Communication mensuelle du premier jour effectif de chômage temporaire par suite d'un manque de travail, d'un accident technique ou d'intempéries

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communication mensuelle du premier jour effectif de chômage temporaire par suite d'un manque de travail, d'un accident technique ou d'intempéries"

Transcription

1 Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : Communication mensuelle du premier jour effectif de chômage temporaire par suite d'un manque de travail, d'un accident technique ou d'intempéries Feuille info E57 Dernière m is e à jour Dans le cadre de la lutte contre les abus du système de chômage temporaire, tous les employeurs sont obligés de communiquer mensuellement le premier jour effectif de chômage à l'onem. Il s'agit d'une communication mensuelle par travailleur du premier jour effectif de chômage temporaire en cas de: manque de travail résultant de causes économiques pour ouvriers en application de l'article 51 de la Loi du 3 juillet 1978 relative aux c ontrats de travail ; manque de travail résultant de causes économiques pour employés en application de l'article 77/4 de la loi préc itée; accident technique pour ouvriers en application de l'article 49 de la loi précitée; intempéries pour ouvriers en applic ation de l'artic le 50 de la loi préc itée. Cette obligation s'ajoute aux notific ations déjà ex is tantes qui doivent être envoy ées en c as de manque de travail résultant de causes économiques et d'accident technique. Cette feuille info donne plus d'explications concernant la communication mensuelle. A QUI S'APPLIQUE-T-ELLE? L'obligation de communication mensuelle du premier jour effectif de chômage est valable pour les ouvriers et employés dont le contrat de travail a été suspendu pour manque de travail résultant de causes économiques, pour les ouvriers dont le contrat de travail a été suspendu à la suite d'un accident technique et pour les ouvriers dont le contrat de travail a été suspendu pour intempéries. COMMENT LA COMMUNICATION MENSUELLE DOIT-ELLE ÊTRE ENVOYÉE? La communication mensuelle doit en principe être envoyée par voie électronique via le site portail de la sécurité sociale (www.socialsecurity.be > rubrique Employeurs > Risques sociaux > Chômage temporaire et livre de validation) ou via un message électronique structuré. Dans les cas suivants, l'employeur peut remplacer la communication électronique par une lettre recommandée ou par un fax adressé au bureau du chômage de l'onem du lieu où est situé le siège d'exploitation (et non le siège social): l'employeur fait pour la première fois une communication de chômage temporaire (du jour de chômage prévu ou du premier jour effectif de chômage) ou il fait à nouveau une communication après une période de 24 mois (calculés de date à date) durant laquelle il n'a pas fait de communication (...); l'employ eur ne dis pos e pas des moy ens informatiques néc es s aires pour effec tuer une c ommunic ation par voie électronique et le directeur du bureau du chômage de l'onem lui a accordé une dispense de c ommunic ation élec tronique; l'employeur ne peut pas effectuer la communication par voie électronique en raison de problèmes techniques (problème temporaire de c onnex ion internet, panne d'ordinateur,...). Pour plus d'informations au s ujet de la c ommunic ation élec tronique et des ex c eptions préc itées, lis ez la feuille info «Chômage temporaire communication électronique du chômage temporaire à l'onem» n E53. 1/9

2 QUAND LA COMMUNICATION MENSUELLE DOIT-ELLE ÊTRE ENVOYÉE? Il est important que l'employeur remplisse l'obligation de communication mensuelle du premier jour effectif de chômage correctement et à temps. L'organisme de paiement peut seulement payer si le premier jour de chômage mentionné sur le formulaire C3.2-EMPLOYEUR ou dans la DRS électronique scénario 5 correspond à c elui mentionné dans la c ommunic ation. De même, pour chaque travailleur, une seule communication du premier jour effectif de chômage peut être envoy ée par mois. Si l'employ eur effec tue indûment plus ieurs c ommunic ations pour le même travailleur, alors il sera en principe tenu compte uniquement de la première communication (si celle-ci est anticipée, alors aucune allocation ne peut être payée pour le mois concerné voir ci-après). Exemple: l'employeur qui, pour un travailleur, a déjà communiqué à l'onem le premier jour effectif de chômage à la suite d'intempéries, ne doit plus faire de communication d'un premier jour de chômage temporaire pour manque de travail situé après. Intempéries et accident technique La communication mensuelle doit être envoyée le premier jour de la suspension réelle de l'exécution du contrat de travail ou le jour ouvrable (*) qui suit ou, si l'employeur sait avec certitude que le travailleur sera au chômage, le jour ouvrable qui précède le premier jour effectif de chômage. (*) On entend par jour ouvrable précédent ou suivant' tous les jours de la semaine à l'exception du week-end, des jours fériés, des jours fériés de c ompens ation et des jours de pont. Il s'ensuit notamment que: pour un travailleur à te mps pa rtie l qui est occupé habituellement du lundi au mercredi, la communication du premier jour de c hômage: situé le lundi, peut également être envoyée le vendredi précédent ou le mardi suivant; situé le mercredi, peut également être envoyée le mardi précédent ou le jeudi suivant; pour un travailleur occupé dans des é quipe s de re la is w e e k-e nd dont le premier jour de chômage tombe un samedi, la communication peut également être envoyée le vendredi précédent ou le lundi suivant. En cas de travail de nuit le premier jour de chômage est censé être situé le jour où le travail est habituellement entamé. Il s'ensuit que, pour le travailleur qui commence habituellement à travailler le lundi soir à 22 heures dans l'équipe de nuit, la communication du premier jour de chômage peut également être envoyée le vendredi précédent ou le mardi suivant. Manque de travail résultant de causes économiques La communication mensuelle doit être envoyée le premier jour de la suspension réelle de l'exécution du contrat de travail ou le jour ouvrable (*) qui suit ou, si l'employeur sait avec certitude que le travailleur sera au chômage, au plus tôt le cinquième jour ouvrable (*) qui précède le premier jour effectif de chômage. L'application électronique accepte la communication si elle est envoyée au plus tôt le septième jour calendrier qui précède le premier jour effectif de chômage. (*) On entend par jour ouvrable' tous les jours de la semaine à l'exception du week-end, des jours fériés, des jours fériés de c ompens ation et des jours de pont. Il s'ensuit notamment que: pour un travailleur à te mps pa rtie l qui est occupé habituellement du lundi au mercredi, la communication du premier jour de c hômage: situé le lundi, peut également être envoyée le lundi précédent ou le mardi suivant; situé le mercredi, peut également être envoyée le mercredi précédent ou le jeudi suivant; pour un travailleur occupé dans des é quipe s de re la is w e e k-e nd dont le premier jour de chômage tombe un samedi, la communication peut également être envoyée le lundi précédent ou le lundi suivant. En cas de travail de nuit le premier jour de chômage est censé être situé le jour où le travail est habituellement entamé. Il s'ensuit que, pour le travailleur qui commence habituellement à travailler le lundi soir à 22 heures 2/9

3 dans l'équipe de nuit, la communication du premier jour de chômage peut également être envoyée le lundi précédent ou le mardi suivant. QUE SE PASSE-T-IL EN CAS DE JOUR FÉRIÉ, DE JOUR FÉRIÉ DE COMPENSATION, DE JOUR DE PONT? Lorsqu'un jour férié tombe pendant le week-end, le lundi suivant est en principe considéré comme jour férié de c ompens ation. Exemple: le tombe un dimanche. Si le premier jour effectif de chômage du mois tombe le vendredi 09.11, alors la communication doit être envoyée au plus tard le mardi (le lundi est considéré comme le jour férié de c ompens ation). L'applic ation élec tronique ne tient initialement pas c ompte des jours de c ompens ation. C'es t la rais on pour laquelle l'employeur reçoit un avertissement lorsqu'il envoie la communication électronique le mardi Il peut ignorer ce message en cliquant sur «suivant». Si la déclaration a lieu avec un jour de retard en raison: d'un jour férié de c ompens ation s itué le lundi, l'employ eur ne doit pas indiquer d'information s upplémentaire si le jour férié était situé pendant le week-end; d'un jour férié de compensation dans une autre hypothèse, l'employeur doit indiquer dans la zone remarques "##.##.#### = jour férié de compensation "##.##.####". Cela vaut également pour les jours de pont fix és c ollec tivement. Exemple: le jour férié du tombe un jeudi. Dans l'entreprise, le vendredi est un jour de pont fixé collectivement. Le premier jour effectif de chômage tombe le mercredi L'employeur peut envoyer la communication au plus tard le lundi Il indique dans la zone remarques "##.##.#### = jour de pont collectif". COMMUNICATION ANTICIPÉE Une communication est considérée comme anticipée si elle a lieu plus d'un jour ouvrable (intempéries ou accident technique) ou plus de 5 jours ouvrables (manque de travail) avant le premier jour effectif de chômage. Une communication anticipée du premier jour de chômage est assimilée à une absence de communication et a pour conséquence qu'aucune allocation ne peut être payée pour le mois concerné Exemple: le lundi 8.10, l'employeur envoie une communication intempéries indiquant mercredi comme premier jour effectif de chômage. Il s'agit d'une communication anticipée dont il n'est pas tenu compte, de sorte qu'aucune allocation ne peut être payée. QUE SE PASSE-T-IL LORSQUE L'EMPLOYEUR S'EST TROMPÉ? Si l'employeur s'est trompé et a indûment envoyé une communication du premier jour effectif de chômage, il doit annuler la communication à l'onem (en principe par voie électronique) au plus tard le jour ouvrable suivant le jour qui a été communiqué comme 1er jour effectif de chômage. Exemple: l'employeur envoie le lundi 7.04 une communication du premier jour effectif de chômage pour manque de travail à partir du lundi Suite à une commande subite, le travail peut être poursuivi. L'employeur a le temps d'annuler sa communication du premier jour effectif de chômage jusqu'au mardi au plus tard. Si, plus tard dans le mois, l'employ eur met effec tivement les travailleurs en c hômage temporaire il doit alors envoyer une nouvelle communication du premier jour effectif de chômage à l'onem. Si l'employ eur a oublié d'annuler la première c ommunic ation indue avant d'envoy er une nouvelle communication, alors l'onem contactera l'employeur afin de lui demander quelle communication doit être annulée. Si l'employeur ne réagit pas, l'onem présumera que la deuxième communication était superflue. Vu que la première date communiquée ne correspond pas avec le premier jour de chômage mentionné sur le formulaire chômage C3.2-EMPLOYEUR ou dans la DRS scénario 5, l'organisme de paiement ne peut pas payer d'alloc ations pour c e mois. L'employ eur es t alors redevable d'une rémunération pour tous les jours de c hômage temporaire jus qu'à la fin du mois (voir plus loin). QUE SE PASSE-T-IL SI, LE PREMIER JOUR EFFECTIF DE CHÔMAGE, LE CONTRAT DE 3/9

4 TRAVAIL EST SUSPENDU POUR UN AUTRE MOTIF? Si, le premier jour effectif de chômage, le contrat de travail est également suspendu simultanément pour un autre motif (p.ex. par suite de maladie ou de vacances individuelles), la communication relative à ce travailleur est quand même considérée comme valable. Le travailleur doit indiquer cet événement (maladie, vacances, ) sur son formulaire de contrôle C3.2A et il ne percevra pas d'allocations de chômage pour ces jours-là. Dans ce cas, le premier jour effectif de chômage communiqué par l'employeur ne correspond donc pas au premier jour pour lequel des allocations de chômage sont octroyées. CONTENU DE LA COMMUNICATION MENSUELLE Intempéries La communication à l'onem doit contenir les mentions suivantes: le nom, l'adresse et le numéro d'entreprise de l'employeur ou de l'entreprise; le nom, le prénom et le numéro d'identification de la sécurité sociale des ouvriers mis au chômage; le premier jour où le contrat de travail est effectivement suspendu pour intempéries dans le mois concerné; l'adresse complète du chantier sur lequel les ouvriers auraient normalement travaillé ce jour-là (si le nom de rue ou le numéro de maison n'est pas encore connu, il faut indiquer dans la zone prévue pour la rue une description suffisamment claire pour pouvoir localiser le chantier); la nature des intempéries à c e moment-là; la nature des travaux en cours à ce moment-là et le motif pour lequel l'exécution du travail est impossible, vu la nature des intempéries et la nature du travail qui devait être exécuté. Manque de travail La communication mensuelle à l'onem doit contenir les mentions suivantes: le nom, l'adresse et le numéro d'entreprise de l'employeur ou de l'entreprise; le nom, le prénom, le numéro d'identification de la sécurité sociale du travailleur mis au chômage (plusieurs travailleurs peuvent être mentionnés dans une s eule c ommunic ation); le premier jour où le contrat de travail du(des) travailleur(s) concerné(s) est suspendu pour manque de travail dans le mois c onc erné. l'adresse complète du lieu où le travailleur aurait normalement été occupé ce jour-là. Cette obligation permet aux services de contrôle de vérifier l'authenticité du chômage. Dans la communication électronique effectuée par le biais du site portail, l'obligation de communication du lieu d'occupation s'appliquait uniquement aux employeurs du secteur de la construction (CP n 124). Cette obligation est élargie à tous les secteurs. La question est posée à l'employeur si le lieu d'occupation est le siège d'exploitation. Si le lieu d'occupation est le siège d'exploitation, l'employeur l'indique et l'adresse du siège d'exploitation es t automatiquement c omplétée ; Si le lieu d'occupation est différent du siège d'exploitation, il est demandé à l'employeur de compléter l'adresse du chantier. Ex emple : l'agenc e d'intérim effec tue toutes les formalités relatives à la c ommunic ation. L'adres s e du c hantier indiquée est celle de l'utilisateur chez qui l'intérimaire est mis en chômage temporaire. Les règles s uivantes doivent être res pec tées : Si aucun lieu d'occupation ne peut être attribué en raison d'une absence de missions, c'est le dernier lieu d'occupation qui est indiqué. Exemple : si des travailleurs du secteur de la construction ne peuvent pas être immédiatement affectés à un nouveau chantier après la fin d'un chantier, il faut communiquer l'adresse du dernier chantier de construction. S'il y a plusieurs lieux d'occupation, le lieu d'occupation indiqué est celui où le travailleur a été mis en chômage temporaire pour la première fois au cours du mois concerné. 4/9

5 C'est par exemple le cas pour les entreprises titres-services, les entreprises de nettoyage et les entreprises de c atering. Exemple : un travailleur occupé par une entreprise titres-services n'a temporairement pas de mission chez un client parce que celui-ci est en congé. Le lieu d'occupation indiqué est l'adresse où le travailleur aurait normalement été occupé ce jour-là L'adres s e du s iège d'ex ploitation peut être ex c eptionnellement c ommuniquée lors qu'il n'y a temporairement plus assez de clients/missions. Exemple : une entreprise titres-services n'a temporairement pas assez de clients pour occuper un travailleur durant la totalité des heures contractuellement prévues. Dans un tel cas, l'adresse du siège d'exploitation peut être indiquée. Attention: il doit s'agir ici d'une situation exceptionnelle due à un manque de travail temporaire. Si le manque de travail persiste, une enquête portant sur le chômage structurel peut être effectuée et le chômage temporaire peut être refusé. Si les travailleurs n'ont pas de lieu(x) d'occupation fix(e), le siège d'exploitation est indiqué comme lieu d'oc c upation. C'es t par ex emple le c as pour les travailleurs du s ec teur des trans ports ou pour les travailleurs oc c upés en équipes mobiles (travailleurs qui remplac ent au pied levé les travailleurs abs ents) ou en équipes volantes. s i les travailleurs s ont régulièrement oc c upés dans différentes loc alités d'une s eule entrepris e, l'adres s e de la localité de travail la plus importante peut alors être mentionnée, au lieu de l'adresse de la dernière localité de travail. Par exemple, il peut s'agir de la localité où est située l'administration du personnel. Les employeurs qui utilisent un programme batch sont obligés de mentionner également l'adresse du chantier dans leurs c ommunic ations batc h à partir du 30/ 11/ Accident technique La communication mensuelle à l'onem doit contenir les mentions suivantes: le nom, l'adresse et le numéro d'entreprise de l'employeur ou de l'entreprise; le nom, le prénom, le numéro d'identification de la sécurité sociale du travailleur mis au chômage (plusieurs travailleurs peuvent être mentionnés dans une s eule c ommunic ation); le premier jour où le contrat de travail est suspendu pour accident technique dans le mois concerné (pour le premier mois dans lequel l'accident technique se produit, ce jour se situe après les 7 premiers jours c ouverts par une rémunération); la nature de l'accident technique. LES AUTRES COMMUNICATIONS Chômage temporaire pour manque de travail (ouvriers et employés) Outre la communication mensuelle du premier jour effectif de chômage, l'employeur doit également envoyer à l'onem la notification du chômage prévu (petite, grande suspension ou suspension complète) en principe 7 jours c alendrier au préalable. Cette notific ation peut c onc erner plus ieurs mois. Attention: Il est important que cette notification préalable soit envoyée avant la communication du premier jour effectif de chômage (p.ex. lorsqu'une dérogation au délai légal d'introduction est prévue). Exemple : dans le secteur de la construction (CP 124) la notification préalable doit être envoyée au plus tard le 4ème jour ouvrable qui précède le début de la suspension. Si la notification est envoyée le mercredi , le régime demandé peut prendre cours à partir du lundi Dans ce cas, la communication du premier jour effectif de chômage ne peut être envoyée qu'au plus tôt le mercredi 09.04, vu que pour le lundi et le mardi il n'existe aucune notification valable. Il est aussi important que les données d'identification de l'employeur (numéro BCE et code postal) indiquées 5/9

6 dans la notific ation préalable et dans la c ommunic ation mens uelle s oient les mêmes. Des alloc ations peuvent uniquement être payées si, pour chaque travailleur, les deux communications sont en ordre et sont concordantes. Pour plus d'informations c onc ernant la notific ation préalable et les autres formalités qui doivent être ac c omplies pour l'introduc tion du c hômage temporaire pour manque de travail, voir les feuilles info: «Chômage temporaire manque de travail pour c aus es éc onomiques» n E22, «Suspension employés en raison d'un manque de travail pour entreprises en difficulté conditions préliminaires, n E54 «Suspension employés en raison d'un manque de travail pour entreprises en difficulté explication sur le régime de suspension», n E55. Chômage temporaire à la suite d'un accident technique L'employeur doit envoyer à l'onem, au plus tard le premier jour ouvrable qui suit l'accident technique, une communication non-nominative mentionnant la date et la nature de l'accident technique et le début de la suspension de l'exécution du contrat de travail. Celle-ci se situe le 8ème jour à partir du jour de l'accident tec hnique étant donné que les 7 premiers jours s ont c ouverts par une rémunération. En outre, l'employeur doit donc également envoyer une communication du premier jour effectif de chômage du mois. Pour le premier mois dans lequel le(s) travailleur(s) est(sont) mis en chômage temporaire à la suite d'un accident technique, cette communication doit être envoyée le premier jour qui suit les 7 premiers jours de la suspension du contrat de travail qui sont couverts par une rémunération (ou le jour ouvrable précédent ou suivant). Pour plus d'explications, lisez la feuille info «Chômage temporaire accident technique» n E27. QUE SE PASSE-T-IL SI LES COMMUNICATIONS NE SONT PAS ENVOYÉES OU SONT ENVOYÉES TARDIVEMENT? Chômage temporaire pour manque de travail (ouvriers et employés) Tant la notification du chômage prévu que la communication mensuelle du premier jour effectif de chômage doivent être envoyées à temps à l'onem. La loi prévoit des sanctions salariales si une de ces communications ou les deux ne s ont pas envoy ées ou s ont envoy ées tardivement. Pas de notification ou notification tardive du chômage prévu (et premier jour effectif de chômage communiqué à temps) Notification tardive Si l'employeur envoie tardivement la notification du chômage prévu (soit moins de 7 jours au préalable), il en est informé par l'onem. Dans un tel cas, l'employeur doit, en principe, payer la rémunération normale pendant 7 jours à partir du premier jour de la suspension réelle de l'exécution du contrat de travail. L'employeur peut régulariser la notification tardive de 2 manières: Il peut annuler la notific ation tardive par voie élec tronique et envoy er immédiatement une nouvelle notific ation dans le délai. Dans ce cas, des allocations peuvent être octroyées à partir de la prise d'effet de la nouvelle notification (en principe à partir du huitième jour). La date de fin de la notification originelle peut aussi alors être postposée. Exemple: le lundi 1er octobre l'employeur envoie une notification à l'onem dans laquelle il prévoit une suspension complète de 4 semaines à partir du lundi 8 octobre. L'envoi a lieu un jour trop tard. L'employeur en est informé et annule la notification tardive via l'application électronique et, le mardi 2 octobre il fait une nouvelle notification pour une suspension complète de 4 semaines qui prend cours le mercredi 10 octobre. Des allocations peuvent être octroyées à partir du 10 octobre. L'employeur peut également reporter la date d'entrée en vigueur effective de la suspension afin que le délai de notification soit respecté. Dans ce cas, la date de fin de la notification originelle est maintenue. Exemple: Si, dans l'exemple précité, l'employeur reporte au mardi 9 octobre le début de la suspension, des 6/9

7 allocations peuvent être octroyées à partir du mardi 9 octobre (le délai de notification de 7 jours a été respecté). Dans ce cas, la date de fin originelle est maintenue. Pas de notification Si l'employ eur n'envoie pas de notific ation à l'onem, les alloc ations ne peuvent pas être oc troy ées et c ela vaut également pour la période qui suit la période de 7 jours couverte par une rémunération. La période à partir du 8ème jour de la suspension réelle ne peut être indemnisée que si l'employeur, qui a oublié de bonne foi d'envoy er une notific ation, envoie une notific ation tardive. Pas de notification ou communication tardive du premier jour effectif de chômage (et chômage prévu notifié à temps) Communication tardive Si l'employeur envoie tardivement la communication mensuelle du premier jour effectif de chômage, l'onem accepte le chômage temporaire à partir du jour ouvrable qui précède le jour de l'envoi de la communication tardive. Dans ce cas, l'employeur doit payer la rémunération à partir du premier jour de la suspension réelle de l'exécution du contrat de travail jusque et y compris, le jour qui précède le début du chômage temporaire accepté par l'onem. Pour les 7 premiers jours, il s'agit de la rémunération normale, pour les jours de chômage suivants, il s'agit d'une rémunération plafonnée (*). Exemple : l'employeur envoie le vendredi 28 février une communication pour un premier jour de chômage effectif le lundi 24 février. La communication est tardive. L'ONEM accepte le chômage temporaire à partir du jeudi 27 février et l'employeur doit payer la rémunération du lundi 24 février au mercredi 26 février inclus. Pas de communication Si l'employeur n'envoie pas la communication mensuelle du premier jour effectif de chômage, il doit payer la rémunération à partir du premier jour de la suspension réelle de l'exécution du contrat de travail jusqu'à la fin du mois en cours. Pour les 7 premiers jours, il s'agit de la rémunération normale, pour les jours de chômage s uivants (limités au mois en c ours), il s'agit d'une rémunération plafonnée (*). Cette sanction salariale est valable pour chaque mois durant lequel l'employeur ne respecte pas cette obligation. Une communication anticipée et assimilée à une absence de communication. Si l'employeur a envoyé une communication anticipée par erreur, il doit annuler celle-ci. Une communication est considérée comme anticipée si elle a lieu plus de 5 jours ouvrables avant le premier jour effectif de chômage (voir ci-dessus «Quand la communication mensuelle doit-elle être envoyée?») Pas de notification du chômage prévu et pas de communication du premier jour effectif de chômage Régime ouvriers Si l'employeur ne notifie pas le chômage prévu et qu'il ne communique pas le premier jour effectif de chômage ou qu'il le c ommunique antic ipativement, il doit: pour les 7 premiers jours (non limités au mois en c ours): pay er la rémunération normale; pour les 7 jours s uivants (limités au mois en c ours): pay er la rémunération normale; pour le reste du mois: payer la rémunération plafonnée (*). Exemple: l'employeur met un travailleur en chômage temporaire à partir du lundi Le chômage prévu n'a 7/9

8 pas été notifié à l'onem et le premier jour effectif de chômage n'a pas non plus été communiqué. Du lundi au dimanche inclus, il doit payer la rémunération normale (7 jours de rémunération pour l'absence de notification du chômage prévu et 7 jours de rémunération pour l'absence de communication du premier jour effectif de chômage). A partir du et jusqu'à la fin du mois, il doit payer la rémunération plafonnée. Régime employés Si l'employeur ne notifie pas le chômage prévu et qu'il ne communique pas le premier jour effectif de chômage ou qu'il le c ommunique antic ipativement, il doit: pour les 7 premiers jours (non limités au mois en c ours): pay er la rémunération normale; pour le reste du mois: payer la rémunération plafonnée (*). Chômage temporaire à la suite d'un accident technique Pas de communication ou communication tardive de la date et de la nature de l'accident technique (et premier jour effectif de chômage communiqué à temps) Si l'employeur ne communique pas ou communique tardivement la date et la nature de l'accident technique à l'onem (au plus tard le premier jour ouvrable qui suit l'accident technique), il doit payer la rémunération normale pendant 6 jours à partir du premier jour de mise en chômage temporaire, c.-à-d. à partir du premier jour qui suit la période des 7 jours qui s ont c ouverts par une rémunération. Cette rémunération garantie n'es t pas limitée au mois en cours. Conc rètement, c ela s ignifie que les travailleurs peuvent s eulement être mis en c hômage temporaire à partir du 14ème jour. Exemple: le 1er décembre, un accident technique se produit dans l'entreprise. En principe, les ouvriers peuvent être mis en chômage temporaire à partir du 8 décembre. L'employeur ne communique la nature de l'accident technique à l'onem que le 3 décembre. Par conséquent, il doit continuer à payer la rémunération du 8 au 13 décembre inclus de sorte que le chômage ne peut prendre cours qu'à partir du 14 décembre. Pas de communication ou communication tardive du premier jour effectif de chômage (date et nature de l'accident technique communiquées à temps) Communication tardive Si l'employeur envoie tardivement la communication mensuelle du premier jour effectif de chômage, l'onem accepte le chômage temporaire à partir du jour ouvrable qui précède le jour de l'envoi de la communication tardive. Dans ce cas, l'employeur doit payer la rémunération normale à partir du premier jour de mise en chômage temporaire (c.-à-d. à partir du premier jour qui suit la période des 7 jours qui sont couverts par une rémunération) et ce pendant toute la période de suspension jusque et y compris, le jour qui précède le début du chômage temporaire accepté par l'onem, sans que cette période puisse excéder le mois en cours. Pas de communication Si l'employeur n'envoie pas la communication mensuelle du premier jour effectif de chômage (pour le mois dans lequel l'accident technique se produit, le 8ème jour qui suit le début de l'accident technique), il doit payer la rémunération normale, à partir du premier jour de mise en chômage temporaire (c.-à-d. à partir du premier jour qui suit la période des 7 jours qui sont couverts par une rémunération) et ce pendant toute la période de suspension, limitée au mois en cours. Une communication anticipée et assimilée à une absence de communication. Si l'employeur a envoyé une communication anticipée par erreur, il doit l'annuler. Une communication est considérée comme anticipée si elle a lieu plus d'un jour ouvrable avant le premier jour effectif de chômage. Pas de communication de date et de la nature de l'accident technique et pas de communication du premier jour effectif de chômage Si l'employeur ne communique pas la date et la nature de l'accident technique et qu'il ne communique pas le premier jour effectif de chômage, il doit payer la rémunération normale pour toute le période de suspension. 8/9

9 Chômage temporaire pour intempéries Pas de communication ou communication anticipée Si l'employeur n'a pas envoyé de communication ou a envoyé une communication anticipée, il doit: payer la rémunération normale pour les sept premiers jours à partir de la suspension effective de l'exécution du contrat de travail; pour le reste du mois: payer la rémunération plafonnée (*). La rémunération plafonnée s'élève à maximum 2.466,59 euros par mois. Ce montant est égal au plafond qui est d'application pour le calcul des allocations de chômage. Communication tardive Si l'employeur envoie tardivement la communication mensuelle du premier jour effectif de chômage, l'onem accepte le chômage temporaire à partir du jour ouvrable qui précède le jour de l'envoi de la communication tardive. Dans ce cas, l'employeur doit payer la rémunération à partir du premier jour de la suspension réelle de l'exécution du contrat de travail jusque et y compris, le jour qui précède le début du chômage temporaire accepté par l'onem. Pour les 7 premiers jours, il s'agit de la rémunération normale, pour les jours de chômage suivants, il s'agit d'une rémunération plafonnée (*). Exemple: Lorsque l'employeur envoie le lundi une communication pour une période d'intempéries qui prend cours le mercredi de la semaine précédente, celle-ci est seulement acceptée à partir du vendredi de la semaine précédente. L'employeur doit payer la rémunération pour le mercredi et le jeudi de la semaine précédente. 9/9

Pour les matières pour les quelles les régions s ont c ompétentes pour modifier la réglementation:

Pour les matières pour les quelles les régions s ont c ompétentes pour modifier la réglementation: Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Les titres-services Feuille info

Plus en détail

Le régime de chômage avec complément d'entreprise (RCC)

Le régime de chômage avec complément d'entreprise (RCC) Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Le régime de chômage avec complément

Plus en détail

Le crédit-temps fin de carrière

Le crédit-temps fin de carrière Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Le crédit-temps fin de carrière

Plus en détail

Le crédit-temps - Réglementations applicables

Le crédit-temps - Réglementations applicables Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Le crédit-temps - Réglementations

Plus en détail

Chômage économique pour les employés à partir du 1er janvier 2012

Chômage économique pour les employés à partir du 1er janvier 2012 Chômage économique pour les employés à partir du 1er janvier 2012 Contexte et entrée en vigueur A la suite de la crise économique mondiale, un certain nombre d'actions de crise temporaires ont été entreprises.

Plus en détail

Dans quels cas pouvez-vous être sanctionné(e)? (chômage complet)

Dans quels cas pouvez-vous être sanctionné(e)? (chômage complet) Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Dans quels cas pouvez-vous être

Plus en détail

Procédure de demande du crédit-temps

Procédure de demande du crédit-temps Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Procédure de demande du crédit-temps

Plus en détail

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT L'OCTROI

Plus en détail

DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- MENSUEL GARANTI AUX OUVRIERS EN CAS D'INCAPACITE DE TRAVAIL

DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- MENSUEL GARANTI AUX OUVRIERS EN CAS D'INCAPACITE DE TRAVAIL CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 12 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- TIVE DE TRAVAIL N 12 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT

Plus en détail

Le crédit-temps avec motif

Le crédit-temps avec motif Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Le crédit-temps avec motif Feuille

Plus en détail

Le crédit-temps régime général CCT n 77bis

Le crédit-temps régime général CCT n 77bis Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Le crédit-temps régime général

Plus en détail

Occupation de jeunes peu qualifiés

Occupation de jeunes peu qualifiés Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Occupation de jeunes peu qualifiés

Plus en détail

Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003)

Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003) Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003) Article 1 er.- La présente loi règle une matière visée à l'article 78 de la Constitution. Chapitre I er.- Champ d'application,

Plus en détail

* fermeture le lendemain

* fermeture le lendemain MOIS DE JANVIER 2011 Samedi 1 01h35 08h43 14h09 21h14 Dimanche 2 02h41 09h42 15h15 22h09 Lundi 3 03h38 10h32 16h10 22h56 Mardi 4 04h26 11h15 16h57 23h37 Mercredi 5 05h07 11h54 17h37 *00h14 Jeudi 6 05h45

Plus en détail

SALAIRES ET INDEMNITES AU 01.10.2012

SALAIRES ET INDEMNITES AU 01.10.2012 FLASH N 46-01/10/2012 SALAIRES ET INDEMNITES AU 01.10.2012 ADAPTATION DES SALAIRES ET INDEMNITES à dater du 1 er octobre 2012 Pour les employés (CP 226), conformément à l accord sectoriel 2011-2012 et

Plus en détail

1. La présente circulaire concerne les primes d'ancienneté qui sont octroyées aux travailleurs durant leur carrière auprès d'un employeur.

1. La présente circulaire concerne les primes d'ancienneté qui sont octroyées aux travailleurs durant leur carrière auprès d'un employeur. Administration générale de la FISCALITE Services centraux Direction I/5B Circulaire n Ci.RH.241/608.543 (AGFisc N 27/2011) dd. 23.05.2011 Impôt des personnes physiques Revenu professionnel Prime d'ancienneté

Plus en détail

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Congé de maternité 2 Pour les salariées 2 Congé prénatal 2 Congé postnatal 2 Formalités administratives

Plus en détail

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Si vous vous posez des questions en matière de PROCESSUS DE FORMATION, voyez les rubriques

Plus en détail

FICHE PRATIQUE La gestion des jours fériés, de la journée de solidarité et des congés payés

FICHE PRATIQUE La gestion des jours fériés, de la journée de solidarité et des congés payés FICHE PRATIQUE La gestion des jours fériés, de la journée de solidarité et des congés payés Peut-on imposer aux salariés de travailler un jour férié? Comment organiser les ponts dans l entreprise? Comment

Plus en détail

JOURNEE DE SOLIDARITE CONDITIONS DE MISE EN PLACE

JOURNEE DE SOLIDARITE CONDITIONS DE MISE EN PLACE SOCIAL N 33 SOCIAL N 18 En ligne sur le site www.fntp.fr / le 22 février 2005 ISSN 1769-4000 JOURNEE DE SOLIDARITE CONDITIONS DE MISE EN PLACE Les conditions de mise en place de la journée de solidarité

Plus en détail

Contributions. Edition 2007

Contributions. Edition 2007 Contributions Contributions sur salaires et autres prestations que l'employeur doit payer aux caisses de compensation et aux assurances conformément aux réglementations légales et conventionnelles Edition

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT

CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT AVERTISSEMENT Les personnes qui sollicitent le bénéfice d une convention de stage doivent être obligatoirement inscrites et participer réellement à un cycle de formation ou

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE SALARIÉ

CONVENTION DE STAGE SALARIÉ CONVENTION DE STAGE SALARIÉ AVERTISSEMENT Les personnes qui sollicitent le bénéfice d une convention de stage doivent être obligatoirement inscrites et participer réellement à un cycle de formation ou

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT AVERTISSEMENT Les personnes qui sollicitent le bénéfice d une convention de stage doivent être obligatoirement inscrites et participer réellement à un cycle de formation ou

Plus en détail

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011 30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) (coordination officieuse au 1 er juillet 2011 ; modifié par l arrêté royal du 20 juillet 2000 introduction de l

Plus en détail

Il existe deux formes de titres-services: les titres-services papier et les titres-services électroniques.

Il existe deux formes de titres-services: les titres-services papier et les titres-services électroniques. Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Les titres-services Feuille info

Plus en détail

Règlement du travail en équipes et des services de piquet

Règlement du travail en équipes et des services de piquet Règlement du travail en équipes et des services de piquet pour les collaborateurs d Axpo Etat : 1 er janvier 2015 Version 4.0 Table des matières Page 1 Champ d application 1 2 Notions et définitions 1

Plus en détail

Résumé des droits des passagers voyageant par autobus et autocar 1

Résumé des droits des passagers voyageant par autobus et autocar 1 Résumé des droits des passagers voyageant par autobus et autocar 1 Le règlement (UE) n 181/2011 (ci-après le «règlement») est entré en vigueur le 1 er mars 2013. Il prévoit un socle de droits pour les

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB

SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB 5F1134] Références du document 5F1134 Date du document 10/02/99 2. Fonctionnement. 23 Le CET est alimenté par

Plus en détail

CONVENTION DU 19 JUILLET 2011 RELATIVE AU CONTRAT DE SECURISATION PROFESSIONNELLE

CONVENTION DU 19 JUILLET 2011 RELATIVE AU CONTRAT DE SECURISATION PROFESSIONNELLE CONVENTION DU 19 JUILLET 2011 RELATIVE AU CONTRAT DE SECURISATION PROFESSIONNELLE Vu les dispositions du code du travail, Vu l'accord national interprofessionnel du 31 mai 2011 relatif au Contrat de Sécurisation

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/12/207 DÉLIBÉRATION N 12/059 DU 3 JUILLET 2012 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE CERTAINES DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL

Plus en détail

Vacances, j oublie rien! Partie 2/2

Vacances, j oublie rien! Partie 2/2 Vacances, j oublie rien! Partie 2/2 Ce mois-ci, nous présentons d abord les régimes spécifiques de vacances annuelles : plus précisément le droit aux vacances européennes, vacances jeunes et vacances seniors.

Plus en détail

Comment réagir face à une absence injustifiée du salarié?

Comment réagir face à une absence injustifiée du salarié? Comment réagir face à une absence injustifiée du salarié? Madame, Monsieur Veuillez trouver ci-dessous la procédure à suivre en cas d absence injustifiée d un salarié. L absence injustifiée d un salarié

Plus en détail

INDEMNITES. Mme. Thimmesch. 1ère partie. Sessions d'informations 12/2005 1

INDEMNITES. Mme. Thimmesch. 1ère partie. Sessions d'informations 12/2005 1 INDEMNITES Mme. Thimmesch 1ère partie Sessions d'informations 12/2005 1 De quoi s'agit-il? il? Quels scénarios? Quand? Exemple concret: scénario 1 - incapacité de travail Quel est le concept de la déclaration?

Plus en détail

Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel

Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel En tant que salarié à part entière, l assistant maternel a droit aux congés payés et aux jours fériés dans le respect de la législation en

Plus en détail

Règle du CIF. Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Cette formation vous permet. Conditions pour en bénéficier

Règle du CIF. Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Cette formation vous permet. Conditions pour en bénéficier Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Règle du CIF C'est un droit d'absence de l'entreprise, financé par le Fongecif, accordé sous certaines conditions, vous permettant de suivre la formation

Plus en détail

La mise à disposition de travailleurs aux entreprises

La mise à disposition de travailleurs aux entreprises UCvD 2010/06 La mise à disposition de travailleurs aux entreprises: état des lieux 16/03/2010 1 La mise à disposition de travailleurs aux entreprises Plan 1. Principe de l interdiction de la mise à disposition

Plus en détail

REMPLISSAGE DE L'ENQUÊTE SUR LA STRUCTURE ET LA RÉPARTITION DES SALAIRES AU MOYEN DU FORMULAIRE ÉLECTRONIQUE

REMPLISSAGE DE L'ENQUÊTE SUR LA STRUCTURE ET LA RÉPARTITION DES SALAIRES AU MOYEN DU FORMULAIRE ÉLECTRONIQUE Direction générale Statistique REMPLISSAGE DE L'ENQUÊTE SUR LA STRUCTURE ET LA RÉPARTITION DES SALAIRES AU MOYEN DU FORMULAIRE ÉLECTRONIQUE Année de référence 2014 1.0. L information reprise dans ce manuel

Plus en détail

Notre engagement de service

Notre engagement de service Heures d ouverture Lundi 8.30-12h 13-16h Mardi 8.30-12h 13-16h Mercredi 8.30-12h Jeudi 8.30-12h 13-16h Vendredi 8.30-12h Ou sur rendez-vous en dehors des heures d ouverture Notre engagement de service

Plus en détail

TITRE V : RÉMUNÉRATION

TITRE V : RÉMUNÉRATION TITRE V : RÉMUNÉRATION 18 Article V.1. - Égalité professionnelle TITRE V : RÉMUNÉRATION Tout employeur est tenu d'assurer, pour un même travail ou pour un travail de valeur égale, l'égalité de rémunération

Plus en détail

DECLARATION DU SALARIE(E)

DECLARATION DU SALARIE(E) Plaquette réalisée en partenariat avec : INFORMATIONS POUR LES JEUNES ET LES PARENTS SUR LE BABY-SITTING. Ce document a été réalisé pour donner quelques informations pratiques aux utilisateurs du service

Plus en détail

Le crédit-temps fin de carrière CCT n 77bis

Le crédit-temps fin de carrière CCT n 77bis Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Le crédit-temps fin de carrière

Plus en détail

Contrat Type DroitBelge.Net. Contrat de travail AVERTISSEMENT

Contrat Type DroitBelge.Net. Contrat de travail AVERTISSEMENT http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net Contrat de travail Auteur: Me Arnaud Carlot, avocat E-mail: (Bruxelles) arnaudcarlot@skynet.be Tel / @lex4u.com 02.346.00.02 Fax: AVERTISSEMENT Le contrat

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT

CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT Entre les soussignés l'entreprise... (dénomination sociale),... (siège social/adresse) représentée par... (prénom)... (nom) en qualité de... (qualité/fonction/profession) d'une

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE EN ENTREPRISE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ANNÉE SCOLAIRE... /...

CONVENTION DE STAGE EN ENTREPRISE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ANNÉE SCOLAIRE... /... CONVENTION DE STAGE EN ENTREPRISE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ANNÉE SCOLAIRE... /... Concernant le stagiaire: Nom : Prénom : Adresse : Date de naissance : Nationalité : Formation : Entre: Nom et adresse complète

Plus en détail

QUESTIONS / REPONSES SUR L ACCORD SUR L EXERCICE DU DROIT SYNDICAL

QUESTIONS / REPONSES SUR L ACCORD SUR L EXERCICE DU DROIT SYNDICAL QUESTIONS / REPONSES SUR L ACCORD SUR L EXERCICE DU DROIT SYNDICAL SOMMAIRE I) - Les effets de l accord sur les dispositions conventionnelles actuelles :... 3 II) - L exercice d'une activité syndicale

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente Les présentes conditions règlent les rapports entre l établissement, désigné ci-après par l'institut ou l'institut Lyonnais, et les personnes amenées à le fréquenter. Elles

Plus en détail

Newsletter. Actualité sociale du mois d Août. Solutions for Human Resources. Actualité sociale du mois d Août

Newsletter. Actualité sociale du mois d Août. Solutions for Human Resources. Actualité sociale du mois d Août 2011 Newsletter PERSOLIS Résidence de la Lyre, 19 1300 Wavre Tel : +32 (0)10 43 98 83 www.persolis.be «La Newsletter Persolis est diffusée avec la collaboration du Groupe S Secrétariat Social» 1 Vous connaissez

Plus en détail

SALMON et Associés Avocats à la Cour

SALMON et Associés Avocats à la Cour SALMON et Associés Avocats à la Cour Philippe SALMON Avocat DESS Droit des Affaires DJCE Certificat de Spécialisation en droit du Travail Et droit de la distribution REUNION D INFORMATION CGPME 5 Juin

Plus en détail

Le contrat de travail. ... en survol

Le contrat de travail. ... en survol Le contrat de travail... en survol AVERTISSEMENT Cette brochure de vulgarisation expose des réglementations parfois complexes. Dès lors, il se pourrait que certains cas spécifiques n y soient pas traités.

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL. Nom :... Prénom :... Ce contrat doit être établi avant l accueil de l enfant.

CONTRAT DE TRAVAIL. Nom :... Prénom :... Ce contrat doit être établi avant l accueil de l enfant. CONTRAT DE TRAVAIL Il est conclu un contrat de travail régi par : la loi n 2005-706 du 27 juin 2005 relative aux assistants maternels et aux assistants familiaux ; le décret n 2006-627 du 29 mai 2006 relatif

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/12/200 DÉLIBÉRATION N 12/053 DU 3 JUILLET 2012 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À LA DIRECTION

Plus en détail

La réforme des pensions expliquée

La réforme des pensions expliquée La réforme des pensions expliquée TABLE DES MATIÈRES 1. LA PENSION ANTICIPÉE... 2 1.1. SITUATION AVANT LA RÉFORME... 2 1.2. SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2013... 2 1.3. LES MESURES DE TRANSITION...

Plus en détail

LE CHOMAGE PARTIEL GROUPE ALPHA SECAFI ALPHA ALPHA CONSEIL. Bordeaux Lille Lyon Marseille Metz Nantes Paris Toulouse

LE CHOMAGE PARTIEL GROUPE ALPHA SECAFI ALPHA ALPHA CONSEIL. Bordeaux Lille Lyon Marseille Metz Nantes Paris Toulouse GROUPE ALPHA SECAFI ALPHA ALPHA CONSEIL LE CHOMAGE PARTIEL Bordeaux Lille Lyon Marseille Metz Nantes Paris Toulouse Société d expertise comptable inscrite au Tableau de l Ordre de Lyon Siège social : 20,

Plus en détail

Vous pouvez également nous contacter par courriel à l'adresse : service.belgium@wolford.biz

Vous pouvez également nous contacter par courriel à l'adresse : service.belgium@wolford.biz Conditions générales de vente de la boutique en ligne Wolford pour la Belgique Achats 24h/24, 7j/7 via la boutique en ligne Wolford: www.wolfordshop.be. Nous restons à votre disposition pour tout renseignement,

Plus en détail

ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES

ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES PREAMBULE Les organisations signataires veulent par le présent accord, préciser la situation des

Plus en détail

CAHIER I. Aide-mémoire : assurances sociales. relations du travail CAHIER II. Aide-mémoire : cotisations aux caisses sociales

CAHIER I. Aide-mémoire : assurances sociales. relations du travail CAHIER II. Aide-mémoire : cotisations aux caisses sociales TECHNIQUE ET ENVELOPPE DU BÂTIMENT Rue de la Dixence 20 1951 Sion/Sitten Tél.: 027 327 51 11 fax: 027 327 51 80 Site : www.bureaudesmetiers.ch CAHIER I Aide-mémoire : assurances sociales relations du travail

Plus en détail

BUREAUX D ARCHITECTES

BUREAUX D ARCHITECTES REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de la solidarité et de l'emploi Office cantonal de l'inspection et des relations du travail Document REFLÉTANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL ET PRESTATIONS SOCIALES

Plus en détail

Si vous tombez malade peu après une autre période de maladie, s il s agit d une rechute ou d une nouvelle maladie.

Si vous tombez malade peu après une autre période de maladie, s il s agit d une rechute ou d une nouvelle maladie. FICHE INFO Attention. Suite aux décisions prises récemment dans le cadre du statut commun du travailleur, certaines dispositions seront modifiées à partir du 1 er janvier 2014. Elles portent essentiellement

Plus en détail

Le licenciement économique

Le licenciement économique Le licenciement économique Définition. Le licenciement économique est un licenciement d un ou plusieurs salariés en raison des difficultés économiques que connaît une entreprise. Selon les dispositions

Plus en détail

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB Coordination intérim Ensemble, on est plus fort contenu au travail p. 5 le contrat de travail p. 6 salaire et avantages p. 7 primes p. 8 durée du travail p. 10 santé

Plus en détail

Annexe VIII - Version du 06/05/2014 Annexe VIII au règlement général annexé à la convention du 2014 relative à l'indemnisation du chômage Ouvriers et techniciens de l'édition d'enregistrement sonore, de

Plus en détail

1 de l accouchement et de l accident du travail sont envoyés directement à la caisse de vacances compétente par l employeur;

1 de l accouchement et de l accident du travail sont envoyés directement à la caisse de vacances compétente par l employeur; Article 21 Texte original Applicable à partir du 01.01.1967 et pour la première fois aux vacances à prendre en 1967 Les documents justificatifs : 1 de l accouchement et de l accident du travail sont envoyés

Plus en détail

>Contrat de travail des professeurs de danse

>Contrat de travail des professeurs de danse DROIT >Contrat de travail des professeurs de danse Juillet 2011 > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex T 01 41 839 839 (accueil) F 01 41 839 841 ressources@cnd.fr

Plus en détail

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais Commission Paritaire pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013 traduction du texte original rédigé et signé

Plus en détail

Demande de crédit-temps à 1/2 temps

Demande de crédit-temps à 1/2 temps Demande de crédit-temps à 1/2 temps Vous voulez interrompre votre carrière à 1/2 temps dans le secteur privé. Ce formulaire vous permet: - de demander un crédit-temps à 1/2-temps avec allocations; - de

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/14/010 DÉLIBÉRATION N 14/006 DU 14 JANVIER 2014 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À L ADMINISTRATION

Plus en détail

Mai 2013 - n 38. Page 1 sur 5 17/05/2013. Découvrez le nouveau service d'aspone.fr :

Mai 2013 - n 38. Page 1 sur 5 17/05/2013. Découvrez le nouveau service d'aspone.fr : Page 1 sur 5 Mai 2013 - n 38 Découvrez le nouveau service d'aspone.fr : "ALERTES évoluées" inclue Calendrier télédéclaratif et son échéancier... Rappel : nouvelle adresse WEBMAIL : https://www.aspone.fr/webmail

Plus en détail

Convention du 19 juillet 2011

Convention du 19 juillet 2011 relative au contrat de sécurisation professionnelle Modifiée par les avenants n 1 du 3 février 2012, n 2 du 29 mai 2013, n 4 du 22 mars 2014 et n 5 du 14 mai 2014 Le Mouvement des Entreprises de France

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

DECONNEXION : Lorsque vous avez terminé, cliquez sur «Déconnexion», pour vous déconnecter.

DECONNEXION : Lorsque vous avez terminé, cliquez sur «Déconnexion», pour vous déconnecter. LES PARENTS SERVICES: AIDE À L'UTILISATION DU BACK OFFICE > MAIRIE: BACK OFFICE 1) CONNEXION Saisissez votre identifiant et votre mot de passe pour vous connecter Une fois connecté, le menu principal fait

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/14/017 DÉLIBÉRATION N 14/012 DU 14 JANVIER 2014 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL AUX AUDITORATS

Plus en détail

La Journée de solidarité

La Journée de solidarité La Journée de solidarité En vue d assurer le financement des actions en faveur de l autonomie des personnes âgées ou handicapées, la loi du 30 juin 2004 a mis en place une journée de solidarité : les salariés

Plus en détail

TITRE 1 - DISPOSITIONS GÉNÉRALES

TITRE 1 - DISPOSITIONS GÉNÉRALES CONVENTION RELATIVE AUX PÉRIODES DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL Pour les étudiants de... Vu le code du Travail, notamment ses articles L 4153-1, R. 4153-41 à R. 4153-44 et R. 4153-46, Vu le code de l

Plus en détail

ASSURANCES SOCIALES COMMENT AFFILIER VOTRE PERSONNEL?

ASSURANCES SOCIALES COMMENT AFFILIER VOTRE PERSONNEL? 2 ASSOCIATION VALAISANNE DES ENTREPRISES DE CONSTRUCTION METALLIQUE VERBAND WALLISER METALLBAUUNTERNEHMEN ASSURANCES SOCIALES COMMENT AFFILIER VOTRE PERSONNEL? Av. de Tourbillon 33 1951 Sion/Sitten Tél.

Plus en détail

Sage Start Saisie des collaborateurs Instructions. A partir de la version 2015 09.10.2014

Sage Start Saisie des collaborateurs Instructions. A partir de la version 2015 09.10.2014 Sage Start Saisie des collaborateurs Instructions A partir de la version 2015 09.10.2014 Table des matières Table des matières 2 1.0 Base du personnel 3 2.0 Informations relatives aux personnes («données

Plus en détail

Assurance-maternité et adoption dans le canton de Genève

Assurance-maternité et adoption dans le canton de Genève «Task Force LAMat» AMat Etat au 1 er janvier 2010 Assurance-maternité et adoption dans le canton de Genève Rapport avec le droit fédéral En date du 1 er juillet 2005, la législation fédérale sur les allocations

Plus en détail

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné La justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Vous êtes condamné VOUS ÊTES CONDAMNÉ PÉNALEMENT Le juge a statué sur votre cas et vous a condamné. Que vous reste-il

Plus en détail

GERER LA FIN D'UN CONTRAT DE TRAVAIL

GERER LA FIN D'UN CONTRAT DE TRAVAIL www.cdg-64.fr Direction Expertise statutaire et ressources humaines Pôle Gestion statutaire statut@cdg-64.fr Tél. : 05 59 84 59 44 - Fax : 05 59 90 03 94 Fiches statut GERER LA FIN D'UN CONTRAT DE TRAVAIL

Plus en détail

CONTRAT-TYPE DE TRAVAIL POUR LE PERSONNEL AU SERVICE DE LA VENTE DANS LE COMMERCE DE DETAIL DU 10 JUILLET 1985 EDITION 2015 1

CONTRAT-TYPE DE TRAVAIL POUR LE PERSONNEL AU SERVICE DE LA VENTE DANS LE COMMERCE DE DETAIL DU 10 JUILLET 1985 EDITION 2015 1 CONTRAT-TYPE DE TRAVAIL POUR LE PERSONNEL AU SERVICE DE LA VENTE DANS LE COMMERCE DE DETAIL DU 10 JUILLET 1985 Section I : Champ d'application et effet EDITION 2015 1 Article premier Champ d application

Plus en détail

Pégase 3 Congés payés : Dispositions générales. Dernière révision le 20/11/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr

Pégase 3 Congés payés : Dispositions générales. Dernière révision le 20/11/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Pégase 3 Congés payés : Dispositions générales Dernière révision le 20/11/2006 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Activation de la gestion des congés payés...3 Le décompte des jours...5

Plus en détail

Questions et réponses relatives aux extraits au format A4 dans PC banking

Questions et réponses relatives aux extraits au format A4 dans PC banking Questions et réponses relatives aux extraits au format A4 dans PC banking Je choisis désormais de recevoir mes extraits au nouveau format A4 dans PC banking. Que se passe-t-il maintenant? Vous changez

Plus en détail

EN LIGNE. EMPLOYEUR Pôle emploi

EN LIGNE. EMPLOYEUR Pôle emploi Août 2012 GUIDE PRATIQUE Guide de SAISIE EN LIGNE de l ATTESTATION EMPLOYEUR Pôle emploi Depuis le 1 er janvier 2012 les entreprises de plus de 10 salariés doivent transmettre leur attestation employeur

Plus en détail

ALLOCATIONS POUR FRAIS D'EMPLOI

ALLOCATIONS POUR FRAIS D'EMPLOI 2041 GP N 50688#14 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2012 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. ALLOCATIONS

Plus en détail

Pour l'application du présent arrêté, il faut entendre par la loi : la loi du 12 juin 1991 relative au crédit à la consommation.

Pour l'application du présent arrêté, il faut entendre par la loi : la loi du 12 juin 1991 relative au crédit à la consommation. Arrêté royal du 21 juin 2011 portant modification de divers arrêtés en matière de crédit à la consommation et portant exécution des articles 5, 1er, alinéa 2, et 2, et 15, alinéa 3, de la loi du 12 juin

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «sécurité sociale»

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «sécurité sociale» Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «sécurité sociale» CSSS/14/061 DÉLIBÉRATION N 14/027 DU 6 MAI 2014 RELATIVE À L'ACCÈS À LA BANQUE DE DONNÉES "DÉCLARATION DE TRAVAUX" AU PROFIT

Plus en détail

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Module 1 Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Partie 3 - Assurance Maladie Invalidité les indemnités. Plan A- INCAPACITÉ PRIMAIRE(1)(2) B- INVALIDITÉ (1)(2) (3)Principes

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/12/197 DÉLIBÉRATION N 12/050 DU 3 JUILLET 2012 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL AU SERVICE

Plus en détail

ACCORD SUR LES ASTREINTES UES CAPGEMINI

ACCORD SUR LES ASTREINTES UES CAPGEMINI ACCORD SUR LES ASTREINTES UES CAPGEMINI PREAMBULE Pour répondre à la continuité du service que l entreprise doit assurer à ses clients, certaines activités pour certains rôles ou fonctions, recourent à

Plus en détail

Fiche Portabilité des droits des salariés

Fiche Portabilité des droits des salariés Fiche Portabilité des droits des salariés L article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008 avait mis en place un mécanisme de portabilité des droits pour les anciens salariés

Plus en détail

EN PRATIQUE. En incapacité de travail et maintenant?

EN PRATIQUE. En incapacité de travail et maintenant? EN PRATIQUE En incapacité de travail et maintenant? Une brochure des Mutualités Libres Rue Saint-Hubert, 19-1150 Bruxelles T 02 778 92 11 - F 02 778 94 04 commu@mloz.be Photos > Isopix www.mloz.be ( )

Plus en détail

Code de l'éducation. Article L131-1 En savoir plus sur cet article...

Code de l'éducation. Article L131-1 En savoir plus sur cet article... Page 1 sur 5 Code de l'éducation Version consolidée au 31 mars 2011 Partie législative Première partie : Dispositions générales et communes Livre Ier : Principes généraux de l'éducation Titre III : L'obligation

Plus en détail

NOR: SPSS9510404C. (BO Affaires sociales et Santé ) Le ministre de la santé publique et de l'assurance maladie

NOR: SPSS9510404C. (BO Affaires sociales et Santé ) Le ministre de la santé publique et de l'assurance maladie Circulaire n DSS/4B du 06 novembre 1995 relative à la protection en matière d'accidents du travail et de maladies professionnelles des assistantes maternelles et des particuliers qui hébergentà domicile

Plus en détail

CONTRAT DE MISE A DISPOSTION D UN SPECIALISTE (A BUT NON LUCRATIF)

CONTRAT DE MISE A DISPOSTION D UN SPECIALISTE (A BUT NON LUCRATIF) CONTRAT DE MISE A DISPOSTION D UN SPECIALISTE (A BUT NON LUCRATIF) Avertissement Il est rappelé que les modèles mis à la disposition des professionnels sur le site www.contrat-expert.com ne dispensent

Plus en détail

Mise à jour : 02/07/2015

Mise à jour : 02/07/2015 Mise à jour : 02/07/2015 Parc scientifique Einstein - Rue du Bosquet 8A - B-1348 Louvain-La-Neuve Téléphone : +32 (0)10/811 147 Fax +32 (0)70/401 237 - info@filo-fisc.be Indemnités pour frais de séjour

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique LES CONSÉQUENCES D UN TRANSFERT D ENTREPRISE Lorsque les conditions d application de l article L. 1224-1 1 (anciennement) L.122-12 du Code du Travail sont remplies, le transfert des contrats

Plus en détail

Le Personnel de Maison

Le Personnel de Maison Le Personnel de Maison ( Le guide de l employeur Tout ce qu il faut savoir pour l embauche de personnel de maison MISE À JOUR AVRIL 2013 3 bis, rue Mahabou. 97600 Mamoudzou / Tél. : 02 69 61 16 57 LES

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE TERRITORIALE DE LA METALLURGIE DU BAS-RHIN AVENANT OUVRIERS, EMPLOYES, TECHNICIEN AGENTS DE MAÎTRISE

CONVENTION COLLECTIVE TERRITORIALE DE LA METALLURGIE DU BAS-RHIN AVENANT OUVRIERS, EMPLOYES, TECHNICIEN AGENTS DE MAÎTRISE CONVENTION COLLECTIVE TERRITORIALE DE LA METALLURGIE DU BAS-RHIN AVENANT OUVRIERS, EMPLOYES, TECHNICIEN AGENTS DE MAÎTRISE 1 CONVENTION COLLECTIVE DE L INDUSTRIE DES METAUX DU BAS-RHIN CLAUSES COMMUNES

Plus en détail

A V I S N 1.677 ----------------------- Séance du vendredi 20 février 2009 ----------------------------------------------

A V I S N 1.677 ----------------------- Séance du vendredi 20 février 2009 ---------------------------------------------- A V I S N 1.677 ----------------------- Séance du vendredi 20 février 2009 ---------------------------------------------- Arrêté royal modifiant l'arrêté royal du 15 juillet 1997 portant des mesures de

Plus en détail