Mémoire de Thèse de Matthieu Lagouge

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mémoire de Thèse de Matthieu Lagouge"

Transcription

1 Conception de microsystèmes à base d actionneurs en SU8 pour la manipulation de micro-objets en milieu liquide et transfert vers un milieu quasi-sec * * * Annexes Mémoire de Thèse de Matthieu Lagouge soutenue le 30 janvier 2006

2

3 Table des matières Table des matières 3 A Procédé de fabrication des microsondes 5 B Banc de test 11 B.1 La station sous pointes B.2 Carte à pointes B.3 Plans et schémas de l ensemble carte+boîtier B.3.1 Géométrie des contacts B.3.2 Schémas de connexion du boitier et de la carte

4 TABLE DES MATIÈRES 4

5 Annexe A Procédé de fabrication des microsondes Le procédé de fabrication présenté au chapitre 3 est une version synthétique du procédé complet. Celui-ci est donc redonné ici. Procédé technologique Étape et paramètres Image synthétique du procédé Nettoyage du substrat silicium 3 Bain «piranhas» 10min Rinçage EDI 10min Bain HF 1% : 5 min Rinçage EDI 10min 5

6 Chapitre A. Procédé de fabrication des microsondes Étape et paramètres Image synthétique du procédé Masque pour la gravure des canaux 300nm d oxyde thermique humide Gaz-O sccm Gaz-H sccm 1050 C 100 mtorr 40 min Lithographie optique Gravure de l oxyde Bain B.O.E min Gravure des canaux suivant la maille cristalline Concentration KOH 40 % 80 C 40 min Retrait du masque Gravure humide de l oxyde Bain B.O.E min 6

7 Étape et paramètres Image synthétique du procédé Passivation 300nm de Si x N y au four LPCVD Gaz-SiH 2 Cl 2 20 sccm Gaz-NH 3 10 sccm 800 C 100 mtorr 100 min Dépôt couche conductrice 500nm de polysilicium LPCVD Gaz-SiH 4 50 sccm Gaz-P H 3 10 sccm Gaz-H 2 10 sccm 700 C 100 mtorr 85 min Gravure de l électrode Lithographie optique Gravure sèche du polysilicium au bâti Oxford Gaz-SF 6 20 sccm Puissance R.F. 50 W 50 mtorr 4.5 min Dépôt de la couche sacrificielle 2µm de LTO aux fours LPCVD Gaz-SiH 4 70 sccm Gaz-O sccm Gaz-N 2 25 sccm 410 C 150 mtorr 95 min 7

8 Chapitre A. Procédé de fabrication des microsondes Étape et paramètres Image synthétique du procédé Dépôt couche structurelle 2µm de polysilicium LPCVD dopé par diffusion Gaz-SiH 4 50 sccm 585 C 200 mtorr 413 min 2µm de PSG LPCVD Gaz-SiH 4 20sccm Gaz-O 2 /P H 3 10/100sccm 410 C 200mTorr 120min Recuit Gaz-N 2 2.5sl/min 1000 C 60min Retrait PSG Bain B.O.E. 9min Gravure de la couche structurelle Gravure sèche au bâti Oxford Gaz-SF 6 25sccm Gaz-CF 4 25sccm Gaz-O 2 2sccm Puissance R.F. 125W 30mTorr 10min 8

9 Étape et paramètres Image synthétique du procédé Couche structurelle SU8 1 Lithographie optique SU8 10µm Métallisation Lithographie optique Dépôt N i/cr 50nm par évaporation à faisceau électronique Dépôt Au 250nm par évaporation à faisceau électronique Lift-off Couche structurelle SU8 2 Lithographie optique SU8 500nm Libération Gravure humide de l oxyde Bain B.O.E min 9

10 Chapitre A. Procédé de fabrication des microsondes 10

11 Annexe B Banc de test Les tests des microsystèmes développés dans ce mémoire ont nécessité l utilisation d appareillages spécifiques. Ces équipements comportent du matériel usuel pour des mesures en électronique, mais également des équipements plus spécialisés pour les composants intégrés. Ce sont ces équipements qui sont présentés ici. B.1 La station sous pointes La petite taille des composants réalisés en microtechnologie interdit, et on le comprend, d y intégrer de la connectique standard. Et contrairement à l environnement industriel, il n est pas toujours nécessaire de mettre le composant en boitier pour déterminer si les objectifs fixés sont atteints. Pour tester des composants directement sur un substrat, des bancs de tests sous pointes (figure B.1) sont apparus dans le commerce. Il s agit de centrales de test comprenant un support pour des optiques suspendu au dessus d une table de déplacement en X, Y, Z, Θ OZ. Autour de cette table, on trouve des supports physiques ou magnétiques capables de recevoir des micromanipulateurs, qui sont des outils de précision, comportant un bras contrôlable sur des déplacements de l ordre du micromètre, sur lequel on vient fixer une pointe. Le manipulateur comporte lui une connectique adapté à l électronique ma- 11

12 Chapitre B. Banc de test Fig. B.1 Photographie du banc de test sous pointes Fig. B.2 Photographie d une carte à pointe et de son boitier de connexion croscopique, afin de pouvoir établir une liaison électrique entre la pointe et l équipement électronique. B.2 Carte à pointes Aux manipulateurs, relativement universels, puisque quel que soit la disposition des contacts électriques sur le composant, les pointes peuvent venir s y poser, s ajoutent des cartes à pointes (figure B.2). Celles-ci sont des cartes PCB sur lesquelles sont montées des micropointes, disposées suivant une géométrie précise. Ces cartes à pointes disposent généralement, elles, directement d une connectique permettant d adresser facilement les pointes. Elles ne permettent par contre de tester que les dipositifs dont la conception inclut le même schéma géométrique que la carte, mais celle-ci a l avantage certain de pouvoir intégrer bien plus de pointes que des manipulateurs isolés répartis autour de la table de déplacement. Les cartes à pointes utilisées sont des exemplaires uniques, et le boîtier de connexion associé est artisanal. La réutilisation de ces outils est possible, tant que la géométrie des contacts sur le composant intégré est respectée. 12

13 B.3 - Plans et schémas de l ensemble carte+boîtier Fig. B.3 Schéma de la géométrie des contacts pour la carte à 44 pointes B.3 Plans et schémas de l ensemble carte+boîtier B.3.1 Géométrie des contacts La carte a été fabriquée pour être utilisée sur des ensembles de contacts tels que spéficiés sur la figure B.3. B.3.2 Schémas de connexion du boitier et de la carte La carte et le boitier sont reliés par une nappe. Le connecteur est à 3 rangées de 32 points, dont 2 sont réellement utilisées. Le cablage de la nappe n est pas inversible! Le sens de cablage de la nappe est opposé sur la carte et sur le connecteur. Les schémas de cablage de la carte et du boîtier sont donnés respectivement sur les figures B.4 et B.5 13

14 Chapitre B. Banc de test A B C Connecteur sur la carte B14 A14 B15 A15 B16 A16 B17 A17 B18 A18 B19 A19 B10 A23 A09 B24 B09 A24 A08 B25 B08 Empreinte des micropointes A25 A07 sur la carte B26 B07 A26 A06 B27 B06 A27 A05 B28 B02 A01 B01 B11 B05 B04 B03 B30 B31 A32 B32 A31 Fig. B.4 Schéma de connexion de la carte à pointes 14

15 B.3 - Plans et schémas de l ensemble carte+boîtier A B C Connecteur de nappe B14 B10 A09 B09 A08 B08 A07 B07 A06 B06 A05 B02 A14 A01 B15 A15 B16 A16 B17 A17 B18 A18 B19 A19 B01 Connecteurs sur le boîtier B11 B05 B04 B03 B30 B31 A32 B32 A23 B24 A24 B25 A25 B26 A26 B27 A27 B28 A31 Fig. B.5 Schéma de connexion du boîtier de liaison 15

Process PolySens : Du Capteur au MicroSystème. Processus MicroSystème de l AIME. PolySens. Réalisation de capteurs multi-physiques à détection Tunnel

Process PolySens : Du Capteur au MicroSystème. Processus MicroSystème de l AIME. PolySens. Réalisation de capteurs multi-physiques à détection Tunnel Processus MicroSystème de l AIME PolySens Réalisation de capteurs multi-physiques à détection Tunnel (Jonction PN en Polysilicium de type Zener) 1 INTRODUCTION & PLANNING :... 2 2 SÉQUENCE DÉTAILLÉE DES

Plus en détail

Qu'est-ce qu'un assemblage C MOS?

Qu'est-ce qu'un assemblage C MOS? Qu'est-ce qu'un assemblage C MOS? C MOS (Complementary MOS) = assemblage technologique permettant de réaliser sur un même substrat des transistors N MOS et P MOS N+ N+ P+ P+ Caisson NECESSITE DE CREER

Plus en détail

CHAPITRE I CONCEPTION DE MICROCAPTEURS DE PRESSION PIEZORESISTIFS A MEMBRANE SILICIUM A HAUTES PERFORMANCES

CHAPITRE I CONCEPTION DE MICROCAPTEURS DE PRESSION PIEZORESISTIFS A MEMBRANE SILICIUM A HAUTES PERFORMANCES 21 CHAPITRE I CONCEPTION DE MICROCAPTEURS DE PRESSION PIEZORESISTIFS A MEMBRANE SILICIUM A HAUTES PERFORMANCES Chapitre I : Conception de microcapteurs de pression piézorésisitifs à membrane silicium à

Plus en détail

Microtechnologie de fabrication silicium «Micromachining»

Microtechnologie de fabrication silicium «Micromachining» Microtechnologie de fabrication silicium «Micromachining» Technologies MEMS M. Denoual 1 Pourquoi le silicium? Pourquoi le silicium? Matériau pas cher (très répandu), Matériau de très grande qualité cristallographique,

Plus en détail

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème pour une résistance de chauffe dans un microsystème Bertrand Selva Bertrand.selva@bretagne.ens-cachan.fr 1 Plan de la présentation Présentation des microsystèmes Dimensions caractéristiques, technique

Plus en détail

La gravure. *lagravureparvoiehumide *lagravuresèche

La gravure. *lagravureparvoiehumide *lagravuresèche La gravure Après avoir réalisé l étape de masquage par lithographie, il est alors possible d effectuer l étape de gravure. L étape de gravure consiste à éliminer toutes les zones non protégées par la résine

Plus en détail

Réalisation des cellules solaires à couches minces à base de silicium poreux

Réalisation des cellules solaires à couches minces à base de silicium poreux Revue des Energies Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (2007) 269 274 Réalisation des cellules solaires à couches minces à base de silicium poreux M. Madani *, A. Bensaoula et N.E. Chabane Sari Unité de Recherche

Plus en détail

Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si)

Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si) 1 Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si) Contexte : Limitations du a-si:h Le silicium nanocristallin déposé par plasma La cristallisation en phase solide (silicium poly-cristallin) Le recuit

Plus en détail

Solutions d encapsulation et d interconnexion de MEM S et MOEM S

Solutions d encapsulation et d interconnexion de MEM S et MOEM S Solutions d encapsulation et d interconnexion de MEM S et MOEM S Gilles Poupon CEA Grenoble LETI, 17 Rue des Martyrs 38054 Grenoble Cedex 9 Sommaire Les évolutions : - Microélectronique - Contexte - Packaging

Plus en détail

FABRICATION DE DIODES P/N

FABRICATION DE DIODES P/N INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE TOULOUSE LABORATOIRE D'ANALYSE ET D'ARCHITECTURE DES SYSTEMES UNIVERSITE PAUL SABATIER A T E L I E R I N T E R U

Plus en détail

L actu de la Centrale de

L actu de la Centrale de L actu de la Centrale de Technologie Universitaire IEF-MINERVE Centrale de Technologie Universitaire Volume 1, numéro 1 Printemps 2007 Microsystèmes Imageries Nanosciences Enseignement Recherche Valorisation

Plus en détail

P ô l e C N F M d e T O U L O U S E

P ô l e C N F M d e T O U L O U S E INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE TOULOUSE LABORATOIRE D'ANALYSE ET D'ARCHITECTURE DES SYSTEMES UNIVERSITE PAUL SABATIER A T E L I E R I N T E R U

Plus en détail

Fabrication et caractérisation électrique de résistances à base de nanofils de silicium

Fabrication et caractérisation électrique de résistances à base de nanofils de silicium Fabrication et caractérisation électrique de résistances à base de nanofils de silicium Laurent Pichon, Fouad Demami, Régis Rogel, Tayeb Mohammed-Brahim To cite this version: Laurent Pichon, Fouad Demami,

Plus en détail

Simulation, élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques

Simulation, élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques Simulation, élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques Céline Ternon a,b*, Anne Kaminski a,b, Delphine Constantin b, Lionel Claudon a,b, Fabien Volpi a,b, Loïc Vincent b, Quentin Rafhay

Plus en détail

Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou. Faculté du Génie Electrique et d Informatique Département d Electronique MEMOIRE DE MAGISTER

Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou. Faculté du Génie Electrique et d Informatique Département d Electronique MEMOIRE DE MAGISTER République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou Faculté du Génie Electrique et d Informatique

Plus en détail

La technologie Plasma dans l industrie automobile SLIDE # 1

La technologie Plasma dans l industrie automobile SLIDE # 1 La technologie Plasma dans l industrie automobile SLIDE # 1 SLIDE # 2 Presentation Qu est qu un plasma Définition Caractéristiques du Plasma Types de plasma Procédés plasma Les relations entre le Plasma

Plus en détail

Les MEMS : Réalisation de capteurs résonants

Les MEMS : Réalisation de capteurs résonants Amplitude Amplitude Les MEMS : Réalisation de capteurs résonants Edité le 29/05/2015 Hélène HORSIN MOLINARO Olivier FRANÇAIS Dérivée de la technologie de la micro-électronique, la production des MEMS (Micro

Plus en détail

La CCIR Paris Île-de-France ouvre sa plateforme de prototypage de capteurs aux PME. MARDI 24 JUIN 2014 Part 2

La CCIR Paris Île-de-France ouvre sa plateforme de prototypage de capteurs aux PME. MARDI 24 JUIN 2014 Part 2 La CCIR Paris Île-de-France ouvre sa plateforme de prototypage de capteurs aux PME MARDI 24 JUIN 2014 Part 2 Présentation des activités de prestation de la plateforme par Bruno MERCIER ESIEE PARIS LES

Plus en détail

MARCHE ET CHAINE DE VALEUR DE LA FILIERE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE

MARCHE ET CHAINE DE VALEUR DE LA FILIERE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE - Liège MARCHE ET CHAINE DE VALEUR DE LA FILIERE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE David VERSTRAETEN Centre Spatial de Liège 1 Technologies. 2 Marché. Mondial. Prévision. Prix. 3 Chaîne de valeur. Silicium cristallin.

Plus en détail

Litographie. L'écriture laser vectorielle

Litographie. L'écriture laser vectorielle Litographie L application la plus connue et la plus industrialisée des technologies d'écriture directe par laser vient du secteur de l imprimerie. Dans ce secteur, les résolutions recherchées sont de l

Plus en détail

Présentation C(PN)2. Convention technologique LPL Mardi 19 juin

Présentation C(PN)2. Convention technologique LPL Mardi 19 juin Présentation C(PN)2 Convention technologique LPL Mardi 19 juin Opération soutenue par l Etat / fonds national d aménagement et de développement du territoire. Centrale de Proximité en Nanotechnologies

Plus en détail

Où sont-elles? Presque partout

Où sont-elles? Presque partout Les puces Vision historique Fabrication Les circuits numériques Les microprocesseurs Les cartes à puces Les puces d identification Controverses Questions Les puces Où sont-elles? Presque partout Où ne

Plus en détail

FICHE DE COURS RESEAU POSTE A POSTE BAC PRO SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES Champ Professionnel : Télécommunications et Réseaux

FICHE DE COURS RESEAU POSTE A POSTE BAC PRO SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES Champ Professionnel : Télécommunications et Réseaux 1) Introduction Si je connecte 2 ordinateurs équipés d une carte réseau via un câble RJ45, alors je réalise un réseau «poste à poste». Cette combinaison permet de transférer rapidement des fichiers de

Plus en détail

multifonctionnels People Power Partnership HARTING Mitronics Albert Birkicht Packages 3D-MID Décembre 2010 Page 1 1 Pushing Performance

multifonctionnels People Power Partnership HARTING Mitronics Albert Birkicht Packages 3D-MID Décembre 2010 Page 1 1 Pushing Performance Page 1 1 Contenu Profile du groupe Substrats 3D & en technologie MID Portfolio Technologies Solutions d assemblage et de connectivité MEMS Packaging & autres applications Page 2 2 Profile du groupe Page

Plus en détail

Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde

Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde par Denis Morris Département de physique, Université de Sherbrooke Septembre 2013 Activités de recherche en cours Étude des

Plus en détail

TECHNOLOGIE ET REFROIDISSEMENT DES TRANSISTORS RF DE PUISSANCE

TECHNOLOGIE ET REFROIDISSEMENT DES TRANSISTORS RF DE PUISSANCE TECHNOLOGIE ET REFROIDISSEMENT DES TRANSISTORS RF DE PUISSANCE Joël Redoutey F6CSX Un transistor de puissance RF est composé de deux parties qui correspondent à deux étapes très différentes de sa fabrication:

Plus en détail

Routage Grande Vitesse des Cartes Electroniques

Routage Grande Vitesse des Cartes Electroniques Routage Grande Vitesse des Cartes Electroniques Roberto Reyna 1, aniela ragomirescu 2,3 1-Freescale Toulouse 2 - Université de Toulouse : INSA Toulouse, 135 Av. de Rangueil Toulouse cedex 4 3-LAAS-CNRS

Plus en détail

Fabrication et caractérisation électrique d'un capteur de gaz à base de nanofils de silicium suspendus

Fabrication et caractérisation électrique d'un capteur de gaz à base de nanofils de silicium suspendus Fabrication et caractérisation électrique d'un capteur de az à base de nanofils de silicium suspendus A-C. SALAÜN, R. ROGEL, E. JACQUES et L. PICHON anne-claire.salaun@univ-rennes1.fr Groupe Microélectronique,

Plus en détail

Quelques problèmes de commande dans le micromonde

Quelques problèmes de commande dans le micromonde Quelques problèmes de commande dans le micromonde Yassine Haddab FEMTO-ST / yhaddab@ens2m.fr Plan Introduction Spécificités de la commande dans le micromonde Travaux en cours à Femto-ST / Conclusion Introduction

Plus en détail

De la carte perforée à L atome...

De la carte perforée à L atome... bertrand kierren - LPM PSV LPS Orsay - 2006 http://www.lpm.u-nancy.fr/activite_surface/ De la carte perforée à L atome... CONQUETE À l échelle du nano Le nano monde 1 nm 1 μm 1 mm 1 m Les nano technologies

Plus en détail

Des diodes (LEDs) indiquent l activité du convertisseur et peuvent faire un diagnostic en cas d erreur.

Des diodes (LEDs) indiquent l activité du convertisseur et peuvent faire un diagnostic en cas d erreur. Convertisseur de média Ethernet 100Base-FX/100Base-TX MICROSENS Généralités Le convertisseur de média 100Base-FX/100Base-TX de MICROSENS permet de connecter un segment câble paire torsadée (100Base-TX)

Plus en détail

Micro/Nanofabrication pour la microfluidique et la biologie

Micro/Nanofabrication pour la microfluidique et la biologie 1 Workshop Dispositifs Médicaux 20 novembre 2012 Micro/Nanofabrication pour la microfluidique et la biologie Anne-Marie HAGHIRI-GOSNET LABORATOIRE DE PHOTONIQUE ET DE NANOSTRUCTURES route de Nozay, 91460

Plus en détail

Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser

Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser Doctorante : Safa LABIDI Directeur de thèse : Maxime MIKIKIAN Mélissa Fauvet Nicolas Vernier Oceane Coudray

Plus en détail

Guide pour la fabrication de circuits imprimés

Guide pour la fabrication de circuits imprimés Guide pour la fabrication de circuits imprimés Sommaire 1. Introduction... 2 2. Schéma structurel... 2 3. Netlist... 2 4. Préparation au routage... 3 4.1. Unités de mesure... 3 4.2. Grilles de travail...

Plus en détail

Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique

Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique Andrea CAPPELLA, Vincent SCHICK, Jean-Luc BATTAGLIA, Andrzej KUSIAK 1/27 Plan de l exposé Matériaux caractérisés

Plus en détail

DAL A/B. High density embedded devices. High reliability embedded systems. High definition

DAL A/B. High density embedded devices. High reliability embedded systems. High definition Assurez, dés la conception, un bon rendement industriel de PCB et FPC robustes en les étudiant dans un cadre IPC pour une interprétation commerciale internationale Optimisez les décisions prises en Design

Plus en détail

Micro-circuits à base de nanotubes de carbone Comment connecter un nano-objet?

Micro-circuits à base de nanotubes de carbone Comment connecter un nano-objet? Micro-circuits à base de nanotubes de carbone Comment connecter un nano-objet? P. Chenevier, M. Monteverde, R. Lefèvre, M. Goffman et V. Derycke DRECAM/SPEC/Laboratoire d'electronique Moléculaire (LEM)

Plus en détail

Fabrication des Transistors CMOS

Fabrication des Transistors CMOS Majeure MNO Fabrication des Transistors CMOS Y. BONNASSIEUX Promotion X2003 janvier 2006 Yvan BONNASSIEUX Poste 37.22 Email : yvan.bonnassieux@polytechnique.fr Depuis le début de la microélectronique la

Plus en détail

Règles de Conception

Règles de Conception Telecom Bretagne Règles de Conception Technologie LTCC Khodor RIDA avec l aide de Guy CHUITON, Pascal COANT, Jean-Philippe COUPEZ, Camilla KÄRNFELT Alain PÉDEN, et Cristina ARENAS BUENDIA Version 1 : 03/02/2013

Plus en détail

L électricité à la maison

L électricité à la maison 1 Table des matière D où vient notre électricité 3 Tableau de raccordement 5 Compteur électrique 5 Tableau de distribution 6 Disjoncteur 7 Disjoncteur Differentiel 8 Fil de terre 8 Les conducteurs 9 Le

Plus en détail

Mode d emploi. OR 151 upc FRANCAIS. 1. Choisir la langue 2. Choisir le pays Suisse 3. ID Réseau et fréquence : 43033 426.0 MHz

Mode d emploi. OR 151 upc FRANCAIS. 1. Choisir la langue 2. Choisir le pays Suisse 3. ID Réseau et fréquence : 43033 426.0 MHz Mode d emploi OR 151 upc FRANCAIS 1. Choisir la langue 2. Choisir le pays Suisse 3. ID Réseau et fréquence : 43033 426.0 MHz FRANÇAIS L appareil porte le sigle CE et est par conséquent conforme aux principales

Plus en détail

KEYSTONE. Module d interface Bluetooth OM4 - EPI 2 Instructions d installation et de maintenance. www.pentair.com/valves

KEYSTONE. Module d interface Bluetooth OM4 - EPI 2 Instructions d installation et de maintenance. www.pentair.com/valves KEYSTONE Table des matières 1 Module 4 optionnel : Module d interface Bluetooth 1 2 Installation 2 3 Description du module d interface Bluetooth OM4 4 4 Schéma de câblage du OM4 5 1. Module 4 optionnel

Plus en détail

C 460 Annex 40, page 1 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. FR remercie EP pour la version française des définitions de l annexe 37.

C 460 Annex 40, page 1 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. FR remercie EP pour la version française des définitions de l annexe 37. Annex 40, page 1 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E Projet : C460 CIB : H01L 27/142 H01L 31/04 Objet : Commentaires de la version française des définitions Date : 15/04/2014 FR remercie EP pour la version

Plus en détail

Etude des mécanismes de défaillance du contact électrique dans un micro-interrupteur en technologie MEMS

Etude des mécanismes de défaillance du contact électrique dans un micro-interrupteur en technologie MEMS Etude des mécanismes de défaillance du contact électrique dans un micro-interrupteur en technologie MEMS Soutenance de thèse de doctorat Maxime VINCENT 7 mai 2010 Ecole doctorale EEATS Spécialité «Génie

Plus en détail

a-si:h/c-si heterojunction solar cells: back side assessment and improvement

a-si:h/c-si heterojunction solar cells: back side assessment and improvement a-si:h/c-si heterojunction solar cells: back side assessment and improvement Sílvia Martín de Nicolás Résumé La diminution du coût des cellules photovoltaïques en silicium cristallin (c-si) passe par une

Plus en détail

LES RESEAUX DE COMMUNICATION

LES RESEAUX DE COMMUNICATION 1 LES RESEAUX DE COMMUNICATION L arrivée d internet, des chaînes numériques et d autres technologies numériques dans l habitat ont fait évoluer nos habitudes. Comment accéder à ces données? Quelles sont

Plus en détail

LES TECHNIQUES DE LITHOGRAPHIE ET GRAVURE DANS LES CENTRALES RENATECH IEF-MINERVE

LES TECHNIQUES DE LITHOGRAPHIE ET GRAVURE DANS LES CENTRALES RENATECH IEF-MINERVE réseau national des grandes centrales de technologies LES TECHNIQUES DE LITHOGRAPHIE ET GRAVURE DANS LES CENTRALES RENATECH IEF-MINERVE réseau national des grandes centrales de technologies LES TECHNIQUES

Plus en détail

Guide de Prise en main CSiEDA5

Guide de Prise en main CSiEDA5 Guide de Prise en main CSiEDA5 1. Choix et modification de la langue.............................................................................. 2 2. Interface Utilisateur.....................................................................................................

Plus en détail

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux Revue des Energies Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (2007) 47 52 Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux F. Otmani *, Z. Fekih, N. Ghellai, K. Rahmoun et N.E. Chabane-Sari Unité de Recherche

Plus en détail

ECOMESURE CONCENTRATION ET GRANULOMETRIE D UN AEROSOL FIN ET ULTRA FIN SMPS + C ECOMESURE

ECOMESURE CONCENTRATION ET GRANULOMETRIE D UN AEROSOL FIN ET ULTRA FIN SMPS + C ECOMESURE ECOMESURE CONCENTRATION ET GRANULOMETRIE D UN AEROSOL FIN ET ULTRA FIN SMPS + C CPC en temps réel pour la mesure de particules entre 0,004 et 3 µm Système portable, fonctionnement sur batterie Mesure de

Plus en détail

Table des matières. Câblage paire torsadée...2 Test de câble coaxial...3 Liaison fibre optique...4. Réseaux de terrain

Table des matières. Câblage paire torsadée...2 Test de câble coaxial...3 Liaison fibre optique...4. Réseaux de terrain Table des matières Câblage paire torsadée...2 Test de câble coaxial...3 Liaison fibre optique...4 Exercices II: couche physique 1/5 2008 tv Câblage paire torsadée Le câblage d une installation est réalisée

Plus en détail

PTA-NEWS. Edito : Un nouveau mensuel! A l affiche. Edito : A la Une le pôle gravure. La gravure humide. et chlorée... Ce numéro du

PTA-NEWS. Edito : Un nouveau mensuel! A l affiche. Edito : A la Une le pôle gravure. La gravure humide. et chlorée... Ce numéro du PTA-NWS D A N S C N M É : dito : A la ne : Le pôle gravure La gravure humide A l affiche : La gravure plasma La gravure par faisceau d ions Gravure de nanopiliers pour les mémoires magnétiques laboration

Plus en détail

Etude de cas sur la mémoire non volatile

Etude de cas sur la mémoire non volatile Etude de cas sur la mémoire non volatile 1. Introduction Objectif Le but de cette étude de cas est de montrer comment une information peut être mémorisée de façon durable et conservée même sans alimentation.

Plus en détail

APPLICATIONS DE L'IMPLANTATION IONIQUE POUR LE BIOMEDICAL

APPLICATIONS DE L'IMPLANTATION IONIQUE POUR LE BIOMEDICAL Ion Beam Services ZI Peynier / Rousset Rue G. Imbert Prolongée 13790 Peynier, France Tel. : +33 4 42 53 89 53 Fax : + 33 4 42 53 89 59 Email : frank.torregrosa@ion-beam-services.fr APPLICATIONS DE L'IMPLANTATION

Plus en détail

Projecteurs pour lampes à décharge JET 7 - JET 5. projecteur pour l extérieur à haut rendement qui utilise une large gamme de lampes à décharge.

Projecteurs pour lampes à décharge JET 7 - JET 5. projecteur pour l extérieur à haut rendement qui utilise une large gamme de lampes à décharge. 6 195 426 JET 7 - JET 5 525 58 15 Ø11 Ø13 Ø11 155 46 55 15 Ø11 Ø13 Ø11 Projecteurs pour lampes à décharge projecteur pour l extérieur à haut rendement qui utilise une large gamme de lampes à décharge.

Plus en détail

Molded Interconnect Devices

Molded Interconnect Devices Molded Interconnect Devices Cours de méthodes de production Groupe 26 Stéphanie Amati Martin Gunn Gilles Vetsch Microtechnique EPFL - Décembre 2012 Professeurs Jacques Jacot et Jean-Daniel Lüthi Table

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE DE CONCEPTION DES CIRCUITS INTÉGRÉS DIGITAUX

MÉTHODOLOGIE DE CONCEPTION DES CIRCUITS INTÉGRÉS DIGITAUX MODULE: SYSTEMES NUMERIQUES COMPLEXES Cours 1 MÉTHODOLOGIE DE CONCEPTION DES CIRCUITS INTÉGRÉS DIGITAUX H.Boumeridja 1 Introduction Méthodologie de conception des circuits intégrés digitaux: approche descendante

Plus en détail

TECHNOLOGIE et REALISATION de CIRCUITS IMPRIMES ELECTRONIQUES

TECHNOLOGIE et REALISATION de CIRCUITS IMPRIMES ELECTRONIQUES IUT de NICE Dpt. GEII Laboratoire ER1 P. LAURENT 2002 TECHNOLOGIE et REALISATION de CIRCUITS IMPRIMES ELECTRONIQUES 1 DEFINITION D UN CIRCUIT IMPRIME figure1 un exemple de circuit imprimes simple face)

Plus en détail

CHAPITRE IV : La charge électrique et la loi de Coulomb

CHAPITRE IV : La charge électrique et la loi de Coulomb CHAPITRE IV : La charge électrique et la loi de Coulomb IV.1 IV.1 : La Force électrique Si on frotte vigoureusement deux règles en plastique avec un chiffon, celles-ci se repoussent. On peut le constater

Plus en détail

Test des circuits intégr

Test des circuits intégr Test des circuits intégr grés VLSI version. Plan Les enjeux du test Test Paramètrique Test fonctionnel et test structurel Le modèle des collages et la simulation de fautes La génération automatique de

Plus en détail

Microtechnologies et Electronique (mte)

Microtechnologies et Electronique (mte) RS430.100.15. 1/8 La description de module définit les conditions cadres du déroulement de l enseignement des matières du module. Filière(s) Orientation Public Microtechniques (MIC) Microtechnologies et

Plus en détail

Analyse des processus de dérive lors de la gravure profonde du silicium dans des plasmas SF 6 et C 4 F 8

Analyse des processus de dérive lors de la gravure profonde du silicium dans des plasmas SF 6 et C 4 F 8 Université de Montréal Analyse des processus de dérive lors de la gravure profonde du silicium dans des plasmas SF 6 et C 4 F 8 par Mathieu Fradet Département de physique Faculté des arts et sciences Mémoire

Plus en détail

NETTOYAGE DE LA SURFACE DU SILICIUM POUR LA FABRICATION D'UN TRANSISTOR MOS

NETTOYAGE DE LA SURFACE DU SILICIUM POUR LA FABRICATION D'UN TRANSISTOR MOS NETTOYAGE DE LA SURFACE DU SILICIUM POUR LA FABRICATION D'UN TRANSISTOR MOS 1. - INTRODUCTION La surface du silicium est fortement réactive (elle présente une grande affinité chimique), il est difficile

Plus en détail

NANOCRYSTALS INSIDE : FABRICATION DE COMPOSANTS MEMOIRES MOS A BASE DE NANOCRISTAUX DE SILICIUM

NANOCRYSTALS INSIDE : FABRICATION DE COMPOSANTS MEMOIRES MOS A BASE DE NANOCRISTAUX DE SILICIUM NANOCRYSTALS INSIDE : FABRICATION DE COMPOSANTS MEMOIRES MOS A BASE DE NANOCRISTAUX DE SILICIUM J. GRISOLIA 1,2, G. BEN ASSAYAG 3, R. DIAZ 1, CH. DUPRAT 2, F. GUERIN 2, C. CAPELLO 2, C. ROUABHI 2, F. GESSINN

Plus en détail

Logiciel Eagle 4.11. Initiation au routage. Inititation Eagle 4.11 Club RoboInsat 2007/2008 1

Logiciel Eagle 4.11. Initiation au routage. Inititation Eagle 4.11 Club RoboInsat 2007/2008 1 Logiciel Eagle 4.11 Initiation au routage Inititation Eagle 4.11 Club RoboInsat 2007/2008 1 Avant Propos Ceci est juste un résumé permettant de prendre en main plus facilement le logiciel Eagle. Il n est

Plus en détail

La révolution des microscopies en champ proche

La révolution des microscopies en champ proche La révolution des microscopies en champ proche Benjamin Grévin CR-CNRS UMR 5819 SPrAM CEA-CNRS-UJF CEA-Grenoble INAC/SPrAM Bactéries 1 à 10 microns Virus 20 à 450nm Rayon des atomes 0.1nm Distances inter-atomiques

Plus en détail

développement et étude d'une technique de microsablage à haute résolution

développement et étude d'une technique de microsablage à haute résolution développement et étude d'une technique de microsablage à haute résolution THÈSE N O 3293 (2006) PRÉSENTÉE à LA FACULTÉ SCIENCES ET TECHNIQUES DE L'INGéNIEUR Institut de microsystèmes SECTION DE MICROTECHNIQUE

Plus en détail

Automatisation en conception électronique. C.1 Étapes de conception et fabrication

Automatisation en conception électronique. C.1 Étapes de conception et fabrication Automatisation en conception électronique 1.Étapes de conception et fabrication 2. Profil du client 3. Identification des besoins du client 4. Contraintes de fabrication ou d utilisation 5. Démarche systémique

Plus en détail

Institut d Electronique, de Microélectronique et de Nanotechnologie UNE PLATE FORME TECHNOLOGIQUE NATIONALE

Institut d Electronique, de Microélectronique et de Nanotechnologie UNE PLATE FORME TECHNOLOGIQUE NATIONALE Institut d Electronique, de Microélectronique et de Nanotechnologie UNE PLATE FORME TECHNOLOGIQUE NATIONALE FORMATION CRÉÉE AU IER JANVIER 1992 associant sous forme d unité mixte le Centre national de

Plus en détail

Spécifications concernant la soudeuse par fusion de fibre optique unitaire FSM-11S (SpliceMate TM ) (milieu de gamme)

Spécifications concernant la soudeuse par fusion de fibre optique unitaire FSM-11S (SpliceMate TM ) (milieu de gamme) Spécifications concernant la soudeuse par fusion de fibre optique unitaire FSM-11S (SpliceMate TM ) (milieu de gamme) 1. GENERALITES : Ces spécifications concernent la soudeuse par fusion de fibre optique

Plus en détail

Capacimètre (microfarad)

Capacimètre (microfarad) Capacimètre (microfarad) Modèle NCM-20 MANUEL DE L UTILISATEUR, DE L OPÉRATEUR ET D ENTRETIEN Numéro de pièce 150N-26249 Capacimètre NCM-20 MANUEL DE L UTILISATEUR 1. GÉNÉRALITÉS... 3 1.1 Introduction...

Plus en détail

Etude du vieillissement des disques optiques numériques (CD-R, DVD-R)

Etude du vieillissement des disques optiques numériques (CD-R, DVD-R) Etude du vieillissement des disques optiques numériques (CD-R, DVD-R) Réunion du GIS-SPADON Le 30 Novembre 2012 LAM, Paris 1 Steeve COLLIN Contexte CD-R = support d archivage de nombreux organismes publics

Plus en détail

Les Réseaux : Quelques Notions de base. Cycle de formation Ramage 2 Mars 2011

Les Réseaux : Quelques Notions de base. Cycle de formation Ramage 2 Mars 2011 Les Réseaux : Quelques Notions de base Cycle de formation Ramage 2 Mars 2011 1 Agenda Concepts et introduction aux réseaux Les Réseaux Locaux Internet Le Web Les Réseaux longue distance Exercices pratiques

Plus en détail

Association Aristote Groupe PIN Projets de technologies innovantes pour les supports de stockage 22 mars 2012

Association Aristote Groupe PIN Projets de technologies innovantes pour les supports de stockage 22 mars 2012 ARNANO Le hiéroglyphe du 3 ème millénaire. Association Aristote Groupe PIN Projets de technologies innovantes pour les supports de stockage 22 mars 2012 Conservation sécurisée à très long terme de documents

Plus en détail

TECHNOLOGIE DES SEMICONDUCTEURS. Eric Fogarassy

TECHNOLOGIE DES SEMICONDUCTEURS. Eric Fogarassy TECHNOLOGIE DES SEMICONDUCTEURS Eric Fogarassy Cours 1A 2005/2006 Introduction Les différentes étapes de la fabrication d un circuit intégré : 1. Fabrication des plaquettes (wafers) : - purification du

Plus en détail

Amplificateur à fibre dopée erbium

Amplificateur à fibre dopée erbium Amplificateur à fibre dopée erbium Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 980 nm est puissante (100 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 10 01 Lisez l exposé. Un participant aux travaux pratiques choisit un câble tel qu il est illustré. Quels raccordements

Plus en détail

Protection contre la foudre et les surtensions Note technique

Protection contre la foudre et les surtensions Note technique Protection contre la foudre et les surtensions Note technique December 2014 Dans l antiquité, les personnes croyaient que la foudre était la conséquence de la colère des dieux ; plus tard, la croyance

Plus en détail

Formation FFCANOE-Freestyle Constitution d un réseau. Commission Nationale Freestyle / Waveski

Formation FFCANOE-Freestyle Constitution d un réseau. Commission Nationale Freestyle / Waveski Formation FFCANOE-Freestyle Constitution d un réseau Commission Nationale Freestyle / Waveski Architecture Client Juge 1 Notion de serveur / client Client Juge 2 Serveur PC gestion informatique de la course

Plus en détail

Notice d utilisation. EASY Sender 5.8. Avec relais de télécommande

Notice d utilisation. EASY Sender 5.8. Avec relais de télécommande EASY Sender 5.8 Avec relais de télécommande Notice d utilisation Référence document : NS_511058_1002 Pour une installation correcte et rapide, nous insistons sur l utilisation de cette notice. 2 Certificat

Plus en détail

Guide de sélection des fibres

Guide de sélection des fibres Introduction: Le but de ce guide de sélection est de vous fournir l aide nécessaire pour vous permettre de choisir la fibre la mieux adaptée à vos besoins (En fonction du type d équipement actif utilisé

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION DES BOUCLES DE SÉCURITÉ URBACO

NOTICE D INSTALLATION DES BOUCLES DE SÉCURITÉ URBACO NOTICE D INSTALLATION DES BOUCLES DE SÉCURITÉ URBACO CE MANUEL EST DESTINE AU PERSONNEL RESPONSABLE DE L INSTALLATION, DE L EXPLOITATION ET DE L ENTRETIEN DE CE MATERIEL. Photos non contractuelles NT-BCL(V2-FR)

Plus en détail

Tour matrice de disque dur externe RAID 4 baies Boîtier esata USB 3.0. StarTech ID: SAT3540U3ER

Tour matrice de disque dur externe RAID 4 baies Boîtier esata USB 3.0. StarTech ID: SAT3540U3ER Tour matrice de disque dur externe RAID 4 baies Boîtier esata USB 3.0 StarTech ID: SAT3540U3ER Le boîtier SATA RAID 4 disques USB 3.0/eSATA vers 3,5 po SAT3540U3ER constitue une solution de stockage RAID

Plus en détail

Etude des nanofils en trois dimensions et à l échelle atomique par sonde atomique tomographique.

Etude des nanofils en trois dimensions et à l échelle atomique par sonde atomique tomographique. Etude des nanofils en trois dimensions et à l échelle atomique par sonde atomique tomographique. Mike El Kousseifi K. Hoummada, F. Panciera, D. Mangelinck IM2NP, Aix Marseille Université-CNRS, Faculté

Plus en détail

Modélisation multiéchelles du comportement mécanique des interconnexions cuivre

Modélisation multiéchelles du comportement mécanique des interconnexions cuivre Modélisation multiéchelles du comportement mécanique des interconnexions cuivre S. LEFEBVRE, B.DEVINCRE, P. VEKEMAN, P. AUBERT, T. HOC Univ Evry Diminution de la taille des interconnexions de cuivre dans

Plus en détail

HPT High Power Technology

HPT High Power Technology HPT High Power Technology High Power Technology MM-0008 pour une efficacité optimale Quand la puissance rime avec finesse Jamais les défis dans un monde en évolution permanente comme la microélectronique

Plus en détail

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Cyril BUTTAY CEGELY VALEO 30 novembre 2004 Cyril BUTTAY Contribution à la conception

Plus en détail

CI2 : Découverte des appareils et de la connectique TP11-DR : Serrure Biométrique

CI2 : Découverte des appareils et de la connectique TP11-DR : Serrure Biométrique CI2 : Découverte des appareils et de la connectique TP11-DR : Serrure Biométrique Objectifs : - Recueillir les informations relatives à l exploitation et aux caractéristiques des matériels (C1-1). - Identifier

Plus en détail

Études et réalisations électroniques - de la conception à la fabrication en série. La société Alsatronic vous présente ses activités et services :

Études et réalisations électroniques - de la conception à la fabrication en série. La société Alsatronic vous présente ses activités et services : ALSATRONIC S.A. ZA du pont d'aspach 52, rue de la Gare 68520 Burnhaupt Le Haut Téléphone : 03 89 48 98 02 Télécopie : 03 89 48 70 98 E-mail : contact@alsatronic.fr Site web : www.alsatronic.fr Pour contact

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

Laser combiné à l eau pour un usinage sans dommage. Delphine Perrottet Synova SA, Ecublens, Suisse

Laser combiné à l eau pour un usinage sans dommage. Delphine Perrottet Synova SA, Ecublens, Suisse Laser combiné à l eau pour un usinage sans dommage Delphine Perrottet Synova SA, Ecublens, Suisse Principe du laser guidé par jet d eau Laser Avantages: Lentille de focalisation Le jet d eau agit comme

Plus en détail

LA VAPEUR DE QUALITÉ. Humidificateurs vapeur à électrodes Condair EL. Humidification de l air et refroidissement par évaporation

LA VAPEUR DE QUALITÉ. Humidificateurs vapeur à électrodes Condair EL. Humidification de l air et refroidissement par évaporation LA VAPEUR DE QUALITÉ Humidificateurs vapeur à électrodes Condair EL Humidification de l air et refroidissement par évaporation Humidificateurs vapeur à électrodes Répartition flexible de la vapeur Condair

Plus en détail

EVALUATION DE LA FIABILITE ET DE LA QUALITE DE FABRICATION D UN SYSTEME D ECLAIRAGE A LED

EVALUATION DE LA FIABILITE ET DE LA QUALITE DE FABRICATION D UN SYSTEME D ECLAIRAGE A LED EVALUATION DE LA FIABILITE ET DE LA QUALITE DE FABRICATION D UN SYSTEME D ECLAIRAGE A LED Réalisé par : Approuvé par : SIEGE SOCIAL 30, avenue Gustave Eiffel 33608 PESSAC Cedex (France) TEL : (33) 05 57

Plus en détail

Le spécialiste des étuves et fours industriels sur mesure

Le spécialiste des étuves et fours industriels sur mesure Le spécialiste des étuves et fours industriels sur mesure Présentation d Elmetherm Savoir-faire de la société Conception et fabrication de tout type d'étuve et et clés en main, avec solutions de convoyage

Plus en détail

Phase, neutre, masse, terre Le vocabulaire de l électricité

Phase, neutre, masse, terre Le vocabulaire de l électricité S. Bourdreux Sciences Physiques au lycée Phase, neutre, masse, terre Le vocabulaire de l électricité L installation domestique Presque tous les particuliers sont alimentés en «230V 50Hz monophasé». Dans

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION

MANUEL D UTILISATION MANUEL D UTILISATION Radiateur à Inertie Céramique Modèles : HT10EK/HT15EK/HT20EK UTILISATION INTERIEURE UNIQUEMENT Lire attentivement la notice avant de procéder à l installation et l utilisation de l

Plus en détail

AMS 4711 - transmetteur de pression compatible aux milieux pour applications industrielles en format de boîte d'allumettes

AMS 4711 - transmetteur de pression compatible aux milieux pour applications industrielles en format de boîte d'allumettes Pour les capteurs de pression piézo-résistifs, on sait qu'ils ne sont pas appropriés pour une mesure de la pression dans les fluides tels que la mesure de niveau. Par la suite, cet article démontre à l'exemple

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail