LA CREATION DU CAMP DE STRUTHOF-NATZWEILER

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA CREATION DU CAMP DE STRUTHOF-NATZWEILER"

Transcription

1 LA CREATION DU CAMP DE STRUTHOF-NATZWEILER Carte 1 : La France en Carte 2

2 Carte 3 : les camps annexes :

3 1)Dans quelle région se trouve l ancien camp de concentration du Struthof? 2)Quelle est la situation de l Alsace à l époque de l ouverture du camp du Struthof-Natzweiler? 3) Qu est ce qu il y avait sur le site du Struthof avant la guerre? 4) Quand le camp du Struthof a-t-il été construit? 5) Pourquoi les nazis décident-ils de construire un camp à cet emplacement? 6) Où se trouvent les camps annexes? 7) Combien y a-t-il de kommandos? 8) Quelles sont les deux catégories de camps annexes? 9) Remettre la légende à la bonne place. -Fosses des cendres -Crématoire -Cuisine -Baraques et place d appel -Potences -Ravin de la mort -«bunker» cellules -Enceinte et miradors

4 LE QUOTIDIEN DES DEPORTES Le travail 1) Quel était le trajet de la gare jusqu au camp? Comment les déportés étaient-ils conduits jusqu au camp? 2) Au profit de qui les déportés travaillaient-t-ils? Pourquoi? 3) Que pouvait-il leur arriver pendant leurs travaux? 4) Que mettaient en place les nazis pour le travail forcé? 5) Quels étaient leurs horaires de travail?

5 6) Où travaillaient-ils? Comment? 7) A quels travaux étaient-ils utilisés? Colonne de déportés du KL-Natzweiler traversant la ville de Sainte-Marie-aux-Mines, photographie clandestine, 1944 retour de corvées Les conditions de survie La faim, Henri Gayot 1) Etaient- ils nourris à leur faim? Qu avaientils à manger? 2) Quand recevaient-ils leurs rations? 3) Les blocs étaient destinés pour combien de déportés? Au total, combien étaient-ils? 4) A combien dormaient-ils par lit?

6 5) Avaient-ils de quoi se chauffer? 6) Se lavaient-ils souvent? Dans quelles conditions? Catégories, vêtements et inscription rassemblement de prisonniers, Dachau, ) De quelles nationalités étaient en majorité les déportés? 2) Qui étaient les déportés «Nacht und Nebel» (NN)? 3) En quelle année le premier convoi de déportés NN français arriva à Natzweiler?

7 4) Quelle catégorie de déportés était utilisée en majorité comme main d œuvre dans les camps annexes après 1944? 5) Reliez les symboles aux catégories correspondantes : déportés à Sachsenhausen, Allemagne, ) A quoi servent les inscriptions sur les vêtements des déportés?

8 7) Que signifient les numéros en dessous des inscriptions? 8) Ou était inscrit le matricule du prisonnier? 9) Les déportés avaient-ils des vêtements de rechange? 10) D après vous, est-ce que les vêtements des déportés étaient chauds ou froids? Expliquez. LES GARDIENS couverture du livre de Jean-Laurent Vonau «Profession bourreau. Struthof-Schirmeck, les gardiens face à leurs juges», éditions La Nuée Bleue. 1) Qui étaient les gardiens? Combien étaient-ils? 2) Combien y avait-il de SS? Quel était leur rôle?

9 3) Quelles punitions les gardiens infligeaient-ils aux prisonniers? 4) En quoi consistait le ravin de la mort? 5) Comment les gardiens étaient-ils récompensés après avoir fusillé un détenu? Le ravin de la mort, Henri Gayot 6) Comment les nazis déshumanisaient les prisonniers? LA MORT travail Kathleen la chambre à gaz

10 le four crématoire 1) Dans le camp, où se situe le four crématoire? 2) A quelle date est-il mis en service? Et avant? 3) Où étaient entreposés les cadavres? 4) Observez les plaques commémoratives: quelles catégories de personnes ont été exécutées? 5) Qu y a-t-il au plafond derrière le four crématoire? 6) La chambre des urnes: à quoi servaient-elles? Que contiennent celles qui sont sur la table? 7) A quoi servaient les quatre pièces du fond? Relevez leurs noms. 8) Quels types d expériences les nazis pratiquaient-ils sur les détenus?

11 LA FIN DU CAMP 1) Quand fut libéré le camp de Struthof? 2) Par qui le camp de Struthof fut-il libéré? 3) Pour quelle raison le camp principal fut-il évacué en septembre 1944? 4) Dans quel autre camp sont répartis les prisonniers lors de l évacuation? 5) Quel nom est donné à ces déplacements forcés? 6) Que font les nazis des prisonniers restants? 7) Combien y a-t-il eu de survivants et de morts? 8) Quel est le taux de mortalité? 9) Quel était le niveau du camp et donc son objectif?

12 Marche de la mort. APRES 1945 Les procès 1) Où joseph Kramer a-t-il eu son procès? De quoi était-il accusé? 2) Quand a-t-il été condamné à mort? En quelle année? Pourquoi? 3) Quelle peine August Hirt a-t-il eue? August Hirt 4) Quelle peine Otto Bickenbach a-t-il eue? Otto Bickenbach 5) Quelle peine Eugen Haagen a-t-il eue?

13 Eugen Haagen 6) Quel était le surnom de Joseph Kramer? 7) Donner quelques noms de femmes condamnées avec Joseph Kramer? 8) Où ont eu lieu les peines de mort des «médecins» nazis? Le mémorial du Struthof Cérémonies Décris les cérémonies annuelles du mois de juin: quand ont-elles lieu, que s y passe-t-il,... Témoignages 1) Sur les panneaux de l exposition, relevez les noms de déportés survivants qui ont témoigné? 2) Pour chacun d eux, précisez comment ils ont témoigné: livres, dessins, émissions, visites dans des établissements scolaires,... (plusieurs réponses sont possibles).

14

SEJOUR STRUTHOF, MERCREDI 11 MAI LE CAMP DE NATZWEILER

SEJOUR STRUTHOF, MERCREDI 11 MAI LE CAMP DE NATZWEILER SEJOUR STRUTHOF, MERCREDI 11 MAI LE CAMP DE NATZWEILER Auparavant, le «Struthof», situé à 60 kilomètres de Strasbourg sur le mont Louise était un site réputé pour son air, ses promenades et ses pistes

Plus en détail

LA DOUBLE FIN DU CAMP DE CONCENTRATION DE NATZWEILER-STRUTHOF

LA DOUBLE FIN DU CAMP DE CONCENTRATION DE NATZWEILER-STRUTHOF NOM : Prénom : Etablissement : DATE :.... LA DOUBLE FIN DU CAMP DE CONCENTRATION DE NATZWEILER-STRUTHOF 1. L EUROPE AU 1 ER SEPTEMBRE 1944-1 - 1.1. Quelle est la situation de l Europe nazie à l automne

Plus en détail

Le camp du Struthof

Le camp du Struthof Le camp du Struthof 1941-1945 Le 1 er mai 1941, au lieu-dit «le Struthof», les nazis ouvrent un camp de concentration, le KL-Natzweiler. Seul camp de concentration sur le territoire de la France actuelle,

Plus en détail

ROBERT STEEGMANN. Struthof. Le KL-Natzweiler et ses kommandos : une nébuleuse concentrationnaire des deux côtés du Rhin

ROBERT STEEGMANN. Struthof. Le KL-Natzweiler et ses kommandos : une nébuleuse concentrationnaire des deux côtés du Rhin ROBERT STEEGMANN Struthof Le KL-Natzweiler et ses kommandos : une nébuleuse concentrationnaire des deux côtés du Rhin 1941-1945 Préface de Pierre Ayçoberry LA NUÉE BLEUE Table Préface, par Pierre Ayçoberry

Plus en détail

Visite du site du «Struthof» (KL-Natzweiler)

Visite du site du «Struthof» (KL-Natzweiler) Sortie pédagogique classes de 3è 12/05/14 Collège du Bastberg Visite du site du «Struthof» (KL-Natzweiler) Source : www.ushmm.org Source : http://www.memorialdelashoah.org/index.php/fr/ Source : www.ushmm.org

Plus en détail

Ce dossier appartient à.

Ce dossier appartient à. Ce dossier appartient à. 1 LA MAISON D IZIEU MEMORIAL DES ENFANTS JUIFS EXTERMINES Maison d Izieu, colonie d enfants juifs Plaque commémorative des victimes 2 Texte de présentation En 1940-1941, seules

Plus en détail

Le Samedi 18 Mai 2013, 7 ème Etape

Le Samedi 18 Mai 2013, 7 ème Etape Le Samedi 18 Mai 2013, 7 ème Etape EPINAL (Vosges 88) OBERNAI (Haut Rhin 67) 2ème Partie Après 3 kilomètres, nous nous arrêtons à BELVAL, où se trouve une plaque commémorative signalant, le rassemblement

Plus en détail

Visite au Struthof (23 avril 2015)

Visite au Struthof (23 avril 2015) Visite au Struthof (23 avril 2015) En complément des précédents articles : http://www.cercleshoah.org/spip.php?article216 I. Compte-rendu en images Ce jour-là il y avait beaucoup de groupes d adolescents,

Plus en détail

A LA DECOUVERTE DE LA SHOAH

A LA DECOUVERTE DE LA SHOAH A LA DECOUVERTE DE LA SHOAH «Auschwitz est un lieu où, à la fois, il y a peu et beaucoup à voir. Peu, car c est avant tout un immense champ de ruines. Beaucoup, car ses ruines lorsqu on en connaît l histoire,

Plus en détail

EXPOSITION DES DESSINS D'HENRI GAYOT

EXPOSITION DES DESSINS D'HENRI GAYOT proposée par les Amis de la Fondation pour la mémoire de la déportation du Finistère Avec l'aimable autorisation de la Famille Gayot et du centre européen du résistant déporté Henri Gayot, saint-cyrien,

Plus en détail

LE CAMP DE NATZWEILER STRUTHOF DÉPORTATION ET RÉSISTANCES EUROPÉENNES SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE

LE CAMP DE NATZWEILER STRUTHOF DÉPORTATION ET RÉSISTANCES EUROPÉENNES SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE LE CAMP DE NATZWEILER STRUTHOF DÉPORTATION ET RÉSISTANCES EUROPÉENNES WWW.CHEMINSDEMEMOIRE.GOUV.FR LE CAMP DE NATZWEILER-STRUTHOF

Plus en détail

H.Himmler O. Pohl Speer

H.Himmler O. Pohl Speer H.Himmler O. Pohl Speer Peu après l'annexion de l'alsace par le Reich nazi, Himmler, alors chef de la Gestapo, et Oswald Pohl, chef principal d économie de la SS eurent l'idée d'installer des camps à proximité

Plus en détail

19 J Fonds déposé le 4 octobre 1977 par M. Masson

19 J Fonds déposé le 4 octobre 1977 par M. Masson Concours National de la Résistance et de la Déportation Sujet 2012 «Résister dans les camps nazis». On présentera les différentes formes qu'a pu prendre cette résistance et les valeurs qu'en transmettent

Plus en détail

Nom : Prénom : Classe

Nom : Prénom : Classe Nom : Prénom : Classe 1 E ntre 1939 et 1945, les autorités françaises ont ouvert et fait fonctionner dans la Vienne plusieurs camps d'internement administratifs pour civils : camp de la route de Limoges,

Plus en détail

Auschwitz-Birkenau 1940_1945 Camp de concentration et centre de mise à mort

Auschwitz-Birkenau 1940_1945 Camp de concentration et centre de mise à mort Exposition itinérante Livret d accompagnement pédagogique Auschwitz-Birkenau 1940_1945 Camp de concentration et centre de mise à mort Service pédagogique Institut pédagogique Edmond J. Safra 2 Livret d

Plus en détail

L histoire des Juifs en Pologne

L histoire des Juifs en Pologne L histoire des Juifs en Pologne L histoire des Juifs en Pologne a commencé il y a plus de mille ans. Au Moyen-âge la Pologne était l un des pays d Europe les plus tolérants à l égard des Juifs. avant la

Plus en détail

DISTINGUER LES DIMENSIONS ARTISTIQUES ET HISTORIQUES DE L ŒUVRE : la représentation du processus d extermination

DISTINGUER LES DIMENSIONS ARTISTIQUES ET HISTORIQUES DE L ŒUVRE : la représentation du processus d extermination DISTINGUER LES DIMENSIONS ARTISTIQUES ET HISTORIQUES DE L ŒUVRE : la représentation du processus d extermination 2) Après avoir lu les documents historiques ci-dessous analysez les vignettes extraites

Plus en détail

LE CAMP DE NATZWEILER STRUTHOF DÉPORTATION ET RÉSISTANCES EUROPÉENNES SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DES ARMÉES

LE CAMP DE NATZWEILER STRUTHOF DÉPORTATION ET RÉSISTANCES EUROPÉENNES SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DES ARMÉES SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DES ARMÉES LE CAMP DE NATZWEILER STRUTHOF DÉPORTATION ET RÉSISTANCES EUROPÉENNES WWW.CHEMINSDEMEMOIRE.GOUV.FR LE CAMP DE NATZWEILER-STRUTHOF ANCIEN

Plus en détail

Voyage d étude à Auschwitz

Voyage d étude à Auschwitz Modifiez le style des sous-titres du masque Auschwitz David Hebert décembre 2005 Camp de concentration Voyage d étude à Auschwitz Pourquoi aller à Auschwitz? D après la revue d histoire de la Shoah Ø C

Plus en détail

III) La politique d'extermination menée par les nazis

III) La politique d'extermination menée par les nazis III) La politique d'extermination menée par les nazis «Nous nous débarrassons entièrement des Juifs destructeurs. [ ] Je procède en ces matières d une façon glacée. Je me sens être seulement l exécuteur

Plus en détail

Le Chariot de pierres à la carrière. Buchenwald, mai Fac-similé, coll. musée de la Résistance et de la Déportation-Ville de Montauban

Le Chariot de pierres à la carrière. Buchenwald, mai Fac-similé, coll. musée de la Résistance et de la Déportation-Ville de Montauban Le Chariot de pierres à la carrière. Buchenwald, mai 1944. Facsimilé, coll. musée de la Résistance et de la DéportationVille de Montauban " # " Musée de la Résistance et de la Déportation Ville de Montauban,

Plus en détail

VOYAGE MEMORIEL EN ALSACE (STRUTHOF-SCHIRMECK) Samedi 20 et Dimanche 21 juin 2009

VOYAGE MEMORIEL EN ALSACE (STRUTHOF-SCHIRMECK) Samedi 20 et Dimanche 21 juin 2009 LES «OUBLIE(E)S» DE LA MEMOIRE Association Civile Homosexuelle du Devoir de Mémoire «Tous ceux qui contribuent au devoir de mémoire, sauvent l humanité» VOYAGE MEMORIEL EN ALSACE (STRUTHOF-SCHIRMECK) Samedi

Plus en détail

LE PETIT JOURNAL DE L EREA. STRUTHOF: Voyage dans l horreur du passé. pages 4-6. They did it!

LE PETIT JOURNAL DE L EREA. STRUTHOF: Voyage dans l horreur du passé. pages 4-6. They did it! LE PETIT JOURNAL Bimestriel gratuit. VOYAGE EN ANGLETERRE: Récit d une journée anglaise. page 2 DE L EREA STRUTHOF: Voyage dans l horreur du passé. pages 4-6 They did it! - n 2 CROSS DES COLLÈGES: Tous

Plus en détail

Voyage STRUTHOF 2010

Voyage STRUTHOF 2010 Voyage STRUTHOF 2010 Voilà un compte rendu du voyage que nous avons effectué du 17 au 21 mai 2010 d Alès au Struthof. Nous avons parcouru environ 1530 km en car ce qui était très long mais je n ai pas

Plus en détail

Voyage à Auschwitz-Birkenau

Voyage à Auschwitz-Birkenau Lycée Marie Madeleine Fourcade à Gardanne - Site académique > LES DISCIPLINES > HISTOIRE GEOGRAPHIE > Voyage à Auschwitz-Birkenau Voyage à Auschwitz-Birkenau jeudi 30 janvier 2014, par Mme Blanc, documentaliste

Plus en détail

La deuxième guerre mondiale : Séance 4 - Vers l'horreur des camps.

La deuxième guerre mondiale : Séance 4 - Vers l'horreur des camps. 1 - Introduction La deuxième guerre mondiale : Séance 4 - Vers l'horreur des camps. Rallye web pour les élèves fin de cycle III et plus... Arrestation de Juifs à Paris. Photo DMPA JM Pentecouteau - Avril

Plus en détail

Journal de voyage Alsace - 29 et 30 Avril 2010

Journal de voyage Alsace - 29 et 30 Avril 2010 Journal de voyage Alsace - 29 et 30 Avril 2010 Dans ce document, sera fait le compte rendu du voyage en Alsace, qui portait sur les relations Franco-Allemandes, de la guerre à la paix. Le Vieil Armand:

Plus en détail

L IDEOLOGIE NAZIE Génocide

L IDEOLOGIE NAZIE Génocide L IDEOLOGIE NAZIE Le régime nazi a commis le Génocide (élimination programmée de populations) le plus dramatique de l'histoire. Selon quelle idéologie près de 8 millions de personnes ont-elles été éliminées?

Plus en détail

Le 12 avril 1945, les soldats américains libèrent le camp de concentration de Dora

Le 12 avril 1945, les soldats américains libèrent le camp de concentration de Dora Le 12 avril 1945, les soldats américains libèrent le camp de concentration de Dora Qui étaient déportés dans ces camps? Comment les nazis considéraient-ils certaines populations? Quels éléments évoquent

Plus en détail

Cérémonie commémorative Site de l ancien camp de Natzweiler 21 et 22 juin Commémoration du 70 e anniversaire de l évacuation du camp

Cérémonie commémorative Site de l ancien camp de Natzweiler 21 et 22 juin Commémoration du 70 e anniversaire de l évacuation du camp Cérémonie commémorative Site de l ancien camp de Natzweiler 21 et 22 juin 2014 1944-2014 Commémoration du 70 e anniversaire de l évacuation du camp Hommage à Gilbert May Résistant déporté, Officier de

Plus en détail

La Shoah Eléments de compréhension

La Shoah Eléments de compréhension La Shoah Eléments de compréhension Notes prises durant mon voyage d études en Pologne, à Auschwitz-Birkenau en Mars 2007 (Mr PERRONNO) Tout d abord, nous sommes partis en voiture de Caen pour rejoindre

Plus en détail

Fonds documentaire Paul BRUSSON en rapport avec les camps de concentration et la mémoire

Fonds documentaire Paul BRUSSON en rapport avec les camps de concentration et la mémoire CEGES / Centre d Études et de Documentation Guerre et Sociétés contemporaines AA 2323 Fonds documentaire Paul BRUSSON en rapport avec les camps de concentration et la mémoire A. Documents de et concernant

Plus en détail

A. Où les nazis implantent-ils des camps d extermination? 1. Combien de camps d extermination sont construits? Où?

A. Où les nazis implantent-ils des camps d extermination? 1. Combien de camps d extermination sont construits? Où? A. Où les nazis implantent-ils des camps d extermination? 1. Combien de camps d extermination sont construits? Où? 2. Observez le camp de Treblinka : s agit-il d un camp destiné à enfermer des déportés?

Plus en détail

CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION

CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION ACADEMIE DE NANTES SESSION 2009 SUJET DE QUATRIEME CATEGORIE : Classe de troisième rédaction d un devoir individuel en classe, portant sur le sujet

Plus en détail

La Shoah aujourd hui. ou pourquoi se souvenir du pire? Alain Kahn Tableau de Francine MAYRAN, intitulé «Déporté»

La Shoah aujourd hui. ou pourquoi se souvenir du pire? Alain Kahn Tableau de Francine MAYRAN, intitulé «Déporté» La Shoah aujourd hui ou pourquoi se souvenir du pire? Alain Kahn 2009 Tableau de Francine MAYRAN, intitulé «Déporté» 1 Plan 1 La Shoah - Le processus de mise en œuvre - L industrie de la mort 2 Le devoir

Plus en détail

ROUSSEAU Quentin 3 A. Voyage Struthof 2010

ROUSSEAU Quentin 3 A. Voyage Struthof 2010 ROUSSEAU Quentin 3 A Voyage Struthof 2010 Le groupe devant la Maison d Izieu J ai participé avec mes camarades à un voyage du 17 au 21 mai, qui avait plusieurs objectifs : un objectif pédagogique qui était

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées?

HISTOIRE DES ARTS. Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées? HISTOIRE DES ARTS Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées? Etude du tableau de David Olère réalisé en 1950 : Les

Plus en détail

LA FONDATION POUR LA MEMOIRE DE LA DEPORTATION

LA FONDATION POUR LA MEMOIRE DE LA DEPORTATION LA FONDATION POUR LA MEMOIRE DE LA DEPORTATION présente l exposition LA DEPORTATION 42 panneaux de format 80 x 60 cm Le Nazisme L extension du Reich Les camps de concentration Développement du système

Plus en détail

Première partie du programme d histoire : L Europe, un théâtre majeur des guerres totales ( )

Première partie du programme d histoire : L Europe, un théâtre majeur des guerres totales ( ) Première partie du programme d histoire : L Europe, un théâtre majeur des guerres totales (1914-1945) 1 Chapitre 3 : La Seconde Guerre mondiale Qu est-ce qui fait de la IIGM une guerre plus terrible que

Plus en détail

Reich), le maréchal. 27 Février Hindenburg (président du Reich) et Goering (ministre), le 30 janvier 1933.

Reich), le maréchal. 27 Février Hindenburg (président du Reich) et Goering (ministre), le 30 janvier 1933. APRÈS LA GUERRE DE 1914-1918 Soupe populaire, Berlin, 1922. Février Mise au point du programme du Parti Nazi. Chômeurs devant les lieux de pointage des offices du salut public, Allemagne, 1929-1932. Entre

Plus en détail

SEQUENCE III : La deuxième guerre mondiale

SEQUENCE III : La deuxième guerre mondiale SEQUENCE III : La deuxième guerre mondiale SEANCE 2 : Une guerre totale et dévastatrice Problématique : Comment les femmes ont-elles vécu le conflit le plus meurtrier de l histoire? I. Un effort partagé

Plus en détail

Objectif : remplir la fiche distribuée par l étude des documents suivants. SOMMAIRE :

Objectif : remplir la fiche distribuée par l étude des documents suivants. SOMMAIRE : LE GENOCIDE* DES JUIFS ET DES TSIGANES D EUROPE Objectif : remplir la fiche distribuée par l étude des documents suivants. SOMMAIRE : Partie 1 : Les Einsatzgruppen : les premiers massacres Partie 2 : La

Plus en détail

AUSCHWITZ L usine de la mort. HERITIER Candice 1ES2

AUSCHWITZ L usine de la mort. HERITIER Candice 1ES2 AUSCHWITZ L usine de la mort HERITIER Candice 1ES2 Sommaire I- Auschwitz II- Un camp d extermination et de concentratio III- Les expériences de Mengele à Auschwitz IV- Les évasions V- La libération VI-

Plus en détail

Auschwitz, singularité ou «exemplarité»? UN camp de concentration d extermination? =un camp parmi d autres?

Auschwitz, singularité ou «exemplarité»? UN camp de concentration d extermination? =un camp parmi d autres? L.DOLEANS - Auschwitz, singularité ou «exemplarité»? Page 1 sur 7 Auschwitz, singularité ou «exemplarité»? Intro : chiffres des victimes UN camp de concentration d extermination? =un camp parmi d autres?

Plus en détail

Questionnaire. Les réponses sont données à la fin du questionnaire.

Questionnaire. Les réponses sont données à la fin du questionnaire. Évaluez et renforcez les connaissances de vos élèves sur l histoire du sauvetage des enfants juifs pendant la Seconde Guerre mondiale en leur soumettant 49 questions sur la bande dessinée Les Enfants sauvés.

Plus en détail

Il y a 50 ans... Le Général De Gaulle inaugurait le Mémorial du Struthof

Il y a 50 ans... Le Général De Gaulle inaugurait le Mémorial du Struthof Une exposition du Centre européen du résistant déporté Il y a 50 ans... Le Général De Gaulle inaugurait 18 juin 12 septembre 2010 Musée de l ancien camp de Natzweiler, au Struthof en partenariat avec La

Plus en détail

DOCUMENTS PEDAGOGIQUES

DOCUMENTS PEDAGOGIQUES DOCUMENTS PEDAGOGIQUES D ACCOMPAGNEMENT Les fiches pédagogiques que nous proposons sont conçues pour être complétées par les élèves au moment de leur visite. Nous avons organisé les questionnaires autour

Plus en détail

Le Camp de Natzweiler-Struthof

Le Camp de Natzweiler-Struthof Les Territoires de la Mémoire Le Camp de Natzweiler-Struthof ateliers neurone Rédaction : Evelyne Dodeur Les Territoires de la Mémoire, 2003 Centre d'education à la Tolérance et à la Résistance 86 Boulevard

Plus en détail

La chanson du camp de Natzweiler-Struthof de «La Voix du Rêve»

La chanson du camp de Natzweiler-Struthof de «La Voix du Rêve» La chanson du camp de Natzweiler-Struthof de 1944 «La Voix du Rêve» Composée le 19 janvier 1944 dans le Block 10 par Arthur Poitevin, appelé «Tutur», de Bayeux, déporté du camp de Natzweiler-Struthof.

Plus en détail

3H3 LA SECONDE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT

3H3 LA SECONDE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT 3H3 LA SECONDE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT I. Quelles sont les grandes phases de la guerre? II. En quoi Stalingrad et Hiroshima illustrent-elles la guerre d anéantissement? III. Comment

Plus en détail

LE MÉMORIAL DES MARTYRS DE LA DÉPORTATION DÉPORTATION SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DES ARMÉES

LE MÉMORIAL DES MARTYRS DE LA DÉPORTATION DÉPORTATION SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DES ARMÉES SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DES ARMÉES LE MÉMORIAL DES MARTYRS DE LA DÉPORTATION DÉPORTATION WWW.CHEMINSDEMEMOIRE.GOUV.FR LE MÉMORIAL DES MARTYRS DE LA DÉPORTATION LIEU DU

Plus en détail

Les déportations de répression concernent déportés, par convois de 1000 à 2000 personnes.

Les déportations de répression concernent déportés, par convois de 1000 à 2000 personnes. Musée de la Résistance et de la Déportation du Cher, Bourges. 15 avril 2014, conférence de Thomas Fontaine, historien : «Déporter, politiques de déportation et répression en France occupée, 1940-1944.»

Plus en détail

Pages 2-3 : Les régimes totalitaires dans les années 20 et 30

Pages 2-3 : Les régimes totalitaires dans les années 20 et 30 CORRIGÉ DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU SECONDAIRE LA SECONDE GUERRE MONDIALE (1939-1945) Pages 2-3 : Les régimes totalitaires dans les années 20 et 30 1922 : Un nouveau dirigeant prend le pouvoir en Italie

Plus en détail

Monsieur Roger Pierre BERTHELOT 44 rue St Exupéry BREST FRANCE. (à rappeler) du 16 mars 2015 T/D

Monsieur Roger Pierre BERTHELOT 44 rue St Exupéry BREST FRANCE. (à rappeler) du 16 mars 2015 T/D Monsieur Roger Pierre BERTHELOT 44 rue St Exupéry 29200 BREST FRANCE Bad Arolsen, le 23 août 2016 schä/lag Notre référence Votre demande en ligne (à rappeler) du 16 mars 2015 T/D 2 295 995 Votre demande

Plus en détail

La seconde guerre mondiale

La seconde guerre mondiale Histoire Le XX ème siècle La seconde guerre mondiale L extermination des Juifs et des Tziganes Rappel... En 1942, l Allemagnedomine l Europe. Rappel... À la tête du 3 ème Reich, on trouve Hitler. Dès son

Plus en détail

SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DES ARMÉES LA PRISON DE MONTLUC RÉSISTANCE ET RÉPRESSION

SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DES ARMÉES LA PRISON DE MONTLUC RÉSISTANCE ET RÉPRESSION SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DES ARMÉES LA PRISON DE MONTLUC RÉSISTANCE ET RÉPRESSION WWW.CHEMINSDEMEMOIRE.GOUV.FR LA PRISON DE MONTLUC MÉMORIAL NATIONAL DE LA PRISON DE MONTLUC

Plus en détail

Importance matérielle (quantité en boîtes, liasses ou dimension en ml): 7 dossiers

Importance matérielle (quantité en boîtes, liasses ou dimension en ml): 7 dossiers 1 Fonds : Recueil [camps de concentration] Référence : FR BDIC (ou RCR) cote F delta res 924 Intitulé du fonds : Camps de concentration, Allemagne Dates extrêmes: 1937-1991 Niveau de description : au dossier

Plus en détail

agenda des commémorations de la déportation des Juifs de France 75 e anniversaire du départ des convois de l année 1942

agenda des commémorations de la déportation des Juifs de France 75 e anniversaire du départ des convois de l année 1942 agenda des commémorations de la déportation des Juifs de France 75 e anniversaire du départ des convois de l année 1942 du 27 mars au 11 novembre 2017 Les commémorations de la déportation des Juifs de

Plus en détail

agenda des commémorations de la déportation des Juifs de France du 27 mars au 11 novembre 2012

agenda des commémorations de la déportation des Juifs de France du 27 mars au 11 novembre 2012 agenda des commémorations de la déportation des Juifs de France du 27 mars au 11 novembre 2012 Les commémorations de la déportation des Juifs de France L année 1942 marque le début de la déportation des

Plus en détail

L'archipel des camps de la mort

L'archipel des camps de la mort L'archipel des camps de la mort Pendant la Première Guerre mondiale, l expression "camp de concentration" désigne des centres où sont regroupées des populations civiles, notamment dans le Nord de la France

Plus en détail

1 Remesr danr l ordre chronologiqte les étapes de l ensre-guerre en Allemagne. 2 Place les bonnes légendes en dessous des photos suivantes.

1 Remesr danr l ordre chronologiqte les étapes de l ensre-guerre en Allemagne. 2 Place les bonnes légendes en dessous des photos suivantes. Séance 1 : Les débuts du conflit. 1 Remesr danr l ordre chronologiqte les étapes de l ensre-guerre en Allemagne. Le traité de Versailles signé en 1919 considère l Allemagne comme le principal responsable

Plus en détail

Voyage Struthof Portail d entrée du camp

Voyage Struthof Portail d entrée du camp Voyage Struthof 2010 Portail d entrée du camp 1 Du 17 au 21 mai, M. Roumieux, mon professeur d histoire, a organisé un voyage sur la 1 ère et la 2 nde Guerre mondiale. Ma classe, ainsi que deux autres,

Plus en détail

Exposition. Nuit et Brouillard Jean-Jacques Morvan 25 juin 24 décembre Centre européen du résistant déporté, au Struthof

Exposition. Nuit et Brouillard Jean-Jacques Morvan 25 juin 24 décembre Centre européen du résistant déporté, au Struthof Le Ministre délégué aux anciens combattants Exposition Nuit et Brouillard Jean-Jacques Morvan 25 juin 24 décembre 2006 Centre européen du résistant déporté, au Struthof L appel Acrylique sur papier, 1963

Plus en détail

Une gare entre Drancy et Auschwitz

Une gare entre Drancy et Auschwitz Une gare entre Drancy et Auschwitz Nature du document : Carte postale de la gare de déportation de Bobigny des archives municipales de Bobigny Date du document : 1931 Lieu du document : La gare de Bobigny

Plus en détail

Comment résister dans les camps nazis

Comment résister dans les camps nazis CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATIN Comment résister dans les camps nazis Lauréate des collèges Coline EMERIT 2012 A C A D E M I E D E B O R D E A U X INTRODUCTION Tout acte qui tend

Plus en détail

Compétences évaluées Plan du cours Mots-clefs

Compétences évaluées Plan du cours Mots-clefs Que sais-je? 1/Qu est-ce qu un régime totalitaire? 2/ Quelle population est victime d un génocide en 1915? 3/ Depuis quand Hitler dirige-t-il l Allemagne? Thème 1 : L Europe, un théâtre majeur des guerres

Plus en détail

CORRECTION : HISTOIRE DES ARTS : LES INAPTES AU TRAVAIL DE DAVID OLERE

CORRECTION : HISTOIRE DES ARTS : LES INAPTES AU TRAVAIL DE DAVID OLERE CORRECTION : HISTOIRE DES ARTS : LES INAPTES AU TRAVAIL DE DAVID OLERE I BIOGRAPHIE : Olère David(1902-1985) David Olère est né de parents juifs en 1902 à Varsovie. Il commence dés son adolescence à réaliser

Plus en détail

ELEMENTS DE CORRECTION

ELEMENTS DE CORRECTION ELEMENTS DE CORRECTION 1. Biographie de david Olère 4. Dans la salle des fours 2. Les inaptes au travail 5. Bilan 3. Après le gazage 6. Développement construit BIOGRAPHIE : David Olère Naissance à Varsovie

Plus en détail

Dossier pédagogique Questionnaire : Les Voies de la Liberté

Dossier pédagogique Questionnaire : Les Voies de la Liberté INFORMATIONS Dossier pédagogique Questionnaire : Les Voies de la Liberté Salle du fond à l étage Le musée est situé route de Laval, à 2 km environ du centre de Châteaubriant (44), à la Sablière, carrière

Plus en détail

Dates de publication : 1ères planches paraissent en 1981 dans la revue underground «Raw». Aux USA de 1981 à 1991 et en France de 1987 à 1992

Dates de publication : 1ères planches paraissent en 1981 dans la revue underground «Raw». Aux USA de 1981 à 1991 et en France de 1987 à 1992 HISTOIRE DES ARTS Etudier le génocide juif lors de la 2 nde guerre mondiale à partir de la bande dessinée Maus d Art Spiegelman I) Présentation de l œuvre Auteur :Art Spiegelman,(1948-20 ) américain d

Plus en détail

P7d. Sur les traces des anciens déportés juifs, appelés également «Daimler-Benz Juden» ou «Produktionshäftlinge»

P7d. Sur les traces des anciens déportés juifs, appelés également «Daimler-Benz Juden» ou «Produktionshäftlinge» P7d Sur les traces des anciens déportés juifs, appelés également «Daimler-Benz Juden» ou «Produktionshäftlinge» Camps annexes d Urbès (Alsace) et d Offenburg (Baden, Allemagne) - Le voyage en Pologne de

Plus en détail

- La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes

- La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes - La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes * Leçon : Le génocide des Juifs. 2 heures. Objectifs : à travers une étude de cas menée avec un corpus documentaire,

Plus en détail

LE MÉMORIAL DU MONT-VALÉRIEN

LE MÉMORIAL DU MONT-VALÉRIEN SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE LE MÉMORIAL DU MONT-VALÉRIEN RÉSISTANCE ET RÉPRESSION WWW.CHEMINSDEMEMOIRE.GOUV.FR LE MÉMORIAL DU MONT-VALÉRIEN LIEU D EXÉCUTION

Plus en détail

LE GHETTO DE VARSOVIE

LE GHETTO DE VARSOVIE Exposition itinérante Livret d accompagnement pédagogique LE GHETTO DE VARSOVIE Service pédagogique Institut pédagogique Edmond J. Safra 2 Livret d accompagnement pédagogique Modèle de page présentation

Plus en détail

FICHES MÉDICALES DES DÉPORTÉS DANS LES CAMPS DE RAVENSBRÜCK, FLOSSENBURG ET BUCHENWALD,

FICHES MÉDICALES DES DÉPORTÉS DANS LES CAMPS DE RAVENSBRÜCK, FLOSSENBURG ET BUCHENWALD, FICHES MÉDICALES DES DÉPORTÉS DANS LES CAMPS DE RAVENSBRÜCK, FLOSSENBURG ET BUCHENWALD, 1943-1945 608 MI 1 à 4 Répertoire numérique Monique Leblois-Péchon, chargée d études documentaires à la section du

Plus en détail

Répertoire ( / /32)

Répertoire ( / /32) Microfilms de registres de camps de concentration en Allemagne, Pologne, Autriche et France, de prisons allemandes et de camps et prisons en France (1937-1948) Répertoire (19850175/1-19850175/32) Archives

Plus en détail

"La négation de l'homme dans l'univers concentrationnaire nazi"

La négation de l'homme dans l'univers concentrationnaire nazi "La négation de l'homme dans l'univers concentrationnaire nazi" CNRD 2016-2017. Musée de la Résistance et de la Déportation du Cher, Bourges. 9-10-2016 Le site : www.resistance-deportation18.fr Rubrique

Plus en détail

Visite du camp de concentration de Dachau

Visite du camp de concentration de Dachau Visite du camp de concentration de Dachau Quand ils sont venus chercher les communistes, je n'étais pas communiste Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n'étais pas syndicaliste Quand ils

Plus en détail

De la photographie au plan

De la photographie au plan CE De la photographie au plan Je complète la légende de chaque photographie avec les mots suivants : aérienne face derrière depuis Je suis devant. A. Les photographies Fiche n Depuis la mer, l opéra est

Plus en détail

Comment commence la Seconde Guerre Mondiale?

Comment commence la Seconde Guerre Mondiale? Comment commence la Seconde Guerre Mondiale? Pour répondre à cette question, nous allons visionner des extraits d un film à ce sujet. Afin de t aider à suivre, voici une carte de l Europe en 1939 et une

Plus en détail

CHAUFFER DE L EAU REPRESENTATION FONCTIONNELLE

CHAUFFER DE L EAU REPRESENTATION FONCTIONNELLE 4 ème ANALYSE ET CONCEPTION DE L OBJET TECHNIQUE Fiche Activité CHAUFFER DE L EAU REPRESENTATION FONCTIONNELLE CONNAISSANCES NIVEAU D ACQUISITION CAPACITES : 1 «Je sais» - Décrire sous format schématique,

Plus en détail

CORRIGÉ DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU PRIMAIRE LA SECONDE GUERRE MONDIALE

CORRIGÉ DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU PRIMAIRE LA SECONDE GUERRE MONDIALE CORRIGÉ DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU PRIMAIRE LA SECONDE GUERRE MONDIALE Pages 2-3 L Europe de 1918 à 1939 En 1918, la France est un pays : Vainqueur En 1918, l Allemagne est un pays : Vaincu En Italie,

Plus en détail

Le 20ème siècle- la 2ème guerre mondiale - le génocide juif et tzigane

Le 20ème siècle- la 2ème guerre mondiale - le génocide juif et tzigane Doc A : extrait du journal d Anne Frank Les juifs doivent porter l étoile jaune ; les juifs n ont pas le droit de prendre le tramway ; les juifs n ont pas le droit de circuler en autobus, ni même dans

Plus en détail

La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte du système concentrationnaire

La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte du système concentrationnaire La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte du système concentrationnaire Intervention de Guy Kivopissko, conservateur du musée de la Résistance nationale Lycée Arago à Nantes,

Plus en détail

Jean-Joseph FRESSE. Un prisonnier civil. Michel STELLY 18 juin 2016

Jean-Joseph FRESSE. Un prisonnier civil. Michel STELLY 18 juin 2016 Jean-Joseph FRESSE. Un prisonnier civil. Michel STELLY 18 juin 2016 Ce que j en connais. Né le 23/02/1861 à Entre deux Eaux. Son père avait 35 ans, sa mère 36 ans. 4 ème enfant. Exempté de service militaire

Plus en détail

Voyage Alsace-Lorraine

Voyage Alsace-Lorraine Projet Le champ de bataille, aujourd hui «Histoire, Mémoire et Commémoration «Verdun», Vallotton Voyage Alsace-Lorraine Classes de 3 ème 5 au 7 mai 2014 Chers élèves Voilà le dossier que vous avez en charge

Plus en détail

Mémoires... Le projet «M émoires de l'horreur» : les lectures théâtralisées du 19 mai (amphithéâtre du lycée agricole)

Mémoires... Le projet «M émoires de l'horreur» : les lectures théâtralisées du 19 mai (amphithéâtre du lycée agricole) Mémoires... L'histoire est une discipline qui se rapporte à des éléments passé et à la mémoire. Elle étudie l'évolution des sociétés dans le temps. Elle se veut objective. La mémoire, quant à elle, est

Plus en détail

I. Les camps dans le «Grand Reich»

I. Les camps dans le «Grand Reich» DM sur feuille pour la rentrée - Le génocide des juifs ou la Shoah (mot hébreu signifiant «massacre», «catastrophe») I. Les camps dans le «Grand Reich» Doc A : Carte 5 page 103 de votre livre Doc B : Les

Plus en détail

UN PEU D HISTOIRE! LE TROU DE MINE

UN PEU D HISTOIRE! LE TROU DE MINE LE TROU DE MINE DE LA BOISSELLE UN PEU D HISTOIRE! Le Trou de mine de La Boisselle appelé encore «La Grande Mine» et en anglais «Lochnagar Crater» (trou de la gloire) est un lieu de mémoire de la Bataille

Plus en détail

Les peintures de guerre. Otto Dix

Les peintures de guerre. Otto Dix Les peintures de guerre Otto Dix Les artistes de la guerre George Grosz Pablo Picasso Otto Dix Introduction Durant la guerre, plusieurs artistes dénoncent les horreurs du front. Certains d entre eux se

Plus en détail

LES ARCHIVES DE LA DÉPORTATION AU PÔLE AVCC

LES ARCHIVES DE LA DÉPORTATION AU PÔLE AVCC LES ARCHIVES DE LA DÉPORTATION AU PÔLE AVCC Le Pôle des archives des victimes des conflits contemporains Antenne caennaise du Service historique de la Défense depuis 2005. Héritière du ministère des anciens

Plus en détail

De la lumière à l ombre. Vivre et résister dans les Alpes-Maritimes dans la crainte de la déportation

De la lumière à l ombre. Vivre et résister dans les Alpes-Maritimes dans la crainte de la déportation Questionnaire de l exposition des Archives départementales des AlpesMaritimes De la lumière à l ombre : vivre et résister dans les AlpesMaritimes dans la crainte de la déportation. Avril 2016 De la lumière

Plus en détail

Dossier pédagogique 7

Dossier pédagogique 7 Dossier pédagogique 7 EXPOSITION Cannes, la Grande Guerre vue de l arrière Thèmes : Une guerre moderne, mondiale - Une guerre moderne, l aviation - L emploi des gaz - Une école pour les aveugles - Une

Plus en détail

Ancien Camp de Concentration de

Ancien Camp de Concentration de Ancien Camp de Concentration de Natzweiler-Struthof Dossier de Presse Centre Européen du Résistant Déporté S0mMAire LE CAmP de concentration de natzweiler : historique 2 S0MMaIrE 3 LE CAmP de CONCENTRATiON

Plus en détail

LOUIS COQUILLET 21 ans, ouvrier mineur serrurier, fusillé au Mont-Valérien.

LOUIS COQUILLET 21 ans, ouvrier mineur serrurier, fusillé au Mont-Valérien. LOUIS COQUILLET 21 ans, ouvrier mineur serrurier, fusillé au Mont-Valérien. À l été 1941, Louis Coquillet rejoint un groupe armé de la résistance communiste. Jusqu en janvier 1942, à Paris, au sein des

Plus en détail

Périgueux à la «belle époque» ( )

Périgueux à la «belle époque» ( ) SUR LES TRACES DU PASSÉ DANS «MA VILLE» Périgueux à la «belle époque» (1896-1914) Dossier pédagogique réalisé par le service éducatif des Archives Départementales de la Dordogne. Cycle 3 9, rue Littré,

Plus en détail

ESCALE 3 : LA SECONDE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT ( )

ESCALE 3 : LA SECONDE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT ( ) 1. Situer Stalingrad. Stalingrad se trouve en Russie sur les bords de la Volga. 2. Quelles sont les armées en présence? La bataille de Stalingrad oppose l Armée allemande à l Armée russe. 3. Comment sont

Plus en détail

Au sujet des convois partis de France par Katy Hazan

Au sujet des convois partis de France par Katy Hazan Au sujet des convois partis de France par Katy Hazan 1 Quelques chiffres significatifs 76 000 Juifs sont partis de France en 83 convois d environ un millier de personnes chacun. Le 84 e est parti de Belgique,

Plus en détail

Centre européen du résistant déporté DOSSIER PEDAGOGIQUE

Centre européen du résistant déporté DOSSIER PEDAGOGIQUE Direction régionale des Anciens combattants et victimes de guerre d Alsace Centre européen du résistant déporté DOSSIER PEDAGOGIQUE Qu est-ce qu un camp de concentration? L exemple du KL-Natzweiler Niveaux

Plus en détail

Document: Eugène Riedweg. Accord franco-soviétique du 29 juin 1945

Document: Eugène Riedweg. Accord franco-soviétique du 29 juin 1945 Document: Eugène Riedweg. Accord franco-soviétique du 29 juin 1945 Document: Eugène Riedweg. Document: Eugène Riedweg. Itinéraire de retour du prisonnier Rebmann Dans son carnet de notes, le prisonnier

Plus en détail