MEX.B001CM La méthode expérimentale 27/03/06

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MEX.B001CM La méthode expérimentale 27/03/06"

Transcription

1 MEX.B001CM La méthode expérimentale 27/03/06 PREMIERE PARTIE : INTRODUCTION _ Place importante de l enseignement des méthodes dans la formation de la psychologie _ En tant que pratique professionnelle, psychologie caractérisée par la maîtrise des méthodes _ Méthodes # Dogmes _ L enseignement de la psychologie se fait par la recherche 1/ L objectivation --Processus qui consiste à élaborer une représentation communicable et contrôlable d un objet. --Objet : «ce dont on s occupe, ce à quoi on s intéresse». Ex : activité d écriture 2/ Les représentations scientifiques. Domaine de connaissance caractérisé par la manière dont les spécialistes se représentent les objets dont il traite.. Le psychologue se construit des représentations de l homme. Focalisation sur des aspects particuliers : comportements, stades de développement, cognition, émotion. Représentations influencées par la place du psychologue dans la société (contextes sociaux historiques) 3/ Les faits psychologiques = Nécessité de distinguer l objet de sa représentation SINON _ Pas d interprétation possible des faits observés : l INTERPRETATION repose sur une THEORIE qui nous permet de repérer les DONNEES SIGNIFIANTES. Distinction de niveaux de représentation qui sont fonction des concepts et des opérations intellectuelles mises en œuvre pour les réaliser : Ex : tests d efficience intellectuelle : 1 er niveau : réponses données aux questions du test 2 ème niveau : score global 3 ème : système de catégorisation retenu pour situer l individu par rapport à une population de référence (question de l étalonnage) 4 ème : Interprétation où il est fait appel à des concepts psychologiques intégrés à une théorie. _ Faits psychologiques= constructions dépendantes des cadres théoriques _ Impératif de spécifier les conditions de recueil des données permettant l établissement des faits. _ Impératif de spécifier les conceptions théoriques qui les déterminent 4/ La psychologie : une science empirique? La démarche commune aux sciences empiriques est-elle applicable à la psychologie? Nécessité de poser les conditions de l expérimentation possible? 4.1. Nature des observables Dans toutes les sciences empiriques, hypothèses ou modèles validés au moyen d observations (Popper 1934). En psychologie les observations portent sur des comportements.

2 _ Comportement : o Manières d être et d agir des animaux et des hommes o Manifestations objectives de leur activité globale o Objet d étude de la psychologie cognitive o Peut-être : _Qualifié : adapté/ inadapté, correct/ erroné _ Décrit : saccades oculaires _ Mesuré : nombre de pauses, durée des pauses o Renvoie à des observables : indicateurs de processus psychiques _ Comment interpréter ces observables? 4.2. Quantification des observables Varient selon les objectifs du psychologue : _ Soit dénombrer et classer des réponses _ Soit mesurer une différence caractéristique de ces réponses 4.3. Stabilité et généralisation des observables Question de la répétabilité des données? = possibilité de répéter la production d observables quand leurs conditions d apparition sont réunies. = En psychologie cela concerne 2 types de situations : 1) Soit des situations où les mêmes sujets placés dans les mêmes conditions produisent les mêmes réponses (répétabilité intraindividuelle) 2) Soit des situations où différents sujets placés dans les mêmes conditions produisent les mêmes comportements (répétabilité interindividuelle) Les observables : Produits par le chercheur qui fixe leurs conditions d apparition Résultat de processus fondamentaux communs à un sous ensemble de la population Recherche expérimentale en psychologie organisée autour de thématiques. 5. Psychologie expérimentale, psychologie générale et psychologie cognitive _ L application de la méthode expérimentale à la psychologie remonte à la création de la psychophysique (Fechner 1860) _ La psychologie expérimentale : évolution des comportements en fonction des variations de la stimulation. _ Cadre théorique formulé par Watson 1913 : Le behaviorisme/ A/Le behaviorisme : «Mind is behavior and nothing else Stimulus réponse Impossibilité d accéder aux états mentaux (boîte noire) Nécessité de décomposer les conduites complexes en unités plus élémentaires B/ Critique du behaviorisme Réponses des sujets : actualisation partielle et déformée de leur pensée Entre le stimulus et la réponse : l individu Nécessité de prendre en compte la personnalité et les compétences de l individu

3 C/ FRAISSE (1961) et suivants Redéfinit l approche expérimentale à l origine de la psychologie générale : _ La réponse est fonction d une interaction entre une situation et la personnalité du sujet : R= f (S, P) _ La psychologie générale : étude des grandes fonctions cognitives : motricité, perception, apprentissage, mémoire, langage, personnalité, émotion, motivation. _ Années 60 : Influence de l IA Individu : système de stockage et de traitement de l information _ Cognitivisme : = décrire les différentes transformations de l information entre le traitement sensoriel et la réponse (comportementale) du sujet. = Description du contenu et des structures cognitives = Description du fonctionnement de ces structures en terme de processus = Objectif : simuler ce fonctionnement sur ordinateur (cadre d analyse utilisé en psychologie cognitive) 6/ Les sciences cognitives Ensemble de disciplines étudiant le système cognitif : _ Psychologie linguistique _ Philosophie _ Psychologie _ IA _ Neurosciences Décrire l humain comme un système de traitement de l information composé d un stock de données et de procédures de traitement. 3 ème partie : Méthodes d étude de la mémoire 1. Paradigme d étude de la mémoire = Divisé en 3 phases : o Phase d encodage et de stockage pendant laquelle les informations perceptives sont transformées en représentations cognitives. o Phase de rétention o Phase de réactivation des représentations cognitives _ En psycho. Cognitive 3 classes de méthodes d étude de la mémoire : -directe - indirecte - simulée 2. Les méthodes directes Les plus anciennes : _ Sujet en situation expérimentale qui doit se souvenir intentionnellement d un épisode antérieur de son existence localisé dans le temps et l espace même s il a été produit en laboratoire. Nos connaissances actuelles sur la mémoire résultent de ce méthodes directes.

4 2.1 et 2.2. Rappels libres et indicés _La plus classique : rappel indicé : on étudie la capacité d évocation d une cible précédemment mémorisée à l aide d un ou plusieurs indices perceptifs (nombre variable) _ Rappel libre : Situation où la quantité d indices de récupération est réduite au minimum. = Grande variété de paradigmes (épreuves) de rappel indicé : Rappel série de liste : chaque item rappelé devient un indice pour le rappel de l item suivant Rappel de paires d éléments associés : un des termes de la paire est présenté et le sujet doit rappeler son associé La reconnaissance # au rappel : l individu doit identifier l information à laquelle il a été perceptivement confronté par le passé. 3 techniques principales : Reconnaissance de type oui/non Reconnaissance par choix forcés parmi deux éventualités Reconnaissance par choix multiples entre n éventualités (QCM) 3. Méthodes indirectes N interrogent pas explicitement la mémoire du sujet mais le contraignent à effectuer une tâche cognitive particulière. Activité pouvant être facilitée si déjà réalisée antérieurement. Mesure de cette facilitation : mesure indirecte d un effet mnémonique sur la tâche en question. Les méthodes indirectes n impliquent pas nécessairement une remémoration consciente d un épisode antérieur. Les méthodes indirectes : _ Portent sur des connaissances déclaratives de nature sémantique/ conceptuelle Ex : produire les associés sémantiques d un mot, vérifier l appartenance catégorielle d un mot _ Portent sur des informations de nature lexicales Ex : prononciation, dénomination, complément de fragment de mot _ Portent sur des informations de nature perceptive Ex : identification de mots, d images, reconnaissance de visages Existence de 2 techniques d études indirectes : _ Apprentissage et économie au réapprentissage _ Les effets d amorçage (priming) 3.1. Apprentissage et économie au réapprentissage _Un des plus anciens tests indirects de la mémoire (Ebbinghaus) _ Plus sensible que les tests directs : des informations qui ne peuvent ni être rappelées ni être connues mais peuvent toutefois être récupérées dans une situation de réapprentissage Les effets d amorçage Cas de l amorçage sémantique : =Permet de tester le fait que la présentation (auditive ou visuelle) d un item (mot ou texte) va activer des ensembles de contenus qui vont lui être associés au niveau sémantique. = Utilisé pour la première fois par Meyer et Schvaneveldt (1971)

5 Stimuli : Amorce/ + Masque/ + Cible/ = Réponse Durées : 50ms 150ms cible présentée jusqu à la réponse au plus 1500ms Ex : PAIN Beurre Oui (c est un mot)

Maladie de Huntington et troubles cognitifs. S. BIOUX, neuropsychologue 2 Février 2007

Maladie de Huntington et troubles cognitifs. S. BIOUX, neuropsychologue 2 Février 2007 Maladie de Huntington et troubles cognitifs S. BIOUX, neuropsychologue 2 Février 2007 Troubles cognitifs Légers ou inexistants au début Peuvent précéder troubles moteurs Progressent jusqu à démence Perturbations

Plus en détail

CHAPITRE 1 : HISTOIRE ET COURANTS DE LA PSYCHOLOGIE COGNITIVE, L APPROCHE SCIENTIFIQUE DES NEUROSCIENCES

CHAPITRE 1 : HISTOIRE ET COURANTS DE LA PSYCHOLOGIE COGNITIVE, L APPROCHE SCIENTIFIQUE DES NEUROSCIENCES CHAPITRE 1 : HISTOIRE ET COURANTS DE LA PSYCHOLOGIE COGNITIVE, L APPROCHE SCIENTIFIQUE DES NEUROSCIENCES I. Introduction 1. Définir la psychologie 2. Une quête qui transcende les civilisations 3. L ombre

Plus en détail

Traitement de l information et processus de mémorisation

Traitement de l information et processus de mémorisation Traitement de l information et processus de mémorisation Dans traitement de l information on entend ; mémorisation, raisonnement, conceptualisation, imagination. Le traitement de l info est connu sous

Plus en détail

Les bases du fonctionnement cognitif - Introduction

Les bases du fonctionnement cognitif - Introduction Les bases du fonctionnement cognitif - Introduction Jean-Marc Meunier To cite this version: Jean-Marc Meunier. Les bases du fonctionnement cognitif - Introduction. Licence. Bases du fonctionnement cognitif,

Plus en détail

UE3.5 Encadrement des professionnels de soins

UE3.5 Encadrement des professionnels de soins UE3.5 Encadrement des professionnels de soins Promotion 2012-2015 Février 2014 Si vous deviez représenter par une image ce que signifie pour vous enseigner, quelle serait-elle? Si vous deviez représenter

Plus en détail

PERCEPTION/ATTENTION. Sophie Donnadieu

PERCEPTION/ATTENTION. Sophie Donnadieu PERCEPTION/ATTENTION Sophie Donnadieu INTRODUCTION GENERALE La psychologie cognitive étudie les grandes fonctions psychologiques de l être humain que sont la mémoire, le langage, l intelligence ou encore

Plus en détail

LA POÉSIE ET LE DÉVELOPPEMENT COGNITIF DE L ENFANT

LA POÉSIE ET LE DÉVELOPPEMENT COGNITIF DE L ENFANT LA POÉSIE ET LE DÉVELOPPEMENT COGNITIF DE L ENFANT Sommaire Introduction 1. Le langage 2. La mémorisation 3. La poésie et le développement cognitif Introduction La première mission de l école maternelle

Plus en détail

Psychologie Générale et Cognitive L1 Psychologie Guillaume Gronier

Psychologie Générale et Cognitive L1 Psychologie Guillaume Gronier Psychologie Générale et Cognitive L1 Psychologie - 2015-2016 Guillaume Gronier Curriculum Vitae 2000 : obtention du titre de psychologue (spécialisation «Psychologie du travail et ergonomie»). 2001-2006

Plus en détail

Pourquoi ce comportement

Pourquoi ce comportement Introduction à la psychologie!!!?!! Pourquoi ce comportement F.Rosset / Gymnase du Bugnon 1 Tout comportement subit l influence de 3 facteurs Les composantes du facteur Les structures cérébrales Le système

Plus en détail

La Mémoire à l heure de la retraite

La Mémoire à l heure de la retraite La Mémoire à l heure de la retraite Joëlle Emmenegger, Neuropsychologue Consultation Mémoire, HUG Centre d information et de préparation à la retraite, Fondation Force Nouvelle 17.03.2016 Mémoire et vieillissement

Plus en détail

I. Processus cognitifs et traitement de l information

I. Processus cognitifs et traitement de l information I. Processus cognitifs et traitement de l information Processus cognitifs et traitement de l information Psychologie cognitive : s'intéresse principalement aux mécanismes d'acquisition, de traitement,

Plus en détail

linguistique inférieure chez certains apprenants.

linguistique inférieure chez certains apprenants. RESUME Notre thèse est une thèse de linguistique française. Elle a pour but d analyser et d interpréter les erreurs à l écrit en français langue étrangère par des apprenants chinois aux niveaux débutant

Plus en détail

Les Activités Pédagogiques Complémentaires APC

Les Activités Pédagogiques Complémentaires APC Les Activités Pédagogiques Complémentaires APC L aide au travail personnel Animation pédagogique mars 2015 www.ac-dijon.fr Introduction Sondage effectué au Creusot: seulement 5 % des écoles mettent en

Plus en détail

Épistémologie. Licence de Sciences de la Vie. (3 ème année)

Épistémologie. Licence de Sciences de la Vie. (3 ème année) Épistémologie Licence de Sciences de la Vie 1 (3 ème année) La Science au Laboratoire La Méthode expérimentale 2 Perspective Macro-Epistémologie Grandes démarches Scientifiques Micro-Epistémologie : La

Plus en détail

Licence 3 UE 36. L apprentissage des habiletés motrices. Bernard Thon UFR.STAPS Université Paul Sabatier Toulouse. Partie 1

Licence 3 UE 36. L apprentissage des habiletés motrices. Bernard Thon UFR.STAPS Université Paul Sabatier Toulouse. Partie 1 Licence 3 UE 36 L apprentissage des habiletés motrices Bernard Thon UFR.STAPS Université Paul Sabatier Toulouse Partie 1 Définition L apprentissage est une modification adaptative du comportement résultant

Plus en détail

Aspects cognitifs des TED

Aspects cognitifs des TED Aspects cognitifs des TED De nombreux chercheurs se sont penchés sur la question de la cognition chez les personnes autistes ou plus largement, atteintes de TED, et cela depuis longtemps. Cependant, une

Plus en détail

Chapitre 3 : l apprentissage et la mémorisation

Chapitre 3 : l apprentissage et la mémorisation Chapitre 3 : l apprentissage et la mémorisation Le consommateur affine sa connaissance du monde au fur et à mesure des stimuli reçus : c est un processus continu Les théories behavioristes Elles s appuient

Plus en détail

Module webdesigner. Introduction à la psychologie cognitive. La mémoire

Module webdesigner. Introduction à la psychologie cognitive. La mémoire Module webdesigner Introduction à la psychologie cognitive La mémoire On distingue : la mémoire à court terme, caractérisée par une capacité limitée de stockage et un oubli rapide. la mémoire à long terme,

Plus en détail

Psychologie de l enfant

Psychologie de l enfant Psychologie de l enfant Formation Inspection Académique 23/09/2015 Gaëlle Lefer Docteure en psychologie Gaelle.lefer@univ-nantes.fr 1 Objectifs du cours Présenter nos connaissances actuelles en psychologie

Plus en détail

NEUROPSYCHOLOGIE Master recherche et professionnel Mention Psychologie

NEUROPSYCHOLOGIE Master recherche et professionnel Mention Psychologie NEUROPSYCHOLOGIE Master recherche et professionnel Mention Psychologie Ce master a vocation à former des psychologues spécialisés en neuropsychologie de l adulte et de l enfant. La formation vise à faire

Plus en détail

6. La mémoire Mémoire à court terme et mémoire à long terme

6. La mémoire Mémoire à court terme et mémoire à long terme 6. La mémoire 6. La mémoire 6.1. Mémoire à court terme et mémoire à long terme La mémoire On distingue deux principaux types de mémoire : la mémoire à court terme (MCT), caractérisée par une capacité limitée

Plus en détail

Psychologie du développement : paradigmes expérimentaux I. la permanence de l objet

Psychologie du développement : paradigmes expérimentaux I. la permanence de l objet I. la permanence de l objet Quand un objet a disparu du champ de vision d un bébé, continu-t-il à exister? Théoricien de l intelligence du bébé par PIAGET. Définition : capacité de conférer aux choses

Plus en détail

SURDITÉ PHONOLOGIQUE PERCEPTION DES VOYELLES FRANÇAISES PAR LES

SURDITÉ PHONOLOGIQUE PERCEPTION DES VOYELLES FRANÇAISES PAR LES SURDITÉ PHONOLOGIQUE PERCEPTION DES VOYELLES FRANÇAISES PAR LES HISPANOPHONES Résumé : L objet de cette étude est de présenter une expérience de perception catégorielle illustrant le phénomène connu sous

Plus en détail

Actions de motivation sur la mémoire

Actions de motivation sur la mémoire Fabien Fenouillet Laboratoire Théodile EA 1764 Université Lille 3 Actions de motivation sur la mémoire Se poser l impact de la motivation sur la mémoire dans le cadre actuel de la psychologie passe nécessairement

Plus en détail

Vieillissement cognitif normal et pathologique: partie 1

Vieillissement cognitif normal et pathologique: partie 1 Vieillissement cognitif normal et pathologique: partie 1 Xavier Delbeuck Service Neurologie C CHRU Lille Psychologie cognitive et Psychologie cognitive = étude des structures et des processus de traitement

Plus en détail

Compétences transversales à développer en mathématique

Compétences transversales à développer en mathématique 1. Analyser et comprendre un message Compétences transversales à développer en mathématique Repérer, reformuler la ou les question(s) explicite(s), implicite(s). Se poser des questions. Recourir à des

Plus en détail

Enseigner les sciences expe rimentales a l e cole e le mentaire : physique et technologie Tavernier, Bordas

Enseigner les sciences expe rimentales a l e cole e le mentaire : physique et technologie Tavernier, Bordas Enseigner les sciences expe rimentales a l e cole e le mentaire : physique et technologie Tavernier, Bordas Comment enseigner la physique et la technologie à l école primaire? Les sciences cherchent à

Plus en détail

TCC THÉRAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES

TCC THÉRAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES TCC THÉRAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES TCC INTRODUCTION INTRODUCTION En France, les thérapies comportementales et cognitives (TCC) se développent dans les années 1970 Pierre Janet serait à l origine

Plus en détail

AIRES FONCTIONNELLES

AIRES FONCTIONNELLES AIRES FONCTIONNELLES Sommaire : LOBES et AIRES LOBE FRONTAL : aires motrices LOBE TEMPORAL : aires auditives, aires olfactives LOBE OCCIPITAL : aires visuelles LOBE PARIÉTAL : aires tactiles, aires gustatives

Plus en détail

Et si l objectif d une formation était de rendre "compétent"?

Et si l objectif d une formation était de rendre compétent? Et si l objectif d une formation était de rendre "compétent"? Autour de l article de D NGUYEN et JG BLAIS de l Université de Montréal : «Approche par Objectifs ou approche par Compétences? Repères conceptuels

Plus en détail

de la mémoire. De Boeck

de la mémoire. De Boeck CM de Psychologie Cognitive Master 1 Aurelia.bugaiska@gmail.com Quelques ouvrages - Cordier, F. & Gaonac h, D. (2010). Apprentissage et mémoire. Nathan Université - Nicolas, S. (2003). Mémoire et conscience.

Plus en détail

Mémoire : conservation et récupération de nouvelles informations tirées de l expérience. Catégories qualitatives de la mémoire humaine

Mémoire : conservation et récupération de nouvelles informations tirées de l expérience. Catégories qualitatives de la mémoire humaine La mémoire et l apprentissage Mémoire : conservation et récupération de nouvelles informations tirées de l expérience Catégories qualitatives de la mémoire humaine explicite procédurale Exprimable par

Plus en détail

La «phobie scolaire», mythe ou réalité? De la phobie scolaire au décrochage scolaire. Virginie Vanhoof Psychologue, thérapeute familiale.

La «phobie scolaire», mythe ou réalité? De la phobie scolaire au décrochage scolaire. Virginie Vanhoof Psychologue, thérapeute familiale. La «phobie scolaire», mythe ou réalité? De la phobie scolaire au décrochage scolaire. Virginie Vanhoof Psychologue, thérapeute familiale. Qu est-ce que la phobie? Définition phobie : selon le Robert :

Plus en détail

2) Plants de transfert (plans simples à une seule VI comprenant toujours un groupe expérimental et un groupe contrôle).

2) Plants de transfert (plans simples à une seule VI comprenant toujours un groupe expérimental et un groupe contrôle). I. Méthodologie du transfert d apprentissage. 1) Définitions. Organiser les successions d apprentissage. Pour un transfert il y a ay moins 2 tâches différentes, 2 apprentissages. On parle de transfert

Plus en détail

Exploration de l Agnosie Visuelle. Dr Catherine Belin Service de Neurologie CHU Avicenne

Exploration de l Agnosie Visuelle. Dr Catherine Belin Service de Neurologie CHU Avicenne Exploration de l Agnosie Visuelle Dr Catherine Belin Service de Neurologie CHU Avicenne Modèle d Humphreys & Riddoch, 1987) Objet Traitement des traits géométriques locaux 2D1/2 Description objet dépendante

Plus en détail

Olivier d Arripe neuropsychologue

Olivier d Arripe neuropsychologue Les séquelles cognitives consécutives aux atteintes cérébrales chez les patients alcoolo dépendants Qu est qu une fonction cognitive? Quel vécu au quotidien? Olivier d Arripe neuropsychologue Différents

Plus en détail

Ci-dessous, un résumé des compétences visées lors de nos animations.

Ci-dessous, un résumé des compétences visées lors de nos animations. Les animations proposées par le CRIE de Modave visent et développent des compétences relatives à l apprentissage du français, à l éveil scientifique, géographique et historique ainsi qu à l éducation physique

Plus en détail

Le développement de l enfant. L enfant, un être en relation

Le développement de l enfant. L enfant, un être en relation Le développement de l enfant L enfant, un être en relation Sommaire Les premières années de vie Les stades du développement: PIAGET Apprendre c est assimiler La période de l école maternelle Le développement

Plus en détail

Bilan neuropsychologique: aspects pratiques pour les patients en oncologie. Xavier DELBEUCK Centre Mémoire de Ressources et de Recherche de Lille

Bilan neuropsychologique: aspects pratiques pour les patients en oncologie. Xavier DELBEUCK Centre Mémoire de Ressources et de Recherche de Lille Bilan neuropsychologique: aspects pratiques pour les patients en oncologie Xavier DELBEUCK Centre Mémoire de Ressources et de Recherche de Lille Principe de l évaluation en neuropsychologie clinique! Objectif

Plus en détail

CMRR : Équipe de neuropsychologie CMRR Rouen

CMRR :  Équipe de neuropsychologie CMRR Rouen Équipe de neuropsychologie CMRR Rouen Introduction Intérêt croissant depuis 30 ans Augmentation de l espérance de vie Pré-requis de l évaluation Tenir compte des acquisitions antérieures Étiologies multiples

Plus en détail

UE 7 : Santé, Société, Humanité

UE 7 : Santé, Société, Humanité Sujet bonus de Psychologie n 1 UE 7 : Santé, Société, Humanité Documents et calculatrices interdits RECOMMANDATIONS IMPORTANTES AVANT DE COMMENCER L EPREUVE Vous avez à votre disposition un fascicule de

Plus en détail

II - Les concepts de base en psychologie cognitive

II - Les concepts de base en psychologie cognitive II - Les concepts de base en psychologie cognitive Hélène Romano 14 septembre 2010/S1 Définition La PC concerne les processus d élaboration er d utilisation des connaissances chez l être humain : perception,

Plus en détail

Table des matières. Table des encadrés. Remerciements. Introduction

Table des matières. Table des encadrés. Remerciements. Introduction Table des matières Table des encadrés Remerciements Introduction IX XIII XV Chapitre 1 Le phénomène organisationnel et l étude des organisations 1 1. Définitions et objectifs de la sociologie des organisations

Plus en détail

SITUATION D APPRENTISSAGE

SITUATION D APPRENTISSAGE SITUATION D APPRENTISSAGE I. Qu est-ce qu apprendre? Différentes études ont insisté sur l activité de l élève en tant que facteur primordial de son apprentissage. L activité de l élève est une activité

Plus en détail

Cours 3: Vieillissement et ressources de traitement. Aix-Marseille Université Licence L3 Psychologie Année

Cours 3: Vieillissement et ressources de traitement. Aix-Marseille Université Licence L3 Psychologie Année Cours 3: Vieillissement et ressources de traitement Aix-Marseille Université Licence L3 Psychologie Année 2015-2016 Deux ressources Mémoire de Travail Vitesse de traitement La MDT Questions Qu est-ce que

Plus en détail

EDUCATEUR : STAGE D INSERTION

EDUCATEUR : STAGE D INSERTION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EDUCATEUR

Plus en détail

Adaptation des pinsons à leur environnement

Adaptation des pinsons à leur environnement Darwin : 1859. «L Origine des espèces». http://darwin-online.org.uk/ Adaptation des pinsons à leur environnement feuilles fruits insectes larves Utilisation d outils L homme est un animal comme les autres,

Plus en détail

Julie Bertrand Bureau 215 du Pôle AAFE -

Julie Bertrand Bureau 215 du Pôle AAFE - Julie Bertrand Bureau 215 du Pôle AAFE - juliebertrand21@gmail.com But : psychopathologie développementale? Méthodo? Questions scientifiques? Autisme Syndrome de Down (SD =T21) Syndrome de Williams (SW)

Plus en détail

Le CeRCA Centre de Recherches sur la Cognition et l Apprentissage. Un laboratoire de recherche en psychologie expérimentale

Le CeRCA Centre de Recherches sur la Cognition et l Apprentissage. Un laboratoire de recherche en psychologie expérimentale Le CeRCA Centre de Recherches sur la Cognition et l Apprentissage Un laboratoire de recherche en psychologie expérimentale Unité Mixte de Recherche CNRS 7295 Université de Poitiers Université François

Plus en détail

Notion à retenir. Théories de l apprentissage et la relation pédagogique. 1- Les conceptions du monde et les théories de l apprentissage.

Notion à retenir. Théories de l apprentissage et la relation pédagogique. 1- Les conceptions du monde et les théories de l apprentissage. Notion à retenir Dans le cadre de la formation en soins infirmier : La question de la formation est en lien direct avec la notion de professionnalisation. La professionnalisation est à la fois un processus

Plus en détail

Mémoire sémantique Rééducation

Mémoire sémantique Rééducation Mémoire sémantique Rééducation C. Amossé, orthophoniste Réunion CHU psy-ortho 12/12/2008 Démence sémantique 1 Ce qui est atteint sens des mots en dénomination et en compréhension Ce qui est préservé phonologie

Plus en détail

Lexique Disposi,f CQP / CQPI de l Intersecteur Papier Carton

Lexique Disposi,f CQP / CQPI de l Intersecteur Papier Carton Lexique Disposi,f CQP / CQPI de l Intersecteur Papier Carton v Certificat de Qualification Professionnelle Glossaire CNCP «Certification professionnelle mise en place par une branche professionnelle pour

Plus en détail

CHAPITRE I INTRODUCTION A LA SOCIOLINGUISTIQUE

CHAPITRE I INTRODUCTION A LA SOCIOLINGUISTIQUE CHAPITRE I INTRODUCTION A LA SOCIOLINGUISTIQUE INTRODUCTION La sociolinguistique est l une des sciences du langage, William Labov, l un des pères fondateurs de la discipline considère «qu il s agit là

Plus en détail

LA PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL

LA PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL Sous la direction de Claude Michel Claude Jean-Pierre LÉVY-LEBOYER HUTEAU LOUCHE ROLLAND LA PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL Deuxième édition, 2001, 2003 ISBN : 2-7081-2987-2 Quatrième partie Problèmes posés par

Plus en détail

Le béhaviorisme L être humain comme animal Conditionné et «conditionnable»

Le béhaviorisme L être humain comme animal Conditionné et «conditionnable» Le béhaviorisme L être humain comme animal Conditionné et «conditionnable» Le béhaviorisme : origines et fondateurs Le béhaviorisme vient de la tradition anglo-saxonne de la philosophie empiriste. Ses

Plus en détail

Qu est-ce que le handicap. Conseil du Handicap et de la Dépendance

Qu est-ce que le handicap. Conseil du Handicap et de la Dépendance Qu est-ce que le handicap Selon la loi votée en 2009 Toute personne qui subit, dans son environnement, une limitation d activité ou une restriction de sa participation à la vie en société en raison d une

Plus en détail

LOG2420 Analyse et conception d interfaces utilisateur

LOG2420 Analyse et conception d interfaces utilisateur LOG2420 Analyse et conception d interfaces utilisateur Conception d interfaces utilisateur (seconde partie) 1/20 LOG2420 Analyse et conception d interfaces utilisateur Conception d interfaces utilisateur

Plus en détail

Langues CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE

Langues CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE Langues VISÉES PRIORITAIRES Maîtriser la lecture et l écriture et développer la capacité de comprendre et de s exprimer à l oral et à l écrit en français. Découvrir les mécanismes de la langue et de la

Plus en détail

Sciences cognitives et formation. Pourquoi apprendre? Pourquoi apprendre? Notions. «Déséquilibre» --> Recherche d équilibre!

Sciences cognitives et formation. Pourquoi apprendre? Pourquoi apprendre? Notions. «Déséquilibre» --> Recherche d équilibre! Sciences cognitives et formation Notions Pourquoi apprendre? «Déséquilibre» --> Recherche d équilibre! Cinq besoins fondamentaux reliés à : la physiologie la sécurité l affectif (amour!) l estime de soi

Plus en détail

LA LECTURE ET SES DIFFICULTÉS

LA LECTURE ET SES DIFFICULTÉS Stage «Plus de Maîtres que de Classes» Vendredi 14 novembre 2013 LA LECTURE ET SES DIFFICULTÉS Florence TREVEY Maître E «Apprendre à lire et à écrire c est difficile» LES ÉLÈVES EN DIFFICULTÉ LES CAUSES

Plus en détail

1. Définir et mesurer l intelligence

1. Définir et mesurer l intelligence Aspects historiques, théoriques et méthodologiques 9 1. Définir et mesurer l intelligence Comprendre la nature et les propriétés de l intelligence humaine est l une des grandes préoccupations de la psychologie

Plus en détail

L ÉDUCATION MOTRICE. 2 Introduction

L ÉDUCATION MOTRICE. 2 Introduction INTRODUCTION Les termes de développement moteur et de développement psychomoteur sont fréquemment confondus. Ils ne sont toutefois pas interchangeables et concernent des aspects bien distincts du développement

Plus en détail

Les mesures indirectes et implicites

Les mesures indirectes et implicites Les mesures indirectes et implicites Mesures indirectes ou mesures implicites? Critère de distinction : méthode mesures directes : reposent sur les rapports verbaux du sujet mesures indirectes : ne passent

Plus en détail

EXPLOITATION PEDAGOGIQUE D UN FILM : Généralités. Avant la projection

EXPLOITATION PEDAGOGIQUE D UN FILM : Généralités. Avant la projection EXPLOITATION PEDAGOGIQUE D UN FILM : Généralités 1 Avant la projection DES SITUATIONS DE RECEPTION Il est important de préparer les élèves à la projection : attitudes, règles de vie, les mettre en appétit

Plus en détail

Le WISC IV: théorie et études de cas

Le WISC IV: théorie et études de cas Le WISC IV: théorie et études de cas Réseau TAP- le 25 septembre 2012 Stéphanie IANNUZZI Psychologue - Neuropsychologue Centre de Référence des Troubles des Apprentissages CHU Bicêtre Lucie HANNEQUIN Psychologue-

Plus en détail

GRAMMAIRE LE CLASSEMENT DES MOTS

GRAMMAIRE LE CLASSEMENT DES MOTS GRAMMAIRE DOMAINES ASSOCIES COMPETENCES Distinguer selon leur nature : les verbes, les noms, les articles, les pronoms personnels, les adjectifs qualificatifs. (CE1 et CM2) Les classes de mots et CE1 :

Plus en détail

Ce document est une version simplifiée du programme de technologie 5ème.

Ce document est une version simplifiée du programme de technologie 5ème. PROGRAMME DE TECHNOLOGIE () -Préambule- Ce document est une version simplifiée du programme de technologie. Présentation En classe de cinquième, l élève est situé au cœur des objets techniques de son environnement

Plus en détail

Licence 1 Psychologie UFD 21 EC 1 Psychologie différentielle

Licence 1 Psychologie UFD 21 EC 1 Psychologie différentielle Licence 1 Psychologie UFD 21 EC 1 Psychologie différentielle La psychologie générale 1. La psychologie expérimentale 2. Le béhaviorisme 3. Le cognitivisme La psychologie différentielle Réfuter ou prouver

Plus en détail

Différentes approches de l enseignement et de l apprentissage

Différentes approches de l enseignement et de l apprentissage Différentes approches de l enseignement et de l apprentissage Approches transmissive, béhavioriste, gestalstiste, constructiviste et socioconstructiviste pour l apprentissage et l enseignement Karine Robinault

Plus en détail

Stimulus - Interne (Faim, fatigue, Sensation - Ouïe - Vue - Odorat - Toucher - Goût. Représentation de la réalité.

Stimulus - Interne (Faim, fatigue, Sensation - Ouïe - Vue - Odorat - Toucher - Goût. Représentation de la réalité. PARTIE 1 LE COMPORTEMENT DES INDIVIDUS DOSSIER 3 LA DYNAMIQUE COMPORTEMENTALE I LES SENSATIONS Un stimulus est une information reçue par l un des cinq organes sensoriels : l ouïe, la vue, l odorat, le

Plus en détail

Mise en contexte Principes de l interprétation au client L importance du non-verbal Vocabulaire Prémisses à l interprétation Exemples d

Mise en contexte Principes de l interprétation au client L importance du non-verbal Vocabulaire Prémisses à l interprétation Exemples d Mise en contexte Principes de l interprétation au client L importance du non-verbal Vocabulaire Prémisses à l interprétation Exemples d interprétation L épreuve nous donne accès à l expression de l identité

Plus en détail

Le langage oral en maternelle

Le langage oral en maternelle Le langage oral en maternelle Comment évaluer? Animation V. GUILLERM Comment évaluer l oral? Et évaluer quoi? EVALUATION CRITERES OBJECTIFS COMPETENCES CONTENUS SITUATIONS CONDUITE DEROULEMENT OBJECTIFS

Plus en détail

LA STRUCTURATION DU CODE AU CYCLE 2. Fabienne VERNET, IUFM de Bonneville

LA STRUCTURATION DU CODE AU CYCLE 2. Fabienne VERNET, IUFM de Bonneville LA STRUCTURATION DU CODE AU CYCLE 2 Fabienne VERNET, IUFM de Bonneville Objectif Aider les maîtres à structurer l apprentissage du lire-écrire au cycle 2 Problématique Comment construire un enseignement

Plus en détail

Repérage et évaluation de la douleur chez la personne autiste adulte à la Clinique des Campilles

Repérage et évaluation de la douleur chez la personne autiste adulte à la Clinique des Campilles Repérage et évaluation de la douleur chez la personne autiste adulte à la Clinique des Campilles Journée de sensibilisation à l autisme Le 2 avril 2010 CH THUIR C Palix, G Szembel, H Guérin, JM Cabaup,

Plus en détail

Les plans expérimentaux

Les plans expérimentaux Les plans expérimentaux I) Avant propos : résumé des épisodes précédents Comme nous l avons précisé précédemment, la méthode expérimentale est la seule méthode qui permette de d établir un lien de causalité

Plus en détail

Introduction à la psychologie - L approche cognitive et la perception

Introduction à la psychologie - L approche cognitive et la perception Introduction à la psychologie - L approche cognitive et la perception Cours de L1 (20 CM) Marseille Les mardi 25 janvier, 01/ 22 février, 01/ 8/15,/22, 29 mars et 05/28 avril de 14h à 16 h(c1) ou 16h à

Plus en détail

Introduction à la Psychologie

Introduction à la Psychologie Page1 Introduction à la Psychologie Etymologiquement, le mot psychologie vient du grec psukhê (esprit, âme) et logos (connaissance, étude). Ce qui veut dire qu à l origine, la psychologie est l étude de

Plus en détail

LA PHONOLOGIE. (d après Enseigner la lecture au cycle 2 Nathan)

LA PHONOLOGIE. (d après Enseigner la lecture au cycle 2 Nathan) LA PHONOLOGIE (d après Enseigner la lecture au cycle 2 Nathan) Les programmes du cycle 2 demandent que les élèves soient capables de saisir les relations entre l oral et l écrit en identifiant de manière

Plus en détail

TROUBLES DU LANGAGE CHEZ L ENFANT :

TROUBLES DU LANGAGE CHEZ L ENFANT : DOSSIER DE PRESSE 17 NOVEMBRE 2004 TROUBLES DU LANGAGE CHEZ L ENFANT : UN NOUVEL OUTIL POUR LES PROFESSIONNELS CONTACT PRESSE Inpes : Sophie Decroix Tél : 01 49 33 23 06 Email : sophie.decroix@inpes.sante.fr

Plus en détail

Construire les premiers outils pour structurer sa pensée

Construire les premiers outils pour structurer sa pensée Construire les premiers outils pour structurer sa pensée Domaine 4 des programmes 2015 Première partie L école organise des modalités spécifiques d apprentissage Apprendre en jouant «L enseignant donne

Plus en détail

FORMATION AU DEBRIEFING DANS LE CADRE DE LA SIMULATION

FORMATION AU DEBRIEFING DANS LE CADRE DE LA SIMULATION 1 FORMATION AU DEBRIEFING DANS LE CADRE DE LA SIMULATION 2 La simulation se définit comme une pratique pédagogique confrontant les étudiants ou professionnels de santé à une situation de soins reconstituée

Plus en détail

Les principales étapes du développement de la notion d apprentissage

Les principales étapes du développement de la notion d apprentissage Les principales étapes du développement de la notion d apprentissage Objectifs : Situer l étude de l apprentissage dans son contexte historique. Souligner l importance de la notion d apprentissage en psychologie

Plus en détail

Bachelor of Science in Psychology (BSc) Domaine principal 180 ECTS

Bachelor of Science in Psychology (BSc) Domaine principal 180 ECTS Bachelor of Science in Psychology (BSc) Domaine principal 180 ECTS Le programme d'études se base sur le règlement du 2 juin 2005 pour l obtention du diplôme universitaire (niveau Bachelor européen) à la

Plus en détail

Chapitre 1. La mesure en psychologie

Chapitre 1. La mesure en psychologie Chapitre 1. La mesure en psychologie Dans l esprit des non-initiés à la psychologie, mesure et psychologie ne sont pas nécessairement des termes qui se marient bien. Le néophyte pourrait même être surpris

Plus en détail

Nombres entiers et décimaux Désignations La bonne compréhension s appuie sur le sens et non sur des procédures. Ordre procédures justifiées

Nombres entiers et décimaux Désignations La bonne compréhension s appuie sur le sens et non sur des procédures. Ordre procédures justifiées Nombres entiers et décimaux Désignations L objectif est d assurer une bonne compréhension de la valeur des chiffres en fonction du rang qu ils occupent dans l écriture à virgule, sans refaire tout le travail

Plus en détail

Grandir et apprendre : deux synonymes?

Grandir et apprendre : deux synonymes? Grandir et apprendre : deux synonymes? JACA AGEEM à Albi samedi 19 novembre 16 André Tricot ESPE Toulouse & Laboratoire Travail et Cognition CLLE - UMR 5263 CNRS, EPHE & Université Toulouse 2 Plan 1. Qu

Plus en détail

CAUSES ET FACTEURS LES DIFFERENTES THEORIES : Cerveau et dyslexie. Théorie phonologique. Théorie visuelle. Théorie du traitement temporel

CAUSES ET FACTEURS LES DIFFERENTES THEORIES : Cerveau et dyslexie. Théorie phonologique. Théorie visuelle. Théorie du traitement temporel CAUSES ET FACTEURS LES DIFFERENTES THEORIES : Cerveau et dyslexie Théorie phonologique Théorie visuelle Théorie du traitement temporel Théorie génétique Synthèse 1. Cerveau et dyslexie Le cerveau des personnes

Plus en détail

I/ Introduction. II/ : Théories de l émotion Théorie de James-Lang Théorie de Cannon-Bard. III/ Le système limbique

I/ Introduction. II/ : Théories de l émotion Théorie de James-Lang Théorie de Cannon-Bard. III/ Le système limbique I/ Introduction II/ : Théories de l émotion Théorie de James-Lang Théorie de Cannon-Bard III/ Le système limbique IV/ La peur A/ Les différents types de peur B/ Mise en évidence : le conditionnement de

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Formation générale des adultes Programme de la formation de base diversifiée Mathématique COLLECTE DE DONNÉES Octobre 2015 Table des matières Introduction... 1 Contenu

Plus en détail

Épistémologie. Licence de Sciences de la Vie (3 ème année)

Épistémologie. Licence de Sciences de la Vie (3 ème année) Épistémologie Licence de Sciences de la Vie (3 ème année) 1 La construction des théories scientifiques III 2 La théorie anarchiste de la connaissance (P. Feyerabend) Le constat L histoire concrète des

Plus en détail

SOMMAIRE. Sommaire REMERCIEMENTS...III SOMMAIRE... VI LISTE DES ANNEXES...X LISTE DES FIGURES...X LISTE DES TABLEAUX... XI INTRODUCTION GENERALE...

SOMMAIRE. Sommaire REMERCIEMENTS...III SOMMAIRE... VI LISTE DES ANNEXES...X LISTE DES FIGURES...X LISTE DES TABLEAUX... XI INTRODUCTION GENERALE... SOMMAIRE REMERCIEMENTS...III SOMMAIRE... VI LISTE DES ANNEXES...X LISTE DES FIGURES...X LISTE DES TABLEAUX... XI INTRODUCTION GENERALE... 14 CHAPITRE 1 DE L UTILISATION DE LA MUSIQUE EN MARKETING... 21

Plus en détail

Les ateliers en maternelle

Les ateliers en maternelle Les ateliers en maternelle Les différents types d ateliers Les ateliers dirigés Il est dirigé par l enseignant-e. Privilégier un atelier de construction de savoir : situation de recherche ou problème,

Plus en détail

EVALUATION ET PRISE EN CHARGE DES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ORAL

EVALUATION ET PRISE EN CHARGE DES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ORAL EVALUATION ET PRISE EN CHARGE DES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ORAL Monique TOUZIN Orthophoniste, CHU Bicêtre Unité de rééducation et centre référent sur les troubles des apprentissages Coordinatrice

Plus en détail

Table des matières PARTIE I LA PROBLÉMATIQUE DU TEMPS ET DE SA CONSTRUCTION CHEZ L ENFANT

Table des matières PARTIE I LA PROBLÉMATIQUE DU TEMPS ET DE SA CONSTRUCTION CHEZ L ENFANT LISTE DES FIGURES LISTE DES TABLEAUX PRÉFACE de Jerome Bruner PRÉFACE de Michel Brossard X XI XIII XV INTRODUCTION 1 PARTIE I LA PROBLÉMATIQUE DU TEMPS ET DE SA CONSTRUCTION CHEZ L ENFANT CHAPITRE 1 LE

Plus en détail

LA DYSLEXIE- DYSORTHOGRAPHIE

LA DYSLEXIE- DYSORTHOGRAPHIE LA DYSLEXIE- DYSORTHOGRAPHIE PLAN 1. Le développement du langage écrit 2. Les Dyslexies :définition 3.Troubles associés: a. la Dysorthographie b. autres troubles 4. Tableau récapitulatif 5. répercussions

Plus en détail

Troubles des fonctions cognitives: La Déficience intellectuelle

Troubles des fonctions cognitives: La Déficience intellectuelle FORMATION AVS - DSDEN57-2014/2015 Troubles des fonctions cognitives: La Déficience intellectuelle FORMATION DES AVS DSDEN57 2014/2015 1 DÉFINITION: L efficience intellectuelle? Elle est évaluée par un

Plus en détail

Agir et s exprimer avec son corps à l école maternelle

Agir et s exprimer avec son corps à l école maternelle Agir et s exprimer avec son corps à l école maternelle M. LENAIN Janvier 2011 Nouvelle grille de lecture des I.O. Juin 2008 Le domaine de l activité physique à l école maternelle est désormais régi par

Plus en détail

J.C TOUZANNE Formation AVS

J.C TOUZANNE Formation AVS Formation AVS 2015-2016 Pas une maladie mais un état permanent mais évolutif Déficience intellectuelle ou troubles cognitifs? Retard de développement de +/- 3 ans par rapport à la classe d âge Rythme

Plus en détail

La dysphasie. Signaux d alerte. Expression. Compréhension. Âge du repérage (indicatif) Troubles associés possibles

La dysphasie. Signaux d alerte. Expression. Compréhension. Âge du repérage (indicatif) Troubles associés possibles Définition Trouble structurel durable de l'acquisition du langage parlé chez une personne sans déficience intellectuelle, sans déficience sensorielle ni pathologie psychiatrique. Signaux d alerte Âge du

Plus en détail