TRANSMUSICALES De Rennes 2006

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRANSMUSICALES De Rennes 2006"

Transcription

1 Rapport sur l'eau Festival des Transmusicales rennes /09/2009 page 1/ 14 Diagnostic multi-énergie/eau TRANSMUSICALES De Rennes 2006 RAPPORT (Provisoire) DU BILAN SUR L'EAU Bureau d Etudes : ATIS 8, rue Boussingault BREST Tél / Fax

2 Rapport sur l'eau Festival des Transmusicales rennes /09/2009 page 2/ 14 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION PRESENTATION DU PROJET PRESENTATION DU SITE ETAT DES LIEUX DESCRIPTIF DES INSTALLATIONS ET DE LA DISTRIBUTION EN EAU Distribution, provenance et quantité d'eau utilisée sur le site du festival Implantation du matériel sanitaire DESCRIPTIF DES INSTALLATIONS SANITAIRES DES FESTIVITES Liste du matériel sanitaire Descriptif du matériel sanitaire DIAGNOSTIQUES DIAGNOSTIQUE SUR LA DISTRIBUTION D'EAU DIAGNOSTIQUE SUR LE MATERIEL SANITAIRE ANALYSE DES COMSOMMATIONS ANALYSE DES CONSOMMATIONS D'EAU AU NIVEAU DES SOUS-COMPTEURS ANALYSE DES CONSOMMATIONS D'EAU AU NIVEAU DES COMPTEURS DU PARC ANALYSE DU COÛT Facturation Facturation CONCLUSIONS MARCHE A SUIVRE POUR L'ASSOCIATION DES TRANSMUSICALES LISTE DE PROPOSITIONS D'AMELIORATIONS POUR LE PARC EXPO DE RENNES...14

3 Rapport sur l'eau Festival des Transmusicales rennes /09/2009 page 3/ INTRODUCTION 1.1 PRESENTATION DU PROJET Le projet est d'effectuer un bilan sur les fluides utilisés au Festival des Transmusicales de Rennes Ces fluides sont l'eau, le Fuel et l'electricité. Ce rapport concerne uniquement l'étude sur l'eau. Le but est la maîtrise des consommations dans un objectif d'économie, afin de préserver les capacités d'investissement artistique du festival. Nous allons pour cela, dans un premier temps, décrire les installations existantes et établir un état des lieux. Puis nous allons les diagnostiquer et proposer différentes solutions d'optimisation. Ce diagnostic se base sur les divers documents fournis par l'association des Transmusicales, par le parc des expositions, ainsi que différentes visites sur le site, effectuées par Florence SAUMARD et Morgan MERIGUET du B.E.T ATIS: - le 24 novembre le 29 novembre les 7,8 et 9 décembre PRESENTATION DU SITE La manifestation se situe au Parc des Expo Rennes Aéroport à Bruz (35). Ce parc abrite le Festival des Transmusicales pendant 3 jours. Le Festival est un évènement culturel qui a une capacité d'accueil de personnes. Le site se définit sur cinq halls, les halls n 2, 3, 4, 5 et 9 du Parc Expo de Rennes: - le hall 2 abrite la zone production catering et restauration de l'organisation - le hall 3 abrite une scène de concerts - le hall 4 se divise en deux zones, une zone bars et une zone scène de concerts - le hall 5 est réservé à la restauration avec une zone publique et une zone VIP - et le hall 9 qui abrite une zone concerts

4 Rapport sur l'eau Festival des Transmusicales rennes /09/2009 page 4/ ETAT DES LIEUX 2.1 DESCRIPTIF DES INSTALLATIONS ET DE LA DISTRIBUTION EN EAU Distribution, provenance et quantité d'eau utilisée sur le site du festival Trois compteurs alimentent le site des festivités. Il existe un compteur général situé au niveau de la porte A du hall 5, un compteur du côté du hall 1 et un autre compteur pour le réseau incendie. A partir de ces compteurs, des réseaux de distribution enterrés desservent les différents halls. Ces réseaux distribuent l'eau jusqu'aux différentes bornes se trouvant au niveau du sol. Seules les bornes situés à proximité des installations de plomberie sanitaire des Transmusicales seront utilisées. A partir de ces bornes les équipements sanitaires sont raccordés par du tube polyéthylène appelé tube PE

5 EXTENSION A P en te % parpa ing de C E P Ø pa rpaing de 20 T. L P e nt e 4.50 % D ES CE NTE DA NS L E FA UX P LA FOND T. L. T. L. B UR EAU : m² D ES CE NTE DA NS L E FA UX P LA FOND E P Ø 125 T. L HALL : m² E P Ø MUR S A RE AL IS ER DANS L ES HAL LS EXI STANTS EP Ø E P Ø 12 5 C E P Ø 125 D p o te au x p o rte b a nn iè re A Pr oj ect e ur s f ixe s da n s le so l B Rapport sur l'eau Festival des Transmusicales rennes /09/2009 page 5/ Implantation du matériel sanitaire HALL 2 et 3 HALL 4 HALL NSION HALL 9

6 Rapport sur l'eau Festival des Transmusicales rennes /09/2009 page 6/ DESCRIPTIF DES INSTALLATIONS SANITAIRES DES FESTIVITES Liste du matériel sanitaire sanitaire sanitaire sanitaire sanitaire sanitaire cuisine laverie et prép resto cuisine entre hall 4 derrière hall et 5 hall 4 côté VIP 2 et 3 hall 9 organisation organisation VIP évier pissotière auge 1 urinoir presto lavabos mitigeur 5 lavabos presto 2 5 lavabos mélangeur wc simple touche wc double touche 12 wc tube chasse 7 WC mobile double touche 4 WC mobile simple touche 12 2 vidoir 1 1 plonge 2 3 lave vaiselle Descriptif du matériel sanitaire Les principaux sanitaires utilisés pour le festival appartiennent au Parc Expo. Cependant l'association des Transmusicales a fait venir des sanitaires complémentaires qui sont: - un" urinoir auge" placé entre le hall 4 et 5 - un bungalow type "Algéco" comportant uniquement des WC, placé entre le hall 4 et 5 - bungalow type "Algéco" comportant des wc et urinoirs et lavabos, placé côté VIP du hall 5 - bungalow type "Algéco" comportant uniquement des WC et lavabos, placé côté VIP du hall 5

7 Rapport sur l'eau Festival des Transmusicales rennes /09/2009 page 7/ descriptions de l' "urinoir auge" Cet urinoir provient d'une fabrication artisanale. C'est un bac en forme d'auge de 5ml de longueur sur 0.8ml de largeur. Ce bac est équipé d'une cloison séparative en leur milieu. Deux tubes galva sont installés en partie haute, de part et d'autre de cette cloison. Ces tubes galva sont percés par de petits trous tout le long du bac. Prévus pour être alimentés en eau de façon continue, ils assurent l'évacuation et le nettoyage de l'auge Equipements des bungalows Les bungalows sont équipés de WC avec un réservoir à simple chasse qui évacue donc 9 litres d'eau à chaque utilisation. Certains WC possèdent également des réservoirs à double touche qui permettent d'évacuer soit 6 ou 9 litres d'eau par utilisation. Tandis que d'autres sont équipés de tube chasse qui utilise environ 6 litres d'eau. Par ailleurs ces bungalows sont également équipés d'urinoir et de robinetteries de lavabos type presto ou mélangeuses Equipements des sanitaire du Parc Expo Les sanitaires du Parc possèdent également des WC possédant des réservoirs à simple et double chasse, ainsi que des urinoirs presto et des robinetteries de lavabos de type mélangeurs ou mitigeurs autres équipements La cuisine et la préparation du restaurant organisation utilisent : - un évier avec une robinetterie mélangeuse, - une laveuse de marque HMI Thirole - deux jets à gâchettes De plus à l'extérieur et à l'intérieur les divers restaurants et bar sont alimentés en eau, soit au total environ une quinzaine de branchements.

8 Rapport sur l'eau Festival des Transmusicales rennes /09/2009 page 8/ DIAGNOSTIQUES 3.1 DIAGNOSTIQUE SUR LA DISTRIBUTION D'EAU L'installation de distribution d'eau sur le site est semi permanente, de part son réseau enterré jusqu'aux différentes bornes du site et de part la distribution "volante " vers les divers équipements sanitaires. D'un point de vue technique, nous n'avons pas relevé de problèmes particuliers au niveau de la distribution et de la pression d'eau. Par contre, nous avons rencontré des fuites liées à des raccords mal serrés ou défectueux. De plus lors de nos relevés du matin nous avons constaté qu'un robinet de lavabo était resté ouvert (peut être tout la nuit)! Il serait judicieux de maintenir en place une "ronde technique" sur le site qui permettrait de détecter les anomalies rapidement pour y remédier également le plus rapidement possible. D'un point de vue réglementaire, afin d'éviter tout retour d'eau dans le réseau de distribution enterré d'eau potable du site, il est obligatoire de mettre un clapet anti-pollution sur chaque borne des branchements desservant des cuisines, des bars et des laveries. Conclusion : D'un point de vue réglementaire, la mise en place des clapets anti-pollution au départ de chaque borne d'eau est obligatoire sur l'alimentation des cuisines, des bars et des laveries. D'un point de vue technique, il serait judicieux d'affecter une personne à la surveillance et à l'entretien des appareils pendant la durée du festival 3.2 DIAGNOSTIQUE SUR LE MATERIEL SANITAIRE Les "urinoirs auges" Les urinoirs permettent un écoulement aisé des urines, de plus, vu la fréquence d'utilisation, il n'est pas utile de mettre en eau la rampe d'arrosage, pendant tout le Festival. Par ailleurs, cela générera moins d'odeur s'il n'y a pas d'eau. En effet, c'est l'association eau/urine qui dégage de l'ammoniac et qui provoque les odeurs. Par contre pour une question d'hygiène il est cependant nécessaire d'ouvrir le robinet d'eau deux à trois fois par jour. C'est d'ailleurs ce qui a été fait pendant le festival Conclusion : Rien à signaler Les bungalow type Algéco et sanitaires du site Concernant les lavabos: ils sont équipés de robinetteries soit mélangeuses, soit mitigeuses ou soit temporisées type "Presto". La mise en place de robinets temporisés permettrait une meilleure maîtrise de l'eau. En effet la temporisation réduit le temps d'utilisation, de plus elle empêche les "oublis de fermeture" des robinets. Or seuls 7 robinets de lavabos sur 36 utilisés sont des robinets temporisés.

9 Rapport sur l'eau Festival des Transmusicales rennes /09/2009 page 9/ 14 Concernant les WC: ils sont équipés soit de réservoirs double chasses, soit de réservoirs simple chasse ou soit de tube chasse type "Presto". Sur 77 WC utilisés, 54 sont avec un réservoirs simple chasse (9litres), 16 avec un réservoir double chasse ( 6/9litres) contre 7 seulement en tube chasse "Presto"(6 litres). L'utilisation des WC équipés de tubes chasses dans un tel festival est conseillée: - d'un point de vue technique : La chasse possède plus de pression et permet une évacuation instantanée, les risques de bouchons sont moindres. De plus les mécanismes des tubes chasses sont plus résistants et par conséquent provoquent moins de fuite et moins d'intervention de technicien - d'un point de vue économie d'eau: L'évacuation est meilleure. Elle ne demande pas une seconde chasse, chose qui arrive souvent au niveau des WC à réservoir. Avec cet équipement nous pouvons économiser 30% sur la consommation d'eau. Conclusions : La location de bungalows équipés de robinetteries temporisées aux niveaux des lavabos et des WC serait également favorable à une meilleure maîtrise de l'eau et par conséquent à une économie. Cependant il faudra s'assurer de la mise en place d'un tube PE de diamètre suffisant pour l'équipement des tubes chasses des WC. En effet l'alimentation de ces tubes chasses nécessitent un diamètre plus important sur la tuyauterie. 4 ANALYSE DES COMSOMMATIONS 2006 Le relevé des consommations d'eau a été fait à partir des trois compteurs du site par Mr Barbo, le responsable plomberie du Parc des Exposition Nous avons installé en plus trois sous-compteurs afin d'étayer notre analyse sur la consommation d'eau. Nous avons installé/ - un sous-compteur (a)au niveau de la laverie de la cuisine de l'organisation, - un deuxième (b) au niveau d'un bungalow de sanitaires situé entre les hall 4 et 5 - et un troisième (c) sur un bungalow de sanitaire côté VIP. 4.1 ANALYSE DES CONSOMMATIONS D'EAU AU NIVEAU DES SOUS-COMPTEURS Relevés des consommations des sous-compteurs: Les sous-compteurs ont été mis en place le jeudi 7 déc 06 avant l'ouverture du festival au public. Le sous-compteur (a) alimente un lave vaisselle et deux éviers Le sous-compteur (b) alimente 12 WC Le sous-compteur (c) alimente 6WC, 4lavabos et 2 urinoirs Le 07/12/06 Le 08/12/06 Le 09/12/06 à 16 h à 11h à 11h Emplacement des sous-compteurs Conso en m3 Conso en m3 Conso en m3 a/ sous-compteur cuisine 0 1 2,4 b/ sous-compteur sanitaire mobile entre le hall 4 et 5 0 5,5 15,6 c/ sous-compteur sanitaire mobile VIP 0 3,3 8,6

10 Rapport sur l'eau Festival des Transmusicales rennes /09/2009 page 10/ 14 MOYENNE CONSOMMATION PAR SOUS-COMPTEUR SUIVANT LE NOMBRE DE POINT D'EAU 1 er jour matériels N de Postes alimentés nbre nbre de point consommation moyenne sous alimentés d'eau nbre de litre compteur par le compteur TOTAL en litre par point d'eau (a) cuisine lave vaisselle 1 organisation robinet à jet (b) sanitaire bungalow de 12 WC ( c) sanitaire bungalows de: WC 6 lavabos urinoirs 2 MOYENNE CONSOMMATION PAR SOUS-COMPTEUR SUIVANT LE NOMBRE DE POINT D'EAU 2ème jour N de Postes matériels alimentés nbre nbre de point consommation moyenne sous alimentés d'eau nbre de litre compteur par le compteur TOTAL en litre par point d'eau (a) cuisine lave vaisselle 1 organisation robinet à jet (b) sanitaire bungalow de 12 WC ( c) sanitaire bungalows de: WC 6 lavabos urinoirs 2 De part ces tableaux nous constatons que : - la consommation journalière pour la cuisine de l'organisation est d'environ 1200litres - dans les blocs sanitaires, la consommation provient principalement des WC - à raison de 9litres par chasse, la fréquentation le 1 er soir est d'environ 50 utilisations par WC dans zone située dans le passage du Hall 4 au Hall 5. - le 2 ème soir cette fréquentation est d'environ 93 utilisations par WC - la consommation en eau des cuisines est faible par rapport à la consommation des WC

11 Rapport sur l'eau Festival des Transmusicales rennes /09/2009 page 11/ 14 Remarque : Si les WC du bungalow (b) étaient équipés de système de chasse temporisée, pour la fréquentation déterminée ci-dessus pour le 2 ème soir par exemple, la consommation serait de 6696 litres. Ceci nous donnerait une économie de 3404 litres, soit une réduction d'environ 34% sur le consommation. Sachant que la consommation provient principalement de l'utilisation des sanitaires, nous pourrions obtenir une réduction de consommation d'eau sur le site d'environ 30%. 4.2 ANALYSE DES CONSOMMATIONS D'EAU AU NIVEAU DES COMPTEURS DU PARC Relevés des compteurs du Parc Expo: Compteur n Emplacement Conso en m3 Conso en m3 1 1/ à la porte A du halle 5 (compteur principal) / hall / réseau incendie 24 TOTAL CONSO M (pour la totalité du Festival et des préparatifs) La consommation d'eau 2006 est plus de deux fois supérieure à celle de Le réseau incendie a été utilisé pour donner à boire aux huit chevaux de la sécurité et également pour le nettoyage par l'entreprise Véolia, à raison de 1m3 pour les chevaux et 23m3 pour le nettoyage. Concernant les 228m3 de consommation restante, et sachant que les WC sont les principaux consommateurs, avec les données suivantes: - Pour un total de 134 WC - Consommation de 9 litres par WC par utilisations - Sur 3 jours de festival Nous obtenons une fréquentation de 63 utilisations par WC par jour, ce qui correspond à l'étude sur nos relevés des sous-compteurs. Conclusion: La consommation en eau du festival est cohérente au vu des équipements sanitaire.

12 Rapport sur l'eau Festival des Transmusicales rennes /09/2009 page 12/ ANALYSE DU COÛT Facturation 2005 Consommation en eau : litres facturation eau coût 24 points d'eau forfait H9 800 forfait sanitaires coût total Ce coût comprend: - Le prix de l'eau consommé - Les prestations des plombiers du site - Les éventuels réparations du matériel sanitaire - Les achats divers pour les raccordements Analyse et répartition des coûts Le coût de l'eau sur Rennes en 2005 était de 2.64 /m3, soit dans notre cas une dépense de 274. De plus nous estimons à environ 750 Euros le montant des achats divers pour les raccordement (24 robinets avec joints et raccords plus 2 couronnes de 100 ml de tube PE). Nous pouvons estimer le coût éventuel des réparations du matériel sanitaire du site, à environ 600Euros (2 robinetteries, 2 abattants, 4 mécanisme de chasse et 8 heures de travail). Reste une facture de 4296 pour la rétribution des tâches des plombiers. Nous savons que le coût moyen d'un ouvrier qualifié est d'environ 35 /h. Nous pouvons donc en conclure cette somme représente environ 122 heures de travail facturés soit 1 semaine ½ de travail pour deux plombiers. Conclusion Nous constatons que le montant de la facturation d'eau relate plus de la main d'œuvre du plombier intervenant sur le site, que de la consommation d'eau. Le coût de l'eau ne représente que 4,5% du coût total de la facturation Facturation 2006 Pour l'année 2006, la facturation de l'eau sur fait uniquement sur la consommation, le coût des prestations se faisant séparément. Nous avons donc 252 m3 d'eau utilisés, facturés à 3,55 HT le m3, soit une facture de 1069,94 TTC.

13 Rapport sur l'eau Festival des Transmusicales rennes /09/2009 page 13/ CONCLUSIONS La maîtrise des consommations passe par différents points: - La définition des besoins - La vérification de la bonne marche des installations - L'entretien régulier des appareils - La bonne utilisation des installations Afin d'optimiser l'implantation des Transmusicales suivant les divers équipements du Parc d'exposition, il est important que l'association des Trans établisse un cahier des charges de leurs besoins. En contre partie, il est également important que le Parc expo puisse y répondre en optimisant leurs installations. C'est pourquoi nous proposons ci-dessous une liste de marche à suivre pour les Transmusicales. Nous proposons également une liste faisant mention des différentes possibilités à mettre en place afin d'optimiser les installations du Parc. 5.1 MARCHE A SUIVRE POUR L'ASSOCIATION DES TRANSMUSICALES Etablir un cahier des charges des besoins Définir les zones d'activités en fonction des équipements des halls: - Veiller à ce que les sanitaires existants puissent être utilisé au maximum et éviter la mise en place de sanitaire locatif Optimiser l'installation des sanitaires supplémentaires: - En privilégiant les WC avec robinet de chasse. - Par la location de bungalows équipés de robinetteries temporisées serait également favorable à une meilleure gestion de l'eau et par conséquent à une économie. - En augmentant le nombre de "pissotières auges"à l'extérieur tout en réduisant le nombre de WC hommes. En effet, comme vu au paragraphe 2.2. les pissotières auges consomment très peu d'eau. - En fermant certains WC hommes pour les inciter à utiliser les "pissotières auges". Gérer les consommations pendant le festival: - Effectuer des rondes régulières pour faire la vérification du matériel et fermer les robinets laissés éventuellement ouverts

14 Rapport sur l'eau Festival des Transmusicales rennes /09/2009 page 14/ LISTE DE PROPOSITIONS D'AMELIORATIONS POUR LE PARC EXPO DE RENNES Voici les points techniques à mettre en place afin d'améliorer les installations: Mise en place de robinets temporisés sur les lavabos Remplacement des réservoirs des WC par des tubes chasses Voici ce que nous avons constaté d'un point de vue réglementaire: Mise en place de clapets anti-pollution lorsque les bornes d'eau dans les halls servent à l'alimentation des appareils de cuisine, des laves vaisselles et plonge.

DESSIN D1 Séquence 17

DESSIN D1 Séquence 17 Consignes Après lecture du descriptif plomberie (pages 2 et 3), étude du plan (page 4), et des règles d implantation des appareils sanitaires (page 5): 1 : sur la page 7 (vue en plan de la cuisine à l

Plus en détail

Prestations Plomberie Sanitaires

Prestations Plomberie Sanitaires Entretien et maintenance des installations techniques de l Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Plomberie Sanitaires Sommaire 1. OBJET ET ÉTENDUE... 2 1.1 Nature des prestations...

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

- Réalisation de salle de bain complète (carrelage, sanitaire, doublage placo: 1 seul intervenant)

- Réalisation de salle de bain complète (carrelage, sanitaire, doublage placo: 1 seul intervenant) - Réalisation de salle de bain complète (carrelage, sanitaire, doublage placo: 1 seul intervenant) - Réalisation de Cuisines (meubles, carrelage, sanitaire, doublage placo: 1 seul intervenant) - VMC (Ventilation

Plus en détail

DEVIS. Désignation QTE Fournitures et Pose Montant T.

DEVIS. Désignation QTE Fournitures et Pose Montant T. E N E R G I E S S O L AI R E S ORSINI J.J. Quartier Aghjola 20226 Belgodère N Siret: 33230855000034 QualiPV N : QPV/33133/2009/E QualiSol N : QS/33133/2008/COMBI DEVIS Destinataire Monsieur DUPARC Philippe

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

LOT N 5 PLOMBERIE - ELECTRICITE

LOT N 5 PLOMBERIE - ELECTRICITE PLOMBERIE - SANITAIRE 1 GENERALITES 11 PRESCRIPTIONS GENERALES 11 1 TEXTES GENERAUX Le présent document a pour objet de décrire et de définir les travaux afférents aux corps d état concernés par la Réfection

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE

DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE LOT N 011 PLOMBERIE mardi 20 octobre 2009 1/7 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons entre elles,

Plus en détail

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE G U I D E VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE SICAE Une réduction d'impôts peut être obtenue (sous certaines conditions) lors du remplacement de votre chauffe-eau électrique. Renseignez-vous auprès du Centre des

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES BEG ROHU 56510 SAINT PIERRE QUIBERON RENOVATION DES VESTIAIRES-SANITAIRES CADRE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE C.D.P.G.F. LOT N 7 PLOMBERIE

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE A PROVENCHERES SUR MEUSE DECOMPOSITION GLOBALE ET FORFAITAIRE LOT N 9 : «PLOMBERIE SANITAIRE» MAITRE D ŒUVRE S.I.C.A.H.R DE L AUBE BUREAU

Plus en détail

oq'q" PROTOCOLE D'ACCORD CONTRATS D'ENTRETIEN

oq'q PROTOCOLE D'ACCORD CONTRATS D'ENTRETIEN oq'q" PROTOCOLE D'ACCORD CONTRATS D'ENTRETIEN Préambule: Dans le cadre des compétences du Conseil de conceftation locative, les représentants signataires du présent protocole ont souhaité valider le principe

Plus en détail

Chalet de Laffrey 20/12/2013

Chalet de Laffrey 20/12/2013 Chalet de Laffrey 20/12/2013 Mise en eau 1) Dans le vestiaire (là où il y a le chauffe eau) Sur le groupe sécurité, fermer la vidange (robinet rouge) du chauffe eau 1/16 de tour à gauche Ouvrir l'eau (robinet

Plus en détail

Chauffe-eau, Cumulus ou ballon d eau chaude A chacun son langage

Chauffe-eau, Cumulus ou ballon d eau chaude A chacun son langage Chauffe-eau, Cumulus ou ballon d eau chaude A chacun son langage Fonctionnement Le cumulus est composé d'un réservoir équipé d'une résistance électrique incorporée pour le chauffage de l'eau. Le réglage

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM 1 OBJET PM 2 GENERALITES 2.6.5 Renseignements et documents à fournir 2.6.5.2 Avant exécution Selon CCTP ENS 2.6.5.4 A la réception Selon CCTP ENS 1 2.6.8 Protection des ouvrages ENS 1 2.6.10 Contrôles

Plus en détail

Installations de plomberie

Installations de plomberie Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Installations de plomberie Guide à l intention des propriétaires pour l interprétation des règlements municipaux de la ville de Winnipeg concernant

Plus en détail

D.P.G.F. DECOMPOSITION PRIX GLOBAL FORFAITAIRE

D.P.G.F. DECOMPOSITION PRIX GLOBAL FORFAITAIRE ØØØØ SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES POUR LE CHAUFFAGE ET L'INDUSTRIE Société à responsabilité limitée au capital de 50 000 R.C Saint-Etienne 64 B 96 C/1 15, rue de l'eternité- 42.000 SAINT-ETIENNE Téléphone

Plus en détail

DEFINITION DES TRAVAUX...2

DEFINITION DES TRAVAUX...2 SOMMAIRE Page 1 1 DEFINITION DES TRAVAUX...2 1.1 LES LIMITES DE CES PRESTATIONS SONT :...2 1.1.1 Pour la distribution d'eau froide...2 1.1.2 Pour la distribution d'eau chaude sanitaire...2 1.1.3 Pour les

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE 1 CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE PROJET DE CONSTRUCTION D UN BATIMENT ADMINISTRATIF Avenue Sadi Carnot 07500 GUILHERAND GRANGES DECOMPOSITION

Plus en détail

TRIPLEX - 10, rue de la Servie 30000 NÎMES 22/11/12 DESCRIPTIF SIMPLIFIÉ - QUANTITATIF

TRIPLEX - 10, rue de la Servie 30000 NÎMES 22/11/12 DESCRIPTIF SIMPLIFIÉ - QUANTITATIF LOT 01 Désignation des ouvrages U Qté PU HT PT HT TX TVA TVA DEMOLITION - GROS ŒUVRE - COUVERTURE Plans d'étude structure (BETM) 1 Installation de chantier forfait 1,0 0,0 19,60 % 0,0 2 Emport en décharge

Plus en détail

Quelques infos pour commencer

Quelques infos pour commencer L eau froide Quelques infos pour commencer L eau potable, vitale et précieuse, est une ressource qui se raréfie. Un français consomme environ 137L d eau potable par jour, dont 1% seulement pour la boisson.

Plus en détail

Robinet thermostatique antigel Bydrain

Robinet thermostatique antigel Bydrain IM-P670-01 ST-BEf-04 4.1.2.100 Robinet thermostatique antigel Bydrain Notice de montage et d entretien 1. Informations de sécurité 2. Description 3. Installation 4. Mise en service 5. Fonctionnement 6.

Plus en détail

Plomberie. Chauffe eau Chauffe eau 15L sur évier Code Désignation Photo. Pièces détachées SAV-002-I 1/10. Chauffe eau électrique 15 L Sous évier

Plomberie. Chauffe eau Chauffe eau 15L sur évier Code Désignation Photo. Pièces détachées SAV-002-I 1/10. Chauffe eau électrique 15 L Sous évier 1/10 Chauffe eau Chauffe eau 15L sur évier PL06-0023 Chauffe eau électrique 15 L Sur évier PL06-0051 Support chauffe eaux 15 L Chauffe eau 15L sous évier PL06-0036 Chauffe eau électrique 15 L Sous évier

Plus en détail

Bonnes pratiques PLOMBERIE PL- 27 Nouvelles précisions concernant les zones de mousse de détergent dans un réseau d évacuation de plomberie L article 2.4.2.1, aux alinéas 4), 6) et 7), du Chapitre III

Plus en détail

Document SODEXO Réservé à un usage pédagogique. Réduire la consommation d'eau LE CONTEXTE. Règlementaire. Le Better Tomorrow Plan

Document SODEXO Réservé à un usage pédagogique. Réduire la consommation d'eau LE CONTEXTE. Règlementaire. Le Better Tomorrow Plan Consommation d'eau Réduire la consommation d'eau LE CONTEXTE Règlementaire La gestion de l'eau en France est réglementée par deux grandes lois, respectivement votées en 1964 et en 1992. La loi du 16 décembre

Plus en détail

Bordereau de prix pour les travaux par typologie de logements

Bordereau de prix pour les travaux par typologie de logements Borreau prix pour les travaux par typologie logements Fonction Nomenclature Unité Description s ouvrages Lot 1 Plomberie Sanitaires Rue la Bouvino - Bld la gare 1.01 T2 - T3 - T4 - T5 Prix global 1.02

Plus en détail

le Petit Guide des d eau

le Petit Guide des d eau le Petit Guide des ECONOMIES d eau 1 J économise de 30 à 50% d eau potable/an facilement!!! 2 Pourquoi économiser l eau? En Bretagne, l eau utilisée pour la production d eau potable provient à 80% des

Plus en détail

A.E.B. Livret d'apprentissage. 3 Plomberie Sanitaire. 4 Finitions Décoration. 1 Aménagement 2 Electricité

A.E.B. Livret d'apprentissage. 3 Plomberie Sanitaire. 4 Finitions Décoration. 1 Aménagement 2 Electricité Livret d'apprentissage A.E.B. 1 Aménagement 2 Electricité 3 Plomberie Sanitaire 4 Finitions Décoration 31 - Créer un réseau d évacuation eaux usées et eaux vannes 32 - Créer un réseau d alimentation 33

Plus en détail

LOT N 14 - PLOMBERIE

LOT N 14 - PLOMBERIE LOT N 14 - PLOMBERIE 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - les réseaux d'alimentation et de distribution eau froide

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

L alimentation en eau potable

L alimentation en eau potable Aujourd hui, la qualité de l eau et les réserves potentielles, constituent, au sein de notre société, des préoccupations environnementales majeures. En 1992 et pour la première fois, le principe selon

Plus en détail

Annexe Notice descriptive prévue par les articles R. 231-4 et R. 232-4 du Code de la construction et de l'habitation

Annexe Notice descriptive prévue par les articles R. 231-4 et R. 232-4 du Code de la construction et de l'habitation Page 1 sur 8 Textes, année 1991 : 27 novembre 1991 - Arrêté du 27 novembre 1991 fixant la notice descriptive prévue par les articles R. 231-4 et R. 232-4 du Code de la construction et de l'habitation relatifs

Plus en détail

Sanitaire mobile avec entretien dans votre région

Sanitaire mobile avec entretien dans votre région Plaquette A5 12P 04/06 13/04/06 12:29 Page 1 L O C A T I O N S A N I T A I R E Narbonne Béziers Nouveau Montpellier Nîmes Avignon Aix en Provence Marseille Toulon Nice Cannes Perpignan Sanitaire mobile

Plus en détail

Quelques chiffres sur l'eau

Quelques chiffres sur l'eau Les ECONOMIEs D'EAU Dans nos pays dits «développés», l accès à la ressource en eau semble d une déconcertante facilité. Il suffit de tourner le robinet et l eau coule à flots. Au fil du temps, en la maîtrisant,

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Air Comprimé»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Air Comprimé» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Air Comprimé» A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales De façon générale, tous secteurs d activités confondus, l air comprimé représente en moyenne 10 à 15 % de la facture

Plus en détail

guide économies d eau Direction de l Eau et de l Assainissement

guide économies d eau Direction de l Eau et de l Assainissement guide économies d eau Direction de l Eau et de l Assainissement L eau est un bien précieux qu il faut économiser La chaleur, la pluviométrie faible, les mauvaises habitudes de consommation doivent nous

Plus en détail

L EAU : UNE RESSOURCE VITALE ET PRECIEUSE, COMMENT LA PRESERVER ET L ECONOMISER? LA SOLUTION : LES ECO-GESTES!

L EAU : UNE RESSOURCE VITALE ET PRECIEUSE, COMMENT LA PRESERVER ET L ECONOMISER? LA SOLUTION : LES ECO-GESTES! L EAU : UNE RESSOURCE VITALE ET PRECIEUSE, COMMENT LA PRESERVER ET L ECONOMISER? LA SOLUTION : LES ECO-GESTES! 1 En moyenne, une personne gaspille 20 à 30% d'eau tous les jours, soit par inadvertance,

Plus en détail

Les économies d eau, l affaire de tous

Les économies d eau, l affaire de tous Les économies d eau, l affaire de tous La robinetterie Les toilettes L électroménager Liens vers sites spécialisé Sources La robinetterie les réducteurs de pression individuel robinets mitigeurs robinets

Plus en détail

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer construction d'une maison d'habitation impasse de la Vague 85340 Olonne-sur-Mer MAITRE D'OUVRAGE Allain Stéphane M. et Mme impasse des Vagues 85340 Olonne-sur-Mer ARCHITECTE : Deschamp Frédéric 9 Quai

Plus en détail

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DEFINITIONS DISPOSITIONS GENERALES SCHEMA DE RACCORDEMENT DIMENSIONNEMENT DES RACCORDEMENTS D APPAREILS 1 Les eaux usées sont d une manière générale les eaux qui, ayant

Plus en détail

Plombier, c'est quoi?

Plombier, c'est quoi? Plombier, c'est quoi? Un plombier est un ouvrier qui s occupe / d installer et réparer les canalisations d eau et de gaz. Certains plombiers se spécialisent dans des domaines particuliers ou complètent

Plus en détail

Sanitaires Lavabo accessible

Sanitaires Lavabo accessible Fiche H.11 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux sanitaires, des articles R.111-19 à R.111-19- 3 ; R.111-19-6, R.111-19-8 et R.111-19-11 du code de la construction

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE DATA SHEET AQUAGENIUZ Système de surveillance & contrôle de l eau

FICHE TECHNIQUE DATA SHEET AQUAGENIUZ Système de surveillance & contrôle de l eau FICHE TECHNIQUE AQUAGENIUZ Système de surveillance & contrôle de l eau Description:, AquageniuZ est un système intelligent qui vous permet de suivre votre consommation d'eau via un smartphone, une tablette

Plus en détail

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007 Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la mise en œuvre des législations cantonales en matière

Plus en détail

Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune

Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune . Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune Octobre 2011. Régie Départementale d Assistance. 1 Rue du 30 ème Régiment d Infanterie. BP 2444. 74041 Annecy Cedex.

Plus en détail

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DEFINITIONS DISPOSITIONS GENERALES SCHEMA DE RACCORDEMENT DIMENSIONNEMENT DES RACCORDEMENTS D APPAREILS 1 Les eaux usées sont d une manière générale les eaux qui, ayant

Plus en détail

Astuces. L eau. moins. dépenser. pour

Astuces. L eau. moins. dépenser. pour Astuces pour! dépenser moins 2 >>> ÉDITO eau est une ressource précieuse, indispensable dans nos logements, que ce soit pour l alimentation, la préparation des L repas, l hygiène ou tout simplement notre

Plus en détail

Le guide de la. plomberie. éditions

Le guide de la. plomberie. éditions Le guide de la plomberie éditions Le guide de la plomberie Mieux comprendre pour bien choisir! éditions Dans la même collection ππmaison et Travaux Le guide du parquet Le guide de la désinsectisation ππargent

Plus en détail

ANNEXE 1 - LISTE DES PRESTATIONS

ANNEXE 1 - LISTE DES PRESTATIONS ANNEE 1 - NETTOYAGE COURANT VIDAGE ET ESSUYAGE HUMIDE DES CORBEILLES ESSUYAGE DES BUREAU ET TABLES ESSUYAGE DES OBJETS MEUBLANTS ESSUYAGE DES OBJETS MEUBLANTS DANS PC SECURITE DANS SAS ACCES A COUR ESSUYAGE

Plus en détail

CHAUFFE-EAU INSTANTANÉ ÉLECTRIQUE

CHAUFFE-EAU INSTANTANÉ ÉLECTRIQUE CHAUFFE-EAU INSTANTANÉ ÉLECTRIQUE EPS - 3,5 EPS - 4,4 EPS - 5,5R Lire et suivre attentivement les instructions d installation et d utilisation afin d assurer un fonctionnement et une durée de vie optimales

Plus en détail

CITERNES DE STOCKAGE DES EAUX DE PLUIE (IMPLUVIUMS)

CITERNES DE STOCKAGE DES EAUX DE PLUIE (IMPLUVIUMS) INTRODUCTION Cette fiche a été rédigée par l équipe technique du CREPA CITERNES DE STOCKAGE DES EAUX DE PLUIE (IMPLUVIUMS) Un impluvium est un système de captage des eaux de pluie, composé de : - 1 toiture

Plus en détail

Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire

Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire Les marchés publics écologiques (MPE) constituent un instrument non contraignant. Le présent document récapitule les critères MPE de l UE mis au point

Plus en détail

Pièces de l unité de vie

Pièces de l unité de vie H.47 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux cheminements accessibles, des articles R.111-18-4 à R.111-18-7 du code de la construction et de l habitation. Ce document

Plus en détail

Etude de faisabilité : SOLAIRE THERMIQUE

Etude de faisabilité : SOLAIRE THERMIQUE Etude de faisabilité : SOLAIRE THERMIQUE Dans cette partie, nous analyserons la pertinence de l'installation de panneaux solaires thermiques dans le but de soutenir la production d'eau chaude sanitaire.

Plus en détail

DFS1009X DFS1009 DFS1009B

DFS1009X DFS1009 DFS1009B DFS1009X DFS1009 DFS1009B La notice d'utilisation peut également être fournie par le fabricant ou le distributeur 1. Consignes de sécurité importantes Avertissement : Lors de l'utilisation de votre lave-vaisselle,

Plus en détail

Projet local de services de planification liés au changement climatique Gouvernement du Manitoba

Projet local de services de planification liés au changement climatique Gouvernement du Manitoba Pertinence de la mesure proposée L énergie utilisée pour chauffer, transporter et traiter l eau et les eaux usées peut émettre des GES. Chaque Manitobain consomme environ 227 litres d eau par jour. En

Plus en détail

Guide de préconisations Résidence d hébergement

Guide de préconisations Résidence d hébergement Programme économie d eau de la Ville de Rennes Guide de préconisations Résidence d hébergement Création label ECODO : 2011 DGCom Ville de Rennes Page - 2 - Edito Ville de Rennes L'eau est une ressource

Plus en détail

CLASSEMENT TERRAINS DE CAMPING ET CARAVANAGE NOTE DE CLARIFICATION

CLASSEMENT TERRAINS DE CAMPING ET CARAVANAGE NOTE DE CLARIFICATION CLASSEMENT TERRAINS DE CAMPING ET CARAVANAGE NOTE DE CLARIFICATION Principes généraux de l évaluation Eléments complémentaires pouvant être apportés suite à la visite : Des éléments factuels ne peuvent

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

Rénovation Studio 16m2

Rénovation Studio 16m2 Rénovation Studio 16m2 Jeandé Marie-Aude : mjeande@hotmail.fr 34 bis Rue des écoles 93300 Aubervillers 06 65 02 47 54 Pièce(s) Prestations fournitures inclues par le prestataires sauf indication Prix Prix

Plus en détail

Conditions de réservation et Tarifs

Conditions de réservation et Tarifs LE DOMAINE DE LA FERME DE GRISIEN DESCRIPTION DES LIEUX Conditions de réservation et Tarifs Avec la réservation de la salle (le week-end) sont automatiquement compris dans la location : l office, le vestiaire,

Plus en détail

Victori. Victori - Version: 01. FR Mitigeur thermostatique bain/douche - Réf: 5052931152575

Victori. Victori - Version: 01. FR Mitigeur thermostatique bain/douche - Réf: 5052931152575 Victori Victori - Version: 01 623538 FR Mitigeur thermostatique bain/douche - Réf: 5052931152575 [01] x 2 [02] x 2 [03] x 2 [04] x 1 [05] x 1 [06] x 2 623538 Mitigeur thermostatique bain/douche 623538

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES BUGEAT SORNAC MILLEVACHES AU COEUR

COMMUNAUTE DE COMMUNES BUGEAT SORNAC MILLEVACHES AU COEUR COMMUNAUTE DE COMMUNES BUGEAT SORNAC MILLEVACHES AU COEUR REAMENAGEMENT DE L'ANCIENNE MAIRIE DE SORNAC EN ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT PROGRAMME DE L'OPERATION OPERATION La Communauté de Communes

Plus en détail

Mon logement : un peu de technique. Les revêtements de sol. Eau et robinetterie

Mon logement : un peu de technique. Les revêtements de sol. Eau et robinetterie Préserver votre cadre de vie Vous avez l obligation de maintenir en bon état le logement qui vous est loué. Les équipements mis à votre disposition doivent être conservés en bon état de fonctionnement.vous

Plus en détail

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E 100-130 - 10-210 - 20 Table des matières Généralités 3 Remarques 3 Emballage 3 Consignes de sécurité Symboles utilisés Recommandations générales

Plus en détail

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire Sommaire 1. Généralités 7 2. Réseaux d alimentation d eau dans les bâtiments 8 2.1 Généralités 8 2.2 Dimensionnement du réseau d alimentation - Méthode générale 8 2.2.1 Principes généraux 8 2.2.2 Données

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire 1 Préparation de l eau chaude sanitaire 2 1) Différents systèmes de production A Chaudière combinée

Plus en détail

MANUEL PRATIQUE POUR L ENTRETIEN DE VOTRE LOGEMENT

MANUEL PRATIQUE POUR L ENTRETIEN DE VOTRE LOGEMENT > MANUEL PRATIQUE ENTRETIEN MANUEL PRATIQUE POUR L ENTRETIEN DE VOTRE LOGEMENT Comment entretenir et réparer? Tout locataire est tenu d entretenir et de prendre en charge l entretien courant du logement

Plus en détail

Construction d un pôle intergénérationnel CABANNES. Commune de CABANNES Hôtel de Ville 13440 CABANNES Tél. : 04.90.90.40.40 / Fax : 04.90.95.33.

Construction d un pôle intergénérationnel CABANNES. Commune de CABANNES Hôtel de Ville 13440 CABANNES Tél. : 04.90.90.40.40 / Fax : 04.90.95.33. Construction d un pôle intergénérationnel CABANNES Commune de CABANNES Hôtel de Ville 13440 CABANNES Tél. : 04.90.90.40.40 / Fax : 04.90.95.33.41 Phase DCE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE DPGF

Plus en détail

PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION

PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION DMAT - DIRECTION DE LA MODERNISATION ET DE L'ACTION TERRITORIALE - PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION CLASSEMENT PAR TYPE D'ACTIONS Action :L Le Unité programme de travail annuel de prévention ci-dessous date

Plus en détail

LE GAZ NATUREL EN TOUTE SÉCURITÉ

LE GAZ NATUREL EN TOUTE SÉCURITÉ LE GAZ NATUREL EN TOUTE SÉCURITÉ Pour vivre et profiter pleinement du confort offert par le gaz naturel, quelques règles simples de sécurité sont à respecter. Il est important de connaître son installation,

Plus en détail

pour les altitudes élevées

pour les altitudes élevées Notice de conversion pour les altitudes élevées Chaudière spéciale gaz Cet assemblage de conversion ainsi que les consignes correspondantes servent à convertir les chaudières spéciales au gaz, modèle GA24,

Plus en détail

FUITE OU PROBLÈME CONDUITE D'EAU PROBLÈME D'ÉLECTRICITÉ. Que fait le réparateur?

FUITE OU PROBLÈME CONDUITE D'EAU PROBLÈME D'ÉLECTRICITÉ. Que fait le réparateur? FUITE OU 4 DE GAZ 5 6 AUTRES S DÉGÂTS À VOTRE TOIT le Chute de tuiles Un événement soudain générant une infiltration d'eau dans votre toit ou une situation dangereuse fixer une bâche remettre les tuiles

Plus en détail

ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION DE INSTALLATEUR SANITAIRE?

ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION DE INSTALLATEUR SANITAIRE? ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION DE INSTALLATEUR SANITAIRE? Actuellement, 7 personnes sur 10 obtiennent leur Titre de compétence. Plus vous êtes informé, plus vous augmentez vos chances d obtenir

Plus en détail

DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE AUX ÉCONOMIES D EAU: LA MAITRISE DE LA CONSOMMATION À LA MAISON

DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE AUX ÉCONOMIES D EAU: LA MAITRISE DE LA CONSOMMATION À LA MAISON DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE AUX ÉCONOMIES D EAU: LA MAITRISE DE LA CONSOMMATION À LA MAISON Assises du développement Durable- Table ronde "Citoyen et développement durable" DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE: ISOLATION,

Plus en détail

INSTALLATION DU SYSTÈME DE DISTRIBUTION D EAU FROIDE ET D EAU CHAUDE MODULE 8

INSTALLATION DU SYSTÈME DE DISTRIBUTION D EAU FROIDE ET D EAU CHAUDE MODULE 8 INSTALLATION DU SYSTÈME DE DISTRIBUTION D EAU FROIDE ET D EAU CHAUDE MODULE 8 LES PRÉCISIONS D ÉLEMENTS DE A. Prendre connaissance du travail à faire et effectuer la planification d un système de distribution

Plus en détail

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort FR Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort 00-0 - 60-20 - 20 Table des matières FR Généralités Remarques Certification - Normes CE Emballage Consignes de sécurité 5 Symboles utilisés

Plus en détail

BAREME DE REPARATIONS LOCATIVES. dernière mise à jour le 13/05/2015

BAREME DE REPARATIONS LOCATIVES. dernière mise à jour le 13/05/2015 PLOMBERIE les prestations figurant sur des lignes grisées ne sont pas à prendre en compte si vous bénéficiez d'un marché d'entretien de robinetterie Remplacement de l'évier Inox u 235 235 235 235 235 235

Plus en détail

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 32/10.09 DEMANDE D'UN CREDIT DE CHF 390'000.00 POUR LE RENOUVELLEMENT DES INFRASTRUCTURES COMMUNALES ET LA MISE EN SEPARATIF DE LA RUE DES ALPES, SUBSIDE

Plus en détail

Préservation de la ressource en eau : une urgence planétaire

Préservation de la ressource en eau : une urgence planétaire Préservation de la ressource en eau : une urgence planétaire Aujourd'hui dans le monde, 1,1 milliard de personnes n'ont pas un accès permanent à l'eau potable. En 2030, selon les derniers chiffres révélés

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

Instructions d'utilisation

Instructions d'utilisation U22 K 7208 5600-0/2003 FR (FR) Instructions d'utilisation Chaudière à condensation à gaz Logamax plus GB22-/9/24/24K Prière de lire ces instructions avec soin avant l'utilisation Avant-propos Instructions

Plus en détail

CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières

CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières solutions ciblées pour des espaces toujours aux normes LYCÉE JEAN MOULIN Réfection des toilettes de l'internat Bât C CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n MAÎTRE D'OUVRAGE LYCÉE JEAN MOULIN

Plus en détail

Détermination du diamètre des conduites d eau potable selon la directive W3 de la SSIGE, Edition 2013

Détermination du diamètre des conduites d eau potable selon la directive W3 de la SSIGE, Edition 2013 Détermination du diamètre des conduites d eau potable selon la directive W3 de la SSIGE, Edition 2013 W3 Table des matières 1 Avant-propos... 3 1.1 Introduction... 3 1.2 Situation initiale... 3 1.3 Conclusion...

Plus en détail

PIÈCES DÉTACHÉES & D'ENTRETIEN C A T A L O G U E P R O F E S S I O N N E L J U I N 2 0 1 4

PIÈCES DÉTACHÉES & D'ENTRETIEN C A T A L O G U E P R O F E S S I O N N E L J U I N 2 0 1 4 PIÈCES DÉTACHÉES & D'ENTRETIEN C A T A L O G U E P R O F E S S I O N N E L J U I N 0 www.allia.fr urinoirs électronique collectivités médical 0 Pour identifier le modèle d'appareil électronique concerné,

Plus en détail

CHAPITRE IV BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF

CHAPITRE IV BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF CHAPITRE IV BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF de mesure hors T.V.A. Hors Taxes 50 - DEMOLITIONS ET DEPOSES Y COMPRIS EVACUATION 50.01 Démolitions et déposes pour l'ensemble du local suivant plans de

Plus en détail

Diagnostic de la consommation d eau dans les bâtiments publics

Diagnostic de la consommation d eau dans les bâtiments publics Diagnostic de la consommation d eau dans les bâtiments publics Solenn BRIANT Conseil général du Morbihan solenn.briant@cg56.fr 1 Quel intérêt d une démarche dans le Morbihan? Protéger une ressource en

Plus en détail

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE ----------- BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ---------- REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY DESCRIPTIF LOT 07 : PLOMBERIE SANITAIRE MODE D'EXECUTION

Plus en détail