Qu est-ce que l Inventaire?

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Qu est-ce que l Inventaire?"

Transcription

1 Qu est-ce que l Inventaire? L I.P.I.C. (ou Inventaire du Patrimoine Immobilier Culturel) est la dénomination désignant l Inventaire du patrimoine architectural de Wallonie. Depuis 2011, il fait suite à ses aînés, l I.P.M. (ou Inventaire du Patrimoine Monumental) et l I.P.A. (ou Inventaire du Patrimoine Architectural), qu il actualise (et remplace au fil de l actualisation), comme le stipule l art. 192 du C.W.A.T.U.P.E. : «Le Gouvernement dresse, tient à jour et publie un inventaire du patrimoine.» L inscription d un bien à l Inventaire lui reconnaît une qualité patrimoniale au niveau local, à la différence du Classement, qui identifie la qualité patrimoniale d un bien au niveau régional. L Inventaire a pour objectifs la connaissance, la protection, et la gestion des biens inscrits, ainsi que la sensibilisation du public. Méthodologie & Limites L Inventaire est l aboutissement d un travail de prospection de terrain systématique, de type topographique : les limites d une commune constituent le cadre de la recension ; et sélectif : des critères et intérêts balisent et justifient le choix des biens inscrits (cfr infra). L entreprise étant «humaine», ce souci d objectiver les choix peut toutefois ponctuellement demeurer tributaire de la personnalité des attachés à l Inventaire, ainsi que du moment de la prospection. Sauf exception, l inscription à l Inventaire est dictée par une analyse qui s effectue depuis l extérieur des bâtiments. L Inventaire est donc un état des lieux patrimonial à un instant donné, régulièrement actualisable. Si l Inventaire couvre la totalité de la Wallonie, les informations qu il contient varient selon que le bien interrogé ait été actualisé ou non. Aujourd hui cohabitent donc trois types de fiche, de la plus simple (prospection I.P.M.) à la plus détaillée (prospection I.P.I.C.). Lors d une interrogation dans l interface de consultation, s affiche systématiquement le type de fiche le plus récent qui soit disponible. Restriction importante : les fiches I.P.M. ont aujourd hui une quarantaine d années pour les plus anciennes. Il est donc fréquent que l adresse des biens soit aujourd hui obsolète. Pour les communes non encore actualisées dans la version I.P.I.C., il est en conséquence indispensable d élargir la recherche sur l Entité, au risque de fausser les réponses. Inscription à l Inventaire 1

2 Un bien est inscrit à l Inventaire au titre de Monument ou d Ensemble architectural. Monument : entité bâtie, qui peut disposer ou non de Partie(s) constituante(s) qui lui sont directement liées. Plusieurs Monuments peuvent être réunis pour constituer un Ensemble monumental. Ensemble architectural : réunion de biens constituant une association cohérente, qu il soit organique ou planifié. L inscription d un bien à l Inventaire est balisée par une série de Critères (4) et Intérêts (9) : 1. Critère d authenticité L authenticité est l adéquation entre l intention du concepteur et ce qui existe encore. La forme, la fonction, les matériaux et l environnement correspondent à l état d origine. 2. Critère d intégrité Le bien a une homogénéité, une lisibilité et une cohérence. Les fonctions premières sont encore bien identifiables. 3. Critère de typologie Le bien est représentatif d une production courante, en milieu rural, urbain ou périurbain. Ses caractéristiques architecturales témoignent de sa fonction spécifique. 4. Critère de rareté Le bien présente un caractère unique ou exceptionnel par rapport à la typologie, la chronologie, l esthétique, l impact social ou historique. 1. Intérêt historique Le bien illustre une ou des périodes significatives de l histoire humaine. 2. Intérêt mémoriel Le bien témoigne d évènements et de traditions liés à la mémoire collective ou associé à des croyances. 3. Intérêt architectural Le bien possède une qualité dans la composition, les proportions, le soin apporté à l exécution, le vocabulaire formel et le décor quel que soit le style. 4. Intérêt artistique Le bien est conçu comme une œuvre d art ou traduit le goût d une certaine classe sociale à une certaine époque. 2

3 5. Intérêt archéologique Le bien consiste en vestiges, même fragmentaires, témoignant d établissements humains anciens. 6. Intérêt social Le bien témoigne d une organisation sociale, d un mode de vie ou de pensée, d une activité économique à un moment donné. 7. Intérêt urbanistique L ensemble, organisé ou spontané, se caractérise par la qualité de ses espaces non bâtis et l articulation de l architecture. 8. Intérêt paysager Le bien s intègre à l environnement immédiat (naturel ou bâti), au paysage. 9. Intérêt technique Le bien se caractérise par une innovation technique dans la structure, les matériaux ou la mise en œuvre, qui le place à l avant-garde de l architecture de son époque. Indications pour la lecture Libellé Réunion du contenu des champs «Fonction primitive», toujours rempli, et «Nom primitif» (figurant entre parenthèses), si ce dernier existe. Code unique Chaque bien inscrit à l Inventaire dispose d un Code unique, définit comme suit : INV > Code INS de la commune-inv-code du bien-numéro d ordre de l actualisation. Cartographie site DGO4 Lien actif vers l outil de visualisation cartographique, situant le bien visualisé sur le PLI (Plan de Localisation Informatisé). Les boutons «-» et «+» activent la fonction «zoom», autorisant une vision plus ou moins élargie de la localisation du bien. NB : les fiches I.P.M. non encore actualisées ne bénéficient pas de l outil de cartographie. 3

4 Cartographie Google Maps Lien actif vers l outil de visualisation Google (version «satellite», qui peut être convertie en version «Street View»). NB : les fiches I.P.M. non encore actualisées ne bénéficient pas de l outil de cartographie. Datation Lorsqu une année (ou une séquence d années) liée à la construction ou à une intervention sur un bien est connue, celle-ci est systématiquement suivie d une lettre inscrite entre parenthèses : (m) pour millésime (année(s) inscrite(s) sur le bien) (s) pour source (année(s) renseignée(s) par la bibliographie, le propriétaire du bien ) (r) pour remploi (réutilisation d un millésime) (z) pour restauration (année(s) de restauration) (a) pour analyse de laboratoire (année(s) issue(s) d une science auxiliaire : dendrochronologie ) Un chiffre figurant entre parenthèses signale une incertitude de lecture : 16(4)2 Un point d interrogation figurant entre parenthèses signale une impossibilité de lecture : 16(?)2 Un trait d union entre deux années indique une séquence : Un bien postérieur à 1945 inscrit à l Inventaire est systématiquement signalé par le sigle disposé en tête du «Libellé». Autre(s) dossier(s) de la filière S il existe figure ici, sous forme de lien actif, l historique de l inscription du bien, identifiable par les deux derniers chiffres du Code unique. 4

5 Bibliographie sélective Vocabulaire architectural Un dictionnaire de référence : PÉROUSE DE MONTCLOS J.-M., Architecture : méthode et vocabulaire, Paris, Imprimerie nationale (coll. Principes d analyse scientifique). Inventaire CHATENET M. & VERDIER H. (dir.), Système descriptif de l architecture, Paris, Éditions du patrimoine (coll. Documents & Méthodes, n 5). CORTEMBOS T., Le nouvel inventaire du patrimoine architectural en Région wallonne : un outil de connaissance pour les collectivités locales, Les Cahiers de l Urbanisme, 32, p HEINICH N., Fabrique du patrimoine. De la cathédrale à la petite cuillère, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l homme. CONSEIL DE L EUROPE, Patrimoine architectural : méthodes d'inventaire et de documentation en Europe, Actes du Colloque de Nantes (Patrimoine culturel n 28). CONSEIL DE L EUROPE, Directives sur la protection du patrimoine architectural. CONSEIL DE L EUROPE, Orientation pour l'inventaire et la documentation du patrimoine culturel. VERDIER H. (dir.), Principes, méthode et conduite de l inventaire général du patrimoine culturel, Paris, Éditions du patrimoine (coll. Documents & Méthodes, n 9). 5

De l'inventaire du patrimoine : pratiques et enjeux Journées d étude de la Direction de la protection

De l'inventaire du patrimoine : pratiques et enjeux Journées d étude de la Direction de la protection De l'inventaire du patrimoine : pratiques et enjeux Journées d étude de la Direction de la protection NAMUR/Moulins de Beez Le 26 avril 2012 1 2 LA PROTECTION DU PATRIMOINE UN BREF RAPPEL En Wallonie,

Plus en détail

Étude du patrimoine bâti d intérêt local Rapport de présentation Décembre 2010

Étude du patrimoine bâti d intérêt local Rapport de présentation Décembre 2010 Étude du patrimoine bâti d intérêt local Rapport de présentation Décembre 2010 INVENTAIRE PRÉLIMINAIRE L INVENTAIRE PRÉLIMINAIRE, BASE DE LA DÉMARCHE. L'étude est basée sur le recensement réalisé par

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement 1 Contexte et objectifs

Plus en détail

OPTION CREATION D INTERIEURS

OPTION CREATION D INTERIEURS BACHELIER EN ARTS PLASTIQUES, VISUELS ET DE L ESPACE OPTION CREATION D INTERIEURS Les cours de «bachelor en arts plastiques, visuels et de l espace option création d intérieurs» sont susceptibles de se

Plus en détail

L UTILISATION DE L INTERFACE DE MAINTENANCE ÉCLAIRAGE PUBLIC SOUS LATITUDE18.

L UTILISATION DE L INTERFACE DE MAINTENANCE ÉCLAIRAGE PUBLIC SOUS LATITUDE18. L UTILISATION DE L INTERFACE DE MAINTENANCE ÉCLAIRAGE PUBLIC SOUS LATITUDE18. Service Système d Information Géographique. Direction des Services Techniques. Introduction : Afin d améliorer le service apporté

Plus en détail

Déménagement d un participant sur le Territoire Métropolitain Formalisation VIeSION

Déménagement d un participant sur le Territoire Métropolitain Formalisation VIeSION Union européenne Déménagement d un participant sur le Territoire Métropolitain Formalisation VIeSION Depuis le 1 er janvier 2015, la mise en œuvre de la nouvelle programmation FSE modifie l analyse des

Plus en détail

CRITERES ET OUTILS D INVENTORISATION ET DE PROTECTION EN REGION WALLONNE! Thérèse Van Den Noortgaete Le 25 novembre 2014-Bettembourg (L)

CRITERES ET OUTILS D INVENTORISATION ET DE PROTECTION EN REGION WALLONNE! Thérèse Van Den Noortgaete Le 25 novembre 2014-Bettembourg (L) CRITERES ET OUTILS D INVENTORISATION ET DE PROTECTION EN REGION WALLONNE! Thérèse Van Den Noortgaete Le 25 novembre 2014-Bettembourg (L) Inventaire du patrimoine immobilier culturel et Classement Critères

Plus en détail

Master complémentaire Conservation Restauration Patrimoine culturel immobilier

Master complémentaire Conservation Restauration Patrimoine culturel immobilier Master complémentaire Conservation Restauration Patrimoine culturel immobilier Académie universitaire Wallonie-Bruxelles Académie universitaire Wallonie-Europe Académie universitaire Louvain Institut supérieur

Plus en détail

Les archives Collecter / Archiver / Inventorier

Les archives Collecter / Archiver / Inventorier Fénautrigues/Fiche atelier N 6 Les archives Collecter / Archiver / Inventorier Objectif de l atelier : S approprier une démarche scientifique et la dépasser pour mettre en œuvre une démarche artistique

Plus en détail

Présentation. de la 6 e édition du Concours Régional du Patrimoine de Guadeloupe Mercredi 8 avril 2015. 10h Espace Régional du Raizet

Présentation. de la 6 e édition du Concours Régional du Patrimoine de Guadeloupe Mercredi 8 avril 2015. 10h Espace Régional du Raizet Présentation de la 6 e édition du Concours Régional du Patrimoine de Guadeloupe Mercredi 8 avril 2015 10h Espace Régional du Raizet Dossier de presse Direction de la communication et des relations publiques

Plus en détail

Valorisation du patrimoine religieux de Camargue

Valorisation du patrimoine religieux de Camargue Valorisation du patrimoine religieux de Camargue CAHIER DES CHARGES Maître d ouvrage : Parc naturel régional de Camargue Mas du Pont de Rousty 13 200 ARLES 1 Contexte 2 Objectifs 3 Contenu de l'étude 4

Plus en détail

Quoi de neuf dans Optymo 5.0

Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Notes de lecture : dans ce document, les textes soulignés font référence aux libellés des fenêtres ou aux libellés associés à des boutons d Optymo, les textes en caractères

Plus en détail

Inventaire et étude du patrimoine bâti

Inventaire et étude du patrimoine bâti Inventaire et étude du patrimoine bâti Votre maison : pourquoi est-elle incluse dans l inventaire? Votre maison a été incluse dans l inventaire parce qu elle a été identifiée «d intérêt patrimonial» et

Plus en détail

SiiG 1005 route de Vénéjan 30 200 Saint-Nazaire Tél : 04 66 90 58 00 / Fax : 04 66 82 98 35 / Email : technique@siig.fr / Web : http://www.siig.

SiiG 1005 route de Vénéjan 30 200 Saint-Nazaire Tél : 04 66 90 58 00 / Fax : 04 66 82 98 35 / Email : technique@siig.fr / Web : http://www.siig. Evolutions Veremap.pro (Décembre 2009) Sont décrites ici les évolutions apportées à l application de cartographie en ligne «Veremap.pro», à savoir : - L évolution des fonctionnalités existantes ; - L ajout

Plus en détail

Schéma de Structure Communal

Schéma de Structure Communal Schéma de Structure Communal Définition et objectifs Le SSC est un document d orientation, de gestion et de programmation du développement de l ensemble du territoire communal. Territoire concerné Il concerne

Plus en détail

Comment consulter la Photothèque de Paris 1

Comment consulter la Photothèque de Paris 1 Comment consulter la Photothèque de Paris 1 L Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne met à votre disposition une nouvelle banque d images en ligne. Le fonds de cette photothèque est constitué d images patrimoniales

Plus en détail

Accueil. Actualisation de l inventaire des SAR contenu global du site internet

Accueil. Actualisation de l inventaire des SAR contenu global du site internet Accueil L utilisation parcimonieuse du sol et des espaces, ainsi que la qualité visuelle de notre environnement de vie sont des éléments essentiels contribuant à l épanouissement de chacun. La Wallonie

Plus en détail

PRIX «NOS MOULINS ONT DE L AVENIR»

PRIX «NOS MOULINS ONT DE L AVENIR» PRIX «NOS MOULINS ONT DE L AVENIR» ÉDITION 2014 Concours ouvert aux collectivités territoriales, associations et propriétaires privés Dossier de candidature Date limite de dépôt des candidatures : 30 septembre

Plus en détail

HERAKLES Page 1 sur 11 PARAMETRAGE DE GSI FICHE 010-01 PARAMETRAGE DE GSI

HERAKLES Page 1 sur 11 PARAMETRAGE DE GSI FICHE 010-01 PARAMETRAGE DE GSI HERAKLES Page 1 sur 11 PARAMETRAGE DE GSI OBJECTIFS Le menu des paramètres contient l ensemble des fonctions qu il est indispensable de régler à la mise en service du logiciel. Un utilisateur par défaut

Plus en détail

La demande de logement social en Ile de France Le portail en ligne Renouvellement de la demande - V3

La demande de logement social en Ile de France Le portail en ligne Renouvellement de la demande - V3 PREFET DE LA REGION ILE DE FRANCE Direction Régionale et Interdépartementale de l'hébergement et du Logement La demande de logement social en Ile de France Le portail en ligne Renouvellement de la demande

Plus en détail

Manuel d utilisation du formulaire «études de sol» à l attention des experts agréés en pollution du sol en Région de Bruxelles-Capitale.

Manuel d utilisation du formulaire «études de sol» à l attention des experts agréés en pollution du sol en Région de Bruxelles-Capitale. 1 POLLUTION DES SOLS Manuel d utilisation du formulaire «études de sol» à l attention des experts agréés en pollution du sol en Région de Bruxelles-Capitale. SOMMAIRE CHAPITRE I : INTRODUCTION... 2 CHAPITRE

Plus en détail

SOMMAIRE... 1 ESPACE DU CLUB...

SOMMAIRE... 1 ESPACE DU CLUB... Documentation Extraclub Page 1/11 Sommaire SOMMAIRE... 1 ESPACE DU CLUB... 2 INTRODUCTION... 2 Bien utiliser la gestion du club... 2 Termes utilisés dans cet espace... 2 Par quoi commencer?... 2 L onglet

Plus en détail

Bcdi 3 : Éditer le cahier d inventaire

Bcdi 3 : Éditer le cahier d inventaire Bcdi 3 : Éditer le cahier d inventaire Un Format de sortie prédéfini Inventaire existe dans BCDI3, à l'issue d'une recherche dans le fichier Exemplaires. Nous proposons ici un autre format qui nous semble

Plus en détail

La demande de logement social en Ile de France Le portail en ligne Création de la demande - V1

La demande de logement social en Ile de France Le portail en ligne Création de la demande - V1 PREFET DE LA REGION ILE DE FRANCE Direction Régionale et Interdépartementale de l'hébergement et du Logement La demande de logement social en Ile de France Le portail en ligne Création de la demande -

Plus en détail

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION ARCHITECTURAL ET URBAIN ZPPAUP Montpellier Gambetta Clemenceau Figuerolles Rapport de présentation Juillet 2006 Page 73 Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager SECTEUR GAMBETTA

Plus en détail

Facture communication mobile

Facture communication mobile Sommaire 1 Introduction...1 2 Exemples de factures...2 2.1 Facture individuelle...2 2.2 Facture collective...3 3 Adresses...4 3.1 Adresse de facturation...5 3.2 Adresse Duo Bill...7 3.3 Adresse de facturation

Plus en détail

Les tendances Les acteurs en Wallonie Le baromètre en chiffres Besoin d une recherche? Pour vous faire connaître Vos besoins et attentes Aide

Les tendances Les acteurs en Wallonie Le baromètre en chiffres Besoin d une recherche? Pour vous faire connaître Vos besoins et attentes Aide A propos de l utilisation du «Baromètre Qualité» Le «Baromètre Qualité», en abrégé BQ, est un outil de mesure de la certification et de la labellisation qui est complémentaire au «Portail MWQ» (www.mwq.be).

Plus en détail

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL Pays : Nom de la personne de contact au sein de la mairie Nom de la Ville Fonction : Superficie de la Téléphone commune : Nb d habitants Email 1. Personnel de votre commune 1.1) Nb de conseillers municipaux?

Plus en détail

Transfert de fichiers

Transfert de fichiers PRATIQUE Transfert de fichiers Versions 2006-2007 Lors de la communication de votre dessin, pour un envoi internet, par une copie sur un support ou simplement lors de l archivage final de votre affaire,

Plus en détail

MIEUX CONNAÎTRE L ÉVOLUTION DE LA QUALITÉ DE LA CONSTRUCTION GRĀCE AU TABLEAU DE BORD SYCODÉS CRÉÉ PAR L AQC

MIEUX CONNAÎTRE L ÉVOLUTION DE LA QUALITÉ DE LA CONSTRUCTION GRĀCE AU TABLEAU DE BORD SYCODÉS CRÉÉ PAR L AQC Dossier de presse Janvier 2007 Service de presse MIEUX CONNAÎTRE L ÉVOLUTION DE LA QUALITÉ DE LA CONSTRUCTION GRĀCE AU TABLEAU DE BORD SYCODÉS CRÉÉ PAR L AQC L Observatoire de la Qualité de la Construction

Plus en détail

Guide d utilisation. Solutions ECONOMIX. Module CLIENT v2.0 MODULE CLIENT. Guide d utilisation. 2009 ECONOMIX SYSTÈME INC. Tous droits réservés.

Guide d utilisation. Solutions ECONOMIX. Module CLIENT v2.0 MODULE CLIENT. Guide d utilisation. 2009 ECONOMIX SYSTÈME INC. Tous droits réservés. Module CLIENT v2.0 Solutions ECONOMIX 1 Module CLIENT Introduction au module Le module «CLIENT» est conçu pour répondre à vos besoins en ce qui concerne la gestion de vos fiches clients. Cet outil vous

Plus en détail

La demande de logement social en Ile de France. Le portail en ligne V2

La demande de logement social en Ile de France. Le portail en ligne V2 PREFET DE LA REGION ILE DE FRANCE Direction Régionale et Interdépartementale de l'hébergement et du Logement La demande de logement social en Ile de France Le portail en ligne V2 www.demande-logement-social.gouv.fr

Plus en détail

Patrimoine classé. Restauration - Intervenants. Pour tous les monuments classés

Patrimoine classé. Restauration - Intervenants. Pour tous les monuments classés Restauration - Intervenants Lancer un projet de restauration d un monument classé : principaux intervenants Pour tous les monuments classés Le Ministre Le Ministre du Patrimoine définit et oriente la politique

Plus en détail

TOURINSOFT. Gestion Accueil. FAIRE SAVOIR! S.A. 2007 http://www.faire-savoir.com

TOURINSOFT. Gestion Accueil. FAIRE SAVOIR! S.A. 2007 http://www.faire-savoir.com TOURINSOFT Gestion Accueil 1 Présentation de l'interface de l'agent d'accueil 03 Création d'un prospect 05 Qualification simple et étendue de la demande 07 Recherche d'une manifestation et d'une offre

Plus en détail

Appel à projets 2013. Contexte. Présentation de MyLocal Project

Appel à projets 2013. Contexte. Présentation de MyLocal Project Appel à projets 2013 Contexte Les pays occidentaux n ont plus le monopole de l aide au développement et les pays du Sud connaissent une mobilisation de plus en plus grande de leur société civile. Imprégnés

Plus en détail

Gestion multi-stocks

Gestion multi-stocks Gestion multi-stocks Dans l architecture initiale du logiciel IDH-STOCK, 11 champs obligatoires sont constitués. Ces champs ne peuvent être supprimés. Ils constituent l ossature de base de la base de données

Plus en détail

Département Urbanisme de la Ville de Bruxelles APPEL À PROJETS

Département Urbanisme de la Ville de Bruxelles APPEL À PROJETS APPEL À PROJETS Que faire des bâches décoratives des façades 1 à 7 de la Grand-Place? Cela fait quelques jours maintenant que les travaux de restauration concernant les îlots 1 à 7 des façades de la Grand-Place

Plus en détail

GUIDE D'INSCRIPTION EN LIGNE JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE

GUIDE D'INSCRIPTION EN LIGNE JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE GUIDE D'INSCRIPTION EN LIGNE JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE 2012 ACCEDER A SA FICHE D'INSCRIPTION EN LIGNE Les étapes suivantes expliquent la procédure qu un propriétaire ou une structure participante

Plus en détail

DIMENSION PATRIMOINE NATUREL ET CULTUREL

DIMENSION PATRIMOINE NATUREL ET CULTUREL Les sites et ensembles patrimoniaux La protection des sites est régie par la loi du 2 mai 1930 modifiée, relative à la protection des monuments naturels et des sites de caractère artistique, historique,

Plus en détail

Présentation D application Efoncier

Présentation D application Efoncier 1 Présentation D application Efoncier Efoncier est une application web, qui a été développée pour l automatisation de la consultation des documents. L application comporte 3 services fonciers : 1. Informations

Plus en détail

REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES «ASSISTANT DE PROJETS»

REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES «ASSISTANT DE PROJETS» Document mis à jour le 04/02/2015 APGP - Association Paritaire de Gestion du Paritarisme 8 rue du chalet - 75010 PARIS Tél. : 01 42 84 28 71 - Fax : 01 42 02 68 53 cpnef.architecture@apgp.fr www.branche-architecture.fr

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 1 er juin 2011 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 8 sur 152 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

Plus en détail

Application de courtage

Application de courtage COURTAGE Application de courtage Pour gérances immobilières ENVIRONNEMENT Fonctionne sous NT4.0 ou Windows 2000. Base de données SQL/Server Outil de développement MAGIC Fonctionne en mono-poste ou multi-postes

Plus en détail

Propriété intellectuelle en informatique

Propriété intellectuelle en informatique 47 Chapitre 4 Propriété intellectuelle en informatique 1. Introduction Propriété intellectuelle en informatique Nous avons été amenés précédemment à examiner les principes relatifs à la propriété intellectuelle.

Plus en détail

Mini-Projet : Stage Iris1 Année 2012 / 2013 Joomla / Drupal

Mini-Projet : Stage Iris1 Année 2012 / 2013 Joomla / Drupal Mini-Projet : Stage Iris1 Année 2012 / 2013 Présentation : Le projet à pour objectif la réalisation d une plateforme Web permettant la gestion et le suivi des stages en entreprise. Cas d utilisation de

Plus en détail

Valisette architecture

Valisette architecture Valisette architecture Qu est-ce qu un bâtiment, quels sont ses formes et ses usages? jeu des façades & à la découverte d un bâtiment - Repérer et comparer différents éléments d architecture. - Acquérir

Plus en détail

TERRITORIALISATION DU PATRIMOINE ET PROJET URBAIN Angers, Tours, Orléans. Mathieu GIGOT Docteur en géographie

TERRITORIALISATION DU PATRIMOINE ET PROJET URBAIN Angers, Tours, Orléans. Mathieu GIGOT Docteur en géographie TERRITORIALISATION DU PATRIMOINE ET PROJET URBAIN Angers, Tours, Orléans Mathieu GIGOT Docteur en géographie I N T R O D U C T I O N - Deux logiques qui se croisent : réalisation d une thèse de doctorat

Plus en détail

C.CLIN-Sud Est. WEB BMR. Année 2013. Guide utilisateur de l application WEB BMR

C.CLIN-Sud Est. WEB BMR. Année 2013. Guide utilisateur de l application WEB BMR Année 2013 Guide utilisateur de l application WEB BMR 1 Table des matières 1 Connexion... 3 2 Accès à l application... 4 3 Les fiches BMR... 5 3.1 Saisie de nouvelles fiches... 6 3.1.1 Recherche de fiches...6

Plus en détail

Wordpress Manuel utilisateur. Manuel utilisateur

Wordpress Manuel utilisateur. Manuel utilisateur Wordpress Manuel utilisateur Projet : WORDPRESS Auteur : Référence : Version : ALEOS2i Date de dernière modification : 13 septembre 2013 2.0 Objet : Manuel utilisateur Table des matières Connexion au BackOffice...3

Plus en détail

Figure 12 : Sites NATURA 2000

Figure 12 : Sites NATURA 2000 Figure 12 : Sites NATURA 2000 THEMA Environnement 21 Figure 13 : Carte - sites naturels sensibles THEMA Environnement 22 2.5.1.5 Les arrêtés de protection de biotope En limite nord-ouest du territoire

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

RAPPORT TRANSPARENCE. Mise à jour le 15 avril 2014

RAPPORT TRANSPARENCE. Mise à jour le 15 avril 2014 RAPPORT DE TRANSPARENCE 2013 SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU CABINET 1.1 Description du cabinet 1.2 Description du réseau 2. GESTION DES RISQUES DU CABINET 2.1 Indépendance 2.2 Contrôle qualité 3. CLIENTS

Plus en détail

Activité 1 Approfondissement des connaissances : conduite d une enquête

Activité 1 Approfondissement des connaissances : conduite d une enquête Activité 1 Approfondissement des connaissances : conduite d une enquête Dans le cadre du projet «patrimoine culturel et développement local», notre première activité est la réalisation d une étude, qui

Plus en détail

Manuel d utilisation du logiciel RÉSULTATS. Édition destinée aux étudiants

Manuel d utilisation du logiciel RÉSULTATS. Édition destinée aux étudiants Manuel d utilisation du logiciel RÉSULTATS Édition destinée aux étudiants Avant propos Qu est-ce le logiciel RÉSULTATS? RÉSULTATS est une application entièrement web destinée à la saisie et à la diffusion

Plus en détail

PREFECTURE DE LA SEINE, PREFECTURE DE LA SEINE-ET-OISE, PREFECTURE DU VAL-DE-MARNE

PREFECTURE DE LA SEINE, PREFECTURE DE LA SEINE-ET-OISE, PREFECTURE DU VAL-DE-MARNE PREFECTURE DE LA SEINE, PREFECTURE DE LA SEINE-ET-OISE, PREFECTURE DU VAL-DE-MARNE Dossiers des installations classées dangereuses ou insalubres, puis dossiers des installations classées pour la protection

Plus en détail

Gestion des ouvrages d art avec WebOA

Gestion des ouvrages d art avec WebOA Gestion des ouvrages d art avec WebOA Notre solution de gestion des ouvrages d arts repose sur 2 outils : IMAOA destiné à l administrateur, WebOA destiné aux utilisateurs. Nous présentons ici l interface

Plus en détail

6 Travaux en régie production de logiciel

6 Travaux en régie production de logiciel 6 Travaux en régie production de logiciel Quels textes de référence? Instruction M14 Tome 1 Annexe 25 Tome 2 Titre 3 Chapitre 3 Instruction M52 Tome 2 Annexe 52 Tome 2 Titre 3 Chapitre 3 Instruction M71

Plus en détail

GUIDE PÉDAGOGIQUE L ÉLABORATION DU PROJET DE FORMATION EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

GUIDE PÉDAGOGIQUE L ÉLABORATION DU PROJET DE FORMATION EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES L ÉLABORATION DU PROJET DE FORMATION EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES 10 Le projet de formation en alternance travail-études constitue l outil qui concrétise le partenariat éducatif entre l établissement scolaire

Plus en détail

Epreuve E4 RELATIONS COMMERCIALES

Epreuve E4 RELATIONS COMMERCIALES Epreuve E4 RELATIONS COMMERCIALES Épreuve orale - durée 40 minutes - Coefficient 4 U4 1. Finalités et objectifs Les objectifs visés par l épreuve sont d apprécier la capacité du candidat à : - analyser

Plus en détail

LYCÉE GARAMONT BTS DESIGN GRAPHIQUE

LYCÉE GARAMONT BTS DESIGN GRAPHIQUE LYCÉE GARAMONT BTS DESIGN GRAPHIQUE LA FORMATION Le BTS Design graphique a pour fondement la conceptualisation et la création de produits de communication au service d un particulier, d une institution

Plus en détail

Manuel de l utilisateur Intrum Web 2.0

Manuel de l utilisateur Intrum Web 2.0 Table des matières 1 INTRODUCTION... 3 1.1 Accueil/page de démarrage... 3 2 Page de démarrage... 4 2.1 Statistiques... 5 2.2 Dossiers... 7 2.3 Messages... 8 2.4 Vos collègues... 10 3 Recherche de dossiers...

Plus en détail

Projet de gestion du patrimoine culturel de la Tunisie

Projet de gestion du patrimoine culturel de la Tunisie Projet de gestion du patrimoine culturel de la Tunisie Caracteristiques des fiches La structure de la fiche présentée pour la soumission au concours a été élaborée selon les indications contenues dans

Plus en détail

Défibrillateurs automatisés externes (DAE) : Bilan de l enquête téléphonique réalisée auprès des exploitants «grand public»

Défibrillateurs automatisés externes (DAE) : Bilan de l enquête téléphonique réalisée auprès des exploitants «grand public» Défibrillateurs automatisés externes (DAE) : Bilan de l enquête téléphonique réalisée auprès des exploitants «grand public» Juillet 2014 Défibrillateurs automatisés externes (DAE) : bilan de l enquête

Plus en détail

SESAF UAT MODE D EMPLOI DU LOGICIEL. Système de réservation des unités d accueil temporaire www.ciad.ch/uat/ Module PARENTS

SESAF UAT MODE D EMPLOI DU LOGICIEL. Système de réservation des unités d accueil temporaire www.ciad.ch/uat/ Module PARENTS MODE D EMPLOI DU LOGICIEL SESAF UAT www.ciad.ch/uat/ Module PARENTS Service de l Enseignement Spécialisé et de l Appui à la Formation (SESAF) Rue Cité-Devant 11 1014 Lausanne Réalisé par la société AdmGest

Plus en détail

PROCEDURE DE MAITRISE DOCUMENTAIRE

PROCEDURE DE MAITRISE DOCUMENTAIRE Page 1 sur 6 ANNULE ET REMPLACE LES DOCUMENTS SUIVANTS référence /V01 /V02 /V03 /V04 /V05 /V06 /V07 /V08 /V09 07/PR/001/01/V10 Titre et objet de la révision PROCEDURE DE MAITRISE DU MANUEL QUALITE - Réactualisation

Plus en détail

LA GESTION D INTERVENTIONS DANS LANDPARK MANAGER

LA GESTION D INTERVENTIONS DANS LANDPARK MANAGER LA GESTION D INTERVENTIONS DANS LANDPARK MANAGER Avril 2014 GESTION DE VOS INTERVENTIONS SUR VOS OBJETS INFORMATIQUES ET VOS OBJETS DIVERS Ouvrir une intervention quel que soit l objet informatique (PC,

Plus en détail

Les bases de données en ligne

Les bases de données en ligne Les bases de données en ligne Information-documentation, 1 ère Bac pro et BTSA La liste des bases de données présentées ici n est pas exhaustive. A vous de développer votre connaissance des sites Internet

Plus en détail

CONCOURS. Intitulé réglementaire :

CONCOURS. Intitulé réglementaire : NOTE DE CADRAGE QUESTIONNAIRE PORTANT SUR LA SPECIALITE CONCOURS EXTERNE, INTERNE ET TROISIEME VOIE D ASSISTANT TERRITORIAL QUALIFIE DE CONSERVATION DU PATRIMOINE ET DES BIBLIOTHEQUES (Durée : 3 heures

Plus en détail

Mode d emploi swiss-archives.ch

Mode d emploi swiss-archives.ch Département fédéral de l intérieur DFI Archives fédérales suisses AFS Mode d emploi swiss-archives.ch Base de données des fonds des Archives fédérales suisses Table des matières 1 Introduction 3 1.1 Fonctions...

Plus en détail

10,74 +5,05 +3,00 6,37 7,59. Télécom EDF

10,74 +5,05 +3,00 6,37 7,59. Télécom EDF Dossier HABITAT - Les contraintes de l objet technique Les contraintes 2010-2011 Le Situation de départ : Nous avons décidé de quitter notre maison en location pour construire un pavillon. Peut-on construire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET le 24 Juin 2014 www.cducentre.com www.cducentre.com Dossier de presse lancement site internet - Signature régionale

Plus en détail

UNIL Stages de Master en psychologie

UNIL Stages de Master en psychologie UNIL Stages de Master en psychologie Contacts coordinatrices des stages : Mme Coralie Magni-Speck (Coralie.Magni@unil.ch) Mme Eva Clot-Siegrist (Eva.Clot-Siegrist@unil.ch, pour l orientation «conseil et

Plus en détail

COMMISSION GENERALE DE NORMALISATION DU BATIMENT DTU

COMMISSION GENERALE DE NORMALISATION DU BATIMENT DTU Rôle et statut des NF DTU Pour leurs travaux de Bâtiment, les Maîtres d ouvrages peuvent choisir de se référer dans les contrats à des clauses types (administratives ou techniques). Ces clauses types bien

Plus en détail

Quick Business V4.2 Nouveautés

Quick Business V4.2 Nouveautés Quick Business V4.2 Nouveautés Edition du 5 septembre 2007 By SOMMAIRE I. Introduction 4 II. Les achats 4 II.1. Les consultations fournisseurs 4 II.2. La fiche produit 4 II.2.1. Gestion des numéros de

Plus en détail

Le permis d urbanisme en Wallonie

Le permis d urbanisme en Wallonie Le permis d urbanisme en Wallonie Table des matières: 1. INTRODUCTION... 2 2. QU EST-CE QUE LE PERMIS D URBANISME?... 2 3. QUAND FAUT-IL UN PERMIS D URBANISME?... 2 4. QUI DOIT DEMANDER CE PERMIS?... 3

Plus en détail

Support Gestionnaire pour les nouvelles versions CPM (outil Drupal) Télésanté Aquitaine

Support Gestionnaire pour les nouvelles versions CPM (outil Drupal) Télésanté Aquitaine Support Gestionnaire pour les nouvelles versions CPM (outil Drupal) Objet du document Ce document a pour but d'apporter des éléments de support au gestionnaire des nouvelles communautés de pratiques médicales.

Plus en détail

Le dépôt de CV sur la banque de CV. Sommaire

Le dépôt de CV sur la banque de CV. Sommaire Sommaire Page 2 Accès à la banque de CV Page 3 Créer un CV Pôle emploi Page 8 Rendre son CV pôle emploi visible sur la banque de CV Page 9 Envoyer par mail son CV à partir de son dossier de recherche emploi

Plus en détail

LES MOTEURS DE RECHERCHE SUR INTERNET

LES MOTEURS DE RECHERCHE SUR INTERNET La recherche efficace est autant une question de méthodologie que de maîtrise de «trucs et astuces». Internet n a pas été conçu au départ comme un outil de recherche d information, mais comme un outil

Plus en détail

Processus déclaratif des DAE

Processus déclaratif des DAE Processus déclaratif des DAE Le fonctionnement de l application est le suivant : 1 ère étape : ouverture d un compte Pour pouvoir déclarer un ou plusieurs DAE, il est indispensable de disposer d un compte

Plus en détail

Guide de l utilisateur. du site. www.eleveursduhautdoubs.com

Guide de l utilisateur. du site. www.eleveursduhautdoubs.com Guide de l utilisateur du site www.eleveursduhautdoubs.com Préambule. Cette documentation, vous permet de suivre pas les étapes nécessaires à la saisie des inscriptions sur le site web www.eleveursduhautdoubs.com.

Plus en détail

Expertise immobilière

Expertise immobilière Expertise immobilière Guide pratique Bernard de Polignac Jean-Pierre Monceau Troisième édition Groupe Eyrolles 2000, 2002, 2005 ISBN 2-212-11665-9 LA PRATIQUE DE L EXPERTISE IMMOBILIÈRE 34 LE DÉROULEMENT

Plus en détail

I N F O S T A N C E. Cahier de textes Rentrée 2009

I N F O S T A N C E. Cahier de textes Rentrée 2009 I N F O S T A N C E Cahier de textes Rentrée 2009 I N D E X INTRODUCTION... 4 PRESENTATION... 5 LES DROITS... 6 SAISIR UN CAHIER DE TEXTES... 7 SAISIE DU CAHIER DE TEXTES DEPUIS LE PLANNING... 7 Contenu

Plus en détail

Les types de marchés, procédures et délais de publicité.

Les types de marchés, procédures et délais de publicité. Les types de marchés, procédures et délais de publicité. Les points essentiels à retenir : - Les marchés sont en principe dévolus par lot, chaque candidat doit, en conséquence, présenter une offre pour

Plus en détail

OVIDENTIA Gestion des demandes de congés

OVIDENTIA Gestion des demandes de congés OVIDENTIA Gestion des demandes de congés CANTICO / janvier 2006 OVIDENTIA 1/24 Version Documentation Version OVIDENTIA / Module Date 1.1 5.5.0 15/11/2004 1.2 5.5.5 07/04/2005 1.3 5.5.5 20/08/2005 1.4 5.7.5

Plus en détail

Documentation Module de gestion des listes de souhaits LMB Version 1.0 Novembre 2014 SAS LUNDI MATIN

Documentation Module de gestion des listes de souhaits LMB Version 1.0 Novembre 2014 SAS LUNDI MATIN Documentation listes de souhait LMB 1. Création, validation et fermeture d une liste Pour créer une liste de naissance, allez dans l onglet «Ventes» puis cliquez sur «Nouvelle liste de souhait». Le document

Plus en détail

FICHE FONCTIONNELLE GRC03 ACTIONS. Copyright WaveSoft 1/6

FICHE FONCTIONNELLE GRC03 ACTIONS. Copyright WaveSoft 1/6 FICHE ACTION... 2 SERIES... 4 PRIVEES... 5 LISTE DES... 5 RECHERCHE... 6 Copyright WaveSoft 1/6 Les Actions liées à un tiers (Prospect, Client, Fournisseur, Utilisateur) sont visibles dans l Onglet «Actions»

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance AVRIL 2012 Visites de fin de chantier de vos demandes de 1. Une visite sur chantier : Pourquoi? Car la certification d un projet s articule autour de deux examens : - un premier au cours de la phase «conception»,

Plus en détail

1/ Le patrimoine de l Entreprise :

1/ Le patrimoine de l Entreprise : Le directeur du service maintenance assume plusieurs responsabilités à savoir : - Une responsabilité technique du patrimoine qui lui est confié. A ce titre, il a : - Une connaissance approfondie des équipements

Plus en détail

Service en ligne «Bordereau de dépôt lettres» Instructions

Service en ligne «Bordereau de dépôt lettres» Instructions Service en ligne «Bordereau de dépôt lettres» Instructions Edition Juin 2015 1 Sommaire 1 Introduction 3 1.1 Finalité du document 3 1.2 Finalité de la fonction «Déposer des envois» > Courrier: bordereau

Plus en détail

08. RESSOURCES FINANCIÈRES DISPONIBLES

08. RESSOURCES FINANCIÈRES DISPONIBLES 08. RESSOURCES FINANCIÈRES DISPONIBLES La présente section du coffre à outils répertorie diverses formes d aide financière pouvant être offertes aux propriétaires de biens patrimoniaux (programmes d aide,

Plus en détail

Version Du Commentaire Rédigé par. 1.0 17/12/2010 Document ProGsoft D. Reynaud. 1.1 29/03/2011 Rajout éléments complémentaires D.

Version Du Commentaire Rédigé par. 1.0 17/12/2010 Document ProGsoft D. Reynaud. 1.1 29/03/2011 Rajout éléments complémentaires D. Fiche Expert Les étapes de l inventaire Du Commentaire Rédigé par 1.0 17/12/2010 Document ProGsoft D. Reynaud 1.1 29/03/2011 Rajout éléments complémentaires D. Reynaud 10/12/2014 Rajout d éléments complémentaires

Plus en détail

Février Mars 2012. Repérage avant travaux

Février Mars 2012. Repérage avant travaux Repérage avant travaux Repérage avant travaux (de rénovation, de réhabilitation et d entretien/maintenance) Il n y a pas encore de règlementation spécifique (code du travail ou code de la santé publique)

Plus en détail

Procédure d utilisation de l application web mobile de Code Bleu placement en santé.

Procédure d utilisation de l application web mobile de Code Bleu placement en santé. Procédure d utilisation de l application web mobile de Code Bleu placement en santé. Page de connexion Ce message s affiche si l utilisateur a entré un nom d utilisateur valide et le mot de passe correspondant,

Plus en détail

La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne

La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne L intitulé «formation», qui peut être affiché dans un document publicitaire, n est pas suffisant pour garantir son financement

Plus en détail

ANNEXE N 3. Médiateur de la Société générale. Historique du dispositif de médiation. Description. Fonctionnement

ANNEXE N 3. Médiateur de la Société générale. Historique du dispositif de médiation. Description. Fonctionnement ANNEXE N 3 Médiateur de la Société générale Le rapport d activité de la médiation est uniquement interne, nous n avons donc pas pu en avoir connaissance Historique du dispositif de médiation C est le 15

Plus en détail

Les droits syndicaux en matière d environnement

Les droits syndicaux en matière d environnement Les droits syndicaux en matière d environnement 1. Introduction Le CPPT dispose de compétences par rapport à l environnement. Le CE n a, quant à lui, pas de compétence propre par rapport à l environnement

Plus en détail

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ANNEXE 6 Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ÉQUIPE DE PRODUCTION Responsabilité et coordination Nom Titre Organisation

Plus en détail

FORMULAIRE TYPE FACULTATIF DE SAISINE POUR MEDIATION INDICATIONS POUR RENSEIGNER LE FORMULAIRE

FORMULAIRE TYPE FACULTATIF DE SAISINE POUR MEDIATION INDICATIONS POUR RENSEIGNER LE FORMULAIRE FORMULAIRE TYPE FACULTATIF DE SAISINE POUR MEDIATION Secrétariat Général de l ICOM Maison de l UNESCO, 1 rue Miollis 75732 Cedex 51 Paris France secretariat@icom.museum INDICATIONS POUR RENSEIGNER LE FORMULAIRE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Décret n o 2007-1213 du 10 août 2007 relatif aux schémas d aménagement et de gestion

Plus en détail

Logements. en Île-de-France

Logements. en Île-de-France Logements collectifs en Île-de-France FORMATION 2014 Un cycle de formation proposé par les Conseils d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement de Paris, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis

Plus en détail