MEX.B001CM La méthode expérimentale 27/03/06

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MEX.B001CM La méthode expérimentale 27/03/06"

Transcription

1 MEX.B001CM La méthode expérimentale 27/03/06 PREMIERE PARTIE : INTRODUCTION _ Place importante de l enseignement des méthodes dans la formation de la psychologie _ En tant que pratique professionnelle, psychologie caractérisée par la maîtrise des méthodes _ Méthodes # Dogmes _ L enseignement de la psychologie se fait par la recherche 1/ L objectivation --Processus qui consiste à élaborer une représentation communicable et contrôlable d un objet. --Objet : «ce dont on s occupe, ce à quoi on s intéresse». Ex : activité d écriture 2/ Les représentations scientifiques. Domaine de connaissance caractérisé par la manière dont les spécialistes se représentent les objets dont il traite.. Le psychologue se construit des représentations de l homme. Focalisation sur des aspects particuliers : comportements, stades de développement, cognition, émotion. Représentations influencées par la place du psychologue dans la société (contextes sociaux historiques) 3/ Les faits psychologiques = Nécessité de distinguer l objet de sa représentation SINON _ Pas d interprétation possible des faits observés : l INTERPRETATION repose sur une THEORIE qui nous permet de repérer les DONNEES SIGNIFIANTES. Distinction de niveaux de représentation qui sont fonction des concepts et des opérations intellectuelles mises en œuvre pour les réaliser : Ex : tests d efficience intellectuelle : 1 er niveau : réponses données aux questions du test 2 ème niveau : score global 3 ème : système de catégorisation retenu pour situer l individu par rapport à une population de référence (question de l étalonnage) 4 ème : Interprétation où il est fait appel à des concepts psychologiques intégrés à une théorie. _ Faits psychologiques= constructions dépendantes des cadres théoriques _ Impératif de spécifier les conditions de recueil des données permettant l établissement des faits. _ Impératif de spécifier les conceptions théoriques qui les déterminent 4/ La psychologie : une science empirique? La démarche commune aux sciences empiriques est-elle applicable à la psychologie? Nécessité de poser les conditions de l expérimentation possible? 4.1. Nature des observables Dans toutes les sciences empiriques, hypothèses ou modèles validés au moyen d observations (Popper 1934). En psychologie les observations portent sur des comportements.

2 _ Comportement : o Manières d être et d agir des animaux et des hommes o Manifestations objectives de leur activité globale o Objet d étude de la psychologie cognitive o Peut-être : _Qualifié : adapté/ inadapté, correct/ erroné _ Décrit : saccades oculaires _ Mesuré : nombre de pauses, durée des pauses o Renvoie à des observables : indicateurs de processus psychiques _ Comment interpréter ces observables? 4.2. Quantification des observables Varient selon les objectifs du psychologue : _ Soit dénombrer et classer des réponses _ Soit mesurer une différence caractéristique de ces réponses 4.3. Stabilité et généralisation des observables Question de la répétabilité des données? = possibilité de répéter la production d observables quand leurs conditions d apparition sont réunies. = En psychologie cela concerne 2 types de situations : 1) Soit des situations où les mêmes sujets placés dans les mêmes conditions produisent les mêmes réponses (répétabilité intraindividuelle) 2) Soit des situations où différents sujets placés dans les mêmes conditions produisent les mêmes comportements (répétabilité interindividuelle) Les observables : Produits par le chercheur qui fixe leurs conditions d apparition Résultat de processus fondamentaux communs à un sous ensemble de la population Recherche expérimentale en psychologie organisée autour de thématiques. 5. Psychologie expérimentale, psychologie générale et psychologie cognitive _ L application de la méthode expérimentale à la psychologie remonte à la création de la psychophysique (Fechner 1860) _ La psychologie expérimentale : évolution des comportements en fonction des variations de la stimulation. _ Cadre théorique formulé par Watson 1913 : Le behaviorisme/ A/Le behaviorisme : «Mind is behavior and nothing else Stimulus réponse Impossibilité d accéder aux états mentaux (boîte noire) Nécessité de décomposer les conduites complexes en unités plus élémentaires B/ Critique du behaviorisme Réponses des sujets : actualisation partielle et déformée de leur pensée Entre le stimulus et la réponse : l individu Nécessité de prendre en compte la personnalité et les compétences de l individu

3 C/ FRAISSE (1961) et suivants Redéfinit l approche expérimentale à l origine de la psychologie générale : _ La réponse est fonction d une interaction entre une situation et la personnalité du sujet : R= f (S, P) _ La psychologie générale : étude des grandes fonctions cognitives : motricité, perception, apprentissage, mémoire, langage, personnalité, émotion, motivation. _ Années 60 : Influence de l IA Individu : système de stockage et de traitement de l information _ Cognitivisme : = décrire les différentes transformations de l information entre le traitement sensoriel et la réponse (comportementale) du sujet. = Description du contenu et des structures cognitives = Description du fonctionnement de ces structures en terme de processus = Objectif : simuler ce fonctionnement sur ordinateur (cadre d analyse utilisé en psychologie cognitive) 6/ Les sciences cognitives Ensemble de disciplines étudiant le système cognitif : _ Psychologie linguistique _ Philosophie _ Psychologie _ IA _ Neurosciences Décrire l humain comme un système de traitement de l information composé d un stock de données et de procédures de traitement. 3 ème partie : Méthodes d étude de la mémoire 1. Paradigme d étude de la mémoire = Divisé en 3 phases : o Phase d encodage et de stockage pendant laquelle les informations perceptives sont transformées en représentations cognitives. o Phase de rétention o Phase de réactivation des représentations cognitives _ En psycho. Cognitive 3 classes de méthodes d étude de la mémoire : -directe - indirecte - simulée 2. Les méthodes directes Les plus anciennes : _ Sujet en situation expérimentale qui doit se souvenir intentionnellement d un épisode antérieur de son existence localisé dans le temps et l espace même s il a été produit en laboratoire. Nos connaissances actuelles sur la mémoire résultent de ce méthodes directes.

4 2.1 et 2.2. Rappels libres et indicés _La plus classique : rappel indicé : on étudie la capacité d évocation d une cible précédemment mémorisée à l aide d un ou plusieurs indices perceptifs (nombre variable) _ Rappel libre : Situation où la quantité d indices de récupération est réduite au minimum. = Grande variété de paradigmes (épreuves) de rappel indicé : Rappel série de liste : chaque item rappelé devient un indice pour le rappel de l item suivant Rappel de paires d éléments associés : un des termes de la paire est présenté et le sujet doit rappeler son associé La reconnaissance # au rappel : l individu doit identifier l information à laquelle il a été perceptivement confronté par le passé. 3 techniques principales : Reconnaissance de type oui/non Reconnaissance par choix forcés parmi deux éventualités Reconnaissance par choix multiples entre n éventualités (QCM) 3. Méthodes indirectes N interrogent pas explicitement la mémoire du sujet mais le contraignent à effectuer une tâche cognitive particulière. Activité pouvant être facilitée si déjà réalisée antérieurement. Mesure de cette facilitation : mesure indirecte d un effet mnémonique sur la tâche en question. Les méthodes indirectes n impliquent pas nécessairement une remémoration consciente d un épisode antérieur. Les méthodes indirectes : _ Portent sur des connaissances déclaratives de nature sémantique/ conceptuelle Ex : produire les associés sémantiques d un mot, vérifier l appartenance catégorielle d un mot _ Portent sur des informations de nature lexicales Ex : prononciation, dénomination, complément de fragment de mot _ Portent sur des informations de nature perceptive Ex : identification de mots, d images, reconnaissance de visages Existence de 2 techniques d études indirectes : _ Apprentissage et économie au réapprentissage _ Les effets d amorçage (priming) 3.1. Apprentissage et économie au réapprentissage _Un des plus anciens tests indirects de la mémoire (Ebbinghaus) _ Plus sensible que les tests directs : des informations qui ne peuvent ni être rappelées ni être connues mais peuvent toutefois être récupérées dans une situation de réapprentissage Les effets d amorçage Cas de l amorçage sémantique : =Permet de tester le fait que la présentation (auditive ou visuelle) d un item (mot ou texte) va activer des ensembles de contenus qui vont lui être associés au niveau sémantique. = Utilisé pour la première fois par Meyer et Schvaneveldt (1971)

5 Stimuli : Amorce/ + Masque/ + Cible/ = Réponse Durées : 50ms 150ms cible présentée jusqu à la réponse au plus 1500ms Ex : PAIN Beurre Oui (c est un mot)

Et si l objectif d une formation était de rendre "compétent"?

Et si l objectif d une formation était de rendre compétent? Et si l objectif d une formation était de rendre "compétent"? Autour de l article de D NGUYEN et JG BLAIS de l Université de Montréal : «Approche par Objectifs ou approche par Compétences? Repères conceptuels

Plus en détail

aptitudes fondamentales, lesquelles traversent à la fois les domaines d apprentissage et l ensemble de la scolarité» (p. 6). Catégoriser permet de

aptitudes fondamentales, lesquelles traversent à la fois les domaines d apprentissage et l ensemble de la scolarité» (p. 6). Catégoriser permet de Introduction Enseigner c est «faire apprendre une science, un art, une discipline à quelqu un, à un groupe, le lui expliquer en lui donnant des cours, des leçons» ( Enseigner, s.d.). Apprendre, toujours

Plus en détail

CHAPITRE I INTRODUCTION A LA SOCIOLINGUISTIQUE

CHAPITRE I INTRODUCTION A LA SOCIOLINGUISTIQUE CHAPITRE I INTRODUCTION A LA SOCIOLINGUISTIQUE INTRODUCTION La sociolinguistique est l une des sciences du langage, William Labov, l un des pères fondateurs de la discipline considère «qu il s agit là

Plus en détail

Perfectionnement en langue et communication

Perfectionnement en langue et communication UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Perfectionnement en langue et communication Approfondir vos compétences en français Descriptifs des modules de formation

Plus en détail

Déroulement de la séance

Déroulement de la séance Thème de la séance : Stabilité d une structure : Réaliser la maquette numérique de l arche d un pont avec un logiciel de conception assistée par ordinateur Connaissance(s) : - Modélisation du réel (maquette,

Plus en détail

Projet peinture! Un professeur de mathématiques souhaiterait repeindre les murs de sa salle de classe pendant les vacances.

Projet peinture! Un professeur de mathématiques souhaiterait repeindre les murs de sa salle de classe pendant les vacances. Projet peinture! Un professeur de mathématiques souhaiterait repeindre les murs de sa salle de classe pendant les vacances. L'étiquette suivante est collée sur les pots de la peinture choisie. Peinture

Plus en détail

Actus Formation Docteur en sciences de l éducation du CNAM de Paris Chercheur au CREAD et au CRF du CNAM Formateur de formateurs d adultes dans différents champs professionnels a.zeitler@orange.fr 06 66

Plus en détail

L e s P a g e s B l e u e s I n t e r n a t i o n a l e s. Maison d édition pour l enseignement et la formation A T T E N T I O N!!

L e s P a g e s B l e u e s I n t e r n a t i o n a l e s. Maison d édition pour l enseignement et la formation A T T E N T I O N!! Collection Les Manuels de l Etudiant Fichiers Organisation et Accès Cours et Exercices Corrigées Mc BELAID & Sabiha LIMAME née MERZOUK Copyright Eurl Pages Bleues Internationales 2010 1 C o p y r i g h

Plus en détail

Fascicule n 7. Octobre Institut National de Formation en Ostéopathie 214/216 Avenue du Maine PARIS Tél : Fax

Fascicule n 7. Octobre Institut National de Formation en Ostéopathie 214/216 Avenue du Maine PARIS Tél : Fax Fascicule n 7 Projet d enseignement Ostéopathique de type Master - Doctorat Octobre 2003 Objectifs L application de l organisation Master -Doctorat permettrait à la formation en ostéopathie : - De structurer

Plus en détail

CHERCHER CYCLE 2 CYCLE 3 CYCLE 4 CYCLE 2 CYCLE 3 CYCLE 4. CP CE1 CE2 CM1 CM2 6 ème 5 ème 4 ème 3 ème

CHERCHER CYCLE 2 CYCLE 3 CYCLE 4 CYCLE 2 CYCLE 3 CYCLE 4. CP CE1 CE2 CM1 CM2 6 ème 5 ème 4 ème 3 ème CHERCHER Extraire d un document les informations utiles, les S engager dans une démarche de résolution de Prélever et organiser les informations nécessaires à la résolution de problèmes à partir de supports

Plus en détail

Initiation aux SGBD Définitions et objectifs

Initiation aux SGBD Définitions et objectifs Initiation aux SGBD Définitions et objectifs Frédéric Gava (MCF) gava@univ-paris12.fr LACL, bâtiment P2 du CMC, bureau 221 Université de Paris XII Val-de-Marne 61 avenue du Général de Gaulle 94010 Créteil

Plus en détail

AIRES FONCTIONNELLES

AIRES FONCTIONNELLES AIRES FONCTIONNELLES Sommaire : LOBES et AIRES LOBE FRONTAL : aires motrices LOBE TEMPORAL : aires auditives, aires olfactives LOBE OCCIPITAL : aires visuelles LOBE PARIÉTAL : aires tactiles, aires gustatives

Plus en détail

FORMATION AU DEBRIEFING DANS LE CADRE DE LA SIMULATION

FORMATION AU DEBRIEFING DANS LE CADRE DE LA SIMULATION 1 FORMATION AU DEBRIEFING DANS LE CADRE DE LA SIMULATION 2 La simulation se définit comme une pratique pédagogique confrontant les étudiants ou professionnels de santé à une situation de soins reconstituée

Plus en détail

À l ère d une GRH en transition 3 e édition

À l ère d une GRH en transition 3 e édition DelasupervisionàlagestiondesRESSOURCESHUMAINES Àl èred unegrhentransition 3 e édition Chapitre7 Ledéveloppementdescompétencesdesressourceshumaines dansl entreprise 1. Quelles analyses doivent être réalisées

Plus en détail

Ecole du dos en entreprise pour salariés lombalgiques

Ecole du dos en entreprise pour salariés lombalgiques Ecole du dos en entreprise pour salariés lombalgiques Etude d une expérience multidisciplinaire G.Barette, consultant - Ergos-Concept En collaboration avec Le service médical d Air-France Le cabinet Stimulus

Plus en détail

Examen professionnel de courtière / courtier en immeubles Guide pour l établissement du travail de projet

Examen professionnel de courtière / courtier en immeubles Guide pour l établissement du travail de projet Examen professionnel de courtière / courtier en immeubles Guide pour l établissement du travail de projet Basé sur les directives concernant l examen professionnel de courtière / courtier en immeubles

Plus en détail

BTS TOURISME - SESSION 2015

BTS TOURISME - SESSION 2015 Consignes pour l épreuve de Gestion de la relation client E3 (Candidats issus d établissements non habilités au CCF) Pour chaque candidat, vous devez envoyer au centre d examen UN dossier. Ce dossier doit

Plus en détail

- S. AKIR Préparation CRPE Session 2014 Français CRPE. L Analyse de textes. Fiche établie d après l e-learning ForPorf CRPE Master Juin 2013

- S. AKIR Préparation CRPE Session 2014 Français CRPE. L Analyse de textes. Fiche établie d après l e-learning ForPorf CRPE Master Juin 2013 Méthodologie 1/6 Fiche établie d après l e-learning ForPorf CRPE Master Juin 2013 L Analyse suppose de rendre compte de l ensemble du corpus proposé de façon argumentée en référence aux textes et documents

Plus en détail

Conseils pour s'auto former en dirigeant une association

Conseils pour s'auto former en dirigeant une association Conseils pour s'auto former en dirigeant une association Propositions destinées aux dirigeants de club, de comités ou d'activités FSGT Se former sans formation mais avec méthode SOMMAIRE Pourquoi s auto

Plus en détail

DUT SCIENCE ET GÉNIE DES MATÉRIAUX (EN APPRENTISSAGE) Présentation. Objectifs. Compétences visées. Organisation. Contrôle des connaissances 11/07/2016

DUT SCIENCE ET GÉNIE DES MATÉRIAUX (EN APPRENTISSAGE) Présentation. Objectifs. Compétences visées. Organisation. Contrôle des connaissances 11/07/2016 DUT SCIENCE ET GÉNIE DES MATÉRIAUX (EN APPRENTISSAGE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : DUT Domaine : Sciences, Technologies, Santé Mention : Science et génie des matériaux Nature de la formation

Plus en détail

Les nombres décimaux

Les nombres décimaux Les nombres décimaux Un nombre décimal, c est Un nombre à virgule (la virgule est employée depuis Neper environ vers 1600- pour séparer la partie entière et la partie décimale). Un nombre pouvant s écrire

Plus en détail

6761 Validation de la conformité. Vérification et cycle de vie du logiciel. 6.4 Processus de vérification (1)

6761 Validation de la conformité. Vérification et cycle de vie du logiciel. 6.4 Processus de vérification (1) 6761 Validation de la conformité 11.03.2009 Peter DAEHNE Vérification et cycle de vie du logiciel Norme ISO 12207 Novembre 1995 6.4 Processus de vérification 6.4.2.5 Vérification du code 6.4.2.6 Vérification

Plus en détail

Pédagogie de transmission des savoirs

Pédagogie de transmission des savoirs Pédagogie de transmission des savoirs Le savoir est une compétence habilitante : c est l indispensable contenu sans lequel aucune forme de raisonnement ou de réflexion n est possible Pragmatisme, efficacité

Plus en détail

Coordination médicale d'etablissement d'hébergement pour Personne Agée Dépendante (EHPAD) DU Santé

Coordination médicale d'etablissement d'hébergement pour Personne Agée Dépendante (EHPAD) DU Santé La formation : Résumé Durée de la formation : 1 année universitaire Méthodes et outils pédagogiques : L enseignement se déroule le jeudi, de novembre à mai. Il est commun avec l enseignement de la 1ère

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OUTILS

METHODOLOGIE ET OUTILS METHODOLOGIE ET OUTILS OUTIL POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER CHANTIE ECOLE Contexte Les formations courtes (2 à 5 jours) sont adaptées à un public en emploi. Elles conviennent aux indépendants

Plus en détail

GUIDE DU TUTORAT PREAMBULE

GUIDE DU TUTORAT PREAMBULE FEDERATION FRANCAISE DE LA BIJOUTERIE, JOAILLERIE, ORFEVRERIE, DU CADEAU DES DIAMANTS, PIERRES ET PERLES ET ACTIVITES QUI S Y RATTACHENT GUIDE DU TUTORAT PREAMBULE Démarche de mise en place d une charte

Plus en détail

Les niveaux sont décrits comme suit :

Les niveaux sont décrits comme suit : 4. RÈGLEMENTS RELATIFS AUX CONCOURS DE L ALPA Pour faciliter la participation et la motivation, l ALPA regroupe ses membres en 4 niveaux : Débutant, Intermédiaire, Avancé et Élite. Par défaut, les nouveaux

Plus en détail

Compte rendu visite du Centre Surdité Langage Albert Camus

Compte rendu visite du Centre Surdité Langage Albert Camus Compte rendu visite du Centre Surdité Langage Albert Camus Présentation du centre : Statut et contexte de création : Ce centre est géré par l Association APAJH ; elle a vu le jour sous le nom d Ecole Intégrée

Plus en détail

Classe CE1-CE2-CM1-CM2 Mme I. DESVIGNES Espagnol : Mme A. Carriquiry Basque : Mme M. Ticoipé. Année Scolaire ère

Classe CE1-CE2-CM1-CM2 Mme I. DESVIGNES Espagnol : Mme A. Carriquiry Basque : Mme M. Ticoipé. Année Scolaire ère ELEVE : Classe CE1-CE2-CM1-CM2 Mme I. DESVIGNES Espagnol : Mme A. Carriquiry Basque : Mme M. Ticoipé CM1 : 2 ème ème année du cycle 3 Année Scolaire 2006-2007 ère période 1 ère COMPÉTENCES ET CONNAISSANCES

Plus en détail

PROJET DE RECUEIL DE RÉCITS

PROJET DE RECUEIL DE RÉCITS PROJET DE RECUEIL DE RÉCITS La coconstruction de récit : jumelage entre des élèves d adaptation scolaire et des élèves de classe ordinaire Émilie Lapointe, Congrès ITA 2016 (v1. 7) IDÉE DE DÉPART Souhait

Plus en détail

Pôle «sciences et technologie» en 3 ème préparatoire aux formations professionnelles

Pôle «sciences et technologie» en 3 ème préparatoire aux formations professionnelles Pôle «sciences et technologie» en 3 ème préparatoire aux formations professionnelles Claire MARLIAS, IEN mathématiques sciences physiques et chimiques Ahmed MIRI, Chargé de mission Sciences biologiques,

Plus en détail

T.C.T. Test de Compréhension de Textes

T.C.T. Test de Compréhension de Textes T.C.T. Test de Compréhension de Textes Sophie Chesneau, orthophoniste Évaluation de la compréhension de textes chez les adultes de 16 à 80 ans. T.C.T. Test de Compréhension de Textes 16-80 ans Sophie Chesneau,

Plus en détail

Planifier, accompagner et évaluer le travail en équipe. Présenté par: Hélène Lévesque et Geneviève Synnott, conseillères pédagogiques

Planifier, accompagner et évaluer le travail en équipe. Présenté par: Hélène Lévesque et Geneviève Synnott, conseillères pédagogiques Planifier, accompagner et évaluer le travail en équipe Présenté par: Hélène Lévesque et Geneviève Synnott, conseillères pédagogiques Plan de la présentation 1- Introduction 2- Questions traitées Favoriser

Plus en détail

Intégration des compétences dans la technique de modélisation «MECI»

Intégration des compétences dans la technique de modélisation «MECI» Intégration des compétences dans la technique de modélisation «ECI» Claude Pourcel & Christian Clémentz LGIP - ENI Novembre 2001 GRP - GT5 - Toulouse 1 Introduction Les compétences des ressources humaines

Plus en détail

Description des cours : Éducation à la petite enfance 0-6 ans (AEC) L éducateur et sa profession. Numéro de cours : 322-E04-NF Session : 1

Description des cours : Éducation à la petite enfance 0-6 ans (AEC) L éducateur et sa profession. Numéro de cours : 322-E04-NF Session : 1 L éducateur et sa profession Numéro de cours : 322-E01-NF Session : 1 Ce cours permet de découvrir et de distinguer les différentes réalités de la profession d éducatrice ou éducateur, les types de services

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION «EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT» Niveau 1 (40h) PREVART FORMATION. Commanditaire : Organisme Formateur : PREVART FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION «EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT» Niveau 1 (40h) PREVART FORMATION. Commanditaire : Organisme Formateur : PREVART FORMATION PROGRAMME DE FORMATION «EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT» Niveau 1 (40h) Commanditaire : Organisme Formateur : PREVART FORMATION Formateur : Dr Guillaume DERVAUX PREVART FORMATION CONTEXTE Le rapport

Plus en détail

Les comptines : un support pour développer des compétences dans différents domaines

Les comptines : un support pour développer des compétences dans différents domaines Les comptines : un support pour développer des compétences dans différents domaines Définition Ce sont des textes simples, ludiques, issus de la tradition orale qui sert au départ à compter et désigner

Plus en détail

MASTER 2 DROIT DES LIBERTÉS

MASTER 2 DROIT DES LIBERTÉS MASTER 2 DROIT DES LIBERTÉS RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Mention : Droit des libertés Niveau d'étude : Bac +5 Formation à distance : En

Plus en détail

Bachelor Responsable de Communication Bachelor /17

Bachelor Responsable de Communication Bachelor /17 Bachelor Responsable de Communication Bachelor 1-2016/17 MANAGEMENT DES ORGANISATIONS ORGB201 Semestre 2 20 heures 2 crédits Français Ou anglais Département académique : Management /Stratégie/ Système

Plus en détail

Madame, Monsieur, Stage de type 1 : stage de découverte et d initiation

Madame, Monsieur, Stage de type 1 : stage de découverte et d initiation 5648 14/03/2016 Mise à jour de certaines dispositions reprises dans la circulaire 5038 du 22/10/2014 concernant l organisation des visites et stages dans l enseignement secondaire ordinaire et spécialisé

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

L ÉVALUATION EN QUESTION

L ÉVALUATION EN QUESTION L ÉVALUATION EN QUESTION Maître de conférences, HDR, en sciences de l éducation Directrice du service de formation à distance, Faculté des Arts, Lettres, Langues et Sciences humaines Aix-Marseille Université

Plus en détail

Organisation Industrielle

Organisation Industrielle Organisation Industrielle NOM: Prénom : Date: TP N III-4 SUJET : Organisation et suivi de la maintenance 1.Références : Objectifs programme : S115 : ORGANISATION ET SUIVI DE LA MAINTENANCE Promouvoir une

Plus en détail

LES APPROCHES QUALITATIVES

LES APPROCHES QUALITATIVES LES APPROCHES QUALITATIVES L objectif est d interviewer et d analyser les personnes prises séparément ou en groupe afin de dégager des hypothèses explicatives. Ces dernières seront ensuite vérifiées a

Plus en détail

DUT MÉTIERS DU MULTIMÉDIA ET DE L'INTERNET. Présentation. Objectifs. Compétences visées. Organisation. Stage. Stages et projets tutorés.

DUT MÉTIERS DU MULTIMÉDIA ET DE L'INTERNET. Présentation. Objectifs. Compétences visées. Organisation. Stage. Stages et projets tutorés. DUT MÉTIERS DU MULTIMÉDIA ET DE L'INTERNET RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : DUT Domaine : Sciences, Technologies, Santé Mention : Métiers du multimédia et de l internet Nature de la formation :

Plus en détail

Centre Claude Bernard Livret d accueil à l usage des étudiants

Centre Claude Bernard Livret d accueil à l usage des étudiants Centre Claude Bernard Livret d accueil à l usage des étudiants Bureau d Aide Psychologique Universitaire Vous avez bien voulu nous faire confiance pour vous aider à traiter les problèmes que vous rencontrez

Plus en détail

Faculté de Médecine et de Pharmacie Cadi Ayyad Commission pédagogique Comité d évaluation. Evaluation du stage hospitalier Juillet 2009

Faculté de Médecine et de Pharmacie Cadi Ayyad Commission pédagogique Comité d évaluation. Evaluation du stage hospitalier Juillet 2009 Faculté de Médecine et de Pharmacie Cadi Ayyad Commission pédagogique Comité d évaluation Evaluation du stage hospitalier Juillet 2009 Commission pédagogique (Comité d évaluation) Évaluation de l enseignement

Plus en détail

Le nouveau lycée d enseignement général et technologique

Le nouveau lycée d enseignement général et technologique À l attention des élèves et de leurs familles Le nouveau lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de première à la rentrée 2011 au lycée d enseignement général et technologique

Plus en détail

2. 1. Préparer sa recherche

2. 1. Préparer sa recherche 2. 1. Préparer sa recherche Comment faire une recherche? Comment être sûr de n avoir rien oublié? Où puis-je trouver les publications, les sources et les informations essentielles? Une recherche bien préparée,

Plus en détail

La simulation globale, pourquoi faire? Comment faire. Gilles Bitard CP FLS académie de la Guyane

La simulation globale, pourquoi faire? Comment faire. Gilles Bitard CP FLS académie de la Guyane La simulation globale, pourquoi faire? Comment faire Gilles Bitard CP FLS académie de la Guyane Qu est ce que c est? Tableau extrait de la conférence d Evelyn ROSEN, Lille 3 : source Eduscol JEUX DE RÔLE

Plus en détail

Présentation à l OFFT Berne, 24 juin 2009 Mireille E. Saucy Directrice des examens Commission des examens SSRP

Présentation à l OFFT Berne, 24 juin 2009 Mireille E. Saucy Directrice des examens Commission des examens SSRP Présentation à l OFFT Berne, 24 juin 2009 Mireille E. Saucy Directrice des examens Commission des examens SSRP Organe responsable Société Suisse de Relations Publiques (SSRP) Depuis 1954, association des

Plus en détail

Activités informatiques

Activités informatiques Développement d un Système d Informations Statistiques sur les Entreprises (SISE) en Tunisie Documentation technique finale Activités informatiques Contrat de Jumelage n TU/07/AA/OT/02 Sommaire 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

LA LETTRE DE MISSION,

LA LETTRE DE MISSION, Modifiez le style du titre LA LETTRE DE MISSION, EN PRATIQUE CRO ALSACE - JEUDI, 20 NOVEMBRE 2014 Hélène Parent Directeur des normes professionnelles du CSOEC Eric Ferdjallah-Chérel Directeur des études

Plus en détail

RedLec Rééducation de la lecture par l oralisation

RedLec Rééducation de la lecture par l oralisation RedLec Rééducation de la lecture par l oralisation Raynaud Sylvie Théorie, méthode, outil permettant de prévenir et de rééduquer les troubles de la lecture par l oralisation. Présentation : REDLEC est

Plus en détail

Plan de cours. Conception de sites Web. Session : Automne 2011 No de cours : 420-KA8-LG

Plan de cours. Conception de sites Web. Session : Automne 2011 No de cours : 420-KA8-LG Collège Lionel-Groulx 100, rue Duquet Sainte-Thérèse, (Québec) J7E 3G6 Téléphone : (450) 430-3120 Télécopieur : (450) 430-2783 Site Internet : http://www.clg.qc.ca Session : Automne 2011 No de cours :

Plus en détail

Chapitre 5 - Communication inter-processus. Gabriel Girard

Chapitre 5 - Communication inter-processus. Gabriel Girard /40 Processus concurrents et parallélisme Processus concurrents et parallélisme Chapitre 5 - Communication inter-processus Gabriel Girard 2007 2/40 Processus concurrents et parallélisme Chapitre 5 - Communication

Plus en détail

analyse des risques évaluation des risques suppression/réduction des risques définition des limites de la situation de travail

analyse des risques évaluation des risques suppression/réduction des risques définition des limites de la situation de travail L APPROCHE PAR LES RISQUES DEMARCHE DE MAITRISE DES RISQUES (source : INRS) LES PHASES DE LA DÉMARCHE analyse des risques définition des limites de la situation de travail identification des dangers estimation

Plus en détail

Les transitions : un regard sociologique. Pierre Doray Canisius Kamanzi Jake Murdoch Elise Comoe Diallo Bayero

Les transitions : un regard sociologique. Pierre Doray Canisius Kamanzi Jake Murdoch Elise Comoe Diallo Bayero Transitions Les transitions : un regard sociologique Pierre Doray Canisius Kamanzi Jake Murdoch Elise Comoe Diallo Bayero Plan Repères théoriques : la notion de transition Le passage au postsecondaire

Plus en détail

LE GRAFCET ELEMENTS DE BASE

LE GRAFCET ELEMENTS DE BASE I ORGANISATION D UN SYSTEME AUTOMATISE : Un système automatisé est constitué de 2 parties indépendantes échangeant entre elles différentes informations : La partie commande PC : elle est représentative

Plus en détail

Carole Franquart, cadre supérieur de santé, institut de formation en soins infirmiers de Beaumont-sur-Oise

Carole Franquart, cadre supérieur de santé, institut de formation en soins infirmiers de Beaumont-sur-Oise Carole Franquart, cadre supérieur de santé, institut de formation en soins infirmiers de Beaumont-sur-Oise Marc Nagels, consultant-formateur, CREAD-Université de Rennes 2 www.17marsconseil.fr Animateur

Plus en détail

Description de l implantation dans le centre d examen (nom du service ou de l outil et caractéristiques techniques)

Description de l implantation dans le centre d examen (nom du service ou de l outil et caractéristiques techniques) ANNEXE V-1 : modèle d attestation de respect du cahier des charges pour l épreuve E4 (option SISR) BTS SERVICES INFORMATIQUES AUX ORGANISATIONS Session 2016 CONTRÔLE DE L ENVIRONNEMENT TECHNOLOGIQUE Cahier

Plus en détail

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE ORIENTATION ENDOCRINOLOGIE-DIABETOLOGIE 1. Objectifs généraux La Maîtrise universitaire d études avancées en médecine clinique, orientation

Plus en détail

Elément de psychophysique pour l étude du système visuel

Elément de psychophysique pour l étude du système visuel Psychologie cognitive M1 Elément de psychophysique pour l étude du système visuel PUTOIS BENJAMIN: benjamin.putois@univ-lyon2.fr 1 (2005). benjamin.putois@yahoo.fr 1 Plan du cours L approche Psychophysique

Plus en détail

10 avril Survol des domaines d expertise nécessaires à la mise en œuvre des projets en analytique

10 avril Survol des domaines d expertise nécessaires à la mise en œuvre des projets en analytique 10 avril 2013 Survol des domaines d expertise nécessaires à la mise en œuvre des projets en analytique Plan de la présentation Qu entend-on par «Data Analytics»? Feuille de route de l analytique Visualisation

Plus en détail

Évaluer pour faire évoluer : améliorer la qualité de la formation par le biais d audits. Denyze Toffoli, Université de Strasbourg LILPA EA1339

Évaluer pour faire évoluer : améliorer la qualité de la formation par le biais d audits. Denyze Toffoli, Université de Strasbourg LILPA EA1339 Évaluer pour faire évoluer : améliorer la qualité de la formation par le biais d audits Strasbourg LILPA EA1339 Audit? Observation de l activité de formation (pédagogie) dans une perspective de contrôle

Plus en détail

TECHNIQUES DE L INGENIEUR Mode d emploi

TECHNIQUES DE L INGENIEUR Mode d emploi TECHNIQUES DE L INGENIEUR Mode d emploi Accès à partir du portail de la BCIU (http://bciu.univ-bpclermont.fr/) : Recherche par bases Bases de données et sites web Techniques de l Ingénieur Deux accès possibles

Plus en détail

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES DE RECONNAISSANCE DÉMARCHE. DEP en VENTE-CONSEIL

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES DE RECONNAISSANCE DÉMARCHE. DEP en VENTE-CONSEIL DEP en VENTE-CONSEIL DÉMARCHE DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Service de la reconnaissance des acquis et des compétences de Lanaudière T Commission scolaire des Affluents (450) 492-3411

Plus en détail

Comment apprendre à gérer son stress par correspondance?

Comment apprendre à gérer son stress par correspondance? Cette programme est maintenant disponible uniquement en stage sur site ou en formation en ligne (découvrez ainsi comment devenir technicien, praticien puis coach en gestion du stress...). Comment apprendre

Plus en détail

Domaine: Mathématiques

Domaine: Mathématiques Domaine: Mathématiques Objectifs - reconnaître et mémoriser les nombres < 50 - ordonner les nombres - anticiper un résultat - résoudre des calculs additifs à l aide du surcomptage - réciter la suite numérique

Plus en détail

AP en 2nde G.T : «Apprendre à apprendre»

AP en 2nde G.T : «Apprendre à apprendre» AP en 2nde G.T : «Apprendre à apprendre» «Apprendre à apprendre» "Apprendre à apprendre, c'est viser sa propre transformation d'individu en apprenant en fonction des contextes. Apprendre à apprendre, c'est

Plus en détail

LICENCE MATHÉMATIQUES ET INFORMATIQUE APPLIQUÉES AUX SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES (MIASHS)

LICENCE MATHÉMATIQUES ET INFORMATIQUE APPLIQUÉES AUX SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES (MIASHS) LICENCE MATHÉMATIQUES ET INFORMATIQUE APPLIQUÉES AUX SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES (MIASHS) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention

Plus en détail

Les coins déguisements et poupées. Des objectifs communs et spécifiques

Les coins déguisements et poupées. Des objectifs communs et spécifiques Les coins déguisements et poupées Des objectifs communs et spécifiques COIN DEGUISEMENT : Un objectif spécifique Construction de l identité Dans tous les jeux symboliques, "pas pour de vrai" et "à faire

Plus en détail

L ingénierie des connaissances? Une introduction A Mille 2012

L ingénierie des connaissances? Une introduction A Mille 2012 L ingénierie des connaissances? Une introduction A Mille 2012 1 Plan l Méthodes et outils de l objectif historique : faciliter la réalisation de SBC l Focus sur l élicitation ontologique, avec l objectif

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Gestion Mention Management Spécialité Marketing et Pratiques Commerciales, à finalité professionnelle en formation continue

Plus en détail

PROCESSUS DE MANAGEMENT

PROCESSUS DE MANAGEMENT PRO.04 Edition 6 Date 12/04/08 Page 2/10 1 LISTE DES MISES A JOUR Edit. Date Pages Objet 1 04/03/04 Toutes Création du document. 2 26/05/04 Toutes 8 : mise à jour du tableau d'archivage 9 : mise à jour

Plus en détail

Programme d Appui à l Insertion Professionnelle des Etudiants de Master 2

Programme d Appui à l Insertion Professionnelle des Etudiants de Master 2 Programme d Appui à l Insertion Professionnelle des Etudiants de Master 2 Frateli, Associa.on reconnue d intérêt général, 3 rue rodier, 75009 Paris, 01 79 25 06 65, www.frateli.org Soutenu par le Ministère

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 1998 10 42 0171 Catégorie : C* Dernière modification : 17/04/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien en acoustique

Plus en détail

Organisation et sécurité. STAGE INITIAL INITIATEUR Octobre Michaël Morin

Organisation et sécurité. STAGE INITIAL INITIATEUR Octobre Michaël Morin Organisation et sécurité STAGE INITIAL INITIATEUR 19 20 Octobre 2013 Michaël Morin Epreuve à l examen épreuve de pédagogie organisationnelle à l examen d initiateur. Elle a le même coefficient (2) que

Plus en détail

Gestion du Stress, prévenir le burn out

Gestion du Stress, prévenir le burn out Formation Gestion du Stress, prévenir le burn out Programme DPC n 47341500038 Ibis Paris Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaures - 92130 Issy les Moulineaux 1 constat s phénomènes d'épuisement sont devenus

Plus en détail

CATALOGUE Formations de courte durée et séminaires

CATALOGUE Formations de courte durée et séminaires IPD-AC CATALOGUE 2016-2017 Formations de courte durée et séminaires Une expérience de plus de 50 ans Une équipe d experts et des consultants internationaux Des formations disponibles sur site et en ligne

Plus en détail

Epreuves de langues vivantes Modifications apportées à partir de la session 2014

Epreuves de langues vivantes Modifications apportées à partir de la session 2014 Baccalauréat 1 Epreuves de langues vivantes Modifications apportées à partir de la session 2014 Structure des épreuves de langues vivantes Série L LV1, LV2 et LVA 2 Épreuve de langue vivante /20 Partie

Plus en détail

Cahier des Charges (DoW) [Titre du Projet] Gestion de projet L3 MIAGE Participant(s) : [Nom], [Prénom], [ ] Date : Version :

Cahier des Charges (DoW) [Titre du Projet] Gestion de projet L3 MIAGE Participant(s) : [Nom], [Prénom], [ ] Date : Version : Gestion de projet L3 MIAGE 2013 2014 Cahier des Charges (DoW) [Titre du Projet] Participant(s) : [Nom], [Prénom], [email] Date : Version : Principaux changements depuis la dernière version : [TITRE DU

Plus en détail

Réforme du collège. Langues vivantes étrangères et régionales

Réforme du collège. Langues vivantes étrangères et régionales Réforme du collège Langues vivantes étrangères et régionales Diversification Trois logiques difficiles à concilier Choix des familles Cohérence des parcours Fondamentaux de l enseignement des langues vivantes

Plus en détail

Doctorat HEC. Formation à la pédagogie d adultes. Gilles AMADO, Michel FIOL, Michèle GABAY

Doctorat HEC. Formation à la pédagogie d adultes. Gilles AMADO, Michel FIOL, Michèle GABAY Doctorat HEC Formation à la pédagogie d adultes Gilles AMADO, Michel FIOL, Michèle GABAY Septembre 2006 2 1. Présentation générale 1.1. Principes de base d une formation des doctorants à la pédagogie d

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DES PERSONNES EN DEGROUPAGE TOTAL DANS UNE ENQUETE TELEPHONIQUE

PRISE EN COMPTE DES PERSONNES EN DEGROUPAGE TOTAL DANS UNE ENQUETE TELEPHONIQUE PRISE EN COMPTE DES PERSONNES EN DEGROUPAGE TOTAL DANS UNE ENQUETE TELEPHONIQUE MISE EN OEUVRE ET RESULTATS Arnaud GAUTIER, François BECK, Romain GUIGNARD, Jean-Baptiste RICHARD Direction des Affaires

Plus en détail

Bac Professionnel Systèmes Electroniques Numériques. Classe :. Date :.. APPROPRIATION DU PANNEAU D AFFICHAGE

Bac Professionnel Systèmes Electroniques Numériques. Classe :. Date :.. APPROPRIATION DU PANNEAU D AFFICHAGE Nom et prénom : Classe :. Date :.. ACTIVITE : APPROPRIATION DU PANNEAU D AFFICHAGE CONDITIONS D EXERCICE - Moyens et Ressources @ Internet Logiciel Doc. PC Outillages Matériels TAXONOMIE 1 2 3 4 ON DEMANDE

Plus en détail

Mai 2015 DEMANDE DE COMPENSATION Page 1

Mai 2015 DEMANDE DE COMPENSATION Page 1 DEMANDE DE COMPENSATION pour dépassement des maxima d élèves par groupe Mai 2015 DEMANDE DE COMPENSATION Page 1 Demande de compensation pour dépassement des maxima d élèves par groupe MARCHE À SUIVRE LES

Plus en détail

Banque de stratégies de production orale

Banque de stratégies de production orale Banque de stratégies de production orale Pour un enseignement explicite Exposé Interaction De la 6 e à la 12 e année Document d appui pour les programmes d études de français langue première et de français

Plus en détail

Pour chaque article, la section analytique est à renseigner dans la fiche article onglet complément.

Pour chaque article, la section analytique est à renseigner dans la fiche article onglet complément. Page 1 sur 8 Analytique Gestion de l'analytique A partir du logiciel de Gestion Commerciale 100, diverses possibilités de gestion de l analytique sont offertes. Ce document liste les différents paramétrages

Plus en détail

Institut Universitaire de Formation Technique

Institut Universitaire de Formation Technique MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE République Togolaise Travail Liberté - Partie Institut Universitaire de Formation Technique FORMATEC N d ordre : N PFE/LP-239/2013 CONCEPTION DE

Plus en détail

les conflits que cela représente, mais aussi pour ce type de jeux dans lequel le leader doit laisser de côté l envie de pouvoir.

les conflits que cela représente, mais aussi pour ce type de jeux dans lequel le leader doit laisser de côté l envie de pouvoir. LA PROBLEMATIQUE En ce qui concerne le rôle du leader d une équipe et leurs rapports de travail qui se déroulent dans une entreprise, on peut envisager s ils pouvaient apparaître des différents problèmes

Plus en détail

PSYCHOLOGIE L2 UE6 FONDAMENTALE : PSYCHOPATHOLOGIE

PSYCHOLOGIE L2 UE6 FONDAMENTALE : PSYCHOPATHOLOGIE PSYCHOLOGIE L2 UE6 FONDAMENTALE : PSYCHOPATHOLOGIE Mme Viodé-Bénony Répondre sur une copie double 1) Que pouvez-vous dire de Bertrand Cramer? (10 lignes) 2) Décrivez les interactions comportementales.

Plus en détail

J-EOLE. mise en œuvre d un système de journalisation

J-EOLE. mise en œuvre d un système de journalisation J-EOLE Recommandations Titre de sécurité pour la mise en œuvre d un système de journalisation Emmanuel IHRY Responsable Pôle National Expertise serveurs et réseaux Ministère de l'écologie, du Développement

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION. TELEPILOTE DE DRONE MODULES 1-2 et 3. Module 1 82h. Module 2 16h Module 3 12h

PROGRAMME DE FORMATION. TELEPILOTE DE DRONE MODULES 1-2 et 3. Module 1 82h. Module 2 16h Module 3 12h GROUPE DELTA DRONE PROGRAMME DE FORMATION TELEPILOTE DE DRONE MODULES 1-2 et 3 Durée : au total 110h (14 heures additionnelles d accompagnement terrain pour le Certificat Professionnel soit 124 h) Horaires

Plus en détail

Accompagner les PME et ETI à l international : Le parrainage par les Conseillers du Commerce Extérieur de la France

Accompagner les PME et ETI à l international : Le parrainage par les Conseillers du Commerce Extérieur de la France Accompagner les PME et ETI à l international : Le parrainage par les Conseillers du Commerce Extérieur de la France Les CCEF Des hommes et des femmes, chefs d entreprise ou cadres dirigeants ayant une

Plus en détail

Veille sur Internet. Panorama des outils

Veille sur Internet. Panorama des outils Veille sur Internet Panorama des outils Mars 2001 Table des matières SELECTION DES SOURCES... 3 DIFFERENTES SOURCES DISPONIBLES...3 IDENTIFICATION ET SELECTION DES SOURCES...3 COLLECTE D INFORMATIONS...

Plus en détail

LE MARQUAGE CE DES PORTAILS

LE MARQUAGE CE DES PORTAILS LE MARQUAGE CE DES PORTAILS Depuis le 1 er mai 2005 (arrêté du 2 juillet 2004), le marquage CE signifie que le portail mis sur le marché est conforme aux exigences de la directive «produits de construction»,

Plus en détail

Principes et moyens d action pour améliorer l encadrement aux cycles supérieurs

Principes et moyens d action pour améliorer l encadrement aux cycles supérieurs Principes et moyens d action pour améliorer l encadrement aux cycles supérieurs Jean Dansereau Directeur des études supérieures Directeur adjoint-enseignement et formation Lina Forest, directrice Bureau

Plus en détail

Vente d un produit touristique. Identifier les produits touristiques (pages 72 à 74)

Vente d un produit touristique. Identifier les produits touristiques (pages 72 à 74) Vente d un produit touristique Identifier les produits touristiques (pages 72 à 74) 1. Les différents produits touristiques : distinctions générales Le produit individuel et le produit de groupe - Un produit

Plus en détail

PASSAGES HISTORIQUES: BYTOWN ET LE CANAL RIDEAU MODULE D APPRENTISSAGE #4 MÉTHODES DE RECHERCHE SUR LE CANAL RIDEAU

PASSAGES HISTORIQUES: BYTOWN ET LE CANAL RIDEAU MODULE D APPRENTISSAGE #4 MÉTHODES DE RECHERCHE SUR LE CANAL RIDEAU PASSAGES HISTORIQUES: BYTOWN ET LE CANAL RIDEAU MODULE D APPRENTISSAGE #4 MÉTHODES DE RECHERCHE SUR LE CANAL RIDEAU Objectifs d apprentissage Vous apprendrez : 1. comment utiliser les sources secondaires

Plus en détail