Rapport annuel Accompagner nos clients dans leurs projets

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport annuel 2013. Accompagner nos clients dans leurs projets"

Transcription

1 Rapport annuel 2013 Accompagner nos clients dans leurs projets

2 UN GROUPE BANCAIRE DE RÉFÉRENCE Le groupe Crédit Agricole est le premier financeur de l économie française et l un des tout premiers acteurs bancaires en Europe. Leader de la banque de proximité en Europe, le Groupe est également premier gestionnaire d actifs européen, premier bancassureur en Europe et leader mondial du financement de l aéronautique. Fort de ses fondements coopératifs et mutualistes, de ses collaborateurs et administrateurs des Caisses locales et régionales, le groupe Crédit Agricole est une banque responsable et utile, au service de 49 millions de clients, 7,4 millions de sociétaires et 1,2 million d actionnaires. Grâce à son modèle de banque universelle de proximité - l association étroite entre ses banques de proximité et les métiers qui leur sont liés - le groupe Crédit Agricole accompagne ses clients dans leurs projets en France et dans le monde : assurance, immobilier, moyens de paiement, gestion d actifs, crédit-bail et affacturage, crédit à la consommation, banque de financement et d investissement. Au service de l économie, le Crédit Agricole se distingue également par sa politique de responsabilité sociale et environnementale dynamique et innovante. Elle repose sur une démarche pragmatique qui irrigue tout le Groupe et met chaque collaborateur en action. L entrée récente dans les indices extra-financiers de Vigeo-NYSE Euronext témoigne de la reconnaissance de son engagement. GROUPE CRÉDIT AGRICOLE 5,1 Mds RÉSULTAT NET PART DU GROUPE 76,3 Mds CAPITAUX PROPRES PART GROUPE 11,2 % RATIO COMMON EQUITY TIER 1 NON PHASÉ* CRÉDIT AGRICOLE S.A. 2,5 Mds RÉSULTAT NET PART DU GROUPE 42,3 Mds CAPITAUX PROPRES PART GROUPE 8,3 % RATIO COMMON EQUITY TIER 1 NON PHASÉ* * en janvier 2014

3 ORGANISATION DU GROUPE 7,4 millions de sociétaires sont à la base de l organisation coopérative du Crédit Agricole. Ils détiennent sous forme de parts sociales le capital des Caisses locales et désignent chaque année leurs représentants : administrateurs qui portent leurs attentes au cœur du Groupe. Les Caisses locales détiennent l essentiel du capital des 39 Caisses régionales. Les Caisses régionales sont des banques régionales coopératives qui offrent à leurs clients une gamme complète de produits et services. L instance de réflexion des Caisses régionales est la Fédération Nationale du Crédit Agricole, lieu où sont débattues les grandes orientations du Groupe. À travers la SAS Rue La Boétie, les Caisses régionales sont l actionnaire majoritaire, à 56,2 %, de Crédit Agricole S.A. Crédit Agricole S.A. détient 25 % du capital des Caisses régionales (sauf la Corse). Il coordonne, en liaison avec ses filiales spécialisées, les stratégies des différents métiers en France et à l international. LA BANQUE UNIVERSELLE DE PROXIMITÉ BANQUES DE PROXIMITÉ LCL 39 Caisses régionales de Crédit Agricole En France À l international Crédit du Maroc CA Cards & Payments CA Paiement FIA-NET Moyens de paiement PARTICULIERS AGRICULTEURS PROFESSIONNELS COLLECTIVITÉS INSTITUTIONNELS ENTREPRISES Métiers de l immobilier Assurances Gestion de l épargne et Assurances Banque CA Services de financement financiers et d investissement spécialisés CA Corporate & CA Private Banking Investment Bank MÉTIERS SPÉCIALISÉS Amundi CACEIS CA Consumer Finance CA Leasing & Factoring CA Ukraine CA Srbjia Gruppo Cariparma Crédit Agricole CA Egypt CA Bank Polska CA Immobilier AUTRES FILIALES SPÉCIALISÉES : Crédit Agricole Capital Investissement & Finance (Idia, Sodica), Uni-éditions 1 ER FINANCEUR DE L ÉCONOMIE FRANÇAISE 1 ER BANCASSUREUR EN EUROPE 1 ER GESTIONNAIRE D ACTIFS EUROPÉEN

4 CHIFFRES CLÉS À FIN 2013 Une présence dans 22 pays Sommaire CRÉDIT AGRICOLE CONSUMER FINANCE 01 Profil 02 Message du Président Bruno de Laage 03 Entretien avec le Directeur Général Philippe Dumont 05 Plan à Moyen Terme de Crédit Agricole Consumer Finance 06 Gouvernance 08 Présence internationale ADAPTATION 11 Un marché européen qui présente de fortes disparités 12 Maîtrise du risque en Italie 13 Rationalisation du périmètre d activités 14 Une politique responsable et rigoureuse d octroi et de recouvrement 16 Développer les sources de refinancement ENGAGEMENT 19 Crédit Agricole Consumer Finance au service des réseaux de banque de détail 22 Engagé envers l environnement 23 Engagé envers la société 24 Un engagement partagé avec ses collaborateurs MOBILISATION 27 Mesurer la satisfaction client 29 Des offres innovantes : produits et processus 32 Développement de l assurance RENTABILITÉ 35 Résultats financiers 37 De bons résultats commerciaux 40 Des charges sous contrôle 42 Un coût du risque maîtrisé collaborateurs Encours gérés 70 MdsE Produit net bancaire ME Notations agences 2013 CA CONSUMER FINANCE S.A. Standard & Poor s Court terme... A-1 Long terme... A Fitch Ratings Court terme... F1 Long terme... A AGOS DUCATO Fitch Ratings Court terme... F2 Long terme... BBB+ FGA CAPITAL Standard & Poor s Court terme... B Long terme... BB+ Fitch Ratings Court terme... F3 Long terme... BBB- Moody s Long terme... Baaa3

5 Acteur majeur du crédit à la consommation en Europe, Crédit Agricole Consumer Finance permet à ses clients de financer leurs projets et de faire face à leurs besoins. Crédit Agricole Consumer Finance, engagé dans une démarche responsable vis-à-vis de ses partenaires, de ses clients et de ses collaborateurs, démontre au quotidien le rôle économique et social de son métier. Au cœur de sa stratégie, la satisfaction client, l innovation et l efficacité opérationnelle contribuent à sa rentabilité et à sa solidité financière. Ancré au sein du groupe Crédit Agricole et au service de ses banques de proximité, Crédit Agricole Consumer Finance occupe une position significative sur tous les canaux de distribution : vente directe, financement sur le lieu de vente, e-commerce, partenariats et courtage. À travers ces multiples canaux, l entreprise distribue une gamme étendue de solutions de financement et d assurance en couvrant tous les métiers du crédit à la consommation. Partenaire des banques de détail du groupe Crédit Agricole. Acteur majeur du financement des véhicules par le biais de joint-ventures ou de partenariats avec de grands constructeurs automobiles. Vente directe par l intermédiaire d agences commerciales, de plateformes téléphoniques ou d Internet. Partenaire des grandes enseignes de la distribution et de la distribution spécialisée. Partenaire des enseignes sur le lieu de vente des véhicules, de l équipement de la maison et de l amélioration de l habitat Courtage crédit en fournissant aux intermédiaires bancaires et à leurs clients des solutions de financement et d assurance associées. Crédit amortissable, crédit renouvelable, Location avec Option d Achat (LOA), Location Longue Durée (LLD), rachat de crédit, assurances, épargne (en Allemagne par CreditPlus Bank et Crédit Agricole Consumer Finance). Assurances à travers une offre diversifiée et complémentaire de l offre de crédits.

6 Message du Président Bruno de Laage Préparer l avenir sur des bases solides. Avec 5,1 milliards d euros de résultat net part du Groupe, le Crédit Agricole retrouve sa place de leader de la banque de proximité en France et en Europe. Ces bons résultats reflètent le recentrage réussi du Groupe, la solide performance de l ensemble des métiers de Crédit Agricole S.A. et la contribution en hausse des Caisses régionales. Le Groupe a également renforcé sa solidité, son ratio de solvabilité, à 11,2 % en 2013, étant au-delà des exigences réglementaires de Bâle III. Parallèlement, la gestion des liquidités au sein du Groupe s est encore améliorée. Crédit Agricole S.A. peut maintenant préparer l avenir sur des bases solides, avec sérénité et détermination. Le Groupe a présenté le 20 mars 2014 son nouveau Plan à Moyen Terme, «Crédit Agricole 2016». Construit conjointement par les Caisses régionales et Crédit Agricole S.A., il s organise autour de quatre axes de développement : innover et transformer la banque de proximité du Groupe pour mieux servir ses clients et accentuer son leadership en France ; intensifier les synergies de revenus au sein du Groupe ; réaliser un développement ciblé en Europe ; investir dans les ressources humaines, accentuer l efficacité du Groupe et maîtriser les risques. Le groupe Crédit Agricole fixe à Crédit Agricole Consumer Finance l objectif de 16 milliards d euros d encours gérés en 2016 pour le compte de ses banques de proximité. En 2016, le visage du Groupe sera celui d une banque universelle de proximité qui se développe et qui délivre une rentabilité solide et récurrente. Ce visage sera aussi celui d un groupe fier de son utilité au service de ses clients. Tous les métiers y ont leur place. Dans le cadre de «Crédit Agricole 2016», nous attendons de Crédit Agricole Consumer Finance qu il resserre ses liens avec les banques de proximité du Groupe et qu il contribue à la relance du crédit à la consommation dans ses réseaux pour atteindre des niveaux de pénétration similaires aux meilleurs du marché. Le groupe Crédit Agricole lui a fixé l objectif de 16 milliards d euros d encours gérés en 2016 pour le compte de ses banques de proximité. À l horizon 2016, Crédit Agricole Consumer Finance a aussi pour objectifs de redynamiser son activité pour compte propre, de capitaliser sur les accords avec ses grands partenaires, de recentrer son dispositif à l international sur des entités autofinancées et à forte rentabilité, de miser sur le digital et la relation client, et enfin d optimiser la gestion de la liquidité et d améliorer sa rentabilité, en renforçant notamment son autofinancement. Les équipes de Crédit Agricole Consumer Finance ont montré leur engagement au cours des dernières années. Je salue leur travail qui a permis un retour à la profitabilité en un temps record, grâce en particulier au redressement d Agos Ducato. J ai toute confiance en elles et dans le Comité exécutif de Crédit Agricole Consumer Finance pour écrire avec succès cette nouvelle page de l histoire de leur entreprise. Bruno de Laage, Président du Conseil d administration de Crédit Agricole Consumer Finance. Directeur Général Délégué de Crédit Agricole S.A. 02 Crédit Agricole Consumer Finance Rapport annuel 2013

7 Entretien avec le Directeur Général Philippe Dumont GOUVERNANCE Accompagner nos clients et partenaires dans un monde en mutation. Quels sont les faits marquants de l année 2013 pour Crédit Agricole Consumer Finance? Crédit Agricole Consumer Finance a poursuivi son adaptation en 2013, construisant ainsi le socle sur lequel bâtir son développement pérenne. Nous avons mis en place une nouvelle organisation le 1 er avril La création d un Corporate Center a permis d adapter notre Groupe à sa dimension internationale en renforçant le pilotage de nos filiales et en stimulant le développement de synergies entre nos différentes business units. En France, le projet de transformation ISEO (Innovation, Satisfaction et Efficacité Opérationnelle) a été mené avec pour objectif le recentrage des activités et de l organisation sur le client, articulé autour des trois piliers de l innovation, de la satisfaction client et de l efficacité opérationnelle. Cette nouvelle organisation s est accompagnée de la nomination de Stéphane Priami, en qualité de Directeur Général de Crédit Agricole Consumer Finance France. Au plan commercial, une nouvelle campagne pour Sofinco et le challenge «Crédit Relance» ont permis de fédérer les équipes autour d un projet fort. Une nouvelle dynamique dans les relations avec les Caisses régionales de Crédit Agricole et LCL est également insufflée. Les équipes de chacun des pays où Crédit Agricole Consumer Finance est implanté ont relevé le défi de la transformation. En Italie, le redressement d Agos Ducato a été engagé, grâce au plan de maîtrise du risque et à la renégociation de l accord avec son coactionnaire Banco Popolare, qui a permis de remettre à niveau les fonds propres de notre filiale et de définir un nouveau business plan qui prévoit le retour à l équilibre dès Parallèlement, nous avons renouvelé notre accord avec Fiat. De quelle manière la transformation du Groupe porte-t-elle ses fruits? Nous avons atteint nos objectifs stratégiques pour 2013 : retour à la rentabilité avec un résultat net de 137 millions d euros, renforcement de notre solvabilité, augmentation de notre autofinancement, porté à 53 %, respect dès fin 2013 du nouveau ratio de liquidité de Bâle III - le LCR - et amorce d un nouvel élan commercial, comme en attestent la croissance de la production pour compte propre, la stabilisation des encours commerciaux au second semestre et le lancement de nombreuses innovations au profit de nos clients et partenaires. Par ailleurs, notre coût du risque s est amélioré de 28 %, et nos charges sont en baisse, preuve des efforts d efficacité opérationnelle fournis par tous. Comment les équipes ont-elles été associées à cette transformation? Je voudrais d abord les féliciter pour leur engagement sans faille dans la mise en œuvre de cette transformation. Les équipes de chacun des pays où Crédit Agricole Consumer Finance est implanté ont relevé le défi, en portant la transformation avec beaucoup de conviction dans un contexte difficile et un calendrier serré. Je compte sur elles pour transformer l essai en 2014! Dans cette période complexe, les équipes de Crédit Agricole Consumer Finance ont fait preuve d une grande cohésion. Nous souhaitons renforcer cet esprit de groupe et le sentiment 03

8 Une nouvelle dynamique dans les relations avec les Caisses régionales de Crédit Agricole, LCL et Cariparma est insufflée. d appartenance par la mise en place d une politique de ressources humaines Groupe renouvelée, dans laquelle les managers joueront un rôle essentiel. Comment comptez-vous renforcer les synergies avec le groupe Crédit Agricole? En concertation avec Crédit Agricole S. A. et dans le but de soutenir la relance du crédit à la consommation dans les banques de proximité du Groupe, nous avons défini en France une nouvelle stratégie et une nouvelle approche de distribution, Conso 2.0, qui suscite un intérêt croissant. Le succès du pilote testé par la Caisse régionale de Charente-Maritime Deux-Sèvres ainsi que le choix de trois nouvelles Caisses régionales de distribuer l ensemble de notre gamme de produits en témoignent. En Italie, nous venons de finaliser un accord avec Cariparma qui permettra, lui aussi, de dynamiser la production de crédit à la consommation. En parallèle, nous nous appuyons sur le savoir-faire des filiales d assurance de Crédit Agricole S.A. pour mieux répondre aux besoins de protection de nos clients et élargir notre offre de services à nos partenaires. Enfin, nous apportons notre expertise en matière d exploitation des données (Big Data), de digitalisation et de prévention du surendettement. Sur ce dernier point, nous assumons pleinement notre responsabilité sociale et avons mis en place un dispositif dédié aux clients en situation financière fragile. Quels grands axes stratégiques allez-vous développer en 2014? Nous allons accélérer la digitalisation de Crédit Agricole Consumer Finance, tant pour répondre aux attentes de nos clients et partenaires, que pour renforcer notre efficacité. Plusieurs projets innovants ont été développés. En France, nous avons développé une application de souscription de financement totalement dématérialisée en magasin et une autre permettant d envoyer depuis un smartphone les documents nécessaires à la constitution d un dossier de demande de crédit. En Italie, Agos Ducato a lancé le paiement sans contact. Par ailleurs, nous allons enrichir nos offres d assurance, en coopé ration avec les compagnies d assurance du groupe Crédit Agricole. Enfin, nous allons poursuivre la diversification de notre financement, avec pour objectif d augmenter notre taux d autofinancement par le biais d offres d épargne et d opérations de titrisation. Ces trois axes de développement, qui s ajoutent au renforcement de nos liens avec les banques de proximité du groupe Crédit Agricole, sont les quatre priorités opérationnelles que nous nous sommes fixées dans le cadre du Plan à Moyen Terme Focus présenté début avril Conjugués à l engagement de nos collaborateurs, ils sont les clés de notre performance durable. Nous allons accélérer la digitalisation de Crédit Agricole Consumer Finance, tant pour répondre aux attentes de nos clients et partenaires, que pour renforcer notre efficacité. 04 Crédit Agricole Consumer Finance Rapport annuel 2013

9 FOCUS LE PLAN À MOYEN TERME DE CRÉDIT AGRICOLE CONSUMER FINANCE Crédit Agricole Consumer Finance a présenté son nouveau Plan à Moyen Terme début avril Appelé Focus, ce plan va orienter les actions de Crédit Agricole Consumer Finance jusqu en GOUVERNANCE RESSERRER LES LIENS AVEC LES BANQUES DE PROXIMITÉ DU GROUPE CRÉDIT AGRICOLE Contribuer à la relance du crédit à la consommation dans les banques du groupe Crédit Agricole en France et en Italie Développer la commercialisation de produits d assurance Participer à l innovation dans le groupe Crédit Agricole en déployant l expertise de Crédit Agricole Consumer Finance en matière de Big Data, de prévention du surendettement et de développement sur le digital REDYNAMISER L ACTIVITÉ POUR COMPTE PROPRE En France, retrouver la part de marché historique de Crédit Agricole Consumer Finance Relancer la progression de la production avec nos partenaires du secteur automobile et en Allemagne CAPITALISER SUR LES ACCORDS AVEC LES GRANDS PARTENAIRES Agos Ducato : retour à la profitabilité dès 2014, stabilisation des encours sur la période du plan FGA Capital : développement de l autofinancement et consolidation de la rentabilité Réduction du refinancement par le Groupe pour Agos Ducato et FGA Capital RECENTRER LE DISPOSITIF À L INTERNATIONAL Focaliser notre présence internationale sur des entités autofinancées et rentables MISER SUR LE DIGITAL ET LA RELATION CLIENT Mettre en place des processus dématérialisés sur l ensemble du parcours client Instaurer la signature électronique sur le Web et sur les lieux de vente Améliorer encore l Indice de Recommandation Client (IRC) OPTIMISER LA GESTION DE LA LIQUIDITÉ ET AMÉLIORER LA RENTABILITÉ Renforcer l autofinancement : objectif de 70 % en 2016 en s appuyant en particulier sur une offre de collecte élargie en Europe et un programme de titrisation volontariste Confirmer la maîtrise des risques et poursuivre la baisse des charges Consolider les marges sur la production nouvelle 05

10 Gouvernance Crédit Agricole Consumer Finance est une filiale à 100 % de Crédit Agricole S.A. Conseil d administration au 31 décembre 2013 (de gauche à droite et de haut en bas) Président Administrateur Bruno de Laage, Directeur Général Délégué de Crédit Agricole S.A., en charge de la banque de proximité en France, des Services Financiers Spécialisés et des Systèmes de paiement et Flux Administrateurs Vincent Delatte, Président Délégué de la Caisse régionale de Crédit Agricole Champagne-Bourgogne Marc Deschamps, Directeur Général de la Caisse régionale de Crédit Agricole Centre France Daniel Epron, Président de la Caisse régionale de Crédit Agricole Normandie Henri Le Bihan, Directeur Général de Crédit Agricole Creditor Insurance François Macé, Directeur Général de la Caisse régionale de Crédit Agricole Nord de France Philippe Marié, Directeur Général de Crédit Agricole Bank Polska et responsable Pologne pour le groupe Crédit Agricole S.A. Laurent Paillassot, Directeur Général Délégué de LCL Marc Pouzet, Président de la Caisse régionale de Crédit Agricole Alpes Provence Benoît Albert, Administrateur élu par les salariés Direction des entités au 30 avril 2014 (de gauche à droite et de haut en bas) Jean-Philippe Boghen, Forso Nordic (Danemark, Finlande, Norvège, Suède) Kees Droppert, Crédit Agricole Consumer Finance Nederland (Pays-Bas) Gian Luca de Ficchy, FGA Capital Anastasios Karkazis, Credicom Consumer Finance (Grèce) João Miguel Leandro, Credibom (Portugal) Laïla Mamou, Wafasalaf (Maroc) Jean-Luc Mas, Credium (République Tchèque et Slovaquie) Dominique Pasquier, Agos Ducato (Italie) Stéphane Priami, Crédit Agricole Consumer Finance (France) Gilbert Ranoux, GAC Sofinco (Chine) Jan W. Wagner, CreditPlus Bank (Allemagne) 06 Crédit Agricole Consumer Finance Rapport annuel 2013

11 GOUVERNANCE Comité exécutif Groupe (de gauche à droite) Christophe Grave Directeur Général Adjoint, Crédit Groupe et Secrétariat Général Amir Djourabtchi Directeur Filiales et Participations, Directeur Coordination Business Units Dominique Pasquier Directeur Général, Agos Ducato (Italie) Véronique Goutelle Directrice des Ressources Humaines Groupe Guillaume Lesage Directeur Général Adjoint, Opérations, Finances et Systèmes Groupe Philippe Dumont Directeur Général Groupe Stéphane Priami Directeur Général de Crédit Agricole Consumer Finance France Bernard Manuelli Directeur des Partenariats Automobiles et Internationaux Alain Breuils Directeur Général Adjoint, Développement, Stratégie et Communication Groupe Jan W. Wagner Directeur Général, CreditPlus Bank (Allemagne) Kees Droppert Directeur Général de Crédit Agricole Consumer Finance Nederland (Pays-Bas) Création au 1 er avril 2013 d une instance de direction distincte de celle de la business unit France. Cette nouvelle instance pilote et coordonne les entités du groupe Crédit Agricole Consumer Finance. 07

12 Présence internationale à fin 2013 ROYAUME-UNI ME D ENCOURS FGA CAPITAL IRLANDE FGA CAPITAL BELGIQUE 167 ME D ENCOURS FGA CAPITAL PAYS-BAS ME D ENCOURS CRÉDIT AGRICOLE CONSUMER FINANCE NEDERLAND FGA CAPITAL NORVÈGE 397 ME D ENCOURS FORSO NORDIC FINAREF NORDIC DANEMARK 676 ME D ENCOURS DAN AKTIV FGA CAPITAL FORSO NORDIC FRANCE ME D ENCOURS CRÉDIT AGRICOLE CONSUMER FINANCE FRANCE FGA CAPITAL SUISSE 334 ME D ENCOURS FGA CAPITAL SLOVAQUIE 37 ME D ENCOURS CREDIUM AUTRICHE 203 ME D ENCOURS FGA CAPITAL ESPAGNE 549 ME D ENCOURS FGA CAPITAL PORTUGAL ME D ENCOURS CREDIBOM FGA CAPITAL CHINE ME D ENCOURS GAC SOFINCO MAROC ME D ENCOURS WAFASALAF 08 Crédit Agricole Consumer Finance Rapport annuel 2013

13 FINLANDE 258 ME D ENCOURS FORSO NORDIC FINAREF NORDIC IMPLANTATIONS SUÈDE 177 ME D ENCOURS FORSO NORDIC FINAREF NORDIC POLOGNE 264 ME D ENCOURS FGA CAPITAL ALLEMAGNE ME D ENCOURS CREDITPLUS BANK FGA CAPITAL RÉPUBLIQUE TCHÈQUE 214 ME D ENCOURS CREDIUM HONGRIE CREDIGEN ITALIE ME D ENCOURS AGOS DUCATO FGA CAPITAL GRÈCE 427 ME D ENCOURS CREDICOM CONSUMER FINANCE FGA CAPITAL Chiffres clés par entité à fin 2013 Crédit Agricole Consumer Finance France Implantation : France Me d encours gérés collaborateurs Agos Ducato Implantation : Italie Actionnariat : 61 % CA Consumer Finance, 39 % Banco Popolare Me d encours gérés collaborateurs Crédit Agricole Consumer Finance Nederland Implantation : Pays-Bas Actionnariat : 100 % CA Consumer Finance Me d encours gérés 328 collaborateurs CreditPlus Bank Implantation : Allemagne Actionnariat : 100 % CA Consumer Finance Me d encours gérés 466 collaborateurs Wafasalaf Implantation : Maroc Actionnariat : 49 % CA Consumer Finance, 51 % Attijariwafa Bank Me d encours gérés 605 collaborateurs Credibom Implantation : Portugal Actionnariat : 100 % CA Consumer Finance Me d encours gérés 334 collaborateurs Credicom Consumer Finance Implantation : Grèce Actionnariat : 100 % CA Consumer Finance 334 Me d encours gérés 154 collaborateurs Credium Implantations : République Tchèque, Slovaquie Actionnariat : 100 % CA Consumer Finance 251 Me d encours gérés 108 collaborateurs Finaref Nordic Implantations : Suède, Finlande, Norvège Actionnariat : 100 % CA Consumer Finance 243 Me d encours gérés 47 collaborateurs Dan Aktiv Implantation : Danemark Actionnariat : 100 % CA Consumer Finance 185 Me d encours gérés 45 collaborateurs FGA Capital Implantations : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, France, Grèce, Italie, Irlande, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Suisse Actionnariat : 50 % CA Consumer Finance, 50 % FGA (Fiat Group Automobiles) Me d encours gérés collaborateurs GAC Sofinco Implantation : Chine Actionnariat : 50 % CA Consumer Finance, 50 % GAC Me d encours gérés 296 collaborateurs Forso Nordic Implantations : Danemark, Finlande, Norvège, Suède Actionnariat : 50 % CA Consumer Finance, 50 % groupe Ford 882 Me d encours gérés 119 collaborateurs CA Consumer Finance = Crédit Agricole Consumer Finance 09

14 La transformation porte ses fruits «EN ACTEUR RESPONSABLE, NOUS SOMMES ATTENTIFS À L ENDETTEMENT DE NOS CLIENTS. NOS PROCESSUS D ACCEPTATION FIABLES ET PERFORMANTS CONTRIBUENT À LA MAÎTRISE DES RISQUES.» Markus Engelberg, Directeur du crédit, CreditPlus Bank

15 État des lieux du crédit à la consommation en Europe // Un marché européen qui présente de fortes disparités ADAPTATION Le crédit à la consommation en Europe a reculé de 0,9 % en 2013, pour la cinquième année consécutive. Dans l Union européenne, l encours moyen de crédit à la consommation par habitant s élevait, en décembre 2013, à euros. Un chiffre qui cache de profondes disparités entre le Nord et le Sud. En décembre 2013, le montant des encours de crédit à la consommation dans l Union européenne est de milliards d euros. Sur un an, ce montant a baissé de 0,9 %. Sur les 28 pays de l Union européenne, seuls sept pays ont vu le niveau de leurs encours de crédit à la consommation augmenter : le Danemark (+ 15 %), le Royaume-Uni (+ 5 %), la Slovaquie (+ 5 %), la Suède (+ 4 %), le Luxembourg (+ 3 %), Malte (+ 1 %) et la Lituanie (+ 1 %). Le marché européen du crédit à la consommation reste particulièrement concentré sur cinq pays : le Royaume-Uni, l Allemagne, la France, l Italie et l Espagne, qui représentent 76 % des encours, pour 63 % de la population et 73 % de la consommation des ménages de l Union européenne. Une forte disparité des encours par habitant Le recours d une population au crédit à la consommation recouvre des situations différentes d un pays à l autre : l encours par habitant est de euros au Royaume-Uni, de euros en France, de 817 euros en Pologne et de 222 euros en Lituanie. Le crédit à la consommation est particulièrement peu développé dans les pays d Europe de l Est : cette zone concentre 21 % de la population de l Union européenne pour seulement 7 % des encours de crédits à la consommation. À l inverse, les pays anglo-saxons (Royaume-Uni et Irlande) et d Europe du Nord représentent 31 % des encours pour seulement 18 % de la population. Le ratio des encours de crédits rapportés à la consommation totale annuelle des ménages apporte un éclairage sur la pénétration réelle du crédit et permet en particulier de gommer les écarts liés aux différences de niveau de vie entre pays. Ainsi, il est resté stable en 2013 à 14 %. ENCOURS ET VARIATIONS DES CRÉDITS À LA CONSOMMATION EN EUROPE (EN MdsE, À FIN 2013) ALLEMAGNE ,8 (- 0,8 %) AUTRICHE... 21,8 (- 4,3 %) BELGIQUE*...21,0 (- 1,0 %) BULGARIE... 3,7 (- 0,3 %) CHYPRE...2,3 (- 33,9 %) CROATIE*... 1,9 (- 9,7 %) DANEMARK... 18,5 (+ 14,7 %) ESPAGNE*... 67,7 (- 8,0 %) ESTONIE... 0,6 (- 2,8 %) FINLANDE... 13,1 (- 1,1%) FRANCE*...145,7 (- 2,1 %) GRÈCE... 28,4 (- 6,1 %) HONGRIE... 11,0 (- 5,6 %) IRLANDE...12,9 (- 8,9 %) ITALIE* ,8 (- 2,7 %) LETTONIE... 0,5 (- 33,3 %) LITUANIE... 0,7 (+ 0,7 %) LUXEMBOURG... 2,0 (+ 2,7 %) MALTE... 0,4 (+ 1,0 %) PAYS-BAS*... 25,1 (- 6,4 %) POLOGNE... 31,5 (- 4,5 %) PORTUGAL... 12,1 (- 9,7 %) RÉP. TCHÈQUE...10,2 (- 0,5 %) ROUMANIE...13,2 (- 6,7 %) ROYAUME-UNI* ,1 (+ 5,3 %) SLOVAQUIE... 5,3 (+ 5,5 %) SLOVÉNIE... 2,2 (- 10,8 %) SUÈDE... 20,0 (+ 3,9 %) * Estimations Asterès 11

16 Agos Ducato sur la voie de la rentabilité // Maîtrise du risque en Italie L année 2013 a été une année exigeante et complexe pour Agos Ducato. La priorité a été de maîtriser le coût du risque dans un contexte difficile. La mobilisation de l ensemble des équipes d Agos Ducato avec le support de Crédit Agricole Consumer Finance a permis de remettre l entreprise sur le chemin de la profitabilité à confirmer en Dominique Pasquier, Directeur Général, Agos Ducato Les groupes Crédit Agricole et Banco Popolare ont signé en 2013 un accord permettant de renforcer les fonds propres d Agos Ducato à hauteur de 450 millions d euros, dont 300 millions sous forme d augmentation de capital. Cet accord met en avant la diversification des financements sur les marchés financiers et confirme le retour à l équilibre d Agos Ducato en Il prévoit le renouvellement de l accord de distribution de prêts personnels d Agos Ducato par Banco Popolare jusqu à fin Enfin, il inscrit l adoption d un nouveau business plan qui fixe les orientations stratégiques de l entreprise jusqu en Un travail important a été réalisé depuis 2012 pour reconstruire la stratégie de maîtrise des risques d Agos Ducato. Dans ce cadre, deux volets d actions ont été engagés : d une part, une amélioration de la qualité du risque à l acceptation par une meilleure sélection des clients et d autre part, une amélioration des processus de recouvrement et de gestion des dossiers contentieux. Par ailleurs, un portefeuille de dossiers contentieux de 1,444 milliard d euros a été cédé en décembre 2013, ce qui a contribué à alléger le profil de risque de l entreprise. Relance commerciale et performance opérationnelle Après une réduction de sa production de plus de 30 % depuis 2011, Agos Ducato a relancé son activité commerciale au dernier trimestre 2013 et a repris sa première place sur le marché du crédit à la consommation italien. En 2014, Agos Ducato s est fixé comme objectifs de poursuivre les actions menées en termes de maîtrise des risques et de relance commerciale tout en améliorant ses performances opérationnelles et en baissant ses coûts, ce qui devrait lui permettre de renouer avec les bénéfices dès Crédit Agricole Consumer Finance Rapport annuel 2013

LA BANQUE UNIVERSELLE DE PROXIMITÉ CHIFFRES CLÉS

LA BANQUE UNIVERSELLE DE PROXIMITÉ CHIFFRES CLÉS LA BANQUE CHIFFRES CLÉS UNIVERSELLE 2013 DE PROXIMITÉ PROFIL UN GROUPE BANCAIRE DE RÉFÉRENCE Le groupe Crédit Agricole est le premier financeur de l économie française et l un des tout premiers acteurs

Plus en détail

@ Credit_Agricole LA BANQUE UNIVERSELLE DE PROXIMITE

@ Credit_Agricole LA BANQUE UNIVERSELLE DE PROXIMITE @ Credit_Agricole LA UNIVERSELLE DE PROXIMITE CHIFFRES CLÉS 2014 PROFIL UN GROUPE BANCAIRE DE RÉFÉRENCE Le groupe Crédit Agricole est le premier financeur de l économie française et l un des tout premiers

Plus en détail

AU SERVICE DE NOS PARTENAIRES ET DE LEURS CLIENTS

AU SERVICE DE NOS PARTENAIRES ET DE LEURS CLIENTS AU SERVICE DE NOS PARTENAIRES ET DE LEURS CLIENTS L ESSENTIEL 2014 NOUVEAUTÉ NOUVEAUTÉ 1 _ AUTRES FILIALES SPÉCIALISÉES : Crédit Agricole Capital Investissement & Finance (Idia, Sodica), Uni-éditions

Plus en détail

Rapport annuel 2012 Un crédit à votre mesure

Rapport annuel 2012 Un crédit à votre mesure Rapport annuel 2012 Un crédit à votre mesure profil Le groupe Crédit Agricole est le leader de la banque universelle de proximité en France et l un des tout premiers acteurs bancaires en Europe. Premier

Plus en détail

Les clients au cœur d une nouvelle ambition RAPPORT D ACTIVITÉ 2011

Les clients au cœur d une nouvelle ambition RAPPORT D ACTIVITÉ 2011 Les clients au cœur d une nouvelle ambition RAPPORT D ACTIVITÉ 2011 Le groupe Crédit Agricole est le leader de la banque universelle de proximité en France et l un des tout premiers acteurs bancaires en

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

Activités et résultats 2011

Activités et résultats 2011 Activités et résultats rci en bref RCI Banque est la captive financière de l Alliance Renault Nissan et assure à ce titre le financement des ventes des marques Renault, Renault Samsung Motors (RSM), Dacia,

Plus en détail

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable Paris, le 17 mars 2011 Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable * Crédit Agricole S.A : premier groupe bancaire français à publier un plan stratégique en environnement

Plus en détail

Notre métier, l assurance emprunteur

Notre métier, l assurance emprunteur Notre métier, l assurance emprunteur Caci, la filiale du groupe Crédit Agricole Assurances spécialisée en assurance des emprunteurs (ADE), est aujourd hui un acteur de premier plan en France et en Europe,

Plus en détail

Notre métier, vous protéger, vous et vos projets

Notre métier, vous protéger, vous et vos projets CACI Notre métier, vous protéger, vous et vos projets Caci (Crédit Agricole Creditor Insurance), la filiale du groupe Crédit Agricole Assurances spécialisée en assurance des emprunteurs (ADE), est un acteur

Plus en détail

Une ETI* coopérative. 1 er. en Banque, Assurances et Immobilier. * Entreprise de Taille Intermédiaire

Une ETI* coopérative. 1 er. en Banque, Assurances et Immobilier. * Entreprise de Taille Intermédiaire * Entreprise de Taille Intermédiaire Une ETI* coopérative en Banque, Assurances et Immobilier 1 er PARTENAIRE DE L ÉCONOMIE DÉPARTEMENTALE LES CHIFFRES CLÉS 2014 UNE ETI COOPÉRATIVE actrice EN BANQUE,

Plus en détail

Performance des résultats et solidité renforcée

Performance des résultats et solidité renforcée 4 mars 2015 Le groupe Crédit Mutuel en 2014 1 Performance des résultats et solidité renforcée Un résultat net de 3 027 M (soit + 11,4 %) permettant de renforcer la structure financière du Crédit Mutuel

Plus en détail

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER ARANTIR INFORMER PRÊTER PROTÉGER ADAPTER PARGNER FIDÉLISER DÉVELOPPER ACCOMPAGNER INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER

Plus en détail

3 e. 4 e. Notre métier, vous protéger, vous et vos projets. Caci (Crédit Agricole Creditor Insurance),

3 e. 4 e. Notre métier, vous protéger, vous et vos projets. Caci (Crédit Agricole Creditor Insurance), Caci Notre métier, vous protéger, vous et vos projets Caci (Crédit Agricole Creditor Insurance), la filiale du groupe Crédit Agricole Assurances spécialisée en assurance des emprunteurs (ADE), est un acteur

Plus en détail

Le Marché du à la consommation en Europe à fin 2007

Le Marché du à la consommation en Europe à fin 2007 Le Marché du Crédit à la consommation en Europe à fin 7 Une étude de SOFINCO Evry, le juin 8 Nicolas Pécourt Le crédit à la consommation en Europe Synthèse (/) Cette étude porte sur le marché du crédit

Plus en détail

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE CARREFOUR BANQUE PLUS DE 30 ANS D EXPÉRIENCE AU SERVICE DES CLIENTS Carrefour Banque commercialise des solutions de paiement, de financement, d épargne et d assurance. Depuis le lancement de la première

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Rapport Annuel 2010. Présentation du Groupe CMNE. 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants. 8 Organigramme financier. 9 Organisation du Groupe

Rapport Annuel 2010. Présentation du Groupe CMNE. 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants. 8 Organigramme financier. 9 Organisation du Groupe Rapport Annuel 2010 2 Sommaire Rapport Annuel 2010 Présentation du Groupe CMNE 5 Éditorial 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants 7 Implantation 8 Organigramme financier 9 Organisation du Groupe Rapport

Plus en détail

Bien plus qu un financement

Bien plus qu un financement Bien plus qu un financement Vous souhaitez étendre votre activité, accroître vos ventes? Vous avez des projets d investissement? Ensemble, on peut accélérer votre développement Vous êtes constructeur ou

Plus en détail

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Paris, le 31 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Un chiffre d affaires en hausse de +0,9% à 9,3 milliards d euros Développement ciblé en France Croissance à l international

Plus en détail

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN 7 OCTOBRE 2013 RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN CHAPITRE 1 UN MODÈLE DE BANQUE UNIVERSELLE ORIENTÉ CLIENT RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY UN ACTEUR BANCAIRE DE PREMIER PLAN 32 millions

Plus en détail

Une performance solide, un bilan renforcé

Une performance solide, un bilan renforcé 5 mars 2014 Le groupe Crédit Mutuel en 2013 1 Une performance solide, un bilan renforcé Un résultat net (2 651 M, soit + 23,3 %), destiné principalement à être réinvesti dans le groupe, au service de ses

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE S.A. Georges Pauget Autumn Conference Cheuvreux

CREDIT AGRICOLE S.A. Georges Pauget Autumn Conference Cheuvreux CREDIT AGRICOLE S.A. Georges Pauget Directeur général Autumn Conference Cheuvreux 24 Septembre 2008 1 2 Avertissement Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies

Plus en détail

SOMMAIRE LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE COMITÉ DE DIRECTION

SOMMAIRE LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE COMITÉ DE DIRECTION 2 15 2 13 52 LE CONSEIL D ADMINISTRATION 72 2 10 2 12 42 Président Alain David (11) 12 Vice-Présidents Jean-Michel Lemétayer (16) Alain Laplanche (8) Marie-Françoise Bocquet (9) 2 14 2 16 32 82 62 2 11

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 461 Novembre 2013 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2012 OBRVION ET STISTIQU ÉNERG En 2012, le prix du gaz a augmenté

Plus en détail

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Dans sa dernière publication, RIAD, l Association internationale

Plus en détail

Qui sommes-nous? Motivation Factory propose des solutions web

Qui sommes-nous? Motivation Factory propose des solutions web Qui sommes-nous? Motivation Factory propose des solutions web La Motivation intangible : portails collaboratifs métiers, innovation collaborative, management des idées, brainstorming La Motivation tangible

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 30 juillet 2015 RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 Croissance des résultats opérationnels Produit Net Bancaire : 2 929 millions d euros (+ 2.9

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

La domiciliation européenne SEPA

La domiciliation européenne SEPA _ FR La domiciliation européenne SEPA Une solution de prélèvement optimisée La zone SEPA compte 32 pays : les 27 États membres de l Union européenne + l Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse

Plus en détail

13.1. L encours de crédit à la consommation en Europe à fin 2007 137,5 103,4 97,9

13.1. L encours de crédit à la consommation en Europe à fin 2007 137,5 103,4 97,9 Pour un développement responsable du crédit en France 3. FICHE PAYS 3.. L encours de crédit en Europe à fin 007 en Europe à fin 007 (en milliards d euros) Roy aume-uni Allemagne France Espagne Italie Grèce

Plus en détail

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Paris, le 13 novembre 2013 Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Pour toute information complémentaire, consultez la présentation complète disponible sur le site internet du Groupe BPCE : www.bpce.fr

Plus en détail

Attijariwafa bank - Wafasalaf

Attijariwafa bank - Wafasalaf L événement Wafasalaf : 20 ans au service du consommateur 3 Historique L accompagnement du développement 5 de la société de consommation Attijariwafa bank - Wafasalaf L appartenance au premier groupe bancaire

Plus en détail

Saint-Marin Allemagne. Monaco. Saint-Siège Andorre. Norvège. Slovaquie Autriche. Pays-Bas. Slovénie Belgique. Pologne. Suède Bulgarie.

Saint-Marin Allemagne. Monaco. Saint-Siège Andorre. Norvège. Slovaquie Autriche. Pays-Bas. Slovénie Belgique. Pologne. Suède Bulgarie. Jeunes demandeurs d asile tchétchènes jouant au centre d accueil de BialaPodlaska(Pologne). Albanie France Monaco Saint-Marin Allemagne Grèce Norvège Saint-Siège Andorre Hongrie Pays-Bas Slovaquie Autriche

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 211 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

Montpellier. 24 mai 2011

Montpellier. 24 mai 2011 Montpellier 24 mai 2011 SOMMAIRE Le Groupe AXA Retour sur 2010, une année charnière Performance en 2010 et indicateurs d activité 2011 Priorités pour 2011 et après Christian RABEAU Directeur de la Gestion

Plus en détail

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1)

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) 16 mars 2011 Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) Résultat net total 3 026 M (+61 %) Résultat

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Information réglementée* Bruxelles, Paris, 30 janvier 2009 8h55 Dexia met en œuvre son plan de transformation pour consolider son redressement et devrait enregistrer

Plus en détail

CIC Activité commerciale toujours en croissance

CIC Activité commerciale toujours en croissance Paris, le 26 juillet 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE CIC Activité commerciale toujours en croissance Résultats au 30 juin 2012(1) Résultats financiers - Produit net bancaire 2 228 M - Résultat brut d exploitation

Plus en détail

SOGECASH NET. vos opérations bancaires en ligne

SOGECASH NET. vos opérations bancaires en ligne ENTREPRISES GESTION DES FLUX SOGECASH NET vos opérations bancaires en ligne SOGECASH NET Gestion des comptes bancaires sur Internet Sogecash Net est un ensemble de services sur Internet, depuis un ordinateur,

Plus en détail

Quelle garantie pour vos dépôts?

Quelle garantie pour vos dépôts? Imprimé www.lesclesdelabanque.com PEFC par une imprimerie détentrice avec des encres végétales sur du papier marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées.

Plus en détail

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES LA GARANTIE DE L AUTOMOBILE LA COMPAGNIE AUTOMOBILE D ASSURANCE ET DE REASSURANCE ASSOCIÉES est une société de souscription et de gestion en assurance et en réassurance qui RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2013

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2013 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 213 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques FFSA-GEMA et concernent les sociétés d assurances relevant

Plus en détail

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits Salariés FÉVRIER 2014 Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits B Les majorations de durée d assurance B Le congé parental B La majoration pour 3 enfants Vous avez eu ou élevé des enfants Vous avez

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer.

Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer. Communiqué de presse Croix, le 31 août 2015 Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer. Hausse du chiffre d affaires HT consolidé : 26,9 milliards d euros, +3,4

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 24 mars 2008 RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE En 2008, La Banque Postale a confirmé sa place unique et singulière sur le marché de la banque de détail

Plus en détail

Le prélèvement SEPA Quels impacts pour votre entreprise?

Le prélèvement SEPA Quels impacts pour votre entreprise? Vous êtes chef d entreprise, profession libérale, professionnel, expert comptable, Directeur Administratif et Financier. L harmonisation de Moyens de Paiement vous concerne Le prélèvement SEPA Quels impacts

Plus en détail

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque maif.fr Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015 intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque Services financiers et bancaires La MAIF a fondé

Plus en détail

DIRECTION COMMERCIALE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE DE l HERAULT IMPLANTÉE A MONTPELLIER DEPUIS 1869 39 AGENCES 300 COLLABORATEURS 136 000 CLIENTS PARTICULIERS

DIRECTION COMMERCIALE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE DE l HERAULT IMPLANTÉE A MONTPELLIER DEPUIS 1869 39 AGENCES 300 COLLABORATEURS 136 000 CLIENTS PARTICULIERS GARDER LE RYTHME DIRECTION COMMERCIALE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE DE l HERAULT IMPLANTÉE A MONTPELLIER DEPUIS 1869 39 AGENCES 300 COLLABORATEURS 136 000 CLIENTS PARTICULIERS 5 500 CLIENTS PROFESSIONNELS 1 400 ENTREPRISES

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et du développement international PROJET DE LOI autorisant l approbation de l arrangement concernant les services postaux de paiement NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1

Plus en détail

LA COLLECTE DE DÉPÔTS, UNE ACTIVITÉ STRATÉGIQUE POUR RCI BANQUE. 2012 : 893 MILLIONS D ENCOURS A FIN DÉCEMBRE POUR LE LIVRET ZESTO

LA COLLECTE DE DÉPÔTS, UNE ACTIVITÉ STRATÉGIQUE POUR RCI BANQUE. 2012 : 893 MILLIONS D ENCOURS A FIN DÉCEMBRE POUR LE LIVRET ZESTO 1 LA COLLECTE DE DÉPÔTS, UNE ACTIVITÉ STRATÉGIQUE POUR RCI BANQUE. 2012 : 893 MILLIONS D ENCOURS A FIN DÉCEMBRE POUR LE LIVRET ZESTO Le 16 février 2012, RCI Banque a lancé en France le livret d épargne

Plus en détail

1 Le secteur bancaire luxembourgeois 52

1 Le secteur bancaire luxembourgeois 52 50 BANQUE CENTRALE DU LUXEMBOURG 2 Le secteur financier 1 Le secteur bancaire luxembourgeois 52 Le secteur financier 1.1 Le secteur bancaire 52 1.1.1 L évolution de l effectif dans le secteur bancaire

Plus en détail

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013 R EGARD SUR... Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 24 et 213 (application des règlements (CEE) n 148/71 puis (CE) n 883/24) Chaque année, les paiements effectués par la France en application

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

WAFASALAF. L innovation, la clé du leadership

WAFASALAF. L innovation, la clé du leadership WAFASALAF L innovation, la clé du leadership Conférence de presse Mardi 1 er avril 2008 Sommaire L événement Wafasalaf, un leadership confirmé sur tous ses marchés Une croissance pérenne L innovation au

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. L Utilité Économique du Crédit à la Consommation

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. L Utilité Économique du Crédit à la Consommation Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO L Utilité Économique du Crédit à la Consommation Étude de SOFINCO Février 2009 L utilité économique du crédit à la consommation Sommaire Synthèse Cette étude

Plus en détail

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1 Présentation des résultats annuels 2007 4 avril 2008 Page 1 Sommaire I. Un intervenant sur le marché du marketing de fidélisation II. III. IV. Un exercice 2007 de qualité Une nette amélioration de la profitabilité

Plus en détail

NATIXIS EN BREF 2e semestre 2012 BANQUE DE grande clientèle / ÉPArgNE / SErVicES FiNANciErS SPÉciAliSÉS

NATIXIS EN BREF 2e semestre 2012 BANQUE DE grande clientèle / ÉPArgNE / SErVicES FiNANciErS SPÉciAliSÉS NATIXIS EN BREF 2 e semestre 2012 BANQUE DE grande clientèle / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS l expertise financière au service des clients l expertise financière au service des clients Une

Plus en détail

Règlement opération SAC ADOS 2015

Règlement opération SAC ADOS 2015 Règlement opération SAC ADOS 2015 Dans le cadre de leur politique en faveur de la jeunesse, la Caisse d Allocations Familiales 77, le Conseil général 77, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale

Plus en détail

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS 23 mars 2015 Synthèse Avec plus de 12.000 évaluations

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Luxembourg, le 30 août 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Progression des revenus commerciaux La Banque

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 25 février 2014 RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE Portée par ses activités de crédits, La Banque Postale poursuit son développement et enregistre des résultats

Plus en détail

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI)

LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI) LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI) La Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI) est une instance de monitoring du Conseil de l Europe dont la tâche

Plus en détail

Projets Eurêka. i s. E u r ê k a. f r a n ç a. i a t. S e c r é t a r. Innovation européenne Ouverture aux marchés Impact économique

Projets Eurêka. i s. E u r ê k a. f r a n ç a. i a t. S e c r é t a r. Innovation européenne Ouverture aux marchés Impact économique S e c r é t a r i a t f r a n ç a i s Souplesse Réactivité Internationalisation Suivi personnalisé Financement E u r ê k a Projets Eurêka Innovation européenne Ouverture aux marchés Impact économique design

Plus en détail

Jeudi 26 mars 2015. Dossier de presse Résultats 2014 du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres. www.ca-cmds.fr www.ca-c-nous.

Jeudi 26 mars 2015. Dossier de presse Résultats 2014 du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres. www.ca-cmds.fr www.ca-c-nous. Jeudi 26 mars 2015 Dossier de presse Résultats 2014 du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres www.ca-cmds.fr www.ca-c-nous.fr Sommaire Communiqué de synthèse Louis Tercinier, nouveau président de

Plus en détail

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012 Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres 18 septembre 2012 Sommaire Communiqué de synthèse P. 1 Le projet de regroupement des fonctions support : un projet stratégique P.

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

Réforme du Code des assurances :

Réforme du Code des assurances : Réforme du Code des assurances : orienter l épargne des Français vers les entreprises Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances «Une des priorités de mon action est de réconcilier l épargne

Plus en détail

L INNOVATION TECHNOLOGIQUE AU SERVICE DU CREDIT A LA CONSOMMATION. Expérience de SOFINCO : Internet & Carte Bancaire

L INNOVATION TECHNOLOGIQUE AU SERVICE DU CREDIT A LA CONSOMMATION. Expérience de SOFINCO : Internet & Carte Bancaire L INNOVATION TECHNOLOGIQUE AU SERVICE DU CREDIT A LA CONSOMMATION Expérience de SOFINCO : Internet & Carte Bancaire 1 Sommaire L innovation technologique au service du crédit à la consommation 1 ère partie

Plus en détail

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros Partenaires pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages BNP Paribas Assurance conçoit et commercialise dans quarante-deux pays ses produits et services dans les domaines de l épargne, de la prévoyance

Plus en détail

12. Le système monétaire

12. Le système monétaire 12. Le système monétaire Le rôle de la monnaie est fondamental. Imaginez une situation où aucun moyen de paiement ne ferait l unanimité : - Economie de «troc». - On échange des biens et services contre

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

Préparez-vous au virement SEPA

Préparez-vous au virement SEPA OCTOBRE 2012 ENTREPRENEURS N 6 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? 2/09/2008-22/10/2008 329 réponses PARTICIPATION Pays DE - Allemagne 55 (16.7%) PL - Pologne 41 (12.5%) DK - Danemark 20 (6.1%) NL - Pays-Bas 18 (5.5%) BE

Plus en détail

SOGESTEL ET SOGESTEL TS. La télétransmission sous protocole EBICS

SOGESTEL ET SOGESTEL TS. La télétransmission sous protocole EBICS ENTREPRISES GESTION DES FLUX SOGESTEL ET SOGESTEL TS La télétransmission sous protocole EBICS SOMMAIRE Les offres 4 Des services complets de remises 5 Des services de relevés à la carte 6 Un fonctionnement

Plus en détail

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs LA FRANCAISE GLOBAL INVESTMENT SOLUTIONS La Française GIS est une des 3 entités du Groupe La Française et

Plus en détail

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Claire de Kermadec* Les habitudes culturelles, la taille et la dynamique des marchés modèlent le paysage du commerce de détail en Europe.

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Préparez-vous au virement

Préparez-vous au virement octobre 2012 Entrepreneurs n 6 paiement Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

Le virement SEPA. www.lesclesdelabanque.com. Novembre 2007 LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent

Le virement SEPA. www.lesclesdelabanque.com. Novembre 2007 LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent 027 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Le virement SEPA LES MINI-GUIDES BANCAIRES FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr Novembre 2007 Ce mini-guide

Plus en détail

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale Banque de détail Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale L évolution de l environnement et les enjeux dans la Banque de détail CENTRES D'APPELS Intensification du

Plus en détail

Les comptes nationaux et le SEC 2010

Les comptes nationaux et le SEC 2010 Les comptes nationaux et le SEC 2010 7 ème séminaire de la Banque nationale de Belgique pour enseignants en économie du secondaire Bruxelles, le 22 octobre 2014 Catherine RIGO Plan de l exposé Introduction

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008 Résultats Semestriels 2008 Paris, le 1er octobre 2008 ALTEN ALTEN reste fortement positionné sur l Ingénierie et le Conseil en Technologie (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d études pour

Plus en détail

CRÉDIT AGRICOLE ASSURANCES

CRÉDIT AGRICOLE ASSURANCES PROFIL CRÉDIT AGRICOLE ASSURANCES Crédit Agricole Assurances a pour mission de concevoir des offres d assurance destinées aux clients, particuliers, professionnels et entreprises, de ses banques et enseignes

Plus en détail

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa Nous sommes là pour vous aider Déclaration en vue de la répartition entre les parents des trimestres d assurance retraite attribués pour chaque enfant né ou adopté Cette notice a été réalisée pour vous

Plus en détail

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005.

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005. Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005 Summary in French Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005 Résumé Le soutien accordé aux producteurs

Plus en détail