Juridictions consulaires

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Juridictions consulaires"

Transcription

1 Juridictions consulaires FAUCHON (Maxime), "La création du tribunal consulaire de Grainville", dans Revue de l'avranchin et du pays de Granville, n 244, t. XLII, 1965 (septembre), p JOUANNE (R.), Etat sommaire des fonds de la juridiction consulaire d'alençon, Alençon, extrait du Rapport présenté au Conseil général de l'orne, à la session d'août Le fonds de la Juridiction consulaire de Paris, répertoire publié sous la direction de Marius Barroux, Paris, 1927, 58 p., indique sous les cotes : - 1 B 6/1 : Conflit entre les Consuls de Paris et ceux de Rouen qui s'opposaient à la publication devant le Parlement de Normandie de l'édit d'érection de la juridiction consulaire de Paris, 1570 (juin-juillet) - 1 B 6/45 : Territoire et compétence des consulats de province, dont celui de Rouen (XVIII e s.). - 5 B 6/4358 : Correspondance de Depenlit, marchand d'estampes à Paris, avec de nombreux libraires, dont certains à Rouen et au Havre.

2 200 BP Juridiction consulaire de Dieppe Introduction I - Historique de l'institution Avant le milieu du XVI e siècle, il n'existait de juridiction commerciale qu'à Lyon. En 1517, les Rouennais en demandent une à François Ier, en invoquant l'exemple de Bruges. Une ordonnance du 23 décembre 1549 crée à Toulouse une "Bourse commune" sur le modèle du "Change" de Lyon. En mars 1556 "Place commune" est créée à Rouen "à l'instar, semblance et similitude du change de Lyon et Bourse de Toulouse" (1). "Le nom de Prieur" attribué au président du tribunal consulaire à Toulouse et à Rouen, par imitation de l'institution espagnole similaire, ne paraît pas avoir été longtemps en usage" (2). (En fait, contrairement à ce que dit Zeller, le mot prieur est utilisé jusqu'à la fin du XVIII e siècle à Dieppe). II - Compétence Selon Houard (3) "la jurisdiction des juges-consuls fut d'abord établie à Rouen par édit du mois de mars En 1589, il en fut établi une à Dieppe (...) (4). Comme les juges consuls sont électifs et n'ont pas commission du Roi, on ne peut les regarder comme juges royaux. Leur compétence est déterminée par le titre XII de l'ordonnance de 1673, concernant le commerce. Cette compétence n'est que de privilèges, ainsi elle doit être scrupuleusement resserrée dans ses limites. (1) ZELLER (G.), Les Institutions de la France au XVI e siècle, 1948, p (2) Ibidem., p (3) Dictionnaire de droit normand, tome I, p. 354 (ADSM, D 11/1). (4) L'index de l'inventaire de la série C des Archives départementales de la Seine-Maritime parle des "juridictions consulaires du Havre" (au XVIII e s.). Voir C 196. Dans 200 BP 40 on voit que "l'édit de création de cette jurisdiction à Dieppe du mois de septembre 1589", a été "confirmé par lettres patentes de 1618 et 1642 duement registrées au Parlement de Rouen le 23 février 1644». Voir aussi 200 BP 8.

3 Chaque juridiction est composée d'un prieur, des quatre consuls et d'un procureursyndic qui a voix délibérative et d'un greffier. Dans les affaires importantes, ils peuvent se faire assister par ceux qui ont précédemment exercé leurs fonctions. Le prieur ou premier juge-consul doit avoir quarante ans, et les autres consuls vingt-sept ans, à peine de nullité de leur élection (...). Par l'article XIV de l'etat de 1556, les fonctions de procureur-syndic ne sont autres que celles d'un agent préposé par son corps pour veiller à la conservation de la place où son siège est établi, et poursuivre tant devant ce siège que dans tous autres tribunaux les affaires où le commerce en général est intéressé, d'où il suit qu'il ne peut requérir de règlements, ni conclure au nom du Roi puisqu'il n'a pas de provisions qui lui en confèrent le pouvoir. D'ailleurs, comment la juridiction consulaire feroit-elle des réglements. Elle n'a pas de territoire déterminé sur lequel elle pût en maintenir l'exécution (...). Les juges-consuls ne connoissent des matières de commerce qu'entre marchands domiciliés en la ville de leur établissement où quand les marchandises y ont été livrées ou vendues ou lorsqu'on a promis d'y en faire le paiement. Si l'une de ces trois circonstances ne se rencontre pas en une cause, les juges ordinaires connoissent des affaires de commerce ; mais ils doivent les juger conformément aux dispositions de l'ordonnance de 1673, c'est-à-dire sommairement, sans appointement à écrire, sans épices, en un mot, sans que les parties supportent d'autres frais ou délais que ceux auxquels elles auroient été exposées en plaidant devant les juges-consuls. Ainsi elles ont droit de proposer elles-mêmes leurs moyens, sans ministère de procureur (...). Tous les procès et différents civils concernant les faillites sont de la compétence des juges-consuls (...) mais dans le cas de quelques poursuites criminelles et extraordinaires sur les banqueroutes, les pièces du procès déposées par le failli au greffe des juridictions consulaires, devoient être transportées au greffe des bailliages, les juges des bailliages en conséquence décernoient des compulsoires aux fins de l apport ; les greffiers des jugesconsuls étoient rigoureusement contraints : d ailleurs, les pièces une fois transférées aux bailliages, les consuls se trouvoient quelque fois nécessités de redemander ces pièces et par représailles, ils usoient contre les greffiers des juridictions ordinaires, de la voie des contraintes et compulsoires. Sur le réquisitoire de M. le Procureur général du Parlement de cette province pour arrêter ces réciprocités scandaleuses, le 4 mai 1750, il fut rendu arrêt (...). Un arrêt contradictoire du Parlement en date du 16 juillet 1765 est encore plus précis sur ce point : il déclare la juridiction consulaire compétente pour connoitre : 1 ) de toutes tenues d état de deniers mobiliers provenus de la vente des meubles de ceux qui sont en faillite, encore que dans ces états, il s y trouve des créanciers qui ne soient pas marchands, ou dont les créances proviennent de toutes autres causes que du fait du commerce. 2 ) Il juge cette juridiction compétente pour connoître des faillites et banqueroutes, et de l homologation des contrats d atermoiement entre ceux qui sont en faillite et leurs créanciers (...) Les juges-consuls, pour ce qui est des matières de leur compétence jugent en dernier ressort jusqu à la somme de 500 livres dans tout le royaume, excepté en Normandie où ils ne jugent que jusqu à 250 livres parce que la cour n a enregistré l édit qu avec cette modification (...)

4 En un mot, les juges-consuls sont compétents des lettres de change sans exception, des billets de change et en nombre de cas, de toutes les opérations mercantiles entre marchands ; mais les questions d état, de crime, de droit public leur sont absolument interdites ; ils ne peuvent les retenir sous prétexte de litispendance, connexité, incident, intervention. De là, l ordonnance de 1667, art. 10, veut que les juges-consuls fassent mention dans leurs sentences des déclinatoires qui leur sont proposés ; et de là aussi pour prévenir que ces déclinatoires ne soient impunément méprisés on doit s en tenir strictement à deux règles. La première, que l appel comme d incompétence des sentences consulaires sont admis, dès qu il y a dans les causes qu elles ont décidées des objets qui n étoient pas de la compétence des juges-consuls, parce qu il n est pas en la liberté des parties de donner à des juges le pouvoir de prononcer sur des matières à l égard desquelles le souverain ne leur a pas confié son autorité. Et la deuxième, que lorsque les parties consentent la prorogation de juridiction, elles signent sur le plumitif suivant l arrêt de règlement de la cour du 18 juin Les juges-consuls ne peuvent donner un mandement de défenses (5) contre un juge haut justicier ; mais ils peuvent signifier des défenses aux parties de plaider en autre tribunal que dans celui de leur juridiction : arrêt du 10 août 1759». Bibliographie BARROUX (Marius), «Répertoire du fonds de la juridiction consulaire de Paris», Paris, 1927, 58 p. CHATELLIER (J.), Trois juridictions consulaires sous l Ancien Régime : Caen, Vire et Granville. Caen, 1938 (6). DARDEL (Pierre), Crises et faillites à Rouen et dans la Haute-Normandie de 1740 à l an V. Paris, 1948, in-8, 21 p. (BHN 398/16). Id., Commerce et industrie, navigation à Rouen et au Havre au XVIII e s. Rivalité croissante entre ces deux ports. Rouen, 1966, in-8, 454 p., fig., index (ADSM, BHSM 24). FAUCON (G.-H.), La juridiction consulaire de Rouen, Evreux, 1905, in- 8, VI-302 p., 2 fig. (ADSM, BHR 84) (7) LAFOSSE (Henri), La juridiction consulaire de Rouen, Rouen, 1922, VIII-307 p. (ADSM, BHR 77). LEVY-BRUHL (Henry), Un projet de code de commerce à la veille de la Révolution : le projet Miromesnil, Paris, 1932, in-8, 334 p. (ADSM, RH 120/77). (5) Voir ce mot, même volume, p (6) Dans le fonds du Parlement, sous la cote 1 B 5473, on a les procès-verbaux d élection et d installation des consuls de Dieppe ( , ). La même chose pour Rouen sous la cote 1 B 5472 pour les années (7) Livre d or avec des transcriptions de texte

5 Recueils d édits et déclaration du roi, réglements et arrêts du conseil et de la cour concernant la juridiction consulaire, de Rouen, sa compétence, les matières de commerce, les faillites et banqueroutes... Nouv. Éd, Rouen (8), XX-833 p., table et index (ADSM, BHN 428). (8) «De l imprimerie de Louis Oursel, imprimeur de la juridiction consulaire, rue de la Vicomté»,

6 200 BP 1-33 Minutes diverses , 1671, 1686, 1690, (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (9) Dont, 1704 : «Pièces du sieur Brice, petit marchand à Troye en Champagne, contre les sieurs Thommire, antien juge consul et Pierre de Lamotte» : «Arrest de la Cour de Parlement de Rouen servant de réglement sur le fait du commerce de la graine de lin» : «Nous soussignés interessés et associés au chargement du navire», «Le jardin des Olives», conduit par les cappitainnes Stirment et Duponchel au voyage de la mer Baltique, pour y charger des grains et autres marchandises suivant nos mémoires et instructions a eux données, ayant chargé ledit navire en ce port et diferentes marchandises contenues et mentionnées aux factures et comptes a eux remis lors de leur départ avec des lettres de crédit pour diferents lieux de la cote de Norwegue et mer Blatique (...)». (10) Dont, 1710 : «Mémoire des debours fait par Lambert-André Feral, marchand à Dieppe, à la poursuitte du proceds pendant au Conseil du Commerce pour obtenir décharge de la soumission faitte par Messieurs Le Griel, Cotterel, Thierry, Quevesne, Duniquet et Duponchel de faire venir une carguaison de grains dans le navire «Le Jardin des Ollives» ou payer l.t., laquelle décharge a esté obtenue par arrest du Conseil du 27 may dernier» : «Enqueste et dépositions de tesmoins ouys par devant nous juge et consuls des marchands à Paris, en exécution de la commission rogatoire a nous adressante décernée par nos confrères les juge et consuls de la ville de Dieppe, a nous adressante, dattée du trentiesme may dernier, signé «Delaistre», à la requeste de Nicolas Boulenc, marchand de ladite ville de Dieppe, demandeur en ladite enqueste, allencontre de Pierre Bigot, marchand, demeurant à Darnétal (...)» : «Estat et mémoire de la depence et deniers payes et avancez pour l achapt et enlèvement des vins, acheptez par le sieur Le Clerc, courtier de vin, par les ordres et pour le comte du sieur Jean Yvard, banquier, et marchand demeurant à Dieppe, adresséz à M e Lebeuf, lieutenant criminel de Nantes qui en a payé le prix, pendant les premiers moys de l année 1713». (11) Dont, 1716 : Correspondance adressée aux marchands dieppois, Thierry (de Paris), David Bunel (de Calais), Le Prevost («le Jeune», de La Rochelle). Opposition formée par M. du Bolconte, conseiller au Parlement de Rouen à la vente des biens de la succession de Jean Yvart, marchand dieppois (12 mars). (12) Dont : «Inventaire de production que met et donne devers le Roy et nos seigneurs de son conseil la communauté des marchands de la ville de Dieppe, deffandeurs, contre le sieur Jean-Baptiste-Joseph Iverneau, se disant propriétaire de la charge de mesureur de sel au grenier à sel de Dieppe, demandeur. (13) Dont, 1721 : suite de l affaire Iverneau. (14) Dont, suite de l affaire Iverneau : «Il s agit entre les parties du remboursement d une charge levée par le sieur Yvernaux pour une somme de deux cents livres sous lequel titre il prétend tirer des habitants de Dieppe plus de deux mille livres par an pour le mesurage des sels de franchise qu y s employent aux sallaisons de la pesche ou quy se distribuent pour le pot et salière dans la ville de Dieppe». (15) Dont, 1731 : suite de l affaire Iverneau (30 octobre) : lettre adressée par «les prieurs et juges consuls de Roüen et sindics de la Chambre de commerce de Normandie» aux juges consuls de Dieppe : «nous avons receu celle que vous nous avez faite l honneur de nous écrire le 24 e de ce mois avec la copie d un mandement de deffences du procureur du Roy de la vicomté de Montivilliers, vos observations en marge et l extrait de votre plumitif sur la rétention de cette cause et sur ce vous nous demandez notre advis sur la conduite que nous croirions que vous devez tenir. Nous pensons comme vous que l arets du 11 février dernier sert de prétexte aux juges royaux pour empietter sur les juridictions consulaires. Mais comme il ne regardait que la vicomté d Auge qui avoit des privilèges particuliers a cause du contract d échange, les juges royaux d un autre ressort ne doivent pas regarder cet arrest comme une loy pour eux. Au contraire, ils doivent suivant ledit arrest s abstenir de toutes deffenses à l égard des juges consuls et doivent s addresser à la Cour quand ils entreprennent sur leur juridiction

7 , 1743, 1745, (16) (17) (18) (19) (20) Ils se sont d autant plus mal conduits que dans le cas présent, leur mandement de deffence n est donné qu après une sentence rendues pour en éluder l exécution, ce qui est encore plus contraire à l article 15 du titre 12 de l ordonnance de Mais vous ne deviez pas messieurs, suivant nous, en vous conformant à cet article, accorder mandement au procureur sindic dans votre jugement pour aprocher le procureur et l huissier pour entendre à ses conclusions au chef de la contravention. Ce n est pas à vous de la juger mais bien à la cour, où vous devez prendre ses conclusions. Les juges consuls de Caen firent la même chose que vous vous proposez de faire il y a environ trois ans, et par arrêt de la cour du [blanc], leur sentence fut cassée et annullée. Il leur fut fait deffences d en rendre de pareilles à l avenir et furent condamnez aux depends. Nous ne croyons pas ainsi que vous soyez en droit de prononcer la rétention des pièces au greffe ; il n y a que dans le cas ou elles sont accusées de faux ; pour lors, l on en ordonne le dépôt mais autrement l on ne peut les y retenir. Ainsi il seroit bon de vous rectifier sur ces deux articles. Nous sommes d ailleurs persuadez que la conduitte du procureur du Roy a Montivilliers seroit repréhensible a la Cour pour avoir requis commission ou mandement pour aprocher l huissier aux fins de luy faire deffences. Quant au fonds de la question qui regarde le domicille des parties, la Cour ne nous est pas très favorable dans ce cas. Nous l avons remarqué lors du dernier arest. Quoyqu il ne semblast qu il ne fut que pour la vicomté d Auge, cependant l on a faussement appuyé sur la question generalle. Nous croyons que le meilleur party qu il y auroit a prendre dans cette affaire seroit de s addresser à M. le controlleur général et à M. Fagon, et leur représenter l entreprise continuelle des juges royaux sur les juridictions consulaires à la faveur de ce dernier arrest, le préjudice que cela cause au commerce dans les petites villes et la nécessité qu il y auroit de faire enregistrer et exécutter en cette province la déclaration du Roy du mois d octobre 1710 sur l extension des juridictions consulaires qui a deu être déterminée sur l advis des sieurs intendants conformement à l édit du mois de mars 1710, portent creation de vingt nouvelles juridictions. Si vous prenez ce dernier party, faittes nous l honneur de nous en donner advis dans le tems (...)». (16) Dont, 1755 : «Comte du navire «l Espérance» de Dieppe, cy-devant commandé par Talmy et des voyages faits par ledit Talmy dans le surdit navire, vendu en vente publique le 19 juillet dernier par le ministère de M e Cossart, huissier de l amirauté qui l a adjugé au capitaine Pierre de Lasalle par le prix de 5150 l.t.» : «Extrait du registre d audiences de l hôtel de ville de Dieppe» : «Du mercredy trente de may 1758 en la salle ordinaire de l hôtel de ville de Dieppe (...) le procureur du Roy remontre qu il lui a été remis par le procureur sindic de la jurisdiction consulaire de cette ville un extrait de l élection des prieurs et consuls qui s est faite le 19 de ce mois devant Monsieur de Miromesnil, premier président du Parlement de Rouen, que par l acte de l élection 21 particuliers ont été condamnés sur les conclusions de M. l avocat général en chaqun 3 livres d amende pour non comparence ; que les amendes sont accordées à l hôpital (...)». 1759? : «Très-humbles et très-respectueuses remontrances que font au roi, à Monseigneur le Chancelier et a Nosseigneurs du Conseil, les prieur et juges-consuls de la ville d Alençon, province de Normandie (...)». (17) Dont, 1760 (15 décembre) : «Liste présentée a messieurs les prieurs et juges consuls par Charles Mulet, procureur sindicq aux fins de l élection d un sujet pour luy succeder en la charge de procureur sindicq pour gerer courant de l année 1761» (?) : «Très humbles et très respectueuses remontrances que font au Roi, à Monseigneur le Chancelier et à Nosseigneurs du Conseil les juge et consuls des villes d Amiens, Châlon-sur- Saône, Chartres, Limoges, Soissons (?) : «Etat de ce qui reste de créanciers de Henry Niel à payer» : Bilan de «Pierre-Ferdinand de Caqueray, écuyer, sieur de Fontenelle, maître de la verrerie de Maucomble», de Pierre de Caqueray, écuyer, sieur de Pierrepont et de Nicolas de Caqueray, sieur de Lavergne, tous «maîtres de la verrerie du Cornet et de Varemprey». Voir Le Vaillant de la Fieffe (O.), Les verreries de la Normandie. Les gentilhommes et artistes verriers normands. Rééd. 1971, in-8, VIII-549 p. (18) Dont : Correspondance adressée à «messieurs Guillebert et Niel» à Dieppe ; «état des verres a vitre livrés par messieurs Brossard de Runeval et de Saint-Joüer, frères associés, maistres de la verrerye de Saint-Martin-au- Bosc pour leur compte, à Saint-Vallery-sur-Somme et à Dieppe a la consignation de Guillebert et Niel associés, négotiants demeurants audit Dieppe» ; suite de la faillite Caqueray. (19) Dont, : correspondance adressée à «Messieurs Guilbert et Niel à Dieppe»; 1764 : suite de la faillite Caqueray. (20) Dont, : suite de la faillite Caqueray (3 décembre) : lettre signée «Belbeuf», adressée aux prieur et juges consuls de Dieppe, au sujet des compétences respectives de l amirauté et de la juridiction

8 (21) (22) (23) (24) (25) (26) (27) (28) (29) (30) (31) consulaire : «le réglement, art. 24, vous attribue, dit-on, la compétence des contraventions qui seront découvertes, lorsque la marchandise aura été transportée dans les magazins des marchands». (21) Dont, 1768 : affaire Nicollas Dufour, bourgeois de Dieppe, Cavaro fils, Claude-François Varambaut, conseiller et procureur du Roi en l amirauté d Eu et Le Tréport contre le sieur de Quévremont ; «demoiselles Massif soeurs, marchandes de dentelles» à Dieppe. (22) Dont, 1770 : suite de la faillite Cauqueray. (23) Dont, 1774 : faillite de la verrerie de Saint-Martin-au-Bosq : «13 pièces concernant la prétention de messieurs les officiers de l amirauté d obliger le greffier de la chambre d assurance formée en cette ville en la ditte année, de se faire recevoir par devant eux en ladite qualité». «Les sieurs Camille Hamel, Michau Cavelier fils et L[ouis] Reine, en réponse au soutien du sieur Horcholle disent «sans discuter si les aubergistres de Dieppe prennent ou ne prennent pas le titre de commissionaire de voitures, il est de toute notoriété qu ils en remplissent généralement les fonctions et que ce sont des agents voituriers tellement identifiés avec eux que dans tous les marchés pour le prix de voitures, c est toujours ou presque toujours l aubergiste qui agit, parle et conclut». (24) Dont : correspondance écrite et reçue par le chevalier de Bougars, au château du Triollet (près d Eu) (voir aussi l année 1776 plus haut). «Le sieur chevalier de Bougars a fait assigner le sieur d Apremont, son frère aîné, fils aîné de la dame du Valdannoy pour voir dire qu il seroit tenu de lui donner l état des forces, et charges de la succession mobiliaire et immobiliaire de la dame Valdannoy». (25) Dont : «Réponse pour M e Pierre-François-Nicolas Rolland, procureur aux jurisdictions d Arques au nom et comme syndic des créanciers de la première faillite du sieur Dufour, intimé en appel, à la solution du sieur Nicolas-François Dufour, bourgeois de Dieppe, apellant de sentence rendue en la jurisdiction consulaire dudit lieu, le 1er avril En présence du sieur Pierre Grieu, comme syndic des créanciers de la seconde faillite» (imprimé). (26) Dont : «bilans de M. Louis Reine père, de M. Quesnel fils et de M. Dufour» (voir aussi 200 BP 21). Correspondance adressée au chevalier de Bongais (voir aussi 200 BP 20). «Defenses que le sieur Jean-Baptiste- Joseph Dubuc, imprimeur du Roi fournit à la requête présentée contre lui, le 4 août dernier, par la demoiselle Marie-Catherine Vassal, fille majeure» : il y a plus de trois ans qu il étoit question entre la demoiselle Vassal et le sieur Dubuc de se prendre pour époux : il y a plus de trois ans que l exécution des projets de l un et de l autre est échouée. Et c est parce que, depuis trois mois, le sieur Dubuc doit à une autre qu à la demoiselle Vassal de réunir le titre de père à celui de mari que cette demoiselle, encore languisante dans les ennuis du célibat, cherche à s en consoler par le procès qu elle vient de lui intenter (...)». (27) Dont : Bilans de Jean-Denis Beaucousin, Charles Guest «marchand boulenger et laboureur» à Gerponville, Adrien Antheaume «marchand demeurant en la paroisse du Torp», «Barthéllemy Medrinal, marchand et laboureur demeurant en la paroisse de Gerponville». (28) Dont : Bilans de Pierre Maître, charcutier à Dieppe ; de Jacques Hamel, «marchand forain résidant actuellement en la paroisse de Torcy-le-Petit» ; de Nicolas-Jérémie Poidecoeur, «maître tailleur pour femmes, demeurant à Dieppe» ; de Jean-Baptiste Hamel, «marchand à Dieppe» ; de Louis Dutilleul, «garde-chasse à Bacqueville» et «feue Madeleine le Clerc, sa femme (...), marchande débitante de merceries et bonneteries à Bacqueville-en-Caux». «Mémoire pour le sieur Bance : suivant l ordonnance du commerce, titre premier, art. 6 : tous négociants marchands et banquiers sont réputés majeurs pour le fait de leur commerce et banque». (29) Dont : Bilans «de Charles-François Levaillant, sieur de Longuerue, en fuite, ayant fait valoir de société avec Jacques Toussaint Brossard, sieur de Ruville, et Jean-François Brossard, sieur de Saint-Hilaire, la verrerie du Hellet, paroisse de Croixdalle» ; de Pierre le Dannois, marchand laboureur à Pierreville, hameau de Bacqueville» ; de «Pierre Papillon, boucher demeurant à Dieppe». (30) Dont : Bilans de «Michel Bisson, marchand forain sans domicille fix, originaire de la paroisse de Lamotte Fouquet en Basse-Normandie» ; de «Jean-Martin Morisse, maître maréchal grossier, demeurant à Dieppe»

9 (32) (33) (34) (35) (36) (37) 200 BP 34 «Déclarations de graines de lin» (38) 1764 (13 mars)-1791 (16 avril) (31) Dont : Bilans de «Jean-Bonnaventure Blanquet, ci-devant marchand à Dieppe» et differend consécutif entre Pierre le Griel et le sieur Clément, négociant à Granville (voir aussi 200 BP 28) ; de «Genneviève Henry, épouse de Jean Criosthome Bailly, marchande mercier à Dieppe, civillement séparée quant aux biens avec son mary» ; de «Michel Marie, marchand, demeurant à Fécamp» ; de «Charles Perrot, marchand de bois à Saint- Laurent-en-Caux (...) et aussy marchand de vin et légumes». (32) Dont bilans d»etienne Breton, marchand boucher à Dieppe» ; de «Michel Lefebvre, père, maître constructeur de navire demeurant à Dieppe» ; de «Pierre Antheaume, marchand, demeurant à Bouville-en- Caux». (33) Dont bilans d Alexandre Capron, marchand entrepreneur d ouvrages, demeurant en la paroisse de Saint- Pierre-le-Vieux, enclos de la chapelle» ; de «Pierre Harivel de Coulouvray, marchand forain, actuellement à Bacqueville chez le sieur Delamare, aubergiste» ; de «Antoine Losner, négociant à Dieppe». (34) Dont, 1787 : bilans de «François Marie, marchand, demeurant à Saint-Ouen-le-Mauger» ; de «Jean- Baptiste Roulans, cy-devant mareieur, demeurant en la paroisse de la Crique, en qualité de domestique chée Roze Letelié, laboureuze» ; de «Charles Boucher, marchand, demeurant au bourg et paroisse de Lindebeuf» ; de «Denis-Michel Romain Quiesnot, marchand mercier, demeurant à Dieppe» ; de «Laurent-Toussaint Fauvel, cy-devant marchand mercier à Dieppe» ; de Nicolas Nion, «marchand boucher» à Dieppe ; de «Justin Dolle, marchand mercier à Dieppe» ; de «Pierre Mochon, marchand, demeurant en la paroisse de Saint-Nicolasd Aliermont» : «Compte que rend Louis Niel, de Dieppe, à Monsieur de Caquerai-Monval, maître de la verrerie du Cornet, des verres à vitre restés invendus». (35) Dont : «Mémoire pour messieurs les prieur et religieux de Saint-Ouen, contre le sieur Desprez, marchand à Dieppe» ; bilans de «Jean Anquetil, marchand, demeurant en la paroisse de Cauville» ; de «Jacques Le Borgne, grennetier à Dieppe» ; de «Jean-Tranquille Hamel, marchand au bourg d Envermeu» ; de «Nicolas Féré, marchand, demeurant en la paroisse de Sassetot-le-Malgardé» ; de «Jacques d Olbec, marchand, demeurant à Luneray» ; de «Jean Langlois, marchand fabriquant, demeurant au Quenay, hameau de Lamberville» ; de «Louis Dumare, marchand aubergistre et limonadier au bourg et paroisse d Aufay» ; de «Louis et Jacques Adam, père et fils, marchands fabriquants, demeurant à Gonnetot» ; de «Lefebvre» (?); (36) Dont : Bilans de «Jean-Benjamin Deslandes, marchand à Dieppe» ; de «Michel Senechal, de Saint- Nicolas-d Aliermont» ; de «Jacques Lartisien, marchand demeurant à Dieppe» ; de «Marcque Simon, marchand à Dieppe» ; de «Jean Hamel, marchand en la paroisse de Graville». Mémoire présenté aux officiers municipaux de Dieppe (?) par «les particuliers poursuivis devant vous pour se voir condamnés au payement des grains que l ancienne municipalité fut forcée de tirer l an dernier d Angleterre pour la subsistance de la ville (...). «Daignez messieurs, vous reporter au moment de nos dernières calamités. Vous vous rapellez qu après le pillage du 5 juillet dernier, la ville se trouvoit dans la plus affreuse disette (...)». Apposition de scellés chez feu René Martin Girard à la requête de son fils aîné : «François Martin Girard, conseiller du Roy, substitut de son procureur en la sénéchaussée et amirauté de Jérémie, quartier de la Grande Ance, isle et coste françoise de Saint- Domingue en Amérique». (37) Dont, 1791 : Bilans de «Romain Petit, courtier hollandais, à Dieppe» ; de «Vivien Motet, marchand fabriquant, demeurant en la paroisse de Luneray» ; de «la dame veuve Duval, marchande de modes et mercerie, demeurante en la ville de Dieppe» ; «du sieur Legendre fils, marchand, demeurant en la paroisse de Monsbourg» ; de «Jacques et Jean Pillon, frères de la paroisse de la Gaillarde, hameau du Bucquet» ; de «Jacques Laisné, marchand boucher à Belmesnil» ; de «Pierre l Heureux, de la paroisse de Luneray». 1791? : Affaire de «Louis Philippe Flech, marchand coutellier, demeurant en la ville d Abbeville, demandeur, contre le sieur Bachellier, marchand orfèvre, demeurant à Dieppe». (38) A titre d exemple, voici la première déclaration de ce cahier : «est comparu le sieur Nicolas Anquetil, marchand en cette ville, lequel a dit et déclaré qu il ne luy est resté aucune graine de lin de l année dernière, mais qu il en a fait venir par un capitaine holandais douze pouches de graine de Zélande suivant le connoissement à nous représenté en datte du 24 novembre dernier, et a luy à l instant rendu ; déclaré aussy ledit sieur comparant en avoir acheté deux cens soixante dix boisseaux de graine du Nord, scavoir du sieur Boulard, 72 ; de M. le Griel, 133 et de la dame Leplastrier, 61 boisseaux. Toutes lesquelles graines nouvelles ledit comparant entend vendre chez luy en gros et en détail»

10 200 BP 35 «Registre des submissions» (passées au Havre) (39) 1653 (3 octobre)-1656 (27 avril) 200 BP 36 Livre de calculs astronomiques (40) Vers BP 37 Notes de jurisprudence sur divers sujets : chargeurs, chirurgiens, sagesfemmes, courtiers, jaugeurs, jauges 1714 (ap. décembre) 200 BP 38 Livre de comptes BP 39 Un cahier de comptes : «réception de diverses parties de planches de chesne à faire bordage, envoyées par divers marchands d Aumale et environs pour le compte d iceux, à mon adresse pour leur en procurer vente et payement», 1771 (8 octobre)-1772 (20 décembre). «Journal n A contenant les affaires de moy Nicolas-François-Michel de Montivilliers, commencées à Paris le 30 aoust 1751 jusqu au 25 mars 1755» (commerce de lingerie) BP 40 «Mémoire à consulter pour MM. les prieurs et consuls de Dieppe contre MM. les administrateurs de l Hôpital Général en ce qu en vertu de l article 7 des lettres patentes du 18 janvier 1668 concernant l établissement dudit hôpital, les administrateurs prétendent percevoir la totalité des amendes qui se prononcent en ladite jurisdiction consulaire». 200 BP 41 Divers (39) A titre d exemple : «Du mercredy troisième jour de décembre mil VI C cinquante trois, à Grâce, devant monsieur Legouis, lieutenant. S est comparu en personne Jean Duval, maîstre du navire nommé «L Amittié» de cette ville, lequel en la présence du procureur du Roy s est submis et obligé par corps et biens de faire apparoir de certifficat voillable dans trois mois de ce jour, des juges et officiers de Lit, en Ecosse, comme le vin chargé dans sondit navire en ce port et havre aura esté deschargé audit lieu de Lit, en Ecosse, sans fraude, saouf les risques de la mer et de la guerre». (40) Sur la couverture : «ce registre apartien [à] Chatournoux

AUDIENCE PUBLIQUE DU 30 OCTOBRE 2014

AUDIENCE PUBLIQUE DU 30 OCTOBRE 2014 KF/KV REPUBLIQUE DECÔTE D IVOIRE --------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN -------------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN -------------------- RG N 1508/2014 JUGEMENT CONTRADICTOIRE du 30/10/2014

Plus en détail

Référence du texte : AD 06 7B897 Sénéchaussée. Procédure criminelle, meurtre sur grand chemin : procès-verbal d'accord et exposition des faits.

Référence du texte : AD 06 7B897 Sénéchaussée. Procédure criminelle, meurtre sur grand chemin : procès-verbal d'accord et exposition des faits. Référence du texte : AD 06 7B897 Sénéchaussée. Procédure criminelle, meurtre sur grand chemin : procès-verbal d'accord et exposition des faits. 1737 5 10 15 20 25 exposition des faits. 1737 p 1 / 6 30

Plus en détail

Docteur François KOMOIN, Président du Tribunal ;

Docteur François KOMOIN, Président du Tribunal ; KF/AE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN --------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN --------------- RG N 1392/2013 ------------ JUGEMENT CONTRADICTOIRE du 07/11/2013

Plus en détail

L'an deux mil quatorze Et le vingt un octobre

L'an deux mil quatorze Et le vingt un octobre KF/TOE REPUBLIQUE DE CÔTE D'IVOIRE COUR D'APPEL D'ABIDJAN TRIBUNAL DE COMMERCE D'ABIDJAN ORDONNANCE DE REFERE Du 21/10/2014 RG N 2848/14 Affaire : LE CREDIT IMMOBILIER DE FRANCE RHONE ALPES AUVERGNE, (C.LF.R.Â.Â.)

Plus en détail

Les cahiers des corporations de la ville du Havre Mars 1789

Les cahiers des corporations de la ville du Havre Mars 1789 ARCHIVES MUNICIPALES DU HAVRE Groupe 3 SERVICE EDUCATIF NOMS : 2012-2013 Les cahiers des corporations de la ville du Havre Mars 1789 Avant la Révolution Française, les habitants des villes étaient réunis

Plus en détail

Statuant publiquement, par défaut, en premier et dernier ressort; Se déclare incompétent au profit de la juridiction arbitrale ;

Statuant publiquement, par défaut, en premier et dernier ressort; Se déclare incompétent au profit de la juridiction arbitrale ; REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ---- COUR D APPEL D ABIDJAN TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN RG N 485 /13 JUGEMENT CONTRADICTOIRE du 29 mai 2013 ------------- Affaire : Société IMMOBILIARE, (Me Moïse DIBY) Contre

Plus en détail

Acte de décès François Moreau, 19 décembre 1838 à Placé

Acte de décès François Moreau, 19 décembre 1838 à Placé Acte de décès François Moreau, 19 décembre 1838 à Placé L an mil huit cent trente huit, le dix neuf décembre, par devant nous, Jean-Baptiste François Erault, maire officier de l état civil de la commune

Plus en détail

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Le juge de paix : le juge le plus proche du citoyen

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Le juge de paix : le juge le plus proche du citoyen La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Le juge de paix : le juge le plus proche du citoyen Cette brochure vous explique quelles sont les tâches et les

Plus en détail

Art. I. Les articles 275 à 294 du code civil sont abrogés et remplacés par les dispositions suivantes: -

Art. I. Les articles 275 à 294 du code civil sont abrogés et remplacés par les dispositions suivantes: - Loi du 6 février 1975 relative au divorce par consentement mutuel et aux seconds mariages et portant modification de certaines dispositions en matière de divorce pour cause déterminée et de séparation

Plus en détail

Le Manuel de la secrétaire juridique et du parajuriste Julie Tondreau TABLE DES MATIÈRES

Le Manuel de la secrétaire juridique et du parajuriste Julie Tondreau TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES TARIFS (pages grises) : TARIF DES FRAIS JUDICIAIRES EN MATIÈRE CIVILE ET DES DROITS DE GREFFE... I TARIF DES INDEMNITÉS ET LES ALLOCATIONS PAYABLES AUX TÉMOINS ASSIGNÉS DEVANT LES COURS

Plus en détail

Arrêt n 46019 CAISSE DE CREDIT MUNICIPAL DE LYON

Arrêt n 46019 CAISSE DE CREDIT MUNICIPAL DE LYON COUR DES COMPTES ----------- CHAMBRES REUNIES ----------- Arrêt n 46019 CAISSE DE CREDIT MUNICIPAL DE LYON Arrêt en appel d'un jugement de la chambre régionale des comptes de Rhône-Alpes, après cassation

Plus en détail

Recherches à Paris Racines, 2010

Recherches à Paris Racines, 2010 Recherches à Paris Recherches à Paris 1. Particularités parisiennes 2. Les Archives de Paris 3. L état civil parisien 4. Autres sources 5. Quelques cas pratiques 6. Bibliographie Particularités parisiennes

Plus en détail

Ordonnance du Tribunal du Travail. Rép. fisc. no 544/2009.

Ordonnance du Tribunal du Travail. Rép. fisc. no 544/2009. Ordonnance du Tribunal du Travail. Rép. fisc. no 544/2009. Rendue le mardi, 10 février 2009 par Nous, Marie MACKEL, juge de paix, siégeant comme Présidente du tribunal du travail de et à LUXEMBOURG, assistée

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURTOFHUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURTOFHUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURTOFHUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION AFFAIRE MAZZON c. ITALIE (Requête n o 896/04) ARRÊT STRASBOURG 15 janvier 2008

Plus en détail

Article 6 Article 7 Article 8

Article 6 Article 7 Article 8 Loi n 98-4 du 2 février 1998, relative aux sociétés de recouvrement des créances telle que modifiée par les textes subséquents et notamment la loi n 2003-42 du 9 juin 2003. Article premier- La présente

Plus en détail

Article 1. a) fausse monnaie;

Article 1. a) fausse monnaie; Arrêté royal n 22 du 24 OCTOBRE 1934 relatif à l'i nterdiction judiciaire faite à certains condamnés et aux faillis d'exercer certaines fonctions, professions ou activités Article 1. Sans préjudice des

Plus en détail

Loi organique relative à la Haute Cour

Loi organique relative à la Haute Cour Loi organique relative à la Haute Cour Dahir portant loi organique n 1-77-278 du 24 chaoual 1397 (8 octobre 1977) relative à la Haute Cour (1) Louange à Dieu Seul! (Grand Sceau de Sa Majesté Hassan II)

Plus en détail

REGIMES MATRIMONIAUX

REGIMES MATRIMONIAUX REGIMES MATRIMONIAUX Le sujet est vaste et complexe. L exposé se limitera au rappel des règles essentielles et à l examen des problèmes les plus fréquemment rencontrés. Un rappel : il existe un régime

Plus en détail

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 39616/98 présentée par J. F. contre

Plus en détail

HAGUE CONFERENCE ON PRIVATE INTERNATIONAL LAW CONFÉRENCE DE LA HAYE DE DROIT INTERNATIONAL PRIV

HAGUE CONFERENCE ON PRIVATE INTERNATIONAL LAW CONFÉRENCE DE LA HAYE DE DROIT INTERNATIONAL PRIV HAGUE CONFERENCE ON PRIVATE INTERNATIONAL LAW CONFÉRENCE DE LA HAYE DE DROIT INTERNATIONAL PRIV CONVENTION RELATIVE A LA PROCÉDURE CIVILE (Conclue le premier mars 1954) Les Etats signataires de la présente

Plus en détail

Docteur François KOMOIN, Président du Tribunal ;

Docteur François KOMOIN, Président du Tribunal ; KB/KF/AE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN --------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN --------------- RG N 3829/14 ------------- JUGEMENT CONTRADICTOIRE du 05/03/2015

Plus en détail

Loi n 1.162 du 7 juillet 1993 relative à la participation des organismes financiers à la lutte contre le blanchiment de capitaux

Loi n 1.162 du 7 juillet 1993 relative à la participation des organismes financiers à la lutte contre le blanchiment de capitaux PRINCIPAUTÉ DE MONACO Loi n 1.162 du 7 juillet 1993 relative à la participation des organismes financiers à la lutte contre le blanchiment de capitaux RAINIER III PAR LA GRACE DE DIEU PRINCE SOUVERAIN

Plus en détail

AUDIENCE PUBLI~UE ORDINAIRE DU 11 DECEMBRE 2013. Madame FlAN A. ROSINE MOTCHIAN Président; Messieurs BAGROU B. Isidore" Assesseurs,

AUDIENCE PUBLI~UE ORDINAIRE DU 11 DECEMBRE 2013. Madame FlAN A. ROSINE MOTCHIAN Président; Messieurs BAGROU B. Isidore Assesseurs, \ 1 REPUBLIQUE DE CÔTE D'IVOIRE COUR D'APPEL D'ABIDJAN TRIBUNAL DE COMMERCE D'ABIDJAN RG W1674/2013 JUGEMENT CONTRADICTOIRE DU 11/12/2013 La société FOQUX (Maître Cyprien KOFFI) Contre La société CORPORATE

Plus en détail

Docteur François KOMOIN, Président du Tribunal ; Messieurs KACOU Bredoumou Florent, Jean Louis MENUDIER, FOLOU IGNACE et Jacob AMEMATEKPO, Assesseurs,

Docteur François KOMOIN, Président du Tribunal ; Messieurs KACOU Bredoumou Florent, Jean Louis MENUDIER, FOLOU IGNACE et Jacob AMEMATEKPO, Assesseurs, KF/AE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN --------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN --------------- RG N 1018/13 ------------- JUGEMENT CONTRADICTOIRE du 12 /12/2013

Plus en détail

N 25/ 07. du 10.5.2007. Numéro 2394 du registre.

N 25/ 07. du 10.5.2007. Numéro 2394 du registre. N 25/ 07. du 10.5.2007. Numéro 2394 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, dix mai deux mille sept. Composition: Marc SCHLUNGS, président de la Cour,

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION AFFAIRE VALENTINI c. ITALIE (Requête n o 40664/05) ARRÊT STRASBOURG 10 mars 2009

Plus en détail

M. Linden (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

M. Linden (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 23/11/2011 Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 6 avril 2011 N de pourvoi: 09-72164 Non publié au bulletin Cassation sans renvoi M. Linden (conseiller le plus ancien faisant fonction

Plus en détail

REMUNERATION AIDE JURIDICTIONNELLE

REMUNERATION AIDE JURIDICTIONNELLE REMUNERATION AIDE JURIDICTIONNELLE Le montant de la rétribution «Aide Juridictionnelle» est déterminé par le nombre d unités de valeur «UV» affectées à la procédure et prévues par l article 90 du décret

Plus en détail

BUREAU DE DÉCISION ET DE RÉVISION

BUREAU DE DÉCISION ET DE RÉVISION BUREAU DE DÉCISION ET DE RÉVISION CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MONTRÉAL DOSSIER N : 2014-033 DÉCISION N : 2014-033-007 DATE : Le 25 février 2015 EN PRÉSENCE DE: MEJEANPIERRE CRISTEL AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS

Plus en détail

Docteur François KOMOIN, Président du Tribunal ; Messieurs KACOU Bredoumou Florent, TALL YAcouba, SILUE Daoda et René DELAFOSSE, Assesseurs,

Docteur François KOMOIN, Président du Tribunal ; Messieurs KACOU Bredoumou Florent, TALL YAcouba, SILUE Daoda et René DELAFOSSE, Assesseurs, KF/AE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN --------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN --------------- RG N 1429/14 ------------- JUGEMENT DE DEFAUT du 05/06/2014 -----------------

Plus en détail

Table des matières. 1. Lectures sur la religion à l Athénée royal

Table des matières. 1. Lectures sur la religion à l Athénée royal Table des matières Pour des raisons de clarté, les titres qui figurent dans cette table ont été dans certains cas modernisés et uniformisés. Ils sont ainsi parfois légèrement différents des titres qui

Plus en détail

Présentation de l ordonnance

Présentation de l ordonnance ORDONNANCE DE 1673 Édit du roi servant de règlement pour le commerce des négociants et marchands tant en gros qu'en détail Présentée par M. Edouard Richard Présentation de l ordonnance...1 Texte de l ordonnance...3

Plus en détail

Pierre TREMBLAY et Ozanne ACHON

Pierre TREMBLAY et Ozanne ACHON Pierre TREMBLAY et Ozanne ACHON Pierre et Ozanne sont à l origine de tous les Tremblay d Amérique du Nord. Il est percheron, elle est aunisienne : ils sont le symbole de ces deux petites provinces françaises

Plus en détail

OHADA Acte uniforme portant organisation des procédures simplifiées de recouvrement et des voies d exécution

OHADA Acte uniforme portant organisation des procédures simplifiées de recouvrement et des voies d exécution Acte uniforme portant organisation des procédures simplifiées de recouvrement et des voies d exécution Acte adopté le 10 avril 1998 et paru au JO n 6 du 1 er juillet 1998 Index [NB - les chiffres renvoient

Plus en détail

AUDIENCE PUBLIQUE ORDINAIRE DU 27 MARS 2015

AUDIENCE PUBLIQUE ORDINAIRE DU 27 MARS 2015 REPUBLIQUE b DE COTE D IVOIRE ----------------- COUR D APPEL D ABIDJAN ----------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN ------------------- RG 110/2015 ------------- JUGEMENT CONTRADICTOIRE DU 27 MARS

Plus en détail

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE A QUI INCOMBE LE RECOUVREMENT DES CHARGES? Le rôle du syndic : Le non-paiement des charges par un ou plusieurs copropriétaires oblige

Plus en détail

MÉMOIRE DE FRAIS. À jour le 26 mars 2014 I FORME :

MÉMOIRE DE FRAIS. À jour le 26 mars 2014 I FORME : À jour le 26 mars 2014 MÉMOIRE DE FRAIS I FORME : Documents à joindre et nombre de copies : Les documents suivants doivent être produits à la Cour, en deux exemplaires, soit un original et une copie :

Plus en détail

Me Michel Giroux, maire

Me Michel Giroux, maire PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LAC-BEAUPORT RÈGLEMENT NUMÉRO 3-124 Sur les alarmes et systèmes d alarme Session ordinaire du conseil municipal de la municipalité de Lac-Beauport, municipalité régionale

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 04/03/2009 Cour d appel de Paris ct0151 Audience publique du 7 décembre 2007 N de RG: 07/06272 Publié par le service de documentation de la Cour de cassation REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE

Plus en détail

République française. Tribunal de Grande Instance de Paris

République française. Tribunal de Grande Instance de Paris République française Au nom du Peuple français Tribunal de Grande Instance de Paris 28eme chambre N d'affaire : Jugement du : 27 septembre 2010, 9h n : 3 NATURE DES INFRACTIONS : CONDUITE DE VEHICULE SOUS

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. LA COUR DES COMPTES a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. LA COUR DES COMPTES a rendu l arrêt suivant : COUR DES COMPTES QUATRIEME CHAMBRE PREMIERE SECTION Arrêt n 67631 CENTRE HOSPITALIER DE MONTLUÇON (ALLIER) Appel d un jugement de la chambre régionale des comptes d Auvergne, Rhône-Alpes Rapport n 2013-470-0

Plus en détail

N 12 / 08. du 6.3.2008. Numéro 2485 du registre.

N 12 / 08. du 6.3.2008. Numéro 2485 du registre. N 12 / 08. du 6.3.2008. Numéro 2485 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, six mars deux mille huit. Composition: Marc SCHLUNGS, président de la Cour,

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt-huit mai deux mille neuf.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt-huit mai deux mille neuf. N 35 / 09. du 28.5.2009. Numéro 2641 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt-huit mai deux mille neuf. Composition: Marie-Paule ENGEL, présidente

Plus en détail

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DENICE

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DENICE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DENICE R.G. : 14/01429 Minute no : 14/01711/ Chambre des référés Du : 11 Décembre 2014 Affaire : association loi 1901 "Mouvement pour la liberté de la protection sociale MLPS

Plus en détail

Document de travail Ne pas reproduire Pour toute interprétation ou copie officielle contacter le greffe

Document de travail Ne pas reproduire Pour toute interprétation ou copie officielle contacter le greffe Document de travail Ne pas reproduire Pour toute interprétation ou copie officielle contacter le greffe PROVINCE DE QUÉBEC M.R.C. DE L ÉRABLE VILLE DE PLESSISVILLE RÈGLEMENT 1420 SUR LES SYSTÈMES D ALARMES

Plus en détail

2 E 52. Fontaine-le-Dun

2 E 52. Fontaine-le-Dun 2 E 52 Fontaine-le-Dun Versement en 1994 par M e FURON. Nombre d articles : 246. minutes, 1645-1899 : 2 E 52/5-236 minutes de Longueil, 1703-1793 : 2 E 52/237-243 grenier à sel de Saint-Valery-en-Caux,

Plus en détail

Vu le décret n 53-192 du 14 mars 1953 relatif à la ratification et à la publication des engagements internationaux souscrits par la France ;

Vu le décret n 53-192 du 14 mars 1953 relatif à la ratification et à la publication des engagements internationaux souscrits par la France ; Décret n 65-159 du 25 février 1965 portant publication de la convention d aide mutuelle judiciaire, d exequatur des jugements et d extradition entre la France et le Gabon du 23 juillet 1963. Le Président

Plus en détail

ARBITRAGE EN VERTU DE LA LOI SUR LE RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DU GOUVERNEMENT ET DES ORGANISMES PUBLICS (L.R.Q., CHAPITRE R-10) JEAN-PAUL BÉRUBÉ

ARBITRAGE EN VERTU DE LA LOI SUR LE RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DU GOUVERNEMENT ET DES ORGANISMES PUBLICS (L.R.Q., CHAPITRE R-10) JEAN-PAUL BÉRUBÉ ARBITRAGE EN VERTU DE LA LOI SUR LE RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DU GOUVERNEMENT ET DES ORGANISMES PUBLICS (L.R.Q., CHAPITRE R-10) ENTRE : ET : JEAN-PAUL BÉRUBÉ COMMISSION ADMINISTRATIVE DES RÉGIMES

Plus en détail

CODE DE PROCÉDURE CIVILE. Sénégalais SOMMAIRE

CODE DE PROCÉDURE CIVILE. Sénégalais SOMMAIRE CODE DE PROCÉDURE CIVILE SOMMAIRE PREMIÈRE PARTIE : DE LA PROCÉDURE ORDINAIRE...5 LIVRE I : DES TRIBUNAUX DEPARTEMENTAUX...5 TITRE I : Saisine - Instruction - Jugement et voies de recours...5 TITRE Il

Plus en détail

Docteur François KOMOIN, Président du Tribunal ;

Docteur François KOMOIN, Président du Tribunal ; KB/KF/AE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN --------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN --------------- RG N 3249/2014 ------------- JUGEMENT CONTRADICTOIRE AVANT

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre criminelle Audience publique du 6 mars 2012 N de pourvoi: 11-84711 Publié au bulletin Cassation partielle M. Louvel (président), président SCP Gatineau et Fattaccini, avocat(s)

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre criminelle Audience publique du Thursday 6 February 1975 N de pourvoi : 74-91949 Publié au bulletin Cassation PDT M. COMBALDIEU, président RPR M. CHAPAR, conseiller rapporteur

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, premier décembre deux mille onze.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, premier décembre deux mille onze. N 66 / 11. du 1.12.2011. Numéro 2897 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, premier décembre deux mille onze. Composition: Marie-Paule ENGEL, présidente

Plus en détail

Association SYNADEC. Association Loi 1901 Siège social : Association SYNADEC

Association SYNADEC. Association Loi 1901 Siège social : Association SYNADEC Association SYNADEC Association Loi 1901 Siège social : Association SYNADEC Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901, le décret du 16

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET LE ROYAUME DU MAROC RELATIVE AU STATUT DES PERSONNES ET DE LA FAMILLE ET A LA COOPERATION JUDICIAIRE

CONVENTION ENTRE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET LE ROYAUME DU MAROC RELATIVE AU STATUT DES PERSONNES ET DE LA FAMILLE ET A LA COOPERATION JUDICIAIRE CONVENTION ENTRE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET LE ROYAUME DU MAROC RELATIVE AU STATUT DES PERSONNES ET DE LA FAMILLE ET A LA COOPERATION JUDICIAIRE Décret n 83-435 DU 27 mai 1983 (publié au J.O du1er juin

Plus en détail

COUR PENALE INTERNATIONALE

COUR PENALE INTERNATIONALE ICC-01/04-01/06-917 30-05-2007 1/10 EO PT COUR PENALE INTERNATIONALE Original : Français No : Date de dépôt : 29 mai 2007 LA CHAMBRE PRELIMINAIRE 1 Composée comme suit : M. le Juge Claude Jorda Mme la

Plus en détail

PARCOURS D UN DOSSIER RELATIF A UN ACCIDENT DE ROULAGE

PARCOURS D UN DOSSIER RELATIF A UN ACCIDENT DE ROULAGE PARCOURS D UN DOSSIER RELATIF A UN ACCIDENT DE ROULAGE Document explicatif réalisé à l intention des parents-formateurs 17 novembre 2006 PARCOURS D UN DOSSIER ACCIDENT DE ROULAGE avant l élaboration du

Plus en détail

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Ministère de la Justice Vous êtes victime Vous pouvez, en tant que victime d une infraction, déposer une plainte

Plus en détail

Loi du 22 février 1968 sur la nationalité luxembourgeoise

Loi du 22 février 1968 sur la nationalité luxembourgeoise Loi du 22 février 1968 sur la nationalité luxembourgeoise (Mém. A -7 du 4 mars 1968, p. 91; doc. parl. 1232) modifiée par: Loi du 26 juin 1975 (Mém. A -36 du 27 juin 1975, p. 764; doc. parl. 1313; Rectificatif

Plus en détail

Advenue cette audience, le Tribunal a vidé son délibéré.

Advenue cette audience, le Tribunal a vidé son délibéré. REPUBLIQUE DE CÔTE D'IVOIRE COUR D'APPEL D'ABIDJAN TRIBUNAL DE COMMERCE D'ABIDJAN RG 1879/2014 JUGEMENT CONTRADICTOIRE DU 29 JANVIER 2014 Affaire: Société LIMAS COMPAGNIE Contre M.AGOOLA SAIDOU (Me TRAORE

Plus en détail

DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES

DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES AFFAIRE INTÉRESSANT : LES RÈGLES POUR LES COURTIERS MEMBRES DE L ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES Volume I TABLES LOI SUR LA FAILLITE ET L INSOLVABILITÉ (PARTIES I À V) NOTIONS GÉNÉRALES

TABLE DES MATIÈRES Volume I TABLES LOI SUR LA FAILLITE ET L INSOLVABILITÉ (PARTIES I À V) NOTIONS GÉNÉRALES Volume I Introduction................................................................... iii Remerciements................................................................ v TABLES Table de la jurisprudence........................................................

Plus en détail

ci Monsieur BElLA ARMAND

ci Monsieur BElLA ARMAND REPUBLIQUE DE D'IVOIRE COUR D'APPEl D'ABIDJAN TRIBUNAL DE COMMERCE D'ABIDJAN RG 233/2014 JUGEMENT CONTRADICTOIRE DU 21 MARS 2014 AFFAIRE: Monsieur KOUADIO KOUAKOU LUCIEN Maître BINATE BOUAKE AUDIENCE PUBLIQUEORDINAIRE

Plus en détail

Siréas asbl Service International de Recherche, d Education et d Action Sociale

Siréas asbl Service International de Recherche, d Education et d Action Sociale Siréas asbl Service International de Recherche, d Education et d Action Sociale Année 2005 DOCUMENT n 1 Analyses et études LE DIVORCE INTERNATIONAL EN BELGIQUE Rue de la croix, 22 1050 Bruxelles Téléphone

Plus en détail

17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure

17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure COUR NATIONALE DE L INCAPACITÉ ET DE LA TARIFICATION DE L ASSURANCE DES ACCIDENTS DU TRAVAIL RÉPUBLIQUE FRANÇAISE 17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure L inopposabilité a pour

Plus en détail

STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd

STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd Titre premier : Dénomination - Siège - But - Durée Article premier Il est formé, sous la raison sociale «MODEL SA», une société anonyme qui est régie par les présents

Plus en détail

TROISIÈME SECTION. AFFAIRE ZICCARDI c. ITALIE. (Requête n o 27394/02)

TROISIÈME SECTION. AFFAIRE ZICCARDI c. ITALIE. (Requête n o 27394/02) TESTO INTEGRALE TROISIÈME SECTION AFFAIRE ZICCARDI c. ITALIE (Requête n o 27394/02) ARRÊT STRASBOURG 8 juin 2006 Cet arrêt deviendra définitif dans les conditions définies à l article 44 2 de la Convention.

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 13 juin 2013 N de pourvoi: 12-10260 ECLI:FR:CCASS:2013:C200963 Non publié au bulletin Cassation M. Bizot (conseiller doyen faisant fonction de président),

Plus en détail

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE TOULOUSE. ORDONNANCE DE RÉFÉRÉ DU 01 Juillet 2014

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE TOULOUSE. ORDONNANCE DE RÉFÉRÉ DU 01 Juillet 2014 MINUTE N : 14/1378 DOSSIER N :14/01016 NATURE DE L AFFAIRE : 14A DEMANDEURS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE TOULOUSE ORDONNANCE DE RÉFÉRÉ DU 01 Juillet 2014

Plus en détail

dans la poursuite pénale dirigée contre en présence du Ministère Public l arrêt qui suit :

dans la poursuite pénale dirigée contre en présence du Ministère Public l arrêt qui suit : N 8 / 2012 pénal. du 2.2.2012. Not. 4066/08/CD Numéro 3029 du registre. La Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg, formée conformément à la loi du 7 mars 1980 sur l'organisation judiciaire, a rendu

Plus en détail

Convention entre la Suisse et la Belgique sur la reconnaissance et l exécution de décisions judiciaires et de sentences arbitrales

Convention entre la Suisse et la Belgique sur la reconnaissance et l exécution de décisions judiciaires et de sentences arbitrales Texte original Convention entre la Suisse et la Belgique sur la reconnaissance et l exécution de décisions judiciaires et de sentences arbitrales Conclue le 29 avril 1959 Approuvée par l Assemblée fédérale

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 21 MAI 2010 C.09.0340.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.09.0340.F C. A., demandeur en cassation, représenté par Maître Pierre Van Ommeslaghe, avocat à la Cour de cassation, dont le cabinet est

Plus en détail

Docteur KOMOIN FRANCOIS, Président du Tribunal ;

Docteur KOMOIN FRANCOIS, Président du Tribunal ; KF/KB/KV REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE -------------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN -------------------- RG N 2166/2014 JUGEMENT CONTRADICTOIRE Du 29/01/2015 ------------ Affaire : La société Banque

Plus en détail

J U G E M E N T n 2 0 1 4-0013

J U G E M E N T n 2 0 1 4-0013 Troisième section Audience du 23 septembre 2014 Lecture du 17 novembre 2014 Commune de JONZAC (017029 197) Département de Charente-Maritime Exercice 2012 J U G E M E N T n 2 0 1 4-0013 R E P U B L I Q

Plus en détail

l arrêt qui suit : E n t r e : comparant par Maître Yves KASEL, avocat à la Cour, demeurant à Luxembourg, et : le Ministère public

l arrêt qui suit : E n t r e : comparant par Maître Yves KASEL, avocat à la Cour, demeurant à Luxembourg, et : le Ministère public N 43 / 2014 pénal. du 11 décembre 2014. Not. 16453/13/CD Numéro 3383 du registre. La Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg, formée conformément à la loi du 7 mars 1980 sur l'organisation judiciaire,

Plus en détail

11 La Société ADM TRADING COTE D'IVOIRE,

11 La Société ADM TRADING COTE D'IVOIRE, OAUOS REPUBLIQUE DE CÔTE D'IVOIRE LE TRIBUNAL DE COMMERCE D'ABIDJAN TRIBUNAL D'ABIDJAN DE COMMERCE 4 ème CHAMBRE AUDIENCE PUBLIQUE DU 11 MARS 2014 JUGEMENT CONTRADICTOIRE ADD DU 11/03/2014 Affaire: DEMBA

Plus en détail

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011 30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) (coordination officieuse au 1 er juillet 2011 ; modifié par l arrêté royal du 20 juillet 2000 introduction de l

Plus en détail

I. INTRODUCTION : II. ANALYSE DE QUELQUES DISPOSITIONS DU CODE JUDICIAIRE :

I. INTRODUCTION : II. ANALYSE DE QUELQUES DISPOSITIONS DU CODE JUDICIAIRE : LA COPROPRIETE ET SON CONTENTIEUX : SUITE DE L ANALYSE ET DES POSSIBLES REFORMES DE LA LOI. De Pierre ROUSSEAUX, avocat,président S.N.P. CHARLEROI I. INTRODUCTION : Conférer des droits et des obligations

Plus en détail

AUDIENCE PUBLIQUE DU 31 JUILLET 2014

AUDIENCE PUBLIQUE DU 31 JUILLET 2014 KF/KV REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE -------------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN -------------------- RG N 1273/2014 JUGEMENT CONTRADICTOIRE Du 31/07/2014 ------------ Affaire : 1/Mademoiselle LINGANI

Plus en détail

COUR D'APPEL DE PARIS

COUR D'APPEL DE PARIS COUR D'APPEL DE PARIS 1ère Chambre Section A ARRÊT DU 20 OCTOBRE 2004 Numéro d'inscription au répertoire général : 03/04049 Décision déférée à la Cour : Jugement du 09 Décembre 2002 - Tribunal de Grande

Plus en détail

Statuts de l ASBL «mobiled»

Statuts de l ASBL «mobiled» -1- Statuts de l ASBL «mobiled» Les comparants : 1. Marc Jacobs, né le 27/07/1957, à Lobbes, domicilié n 1, rue Alphonse Planche, à 6210 Villers-Perwin ; RN 57.07.27-031.17 2. Christophe Michel, né le

Plus en détail

PROTOCOLE. Entre le Barreau de Paris, le Tribunal de Commerce et le Greffe. Le Barreau de Paris, représenté par son Bâtonnier en exercice,

PROTOCOLE. Entre le Barreau de Paris, le Tribunal de Commerce et le Greffe. Le Barreau de Paris, représenté par son Bâtonnier en exercice, PROTOCOLE Entre le Barreau de Paris, le Tribunal de Commerce et le Greffe Le Barreau de Paris, représenté par son Bâtonnier en exercice, Le Tribunal de commerce de Paris, représenté par son Président en

Plus en détail

Lecture publique du 26 mars 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

Lecture publique du 26 mars 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Chambre Jugement n 2013-0005 Centre hospitalier de Béthune Trésorerie de Béthune municipale (62) Exercices 2006 à 2009 Audience publique du 19 février 2013 Lecture publique du 26 mars 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Plus en détail

Demandeur. Entreprise DÉCISION INTERLOCUTOIRE

Demandeur. Entreprise DÉCISION INTERLOCUTOIRE Commission d accès à l information du Québec Dossier : 06 03 94 Date : Le 29 juin 2007 Commissaire : M e Guylaine Henri X Demandeur c. GREAT-WEST, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE Entreprise DÉCISION INTERLOCUTOIRE

Plus en détail

SENTENCE ARBITRALE DU COLLEGE ARBITRAL DE LA COMMISSION DE LITIGES VOYAGES

SENTENCE ARBITRALE DU COLLEGE ARBITRAL DE LA COMMISSION DE LITIGES VOYAGES SENTENCE ARBITRALE DU COLLEGE ARBITRAL DE LA COMMISSION DE LITIGES VOYAGES AUDIENCE DU 17 juin 2008 En cause de : Monsieur A et Madame B, domiciliés à xxx, Demandeurs absents à l audience, mais dûment

Plus en détail

Sélection de locaux d entreprise en Seine-Maritime proposée par Seine-Maritime Expansion. n 23

Sélection de locaux d entreprise en Seine-Maritime proposée par Seine-Maritime Expansion. n 23 n Novembre 0 Sélection de locaux d entreprise en Seine-Maritime proposée par Seine-Maritime Expansion Sommaire p. Carte des secteurs p./5 Locaux d activités p. Entrepôts p.7 Bureaux p.8 Centres locatifs

Plus en détail

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005 relative à la prévention et la répression des infractions en matière de chèques (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS Article

Plus en détail

N 1203709 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 1203709 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE RENNES YS/LD N 1203709 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Mme M. Simon Magistrat désigné Audience du 21 mai 2013 Lecture du 18 juin 2013 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif

Plus en détail

Formule 72B FORMULAIRE FORMULE 72B REQUÊTE CONJOINTE EN DIVORCE

Formule 72B FORMULAIRE FORMULE 72B REQUÊTE CONJOINTE EN DIVORCE FORMULAIRE FORMULE 72B REQUÊTE CONJOINTE EN DIVORCE N o du dossier COUR DU BANC DE LA REINE DU NOUVEAU-BRUNSWICK DIVISION DE LA FAMILLE CIRCONSCRIPTION JUDICIAIRE DE...................... - et - REQUÉRANTS

Plus en détail

Cour de cassation Chambre commerciale Cassation partielle 30 mars 2010 N 09-14.287

Cour de cassation Chambre commerciale Cassation partielle 30 mars 2010 N 09-14.287 Jurisprudence Cour de cassation Chambre commerciale 30 mars 2010 n 09-14.287 Sommaire : Texte intégral : Cour de cassation Chambre commerciale Cassation partielle 30 mars 2010 N 09-14.287 République française

Plus en détail

4./4/14 DE DROIT AÉRIEN. (Montréal, 26 CONVENTION SURVENANT. (12 pages) 14-1044 DCTC_WP_DCTC_

4./4/14 DE DROIT AÉRIEN. (Montréal, 26 CONVENTION SURVENANT. (12 pages) 14-1044 DCTC_WP_DCTC_ DCTC Doc n o 33 4./4/14 CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE DROIT AÉRIEN (Montréal, 26 mars 4 avril 2014) TEXTE REFONDU DE LA CONVENTION RELATIVE AUX INFRACTIONS ET À CERTAINS AUTRES ACTES SURVENANT À BORD DES

Plus en détail

LAR Police IZEO pour mandataires sociaux

LAR Police IZEO pour mandataires sociaux Protection juridique DES MANDATAIRES SOCIAUX CONDITIONS SPECIALES Définition 1. Membre IZEO : Indépendant société qui o a payé pour la 1ère fois la cotisation annuelle au profit d IZEO en vue de faire

Plus en détail

Me Balat, SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Boulloche, SCP Odent et Poulet, SCP Ortscheidt, SCP Rocheteau et Uzan-Sarano, avocat(s)

Me Balat, SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Boulloche, SCP Odent et Poulet, SCP Ortscheidt, SCP Rocheteau et Uzan-Sarano, avocat(s) Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 22 novembre 2012 N de pourvoi: 11-19523 11-19806 Non publié au bulletin Cassation Mme Flise (président), président Me Balat, SCP Boré et Salve de

Plus en détail

COUR D'APPEL DE RENNES ARRÊT DU 10 MARS 2015

COUR D'APPEL DE RENNES ARRÊT DU 10 MARS 2015 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS 3ème Chambre Commerciale ARRÊT N 131 R.G : 13/03708 COUR D'APPEL DE RENNES ARRÊT DU 10 MARS 2015 COMPOSITION DE LA COUR LORS DU DÉLIBÉRÉ : Monsieur Alain

Plus en détail

Marie-Anne Barbel ou l exemple d une femme d affaires du XVIIIe siècle Samantha ROMPILLON

Marie-Anne Barbel ou l exemple d une femme d affaires du XVIIIe siècle Samantha ROMPILLON Marie-Anne Barbel ou l exemple d une femme d affaires du XVIIIe siècle Samantha ROMPILLON Quand on pense aux femmes de la Nouvelle-France, on songe à Marie de l incarnation, à Marguerite Bourgeoys, aux

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MARSEILLE N 0605319 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. B. A. AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Salvage Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MARSEILLE N 0605319 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. B. A. AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Salvage Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MARSEILLE N 0605319 M. B. A. M. Salvage Rapporteur Mme Teuly-Desportes Commissaire du gouvernement RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de

Plus en détail

Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003)

Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003) Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003) Article 1 er.- La présente loi règle une matière visée à l'article 78 de la Constitution. Chapitre I er.- Champ d'application,

Plus en détail

Schéma de la procédure de poursuite

Schéma de la procédure de poursuite Schéma de la procédure de poursuite Acteur responsable pour l'étape Créancier Débiteur Office compétent Juge S A I S I E P O U R S U I T E Paiement Avis de saisie Exécution de la saisie Réquisition de

Plus en détail