un 17

18 caractère privé, ce qui réduit significativement les différences réelles entre la SA et la SPRL. Principaux avantages de la SA Tous les associés ne sont engagés qu à concurrence de leur apport. Les actions sont en principe au porteur et librement transmissibles. Les actions au porteur peuvent être cédées par don manuel. Principaux inconvénients Un acte notarié est requis pour la constitution d une SA. Les garanties pour le maintien du caractère familial de la société sont moins bonnes. Le processus décisionnel est assez compliqué et il y a des obligations comptables et administratives très strictes. Le capital minimum requis est assez important. Le capital souscrit doit atteindre au minimum euros, à libérer intégralement dès la constitution. Au-delà de ce montant, chacune des actions doit être libérée d un quart au moins. Chaque action correspondant à un apport total ou partiel en nature (soumis au contrôle révisoral) doit être entièrement libérée dans un délai de cinq ans. une part fixe (avec un minimum fixé par la loi) et une part variable. Il existe deux sortes de sociétés coopératives: la société coopérative à responsabilité limitée (SCRL) et la société coopérative à responsabilité illimitée (SCRI). Comme dans la pratique, la plupart des sociétés coopératives existantes ont limité leur responsabilité, nous n énumérerons ici que les principaux avantages et inconvénients de la société coopérative à responsabilité limitée. Principaux avantages de la SCRL Tous les associés (au moins trois) ne sont engagés qu à concurrence de leur apport. Pour ce qui concerne la part variable du capital, les associés peuvent entrer et sortir facilement. La SCRL offre une bien plus grande liberté que la SA et la SPRL en matière de dispositions statutaires. Le minimum légal de la part fixe du capital n est pas très important: euros, dont doivent être libérés dès la constitution. En outre, chacune des parts doit être libérée d un quart au moins. Chaque part correspondant à un apport total ou partiel en nature (soumis au contrôle révisoral) doit être entièrement libérée dans les cinq ans à dater de la constitution. La SA est un peu moins répandue que la SPRL. Le nombre de SA opérant en Belgique est pratiquement resté inchangé ces dernières années. La société coopérative Principaux inconvénients de la SCRL La constitution d une SCRL ne nécessite pas l intervention d un notaire. Il y a des obligations comptables et administratives très rigoureuses. La société coopérative est celle qui se compose d associés dont le nombre et les apports sont variables. C est pourquoi le capital de cette société comprend toujours Le nombre de sociétés coopératives présente une nette tendance baissière depuis une dizaine d années. 18

19 Guide pour profession libérale KBC Pour des sujets spécifiques (les parts ou actions et leur transmissibilité, la réunion de toutes les parts ou actions en une seule main, l administration et la représentation, le contrôle, l assemblée générale des actionnaires et la transformation d une société en une autre forme juridique), nous renvoyons à notre brochure Entreprise individuelle ou société, dans laquelle ces sujets sont traités en détail. Investir par le biais de votre société ou à titre privé? Le précompte mobilier qui est éventuellement retenu n est pas un impôt définitif mais un acompte à valoir sur ce que vous paierez finalement au titre d impôt des sociétés. Si vous devez payer sur votre produit d intérêts un impôt des sociétés de 33,99% au lieu d un précompte mobilier de 15%, il va sans dire que cela pèsera lourdement sur le rendement net de vos placements. Parlez-en en tout cas avec votre comptable et avec votre conseiller KBC Epargne et Placements. Que faire avec le bénéfice de votre société? A vous de juger: chaque euro que votre société vous verse à titre de rémunération est passible de l impôt des personnes physiques. Vous décidez de maintenir le bénéfice dans la société? Cela aussi a des inconvénients. Premièrement, vous ne pouvez pas, avec l argent de votre société, régler simplement vos dépenses privées, car la société ne peut pas prendre en charge les engagements propres de tiers (les engagements de son (ses) actionnaire(s)) sans qu elle n en tire ou attende un avantage direct ou indirect. De plus, cet avantage doit être proportionnel à l importance de l engagement du tiers que la société prend en charge. Et deuxièmement, un investissement par le biais d une société est moins avantageux qu un investissement privé. En effet, le principe du précompte libératoire ne s applique pas aux sociétés. Le produit de votre investissement est plus lourdement taxé pour votre société qu à l impôt des personnes physiques: ce produit est simplement une portion de votre bénéfice imposable. 19

20

La société en commandite par actions : on n aime que ce qu on connaît...

La société en commandite par actions : on n aime que ce qu on connaît... La société en commandite par actions : on n aime que ce qu on connaît... Peter Verschelden Expert-comptable Lors de la constitution d une nouvelle société, on opte généralement pour une forme de société

Plus en détail

KBC Lease. Votre partenaire de leasing

KBC Lease. Votre partenaire de leasing Votre partenaire de leasing Ces dernières années, le leasing est devenu l une des techniques de financement les plus utilisées par les entreprises, les indépendants et les professions libérales souhaitant

Plus en détail

La Société Anonyme (SA)

La Société Anonyme (SA) Les différents types de sociétés commerciales reconnus au Maroc Les sociétés de personnes : société en nom collectif société en commandite simple société en participation. Ces sociétés se caractérisent

Plus en détail

26 Contrat d assurance-vie

26 Contrat d assurance-vie 42 26 Contrat d assurance-vie est un contrat par lequel un assureur s engage à verser un capital en cas de vie ou de décès de l assuré, au profit du souscripteur ou d un tiers, moyennant une prime. Placement

Plus en détail

Paiements anticipés échelonnés. Gagnez quatre fois! Plan de paiements anticipés KBC à des fins professionnelles

Paiements anticipés échelonnés. Gagnez quatre fois! Plan de paiements anticipés KBC à des fins professionnelles Paiements anticipés échelonnés. Gagnez quatre fois! Plan de paiements anticipés KBC à des fins professionnelles Et vous? Avez-vous déjà épuisé toutes vos possibilités fiscales? Le fisc incite les indépendants,

Plus en détail

Vous souhaitez alléger le poids de vos impôts? Plan paiement anticipé d impôts CBC

Vous souhaitez alléger le poids de vos impôts? Plan paiement anticipé d impôts CBC Vous souhaitez alléger le poids de vos impôts? Plan paiement anticipé d impôts CBC Vous souhaitez alléger le poids de vos impôts? Le fisc incite les indépendants, les professions libérales et les sociétés

Plus en détail

Aspects fiscaux de l assurance vie. Brochure d info

Aspects fiscaux de l assurance vie. Brochure d info Aspects fiscaux de l assurance vie Brochure d info 2 Aspects fiscaux de l assurance vie Préambule La rédaction de cette brochure a été achevée au 31/01/2015 et tient compte de la législation fiscale telle

Plus en détail

La société civile de droit commun et la planification successorale

La société civile de droit commun et la planification successorale La société civile de droit commun et la planification successorale PRIVATE BANKING WWW.INGPRIVATEBANKING.BE La société civile de droit commun et la planification successorale La société civile de droit

Plus en détail

De l entreprise individuelle à la société. Faire le bon choix, au bon moment

De l entreprise individuelle à la société. Faire le bon choix, au bon moment De l entreprise individuelle à la société Faire le bon choix, au bon moment De l entreprise individuelle à la société De l entreprise individuelle à la société De l entreprise individuelle à la société

Plus en détail

Conseils & Accompagnement

Conseils & Accompagnement Conseils & Accompagnement Se lancer comme indépendant en personne physique ou en société? Aidez-vous de notre tableau comparatif pour prendre votre décision. N'hésitez pas à contacter nos conseillers pour

Plus en détail

CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER

CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER 1 CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER 1. La SCI en bref L essentiel sur la société civile immobilière (SCI) Une SCI est une société civile qui gère un patrimoine Immobilier. La

Plus en détail

LES FORMES JURIDIQUES

LES FORMES JURIDIQUES 1 LES FORMES JURIDIQUES Les structures juridiques de l Entreprise Il existe deux types de structures juridiques: L Entreprise Individuelle ou E.I. et l E.I. Responsabilité Limitée La société et plus particulièrement

Plus en détail

Revenus professionnels

Revenus professionnels Revenus professionnels 1. Bénéfices d'exploitations agricoles, industrielles et commerciales Le montant des bénéfices s établit au départ d une comptabilité qui doit être probante vis-à-vis de l Administration.

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL et de l EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

Aspects fiscaux des placements en société

Aspects fiscaux des placements en société Aspects fiscaux des placements en société Sommaire 1. Généralités 2. Exploiter d abord l épargne fiscale 2.1. L engagement individuel de pension via une assurance externe (EIP) 2.2. Une pension libre complémentaire

Plus en détail

FLEXIBEL PENSION SAVING avec clause Home

FLEXIBEL PENSION SAVING avec clause Home FLEXIBEL PENSION SAVING avec clause Home avril 2010 Epargner pour votre avenir vous procure des avantages! A qui est destiné le Flexibel Pension Saving avec clause Home? Au travers de ce produit (*), Fidea

Plus en détail

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 :

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : I.S.F. Patrimoine taxable Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : Vous êtes redevable de l ISF si votre patrimoine net taxable excède 1,3 million au 1 er janvier

Plus en détail

PARTIE 1 : L EXERCICE DU POUVOIR DE DECISION LORSQU IL N Y A QU UN SEUL APPORTEUR DE CAPITAUX

PARTIE 1 : L EXERCICE DU POUVOIR DE DECISION LORSQU IL N Y A QU UN SEUL APPORTEUR DE CAPITAUX CHAPITRE 11 L EXERCICE DU POUVOIR DE DECISION ET LA FORME JURIDIQUE DE L ENTREPRISE Selon la forme juridique choisie, le ou les créateurs d entreprise ont plus ou moins de pouvoir de décision. L exercice

Plus en détail

guide du créateur d entreprise 63

guide du créateur d entreprise 63 06 Choisir une forme juridique guide du créateur d entreprise 63 1. Entreprise individuelle ou société? Prendre la décision d exercer vos activités en tant qu indépendant en personne physique ou de constituer

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

Le plan financier est un carnet de bord qui permet d analyser la faisabilité et la rentabilité du projet.

Le plan financier est un carnet de bord qui permet d analyser la faisabilité et la rentabilité du projet. 1 LE PLAN FINANCIER Le plan financier est un carnet de bord qui permet d analyser la faisabilité et la rentabilité du projet. Son élaboration est un exercice de prospection accompagné d une série d autres

Plus en détail

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE?

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR En pratique, le régime de la micro-entreprise est un régime fiscal simplifié pouvant s appliquer à tous les exploitants individuels,

Plus en détail

Quel est le meilleur statut pour mon projet? Animé par : Sophie BERNADAC Loïc PLESSIS

Quel est le meilleur statut pour mon projet? Animé par : Sophie BERNADAC Loïc PLESSIS Quel est le meilleur statut pour mon projet? Animé par : Sophie BERNADAC Loïc PLESSIS INTRODUCTION Le choix du statut juridique va dépendre de nombreux critères parmi lesquels : La nature de l activité

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL ET DE L EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

EIRL. Introduction. En 2010, les pouvoirs publics instaurent l EIRL avec un double objectif :

EIRL. Introduction. En 2010, les pouvoirs publics instaurent l EIRL avec un double objectif : EIRL Introduction Depuis plus de 30 ans, vos élus se sont battus pour atteindre un objectif : assurer la protection du patrimoine personnel de l entrepreneur individuel en cas de difficultés professionnelles

Plus en détail

LA TITRISATION AU LUXEMBOURG UN OUTIL INNOVANT

LA TITRISATION AU LUXEMBOURG UN OUTIL INNOVANT LA TITRISATION AU LUXEMBOURG UN OUTIL INNOVANT Les informations disponibles sur la présente documentation ont pour seule fin de donner une information générale à son lecteur. Elles ne constituent pas un

Plus en détail

Maison de santé / Pôle de santé Enjeux juridiques

Maison de santé / Pôle de santé Enjeux juridiques Maison de santé / Pôle de santé Enjeux juridiques Séminaire d échange de pratiques à destination des médecins libéraux Samedi 26 Novembre 2011 Maître Caroline KAMKAR (Avocat au Barreau de Lille) Maisons

Plus en détail

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension.

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension. GLOSSAIRE DES PRINCIPAUX TERMES UTILISÉS 1 EN MATIÈRE DE PRODUITS FINANCIERS Action : Titre représentant une part du capital d une société (cotée ou non cotée en Bourse). Il s agit d un titre de propriété

Plus en détail

7.3. Les différents modes de transmission

7.3. Les différents modes de transmission 7.3. Les différents modes de transmission La manière d exercer l activité et le choix de la forme juridique ont des répercussions importantes sur le processus de transmission 7.3.1. Les impacts du choix

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 7

Table des matières. Introduction... 7 Table des matières Introduction... 7 CHAPITRE 1 La déclaration pour l impôt sur le revenu... 9 1. Qui a l obligation de déposer une déclaration pour l impôt sur le revenu?... 10 2. Qui a la possibilité

Plus en détail

Comment s établir aux États-unis?

Comment s établir aux États-unis? Comment s établir aux États-unis? Zara Law Offices 111 John Street Suite 510 New York, NY 10038 Tel: 1-212-619 45 00 Fax: 1-212-619 45 20 www.zaralawny.com 1 Introduction La récente baisse du dollar constitue

Plus en détail

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2012 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2012 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Comment bien choisir le statut adapté à son projet Salon de l entreprise 2012 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Présentation générale Le choix de la forme juridique

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG DROIT FISCAL session 2013 CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur Dossier 1 : IMPOSITION DES BÉNÉFICES 7,5 points 1) Calculer pour l exercice 2012 le résultat

Plus en détail

LE CHOIX DE L ENTREPRISE INDIVIDUELLE COMME STRUCTURE JURIDIQUE

LE CHOIX DE L ENTREPRISE INDIVIDUELLE COMME STRUCTURE JURIDIQUE 1 LE CHOIX DE L ENTREPRISE INDIVIDUELLE COMME STRUCTURE JURIDIQUE 1. Pourquoi choisir l entreprise individuelle La création d une entreprise individuelle est simple : pas de capital social, pas de statuts,

Plus en détail

Le statut de VDI détaillé sous forme de questions-réponses

Le statut de VDI détaillé sous forme de questions-réponses Le statut de VDI détaillé sous forme de questions-réponses Table des matières 1. FORMALITÉS ADMINISTRATIVES... 2 1.1 QUELLE SONT LES SEULES FORMALITÉS QUE LE VDI DOIT ACCOMPLIR AVANT DE DÉBUTER SON ACTIVITÉ?...

Plus en détail

4.2.3. Optimisation de la rémunération du dirigeant de société soumise à l IS

4.2.3. Optimisation de la rémunération du dirigeant de société soumise à l IS 4 4.2.3. Optimisation de la rémunération du dirigeant de société soumise à l IS Le dirigeant d une entreprise soumise à l IS dispose d une grande liberté pour construire sa rémunération, puisqu elle peut

Plus en détail

L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013 L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée 2 Nouveautés À qui s adresse se statut d EIRL? Quelle procédure accomplir?

Plus en détail

ENTREPRENDRE EN SOLO

ENTREPRENDRE EN SOLO ENTREPRENDRE EN SOLO Quand une personne se lance seule dans la création d entreprise, d un point de vue juridique, elle se demande d une manière générale s il vaut mieux l exploiter sous forme individuelle

Plus en détail

Les modalités de la vente. La société civile immobilière SCI. www.notaires.paris-idf.fr

Les modalités de la vente. La société civile immobilière SCI. www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER Les modalités de la vente La société civile immobilière SCI www.notaires.paris-idf.fr Les modalités de la vente La société civile immobilière SCI Une Société Civile Immobilière (SCI) est une

Plus en détail

Quel statut juridique, social et fiscal, choisir lorsque l on crée son entreprise?

Quel statut juridique, social et fiscal, choisir lorsque l on crée son entreprise? Quel statut juridique, social et fiscal, choisir lorsque l on crée son entreprise? Matinale Entrepreneuriale - Mardi 23 septembre 2014 Jean-Pierre Franiatte jpf@cabinetfraniatte.com 03 87 62 85 25 CABINET

Plus en détail

Le Crédit Renting. De quoi s'agit-il?

Le Crédit Renting. De quoi s'agit-il? Le Crédit Renting Le Renting Financier est une forme de financement d un investissement similaire au leasing financier (leasing opérationnel) mais qui se distingue néanmoins de ce dernier par la hauteur

Plus en détail

Actualités Juridiques

Actualités Juridiques À savoir Actualités Juridiques Investir dans la pierre : une garantie pour la retraite Louez bien, louez meublé? Etat des lieux : une précaution indispensable! Investir dans la pierre : une garantie pour

Plus en détail

Le pour et le contre. Avantages de la location. Avantages de la construction. Inconvénients de la location

Le pour et le contre. Avantages de la location. Avantages de la construction. Inconvénients de la location 1Louer, construire, acheter ou rénover? Quelle est la situation la plus intéressante: louer, construire, acheter ou rénover? Le choix est toujours d ordre personnel mais une comparaison approfondie des

Plus en détail

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2013 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2013 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Comment bien choisir le statut adapté à son projet Salon de l entreprise 2013 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Présentation générale Salon de l entreprise 2013 Espace

Plus en détail

LES DIFFERENTES FORMES JURIDIQUES D UNE ENTREPRISE

LES DIFFERENTES FORMES JURIDIQUES D UNE ENTREPRISE LES DIFFERENTES FORMES JURIDIQUES D UNE ENTREPRISE Une entreprise est une entité économique et sociale qui permet la production et la vente de biens et de services répondant à un besoin par le biais de

Plus en détail

LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE. Les aspects fiscaux propres à la création de l entreprise individuelle

LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE. Les aspects fiscaux propres à la création de l entreprise individuelle CHAPITRE 1 LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE 022- Lorsqu il décide de créer une entreprise, un entrepreneur a le choix d adopter la forme juridique la mieux adaptée à sa situation. Soit il crée une

Plus en détail

2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009

2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009 2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009 FISCALITE DES ENTREPRISES - UF 661 - IMPOT DES SOCIETES 1. Il s agit d une SPRL comptant deux associés gérants dont l un n est pas rémunéré. 2. La société

Plus en détail

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR Source : site Internet de l agence pour la création d entreprise (APCE) : http://www.apce.com/ SOMMAIRE : 1.

Plus en détail

JAGUAR FINANCIAL SERVICES SOLUTIONS DE FINANCEMENT

JAGUAR FINANCIAL SERVICES SOLUTIONS DE FINANCEMENT JAGUAR FINANCIAL SERVICES SOLUTIONS DE FINANCEMENT Que vous soyez particulier ou professionnel, vous trouverez un financement sur mesure à la hauteur de votre Jaguar. Pensez à Jaguar et les mots innovation,

Plus en détail

Qu est-ce qu une SCI?

Qu est-ce qu une SCI? CHAPITRE 1 Qu est-ce qu une SCI? Aussi surprenant que cela soit, il n existe pas de définition légale de la SCI. Le terme de SCI est né de la pratique, la loi ne connaissant que les sociétés civiles en

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SCI Bien gérer son patrimoine Huitième édition, 1998, 2001, 2004, 2008, 2010, 2012, 2013, 2014 ISBN : 978-2-212-55995-8

Plus en détail

L EIRL Principes fonctionnement et opportunités

L EIRL Principes fonctionnement et opportunités L EIRL Principes fonctionnement et opportunités EXPERTISE COMPTABLE COMMISSARIAT AUX COMPTES 11, rue de Mogador F-75009 PARIS Téléphone +33 (0)1 42 601 606 Fax +33 (0)1 42 613 792 EXPERTISE COMPTABLE 16,

Plus en détail

L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE

L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE Introduction L impôt de solidarité sur la fortune est un impôt annuel dû par les personnes physiques détenant un patrimoine net supérieur à 790 000 au 1 er janvier

Plus en détail

LES CONDITIONS REQUISES POUR CREER UNE SARL

LES CONDITIONS REQUISES POUR CREER UNE SARL LES CONDITIONS REQUISES POUR CREER UNE SARL Hôtel Consulaire Nouveau-Port 20293 BASTIA Tél : 04.95.54.44.44 Fax : 04.95.54.44.47 DIRECTION DES SERVICES AUX ENTREPRISES CCI Bastia Haute Corse DSE Sous réserve

Plus en détail

LA FISCALITE DE VOTRE HABITATION. www.rgf.be

LA FISCALITE DE VOTRE HABITATION. www.rgf.be LA FISCALITE DE VOTRE HABITATION 1. Acheter Vendre 2. Payer 3. Assurance Vie 4. Habiter 1. Acheter Vendre A. Acheter avec applications des droits d enregistrement B. Acheter avec TVA C. Vendre avec TVA

Plus en détail

Brochure d information relative à la distribution d actions de bonus

Brochure d information relative à la distribution d actions de bonus Brochure d information relative à la distribution d actions de bonus Résumé La présente brochure d information est mise à la disposition des actionnaires suite à la convocation à l assemblée générale extraordinaire

Plus en détail

Le non-paiement répété par la société de la dette d impôt en matière de TVA, est, sauf preuve du contraire, présumé résulter d une faute.

Le non-paiement répété par la société de la dette d impôt en matière de TVA, est, sauf preuve du contraire, présumé résulter d une faute. 23. Je suis dirigeant d une société. Existe-t-il des cas dans lesquels je peux être tenu des dettes de ma société vis-à-vis de la TVA ou du précompte professionnel? Cette situation peut effectivement se

Plus en détail

LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES

LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES Un schéma d optimisation d fiscale et patrimoniale 1 place du 18 juin 1940-74940 ANNECY LE VIEUX Tél. : 04.50.23.10.40 fax : 04.50.23.39.83 Mél. : contact@agika.fr Document

Plus en détail

Les statuts de loueur en meublé (LMP et LMNP)

Les statuts de loueur en meublé (LMP et LMNP) Les statuts de loueur en meublé (LMP et LMNP) Je vous propose un feuilleton 2007 sur les thèmes relatifs à l investissement immobilier ; pour ce premier volet, je vous emmène ce trimestre, à la découverte

Plus en détail

GODFREY - HIGUET AVOCATS

GODFREY - HIGUET AVOCATS GODFREY - HIGUET AVOCATS Clive GODFREY Jean-Pierre HIGUET Avocats à la Cour LA TITRISATION A LUXEMBOURG ET SON APPLICATION EN MATIERE IMMOBILIERE 1. Cadre légal de la titrisation au Luxembourg Avec la

Plus en détail

Implantation au Maroc

Implantation au Maroc Implantation au Maroc I- Fonction du guichet d aide à la création d entreprises Le Guichet d aide à la création d entreprises est l interlocuteur unique de toutes les personnes qui veulent créer une entreprise,

Plus en détail

Choisissez la forme d entreprise adéquate pour votre activité professionnelle

Choisissez la forme d entreprise adéquate pour votre activité professionnelle Entreprise unipersonnelle ou société Choisissez la forme d entreprise adéquate pour votre activité professionnelle Que vous soyez un indépendant débutant ou un entrepreneur bien établi, il est essentiel

Plus en détail

continuez à vivre pleinement vos vies même pendant votre pension

continuez à vivre pleinement vos vies même pendant votre pension many lives fiche technique commerciale pension plan fisc assurance épargne et placement - avec avantages fiscaux continuez à vivre pleinement vos vies même pendant votre pension C est une certitude : nous

Plus en détail

SOCIÉTÉ COMMERCIALE ET ENTREPRENEUR INDIVIDUEL EN ANDORRE

SOCIÉTÉ COMMERCIALE ET ENTREPRENEUR INDIVIDUEL EN ANDORRE ENTREPRENEUR INDIVIDUEL EN ANDORRE Pàgina 1 de 9 I. RÉGIME JURIDIQUE SOCIÉTÉ COMMERCIALE 1. QU EST-CE QUE C EST? Il s agit d une association volontaire de personnes physiques ou morales qui, moyennant

Plus en détail

Créer en solo : EI, AE, EURL, SASU Quel statut juridique choisir pour réaliser votre projet? Maître Muriel LEON Ordre des Avocats

Créer en solo : EI, AE, EURL, SASU Quel statut juridique choisir pour réaliser votre projet? Maître Muriel LEON Ordre des Avocats Créer en solo : EI, AE, EURL, SASU Quel statut juridique choisir pour réaliser votre projet? Maître Muriel LEON Ordre des Avocats Plan de l intervention 1. Contexte du projet 2. Statut du projet Partie

Plus en détail

Comment transférer de l'argent de votre société dans votre patrimoine privé?

Comment transférer de l'argent de votre société dans votre patrimoine privé? Comment transférer de l'argent de votre société dans votre patrimoine privé? Photos Roularta / Reporters Agency & Corbis Images Votre société vient de clôturer un bel exercice comptable? La tentation peut

Plus en détail

LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent :

LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent : LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent : - la simplification du régime des micro-entreprises, - les droits de mutation

Plus en détail

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale Lettre d'information - Septembre - Octobre 2007 MESURES FISCALES ET PATRIMONIALES EN FAVEUR DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU POUVOIR D ACHAT ENTREPRISES 1. Défiscalisation des heures supplémentaires 2. Parachutes

Plus en détail

L IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (IRPP)

L IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (IRPP) L IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (IRPP) Qu est ce que l IRPP? L impôt sur le revenu des personnes physiques en abrégé (IRPP) est : un impôt direct qui frappe le revenu net global des personnes

Plus en détail

Le Passage en Société: Jean-Marie Conter Comptable-fiscaliste agréé Président de l I.P.C.F.

Le Passage en Société: Jean-Marie Conter Comptable-fiscaliste agréé Président de l I.P.C.F. Le Passage en Société: Jean-Marie Conter Comptable-fiscaliste agréé Président de l I.P.C.F. 1.Les diverses formes de sociétés 2. Constitution et obligations 3. L apport du patrimoine professionnel à la

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 18 MAI 2010 3 G-1-10

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 18 MAI 2010 3 G-1-10 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 18 MAI 2010 3 G-1-10 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE NON PERCUE RECUPERABLE (TVA NPR) APPLICABLE DANS LES DOM (C.G.I., art. 295 A ) NOR : ECE L 10 30014J

Plus en détail

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir LE CHOIX DU STATUT JURIDIQUE Un choix à adapter à vos besoins Les questions à vous poser La volonté de s associer La capacité juridique La responsabilité

Plus en détail

LOI RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (EIRL)

LOI RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (EIRL) LOI RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (EIRL) - Loi n 2010-658 du 15 juin 2010 - - Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 - - Arrêté du 29 décembre 2010 - Vendredi 11 Mars 2011

Plus en détail

Comment choisir son STATUT JURIDIQUE? édition 2015. Proposé par :

Comment choisir son STATUT JURIDIQUE? édition 2015. Proposé par : Comment choisir son STATUT JURIDIQUE? édition 2015 Proposé par : TABLE DES MATIÈRES 1. CRÉER SON ENTREPRISE, LE PROJET D UNE VIE 2. 3. 4. CHOISIR ENTRE ÊTRE AFFILIÉ À LA SÉCURITÉ SOCIALE OU DÉPENDRE DU

Plus en détail

Sociétés professionnelles Quels en sont les avantages pour vous?

Sociétés professionnelles Quels en sont les avantages pour vous? Sociétés professionnelles Quels en sont les avantages pour vous? Introduction Vous exercez une profession libérale et devez prendre différentes décisions, notamment en ce qui a trait au cadre dans lequel

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Le loueur en meublé professionnel (LMP) François Longin 1 www.longin.fr Plan (1) Le statut LMP Juridique (location meublée)

Plus en détail

Cadre légal O d r o d nna n n a ce n 03 0-11 du 26 août 2 03 (re r mpl p aç a a ç n a t la l loi o n 90 9 / 10 du d 10 / 04 0 /

Cadre légal O d r o d nna n n a ce n 03 0-11 du 26 août 2 03 (re r mpl p aç a a ç n a t la l loi o n 90 9 / 10 du d 10 / 04 0 / LEASING ASPECTS JURIDIQUES ET PRATIQUES Cadre légal Ordonnance n 03-11 du 26 août 2003 (remplaçant la loi n 90 / 10 du 10 / 04 / 1990) relative à la monnaie etau crédit. 68 : «Sont assimilées à des opérations

Plus en détail

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction repose sur la dissociation de l acquisition du foncier de celle

Plus en détail

Votre Business Plan 3. Les frais relatifs à la création d une entreprise 7. Le choix de votre structure juridique 9. Votre entretien bancaire 12

Votre Business Plan 3. Les frais relatifs à la création d une entreprise 7. Le choix de votre structure juridique 9. Votre entretien bancaire 12 Guide Créateur Sommaire Votre Business Plan 3 Les frais relatifs à la création d une entreprise 7 Le choix de votre structure juridique 9 Votre entretien bancaire 12 1 Votre Business Plan Votre Business

Plus en détail

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R 2013 LUXEMBOURG : FISCALITé des personnes physiques F R Classe d impôts sans enfant Avec enfant(s) à charge Âgé d au moins 64 ans au 1 er janvier Célibataire 1 1a 1a Marié/ Partenaire 2 2 2 Séparé 1 1a

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SCI Bien gérer son patrimoine Huitième édition, 1998, 2001, 2004, 2008, 2010, 2012, 2013, 2014 ISBN : 978-2-212-55995-8

Plus en détail

Les cohabitants et l immobilier

Les cohabitants et l immobilier Les cohabitants et l immobilier 3Des cohabitants non mariés achetant ensemble un terrain à bâtir ou une habitation acquièrent ce bien en copropriété. Cela veut dire que le terrain ou l habitation appartient

Plus en détail

«Guide du créateur d entreprise» Recueil d informations utiles

«Guide du créateur d entreprise» Recueil d informations utiles «Guide du créateur d entreprise» Recueil d informations utiles «Guide du créateur d entreprise» Recueil d informations utiles 3. «... Pour ces considérations, nous avons décidé qu il sera créé, sous la

Plus en détail

FINANCER VOTRE MOBILITé PROFESSIONNELLE c est notre métier

FINANCER VOTRE MOBILITé PROFESSIONNELLE c est notre métier FINANCER VOTRE MOBILITé PROFESSIONNELLE c est notre métier Cher client, Vous avez en main la brochure de présentation de la gamme des produits financiers exclusivement distribués par le réseau officiel

Plus en détail

Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES

Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Membre inscrit I. Définitions Loi du 11 mai 2007 relative

Plus en détail

Créer une ASBL : Comment s y prendre?

Créer une ASBL : Comment s y prendre? Créer une ASBL : Comment s y prendre? Bruxelles, 11 décembre 2013 Programme du jour: 1) Introduction 2) La personnalité juridique, différences société-asbl 2) Constitution d une ASBL 3) Mesures de publicité

Plus en détail

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3467-1 Chapitre 1 LES RELATIONS BANCAIRES : COMPTES, COFFRE, EMPRUNTS Le compte courant Les comptes courants

Plus en détail

Partie 1 - Achetez intelligemment votre véhicule. 1. Quand est-il plus intéressant d acheter un nouveau véhicule?

Partie 1 - Achetez intelligemment votre véhicule. 1. Quand est-il plus intéressant d acheter un nouveau véhicule? Partie 1 - Achetez intelligemment votre véhicule 1. Quand est-il plus intéressant d acheter un nouveau véhicule? 1.1. Quand bénéficiez-vous des plus fortes réductions?.......... 3 1.1.1. Bénéficiez-vous

Plus en détail

LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL

LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL (SPF) www.bdo.lu 2 Les Sociétés de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) TABLE DES MATIERES AVANT-PROPOS 3 1. INTRODUCTION 4 2. ACTIVITES D UNE SPF 2.1 Activités

Plus en détail

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL 1. POURQUOI? Ce nouveau statut vient répondre à la principale préoccupation des entrepreneurs en nom propre

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

IMPOT DES SOCIETES - EXERCICE RECAPITULATIF

IMPOT DES SOCIETES - EXERCICE RECAPITULATIF 2 ème comptabilité MAI 2009 IMPOT DES SOCIETES - EXERCICE RECAPITULATIF Données Exercice d imposition 2008 La SA SAITOUT (60% des actions détenues par l administrateur) dont le siège social est situé à

Plus en détail

LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL

LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL (SPF) www.bdo.lu 2 Les Sociétés de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) TABLE DES MATIERES AVANT-PROPOS 3 1. INTRODUCTION 4 2. ACTIVITES D UNE SPF 2.1 Activités

Plus en détail

Calcul de l impôt. Tranche de revenus Taux Impôt dû par tranche Impôt total. de 0 à 8.070 25 % 2.017,50 2.017,50

Calcul de l impôt. Tranche de revenus Taux Impôt dû par tranche Impôt total. de 0 à 8.070 25 % 2.017,50 2.017,50 Calcul de l impôt Le décumul des revenus des conjoints est total mais l imposition est établie au nom des deux conjoints. La loi assimile les cohabitants légaux aux conjoints. Les cohabitants de fait font

Plus en détail

Table des matières. 1. Qu entend-on par là? 2. Quel est l avantage fiscal? 3. Quelles sont les règles du jeu? 4. Quelques conseils indispensables

Table des matières. 1. Qu entend-on par là? 2. Quel est l avantage fiscal? 3. Quelles sont les règles du jeu? 4. Quelques conseils indispensables Table des matières Partie 1 : Anticiper un investissement 1.1. Un investissement........................................... 3 1.2. Pour qui est-ce intéressant?.................................. 3 1.3.

Plus en détail

ÉCONOMIQUE PRINCIPALES DÉPENSES DÉDUCTIBLES

ÉCONOMIQUE PRINCIPALES DÉPENSES DÉDUCTIBLES DÉDUCTIBLES RAPPEL Pour être déductibles des recettes, les dépenses effectuées par les titulaires de revenus non commerciaux doivent répondre aux conditions suivantes : être nécessitées par l exercice

Plus en détail

La réputation de la France en matière de fiscalité n est en rien fondée, particulièrement dans le domaine de l immobilier.

La réputation de la France en matière de fiscalité n est en rien fondée, particulièrement dans le domaine de l immobilier. Etudes fiscales La mode du «french bashing» qui se développe à travers toute l Europe n épargne pas le domaine de la fiscalité. La France souffre en effet de l image assez négative que véhiculent les médias

Plus en détail

Atelier 2 Transmission familiale

Atelier 2 Transmission familiale Atelier 2 Transmission familiale A2 Transmission familiale PREAMBULE Lancement d une vidéo témoignage INTERVENANTS Jean Yves BRYON Conseiller en gestion de patrimoine indépendant 2 Sommaire I. PRÉAMBULE

Plus en détail

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Le gouvernement du Canada a annoncé la création du compte d épargne libre d impôt (CELI) à l occasion de son budget de 2008, puis a procédé à son

Plus en détail