L analyse transactionnelle. Une première approche

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L analyse transactionnelle. Une première approche"

Transcription

1 Les Ateliers du Marketing 6, rue detourinnes B-1325 Chaumont-Gistoux Tel/Fax: Avril 2008 L analyse transactionnelle. Une première approche comprendre l autre, évaluer les situations, dénouer les conflits Alain Zimmerlin Retrouvez-nous sur: Avril 2008

2 Les Ateliers du Marketing 6, rue detourinnes B-1325 Chaumont-Gistoux Tel/Fax: avril 2008 L analyse transactionnelle. Une première approche comprendre l autre, évaluer les situations, dénouer les conflits Alain Zimmerlin Retrouvez-nous sur:

3 Attention: communication... Pour que nous soyons sûr de parler de la même chose, derrière les mots, je vous demande de partager, a priori, quelques idées de base, au moins le temps de lire ce manuel. Les axiomes suivants constitueront notre jargon commun: - Première idée: il est impossible de ne pas communiquer. Tout est signifiant, dès que deux personnes, au moins, sont en cause. Impossible de ne pas communiquer: même votre silence ou votre chaise vide ont un sens. - Deuxième idée: l échec est toujours une information. Si l autre n a pas compris, ce n est pas parce qu il est stupide ou de mauvaise volonté. C est parce que vous vous êtes mal exprimé. Avec vos mots et pas avec les siens. Tenez en compte et... recommencez! - Troisième idée: le plan de la ville n est pas la ville. Les mots ne sont que des concepts, que chacun interprète en fonction de son vécu. Que signifie Dubrovnik pour qui n en connait qu un point sur une carte d Europe? Et quand l autre dit: Ce n est pas juste!, avons-nous la même perception du mot juste?

4 Premier module: Les trois registres du moi notions de base

5 L analyse transactionnelle? Vous pratiquez déjà!!! 1- Construire le message. En action commerciale, c est le rôle du marketing: déterminer les cibles, le contenu du message destiné à chacune, les supports à utiliser... En situation de vente, autant qu ailleurs, il est vital de comprendre ce qui se passe dans la tête de l autre. Pour que la relation fonctionne. Pour ajuster votre offre à l attente de votre client. Ou pour rattraper sur le fil une relation qui s effrite. - Qu est-ce que Paul a bien voulu dire? - Pourquoi Josiane n a-t-elle pas répondu à ma question? - Qu est-ce que j ai dit de si drôle? - Il écoute ou il est ailleurs? - Comment ai-je pu rater cette vente, avec un si bon produit? - Comment ai-je pu réussir cette vente, avec un client si méfiant? Vous posez-vous parfois ce type de questions? Alors, vous pratiquez déjà l analyse transactionnelle... avec des outils empiriques. Car Analyse Transactionnelle est un terme barbare qui signifie tout simplement: essayer de comprendre (= analyse) le déroulement d une relation entre deux personnes (= transaction). Pour décider de le poursuivre, de l interrompre... ou de l améliorer. Comme nous le faisons tous instinctivement. Mais derrière cette terminologie un peu rebutante se cache surtout une méthode très précise d explication des attitudes des individus et des relations qu ils établissent entre eux, à partir de l observation des comportements et du langage. Mise au point aux USA dans les années 60, l analyse transactionnelle s applique à tous types de relations humaines. Elle se prête particulièrement bien à l analyse de la négociation commerciale comprise comme une relation d échange, un acte de communication. intention 3 1 message 2 perturbations: bruit, messages concurrents, Assurer la bonne transmission physique. C est le rôle des techniques de vente: prise de contact, découverte, reformulation, persuasion,... Elles ont pour but de vaincre les perturbations de tous ordres et de conserver l intérêt du destinataire. 3- Assurer la bonne réception psychologique. C est ici qu intervient l analyse transactionnelle. Elle fournit une clé efficace d interprétation des comportements et par delà, permet de comprendre les jeux psychologiques inconscients que provoque la relation. Pour arriver à des jeux positifs où les deux parties sont gagnantes... * * * * perception L analyse transactionnelle, bien entendu, ne constitue pas une recette miracle. C est une technique d approche du client parmi d autres et, pour l utiliser judicieusement, il faut la replacer dans son contexte. Toute communication réussie passe par trois étapes: -1-

6 L analyse transactionnelle? Commençons par des idées simples... Le point de départ de l analyse transactionnelle est une idée simple, dont vous pouvez tous faire l expérience sur vous-même: 1 - Vous possédez en vous, à des degrés divers: - des modèles de comportement, qui forment votre conscience: c est le Parent qui parle en vous. - une faculté à saisir la réalité, qui constitue votre autonomie: c est l Adulte qui parle en vous. - une capacité d émotion, qui constitue votre spontanéité: c est l Enfant qui parle en vous. 2 - La force d expression de ces trois états dépend à la fois de votre structure psychologique et de la pression des événements. Elle influence vos attitudes et votre comportement social. Votre état dominant influence votre façon d aborder les autres: vous avez naturellement tendance à laisser s exprimer plutôt le Parent, l Adulte ou l Enfant Il se passe, bien entendu, la même chose chez votre interlocuteur. D où une série de combinaisons qui donneront à la transaction sa tonalité spécifique et sa saveur propre: indifférence ou intérêt, complémentarité ou rejet, mélange positif ou détonnant... * * * Mais le plus simple est encore de passer à la pratique sans plus attendre. Je vous propose d abord d apprendre à distinguer les trois états du moi. Ensuite nous verrons comment ils se combinent et nous apprendrons, sur des exemples, à comprendre les divers types de relation qu ils engendrent. Les états du moi et comment les reconnaître - Le Parent: il reproduit les modèles de comportement des grands, enregistrés quand vous étiez petit. Il se décompose en deux P éléments: - le Parent Critique (PC) ou normatif qui vous fournit les règles du jeu, les normes à respecter.face aux autres, il donne des recommandations et des ordres. Ses expression usuelles: c est bien / c est mal - le Parent protecteur (PP) ou nourricier: il a une attitude d aide et de compréhension. Vis à vis des autres, il est bienveillant et attentif. Ses expressions usuelles: je comprends / tu peux y arriver - L Adulte: c est la partie raisonnante de votre personnalité, et votre autonomie. Il apporte la capacité de s informer, de juger une situation, d analyser les faits et de trouver des solutions aux A problèmes courants. Il dédramatise les pulsions et les états d âme. Ses expressions usuelles: pourquoi? / comment? - L enfant: c est le domaine du sensible, de l émotion, de l intuition. L enfant peut être adapté (EA) ou libre (EL) E - L Enfant adapté2 se caractérise par sa bonne connaissance des règles du jeu social et par sa faculté d adaptation à l autre. Ses expression usuelles: oui, tout de suite / Je suis d accord - L Enfant libre (EL) est le coeur de votre personnalité à l état brut ou natif. Il représente votre capacité d imagination, de spontanéité, de création. Ses expressions usuelles: j aime / j aime pas 1 Attention, c est une tendance, pas une fatalité... 2 Ce n est pas un jugement de valeur!!! -2-

7 une première approche des trois registres du moi: Parent: ce qui est appris et enregistré Nous n avons vu ici que les traits principaux des trois états du moi qui cohabitent en chacun de nous et dont la combinaison oriente notre personnalité et notre relation aux autres. Ces esquisses vous paraissent sans nuances et, telles quelles, vous vous demandez en quoi elles pourront vous servir. Parent critique: dominateur ordres, jugements, rappel des règles Parent protecteur: aide encouragement Patience, l exercice suivant va vous en faire découvrir les subtilités. Vous y découvrirez, par exemple,que chaque état comporte des faces claires et des faces sombres. Il n y a qu un glissement infime, par exemple, entre le parent critique et l individu persécuteur. Voyons tout cela pas à pas... Adulte: autonomie analyse / réflexion demande et donne des informations Enfant adapté: s adapte aux besoins des autres Enfant libre: spontané, créatif Enfant: désirs, besoins, sentiments, émotions -3-

8 Le moi dans tous ses états... Indiquez pour chaque phrase quel état du moi s y exprime PC PP A EA EL PC PP A EA EL 1 - Je m en charge, n ayez pas peur 2 - Votre idée est intéressante 3 - Pourrez-vous résoudre ce problème? 4 - Merci de me résoudre ce problème 5 - Super génial!!! 6 - quelle heure est-il? 7 - On ne peut jamais leur faire confiance! 8 - C est toujours à moi que ça arrive Faites donc un effort! 10 - Encore un effort, on y arrivera! 11 - Je suis fâché contre toi 12 - Attention, il est blessé! 13 - Veux-tu que je te remplace un moment? 14 - Quels malhonnêtes, ces gens-là! 15 - Depuis quand êtes-vous là? 16 - C est pour vous faire plaisir Tu n y arriveras jamais!!! 18 - Je vais te montrer comment faire 19 - Laisse moi faire, ça ira plus vite 20 - Ce n est pas ma faute, voyons! 21 - Je suis triste qu ils ne viennent pas ce soir 22 - Cette affaire demande réflexion 23 - Que veux-tu aller voir au cinéma? 24 - Vraiment, je n en sors plus 25 - Pourquoi êtes-vous en retard? 26 - Vous êtes toujours en retard!!! 27 - A vos rangs! Fixe! 28 - Moi, j ai trouvé la solution!!! 29 - Dites-moi ce que je dois faire 30 - Je n aime pas les chiffres 31 - Nous sommes tous mortels 32 - Feu orange? Je passe!!! 33 - Et si on faisait le contraire? Attention: Ne vous précipitez pas sur la solution. L essentiel n est pas dans les réponses mais dans l attention que vous porterez à cet exercice. Répondez d abord à l ensemble des questions, comme vous le pourrez à partir des notions sommaires de la page précédente. Alors seulement, lisez l ensemble des solutions, dans le bon ordre. Vous vous familiariserez de façon progressive avec toute la richesse des concepts de base de l analyse transactionnelle. * * * -4-

9 Solutions 1 - Je m en charge, n ayez pas peur PP: C est évidemment le Parent protecteur, qui rassure et donne confiance. Attention, ne confondez pas, en milieu professionnel, Parent et supérieur hiérarchique. Ici, c est sans doute un collaborateur qui rassure le patron. 2 - Votre idée est intéressante EA: Enfant adapté accepte facilement le point de vue de l autre. 3 - Pourrez-vous résoudre ce problème? A: C est Adulte qui pose une question sérieuse et attend une réponse du même calibre. 4 - Merci de me résoudre ce problème PC: C est le Parent critique ou normatif, qui donne posément ses ordres. Attitude correcte en milieu professionnel. 5 - Super génial!!! EL: Enfant libre exprime ici sans contrainte l enthousiasme qu il ressent spontanément. 6 - Quelle heure est-il? A: Adulte pose une question rationnelle de la vie de tous les jours. Il veut juste s informer. Les nuances de reproche éventuelles sont dans la tête de son interlocuteur. 7 - On ne peut jamais leur faire confiance! PC: voici un nouvel aspect de Parent critique : le donneur de leçon. II juge les autres en fonction de normes dont il est le gardien. 8 - C est toujours à moi que ça arrive... EA: Enfant adapté se sent parfois victime de sa bonne volonté. Il aime alors se faire plaindre ou consoler. Il n est sans doute pas loin de la révolte. Attention: ne pas confondre avec Parent critique, qui aime rouspéter, lui aussi. Tous deux connaissent bien la règle du jeu, mais Parent regrette de ne pouvoir l imposer aux autres et Enfant se plaint de devoir la subir. 9 - Faites donc un effort! PC: toujours Parent critique, donneur de leçons! 10 - Encore un effort, on y arrivera! PP: Parent protecteur, qui dit la même chose en sachant donner confiance en soi Je suis fâché contre toi EL: Non, ce n est pas Parent critique qui vous gronde... Il aurait dit tu et pas je et aurait insisté sur vos fautes. C est bien Enfant libre, avec sa spontanéité qui peut, parfois, choquer. Mais il s en fiche: il ne connaît pas les règles et dit ce qu il ressent Attention, il est blessé! PP: Parent protecteur mérite ici son nom Veux-tu que je te remplace un moment? PP: encore la sollicitude de Parent protecteur. Il adore rendre service... C est parfois gratuit...parfois, il veut juste se montrer indispensable Quels malhonnêtes, ces gens-là! PC: Parent critique dans son numéro favori. Malhonnête fait bien référence à un système de valeur. Enfant victime ou Enfant libre auraient sans doute crié: salauds Depuis quand êtes-vous là? A: C est Adulte qui pose une simple question pour s informer et pouvoir juger de la situation. Rien dans la formulation ne vous permet de l attribuer à Parent critique C est pour vous faire plaisir... EA: Enfant adapté soumis connait les règles et les applique. De contact agréable, il s adapte facilement aux souhaits de l autre. -5-

10 17 - Tu n y arriveras jamais!!! PC: Parent critique peut outrepasser son rôle et devenir persécuteur, destructeur de personnalité. Pour mieux préserver la sienne? 18 - Je vais te montrer comment faire PP: Parent protecteur sait comment transmettre son savoir Laisse moi faire, ça ira plus vite PP: à force de vouloir faire à la place de l autre, Parent protecteur peut étouffer son interlocuteur Ce n est pas ma faute, voyons! EA: C est Enfant adapté qui s exprime. Il se défend face à une réprimande. Adapté peut être soumis, mais il y a des limites Je suis triste qu ils ne viennent pas ce soir EL: expression spontanée et naïve des sentiments: Enfant libre 22 - Cette affaire demande réflexion A: Adulte réfléchit avant d agir, analyse et cherche les bonnes solutions Quel film veux-tu aller voir? A: application du précédent: Adulte s informe simplement avant de décider. Attention, rien dans la phrase ne vous permet d y voir la sollicitude du Parent protecteur... à moins d en avoir besoin! 24 - Vraiment, je n en sors plus EA: Enfant adapté soumis, dans son rôle de victime: il appelle la sollicitude du Parent protecteur Pourquoi êtes-vous en retard? A: oui, c est encore une simple question informative adressée par un Adulte à un autre Adulte, même si l un est sans doute le patron de l autre... et si l autre se sent un peu coupable... PC: c est un ordre bref, clair et sans fioritures. Il émane du Parent critique. Avez-vous d autres exemples d une telle concision en milieu de travail? Comment se justifient-ils, à votre avis? 28 - Moi, j ai trouvé la solution!!! EL: non, ce n est pas Adulte qui parle!!! Adulte est réaliste et il résout tous les problèmes quotidiens. Mais il est démuni face à l inattendu. Enfant libre, avec son imagination vierge et non contrainte, est seul capable d imaginer des solutions originales à des problèmes nouveaux. Il est votre génie créatif Dites-moi ce que je dois faire EA: Enfant adapté (et soumis) montre ici une de ses limites: il est prêt à obéir aux directives, mais en demandant que sa tâche soit bien délimitée, il montre à la fois sa bonne volonté... et son intention de ne pas s impliquer plus que nécessaire Je n aime pas les chiffres EL: vous avez reconnu la franchise d Enfant libre. Mais le comptable, face à son patron, ferait mieux de laisser parler Adulte Nous sommes tous mortels A: revoilà Adulte et sa belle rationalité. Capable de dédramatiser certaines situations. Mais pour les condoléances, Enfant libre ou Parent protecteur s en tireront plus finement Orange? Je passe!!! EA: Enfant adapté montre ici un nouvel aspect de sa personnalité: le rebelle ou le contestataire. Paradoxe? Pas tellement: on ne peut contester les règles du jeu que si on les connait... D après vous, cet état d esprit est-il constructif en affaires? Voyez ci-dessous Et si on faisait le contraire? EA: Enfant adapté - rebelle, encore une fois. C est lui qui va oser remettre en cause les habitudes de la profession et conquérir des parts de marché en prenant le contre-pied de la concurrence Vous êtes toujours en retard!!! PC: d accord, cette fois c est le Parent critique qui fait une observation: vous aurez un blâme car vous n avez pas respecté les règles A vos rangs! Fixe! -6-

11 l analyse transactionnelle au travail Enfant libre présente l avantage de relations franches: on sait toujours ce qu il pense. Parfois choquant ou difficile à manoeuvrer en société, car il ne dit pas la vérité mais sa vérité, et parfois à contre temps... Sans préjugés, il est seul capable d innovation véritable: il crée, il invente. En contrepartie, parfois aussi il manipule, ce qui représente la face négative du mot inventer L exercice précédent nous a permis d affiner notre vision des trois registres du moi. Maintenant, ils peuvent nous servir à comprendre les comportements humains en milieu professionnel1 : Parent Critique garantit l efficacité au travail: des ordres clairs et précis, pas de politesses inutiles. C est le chirurgien en salle d op : pince!... Compresse!. Le s il vous plaît ralentirait l action. Normal entre professionnels qui ont bien défini et accepté les règles. Dangereux quand cela tourne au jeu pervers de domination gratuite. * * * A ce stade, vous percevez tout l intérêt de bien connaître les états dominants de votre interlocuteur, pour mieux comprendre à qui vous avez à faire. Mais il est tout aussi indispensable de connaître votre propre dosage pour comprendre vos comportements et, si nécessaire, les adapter à la réussite de la transaction en cours. L égogramme vous y aidera. Nous allons maintenant faire sa connaissance. Parent protecteur est à la fois le refuge et l exemple. Mais il risque d étouffer les initiatives des autres s il veut les materner et/ou tout faire par lui-même. Ce peut être alors le patron qui ne saurait pas déléguer. Adulte est toujours indispensable en milieu de travail: il est la démarche logique de résolution de problèmes courants. Idéal pour communiquer avec un ordinateur. Mais, face à des êtres humains ( associés, collaborateurs ou clients), il lui manque l esprit de finesse et la force de conviction. Et face à des problèmes inattendus, il lui manque l audace et l imagination. Enfant adapté soumis est un collaborateur agréable: il sait comprendre les autres et se plie aux exigences du travail demandé. Mais en contre partie, il risque de peu s impliquer dans l action. Tendance à jouer les victimes en se plaignant après coup. Enfant adapté rebelle apprécie les plaisirs du fruit défendu. Il représente l audace et la capacité de trouver des solutions nouvelles et inattendues à des problèmes anciens: c est le champion de la riposte et des stratégies de rupture si utiles en action commerciale. 1 bien sûr, ça fonctionne aussi pour d autres types de relations humaines

12 sommaire cliquable - Attention: communication... - Premier module: Les trois registres du moi - notions de base - L analyse transactionnelle? Vous pratiquez déjà!!! - Commençons par des idées simples - Les états du moi et comment les reconnaître - Le moi dans tous ses états - L égogramme: une photographie des différents états du moi - Deuxième module: Toi > Moi et vice-versa - les transactions - Toi et Moi: le face à face - Les transactions piégées - Mais qu est-ce qui fait courir Ginette? Positions de vie - Troisième module: analyse transactionnelle et gestion de conflits Bibliographie

13 Ceci n est qu une version de démonstration. Le passage que vous voulez lire est disponible dans la version intégrale que vous pouvez acquérir auprès des Ateliers du Marketing au prix de 15

ME LA COMMUNICATION Ch 5 LA COMMUNICATION. Michel EMERY Conseil et Formation. juin 13 MANAGEMENT ET GESTION DE PROJET

ME LA COMMUNICATION Ch 5 LA COMMUNICATION. Michel EMERY Conseil et Formation. juin 13 MANAGEMENT ET GESTION DE PROJET 5 LA COMMUNICATION 1 5. 1 ANALYSE de la COMMUNICATION 2 LE DIT ANALYSE DE LA COMMUNICATION La formulation ( clarté, objectivité maximale ou manipulation ) L écoute (concentration et acceptation de l Autre

Plus en détail

Des processus et des outils pour les individus et leurs interactions

Des processus et des outils pour les individus et leurs interactions Des processus et des outils pour les individus et leurs interactions par Christophe Morin 14h30 15h30 - Salle 2 #AgileFrance les individus et leurs interactions Plus que les processus et les outils Des

Plus en détail

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT Que vous soyez parent, enseignant, formateur, pédagogue, coach, manager Que votre activité professionnelle ou simplement la quête de vous-même vous

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

Influencer avec intégrité

Influencer avec intégrité Influencer avec intégrité 1 Les objectifs généraux d une communication. Aider (conseils, directives) Apprendre (acquérir habiletés, connaissance de soi et du monde) Créer des liens (amitiés, formation

Plus en détail

FORCE DE VENTE : une approche commerciale efficace

FORCE DE VENTE : une approche commerciale efficace Les formations standardisées voulant mettre le commercial dans un «moule» et formater une personne en appliquant des techniques à la lettre sont bien différentes de ce que nous vous proposons chez Semaphorus.

Plus en détail

L ANALYSE TRANSACTIONNELLE

L ANALYSE TRANSACTIONNELLE Module théorique n 1 de Relation d aide L ANALYSE TRANSACTIONNELLE Toute reproduction partielle ou totale est interdite sans autorisation écrite des auteurs. SOMMAIRE I INTRODUCTION A L ANALYSE TRANSACTIONNELLE...

Plus en détail

Devenez manager coach!

Devenez manager coach! Laurent CAUDRON Devenez manager coach! Les meilleurs outils du coaching pour mieux manager vos collaborateurs, 2006 ISBN : 2-7081-3683-6 Chapitre 3 Décelez et dépassez les imprécisions de langage Sans

Plus en détail

AT & PNL au service de la NEGOCIATION

AT & PNL au service de la NEGOCIATION COMMUNICATION ANALYSE AT & PNL au service de la NEGOCIATION Par COMPORTEMENT NEGOCIATION Plan: L analyse transactionnelle (AT) Définition Les états du moi L AT pour contrôler les difficultés nous empêchant

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Musclez la préparation de votre projet professionnel. Guide COACH Emploi. de : www.coachemploi.org

Musclez la préparation de votre projet professionnel. Guide COACH Emploi. de : www.coachemploi.org Guide COACH Emploi de : Créé par les professionnels de Syntec Conseil en Évolution Professionnelle et en partenariat avec la Fédération Syntec et le Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche,

Plus en détail

LES OUTILS DU COACHING (partie 2) Par Robert Gingras, CRHA, ACC

LES OUTILS DU COACHING (partie 2) Par Robert Gingras, CRHA, ACC LES OUTILS DU COACHING (partie 2) Par Robert Gingras, CRHA, ACC Voici une série de courts articles que j ai eu le plaisir de rédiger pour le journal La Voix de l Est sur le thème du COACHING : une profession

Plus en détail

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR?

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? Source: DUMONT, Nicole. Femmes d aujourd hui, Vol. 1 No. 8., janvier 1996. On dit de certaines personnes qu elles n ont pas de tête ou qu elles n ont pas de

Plus en détail

ACADEMIE INTERNATIONALE D APPRENTISSAGE PAR LA PRATIQUE No. 142204-LLP-1-2008-1-LT-GRUNDTVIG-GMP

ACADEMIE INTERNATIONALE D APPRENTISSAGE PAR LA PRATIQUE No. 142204-LLP-1-2008-1-LT-GRUNDTVIG-GMP ACADEMIE INTERNATIONALE D APPRENTISSAGE PAR LA PRATIQUE No. 142204-LLP-1-2008-1-LT-GRUNDTVIG-GMP Ce projet est financé avec l aide de la Commission européenne. Le matériel de formation ne reflète que les

Plus en détail

Questionnaire pour le Jumeau B Second né

Questionnaire pour le Jumeau B Second né ETUDE SUR LA QUALITE DES RELATIONS GEMELLAIRES D ENFANTS DE 3 A 5 ANS ET PRATIQUES EDUCATIVES PARENTALES Questionnaire pour le Jumeau B Second né Thèse réalisée dans le cadre d un Doctorat de Psychologie

Plus en détail

COMME OUTIL THERAPEUTIQUE ORIENTE SOLUTION

COMME OUTIL THERAPEUTIQUE ORIENTE SOLUTION LE MODÈLE DE L OBJECTIF COMME OUTIL THERAPEUTIQUE ORIENTE SOLUTION EN PNL HUMANISTE Congrès de Marseille EANLPt-/ FFPtNL Le samedi 3 Novembre 2012 Par ANGELIQUE GIMENEZ PSYCHOPRATICIEN EN PNL HUMANISTE

Plus en détail

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle CONTRE-VALEURS 7 octobre 2014 Les contre-valeurs représentent ce que l on cherche à fuir. Elles nous motivent négativement en ce sens où elles incarnent des situations que nous évitons ou que nous cherchons

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : compréhension orale

ACTIVITÉ 1 : compréhension orale 5 TÉLÉSIMULATION ÉCHO A2 - LEÇON 5 «ON SE RETROUVE!» Objectifs : Prendre contact avec une personne francophone / Parler de son pays, de ses modes de vie et comportements Points de langue : Utiliser des

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

arbitres et entraîneurs de haut niveau

arbitres et entraîneurs de haut niveau La gestion des conflits arbitres et entraîneurs de haut niveau A quel type de conflits entraîneurs et arbitres sont-ils confrontés? Les Conflits CONSTATS La plupart du temps se sont les mêmes situtations

Plus en détail

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE! EN ROUTE POUR L AVENTURE Partie 1/2 3 - Réussir à atteindre vos buts est un voyage que vous devez préparer à l avance.! 4 - Est-ce que vous pensez que

Plus en détail

PNL ET MAGIE D autres secrets

PNL ET MAGIE D autres secrets PNL ET MAGIE D autres secrets Benoit CAMPANA Collection Mathieu Bich Présente Droits réservés pour tous pays Certificat de dépôt N D255-461 2009 Benoit Campana 2010 Createx NOTE DE L EDITEUR J ai découvert

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

Société Française de Coaching Compte rendu de conférence

Société Française de Coaching Compte rendu de conférence CONFERENCE SFCoach du 22 septembre 2003 Paris Le coaching dans tous ses états Conférence pilotée par Jean-Yves ARRIVE (JYA) Intervenants : Jane TURNER (JT) : coach, auteur du livre «le Manuel du Coaching»

Plus en détail

Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1

Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1 Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1 Document conçu et réalisé par Danièle Beaudoin, Marina Drolet, Isabelle Gagné et Éloise Lavoie révisé par Liette Champagne Le

Plus en détail

CAFDES Communication Communiquer, c est quoi?

CAFDES Communication Communiquer, c est quoi? CAFDES Communication Communiquer, c est quoi? Communiquer, c est parler v En Grèce antique, Rome, la communication était synonyme d éloquence Ø Le talent de communicateur était assimilé à l art de bien

Plus en détail

RECADRER UN COLLABORATEUR

RECADRER UN COLLABORATEUR RECADRER UN COLLABORATEUR Le recadrage du collaborateur s effectue en entretien individuel. Ses objectifs sont nombreux : Il permet au manager d exprimer son désaccord afin de faire évoluer positivement

Plus en détail

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin Apprendre, oui... mais à ma manière Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin La motivation scolaire prend son origine dans les perceptions qu un étudiant a de lui-même, et celui-ci doit jouer

Plus en détail

S affirmer dans l entreprise

S affirmer dans l entreprise S affirmer dans l entreprise Cours du 3 décembre 2012 Philippe BARAN Objectifs Gérer les situations de stress et de tension Gérer les conflits S affirmer et développer sa confiance en soi 2 2 2 Gérer le

Plus en détail

RAPPEL : Compétences sociales et civiques à l école maternelle : DEVENIR ÉLÈVE

RAPPEL : Compétences sociales et civiques à l école maternelle : DEVENIR ÉLÈVE SYNTHESE ANIMATION ELEVES en DIFFICULTES à l école maternelle RECENSEMENT d AIDES POSSIBLES dans le domaine du devenir élève Difficulté ciblée : ne pas avoir confiance en soi, ne pas oser se lancer et

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

Outils et procédures aidantes pour accompagner la classe ou les groupes

Outils et procédures aidantes pour accompagner la classe ou les groupes Conférence du 5.05.2010 Marie Christine SEYS Outils et procédures aidantes pour accompagner la classe ou les groupes I. La posture du responsable 1) Prendre conscience de ses propres besoins 3 besoins

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Cours de Mathématiques Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce

Cours de Mathématiques Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce Objectifs L enseignement des mathématiques contribue à former un être humain méthodique, inventif et critique, doué de la faculté de raisonner

Plus en détail

La méthode de coaching

La méthode de coaching La méthode de coaching De Françoise Barquin Déclaration d activité de Formation enregistrée sous le n 11 75 50467 75 136 rue du Faubourg Poissonnière Paris 75010 - T/ 01 42 73 18 36-06 79 64 01 15 frbarquin@lobbycom.fr

Plus en détail

Tu as des droits.. Document original d Annie Simard TES

Tu as des droits.. Document original d Annie Simard TES Pourquoi dire non? Savoir dire non est indispensable pour me protéger, poser mes limites face aux autres et éviter de me laisser envahir par des demandes abusives. Quand les autres envahissent mon territoire

Plus en détail

Faire son bilan de compétences, mettre à plat ses objectifs professionnels

Faire son bilan de compétences, mettre à plat ses objectifs professionnels Fiche 1 Faire son bilan de compétences, mettre à plat ses objectifs professionnels Bien dans ses baskets ou besoin d air? Non, entrer dans l enseignement ce n est pas entrer en religion! Votre dévouement

Plus en détail

Comment résoudre les sept problèmes les plus courants concernant les devoirs?

Comment résoudre les sept problèmes les plus courants concernant les devoirs? Comment résoudre les sept problèmes les plus courants concernant les devoirs? Problème No 1 : Votre enfant ne fait pas de son mieux Les enfants qui manquent de motivation ne fournissent qu un minimum d

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Guide Confiance en soi

Guide Confiance en soi Guide Confiance en soi Phase Être en relation avec soi Guide.Confiance-juillet 2014.doc 27-07-14 Ce document, créé par ÉCOUTE TON CORPS, est destiné pour votre usage personnel seulement. Seuls nos diplômés

Plus en détail

l efficacité la formation coaching la connaissance la planification

l efficacité la formation coaching la connaissance la planification Introduction La démarche globale de management des ressources humaines recherche l efficacité au niveau du recrutement, de la formation, du coaching, de la connaissance (knowledge management), de la planification,

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Une enquête de l inspecteur Copeland

Une enquête de l inspecteur Copeland Une enquête de l inspecteur Copeland De Mélissa, Nigel et Kenza (5 ème 7) L enquêteur Patrick Copeland, policier à Alès, était tranquillement assis dans son fauteuil en train de regarder «Enquêtes Criminelles»

Plus en détail

Avoir de bons outils pour gérer son temps Comprendre et pratiquer ; désapprendre et remplacer

Avoir de bons outils pour gérer son temps Comprendre et pratiquer ; désapprendre et remplacer Béatrice MILLETRE, Docteur en Psychologie Avoir de bons outils pour gérer son temps Comprendre et pratiquer ; désapprendre et remplacer Au-delà de la théorie, qui nous permet de changer notre regard sur

Plus en détail

Confiance en soi. 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi. www.osezvotrereussite.com. MOUNET Sylvie

Confiance en soi. 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi. www.osezvotrereussite.com. MOUNET Sylvie Confiance en soi 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi MOUNET Sylvie www.osezvotrereussite.com Page 1 sur 9 Technique 1 Voici 10 attitudes qui diminuent la confiance en soi. La technique

Plus en détail

Elaborer des règles principes généraux

Elaborer des règles principes généraux Elaborer des règles principes généraux ELABORER DES REGLES Elaborer des règles de vie, permettre aux élèves de leur donner du sens, les rendre lisibles par tous, les faire respecter et envisager des sanctions

Plus en détail

La gestion d une équipe vie scolaire. Quelques petits conseils pour être un super manager!

La gestion d une équipe vie scolaire. Quelques petits conseils pour être un super manager! La gestion d une équipe vie scolaire Quelques petits conseils pour être un super manager! Les facteurs de stress Dans une équipe, on peut repérer différents facteurs de stress Une direction trop autoritaire

Plus en détail

LA PREVENTION ET VOUS

LA PREVENTION ET VOUS Septembre 2012 LA PREVENTION ET VOUS «LE SURENDETTEMENT ET LA MARGINALISATION : COMMENT VIVRE ET ABORDER LE SURENDETTEMENT AU SEIN DE SON MILIEU FAMILIAL ET SOCIAL» AU DELÀ DE LA DIMENSION ÉCONOMIQUE METTRE

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail

02/12/2014. Institut Jean-Pierre Lallemand. Historique. Historique. Théorie de la communication

02/12/2014. Institut Jean-Pierre Lallemand. Historique. Historique. Théorie de la communication Institut Jean-Pierre Lallemand Théorie de la communication Chapitre 6 PNL (30 périodes) Bachelier Educateur spécialisé Niveau I Approche conceptuelle I Année académique 2010-2011 Cours de Daniel Cornelis

Plus en détail

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient Catherine Tourette-Turgis Maître de conférences en sciences de l éducation Responsable du master en éducation thérapeutique à l université

Plus en détail

Activité : L'île déserte

Activité : L'île déserte CPS : Problèmes, Décisions Thème : Prise de décision collective Type d'activités : Exploration Activité : L'île déserte Niveau : 8-12 ans Participants : 25 Durée : 45 45 mn Objectifs : S inscrire en groupe

Plus en détail

Action 1 : Travailler en équipe. Action 2 : Les codes de l entreprise. Action 3 : La fonction tutoriale. Action 4 : Encadrer une petite équipe.

Action 1 : Travailler en équipe. Action 2 : Les codes de l entreprise. Action 3 : La fonction tutoriale. Action 4 : Encadrer une petite équipe. Action 1 : Travailler en équipe. Action 2 : Les codes de l entreprise. Action 3 : La fonction tutoriale. Action 4 : Encadrer une petite équipe. Action 5 : Gestion du stress ; des émotions et confiance

Plus en détail

L anxiété à l école. Présentation au colloque des TES 31 mai 2013

L anxiété à l école. Présentation au colloque des TES 31 mai 2013 L anxiété à l école Présentation au colloque des TES 31 mai 2013 Par Jacinthe Beaulieu Conseillère pédagogique en adaptation scolaire Commission scolaire des Samares Objectifs de la rencontre Comprendre

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

FORMATIONS VCDI avec LES PERSONNALITÉS COULEURS

FORMATIONS VCDI avec LES PERSONNALITÉS COULEURS FORMATIONS VCDI avec LES PERSONNALITÉS COULEURS 1. Découverte des Personnalités Couleurs apprentissage et description de chaque Couleur (entre 40 minutes et 6 heures 1 jour) 2. Reconnaître les Personnalités

Plus en détail

Atelier n 4n. Mise en pratique de la gestion des conflits par le référentr

Atelier n 4n. Mise en pratique de la gestion des conflits par le référentr Atelier n 4n Mise en pratique de la gestion des conflits par le référentr rent Docteur Agnès Riché Référente en antibiothérapie, CH Angoulême Docteur Remy Gauzit Anesthesiste Réanimateur, Hôtel Dieu, AP-HP

Plus en détail

Formation AVS/EVS Adaptation à l Emploi 2013/2014

Formation AVS/EVS Adaptation à l Emploi 2013/2014 Formation AVS/EVS Adaptation à l Emploi 2013/2014 PRÉVENTION/GESTION DES CONFLITS J-L NIGAUD PRÉAMBULE CONFLIT : Un des modes d expression parmi d autres du «Vivre ensemble» dans tout groupe social. Système

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues 1 ÉPREUVES COLLECTIVES DURÉE NOTE SUR Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension

Plus en détail

Questions typiques d entrevue

Questions typiques d entrevue Questions typiques d entrevue 1- Parlez-moi de vous? Question la plus importante de l entrevue; pourrait être la seule. Soyez bref. Ne tombez pas dans le piège de donner tout en détail. Ne dépassez pas

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5 1/5 Les enfants, acteurs essentiels du combat contre les idées reçues. Prendre en compte leur parole et les actes concrets qu ils posent. Réfléchir et débattre ensemble PROPOSER UN DEBAT PHILO Il s'agit

Plus en détail

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques?

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Quel est le cadre législatif? Quelles réticences? Est-ce un frein à la mobilité?

Plus en détail

UTILISEZ LES STRATEGIES DES MEILLEURS

UTILISEZ LES STRATEGIES DES MEILLEURS Le plus court chemin vers la Réussite... UTILISEZ LES STRATEGIES DES MEILLEURS (Partie 2/2) !! IMPORTANT : Cette deuxième partie fait suite à la précédente, assurez-vous d étudier les parties dans l ordre

Plus en détail

Fidélisation de la clientèle

Fidélisation de la clientèle Fidélisation de la clientèle le Sommaire de la présentation A. La fidélisation mythes et réalités B. Les sept (7) échelons de la fidélisation C. Conclusion Présenté par Daniel Tanguay Le mardi 1er février

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

FAIRE REUSSIR TOUS LES ELEVES

FAIRE REUSSIR TOUS LES ELEVES 18 questions réponses Jacques BOUCHER Psychopédagogue Enseignant en psychologie du développement DEFINIR LES MISSIONS DE L ECOLE 1 - Quelles devraient être les valeurs de l école en N-C Les valeurs de

Plus en détail

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale.

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. Shooting Un jeu de Baptiste CAZES expérience electro-gn Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. C est un jeu pour deux joueurs. Le premier personnage

Plus en détail

www.relax34-villeveyrac.fr/votre-livre-je-maime-et-je-mapprouve/

www.relax34-villeveyrac.fr/votre-livre-je-maime-et-je-mapprouve/ Ecrit par Martine Poiret Coaching confiance en soi sur Skype ou au cabinet 06 26 64 32 25 1 Ce petit rapport vous est offert par Martine Poiret. Site www.relax34-villeveyrac.fr Vous pouvez l offrir à vos

Plus en détail

Rapport de stage. Durant ces quatres mois de stage j ai découvert trois éditions différentes du Courrier Picard:

Rapport de stage. Durant ces quatres mois de stage j ai découvert trois éditions différentes du Courrier Picard: 1. Déroulement du stage Rapport de stage Durant ces quatres mois de stage j ai découvert trois éditions différentes du Courrier Picard: Tableau 1. Périodes de stage lieu date bilan Edition l amiénois du

Plus en détail

Mon boss ne délègue pas

Mon boss ne délègue pas Situation 3 Mon boss ne délègue pas L importance d une rhétorique soignée Les situations de pur rapport de force Autonomie et contrôle La délégation Explication/justification La situation Pierre, notre

Plus en détail

Posséder les habiletés pour établir une relation aidante

Posséder les habiletés pour établir une relation aidante 6. 7. Faites une mise en commun en partageant le résultat de votre travail avec le reste de la classe. Remplissez la fi che Regard sur l exercice (fi gure 3.13). Figure 3.13 Regard sur l exercice Autoévaluation

Plus en détail

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine Ressources & Actualisation Le partenaire de votre bien-être et de votre accomplissement Comment atteindre ses objectifs de façon certaine À l attention du lecteur, Ce présent document est protégé par la

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

Les 7 clefs de la réussite en voix-off

Les 7 clefs de la réussite en voix-off LES 7 CLEFS DE LA RÉUSSITE EN VOIX-OFF 1 Les 7 clefs de la réussite en voix-off par LORENZO PANCINO INFORMATIONS - AVERTISSEMENT LES 7 CLEFS DE LA RÉUSSITE EN VOIX-OFF 2 La loi du 11 mars 1957 n autorisant,

Plus en détail

Evaluation du Stage MathC2+ - Vendredi 15 mai 2015

Evaluation du Stage MathC2+ - Vendredi 15 mai 2015 Evaluation du Stage MathC2+ - Vendredi 15 mai 2015 17 élèves sur 28 (dont 8 filles et 20 garçons) au total ont répondu au questionnaire à la fin du stage MathC2+ dont : - 2 élèves en 2 nde - 22 élèves

Plus en détail

L ENTRETIEN D EMBAUCHE

L ENTRETIEN D EMBAUCHE L ENTRETIEN D EMBAUCHE La préparation physique : LA REUSSITE DE VOTRE ENTRETIEN NECESSITE UNE PRESENTATION SOIGNEE Avant l entretien, il vous faut préparer une tenue : CORRECTE CONFORTABLE ADAPTEE AU POSTE

Plus en détail

Unité 3 es oches et leurs reproche r s p r leu, senu je s Le page 37

Unité 3 es oches et leurs reproche r s p r leu, senu je s Le page 37 es Les jeunes, leurs proches et leurs reproches page 37 1 Je sais communiquer! Écoutez le dialogue suivant, entre Christophe, un copain de Lucas et son père. Cochez les bonnes cases dans le tableau suivant.

Plus en détail

L ESTIME DE SOI, C EST...

L ESTIME DE SOI, C EST... L'estime de soi Sources : C.A.P. Santé Outaouais. Votre guide d'animation Mieux-être en tête, 1994. SCRIPTOGRAPHIC COMMUNICATIONS LTD, Ce que vous devez savoir sur l'estime de soi, 1989. FORTIN, BRUNO.

Plus en détail

Le Portable. Xavier Boissaye

Le Portable. Xavier Boissaye Le Portable Xavier Boissaye L acteur entre en scène s appuyant sur une béquille, la jambe plâtrée. «Quand je pense qu il y en a.» (bruit de portable) L acteur prend son appareil dans sa poche et se tourne

Plus en détail

SAVOIR ECOUTER LE CLIENT PENDANT LA CONSULTATION OU COMMENT ADAPTER SA COMMUNICATION AVEC LUI

SAVOIR ECOUTER LE CLIENT PENDANT LA CONSULTATION OU COMMENT ADAPTER SA COMMUNICATION AVEC LUI SAVOIR ECOUTER LE CLIENT PENDANT LA CONSULTATION OU COMMENT ADAPTER SA COMMUNICATION AVEC LUI Par ALO VAN DER BEEK Docteur Vétérinaire Clinique Vétérinaire Beaulieu 15 rue des Frères Lumière F-86000 POITIERS

Plus en détail

«La différence entre ce que vous êtes et ce que vous voulez être. C est ce que vous faites.»

«La différence entre ce que vous êtes et ce que vous voulez être. C est ce que vous faites.» «La différence entre ce que vous êtes et ce que vous voulez être C est ce que vous faites.» L autopsie d une résolution Le terme autopsie vient du grec «Le voir de vos propres yeux». L'objectif de l'autopsie

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments).

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Bien que la seconde ait été chaotique, il est passé en première

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text A : B : A : B : A : B : Luc, ça va te manquer le lycée? Oh oui, surtout mes camarades de

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : compréhension orale

ACTIVITÉ 1 : compréhension orale 2 TÉLÉSIMULATION ÉCHO A2 - LEÇON 2 «TU AS DU BOULOT?» Objectifs : Présenter ses projets, demander des conseils, demander un prêt Points de langue : Le futur simple, le conditionnel présent Thèmes culturels

Plus en détail

La communication pour un conducteur de travaux

La communication pour un conducteur de travaux Page 1 / 5 Rapport technique / domaine de la formation Contenu : La communication Rédaction : Marc Doutaz / ETC 3 ème année Date : 03 janvier 2012 / Version 2 La communication pour un conducteur de travaux

Plus en détail

Opinions, faits, sentiments

Opinions, faits, sentiments Opinions, faits, sentiments Les messages que nous recevons, de proches, d adultes, de la télévision, des livres, des journaux sont composés d un ensemble de faits, d opinions et de sentiments. Il n est

Plus en détail

Les enjeux existentiels du dirigeant

Les enjeux existentiels du dirigeant La complexité, tout simplement Les rencontres Trajectives Les enjeux existentiels du dirigeant S accomplir pour mieux diriger la transformation Qui sommes-nous? Un cabinet avec 10 années d expérience et

Plus en détail

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres Développement personnel La programmation neurolinguistique (P.N.L.) Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres. Historique et postulats de la

Plus en détail

Coach Praticien en Relation d Aide

Coach Praticien en Relation d Aide Coach Praticien en Relation d Aide LE CORPS, LE COEUR ET L ESPRIT Institut Européen de Coaching et Human Health Center www.human-health-center.ch Tél +41 24 471 87 80 MODULE 1 3 jours 1 Relation d aide,

Plus en détail

À noter (partie 2) Que faire après la prise de notes? et Prise de notes à partir de manuels scolaires

À noter (partie 2) Que faire après la prise de notes? et Prise de notes à partir de manuels scolaires À noter (partie 2) Que faire après la prise de notes? et Prise de notes à partir de manuels scolaires Apprentissage critique Adopter un comportement approprié après la prise de notes. S exercer à prendre

Plus en détail

Toi seul peux répondre à cette question.

Toi seul peux répondre à cette question. Suis-je dépendant ou dépendante? Traduction de littérature approuvée par la fraternité de NA. Copyright 1991 by Narcotics Anonymous World Services, Inc. Tous droits réservés. Toi seul peux répondre à cette

Plus en détail

Systémique et différence

Systémique et différence Préambule Ces fiches ont été réalisées comme supports pour des week-ends de travail et de réflexion sur le thème : Etre soi, assumer et affirmer sa différence Développer la confiance en soi Je vous les

Plus en détail

Raconte-moi... une séance de CoDev

Raconte-moi... une séance de CoDev Raconte-moi... une séance de CoDev Une interview de Anne Hoffner, animatrice de la séance Quel était le contexte, qui est le client, quelle est sa demande? Ce client est un cabinet de management et il

Plus en détail

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP»

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP» «LEADERSHIP» Est-il possible de DÉVELOPPER LES COMPÉTENCES DE LEADERSHIP? PROGRAMME DU COURS 1. Introduction 2. Les fondamentaux du Leadership 3. Valeurs, attitudes et comportements 4. Les 10 devoirs du

Plus en détail