Démonstration 2014/0001. La Loupe Financière

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Démonstration 2014/0001. La Loupe Financière"

Transcription

1 Démonstration 214/1 La Loupe Financière

2 Démonstration Publié en 214/1 décembre 214 par : Web La Téléphone Télécopie : 2 Loupe rue du Vercors Claix Cedex - BP 9547 Touts Financière, droits : réservés. 99 Claix 93 : La Loupe Financière analyses financières comparatives La loi du 11 mars 1957 n'autorisant, au terme des alinéas 2 et 3 de l'article 41, d'une part, que les «copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective» et, d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, «toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite» (alinéa 1er de l'article 4). Bien que toutes précautions possibles soient prises pour s'assurer de l'exactitude des informations contenues dans ce rapport, il est possible que des erreurs ou omissions soient présentes. Du fait que les données ne peuvent être vérifiées, La Loupe Financière décline toute responsabilité quant à ces erreurs ou omissions. En tous les cas, il ne saurait être réclamé ni obtenu autre chose que le remboursement du coût d'acquisition du présent rapport.

3 afin comprendre française. Ce rapport, de renseigner Les «leur Démonstration secteurs les entreprises et d'activité. enseignes», constitue françaises Cette choisis série une par sur partie s'applique leurs d'une concurrents à série une publiée grande / confrères partie et du commerce les Avant-propos La Loupe Financière, aider et à mieux de l'industrie série conçue à pour ces rapports sont cohésifs et d'une justifiées. dominés but par Une rapports les liste petites de est ces et de moyennes secteurs permettre d activité entreprises, à chaque et société enseignes pour dans lesquelles figure l'industrie à il la est fin de possible de comparer rapport. de faire sa performance des comparaisons Le Comme celle entreprise des autres et entreprises de concurrents du rapport. / confrères. Il est ainsi Ce possible rapport d'identifier peut aussi les être points utilisé forts en vue et les d'une points acquisition, financière faibles le constamment sont rapport participation, ils est ne sont basé pas ou sur comme tous comptes soumis aide stratégique. en des même sociétés temps, que les chaque données entreprise utilisées soumet par au Registre du commerce. sont La Loupe Financière manquent plus pas de tout sociétés souvent. à actualisées. fait possibles. Malheureusement, complètes. Nos Parfois, rapports Le chiffre les ces sont données d'exportation omissions édités soumises chaque sont et surtout, difficilement fin au d année, Registre celui afin évitables. de du l'effectif commerce d avoir moyen les par chiffres les sociétés personnel, à jour pour ne soumis Le choix des sociétés incluses dans rapport est basé sur plusieurs facteurs : les nouveaux codes A.P.E. alphabétique (N.A.F.) l'intervention suggestions Nous nous leurs qui limitons et déterminent des comptes remarques nos sociétés aux clients à temps 9 celles (toujours incluses entreprises qui, pour qui grâce dans les seront 213 les bienvenus). à leur rapport plus (dernière retenues, expérience, importantes suit année la cet consultation sont étudiée), du bien secteur. placés et des 9 Jusqu'ici, annuaires pour pour l'année faire seulement de l'industrie, précédente. des commentaires, 9 sociétés et Une aussi liste ont La Loupe Financière classées Concernant nous nous par permettons certaines département, entreprises d inclure page 7. au qui rapport effectuent bilans leur clôture de 214 Avant-propos, d exercice qui ont été dans page publiés 5, ainsi 3 auprès premiers qu une des mois Greffes. liste des l année, sociétés liasse les dans Le rapport bilans le souci et se les compose comptes fournir de à de cinq nos résultat. clients parties Les des principales. ratios informations comptables La première, plus sont récentes Définitions, également possibles. définis détermine et leur les rapport termes utilisés avec Ceci puisse fiscale arriver est mentionné. Ces ratios apparaissent en de multiples endroits, en particulier dans le chapitre la dans Analyse par société. à ses propres Pour chaque conclusions ratio, un quant guide aux d'interprétation performances des relatives résultats des est sociétés fourni qui pour l'intéressent. que le lecteur - 1 -

4 composée les présente entière. rentabilité, façon La deuxième détaillée. productivité, partie, commentaires En outre, structure deux et Analyse sectorielle, de tableaux graphiques des charges sont est une présentés des et analyse du moyennes capital, à du la secteur fin des et besoins de ratios. ce dans chapitre. Les en son fonds concepts ensemble. Le premier roulement de C'est croissance, tableau une sont analyse moyennes troisième les moyennes partie des ratios est de une pour ces synthèse ce mêmes secteur des ratios d activité sociétés pour tous les (entreprises plus les secteurs importantes, analysées d industrie qui dans sont et ce identifiées rapport) commerce et étudiées de deuxième la présente étudiés France de lecteur d'affaires, séparément. d affaires. Cette Généralement, analyse se l analyse présente sous porte forme sur chacune de graphiques des 2 annotés sociétés ainsi les plus que importantes commentaires. par chiffre rentabilité plus, La quatrième une de estimation comparer croissance partie des est facilement du parts chiffre classement de les d'affaires, marché. sociétés des sociétés bénéfice qui l'intéressent par net, certains marge en se d'exploitation, indicateurs basant sur et les divers rentabilité critères ratios. suivants: économique, Elle permettra chiffre Il y a, de de par roulement, employé. financière, effectif capitaux moyen du propres, personnel, total valeur du bilan, ajoutée couverture par employé du chiffre et, finalement, d'affaires par salaires besoins et traitements en fonds au La chaque résumé, exercices. société représentent: couverture partie et, entreprise indicateurs finale De la même plus, croissance est listant le cinq divers temps, coeur graphiques toutes et relative les du 32 tendances rapport. les ratios du données: indiquent chiffre et Elle taux des adresse analyse d'affaires, moyennes les de variation. tendances et chaque autres la du marge Ces secteur de société informations, certains données d'exploitation, dans une indicateurs-clefs à portent son une. bilan ensemble. Une sur la résumé, rentabilité page les Ces cinq au est compte niveau cinq consacrée derniers financière, graphiques résultat la à trésorerie Plusieurs indication exclus du d'exploitation de calcul est du nos signalée chiffre des rapports moyennes d'affaires à - côté chiffre comprennent du du par d'affaires. nom secteur besoins et également du et statut en de fonds la de synthèse les l entreprise. de comptes roulement, des consolidés sociétés Cependant, et finalement, les de plus certaines ces importantes comptes ratio entreprises. excédent consolidés du secteur de Cette sont pour la domiciliées Nous deux tous les raisons. endroits. vous ans, remercions à pour l étranger Tout Ensuite, que d abord, vous d'avoir les et ces comptes puissiez l influence filiales acheté consolidés vous ce auraient réelle rapport tenir des une au et chiffres certaines courant influence vous rappelons de des entreprises sur la changements l analyse que mère les comprennent du actualisations dans et secteur de votre ses en filiales secteur outre France. sont serait disponibles des d activité. filiales visible à - 2 -

5 1.Définitions Liste Avant-propos alphabétique des sociétés par des code sociétés postal 1 Compte Bilan 5 Indicateurs Ratiosrésumé de résultat résumé 117 Taux Note sur de variation le crédit diversbail Analyse Commentaires sectorielle 3.Les sociétés Représentations les des plus moyennes importantes graphiques des (les ratios 2% les pour plus le secteur France importantes exclues) Classement Commentaires Tableau Représentations Chiffre récapitulatif graphiques des sociétés les plus importantes Taux des sociétés 49 Bénéfice d'affaires 51 Marge variation du chiffre d'affaires 53 Rentabilité net 59 Capitaux d'exploitation 61 Total du bilan propres économique financière Analyse Couverture Effectif Valeur Salaires ajoutée moyen et traitements du par C.A. du personnel employé par par B.F.R. employé Liste d'autres Par par ordre société secteurs alphabétique, étudiés voir en page Table des matières

6 ~BARON ~CASTORAMA ~CHAMPAGNE ~CMG ~FRUITIERE ~KILLY ~NISSAN Société SPORTS PHILIPPE WEST FRANCE CLUB PERRIER EUROPE DE (CIE...) ROTHSCHILD - JOUET Page Liste alphabétique des sociétés ~SALOMON ~STRADAL

7 - 6 -

8 ~3325 ~5 ~59175 ~7315 ~7437 ~7896 ~921 ~9415 ~958 Société KILLY NISSAN FRUITIERE BARON CHAMPAGNE CASTORAMA SALOMON CMG STRADAL SPORTS PHILIPPE WEST FRANCE CLUB FRANCE PERRIER EUROPE DE (CIE...) ROTHSCHILD - JOUET Page Liste des sociétés par code postal - 7 -

9 - 8 -

10 définitions des d'autres utilisées Le particulier, but termes de ce sont et les et chapitre ratios termes aussi comptables applicables est qui d'aider sont utilisés le aux lecteur trois dans à autres comprendre chapitres, les autres pour chapitres l'analyse du indiciaire. rapport. Il Ces traite, termes en et Chapitre 1 Définitions Analyse par société Analyse sectorielle, Les dix sociétés plus importantes Classement des sociétés. eux-mêmes, En fait, des ce indications pour l'interprétation examine quatre des résultats choses: des ratios définitions compte correspondant Les définitions indicateurs pour calculer ou des des termes (quand codes ratios. utilisés c'est correspondants. possible), Le dans rapport les leur comptes avec rapport la liasse résumés avec fiscale la introduisent liasse est présenté fiscale, ce chapitre, et en finalement, terme avec de code tout les formules d'abord le et viennent structure bail Tout taux est présentée. de long de les des résultat variation ratios, de charges ce et rapport, eux-mêmes, de le d'exploitation, bilan. certains Ensuite, conventions divisés indicateurs-clefs besoins des plusieurs indicateurs sont en fonds maintenues sont catégories: de définis. divers roulement, sont Enfin, rentabilité, considérés. structure une note productivité financière, Après sur le traitement ces du comptes et divers. personnel, du résumés crédit Ensuite, Définitions en comptes les même pourcentages. et temps les ratios. que Dans les Pour définitions. les les cas termes où les financiers, pourcentages les ne milliers sont pas de entre applicables, (k ) les unités sont utilisés, les pour unités tous et pour utilisées les chiffres les ratios, sont dans données surtout les enfin et expliqués Le l'ensemble mentionne le compte total les impôts. ci-dessous. d'abord produits résultat charges Le les compte est éléments constitue et des un de document produits. résultat d'exploitation, le bénéfice Ceux-ci est, comptable par ou puis la sont nature, perte. de les classés synthèse déséquilibré: éléments Les par éléments récapitulant nature financiers, du différence selon compte une les Plan éléments période entre résultat comptable donnée. exceptionnels total résumé des général Il comprend charges sont et qui Compte résultat résumé LIASSE pendant Le chiffre l'année. d'affaires Le chiffre est le montant d'affaires des est ventes donné de hors biens taxe ou (H.T.), de services c'est à correspondant dire qu'il n'inclut à l'activité pas la T.V.A. la société sur LIASSE les d'exploitation marchandises, Les ventes. produits FISCALE FISCALE d'exploitation inclut une = FL FRsociété non seulement peut sont augmenter les les revenus ventes, ou créés réduire mais par aussi ses l'activité stocks la production de pendant l'entreprise. ajoutée l'année. En aux Le plus total stocks des des ventes ou produits immobilisée. de Chiffre (C.A.) Total des produits d'exploitation

11 Les charges d'exploitation sont dépenses qu'a contractées l'entreprise pour la production et la vente de LIASSE pour salaires charges ses rémunération biens production et ou traitements, services. des facteurs ajoutée Ces Les charges de dépenses aux achats production, stocks sociales, et permettent charges et amortissements la qui production externes incluent l'acquisition (marchandises, les capitalisée et employés. provisions de biens sont Les et services sont aussi dépenses les prises et éléments non matières que durables compte contracte constitutifs premières), et dans la les société Le FISCALE d'exploitation. GF des Charges économique d'exploitation est la différence entre le total des charges d'exploitation et le total des produits de provenant l'entreprise, des bénéfice activités normales perte. En et plus habituelles l'efficacité d'affaires. de la Il production indique la performance et des prix des ventes, LIASSE Une le gonflé, résultat quote-part mais d'exploitation réduit est GG une cas fraction peut sous-évaluation. être des affecté bénéfices par l'évaluation ou pertes d'une des stocks. autre société S'ils sont / activité surévalués, ou d'autres le résultat sociétés sera / Résultat LIASSE activités FISCALE dans lesquelles GH-GIl'entreprise détient une participation. ou l'entreprise l'essentiel Les Les d'autres produits charges FISCALE de est sociétés. financières ses financiers un revenus. GPholding La sont, sont, différence ou surtout, au une contraire, société entre les les revenus d'investissement, les produits coûts de la (intérêts) financiers société les des sur produits et les ses emprunts charges dépôts financiers de en financières la banque société peuvent et est auprès autres constituer le résultat des prêts. banques Si Quote-part sur opérations commun Produits LIASSE LIASSE redressements financière financier. Le résultat FISCALE FISCALE de courant l'entreprise. ci-dessus GW GUavant pour impôts la quote-part est la somme sur opérations résultat en d'exploitation commun. Il et est du un résultat indicateur financier, de la incluant performance les Charges prévisible. Le l'activité résultat normale Par exceptionnel, exemple, et habituelle qu'il bénéfice soit de l'entreprise. un ou bénéfice une plus-value Le ou résultat une perte, peut exceptionnel provient être réalisé, des est, sur opérations par la nature, cession qui aléatoire d'un ne relèvent actif et immobilisé peu pas de Résultat LIASSE important La légalement temps. participation FISCALE ou de la mettre = vente des HI HJsalariés de d'une côté affaire. pour est une ses Il partie employés. ne doit du pas résultat être pris courant en compte avant impôts pour les que comparaisons la société est dans tenue l'espace et Résultat Participation des

12 LIASSE doit Les Finalement, impôts s'acquitter FISCALE sur sur les HKles bénéfices bénéfices net est sont qu'elle résultat le prélèvement réalise, positif en ou financier proportion négatif effectué d'une de ces entreprise. au derniers. profit de Il constitue l'état, dont la chaque différence société entre LIASSE éléments bénéfice dans total des compte net, ci-dessus charges non seulement résultat sont et pris total résumé: des des compte. éléments produits. les impôts Lorsque ci-dessus, C'est différés; les bénéfice mais comptes les aussi écarts net consolidés de ou d acquisition; trois la perte éléments sont nette présentés, et qui la quote restent ne sont part calcule lorsque pas des présentés le résultats tous les Impôts sur les bénéfices Bénéfice Le des minoritaires. bilan sociétés FISCALE est mises = HNen équivalence. Le bénéfice net présenté comprend outre la part revenant aux un ou document perte nette comptable de synthèse qui donne l'image la plus fidèle possible du patrimoine de L'actif l'entreprise passif). rapport toujours Le à fin se de présente l'année en fiscale. deux parties: Le patrimoine l'actif (normalement se compose de à gauche) biens, droits et (l'actif) passif (à et droite). obligations Dans (le l'ensemble le équilibré, bilan est le présenté total de verticalement, l'actif étant égal avec au l'actif total du passif. haut, pour des raisons pratiques. Le bilan est ce actifs fréquemment. immobilisés représente des biens l'ensemble qui et restent des droits des durablement emplois appartenant faits dans à des l'entreprise, ressources et des du nécessaires actifs passif circulants (voir à ci-dessous). activité. qui se renouvellent On Ces distingue emplois les sont Bilan résumé croissante dessous. du haut Les différents vers le bas. éléments Dans ce de bilan l'actif résumé, sont, dans la partie l'ensemble, actif comprend rangés par les ordre quatre de éléments liquidité définis ci- LIASSE Parfois, paiements ressources partie montant du FISCALE les capital qu'il disponibles. en actions cas reste social AAde (capital à liquidation effectuer non Le capital appelé. social) est de social peuvent appelé l'entreprise dans le être capital quand payées passif souscrit les comprend créanciers plusieurs non la appelé. partie fois. ne peuvent Dans Les du capital actionnaires ce être cas-là, payés social le sont sur appelé reliquat passibles autres et de la de Capital souscrit non appelé LIASSE corporelles L'actif demeurer immobilisations clientèle, immobilisé marques, longtemps corporelles comprend brevets la propriété et et les frais immobilisations éléments de d'établissement, l'entreprise. durables financières. Il de n'ont existe l'actif, pas Les trois ainsi d'existence immobilisations types: appelés immobilisations matérielle. parce incorporelles, qu'ils Les sont immobilisations incorporelles, destinés tels que à l'entreprise L'actif bureau stocks, FISCALE etc. comprennent Les = immobilisations BJ-BKterrains, financières constructions, comprennent matériel participations industriel, matériel et prêts de à transport, terme. matériel de Actif ou des circulant les créances, et dont le compose les renouvellement valeurs des mobilières éléments est fréquent. de de l'actif placement Les qui n'ont actifs et les pas circulants disponibilités. pour vocation comprennent Les de stocks rester essentiellement durablement sont des produits les dans marchandises dans l'attente d'être vendus ou utilisés dans le processus de production et les en-cours Actif

13 LIASSE mobilières à de disponibles, court fabrication. terme de c'est-à-dire placement (actions, Les créances obligations le sont montant sont des les titres etc.). des sommes comptes achetés Les disponibilités d'argent par banque l'entreprise les ou sont clients de pour les la sommes caisse effectuer doivent dont d'argent à un l'entreprise. le placement solde immédiatement est Les débiteur. de sa valeurs exercice Les comptes FISCALE donné, de mais régularisation CJ-CH-CK+CI qui concernent sont les l'exercice charges suivant enregistrées partie dans ou les en totalité. de Il peut aussi exister pour un trésorerie immobilisé, produits donné, total mais de à recevoir l'actif qui le CH-CI+CL+CM+CN est circulant concernent (revenus) somme et qui en les partie n'ont comptes quatre ou pas en de catégories été totalité. régularisation. enregistrés ci-dessus: dans les capital comptes souscrit de l'entreprise non appelé, pour l'actif un exercice des LIASSE Le sont passif distinguées FISCALE représente = des CO-1A ressources l'ensemble des empruntées ressources (dettes). l'entreprise. Les différents Les ressources éléments du propres passif (capitaux sont dans propres) Les rangés rapidement par ordre exigible d'exigibilité (au bout croissante, d'un mois du deux haut en vers général) le bas. qu'un Une dette emprunt vis-à-vis bancaire d'un effectué fournisseur sur est l'ensemble essentiellement années. capitaux Dans propres ce les bilan éléments sont résumé, l'ensemble passifs les cinq suivants: des éléments ressources capital du passif non social, empruntées sont bénéfices tous définis de non l'entreprise. distribués ci-dessous. Ils (réserves) comprennent ou plusieurs pertes LIASSE (en propres capitaux Le même négatif) temps, constituent propres des la garantie années comprennent la part précédentes, des qui créanciers reviendrait outre subventions les de aux intérêts l'entreprise. actionnaires d'investissement minoritaires. Lorsque en cas les de et comptes provisions dissolution consolidés réglementées. de la société, sont présentés, Les et forment, capitaux entreprise capital FISCALE (actionnaires DL est la somme d une constituée associés par l ensemble d une SARL). des Ce apports capital effectués est divisé par en les actions propriétaires pour une d une SA les ou en LIASSE Les parts autres FISCALE sociales fonds pour DA propres une se SARL, distinguent SNC, légèrement EURL etc. LIASSE et les incluent associés). Les titres fonds participatifs propres constituent et les avances la part transformables qui des reviendrait capitaux en propres capital aux associés (qui (avances sont en aussi cas généralement de des dissolution fonds faites propres), cours; Les société. provisions FISCALE sont des pour DOsources risques de et charges futures sont les et provisions probables pour nécessitées l'entreprise, par des par événements exemple litiges, survenus contrats, ou de par en- la LIASSE licenciements. FISCALE = DR et - - Comptes de régularisation Total de l'actif Le passif Capitaux propres Capital social Autres fonds propres Provisions pour risques et charges

14 LIASSE entreprise. commandes. banques. acomptes emprunts Les dettes FISCALE Les obligatoires sur sont Elles Les dettes commandes sont EC-EB dettes obligations fournisseurs (fiscaux financières trois sont types: et les de sociaux). sont l'entreprise paiements sont dettes les les délais financières, emprunts partiels de de verser paiement imputés de dettes une l'entreprise somme accordés fournisseurs sur le d'argent accordés montant par les ainsi à des fournisseurs. par un qu avances dettes. particulier des tiers, Il existe Les surtout et acomptes avances une aussi les autre des et sur Dettes LIASSE charges Les exercice comptes à payer donné de régularisation qui mais n'ont qui pas concernent été sont enregistrées les produits l'exercice dans (revenus) suivant les comptes enregistrés partie de l'entreprise ou dans totalité. les pour comptes Il peut un exercice de aussi l'entreprise exister donné, des pour mais LIASSE qui provisions total Le total le de concernent FISCALE l'actif. du pour passif risques EB+ED en est partie la et somme charges, ou en des totalité. dettes cinq catégories et comptes ci-dessus, régularisation. capitaux propres, Le total du autres passif fonds doit propres, être égal au Comptes de dessous. importants En plus FISCALE du compte = EEde résultat et du bilan, les comptes d'une entreprise contiennent d'autres éléments Total du passif La valeur ajoutée dont sept est compris la création dans ou l'accroissement Indicateurs divers Indicateurs divers. de Les valeur définitions réalisé dans de ces une éléments entreprise sont grâce données à la ci- LIASSE d'autres des les combinaison salaires marchandises facteurs entreprises et de du traitements production capital vendues / des et tiers du dans (travail personnel, travail. (consommations une et entreprise Elle capital les est charges sous mesurée commerciale) intermédiaires). forme sociales, par matérielle la différence les et La la amortissements, valeur et financière, entre des ajoutée la biens valeur ). les permet et En intérêts, des effet, la services production rémunération elle les impôts comprend achetés (ou à L'excédent bénéfices. FISCALE brut d'exploitation = FL+FM+FN-FS-FT-FU-FV-FW+HP+HQ est l'excédent des produits d'exploitation sur les charges d'exploitation, mais Valeur payées sans permet tenir d'évaluer compte la des performance dotations et de reprises l'exploitation d'amortissements sans tenir compte et provisions. de la politique Ce solde d'amortissements, intermédiaire de de gestion la est attributs situation d'endettement (parce qu'il est hors charges et hors produits financiers), et des produits et charges dividendes comparaison exceptionnels. salariales (salaires L'excédent et traitements brut d'exploitation et charges sociales), est égal à plus la valeur les subventions ajoutée moins d'exploitation. les impôts Afin et charges ou accroître indépendant importants. crédit de la directe l'entreprise. capacité des bail décisions ne Premièrement, de sont les L'E.B.E. production pas sociétés financières, déduites mesure il qui de mesure l'entreprise, du au utilisent la total. sens la ressource performance large, Pour crédit payer de la fondamentale comparaison la bail les politique économique frais et celles financiers, de fiscale d'entreprises, qui l'entreprise de ne l'entreprise, et les l utilisent de impôts la utilisée l'e.b.e. politique pas, deuxièmement, sur pour les possède d établir les bénéfices sommes maintenir deux une il Excédent (E.B.E.)

15 LIASSE d'autofinancement et La différence les capacité dividendes, FISCALE d'autofinancement = et et FL+FM+FN+FO-FS-FT-FU-FV-FW-FX-FY-FZ+HP+HQ rembourser de l'excédent mesure les de emprunts. trésorerie ressources Il d'exploitation, est aussi, générées le point par (voir de l'activité ci-dessous). départ du l'entreprise, calcul de la résultant capacité salariés, trésorerie. donner lieu commun, à lieu décaissement. les entre Elle à produits un est les calculée produits et Ces charges à autres encaissables partir et, financiers, duquel produits de l'e.b.e., sont et et les retranchées charges produits auquel incluent: sont décaissables, et toutes charges ajoutés quotes-parts exceptionnels, les autres c est-à-dire, autres charges produits la le résultat susceptibles participation flux net sur potentiel opérations donner de la car décaissement distant, ne sera il existe pas (par et les obligatoirement des exemple: ou impôts décalages encaissement. sur crédit les dans disponible obtenu bénéfices. Bien temps des entendu, partenaires La entre trésorerie, C.A.F. l'impact la constatation se ou elle distingue des consenti n'est opérations d'une qu'une de par l'excédent charge l'entreprise). ressource sur la trésorerie de d'un potentielle. trésorerie Il produit résulte peut (voir et être son que ci-dessous) immédiat la C.A.F. ou en LIASSE augmentation court L'excédent d'exploitation terme. FISCALE de Il durant trésorerie présente d'actif. = B.F.R., GW-FP+GA+GB+GC+GD-GM+GQ+HA-HE-HJ-HK+(.8*(HP+HQ)) l'exercice Une le d'exploitation ce flux qui partie annuel comptable. fait de que l'excédent est l'e.b.e. financement, le L'E.T.E. supplément brut n'est est d'exploitation qu'une avant un de indicateur disponibilités les ressource frais peut financiers, essentiel se créé trésorerie trouver par de et l'équilibre les immobilisé potentielle. opérations cessions financier dans et L'E.T.E. une à = calculé de réelle investissements. EXCÈDENT roulement, de à trésorerie, partir BRUT ou de auquel D EXPLOITATION l'excédent c est-à-dire, ajoutée brut ce d'exploitation, qui - la Δ(BESOINS diminution est disponible EN duquel des FONDS pour besoins est DE honorer retranchée ROULEMENT) en fonds les frais l'augmentation de roulement. financiers, Il des les mesure besoins dividendes la ressource fonds et les est renseignements habituelles essentiellement, varier Les faut façons actifs pendant circulants d'affaires l'exercice, internes l'équivalent et donnent dettes concernant mais des naissance non pour stocks, financières les étudier caractéristiques créances aux fonds dont variations, clients l'entreprise de roulement. du et il dettes cycle faut a besoin Les d'exploitation fournisseurs. procéder besoins dans à les une en Le n'étant activités fonds analyse montant pas de normales interne. roulement disponibles, des B.F.R. Les et plus donc différentes: procéder premièrement, à une analyse en externe. utilisant Les les besoins actifs dettes fonds à de court roulement terme, peuvent B.F.R. être étant calculés stocks sont, deux peut doivent deuxièmement, cas, si les les être créances dettes équilibrés, fournisseurs d'exploitation utilisant comme l'excédent sont et bilan divers plus des dont importantes moins ressources ils sont les dettes que dérivés. stables d'exploitation stocks sur Les les B.F.R. plus emplois créances. (dettes peuvent stables. non être Les financières) Ces négatifs besoins deux deviennent dans calculs et divers; certains il LIASSE LIASSE L'exportation comptes ne alors sont les FISCALE FISCALE malheureusement ressources consolidés comprend = = FK CJ-CK-CF+CG-CD+CE-DW-DX-DY-DZ-EA-EB sont = FL-FJ fonds les présentés, pas ventes toujours roulement. de les biens disponibles et peuvent de services pour être certaines fabriqués de la société sociétés en France hors ou de pour la à France. certaines l étranger. Lorsque années. Ces les chiffres Capacité d'autofinancement (C.A.F.) Excédent de trésorerie d'exploitation (E.T.E.) Besoins en fonds de roulement (B.F.R.) Exportation

16 LIASSE des l'année. ils L'effectif ne personnes le FISCALE Malheureusement, sont moyen vraiment liées = YP du à personnel l'employeur que pour ils ne est les sont par le deux nombre un pas dernières contrat toujours salariés de années disponibles travail. travaillant étudiées. Les pour chiffres dans certaines donnés l'entreprise, sociétés sont les c'est-à-dire à moyennes chaque exercice l'ensemble de et Effectif MARCHANDISES LIASSE = surtout marchandises pendant La marge commerciale vendues. Le est coût la différence d'achat comprend entre les ventes non seulement les achats d'une de marchandises société et le coût effectués d'achat des La l'exercice mais aussi toute différence de stocks de ces marchandises. Cet indicateur est intéressant indicateur (VENTES FISCALE dans DE les MARCHANDISES = secteurs (FC- FS - de FT) distribution / FC - ACHATS (gros DE MARCHANDISES et détail). ± Δ STOCKS DE MARCHANDISES) / VENTES DE Ratios de rentabilité sur marge opérations d'exploitation qui mesure en commun, la est part le du résultat rapport chiffre entre financier, d'affaires le résultat le revenant résultat d'exploitation exceptionnel à l'entreprise. et le et Elle chiffre les est impôts d'affaires. calculée afin avant que C est la la un quote-part Marge LIASSE négative facteurs. être but résultat performance RÉSULTAT de calculé FISCALE la d'exploitation indique Cependant, plupart D'EXPLOITATION en des utilisant que GG entreprises, des la l'entreprise FL entreprises par politique l'excédent le chiffre / au CHIFFRE niveau subit est d'amortissements, brut d'affaires. de des D'AFFAIRES d'exploitation, maximiser pertes au leur elle, niveau qui puisse marge est ne d'exploitation. prend être calculée pas compte. en Le compte sans Une (Un ratio tenir autre marge les est compte amortissements). calculé taux d'exploitation de d'autres en marge divisant peut Le le Marge = LIASSE de La niveau marge résultat la marge part nette, net, du nette financier, puisse tout chiffre est en être le limitant le d'affaires rapport calculée. résultat les entre qui exceptionnel Une impôts revient le fois bénéfice sur de à l'entreprise, les et plus, net les bénéfices. le impôts, et but le chiffre mais de Le afin la ratio après plupart d'affaires. que est la performance quote-part des calculé C est entreprises aussi divisant sur des opérations un est entreprises, indicateur de le bénéfice maximiser commun, de au net mesure leur rapport La le BÉNÉFICE chiffre FISCALE d'affaires. NET = / HN CHIFFRE / FLD'AFFAIRES par ressources rentabilité économique un ratio qui mesure l'aptitude d'une entreprise à réaliser un bénéfice par Marge pas le d'amortissements l'endettement, compte au stables capital la nature productif. investies, de l'investissement, propres Elle ou calculée empruntées. qu'il au niveau concerne En d'exploitation tant les que capitaux telle, par la propres rentabilité rapport ou à les l'ensemble économique dettes financières, des entreprise coût dépendra ces est toujours la investissements. politique et du provisions. de secteur maximiser d'amortissements De où Il permet elle plus, la opère rentabilité le la ratio et comparaison (degré les ne produits économique. prend de risque) pas de et la en charges et rentabilité Le compte de niveau la exceptionnels. structure les des dotations rentabilité entreprises du bilan. Le et reprises but acceptable Un avant de niveau toute les ne effets pour prend typique une et de Rentabilité

17 LIASSE propres se La EXCÉDENT situe rentabilité FISCALE plus entre les BRUT 1% financière dettes = D'EXPLOITATION (FL+FM+FN+FO-FS-FT-FU-FV-FW-FX-FY-FZ+HP+HQ) 2%. financières. est Le le taux ratio / est (CAPITAUX rendement calculé en PROPRES que divisant la société + l'excédent DETTES obtient / FINANCIÈRES) brut (DL+DO-AA+DS+DT+DU+DV-EH) sur d'exploitation ses capitaux par propres. les capitaux rentabilité la les actionnaires, financière somme divisant effets, d argent comme entre plus le dépendra bénéfice élevée. 1% les que et impôts net L'opposé du la 2% par société secteur est et les l'endettement. normale. est capitaux a d'industrie rapportée vrai pour S'il propres. ou aux s'agit un Le de secteur niveau actionnaires. commerce d'un secteur de avec rentabilité un qu'exploite La à minimum haut rentabilité financière risque, la de société. financière la risques. société auquel Une Le tient peut s'attendent rentabilité ratio compte espérer est Il calculé s agit les de une tous de = LIASSE Le BÉNÉFICE chiffre FISCALE d'affaires NET = / CAPITAUX HN par /(DL-AA) employé PROPRES comparer société doit la être productivité de maximiser des employés, sa est productivité un entre ratio des simple et ainsi, entreprises des le ventes chiffre similaires, de d'affaires biens grâce et par de à services employé. ratio. par Il Le est employé. but possible de toute On que peut = LIASSE le achats calculé chiffre CHIFFRE ratio et d'affaires baisse en charges D'AFFAIRES divisant à cause par externes le employé chiffre / d'une EFFECTIF sera réduction d'affaires augmente mise MOYEN des par évidence DU achats l'effectif raison PERSONNEL par et d'un moyen charges ratio accroissement du suivant, externes. personnel Dans des et achats est cas-là, exprimé et charges cette en milliers variation externes de ratio des. que est le l'accroissement valeur La FISCALE = FL par / YP du à brute la personnel. niveau valeur ajoutée d utilisation, ajoutée. Elle par de valeur peut employé Ce employé ratio de être réalisé modernisation, est attribuée est toujours souvent dans aussi à l'entreprise une plus souhaitée d adaptation ratio augmentation intéressant simple grâce parce technique qui qu'elle de travail présente le l importance chiffre indique (et d automatisation, la d'affaires productivité une capital). relative augmentation par Une de du employé, l équipement augmentation ou personnel à de une la car productivité amélioration par il utilisé, montre de rapport employés, de la au productivité nombre d heures du personnel. ouvrées, Cette ou à dernière leur adaptation augmentation aux tâches peut être qui leur due incombent. à la qualification Le des est valeur LIASSE charges Les calculé VALEUR charges FISCALE en salariales AJOUTÉE divisant salariales moyennes = (FL+FM+FN-FS-FT-FU-FV-FW+HP+HQ) par / EFFECTIF valeur employé par d'emploi employé ajoutée MOYEN ne des sont entreprises par DU pas les l'effectif PERSONNEL nécessairement frais peuvent de moyen salaires, / YPêtre du un personnel comparées traitements bon atout. et en et est En utilisant charges exprimé effet, elles sociales ce ratio. reflètent milliers par De employé. de faibles diverses. = LIASSE notions peut plus CHARGES les être FISCALE comme charges plus SALARIALES productif = le sociales (FY+FZ) niveau qu'un // par EFFECTIF YP de qualification l'effectif autre. MOYEN Le moyen ratio ou DU du est l'expérience PERSONNEL personnel calculé en des et divisant il ouvriers. est exprimé les charges Or, un en milliers employé de salaires de qualifié. et traitements et bien payé Rentabilité financière Ratios de productivité du personnel Chiffre d'affaires par employé Valeur ajoutée par employé Charges salariales par employé ajoutée par employé. Le

18 LIASSE sociales. moyens du Les SALAIRES personnel salaires FISCALE entre Les ET et et deux les TRAITEMENTS traitements est FY entreprises. exprimé ratios / YPont par / les Le milliers EFFECTIF employé ratio mêmes est de sont MOYEN implications. calculé une DU partie en PERSONNEL divisant et du ceci ratio permet les précédent, salaires comparer et l'autre traitements directement partie par étant l'effectif les charges salaires moyen Salaires et par = LIASSE est exceptionnel), la du Le RÉSULTAT société personnel résultat toujours FISCALE ne courant COURANT souhaitée. commence et indique = est GW exprimé avant / YP AVANT de Le à combien impôts subir ratio IMPÔTS milliers est des par les calculé pertes. employé, / de salaires EFFECTIF. en Une divisant et (également MOYEN augmentation traitements DU résultat avant PERSONNEL par du la courant employé résultat participation avant courant peuvent impôts des avant être salariés par augmentés impôts l'effectif et le par résultat avant employé moyen que Résultat par D'EXPLOITATION La part des charges externes est le ratio charges externes - charges d'exploitation. Le ratio est un rapport LIASSE charges ratios simple société des (ACHATS charges sont entre FISCALE a d'exploitation. achetés) DE présentés les MARCHANDISES charges et (FS+FT+FU+FV+FW-HP-HQ) le ci-dessous. total externes Ces + ratios charges MATIÈRES Celui-ci (marchandises, sont d'exploitation. est surtout PREMIÈRES / calculé (GF-(.2*(HP+HQ))) matières utiles en + C est divisant pour AUTRES premières l un comparer tous CHARGES des et les quatre autres des achats EXTERNES) concurrents. ratios biens externes qui et services montrent / par TOTAL Les le trois total que DES la autres structure la des CHARGES Ratios de structure des charges d'exploitation Part des LIASSE ratio d'exploitation. Le SALAIRES ratio est calculé ET Comme CHARGES en divisant les SOCIALES autres, le total il / des est TOTAL salaires, surtout DES utile CHARGES traitements est pour le second comparer D'EXPLOITATION et charges ratio une qui sociales société dissèque par à un la le de structure total ses des concurrents. des charges charges Le divisant pour sur période Le troisième les les FISCALE en les actifs période, amortissements ratio immobilisés (FY+FZ) qui nécessaires dissèque / et (GF-(.2*(HP+HQ))) en par les utilisant la pour charges total structure compenser des les d'exploitation. normes charges des charges la comptables dépréciation d'exploitation. Les d'exploitation amortissements d'amortissement. des actifs est immobilisés. sont rapport Le les ratio fonds entre Ils est les mis sont calculé amortissements en calculés réserve en de Part des charges salariales charges salariales - charges = AMORTISSEMENTS SUR IMMOBILISATIONS / TOTAL DES CHARGES D'EXPLOITATION LIASSE LIASSE Le catégories La AUTRES ratio dernière FISCALE catégorie = (GA+(.8*(HP+HQ))) des charges d'exploitation /(GF-(.2*(HP+HQ))) traite toutes les qui ne sont pas incluses ci-dessus. Part des FISCALE est CHARGES doivent calculé totaliser, en divisant bien les sûr, autres 1%. charges par le total des charges d'exploitation. Les quatre = (GF-FS-FT-FU-FV-FW-FY-FZ-GA) / TOTAL DES CHARGES D'EXPLOITATION crédits-bails /(GF-(.2*(HP+HQ))) Part d'autres charges

19 est La roulement, production général, nécessaires couverture exprimé on par et peut à en l'activité par du jours. rapport énoncer l'importance chiffre Le sont au niveau que, d'affaires chiffre importants. plus de de la d'affaires, par B.F.R. valeur cycle besoins Dans est ajoutée, de dont les caractérisé production en cas chaque fonds par où rapport les de société principalement est stocks roulement long au a besoin et montant la les mesure valeur créances par pour de la le ajoutée la exécuter longueur montant production d'exploitation élevée, ses de ventes. son fonds réalisée. plus sont cycle de les Le à En de B.F.R. peu ratio Ratios de besoins en fonds roulement réduit, alors couverture de gestion B.F.R., près fonds égaux de aux dettes fournisseurs, les B.F.R. tendent vers zéro, et parfois, sont même négatifs. On parle Couverture qu'il des quoique ressources du besoins existe roulement chiffre fonctionnement en proportion par stable B.F.R. de son de (R.F.R.). présente chiffre l'affaire d'affaires. une Toute nécessite tendance société Ceci un à niveau cherche peut l'augmentation, indiquer, minimum normalement par de exemple, B.F.R. à minimiser Si utilise que la la ses plus du C.A. un en par rattrapage fonds de roulement s'affaiblit, que la croissance n'est pas maîtrisée, que l'activité se besoins du en retard fonds des roulement = LIASSE leurs B.F.R. La BESOINS paiements. par FISCALE EN le chiffre FONDS = La (CJ-CK-CF+CG-CD+CE-DW-DX-DY-DZ-EA-EB) couverture d'affaires, DE ROULEMENT puis du C.A. en * multipliant 365 par / CHIFFRE besoins investissements le en résultat D'AFFAIRES fonds * par de 365 ou roulement 365 que / FLpour les clients l'exprimer est calculée de l'entreprise jours. divisant diffèrent les qu'on d'exploitation processus rotation puisse des voir est production). retranché nombre mesure du de Le chiffre la jours ratio durée de est d'affaires de ventes constitué stockage qui pour par peuvent ou ce le d'écoulement calcul rapport être parce supportés stocks d'un que - la ventes. stock valeur ces (par Il stocks. présentée est vente exprimé Le pour résultat utilisation les jours stocks pour dans rotation exclut la valeur possible de bénéfices. La rotation des stocks est, bien entendu, sensible à l'évaluation chiffre comptable à exemple, minimiser stocks la courte des rotation son stocks. niveau (quelques varie des Différents de stocks beaucoup jours), afin secteurs marchandises entre et de les réduire les petits ont divers des commerces ses est niveaux secteurs. suivie besoins de une en Dans stocks près, fonds plus les longue. particuliers, de entreprises grandes roulement. Si surfaces l'on mais commerciales, voit Le chaque niveau ayant la une entreprise typique tendance par rotation de en vise Rotation ventes et d'affaires des que stocks diminue augmente rapidement, d'une année il est à possible l'autre, cela que peut la production indiquer plusieurs n'ait pas été choses: réduite par par exemple, rapport si aux le = LIASSE des connaissance d'affaires STOCKS circuits FISCALE moins * 365 de personnelle l'entreprise distribution / = le (CHIFFRE (BL+BN+BP+BR+BT-BM-BO-BQ-BS-BU) résultat produise D'AFFAIRES d'exploitation, ait secteur eu un trop et effet - RÉSULTAT de sur et la biens société. la multipliant rotation qui D'EXPLOITATION) restent Le * ratio 365 des le en / stocks. résultat est (FL-GG) stock; calculé L'explication par il est en 365 aussi divisant pour possible reposera l'exprimer les stocks qu'un souvent par changement jours. sur chiffre une de La Ceci paient ventes. durée du crédit client est le crédit accordé aux clients d'une entreprise pour leur permettre s'acquitter augmente consenti norme leurs dépend souvent du De paiements à secteur. d'une ses même toujours clients, leurs année que Une à achats échéance du pour afin à société l'autre, secteur. de les de réduire biens variable, stocks ceci Le gérée crédit peut ou ses ci-dessus, services normalement besoins tient être consenti attribué bien toute plusieurs en en aux fonds entre société à main clients divers semaines, de 3 ses cherche roulement. et phénomènes: d'une crédits 9 jours. voire entreprise à clients. minimiser La plusieurs Les durée un Si clients est affaiblissement la le du mesuré mois, durée montant crédit d'une après du en client entreprise de crédit jours de la crédit reflète la livraison. de client la Durée crédit gestion, une

20 LIASSE = augmentation financières et d'affaires homogène. CRÉANCES taux multipliant réduite hors Les qui * de 365 taxe diffèrent taux pour le créances /(CHIFFRE résultat est de les donc T.V.A. leurs secteurs douteuses, par révisé D'AFFAIRES paiements. utilisés 365 de pour l édition des sont H.T. la l'exprimer Le changements T.V.A. modifiés * ratio et (1 de + TAUX (au est l alimentation) selon calculé taux jours. dans TVA)) les normale les Les taux biens divisant créances de en pour façon vendus, vigeur les la étant à plupart créances obtenir à ou la exprimées des clôture des un par clients secteurs ratio de le T.T.C., chiffre l'exercice. en totalement d activité difficultés d'affaires chiffre La durée FISCALE crédit = (BX-BY) fournisseur * 365 / est (FL le * crédit (1+TAUX accordé TVA)) par un fournisseur à une entreprise (son client) lui et n'est l'escompte (les permettre marchandises, gratuit de de qu'en s'acquitter règlement. apparence matières de Cette ses premières parce paiements période que et de l'entreprise autres à crédit échéance est (l'acheteur) mesurée variable, externes), en normalement renonce, jours, après en en avoir proportion l'utilisant, procédé 3 et des au à 9 la bénéfice charges jours. révision Ce externes, pour crédit important fournisseurs charges T.V.A.. entre durée les du Le des divers crédit pourrait ratio fournisseurs. car secteurs fournisseur est elles affecter calculé réduiraient de Beaucoup les commerce d'une proportion relations ainsi entreprise et leurs sociétés avec d'industrie, des augmente besoins les charges gagneraient fournisseurs. en mais vite, fonds se et à situe dépasse augmenter Le parce roulement. niveau normalement que la typique moyenne celles-ci crédit Cependant, entre de obtenu correspondent du crédit 3 secteur, un et auprès fournisseurs 9 crédit ceci jours. des aux trop peut Si varie la la LIASSE = De indiquer paiements. fournisseurs ici DETTES ce la même sont que FOURNISSEURS les Ce façon et l'entreprise charges ratio les que comptes est externes pour calculé a ET des rattachés la COMPTES problèmes de qui sont même remplacent RATTACHÉS modifiés financiers façon les selon que * et 365 créances, le qu'elle les / précédent, (CHARGES taux ne et on trouve les effectue vigeur mise EXTERNES charges pas à à part une la les externes, clôture H.T. révision le fonds fait *(1 que pour de le + pour TAUX chiffre l'exercice. les effectuer la dettes TVA)) T.V.A., d'affaires. ses mais Le ratio FISCALE d'endettement = DX * 365 présente /((FS+FU+FW) le rapport *(1+TAUX entre les TVA)) capitaux d'endettement d'une entreprise, propres. est vis ces défini Cependant, à dernières vis d une des dettes il autre étant ne faut financières façon: les pas capitaux c est confondre comme propres rapport dettes le source résultat plus de entre caractère les de les financement. dettes dettes dernier financier financières. caractère ratio Parfois, et les avec Il ressources mesure financier le les ratio résultats la et dépendance durables cités Durée bas dans l'entreprise, avantages impôts. soit augmente, que prospère ce Cependant, rapport. le au rendement parce ou niveau même La non. que l'intérêt dette temps des moyen Aussi, la impôts. dette financière, que sur payé la financière le stabilité la La risque dette sur dette plutôt le financière capital revient que faillite le social. moins capital est de augmente revient une toute L'avantage chère social, charge entreprise moins lui que devrait aussi. fixe, chère est capital diminue-t-elle que dont Le être parce niveau l'intérêt il social utilisée faut que optimal s'acquitter, et payé l'intérêt pour quand qu'elle est d'endettement exigé l'endettement déductible présente financement que est l'affaire plus certains des de pour stables Cependant, reposera une permettront sur entreprise 5% d'autres est un dépend la indicateurs niveau limite du habituelle. d'endettement secteur comme la L'interprétation de rentabilité la plus conjoncture élevé et qu'un la d'une capacité économique. secteur augmentation de et remboursement, une Un conjoncture secteur d'endettement et une (voir instables. conjoncture d'une ci-dessous). entreprise Durée du crédit fournisseur Ratios divers Endettement du crédit client ci-dessus,

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.)

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) - 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) Objectif(s) : Pré-requis : o Evaluation de la variation de trésorerie : activité, investissement, financement. o Connaitre

Plus en détail

ANNEXE C. ÉLÉMENTS D'ANALYSE FINANCIÈRE

ANNEXE C. ÉLÉMENTS D'ANALYSE FINANCIÈRE Annexe C. Éléments d'analyse financière 143 ANNEXE C. ÉLÉMENTS D'ANALYSE FINANCIÈRE Résumé Cette annexe présente quelques éléments comptables qui peuvent servir à l'analyse financière des entreprises.

Plus en détail

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT - 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT Objectif(s) : o Approfondissement du tableau de financement : Pré-requis : variation du Fonds de Roulement Net Global (F.R.N.G.) ; variation du Besoin

Plus en détail

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants :

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants : BILAN FONCTIONNEL Avoir une activité, générer des résultats, nécessite des moyens de production que l'on évalue en étudiant la structure de l'entreprise. L'étude de la structure financière va permettre

Plus en détail

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes?

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Yves MARTIN-CHAVE Conseil financier ymc@innovatech.fr 06 27 28 53 34 innovatech-conseil.com Innovatech Conseil Les documents

Plus en détail

- 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES

- 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES - 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES Objectif(s) : o o Pré-requis : o Modalités : Relation Besoin en Fonds de Roulement (B.F.R.) et Chiffre d'affaires (C.A.), Eléments variables

Plus en détail

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe :

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe : L'AVIS DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES SUR LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE Hervé Stolowy, Professeur au Groupe HEC, diplômé d'expertise comptable L'avis n xx de l'oec "Le tableau des flux de trésorerie",

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

Ratios sectoriels. Dossier exemple. Dossier exemple-caroline. Références du dossier : Date : 24/09/2012 Auteur : Caroline

Ratios sectoriels. Dossier exemple. Dossier exemple-caroline. Références du dossier : Date : 24/09/2012 Auteur : Caroline Ratios sectoriels Dossier exemple Références du dossier : Date : 24/09/2012 Auteur : Caroline Dossier exemple-caroline 1 P a g e SOMMAIRE LE BENCHMARKING SECTORIEL 5 RENTABILITE & PRODUCTIVITE 6 PRODUCTION

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

- 04 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 1. charges calculées et charges décaissées, produits calculés et produits encaissés.

- 04 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 1. charges calculées et charges décaissées, produits calculés et produits encaissés. - 04 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 1 Objectif(s) : o Evaluation de la variation de la trésorerie d'exploitation ; o Encaissements et décaissements. Pré-requis : o Etre capable de distinguer

Plus en détail

Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe

Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe La fin de l'année, pour les trésoriers, rime avec synthèse comptable. Trois documents doivent être produits. Les deux premiers (bilan et compte

Plus en détail

LE BILAN FONCTIONNEL

LE BILAN FONCTIONNEL LE BILAN FONCTIONNEL Le bilan fonctionne est établi à partir du bilan comptable avant affectation du résultat. Il est un outil d'analyse de l'entreprise. 1. LES OBJECTIFS DE L ANALYSE FONCTIONNELLE DU

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE. Pyrus

RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE. Pyrus RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE Pyrus 1. DESCRIPTION DE L ENTREPRISE : L objet de financement : Financer une phase technique pour valoriser des vieux arbres fruitiers issus de vergers afin de les transférer

Plus en détail

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON Tel : 33 (0)1 30 83 91 70 Fax : 33 (0)1 30 83 91 71 7, rue du Parc de Clagny 78000 Versailles FRANCE 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON COMPTES CONSOLIDES Arrêté au 30 juin 2012

Plus en détail

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité.

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES Actif : (partie gauche d'un bilan) Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. Action : Titre de propriété d'une fraction

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif Dossier 1 - Diagnostic financier 1. Intérêt des tableaux de flux de trésorerie - Analyse de l évolution de la trésorerie Les tableaux de flux

Plus en détail

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion 1. Rappel : la trésorerie dans l analyse fonctionnelle Au 31/12/N, la SA Unibois présente les comptes synthétiques suivants : Bilan au 31 décembre N (en

Plus en détail

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Commission Consultative Spéciale Alimentation CCE 2005-822 JPT/NB 12 septembre 2005 Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Le présent document

Plus en détail

Annexe A de la norme 110

Annexe A de la norme 110 Annexe A de la norme 110 RAPPORTS D ÉVALUATION PRÉPARÉS AUX FINS DES TEXTES LÉGAUX OU RÉGLEMENTAIRES OU DES INSTRUCTIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LES VALEURS MOBILIÈRES Introduction 1. L'annexe A a pour objet

Plus en détail

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT SENS ET PORTEE DE L ETUDE

Plus en détail

Compter et gérer 1 / 9. Compter et gérer

Compter et gérer 1 / 9. Compter et gérer Compter et gérer 1 / 9 Compter et gérer I. LA NECESSITE D'UNE COMPTABILITE Au-delà des obligations légales qui imposent aux entreprises de tenir une comptabilité, avoir un système comptable au sein de

Plus en détail

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION FINANCE D ENTREPRISE DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013 Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Rapport de mission d'examen 2 États financiers Résultats 3 Réserve 4 Flux de trésorerie

Plus en détail

GESTION BUDGETAIRE DES INVESTISSEMENTS LE PLAN DE FINANCEMENT

GESTION BUDGETAIRE DES INVESTISSEMENTS LE PLAN DE FINANCEMENT GESTION BUDGETAIRE DES INVESTISSEMENTS LE PLAN DE FINANCEMENT 1- Présentation. Le budget des investissements est concerné par deux catégories de projets : Les projets importants dont les effets financiers

Plus en détail

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE OPERATIONS DE FIN D EXERCICE COMPTABLE Sommaire L INVENTAIRE... 2 LA DETERMINATION DES CHARGES ET DES PROVISIONS... 3 LES IMMOBILISATIONS... 3 LES AMORTISSEMENTS... 4 LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION...

Plus en détail

Le tableau de financement

Le tableau de financement 1 ORGANISATION COMPTABLE Le tableau de financement Par Abderraouf YAICH Très souvent, le chef d entreprise s étonne des évolutions disconcordantes de ses résultats qui enregistrent une augmentation de

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 8 septembre 2007 3 ième trimestre (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES 2011

COMPTES CONSOLIDES 2011 COMPTES CONSOLIDES 2011 Les chiffres clés 2011 Développement Patrimoine au 31/12/2011 Livraisons 2011 En cours de construction 2011 Projets en étude au 31/12/2011 59 904 logements 1 198 logements 2 054

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants :

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants : 1 http://www.boutique.afnor.org/livre/la-comptabilite-en-pratique-des-ecritures-comptables-a-l-interpretation-des-comptes-annuels/article/674901/fa092236 PREPARATION DES COMPTES ANNUELS Contrôler et justifier

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

SYSTEME COMPTABLE OHADA 361. Il en est de même pour les "travaux en cours" (bâtiment notamment). 2. Progressivité (modularité) des corrections

SYSTEME COMPTABLE OHADA 361. Il en est de même pour les travaux en cours (bâtiment notamment). 2. Progressivité (modularité) des corrections SYSTEME COMPTABLE OHADA 361 Il en est de même pour les "travaux en cours" (bâtiment notamment). c) Durant l'exercice, l'entreprise n'a ni acquis ni revendu d'équipements pour des montants significatifs,

Plus en détail

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS S.A.R.L DANLE TP Bill NEEDMONEY 22 Rue de la Chaussée 49000 ANGERS Tél : 02 40 456 789 Fax : 02 23 234 432 E-mail : contact@danle-tp.fr Cabinet Expert Atlantique

Plus en détail

Initiation à la Comptabilité

Initiation à la Comptabilité Bertrand LEMAIRE http://www.bertrandlemaire.com Initiation à la Comptabilité Document sous licence Creative Commons L auteur autorise l impression et l utilisation gratuites de ce document dans un cadre

Plus en détail

Analyse Financière. Séance 1/ L'information comptable et la lecture financière du bilan

Analyse Financière. Séance 1/ L'information comptable et la lecture financière du bilan Analyse Financière Module de 27h. Projets de groupe ( analyse financière de quelques entreprises du CAC40 ). CC : 40% Participation (20%), contrôle intermédiaire (40%), projet à rendre ( 40% ) CF : 60%

Plus en détail

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable;

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable; Le plan financier (Pacioli N 87) 1. Le Tableau de financement Le tableau de financement est un outil conçu spécialement pour assurer l équilibre "besoins-ressources" de l entreprise pour une politique

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Dossier prévisionnel Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Société TEST 24 cours de la brocante BP 45 44100 NANTES Tel : 0240256767 Fax : 0240789029 Email : infos@test-sa.fr Monsieur

Plus en détail

LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents. Mardi 29 novembre 2011

LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents. Mardi 29 novembre 2011 LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents Mardi 29 novembre 2011 SOMMAIRE Introduction : pourquoi la gestion de la trésorerie est-elle indispensable?

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 24 mars 2007 (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie consolidés 4 Bilans

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 SOCIETE DE GESTION DES PARTICIPATIONS DE L ETAT TOURISME & HOTELLERIE ENTREPRISE DE GESTION HOTELIERE CHAINE EL AURASSI SOCIETE PAR ACTIONS AU CAPITAL DE 1.500.000.000

Plus en détail

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Royaume du Maroc Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Dans le cadre de la mise en place d'un dispositif permettant le

Plus en détail

Bilan au 31/12/N Capitaux propres et passifs Immobilisations (6) Stocks (7)

Bilan au 31/12/N Capitaux propres et passifs Immobilisations (6) Stocks (7) Chapitre 2. Le bilan 1. Présentation générale du bilan 1.1. Définition C'est une représentation à une date donnée (à la clôture de l'exercice en général) du patrimoine de l'entreprise c'est-à-dire de tout

Plus en détail

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

11 e édition. 2011-2012 À jour des nouveautés du Plan comptable et des textes fiscaux. Béatrice et Francis GRANDGUILLOT.

11 e édition. 2011-2012 À jour des nouveautés du Plan comptable et des textes fiscaux. Béatrice et Francis GRANDGUILLOT. Principes de la modélisation comptable Analyse comptable des opérations courantes Analyse comptable des opérations de fin d'exercice Analyse financière des tableaux de synthèse 11 e édition 2011-2012 À

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PERIODE DU 1 ER AVRIL AU 31 DECEMBRE 2004-1 - COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ Période du 1 er avril au 31 décembre 2004 2003 2003 Exercice clos le Notes Pro forma 31 mars 2004

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

Régime matrimonial : Votre conjoint participe-t il (elle) à votre projet : Oui Non

Régime matrimonial : Votre conjoint participe-t il (elle) à votre projet : Oui Non BUSINESS PLAN Présentation du porteur de projet et de ses associés Etat Civil Nom : Prénom : Adresse : Code postal : Ville : Téléphone : Télécopie : Portable : Date de naissance : Lieu de naissance : Nationalité

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 3 PLACE ARNOLD BILAN ET COMPTE DE RESULTAT - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat C.D. 63 B.P. 4 67116 STRASBOURG-REICHSTETT 03 88

Plus en détail

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Bilan Compte de résultat Tableau des flux de trésorerie Variation des capitaux propres Annexe aux comptes consolidés 1 Transition aux normes IFRS 2 Principes et

Plus en détail

Exercices & cours de Gestion en vidéo - BTS MUC. Liste des formules. (Consultez également «Liste des tableaux»)

Exercices & cours de Gestion en vidéo - BTS MUC. Liste des formules. (Consultez également «Liste des tableaux») Liste des formules (Consultez également «Liste des tableaux») Table des matières LES CALCULS COMMERCIAUX... 4 Le coefficient multiplicateur... 4 Montant de TVA... 4 TVA collectée... 4 TVA déductible...

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

Chapitre 5 : les immobilisations

Chapitre 5 : les immobilisations Chapitre 5 : les immobilisations Définition des immobilisations Nous avons vu que l'entreprise achète des marchandises pour les revendre et des matières premières pour les consommer dans son processus

Plus en détail

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles Objectif 01. Une entreprise peut acquérir des éléments incorporels ou peut elle-même les développer. Ces éléments peuvent constituer des

Plus en détail

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13 ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS Données consolidées Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014 Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1. Principes et méthodes de consolidation 2. Evénements significatifs postérieurs à la clôture

Plus en détail

- 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2

- 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2 - 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2 Objectif(s) : o Pré-requis : Relation de la variation de la Trésorerie d'exploitation avec l'excédent Brut d'exploitation (E.B.E.) et la variation

Plus en détail

Le financement de l entreprise

Le financement de l entreprise Le financement de l entreprise Lors de sa création, puis au cours de son développement, l entreprise au moment opportun, doit détenir les ressources financières nécessaires pour faire face à ses échéances,

Plus en détail

Situation financière Capacité d'investissement 2009-2013

Situation financière Capacité d'investissement 2009-2013 Amt für Gemeinden GemA Rue de Zaehringen 1, 1701 Fribourg T +41 26 305 22 42, F +41 26 305 22 44 scom@fr.ch, www.fr.ch/scom Situation financière Capacité d'investissement 2009-2013 1. Comptes de fonctionnement

Plus en détail

Comptes Consolidés 30/06/2014

Comptes Consolidés 30/06/2014 Comptes Consolidés 30/06/2014 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

COMPTABILITE. Fait par Christophe Lemaigre. Principes de base

COMPTABILITE. Fait par Christophe Lemaigre. Principes de base Fait par Christophe Lemaigre. COMPTABILITE Principes de base Le bilan est une photographie du patrimoine de l'entreprise. Il est formé de l'actif et du passif. Actif : utilisations, emplois de l'entreprise.

Plus en détail

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE Qu est ce que la comptabilité? La comptabilité est un ensemble d enregistrement, de traitement, au niveau interne elle permet aux dirigeants de faire des choix.

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013

COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013 COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013 1, cours Xavier Arnozan 33000 BORDEAUX BILAN ACTIF 31/12/2013 31/12/2012 Brut Amort.dépréciat. Net Net Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISE

Plus en détail

Becca Distribution Inc

Becca Distribution Inc Becca Distribution Inc 12-31-2008-12-31-2009 Becca Distribution Inc - Becca_2008.opt Page 3 Mesures clés du rendement de l'entreprise Seuil de rentabilité Valeur cible % Rentabilité % Rentabilité = 0 Période

Plus en détail

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel L analyse fonctionnelle du bilan Fiche 1 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan fonctionnel Le bilan fonctionnel permet une lecture directe de l équilibre financier du bilan. Le retraitement

Plus en détail

Références du document Date du document 09/03/01

Références du document Date du document 09/03/01 SOUS-SECTION 3 RÉGIME D'IMPOSITION DES TITRES LIBELLÉS EN DEVISES DÉTENUS PAR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET LES ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT [DB 4A2373] Références du document 4A2373 Date du document

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Objectif de la norme 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS R Cordier LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS 1 ) Le bouclage de la construction budgétaire Chaque entreprise se doit d'anticiper ses flux financiers afin d'assurer sa solvabilité

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 4 CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT PLANS DE TRESORERIE FINANCEMENTS ET PLACEMENTS A COURT TERME

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 4 CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT PLANS DE TRESORERIE FINANCEMENTS ET PLACEMENTS A COURT TERME COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 4 CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT PLANS DE TRESORERIE FINANCEMENTS ET PLACEMENTS A COURT TERME SEANCE 4 CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT PLANS DE TRESORERIE FINANCEMENTS

Plus en détail

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2011 1

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2011 1 GROUPE Comptes consolidés Au 31 décembre 2011 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET MÉTHODES

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. Connaissances juridiques.

Plus en détail

Sommaire. Weborama Rapport financier du premier semestre 2007 2

Sommaire. Weborama Rapport financier du premier semestre 2007 2 Rapport financier du premier semestre 2007 Sommaire 1. Commentaires sur l activité de la période... p. 3 2. Rapport des Commissaires aux comptes... p. 5 3. Comptes consolidés au 30 juin 2007... p. 9 Weborama

Plus en détail

Il se décompose en deux catégories principales : l actif immobilisé et l actif circulant. immobilisations (incorporelles, corporelles et financières)

Il se décompose en deux catégories principales : l actif immobilisé et l actif circulant. immobilisations (incorporelles, corporelles et financières) Lexique des principaux termes comptables A ACTIF Un actif est un élément identifiable du patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité, c est-à-dire un élément générant une ressource que

Plus en détail

Chapitre 4 : les stocks

Chapitre 4 : les stocks Chapitre 4 : les stocks Stocks et actifs Une entreprise achète généralement des biens pour les utiliser dans son processus de production, ce sont les matières premières et les fournitures, elle peut également

Plus en détail

NCECF EN UN COUP D OEIL Chapitre 3465 Impôts sur les bénéfices méthode des impôts futurs1

NCECF EN UN COUP D OEIL Chapitre 3465 Impôts sur les bénéfices méthode des impôts futurs1 NCECF EN UN COUP D OEIL Chapitre 3465 Impôts sur les bénéfices méthode des impôts futurs1 December 2014 CHAMP D'APPLICATION Ne s'applique pas à : La comptabilisation des crédits d'impôt à l'investissement

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG DROIT FISCAL session 2013 CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur Dossier 1 : IMPOSITION DES BÉNÉFICES 7,5 points 1) Calculer pour l exercice 2012 le résultat

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32 NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32 OBJECTIF 01. La norme comptable NC 01 - "Norme comptable générale" définit

Plus en détail

454DB Serrurerie et menuiserie métallique

454DB Serrurerie et menuiserie métallique 5DB Serrurerie et menuiserie métallique EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 2003 2002 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES 17 15 182 Nombre d'entreprises 181 1 59 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00

Plus en détail

Diagnostic financier - Corrigé

Diagnostic financier - Corrigé Diagnostic financier - Corrigé Nous effectuerons ce diagnostic financier en présentant d abord une étude de rentabilité et de profitabilité du groupe Nestor, ensuite une étude de la structure financière

Plus en détail

672ZA Auxiliaires d'assurances

672ZA Auxiliaires d'assurances STATISTIQUES PROFESSIONNELLES 23 672ZA Auxiliaires d'assurances EVOLUTION ANNEES 23 / 22 / 21 23 22 21 CHIFFRE D'AFFAIRES 88 62 Nombre d'entreprises 53 8 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 1,, 1,

Plus en détail

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain 13 ROUTE DE SEILLON 01000 BOURG EN BRESSE Bilan Association Présenté en Euros Période du 01/09/2013 au 31/08/2014 édité le 27/10/2014 COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT I. MOUVEMENTS COMPTABLES Nous avons vu que le Bilan représente la photographie de la situation de l entreprise à une date donnée : chaque opération nouvelle

Plus en détail

Le chapitre traite de l analyse du bilan, structure et équilibre financier, point 5.2 du programme : En étudiant les notions suivantes :

Le chapitre traite de l analyse du bilan, structure et équilibre financier, point 5.2 du programme : En étudiant les notions suivantes : L analyse du bilan Chapitre 18 Introduction Le chapitre traite de l analyse du bilan, structure et équilibre financier, point 5.2 du programme : En étudiant les notions suivantes : - Les cycles d exploitation,

Plus en détail

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic Le diagnostic financier Fiche 1 1 Introduction Le diagnostic financier permet d évaluer le potentiel de l entité. Il peut se faire en différentes occasions (achat d entreprise, placements, demande d emprunt,

Plus en détail

Déterminer et financer le cycle d exploitation. Animé par : Stéphane Carton Cabinet In Extenso, Rennes

Déterminer et financer le cycle d exploitation. Animé par : Stéphane Carton Cabinet In Extenso, Rennes Déterminer et financer le cycle d exploitation Animé par : Stéphane Carton Cabinet In Extenso, Rennes Définition du : C est l'ensemble des opérations réalisées, de l'achat (matières premières, fournitures,

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

Plan comptable marocain www.lacompta.org

Plan comptable marocain www.lacompta.org Plan comptable marocain www.lacompta.org Comptabilité pour étudiants et professionnels Raccourcies : cliquez sur un compte pour afficher ses sous comptes CLASSE 1 : COMPTES DE FINANCEMENT PERMANENT 11

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail