INTERCALAIRE 03 AChATs REspoNsAbLEs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTERCALAIRE 03 AChATs REspoNsAbLEs"

Transcription

1 INTERCALAIRE

2 la collection SOMMAIRE Achats responsables Partie A. Définition et enjeux Partie D. la Commission Achats responsables du Club Génération Responsable 1. Que signifie acheter responsable, acheter durable?.... P Les enjeux et dimensions des achats responsables... P Les différents types d achats responsables... P Les labels, comment s y retrouver?.... P Objectif : échange et partage... P LES TRAVAUX DE LA COMMISSION DU CLUB... P LES Experts et LES apporteurs de solutions.... P. 12 Partie B. Comment déployer une démarche D achats responsables? En bonus À DÉCOUVRIR les pratiques inspirantes Diagnostic : avec qui travailler? Sur quels thèmes?... P Stratégie : formation, outils, projets, communication... P Le processus : exemples d outils... P Élaboration des projets : exemples de thématiques... P. 10 Partie C. Manuel opératoire pour l enseigne et son point de vente 1. Matériels et fournitures... P KFC : traçabilité des achats alimentaires... P l Occitane : Beurre de Karité, commerce équitable avec le Burkina Faso... P nature & Découvertes : mise en place de la charte partenariale avec les fournisseurs... P SNCF : achats durables et solidaires... P switcher : création de respect-code pour la traçabilité. la transparence et le respect sur la chaîne d approvisionnement.... P Vos articles et produits... P. 11

3 PARTIE A. Définition et enjeux Partie A. Définition et enjeux 1. Que signifie acheter responsable, acheter durable? 3. Les différents types d achats responsables Les achats durables préservent de manière équilibrée et pérenne l intérêt environnemental, social et économique de l ensemble des parties intéressées et servent la performance de l organisme donneur d ordres à court, moyen et long termes (Afnor). L expression achats durables vient de développement durable, quant au terme achats responsables, il provient de la responsabilité sociétale. Les deux expressions sont utilisées de la même manière. La norme Iso emploie plutôt le terme d achats responsables devenant ainsi le terme référent. / Synthèse multidéfinitions Pour David Roger, expert animateur de la commission et consultant en achats responsables : Il s agit de s adresser à des fournisseurs faisant preuve d une responsabilité globale dans leurs systèmes de management social et environnemental. Ceci dans le respect mutuel d une éthique commerciale partagée. Afin de se procurer une marchandise ou un service répondant aux besoins du donneur d ordre et contribuant à la performance économique de l entreprise, en considérant ses impacts tout au long du cycle de vie et en intégrant à la démarche de sélection des vérifications sur la provenance, les qualités écologiques ou sanitaires des composants du produit fini ou du service. / Les achats responsables comprennent - les éco-achats ou achats verts c est-à-dire les achats plus respectueux de l environnement ; la démarche consistant à sélectionner des produits aux impacts les plus faibles sur l environnement (écolabel européen, marque NF Env ironnement ). - Les achats solidaires qui sont les achats auprès de structures employant des personnes en difficulté : public éloigné de l emploi (insertion professionnelle par l activité économique) et personnes en situation de handicap. 4. Les labels, comment s y retrouver? - Les achats éthiques qui prennent en considération des préoccupations d ordre social ou moral ; la démarche se référant à la responsabilité sociale et sociétale des acheteurs notamment en matière de droits de l homme. - Les achats équitables qui prennent en compte l aspect économique dans les relations Nord-Sud, par exemple sous l angle de la rémunération plus juste des producteurs de base Les enjeux et dimensions des achats responsables Les achats responsables intègrent les différents aspects du développement durable ainsi que les liens et les interrelations entre ces différentes dimensions et ce, tout au long du cycle de vie des produits ou prestations achetées : - La dimension environnementale avec la prise en compte de l impact des décisions d achats sur l environnement : respect de la biodiversité, chaîne d approvisionnement bas carbone. - La dimension sociale et sociétale avec la prise en compte des aspects sociaux et sociétaux de la chaîne d approvisionnement : respect des droits de l humain au travail, conformité sociale des sous traitants et fournisseurs, achats et communautés locales, sécurité alimentaire. - La dimension économique avec la prise en compte de l impact économique des décisions d achats sur l organisme, son environnement et ses fournisseurs dans une logique de coût global : fonction stratégique des achats en entreprise (en moyenne 60% du CA), coût global, outil de performance et de compétitivité, éco-conception. En outre, les achats responsables incluent la mise en œuvre et la promotion de coopérations à long terme avec les fournisseurs pour une gestion conjointe des enjeux de développement durable dans le cadre de relations mutuellement bénéfiques. À ce propos lors du New Retail Forum (mai 2011), Dimitri de Andolenko, directeur Achats de la Société des Bains de Mer de Monaco (SBM) rappelait : un service achats ne joue un rôle stratégique que s il combine une vision court et long terme avec un regard à 360 de ses activités. Ce témoignage a permis de mettre en lumière qu une approche achats responsables est indissociable de la performance économique, au même titre que les délais, les coûts induits, le niveau de service, et, depuis longtemps maintenant, la qualité. Pourquoi le développement durable serait-il exclu de ses critères de performance et serait-il particulièrement incompatible avec la notion de coût? relève-t-il. Et d illustrer cette approche en coût global, par plusieurs exemples, notamment sur la mise en œuvre du papier recyclé au sein de SBM qui bien que plus cher de prime abord a permis de réaliser des économies suite à la rationalisation du besoin et du nombre de références achetées. / Pour y voir plus clair! L affichage de labels permet d identifier les produits plus respectueux de l environnement. Depuis 1995, certains appareils électroménagers sont soumis à un étiquetage qui indique leur efficacité économique : il s agit d une échelle colorée et graduée de A à G (du plus économe au plus gros consommateur d énergie). Une mesure également appliquée au secteur automobile depuis mai Comme nous l avons vu, les voitures neuves ou les occasions récentes doivent désormais afficher une étiquette indiquant leur émission de CO2 et leur consommation. En plus des étiquettes informatives, il existe également les écolabels qui, eux, garantissent un produit propre. À ce jour, trois formes d étiquetage environnemental sont répertoriées par l ISO (International Standard Organisation) au travers des normes de la série (qui définit les principes généraux de l étiquetage environnemental). - Les écolabels officiels, étiquetage environnemental de type I, ISO : La marque NF Environnement : écolabel écologique français créée en La marque NF Environnement est délivrée par AFNOR Certification, organisme certificateur indépendant. La marque NF Environnement est destinée à certifier, tout au long de leur cycle de vie, que les produits ou services sur lesquels elle est apposée présentent un impact négatif moindre sur l environnement et une qualité d usage satisfaisante par rapport à d autres produits ou services analogues présents sur le marché. Les entreprises qui souhaitent l obtenir peuvent en faire la demande. L Ecolabel européen, écolabel écologique communautaire créé en 1992 : c est un label européen qui existe pour une cinquantaine de gammes de produits. L intérêt est la certification par tierce partie : l information est objective (l or ganisme tiers dit que le produit est performant sur le plan environnemental). - Les auto-déclarations environnementales et labels privés (étiquetage environnemental de type II, ISO 14021) : Toutes les allégations environnementales avancées sous sa seule responsabilité par un producteur (ou un distributeur) font partie de cette catégorie (l entreprise dit que son produit est performant sur le plan environnemental). Le plus souvent, une auto-déclaration ne porte que sur une caractéristique environnementale du produit ou concerne une seule étape du cycle de vie du produit. Elaborées sous la seule responsabilité des entreprises, les informations auto-déclarées sont très variées. On trouve dans cette catégorie aussi bien des déclarations correspondant à de véritables avantages environnementaux que des déclarations vagues et imprécises, voire mensongères. 05

4 PARTIE B. Comment déployer une démarche achats responsables? Partie A. Définition et enjeux (suite) Partie B. Comment déployer une démarche achats responsables? 06 Certains labels privés sont collectifs, c est-à-dire initiés par un secteur industriel ou par un organisme professionnel considéré comme indépendant du fabricant, qui assurent que chaque produit qui les porte satisfait à un cahier des charges, identique pour tous. On citera pour exemple le pictogramme APUR (de l association des producteurs et utilisateurs de carton recyclé) qui informe l acheteur sur la quantité effective de fibres recyclées présente dans le papier. Autre exemple : les labels PEFC et FSC apportent la garantie au consommateur que le bois utilisé pour fabriquer le produit labellisé provient de forêts gérées durablement dans le respect de ses fonctions économiques, environnementales et sociales. Il existe cependant une norme d application volontaire qui constitue un guide de conduite sur la manière de rédiger ces auto-déclarations : la norme ISO Les écoprofils (étiquetage environnemental de type III, ISO TR 14025). Cet étiquetage cherche à tirer parti de la compréhension croissante du grand public ou des professionnels pour les questions environnementales. Il consiste en la mise à disposition de données quantitatives sur les impacts environnementaux d un produit, lesquelles sont souvent présentées sous forme de didactique (diagrammes ). Un écoprofil est élaboré volontairement par un industriel, à l issue d une analyse du cycle de vie (méthodologie qui vise à évaluer de façon quantitative les impacts environnementaux d un produit tout au long de son cycle de vie). Il donne une photographie à un instant donné des impacts environnementaux du produit. Un écoprofil peut être actualisé périodiquement, ce qui permet au consommateur averti de visualiser les progrès accomplis, selon un rythme choisi par l industriel. Ainsi que l illustre ce schéma, nous constatons que les achats responsables ne deviennent véritablement une priorité pour l entreprise que lorsque cette dernière est engagée dans une démarche RSE (Responsabilité Sociale de l Entreprise) depuis déjà trois à cinq ans. 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Moins de 1 an Objectifs collectifs Déclinaison de la RSE aux Achats 69% 42% 24% 17% 15% Source : étude achats durables ESCP - avril % De 2 à 3 ans 42% 11% Objectifs individuels 53% De 4 à 5 ans 70% 35% 30% Plus de 5 ans Pas d objectifs Les motivations aux initiatives achats responsables sont liées en premier lieu à l image de l entreprise puis au respect de la réglementation : Quels sont les principaux facteurs de motivations aux initiatives Achats Durables? Protéger l image de l entreprise 67% Assurer le respect des réglementations 63% Réduire le coût des services produits Développer une démarche Qualité Totale Développer des produits verts innovants Éviter les ruptures d approvisionnement Sourcing dans pays à bas coût (LCC) Améliorer la motivation des équipes achat Il faut le faire pour la planète Source : baromètre achats durables HEC/Ecovadis En 2011, les résultats de l enquête font apparaître l importance de la motivation première protéger l image de l entreprise (84% contre 67%) devant le respect de la réglementation en baisse à 55%. 25% 24% 29% 29% 33% 32% 41% 07 Comme toute réflexion et mise en place d une nouvelle démarche au sein d une entreprise, la première des conditions pour réussir le déploiement est d avoir une approche méthodologique globale et de procéder en premier lieu à un diagnostic. Schéma récapitulatif pour une approche globale des achats responsables. PROCESSUS - Charte. - Clauses d appel d offre. - Contrats. - Évaluation fournisseur. - Audits. - Indicateurs. DIAGNOSTIC - Avec qui travailler? - Sur quels enjeux? Source : David Roger Conseil. STRATÉGIE - Quelles formations? - Quels outils? - Quels projets? - Quelle communication? - Appropriation. - Montée en expertise. - Thèmes prioritaires. - Familles achats prioritaires. FORMATION PROJETS

5 PARTIE B. Comment déployer une démarche achats responsables? Partie B. Comment déployer une démarche achats responsables? (suite) 1. Diagnostic : avec qui travailler? Sur quels thèmes? 3. Le processus : exemples d outils Cette étape permet d appréhender les enjeux du développement durable qui impactent les différents segments achats et d identifier les fournisseurs pertinents avec qui mettre en place les projets achats responsables. - Quels enjeux traiter en priorité? - Sur quelles familles doit-on travailler? - Quels fournisseurs évaluer/auditer? Plans de communication interne et externe Un premier travail est effectué pour établir une cartographie des achats et hiérarchiser les familles de produits et les fournisseurs en fonction de leur sensibilité à la RSE. Il permettra de répondre aux interrogations suivantes : - Quels outils déployer et pour quels fournisseurs? - Sur quel thème former les équipes achats? Définition du besoin Sourcing Appel d Offre (AO) Contrat Gestion postcontrat Stratégie : formation, outils, projets, communication À partir du diagnostic et des priorités définies par les différentes parties prenantes impliquées dans les achats, la définition d une stratégie permettra de mettre en place les actions les plus adaptées pour faire évoluer le processus achats : formations, communication, constitution d équipes projets - Guide Achats responsables. - Lignes directrices partagées avec la prescription. - Formulation des clauses d AO. - Charte. - Charte. - Engagement signé. - Pré-évaluation RSE. - Pré-audit RSE. - Charte - Engagement signé. - Clauses d AO. - évaluation RSE et produit/service. - Pondération achats responsables. - Engagement signé. - Clauses de contrat. - CGA. - évaluation RSE du panel. - Audit RSE. - Plan de progrès. 09 Indicateurs de performance - pilotage Source : David Roger Conseil.

6 PARTIE C. Manuel opératoire pour l enseigne et son point de vente Partie B. Comment déployer une démarche achats responsables? (suite) Partie C. Manuel opératoire pour l enseigne et son point de vente 4. Élaboration des projets : exemples de thématiques Projets - Thèmes prioritaires. - Famille achats prioritaires. Intégrer l efficacité environnementale dans la gestion des achats de ses fournitures de bureau, de son mobilier comme de sa marchandise, contribue à réduire les impacts environnementaux de votre activité. Privilégier l achat de produits fabriqués à partir de ressources renouvelables, de 1. matériels et fournitures matériaux naturels et/ou contenant de la matière recyclée, vous permet de faire un geste pour l environnement, de répondre à une demande croissante et d anticiper les réglementations à venir Achats et Biodiversité. - Achats et Éco-conception. - Chaîne d approvisionnement bas carbone. - Système de labellisation XY. SNCF, exemple d approche globale en matière d achats durables : Nouvelles tenues en gare : - 30% du vestiaire en coton équitable. - Absence de substances nocives (label OEko-Tex 100). - Réflexion sur la fin de vie du produit. - Programme zéro CO2. - Contrôle des rejets (eau et air). - Traçabilité sur toute la filière. - Respect des règles de l OIT et audits sociaux. - Partenariat avec une ONG (Yamana avec le programme Fibre Citoyenne). - et des économies de près de 25 % sur ce marché. - Conformité sociale des fournisseurs. - Achats et communautés locales. - Achats via le secteur adapté. - Famille/Catégorie d Achats XY La première question à se poser est ai-je besoin d acheter? Certains équipements peuvent être loués au lieu d être achetés. Cela permet souvent de faire des économies grâce à une optimisation de la maintenance. Un avantage est aussi que le fournisseur propriétaire de l équipement, reste responsable de la gestion de fin de vie. - Bien définir ses besoins. - Privilégier l achat de produits éco-conçus. - Utiliser du papier recyclé. - Préférer les produits rechargeables (stylo, piles ). - Bien évaluer et quantifier ses besoins pour limiter le nombre de livraisons et réduire le conditionnement. - Négocier la reprise des produits en fin de vie Vos articles et produits 77 % des français font attention à ne pas acheter des marques produites par une entreprise dont ils réprouvent le comportement et 76 % font confiance aux produits portant un label de certification sociale et environnementale. 80 % des français se déclarent même prêts à payer plus cher des produits fabriqués dans des conditions respectueuses de l environnement. - Développer une offre de produits intégrant une considération environnementale. - Soyez attentifs à l ensemble du cycle de vie du produit : fabrication, distribution, utilisation, valorisation... - Rendez lisibles et reconnaissables les produits éco-conçus. - Développer et encourager des partenariats avec des associations qui agissent pour la protection de la planète. Si vous commercialisez des produits de grande consommation, vous êtes concernés par l affichage environnemental et ce, quelle que soit la taille de votre entreprise. Familiarisez-vous avec les notions d éco-conception, d impacts environnementaux et d analyse du cycle de vie. Ensuite, sachez qu il n est pas trop tard pour rejoindre la plateforme ADEME-AFNOR correspondant à votre secteur d activité, afin de participer aux discussions concernant le détail des indicateurs et les méthodes de calcul pour vos catégories de produits (Euphorie n 17).

7 PARTIE D. La Commission achats responsables du Club Génération Responsable Partie D. La Commission Achats responsables du Club Génération Responsable Objectif : échange et partage La Commission achats responsables du Club Génération Responsable a pour objet l échange et le partage de témoignages et d expertises en vue de favoriser la mise en place d une politique d achats et d actions concrètes pour favoriser sa démarche d amélioration. Le Club permet de faire émerger des méthodologies de travail et les solutions d amélioration existantes qui combinent à la fois l anticipation de la réglementation, le respect de l environnement et l aspect économique de la problématique. La commission achats responsables créée en avril 2010, est pilotée par David Roger. Les premiers travaux 2010/2011 ont eu pour objectif : - de comprendre et décrypter la réglementation sur l affichage environnemental pour mieux s y préparer. - d élaborer des méthodes de traçabilité. - établir des lignes directrices communes, - construire des outils et méthodes communes, - mettre en place des supports (ou discours) vis-à-vis des fournisseurs. - d élaborer des méthodes d affichage RSE. - établir des lignes directrices, un référentiel en commun, - concevoir des supports communs (Internet, étiquette, respect code, etc), - concevoir une communication commune. Elle est ouverte à tous les membres du Club ainsi qu à ses partenaires et s organise selon le principe suivant : - une thématique correspondant à un questionnement des membres fait l objet de séances de travail, - l expert fait part des solutions existantes ou de la démarche à suivre, il témoigne de ses expériences et anime les séances de travail, - les membres participent aux séances de travail, alimentent les échanges de leurs pratiques, partagent leurs vécus. 2. LA COMMISSION ACHATS RESPONSABLES DU CLUB / atelier AU Programme Les travaux 2012 mettront davantage l accent sur les outils d aide à la mise en place d une politique d achats responsables. Pour cela, grâce à l accord avec Achat Concept Eco, les membres envisagent la création d un outil d aide à la mise en place d une politique d achats durables, en mutualisant les fournisseurs communs aux enseignes, sur des achats non-stratégiques. Les familles d achats retenues sur lesquelles portera le test sont : - le transport de marchandise - PLV - Objets promotionnels - Logistique hors transport (entrepôts) Les pratiques inspirantes DES enseignes 03 achats responsables 2. Experts et apporteurs de solutions David Roger est le pilote de la commission achats responsables. Son approche des achats : - Innovation, en développant de nouvelles méthodes Achats et en contribuant à la création de nouveaux produits et services. - performance, en réalisant des économies, en améliorant la relation-fournisseur, en contribuant à la valeur ajoutée de votre organisation; - gestion de risques, en améliorant la traçabilité, la connaissance des risques fournisseurs et des risques filières liés aux enjeux de développement durable. SGS, partenaire officiel, expert du Club Génération Responsable. Leader mondial de la certification collaborateurs, bureaux et laboratoires à travers le monde. Une expertise au service des enseignes. Reconnaissance de la RSE/vérification du rapport DD - Certification Qualicert pour la qualité des services - Certification ISO 9001 pour la satisfaction des clients - Formations. Contact : Roselyne Defer, Directrice Développement France - TEL

8 1. KFC : traçabilité des achats alimentaires DÉMARCHE 14 Adresse : Cœur Défense - Tour B - 100, Esplanade du Générale de Gaulle PARIS LA DEFENSE Cedex Tél : Secteur : Restauration rapide 136 restaurants en France, employés Groupe YUM : restaurants dans 117 pays Responsable du projet : Sandrine Hemour Contexte OBJECTIFS Appartenant à un grand groupe mondial spécialisé dans la restauration et présent dans 117 pays, KFC a mis en place des procédures strictes pour assurer la sécurité alimentaire de ses produits. Parce que la sécurité de nos consommateurs et de nos employés est essentielle, KFC se conforme et va même au-delà des réglementations française et européenne concernant la sécurité alimentaire. KFC forme ses employés et travaille avec les fournisseurs pour assurer une sécurité maximale, de l élevage de la matière première au packaging et la dégustation de ses produits en restaurant. Être en mesure de retracer à travers toutes les étapes de la production, de la transformation et de la distribution, le cheminement d une denrée alimentaire, d un aliment pour animaux, d un animal producteur de denrées alimentaires ou d une substance destinée à être incorporée ou susceptible d être incorporée Audit et contrôle au cours des 5 grandes étapes définies : > élevage et alimentation, > élaboration et choix des fournisseurs, > transport et chaîne du froid, > préparation en restaurant, > dégustation. ACTIONS RÉALISÉES > Contrôle sur le bien être animal et audit qualité au sein des élevages. > Contrôle sanitaire par des vétérinaires indépendants. > Audits réguliers de sécurité alimentaire et d assurance qualité par des organismes extérieurs. > Mise aux normes du matériel. > Audits d hygiène par des laboratoires indépendants. > Audits du client mystère sur la qualité et le service. Freins rencontrés Opportunité d améliorer le temps de suivi. Facteurs clés du succès Communication ouverte et suivi avec tous les fournisseurs sur les exigences de KFC. 15 Contribution à la performance de l entreprise Nos exigences permettent à KFC d assurer le bon fonctionnement des restaurants. Bénéfices sociaux, environnementaux, et/ou de gouvernance La confiance de nos consommateurs et employés. Pratiques inspirantes - Achats responsables - Édition Guide Enseigne Responsable

9 2. L Occitane : beurre de Karité, commerce équitable avec le Burkina Faso ACTIONS RÉALISÉES Adresse : ZI Saint Maurice Manosque Tél : Plus de boutiques dans 85 pays (118 magasins en France) salariés dans le monde - 80 nouveaux produits par an Responsable du projet : Maud Reboul, responsable de la cellule filières et ingrédients durables En 1980, les femmes du karité étaient une dizaine. Elles sont en 2011, collectrices et productrices, organisées en quatre unions régionales. L arbre à karité est devenu la voie de leur émancipation économique. Olivier Baussan Désormais l ensemble des acteurs est engagé dans une démarche ECOCERT ESR (échanges Equitables, Solidaires, Responsables) qui repose sur trois axes : économique, social et environnemental. Chaque année un audit approfondi est effectué sur les lieux de production en amont et en aval de la filière et ECOCERT relève les actions correctives. Freins rencontrés Contexte Critères du Label ESR parfois inadaptés au contexte des coopératives africaines. 16 Entreprise citoyenne et responsable, L Occitane s est engagée depuis ses débuts à limiter toujours plus l impact de ses actions et de ses produits sur l environnement. En 1980 au Burkina Faso, Olivier Baussan, le fondateur de L Occitane, découvre les propriétés du Beurre de Karité et décide de les utiliser dans la fabrication des savons et produits de soin. Mise en place d un partenariat avec les productrices pour leur acheter directement le Beurre de Karité. Facteurs clés du succès > Travail en partenariat avec les groupements de productrices. > L engagement pérenne du groupe via la fondation L Occitane. 17 Contribution à la performance de l entreprise OBJECTIFS Après deux décennies de partenariat en co-développement, L Occitane avait besoin de la transparence et de la valeur ajoutée d un label Equitable qui permettrait aux filières labellisées d exporter vers d autres destinations. > Qualité et traçabilité du produit. > Connu dans le monde entier, le beurre de Karité est l un des best-sellers de l Occitane. DÉMARCHE Rémunération au juste prix qui couvre les coûts de production, les coûts environnementaux et sociaux et laisse une marge pour l investissement. La production est préfinancée à hauteur de 80%. Aide des groupements à la production, à l exportation et à la recherche de nouveaux débouchés. Bénéfices sociaux, environnementaux, et/ou de gouvernance > Amélioration des conditions de vie des acteurs. > Valorisation du travail des femmes. > Le beurre bio équitable est 2 fois + rémunérateur que le beurre vendu sur le marché local. > Une femme produisant du beurre de karité équitable gagne 1,5 fois + que le salaire minimum local. > Sur le plan environnemental, cela a permis une prise de conscience par rapport à la protection de l environnement et particulièrement de l écosystème (lutte contre la désertification, enrichissement des sols par l apport d engrais organiques, identification de nouvelles zones de collecte). Pratiques inspirantes - Achats responsables - Édition Guide Enseigne Responsable

10 3. Nature & Découvertes : mise en place de la charte partenariale avec les fournisseurs DÉMARCHE ACTIONS RÉALISÉES Adresse : 1, avenue de l Europe Toussus-le-Noble Tél : magasins collaborateurs Responsable du projet : Étienne Ruth, Responsable Développement Durable Contexte OBJECTIFS Depuis 2000, une charte partenariale expose les grands engagements de Nature & Découvertes pour le développement durable et fixe des exigences incontournables et des objectifs à atteindre pour la qualité environnementale des produits qu elle commercialise. Le partage des bonnes pratiques est aussi mis à l honneur, puisque la charte met en avant les initiatives écologiques, sociales et environnementales de ses fournisseurs. Mise en place d audits sur mesure depuis Ces audits sociaux et environnementaux sont en effet particulièrement centrés sur les relations humaines et les conditions de travail des salariés. Quand cela est nécessaire, l enseigne élabore avec chacun de ses fournisseurs des plans d améliorations qu elle suit régulièrement. L outil d Information pour l Amélioration Continue des Articles (IACA) : Nature & Découvertes a élaboré un outil d amélioration de la qualité environnementale des produits. L outil invite chaque fournisseur à répondre à un questionnaire de 25 à 40 questions sur leur produit. Ce questionnaire permet ensuite d obtenir un indice de performance environnementale du produit sur les 5 étapes de son cycle de vie (matières premières, fabrication, transformation, distribution, fin de vie). Chefs de produits et fournisseurs de l entreprise peuvent alors travailler ensemble à l amélioration du produit. Le + : Le questionnaire est inspiré d une analyse de cycle de vie (ACV) simplifiée. Il a été élaboré avec l aide du cabinet de conseil Utopies. 18 Dès sa charte fondatrice, Nature & Découvertes a inscrit le développement durable au cœur de ses gènes en prenant des engagements sur chacun des piliers du concept (économique, social, sociétal, environnemental). Parmi les engagements du groupe, Nature & Découvertes s engage à mobiliser ses équipes et accompagner ses fournisseurs dans une démarche de respect de l homme et de la nature. Établir des relations durables avec les fournisseurs dans une démarche de progrès partagée. Freins rencontrés > Le montant de l investissement pour le développement du calculateur et du site dédié. > Faire adhérer tous les fournisseurs au projet. > La barrière de la langue => site traduit en anglais, projet de traduction en chinois. 19 Facteurs clés du succès > L innovation. > Démarche qui apporte du sens et de la reconnaissance (valorisation des fournisseurs vertueux). > L augmentation significative du CA des fournisseurs vertueux. > Arrêt du référencement des fournisseurs en cas de refus d adhérer à la charte. Contribution à la performance de l entreprise > Accroissement très important de la traçabilité et de la connaissance des produits. > Meilleure gestion des risques. > Amélioration des performances des fournisseurs. > Prêts pour la réglementation concernant l affichage environnemental. > Respect de la promesse faite aux clients sur la démarche de progrès continu. Bénéfices sociaux, environnementaux, et/ou de gouvernance Mesure de l impact environnemental des produits sur l ensemble de leur cycle de vie. Pratiques inspirantes - Achats responsables - Édition Guide Enseigne Responsable

11 4. SNCF : achats durables et solidaires DÉMARCHE RSE Contexte ET ENJEUX Plus de collaborateurs dans 120 pays Montant des Achats en 2010 : 11,5 milliards d u (Groupe) Direction des Achats : 700 collaborateurs (EPIC) fournisseurs dont PME Responsable du projet : Olivier Menuet, Directeur Délégué Achats Durables et Solidaires, Politique PME Enjeu N 1 : permettre à tous une mobilité responsable > Le coût du carburant et de la contrainte carbone pèsera de plus en plus sur le pouvoir d achat des voyageurs et la compétitivité des entreprises. Nous voulons continuer à satisfaire les besoins de mobilité de nos clients. > Contribuer aux objectifs de réduction d émissions de CO2 de la France est d abord l affaire des transports routiers. Nous voulons favoriser le recours aux modes de transport collectifs et aux modes individuels doux, à plus faible impact environnemental. Enjeu N 2 : réduire nos impacts environnementaux > La crise énergétique et la crise environnementale créent une forte attente chez les parties prenantes de SNCF, auxquelles viennent s ajouter les contraintes réglementaires issues de la loi Grenelle 2. Répondre aux besoins de la mobilité dans les années à venir impose de concevoir de nouvelles offres énergétiquement sobres. Diminuer notre consommation d énergie fossile et de matières premières. Contribuer à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre dans nos activités. > L acceptabilité des moyens de transports par le public est aussi conditionnée par la réduction de leurs impacts sur l environnement. Réduire le bruit et prévenir les risques de pollution et de nuisances (eau, air, sol, biodiversité). 20 Les quatre enjeux clés de SNCF (Bilan RSE 2010) sont ainsi résumés : Permettre à tous une mobilité responsable, elle est vitale, et réduire nos impacts environnementaux pour la rendre soutenable. Conforter notre politique sociale responsable, c est le socle de notre succès, et favoriser le développement des territoires que nous desservons. OBJECTIFS ACHATS RESPONSABLES Mieux acheter, c est l objectif du programme SynergiA lancé par la SNCF sur la période Il positionne la Direction des Achats en prestataire de service et les différentes activités du groupe en clients. Il vise la performance durable des achats et passe par une optimisation générale. Enjeu N 3 : conforter notre politique sociale responsable > L emploi demeure le premier domaine de discrimination selon la Halde. Pourtant, la diversité des ressources est créatrice de valeurs, dès lors qu elle est bien managée. Elle fait gagner 5 à 15 % de rentabilité selon les secteurs. Tordre le cou aux idées reçues sur la diversité en interne. > L ouverture des marchés ferroviaires à la concurrence entraîne de profondes transformations au sein de la SNCF. La fragilisation possible des salariés doit être prise en compte. SNCF en fait une priorité. Expérimenter de nouvelles solutions pour lutter contre le stress et améliorer la qualité de vie au travail. Enjeu N 4 : favoriser le développement des territoires > Dans le contexte de tension économique et de fracture sociale, SNCF a un rôle à jouer. Entreprise de service public, SNCF cultive ses valeurs de proximité et de responsabilité à l égard de tous, et notamment des plus fragiles : les personnes à mobilité réduite accueillies dans les trains, les exclus qui se réfugient dans les gares et les jeunes en difficultés croisés en traversant leur quartier. Favoriser la cohésion sociale pour contribuer à l attractivité du train. > Acteur économique important, SNCF irrigue les territoires de ses emplois et de ses achats aux entreprises locales. C est le partenaire historique des régions, autorités organisatrices des transports qui investissent beaucoup dans la mobilité de leurs concitoyens. Soutenir la dynamique des territoires pour mériter leur confiance durable. ACTIONS RÉALISÉES ACHATS RESPONSABLES > Réduction de l empreinte environnementale (régénération des filtres moteurs, un système d impression central à Anthémis, programme de gare HQE ). > Diminution des émissions de gaz à effet de serre (nouvelle génération de train Régiolis, rationalisation du choix des matériaux ). > Impacts sociaux et sanitaires (location et nettoyage des tenues, entretien des espaces verts, sécurisation des approvisionnements ). > Responsabilité élargie : maîtrise des risques RSE des fournisseurs, développement des achats solidaires, ouvrir le marché aux PME ) 21 Pratiques inspirantes - Achats responsables - Édition Guide Enseigne Responsable

12 5. switcher : création de respect-code pour la traçabilité, la transparence et le respect sur la chaîne d approvisionnement Freins rencontrés POUR LA DÉMARCHE ACHATS RESPONSABLES Il a fallu combiner une attente des acheteurs opérationnels très forte et une certaine difficulté du middle management à embrasser la démarche avec une déficience de produits et services compatibles avec le DD à l origine de la démarche mais aussi une faible maturité des marchés fournisseurs et l absence de méthodes, outils et indicateurs de pilotage. C est donc une véritable conduite du changement qu il a fallu mener pour instaurer de nouvelles pratiques qui se sont transformées petit à petit en nouveaux produits et services achetés et en de nouveaux comportements des acheteurs. La transformation est difficile car, à terme, c est le mode de relation avec les fournisseurs et la façon de mesurer la performance qu il faudra avoir fait évoluer : une performance globale, durable et partagée avec les fournisseurs qui seront au cœur des enjeux de RSE comme de véritables parties prenantes. Adresse : Chemin du Petit Flon, 29 - CH-1052 Le Mont sur Lausanne - Suisse Tél : Secteur : Entreprise de textile suisse (299 points de vente retail en Suisse) 88 collaborateurs - 21 fournisseurs dans 7 pays Responsable du projet : Michel Paccalin, Sales Manger France, Contexte OBJECTIFS 22 Facteurs clés du succès DE LA DÉMARCHE ACHATS RESPONSABLES > Une organisation en support > Un réseau avec un maillage territorial > Un tableau de bord pour le pilotage Contribution à la performance de l entreprise DES ACHATS RESPONSABLES Robin Cornelius qui a créé la société en 1985 a fondé sa stratégie de développement en intégrant les enjeux environnementaux tout au long de son process. La transparence est une valeur essentielle. > Orienter les consommateurs vers les produits écologiques. > Faire de la filière achats un levier de communication et de vente. > Utiliser au maximum des matières naturels (coton bio, mérinos etc.) ou recyclées (PET recyclé). 23 Depuis la mise en place du programme SynergiA il y a 4 ans, la performance économique globale générée par les Achats s est améliorée d année en année, tant sur les coûts d exploitation que sur les investissements. Pendant cette même période la prise en compte progressive puis l intégration des critères de DD de plus en plus en amont dans les processus Achats n a cessé de croître pour atteindre un taux de pénétration de 55% à fin Cela démontre que faire du DD cela ne coûte pas plus cher bien au contraire! Bénéfices sociaux DES ACHATS RESPONSABLES ET DES ACTIONS SOCIÉTALES Le montant des Achats Solidaires a été triplé (de 6 Mu à 21 Mu). Cela a généré en 2010 l équivalent-emploi de 535 Travailleurs Handicapés (au sein de nos fournisseurs du secteur protégé et adapté) et heures d insertion soit 109 ETP. Une étude menée par le cabinet Goodwill Management a démontré une nouvelle fois en 2010 que les actions sociétales de la SNCF généraient un capital immatériel important : 11,9 Mu dont plus de la moitié de ces gains au bénéfice de la société. Pratiques inspirantes - Achats responsables - Édition Guide Enseigne Responsable

13 DÉMARCHE > Innovation. > Différenciation. > Engagement social (Membre de Fair Wear Fondation depuis 2006 ; Fondation Switcher, fournisseurs SA 8000 ou respectant une charte équivalente). ACTIONS RÉALISÉES > 2006 : mise en place du label de comportement Respect-code qui permet à tout consommateur de suivre son produit à la trace. Tout l ADN des articles enfin dévoilée. > > En saisissant le code figurant sur l étiquette intérieure de chaque modèle, le consommateur connait la provenance du coton, où le coton a-t-il été filé, à quel endroit la teinture a-elle été faite, quels standards sociaux et écologiques ont été appliqués sur toute la chaîne de production et quand ces standards ont-ils été contrôlés par des organisations indépendantes. 24 Freins rencontrés Facteurs clés du succès > Différences culturelles des valeurs RSE, des avantages sociaux ou du travail. > Appréciation des besoins immédiats différents. > Sentiments de pertes de compétitivité économique alors que le gain RSE prend plus de temps à être ressenti et compris. > volonté de transparence. > Qualité. > Savoir-faire. > Maîtrise totale de la chaîne de production (de la matière première au produit fini en boutique). Contribution à la performance de l entreprise 24 millions d articles vendus depuis 2006 avec l étiquette respect-code. Bénéfices sociaux, environnementaux, et/ou de gouvernance > Prévenir les risques socio-environnementaux propres au secteur textile. > Engagement en faveur de l enfance et de la jeunesse en Suisse et dans le monde (par exemple : T-School Project en Suisse ; Prem School en Inde etc.). > Provoquer la prise de conscience des consommateurs aux aspects sociaux et écologiques de la chaîne de production textile.

méthode Green Forward éco-conception et achats responsables accélérez le changement

méthode Green Forward éco-conception et achats responsables accélérez le changement méthode Green Forward éco-conception et achats responsables accélérez le changement au-delà de l analyse du cycle de vie... L offre responsable, un levier de compétitivité Vous en êtes convaincus : une

Plus en détail

NORMES ET LABELS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Corinne DEL CERRO (AFNOR) 18 novembre 2013

NORMES ET LABELS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Corinne DEL CERRO (AFNOR) 18 novembre 2013 NORMES ET LABELS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Corinne DEL CERRO (AFNOR) 18 novembre 2013 Compte-rendu d'intervention Luc PIERSON www.tbs-education.fr 1 Présentation de l intervenante Corinne DEL CERRO travaille

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE :

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : UNE RÉELLE OPPORTUNITÉ POUR VOTRE ENTREPRISE! Salon des Entrepreneurs Mercredi 4 février 2015 Intervenants Frédéric CURIER o Président de Bio Crèche Emilie DAMLOUP o

Plus en détail

Programme de développement durable 2013-2017

Programme de développement durable 2013-2017 Programme de développement durable 2013-2017 SOMMAIRE 1. Engagement de la direction de Helvetia Environnement en faveur du développement durable 2. Introduction et cadre de la démarche 3. Code de conduite

Plus en détail

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse Laetitia Gill, Directerice du Réseau et Développement Philias Forum 20 ans Mode d Emploi 16 novembre UNIL Lausanne www.philias.org www.philias.org

Plus en détail

Responsabilité Sociétale de l Entreprise Quels Enjeux?

Responsabilité Sociétale de l Entreprise Quels Enjeux? Responsabilité Sociétale de l Entreprise Quels Enjeux? Hôtel de Ville Salle des conférences 60 Bd Carnot 78110 Le Vésinet 1 Responsabilité Sociétale de l Entreprise Panorama du sujet : Effet de mode? Enjeux

Plus en détail

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Dr Hervé LECLET Médecin radiologue Consultant et formateur en management, gestion des risques et évaluation des pratiques en

Plus en détail

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche «Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche Terr avenir» Pour un développement durable Les 3 piliers

Plus en détail

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group «Comment Vignal Lighting Group intègre les problématiques de développement durable dans son activité» Page 1 Mot du Président Le Développement

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Qualité, Sécurité, Environnement Systèmes de Management Intégrés

Qualité, Sécurité, Environnement Systèmes de Management Intégrés É V A L U A T I O N C E R T I F I C A T I O N Qualité, Sécurité, Environnement Systèmes de Management Intégrés Systèmes de Management de la Qualité selon la norme ISO 9001 Obtenir la reconnaissance de

Plus en détail

GROUPE CASINO. L INTEGRATION DU DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LE CHOIX DES PRODUITS. Claudine QUENTEL et Philippe IMBERT.02.07.

GROUPE CASINO. L INTEGRATION DU DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LE CHOIX DES PRODUITS. Claudine QUENTEL et Philippe IMBERT.02.07. GROUPE CASINO. L INTEGRATION DU DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LE CHOIX DES PRODUITS Claudine QUENTEL et Philippe IMBERT.02.07.2007/Uniagro Sommaire ORGANISATION DU GROUPE CASINO LES PRODUITS «TERRE ET SAVEUR»

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE

SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE Mars 2014 SOMMAIRE Faire équipe avec vous 3 SFR Business Team, 1 er opérateur alternatif 4 Notre gouvernance Qualité et Développement

Plus en détail

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Page 2 L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Lionel MELETON Pôle PID Cetim L économie circulaire en quelques mots Page 3 Pour mémoire, l économie

Plus en détail

INNOVATIONS & FOURNISSEURS

INNOVATIONS & FOURNISSEURS Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. INNOVATIONS & FOURNISSEURS «La prise en charge de l innovation fournisseur

Plus en détail

Guide sur les thématiques liées au développement durable

Guide sur les thématiques liées au développement durable Guide sur les thématiques liées au développement durable De manière spontanée, les organisations de l ESS doivent s interroger, d une part sur la finalité poursuivie et d autre part sur les moyens, actions,

Plus en détail

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification ISO 50001 Le cadre réglementaire évolue incitant aujourd hui les Grandes Entreprises à s engager vers une meilleure efficience énergétique.

Plus en détail

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions ISO 26000 Kezako che cosa è C est quoi donc Qué es Was ist das Hablas ISO 26 000 Do you speak ISO 26000 26000 L ISO en 10 questions 7 Bonnes questions centrales Environnement pratiques des affaires SOMMAIRE

Plus en détail

Forum Développement Durable 2015. Ayez le réflexe CCI!

Forum Développement Durable 2015. Ayez le réflexe CCI! Forum Développement Durable 2015 Ayez le réflexe CCI! Nouvelles normes Comment se préparer à la mise en oeuvre des nouvelles normes ISO 9001 et 14001? Nouvelles normes Des évolutions majeures, sans pour

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Par nature, Nous vous rendons. Plus performant. Séminaire Démarche écoresponsable et sites sensibles : l exemple du Life Promesse.

Par nature, Nous vous rendons. Plus performant. Séminaire Démarche écoresponsable et sites sensibles : l exemple du Life Promesse. Séminaire Démarche écoresponsable et sites sensibles : l exemple du Life Promesse Par nature, Nous vous rendons Plus performant. 11 décembre 2007 Group Présentation et comparaison de la norme ISO 14001

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014 COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Paris, le 09/05/2014 1 1 Global Compact o Lancé en 2000, le Pacte Mondial des Nations Unies est un

Plus en détail

La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001.

La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001. La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001. Décollez avec l ISO 50001 et BSI. Notre expertise peut transformer votre organisation. Depuis

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

La labellisation LUCIE

La labellisation LUCIE La labellisation En partenariat avec en partenariat avec Une démarche «tout en un» Évaluer, développer et valoriser les actions et engagements RSE des organisations ISO26000 LA COMMUNAUTE LE BUDGET EN

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

coopératives Agricoles et marketing responsable SÉMINAIRES THÉMATIQUES //

coopératives Agricoles et marketing responsable SÉMINAIRES THÉMATIQUES // SÉMINAIRES THÉMATIQUES // coopératives Agricoles et marketing responsable Comment faire du Développement Durable un levier de valeur ajoutée pour les produits et les marques? 18 juin 2015 5 NOVEMBRE 2015

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

Acheter mieux, respecter l avenir

Acheter mieux, respecter l avenir Le guide de l achat éthique et responsable Acheter mieux, respecter l avenir c est Édito Depuis de nombreuses années, Villeurbanne EST HABITAT prend des engagements forts en matière de développement durable.

Plus en détail

LE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL

LE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL Fiche n 10 ECO-Guide MÉTIERS DE L IMPRIMERIE LE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL Pour faire de l environnement une seconde nature Dans cette fiche sont présentés les objectifs du management environnemental ainsi

Plus en détail

Charte des Achats Responsables

Charte des Achats Responsables Charte des Achats Responsables Norske Skog Golbey Avant-propos Depuis plus de 10 ans, Ouverture, Honnêteté et Coopération sont les trois valeurs fondamentales qui guident nos comportements et nos décisions

Plus en détail

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 COLLECTIVITÉS Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 *Avançons en confiance Move Forward with Confidence* Faire de la maîtrise

Plus en détail

DOSSIER LA RESPONSABILITE SOCIETALE DE L ENTREPRISE P. C. S.

DOSSIER LA RESPONSABILITE SOCIETALE DE L ENTREPRISE P. C. S. DOSSIER LA RESPONSABILITE SOCIETALE DE L ENTREPRISE P. C. S. 1 La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est la déclinaison des principes du développement durable à l échelle de l entreprise. Les

Plus en détail

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre COMMISSION DE LA CEDEAO Note méthodologique Task Force «Instrument de financement des intrants» Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Service Développement Local et Appui aux Entreprises Industrielles 1 Chambre de Commerce et d Industrie de Moulins-Vichy Service Développement Local et

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires

Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires Corinne MERCADIE Direction Qualité Responsable Environnement Emballages cmercadie@groupe-casino.fr Gabrielle ADAM Direction Qualité

Plus en détail

Monaco s engage contre la déforestation

Monaco s engage contre la déforestation Compte rendu des deux réunions sur l élaboration de la Charte sur le Bois en Principauté Contexte des réunions Deux réunions de travail ont été organisées le jeudi 1 er juin et le mercredi 6 juin 2011

Plus en détail

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012 La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & la Norme ISO 26000 Analyse comparée Octobre 2012 Sommaire 1. Introduction 2. Les instruments permettant d orienter les démarches RSE 3. La Charte de responsabilité

Plus en détail

ADEME : Colloque Produits Verts. Intégrer les préoccupations RSE (responsabilité environnementale et sociale d entreprise) dans le processus achat

ADEME : Colloque Produits Verts. Intégrer les préoccupations RSE (responsabilité environnementale et sociale d entreprise) dans le processus achat ADEME : Colloque Produits Verts Intégrer les préoccupations RSE (responsabilité environnementale et sociale d entreprise) dans le processus achat Juin 2008 Une solution dédiée à vos achats responsables

Plus en détail

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable.

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Le RSE de BEDEL Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Notre démarche commerciale ne découle pas seulement d une maximisation des profits, mais exige

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

Choisir son matériel de façon responsable. Etat des lieux de la prise en compte du développement durable par les marques

Choisir son matériel de façon responsable. Etat des lieux de la prise en compte du développement durable par les marques Choisir son matériel de façon responsable Glisser en montagne et ne laisser aucune autre trace que les quelques S dont on vient de marquer la neige : difficile car aujourd hui le ski vert n existe pas

Plus en détail

La Qualité Par Etapes. Méthodes et solutions pour PME & TPE. Atelier Découverte Brest Le 26 avril 2012. Claude GIRARD Délégué Régional

La Qualité Par Etapes. Méthodes et solutions pour PME & TPE. Atelier Découverte Brest Le 26 avril 2012. Claude GIRARD Délégué Régional Atelier Découverte Brest Le 26 avril 2012 Claude GIRARD Délégué Régional T 02 99 14 67 71 claude.girard@afnor.org www.afnor.org La Qualité Par Etapes Méthodes et solutions pour PME & TPE DDR-CGI-2012-04-26

Plus en détail

quels enjeux pour le secteur financier?

quels enjeux pour le secteur financier? Préambule 2 Auteurs de l enquête Cette étude a été conduite par le pôle développement durable d Equinox Consulting Sophie Madet, associée Blandine Sébileau, senior manager Sybille Brugues et Sophie Pornin,

Plus en détail

NOS ENGAGEMENTS DURABLES POUR UNE VILLE ET UNE MOBILITÉ INTELLIGENTES ET RESPONSABLES

NOS ENGAGEMENTS DURABLES POUR UNE VILLE ET UNE MOBILITÉ INTELLIGENTES ET RESPONSABLES NOS ENGAGEMENTS DURABLES POUR UNE VILLE ET UNE MOBILITÉ INTELLIGENTES ET RESPONSABLES AU CŒUR DE NOTRE MODÈLE 2813,3 millions d euros de chiffre d affaires* 11 937 collaborateurs dans plus de 60 pays (94,4

Plus en détail

Pré-diagnostic du Développement Durable

Pré-diagnostic du Développement Durable Pré-diagnostic du Développement Durable à l usage des PME-PMI et Autres Entreprises Le présent questionnaire a été réalisé par le groupe Développement Durable de l AUEG qui comprenait des membres d entreprises,

Plus en détail

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Pour ne rien oublier : CHOIX DU LIEU MODES DE TRANSPORTS COMMUNICATION RESTAURATION COLLECTE DES DECHETS

Plus en détail

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale Mérylle AUBRUN ISO 26000 Responsabilité Sociétale Le concept de RSO RSO RSE = Responsabilité Sociétale des Entreprises Préservation de l environnement Agenda 21 Progrès = le Développement social Durable

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service,

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service, Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le Projet de service, la recherche conjointe de la Qualité et de la Performance Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation Dispositifs d Évaluation Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation > Innovant : une technologie SaaS simple et adaptable dotée d une interface intuitive

Plus en détail

Plan National d Action pour des Achats Publics Durables P.N.A.A.P.D.

Plan National d Action pour des Achats Publics Durables P.N.A.A.P.D. Plan National d Action pour des Achats Publics Durables P.N.A.A.P.D. En guise d introduction - Un guide méthodologique plus qu un texte réglementaire - Une référence pour fédérer tous les efforts : ceux

Plus en détail

Randstad renouvelle son engagement à respecter les 10principes du Pacte Mondial. Principes illustrés :

Randstad renouvelle son engagement à respecter les 10principes du Pacte Mondial. Principes illustrés : Randstad renouvelle son engagement à respecter les 10principes du Pacte Mondial Principes illustrés : n 6 : Elimination de la discrimination en matière d emploi et de profession n 8 : Prise d initiative

Plus en détail

AFRC commission Qualité Thème : les certifications

AFRC commission Qualité Thème : les certifications AFRC commission Qualité Thème : les certifications 12 novembre 2007 60, rue de Richelieu 75002 Paris - Tel. : + 33.(0)1.42.96.10.36 Fax : + 33.(0)1.42.60.05.29 www.nexstage.fr SOMMAIRE 1. Rappel des fondamentaux

Plus en détail

Observatoire. de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) EDITION 2012

Observatoire. de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) EDITION 2012 Observatoire de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) EDITION 2012 ÉDITORIAL En 1987, la commission Bruntland donne la définition du développement durable «le développement durable répondrait

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

ISO26000. La nouvelle norme internationale de Responsabilité Sociétale. -Juin 2012 - En partenariat avec

ISO26000. La nouvelle norme internationale de Responsabilité Sociétale. -Juin 2012 - En partenariat avec ISO26000 En partenariat avec La nouvelle norme internationale de Responsabilité Sociétale -Juin 2012 - ISO 26000 : le fruit d un long travail international d application concrète des principes du Développement

Plus en détail

PERFORMANCE ET RESPONSABILITÉ MICHELIN

PERFORMANCE ET RESPONSABILITÉ MICHELIN LES FONDAMENTAUX PERFORMANCE ET RESPONSABILITÉ MICHELIN UNE MEILLEURE FAÇON D AVANCER UNE MEILLEURE FAÇON D AVANCER SOMMAIRE UNE MEILLEURE FAÇON D AVANCER 03 UNE FAÇON DE FAIRE 04 UNE CULTURE UNIQUE 06

Plus en détail

Qu est-ce que le Green IT? 2 Pourquoi le Green IT? 2 Le Conseil Green IT, quelle démarche? 3

Qu est-ce que le Green IT? 2 Pourquoi le Green IT? 2 Le Conseil Green IT, quelle démarche? 3 www.e-greenit.com SOMMAIRE Le Green IT, notre approche. Qu est-ce que le Green IT? 2 Pourquoi le Green IT? 2 Le Conseil Green IT, quelle démarche? 3 fiche service Audit Green IT L audit énergétique du

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

Le guide de l'achat éthique et responsable. Acheter mieux, c'est respecter l'avenir

Le guide de l'achat éthique et responsable. Acheter mieux, c'est respecter l'avenir Le guide de l'achat éthique et responsable Acheter mieux, c'est respecter l'avenir Édito Depuis de nombreuses années, Est Métropole Habitat prend des engagements forts en matière de développement durable.

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

Écoconception d une PLV Fiche pratique

Écoconception d une PLV Fiche pratique Lorsqu une Mise en place PLV d un outil est de veille conçue, basé sur des les mots différents clés à sélectionner acteurs Eco-conception du : circuit doivent prendre en compte Rédaction plusieurs de recommandations

Plus en détail

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action Le Développement Durable chez Europe Services Propreté De la parole à l action Le mot des Présidents EUROPE SERVICES GROUPE, acteur de référence dans les services liés à l environnement, a engagé ses trois

Plus en détail

Expérience : Plus de 20 ans d expérience constante dans le domaine de l accompagnement de projet.

Expérience : Plus de 20 ans d expérience constante dans le domaine de l accompagnement de projet. Mme Sylvie LACOSTA Consultante confirmée Qualité Sécurité Environnement Auditrice Qualité certifiée : ICA (Institut de Certification des Auditeurs) ICAE (Institut de Certification des Auditeurs Environnement)

Plus en détail

Responsabilité sociétale des organisations : Principes et retours d expérience de l évaluation AFAQ 26000

Responsabilité sociétale des organisations : Principes et retours d expérience de l évaluation AFAQ 26000 Responsabilité sociétale des organisations : Principes et retours d expérience de l évaluation AFAQ 26000 Web-conférence 12 Mai 2011 Sommaire Les enjeux de l évaluation Le processus d évaluation Les livrables

Plus en détail

La notion de Développement Durable est illustrée par la figure suivante : Développement durable. Social

La notion de Développement Durable est illustrée par la figure suivante : Développement durable. Social LE DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES PETITES ENTREPRISES ET LES ARTISANS. La notion de Développement Durable est une thématique à la mode. Elle est largement reprise dans les médias et devient une donnée

Plus en détail

FAISABILITE DU RAPPROCHEMENT DES LABELS FSC ET PAFC EN AFRIQUE CENTRALE

FAISABILITE DU RAPPROCHEMENT DES LABELS FSC ET PAFC EN AFRIQUE CENTRALE FAISABILITE DU RAPPROCHEMENT DES LABELS FSC ET PAFC EN AFRIQUE CENTRALE Etude commanditée par le MAP et le MAE 2005-2006 1 1. Contexte de l étude 1. Contexte et objectifs de l étude 2. Analyse comparative

Plus en détail

Notre Communication sur le Progrès 2013

Notre Communication sur le Progrès 2013 Notre Communication sur le Progrès 2013 ICA 82 Route de Crémieu 38230 Tignieu-Jameyzieu 1 / 8 1. Notre déclaration de soutien continu au Pacte Mondial par le Président Depuis le 4 Août 2011, l imprimerie

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

Charte relative à l investissement socialement responsable de l Etablissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique

Charte relative à l investissement socialement responsable de l Etablissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique Charte relative à l investissement socialement responsable de l Etablissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique 30 mars 2006 Introduction Le conseil d administration de l ERAFP a décidé,

Plus en détail

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2 CHECK-LIST du label Valais excellence PHASE 2 La check-list Valais excellence a pour objectif de compléter les exigences ISO 9001 et ISO 14001 par celles 1) de la création de richesse en Valais 2) correspondantes

Plus en détail

Document d introduction Certification Norme ISO 50001

Document d introduction Certification Norme ISO 50001 Document d introduction Certification Norme ISO 50001 28 septembre 2012 Alix JOUENNE CEC - Courtois Energies Conseil 255 Avenue Galilée Parc de la Duranne 13857 Aix-en-Provence Cedex 3 Tel : 04.42.16.60.15

Plus en détail

Révisions ISO 9001 et ISO 14001 : abordez le virage en 2015! Atelier découverte Rodez mardi 17 novembre 2015

Révisions ISO 9001 et ISO 14001 : abordez le virage en 2015! Atelier découverte Rodez mardi 17 novembre 2015 Révisions ISO 9001 et ISO 14001 : abordez le virage en 2015! Atelier découverte Rodez mardi 17 novembre 2015 1 Objectifs de l atelier Appréhender «l esprit et le sens» des principales évolutions de l ISO

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

L approche Casino en matière de développement durable?

L approche Casino en matière de développement durable? L approche Casino en matière de développement durable? 1 Les principaux enjeux pour Casino Optimiser la conception et la gestion des magasins (énergie, paysage, ) Environnement Maîtriser les impacts du

Plus en détail

Rév : K. Programme de Janvier 2014

Rév : K. Programme de Janvier 2014 CATALOGUE des FORMATIONS Programme de Janvier 2014 Rév : K Siret : 448 016 543 SARL au capital de 7500 APE : 741G 1/13 Ce catalogue de formations Intra entreprise est adaptable à vos besoins. Il est issu

Plus en détail

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E. Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E. Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable Berner France Z.I. Les Manteaux 14, rue Albert Berner F-89331 Saint-Julien-du-Sault Cedex www.berner.fr

Plus en détail

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL MARQUE PARC NATUREL REGIONAL La présente fiche traite du cas concret du PNR du Morvan. C est un exemple méthodologique transférable à d autres territoires pour l éligibilité du processus de marquage «Parc

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

LES FORMATIONS ET WORKSHOPS ECONCEPTS

LES FORMATIONS ET WORKSHOPS ECONCEPTS LES FORMATIONS ET WORKSHOPS ECONCEPTS Des formations et séminaires en éco-marketing et en éco- innovation - 1 Pourquoi choisir une formation econcepts? Les formations s adressent aux managers de l entreprise

Plus en détail

Les écolabels produits. Chantal Trichard 4 octobre 2011

Les écolabels produits. Chantal Trichard 4 octobre 2011 Les écolabels produits Chantal Trichard 4 octobre 2011 Rappel de définition Qu est-ce qu un achat éco-responsable? Achat de biens ou services qui prennent en compte la protection de l environnement ou

Plus en détail

L évolution des systèmes de management

L évolution des systèmes de management 1 L évolution des systèmes de management 1.1 L évolution du marché De nouvelles donnes du marché sont apparues depuis la publication de la version 1994 des normes de la série ISO 9000. Les versions 2008

Plus en détail

Avis du Conseil National de la Consommation sur les informations des consommateurs-sites «comparateurs»

Avis du Conseil National de la Consommation sur les informations des consommateurs-sites «comparateurs» Conseil National de la Consommation 12 mai 2015 Avis du Conseil National de la Consommation sur les informations des consommateurs-sites «comparateurs» N NOR : EINC1511480V Trouver un produit, comparer

Plus en détail

votre Gagner préférence

votre Gagner préférence votre Gagner préférence Lors de la dernière écoute clients «Gagner votre préférence 2008», les personnes interviewées ont exprimé la nécessité primordiale d une prise en compte des critères HSE (Hygiène,

Plus en détail

Développement Durable Approche d une Maison de Champagne. Viticulture Durable : Approche et Solutions Pratiques

Développement Durable Approche d une Maison de Champagne. Viticulture Durable : Approche et Solutions Pratiques Développement Durable Approche d une Maison de Champagne Viticulture Durable : Approche et Solutions Pratiques 2 Notre Vision Un engagement de longue date dans l environnement La volonté d aller plus loin

Plus en détail

GUIDE ISO 26000. www.ecocert.com

GUIDE ISO 26000. www.ecocert.com GUIDE ISO 26000 1 ECOCERT, organisme de contrôle et de certification au service du développement durable, opère à travers un réseau international dans plus de 90 pays. Certification des produits biologique

Plus en détail

Les partenariats associations & entreprises

Les partenariats associations & entreprises Les partenariats associations & entreprises Initier ou renforcer une politique de partenariats avec les entreprises Novembre 2011 Référentiel réalisé en partenariat avec et Edito Avec leurs 1,9 millions

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable FICHE ACTIONS Logica ACTIONS GLOBALES Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Mise en place d ambassadeurs développement durable ACTIONS ENVIRONNEMENTALES Favorise l utilisation

Plus en détail

Intégrer l écoconception dans son organisation 5 ème étape: Communication

Intégrer l écoconception dans son organisation 5 ème étape: Communication Intégrer l écoconception dans son organisation 5 ème étape: Communication Quelles possibilités de communication externe? A destination des consommateurs (B2C) Concerne exclusivement les produits Expérimentation

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail