I) Généralités. Plusieurs formes de dépression :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I) Généralités. Plusieurs formes de dépression :"

Transcription

1 La Dépression Dr S. Bartolami Faculté des Sciences de l Université Montpellier II 214 I) Généralités Plusieurs formes de dépression : Dépression unipolaire (principale) 13% population Dépression bipolaire (maniaco-dépressive) Dépressions saisonnières (trouble affectif saisonnier) Dépressions périnatales Maladies graves, potentiellement létales suicides (8% des suicidés seraient déprimés) -8 décès/an par suicide en France

2 Survient suite àun stress chronique, un traumatisme somatique ou psychique/affectif, une maladie, une toxicomanie (risques de depression x5) Etudes gémellaires : Concordance pour la dépression = 6 % prjumeaux monozygotes vs 2% pr jumeaux dizygotes Etudes sur l adoption : % de troubles affectifs > c/o parents biologiques que c/o parents adoptifs de sujets adoptés souffrants de dépression Terrain génétique prédisposant dans certains cas mais pas de gène de la dépression découvert (suspections gène du transporteur de la 5TH) Plusieurs gènes contribueraient àl établissement d une susceptibilitéàla dépression que déclencheraient des stress environnementaux (Cf. Schizophrénie) Durée: de très long mois Peut devenir chronique Traitements: pharmacologique et psychothérapique Si résistance = électrostimulations et chirurgie, Comorbiditéavec : La maladie de Parkinson La chorée de Huntington, Des dérèglements hormonaux (hypothyroïdie, syndrome de Cushing) Le diabète, Les maladies cardiovaculaires, Les toxicomanies

3 II) La dépression unipolaire ou dépression majeur ou mélancolie 1) Symptômes principaux Humeur malheureuse, mélancolie, désespoir, pensées morbides ou suicidaires Perte de l instinct de survie suicide Perte de l estime de soi (autodépréciation, appauvrissement du moi), culpabilité Perte d intérêt pour le monde extérieur, retrait social Perte d énergie, apathie, des activités Perte d appétit Difficulté de concentration Emotivité accrue (pleurs, angoisses ) Anxiété, agitation Troubles du sommeil Anhédonie, libido (régression) et incapacitésa fixation sur un nouvel objet La dépression peut atteindre un état paroxysmique d inhibition psychomotrice : La stupeur mélancolique : ralentissement extrême de la motricité masquant une douleur morale profonde Prostration, immobilité, mutisme et refus d alimentation Faciès de tristesse intense, regard fixe, paupières immobiles Risque de suicide extrêmement élevé La dépression peut être masquée -Lorsqu elle s accompagne de troubles somatiques : le patient nie la dépression et attribue sa baisse d humeur aux troubles somatiques -Lorsque le patient cache son état àl entourage par une dépression souriante trompeuse Risque de suicide élévé

4 2) Mécanisme psychique de la dépression Amour, passion(fixation de la libido sur un objet narcissique) Perte de l objet, préjudice portéàl investissement libidinal Conflit : moi vsobjet Retrait de la libido sur le moi (régression narcissique) au lieu de l investir sur un autre objet Identification narcissique pathologique Préserver l attachement libidinal à l objet perdu Une partie du moi devient l objet perte de l objet = perte du moi Instance critique du moi (conscience morale) Lutte pour la libido L instance critique s oppose au moi identifié à l objet Claustration dans une lutte haine vs amour du moi identifié Libération de la libido Aversion à l égard du moi identifié Libido maintenue sur le moi identifié Haine contre l objet de substitution = moi Apparition de l autodépréciation et autres symptômes dépressifs Le conflit qui déchire le moi devient conscient INCONSCIENT 3) Troubles du sommeil : Difficulté à s endormir fatigue, stress, angoisse Altérations de la structure du sommeil Sommeil paradoxal (fréquence durée) atteinte psychique (rêves) sommeil profond stades 3-4 fatigue Réveil précoce fatigue, stress, angoisse Gravité dépression

5 Sain

6 Sain 2 Dépressif 4) Modifications biologiques associées : - Dysfonctionnement de l axe Hypothalamo-Hypophyso- Surrénalien = perturbation du rétrocontrôle ACTH et Cortisol (principal glucocorticoïde humain)

7 Anomalie volumique de l hippocampe et de l amygdale Imagerie fonctionnelle : Zone d hypoactivitéet d hyperactivité chez le dépressif Sain dépressif

8 Dérèglement des innervations monoaminergiques(na, DA, 5HT) Hyporéactivité cérébrale, vigilance, motivation et motricité SUPERPOSITION DES VOIES MONOAMINERGIQUES INNERVATION INTENSE DES STRUCTURES IMPLIQUEES DANS LES DESORDRES PSYCHIATRIQUES PARIETAL CORTEX FRONTAL CORTEX STRIATUM SEPTUM THALAMUS SNPC HIPPOCAMPUS ACCUMBENS VTA DOPAMINE SEROTONINE LOCUS COERULEUS RAPHE NORADRENALINE

9 Différence volumique mutants 5HTT vs contrôles Dépressif : hyperactivitécpf droit et GC et amygdale cingulate and amygdala differed in gray matter volume betweensubjectswiththe short version of the serotonintransporter geneand controls. Short version carriers showedthe greatestreductionsin the redarea, whichpreviousstudieshave linkedto depression. Défaillance des circuits neuronaux régulant les émotions négatives malgré l hyperactivité du CPF 5) Thérapie de la dépression Essentiellement Chimiothérapie (antidépresseurs) + Psychothérapie (si possible) IRSS : Traitement de première intention Ciblent spécifiquement l innervation 5HTmoins effets secondaires Délai thérapeutique: Effets bénéfiques des antidépresseurs IRSS n apparaissent qu au bout de quelques semaines Anxiolytiques en complément IMAO et Tricycliques: médicaments peu spécifique plus d effets secondaires IMAO ciblent neurotransmissions NA, Da et 5HT Tricycliques ciblent neurotransmissions 5HT et NA ou DA

10 Efficacitéde la neurotransmission Tricycliques bloquent la recapture de 5HT et NA ou DA IMAO bloquent la dégradation de 5HT, NA et DA inhibiteur de la recapture spécifique de la sérotonine (IRSS) : empêchent le recyclage spécifique de la 5HT dans les vésicules présynaptiques [5HT] dans la fente synaptique

11 Inhibiteurs de la Recapture Mixte NA 5-HT (IRSS) imipramine clomipramine amitriptyline venlafaxine milnacipran duloxétine désipramine maprotiline viloxazine miansérine fluoxétine fluvoxamine paroxétine Citalopram Escitalopram Augmentation Transmission NA 5-HT DA ± ± ± ± ± IMAO 3% dépressifs répondent mal ou pas aux antidépresseurs Convulsivothérapie ou stimulation magnétique transcrânienne Electroconvulsivothérapie Stimulation magnétique transcrânienne

12 Stimulation de l activité cérébrale chez un sujet dépressif après SMT Cortex préfrontal Amygdale Dernier recours: Stimulation cérébrale profonde Des électrodes implantées dans le gyrus cingulaire

13 III - Le trouble bipolaire (TB) ou psychose maniaco-dépressive 1) Caractéristiques physiopathologiques Hippocrate Alternance de périodes de dépression et d excès (phase de manie) séparées par des intervalles de rémission (normothymie; «restitutio ad integrum») Prévalence = dépression plus fréquente c/o et manie c/o % rechute important, entraine des déficits cognitifs, mauvaise qualité de vie La manie: hyperactivitésoutenue, grande énergie, euphorie, logorrhées, pensée dissolue et fuyantes, délires psychotiques (réalitédu délire et négation de la maladie), mégalomanie, réduction du besoin de sommeil, attention défaillante, irritabilité, labilité émotionnelle (enthousiasme et euphorie nervosité et agressivité) Les épisodes dépressifs majeurs (EDM) : tristesse, sentiments d exclusion, anxiété, irritabilité, agressivité, pensées négatives, anhédonie, asthénie, psychomotrice, trouble de l appétit, insomnie, cognitive (pensée, concentration, prise de décision, mémoires sont réduites), hallucinations et délires (4% des EDM)

14 Comorbidité: -Toxicomanie dans 6% des cas de TB (alcool, cannabis et tabac) Agravele pronostic : épisodes maniaques, risque de suicide, interaction avec traitements médicamenteux -Troubles anxieux de tous types -Trouble de la personnalité: borderline, narcissisme, dépendance, histrionisme. -Les comorbiditéssont diagnostiquées pendant les phases de rémission Facteurs de vulnérabilité Prédispositions génétiques : Un enfant de parent bipolaire : 2 à25% de risque Concordance de 4 à 7% c/o des jumeaux monozygotes risque congénital : tabagisme fœtal probabilitéx 2 de souffrir TB lors d exposition prénatal au tabac Vulnérabilitégénétique + facteurs environnementaux déclencherait l apparition des troubles bipolaires

15 les facteurs déclencheurs Les Déclencheurs des épisodes maniaco-dépressif Manie et Hypomanie Dépression Tomber amoureux Psychostimulants Débuter un projet excitant Fêtes nocturnes Partir en vacances Ecouter de la musique forte Stress Fatigue Manque de sommeil Atteintes physiques Manque d exercice physique Menstruations 2) Les différents sous-types TB de type I ou à cycle rapide : > 4 dépression/manie par an, 1% population générale TB de type II : épisode maniaque d intensitémodéré: hypomanie Hypomanie : grande énergie, humeur positive, pas de délire de grandeur Cyclothymie: variations de l humeur moins grave que les TB dysthymie vs hypomanie Dysthymie : humeur triste et pessimiste, légèrement dépressive. Cyclothymie et TB de type II : 5% population générale

16 manie hypomanie dysthymie dépression 3) Thérapies du TB Régulateurs de l humeur(thymorégulateurs): le lithiuminhibe la synthèse de second messager modifie le fctment de nbr protéines et gènes = effets à large spectre La réduction des manies par le lithium arrêt du traitement car les manies sont gratifiantes, Mais arrêt du Lithium retour aussi des phases dépressive

17 Autres régulateurs : les anticonvulsivants/neuroleptique (valproate, carbamazépine, lamotrigine) améliorent inhibition GABA, excitabilitédes neurones (actions sur canaux Na+ et Ca2+) et modulent l activité de l innervation Glu Améliorent les manies et parfois la dépression (lamotrigine) Antidépresseurs difficiles d utilisation car maniacogène Psychothérapie : Thérapie cognitive et comportementale (TCC) Si non traité: aggravation avec fréquences des cycles et périodes de normalité déficits cognitifs Lithium Valproate Atrophies de substance grise corticale (dont gyrus cingulaire) hippocampe, amygdale Effet neurotrophique des régulateurs (BDNF et plasticitéet apoptose) Volume du gyrus cingulaire antérieur mm3 VPA: valproate

18 Traitements de seconde intention: Electroconvulsivothérapie Stimulation magnétique transcrânienne Traitements de dernier recours : Cingulotomie

DEUXIÈME PARTIE : MALADIES ET GRANDS SYNDROMES. Objectif 283 TROUBLES DE L HUMEUR ET TROUBLES BIPOLAIRES A L ADOLESCENCE

DEUXIÈME PARTIE : MALADIES ET GRANDS SYNDROMES. Objectif 283 TROUBLES DE L HUMEUR ET TROUBLES BIPOLAIRES A L ADOLESCENCE DEUXIÈME PARTIE : MALADIES ET GRANDS SYNDROMES Objectif 283 TROUBLES DE L HUMEUR ET TROUBLES BIPOLAIRES A L ADOLESCENCE Rédaction : Jean-Philippe RAYNAUD Objectifs : Connaître les différentes formes de

Plus en détail

Troubles de l humeur et dépressions des sujets âgés. (Pr Ph. Meire)

Troubles de l humeur et dépressions des sujets âgés. (Pr Ph. Meire) Troubles de l humeur et dépressions des sujets âgés (Pr Ph. Meire) 1 Face aux malentendus et confusions, priorité à la clinique! Changement de personnalité ou de comportement = signal d alarme en gériatrie

Plus en détail

Traitements médicamenteux de la dépressiond

Traitements médicamenteux de la dépressiond Traitements médicamenteux de la dépressiond Les antidépresseurs Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline Inhibiteurs

Plus en détail

La dépression qui ne répond pas au traitement

La dépression qui ne répond pas au traitement La dépression qui ne répond pas au traitement Mise à j our Wilfrid Boisvert, MD Présenté dans le cadre de la conférence : À la rencontre de l humain, Collège québécois des médecins de famille, novembre

Plus en détail

Les Angoisses du normal au pathologique. Dr Cyrille Guillaumont Chef de Pôle de Psychiatrie Adulte Centre Hospitalier Philippe Pinel Amiens

Les Angoisses du normal au pathologique. Dr Cyrille Guillaumont Chef de Pôle de Psychiatrie Adulte Centre Hospitalier Philippe Pinel Amiens Les Angoisses du normal au pathologique Dr Cyrille Guillaumont Chef de Pôle de Psychiatrie Adulte Centre Hospitalier Philippe Pinel Amiens Quelques éléments de définition Stress : Anxiété : Angoisse :

Plus en détail

Fiche Mémo Patient avec un trouble bipolaire : repérage et prise en charge initiale en premier recours

Fiche Mémo Patient avec un trouble bipolaire : repérage et prise en charge initiale en premier recours Fiche Mémo Patient avec un trouble bipolaire : repérage et prise en charge initiale en premier recours Juin 2015 Préambule Le trouble bipolaire est une maladie psychiatrique chronique et récurrente, de

Plus en détail

Les troubles de l humeur

Les troubles de l humeur Les troubles de l humeur Deuxième cycle des études médicales Dr. F. JOLLANT Plan du cours 1. Introduction 2. Les épisodes thymiques 3. Les troubles de l humeur 4. Traitement 5. Un mot d étiologie Faculté

Plus en détail

6 Sommes-nous (les malades) tous égaux face à cette pathologie?

6 Sommes-nous (les malades) tous égaux face à cette pathologie? 6 Sommes-nous (les malades) tous égaux face à cette pathologie? Sans doute NON car la chronicisation des symptômes n est pas vécue de façon identique selon que le malade a en lui les ressources nécessaires

Plus en détail

Affection psychiatriques de longue durée

Affection psychiatriques de longue durée ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Affection psychiatriques de longue durée Troubles dépressifs récurrents ou persistants chez l adulte Actualisation Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr

Plus en détail

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Affections psychiatriques de longue durée Troubles anxieux graves

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Affections psychiatriques de longue durée Troubles anxieux graves LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Affections psychiatriques de longue durée Troubles anxieux graves Juin 2007 33 33 Sommaire 1. Avertissement _ II 2. Critères médicaux actuels d

Plus en détail

La Fondation des maladies mentales

La Fondation des maladies mentales La Fondation des maladies mentales Fondée en 1980 par Dr Yves Lamontagne, psychiatre Mission: la prévention des maladies mentales Programmes de sensibilisation et de prévention Pour les jeunes des écoles

Plus en détail

Dépression du sujet âgé

Dépression du sujet âgé Collège National des Enseignants en Gériatre en Gériatre Item 63c Dépression du sujet âgé Texte mis en ligne en accès libre g avec l autorisation du CNEG et de Masson Chapitre extrait du livre : Collège

Plus en détail

L anxiété et les troubles anxieux

L anxiété et les troubles anxieux L anxiété et les troubles anxieux JOUR 2 Extrait de la présentation PowerPoint pour consultation par participants à l atelier organisé par le Service populaire de psychothérapie de Laval) avec Jorge Vasco,

Plus en détail

Patricia Garel. Patricia Garel. Plan et objectifs

Patricia Garel. Patricia Garel. Plan et objectifs Plan et objectifs Synthèse de la conférence CAO2010 (l imparfait au présent) Les trois grandes raisons pour lesquelles un enfant semble ne pas apprendre De qui parle-t-on: Quelques histoires Que peut apporter

Plus en détail

Risques psychosociaux: regards croisés

Risques psychosociaux: regards croisés Risques psychosociaux: regards croisés Dr Danzin Psychiatre - PH hôpital Charcot (Plaisir) - Attachée à la consultation «souffrance et travail» du service de Pathologie Professionnelle de l hôpital Raymond

Plus en détail

L ACTION DES DROGUES SUR

L ACTION DES DROGUES SUR L ACTION DES DROGUES SUR 16 Système de recapture de la dopamine Neuromédiateur (dopamine) Récepteur spécifique à dopamine >>LA DOPAMINE ET LE «CIRCUIT DE LA RÉCOMPENSE» Les drogues qui agissent le plus

Plus en détail

«L insomnie est signe d anxiété.»

«L insomnie est signe d anxiété.» «L insomnie est signe d anxiété.» Ni pavot, ni mandragore Ni aucun sirop de sommeil au monde Ne te rendront jamais ce sommeil délicieux Que tu possédais hier. Shakespeare, Othello, 1604 N est-ce pas l

Plus en détail

Troubles anxieux du sujet âgé

Troubles anxieux du sujet âgé Troubles anxieux du sujet âgé Dr P.JAULIN Unité de psychiatrie sujet âgé Nantes Conflit d intérêt: aucun Qu est ce que l anxiété? Peur sans objet Anxiété/angoisse Part subjective Équation de Salkovskis:

Plus en détail

Troubles psychiques et travail

Troubles psychiques et travail Troubles psychiques et travail Dr Dominique PHAM Médecin-chef SDIS 29 ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE BURNOUT RISQUES PSYCHOSOIAUX ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE

Plus en détail

TROUBLES ANXIEUX. Filipe Galvão interne DES psychiatrie

TROUBLES ANXIEUX. Filipe Galvão interne DES psychiatrie TROUBLES ANXIEUX Filipe Galvão interne DES psychiatrie PLAN Historique du concept de trouble anxieux Attaque de panique - Trouble panique Trouble anxieux généralisé Les troubles phobiques : Agoraphobie

Plus en détail

Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003

Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003 Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003 Plans et objectifs Pendant la grossesse Troubles mineurs, dépressions

Plus en détail

ASSUETUDES ET TROUBLES PSYCHIATRIQUES

ASSUETUDES ET TROUBLES PSYCHIATRIQUES ASSUETUDES ET TROUBLES PSYCHIATRIQUES La consommation de produits psychotropes (à savoir toute substance, licite ou illicite, récréative ou médicamenteuse, qui agit sur le cerveau et en modifie le fonctionnement)

Plus en détail

Psychopharmacologie essentielle. Chapitre 1. Anatomie et physiologie des neurones

Psychopharmacologie essentielle. Chapitre 1. Anatomie et physiologie des neurones Psychopharmacologie essentielle Stephen M. STAHL Traduction coordonnée par le Docteur Patrick Lemoine (1 132 pages, 926 illustrations en couleurs, 189 tableaux et index de 60 pages) Chapitre 1. Anatomie

Plus en détail

Fonctionnement neural et troubles cognitifs chez le patient bipolaire: preuve ou surinterprétation

Fonctionnement neural et troubles cognitifs chez le patient bipolaire: preuve ou surinterprétation DIALOGUE ESPRIT / CERVEAU : CIRCULARITE CRP -OU Santé ANTAGONISME? Fonctionnement neural et troubles cognitifs chez le patient bipolaire: preuve ou surinterprétation Charles Pull Directeur du «Laboratoire

Plus en détail

Présentation du Programme dépression. Conférence ATB & D jeudi 30 octobre 2008

Présentation du Programme dépression. Conférence ATB & D jeudi 30 octobre 2008 Présentation du Programme dépression Conférence ATB & D jeudi 30 octobre 2008 1 L équipe du programme dépression Les médecins: Drs G. Bondolfi (100%), V. Bancila (100%), L. Dallon- Koechlin (60%), M. Desseilles

Plus en détail

La prise en charge d un trouble bipolaire

La prise en charge d un trouble bipolaire GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge d un trouble bipolaire Vivre avec un trouble bipolaire Décembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

Les troubles bipolaires

Les troubles bipolaires Les troubles bipolaires L e s t r o u b l e s p s y c h i q u e s Cette brochure est destinée aux patients et à leurs proches, aux médecins généralistes et spécialistes, aux psychologues, soignants, travailleurs

Plus en détail

TROUBLES BIPOLAIRES Sommaire du site :

TROUBLES BIPOLAIRES Sommaire du site : TROUBLES BIPOLAIRES Les troubles bipolaires, s intégrant dans le groupe des troubles de l humeur, sont un ensemble de pathologies caractérisées par des mouvements de l humeur entre ses deux pôles : la

Plus en détail

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson Comprendre la maladie de Parkinson La maladie de Parkinson se définit classiquement par des troubles moteurs. Néanmoins, de nombreux autres symptômes,

Plus en détail

APPROCHES DES SYNDROMES DEMENTIELS Docteur DA SILVA Sofia Gériatrie CHAMPMAILLOT CHU DIJON Introduction Epidémiologie Problème majeur de santé publique Une des pathologies les plus fréquentes en gériatrie

Plus en détail

PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE DE LA DÉPRESSION. D après un exposé du Dr Mouchabac (Psychiatre Hôpital Saint Antoine) DPC du 4 avril 2013

PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE DE LA DÉPRESSION. D après un exposé du Dr Mouchabac (Psychiatre Hôpital Saint Antoine) DPC du 4 avril 2013 EPU-95 Montmorency Formation Médicale Continue du Val d'oise - Agrément provisoire DPC ASSOCIATION AMICALE D ENSEIGNEMENT POST UNIVERSITAIRE DE LA RÉGION DE MONTMORENCY Siège social : 1 rue Jean Moulin

Plus en détail

Médicaments, libido et aspects interpersonnels

Médicaments, libido et aspects interpersonnels Médicaments, libido et aspects interpersonnels 11 octobre 2011 Jean Leblanc, m.d. psychiatre Clinique des troubles de l humeur Hôpital du Sacré-Coeur, Montréal Quelle est la différence entre l ignorance

Plus en détail

La dépendance et les troubles mentaux sur un même tableau

La dépendance et les troubles mentaux sur un même tableau La dépendance et les troubles mentaux sur un même tableau LES RELATIONS ENTRE L ABUS, LA DÉPENDANCE ET LES TROUBLES MENTAUX par Karen Fortin Christophe est un jeune homme de 20 ans qui éprouve des difficultés

Plus en détail

Symptômes anxieux et traitement médicamenteux en pratique. Symptômes anxieux et traitement médicamenteux en pratique

Symptômes anxieux et traitement médicamenteux en pratique. Symptômes anxieux et traitement médicamenteux en pratique 76 e Assemblée annuelle de la Société Suisse de Médecine interne Lausanne, le 21 mai 2008 Dr Ch. Bryois, M.E.R. & C.C. Médecin-Directeur du S.P.O. 1197 Prangins Les troubles anxieux sont maintenant bien

Plus en détail

Consommation de drogues (alcool) et santé mentale AQPAMM

Consommation de drogues (alcool) et santé mentale AQPAMM Consommation de drogues (alcool) et santé mentale «La consommation (drogues/alcool) n est pas un sport de spectateur. Un jour ou l autre, c est toute la famille qui participe.» Joyce Rebeta-Burditt Atelier

Plus en détail

Addictions sexuelles Approche clinique et thérapeutique

Addictions sexuelles Approche clinique et thérapeutique Addictions sexuelles Approche clinique et thérapeutique Marthylle LAGADEC lagadecaddiction@gmail.com Hôpital Paul Brousse Service d Addictologie du Pr. Reynaud (Villejuif) Institut Fédératif des Addictions

Plus en détail

Le trouble bipolaire

Le trouble bipolaire LIVRET D ACCUEIL Département d Urgences et post-urgences psychiatriques Responsable Pr Philippe COURTET Le trouble bipolaire Guide à l usage des patients et des familles URGENCES Pôle Urgences Hôpital

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 janvier 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 janvier 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 4 janvier 2006 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 5 avril 2000 (JO du 14 avril 2000) CLOMIPRAMINE (CHLORHYDRATE) MERCK 10

Plus en détail

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Pr. M Ceccaldi (Centre Mémoire de Ressources et de Recherche PACA Ouest, CHU Timone, APHM, Aix Marseille Université, Marseille) Dr. G Retali (Centre Mémoire de Ressources

Plus en détail

Névroses Q266. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003

Névroses Q266. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003 Névroses Q266 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003 Plans et objectifs Hystérie Névrose d angoisse Phobies TOC PTSD Diagnostic d une conversion hystérique Diagnostic

Plus en détail

Trouble bipolaire en milieu professionnel: Du diagnostic précoce àla prise en charge spécialisée

Trouble bipolaire en milieu professionnel: Du diagnostic précoce àla prise en charge spécialisée Trouble bipolaire en milieu professionnel: Du diagnostic précoce àla prise en charge spécialisée Dr G. Fournis Service de Psychiatrie et d Addictologie CHU Angers Faculté de Médecine Angers 1 Introduction

Plus en détail

Prise en charge du patient souffrant d obésité au Centre de Prévention et Réadaptation Cardiovasculaire Léopold Bellan

Prise en charge du patient souffrant d obésité au Centre de Prévention et Réadaptation Cardiovasculaire Léopold Bellan Prise en charge du patient souffrant d obésité au Centre de Prévention et Réadaptation Cardiovasculaire Léopold Bellan MME BOUERI RANA, PSYCHOLOGUE - PSYCHOTHÉRAPEUTE DR COURTALHAC, MÉDECIN Parcours du

Plus en détail

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Introduction L anxiété fait partie du registre émotionnel normal de l être humain Le caractère pathologique doit être évalué à partir de critères diagnostiques aussi

Plus en détail

La dépression de la personne âgée. Attitudes pratiques. Docteur Norbert STEYER (médecin généraliste) 3 cycle - Dépression - Dr N.

La dépression de la personne âgée. Attitudes pratiques. Docteur Norbert STEYER (médecin généraliste) 3 cycle - Dépression - Dr N. La dépression de la personne âgée Attitudes pratiques Docteur Norbert STEYER (médecin généraliste) Steyer 1 La dépression de la personne âgée Attitudes pratiques Poser le diagnostic Prendre en charge son

Plus en détail

Réparation juridique du dommage corporel : données propres à la psychiatrie. Pr Senon Faculté de Médecine Université de Poitiers

Réparation juridique du dommage corporel : données propres à la psychiatrie. Pr Senon Faculté de Médecine Université de Poitiers Réparation juridique du dommage corporel : données propres à la psychiatrie Pr Senon Faculté de Médecine Université de Poitiers Problèmes posés en psychiatrie Le PTSD : une clinique encore mal connue La

Plus en détail

Le traitement du TDAH

Le traitement du TDAH Le traitement du TDAH chez les enfants, les adolescents et les adultes 2 Un diagnostic est posé en fonction d un ensemble de données et de l élimination d autres causes possibles des SYMPTÔMES Qu est-ce

Plus en détail

LES ANTIDEPRESSEURS. Dépression : trouble thymique (affectif) - Humeur : caractérisée par tristesse profonde ; anxiété ;chagrin

LES ANTIDEPRESSEURS. Dépression : trouble thymique (affectif) - Humeur : caractérisée par tristesse profonde ; anxiété ;chagrin I / Introduction LES ANTIDEPRESSEURS Dépression : trouble thymique (affectif) - Humeur : caractérisée par tristesse profonde ; anxiété ;chagrin - Manifestations psychologiques associées : sentiment d échec

Plus en détail

La dépression, une pathologie hautement récidivante? Dr J.M. Bonnin

La dépression, une pathologie hautement récidivante? Dr J.M. Bonnin La dépression, une pathologie hautement récidivante? Dr J.M. Bonnin PSYCHIATRE CLINIQUE ANOUSTE (Bordeaux) Thérapeute Comportemental et Cognitif Enseignant à l IRCCADE La dépression Un des principaux problèmes

Plus en détail

Enjeux dans le traitement de l anxiété en pratique générale

Enjeux dans le traitement de l anxiété en pratique générale Enjeux dans le traitement de l anxiété en pratique générale Dr. Med Danièle Lefebvre Prof Dr. Med. Guido Bondolfi Dialogue entre psychiatrie et médecine somatique Lausanne Jeudi 12 novembre 2015 Que de

Plus en détail

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Affections psychiatriques de longue durée Troubles dépressifs récurrents ou persistants de l adulte

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Affections psychiatriques de longue durée Troubles dépressifs récurrents ou persistants de l adulte GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Affections psychiatriques de longue durée Troubles dépressifs récurrents ou persistants de l adulte Février 2009 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Démarche et objectifs Une démarche de santé publique à l initiative de la Direction générale de la Santé

Plus en détail

N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée

N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée Auteur : J.-A. M. Relecteurs : C. Q., C. L. Statistiques ECN 2008, dossier 4 2008, dossier 7 2010, dossier

Plus en détail

Maigrir pour des raisons psychiques

Maigrir pour des raisons psychiques Dresse Hedi Decrey Wick et Dr Jean-Frédéric Mall Médecin associé Service Universitaire de Psychiatrie de l Age Avancé Maigrir pour des raisons psychiques 19 juin 2014 Madame Josette L. 77 ans Madame Josette

Plus en détail

Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress. Dr N. Lafay

Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress. Dr N. Lafay Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress Dr N. Lafay Introduction Stress = événements de vie Stress, bases physiologiques Événements de vie, bases épidémiologiques Adaptation du sujet à une

Plus en détail

LES TROUBLES ANXIEUX. II- Schéma explicatif :

LES TROUBLES ANXIEUX. II- Schéma explicatif : LES TROUBLES ANXIEUX INTRODUCTION I- Définitions: 1. Anxiété : w Sentiment pénible d attente d un danger imprécis crainte. 2. Troubles anxieux: w Tr n altérant pas le contact avec la réalité w Tr produisant

Plus en détail

Les troubles obsessionnels compulsifs. Thierry Senjean Psychologue clinicien, Psychothérapeute 28/12/2014

Les troubles obsessionnels compulsifs. Thierry Senjean Psychologue clinicien, Psychothérapeute 28/12/2014 Les troubles obsessionnels compulsifs. Thierry Senjean Psychologue clinicien, Psychothérapeute 28/12/2014 Structure TOC. Début Obsessions : Idées Impulsions Images récurrentes, intrusives Situation déclenchante

Plus en détail

Théorie Comportementale Cognitive. Phobies et Troubles Obsessionnels Compulsifs

Théorie Comportementale Cognitive. Phobies et Troubles Obsessionnels Compulsifs Théorie Comportementale Cognitive Phobies et Troubles Obsessionnels Compulsifs Elsa Lambrescak DCEM3, nov 2010 Antoine, 12 ans Est amené par sa maman au cabinet médical pour : Des difficultés d endormissement

Plus en détail

Portraits d un premier épisode psychotique: Comment le reconnaître et le traiter

Portraits d un premier épisode psychotique: Comment le reconnaître et le traiter Portraits d un premier épisode psychotique: Comment le reconnaître et le traiter Marc-André Roy, MD, MSc, FRCPC Sophie L Heureux, MD, FRCPC Clinique Notre-Dame-des-Victoires (CHRG), Québec Plan de la présentation

Plus en détail

Troubles de l humeur et capacité fonctionnelle

Troubles de l humeur et capacité fonctionnelle Troubles de l humeur et capacité fonctionnelle Marie-Josée Filteau, MD, FRCP(C) Patricia Gravel Clinique Marie-Fitzbach Plan Stress au travail Burnout Trouble de l adaptation Dépression majeure Troubles

Plus en détail

TROUBLES PSYCHIQUES. Troubles bipolaires. www.psycom.org

TROUBLES PSYCHIQUES. Troubles bipolaires. www.psycom.org TROUBLES PSYCHIQUES Troubles bipolaires www.psycom.org Troubles bipolaires SOMMAIRE Introduction p. 02 Troubles bipolaires p. 03 Troubles bipolaires et risque suicidaire p. 05 Origine des troubles bipolaires

Plus en détail

CHAPITRE XIII : LES ETATS DEPRESSIFS DU SUJET AGE

CHAPITRE XIII : LES ETATS DEPRESSIFS DU SUJET AGE CHAPITRE XIII : LES ETATS DEPRESSIFS DU SUJET AGE I- Epidémiologie II- Facteurs de risque III- Aspects sémiologiques IV- Hétérogénéité des tableaux cliniques A- La dépression masquée B- La dépression anxieuse

Plus en détail

APPROCHES PSYCHOTHERAPEUTIQUES DU PATIENT DOULOUREUX CHRONIQUE

APPROCHES PSYCHOTHERAPEUTIQUES DU PATIENT DOULOUREUX CHRONIQUE APPROCHES PSYCHOTHERAPEUTIQUES DU PATIENT DOULOUREUX CHRONIQUE GENERALITES Douleur chronique = douleur qui évolue depuis plus de 6 Mois. Douleur «maladie» qui évolue par elle même Douleur «traumatisme»:

Plus en détail

Bases neurobiologiques de la récompense

Bases neurobiologiques de la récompense Bases neurobiologiques de la récompense Le système de récompense est la base neurobiologique de l'apprentissage. Il est indispensable à la survie, car il fournit la motivation nécessaire à la réalisation

Plus en détail

DEPRESSION => Diagnostic (clinique, expression somatoforme) => Métrologique => Traitement Alain Souche Psychiatre Psychothérapeute FMH alain.souche@sunrise.ch DIAGNOSTIC CLINIQUE Alain Souche, ASPCo,

Plus en détail

Table des matières. Module 1 : «Apprentissage de l exercice médical» Question 1 I. LA RELATION MÉDECIN-MALADE 13 II. L ANNONCE D UNE MALADIE GRAVE 15

Table des matières. Module 1 : «Apprentissage de l exercice médical» Question 1 I. LA RELATION MÉDECIN-MALADE 13 II. L ANNONCE D UNE MALADIE GRAVE 15 Table des matières CHAPITRE 1: LA RELATION MÉDECIN-MALADE L ANNONCE 13 D UNE MALADIE GRAVE. L INFORMATION DU PATIENT ATTEINT DE MALADIE CHRONIQUE. LA PERSONNALISATION DE LA PRISE EN CHARGE MÉDICALE Module

Plus en détail

L atelier du Médicament en psychiatrie

L atelier du Médicament en psychiatrie L atelier du Médicament en psychiatrie Pharmacie du CH Ste MARIE CLERMONT FD Françoise BLANDIN Pharmacien Chef de Service Catherine CUSSAC Pharmacien Adjoint Les textes officiels La loi du 4 mars 2002

Plus en détail

BON USAGE DES MEDICAMENTS ANTIDEPRESSEURS DANS LE TRAITEMENT DES TROUBLES DEPRESSIFS ET DES TROUBLES ANXIEUX DE L ADULTE

BON USAGE DES MEDICAMENTS ANTIDEPRESSEURS DANS LE TRAITEMENT DES TROUBLES DEPRESSIFS ET DES TROUBLES ANXIEUX DE L ADULTE BON USAGE DES MEDICAMENTS ANTIDEPRESSEURS DANS LE TRAITEMENT DES TROUBLES DEPRESSIFS ET DES TROUBLES ANXIEUX DE L ADULTE RECOMMANDATIONS Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, octobre

Plus en détail

Édition des Mutualités Libérales. Dépression. entretenez votre capital santé!

Édition des Mutualités Libérales. Dépression. entretenez votre capital santé! Édition des Mutualités Libérales Dépression entretenez votre capital santé! 2 Introduction Tout le monde traverse parfois une journée noire ou ne se sent pas bien dans sa peau, mais ce n est généralement

Plus en détail

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant Vivre avec un trouble dépressif Septembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin

Plus en détail

Les Troubles Psychiatriques Majeurs. Mimi Israël M.D. Avril, 2007

Les Troubles Psychiatriques Majeurs. Mimi Israël M.D. Avril, 2007 Les Troubles Psychiatriques Majeurs Mimi Israël M.D. Avril, 2007 Objectif D apprendre à reconnaître certains troubles de santé mentale et de toxicomanie dans un contexte de concomitance. Qu est-ce qu un

Plus en détail

L HYPERACTIVITE: ASPECTS CLINIQUES ET THERAPEUTIQUES HISTORIQUE DIAGNOSTIC

L HYPERACTIVITE: ASPECTS CLINIQUES ET THERAPEUTIQUES HISTORIQUE DIAGNOSTIC L HYPERACTIVITE: ASPECTS CLINIQUES ET THERAPEUTIQUES HISTORIQUE Dr. David Da Fonseca Pédopsychiatre Hôpital Sainte Marguerite, Marseille 1902: G. STILL décrit 20 enfants hyperactifs «contrôle moral défectueux»

Plus en détail

«PERSONNALITES» ADDICTIVES. Dr C. BOY, Pr L. SCHMITT CSAPA Maurice DIDE, Hôpital La Grave Journée du CLUD 22/10/2010

«PERSONNALITES» ADDICTIVES. Dr C. BOY, Pr L. SCHMITT CSAPA Maurice DIDE, Hôpital La Grave Journée du CLUD 22/10/2010 «PERSONNALITES» ADDICTIVES Dr C. BOY, Pr L. SCHMITT CSAPA Maurice DIDE, Hôpital La Grave Journée du CLUD 22/10/2010 Le concept d addiction Plan L histoire naturelle des addictions La construction des traits

Plus en détail

Les troubles mentaux dans le contexte de l Assurance de Personne. SCOR inform - Septembre 2012

Les troubles mentaux dans le contexte de l Assurance de Personne. SCOR inform - Septembre 2012 Les troubles mentaux dans le contexte de l Assurance de Personne SCOR inform - Septembre 2012 Les troubles mentaux dans le contexte de l Assurance de Personne Auteur Dr Lannes Médecin-Conseil SCOR Global

Plus en détail

Intérêt de la Thérapie Comportementale et Cognitive dans la prise en charge thérapeutique du PTSD

Intérêt de la Thérapie Comportementale et Cognitive dans la prise en charge thérapeutique du PTSD Intérêt de la Thérapie Comportementale et Cognitive dans la prise en charge thérapeutique du PTSD F.OLIVIER P. LAMY Journée Scientifique «La recherche en psychiatrie : Etat de stress posttraumatique» ALBI

Plus en détail

11/ Syndromes névrotiques et syndromes anxieux

11/ Syndromes névrotiques et syndromes anxieux SEMESTRE 2 UE 2.6.S2 Processus psychopathologiques 11/ Syndromes névrotiques et syndromes anxieux Névrose et anxiété La névrose est une perturbation de l ensemble de la personnalité plus marquée au niveau

Plus en détail

4e Forum du Département de médecine familiale et de médecine d urgence

4e Forum du Département de médecine familiale et de médecine d urgence Un trouble anxieux... autre chose avec ça? Denis Audet 28 mai 2009 4e Forum du Département de médecine familiale et de médecine d urgence Faculté de médecine, Université Laval, Québec Déclaration d'intérêts

Plus en détail

PLAN. Dépistage, diagnostic et prise en charge des patients dépressifs en médecine de premier recours. I) Diagnostic

PLAN. Dépistage, diagnostic et prise en charge des patients dépressifs en médecine de premier recours. I) Diagnostic Dépistage, diagnostic et prise en charge des patients dépressifs en médecine de premier recours E. Clivaz, Service de psychiatrie de liaison et d intervention de crise S. Durieux-Paillard, S. Motamed,

Plus en détail

Place des médicaments

Place des médicaments Place des médicaments Des stratégies différentes Insomnie transitoire vs insomnie chronique Selon le diagnostic Pathologie médicale (ex. douleurs) Pathologie psychiatrique (ex. dépression) Trouble de sommeil

Plus en détail

CONDUITES ADDICTIVES HISTORIQUE, DEFINITION, CONCEPTS

CONDUITES ADDICTIVES HISTORIQUE, DEFINITION, CONCEPTS CONDUITES ADDICTIVES HISTORIQUE, DEFINITION, CONCEPTS Cours de PCEM 1 Professeur Olivier COTTENCIN, Faculté de Médecine de Lille L'addiction est une conduite qui repose sur une envie répétée et irrépressible

Plus en détail

Gestion du stress et de l anxiété par les TCC. Dr Dominique SERVANT dominique.servant@chru-lille.fr Unité stress et anxiété CHRU de Lille

Gestion du stress et de l anxiété par les TCC. Dr Dominique SERVANT dominique.servant@chru-lille.fr Unité stress et anxiété CHRU de Lille Gestion du stress et de l anxiété par les TCC Dr Dominique SERVANT dominique.servant@chru-lille.fr Unité stress et anxiété CHRU de Lille Rappel sur les bases du modèle cognitif du stress Définitions du

Plus en détail

TROUBLES PSYCHIQUES DE LA GROSSESSE ET DU POST-PARTUM Q 19. Dr N. Lafay, Dr Nathalie Papet, Dr Cyril Manzanera, Pr Jean Louis Senon

TROUBLES PSYCHIQUES DE LA GROSSESSE ET DU POST-PARTUM Q 19. Dr N. Lafay, Dr Nathalie Papet, Dr Cyril Manzanera, Pr Jean Louis Senon TROUBLES PSYCHIQUES DE LA GROSSESSE ET DU POST-PARTUM Q 19 Dr N. Lafay, Dr Nathalie Papet, Dr Cyril Manzanera, Pr Jean Louis Senon TROUBLES PSYCHIQUES DE LA GROSSESSE ET DU POST-PARTUM... 1 Introduction

Plus en détail

Objectifs d apprentissage. Travail et dé. dépression: relever les nombreux dé. défis cliniques et administratifs lié. l'invalidité psychiatrique

Objectifs d apprentissage. Travail et dé. dépression: relever les nombreux dé. défis cliniques et administratifs lié. l'invalidité psychiatrique Travail et dé dépression: relever les nombreux dé défis cliniques et administratifs lié liés à l'invalidité l'invalidité psychiatrique Dre Marie-Hélène Turgeon Psychiatre Hôtel Dieu de Montmagny 23 septembre

Plus en détail

Trouble anxieux: attaque de panique, tag

Trouble anxieux: attaque de panique, tag Trouble anxieux: attaque de panique, tag Anciennement: Névrose d angoisse Emmanuel Mulin plan I. Introduction / historique II. Névrose d angoisse a.attaque de panique b.anxiété chronique II.1 Regroupement

Plus en détail

PHARMACODYNAMIE ET PHARMACOCINETIQUE EN PSYCHIATRIE. 20 novembre 2007 Cécile Louvigné (AHU) Service de Pharmacologie Clinique Pr Jolliet CHU Nantes

PHARMACODYNAMIE ET PHARMACOCINETIQUE EN PSYCHIATRIE. 20 novembre 2007 Cécile Louvigné (AHU) Service de Pharmacologie Clinique Pr Jolliet CHU Nantes PHARMACODYNAMIE ET PHARMACOCINETIQUE EN PSYCHIATRIE 20 novembre 2007 Cécile Louvigné (AHU) Service de Pharmacologie Clinique Pr Jolliet CHU Nantes Définitions Pharmacodynamie (PhD) : action du médicament

Plus en détail

Moi et Mes addictions

Moi et Mes addictions Hygiène de vie Moi et Mes addictions Je m évalue Je m informe PRÉSENTS POUR VOTRE AVENIR Professeur Gérard Dubois Membre de l Académie Nationale de Médecine Service Santé Publique - CHU Amiens. Membre

Plus en détail

Autres indications. Les Antidépresseurs. Les médicaments psychotropes

Autres indications. Les Antidépresseurs. Les médicaments psychotropes Les médicaments psychotropes Les Antidépresseurs Spectre des troubles de dépression et d anxiété État de stress posttraumatique Phobie Sociale Dépression Panique TOC Anxiété généralisée Autres indications

Plus en détail

Descriptions des états de santé au Canada : Maladies mentales

Descriptions des états de santé au Canada : Maladies mentales N o 82-619-M au catalogue N o 004 ISSN : 1715-3034 ISBN : 978-1-100-98278-6 Division de l analyse de la santé Descriptions des états de santé au Canada : Maladies mentales par Kellie A. Langlois, Andriy

Plus en détail

DÉPRESSION ET MÉDECINE GÉNÉRALE: TROP OU TROP PEU? Dr Daniel SOUERY PsyPluriel Laboratoire de psychologie médicale, ULB

DÉPRESSION ET MÉDECINE GÉNÉRALE: TROP OU TROP PEU? Dr Daniel SOUERY PsyPluriel Laboratoire de psychologie médicale, ULB 2014 DÉPRESSION ET MÉDECINE GÉNÉRALE: TROP OU TROP PEU? Dr Daniel SOUERY PsyPluriel Laboratoire de psychologie médicale, ULB DEUIL ET DÉPRESSION Responses to a significant loss (e.g., bereavement ) may

Plus en détail

Dépression PROMOTION DE L AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES

Dépression PROMOTION DE L AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Dépression CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE REPÉRER, ÉVALUER, IDENTIFIER LES RISQUES SUICIDAIRES ET PRENDRE EN SOINS EN EHPAD ET ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ PROMOTION DE L AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES

Plus en détail

I. Troubles de l anxiété

I. Troubles de l anxiété I. Troubles de l anxiété Définition : - Réponse normale à une menace ou un changement inattendu dans l environnement (situations normales, maladie psychiatrique). - Un patient atteint d un trouble de l

Plus en détail

Addictions et dépendances

Addictions et dépendances Addictions et dépendances Joëlle Visier Médecin Tabacologue CES de Bobigny/CPAM 93 Dr Hervé LE CLESIAU - Médecin Directeur Drogue, toxicomanie, addiction Faiblesse, vice, manie Souffrance, maladie Récompense,

Plus en détail

CSAPA de GRASSE La «caravelle»

CSAPA de GRASSE La «caravelle» CSAPA de GRASSE La «caravelle» (Centre Soins Accompagnement Prévention en Addictologie) Centre hospitalier Clavary 06130 Grasse Tel: 04-93-09-56-83 Responsable service Dr DUMAS Philippe 2 PH, 3 IDE, 1

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 1 er octobre 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 1 er octobre 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 1 er octobre 2008 EFFEXOR LP 37,5 mg, gélule à libération prolongée B/30 (CIP 346 563-3) EFFEXOR LP 75 mg, gélule à libération prolongée B/30 (CIP 346 556-7) Laboratoires

Plus en détail

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Dr Solène de Gaalon Service de neurologie- CHU Nantes Société française des migraines et céphalées Céphalées de tension

Plus en détail

antidépresseurs Comprendre les médicaments psychotropes Renseignements pour les utilisateurs, leur famille et leurs amis

antidépresseurs Comprendre les médicaments psychotropes Renseignements pour les utilisateurs, leur famille et leurs amis Les publications suivantes font partie de la série Comprendre les médicaments psychotropes : Les antidépresseurs Les antipsychotiques Les benzodiazépines Les psychorégulateurs Pour de plus amples renseignements

Plus en détail

Des neurosciences aux traitements : Le pharmacien face aux addictions

Des neurosciences aux traitements : Le pharmacien face aux addictions Des neurosciences aux traitements : Le pharmacien face aux addictions Colloque national de pharmacie Marrakech, 2 février 2013 Jalil Bennani Psychiatre et psychanalyste (Rabat) Habilité à diriger les recherches

Plus en détail

Chute et Syndrome Post-chute: Comprendre et Accompagner Le point de vue du psychologue

Chute et Syndrome Post-chute: Comprendre et Accompagner Le point de vue du psychologue Chute et Syndrome Post-chute: Comprendre et Accompagner Le point de vue du psychologue Maud Loubeyre, Psychologue Hôpital de Jour Patients Chuteurs SSR du CH Bois Guillaume Jessica Bouak, Psychologue EHPAD

Plus en détail

LES PSYCHOTHÉRAPIES. Filipe Galvão

LES PSYCHOTHÉRAPIES. Filipe Galvão LES PSYCHOTHÉRAPIES Filipe Galvão PLAN Introduction / définitions Psychothérapie de soutien Thérapies comportementales et cognitives Psychanalyse Hypnose Thérapies à médiation corporelle Thérapies collectives

Plus en détail