NF EN / CN février 2013 Exécution des structures en béton

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NF EN 13670 / CN février 2013 Exécution des structures en béton"

Transcription

1 NF EN / CN février 2013 Exécution des structures en béton Norme NF EN / CN décembre 2012 Béton Spécification, performance, production et conformité Complément national à la norme NF EN Jean-Marie DEGAUGUE CETE Nord-Picardie

2 NF EN Exécution des structures en béton Au 1er janvier 2014, les 8 CETE, le Certu, le Cetmef et le Sétra fusionnent pour donner naissance au Cerama.

3 NF EN 13670/CN Exécution des structures en béton Norme EN décembre 2009 NF EN 13670, puis complément national NF EN / CN février 2013

4 NF EN 13670/CN Exécution des structures en béton La norme remplit 3 fonctions : transmettre au constructeur les exigences définies au cours de la conception donner un ensemble d exigences techniques normalisées fournir à l auteur du projet une liste de vérifications pour s assurer qu il transmet au constructeur toute l information technique nécessaire

5 NF EN 13670/CN Exécution des structures en béton Compétence du personnel, Management de la qualité, relèvent de la compétence des Etats membres

6 NF EN 13670/CN Exécution des structures en béton Contexte des normes européennes relatives aux structures en béton

7 NF EN 13670/CN Exécution des structures en béton La norme concerne le bâtiment et le génie civil elle s applique aux travaux sur site, et aux constructions utilisant des éléments préfabriqués en béton elle compte sur les spécifications d exécution qui sont les documents, dessins qui fourniront toute l information pour l exécution elle concerne les ouvrages en béton provisoires et définitifs

8 NF EN 13670/CN Exécution des structures en béton La norme ne couvre pas : - La spécificité, la production et la conformité du béton, - La production des éléments en béton préfabriqués réalisés en conformité avec des normes de produits La norme est complétée par des normes spécifiques pour les travaux de géotechnique. exigences additionnelles ou différentes en cas d emploi : béton léger, autres matériaux, technologies particulières En France, la norme ne couvre pas la technique des haubans ou la précontrainte extradossée

9 Gestion de l exécution La norme NF EN présuppose : La disponibilité d un projet L existence d une direction du projet L existence d une direction de chantier chargée du contrôle des travaux La disponibilité d un projet des éléments préfabriqués L existence d une coordination de projet entre éléments préfabriqués et composants fabriqués sur site Existence de spécifications techniques sur les parties préfabriquées, instructions de mise en oeuvre Le constructeur se conforme aux normes quant au: Management de la qualité, qualification personnels, hygiène et sécurité, aspects environnementaux

10 Documentation Spécifications d exécution finalisées et disponibles avant leur commencement La référence aux normes La documentation du projet Plans et autres documents techniques Procédures établies pour modifications techniques, circulation, enregistrement et archivage des documents La documentation de l exécution est fonction de la classe d exécution retenue pour le projet. 3 classes d exécution, dont le niveau d exigence croit de la classe 1 à la classe 3

11 Management de la qualité 3 classes d exécution d exigences croissante de 1 à 3 concerne : Contrôle des matériaux et des produits Objets de l inspection de l exécution Type et documentation du contrôle La norme précise qu il convient d utiliser la classe 1 uniquement pour les éléments structuraux pour lesquels les conséquences en cas de rupture sont sont faibles ou négligeables.

12 Management de la qualité Contrôle des matériaux et des produits

13 Management de la qualité Objets de l inspection de l exécution

14 Management de la qualité Type et documentation du contrôle

15 Management de la qualité Classe 1 : autocontrôle Classe 2 : autocontrôle et contrôle intérieur systématique et périodique Classe 3 : autocontrôle, contrôle intérieur, il peut être requis un contrôle extérieur indépendant

16 Documentation Les tableaux 1 à 3 du management de la qualité renvoient aux chapitres techniques qui précisent les exigences attendues : Etaiements et coffrages Armatures de béton armé Précontrainte Opération de bétonnage Mise en œuvre des éléments préfabriqués Tolérances géométriques 2 classes de tolérances sont définies sauf exigence contraire dans les spécifications, la classe de tolérance 1 s applique (la classe 2 nécessite la prise en compte de coefficients réduits pour les matériaux) L annexe A fournit une liste des informations à inclure dans les prescriptions pour être conforme à la norme

17 Documentation Tableau A1 de l annexe A : liste des exigences et informations pouvant être à inclure dans les spécifications ( extrait)

18 Documentation La norme fournit (informatif) des guides se rapportant aux parties traitées : Guide sur la documentation Guide sur le management de la qualité Guide sur les étaiements et coffrages Guide sur les armatures de béton armé Guide sur la précontrainte Guide sur l opération de bétonnage Guide sur les tolérances géométriques Guide sur l annexe nationale

19 Documentation Déroulement du chantier, matériaux, variantes, consignation des contrôles effectués

20 La norme NF EN / CN est en amont des réglementations nationales. Le fascicule 65 et le DTU 21 sont appelés à fournir des exigences complémentaires dans le cadre de la rédaction des spécifications.

21 Norme NF EN / CN décembre 2012 Béton Spécification, performance, production et conformité Complément national à la norme NF EN Au 1er janvier 2014, les 8 CETE, le Certu, le Cetmef et le Sétra fusionnent pour donner naissance au Cerama.

22 NF EN / CN Béton Spécification, performance, production et conformité La norme NF EN / CN entrée en vigueur le 14/12/2012 elle se réfère en particulier à : la norme NF EN sur le béton auto plaçant juin 2010 au projet de norme NF EN sur l exécution des structures en béton

23 Les granulats : NF EN / CN Béton Spécification, performance, production et conformité Ajout de définitions : sable correcteur : masse < 20 % celle des sables gravillon intermédiaire :masse < 20 % celle des gravillons

24 Les granulats : NF EN / CN Béton Spécification, performance, production et conformité Codification : au plus 2 caractéristiques indicées D pour XF4 et XA3, absorption d eau indicée A ; autres caractéristiques indicées B minimum à partir de C 35, caractéristiques A ou B, au plus 2 caractéristiques C ou D après études ou références Pour XF3 et XF4, granulats non gélifs

25 3 types de gravillons recyclés sont définis : type 1 : toutes les caractéristiques sont CRb type 2 : toutes les caractéristiques sont CRb ou CRc type 3 : toutes les caractéristiques sont CRb ou CRc ou CRd NF EN / CN Béton Spécification, performance, production et conformité Les granulats : Granulats recyclés : pas utilisables en béton précontraint Granulats recyclés utilisables dans les conditions ci-après : Un code CRb, CRc ou CRd correspond à : la composition : éléments principaux / éléments secondaires et la fréquence d essais associée les caractéristiques des granulats et la fréquence d essai associée

26 NF EN / CN Béton Spécification, performance, production et conformité

27 Les granulats : NF EN / CN Béton Spécification, performance, production et conformité Granulats recyclés : gravillons recyclés de type 2 et 3 et sables recyclés utilisables pour C25/30 max

28 Ciments : NF EN / CN Béton Spécification, performance, production et conformité Ciments ajoutés : Ciment à usage tropical : NF P Ciment de haut fourneau à faible résistance à court terme NF EN Ciment prompt naturel NF P Ciment d aluminates de calcium NF EN Ciment sursulfaté NF EN 15743

29 NF EN / CN Béton Spécification, performance, production et conformité Les additions : Prise en compte des additions avec le CEM II additions utilisables : - cendres volantes NF EN k=0,4 ou 0,5 ou 0,6 - fumées de silice NF EN k= 1 ou 2 - laitier moulu NF EN L EN définit 3 classes de laitier toutes utilisables k= 0,6 ou 0,9 - métakaolin NF P définit 2 types : type A : i 28 >= 1,00 type B : i 28 >= 0,90 (seul type A utilisable) k= 1

30 Les additions : NF EN / CN Béton Spécification, performance, production et conformité additions utilisables : - additions calcaires NF P catégorie A et catégorie B (les 2 catégories sont utilisables) k= 0,25 - additions siliceuses NF P minéralogies Quartz lavé séché et Cristobalites calcinées Seule la catégorie Qz peut être utilisée comme addition k= 0,25

31 NF EN / CN Béton Spécification, performance, production et conformité Les additions : Les taux de substitution sont fonction du type de ciment, et de la classe d exposition

32 NF EN NF EN / CN Composition et propriétés / classes exposition (extrait tableau béton coulé en place)

33 NF EN / CN Pour XF2 : Pour XF2, XF3, XF4 il peut être utilisé un béton sans entraîneur d air si : BHP et satisfaisant aux conditions des recommandations pour la durabilité des bétons durcis soumis au gel existait déjà NF EN ou essais de performance : gel interne, écaillage nouveau NF EN / CN

34 NF EN / CN Pour XA3 : forte agressivité chimique, le dosage en liant est abaissé de 385 kg à 360 kg :

35 NF EN / CN Béton Spécification, performance, production et conformité Les bétons d ingéniérie : Soit avec utilisation d un taux de laitier moulu accru

36 NF EN / CN Béton Spécification, performance, production et conformité Les bétons d ingéniérie : Soit en utilisant un mélange de 2 ciments conformes à la norme NF EN provenant du même fournisseur l un d eux est un CEM I aucune addition n est prise en compte dans le calcul de la teneur en liant équivalent les prescriptions de type PM, ES, CP, LH, s appliquent au mélange de ciments Étude préliminaire réalisée par l entreprise Accord de toutes les parties Béton d ingéniérie à propriétés spécifiées BIPS Ou béton d ingéniérie à composition prescrite BICP

37 Contrôle de conformité : résistance en compression Durée maximale fixée à 6 mois

38 Contrôle de conformité : Dosage des constituants

LA NORMALISATION FRANÇAISE DES CIMENTS CIM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS

LA NORMALISATION FRANÇAISE DES CIMENTS CIM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS 2001 LA NORMALISATION FRANÇAISE DES CIMENTS CIM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS Une norme européenne des ciments, un double marquage pour la qualité. Avant-propos En 1994, la France

Plus en détail

Extrait : DTU 26-1 Travaux d enduits de mortiers Avril 2008

Extrait : DTU 26-1 Travaux d enduits de mortiers Avril 2008 3 Liants 3.1 Ciments Les ciments Portland (CEM I) et ciments Portland composés (CEM II) doivent être conformes à la norme NF EN 197-1. NOTE 1 La marque NF-Liants hydrauliques, ou son équivalent dans les

Plus en détail

Norme NF EN 206-1 et DTU 21

Norme NF EN 206-1 et DTU 21 Norme NF EN 206-1 et DTU 21 La norme NF EN 206-1, avec son annexe nationale, devient la base normative pour tous les bétons de structure. Introduction La norme européenne NF EN 206-1 remplace la norme

Plus en détail

2.1 - DURABILITE - CLASSE D EXPOSITION

2.1 - DURABILITE - CLASSE D EXPOSITION 2.1 - DURABILITE - CLASSE D EXPOSITION Désignation de la classe Description de l'environnement 1 - Aucun risque de corrosion ni d'attaque Béton non armé et sans pièces métalliques noyées : toutes expositions,

Plus en détail

T 47. Cas des bétons coulés en place. Durabi

T 47. Cas des bétons coulés en place. Durabi Col l e c t i o n T e c h n i q u e C i m b é t o n T 47 Guide de prescription des ciments pour des constructions durables Cas des bétons coulés en place Durabi ilitédurabilité Sommaire 1 - Notion de durabilité...

Plus en détail

Programme d Assurance Qualité (PAQ) pour les bétons des ouvrages d art Canton du Valais

Programme d Assurance Qualité (PAQ) pour les bétons des ouvrages d art Canton du Valais Programme d Assurance Qualité (PAQ) pour les bétons des ouvrages d art Canton du Valais Guide d utilisation Version abrégée Table des matières 1 OBJECTIFS... 2 2 VERSION... 2 3 SPÉCIFICATION DU BÉTON À

Plus en détail

Principales agressions et attaques du béton

Principales agressions et attaques du béton Principales agressions et attaques du béton Michaël DIERKENS CETE de LYON - DLL 15 novembre 2011 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports

Plus en détail

2.4 Le béton prêt à l emploi BPE

2.4 Le béton prêt à l emploi BPE Chapitre 2 Les bétons courants 2.4 Le béton prêt à l emploi BPE 2.4.1 - L origine et le développement du BPE L appellation «Béton Prêt à l Emploi» (BPE) est réservée au béton préparé en usine dans des

Plus en détail

LES CLASSES D EXPOSITION

LES CLASSES D EXPOSITION LES CLASSES D EXPOSITION Patrick Guiraud Novembre 2011 1 Les nouveaux textes normatifs relatifs aux ouvrages en béton prennent en compte la DURABILITE en s appuyant sur la notion de CLASSE D EXPOSITION.

Plus en détail

PROJET DE FIN D ETUDES La nouvelle norme des bétons NF EN 206-1 Application pratique sur un chantier de bâtiment

PROJET DE FIN D ETUDES La nouvelle norme des bétons NF EN 206-1 Application pratique sur un chantier de bâtiment LEUVREY Jean-Pascal Elève Ingénieur de 5 ème année INSA Strasbourg GENIE CIVIL PROJET DE FIN D ETUDES La nouvelle norme des bétons NF EN 206-1 Application pratique sur un chantier de bâtiment Enseignant

Plus en détail

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid Chapitre Les bétons courants.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid.7.1 - Le bétonnage par temps chaud 3 Granulats Les conditions climatiques lors de la mise en œuvre ont une grande influence sur

Plus en détail

Concevoir, construire et gérer des structures durables en béton

Concevoir, construire et gérer des structures durables en béton Concevoir, construire et gérer des structures durables en béton Approche performantielle et évolutions normatives Normes de dimensionnement : les Eurocodes «béton» Arnold BALLIERE 28 novembre 2013 CETE

Plus en détail

T 93 DOCUMENTATION TECHNIQUE. Particularités des ouvrages en béton en site maritime

T 93 DOCUMENTATION TECHNIQUE. Particularités des ouvrages en béton en site maritime T 93 Les bétons et les ouvrages en site maritime L élargissement de l Union Européenne, l essor économique de nombreux pays, la mondialisation des échanges et l augmentation du tourisme nautique et du

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

CCTP type Bordereau de prix unitaire - BPU Détail estimatif - DE

CCTP type Bordereau de prix unitaire - BPU Détail estimatif - DE COLLECTION T E C H N I Q U E C I M B É T O N T 64 CARREFOURS GIRATOIRES EN BÉTON TOME 2 CCTP type Bordereau de prix unitaire - BPU Détail estimatif - DE CARREFOURS GIRATOIRES EN BÉTON TOME 2 CCTP type

Plus en détail

bcdefghijklmnopq tuvwxyzabcdefgh lmnopqrstuvwxyz

bcdefghijklmnopq tuvwxyzabcdefgh lmnopqrstuvwxyz Lexique bcdefghijklmnopq tuvwxyzabcdefgh lmnopqrstuvwxyz A Accélérateur Adjuvant, soluble dans l eau, qui augmente la vitesse d hydratation du ciment. On distingue : les accélérateurs de prise, les accélérateurs

Plus en détail

Les bétons prêts à l emploi - BPE

Les bétons prêts à l emploi - BPE Chapitre3 Les bétons prêts à l emploi - BPE 3.1 Présentation de la norme NF EN 206-1 3.2 Définition des classes d exposition des bétons 3.2.1 - Les classes d exposition courantes 3.2.2 - Les classes d

Plus en détail

Procédés barrières adhérents pour sol sur support humide ou exposé à des reprises d humidité

Procédés barrières adhérents pour sol sur support humide ou exposé à des reprises d humidité Commission chargée de formuler des Avis Techniques --------------------------------------------------------------- Groupe Spécialisé n 12 Revêtements de sol et produits connexes Procédés barrières adhérents

Plus en détail

Les bétons : formulation, fabrication et mise en œuvre

Les bétons : formulation, fabrication et mise en œuvre COLLECTION T ECHNIQUE C IMBÉTON G11 FICHES TECHNIQUES TOME 2 Les bétons : formulation, fabrication et mise en œuvre FICHES TECHNIQUES TOME 2 Les bétons : formulation, fabrication et mise en œuvre Avant-propos

Plus en détail

LES LIANTS HYDRAULIQUES. Hamdi Boualem ENSSMAL

LES LIANTS HYDRAULIQUES. Hamdi Boualem ENSSMAL LES LIANTS HYDRAULIQUES Hamdi Boualem ENSSMAL Le ciment Le ciment est une matière pulvérulente, formant avec l eau ou avec une solution saline une pâte plastique liante, capable d agglomérer, en durcissant,

Plus en détail

PRESCRIPTION DES BETONS SELON LES NORMES NBN EN 206-1:2001 & NBN B 15-001:2004

PRESCRIPTION DES BETONS SELON LES NORMES NBN EN 206-1:2001 & NBN B 15-001:2004 PRESCRIPTION DES BETONS SELON LES NORMES NBN EN 206-1:2001 & NBN B 15-001:2004 Avec exemples de spécifications de bétons et cahier des charges-type DOSSIER CIMENT 34 avril 2005 béton norme q4 (Ajp) BBSfB

Plus en détail

Ciments & liants hydrauliques. offre produits et services

Ciments & liants hydrauliques. offre produits et services Ciments & liants hydrauliques offre produits 2 EDITO 3 Chers clients, Ce catalogue des ciments et liants hydrauliques Vicat est le vôtre. Nous espérons que vous allez le découvrir avec intérêt et qu il

Plus en détail

DOCUMENTATION TECHNIQUE. Le traitement des sols à la chaux et/ou aux liants hydrauliques pour l exécution des remblais et des couches de forme

DOCUMENTATION TECHNIQUE. Le traitement des sols à la chaux et/ou aux liants hydrauliques pour l exécution des remblais et des couches de forme DOCUMENTATION TECHNIQUE Routes n 89 Septembre 2004 Le traitement des sols à la chaux et/ou aux liants hydrauliques pour l exécution des remblais et des couches de forme Le traitement des sols en place

Plus en détail

Notice. d installation Guide à conserver par l utilisateur. Domocâble. Plancher rayonnant électrique. Un monde plus chaleureux

Notice. d installation Guide à conserver par l utilisateur. Domocâble. Plancher rayonnant électrique. Un monde plus chaleureux Notice d installation Guide à conserver par l utilisateur Domocâble Plancher rayonnant électrique Un monde plus chaleureux CARACTÉRISTIQUES DES ÉLÉMENTS CHAUFFANTS Cet élément chauffant est conforme à

Plus en détail

Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction

Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction Présenté par : Catherine Lavoie ing. M.Sc. Agente technique Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction

Plus en détail

TRAITEMENT DES SOLS EN PLACE AUX LIANTS HYDRAULIQUES. Joseph ABDO

TRAITEMENT DES SOLS EN PLACE AUX LIANTS HYDRAULIQUES. Joseph ABDO TRAITEMENT DES SOLS EN PLACE AUX LIANTS HYDRAULIQUES Joseph ABDO LE CONTEXTE LA ROUTE, UNE NÉCESSITN CESSITÉ La route : moyen de communication nécessaire au développement. - Mais, sa construction et son

Plus en détail

CIMENT NATUREL UNIQUE ET DURABLE. Eau & assainissement

CIMENT NATUREL UNIQUE ET DURABLE. Eau & assainissement LE PROMPT VICAT CIMENT NATUREL Eau & assainissement Le prompt Vicat POUR L EAU et L ASSAINISSEMENT Imperméabilisez et réparez vos ouvrages! LE PROMPT VICAT est un ciment naturel, de couleur ocre clair,

Plus en détail

Aires industrielles. Bain-de-Bretagne (35) Chelles (77) Lumbres (62) Marseille (13)

Aires industrielles. Bain-de-Bretagne (35) Chelles (77) Lumbres (62) Marseille (13) Aires industrielles Bain-de-Bretagne (35) Chelles (77) Lumbres (62) Marseille (13) 19 20 Plateforme logistique de Bain-de-Bretagne (35) Identification Lieu : ZI de Bain-de-Bretagne (35) Maître d ouvrage

Plus en détail

PATHOLOGIE DES BALCONS

PATHOLOGIE DES BALCONS PATHOLOGIE DES BALCONS Un balcon est une «plateforme à hauteur de plancher, formant saillie sur une façade, et fermée par une balustrade ou un garde-corps, qui sont généralement en métal ou en béton. C

Plus en détail

Liste de prix Granulats + Bétons 2015

Liste de prix Granulats + Bétons 2015 Strength. Performance. Passion. Liste de prix Granulats + Bétons 2015 Centrales de Bière, Bretonnières, La Sarraz, Bussigny, Morges, Châtel-St-Denis, Villeneuve, Aigle Holcim Granulats et Bétons SA, Holcim

Plus en détail

Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19)

Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19) Marque de qualité identifiant les produits adaptés à notre environnement climatique Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19) Recommandations, conseils d utilisation et de mise

Plus en détail

Cahier des Charges Béton Imprimé : 10 cm à couler sur une fondation en béton

Cahier des Charges Béton Imprimé : 10 cm à couler sur une fondation en béton 1. Béton Cahier des Charges Béton Imprimé : 10 cm à couler sur une fondation en béton 1.1 Définition Le béton imprimé est principalement caractérisé par un traitement de surface spécifique qui est une

Plus en détail

Observatoire Energie Environnement des Transports (OEET)

Observatoire Energie Environnement des Transports (OEET) Observatoire Energie Environnement des Transports (OEET) Commission Infrastructures Eco-comparaison des projets d infrastructure - Patrice Danzanvilliers Service d études sur les transports, les routes

Plus en détail

Etre 1 er à vos côtés. La fabrication du ciment

Etre 1 er à vos côtés. La fabrication du ciment Etre 1 er à vos côtés La fabrication du ciment L extraction et la préparation des matières premières Les matières premières sont extraites des parois rocheuses d une carrière à ciel ouvert par abattage

Plus en détail

Rédaction des prescriptions béton Application à un cas concret via le logiciel Pétra. A. Ballière (DLL-DOA) B. Clément (DLA) B.

Rédaction des prescriptions béton Application à un cas concret via le logiciel Pétra. A. Ballière (DLL-DOA) B. Clément (DLA) B. Rédaction des prescriptions béton Application à un cas concret via le logiciel Pétra A. Ballière (DLL-DOA) B. Clément (DLA) B. Boulet (DLCF) SOMMAIRE 1. Introduction générale - Détermination des enrobages

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Procédé de mur en béton léger Wall with insulating light concrete Wand auf Basis von isolierenden leichten Betons Constat de Traditionalité n 20/10-170 Edition corrigée du 1 er décembre 210 Procédé de

Plus en détail

N09 Viaduc de Chillon

N09 Viaduc de Chillon Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral des routes N09 Viaduc de Chillon Solution innovante en relation avec la RAG Conférence JERI

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

Chaux pour le traitement des sols

Chaux pour le traitement des sols Chaux pour le traitement des sols 1. Qu entend-on par traitement des sols à la chaux? Le traitement à la chaux des sols trop humides et/ou trop plastiques,tels les sols argileux ou limoneux, est une solution

Plus en détail

Valorisation d une argile gréseuse comme ajout pour la fabrication d un ciment à faible impact environnemental

Valorisation d une argile gréseuse comme ajout pour la fabrication d un ciment à faible impact environnemental Valorisation d une argile gréseuse comme ajout pour la fabrication d un ciment à faible impact environnemental M. Siline 1, E. Ghorbel 2, M. Bibi 1 1 Université de M sila, Algérie 2 L2MGC université de

Plus en détail

Les précautions indispensables pour bétonner par temps froid. Holcim Bétons

Les précautions indispensables pour bétonner par temps froid. Holcim Bétons Les précautions indispensables pour bétonner par temps froid Holcim Bétons Action du gel sur le béton frais L'action du froid sur le béton frais agit de façon néfaste sur les caractéristiques des bétons

Plus en détail

Ouvrages de bâtiment

Ouvrages de bâtiment Ouvrages de Introduction Les classes d'exposition telles que définies dans les normes NF EN 206-1, NF EN 13369, NF EN 1992-1-1 et leurs annexes nationales sont des données permettant de concevoir des vrages

Plus en détail

Sommaire. Conseils pratiques 4-5 La gamme ciments 6-7 La gamme chaux 8-9 Fondations Béton de propreté et semelle 10-11

Sommaire. Conseils pratiques 4-5 La gamme ciments 6-7 La gamme chaux 8-9 Fondations Béton de propreté et semelle 10-11 Sommaire 03 pratiques 4-5 La gamme ciments 6-7 La gamme chaux 8-9 Fondations Béton de propreté et semelle 10-11 Murs Montage blocs béton 12-13 Montage de pierres 14-15 Rejointoiement 16-17 Montage de briques

Plus en détail

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE*

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* BIEN CHOISIR SON PRODUIT : 1 ) Composition d un bloc-porte : Un bloc-porte est composé d une porte (1) associée à une huisserie (ou dormant ou cadre (2)). 2 )

Plus en détail

Utilisation des tabelles de dimensionnement

Utilisation des tabelles de dimensionnement ponctuelle Tabelle A - Sans tuyaux de chauffage sol Tabelle B - Avec tuyaux de chauffage sol répartie Tabelle C - Résistance à la compression de l'isolation thermique par m 2 Utilisation des tabelles de

Plus en détail

RENOVER, PROTEGER ET DECORER LES SUPPORTS MINERAUX.

RENOVER, PROTEGER ET DECORER LES SUPPORTS MINERAUX. Edito Grâce à sa longue expérience en matière d entretien et de rénovation des façades, LA PIERRE FERTILE a élaboré et dispose aujourd hui d une gamme complète lui permettant de se positionner en spécialiste

Plus en détail

Travaux d aménagement de trois (3) galeries drainantes dans la région d Ali Sabieh

Travaux d aménagement de trois (3) galeries drainantes dans la région d Ali Sabieh Travaux d aménagement de trois (3) galeries drainantes dans la région d Ali Sabieh Lot No 1 : Aménagement de deux galeries drainantes dans la zone de Dhourreh Lot No 2 : Aménagement d une galerie drainante

Plus en détail

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA maître d'ouvrage COMMUNE DE SOTTA 20100 - SOTTA architecte Nicolas GIANNI- Architecte DPLG Lieu dit Ferrulaghjola

Plus en détail

La norme béton NF EN 206-1

La norme béton NF EN 206-1 a norme béton NF EN 206-1 a norme béton NF EN 206-1 Applications Tous les bétons de structure quel que soit leur mode de fabrication : En centrale BPE. Ou centrales sur chantiers, bétonnières, Ou centrales

Plus en détail

Le béton auto-plaçant: règles complémentaires à l EN 206

Le béton auto-plaçant: règles complémentaires à l EN 206 Session d hiver 2009 Tendances les plus récentes en ce qui concerne le gravier et le béton 31 mars 2009, Centre de formation du Léman, Jongny Le béton auto-plaçant: règles complémentaires à l EN 206 1

Plus en détail

TERRASSEMENTS ET ASSISES DE CHAUSSÉES. Traitement des sols aux liants hydrauliques

TERRASSEMENTS ET ASSISES DE CHAUSSÉES. Traitement des sols aux liants hydrauliques COLLECTION TECHNIQUE C I M B É T O N T 70 TERRASSEMENTS ET ASSISES DE CHAUSSÉES Traitement des sols aux liants hydrauliques TERRASSEMENTS ET ASSISES DE CHAUSSÉES Traitement des sols aux liants hydrauliques

Plus en détail

FIBROSTELL & RENOSTELL

FIBROSTELL & RENOSTELL SYSTÈME DE RENOVATION ET ISOLATION DE TOITURE EN UNE OPERATION!! FIBROSTELL & RENOSTELL FASTOTECHNIQUE S.A. - Z.I. Aux Condémines D - rte de Cossonay 24-1040 Echallens Tél. +41 21 634 45 46 - fax +41 21

Plus en détail

1 Technologie LIMITER LA FISSURATION: CONDITION INDISPENSABLE A LA DURABILITÉ DES BÉTONS

1 Technologie LIMITER LA FISSURATION: CONDITION INDISPENSABLE A LA DURABILITÉ DES BÉTONS LIMITER LA FISSURATION : CONDITION INDISPENSABLE à LA DURABILITÉ DES BÉTONS TECHNOLOGIE NOVEMBRE 2010 BBSfB Ef2 (F47) Hydratation et mécanismes de retrait Ressuage Retrait plastique Retrait endogène Retrait

Plus en détail

Agence Midi-Pyrénées

Agence Midi-Pyrénées Agence Midi-Pyrénées www.cemexgranulats.fr STABILISATEUR de Graviers Le stabilisateur de graviers est un système conçu pour la réalisation de sol dur et praticable en graviers décoratifs. Parfaitement

Plus en détail

SCHWING-STETTER TOUJOURS PROCHE DE SES CLIENTS.

SCHWING-STETTER TOUJOURS PROCHE DE SES CLIENTS. SCHWING-STETTER TOUJOURS PROCHE DE SES CLIENTS. Site de production principal Filiale de production Unité commerciale et après-vente indépendante. Sous réserve de modifications techniques et dimensionnelles.

Plus en détail

Spécificités des dégradations dans les bétons du patrimoine. Luc COURARD et Astrid LEJEUNE Université de Liège, Belgique

Spécificités des dégradations dans les bétons du patrimoine. Luc COURARD et Astrid LEJEUNE Université de Liège, Belgique Spécificités des dégradations dans les bétons du patrimoine Luc COURARD et Astrid LEJEUNE Université de Liège, Belgique Journée d études, Beez, 9 novembre 2012 Situation actuelle 1 Facteurs contribuant

Plus en détail

TARIF 2015. (Prix entreprises)

TARIF 2015. (Prix entreprises) TARIF 2015 (Prix entreprises) 1- Graves et Graviers chargement départ gravière du Rhône/Chamoson chargement au Silo en mode automatique 24h/24h (faire les bons en journée) chargement au Trax (selon horaire

Plus en détail

PROPRIETES SUPERFICIELLES ET INTERFACIALES DES LIANTS. Didier Lesueur Montréal, 16 novembre 2005

PROPRIETES SUPERFICIELLES ET INTERFACIALES DES LIANTS. Didier Lesueur Montréal, 16 novembre 2005 PROPRIETES SUPERFICIELLES ET INTERFACIALES DES LIANTS Didier Lesueur Montréal, 16 novembre 2005 Les Propriétés Superficielles et Interfaciales des Liants Surfaces et interfaces Caractérisation des interfaces

Plus en détail

LE PROMPT VICAT. Guide de mise en œuvre Bétons et mortiers de chanvre

LE PROMPT VICAT. Guide de mise en œuvre Bétons et mortiers de chanvre LE PROMPT VICAT Guide de mise en œuvre Bétons et mortiers de chanvre SOMMAIRE. RÈGLES PROFESSIONNELLES page 3. DESCRIPTION DES COMPOSANTS page 3. Le Granulat Chanvre Bâtiment page 3. Le ciment naturel

Plus en détail

La solution céramique

La solution céramique octobre 2010 LES ATOUTS DE LA SOLUTION CERAMIQUE Confort Acoustique Conductibilité thermique Economie Coût global Introduction Les planchers chauffants connaissent depuis quelques années un fort développement.

Plus en détail

Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide

Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide F-a5 4 e édition Octobre 2011 Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide Fesco, Fesco S, Kooltherm K4, Retrofit, Retrofit S, sous-couches PUR, PSE 1b 2b 2c

Plus en détail

LES FAÇADES ET ÉLÉMENTS ARCHITECTURAUX EN BETON

LES FAÇADES ET ÉLÉMENTS ARCHITECTURAUX EN BETON LES FAÇADES ET ÉLÉMENTS ARCHITECTURAUX EN BETON Les produits préfabriqués de façade et éléments architecturaux en béton sont généralement constitués de grands panneaux ou voiles en béton, de largeurs courantes

Plus en détail

Terres cuites et Maçonneries

Terres cuites et Maçonneries Terres cuites et Maçonneries Plan 1. Historique 2. Produits en terre cuite 3. Matière première 4. Fabrication 4.1 Extraction et préparation de la terre 4.2 Façonnage 4.3 Séchage 4.4 Cuisson 5. Propriétés

Plus en détail

Sommaire. Des sacs allégés 35 kg. Des couleurs propres à chaque utilisation. Date d ensachage. Date de fin d utilisation*.

Sommaire. Des sacs allégés 35 kg. Des couleurs propres à chaque utilisation. Date d ensachage. Date de fin d utilisation*. Comment lire le sac Calcia? Document normatif de référence : NF EN 197-1 + Annexe A1 (Février 2001) NF EN 197-4 (Décembre 2004) la norme des ciments Des sacs allégés 35 kg. Comment lire le sac Calcia?

Plus en détail

D2-VERRE PROBLÉMATIQUE

D2-VERRE PROBLÉMATIQUE D2-VERRE LE VERRE EST UNE MATIÈRE AUX MULTIPLES PROPRIÉTÉS ET AUX APPLICATIONS TRÈS DIVERSES: EMBALLAGES POUR L AGRO-ALIMENTAIRE ET LA COSMÉTIQUE, ISOLATION ET VITRAGES DANS LE BÂTIMENT, FIBRES OPTIQUES

Plus en détail

CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013

CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013 CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013 AKTA - Chanvre Chènevotte calibrée pour le béton de chanvre et enduits isolants Domaine d emploi AKTA Chanvre est issu d un chanvre non-roui.

Plus en détail

OUVRAGES EN PIERRE DE TAILLE

OUVRAGES EN PIERRE DE TAILLE MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION DIRECTION DE L'ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE OUVRAGES EN PIERRE DE TAILLE Juillet 2003 Sous-direction des monuments historiques Mission études et travaux

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN EN ETUDE ET ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION. 1 ère PARTIE :

BREVET DE TECHNICIEN EN ETUDE ET ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION. 1 ère PARTIE : 1 ère PARTIE : ETUDE PREVISIONNELLE A - OBJET DE L ÉTUDE : Technicien économiste de la construction dans une entreprise de gros œuvre, vous êtes chargé d établir le devis estimatif de l infrastructure

Plus en détail

GLOSSAIRE. ACCÉLÉRATEUR DE DURCISSEMENT Adjuvant. Introduit dans l eau de gâchage, il raccourcit la durée de la phase de durcissement du béton.

GLOSSAIRE. ACCÉLÉRATEUR DE DURCISSEMENT Adjuvant. Introduit dans l eau de gâchage, il raccourcit la durée de la phase de durcissement du béton. A ACCÉLÉRATEUR DE DURCISSEMENT Adjuvant. Introduit dans l eau de gâchage, il raccourcit la durée de la phase de durcissement du béton. ACCÉLÉRATEUR DE PRISE Adjuvant. Introduit dans l eau de gâchage, il

Plus en détail

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières Terminologie Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Corniches. Cahier des charges et de mise en œuvre SOMMAIRE

Corniches. Cahier des charges et de mise en œuvre SOMMAIRE Corniches Cahier des charges et de mise en œuvre SOMMAIRE Définition... Gamme... Caractéristiques des produits...2 Domaine d'utilisation...2 Mise en œuvre...3, 4, 5 Contrôle qualité...6 Références...7

Plus en détail

CHAPITRE 1 LE TREILLIS SOUDÉ GÉNÉRALITÉS TABLE DES MATIÈRES Pages 1. LE TREILLIS SOUDÉ 8

CHAPITRE 1 LE TREILLIS SOUDÉ GÉNÉRALITÉS TABLE DES MATIÈRES Pages 1. LE TREILLIS SOUDÉ 8 7 CHAPITRE 1 LE TREILLIS SOUDÉ GÉNÉRALITÉS TABLE DES MATIÈRES Pages 1. LE TREILLIS SOUDÉ 8 1.1. LES AVANTAGES DU TREILLIS SOUDÉ 8 1.2. CARACTÉRISTIQUES DU TREILLIS SOUDÉ 9 1.2,1. NORMALISATION 9 1.2,2.

Plus en détail

ESSAIS DE CHARGEMENT DYNAMIQUES ET STATIQUES POUR FONDATIONS PROFONDES A L INES

ESSAIS DE CHARGEMENT DYNAMIQUES ET STATIQUES POUR FONDATIONS PROFONDES A L INES ESSAIS DE CHAGEMENT DYNAMIQUES ET STATIQUES POU FONDATIONS POFONDES A L INES Dynamic load testing and static compression test on fondation pile at the INES Jérôme GIPPON 1, aphaël DE TOUY 2 1 FANKI FONDATION

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Conventions collectives nationales

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Conventions collectives nationales MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3081 Conventions collectives nationales INDUSTRIES DE CARRIÈRES ET DE MATÉRIAUX

Plus en détail

INSPECTION GÉNÉRALE DES CARRIÈRES. du 6 janvier 2003

INSPECTION GÉNÉRALE DES CARRIÈRES. du 6 janvier 2003 INSPECTION GÉNÉRALE DES CARRIÈRES du 6 janvier 2003 Injection gravitaire, clavage et traitement des fontis, préalables à la mise en œuvre de fondations profondes, de type pieux ou micropieux de type supérieur

Plus en détail

Augmentation de la portance des pieux existants du Data Center à Pantin Serge Lambert

Augmentation de la portance des pieux existants du Data Center à Pantin Serge Lambert Augmentation de la portance des pieux existants du Data Center à Pantin Serge Lambert www.keller-france.com Keller Fondations Spéciales 1 Présentation du projet Avenue du Général Leclerc Data Center de

Plus en détail

CHRYSO Serenis. Agent réducteur de retrait

CHRYSO Serenis. Agent réducteur de retrait CHRYSO Serenis Agent réducteur de retrait C H RY S O S e re n i s A g e n t r é d u c t e u r d e re t r a i t Le béton est un matériau vivant, siège de réactions chimiques lentes et par ailleurs soumis

Plus en détail

Guide de pose. pavés, dalles et bordures

Guide de pose. pavés, dalles et bordures [ carnet de chantier ] Guide de pose des pavés, dalles et bordures préfabriqués en béton édito Ce carnet, plus particulièrement destiné au personnel de chantier, présente sous forme synthétique et illustrée

Plus en détail

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 LES REVÊTEMENTS DE SOL DE BÂTIMENT Comparaisons des 2 DTU : DTU 52.1 (sols scellés) et DTU 52.2 (sols collés) pour les PIERRES NATURELLES Philippe DUPUIS NF DTU 52.1 NF

Plus en détail

Systèmes de soutènement

Systèmes de soutènement FrankiFoundations Belgium Systèmes de soutènement Synthèse des techniques approche b Ir M.Bottiau FrankiFoundations Belgium DeputyGeneral M ABEF President Systèmes de soutènement Dimensionnement: en cours

Plus en détail

Le groupe MAPEI MAPEI France

Le groupe MAPEI MAPEI France Le groupe MAPEI MAPEI France Fondé en 1937 en Italie par Rodolfo Squinzi, le groupe MAPEI est aujourd hui le leader mondial des produits chimiques pour le bâtiment. Implanté dans 40 pays à travers 67 filiales,

Plus en détail

NORME BETON AUTOPLAÇANT LA NORME BETON AUTOPLAÇANT

NORME BETON AUTOPLAÇANT LA NORME BETON AUTOPLAÇANT LA NORME BETON AUTOPLAÇANT 1 Le BETON AUTOPLAÇANT fait l objet de règles complémentaires dans la norme NF EN 206-9 Cette norme précise les règles qui s appliquent au BAP en complément des règles communes

Plus en détail

MARNE REIMS PALAIS DU TAU

MARNE REIMS PALAIS DU TAU CENTRE DES MONUMENTS NATIONAUX DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE CHAMPAGNE-ARDENNE, Maître d'ouvrage délégué CONSERVATION REGIONALE DES MONUMENTS HISTORIQUES 3, FAUBOURG SAINT-ANTOINE 51

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

COMMUNE DE POULLAOUEN

COMMUNE DE POULLAOUEN MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX Maître de l'ouvrage COMMUNE DE POULLAOUEN Objet du marché Création d'un réseau d'eaux pluviales et pose de fourreaux en attente de l'effacement du réseau basse

Plus en détail

Référentiel de certification pour la marque. Chambres de télécommunications. mandaté par AFAQ AFNOR Certification

Référentiel de certification pour la marque. Chambres de télécommunications. mandaté par AFAQ AFNOR Certification Organisme certificateur Organisme de certification mandaté par AFAQ AFNOR Certification N d identification : NF 069 N de révision : 2 Date de mise en application : mai 2008 Référentiel de certification

Plus en détail

Couverture. Bardeaux bitumés

Couverture. Bardeaux bitumés Couverture Bardeaux bitumés Édition 2006 Couverture Bardeaux bitumés Sommaire Introduction 3 Les bardeaux bitumés : toute une histoire 3 Et l Europe? 3 Description générale des bardeaux 3 Composition 3

Plus en détail

Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit sans autorisation.

Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit sans autorisation. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Clermont- Ferrand pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit,

Plus en détail

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 Définition de l installation 11 Implantation de l installation 13 Conception 13 1. Obligations réglementaires de la commune et du particulier 13 2. Choix de la filière d assainissement

Plus en détail

Variante 1 avec bandes BFL-Mastix posées sur le béton de propreté

Variante 1 avec bandes BFL-Mastix posées sur le béton de propreté Variante 1 avec bandes BFL-Mastix posées sur le béton de propreté X X X X Variante1 avec bandes BFL-Mastix posées sur le béton de propreté Radier 3.1 F JM/Mastix SA 2013 Les opérations A B étanchéité contre

Plus en détail

TB-12. Caractéristiques* TAMIZADOS ÉMAILLÉES CRISTAL MÉTALLISÉES. Type : Double emboîtement latéral et double emboîtement longitudinal discontinu.

TB-12. Caractéristiques* TAMIZADOS ÉMAILLÉES CRISTAL MÉTALLISÉES. Type : Double emboîtement latéral et double emboîtement longitudinal discontinu. TB- Caractéristiques* Longueur : 43,9 cm. Largeur : 6 cm. Poids : 3,5 kg. Unités/m :,5 uds. Pureau utile : 37 cm. Type : Double emboîtement latéral et double emboîtement longitudinal discontinu. *Valeurs

Plus en détail

CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL

CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL Robinetterie de sécurité Sécurité et économies d eau COMAP offre une gamme d équipements de sécurité et de protection de la distribution

Plus en détail

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS OEUVRE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS OEUVRE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL BACCALAUREAT PROFESSIONNEL TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS OEUVRE EPREUVE E.1 : SOUS-EPREUVE E11 UNITE U11 Analyse technique d un ouvrage DOSSIER TECHNIQUE N DT Documents DT1

Plus en détail

Façades en béton apparent

Façades en béton apparent FICHE TECHNIQUE Façades en béton apparent 2 3 4 5 CONNAÎTRE > Le matériau > Mise en œuvre REGARDER > Fissures > Éclatement du béton > Corrosion des armatures ENTRETENIR > Réparation du béton > Nettoyage

Plus en détail

Salles de bains PMR *

Salles de bains PMR * solutions accessibilité Salles de bains PMR * * Personne à Mobilité Réduite Bandes d éveil de vigilance Escaliers carrelés www.desvres.com solutions accessibilite EXIgENCES ET CONTRaINTES Projections d

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL TISEC Technicien en Installation des Systèmes Energétiques et Climatiques E 2 - ÉPREUVE TECHNIQUE

DOSSIER RESSOURCES. BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL TISEC Technicien en Installation des Systèmes Energétiques et Climatiques E 2 - ÉPREUVE TECHNIQUE DOSSIER RESSOURCES DR - Page 1/14 Opération : Ce chantier consiste à construire des bureaux pour le compte de la Communauté de Communes de la Moyenne Moselle. Extrait du CCTP lot N 10 : Plomberie, Chauffage,

Plus en détail

Ecobilans des bétons. étude commissionnée par Holcim SA. Journée d'hiver ASGB/FSKB 2010. Dr Arthur Braunschweig E2 Management Consulting AG, Zurich

Ecobilans des bétons. étude commissionnée par Holcim SA. Journée d'hiver ASGB/FSKB 2010. Dr Arthur Braunschweig E2 Management Consulting AG, Zurich Ecobilans des bétons étude commissionnée par Holcim SA Journée d'hiver ASGB/FSKB 2010 Dr Arthur Braunschweig E2 Management Consulting AG, Zurich En coopération avec Prof Dr Susanne Kytzia Ecole supérieure

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION ET D INSTALLATION DOMOCÂBLE PLANCHER RAYONNANT ÉLECTRIQUE GUIDE À CONSERVER PAR L UTILISATEUR

NOTICE D UTILISATION ET D INSTALLATION DOMOCÂBLE PLANCHER RAYONNANT ÉLECTRIQUE GUIDE À CONSERVER PAR L UTILISATEUR NOTICE D UTILISATION ET D INSTALLATION DOMOCÂBLE PLANCHER RAYONNANT ÉLECTRIQUE GUIDE À CONSERVER PAR L UTILISATEUR THERMOSTAT D AMBIANCE DIGITAL POUR DOMOCÂBLE PROGRAMME DE 1 ÈRE MISE EN CHAUFFE INTÉGRÉ

Plus en détail

Béton fibré à ultra-hautes performances

Béton fibré à ultra-hautes performances Strength. Performance. Passion. Béton fibré à ultra-hautes performances Produit et applications Holcim (Suisse) SA Table des matières 1 Matériau 3 1.1 Introduction 3 1.2 Technologie du matériau 4 1.3 Propriétés

Plus en détail

B96 LES DALLAGES INDUSTRIELS EN BÉTON. Analyse et prescription

B96 LES DALLAGES INDUSTRIELS EN BÉTON. Analyse et prescription COLLECTION TECHNIQUE C I M B É T O N B96 LES DALLAGES INDUSTRIELS EN BÉTON Analyse et prescription LES DALLAGES INDUSTRIELS EN BÉTON Analyse et prescription Les experts suivants ont participé à cet ouvrage

Plus en détail