REPRÉSENTANTS DE LA DIRECTION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REPRÉSENTANTS DE LA DIRECTION"

Transcription

1 1 er décembre 2010 Représentants de l IPFPC Lori Maillet, présidente régionale (PR) Marc DesRosiers, Services de santé mentale Rene Campbell, AR/communauté/pharmacien Amber MacCormick, Établissement de l Atlantique Daphney Pitcher, Établissement Nova pour femmes Dave Sherman, représentant des Services de santé mentale Sherry Perry, soins de santé de Dorchester REPRÉSENTANTS DE LA DIRECTION Marc Cormier, directeur régional des Services de santé (DRSS) Etienne Allard, sous-commissaire adjoint par intérim, Services corporatifs (SCAISC) Claudine Bourque, administratrice régionale des ressources humaines (ARRH) Luc Doucet, directeur du Centre de rétablissement Shepody (Dir CRS) Norm Thebeau, conseiller en relations de travail (CRT) Absents : Gene Murphy, administrateur régional, Services de gestion de l information (ARSGI) Stephanie Dugas, représentante des Services de santé de Dorchester Stephen Vinqvist, représentant des Services de santé mentale Mary-Lou Clark, représentante de l Établissement de l Atlantique Consultation Mesure requise BPR 1. Mot d ouverture Elle précise qu actuellement, tout se passe très bien au CRS. Le personnel infirmier est heureux est positif et le milieu de travail est excellent. Le DRSS aborde la question de l avis récent concernant les agrandissements dans la région suite au projet de loi C-25. Des constructions importantes sont prévues à l ES, l EA et l EW au cours des années à venir et d autres avis sont attendus sous peu. À la dernière réunion du CRG, on a pris la décision de créer un comité régional décisionnel pour traiter les questions d infrastructure associées aux répercussions du projet de loi C-25. Ce comité comprendra des personnes de l établissement, certaines personnes de l AR et également des représentants des soins de santé. Les agrandissements prévus ne sont pas conçus pour combler les lacunes existantes actuelles mais bien pour faire face à l augmentation de la population carcérale consécutive au projet de Page 1

2 loi C-25. Les soins de santé et l AC ont également mis sur pied un comité pour faire faire au problème d augmentation et à ses répercussions pour notre champ de compétences. Des personnes provenant de l ensemble du pays et de la région siègeront sur ce comité. Le DRSS aborde ensuite la question des indicateurs de ressources. À l heure actuelle, les indicateurs de ressources pour les soins de santé sont établis en fonction du niveau de sécurité de l établissement. Les soins de santé tentent d élaborer une nouvelle formule «sans engagement de coûts» afin de redistribuer le personnel infirmier à l échelle du pays. La nouvelle formule tiendra compte du nombre de détenus. Le nombre actuel d infirmières/d infirmiers ne changera à l échelle de la région ou du pays mais l endroit où le personnel est affecté pourrait être modifié. Cette initiative est actuellement à l étude par les finances ministérielles mais elle ne règle pas les problèmes ou les lacunes existantes étant donné que l exercice a été effectué selon un modèle sans modification de coût ni dénombrement de postes. Un exercice distinct est actuellement mené pour les hôpitaux, les centres de traitements et les établissements pour femmes mais le processus est incomplet. Le directeur du CRS fournit une mise à jour sur cette question. Il a reçu l assurance que, pour prendre sa décision, l AC tendrait compte des circonstances uniques du CRS qui compte deux étages et deux unités. La présentation sur la télémédecine prévue pour aujourd hui n était pas prête. Elle sera donc remise à l ordre du jour de la prochaine réunion. Le programme d agrément se poursuit. Il en sera question dans les prochains numéros du bulletin Bouchées santé. Nous désirons que tout le monde soit prêt et que la communication existe à tous les échelons de l organisme durant tout le processus. 2. Examen du dernier procès-verbal Point 10 mise à jour sur les entrevues de fin d emploi à l Établissement Nova. - L ARRH fait une mise à jour sur les motifs de départ invoqués par les psychologues lors des entrevues de fin d emploi. Aucune tendance commune n a pu être cernée et les départs n ont pas de lien entre eux. La VPR exprime ses inquiétudes relativement au fait que des raisons liées au travail soient à l origine des départs et elle espère que des solutions seront mises en œuvre. À ajouter au prochain ordre du jour (7 avril 2011) CRT Point 10 Il y a actuellement des postes de psychologues non Page 2

3 pourvus à l EN. - Margot Watts, professeur à l Université St. Francis Xavier a été embauchée temporairement pour aider la direction à mettre sur pied une stratégie de recrutement. - Le recrutement est en cours pour doter d autres postes. La PR demande au DRSS une mise à jour sur le nombre actuel de postes de psychologues à l ES. La SCR a demandé aux RH et à la direction d établir un tableau reprenant, pour tous les établissements, l ensemble des postes de psychologues et d infirmières/d infirmiers, y compris les postes prévus au budget, non prévus au budget, les postes qui excèdent le budget, etc. Les RH sont en train de préparer ce tableau qui sera présenté à la réunion du CRG de janvier. Le DRSS indique qu il n y a actuellement, pour la région, pas beaucoup de postes prévus au budget qui demeurent vacants. Une brève discussion s ensuit concernant la formation linguistique. Une infirmière de l ISME n a pas été envoyée en formation linguistique tandis que deux autres ont pris part à la formation linguistique à temps plein. Le DRSS mentionne de nouveau tous les critères relatifs à la formation linguistique qui ont fait l objet d une discussion lors de la dernière réunion. 3. Statistiques concernant les griefs Aucun grief signalé au palier 2. La représentante de l EA fait part de ses préoccupations concernant les griefs qui n ont pas été traités depuis le mois de juillet dans son établissement. Le CRT indique qu il fera un suivi avec la direction afin de déterminer l état des griefs en suspens. La représentante de l EA fait également part de ses inquiétudes relativement au fait que les réunions du comité de consultation patronale syndicale n ont pas été planifiées récemment à l Établissement de l Atlantique. Bon nombre de ces griefs pourraient avoir été résolus localement au moyen de rencontres locales. L ARRH en discutera avec le directeur de l EA. 4. Mise en commun des rapports d enquête Six enquêtes nationales ont eu lieu et ont fait l objet d un examen par le CRG. Seule une enquête concernant l interruption d une overdose survenue à un détenu s applique à notre région. Suivi sur les griefs en suspens LRA Le DRSS fournit un aperçu du cas survenu à l Établissement de l Atlantique et des mesures correctives qui ont été prises. On recommande principalement de conserver la documentation pertinente Page 3

4 au sujet du travail effectué. 5. Compte-rendu - Finances Le SCAISC fournit une mise à jour sur les finances pour la région. Le déficit pour septembre s'élevait approximativement à 2,9 millions $. Le déficit s élève actuellement à 1,4 million. On constate donc une amélioration en termes d équilibre budgétaire. Les prévisions budgétaires plus exactes peuvent être à l origine de certains des changements observés au cours des derniers mois alors que la fin de l exercice financier est proche. Le DRSS prévoit un budget équilibré sauf si des circonstances imprévues surviennent pour la Direction des soins de santé. 6. Questions relatives au groupe CS (technologie de l information) Une courte description d une gamme de questions relatives au groupe CS a été envoyée en préparation de la réunion. Le SCAISC indique que Gene Murphy souhaiterait s'entretenir des questions directement avec la PR lors d une réunion bilatérale étant donné qu il n a pas pu assister à cette réunion. Le DRSS indique que même si la réunion avec Gene est une bonne chose, il faudra s entretenir des données précises car les descriptions reçus sont des généralités qu il est impossible de traiter et de corriger. La PR indique que les membres ont peur de se faire connaître et s inquiètent que leurs perspectives de carrière soient limitées s ils le font. Elle reconnaît que sans les données précises, les problèmes sont très difficiles à régler. La PR demandera la tenue d une réunion avec Gene Murphy. 7. Processus de sélection pour le groupe NU (Centre de rétablissement Shepody) La PR veut obtenir une mise à jour sur le récent processus de sélection qui s applique au CRS. Le directeur du CRS a signé une lettre d offre ce matin (1 er décembre 2010) et la prochaine devrait être signée demain. On prévoit que les personnes pourront commencer la semaine prochaine (semaine du 8 décembre). Le DRSS indique que les Services de santé ont mis sur pied un bassin de candidats NU-03 partiellement évalué pour la région de l Atlantique. Cela signifie que toutes les ouvertures dans la région seront pourvues à même ce bassin de candidats plutôt que par le truchement du processus non annoncé utilisé par le passé. Les résultats seront connus dans les 2 à 3 prochaines semaines. Réunion bilatérale entre la PR et Gene Murphy PR Page 4

5 8. Normes nationales sur le nettoyage (Centre de rétablissement Shepody) Le DRSS précise que ce sujet a fait l objet d une discussion la semaine dernière à l AC et qu il croit que les normes ont été approuvées. Toutefois, le financement intégral de ces normes n a pas encore été finalisé. La PR fait part de ses préoccupations continues au titre de la propreté générale des Soins de santé et du CRS. Elle poursuit en disant que les choses se sont améliorées depuis l embauche du formateur en conciergerie mais qu elle pense qu il y a encore place à l amélioration. 9. Cellule sèche (Établissement de l Atlantique) La représentante de l Établissement de l Atlantique fournit une mise à jour sur cette question. On peut apercevoir, depuis les fenêtres des cellules, l arrivée des fournitures pharmaceutiques livrées selon un horaire régulier et le personnel pense que cela constitue une infraction à la sécurité. La représentante s inquiète également du fait que l équipement utilisé pour conserver les produits biologiques dangereux se trouve juste à côté de la salle à dîner. Elle pense en outre qu il y a un problème de confidentialité car les détenus qui se trouvent dans la cellule sèche peuvent entendre les conversations ayant lieu à l heure du dîner. Le DRSS comprend les inquiétudes soulevées et en a parlé lui aussi à la réunion du CRG. Il confirme qu une décision a été prise et que la nouvelle cellule sèche sera installée dans les Soins de santé. La SCR est à l origine de cette décision et même si elle admet que ce n est pas l endroit idéal, c est actuellement la seule option viable. Le DRSS informe également que la SCR s est engagée à prévoir un plan dans les 6 prochains mois afin de transférer la cellule sèche dans un autre endroit. Toutefois, ce transfert ne se fera qu ultérieurement. En effet, retarder l installation de la nouvelle cellule engendrerait des problèmes supplémentaires. 10. Infirmière de l Initiative sur la santé mentale en établissement assignation des fonctions psychologiques (Établissement de l Atlantique) La PR indique qu une infirmière de l EA est actuellement en charge d un cas relevant du domaine psychologique. Le DRSS a besoin d avoir des renseignements plus précis sur les tâches particulières assignées et associées aux fonctions de psychologie afin de régler le problème ou de déterminer s il existe vraiment un problème. 11. Confidentialité des patients lors des réunions du matin (CRS) La PR fait part de ses préoccupations au sujet d une personne qui travaille sur un projet spécial au CRS et qui assiste aux réunions sur les patients le matin. Toute l équipe interdisciplinaire assiste à cette réunion. Lorsque Page 5

6 cette personne occupait les fonctions d agent de libération conditionnelle, sa présence était tout à fait logique. La PR ne croit pas que cette personne devrait assister à cette réunion en raison de sa nature confidentielle. Le directeur du CRS confirme que la personne travaille effectivement sur un projet spécial sur l assurance de la qualité. Il communiquera avec l AC pour obtenir un avis légal et avec le Comité sur l éthique pour nous aider à prendre une décision en la matière. La PR demande si cette personne doit continuer à assister aux réunions jusqu à la prise de la décision. Le directeur du SCR répond par l'affirmative et précise que cette personne assistera à l'occasion aux réunions, avec l équipe interdisciplinaire. Page 6

Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications

Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications 2009-2010 Rapport sur les plans et les priorités L honorable Peter Gordon MacKay, C.P., député Ministre de la Défense nationale TABLE

Plus en détail

VÉRIFICATION DU PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ AU TRAVAIL

VÉRIFICATION DU PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ AU TRAVAIL VÉRIFICATION DU PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ AU TRAVAIL Direction de la vérification interne 378-1-194 Version finale août 2006 TABLE DES MATIÈRES PAGE SOMMAIRE i 1. INTRODUCTION 1 1.1 Contexte 1

Plus en détail

Politique et procédure de dotation de la Ville d Alma

Politique et procédure de dotation de la Ville d Alma Politique et procédure de dotation de la Ville d Alma Service des ressources humaines 15 février 2010 Résolution : 078-04-2010 TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE... 1 BUT DE LA POLITIQUE... 1 OBJECTIFS... 1

Plus en détail

Parallèlement, la Société a prévu des procédures visant la soumission confidentielle et anonyme de telles plaintes. 3. NATURE DE LA PLAINTE

Parallèlement, la Société a prévu des procédures visant la soumission confidentielle et anonyme de telles plaintes. 3. NATURE DE LA PLAINTE Politique et procédures à suivre pour la soumission de plaintes concernant la comptabilité, les contrôles comptables internes, l audit, l environnement et d autres questions 1. OBJECTIFS ET PORTÉE Groupe

Plus en détail

Programme de recrutement et dotation

Programme de recrutement et dotation Programme de recrutement et dotation Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro

Plus en détail

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Période de référence : Septembre à décembre 2014 Période de référence précédente : 30 septembre 2014 Nom de l auteur : K.

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

Rapport de vérification final. Vérification des prestations de soins dentaires

Rapport de vérification final. Vérification des prestations de soins dentaires Health Canada Santé Canada Rapport de vérification final Vérification des prestations de soins dentaires Mai 2009 Table des matières Sommaire... iii Introduction... 1 Contexte... 1 Prestations de soins

Plus en détail

AGENCE PARCS CANADA. VÉRIFICATION ESPACE 400e VILLE DE QUÉBEC FINAL

AGENCE PARCS CANADA. VÉRIFICATION ESPACE 400e VILLE DE QUÉBEC FINAL AGENCE PARCS CANADA VÉRIFICATION ESPACE 400e VILLE DE QUÉBEC FINAL OCTOBRE 2007 Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le directeur général de l'agence Parcs Canada, 2007 Numéro de catalogue

Plus en détail

CADRE POUR LA COORDINATION INTERNATIONALE DES INTERVENTIONS D APPLICATION DES LOIS DE PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

CADRE POUR LA COORDINATION INTERNATIONALE DES INTERVENTIONS D APPLICATION DES LOIS DE PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE CADRE POUR LA COORDINATION INTERNATIONALE DES INTERVENTIONS D APPLICATION DES LOIS DE PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE Sujet de discussion pour la 34 e Conférence internationale des commissaires à la protection

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2006 PFA/ICTS POUR INFORMATION. Système intégré d information sur les ressources (IRIS) Introduction

Conseil d administration Genève, novembre 2006 PFA/ICTS POUR INFORMATION. Système intégré d information sur les ressources (IRIS) Introduction BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.297/PFA/ICTS/2 297 e session Conseil d administration Genève, novembre 2006 Sous-comité des technologies de l'information et de la communication PFA/ICTS POUR INFORMATION

Plus en détail

Réunion du Comité directeur national mixte sur la transition en matière d emploi Le 4 avril 2012 Salle du président 1400, chemin Merivale 13 h à 16 h

Réunion du Comité directeur national mixte sur la transition en matière d emploi Le 4 avril 2012 Salle du président 1400, chemin Merivale 13 h à 16 h Réunion du Comité directeur national mixte sur la transition en matière d emploi Le 4 avril 2012 Salle du président 1400, chemin Merivale 13 h à 16 h Participants : ACIA AFPC M. George Da Pont M. Bob Kingston

Plus en détail

Lignes directrices de participation à la Garantie d'emploi des diplômés en soins infirmiers

Lignes directrices de participation à la Garantie d'emploi des diplômés en soins infirmiers Lignes directrices de participation à la Garantie d'emploi des diplômés en soins infirmiers Direction des politiques et de l'innovation en matière de soins infirmiers, ministère de la Santé et des Soins

Plus en détail

GROUPE WSP GLOBAL INC. LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE MODIFIÉES ET MISES À JOUR

GROUPE WSP GLOBAL INC. LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE MODIFIÉES ET MISES À JOUR GROUPE WSP GLOBAL INC. LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE MODIFIÉES ET MISES À JOUR MARS 2015 TABLE DES MATIÈRES 3 GROUPE WSP GLOBAL INC. 3 INTRODUCTION 3 A. RESPONSABILITÉS DU CONSEIL

Plus en détail

Assemblée générale annuelle Alliance. Mardi 27 mai 2014

Assemblée générale annuelle Alliance. Mardi 27 mai 2014 Assemblée générale annuelle Alliance Mardi 27 mai 2014 1.Ouverture de l assemblée et lecture de l ordre du jour Quorum : 45 membres Ordre du jour 1. Ouverture de l assemblée et lecture de l ordre du jour

Plus en détail

COMITÉ DE SURVEILLANCE Le 21 novembre 2008 Hôtel Hilton DoubleTree Montréal (Québec) Avocat des demandeurs (par voie de conférence téléphonique)

COMITÉ DE SURVEILLANCE Le 21 novembre 2008 Hôtel Hilton DoubleTree Montréal (Québec) Avocat des demandeurs (par voie de conférence téléphonique) COMITÉ DE SURVEILLANCE Le 21 novembre 2008 Hôtel Hilton DoubleTree Montréal (Québec) Présidente : Mayo Moran David Iverson James Ward Luc Dumont William Wuttunee Len Marchand David Paterson Jeffery Hutchinson

Plus en détail

Statuts de l Association Internationale de Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescents, et des Professions Associées Constitution Amendé 2004

Statuts de l Association Internationale de Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescents, et des Professions Associées Constitution Amendé 2004 Statuts de l Association Internationale de Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescents, et des Professions Associées Constitution Amendé 2004 Statuts IACAPAP version française 2004 p. 1 Statuts de L Association

Plus en détail

Guide de l évaluateur pour les bourses de recherche des IRSC

Guide de l évaluateur pour les bourses de recherche des IRSC Guide de l évaluateur pour les bourses de recherche des IRSC Juin 2015 Table des matières INTRODUCTION... 3 ÉVALUATION PAR LES PAIRS AUX IRSC... 3 RÉSUMÉ DU PROCESSUS D ÉVALUATION PAR LES PAIRS... 3 PHASE

Plus en détail

PERSONNEL. Approuvées le 21 octobre 2000 Révisées le 26 janvier 2012 Révisées le 8 décembre 2014 Prochaine révision en 2017-2018 Page 1 de 6

PERSONNEL. Approuvées le 21 octobre 2000 Révisées le 26 janvier 2012 Révisées le 8 décembre 2014 Prochaine révision en 2017-2018 Page 1 de 6 Approuvées le 21 octobre 2000 Révisées le 26 janvier 2012 Révisées le 8 décembre 2014 Prochaine révision en 2017-2018 Page 1 de 6 1. AFFICHAGE DE POSTES 1.1 Tout nouveau poste permanent doit être approuvé

Plus en détail

ARBITRAGE DE GRIEF EN VERTU DU CODE DU TRAVAIL DU QUÉBEC (L.R.Q., c. C-27) CENTRE HOSPITALIER LE GARDEUR

ARBITRAGE DE GRIEF EN VERTU DU CODE DU TRAVAIL DU QUÉBEC (L.R.Q., c. C-27) CENTRE HOSPITALIER LE GARDEUR ARBITRAGE DE GRIEF EN VERTU DU CODE DU TRAVAIL DU QUÉBEC (L.R.Q., c. C-27) ENTRE : SYNDICAT DES INFIRMIERS ET INFIRMIÈRES DU CENTRE HOSPITALIER LE GARDEUR ET : ET : CENTRE HOSPITALIER LE GARDEUR JULIENNE

Plus en détail

Examen du Manifeste électronique. Mission d examen

Examen du Manifeste électronique. Mission d examen Examen du Manifeste électronique Mission d examen Décembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 1.0 INTRODUCTION... 2 2.0 IMPORTANCE DE L EXAMEN... 2 3.0 ÉNONCÉ DE CONFORMITÉ... 2 4.0 PRINCIPALES CONSTATATIONS...

Plus en détail

Groupe WSP Global Inc. (la «Société») RÈGLES DU COMITÉ D AUDIT

Groupe WSP Global Inc. (la «Société») RÈGLES DU COMITÉ D AUDIT Groupe WSP Global Inc. (la «Société») RÈGLES DU COMITÉ D AUDIT I. RÔLE Le rôle du comité d audit de la Société (le «comité d audit») consiste à aider le conseil d administration (le «conseil») à surveiller

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la qualité et l intégrité de l information financière de la Banque ~ ~ Principales responsabilités assurer

Plus en détail

LE ROULEMENT DE LA MAIN-D ŒUVRE

LE ROULEMENT DE LA MAIN-D ŒUVRE Ce document a été développé en collaboration avec : LE ROULEMENT DE LA MAIN-D ŒUVRE UN GUIDE DE TRAVAIL POUR : Calculer votre taux de roulement Évaluer l impact financier de votre roulement Établir votre

Plus en détail

FONCTION «GESTION DES RESSOURCES HUMAINES»

FONCTION «GESTION DES RESSOURCES HUMAINES» Modèle de classification provisoire FONCTION «GESTION DES RESSOURCES HUMAINES» La présente structure modèle de classification des documents traite de la fonction «gestion des ressources humaines», des

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2007-2008

Rapport annuel au Parlement 2007-2008 Rapport annuel au Parlement 2007-2008 L administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415-1 Avant-propos Le présent rapport annuel au Parlement a été rédigé sous l autorité

Plus en détail

Titre du poste Poste du superviseur Code fin. : Directeur des programmes de. Santé. Ministère Division/Région Collectivité Lieu

Titre du poste Poste du superviseur Code fin. : Directeur des programmes de. Santé. Ministère Division/Région Collectivité Lieu 1. IDENTIFICATION N o de poste Titre du poste Poste du superviseur Code fin. : Superviseur des programmes de santé Directeur des programmes de santé Ministère Division/Région Collectivité Lieu Santé Baffin

Plus en détail

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Module 2 : Consolider une équipe

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Module 2 : Consolider une équipe GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Module 2 : Consolider une équipe Révisé en décembre 2012 Objectif du guide L objectif du guide est de vous aider, votre

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

Foire aux questions : Services en français

Foire aux questions : Services en français Foire aux questions : Services en français 1. Pourquoi tient-on compte des compétences en français dans la politique de recrutement et d embauche de l Hôpital communautaire de Cornwall? Deux raisons expliquent

Plus en détail

vérificatrice générale du Canada à la Chambre des communes

vérificatrice générale du Canada à la Chambre des communes 2007 Rapport de la vérificatrice générale du Canada à la Chambre des communes MAI Chapitre 3 La gestion des ressources humaines Affaires étrangères et Commerce international Canada Bureau du vérificateur

Plus en détail

Nomination d un président et d un secrétaire d assemblée Monsieur Steve Gagné est nommé président et Madame Colombani secrétaire de la rencontre.

Nomination d un président et d un secrétaire d assemblée Monsieur Steve Gagné est nommé président et Madame Colombani secrétaire de la rencontre. 1 33 Compte rendu de la 6 e réunion du Comité exécutif du Comité sectoriel de maind œuvre de l industrie des mines tenue le lundi 13 janvier 2014 de 19h00 à 21h00 au restaurant La Fenouillère à Québec.

Plus en détail

Standards de qualité swissstaffing

Standards de qualité swissstaffing p. 1 Standards de qualité swissstaffing Généralités Dans son article d objectif, swissstaffing garantit à ses partenaires transparence, sécurité, qualité et professionnalisme dans les activités de ses

Plus en détail

ALLOCATION DES RESSOURCES

ALLOCATION DES RESSOURCES ALLOCATION DES RESSOURCES À L ENSEIGNEMENT 2015-2016 ENTENTES PRÉALABLES Version adoptée LE 9 AVRIL 2015 ANNEXE A RÈGLES DE RÉPARTITION DES ALLOCATIONS POUR LA COORDINATION DÉPARTEMENTALE ET LA COORDINATION

Plus en détail

Vérification de la prestation de services de santé aux détenus Direction de la vérification interne 378-1-236

Vérification de la prestation de services de santé aux détenus Direction de la vérification interne 378-1-236 Vérification de la prestation de services de santé aux détenus Direction de la vérification interne 378-1-236 Approuvé par le comité de vérification 03 Avril 2008 1 Table des matières SOMMMAIRE EXÉCUTIF...

Plus en détail

Vérification de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Vérification de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 69 Vérification de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Table des matières Vérification de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Plus en détail

POLITIQUE D'EMBAUCHE. y incluant les principales règles relatives au processus d embauche

POLITIQUE D'EMBAUCHE. y incluant les principales règles relatives au processus d embauche D'EMBAUCHE POLITIQUE y incluant les principales règles relatives au processus d embauche L'application de cette politique est sous la responsabilité de la Direction des ressources humaines et des relations

Plus en détail

Société Radio-Canada Rapport d examen spécial 2013

Société Radio-Canada Rapport d examen spécial 2013 Société Radio-Canada Rapport d examen spécial 2013 Avis au lecteur : Le Bureau du vérificateur général du Canada a décidé de modifier sa terminologie à la suite de l adoption des nouvelles normes d audit.

Plus en détail

Politiques et procédures d embauche Approuvées par le conseil d administration le 19 juin 2013

Politiques et procédures d embauche Approuvées par le conseil d administration le 19 juin 2013 s et procédures d embauche Approuvées par le conseil d administration le 19 juin 2013 INTRODUCTION Canada Snowboard reconnaît que la gestion du risque est un aspect important du processus d embauche. La

Plus en détail

Examen annuel du Module de gestion de l information sur la santé

Examen annuel du Module de gestion de l information sur la santé Examen annuel du Module de gestion de l information sur la santé Vérification interne 378-1-207 29 avril 2009 TABLE DES MATIÈRES RÉSUMÉ...II 1.0 INTRODUCTION...4 2.0 OBJECTIFS ET PORTÉE DE L EXAMEN...5

Plus en détail

POLITIQUE DE RECRUTEMENT, DE SÉLECTION ET D ENGAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE RECRUTEMENT, DE SÉLECTION ET D ENGAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES RÈGLEMENT POLITIQUE PROCÉDURE POLITIQUE DE RECRUTEMENT, DE SÉLECTION ET D ENGAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Adoptée par le conseil d'administration du Collège Le 24 novembre 2004 La direction des services

Plus en détail

Préambule. Claude Sicard Vice-président au partenariat et à l expertise-conseil 2 LE CADRE D INTERVENTION EN PRÉVENTION-INSPECTION

Préambule. Claude Sicard Vice-président au partenariat et à l expertise-conseil 2 LE CADRE D INTERVENTION EN PRÉVENTION-INSPECTION Préambule Le présent guide d application du cadre d intervention s adresse aux inspecteurs, aux chefs d équipe et aux directeurs en santé et sécurité en prévention-inspection de la CSST de même qu aux

Plus en détail

Entrée en vigueur le : 7 mai 2015. TITRE : Procédure relative à la gestion des retours au travail et maintien au travail

Entrée en vigueur le : 7 mai 2015. TITRE : Procédure relative à la gestion des retours au travail et maintien au travail Code : PR-DRH-505-05 PROCÉDURE Instance responsable : Direction des ressources humaines Approuvée (ou adoptée) au comité de direction le : 7 mai 2015 Adoptée par le conseil d administration le : s. o.

Plus en détail

Exemple : Consultant Contrat et stipulations

Exemple : Consultant Contrat et stipulations Exemple : Consultant Contrat et stipulations Note : Le présent document est fourni à des fins informatives seulement. Les associations professionnelles de la santé qui souhaitent utiliser cette ressource

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL APPLICATION Le présent code de conduite (le «code du conseil») s applique à vous si vous êtes membre du conseil d

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU NUNAVUT PROGRAMME D EMPLOIS D ÉTÉ

GOUVERNEMENT DU NUNAVUT PROGRAMME D EMPLOIS D ÉTÉ GOUVERNEMENT DU NUNAVUT PROGRAMME D EMPLOIS D ÉTÉ ÉQUITABLES POUR ÉTUDIANTS APERÇU DU PROGRAMME Le Programme d emplois d été équitables pour étudiants (PEEEE) du gouvernement du Nunavut (GN) offre aux

Plus en détail

Vérification des opérations financières liées aux détenus

Vérification des opérations financières liées aux détenus Vérification des opérations financières liées aux détenus Direction de la vérification interne 378-1-248 30 juillet 2009 RAPPORT FINAL Table des matières SOMMAIRE 3 1.0 INTRODUCTION 6 2.0 OBJECTIFS ET

Plus en détail

Loi sur l Accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario (APHO) Politique relative à l accessibilité pour les services à la clientèle

Loi sur l Accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario (APHO) Politique relative à l accessibilité pour les services à la clientèle Loi sur l Accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario (APHO) Politique relative à l accessibilité pour les services à la clientèle Publiée par : le Service des ressources humaines En vigueur

Plus en détail

Code de conduite professionnelle

Code de conduite professionnelle Code de conduite professionnelle Date d effet 3 mars 2015 Date de la mise à jour ou de l examen précédent Approuvé par 14 mars 2013 Date du prochain examen ou mise à jour 3 mars 2017 Introduction Examiné

Plus en détail

Rapport de vérification interne Évaluation de la conception du Système de gestion de la qualité du Bureau du vérificateur général

Rapport de vérification interne Évaluation de la conception du Système de gestion de la qualité du Bureau du vérificateur général Rapport de vérification interne Évaluation de la conception du Système de gestion de la qualité du Bureau du vérificateur général Office of the Auditor General of Canada Bureau du vérificateur général

Plus en détail

GUIDE DE DEMANDE D INSCRIPTION AU REGISTRE ONTARIEN DES PSSP

GUIDE DE DEMANDE D INSCRIPTION AU REGISTRE ONTARIEN DES PSSP GUIDE DE DEMANDE D INSCRIPTION AU REGISTRE ONTARIEN DES PSSP Ce formulaire comprend quatre sections : coordonnées, éducation et formation, renseignements sur l emploi et sondage sur les ressources humaines

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS POLITIQUE N o 11 POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS Adoptée le 14 juin 2005 cegepdrummond.ca Adoptée au conseil d administration : 14 juin 2005 (CA-05-06-14-19) Cégep de Drummondville 960,

Plus en détail

Plan d accessibilité

Plan d accessibilité Plan d accessibilité Le Règlement sur les Normes d accessibilité intégrées (R) en vertu de la Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario (LAPHO) exige que Hunter Douglas Canada

Plus en détail

RAPPORT DES TRAVAUX DU COMITÉ DES RELATIONS DE TRAVAIL

RAPPORT DES TRAVAUX DU COMITÉ DES RELATIONS DE TRAVAIL RAPPORT DES TRAVAUX DU COMITÉ DES RELATIONS DE TRAVAIL 2011-2012 Paul-Anthony Ashby, Denyse Bilodeau, Jean-Luc Cossette, Richard Drolet, Gilbert Lachaîne Les réunions du CRT ont lieu approximativement

Plus en détail

Demandeur. Entreprise. renseignements compris dans un rapport pré-emploi le concernant.

Demandeur. Entreprise. renseignements compris dans un rapport pré-emploi le concernant. 01 04 57 X Demandeur c. ASSURANCE VIE DESJARDINS- LAURENTIENNE INC. Entreprise LA MÉSENTENTE : Le demandeur conteste le refus de l entreprise de lui donner communication de certains renseignements compris

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 : Planification de main-d œuvre. Chapitre 2 : Description des postes. Chapitre 3 : Recrutement

Table des matières. Chapitre 1 : Planification de main-d œuvre. Chapitre 2 : Description des postes. Chapitre 3 : Recrutement Table des matières Chapitre 1 : Planification de main-d œuvre Diagnostic des pratiques de gestion des ressources humaines (Fiche/* technique) Tableau résumé du diagnostic (Outil # 1) Planification de la

Plus en détail

La liste des personnes rencontrées et interviewées se trouve à l ANNEXE B, et la liste des documents consultés figure à l ANNEXE G.

La liste des personnes rencontrées et interviewées se trouve à l ANNEXE B, et la liste des documents consultés figure à l ANNEXE G. 1. RESUME EXECUTIF 1.1. Cadre de la mission d évaluation finale Ce rapport concerne l évaluation finale du Projet LuxDev NAM/347-Soutien à l Enseignement technique et la Formation professionnelle. Il a

Plus en détail

PROJET : RÉNOVATION D UN GARAGE

PROJET : RÉNOVATION D UN GARAGE RÉNOVATION D UN GARAGE DATE DE LIVRAISON DES TRAVAUX : 2 MAI 2008 PRÉPARÉ POUR : LUC RAINVILLE ENSEIGNANT PRÉPARÉ PAR : ÉTUDIANT 1 CHARGÉE DE PROJET ÉTUDIANT 2 ÉTUDIANT 3 RESPONSABLE DES ACHATS & COMMANDES

Plus en détail

Équipe de la vérification et de l évaluation. Vérification de la gestion financière des ententes de recherche concertée

Équipe de la vérification et de l évaluation. Vérification de la gestion financière des ententes de recherche concertée Équipe de la vérification et de l évaluation Vérification de la gestion financière des ententes de recherche concertée Septembre 2003 Table des matières 1. Conclusions...1 2. Résumé des observations...1

Plus en détail

Conseil exécutif de l ACEP. Compte rendu de la réunion du 27 février 2008 Bureau national de l ACEP Salle de conférence 17 h 45

Conseil exécutif de l ACEP. Compte rendu de la réunion du 27 février 2008 Bureau national de l ACEP Salle de conférence 17 h 45 Conseil exécutif de l ACEP Compte rendu de la réunion du 27 février 2008 Bureau national de l ACEP Salle de conférence 17 h 45 Présences : J. Aggrey (président), J-R. Benoit, C. Card, G. Dussault, M. Holyk,

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Rapport de vérification interne Vérification de la délégation des pouvoirs, de la conception organisationnelle et de la classification Préparé par la

Plus en détail

direction de l éducation conseil en matière de gouvernance Partie A : L évaluation du rendement de la Partie B : L autoévaluation du rendement du

direction de l éducation conseil en matière de gouvernance Partie A : L évaluation du rendement de la Partie B : L autoévaluation du rendement du CORPORATION DES SERVICES EN ÉDUCATION DE L ONTARIO Programme de perfectionnement professionnel des membres des conseils scolaires Modules 5 Partie A : L évaluation du rendement de la direction de l éducation

Plus en détail

NORMES ET RÈGLES RELATIVES À L ÉVALUATION DE L APPRENTISSAGE ÉTUDIANT DU DÉPARTEMENT DE PHILOSOPHIE Juin 2002 (modifications février 2007)

NORMES ET RÈGLES RELATIVES À L ÉVALUATION DE L APPRENTISSAGE ÉTUDIANT DU DÉPARTEMENT DE PHILOSOPHIE Juin 2002 (modifications février 2007) Politique d évaluation des apprentissages en philosophie NORMES ET RÈGLES RELATIVES À L ÉVALUATION DE L APPRENTISSAGE ÉTUDIANT DU DÉPARTEMENT DE PHILOSOPHIE Juin 2002 (modifications février 2007) Le plan

Plus en détail

LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES TOUT AU LONG DU PROJET : SOUTIEN DES ACTEURS DE L ENTREPRISE, PRÉPARATION ET SOUTIEN DES ÉLÈVES 42 Pour mettre en application des programmes d études

Plus en détail

FACULTE DE DROIT DE TANGER. Support de Cours GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

FACULTE DE DROIT DE TANGER. Support de Cours GESTION DES RESSOURCES HUMAINES FACULTE DE DROIT DE TANGER Support de Cours GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Pr. Omar BELKHEIRI* * Professeur d économie et de gestion - Faculté de Droit de Tanger * Responsable de l équipe de Recherche

Plus en détail

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes But Les professionnels de la santé publique suivent de plus en plus une approche fondée sur des données probantes lorsqu il s agit de planifier,

Plus en détail

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada.

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada. Énoncé de position LA PLANIFICATION NATIONALE DES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ POSITION DE L AIIC L AIIC croit qu une planification réussie des ressources humaines de la santé au Canada passe par un

Plus en détail

Atelier Faire de l emploi au sein des services de santé mentale une réalité pour les personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale

Atelier Faire de l emploi au sein des services de santé mentale une réalité pour les personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale Atelier Faire de l emploi au sein des services de santé mentale une réalité pour les personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale Rachel E. Perkins, B.A., M. Phil. (psychologie clinique),

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Rapport de vérification interne Vérification du cadre de contrôle de gestion pour les subventions et contributions de 2012-2013 (Modes de financement)

Plus en détail

GESTION des RESSOURCES HUMAINES

GESTION des RESSOURCES HUMAINES FACULTE DE DROIT DE TANGER Grands axes du cours (Approche par les processus GRH) Support de Cours GESTION des RESSOURCES HUMAINES Pr. Omar BELKHEIRI* I - II - III - IV - V - VI - VII - Définitions - Système

Plus en détail

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés Rapport de vérification interne du Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément de la Division des régimes de retraite privés du Bureau du surintendant des institutions financières Novembre

Plus en détail

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION NORME 5 NORME ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION Bien que cette Norme apparaisse dans le Code canadien de sécurité pour les transporteurs routiers, il est important de noter qu'elle s'applique à tous les

Plus en détail

Avantages collectifs. Guide des soins d urgence à l étranger

Avantages collectifs. Guide des soins d urgence à l étranger Avantages collectifs Guide des soins d urgence à l étranger MD MD Conservez la présente brochure et une copie de votre carte d assistance en cas d urgence médicale en voyage avec votre passeport. Ainsi,

Plus en détail

Rapport annuel des membres externes du Comité d audit. Direction, vérification et évaluation

Rapport annuel des membres externes du Comité d audit. Direction, vérification et évaluation Rapport annuel des membres externes du Comité d audit 2013 2014 Direction, vérification et évaluation RAPPORT ANNUEL DES MEMBRES EXTERNES DU COMITÉ D AUDIT 2013-2014 TABLE DES MATIÈRES MESSAGE AU PRÉSIDENT

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE RELATIVE À LA DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE RELATIVE À LA DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES 1. ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE La présente politique a pour but de définir le cadre général relatif au processus de recrutement et d embauche du personnel

Plus en détail

POLITIQUE D'ACCESSIBILITÉ

POLITIQUE D'ACCESSIBILITÉ POLITIQUE D'ACCESSIBILITÉ But L objectif de cette politique est d assurer que la Lutheran Community Care Centre offre un environnement sécuritaire et accessible d une manière qui respecte la dignité et

Plus en détail

Fonds pour le recrutement de personnel infirmier et le maintien des effectifs

Fonds pour le recrutement de personnel infirmier et le maintien des effectifs Fonds pour le recrutement de personnel infirmier et le maintien des effectifs Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 1 TITRE DE LA POLITIQUE REMBOURSEMENT DES COÛTS DE RÉINSTALLATION Approuvée

Plus en détail

TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION... 3 II. ASPECTS POSITIFS DU RAPPORT DU COMITE... 4 (A) Amélioration de la Communication entre la Cour et le

TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION... 3 II. ASPECTS POSITIFS DU RAPPORT DU COMITE... 4 (A) Amélioration de la Communication entre la Cour et le COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE L Equipe de la Coalition pour la Cour Pénale Internationale (CCPI) sur le budget et les finances Présentation à la 4 ème session de l Assemblée des Etats parties

Plus en détail

RAPPORT DE LA RÉUNION DU CONSEIL EXÉCUTIF TENUE LE 27 MAI À 13 H AU LOCAL DU REMDUS (E1-115)

RAPPORT DE LA RÉUNION DU CONSEIL EXÉCUTIF TENUE LE 27 MAI À 13 H AU LOCAL DU REMDUS (E1-115) RAPPORT DE LA RÉUNION DU CONSEIL EXÉCUTIF TENUE LE 27 MAI À 13 H AU LOCAL DU REMDUS (E1-115) ÉTAIENT PRÉSENTS : Abdelkarim AMENGAY Ernest NJIEMOUN Benham GOLZAN Pascale ROY Victor BILODEAU Bernard BEAUSOLEIL

Plus en détail

AGENCE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU CANADA ACCÈS À L INFORMATION ET PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

AGENCE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU CANADA ACCÈS À L INFORMATION ET PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS AGENCE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU CANADA ACCÈS À L INFORMATION ET PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS R A PP O R T A N NU E L 2007-2008 Table des matières Introduction 1. À propos de l organisation

Plus en détail

CHAPITRE IV- ORGANISATION ET PLANIFICATION DE L EXECUTION DES TRAVAUX DE SAISIE. 4.1 Calendrier du travail et estimation du temps normal de saisie

CHAPITRE IV- ORGANISATION ET PLANIFICATION DE L EXECUTION DES TRAVAUX DE SAISIE. 4.1 Calendrier du travail et estimation du temps normal de saisie CHAPITRE IV- ORGANISATION ET PLANIFICATION DE L EXECUTION DES TRAVAUX DE SAISIE 4.1 Calendrier du travail et estimation du temps normal de saisie L organisation des travaux de saisie des données est intimement

Plus en détail

Descriptions d emploi pour votre campagne

Descriptions d emploi pour votre campagne Descriptions d emploi pour votre campagne L équipe au centre d une campagne électorale ces personnes à qui le candidat peut se fier jusqu à la victoire est probablement l un des éléments les plus importants

Plus en détail

RÈGLEMENTS CLUB SOCIAL DE LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC INC.

RÈGLEMENTS CLUB SOCIAL DE LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC INC. RÈGLEMENTS CLUB SOCIAL DE LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC INC. Document révisé le 2006-11-08 RÈGLEMENTS NO 1 SECTION 1 - CONSTITUTION 1- Constitution en corporation Le Club social de la

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES 1. Interprétation «administrateur indépendant» désigne un administrateur qui n entretient pas avec la Compagnie ou avec une entité reliée,

Plus en détail

Chapitre 7 Ministère du Développement des ressources humaines / Andersen Consulting

Chapitre 7 Ministère du Développement des ressources humaines / Andersen Consulting Ministère du Développement des ressources humaines / Andersen Consulting Contenu Contexte................................................................ 101 Examen du contrat........................................................

Plus en détail

SUITE RESSOURCES HUMAINES

SUITE RESSOURCES HUMAINES SUITE RESSOURCES HUMAINES Brochure d information Cette brochure vous présente les principales caractéristiques du logiciel Suite ressources humaines. MicroVision Tous droits réservés 2012. Droits d auteur

Plus en détail

L histoire du régime de retraite à ce jour

L histoire du régime de retraite à ce jour Le 9 novembre, 2015 L histoire du régime de retraite à ce jour Dans la foulée du «non» que le BSIF a opposé à la démarche conjointe de NAV Canada et de ses syndicats, prenons du recul et revoyons l historique

Plus en détail

SECTION SOUTIEN DES PATRIOTES COMPTE RENDU DU COMITÉ EN RELATIONS DE TRAVAIL DE LA RENCONTRE TENUE LE 10 NOVEMBRE 2011

SECTION SOUTIEN DES PATRIOTES COMPTE RENDU DU COMITÉ EN RELATIONS DE TRAVAIL DE LA RENCONTRE TENUE LE 10 NOVEMBRE 2011 SECTION SOUTIEN DES PATRIOTES COMPTE RENDU DU COMITÉ EN RELATIONS DE TRAVAIL DE LA RENCONTRE TENUE LE 10 NOVEMBRE 2011 PRÉSENCES : PARTIE SYNDICALE PARTIE PATRONALE Mariève Charest France Mc Duff Johanne

Plus en détail

Envisager la vie en résidence: quand réflexions et émotions orientent notre choix

Envisager la vie en résidence: quand réflexions et émotions orientent notre choix Envisager la vie en résidence: quand réflexions et émotions orientent notre choix Contenu 03 04 06 08 13 Introduction: Est-ce le moment? Un contexte propice à la discussion Une amorce positive à la discussion

Plus en détail

Enjeux et perspectives liant la santé et la sécurité du travail et la promotion de la santé Diane Berthelette, Ph.D.

Enjeux et perspectives liant la santé et la sécurité du travail et la promotion de la santé Diane Berthelette, Ph.D. Enjeux et perspectives liant la santé et la sécurité du travail et la promotion de la santé Diane Berthelette, Ph.D. Présidente-directrice générale, CLIPP Département d organisation et de ressources humaines,

Plus en détail

Rôle du CE en cas de licenciement économique

Rôle du CE en cas de licenciement économique Droit en du pratique CE Parfois, malgré des mesures préventives comme le chômage partiel, l employeur estime qu il n a pas d autre choix que de licencier. Mais dans quelles conditions peut-il le faire?

Plus en détail

Gestion des risques d entreprise Résumé

Gestion des risques d entreprise Résumé Gestion des risques d entreprise Résumé À moins d identifier rigoureusement les risques, on ne peut assurer une gouvernance et une gestion efficace. La nécessité de cerner, d évaluer et de contrôler ces

Plus en détail

Volume 781 Page 150. Sont aussi présents: - M. Serge Lamontagne, directeur général; - Me Chantal Sainte-Marie, greffière adjointe.

Volume 781 Page 150. Sont aussi présents: - M. Serge Lamontagne, directeur général; - Me Chantal Sainte-Marie, greffière adjointe. Page 150 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE LAVAL PROCÈS-VERBAL D UNE SÉANCE DU COMITÉ EXÉCUTIF DE LA VILLE DE LAVAL tenue à huis clos le lundi 10 mars 2014 à 9:10 heures à l hôtel de ville, 1 Place du Souvenir,

Plus en détail

Centre hospitalier régional De Lanaudière

Centre hospitalier régional De Lanaudière Centre hospitalier régional De Lanaudière Présentation Programme de la gestion intégrée de la présence au travail Pierre Hétu Directeur des ressources humaines et Alain St-Pierre Chef du Service de santé

Plus en détail

L obligation de déposer un rapport Guide à. l intention des employeurs, exploitants et infirmières

L obligation de déposer un rapport Guide à. l intention des employeurs, exploitants et infirmières L obligation de déposer un rapport Guide à l intention des employeurs, exploitants et infirmières Table des matières Introduction.... 3 Pourquoi faut-il déposer un rapport?... 3 Que fait l Ordre lorsqu

Plus en détail

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO)

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1ER AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 1 PROGRAMME

Plus en détail

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ À L ESSAI

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ À L ESSAI DE-02-03-03 Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ À L ESSAI La convention collective et les arrangements locaux S3 2000-2002 Fédération du personnel de soutien scolaire - CSQ en résumé... Ce

Plus en détail

PROTOCOLE DE COORDINATION DES CAS URGENTS D INTIMIDATION OU DE VIOLENCE Selon le Code des droits et des responsabilités (BD-3)

PROTOCOLE DE COORDINATION DES CAS URGENTS D INTIMIDATION OU DE VIOLENCE Selon le Code des droits et des responsabilités (BD-3) Selon le Code des droits et des responsabilités (BD-3) Remarque : Le masculin est utilisé pour faciliter la lecture. PRINCIPES FONDAMENTAUX Les incidents provoqués par des conduites intimidantes ou violentes

Plus en détail

a) le service médical pénitentiaire (rapport des Professeurs T.-W. Harding et H. Stalder de novembre 1999) ;

a) le service médical pénitentiaire (rapport des Professeurs T.-W. Harding et H. Stalder de novembre 1999) ; Nombre de pages: 1/6 vu les articles 29 et 30 du règlement sur le régime intérieur de la prison et le statut des personnes incarcérées du 30 septembre 1985 (F 1 50.04) : vu les articles 1, 2, 3, 11, 12

Plus en détail