REMARQUES SUR LE PETIT FRAGMENT DE TABLETTE CHYPRO MINOENNE TROUVÉ A ENKOMI EN par EMILIA MAS SON

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REMARQUES SUR LE PETIT FRAGMENT DE TABLETTE CHYPRO MINOENNE TROUVÉ A ENKOMI EN 1952. par EMILIA MAS SON"

Transcription

1 REMARQUES SUR LE PETIT FRAGMENT DE TABLETTE CHYPRO MINOENNE TROUVÉ A ENKOMI EN 952 par EMILIA MAS SON. C'est pendant sa campagne de 952 à Enkomi que M. Porphyrios Dikaios a trouvé un petit fragment de tablette inscrit en écriture chyprominoenne (Pl. I). Il s'agit, dans l'ordre chronologique des découvertes, du premier fragment de cette série, mais aussi du plus petit et du plus mal conservé. Les dimensions sont les suivantes: hauteur 5 cm., largeur 9,5 cm., épaisseur à 3 cm. On a ici une partie, malheureusement très déformée, d'une grande tablette du type qui est maintenant mieux connu grâce aux pièces plus considérables apparues à Enkomi en 953, lors des fouilles de P. Dikaios (voir l'article ci-dessus) et aussi durant les fouilles de C.F.A. Schaeffer (fragment inédit, aù Louvre). Le recto représente un fragment de la colonne de gauche; si l'on essaie une reconstitution partielle de la tablette, on obtient le dessin ci-contre (fig. ), en admettant pour l'objet une largeur primitive d'environ 8 cm. Peu de temps après la découverte, M. Dikaios a publié une brève note sur ce fragment 2, accompagnée de deux reproductions et de remarques de J. L. Myres, qui a été le premier à reconnaître le caractère chypro-minoen de l'écriture. Ultérieurement, l'archéologue est revenu en détail sur les circonstances de la trouvaille pour en fixer la date entre 230 et Entre temps, M. Meriggi a publié un dessin sommaire du recto et a proposé certaines lectures, à l'occasion de son étude du grand fragment de Voir plus haut, p. 74, n Antiquity 27 (953), p et pl. IV. Cf. O. Masson, Minos 5 (957), p. 23- et fig. 23 (à retourner). 3 «The Context of the Enkomi Tablets», Kadmos 2 (963), p , notamment p , et fig Athenaeum 34 (956), p. 3-38, ave<: dessin p. 8 (sans doute effectué d'après photographie).

2 Pl.. Petit fra'gment de tablette d'enkomi, face A (Copyright Publica tions d'art et d'archéologie, Paris)

3 Le petit fragment de tablette chypro-minoenne 97 Pour notre part, après une étude de l'objet lui-même au Musée de Nicosie en septembre 968, nous avons abouti aux remarques qui sont présentées ici, à l'aide de ce que nous apprend le texte mieux conservé du grand fragment. Dans notre 'dessin (fig. 2), pour plus de clarté, nous avons placé un numéro sous chaque signe reconnaissable. l II r Fig.. Essai de reconstitution de la tablette, avec le fragment conservé à gauche (environ moitié de la ~andeur réelle) 2. Analyse du texte. Nous examinerons seulement le recto ou face AS. où l'on réussit à distinguer, avec plus ou moins de certitude, 7 ou 72 signes. Ils sont répartis en huit lignes, dont les restes ont une longueur très inégale. Il est probable que chaque ligne comprenait primitivement de 3 à 7 signes, c'est-à-dire cinq séquences, comme c'est le cas pour le grand fragment... De cette ligne, la première dont des traces soient visibles, il subsiste une très petite partie à droite. On reconnaît trois signes et une barre de séparation, qui devaient faire partie de l'avant-dernière séquence. Le signe 3 est le no. 5 de notre répertoire, la finale la plus importante.. 2. Ici, on peut reconstituer au moins cinq signes. Le premier, incomplet, est certainement le signe no. 5; c'est la fin d'une séquence. Vient ensuite un mot de trois signes, terminé par le no. 44, qui est également une finale importante. Pour le signe 5, on ne peut dire s'il s'agit d'une simple flèche, ou bien de signes comme 3 ou 4. Enfin, les trois petits traits qui suivent doivent représenter des fragments du signe 6. 5 Le verso ou face B est pratiquement illisible; on peut seulement reconnaître ici et là quelques signes, qui indiquent la présence d'un texte de même structure. 7

4 98 Emilia Masson L. 3. Il subsiste sept signes, avec une barre de séparation. Le signe est le no. 22. Le suivant est endommagé par une lacune, toutefois on devine la structure caractéristique du no. 33. Il est probable que ce signe était suivi d'une marque de séparation, car le signe 3 est justement le no. 48, qui est toujours en position initiale. En outre, cette reconstitution nous permet de retrouver une séquence de trois signes déjà attestée sur le grand fragment, face A, ligne 5, deuxième mot. Les signes 4 et 5 sont légèrement endommagés, mais leur lecture ne pose pas de problème. Les signes 6 et 7 représentent le début d'une autre séquence, avec de nouveau le no. 48, et le no. 3, en forme de croix, qui est très clair. L. 4. Beaucoup plus longue que les précédentes, cette ligne est presque complète: il doit manquer seulement deux à quatre signes pour la fin. Les treize signes reconnaissables sont répartis en quatre séquences ( au minimum). Les deux premières sont intéressantes, car elles commencent toutes deux par un signe bien connu à l'initiale, no. 27, et représentent en fait deux formes du même «radical» constitué par les signes 27 et 38. En outre, on remarquera dans la première la répétition du no. 38, signes 2 et 3, et pour la seconde, une structure qui correspond au «radical» déjà indiqué, suivi du signe no. 5, qui est la 'désinence la plus fréquente dans ces textes. La troisième séquence comporte trois signes clairs, 8 à 0, et la quatrième avait au minimum trois signes, à 3. L. 5. C'est la ligne la plus longue de ce fragment, qui pourrait même être entière, car on y retrouve un nombre de signes et de séquences tout à fait comparable à ce qui est fourni par le grand fragment. Ainsi, les quinze signes sont répartis en cinq séquences ( au minimum). La première est assez claire. La seconde est composée de la répétition du signe no. 4. La lecture de la troisième séquence est plus difficile, et on ne saurait affirmer si le signe 7 correspond effectivement à notre signe no. 0. Dans l'affirmative, on retrouverait ici une for.me élargie du «radical» formé par les signes 3 et 0, attesté sur le grand fragment, face A, ligne 20, deuxième mot. La quatrième séquence, signes 0 à 2, serait également une forme élargie du «radical» constitué par les signes 4 et 6, lequel figure au début de notre ligne 7. Pour la lecture du signe 2, on peut hésiter entre le no. 0 et le no. 38, mais la première interprétation nous paraît la plus probable (ainsi sur notre dessin). La dernière séquence est la moins bien conservée, notamment pour les signes 4 et 5, dont les traces permettent toutefois de les reconnaître comme les nos 33 et 22 du répertoire. L. 6. Cette ligne n'est pas complète, mais les signes conservés sont les plus lisibles de ce texte. Les treize signes sont répartis en quatre séquences ( début). Le premier mot commence par les signes 47 (et non pas 48) et 26. La deuxième séquence, signes 6 à 9, doit être une forme élargie du «radical» constitué avec les signes 48 et 24, qui a été étudié

5 Le petit fragment de tablette chypro-minoenne u\ C' \.}t _.-' M V' '-'~ ~I ~f\~ )t '\." 'T' Ci cîi S ~, :.~!:' ~ ~\. / ) ~ l\ II 2 "3 8 ~ [' ~t th l'~ Fig. 2. Petit fragment de tablette d'enkomi, dessin de la face A. ci-dessus 6, Il doit s'agir d'un mot courant, puisque nous le connaissons maintenant avec plusieurs désinences. L. 7. La lecture de cette ligne est plus difficile, surtout dans la deuxième partie. Cependant, elle conserve les traces des cinq séquences habituelles ( début). Pour la première, composée de deux signes, 6 Voir l'article précédent, étude des mots.

6 00 Emilia Masson ~ Â\ 2 lx ~ 8 4 ~ ï 38 lt ï ~ ~\ CI 5 T * % I~ 2 e,' \\ 22 \ ft\ 0 \ (~ ~ 3 24 '\' 48 ~ 3 \ 2 26 W 2 49 J.t 3 2 Il\ (\', 2 50 ~ Fig. 3. Répertoire des signes.. '. )!:.

7 Le petit fragment de tablette chypro-minoenne 0 voir la ligne 5. La seconde, signes 3 à 6, est également claire, et commence avec le signe no. 50. La troisième commence avec le signe no. 49, qui est une initiale importante. Les signes suivants, 8 et 9, sont assez endommagés; pour le premier, il est difficile de préciser s'il s'agit du no. 5, du no. 4 ou du no. 4. Mais ensuite, on reconnaît la structure assez particulière du signe no. 40, en forme de marches d'escalier, connu par le grand fragment. Il devait être suivi d'une barre de séparation, car le signe 0, tout comme le signe 7, est de nouveau le no. 49. Ce serait donc le début d'une séquence assez claire de quatre signes, 0 à 3. Enfin, une barre de séparation, et une trace de signe. L. 8. Ici, il ne reste que le début, avec deux séquences. La première, avec trois signes, est assez claire; de la seconde, on peut seulement reconnaître les signes 5 et 6, qui correspondent aux nos 0 et 32. Comme on le voit, l'analyse de ce texte, malgré son mauvais état de conservation, suffit à montrer qu'il est de structure identique à celle du grand fragment: même longueur des lignes, même disposition des séquences, avec barres de séparation, et même longueur de ces séquences, variant de deux à cinq signes. 3. Répertoire des signes. Nous avons pu relever dans cette inscription 28 signes différents, ce qui représente plus de la moitié du répertoire du grand fragment (fig. 3). Il faut souligner que, par rapport à ce répertoire, il n'apparaît aucun signe nouveau. De même, malgré l'état défectueux du texte et l'aspect pour ainsi dire usé des signes, il est clair que le ductus de l'écriture, le caractère et la structure des signes correspondent absolument à ceux du grand fragment. On voit aussi que la position, la fréquence et la fonction des signes sont analogues dans les deux textes. Pour cette raison, nous n'avons pas jugé nécessaire de faire une étude de chaque signe en particulier, et celle qui a été donné pour le grand fragment est également valable ici. 4. Etude des mots. Dans cette inscription, on peut retenir quatorze et peut-être même quinze séquences, plus ou moins assurées (fig. 4). Cette petite liste de mots n'est pas sans intérêt, car, de même que le répertoire des signes, elle révèle de nombreux points communs avec le texte du grand fragment. Les mots sont de même longueur (2 à 5 signes), et comportent le plus souvent les mêmes initiales ou finales caractéristiques. On remarque les variations sur un même radical (fig. 4, C et D, G et H). En outre, ce qui est plus important, on note les séquences identiques entre les deux fragments: pour une correspondance complète, il y a un seul exemple, ligne 3 (fig. 4, 0); avec un même «radical», pourvu de désinences différentes, nous trouvons deux exemples, ligne 5, troisième mot (fig. 4, B), et ligne 6, deuxième mot (fig. 4, L). Cette petite liste de mots apporte donc une preuve supplémentaire du

8 02 EmiLia Masson fait que les deux textes sont rédigés dans la même langue. Elle nous permet également d'enrichir et de compléter l'étude des «radicaux» et de leurs élargissements. A :J~O H '\',,\- r \- l' ~ B M\!:lV \'T0 i~ c ~\ =' K ~ tu '\ \" '". D L ~':J~ ~ '",\- ter E ~~ M )!lu' F lu Q~' N )Jt l' a., - 0 ~~o Fig. 4. Liste de séquences tirées du texte du petit fragment. G '\' \ r ; 5. En conclusion, on peut dire que ce petit texte, malheureusement si endommagé, et peu éloquent par lui-même, prend une valeur nouvelle lorsqu'il est placé dans une étude d'ensemble des fragments de tablette d'enkomi. Il apporte un complément précieux, et c'est pourquoi un examen aussi détaillé que possible nous a semblé profitable.

LA PLUS ANCIENNE TABLETTE CHYPRO-MINOENNE (ENKOMI, 1955)

LA PLUS ANCIENNE TABLETTE CHYPRO-MINOENNE (ENKOMI, 1955) LA PLUS ANCIENNE TABLETTE CHYPRO-MINOENNE (ENKOMI, 1955) Durant l'été de 1955,, M. Porphyrios Dikaios a trouvé à Enkomi, à l'occasion de fouilles complémentaires pour le département des Antiquités de Chypre^

Plus en détail

Orientation professionnelle Charpentier bois

Orientation professionnelle Charpentier bois Orientation professionnelle Charpentier bois 1-6 Elève Date: 1. Titre de l' U.E. : Construction d'escalier 1 2. Matière / Classe : Technologie, 2 ème année de formation 3. Thèmes des séquences de cours

Plus en détail

Chapitre 2 Les graphiques

Chapitre 2 Les graphiques Chapitre Les graphiques. Généralités C est la partie des statistiques la moins souvent oubliée dans l enseignement secondaire car elle mobilise la notion de proportionnalité sous ses différentes formes.

Plus en détail

L'HORLOGE DE BUREAU. Sommaire 2. Cliquer sur une ligne de la table ci-dessous pour aller à l'article correspondant et sur. Repérer sur des vues 15

L'HORLOGE DE BUREAU. Sommaire 2. Cliquer sur une ligne de la table ci-dessous pour aller à l'article correspondant et sur. Repérer sur des vues 15 Sommaire 2 Cliquer sur une ligne de la table ci-dessous pour aller à l'article correspondant et sur pour Sommaire Sommaire 2 2 Repérer sur des vues 15 LE PLAN D'ENSEMBLE : 15 LE PLAN DE DEFINITION : 15

Plus en détail

JEUX AVEC LES CHIFFRES DES DÉVELOPPEMENTS DÉCIMAUX DE QUELQUES RATIONNELS

JEUX AVEC LES CHIFFRES DES DÉVELOPPEMENTS DÉCIMAUX DE QUELQUES RATIONNELS JEUX AVEC LES CHIFFRES DES DÉVELOPPEMENTS DÉCIMAUX DE QUELQUES RATIONNELS Jean Luc Bovet, Auvernier Notre merveilleuse manière d écrire les nombres, due, dit-on, aux Indiens via les Arabes, présente en

Plus en détail

Sommaire de la séquence 1

Sommaire de la séquence 1 Sommaire de la séquence 1 t t t t Séance 1 Qu est-ce qu un circuit électrique? A Les acquis du primaire B Activités expérimentales de découverte C Exercice d application Séance 2 Réalisation et schématisation

Plus en détail

Chapitre IV : La Tenue Des Livres Le journal Le grand Livre

Chapitre IV : La Tenue Des Livres Le journal Le grand Livre Chapitre IV : La Tenue Des Livres Le journal Le grand Livre A - Notion sur la tenue des livres : 1) Notions Générales : La tenue des livres consiste à inscrire sur des registres comptables les différentes

Plus en détail

Salle de technologie

Salle de technologie Prénom : Nom : Classe : Date : Salle de technologie Séquence Le dessin technique Définition du dessin technique : Le dessin technique est un ensemble de règles pour représenter des objets ; ces règles

Plus en détail

ANNEXE 1 : L addition et la soustraction de vecteurs Renseignements pour l'élève

ANNEXE 1 : L addition et la soustraction de vecteurs Renseignements pour l'élève LA MÉCANIQUE Physique ANNEXE 1 : L addition et la soustraction de vecteurs Renseignements pour l'élève Nom : Date : Les grandeurs vectorielles sont des valeurs qui comprennent un nombre, une unité et une

Plus en détail

Valeur cible et solveur. Les calculs effectués habituellement avec Excel utilisent des valeurs numériques qui constituent les données d'un problème.

Valeur cible et solveur. Les calculs effectués habituellement avec Excel utilisent des valeurs numériques qui constituent les données d'un problème. Valeur cible et solveur Atteindre une valeur cible Les calculs effectués habituellement avec Excel utilisent des valeurs numériques qui constituent les données d'un problème. A l'aide d'un certain nombre

Plus en détail

Effectuer un paiement par chèque

Effectuer un paiement par chèque 1ère séance Effectuer un paiement par chèque Objectif Lire et comprendre ce qui est inscrit sur un chèque Matériel nécessaire Un chèque vierge par adulte Un tableau et de quoi écrire dessus Activité 1

Plus en détail

Accident de voiture : six bons réflexes pour remplir le constat amiable

Accident de voiture : six bons réflexes pour remplir le constat amiable Accident de voiture : six bons réflexes pour remplir le constat amiable La qualité et la précision des informations sur le constat amiable permettront une meilleure indemnisation. Pour définir clairement

Plus en détail

THEME : CLES DE CONTROLE. Division euclidienne

THEME : CLES DE CONTROLE. Division euclidienne THEME : CLES DE CONTROLE Division euclidienne Soit à diviser 12 par 3. Nous pouvons écrire : 12 12 : 3 = 4 ou 12 3 = 4 ou = 4 3 Si par contre, il est demandé de calculer le quotient de 12 par 7, la division

Plus en détail

FICHE D'INVENTAIRE (Fiche pratique n 1) Les normes internationales du CIDOC/ ICOM

FICHE D'INVENTAIRE (Fiche pratique n 1) Les normes internationales du CIDOC/ ICOM FICHE D'INVENTAIRE (Fiche pratique n 1) Les normes internationales du CIDOC/ ICOM Le Comité international pour la documentation (CIDOC) a travaillé plusieurs années au sein de l'icom pour arrêter les données

Plus en détail

AGENZIA DELLE ENTRATE

AGENZIA DELLE ENTRATE N II/1/149212/2002 AGENZIA DELLE ENTRATE Direzione Centrale Gestione Tributi Approbation du formulaire ANR/1 réservé aux sujets non résidants dans l'etat, à utiliser pour les déclarations d'identification

Plus en détail

Niveau 3 : Mathématiques

Niveau 3 : Mathématiques Niveau 3 : Mathématiques Les pourcentages de réussite affichés pour chaque item correspondent à la campagne de collecte de données 1996/1997. Le test a été administré à des élèves de fin de troisième année

Plus en détail

PRINCIPE DU JEU... MATÉRIEL... MISE EN PLACE...

PRINCIPE DU JEU... MATÉRIEL... MISE EN PLACE... ......Reinhard Staupe......... Edel, Stein und Reich Sur les bourses aux pierres précieuses du monde entier, trouvez les plus belles pierres et prenez vos rivaux de vitesse en devinant leur jeu. PRINCIPE

Plus en détail

Les tableaux dans Word

Les tableaux dans Word Les tableaux dans Word Il existe plusieurs façons de créer des tableaux dans Word. Nous allons aborder ici deux méthodes : créer un tableau d après le nombre de lignes et de colonnes qu il contient, et

Plus en détail

MODE D'EMPLOI DE LA CALCULATRICE POUR LES COURTS SÉJOURS DANS L'ESPACE SCHENGEN

MODE D'EMPLOI DE LA CALCULATRICE POUR LES COURTS SÉJOURS DANS L'ESPACE SCHENGEN MODE D'EMPLOI DE LA CALCULATRICE POUR LES COURTS SÉJOURS DANS L'ESPACE SCHENGEN 1. Introduction Le règlement (UE) n 610/2013 du 26 juin 2013 a modifié la convention d'application de l'accord de Schengen,

Plus en détail

VISUALISATION EN TEMPS RÉEL PERSPECTIVES À POINT DE VUE MOBILE

VISUALISATION EN TEMPS RÉEL PERSPECTIVES À POINT DE VUE MOBILE 167 VISUALISATION EN TEMPS RÉEL DE J. SAPALY On sait que l'exploration visuelle consiste en une succession de fixations du regard, séparées par des mouvements oculaires saccadés, chaque fixation amenant

Plus en détail

Perfectionnement au logiciel de traitement de texte Word (2000) : les tableaux

Perfectionnement au logiciel de traitement de texte Word (2000) : les tableaux FUNDP CeFIS Département Éducation et Technologie rue de Bruxelles, 61 B-5000 Namur (Belgique) Tél : 081 725060 Fax : 081 725064 Télex : 59 222 FAC NAM B E-mail : cefis@fundp.ac.be URL : http://www.det.fundp.ac.be/cefis/

Plus en détail

Conception d'un étage de logement à partir d'un plan scanné

Conception d'un étage de logement à partir d'un plan scanné Présentation de l'interface utilisateur Chaque fenêtre Sweet Home 3D permet d'éditer l'aménagement intérieur d'un logement et est divisée en quatre panneaux redimensionnables, avec une barre d'outils en

Plus en détail

L étude de paysage en géographie

L étude de paysage en géographie L étude de paysage en géographie Par Stéphane Chauvin, Christophe Desquesnes INTRODUCTION : RESITUER L ÉTUDE DU PAYSAGE DANS LA DISCIPLINE L étude de paysage constitue un des thèmes majeurs à développer

Plus en détail

GRF dyslexie 2010/2012. Lecture pas à pas

GRF dyslexie 2010/2012. Lecture pas à pas La compréhension en lecture, SILVA Fanny Compréhension 29 Lecture pas à pas 1. Description de l expérience : Suite aux deux hypothèses à vérifier énoncées dans notre préambule, j ai proposé d organiser

Plus en détail

METTRE EN FORME. Colonnes et lignes. Largeur des colonnes

METTRE EN FORME. Colonnes et lignes. Largeur des colonnes METTRE EN FORME Vous apprendrez dans cette partie à utiliser plusieurs outils pour mettre en forme les cellules, mais aussi le contenu des cellules, afin de faciliter la lecture de vos tableaux. Colonnes

Plus en détail

SIMULATION D'OBJETS TECHNIQUES. de la programmation PROCÉDURALE à la programmation DÉCLARATIVE

SIMULATION D'OBJETS TECHNIQUES. de la programmation PROCÉDURALE à la programmation DÉCLARATIVE 204 : de la programmation PROCÉDURALE à la programmation DÉCLARATIVE Christian ORANGE, Jacky COURTAIS Un des principaux intérêts pédagogiques de Logo est qu'il permet la définition de procédures qui peuvent

Plus en détail

PRISE EN MAIN D UN TABLEUR. Version OPEN OFFICE

PRISE EN MAIN D UN TABLEUR. Version OPEN OFFICE PRISE EN MAIN D UN TABLEUR Version OPEN OFFICE Prise en main d un tableur page 2 1. L utilisation de la souris Pour faire fonctionner un tableur, on utilise le clavier mais aussi la souris. Rappelons,

Plus en détail

Comment insérer un nouveau menu pour une association pas à pas?

Comment insérer un nouveau menu pour une association pas à pas? Comment insérer un nouveau menu pour une association pas à pas? Si une association souhaite créer une nouvelle rubrique pour son menu déroulant, voici la procédure à suivre. 1- L'association doit d'abord

Plus en détail

Prise en main d un tableur Open Office

Prise en main d un tableur Open Office Prise en main d un tableur Open Office 1 Présentation de l écran de travail Barre des menus Barre d outil Standard Barre de mise en forme Zone d édition des formules zone active Adresse de la zone active

Plus en détail

Découverte du logiciel ordinateur TI-n spire / TI-n spire CAS

Découverte du logiciel ordinateur TI-n spire / TI-n spire CAS Découverte du logiciel ordinateur TI-n spire / TI-n spire CAS Mémento Ouvrir TI-Nspire CAS. Voici la barre d outils : L insertion d une page, d une activité, d une page où l application est choisie, pourra

Plus en détail

Annexes du cours DEFI MATHS. Jouez en faisant des maths! Faites des maths en jouant, Mettez votre classe au Défi!

Annexes du cours DEFI MATHS. Jouez en faisant des maths! Faites des maths en jouant, Mettez votre classe au Défi! Annexes du cours DEFI MATHS Jouez en faisant des maths! Faites des maths en jouant, Mettez votre classe au Défi! En quoi consiste le rallye? Le rallye est organisé en trois manches d'une durée d'une heure.

Plus en détail

OEB Paiement des taxes en ligne. Aide en ligne. Copyright Office européen des brevets Tous droits réservés

OEB Paiement des taxes en ligne. Aide en ligne. Copyright Office européen des brevets Tous droits réservés OEB Paiement des taxes en ligne Aide en ligne Copyright Office européen des brevets Tous droits réservés Dernière mise à jour : 12 mars 2009 Version du document : EPO_OnlineFeePayment_FR_090312.doc Table

Plus en détail

Activité 4. Tour de cartes Détection et correction des erreurs. Résumé. Liens pédagogiques. Compétences. Âge. Matériels

Activité 4. Tour de cartes Détection et correction des erreurs. Résumé. Liens pédagogiques. Compétences. Âge. Matériels Activité 4 Tour de cartes Détection et correction des erreurs Résumé Lorsque les données sont stockées sur un disque ou transmises d un ordinateur à un autre, nous supposons généralement qu elles n ont

Plus en détail

Suite arithmétique. Rang n 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Suite u n u 1 u 2 u 3 u 4 u 5 u 6 u 7 u 8 u 9 u 10 u 11 u 12 Abonnements 2000 2600 3200

Suite arithmétique. Rang n 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Suite u n u 1 u 2 u 3 u 4 u 5 u 6 u 7 u 8 u 9 u 10 u 11 u 12 Abonnements 2000 2600 3200 Suite arithmétique ENONCE : Une société de téléphonie mobile propose un nouveau forfait à partir du mois de janvier 2009. En janvier 2009, elle a enregistré 2000 abonnements souscrits pour ce forfait.

Plus en détail

CHAPITRE 2 CALCULS ALGEBRIQUES

CHAPITRE 2 CALCULS ALGEBRIQUES Classe de Troisième CHAPITRE CALCULS ALGEBRIQUES UTILISER DES LETTRES... 34 EXPRESSIONS EQUIVALENTES... 36 VOCABULAIRE DU CALCUL LITTERAL... 37 REDUCTIONS D'ECRITURES... 39 DEVELOPPER UN PRODUIT... 40

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL MATHÉMATIQUES

BACCALAUREAT GENERAL MATHÉMATIQUES BACCALAUREAT GENERAL FEVRIER 2014 MATHÉMATIQUES SERIE : ES Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 (ES), 4 (L) 7(spe ES) Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformement à la

Plus en détail

DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Europâisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets @ Numéro de publication : 0 333 611 1 DEMNDE DE BREVET EUROPEEN (S) Numéro de dépôt: 894506.5 @ Date de dépôt: 02.03.89 Int. Cl.4:

Plus en détail

Les Pensées de Pascal (édition électronique www.penseesdepascal.fr) Papiers préliminaires du Recueil des originaux : les attestations

Les Pensées de Pascal (édition électronique www.penseesdepascal.fr) Papiers préliminaires du Recueil des originaux : les attestations Les Pensées de Pascal (édition électronique www.penseesdepascal.fr) Papiers préliminaires du Recueil des originaux : les attestations Cinq documents ont été montés sur quatre onglets au début du Recueil

Plus en détail

Le dessin technique. Le dessin technique doit être compris par tous. Pour cela, il doit y quelques règles de présentation.

Le dessin technique. Le dessin technique doit être compris par tous. Pour cela, il doit y quelques règles de présentation. 1/5 Le dessin technique ou dessin industriel est un élément essentiel de la communication technique. Il s agit d un ensemble de conventions de représentation des objets qui assurent que l objet produit

Plus en détail

Module 8 : Périmètre et aire de figures planes

Module 8 : Périmètre et aire de figures planes RÉDUCTION DES ÉCARTS DE RENDEMENT 9 e année Module 8 : Périmètre et aire de figures planes Guide de l élève Module 8 Périmètre et aire de figures planes Évaluation diagnostique...3 Aire de parallélogrammes,

Plus en détail

La résidence alternée et les impôts

La résidence alternée et les impôts La résidence alternée et les impôts La résidence alternée est un nouveau concept introduit dans le code civil (article 373-2-9) par la loi n 2002-305 du 4 mars 2002 art. 5V du Journal Officiel du 5 mars

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment RÉDIGER. une lettre de MOTIVATION JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment RÉDIGER. une lettre de MOTIVATION JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment RÉDIGER une lettre de MOTIVATION JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS Avec le soutien du Fonds social européen A quoi sert une lettre de motivation? Lorsque vous faites

Plus en détail

Chapitre 2 : la comptabilité en partie double

Chapitre 2 : la comptabilité en partie double Chapitre 2 : la comptabilité en partie double Les opérations à crédit Les comptes Caisse et Banque ne suffisent pas à décrire les opérations de l'entreprise car certaines génèrent des paiements différés

Plus en détail

Méthodologie. des commentaires, des textes législatifs et réglementaires coordonnés reproduits in extenso, des décisions de jurisprudence.

Méthodologie. des commentaires, des textes législatifs et réglementaires coordonnés reproduits in extenso, des décisions de jurisprudence. MÉTHODOLOGIE Méthodologie La présente étude combine trois types d'informations : des commentaires, des textes législatifs et réglementaires coordonnés reproduits in extenso, des décisions de jurisprudence.

Plus en détail

aurélie gravelat sélection de travaux 2009-2014

aurélie gravelat sélection de travaux 2009-2014 aurélie gravelat sélection de travaux 2009-2014 dessiner Mes dessins ne montrent presque rien. Je cherche à éliminer les tracés, à ne réduire le sujet, ou le dessin, qu à un essentiel. Une, quelques lignes,

Plus en détail

Manuel étudiant Utilisation des plates-formes de E-learning Université Jean Monnet Saint-Etienne

Manuel étudiant Utilisation des plates-formes de E-learning Université Jean Monnet Saint-Etienne Manuel étudiant Utilisation des plates-formes de E-learning Université Jean Monnet Saint-Etienne Ce manuel présente succinctement les informations relatives à l'utilisation de la plate-forme de e-learning

Plus en détail

Fiches méthode SOMMAIRE

Fiches méthode SOMMAIRE Fiches méthode Tableur (LibreOffice) SOMMAIRE 1. Saisir une formule dans une cellule page 2 2. Recopier une formule sur plusieurs cellules page 2 3. Créer une liste de nombres page 5 4. Trier une liste

Plus en détail

Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle

Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle Conférence de Marie-Thérèse Zerbato-Poudou : Les apprentissages à l école maternelle 12 novembre 2008, St Etienne de St Geoirs

Plus en détail

LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE

LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE «et en plus, il faut faire un tableau.» Alberto Giacometti Ecrire sur la peinture pourrait signifier écrire «par-dessus», recouvrir des signes arbitraires de l écriture

Plus en détail

ETRE REDACTEUR DANS GUPPY (avec FckEditor) Se connecter sur le site Guppy en tapant son adresse dans un navigateur web.

ETRE REDACTEUR DANS GUPPY (avec FckEditor) Se connecter sur le site Guppy en tapant son adresse dans un navigateur web. ETRE REDACTEUR DANS GUPPY (avec FckEditor) Se connecter sur le site Guppy en tapant son adresse dans un navigateur web. 1) Se connecter en tant que rédacteur : Pour pouvoir écrire des articles, des fiches

Plus en détail

Activités de calcul mental au cycle 3

Activités de calcul mental au cycle 3 Activités de calcul mental au cycle 3 Sources Documents d accompagnement des programmes 2002 Documents Internet mis en ligne par leurs auteurs Manuels et fichiers de mathématiques Ouvrages de François

Plus en détail

Prise en main du tableur : réaliser un calendrier

Prise en main du tableur : réaliser un calendrier 12 février 2013 p 1 Prise en main du tableur : réaliser un calendrier Pour permettre au plus grand nombre de réaliser cet exercice, nous utiliserons le logiciel libre Libre Office. Vous pouvez le télécharger

Plus en détail

DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS LOGIQUE COMBINATOIRE. SIMPLIFICATION DES EQUATIONS BOOLEENNES Leçon 07

DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS LOGIQUE COMBINATOIRE. SIMPLIFICATION DES EQUATIONS BOOLEENNES Leçon 07 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS 43 SIMPLIFICATION DES EQUATIONS BOOLEENNES Leçon 7 Le rôle de la logique combinatoire est de faciliter la simplification des circuits électriques. La simplification

Plus en détail

ANNEXE 1 RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX 1 ASSOCIATION DES ARCHÉOLOGUES PROFESSIONNELS DU QUÉBEC (AAQ) CODE D ÉTHIQUE ET DES NORMES PROFESSIONNELLES

ANNEXE 1 RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX 1 ASSOCIATION DES ARCHÉOLOGUES PROFESSIONNELS DU QUÉBEC (AAQ) CODE D ÉTHIQUE ET DES NORMES PROFESSIONNELLES ANNEXE 1 RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX 1 ASSOCIATION DES ARCHÉOLOGUES PROFESSIONNELS DU QUÉBEC (AAQ) CODE D ÉTHIQUE ET DES NORMES PROFESSIONNELLES Ce code fait partie intégrante du règlement de l'association des

Plus en détail

Ciblez votre recherche à l aide de filtres pertinents affichés au centre de la page.

Ciblez votre recherche à l aide de filtres pertinents affichés au centre de la page. L objectif du présent document consiste à offrir une vue d ensemble des caractéristiques du nouveau site Web de Richelieu. Notre principale tâche au niveau de la conception du site visait à rendre les

Plus en détail

Sciences Boîte à Outils

Sciences Boîte à Outils Sciences Boîte à Outils Si le cours de Sciences, comme tous les autres d ailleurs, est fait pour te permettre d acquérir des connaissances générales, il doit aussi te servir à utiliser des techniques,

Plus en détail

Manuel Comptabilité générale

Manuel Comptabilité générale Manuel Date Qui Description 17/09/10 Carrupt Laurence Nouvelle version Page 1 / 25 Table des matières 1. Ouverture d'un nouvel exercice comptable... 3 2. Création des classes et natures... 5 3. Paramètres

Plus en détail

Exemple : Dans 35, le chiffre 3 vaut 3 dizaines ou 30 unités. 35, c est 3 dizaines et 5 unités. 35 = 30 + 5 35 = 10 + 10 + 10 + 5

Exemple : Dans 35, le chiffre 3 vaut 3 dizaines ou 30 unités. 35, c est 3 dizaines et 5 unités. 35 = 30 + 5 35 = 10 + 10 + 10 + 5 Numération La valeur des chiffres N1a Les nombres jusqu à 99 s écrivent avec 1 ou 2 chiffres. Dans un nombre de 2 chiffres, chaque chiffre a une valeur différente : celui de droite est le chiffre des unités

Plus en détail

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le Chapitre I - arithmé La base décimale Quand on représente un nombre entier, positif, on utilise généralement la base 10. Cela signifie que, de la droite vers la gauche, chaque nombre indiqué compte 10

Plus en détail

TABLEAU 5 Nombre moyen (et écarts types) de mots produits selon le niveau scolaire et les trois conditions de révision

TABLEAU 5 Nombre moyen (et écarts types) de mots produits selon le niveau scolaire et les trois conditions de révision Dans ce tableau, si le chercheur ne s intéresse pas aux notes item par item mais simplement à la note globale, alors il conservera seulement les première et dernière colonnes et calculera des statistiques

Plus en détail

Le diagramme des relations met en évidence les multiples relations entre les différents éléments, causes et effets d'un système.

Le diagramme des relations met en évidence les multiples relations entre les différents éléments, causes et effets d'un système. Sept outils du management (Les) Introduction Diagramme des relations Diagramme des affinités Diagramme en arbre Diagramme matriciel Diagramme des décisions d'action (PDPC) Diagramme sagittal (CPM) Analyse

Plus en détail

Groupe de travail «article 29» sur la protection des données

Groupe de travail «article 29» sur la protection des données Groupe de travail «article 29» sur la protection des données 1676/13/FR WP 208 Document de travail n 02/2013 énonçant des lignes directrices sur le recueil du consentement pour le dépôt de cookies Adopté

Plus en détail

Fiche n 1 Interface & Prise en main de Scribus

Fiche n 1 Interface & Prise en main de Scribus Fiche n 1 Interface & Prise en main de Scribus Table des matières 1- Quelques conseils en P.A.O...1 1.1- La mise en page...1 1.2- Les formats de fichiers...1 1.3- Le travail collaboratif...1 1.4- La sauvegarde

Plus en détail

La formation adaptée s adresse aux exploitants de chambres d hôtes visés à l article L.324-4 du code du tourisme.

La formation adaptée s adresse aux exploitants de chambres d hôtes visés à l article L.324-4 du code du tourisme. Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 08/04/13 N : 11.13 Formation des Loueurs de Chambres d Hôtes délivrant des Boissons Alcooliques Sur le plan législatif et réglementaire

Plus en détail

Fractions et décimaux

Fractions et décimaux Fractions et décimaux Scénario : le pliage des bandes de papier Cette fiche n est pas un programme pédagogique. Elle a pour but de faire apercevoir la portée de l approche «pliage de bandes» et les conséquences

Plus en détail

POUR ALLER UN PEU PLUS LOIN SUR UN TABLEUR. Version EXCEL

POUR ALLER UN PEU PLUS LOIN SUR UN TABLEUR. Version EXCEL POUR ALLER UN PEU PLUS LOIN SUR UN TABLEUR Version EXCEL Document réalisé par Francis Petit, IA-IPR de Mathématiques à Grenoble, à partir d un document de Jean-Raymond Delahaye, professeur au lycée Alain

Plus en détail

Aide-mémoire: outil d'évaluation en ligne NET-Metrix-Profile

Aide-mémoire: outil d'évaluation en ligne NET-Metrix-Profile Avant-colonne Aide-mémoire: outil d'évaluation en ligne NET-Metrix-Profile Module d'évaluation Tabulation Cet aide-mémoire présente brièvement les différentes possibilités d évaluation proposées pour le

Plus en détail

Arrêt de la Cour de justice, Commission/Italie, affaire 101-84 (11 juillet 1985)

Arrêt de la Cour de justice, Commission/Italie, affaire 101-84 (11 juillet 1985) Arrêt de la Cour de justice, Commission/Italie, affaire 101-84 (11 juillet 1985) Légende: Dans son arrêt du 11juillet 1985, dans l affaire 101/84, Commission contre Italie, la Cour de justice déclare que

Plus en détail

Fusion et publipostage dans Word 2010

Fusion et publipostage dans Word 2010 La fusion consiste à fusionner un document principal avec une source de données, de manière à personnaliser le document principal. Ces opérations s'appellent également publipostage ou mailing. Le document

Plus en détail

Dans la série. présentés par le site FRAMASOFT

Dans la série. présentés par le site FRAMASOFT Dans la série Les tutoriels libres présentés par le site FRAMASOFT CRÉER DES EXERCICES AVEC JCLIC-AUTHOR Logiciel: JClic-author Plate-forme(s): Linux, Windows, Mac OS X Version: 0.1.1.9 Licence: GNU General

Plus en détail

Inrap / Les étapes de l archéologie préventive

Inrap / Les étapes de l archéologie préventive Les étapes de l archéologie préventive LE DIAGNOSTIC Lorsque l on aménage un terrain à des fins publiques ou privées (pour construire une route ou un immeuble par exemple), le sol est remanié. Bien avant

Plus en détail

Un nouveau visage pour le fil d actualité

Un nouveau visage pour le fil d actualité Un nouveau visage pour le fil d actualité Nous annonçons aujourd hui une nouvelle version de Facebook, plus aérée et plus orientée que jamais sur les actualités des personnes qui vous sont chères. Le contenu

Plus en détail

SITE INTERNET DE BOUD MER. Manuel de mise à jour

SITE INTERNET DE BOUD MER. Manuel de mise à jour SITE INTERNET DE BOUD MER Manuel de mise à jour www.boudmer.org Avril 2011 Mode d emploi site web Boudmer 1 Sommaire 1. Présentation du site et organisation des informations 3 Organisation générale 3 Arborescence

Plus en détail

Chapitre 3 : compte de résultat et bilan

Chapitre 3 : compte de résultat et bilan Chapitre 3 : compte de résultat et bilan Le calcul du bénéfice Si les associés ont décidé de placer de l'argent dans l'entreprise, c'est pour réaliser des bénéfices. Ils attendent donc que l'entreprise

Plus en détail

Présentation du binaire

Présentation du binaire Présentation du binaire Vers la fin des années 30, Claude Shannon démontra qu'à l'aide de "contacteurs" (interrupteurs) fermés pour "vrai" et ouverts pour "faux" on pouvait effectuer des opérations logiques

Plus en détail

Retentissement de la réforme de l'ircantec 2008 sur la retraite des Praticiens Hospitaliers.

Retentissement de la réforme de l'ircantec 2008 sur la retraite des Praticiens Hospitaliers. Retentissement de la réforme de l'ircantec 2008 sur la retraite des Praticiens Hospitaliers. Dr Raphaël BRIOT ; Dr Jean GARRIC Syndicat National des Praticiens Hospitaliers d'anesthésie-réanimation RÉSUMÉ

Plus en détail

Utiliser Dev-C++ .1Installation de Dev-C++ Table des matières

Utiliser Dev-C++ .1Installation de Dev-C++ Table des matières Utiliser Dev-C++ Voici quelques explications sur l utilisation de Dev-C++, un excellent environnement de développement en C et C++ pour Windows qu on peut télécharger librement depuis le site www.bloodshed.net

Plus en détail

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations Chapitre V : Résultats Les corrélations présentées par la suite, sont celles qui correspondent aux chiffres choisis (corrélation de 0,13 ou 0,13), et celles que nous avons jugées les plus significatifs

Plus en détail

Les mots repères : questions et calculs. Les mots repères : questions et calculs PRO9 PRO9

Les mots repères : questions et calculs. Les mots repères : questions et calculs PRO9 PRO9 Les mots repères : questions et calculs PRO9 Les mots repères : questions et calculs PRO9 Une fois la (ou les) question(s) repérée(s), il convient de repérer les mots-clés, les mots repères qui vont nous

Plus en détail

Assurance et responsabilité

Assurance et responsabilité Assurance et responsabilité Français 4e, 3e Compétences du Répertoire des connaissances et des comportements des usagers de l espace routier Avoir des notions sur les assurances et les responsabilités.

Plus en détail

CAHIER DE PRÉSENTATION DE LA TÂCHE

CAHIER DE PRÉSENTATION DE LA TÂCHE SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION Les enquêteurs du NET PRÉVENTION DE L AGRESSION SEXUELLE 3 e cycle du primaire CAHIER DE PRÉSENTATION DE LA TÂCHE Nom : Directions régionales de santé publique

Plus en détail

Bilan comparatif du marketing au troisième trimestre 2015

Bilan comparatif du marketing au troisième trimestre 2015 SÉRIE TENDANCES/IDÉES Bilan comparatif du marketing au troisième trimestre 2015 Informations cruciales sur les performances du Search, du Social et du Display par terminal Introduction Le troisième trimestre

Plus en détail

6. Comment mieux apprendre? Quels sont les moyens qui peuvent t aider à mieux apprendre?

6. Comment mieux apprendre? Quels sont les moyens qui peuvent t aider à mieux apprendre? 6. Comment mieux apprendre? Quels sont les moyens qui peuvent t aider à mieux apprendre? Avoir une bonne méthode de travail nécessite plusieurs étapes qu il ne faut pas négliger : - D abord, pendant le

Plus en détail

Numération Cycle 2. Le jeu du banquier

Numération Cycle 2. Le jeu du banquier Numération Cycle 2 Le jeu du banquier Il s'agit d'une situation dans laquelle les enfants sont amenés à pratiquer des échanges réguliers à partir de jetons gagnés et à comparer l'état de leurs collections

Plus en détail

Petit rappel sur l administration du questionnaire...

Petit rappel sur l administration du questionnaire... Petit rappel sur l administration du questionnaire... PIl existe deux procédés pour faire passer un questionnaire à la population sondée : < L entrevue avec un interviewer : Par entrevue téléphonique;

Plus en détail

Ch.12 : Loi binomiale

Ch.12 : Loi binomiale 4 e - programme 2007 - mathématiques ch.12 - cours Page 1 sur 5 1 RÉPÉTITION D'EXPÉRIENCES INDÉPENDANTES Lancer plusieurs fois un dé et noter les résultats successifs. Ch.12 : Loi binomiale Prélever des

Plus en détail

Je me familiarise avec un logiciel de traitement de texte et avec un logiciel de présentation : Word et PowerPoint 2003

Je me familiarise avec un logiciel de traitement de texte et avec un logiciel de présentation : Word et PowerPoint 2003 Je me familiarise avec un logiciel de traitement de texte et avec un logiciel de présentation : Word et PowerPoint 2003 Cahier de formation 5 Apprendre à utiliser les TIC dans la vie de tous les jours

Plus en détail

Problèmes de dénombrement.

Problèmes de dénombrement. Problèmes de dénombrement. 1. On se déplace dans le tableau suivant, pour aller de la case D (départ) à la case (arrivée). Les déplacements utilisés sont exclusivement les suivants : ller d une case vers

Plus en détail

Navigation dans Windows

Navigation dans Windows Cours 03 Navigation dans Windows Comme je le disais en introduction, notre souris se révèle plus maligne qu'elle n'en a l'air. À tel point qu'il faut apprendre à la dompter (mais c'est très simple, ce

Plus en détail

4Si l autre conducteur refuse de signer. 5En cas d accident en chaîne, vous

4Si l autre conducteur refuse de signer. 5En cas d accident en chaîne, vous Mode d emploi du Constat amiable - Déclaration d accident Ce constat est conforme au modèle retenu par le Comité Européen des ssurances (C.E.) utiliser pour tout accident automobile Que faire en cas d

Plus en détail

Rédigé par un élève de Terminale S à l'aide de ses livres de maths (Indice, Bordas), ses cours, toute sa peine, et son stress pour le bac! J.

Rédigé par un élève de Terminale S à l'aide de ses livres de maths (Indice, Bordas), ses cours, toute sa peine, et son stress pour le bac! J. Rédigé par un élève de Terminale S à l'aide de ses livres de maths (Indice, Bordas), ses cours, toute sa peine, et son stress pour le bac! J. FAIVRE s de cours exigibles au bac S en mathématiques Enseignement

Plus en détail

Formation pour les rédacteurs du web dynamique Février 2006 TABLE DES MATIÈRES

Formation pour les rédacteurs du web dynamique Février 2006 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES Section 1 - Découvrir l espace privé... 1 1.1 L accès à l espace privé... 1 1.2 L'écran d'ouverture... 3 1.3 La barre des fonctions principales... 4 1.4 La barre de séparation et ses

Plus en détail

Reproduire - Représenter «Tracés»

Reproduire - Représenter «Tracés» «Tracés» 3-11 Niveau 1 Entraînement 1 Objectifs Applications Matériel Consignes Remarques Transferts possibles - S'accoutumer à la représentation directionnelle par le fléchage. - S'entraîner au repérage

Plus en détail

APTITUDE DE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE À DÉTECTER LES FISSURES ET NIDS D ABIELLE DANS LE BÉTON

APTITUDE DE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE À DÉTECTER LES FISSURES ET NIDS D ABIELLE DANS LE BÉTON APTITUDE DE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE À DÉTECTER LES FISSURES ET NIDS D ABIELLE DANS LE BÉTON J. RHAZI, S. NAAR Groupe de Recherche sur l Auscultation et l Instrumentation Département de génie civil

Plus en détail

Rédiger pour le web. Objet : Quelques conseils pour faciliter la rédaction de contenu à diffusion web

Rédiger pour le web. Objet : Quelques conseils pour faciliter la rédaction de contenu à diffusion web Rédiger pour le web Objet : Quelques conseils pour faciliter la rédaction de contenu à diffusion web Sommaire 1. Rédiger des contenus... 2 Lire à l écran : une lecture contraignante... 2 Ecrire des phrases

Plus en détail

Géographie CM2. Guide pédagogique. Ressources vidéoprojetables & 14 animations interactives. Jacques Arnaud Nicole Darcy Daniel Le Gal

Géographie CM2. Guide pédagogique. Ressources vidéoprojetables & 14 animations interactives. Jacques Arnaud Nicole Darcy Daniel Le Gal CM2 Géographie RESSOURCES MULTIMÉDIA Guide pédagogique Atouts es n i l p i c s Di Jacques Arnaud Nicole Darcy Daniel Le Gal Ressources vidéoprojetables & 14 animations interactives Sommaire Présentation

Plus en détail

Windows Live Movie Maker

Windows Live Movie Maker Module express Le mardi 7 mai 2013 Réalisé par Claude En premier lieu, créez un dossier auquel vous donnez le nom de votre futur film. Vous enregistrez ce dossier dans «mes vidéos». Dans ce dossier, vous

Plus en détail

Lire et écrire les nombres jusqu'à 1 000 (2)

Lire et écrire les nombres jusqu'à 1 000 (2) Unité 1 et 5 Lire et écrire les nombres jusqu'à 1 000 () Connaître, savoir écrire et nommer les nombres entiers jusqu au million. 1 En utilisant une, deux ou trois étiquettes ci-contre, écris tous les

Plus en détail

Représentation de l information en binaire

Représentation de l information en binaire Représentation de l information en binaire Les ordinateurs sont capables d effectuer de nombreuses opérations sur de nombreux types de contenus (images, vidéos, textes, sons,...). Cependant, quel que soit

Plus en détail

Devoir XML / XSLT / Unicode

Devoir XML / XSLT / Unicode Devoir XML / XSLT / Unicode Frédérik Bilhaut Université de Caen Département d'informatique Les fichiers fournis pour réaliser le devoir sont à récupérer ici : http://www.info.unicaen.fr/~fbilhaut/ens/radi/devoir.tgz

Plus en détail