Ouellet, Reeves (Montréal)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ouellet, Reeves (Montréal)"

Transcription

1 Ouellet, Reeves (Montréal)

2 Il nous a semblé indispensable, avant d'entreprendre une recherche formelle sur le problème qui nous était posé, de procéder à une réflexion plus générale sur ce qu'est une COMMEMORATION et sur la' valeur que peut avoir un tel geste pour une société. Nous constatons.de prime abord que la foui 1 le archéologique prendra pour la genération qui l'assume, d'autant plus de valeur qu'elle restitue non seulement les objets et les lieux, mais aussi le sens de ces objets et de ces lieux pour les gens qui les ont créés. Ce que doit faire jaillir une commémoration, c'est le sens de l'événemen-t. En effet, ce qui importait pour les ouvriers du Haut Fourneau, c'était beaucoup plus le bruit, la chaleur, les dégagements et les masses de couleurs des lieux dans lesquels ils travaillaient, que la nature précise des matériaux, pierre ou bois, qui les entouraient. Notre recherche do! t donc nous amener a présenter, dans les formes, les exhi bi ts et les parcours, les éléments du passé qui étaient porteur de sens. D'autre part, il importe de comprendre que,pour nous contemporains, la visite de lieux historiques prendra sa pleine signification dans la mesure où le passe qui nous est présenté servira d'étalon pour mesurer le présent et l'avenir. L'ingéniosité de nos ancêtres est B l'ingéniosité de notre époque comme, par exemple, la roue et le soufflet sont au capteur solaire. Le passé a d'autant plus d'intérêt qu'il peut être mis en relation avec les oeuvres du présent et permettre de les juger d'un oei 1 devenu critique.. -7 d' On pourrait résumer ces propos en disant que commémorer I'activi té industrielle des Forges, c'est en quelque sorte intégrer le sens du passe au nécessai re du présent. Le sens du passé se traduit à la fois par le gabarit et les decroches des volumes, et par les montages scénographiques et didactiques qui traduisent les évenements du passé. Le nécessaire du présent, c'est le souci de laisser intacts les vestiges, de tcmoigner.des préoccupations et des conditions de notre époque et l'ingéniosité contemporaine.

3 Ces r6flexions trouvent en partie leur aboutissement dans les stratégies architecturales et volumétriques qui s0n.t ici proposées, On parlera- de volumes expressifs ) dans lamesureoùces volumes rappelleront l'échelle des dé- crochés et des gabarits des constructions anciennes et ref léteront dans leur configuration, L'ORDRE DES CHOSES, la poésie et l'équilibre des formes si présents dans les gravures et les photographies d'époque;... 2) dans la mesure où ces volumes exprimeront un rapport clair entre la forme et la fonction, sans symbolisme obscur, comme le faisaient les bâtiments des Forges;... 3) dans la mesure où ces volumes témoignent, par leur forme et leur implantation,dlun souci de harnacher les forces de la na- ture, sur place, comme le faisaient jadis les Forges pour assurer leur survie.. \ -r La solution proposée est celle d'un assemblage modulaire de volume Zi pans obliques et elle se caracterise de la façon suivante:' l0 Toutes les constructions slinscrivent quant i leur implantation en faux par rapport aux murs de fondations découverts dans les fouilles, ceci dans le but d'affirmer la présence contemporaine des volumes construits. 2O ~'im~lantation des volumes est telle que les vestiges ne sont pas touchés, aussi bien sur le pourtour des fondations qu'a 1 ' intérieur des enceintes, par les empattements des nouveaux bâtiments.

4 3O Les volumes créés offrent des dégagements qui permettent un recul vertical par rapport aux vestiges; ils rendent possible une vue à vol d'oiseau. 4' Les stratégies formelle et structurale retenues permettent des accrochages scénographiques, la suspension de passerelles et d'hquipements divers, laissant ainsi les fouilles et les vestiges intouchés; un &clairage zénithal plus naturel et aussi prévu. 5' Les volumes sont composés de l'assemblage de modules à pans obliques qui al 1 ient la volonté de couvrir des grandes portées 3 une préoccupation énergétique contemporaine, soit 'l'usage de 1 'énergie solai re. 6O L'assemblage des vol urnes retrouve le gabari t des constructions du village, l'harmonie des assemblages de toitures et des décrochés, l'élancement et la force du cadre naturel des Forges. 7O Les modules volumétriques reconstituent un système ouvert et transformable pouvant croître ou être réduit au rythme des besoins, tout en préservant une harmonie des formes. Mais c'est avant tout dans les croquis et les illustrations présentées que peut être sentie 1 'échelle et 1 'harmonie des formes, la "prestance industriellel'des pans obliques, l'élancement des volumes et la configuration des fartes, d'où sortait jadis une épaisse fumée. Le 13 février 1978.

5

6

7

8

9

10

4 ème prix / projet n 31 / Tournerêve. Critique du jury

4 ème prix / projet n 31 / Tournerêve. Critique du jury Construction d un Planétarium et d un Centre des Sciences et de la Nature Page 21 Concours d'architecture, concours de projets en procédure ouverte Rapport final du jury 4 ème prix / projet n 31 / Tournerêve

Plus en détail

Piscine communale de Bassins

Piscine communale de Bassins Pascal Fournier Atelier d architecture fournier-maccagnan Bex, Suisse Piscine communale de Bassins Gemeindeschwimmbad Bassins Municipal swimming pool in Bassins Sandra Maccagnan Atelier d architecture

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

Enquête in situ Analyse de l espace architectural du collège Voltaire

Enquête in situ Analyse de l espace architectural du collège Voltaire Enquête in situ Analyse de l espace architectural du collège Voltaire Questionnaire élaboré par Viviane Lalire, responsable du domaine Architecture à l Action culturelle et Karine Terral, architecte CAUE

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77340 Pontault-Combault

Plus en détail

Communiqué de presse. La simple baraque de chantier se métamorphose en une maison des Eclaireurs moderne

Communiqué de presse. La simple baraque de chantier se métamorphose en une maison des Eclaireurs moderne Communiqué de presse Fribourg, novembre 2010 Rénovation énergétique d une maison en bois à Völs La simple baraque de chantier se métamorphose en une maison des Eclaireurs moderne Rénovation énergétique

Plus en détail

Pavillon des années 70 Le choix d une isolation par l extérieur

Pavillon des années 70 Le choix d une isolation par l extérieur semaine de l architecture contemporaine Pavillon des années 70 Le choix d une isolation par l extérieur Adresse : lotissement Les Logis de l Huisne, Yvré l Evêque Surface : 100 m2 Parti architectural :

Plus en détail

REPRISES EN SOUS-OEUVRE

REPRISES EN SOUS-OEUVRE REPRISES EN SOUS-OEUVRE INTRODUCTION Le terme reprise en sous-oeuvre est utilisé chaque fois que l'on réalise un ouvrage devant assurer une nouvelle transmission des charges. Ce problème se pose dans deux

Plus en détail

Prescriptions architecturales

Prescriptions architecturales UNITÉ DES COULEURS ET DES MATERIAUX A Sèvres, la cohérence de l harmonie des toitures repose sur une palette de matériaux et de teintes centrée sur les terres cuites, les ardoises, le zinc, le cuivre.

Plus en détail

Tania Mignacca. Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone

Tania Mignacca. Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone Question Présentez-vous : Nom Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone Ville Biographie Mot clé choisi Résumé Answer Individu Tania Mignacca Montréal Illustratrice

Plus en détail

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER Les façades Le fond de façade appartient à une famille colorée dominante : les neutres et quelques ocrés (ocre jaune et ocre orangé). Les teintes seront choisies

Plus en détail

Communiqué Pour diffusion immédiate

Communiqué Pour diffusion immédiate La maison Merry deviendra un lieu de mémoire citoyen pour Magog Magog, le 18 septembre 2014 La Ville de Magog a présenté aujourd hui, en conférence de presse, le projet de mise en valeur de la maison Merry,

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de modification de façade : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de modification de façade : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de modification de façade : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République -

Plus en détail

LES ATELIERS PEDAGOGIQUES EN 2014/2015 AU MUSEAL-SITE ANTIQUE D ALBA-LA-ROMAINE

LES ATELIERS PEDAGOGIQUES EN 2014/2015 AU MUSEAL-SITE ANTIQUE D ALBA-LA-ROMAINE LES ATELIERS PEDAGOGIQUES EN 2014/2015 AU MUSEAL-SITE ANTIQUE D ALBA-LA-ROMAINE Le MuséAl a ouvert ses portes au début du mois d Octobre 2013. Il permet d accueillir les élèves dans un cadre contemporain

Plus en détail

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc Bâtiment d une surface de 1030 m² créé dans l enceinte du lycée Jean ZAY. Ascenseur à créer Bandeau béton Elévation Façade Nord Bardage bois vertical Bardage cassette aluminium laqué RAL7016 Menuiseries

Plus en détail

UTOPIA MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN

UTOPIA MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN UTOPIA : MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN Projet à destination des classes de cycle 3 des écoles élémentaires de Strasbourg Les objectifs : Permettre aux enfants de : Découvrir «activement» le Strasbourg

Plus en détail

Tout au long de ces cours nous allons tenter de développer et canaliser le sens artistique que vous possédez déjà.

Tout au long de ces cours nous allons tenter de développer et canaliser le sens artistique que vous possédez déjà. IMAGINATION SENSIBILITE CURIOSITE RIGUEUR LOGIQUE GESTION Sont les principales qualités d un décorateur d intérieur. Tout au long de ces cours nous allons tenter de développer et canaliser le sens artistique

Plus en détail

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS A - PROBLÉMATIQUE : Les chais, liés à l activité viticole, sont très nombreux dans le Pays Ouest, intégrés dans le tissu urbain des villes et villages, ou

Plus en détail

isolation thermique ite par l extérieur Améliorer son confort thermique, sa facture énergétique et embellir sa façade en une seule opération.

isolation thermique ite par l extérieur Améliorer son confort thermique, sa facture énergétique et embellir sa façade en une seule opération. ite Améliorer son confort, sa facture énergétique et embellir sa façade en une seule opération. l isolation Enquoi çà consiste? L Isolation Thermique l Extérieur (ITE) est un procédé qui permet de créer,

Plus en détail

PISCINES ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELLES OPPORTUNITÉS?

PISCINES ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELLES OPPORTUNITÉS? PISCINES ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELLES OPPORTUNITÉS? Rémy KERVADEC, ETHIS Ingénierie PEUT-ON PARLER RAISONNABLEMENT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE S'AGISSANT DE PISCINES? La piscine est un bâtiment très énergivore

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande d abri de jardin : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande d abri de jardin : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande d abri de jardin : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77340 Pontault-Combault

Plus en détail

CONCEPTRICE PROJETEUSE EN ARCHITECTURE & URBANISME

CONCEPTRICE PROJETEUSE EN ARCHITECTURE & URBANISME Fanny FOREST CONCEPTRICE PROJETEUSE EN ARCHITECTURE & URBANISME COMPETENCES & PRESTATIONS DES MISSIONS ADAPTÉES À VOS BESOINS... PRESTATIONS : Conception de projet : Proposition de projets adaptés à vos

Plus en détail

DECLARATION PREALABLE POUR LA CONSTRUCTION D UNE PISCINE ANNEXE D UNE MAISON INDIVIDUELLE

DECLARATION PREALABLE POUR LA CONSTRUCTION D UNE PISCINE ANNEXE D UNE MAISON INDIVIDUELLE DECLARATION PREALABLE POUR LA CONSTRUCTION D UNE PISCINE ANNEXE D UNE MAISON INDIVIDUELLE Vous trouverez ci-après un exemple de dossier complet de déclaration préalable commenté. Dans le cas de la création

Plus en détail

DESSINS D ARCHITECTURE

DESSINS D ARCHITECTURE Les dessins d architecture Page 1 DESSINS D ARCHITECTURE Objectifs : - Connaitre à partir d une application les différents plans réalisés dans le domaine de la construction, et plus particulièrement les

Plus en détail

Les maisons de Montricoux en pan-de-bois

Les maisons de Montricoux en pan-de-bois EN QUÊTE DE PATRIMOINE Les maisons de Montricoux en pan-de-bois Itinéraire de découverte Montricoux XV e siècle - XVIII e siècle La construction en pan-de-bois La construction en pan-de-bois est un ouvrage

Plus en détail

COFFRAGE MODULAIRE PERFORM

COFFRAGE MODULAIRE PERFORM COFFRAGE MODULAIRE PERFORM Fabrication française BRUNE - BP 4-07210 CHOMERAC - Tél. +33 (0)4 75 65 12 55 - Fax +33 (0)4 75 65 92 76 Agence Ile de France - Z.I. du Closeau - 11, rue Louis Armand - 77220

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 L objectif est de préserver l intégrité des caractéristiques architecturales de la typologie maison cité-jardin qui se trouve dans les secteurs de la phase 1. La

Plus en détail

Cours CONSTRUCTION ET DURABILITE I et II - CONSTRUCTION STRUCTURE, MATERIAUX, ESPACE

Cours CONSTRUCTION ET DURABILITE I et II - CONSTRUCTION STRUCTURE, MATERIAUX, ESPACE Cours CONSTRUCTION ET DURABILITE I et II - CONSTRUCTION EXERCICE 1: STRUCTURE, MATERIAUX, ESPACE Lieu: - introduction auditoire SG1 - poursuite du travail à atelier de projet, présence sur place de Dan

Plus en détail

FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI. Conseillère pédagogique départementale Arts Visuels

FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI. Conseillère pédagogique départementale Arts Visuels FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI LE PATRIMOINE CONTENU ET ENJEUX Quelques éléments de réflexion... Sur la notion de patrimoine elle même Qu est ce que le patrimoine? Patrimoine

Plus en détail

DÉCLARATION PRÉALABLE

DÉCLARATION PRÉALABLE DÉCLARATION PRÉALABLE Gagnons du temps! Guide des pièces à fournir www.ressonslelong.fr SOMMAIRE LA DÉCLARATION PRÉALABLE? :... 03 DP1 : LE PLAN DE SITUATION... 04 DP2 : LE PLAN DE MASSE... 05-06 DP3 :

Plus en détail

Un des aspect écologique du projet se traduit en chiffres par un maximum de consommation

Un des aspect écologique du projet se traduit en chiffres par un maximum de consommation Comment construire d une façon intelligente en minimisant les coûts d entretien tout en maximisant l abondance naturelle des éléments comme le soleil et le vent? De plus, comment appliquer des principes

Plus en détail

Notre ville idéale Bauvens Virgile Ledieu Romain UPSSITECH Trophée FIM-MEDIA 2015

Notre ville idéale Bauvens Virgile Ledieu Romain UPSSITECH Trophée FIM-MEDIA 2015 Notre ville idéale Notre environnement futur si l on ne réagit pas Explosion démographique: 8 milliards hab en 2025 Réchauffement climatique Montée des eaux Problèmes des villes actuelles Difficultés de

Plus en détail

Antidote HD débutant

Antidote HD débutant Antidote HD débutant Table des matières 1. Réglages selon nos besoins de soutien... 2 2. Barre d outils... 4 3. Position du curseur... 4 4. Démarrer Antidote... 5 5. Correction de texte... 6 5.1. Les indications

Plus en détail

Aplicaciones Informâticas en Arqueologia: Teorîas y sistemas. Saint-Germain-en Laye, 1.991. Bilbao

Aplicaciones Informâticas en Arqueologia: Teorîas y sistemas. Saint-Germain-en Laye, 1.991. Bilbao Aplicaciones Informâticas en Arqueologia: Teorîas y sistemas Saint-Germain-en Laye, 1.991 Bilbao L'ARCHEOLOGIE, SYSTEME D'INFORMATION SCIENTIFIQUE Patrick DESFARGES Bruno HELLY Un examen des banques de

Plus en détail

Astuces sur Revit 9.1. Création d une famille de portes sous Autodesk Revit Building 9.1. Nos Promotions. Petit exercice sous Revit Building 9.

Astuces sur Revit 9.1. Création d une famille de portes sous Autodesk Revit Building 9.1. Nos Promotions. Petit exercice sous Revit Building 9. Astuces sur Revit 9.1 Création d une famille de portes sous Autodesk Revit Building 9.1. Etape 1 : poser le problème sur le papier Etape 2 : choisir le bon gabarit Etape 3 : définir les sous-catégories

Plus en détail

AUH - ZONE A URBANISER

AUH - ZONE A URBANISER AUH - ZONE A URBANISER Il convient de se référer à la partie intitulée «Définitions et dispositions communes à toutes les zones».cette partie générale comprend : - des compléments à l application des articles

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME. PIECE N 5-1 : Cahier des prescriptions architecturales

PLAN LOCAL D URBANISME. PIECE N 5-1 : Cahier des prescriptions architecturales COMMUNE DE VILLAR SAINT-PANCRACE Département des Hautes-Alpes (05) PLAN LOCAL D URBANISME PIECE N 5-1 : Cahier des prescriptions architecturales Prescrit par délibération du 27 juin 2008 Arrêté par délibération

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION ARCHITECTURAL ET URBAIN ZPPAUP Montpellier Gambetta Clemenceau Figuerolles Rapport de présentation Juillet 2006 Page 73 Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager SECTEUR GAMBETTA

Plus en détail

Extrait de la Mission Expertise Erasmus ACADEMIE ROYALE DES BEAUX- ARTS DE LIEGE, Ecole supérieure des arts (ARBA- ESA) Patricia Solini, avril 2011

Extrait de la Mission Expertise Erasmus ACADEMIE ROYALE DES BEAUX- ARTS DE LIEGE, Ecole supérieure des arts (ARBA- ESA) Patricia Solini, avril 2011 Extrait de la Mission Expertise Erasmus ACADEMIE ROYALE DES BEAUX- ARTS DE LIEGE, Ecole supérieure des arts (ARBA- ESA) Patricia Solini, avril 2011 Philippe Delaite, (phildelaite(a)hotmail.com) est enseignant

Plus en détail

Les outils de représentations paysagères

Les outils de représentations paysagères Les outils de représentations paysagères Les outils de représentation paysagère sont dans un entre-deux : entre l observateur du paysagère qui, par l outil graphique, donne corps à sa compréhension subjective

Plus en détail

ECOCASA Le système mixte

ECOCASA Le système mixte ECOCASA Le système mixte Malek Farhat Managing Director Qui sommes-nous? Ecocasa est une entreprise générale de construction depuis 2006. En 2010, ayant conscience de l impact de la construction traditionnelle

Plus en détail

A N N E X E S ANNEXE N 1 : REGLES RELATIVES AU CALCUL DES PLACES DE STATIONNEMENT ANNEXE N 2 : ASPECT ARCHITECTURAL DES CONSTRUCTIONS

A N N E X E S ANNEXE N 1 : REGLES RELATIVES AU CALCUL DES PLACES DE STATIONNEMENT ANNEXE N 2 : ASPECT ARCHITECTURAL DES CONSTRUCTIONS COMMUNE DE GRAND CHAMP 90 A N N E X E S ANNEXE N 1 : REGLES RELATIVES AU CALCUL DES PLACES DE STATIONNEMENT ANNEXE N 2 : ASPECT ARCHITECTURAL DES CONSTRUCTIONS Règlement PLU Modification n 2 COMMUNE DE

Plus en détail

Guinée*Potin Architectes

Guinée*Potin Architectes FOOTCHEBALL - PLAYGROUND POUR LE VOYAGE A NANTES 2014 / NANTES / 44 TERRAIN DE FOOTCHEBALL, PLAYGROUND, VOYAGE A NANTES 2014 / NANTES / 44 Fiche d identité Programme Réalisation du Footcheball : dans le

Plus en détail

Quelqu un de précieux

Quelqu un de précieux Quelqu un de précieux Introduction Le Mandala O n désigne par ce nom des images organisées autour d un point central, généralement à l intérieur d un cercle mais qui peuvent contenir de multiples formes

Plus en détail

EXPOSE DES MOTIFS N 04-2015

EXPOSE DES MOTIFS N 04-2015 Commune de Plan -les-ouates EXPOSE DES MOTIFS N 04-2015 Message aux membres du Conseil municipal CREDIT D ETUDE POUR LA TRANSFORMATION ET LE REAMENAGEMENT DES ANCIENS VESTIAIRES CHERPINES A DESTINATION

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/WP.29/1101 Distr. générale 10 janvier 2013 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Forum mondial

Plus en détail

Informer et accompagner les professionnels de l éducation Cycles 2 3 4

Informer et accompagner les professionnels de l éducation Cycles 2 3 4 Informer et accompagner les professionnels de l éducation Cycles 2 3 Arts plastiques Enjeux et positionnement des arts plastiques dans la formation générale des élèves Fiche 2 : mise en perspective des

Plus en détail

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse 16 IDEA 04 07 Ferme lumineuse Avec la rénovation de cette ancienne ferme située dans la région des Trois lacs de Morat, Neuchâtel et Bienne, l architecte Christophe Pulver voulait atteindre trois buts:

Plus en détail

Mise en œuvre pour Maison à ossature bois

Mise en œuvre pour Maison à ossature bois chapitre 1 - normes techniques Trois grandes nouveautés entrent dans cette réglementation thermique : Les exigences de performance globale sont exprimées en valeur absolue de consommation (kwh/m 2 /an)

Plus en détail

ÉCOPRODUITS, MAISONS PASSIVES & BBC

ÉCOPRODUITS, MAISONS PASSIVES & BBC Page 1/6 MAISONS A BASSE ENERGIE ÉCOPRODUITS, MAISONS PASSIVES & BBC Dans les questions de l'écologie et du respect de l'environnement il faut considérer les matériaux traditionnels dont la durée de vie

Plus en détail

ENQUETE AUTOUR DE LA CATHEDRALE NORD NIVEAU DE DIFFICULTE 2 (5P-6P) NOM ET PRENOM DE L ENQUETEUR : DATE DE L ENQUETE :

ENQUETE AUTOUR DE LA CATHEDRALE NORD NIVEAU DE DIFFICULTE 2 (5P-6P) NOM ET PRENOM DE L ENQUETEUR : DATE DE L ENQUETE : ENQUETE AUTOUR DE LA CATHEDRALE NORD NIVEAU DE DIFFICULTE 2 (5P-6P) NOM ET PRENOM DE L ENQUETEUR : DATE DE L ENQUETE : 1. DANS LA PEAU D UN ARCHEOLOGUE Tu vas te glisser dans la peau d un archéologue pour

Plus en détail

Compte-rendu Atelier de concertation : références Mardi 23 avril 2013 à 18h15 (BILLY-SUR-AISNE)

Compte-rendu Atelier de concertation : références Mardi 23 avril 2013 à 18h15 (BILLY-SUR-AISNE) Compte-rendu Atelier de concertation : références Mardi 23 avril 2013 à 18h15 (BILLY-SUR-AISNE) Intervenants : Jean-Benoît JOSÉPHINE, chargé de mission à la Communauté d'agglomération du Soissonnais :

Plus en détail

PRESTATIONS POUR LES PROFESSIONNELS LE BOOK DECO PRO LE FORFAIT ESPRIT LIBRE. Béatrice SAURIN. Conceptrice et décoratrice d'intérieur

PRESTATIONS POUR LES PROFESSIONNELS LE BOOK DECO PRO LE FORFAIT ESPRIT LIBRE. Béatrice SAURIN. Conceptrice et décoratrice d'intérieur PRESTATIONS POUR LES PROFESSIONNELS Béatrice SAURIN Conceptrice et décoratrice d'intérieur 54 rue St July 32800 EAUZE 09 67 09 88 41 06 81 83 10 29 contact@saurin-decoration.com www.saurin-decoration.com

Plus en détail

PLAN D EXTENSION. «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT

PLAN D EXTENSION. «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT PLAN D EXTENSION «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT Règlement du plan d extension partiel s appliquant aux secteurs «En Dalaz» et «Les Assenges» et modifiant le règlement des zones de villas, de l ordre

Plus en détail

Niveau 5 e HABITAT et OUVRAGES Page 1 / 6

Niveau 5 e HABITAT et OUVRAGES Page 1 / 6 Niveau 5 e HABITAT et OUVRAGES Page 1 / 6 Depuis la création de la Fonderie Royale en 1782 jusqu'à nos jours, de nombreux bâtiments industriels ont été construits au Creusot. Nous allons étudier leur évolution.

Plus en détail

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE pour une maison individuelle

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE pour une maison individuelle page 1/5 1) Pièces obligatoires pour tous les dossiers PCMI1. Un plan de situation du terrain [Art. R. 431-7 a) du code de l urbanisme] Le plan de situation permet de Vous devez indiquer sur le plan son

Plus en détail

pour la mai^trise de l e nergie dans le ba^ti

pour la mai^trise de l e nergie dans le ba^ti LA THERMOGRAPHIE : pour la mai^trise de l e nergie dans le ba^ti Qu est-ce que la thermographie? La thermographie est une technique de cartographie des températures de surface des parois ou de tout autre

Plus en détail

Promenons-nous à travers le temps...

Promenons-nous à travers le temps... séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 10 La frise du temps e toir éhis r La P té iqui t L An Au temps des premiers hommes Au temps des Gaulois et des Romains Au temps des châteaux forts et des cathédrales Au temps

Plus en détail

CHARTE ARCHITECTURALE TYPOLOGIE, PROPORTIONS ET RYTHMES

CHARTE ARCHITECTURALE TYPOLOGIE, PROPORTIONS ET RYTHMES TYPOLOGIE,PROPORTION ET RYTHMES ELEMENTS REMARQUABLES DU BATI 1 Pignon Mur extérieur dont les contours épousent la forme des pentes d un comble. Dans les immeubles, même à toit plat, on a pris l habitude

Plus en détail

UN BIDONVILLE DE MADRID: EL SALOBRAL Le plus critique en terme de MARGINALITE: 20 hectares le long d une autoroute 224 familles 318 «chabolas» des services publics inexistants: ni eau, ni électricité,

Plus en détail

ECO-CONSTRUCTION : L ISOLATION ECOLOGIQUE

ECO-CONSTRUCTION : L ISOLATION ECOLOGIQUE Annexe 1 Page 1 1. FINALITES DE L UNITE DE FORMATION 1.1. FINALITES GENERALES Dans le respect de l article 7 du décret de la Communauté française du 16 avril 1991 organisant l enseignement de promotion

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT Réhabilitation du bâtiment «Mendès France» à Auch 12 logements au standard «BBC Effinergie Rénovation» pour l OPH 32 Octobre 2011

Plus en détail

Printemps des sciences 2008. Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008

Printemps des sciences 2008. Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008 Printemps des sciences 2008 Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008 Objectifs L objectif de cette petite démonstration est double : 1. Démontrer l importance d une bonne isolation thermique sur les

Plus en détail

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement Valisette urbanisme Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement > Identifier différentes fonctions urbaines. > Comprendre les

Plus en détail

Table des matières. Introduction. Alger. Problématique. Planning. Sujets. Enseignants et intervenants

Table des matières. Introduction. Alger. Problématique. Planning. Sujets. Enseignants et intervenants Table des matières Introduction Alger Problématique Planning Sujets Enseignants et intervenants 7 9 11 13 17 19 1 ALGER Introduction Les pays du Sud de la Méditerranée connaissent une urbanisation extrêmement

Plus en détail

lancement des formations BTP

lancement des formations BTP LES GRANDS CHANTIERS DE LA RÉUNION QUE NOUS CONSTRUISONS ENSEMBLE Nouvelle Route du littoral : lancement des formations BTP La Réunion que nous construisons ensemble dossier de presse 18 juillet 2013 formations

Plus en détail

EPARGNE et CONFORT. Plus facile que vous ne le pensez!

EPARGNE et CONFORT. Plus facile que vous ne le pensez! EPARGNE et CONFORT Plus facile que vous ne le pensez! 30% Les coûts de chauffage représentent plus de 55% facture énergétique d un ménage moyen. Avec le système de régulation intelligent Evohome vous économiserez

Plus en détail

5 LE P2P EN PROJET : CBA ARCHITECTURE

5 LE P2P EN PROJET : CBA ARCHITECTURE 5 LE P2P EN PROJET : CBA ARCHITECTURE Ecriture architecturale composition et volumes contemporains Pour l ensemble des bâtiments, nous avons puisé notre vocabulaire architectural dans un registre contemporain

Plus en détail

Tout au long de ces cours nous allons tenter de développer et canaliser le sens artistique que vous possédez déjà.

Tout au long de ces cours nous allons tenter de développer et canaliser le sens artistique que vous possédez déjà. IMAGINATION SENSIBILITE CURIOSITE RIGUEUR LOGIQUE GESTION Sont les principales qualités d un décorateur d intérieur. Tout au long de ces cours nous allons tenter de développer et canaliser le sens artistique

Plus en détail

RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS EN COPROPRIETE «BALADE THERMIQUE» Samedi 8 février 2014

RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS EN COPROPRIETE «BALADE THERMIQUE» Samedi 8 février 2014 RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS EN COPROPRIETE «BALADE THERMIQUE» Samedi 8 février 2014 Odette Alexandre, Adjointe au Maire chargée de l écologie et du développement durable, accueille les participants.

Plus en détail

Plan d études «Arts visuels» pour le DAES I / LDS I

Plan d études «Arts visuels» pour le DAES I / LDS I Université de Fribourg Universität Freiburg Haute Ecole pédagogique Fribourg Pädagogische Hochschule Freiburg Plan d études «Arts visuels» pour le DAES I / LDS I I. Objectifs Les étudiants développent

Plus en détail

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme Maison individuelle - Sarthe Philippe Rousseau, architecte Fiche-conseil I Urbanisme Bien implanter sa maison Décider de construire une maison nécessite de réfléchir à son implantation. En effet, toute

Plus en détail

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CARACTERISTIQUES GENERALES La zone N est une zone de protection stricte, motivée par la qualité des sites, espaces ou milieux naturels et les paysages. Toute

Plus en détail

CALDERA GRAPHICS. Comment

CALDERA GRAPHICS. Comment CALDERA GRAPHICS Comment Effectuer une mise en lés avec Tiling+ Caldera Graphics 2009 Caldera Graphics et tous les produits Caldera Graphics mentionnés dans cette publication sont des marques déposées

Plus en détail

DESIGN INTÉGRÉ + DÉVELOPPEMENT RÉSIDENTIEL. MICHEL LAUZON, architecte et associé principal

DESIGN INTÉGRÉ + DÉVELOPPEMENT RÉSIDENTIEL. MICHEL LAUZON, architecte et associé principal DESIGN INTÉGRÉ + DÉVELOPPEMENT RÉSIDENTIEL MICHEL LAUZON, architecte et associé principal SOMMAIRE 1. DESIGN INTÉGRÉ A. LIGNES DIRECTRICES B. DÉFINITION DE L IDENTITÉ C. DESIGN ARCHITECTURAL D. COMMUNICATION

Plus en détail

413rra CORSE STUDY HOUSE

413rra CORSE STUDY HOUSE 413rra CORSE STUDY HOUSE Perspective Sensations Le projet s intègre dans un lieu marqué par un paysage en constante évolution au gré des saisons. Les végétaux s habille et se déshabille, les oiseaux arrivent

Plus en détail

Département de la Manche. Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal. Elaboration. Pièce n 1 : Rapport de présentation

Département de la Manche. Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal. Elaboration. Pièce n 1 : Rapport de présentation Département de la Manche Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal Elaboration Pièce n 1 : Rapport de présentation Pièce n 1c: Cahier de recommandations architecturales,

Plus en détail

Jedefiscalise.com, pour une défiscalisation équitable

Jedefiscalise.com, pour une défiscalisation équitable Jedefiscalise.com, pour une défiscalisation équitable Les Français recevront prochainement leur déclaration d'impôt sur le revenu, et certains d'entre eux vont se demander dans quelle mesure il serait

Plus en détail

Facteurs de production et coûts

Facteurs de production et coûts Facteurs de production et coûts www.animeco.fr Disciplines, classes et programmes Enseignement exploratoire de Sciences Economiques et Sociales (programme de 2010), partie 1 : Entreprises et production.

Plus en détail

Master complémentaire Conservation Restauration Patrimoine culturel immobilier

Master complémentaire Conservation Restauration Patrimoine culturel immobilier Master complémentaire Conservation Restauration Patrimoine culturel immobilier Académie universitaire Wallonie-Bruxelles Académie universitaire Wallonie-Europe Académie universitaire Louvain Institut supérieur

Plus en détail

PROGRAMME D ENSEIGNEMENT -Objectifs et Contenus Pédagogiques-

PROGRAMME D ENSEIGNEMENT -Objectifs et Contenus Pédagogiques- Année universitaire 2014 2015 Université Carthage ECOLE NATIONALE D ARCHITECTURE ET D URBANISME de Tunis Département d architecture Modules 2.1 et 2.5 Enseignant : Nebila LAKHOUA AYED / Mohsen BEN HADJ

Plus en détail

Développement commercial Projet Beauce-Cadieux

Développement commercial Projet Beauce-Cadieux Description du projet Zone commerciale d une superficie de 69 906 mètres carrés (752 461 pieds carrés) à développer, à l axe du chemin de la Beauce et du boulevard Cadieux Lancement d un appel d intérêt

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE SAINT-JEAN-PORT-JOLI

MUNICIPALITÉ DE SAINT-JEAN-PORT-JOLI MUNICIPALITÉ DE SAINT-JEAN-PORT-JOLI RÈGLEMENT 708-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LES PLANS D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURALE (PIIA) DES NOUVELLES CONSTRUCTIONS SUR L AVENUE DE GASPÉ EST ET OUEST

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Pourtant cette réponse architecturale repose sur des problématiques concrètes, que pose la maison individuelle et son empreinte.

NOTICE EXPLICATIVE. Pourtant cette réponse architecturale repose sur des problématiques concrètes, que pose la maison individuelle et son empreinte. C2XM25 NOTICE EXPLICATIVE Pour ce concours d idée d architecture «DUMANE IN CASA», nous vous proposons un projet que nous avons nommé : «Trois points de suspension». «Trois points de suspension» est un

Plus en détail

Le bois - car c est intelligent!

Le bois - car c est intelligent! Le bois - car c est intelligent! Architecture et construction en bois en tant que prestation globale Le bois car c est intelligent! Nous mettons en œuvre du bois de la région en collaboration avec nos

Plus en détail

PRÉAVIS URGENT COMMUNE DE PAYERNE MUNICIPALITE. Préavis n 5/2010 AU CONSEIL COMMUNAL

PRÉAVIS URGENT COMMUNE DE PAYERNE MUNICIPALITE. Préavis n 5/2010 AU CONSEIL COMMUNAL PRÉAVIS URGENT COMMUNE DE PAYERNE MUNICIPALITE Préavis n 5/2010 AU CONSEIL COMMUNAL Objet : Achat et installation d un pavillon de 4 salles de classes à la Nouvelle Promenade Municipalité de Payerne /

Plus en détail

RACINE BOIS. Sapelli. Chêne. Pré-peinture blanche

RACINE BOIS. Sapelli. Chêne. Pré-peinture blanche RACINE BOIS Sapelli Racine est une invitation à élire fidélité à l architecture et performances de la menuiserie pour son lieu d habitation. Le matériau bois porte dans ses caractéristiques naturelles,

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT DURABLE

LE DEVELOPPEMENT DURABLE LE DEVELOPPEMENT DURABLE Réaliser la maquette d une Maison à Ossature Bois Sommaire : 1- Pourquoi, réaliser la maquette d une Maison Ossature Bois(MOB) lors des heures de PPCP (Projet Pluridisciplinaire

Plus en détail

COURS 1 325011 COURS 2 325262

COURS 1 325011 COURS 2 325262 COURS 1 325011 MÉTIER ET FORMATION Objectif de situation Se situer au regard du métier et de la démarche de formation. Connaître la réalité du métier; comprendre le projet de formation; confirmer son orientation

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières CCTP

Cahier des Clauses Techniques Particulières CCTP ACQUISITION DE MOBILIER Dans le cadre de l'extension des locaux du Centre de Gestion 17 Cahier des Clauses Techniques Particulières CCTP CDG 17 / CONSULTATION MOBILIER / CCTP 20/11/2015 1 SOMMAIRE ARTICLE

Plus en détail

Quelles préconisations

Quelles préconisations Quelles préconisations pour une centrale villageoise photovoltaïque à Plan-de-Baix? Principes d intégration paysagers et architecturaux Octobre 2012 Sommaire 1. Principes généraux 2. Préconisations pour

Plus en détail

Formations courtes et modulaires

Formations courtes et modulaires Noria et Compagnie Centre de formation professionnelle à l'éco-construction n 7 rue de la Vilaine 44460 St Nicolas de Redon www.noria-cie.com Coordinateur : Samuel Dugelay 06 30 41 33 21 / makjo@makjo.com

Plus en détail

SOMMAIRE. Des dallages de caractère pour des piscines très exclusives RUSTIQUE BULLÉE 04 ABBAYE 12 PIERRE DU LOT 10 COLLÉGIALE 16

SOMMAIRE. Des dallages de caractère pour des piscines très exclusives RUSTIQUE BULLÉE 04 ABBAYE 12 PIERRE DU LOT 10 COLLÉGIALE 16 2011 Des dallages de caractère pour des piscines très exclusives De l atmosphère restituée des anciennes bâtisses à l esprit de modernité des maisons contemporaines, les dallages et margelles PIERRA signent

Plus en détail

Le planificateur. LICCON pour grues mobiles. Toujours leader.

Le planificateur. LICCON pour grues mobiles. Toujours leader. Le planificateur d'intervention LICCON pour grues mobiles. Toujours leader. Vous connaissez la situation: Visite du chantier, détermination de l implantation de la grue, vérification des accès, établissement

Plus en détail

Critères d éligibilité des équipements de production d électricité photovoltaïque pour le bénéfice de la prime d intégration au bâti

Critères d éligibilité des équipements de production d électricité photovoltaïque pour le bénéfice de la prime d intégration au bâti Version du 17 avril 2007 DGEMP - Dideme Liberté Égalité Fraternité Critères d éligibilité des équipements de production d électricité photovoltaïque pour le bénéfice de la prime d intégration au bâti DGEMP

Plus en détail

Résistance au feu: comportement des

Résistance au feu: comportement des 88 S. Hameury 1 Résistance au feu: comportement des Feu 88 Dr. Stéphane HAMEURY Chef de projet «Bois & Construction Durable» Chef de Division Adjoint Valorisation des Technologies Innovantes Département

Plus en détail

LES TROUBLES HABITUELS

LES TROUBLES HABITUELS LES TROUBLES HABITUELS Le diagnostic et les solutions d intervention Problèmes majeurs Troubles Opérations habituelles 1. Fondation - drainage -- affaissement, déformation -- joints -- fissures -- pourriture

Plus en détail