Communication mensuelle du premier jour effectif de chômage temporaire par suite d'un manque de travail, d'un accident technique ou d'intempéries

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communication mensuelle du premier jour effectif de chômage temporaire par suite d'un manque de travail, d'un accident technique ou d'intempéries"

Transcription

1 Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : Communication mensuelle du premier jour effectif de chômage temporaire par suite d'un manque de travail, d'un accident technique ou d'intempéries Feuille info E57 Dernière m is e à jour Dans le cadre de la lutte contre les abus du système de chômage temporaire, tous les employeurs sont obligés de communiquer mensuellement le premier jour effectif de chômage à l'onem. Il s'agit d'une communication mensuelle par travailleur du premier jour effectif de chômage temporaire en cas de: manque de travail résultant de causes économiques pour ouvriers en application de l'article 51 de la Loi du 3 juillet 1978 relative aux c ontrats de travail ; manque de travail résultant de causes économiques pour employés en application de l'article 77/4 de la loi préc itée; accident technique pour ouvriers en application de l'article 49 de la loi précitée; intempéries pour ouvriers en applic ation de l'artic le 50 de la loi préc itée. Cette obligation s'ajoute aux notific ations déjà ex is tantes qui doivent être envoy ées en c as de manque de travail résultant de causes économiques et d'accident technique. Cette feuille info donne plus d'explications concernant la communication mensuelle. A QUI S'APPLIQUE-T-ELLE? L'obligation de communication mensuelle du premier jour effectif de chômage est valable pour les ouvriers et employés dont le contrat de travail a été suspendu pour manque de travail résultant de causes économiques, pour les ouvriers dont le contrat de travail a été suspendu à la suite d'un accident technique et pour les ouvriers dont le contrat de travail a été suspendu pour intempéries. COMMENT LA COMMUNICATION MENSUELLE DOIT-ELLE ÊTRE ENVOYÉE? La communication mensuelle doit en principe être envoyée par voie électronique via le site portail de la sécurité sociale (www.socialsecurity.be > rubrique Employeurs > Risques sociaux > Chômage temporaire et livre de validation) ou via un message électronique structuré. Dans les cas suivants, l'employeur peut remplacer la communication électronique par une lettre recommandée ou par un fax adressé au bureau du chômage de l'onem du lieu où est situé le siège d'exploitation (et non le siège social): l'employeur fait pour la première fois une communication de chômage temporaire (du jour de chômage prévu ou du premier jour effectif de chômage) ou il fait à nouveau une communication après une période de 24 mois (calculés de date à date) durant laquelle il n'a pas fait de communication (...); l'employ eur ne dis pos e pas des moy ens informatiques néc es s aires pour effec tuer une c ommunic ation par voie électronique et le directeur du bureau du chômage de l'onem lui a accordé une dispense de c ommunic ation élec tronique; l'employeur ne peut pas effectuer la communication par voie électronique en raison de problèmes techniques (problème temporaire de c onnex ion internet, panne d'ordinateur,...). Pour plus d'informations au s ujet de la c ommunic ation élec tronique et des ex c eptions préc itées, lis ez la feuille info «Chômage temporaire communication électronique du chômage temporaire à l'onem» n E53. 1/9

2 QUAND LA COMMUNICATION MENSUELLE DOIT-ELLE ÊTRE ENVOYÉE? Il est important que l'employeur remplisse l'obligation de communication mensuelle du premier jour effectif de chômage correctement et à temps. L'organisme de paiement peut seulement payer si le premier jour de chômage mentionné sur le formulaire C3.2-EMPLOYEUR ou dans la DRS électronique scénario 5 correspond à c elui mentionné dans la c ommunic ation. De même, pour chaque travailleur, une seule communication du premier jour effectif de chômage peut être envoy ée par mois. Si l'employ eur effec tue indûment plus ieurs c ommunic ations pour le même travailleur, alors il sera en principe tenu compte uniquement de la première communication (si celle-ci est anticipée, alors aucune allocation ne peut être payée pour le mois concerné voir ci-après). Exemple: l'employeur qui, pour un travailleur, a déjà communiqué à l'onem le premier jour effectif de chômage à la suite d'intempéries, ne doit plus faire de communication d'un premier jour de chômage temporaire pour manque de travail situé après. Intempéries et accident technique La communication mensuelle doit être envoyée le premier jour de la suspension réelle de l'exécution du contrat de travail ou le jour ouvrable (*) qui suit ou, si l'employeur sait avec certitude que le travailleur sera au chômage, le jour ouvrable qui précède le premier jour effectif de chômage. (*) On entend par jour ouvrable précédent ou suivant' tous les jours de la semaine à l'exception du week-end, des jours fériés, des jours fériés de c ompens ation et des jours de pont. Il s'ensuit notamment que: pour un travailleur à te mps pa rtie l qui est occupé habituellement du lundi au mercredi, la communication du premier jour de c hômage: situé le lundi, peut également être envoyée le vendredi précédent ou le mardi suivant; situé le mercredi, peut également être envoyée le mardi précédent ou le jeudi suivant; pour un travailleur occupé dans des é quipe s de re la is w e e k-e nd dont le premier jour de chômage tombe un samedi, la communication peut également être envoyée le vendredi précédent ou le lundi suivant. En cas de travail de nuit le premier jour de chômage est censé être situé le jour où le travail est habituellement entamé. Il s'ensuit que, pour le travailleur qui commence habituellement à travailler le lundi soir à 22 heures dans l'équipe de nuit, la communication du premier jour de chômage peut également être envoyée le vendredi précédent ou le mardi suivant. Manque de travail résultant de causes économiques La communication mensuelle doit être envoyée le premier jour de la suspension réelle de l'exécution du contrat de travail ou le jour ouvrable (*) qui suit ou, si l'employeur sait avec certitude que le travailleur sera au chômage, au plus tôt le cinquième jour ouvrable (*) qui précède le premier jour effectif de chômage. L'application électronique accepte la communication si elle est envoyée au plus tôt le septième jour calendrier qui précède le premier jour effectif de chômage. (*) On entend par jour ouvrable' tous les jours de la semaine à l'exception du week-end, des jours fériés, des jours fériés de c ompens ation et des jours de pont. Il s'ensuit notamment que: pour un travailleur à te mps pa rtie l qui est occupé habituellement du lundi au mercredi, la communication du premier jour de c hômage: situé le lundi, peut également être envoyée le lundi précédent ou le mardi suivant; situé le mercredi, peut également être envoyée le mercredi précédent ou le jeudi suivant; pour un travailleur occupé dans des é quipe s de re la is w e e k-e nd dont le premier jour de chômage tombe un samedi, la communication peut également être envoyée le lundi précédent ou le lundi suivant. En cas de travail de nuit le premier jour de chômage est censé être situé le jour où le travail est habituellement entamé. Il s'ensuit que, pour le travailleur qui commence habituellement à travailler le lundi soir à 22 heures 2/9

3 dans l'équipe de nuit, la communication du premier jour de chômage peut également être envoyée le lundi précédent ou le mardi suivant. QUE SE PASSE-T-IL EN CAS DE JOUR FÉRIÉ, DE JOUR FÉRIÉ DE COMPENSATION, DE JOUR DE PONT? Lorsqu'un jour férié tombe pendant le week-end, le lundi suivant est en principe considéré comme jour férié de c ompens ation. Exemple: le tombe un dimanche. Si le premier jour effectif de chômage du mois tombe le vendredi 09.11, alors la communication doit être envoyée au plus tard le mardi (le lundi est considéré comme le jour férié de c ompens ation). L'applic ation élec tronique ne tient initialement pas c ompte des jours de c ompens ation. C'es t la rais on pour laquelle l'employeur reçoit un avertissement lorsqu'il envoie la communication électronique le mardi Il peut ignorer ce message en cliquant sur «suivant». Si la déclaration a lieu avec un jour de retard en raison: d'un jour férié de c ompens ation s itué le lundi, l'employ eur ne doit pas indiquer d'information s upplémentaire si le jour férié était situé pendant le week-end; d'un jour férié de compensation dans une autre hypothèse, l'employeur doit indiquer dans la zone remarques "##.##.#### = jour férié de compensation "##.##.####". Cela vaut également pour les jours de pont fix és c ollec tivement. Exemple: le jour férié du tombe un jeudi. Dans l'entreprise, le vendredi est un jour de pont fixé collectivement. Le premier jour effectif de chômage tombe le mercredi L'employeur peut envoyer la communication au plus tard le lundi Il indique dans la zone remarques "##.##.#### = jour de pont collectif". COMMUNICATION ANTICIPÉE Une communication est considérée comme anticipée si elle a lieu plus d'un jour ouvrable (intempéries ou accident technique) ou plus de 5 jours ouvrables (manque de travail) avant le premier jour effectif de chômage. Une communication anticipée du premier jour de chômage est assimilée à une absence de communication et a pour conséquence qu'aucune allocation ne peut être payée pour le mois concerné Exemple: le lundi 8.10, l'employeur envoie une communication intempéries indiquant mercredi comme premier jour effectif de chômage. Il s'agit d'une communication anticipée dont il n'est pas tenu compte, de sorte qu'aucune allocation ne peut être payée. QUE SE PASSE-T-IL LORSQUE L'EMPLOYEUR S'EST TROMPÉ? Si l'employeur s'est trompé et a indûment envoyé une communication du premier jour effectif de chômage, il doit annuler la communication à l'onem (en principe par voie électronique) au plus tard le jour ouvrable suivant le jour qui a été communiqué comme 1er jour effectif de chômage. Exemple: l'employeur envoie le lundi 7.04 une communication du premier jour effectif de chômage pour manque de travail à partir du lundi Suite à une commande subite, le travail peut être poursuivi. L'employeur a le temps d'annuler sa communication du premier jour effectif de chômage jusqu'au mardi au plus tard. Si, plus tard dans le mois, l'employ eur met effec tivement les travailleurs en c hômage temporaire il doit alors envoyer une nouvelle communication du premier jour effectif de chômage à l'onem. Si l'employ eur a oublié d'annuler la première c ommunic ation indue avant d'envoy er une nouvelle communication, alors l'onem contactera l'employeur afin de lui demander quelle communication doit être annulée. Si l'employeur ne réagit pas, l'onem présumera que la deuxième communication était superflue. Vu que la première date communiquée ne correspond pas avec le premier jour de chômage mentionné sur le formulaire chômage C3.2-EMPLOYEUR ou dans la DRS scénario 5, l'organisme de paiement ne peut pas payer d'alloc ations pour c e mois. L'employ eur es t alors redevable d'une rémunération pour tous les jours de c hômage temporaire jus qu'à la fin du mois (voir plus loin). QUE SE PASSE-T-IL SI, LE PREMIER JOUR EFFECTIF DE CHÔMAGE, LE CONTRAT DE 3/9

4 TRAVAIL EST SUSPENDU POUR UN AUTRE MOTIF? Si, le premier jour effectif de chômage, le contrat de travail est également suspendu simultanément pour un autre motif (p.ex. par suite de maladie ou de vacances individuelles), la communication relative à ce travailleur est quand même considérée comme valable. Le travailleur doit indiquer cet événement (maladie, vacances, ) sur son formulaire de contrôle C3.2A et il ne percevra pas d'allocations de chômage pour ces jours-là. Dans ce cas, le premier jour effectif de chômage communiqué par l'employeur ne correspond donc pas au premier jour pour lequel des allocations de chômage sont octroyées. CONTENU DE LA COMMUNICATION MENSUELLE Intempéries La communication à l'onem doit contenir les mentions suivantes: le nom, l'adresse et le numéro d'entreprise de l'employeur ou de l'entreprise; le nom, le prénom et le numéro d'identification de la sécurité sociale des ouvriers mis au chômage; le premier jour où le contrat de travail est effectivement suspendu pour intempéries dans le mois concerné; l'adresse complète du chantier sur lequel les ouvriers auraient normalement travaillé ce jour-là (si le nom de rue ou le numéro de maison n'est pas encore connu, il faut indiquer dans la zone prévue pour la rue une description suffisamment claire pour pouvoir localiser le chantier); la nature des intempéries à c e moment-là; la nature des travaux en cours à ce moment-là et le motif pour lequel l'exécution du travail est impossible, vu la nature des intempéries et la nature du travail qui devait être exécuté. Manque de travail La communication mensuelle à l'onem doit contenir les mentions suivantes: le nom, l'adresse et le numéro d'entreprise de l'employeur ou de l'entreprise; le nom, le prénom, le numéro d'identification de la sécurité sociale du travailleur mis au chômage (plusieurs travailleurs peuvent être mentionnés dans une s eule c ommunic ation); le premier jour où le contrat de travail du(des) travailleur(s) concerné(s) est suspendu pour manque de travail dans le mois c onc erné. l'adresse complète du lieu où le travailleur aurait normalement été occupé ce jour-là. Cette obligation permet aux services de contrôle de vérifier l'authenticité du chômage. Dans la communication électronique effectuée par le biais du site portail, l'obligation de communication du lieu d'occupation s'appliquait uniquement aux employeurs du secteur de la construction (CP n 124). Cette obligation est élargie à tous les secteurs. La question est posée à l'employeur si le lieu d'occupation est le siège d'exploitation. Si le lieu d'occupation est le siège d'exploitation, l'employeur l'indique et l'adresse du siège d'exploitation es t automatiquement c omplétée ; Si le lieu d'occupation est différent du siège d'exploitation, il est demandé à l'employeur de compléter l'adresse du chantier. Ex emple : l'agenc e d'intérim effec tue toutes les formalités relatives à la c ommunic ation. L'adres s e du c hantier indiquée est celle de l'utilisateur chez qui l'intérimaire est mis en chômage temporaire. Les règles s uivantes doivent être res pec tées : Si aucun lieu d'occupation ne peut être attribué en raison d'une absence de missions, c'est le dernier lieu d'occupation qui est indiqué. Exemple : si des travailleurs du secteur de la construction ne peuvent pas être immédiatement affectés à un nouveau chantier après la fin d'un chantier, il faut communiquer l'adresse du dernier chantier de construction. S'il y a plusieurs lieux d'occupation, le lieu d'occupation indiqué est celui où le travailleur a été mis en chômage temporaire pour la première fois au cours du mois concerné. 4/9

5 C'est par exemple le cas pour les entreprises titres-services, les entreprises de nettoyage et les entreprises de c atering. Exemple : un travailleur occupé par une entreprise titres-services n'a temporairement pas de mission chez un client parce que celui-ci est en congé. Le lieu d'occupation indiqué est l'adresse où le travailleur aurait normalement été occupé ce jour-là L'adres s e du s iège d'ex ploitation peut être ex c eptionnellement c ommuniquée lors qu'il n'y a temporairement plus assez de clients/missions. Exemple : une entreprise titres-services n'a temporairement pas assez de clients pour occuper un travailleur durant la totalité des heures contractuellement prévues. Dans un tel cas, l'adresse du siège d'exploitation peut être indiquée. Attention: il doit s'agir ici d'une situation exceptionnelle due à un manque de travail temporaire. Si le manque de travail persiste, une enquête portant sur le chômage structurel peut être effectuée et le chômage temporaire peut être refusé. Si les travailleurs n'ont pas de lieu(x) d'occupation fix(e), le siège d'exploitation est indiqué comme lieu d'oc c upation. C'es t par ex emple le c as pour les travailleurs du s ec teur des trans ports ou pour les travailleurs oc c upés en équipes mobiles (travailleurs qui remplac ent au pied levé les travailleurs abs ents) ou en équipes volantes. s i les travailleurs s ont régulièrement oc c upés dans différentes loc alités d'une s eule entrepris e, l'adres s e de la localité de travail la plus importante peut alors être mentionnée, au lieu de l'adresse de la dernière localité de travail. Par exemple, il peut s'agir de la localité où est située l'administration du personnel. Les employeurs qui utilisent un programme batch sont obligés de mentionner également l'adresse du chantier dans leurs c ommunic ations batc h à partir du 30/ 11/ Accident technique La communication mensuelle à l'onem doit contenir les mentions suivantes: le nom, l'adresse et le numéro d'entreprise de l'employeur ou de l'entreprise; le nom, le prénom, le numéro d'identification de la sécurité sociale du travailleur mis au chômage (plusieurs travailleurs peuvent être mentionnés dans une s eule c ommunic ation); le premier jour où le contrat de travail est suspendu pour accident technique dans le mois concerné (pour le premier mois dans lequel l'accident technique se produit, ce jour se situe après les 7 premiers jours c ouverts par une rémunération); la nature de l'accident technique. LES AUTRES COMMUNICATIONS Chômage temporaire pour manque de travail (ouvriers et employés) Outre la communication mensuelle du premier jour effectif de chômage, l'employeur doit également envoyer à l'onem la notification du chômage prévu (petite, grande suspension ou suspension complète) en principe 7 jours c alendrier au préalable. Cette notific ation peut c onc erner plus ieurs mois. Attention: Il est important que cette notification préalable soit envoyée avant la communication du premier jour effectif de chômage (p.ex. lorsqu'une dérogation au délai légal d'introduction est prévue). Exemple : dans le secteur de la construction (CP 124) la notification préalable doit être envoyée au plus tard le 4ème jour ouvrable qui précède le début de la suspension. Si la notification est envoyée le mercredi , le régime demandé peut prendre cours à partir du lundi Dans ce cas, la communication du premier jour effectif de chômage ne peut être envoyée qu'au plus tôt le mercredi 09.04, vu que pour le lundi et le mardi il n'existe aucune notification valable. Il est aussi important que les données d'identification de l'employeur (numéro BCE et code postal) indiquées 5/9

6 dans la notific ation préalable et dans la c ommunic ation mens uelle s oient les mêmes. Des alloc ations peuvent uniquement être payées si, pour chaque travailleur, les deux communications sont en ordre et sont concordantes. Pour plus d'informations c onc ernant la notific ation préalable et les autres formalités qui doivent être ac c omplies pour l'introduc tion du c hômage temporaire pour manque de travail, voir les feuilles info: «Chômage temporaire manque de travail pour c aus es éc onomiques» n E22, «Suspension employés en raison d'un manque de travail pour entreprises en difficulté conditions préliminaires, n E54 «Suspension employés en raison d'un manque de travail pour entreprises en difficulté explication sur le régime de suspension», n E55. Chômage temporaire à la suite d'un accident technique L'employeur doit envoyer à l'onem, au plus tard le premier jour ouvrable qui suit l'accident technique, une communication non-nominative mentionnant la date et la nature de l'accident technique et le début de la suspension de l'exécution du contrat de travail. Celle-ci se situe le 8ème jour à partir du jour de l'accident tec hnique étant donné que les 7 premiers jours s ont c ouverts par une rémunération. En outre, l'employeur doit donc également envoyer une communication du premier jour effectif de chômage du mois. Pour le premier mois dans lequel le(s) travailleur(s) est(sont) mis en chômage temporaire à la suite d'un accident technique, cette communication doit être envoyée le premier jour qui suit les 7 premiers jours de la suspension du contrat de travail qui sont couverts par une rémunération (ou le jour ouvrable précédent ou suivant). Pour plus d'explications, lisez la feuille info «Chômage temporaire accident technique» n E27. QUE SE PASSE-T-IL SI LES COMMUNICATIONS NE SONT PAS ENVOYÉES OU SONT ENVOYÉES TARDIVEMENT? Chômage temporaire pour manque de travail (ouvriers et employés) Tant la notification du chômage prévu que la communication mensuelle du premier jour effectif de chômage doivent être envoyées à temps à l'onem. La loi prévoit des sanctions salariales si une de ces communications ou les deux ne s ont pas envoy ées ou s ont envoy ées tardivement. Pas de notification ou notification tardive du chômage prévu (et premier jour effectif de chômage communiqué à temps) Notification tardive Si l'employeur envoie tardivement la notification du chômage prévu (soit moins de 7 jours au préalable), il en est informé par l'onem. Dans un tel cas, l'employeur doit, en principe, payer la rémunération normale pendant 7 jours à partir du premier jour de la suspension réelle de l'exécution du contrat de travail. L'employeur peut régulariser la notification tardive de 2 manières: Il peut annuler la notific ation tardive par voie élec tronique et envoy er immédiatement une nouvelle notific ation dans le délai. Dans ce cas, des allocations peuvent être octroyées à partir de la prise d'effet de la nouvelle notification (en principe à partir du huitième jour). La date de fin de la notification originelle peut aussi alors être postposée. Exemple: le lundi 1er octobre l'employeur envoie une notification à l'onem dans laquelle il prévoit une suspension complète de 4 semaines à partir du lundi 8 octobre. L'envoi a lieu un jour trop tard. L'employeur en est informé et annule la notification tardive via l'application électronique et, le mardi 2 octobre il fait une nouvelle notification pour une suspension complète de 4 semaines qui prend cours le mercredi 10 octobre. Des allocations peuvent être octroyées à partir du 10 octobre. L'employeur peut également reporter la date d'entrée en vigueur effective de la suspension afin que le délai de notification soit respecté. Dans ce cas, la date de fin de la notification originelle est maintenue. Exemple: Si, dans l'exemple précité, l'employeur reporte au mardi 9 octobre le début de la suspension, des 6/9

7 allocations peuvent être octroyées à partir du mardi 9 octobre (le délai de notification de 7 jours a été respecté). Dans ce cas, la date de fin originelle est maintenue. Pas de notification Si l'employ eur n'envoie pas de notific ation à l'onem, les alloc ations ne peuvent pas être oc troy ées et c ela vaut également pour la période qui suit la période de 7 jours couverte par une rémunération. La période à partir du 8ème jour de la suspension réelle ne peut être indemnisée que si l'employeur, qui a oublié de bonne foi d'envoy er une notific ation, envoie une notific ation tardive. Pas de notification ou communication tardive du premier jour effectif de chômage (et chômage prévu notifié à temps) Communication tardive Si l'employeur envoie tardivement la communication mensuelle du premier jour effectif de chômage, l'onem accepte le chômage temporaire à partir du jour ouvrable qui précède le jour de l'envoi de la communication tardive. Dans ce cas, l'employeur doit payer la rémunération à partir du premier jour de la suspension réelle de l'exécution du contrat de travail jusque et y compris, le jour qui précède le début du chômage temporaire accepté par l'onem. Pour les 7 premiers jours, il s'agit de la rémunération normale, pour les jours de chômage suivants, il s'agit d'une rémunération plafonnée (*). Exemple : l'employeur envoie le vendredi 28 février une communication pour un premier jour de chômage effectif le lundi 24 février. La communication est tardive. L'ONEM accepte le chômage temporaire à partir du jeudi 27 février et l'employeur doit payer la rémunération du lundi 24 février au mercredi 26 février inclus. Pas de communication Si l'employeur n'envoie pas la communication mensuelle du premier jour effectif de chômage, il doit payer la rémunération à partir du premier jour de la suspension réelle de l'exécution du contrat de travail jusqu'à la fin du mois en cours. Pour les 7 premiers jours, il s'agit de la rémunération normale, pour les jours de chômage s uivants (limités au mois en c ours), il s'agit d'une rémunération plafonnée (*). Cette sanction salariale est valable pour chaque mois durant lequel l'employeur ne respecte pas cette obligation. Une communication anticipée et assimilée à une absence de communication. Si l'employeur a envoyé une communication anticipée par erreur, il doit annuler celle-ci. Une communication est considérée comme anticipée si elle a lieu plus de 5 jours ouvrables avant le premier jour effectif de chômage (voir ci-dessus «Quand la communication mensuelle doit-elle être envoyée?») Pas de notification du chômage prévu et pas de communication du premier jour effectif de chômage Régime ouvriers Si l'employeur ne notifie pas le chômage prévu et qu'il ne communique pas le premier jour effectif de chômage ou qu'il le c ommunique antic ipativement, il doit: pour les 7 premiers jours (non limités au mois en c ours): pay er la rémunération normale; pour les 7 jours s uivants (limités au mois en c ours): pay er la rémunération normale; pour le reste du mois: payer la rémunération plafonnée (*). Exemple: l'employeur met un travailleur en chômage temporaire à partir du lundi Le chômage prévu n'a 7/9

8 pas été notifié à l'onem et le premier jour effectif de chômage n'a pas non plus été communiqué. Du lundi au dimanche inclus, il doit payer la rémunération normale (7 jours de rémunération pour l'absence de notification du chômage prévu et 7 jours de rémunération pour l'absence de communication du premier jour effectif de chômage). A partir du et jusqu'à la fin du mois, il doit payer la rémunération plafonnée. Régime employés Si l'employeur ne notifie pas le chômage prévu et qu'il ne communique pas le premier jour effectif de chômage ou qu'il le c ommunique antic ipativement, il doit: pour les 7 premiers jours (non limités au mois en c ours): pay er la rémunération normale; pour le reste du mois: payer la rémunération plafonnée (*). Chômage temporaire à la suite d'un accident technique Pas de communication ou communication tardive de la date et de la nature de l'accident technique (et premier jour effectif de chômage communiqué à temps) Si l'employeur ne communique pas ou communique tardivement la date et la nature de l'accident technique à l'onem (au plus tard le premier jour ouvrable qui suit l'accident technique), il doit payer la rémunération normale pendant 6 jours à partir du premier jour de mise en chômage temporaire, c.-à-d. à partir du premier jour qui suit la période des 7 jours qui s ont c ouverts par une rémunération. Cette rémunération garantie n'es t pas limitée au mois en cours. Conc rètement, c ela s ignifie que les travailleurs peuvent s eulement être mis en c hômage temporaire à partir du 14ème jour. Exemple: le 1er décembre, un accident technique se produit dans l'entreprise. En principe, les ouvriers peuvent être mis en chômage temporaire à partir du 8 décembre. L'employeur ne communique la nature de l'accident technique à l'onem que le 3 décembre. Par conséquent, il doit continuer à payer la rémunération du 8 au 13 décembre inclus de sorte que le chômage ne peut prendre cours qu'à partir du 14 décembre. Pas de communication ou communication tardive du premier jour effectif de chômage (date et nature de l'accident technique communiquées à temps) Communication tardive Si l'employeur envoie tardivement la communication mensuelle du premier jour effectif de chômage, l'onem accepte le chômage temporaire à partir du jour ouvrable qui précède le jour de l'envoi de la communication tardive. Dans ce cas, l'employeur doit payer la rémunération normale à partir du premier jour de mise en chômage temporaire (c.-à-d. à partir du premier jour qui suit la période des 7 jours qui sont couverts par une rémunération) et ce pendant toute la période de suspension jusque et y compris, le jour qui précède le début du chômage temporaire accepté par l'onem, sans que cette période puisse excéder le mois en cours. Pas de communication Si l'employeur n'envoie pas la communication mensuelle du premier jour effectif de chômage (pour le mois dans lequel l'accident technique se produit, le 8ème jour qui suit le début de l'accident technique), il doit payer la rémunération normale, à partir du premier jour de mise en chômage temporaire (c.-à-d. à partir du premier jour qui suit la période des 7 jours qui sont couverts par une rémunération) et ce pendant toute la période de suspension, limitée au mois en cours. Une communication anticipée et assimilée à une absence de communication. Si l'employeur a envoyé une communication anticipée par erreur, il doit l'annuler. Une communication est considérée comme anticipée si elle a lieu plus d'un jour ouvrable avant le premier jour effectif de chômage. Pas de communication de date et de la nature de l'accident technique et pas de communication du premier jour effectif de chômage Si l'employeur ne communique pas la date et la nature de l'accident technique et qu'il ne communique pas le premier jour effectif de chômage, il doit payer la rémunération normale pour toute le période de suspension. 8/9

9 Chômage temporaire pour intempéries Pas de communication ou communication anticipée Si l'employeur n'a pas envoyé de communication ou a envoyé une communication anticipée, il doit: payer la rémunération normale pour les sept premiers jours à partir de la suspension effective de l'exécution du contrat de travail; pour le reste du mois: payer la rémunération plafonnée (*). La rémunération plafonnée s'élève à maximum 2.466,59 euros par mois. Ce montant est égal au plafond qui est d'application pour le calcul des allocations de chômage. Communication tardive Si l'employeur envoie tardivement la communication mensuelle du premier jour effectif de chômage, l'onem accepte le chômage temporaire à partir du jour ouvrable qui précède le jour de l'envoi de la communication tardive. Dans ce cas, l'employeur doit payer la rémunération à partir du premier jour de la suspension réelle de l'exécution du contrat de travail jusque et y compris, le jour qui précède le début du chômage temporaire accepté par l'onem. Pour les 7 premiers jours, il s'agit de la rémunération normale, pour les jours de chômage suivants, il s'agit d'une rémunération plafonnée (*). Exemple: Lorsque l'employeur envoie le lundi une communication pour une période d'intempéries qui prend cours le mercredi de la semaine précédente, celle-ci est seulement acceptée à partir du vendredi de la semaine précédente. L'employeur doit payer la rémunération pour le mercredi et le jeudi de la semaine précédente. 9/9

Passage d'un crédit-temps 1/2 temps ou d'un crédit-temps 1/5 à un congé thématique et inversement

Passage d'un crédit-temps 1/2 temps ou d'un crédit-temps 1/5 à un congé thématique et inversement Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Passage d'un crédit-temps 1/2 temps

Plus en détail

Pour les matières pour les quelles les régions s ont c ompétentes pour modifier la réglementation:

Pour les matières pour les quelles les régions s ont c ompétentes pour modifier la réglementation: Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Les titres-services Feuille info

Plus en détail

A combien s'élève votre allocation après une occupation?

A combien s'élève votre allocation après une occupation? Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez v otre bureau du c hômage. Vous trouv erez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be A combien s'élève votre allocation

Plus en détail

Le régime de chômage avec complément d'entreprise (RCC)

Le régime de chômage avec complément d'entreprise (RCC) Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Le régime de chômage avec complément

Plus en détail

Second scénario Déclaration annuelle de chômage temporaire

Second scénario Déclaration annuelle de chômage temporaire Second scénario Déclaration annuelle de chômage temporaire Introduction 1 - Introduction Le chômage temporaire est une forme de suspension du contrat de travail qui est essentiellement réglée par les articles

Plus en détail

Regles générales. Les articles du code du travail indiqués dans le document sont ceux du nouveau code du travail.

Regles générales. Les articles du code du travail indiqués dans le document sont ceux du nouveau code du travail. Les Congés payés : Regles générales Les articles du code du travail indiqués dans le document sont ceux du nouveau code du travail. Période d'acquisition des congés Les congés payés se calculent à partir

Plus en détail

FEUILLE INFO «DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE CHÔMEUR COMPLET DISPENSE DE L INSCRIPTION COMME DEMANDEUR D EMPLOI»

FEUILLE INFO «DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE CHÔMEUR COMPLET DISPENSE DE L INSCRIPTION COMME DEMANDEUR D EMPLOI» FEUILLE INFO «DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE CHÔMEUR COMPLET DISPENSE DE L INSCRIPTION COMME DEMANDEUR D EMPLOI» (avec une carte de contrôle C3C) Cette feuille info vous offre un aperçu de vos droits

Plus en détail

La loi reconnaît le droit à congés à tous les salariés ;mais se sont les conventions ou accords qui fixent sa mise en oeuvre.

La loi reconnaît le droit à congés à tous les salariés ;mais se sont les conventions ou accords qui fixent sa mise en oeuvre. congés payés La loi reconnaît le droit à congés à tous les salariés ;mais se sont les conventions ou accords qui fixent sa mise en oeuvre. ouverture du droit à congés Un siècle de congés payés 1906 Le

Plus en détail

Le crédit-temps fin de carrière

Le crédit-temps fin de carrière Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Le crédit-temps fin de carrière

Plus en détail

FEUILLE INFO «DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE CHÔMEUR COMPLET D AU MOINS 50» ANS QUI BENEFICIE DE LA «DISPENSE MINIMALE»

FEUILLE INFO «DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE CHÔMEUR COMPLET D AU MOINS 50» ANS QUI BENEFICIE DE LA «DISPENSE MINIMALE» FEUILLE INFO «DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE CHÔMEUR COMPLET D AU MOINS 50» ANS QUI BENEFICIE DE LA «DISPENSE MINIMALE» (avec une carte de contrôle C3D-mini) Cette feuille info vous offre un aperçu

Plus en détail

Tout salarié y a droit, quels que soient son emploi, sa catégorie ou qualification, la nature de sa rémunération et son horaire de travail.

Tout salarié y a droit, quels que soient son emploi, sa catégorie ou qualification, la nature de sa rémunération et son horaire de travail. LES CONGES PAYES DES ASSISTANTS MATERNELS Il s'agit d'une période de repos rémunérée accordée obligatoirement chaque année au salarié par son employeur. Pendant cette période, l'employeur ne peut pas faire

Plus en détail

La prolongation des mesures anti-crise et la protection complémentaire des ouvriers en cas de licenciement

La prolongation des mesures anti-crise et la protection complémentaire des ouvriers en cas de licenciement La prolongation des mesures anti-crise et la protection complémentaire des ouvriers en cas de licenciement Les dispositions des mesures anti-crise sont valables jusqu au 31 décembre 2010. A. Les mesures

Plus en détail

Les titres-services Obligation (règle des 60%)

Les titres-services Obligation (règle des 60%) Les titres-services Obligation (règle des 60%) Principe Par trimestre, 60 % des travailleurs titres-services nouvellement engagés au siège d'exploitation d'une entreprise titres-services agréée doivent

Plus en détail

Chômage économique pour les employés à partir du 1er janvier 2012

Chômage économique pour les employés à partir du 1er janvier 2012 Chômage économique pour les employés à partir du 1er janvier 2012 Contexte et entrée en vigueur A la suite de la crise économique mondiale, un certain nombre d'actions de crise temporaires ont été entreprises.

Plus en détail

Le crédit-temps - Réglementations applicables

Le crédit-temps - Réglementations applicables Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Le crédit-temps - Réglementations

Plus en détail

Dans quels cas pouvez-vous être sanctionné(e)? (chômage complet)

Dans quels cas pouvez-vous être sanctionné(e)? (chômage complet) Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Dans quels cas pouvez-vous être

Plus en détail

Que devez-vous faire en matière d'outplacement?

Que devez-vous faire en matière d'outplacement? Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Que devez-vous faire en matière

Plus en détail

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT L'OCTROI

Plus en détail

Le point sur ALLER PLUS LOIN DANS VOTRE ACTUALITÉ SOCIALE

Le point sur ALLER PLUS LOIN DANS VOTRE ACTUALITÉ SOCIALE Le point sur ALLER PLUS LOIN DANS VOTRE ACTUALITÉ SOCIALE SOCIAL Mai 2007 Les congés payés en 2007 Thème d actualité à l approche de l été, les congés payés restent un sujet d interrogation et de possibles

Plus en détail

INSTRUCTIONS AUX EMPLOYEURS DRS

INSTRUCTIONS AUX EMPLOYEURS DRS DÉCLARATION DES RISQUES SOCIAUX INSTRUCTIONS AUX EMPLOYEURS DRS D R S Trimestre : 2013-04 Indemnités Table des matières Introduction...5 Pour qui...6 Quand...7 Que remplir... 8 28/11/2013 Instructions

Plus en détail

Procédure de demande du crédit-temps

Procédure de demande du crédit-temps Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Procédure de demande du crédit-temps

Plus en détail

DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- MENSUEL GARANTI AUX OUVRIERS EN CAS D'INCAPACITE DE TRAVAIL

DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- MENSUEL GARANTI AUX OUVRIERS EN CAS D'INCAPACITE DE TRAVAIL CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 12 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- TIVE DE TRAVAIL N 12 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT

Plus en détail

Le régime de chômage avec complément d entreprise (RCC) (prépension) Qu est-ce qui change à partir de 2015?

Le régime de chômage avec complément d entreprise (RCC) (prépension) Qu est-ce qui change à partir de 2015? Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Le régime de chômage avec complément

Plus en détail

demande d allocations en tant que chômeur complet dispensé de

demande d allocations en tant que chômeur complet dispensé de demande d allocations en tant que chômeur complet dispensé de l INSCRIPTION COMME DEMANDEUR D EMPLOI (avec une carte de contrôle C3C) document d information Version 3.1 01.04.2015 C3C Cette feuille info

Plus en détail

Scénario 10 : Déclaration mensuelle d'heures de vacances jeunes ou seniors

Scénario 10 : Déclaration mensuelle d'heures de vacances jeunes ou seniors Scénario 10 : Déclaration mensuelle d'heures de vacances jeunes ou seniors Introduction Les régimes de vacances jeunes et seniors prévoient que les jeunes qui viennent de terminer leurs études et les travailleurs

Plus en détail

La déc la ra tion des risques soc ia ux - DRS. Déc emb re 2015. Consultez notre site ucm.be

La déc la ra tion des risques soc ia ux - DRS. Déc emb re 2015. Consultez notre site ucm.be La déc la ra tion des risques soc ia ux - DRS Déc emb re 2015 2 Editeur responsable : Sec rétariat soc ial des Classes Moyennes de la Provinc e de Liège, Joëlle Pirlet, administrateur délégué, boulevard

Plus en détail

Le crédit-temps régime général CCT n 77bis

Le crédit-temps régime général CCT n 77bis Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Le crédit-temps régime général

Plus en détail

La prépension conventionnelle, article du SPF Emploi

La prépension conventionnelle, article du SPF Emploi La prépension conventionnelle, article du SPF Emploi Introduction La prépension est un régime créé en 1974 qui permet, sous certaines conditions, à un travailleur licencié de compléter les allocations

Plus en détail

Pour les travailleurs :

Pour les travailleurs : Pour les travailleurs : Ai-je le droit de travailler en ALE? Vous êtes chômeur complet indemnisé Vous avez moins de 45 ans Pour travailler au sein d une ALE, vous devez: soit être chômeur complet indemnisé

Plus en détail

FICHE PRATIQUE Les jours fériés

FICHE PRATIQUE Les jours fériés FICHE PRATIQUE Les jours fériés Chaque année, il revient à l employeur de gérer les périodes comportant des jours fériés, c'est pourquoi il est important de connaitre les règles qui s'appliquent en la

Plus en détail

LES CONGES PAYES DES AGENTS EN CONTRAT DE DROIT PRIVE. Période/année de référence : Les jours ouvrables : Les jours ouvrés :

LES CONGES PAYES DES AGENTS EN CONTRAT DE DROIT PRIVE. Période/année de référence : Les jours ouvrables : Les jours ouvrés : LES CONGES PAYES 1/14/CD Direction Expertise statutaire et ressources humaines Pôle Recrutement et Conseil RH 05 59 82 18 90 grh@cdg-64.fr DES AGENTS EN CONTRAT DE DROIT PRIVE Les agents non titulaires

Plus en détail

MINISTERE DE L'EMPLOI ET DU TRAVAIL ET MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE L'ENVIRONNEMENT

MINISTERE DE L'EMPLOI ET DU TRAVAIL ET MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE L'ENVIRONNEMENT MINISTERE DE L'EMPLOI ET DU TRAVAIL ET MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE L'ENVIRONNEMENT 5 SEPTEMBRE 2001. - Loi visant à améliorer le taux d'emploi des travailleurs (1) ALBERT

Plus en détail

Travailleurs de la métallurgie du bâtiment

Travailleurs de la métallurgie du bâtiment Syndicat interprofessionnel de travailleuses et travailleurs Rue des Chaudronniers 16 - case postale 3287-1211 Genève 3 Tél: 022.818.03.00 Fax: 022.818.03.99 Internet : sit@sit-syndicat.ch www.sit-syndicat.ch

Plus en détail

Le crédit-temps avec motif

Le crédit-temps avec motif Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Le crédit-temps avec motif Feuille

Plus en détail

Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003)

Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003) Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003) Article 1 er.- La présente loi règle une matière visée à l'article 78 de la Constitution. Chapitre I er.- Champ d'application,

Plus en détail

Les congés payés. Loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail (JO du 21)

Les congés payés. Loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail (JO du 21) Les congés payés TEXTES DE RÉFÉRENCE Articles L. 3141-1 à L. 3141-31, D. 3141-1 à D. 3141-37 du Code du travail Loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du

Plus en détail

SALAIRES ET INDEMNITES AU 01.10.2012

SALAIRES ET INDEMNITES AU 01.10.2012 FLASH N 46-01/10/2012 SALAIRES ET INDEMNITES AU 01.10.2012 ADAPTATION DES SALAIRES ET INDEMNITES à dater du 1 er octobre 2012 Pour les employés (CP 226), conformément à l accord sectoriel 2011-2012 et

Plus en détail

Occupation de jeunes peu qualifiés

Occupation de jeunes peu qualifiés Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Occupation de jeunes peu qualifiés

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR LA PRISE DES CONGÉS PAYÉS

GUIDE PRATIQUE POUR LA PRISE DES CONGÉS PAYÉS Groupement des Métiers de l Imprimerie ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- HORS-SÉRIE / MAI 2015 GUIDE PRATIQUE POUR LA PRISE

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE D'INITIATION 3 e Enseignement Agricole Année scolaire 2015-2016 - 1 er trimestre. Thème : Accueil-Vente

CONVENTION DE STAGE D'INITIATION 3 e Enseignement Agricole Année scolaire 2015-2016 - 1 er trimestre. Thème : Accueil-Vente CONVENTION DE STAGE D'INITIATION 3 e Enseignement Agricole Année scolaire 2015-2016 - 1 er trimestre Thème : Accueil-Vente Entre, d'une part : L'entreprise d'accueil (nom, raison sociale et adresse),.....

Plus en détail

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Congé de maternité 2 Pour les salariées 2 Congé prénatal 2 Congé postnatal 2 Formalités administratives

Plus en détail

TEMPS CHOISI. COMPTE EPARGNE - TEMPS ENTREPRISES DE 20 SALARIES ET MOINS

TEMPS CHOISI. COMPTE EPARGNE - TEMPS ENTREPRISES DE 20 SALARIES ET MOINS SOCIAL N 73 SOCIAL N 39 En ligne sur le site www.fntp.fr / le 24 mai 2005 ISSN 1769-4000 TEMPS CHOISI. COMPTE EPARGNE - TEMPS ENTREPRISES DE 20 SALARIES ET MOINS La loi du 31 mars 2005 portant réforme

Plus en détail

ELEVES DE 4 e ET DE 3 e

ELEVES DE 4 e ET DE 3 e ELEVES DE 4 e ET DE 3 e CONVENTION DE STAGE D'INITIATION N enregistrement : Entre, d'une part : L'entreprise d'accueil (nom, raison sociale et adresse), 2014- représentée par (nom) en qualité de Et, d'autre

Plus en détail

Le crédit-temps fin de carrière CCT n 103 - Nouvelle réglementation

Le crédit-temps fin de carrière CCT n 103 - Nouvelle réglementation Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Le crédit-temps fin de carrière

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL DE REPRESENTANT DE COMMERCE A DUREE INDETERMINEE

CONTRAT DE TRAVAIL DE REPRESENTANT DE COMMERCE A DUREE INDETERMINEE CONTRAT DE TRAVAIL DE REPRESENTANT DE COMMERCE A DUREE INDETERMINEE Entre 1) M.... dûment mandaté(e) par... rue... n... localité code postal... nommé(e) ci-après l'employeur, et 2) M.... rue... n... localité

Plus en détail

7. Chômage, activation du chômage, prépension, interruption de carrière et crédit-temps

7. Chômage, activation du chômage, prépension, interruption de carrière et crédit-temps 7. Chômage, activation du chômage, prépension, interruption de carrière et crédit-temps 7.0 Note méthodologique Les principales conditions pour bénéficier d'allocations de chômage sont les suivantes: ne

Plus en détail

Loi statut unique : harmonisation statut ouvriers et employés

Loi statut unique : harmonisation statut ouvriers et employés Loi statut unique : harmonisation statut ouvriers et employés La nouvelle loi sur le statut unique a apporté des modifications majeures en droit du travail notamment concernant les délais de préavis, le

Plus en détail

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Si vous vous posez des questions en matière de PROCESSUS DE FORMATION, voyez les rubriques

Plus en détail

1. La présente circulaire concerne les primes d'ancienneté qui sont octroyées aux travailleurs durant leur carrière auprès d'un employeur.

1. La présente circulaire concerne les primes d'ancienneté qui sont octroyées aux travailleurs durant leur carrière auprès d'un employeur. Administration générale de la FISCALITE Services centraux Direction I/5B Circulaire n Ci.RH.241/608.543 (AGFisc N 27/2011) dd. 23.05.2011 Impôt des personnes physiques Revenu professionnel Prime d'ancienneté

Plus en détail

JOURNEE DE SOLIDARITE CONDITIONS DE MISE EN PLACE

JOURNEE DE SOLIDARITE CONDITIONS DE MISE EN PLACE SOCIAL N 33 SOCIAL N 18 En ligne sur le site www.fntp.fr / le 22 février 2005 ISSN 1769-4000 JOURNEE DE SOLIDARITE CONDITIONS DE MISE EN PLACE Les conditions de mise en place de la journée de solidarité

Plus en détail

* fermeture le lendemain

* fermeture le lendemain MOIS DE JANVIER 2011 Samedi 1 01h35 08h43 14h09 21h14 Dimanche 2 02h41 09h42 15h15 22h09 Lundi 3 03h38 10h32 16h10 22h56 Mardi 4 04h26 11h15 16h57 23h37 Mercredi 5 05h07 11h54 17h37 *00h14 Jeudi 6 05h45

Plus en détail

Veiligheidscoördinatoren Coordinateurs de Sécurité

Veiligheidscoördinatoren Coordinateurs de Sécurité 28 MARS 2007. - Arrêté royal relatif à l'agrément des entreprises et employeurs qui effectuent des travaux de démolition ou d'enlèvement au cours desquels de grandes quantités d'amiante peuvent être libérées

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/07/167 DÉLIBÉRATION N 07/063 DU 6 NOVEMBRE 2007 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR L

Plus en détail

Contributions. Edition 2007

Contributions. Edition 2007 Contributions Contributions sur salaires et autres prestations que l'employeur doit payer aux caisses de compensation et aux assurances conformément aux réglementations légales et conventionnelles Edition

Plus en détail

Journée des Assistantes Sociales. Steve EHMANN 27 mars 2012

Journée des Assistantes Sociales. Steve EHMANN 27 mars 2012 Journée des Assistantes Sociales Steve EHMANN 27 mars 2012 Plan de la présentation Maladie prolongée (aspect loi du travail / CNS / Sécurité Sociale) Maladie prolongée Références légales? o Code des Assurances

Plus en détail

Convention de stage en entreprise

Convention de stage en entreprise Convention de stage en entreprise Article 1 : Objet de la convention La présente convention définit les rapports de l organisme d accueil (nom) représentée par Mme/M, avec Espace Concours représenté par

Plus en détail

FICHE PRATIQUE La gestion des jours fériés, de la journée de solidarité et des congés payés

FICHE PRATIQUE La gestion des jours fériés, de la journée de solidarité et des congés payés FICHE PRATIQUE La gestion des jours fériés, de la journée de solidarité et des congés payés Peut-on imposer aux salariés de travailler un jour férié? Comment organiser les ponts dans l entreprise? Comment

Plus en détail

CHOMAGE AVEC COMPLEMENT D ENTREPRISE

CHOMAGE AVEC COMPLEMENT D ENTREPRISE CHOMAGE AVEC COMPLEMENT D ENTREPRISE Entreprise reconnue en difficulté/restructuration - Aperçu des conditions d âge et d ancienneté- Impact des nouvelles mesures gouvernementales Version au 07.01.2015

Plus en détail

L'activation du comportement de recherche d'emploi

L'activation du comportement de recherche d'emploi Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be L'activation du comportement de

Plus en détail

Règle du CIF. Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Cette formation vous permet. Conditions pour en bénéficier

Règle du CIF. Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Cette formation vous permet. Conditions pour en bénéficier Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Règle du CIF C'est un droit d'absence de l'entreprise, financé par le Fongecif, accordé sous certaines conditions, vous permettant de suivre la formation

Plus en détail

Notice «Planification du travail, durée du travail et contrôle de la durée du travail»

Notice «Planification du travail, durée du travail et contrôle de la durée du travail» Notice «Planification du travail, durée du travail et contrôle de la durée du travail» I. Plan de travail (art. 21 CCNT) Conformément à l'art. 21 al.1 CCNT, l'employeur est tenu d'établir un plan de travail

Plus en détail

Le Crédit-temps en 2015

Le Crédit-temps en 2015 NOTE SERVICE D ETUDE Le Crédit-temps en 2015 OCTOBRE 2015 P A TRICIA DE MARCHI CONSEILLÈRE CONCI LIA TI ON VIE PRIVEE ET P ROFESSIONNELLE E T F IN DE CARRIERE Table des matières 1. Préambule... 2 2. Le

Plus en détail

OUTPLACEMENT. L avenir a son syndicat

OUTPLACEMENT. L avenir a son syndicat OUTPLACEMENT 1 Qu'entend-on par reclassement professionnel? L'aide au reclassement professionnel recouvre l'ensemble des services et de conseils de guidance qui sont fournis individuellement ou en groupe

Plus en détail

II. Le régime des travailleurs salariés C. Statistiques 7. Chômage (ONEm)

II. Le régime des travailleurs salariés C. Statistiques 7. Chômage (ONEm) 7. Chômage, activation du chômage, prépension, interruption de carrière et crédit-temps 7.0 Note méthodologique Les principales conditions pour bénéficier d'allocations de chômage sont les suivantes :

Plus en détail

7. Chômage, activation du chômage, prépension, interruption de carrière et crédit-temps

7. Chômage, activation du chômage, prépension, interruption de carrière et crédit-temps 7. Chômage, activation du chômage, prépension, interruption de carrière et crédit-temps 7.0 Note méthodologique Les principales conditions pour bénéficier d'allocations de chômage sont les suivantes: ne

Plus en détail

Service National. La présente note apporte sur les modalités d'application.

Service National. La présente note apporte sur les modalités d'application. ELECTRICITE DE FRANCE GAZ DE FRANCE Service National Service National DIRECTION DU PERSONNEL N. 69-76 I.G. Réglementation générale et Affaires sociales Manuel pratique : 315 date : 24 Juillet 1969 Diffusion

Plus en détail

Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel

Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel En tant que salarié à part entière, l assistant maternel a droit aux congés payés et aux jours fériés dans le respect de la législation en

Plus en détail

LA PRIME DE FIN D'ANNEE

LA PRIME DE FIN D'ANNEE LA PRIME DE FIN D'ANNEE I. Obligations légales incombant à l'employeur I.1. Paiements anticipés Mensuellement, les employeurs doivent verser au Fonds, pour le 15 du mois suivant au plus tard, une cotisation.

Plus en détail

Circulaire Marchés publics Art. 30 CTM

Circulaire Marchés publics Art. 30 CTM Circulaire. - Marchés publics. - Chantiers temporaires ou mobiles. - Plan de sécurité et de santé - Directives pratiques portant sur les documents à joindre à l'offre en application de l'article 30, alinéa

Plus en détail

Annexes. Convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation du chômage

Annexes. Convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation du chômage Annexes Règlement général annexé à la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation du chômage Convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation du chômage Annexes au règlement général de la

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/12/207 DÉLIBÉRATION N 12/059 DU 3 JUILLET 2012 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE CERTAINES DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL

Plus en détail

Parentalité responsable. Les possibilités pour accueillir ensemble un enfant

Parentalité responsable. Les possibilités pour accueillir ensemble un enfant Parentalité responsable Les possibilités pour accueillir ensemble un enfant Édition de mars 2013 Parentalité responsable 2 Le congé de maternité Le congé de maternité est de 15 semaines. Il se compose

Plus en détail

Vacances, j oublie rien! Partie 2/2

Vacances, j oublie rien! Partie 2/2 Vacances, j oublie rien! Partie 2/2 Ce mois-ci, nous présentons d abord les régimes spécifiques de vacances annuelles : plus précisément le droit aux vacances européennes, vacances jeunes et vacances seniors.

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE SALARIÉ

CONVENTION DE STAGE SALARIÉ CONVENTION DE STAGE SALARIÉ AVERTISSEMENT Les personnes qui sollicitent le bénéfice d une convention de stage doivent être obligatoirement inscrites et participer réellement à un cycle de formation ou

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB

SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB 5F1134] Références du document 5F1134 Date du document 10/02/99 2. Fonctionnement. 23 Le CET est alimenté par

Plus en détail

AIDE-MEMOIRE SUR LA PROTECTION DES RAPPORTS DE TRAVAIL EN CAS DE SERVICE MILITAIRE, DE PROTECTION CIVILE ET DE SERVICE CIVIL

AIDE-MEMOIRE SUR LA PROTECTION DES RAPPORTS DE TRAVAIL EN CAS DE SERVICE MILITAIRE, DE PROTECTION CIVILE ET DE SERVICE CIVIL Direction du travail Conditions de travail AIDE-MEMOIRE SUR LA PROTECTION DES RAPPORTS DE TRAVAIL EN CAS DE SERVICE MILITAIRE, DE PROTECTION CIVILE ET DE SERVICE CIVIL AIDE-MEMOIRE SUR LA PROTECTION DES

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT AVERTISSEMENT Les personnes qui sollicitent le bénéfice d une convention de stage doivent être obligatoirement inscrites et participer réellement à un cycle de formation ou

Plus en détail

ZOOM sur. le chômage temporaire. Communication électronique obligatoire

ZOOM sur. le chômage temporaire. Communication électronique obligatoire ZOOM sur le chômage temporaire Communication électronique obligatoire A partir du 1 er octobre 2011, la déclaration de chômage temporaire devra obligatoirement être effectuée par voie électronique (Loi-programme

Plus en détail

Versailles Gare des Chantiers é Versailles Pershing

Versailles Gare des Chantiers é Versailles Pershing é Lundi au vendredi en période scolaire 5.53 6.16 6.31 6.41 6.51 7.01 7.08 7.15 7.22 7.28 7.35 7.41 7.47 7.53 8.00 8.06 8.13 8.19 8.26 8.32 8.39 8.45 8.52 8.58 9.05 9.11 9.18 9.25 9.32 9.39 9.46 9.53 10.02

Plus en détail

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011 30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) (coordination officieuse au 1 er juillet 2011 ; modifié par l arrêté royal du 20 juillet 2000 introduction de l

Plus en détail

Procédure de licenciement pour motif personnel

Procédure de licenciement pour motif personnel Procédure de licenciement pour motif personnel Entreprise sans institution représentative du personnel FEDERATION NATIONALE DES DETAILLANTS EN CHAUSSURES DE FRANCE 46, boulevard Magenta-75010 PARIS TEL

Plus en détail

INDEMNITES. Mme. Thimmesch. 1ère partie. Sessions d'informations 12/2005 1

INDEMNITES. Mme. Thimmesch. 1ère partie. Sessions d'informations 12/2005 1 INDEMNITES Mme. Thimmesch 1ère partie Sessions d'informations 12/2005 1 De quoi s'agit-il? il? Quels scénarios? Quand? Exemple concret: scénario 1 - incapacité de travail Quel est le concept de la déclaration?

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE SALARIÉ

CONVENTION DE STAGE SALARIÉ CONVENTION DE STAGE SALARIÉ AVERTISSEMENT Les personnes qui sollicitent le bénéfice d une convention de stage doivent être obligatoirement inscrites et participer réellement à un cycle de formation ou

Plus en détail

Missions Emploi Ressources Humaines des CCI de Midi-Pyrénées

Missions Emploi Ressources Humaines des CCI de Midi-Pyrénées N 66 Novembre 2015 LETTRE D'INFORMATION Missions Emploi Ressources Humaines des CCI de Midi-Pyrénées MP TE ACTUALITES AIDE PRESTATION SUIVI DANS L EMPLOI Une instruction du ministère du travail du 2 novembre

Plus en détail

demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise

demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise (Nouvelle réglementation régimes généraux) document d information Version 3.1 01.10.2014 C3 RCC EXTRAITS DE VOS DROITS ET OBLIGATIONS

Plus en détail

CONVENTION DU 19 JUILLET 2011 RELATIVE AU CONTRAT DE SECURISATION PROFESSIONNELLE

CONVENTION DU 19 JUILLET 2011 RELATIVE AU CONTRAT DE SECURISATION PROFESSIONNELLE CONVENTION DU 19 JUILLET 2011 RELATIVE AU CONTRAT DE SECURISATION PROFESSIONNELLE Vu les dispositions du code du travail, Vu l'accord national interprofessionnel du 31 mai 2011 relatif au Contrat de Sécurisation

Plus en détail

Démarches à l embauche d un travailleur salarié en Belgique 05/07/2012

Démarches à l embauche d un travailleur salarié en Belgique 05/07/2012 Démarches à l embauche d un travailleur salarié en Belgique 05/07/2012 Ordre du jour Les affiliations obligatoires La DIMONA Le contrat de travail & le règlement du travail Le barème salarial & les sursalaires

Plus en détail

L incapacité de travail. Guide pratique

L incapacité de travail. Guide pratique L incapacité de travail Guide pratique 2014 EN INCAPACITÉ DE TRAVAIL? Conseils, formalités administratives, indemnités... Vos réponses au 0800 10 9 8 7 Numéro gratuit Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h00

Plus en détail

FICHE de SYNTHESE Les salariés à temps partiel

FICHE de SYNTHESE Les salariés à temps partiel L FICHE de SYNTHESE Les salariés à temps partiel Site Internet : www.propaye.net Une paie particulière : celle des salariés à temps partiel Quel employeur ne compte pas de salariés à temps partiel? Presque

Plus en détail

Questions / réponses - Urssaf

Questions / réponses - Urssaf Questions / réponses - Urssaf La généralisation de la complémentaire santé à toutes les entreprises entre bientôt en vigueur... et pourtant des questions demeurent. Au 1 er janvier 2016, les entreprises

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT

CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT AVERTISSEMENT Les personnes qui sollicitent le bénéfice d une convention de stage doivent être obligatoirement inscrites et participer réellement à un cycle de formation ou

Plus en détail

Résumé des droits des passagers voyageant par autobus et autocar 1

Résumé des droits des passagers voyageant par autobus et autocar 1 Résumé des droits des passagers voyageant par autobus et autocar 1 Le règlement (UE) n 181/2011 (ci-après le «règlement») est entré en vigueur le 1 er mars 2013. Il prévoit un socle de droits pour les

Plus en détail

vos droits vos dr en poche

vos droits vos dr en poche vos droits en poche Fin du contrat de travail Un contrat de travail ne peut pas être rompu du jour au lendemain, sauf de commun accord, en cas de force majeure ou pour motif grave. Si votre employeur vous

Plus en détail

Le crédit-temps fin de carrière CCT n 77bis

Le crédit-temps fin de carrière CCT n 77bis Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Le crédit-temps fin de carrière

Plus en détail

Convention de mobilité européenne. Elève d un pays de l Union Européenne effectuant une mobilité en France

Convention de mobilité européenne. Elève d un pays de l Union Européenne effectuant une mobilité en France Convention de mobilité européenne. Elève d un pays de l Union Européenne effectuant une mobilité en France Préambule : Les présentes dispositions sont applicables aux périodes de formation effectuées durant

Plus en détail

Convention relative à la formation en milieu professionnel des élèves de lycée professionnel Bulletin officiel n 2 du 8 janvier 2009

Convention relative à la formation en milieu professionnel des élèves de lycée professionnel Bulletin officiel n 2 du 8 janvier 2009 Convention relative à la formation en milieu professionnel des élèves de lycée professionnel Bulletin officiel n 2 du 8 janvier 2009 Entre l'entreprise (ou l'organisme) ci-dessous désigné(e) : Nom de l'entreprise

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE JEUNE SORTANT DES ETUDES (avec une carte de contrôle C3A) C3A36 QUE DEVEZ-VOUS FAIRE?

DOCUMENT D INFORMATION DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE JEUNE SORTANT DES ETUDES (avec une carte de contrôle C3A) C3A36 QUE DEVEZ-VOUS FAIRE? DOCUMENT D INFORMATION DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE JEUNE SORTANT DES ETUDES (avec une carte de contrôle C3A) document d information Version 1 01.04.2015 C3A36 Cette feuille info vous offre un aperçu

Plus en détail