Atelier Payer pour l environnement? Le mécanisme REDD+ et les PSE permettront-ils de s attaquer aux causes sous-jacentes de la déforestation?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Atelier Payer pour l environnement? Le mécanisme REDD+ et les PSE permettront-ils de s attaquer aux causes sous-jacentes de la déforestation?"

Transcription

1 Efficacité de REDD+ et le rôle des PSE Atelier Payer pour l environnement? Le mécanisme REDD+ et les PSE permettront-ils de s attaquer aux causes sous-jacentes de la déforestation? Thomas Sembres, Facilité UE-REDD Nogent-sur-Marne, 18 juin 2013 C est "Redd " Redd" " évidemment pas tout blanc ni tout noir! Des atouts (besoin de persévérance!) : Approche nationale / juridictionnelle Rémunération de la performance Financements disponibles. Capacité d absorption pas atteinte. Un travail technique utile au niveau pays (ex. outils d aide à l aménagement du territoire) Pilier encombrant mais incontournable? niveau de référence Une distraction? comptabilité carbone sophistiquée et la construction de marchés REDD+ Des opportunités pour plus d efficacité Engagement du secteur privé agricole Connexion avec les mesures côté demande Dépassement de l approche projets notamment avec dispositifs de PSE Omnid Consulting GmbH MMTT Präsentationstitel 1

2 Optimisation de l usage des terres Ex. Colombie Zones prioritaires pour l expansion du palmier : (1) Zones à fort potentiel productif, et proches des routes et des plantations existantes (2) Zones à faible potentiel mais et riz (3) Faibles stocks de carbone (4) Zones fragmentées (biodiversité) 2 John Garcia (2011) Enjeu (1) Où est passé le secteur agricole dans la REDD+? Secteur privé agricole versus entrepreneurs carbone Quel interlocuteur privé? Département RSE, marketing & compensation volontaire, la Fondation de la famille du patron Les équipes achats, stratégie et investissements, gestion du risque 6 milliards pour REDD+ / 92 milliards par an (USD) de commerce des produits agricoles moteurs de déforestation (et valorisation sur marchés domestiques). Tendance intéressante de différentiation des chaines de valeur : avec ou sans déforestation. Avantage compétitif émergent (sécurisation de l accès à certains marchés, sécurisation des chaines d approvisionnement, réduction du risque réputation) Omnid Consulting GmbH MMTT Präsentationstitel 2

3 Enjeu (1) Exemple utilisation outil REDD+ pour restructurer chaines d approvisionnement (Nestlé-CI) Suivi en temps réel (Forest Watch 2.0) Mexico Honduras 4 Enjeu (1) Engagement du secteur privé agricole Transformation de marchés existants (ex. «boeufsans déforestation») plus évidente que la création d un nouveau marché (carbone)? Ex. Consumer Goods Forum 2020 Manque niveau de référence pour mesurer progrès et rendre compte des engagements (rôle incontournable ONGs). Différence entre engagements au niveau «corporate» et sur le terrain (ex. travail des enfants dans plantations certifiées). L irréductible problème de déplacements des pressions (fuites) si l action du secteur privé ne s inscrit pas dans une action publique pour rehausser les règles du jeu sur des territoires entiers (REDD+) Omnid Consulting GmbH MMTT Präsentationstitel 3

4 Enjeu (2) Connexion avec les mesures côté demande 1. Soutien aux pays producteurs de bois (capacités, réformes de politiques, transparence, systèmes de surveillance ) 1. Commerce du bois (système d autorisation export ) 1. Options additionnelles (ex. Règlement Bois, diligence raisonnée) 2. Marchés publics (Etats européens) 3. Initiatives du secteur privé 4. Financement et investissement 5. Instruments législatifs existants 6. Bois de la guerre 6 Connexion des mesures côté offre et demande au niveau juridictionnel : plus d efficacité pour répondre aux moteurs de la déforestation Nivelleme nt par le haut pour l accès aux marchés & finance B C 3. Signaux politiques nationaux Gestionnaires des terres Pays 1. Signaux des chaines de valeur : pas de déforestation dans mes produits Standards et MRV communs 2. Signaux de REDD+: incitations pour alternatives qui réduisent la déforestation Risques de réputation (ex. Greenpeace); accès aux marchés agricoles (ex. EU RE Directive, marchés publics); accès aux financements (Fonds souverains ); premiums; RSE Finance REDD+ fast start; marchés REDD+; accords bilatéraux; Fonds Vert pour le Climat (?) Omnid Consulting GmbH MMTT Präsentationstitel 4

5 Enjeu (3) Dépasser l approche projet et le rôle des PSE Projets REDD+ (additionnalité et fuites) Pressions faibles, instruments règlementaires (ex. Code forestier) Zones du dispositif national PSE Omnid Consulting GmbH MMTT Präsentationstitel 5

6 Enjeu (3) cibler les incitations REDD+ via des dispositifs juridictionnels de PSE On garde le principe de rémunérer performance mais on simplifie le suivi. Pas de suivi carbone, mais par «proxy» : hectares qui n ont effectivement pas brulé à la fin saison sèche; ha plantés; respect plan de zonage par village, etc. Innovations pour baisser coûts de transaction. Ex. utilisation téléphonie mobile pour transférer paiements et une partie du suivi. Indispensable de combiner PSE «investissement» (paiements basés sur coûts d investissement dans pratiques agricoles alternatives) avec PSE «zonage» (respect d un plan de zonage, qui équivaut in fine à respecter un niveau de référence) ; les deux sont indispensables pour contenir effet rebond. 10 Merci pour votre attention! Contact: Omnid Consulting GmbH MMTT Präsentationstitel 6

7 Avec les PSE, REDD+ devient concrète! Faire schéma terroir. Les deux composante PSE complémentaires: PSE «zonage» et PSE «investissement». Citer RDC strategie. 12 Mato Grosso decoupling agricultural growth from deforestation Omnid Consulting GmbH MMTT Präsentationstitel 7

PEFC Gestion durable des forêts. PEFC Belgium asbl Thomas Davreux 26 novembre 2014

PEFC Gestion durable des forêts. PEFC Belgium asbl Thomas Davreux 26 novembre 2014 PEFC Gestion durable des forêts PEFC Belgium asbl Thomas Davreux 26 novembre 2014 1 Agenda Origines de la certification forestière L organisation PEFC Le standard PEFC Certifications PEFC PEFC en Belgique

Plus en détail

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES CRITÈRES DE SÉLECTION DES PROGRAMMES PILOTES NATIONAUX ET RÉGIONAUX AU TITRE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENT FORESTIER I. CADRE GÉNÉRAL 1. On s accorde de plus en plus

Plus en détail

2 MARCHÉS DU CARBONE-

2 MARCHÉS DU CARBONE- CHAPITRE 2 MARCHÉS DU CARBONE- TYPES DE MARCHÉS ET FONCTIONNEMENT Il existe deux marchés du carbone, celui de la compensation obligatoire et celui de la compensation volontaire. Le premier marché est utilisé

Plus en détail

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE :

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : UNE RÉELLE OPPORTUNITÉ POUR VOTRE ENTREPRISE! Salon des Entrepreneurs Mercredi 4 février 2015 Intervenants Frédéric CURIER o Président de Bio Crèche Emilie DAMLOUP o

Plus en détail

Forum international sur les paiements pour services liés aux écosystèmes des forêts tropicales

Forum international sur les paiements pour services liés aux écosystèmes des forêts tropicales Forum international sur les paiements pour services liés aux écosystèmes des forêts tropicales San José (Costa Rica) - Du 7 au 10 avril 2014 Messages principaux, résumé et recommandations 1 1 Le présent

Plus en détail

REDD-plus. Champ d application et des options pour le rôle des forêts dans les stratégies d atténuation des changements climatiques.

REDD-plus. Champ d application et des options pour le rôle des forêts dans les stratégies d atténuation des changements climatiques. REDD-plus Champ d application et des options pour le rôle des forêts dans les stratégies d atténuation des changements climatiques novembre 2009 Programme de Conservation des Forêts Le mécanisme REDD-plus

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS ------------- STRATEGIE NATIONALE DU MECANISME DE DEVELOPPEMENT PROPRE A MADAGASCAR

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS ------------- STRATEGIE NATIONALE DU MECANISME DE DEVELOPPEMENT PROPRE A MADAGASCAR MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS ------------- STRATEGIE NATIONALE DU MECANISME DE DEVELOPPEMENT PROPRE A MADAGASCAR 1 Acronymes AND MDP CBD CCNUCC CLD GES MDP PK SN MDP : Autorité Nationale

Plus en détail

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

La montée en puissance des productions forestières à l est de l Europe: quels enjeux pour le territoire UE?

La montée en puissance des productions forestières à l est de l Europe: quels enjeux pour le territoire UE? La montée en puissance des productions forestières à l est de l Europe: quels enjeux pour le territoire UE? Une montée en puissance du secteur forestier dans les PECO et CEI Une augmentation des prélèvements

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

Créateur d opportunités

Créateur d opportunités Créateur d opportunités Climat, énergie & ressources naturelles Agriculture & développement rural Marchés de l emploi & développement du secteur privé Systèmes financiers Commerce & intégration régionale

Plus en détail

Outil de gestion du risque de non permanence pour la REDD+ juridictionnelle et imbriquée

Outil de gestion du risque de non permanence pour la REDD+ juridictionnelle et imbriquée Outil de gestion du risque de non permanence pour la REDD+ juridictionnelle et imbriquée VCS Version 3 Document de procédure 8 octobre 2013, v3.0 Table des matières 1 INTRODUCTION ET CHAMP D APPLICATION...

Plus en détail

FONDATION POWEO - JOURNÉE ENERGIE POUR LA CUISSON Foyers améliorés : Quelles pratiques d utilisation et quels modèles de diffusion?

FONDATION POWEO - JOURNÉE ENERGIE POUR LA CUISSON Foyers améliorés : Quelles pratiques d utilisation et quels modèles de diffusion? FONDATION POWEO - JOURNÉE ENERGIE POUR LA CUISSON Foyers améliorés : Quelles pratiques d utilisation et quels modèles de diffusion? Mercredi 27 mars 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur,

Plus en détail

Agence pour une Comm green et responsable

Agence pour une Comm green et responsable Agence pour une Comm green et responsable AGENCE WEB AGENCE MEDIA AGENCE EVENEMENTIELLE AGENCE CONSULTING ET DEVELOPPEMENT Le nom econnexbiocity mêle plusieurs concepts. - ECONNEX signifie l e-connexion,

Plus en détail

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS?

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS? STRUCTURE DU CADRE DE POLITIQUE D INVESTISSEMENT DE LA CEDEAO Dr Jonathan A Aremu Consultant Marché commun d investissement de la CEDEAO Département du Secteur Privé Tel: 234-1-8033061476 E-mail: marketlinkconsults@yahoo.com

Plus en détail

Financement de la chaîne logistique possible grâce aux banques. Michael Andrade

Financement de la chaîne logistique possible grâce aux banques. Michael Andrade Financement de la chaîne logistique possible grâce aux banques Michael Andrade 1INCE FARMERS) L agriculture en Inde 10 % tranche supérieure Progressif & inclus Plus grand groupe d exploitants Exploitants

Plus en détail

MEMBER OF GOPA CONSULTING GROUP

MEMBER OF GOPA CONSULTING GROUP MEMBER OF GOPA CONSULTING GROUP 2 Un bureau d ingénieursconseils privé indépendant Leader allemand du conseil en développement GOPA est un bureau d ingénieursconseils privé indépendant. En tant que prestataire

Plus en détail

à l aune de Prof. Eric Cornuel WWW.EFMD.ORG E U R O P E A N F O U N D A T I O N F O R M A N A G E M E N T D E V E L O P M E N T Liège, le 29 Jan 2007

à l aune de Prof. Eric Cornuel WWW.EFMD.ORG E U R O P E A N F O U N D A T I O N F O R M A N A G E M E N T D E V E L O P M E N T Liège, le 29 Jan 2007 La Pédagogie P à l aune de l Accréditation Prof. Eric Cornuel Directeur Général, G EFMD L éducation au Management en Europe: Panorama général Modèle continental versus anglo-saxon Convergence vers un format

Plus en détail

Première Session du Conseil Présidentiel pour l Investissement

Première Session du Conseil Présidentiel pour l Investissement PRESIDENCE DU FASO BURKINA FASO = = = = = = = Unité Progrès Justice Première Session du Conseil Présidentiel pour l Investissement Recommandations de la Première Session du CPI 5 6 Novembre 2009 0 SYNTHESE

Plus en détail

Une banque peut-elle être engagée et responsable?

Une banque peut-elle être engagée et responsable? Une banque peut-elle être engagée et responsable? 18 juin 2014 Eric Cochard CSE / Développement Durable 1 La Responsabilité Sociétale d Entreprise (RSE) chez Crédit Agricole CIB 2 La mise en œuvre : les

Plus en détail

Programme gouvernemental 'Socio Bosque' en Equateur

Programme gouvernemental 'Socio Bosque' en Equateur Programme gouvernemental 'Socio Bosque' en Equateur Présentation et analyse de la première initiative de PES national en Amérique du Sud Juin 4 Benjamin Landreau www.greeneco-land.com Objectifs de la présentation:.

Plus en détail

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre Perspectives des marchés des matières premières de l alimentation animale Analyse prospective des écarts de prix de l aliment porcin dans l UE, aux Etats-Unis et au Les variations des prix des matières

Plus en détail

République Démocratique du Congo Fonds National REDD+ Termes de Référence

République Démocratique du Congo Fonds National REDD+ Termes de Référence République Démocratique du Congo Fonds National REDD+ Termes de Référence Contexte 1. La République Démocratique du Congo (RDC) abrite la plus grande forêt du continent africain. D une superficie d'environ

Plus en détail

La nécessité d une législation européenne contre le commerce de bois illégal et pour une utilisation durable des ressources forestières

La nécessité d une législation européenne contre le commerce de bois illégal et pour une utilisation durable des ressources forestières La nécessité d une législation européenne contre le commerce de bois illégal et pour une utilisation durable des ressources forestières L exploitation illégale et abusive des forêts par l industrie forestière

Plus en détail

Présentation de la réforme de la PAC 2014-2020

Présentation de la réforme de la PAC 2014-2020 Brief: Les perspectives de la politique agricole N 5 / Décembre 2013 Présentation de la réforme de la PAC 2014-2020 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 2. DÉFIS ET OBJECTIFS 3. BUDGET DE LA PAC 4. ÉVOLUTION DE LA

Plus en détail

Présenté par ELMENSI Saleh Point focal du projet FFEM

Présenté par ELMENSI Saleh Point focal du projet FFEM Présenté par ELMENSI Saleh Point focal du projet FFEM IV ème semaine forestière, Barcelone du 17 au 20/03/2015 Carte d occupation des sols INFORMATIONS GENERALES Superficie totale de la zone : 191517

Plus en détail

Présentation de la société Atelier de travail du CTCN à Dakar, 26 Juin 2015 Guilhem Pouillevet

Présentation de la société Atelier de travail du CTCN à Dakar, 26 Juin 2015 Guilhem Pouillevet Présentation de la société Atelier de travail du CTCN à Dakar, 26 Juin 2015 Guilhem Pouillevet Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com

Plus en détail

Le Système National de Surveillance des forêts par Satellitte de la RDC:

Le Système National de Surveillance des forêts par Satellitte de la RDC: 1 Le Système National de Surveillance des forêts par Satellitte de la RDC: (TERRA CONGO) Atelier de lancement officiel du processus d Inventaire des Gaz à Effet de Serre (I-GES) du secteur forêt en RDC

Plus en détail

Fonds Forestier du Bassin du Congo (FFBC) et la mise en œuvre du Plan De Convergence, COMIFAC

Fonds Forestier du Bassin du Congo (FFBC) et la mise en œuvre du Plan De Convergence, COMIFAC Fonds Forestier du Bassin du Congo (FFBC) et la mise en œuvre du Plan De Convergence, COMIFAC 6ème Réunion du PFBC Yaoundé: 11 au 12 Novembre 2009 1 Présentation par Bamba Diop BAD But et Objectif Stratégique

Plus en détail

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005.

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005. Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005 Summary in French Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005 Résumé Le soutien accordé aux producteurs

Plus en détail

Plateforme de Durban 1 er secteur d activités: Négociation d un accord international pour 2015, applicable dès 2020.

Plateforme de Durban 1 er secteur d activités: Négociation d un accord international pour 2015, applicable dès 2020. Etat des lieux des negociaions : Focus sur la plate forme de Durban Plateforme de Durban 1 er secteur d activités: Négociation d un accord international pour 2015, applicable dès 2020. 2 Groupe de travail

Plus en détail

Avancement de la REDD+ en RDC : processus participatif d auto-évaluation pour la soumission du R-Package au Comité des Participants du FCPF

Avancement de la REDD+ en RDC : processus participatif d auto-évaluation pour la soumission du R-Package au Comité des Participants du FCPF République Démocratique du Congo Avancement de la REDD+ en RDC : processus participatif d auto-évaluation pour la soumission du R-Package au Comité des Participants du FCPF Plan de consultation Kinshasa,

Plus en détail

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication MEDEF - ORSE octobre 2014 Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication Fédération des Industries Electriques, Electroniques

Plus en détail

Réforme de la PAC 2015-2020 Contexte Les aides découplées Simulations incidence nouvelle PAC Les aides couplées Les aides du 2ème pilier

Réforme de la PAC 2015-2020 Contexte Les aides découplées Simulations incidence nouvelle PAC Les aides couplées Les aides du 2ème pilier Réforme de la PAC 2015-2020 Contexte Les aides découplées Simulations incidence nouvelle PAC Les aides couplées Les aides du 2ème pilier Un budget en baisse PAC 2007-2013 PAC 2014-2020 420,7 milliards

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LE CONTEXTE Un marché de l énergie fortement questionné Un marché de l énergie durablement haussier qui entraîne une perception nouvelle de l énergie l énergie est

Plus en détail

Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France

Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France Paris, 22 septembre 2010 SIFEE Delphine MORANDEAU Chargée de mission biodiversité Ministère de l écologie, de l énergie, du développement

Plus en détail

9 ème REUNION DU COMITE CONSULTATIF REGIONAL DU PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO (PFBC)

9 ème REUNION DU COMITE CONSULTATIF REGIONAL DU PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO (PFBC) Banque de Développement des Etats de l Afrqiue Centrale 9 ème REUNION DU COMITE CONSULTATIF REGIONAL DU PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO (PFBC) «Mise en place d un Fonds pour l Economie Verte

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS Pour conjuguer rendement et environnement COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS 2014 1. Introduction La présente vise à renouveler l engagement de National Écocrédit envers les dix principes établis dans le Pacte

Plus en détail

Création d un groupe indépendant de conseil de la société civile et élaboration d un. savoir mondial transparent sur les forêt

Création d un groupe indépendant de conseil de la société civile et élaboration d un. savoir mondial transparent sur les forêt Création d un groupe indépendant de conseil de la société civile et élaboration d un savoir mondial transparent sur les forêt êts, les moyens d existence et le changement climatique Programme ONU-REDD

Plus en détail

Réduire les émissions liées à la déforestation et à la dégradation de la forêt (REDD): Un rapport d évaluation des choix Résumé analytique

Réduire les émissions liées à la déforestation et à la dégradation de la forêt (REDD): Un rapport d évaluation des choix Résumé analytique Réduire les émissions liées à la déforestation et à la dégradation de la forêt (REDD): Un rapport d évaluation des choix Résumé analytique Préparé pour Le gouvernement de la Norvège Le présent rapport

Plus en détail

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Agriculture et industrie Consommations d énergie finale et émissions de GES Industrie : ¼ des consommations d énergie Plus de 30% si l on cumule

Plus en détail

Evolution de la réglementation pour faciliter l essor des Smart Grids Philippe Vié

Evolution de la réglementation pour faciliter l essor des Smart Grids Philippe Vié Evolution de la réglementation pour faciliter l essor des Smart Grids Philippe Vié Dauphine 24 janvier 2014 Agenda Transformations de la chaîne de valeur et conséquences Questions et barrières réglementaires

Plus en détail

4. Résultats et discussion

4. Résultats et discussion 17 4. Résultats et discussion La signification statistique des gains et des pertes bruts annualisés pondérés de superficie forestière et du changement net de superficie forestière a été testée pour les

Plus en détail

L entrepreneuriat: principal levier de la croissance. Mostaganem 28 février 2013 Med Kamel OSMANE

L entrepreneuriat: principal levier de la croissance. Mostaganem 28 février 2013 Med Kamel OSMANE L entrepreneuriat: principal levier de la croissance Mostaganem 28 février 2013 Med Kamel OSMANE MEDAFCO: qui sommes nous? MEDAFCO est un réseau de consulting regroupant des experts algériens de l intérieur

Plus en détail

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France)

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) La Commission européenne a formellement adopté le Programme de développement rural (PDR) de Mayotte le 13 février 2015 qui

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail

Traité de Copenhague nécessaire

Traité de Copenhague nécessaire Traité de Copenhague nécessaire version 1.0 Une proposition des ONG pour un protocole de Copenhague Résumé A4-TraiteResume.indd 1 6/07/09 17:58:38 Une proposition des ONG pour un protocole de Copenhague

Plus en détail

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté. Forces, limites et options stratégiques

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté. Forces, limites et options stratégiques Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté Forces, limites et options stratégiques Lahcen ACHY Economiste Principal, Centre Carnegie du Moyen Orient Septembre 2010 Le Maroc a enregistré

Plus en détail

Surveillance des forêts & Mesure, Notification, Vérification des GES pour REDD+

Surveillance des forêts & Mesure, Notification, Vérification des GES pour REDD+ Surveillance des forêts & Mesure, Notification, Vérification des GES pour REDD+ Yaoundé 22 juillet 2014 Département des forêts FAO Aperçu Introduction: CCNUCC & REDD+ Surveillance MNV Mesure Notification

Plus en détail

«Développement de l assurance agraire en Russie»

«Développement de l assurance agraire en Russie» «Développement de l assurance agraire en Russie» Conférence Internationale «Gestion des risques et des crises dans l assurance agraire» 15,16 et 17 mars 2010 Liudmila Kosholkina Directrice du Département

Plus en détail

SOMMAIRE. PREMIÈRE PARTIE Origines et principes du Trade Finance. DEUXIÈME PARTIE Les instruments de paiement traditionnels du Trade Finance

SOMMAIRE. PREMIÈRE PARTIE Origines et principes du Trade Finance. DEUXIÈME PARTIE Les instruments de paiement traditionnels du Trade Finance BANQUE FINANCE SOCIAL GESTION DROIT MARKETING Trade Finance Principes et fondamentaux David Leboiteux SOMMAIRE Préface de Gérard Worms, Président d honneur de la Chambre de Commerce Internationale, Président

Plus en détail

Assurance Récolte Sahel

Assurance Récolte Sahel Assurance Récolte Sahel L ASSURANCE INDICIELLE EN AFRIQUE DE L OUEST EXPÉRIENCE DU BURKINA Conference FARM - Pluriagri 18 décembre 2012 Contents I. Contexte II. Eléments clés d ARS III. L Expérience au

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La réforme de la politique agricole commune doit intervenir d ici 2013. Une consultation publique officielle sur la PAC de

Plus en détail

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières»

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières» Position commune France Brésil «volatilité des prix et sécurité alimentaire» Le Brésil et la France considèrent que pour diminuer la volatilité des prix et améliorer la sécurité alimentaire, les actions

Plus en détail

LA CONTRIBUTION DES CENTRES DE FORMATION A L ÉVALUATION ENVIRONNEMENTALE: CAS DU CRESA FORET-BOIS

LA CONTRIBUTION DES CENTRES DE FORMATION A L ÉVALUATION ENVIRONNEMENTALE: CAS DU CRESA FORET-BOIS UNIVERSITE DE DSCHANG FACULTE D AGRONOMIE ET DES SCIENCES AGRICOLES CENTRE REGIONAL D ENSEIGNEMENT SPECIALISE EN AGRICULTURE FORET-BOIS -------------------- LA CONTRIBUTION DES CENTRES DE FORMATION A L

Plus en détail

PREMIER MINISTRE. Discours de Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, pour le lancement de la plateforme dédiée à la RSE, Lundi 17 juin 2013

PREMIER MINISTRE. Discours de Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, pour le lancement de la plateforme dédiée à la RSE, Lundi 17 juin 2013 PREMIER MINISTRE Pôle Stratégie, Médias et Communication Hôtel de Matignon, le 17 juin 2013 Discours de Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, pour le lancement de la plateforme dédiée à la RSE, Lundi 17

Plus en détail

Le règlement REACH. Transparence des entreprises au sujet de leur mise en conformité

Le règlement REACH. Transparence des entreprises au sujet de leur mise en conformité Le règlement REACH Transparence des entreprises au sujet de leur mise en conformité Impacts économiques, risques extra-financiers et opportunités pour les entreprises Résumé de l étude réalisée par EthiFinance,

Plus en détail

Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006

Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006 1 2 Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006 Publié par : Ministère des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton

Plus en détail

Acquisitions foncières à grande échelle dans le secteur agricole : une montée en puissance de (nouvelles) firmes agricoles?

Acquisitions foncières à grande échelle dans le secteur agricole : une montée en puissance de (nouvelles) firmes agricoles? Acquisitions foncières à grande échelle dans le secteur agricole : une montée en puissance de (nouvelles) firmes agricoles? Perrine Burnod CIRAD UMR TETIS Observatoire du foncier à Madagascar Ward Anseeuw

Plus en détail

Système de suivi et de monitoring pour un projet foyers améliorés

Système de suivi et de monitoring pour un projet foyers améliorés Système de suivi et de monitoring pour un projet foyers améliorés Nathalie WEISMAN Conférence WACA - Ouagadougou, 24 Avril 2013 Quelques chiffres sur EcoAct Historique : 2005 Création d EcoAct 2006 Création

Plus en détail

Un bureau d ingénieursconseils privé indépendant. Leader allemand du conseil en développement

Un bureau d ingénieursconseils privé indépendant. Leader allemand du conseil en développement 2 Un bureau d ingénieursconseils privé indépendant Leader allemand du conseil en développement GOPA est un bureau d ingénieursconseils privé indépendant. En tant que prestataire de services moderne, avec

Plus en détail

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 Présentation par Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 STANDARD DE GESTION FORESTIÈRE FSC FOREST STANDARD SHIP COUNCIL Historique du FSC Créé en 1993 suite au Sommet de la terre de Rio

Plus en détail

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Principes européens et code de conduite Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Une proposition du réseau IRENE Préambule Le réseau IRENE réunit des praticiens, experts, chercheurs,

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

La transition énergétique en France et en Allemagne

La transition énergétique en France et en Allemagne La transition énergétique en France et en Allemagne Regards croisés sur les politiques nationales de transition énergétique 19/03/2013 A. Rüdinger - IDDRI / Dr. C. Hey - SRU 1 Conseil d Experts pour l

Plus en détail

ATELIER REGIONAL AFRICAIN DU MDP. Koffi VOLLEY E-mail: koffivolley@yahoo.fr. REFORME DU MDP: POINT DE VUE DE L AND- TOGO Par

ATELIER REGIONAL AFRICAIN DU MDP. Koffi VOLLEY E-mail: koffivolley@yahoo.fr. REFORME DU MDP: POINT DE VUE DE L AND- TOGO Par ATELIER REGIONAL AFRICAIN DU MDP Marrakech, Maroc,11-12 Avril 2015 REFORME DU MDP: POINT DE VUE DE L AND- TOGO Par Koffi VOLLEY E-mail: koffivolley@yahoo.fr PLAN DE L EXPOSE Présentation sommaire de l

Plus en détail

TABLE RONDE SUR L HUILE DE PALME DURABLE

TABLE RONDE SUR L HUILE DE PALME DURABLE TABLE RONDE SUR L HUILE DE PALME DURABLE Qu est-ce que la RSPO? La RSPO est une association à but non lucratif qui rassemble des parties prenantes issues de sept secteurs de l industrie de l huile de palme

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

Termes de Référence. Dans le cadre du mandat général, le Consultant devra réaliser les tâches qui suivent :

Termes de Référence. Dans le cadre du mandat général, le Consultant devra réaliser les tâches qui suivent : Termes de Référence La République Démocratique Congo (RDC) est engagée dans un processus de préparation au futur dispositif international de Réduction des Emissions liées à la Déforestation et à la Dégradation

Plus en détail

LE PARTENARIAT SOCIETE GENERALE SECURITIES SERVICES CREDIT SUISSE ASSET MANAGEMENT : UNE ETUDE DE CAS

LE PARTENARIAT SOCIETE GENERALE SECURITIES SERVICES CREDIT SUISSE ASSET MANAGEMENT : UNE ETUDE DE CAS SECURITIES SERVICES LE PARTENARIAT SOCIETE GENERALE SECURITIES SERVICES CREDIT SUISSE ASSET MANAGEMENT : UNE ETUDE DE CAS Compte tenu des contraintes réglementaires grandissantes, de la complexité accrue

Plus en détail

Document de contribution au R- PP Congo

Document de contribution au R- PP Congo Plateforme Congolaise pour la Gestion durable des forêts Case J061V OCH Moungali III, BP: 5058 Ouenzé Brazzaville, République du Congo Téléphone : (+ 242).05 553 15 73/ 05 772 57 64 /524 19 56 ; Email

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

EVALUATION FINALE BKF/012

EVALUATION FINALE BKF/012 EVALUATION FINALE BKF/012 Projet d Appui à la Gestion participative des Ressources naturelles dans la Région des Hauts-Bassins FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre du projet Code LuxDev Burkina Faso Projet d Appui

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

Eco Land 3D. Projet. Partagez votre vision du paysage. Agropolis Fondation 18 mars 2009. Présentation projet EcoLand3D

Eco Land 3D. Projet. Partagez votre vision du paysage. Agropolis Fondation 18 mars 2009. Présentation projet EcoLand3D Partagez votre vision du paysage Projet Eco Land 3D Agropolis Fondation 18 mars 2009 Présentation Bionatics Profil de la société Projet démarré en 2001 Transfert de technologie avec le CIRAD Éditeur de

Plus en détail

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement JECO journée des éco-entreprises Présentation de l événement Atelier Valoriser sa démarche environnementale UN LEVIER DE CROISSANCE POUR L ENTREPRISE Objectifs Faire un panorama des différents référentiels

Plus en détail

S É M I N A I R E D I N V E S T I S S E M E N T 2 9 N O V E M B R E 2 0 1 2. Amérique Latine. Atelier

S É M I N A I R E D I N V E S T I S S E M E N T 2 9 N O V E M B R E 2 0 1 2. Amérique Latine. Atelier S É M I N A I R E D I N V E S T I S S E M E N T 2 9 N O V E M B R E 2 1 2 1 1 Amérique Latine Atelier 2 2 SÉLECTION DE VALEURS EN AMÉRIQUE LATINE Notre conviction est que la croissance des bénéfices est

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC

PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC 1. INTRODUCTION 2. ETAT DES LIEUX PLAN 3. PROBLEMATIQUE DE LA DEGRADATION DES TERRES ET DE LA

Plus en détail

LIVRe BLANC. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

LIVRe BLANC. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! LIVRe BLANC www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! MUTUELLE LMP LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE, UN ENJEU MAJEUR DÈS MAINTENANT. CONTRAT COLLECTIF ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 11

Plus en détail

Guyane. Bilan carbone et gestion forestière

Guyane. Bilan carbone et gestion forestière Guyane Bilan carbone et gestion forestière Séminaire organisé dans le cadre du projet CARPAGG «le carbone en forêt et en prairies issues de déforestation en Guyane, 1 octobre 2013» Le contexte de la forêt

Plus en détail

Le Cadre du Groupe de la Banque mondiale et la Stratégie d'ifc pour l'engagement dans le secteur de l'huile de palme 31 mars 2010 La mission du Groupe de la Banque Mondiale Le Groupe de la Banque Mondiale

Plus en détail

PROFIL DE LA SOCIÉTÉ. Société indépendante de services profeprofessionnels et financiers

PROFIL DE LA SOCIÉTÉ. Société indépendante de services profeprofessionnels et financiers PROFIL DE LA SOCIÉTÉ Société indépendante de services profeprofessionnels et financiers BIENVENUE Notre priorité est de comprendre les problèmes et les besoins de nos clients Merci d avoir pris le temps

Plus en détail

PRÉPARATION DE DIRECTIVES JURIDIQUES INTERNATIONALES POUR L AGRICULTURE SOUS CONTRAT. Note de projet

PRÉPARATION DE DIRECTIVES JURIDIQUES INTERNATIONALES POUR L AGRICULTURE SOUS CONTRAT. Note de projet www.unidroit.org PRÉPARATION DE DIRECTIVES JURIDIQUES INTERNATIONALES POUR L AGRICULTURE SOUS CONTRAT Le Guide UNIDROIT/FAO sur l agriculture sous contrat Note de projet SOMMAIRE Qu est-ce que l agriculture

Plus en détail

Présentation du nouveau programme de remboursement de taxes foncières. novembre 2014

Présentation du nouveau programme de remboursement de taxes foncières. novembre 2014 Présentation du nouveau programme de remboursement de taxes foncières novembre 2014 Progamme de remboursement de taxes foncières 1. Contexte général; 2. Résumé de l ancien programme; 3. Présentation du

Plus en détail

La mesure et la gestion des risques bancaires : Bâle II et les nouvelles normes comptables

La mesure et la gestion des risques bancaires : Bâle II et les nouvelles normes comptables La mesure et la gestion des risques bancaires : Bâle II et les nouvelles normes comptables Cycle de Conférence à la Cour de Cassation 21 février 2005 Alain Duchâteau Directeur de la Surveillance Générale

Plus en détail

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC Sommaire de la présentation MAROC EN CONSTANTE EVOLUTION DES RÉFORMES ET DES VISIONS STRATÉGIQUES TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: ENJEUX ET DÉFIS

Plus en détail

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION Investir pour le futur Anticiper - Innover 01 BP 3726 ABIDJAN

Plus en détail

Un expert mondial. de l énergie bien ancré en France. Votre partenaire immobilier

Un expert mondial. de l énergie bien ancré en France. Votre partenaire immobilier Un expert mondial de l énergie bien ancré en France Votre partenaire immobilier Qui sommes-nous? E.ON dans le monde* Un leader mondial de l énergie, n 1 en Allemagne L un des plus grands importateurs

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies Panorama des bioénergies en Europe Panorama des bioénergies en Europe Synthèse des informations existantes sur le sujet des bioénergies en Europe Sources : législation : Europa, portail de l Union européenne

Plus en détail

Fondation GoodPlanet Programme Action Carbone. Présentation des projets de compensation carbone

Fondation GoodPlanet Programme Action Carbone. Présentation des projets de compensation carbone Fondation GoodPlanet Programme Action Carbone Présentation des projets de compensation carbone Fondation GoodPlanet Mettre l écologie au cœur des consciences Fondée en juillet 2005 par Yann Arthus-Bertrand

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail

Régionalisation des régimes de perturbations et implications pour l aménagement dans un contexte de changement climatique

Régionalisation des régimes de perturbations et implications pour l aménagement dans un contexte de changement climatique Régionalisation des régimes de perturbations et implications pour l aménagement dans un contexte de changement climatique Sylvie Gauthier, Chercheuse scientifique, successions forestières RNCan-SCF-CFL

Plus en détail

Position du secteur électrique français

Position du secteur électrique français 16 novembre 2010 ENERGIE 2020 Position du secteur électrique français L UFE, Union Française de l Electricité, est l association professionnelle du secteur de l électricité. Elle représente les employeurs

Plus en détail

Le Crédit Agricole et le Financement de l Agriculture

Le Crédit Agricole et le Financement de l Agriculture Le Crédit Agricole et le Financement de l Agriculture Jean-Marie Sander, Président de la Fédération Nationale du Crédit Agricole (France) Day 2 - Session I Agricultural finance : institutional issues 1

Plus en détail

Les facteurs de compétitivité sur le marché mondial du vin Veille concurrentielle 2012. 18 juin 2013 Vinexpo 2013, Bordeaux

Les facteurs de compétitivité sur le marché mondial du vin Veille concurrentielle 2012. 18 juin 2013 Vinexpo 2013, Bordeaux Les facteurs de compétitivité sur le marché mondial du vin Veille concurrentielle 2012 18 juin 2013 Vinexpo 2013, Bordeaux 1 Les facteurs de compétitivit titivité sur le marché mondial du vin Veille concurrentielle

Plus en détail

ETUDE DES NORMES ET SAUVEGARDES SOCIALES DE LA REDD-PLUS

ETUDE DES NORMES ET SAUVEGARDES SOCIALES DE LA REDD-PLUS ETUDE DES NORMES ET SAUVEGARDES SOCIALES DE LA REDD-PLUS SYNTHESE INTRODUCTION La présente étude documentaire a été réalisée par le Programme Carbone forestier, Marchés et Communautés (FCMC). Ce programme

Plus en détail

Carbone Des occasions d'affaires pour les entreprises québécoises

Carbone Des occasions d'affaires pour les entreprises québécoises PLAN DE COURS FORMATION SUR LE MARCHÉ DU CARBONE POSSIBILITES DE CRÉATION DE CRÉDITS DE GAZ À EFFET DE SERRE Mise en contexte Depuis quelques années, les activités de réduction de gaz à effet de serre

Plus en détail