Mémoire de Thèse de Matthieu Lagouge

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mémoire de Thèse de Matthieu Lagouge"

Transcription

1 Conception de microsystèmes à base d actionneurs en SU8 pour la manipulation de micro-objets en milieu liquide et transfert vers un milieu quasi-sec * * * Annexes Mémoire de Thèse de Matthieu Lagouge soutenue le 30 janvier 2006

2

3 Table des matières Table des matières 3 A Procédé de fabrication des microsondes 5 B Banc de test 11 B.1 La station sous pointes B.2 Carte à pointes B.3 Plans et schémas de l ensemble carte+boîtier B.3.1 Géométrie des contacts B.3.2 Schémas de connexion du boitier et de la carte

4 TABLE DES MATIÈRES 4

5 Annexe A Procédé de fabrication des microsondes Le procédé de fabrication présenté au chapitre 3 est une version synthétique du procédé complet. Celui-ci est donc redonné ici. Procédé technologique Étape et paramètres Image synthétique du procédé Nettoyage du substrat silicium 3 Bain «piranhas» 10min Rinçage EDI 10min Bain HF 1% : 5 min Rinçage EDI 10min 5

6 Chapitre A. Procédé de fabrication des microsondes Étape et paramètres Image synthétique du procédé Masque pour la gravure des canaux 300nm d oxyde thermique humide Gaz-O sccm Gaz-H sccm 1050 C 100 mtorr 40 min Lithographie optique Gravure de l oxyde Bain B.O.E min Gravure des canaux suivant la maille cristalline Concentration KOH 40 % 80 C 40 min Retrait du masque Gravure humide de l oxyde Bain B.O.E min 6

7 Étape et paramètres Image synthétique du procédé Passivation 300nm de Si x N y au four LPCVD Gaz-SiH 2 Cl 2 20 sccm Gaz-NH 3 10 sccm 800 C 100 mtorr 100 min Dépôt couche conductrice 500nm de polysilicium LPCVD Gaz-SiH 4 50 sccm Gaz-P H 3 10 sccm Gaz-H 2 10 sccm 700 C 100 mtorr 85 min Gravure de l électrode Lithographie optique Gravure sèche du polysilicium au bâti Oxford Gaz-SF 6 20 sccm Puissance R.F. 50 W 50 mtorr 4.5 min Dépôt de la couche sacrificielle 2µm de LTO aux fours LPCVD Gaz-SiH 4 70 sccm Gaz-O sccm Gaz-N 2 25 sccm 410 C 150 mtorr 95 min 7

8 Chapitre A. Procédé de fabrication des microsondes Étape et paramètres Image synthétique du procédé Dépôt couche structurelle 2µm de polysilicium LPCVD dopé par diffusion Gaz-SiH 4 50 sccm 585 C 200 mtorr 413 min 2µm de PSG LPCVD Gaz-SiH 4 20sccm Gaz-O 2 /P H 3 10/100sccm 410 C 200mTorr 120min Recuit Gaz-N 2 2.5sl/min 1000 C 60min Retrait PSG Bain B.O.E. 9min Gravure de la couche structurelle Gravure sèche au bâti Oxford Gaz-SF 6 25sccm Gaz-CF 4 25sccm Gaz-O 2 2sccm Puissance R.F. 125W 30mTorr 10min 8

9 Étape et paramètres Image synthétique du procédé Couche structurelle SU8 1 Lithographie optique SU8 10µm Métallisation Lithographie optique Dépôt N i/cr 50nm par évaporation à faisceau électronique Dépôt Au 250nm par évaporation à faisceau électronique Lift-off Couche structurelle SU8 2 Lithographie optique SU8 500nm Libération Gravure humide de l oxyde Bain B.O.E min 9

10 Chapitre A. Procédé de fabrication des microsondes 10

11 Annexe B Banc de test Les tests des microsystèmes développés dans ce mémoire ont nécessité l utilisation d appareillages spécifiques. Ces équipements comportent du matériel usuel pour des mesures en électronique, mais également des équipements plus spécialisés pour les composants intégrés. Ce sont ces équipements qui sont présentés ici. B.1 La station sous pointes La petite taille des composants réalisés en microtechnologie interdit, et on le comprend, d y intégrer de la connectique standard. Et contrairement à l environnement industriel, il n est pas toujours nécessaire de mettre le composant en boitier pour déterminer si les objectifs fixés sont atteints. Pour tester des composants directement sur un substrat, des bancs de tests sous pointes (figure B.1) sont apparus dans le commerce. Il s agit de centrales de test comprenant un support pour des optiques suspendu au dessus d une table de déplacement en X, Y, Z, Θ OZ. Autour de cette table, on trouve des supports physiques ou magnétiques capables de recevoir des micromanipulateurs, qui sont des outils de précision, comportant un bras contrôlable sur des déplacements de l ordre du micromètre, sur lequel on vient fixer une pointe. Le manipulateur comporte lui une connectique adapté à l électronique ma- 11

12 Chapitre B. Banc de test Fig. B.1 Photographie du banc de test sous pointes Fig. B.2 Photographie d une carte à pointe et de son boitier de connexion croscopique, afin de pouvoir établir une liaison électrique entre la pointe et l équipement électronique. B.2 Carte à pointes Aux manipulateurs, relativement universels, puisque quel que soit la disposition des contacts électriques sur le composant, les pointes peuvent venir s y poser, s ajoutent des cartes à pointes (figure B.2). Celles-ci sont des cartes PCB sur lesquelles sont montées des micropointes, disposées suivant une géométrie précise. Ces cartes à pointes disposent généralement, elles, directement d une connectique permettant d adresser facilement les pointes. Elles ne permettent par contre de tester que les dipositifs dont la conception inclut le même schéma géométrique que la carte, mais celle-ci a l avantage certain de pouvoir intégrer bien plus de pointes que des manipulateurs isolés répartis autour de la table de déplacement. Les cartes à pointes utilisées sont des exemplaires uniques, et le boîtier de connexion associé est artisanal. La réutilisation de ces outils est possible, tant que la géométrie des contacts sur le composant intégré est respectée. 12

13 B.3 - Plans et schémas de l ensemble carte+boîtier Fig. B.3 Schéma de la géométrie des contacts pour la carte à 44 pointes B.3 Plans et schémas de l ensemble carte+boîtier B.3.1 Géométrie des contacts La carte a été fabriquée pour être utilisée sur des ensembles de contacts tels que spéficiés sur la figure B.3. B.3.2 Schémas de connexion du boitier et de la carte La carte et le boitier sont reliés par une nappe. Le connecteur est à 3 rangées de 32 points, dont 2 sont réellement utilisées. Le cablage de la nappe n est pas inversible! Le sens de cablage de la nappe est opposé sur la carte et sur le connecteur. Les schémas de cablage de la carte et du boîtier sont donnés respectivement sur les figures B.4 et B.5 13

14 Chapitre B. Banc de test A B C Connecteur sur la carte B14 A14 B15 A15 B16 A16 B17 A17 B18 A18 B19 A19 B10 A23 A09 B24 B09 A24 A08 B25 B08 Empreinte des micropointes A25 A07 sur la carte B26 B07 A26 A06 B27 B06 A27 A05 B28 B02 A01 B01 B11 B05 B04 B03 B30 B31 A32 B32 A31 Fig. B.4 Schéma de connexion de la carte à pointes 14

15 B.3 - Plans et schémas de l ensemble carte+boîtier A B C Connecteur de nappe B14 B10 A09 B09 A08 B08 A07 B07 A06 B06 A05 B02 A14 A01 B15 A15 B16 A16 B17 A17 B18 A18 B19 A19 B01 Connecteurs sur le boîtier B11 B05 B04 B03 B30 B31 A32 B32 A23 B24 A24 B25 A25 B26 A26 B27 A27 B28 A31 Fig. B.5 Schéma de connexion du boîtier de liaison 15

La gravure. *lagravureparvoiehumide *lagravuresèche

La gravure. *lagravureparvoiehumide *lagravuresèche La gravure Après avoir réalisé l étape de masquage par lithographie, il est alors possible d effectuer l étape de gravure. L étape de gravure consiste à éliminer toutes les zones non protégées par la résine

Plus en détail

L actu de la Centrale de

L actu de la Centrale de L actu de la Centrale de Technologie Universitaire IEF-MINERVE Centrale de Technologie Universitaire Volume 1, numéro 1 Printemps 2007 Microsystèmes Imageries Nanosciences Enseignement Recherche Valorisation

Plus en détail

P ô l e C N F M d e T O U L O U S E

P ô l e C N F M d e T O U L O U S E INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE TOULOUSE LABORATOIRE D'ANALYSE ET D'ARCHITECTURE DES SYSTEMES UNIVERSITE PAUL SABATIER A T E L I E R I N T E R U

Plus en détail

Où sont-elles? Presque partout

Où sont-elles? Presque partout Les puces Vision historique Fabrication Les circuits numériques Les microprocesseurs Les cartes à puces Les puces d identification Controverses Questions Les puces Où sont-elles? Presque partout Où ne

Plus en détail

De la carte perforée à L atome...

De la carte perforée à L atome... bertrand kierren - LPM PSV LPS Orsay - 2006 http://www.lpm.u-nancy.fr/activite_surface/ De la carte perforée à L atome... CONQUETE À l échelle du nano Le nano monde 1 nm 1 μm 1 mm 1 m Les nano technologies

Plus en détail

multifonctionnels People Power Partnership HARTING Mitronics Albert Birkicht Packages 3D-MID Décembre 2010 Page 1 1 Pushing Performance

multifonctionnels People Power Partnership HARTING Mitronics Albert Birkicht Packages 3D-MID Décembre 2010 Page 1 1 Pushing Performance Page 1 1 Contenu Profile du groupe Substrats 3D & en technologie MID Portfolio Technologies Solutions d assemblage et de connectivité MEMS Packaging & autres applications Page 2 2 Profile du groupe Page

Plus en détail

PTA-NEWS. Edito : Un nouveau mensuel! A l affiche. Edito : A la Une le pôle gravure. La gravure humide. et chlorée... Ce numéro du

PTA-NEWS. Edito : Un nouveau mensuel! A l affiche. Edito : A la Une le pôle gravure. La gravure humide. et chlorée... Ce numéro du PTA-NWS D A N S C N M É : dito : A la ne : Le pôle gravure La gravure humide A l affiche : La gravure plasma La gravure par faisceau d ions Gravure de nanopiliers pour les mémoires magnétiques laboration

Plus en détail

a-si:h/c-si heterojunction solar cells: back side assessment and improvement

a-si:h/c-si heterojunction solar cells: back side assessment and improvement a-si:h/c-si heterojunction solar cells: back side assessment and improvement Sílvia Martín de Nicolás Résumé La diminution du coût des cellules photovoltaïques en silicium cristallin (c-si) passe par une

Plus en détail

Le projet HBS. LETI/DSIS Jean-Jacques Chaillout jean-jacques.chaillout@cea.fr. CEA. All rights reserved

Le projet HBS. LETI/DSIS Jean-Jacques Chaillout jean-jacques.chaillout@cea.fr. CEA. All rights reserved Le projet HBS LETI/DSIS Jean-Jacques Chaillout jean-jacques.chaillout@cea.fr Les buts du projet HBS En 2010 : 8.3 milliards, 1.3 millions d implantations par an, forte croissance dans pays émergents Réduire

Plus en détail

FICHE DE COURS RESEAU POSTE A POSTE BAC PRO SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES Champ Professionnel : Télécommunications et Réseaux

FICHE DE COURS RESEAU POSTE A POSTE BAC PRO SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES Champ Professionnel : Télécommunications et Réseaux 1) Introduction Si je connecte 2 ordinateurs équipés d une carte réseau via un câble RJ45, alors je réalise un réseau «poste à poste». Cette combinaison permet de transférer rapidement des fichiers de

Plus en détail

Association Aristote Groupe PIN Projets de technologies innovantes pour les supports de stockage 22 mars 2012

Association Aristote Groupe PIN Projets de technologies innovantes pour les supports de stockage 22 mars 2012 ARNANO Le hiéroglyphe du 3 ème millénaire. Association Aristote Groupe PIN Projets de technologies innovantes pour les supports de stockage 22 mars 2012 Conservation sécurisée à très long terme de documents

Plus en détail

LES RESEAUX DE COMMUNICATION

LES RESEAUX DE COMMUNICATION 1 LES RESEAUX DE COMMUNICATION L arrivée d internet, des chaînes numériques et d autres technologies numériques dans l habitat ont fait évoluer nos habitudes. Comment accéder à ces données? Quelles sont

Plus en détail

APPLICATIONS DE L'IMPLANTATION IONIQUE POUR LE BIOMEDICAL

APPLICATIONS DE L'IMPLANTATION IONIQUE POUR LE BIOMEDICAL Ion Beam Services ZI Peynier / Rousset Rue G. Imbert Prolongée 13790 Peynier, France Tel. : +33 4 42 53 89 53 Fax : + 33 4 42 53 89 59 Email : frank.torregrosa@ion-beam-services.fr APPLICATIONS DE L'IMPLANTATION

Plus en détail

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux Revue des Energies Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (2007) 47 52 Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux F. Otmani *, Z. Fekih, N. Ghellai, K. Rahmoun et N.E. Chabane-Sari Unité de Recherche

Plus en détail

Etude des nanofils en trois dimensions et à l échelle atomique par sonde atomique tomographique.

Etude des nanofils en trois dimensions et à l échelle atomique par sonde atomique tomographique. Etude des nanofils en trois dimensions et à l échelle atomique par sonde atomique tomographique. Mike El Kousseifi K. Hoummada, F. Panciera, D. Mangelinck IM2NP, Aix Marseille Université-CNRS, Faculté

Plus en détail

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre TP fibres optiques Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 810 nm est puissante (50 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des yeux, vous

Plus en détail

Des diodes (LEDs) indiquent l activité du convertisseur et peuvent faire un diagnostic en cas d erreur.

Des diodes (LEDs) indiquent l activité du convertisseur et peuvent faire un diagnostic en cas d erreur. Convertisseur de média Ethernet 100Base-FX/100Base-TX MICROSENS Généralités Le convertisseur de média 100Base-FX/100Base-TX de MICROSENS permet de connecter un segment câble paire torsadée (100Base-TX)

Plus en détail

Christelle CORDIVAL 3M

Christelle CORDIVAL 3M Christelle CORDIVAL 3M Christelle CORDIVAL ccordival@mmm.com Tel : +33 6 80 34 93 83 Passive Optical LAN (POL) La technologie opérateurs PON adaptée aux réseaux locaux 3M 2014. All Rights Reserved. Définition

Plus en détail

Figure 1 - Circuit imprimé d une montre bracelet

Figure 1 - Circuit imprimé d une montre bracelet Circuits imprimés Cartes électroniques Toutes les cartes électroniques que l on trouve dans un PC, la carte mère et les cartes d extension, sont réalisées à partir de circuits imprimés, en abrégé : PCB

Plus en détail

Tour matrice de disque dur externe RAID 4 baies Boîtier esata USB 3.0. StarTech ID: SAT3540U3ER

Tour matrice de disque dur externe RAID 4 baies Boîtier esata USB 3.0. StarTech ID: SAT3540U3ER Tour matrice de disque dur externe RAID 4 baies Boîtier esata USB 3.0 StarTech ID: SAT3540U3ER Le boîtier SATA RAID 4 disques USB 3.0/eSATA vers 3,5 po SAT3540U3ER constitue une solution de stockage RAID

Plus en détail

Technologie de fabrication des pointes AFM et leur utilisation en mode électrique Gilbert GILLMANN NanoAndMore France

Technologie de fabrication des pointes AFM et leur utilisation en mode électrique Gilbert GILLMANN NanoAndMore France Technologie de fabrication des pointes AFM et leur utilisation en mode électrique Gilbert GILLMANN NanoAndMore France Initiation à la Microscopie à force atomique - Spécialisation électrique 12 Mars 2008

Plus en détail

Elaboration de matériaux micro et nanostructurés

Elaboration de matériaux micro et nanostructurés Elaboration de matériaux micro et nanostructurés Thierry FOURNIER CNRS/Institut Néel thierry.fournier@grenoble.cnrs.fr Tel:0476889071 SMB2009 Sciences de la Miniaturisation et Biologie 1 FEYNMAN 29/12/1959

Plus en détail

Test des circuits intégr

Test des circuits intégr Test des circuits intégr grés VLSI version. Plan Les enjeux du test Test Paramètrique Test fonctionnel et test structurel Le modèle des collages et la simulation de fautes La génération automatique de

Plus en détail

Guide de sélection des fibres

Guide de sélection des fibres Introduction: Le but de ce guide de sélection est de vous fournir l aide nécessaire pour vous permettre de choisir la fibre la mieux adaptée à vos besoins (En fonction du type d équipement actif utilisé

Plus en détail

4. Les réseaux locaux

4. Les réseaux locaux 4. Les réseaux locaux 4.1 Types des réseaux 4.2 Modèle en couches et réseaux locaux 4.3 Topologie et câblage 4.4 Méthodes d accès au médium CSMA/CD Anneau à jeton Caractéristiques «Réseau» Réseau : ensemble

Plus en détail

FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE

FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE EPA Environnement Peinture et Application ÉTUVES POUR SÉCHAGE CUISSON PEINTURE OU POUDRE AVEC ÉCHANGEUR FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE 200 C 95 C 0 à 95 C pour peinture liquide / colle 0 à 200 C pour peinture

Plus en détail

Génie Industriel et Maintenance

Génie Industriel et Maintenance Visite du département Génie Industriel et Maintenance Pour qu aucun de ces systèmes ne tombe en panne. Plan de la visite 1 2 3 4 6 5 1 er Etage 7 8 Rez-de-chaussée 1 Laboratoire de recherche Rôles : L

Plus en détail

Marquage laser des métaux

Marquage laser des métaux 62 Colorer Marquage laser des métaux TherMark Produit à base aqueuse pour un nettoyage rapide. Appliquer une fine couche de produit sur le métal, laisser sécher moins de 2 minutes et graver au laser. L

Plus en détail

Microscopie à force atomique

Microscopie à force atomique Microscopie à force atomique DETREZ Fabrice Table des matières 1 Principe 2 2 Analyse structurale 3 3 Interactions pointes surfaces 4 4 Boucle d asservissement et contrastes 6 5 Traitement des Images 8

Plus en détail

Présentation de la plateforme Diagnostic RFID

Présentation de la plateforme Diagnostic RFID Présentation de la plateforme Diagnostic RFID Responsables Philippe Pannier, professeur, Université de Provence Fabien Pellet, Ingénieur, ISEN Toulon Personnels impliqués Equipe Projet RFID Capteurs Ingénieurs

Plus en détail

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Cyril BUTTAY CEGELY VALEO 30 novembre 2004 Cyril BUTTAY Contribution à la conception

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

HPT High Power Technology

HPT High Power Technology HPT High Power Technology High Power Technology MM-0008 pour une efficacité optimale Quand la puissance rime avec finesse Jamais les défis dans un monde en évolution permanente comme la microélectronique

Plus en détail

A PROPOS DE NANOWORLD

A PROPOS DE NANOWORLD A PROPOS DE NANOWORLD La Nanotechnologie est notre spécialité. La précision, notre tradition. L innovation est notre raison de vivre. C est pourquoi nous nous sentons particulièrement bien en Suisse, une

Plus en détail

QUALIMASTER. L appareil universel pour mesure de couple et de force

QUALIMASTER. L appareil universel pour mesure de couple et de force QUALIMASTER L appareil universel pour mesure de couple et de force Le Qualimaster offre tout le nécessaire pour des essais de mesure du couple et de la force. L'intégration de toutes les fonctions nécessaires

Plus en détail

Circuits intégrés micro-ondes

Circuits intégrés micro-ondes Chapitre 7 Circuits intégrés micro-ondes Ce chapitre sert d introduction aux circuits intégrés micro-ondes. On y présentera les éléments de base (résistance, capacitance, inductance), ainsi que les transistors

Plus en détail

Radiocommande de Machines et Sécurité

Radiocommande de Machines et Sécurité Radiocommande de Machines et Sécurité 11/04/2013 Sommaire I. Présentation de Jay Electronique II. Principe de fonctionnement radio III. Sécurité IV. Radio/CEM V. Conclusion 2 I. Présentation de Jay Electronique

Plus en détail

AMPLIFICATEUR DE PUISSANCE 4 CANAUX AUDIO POLE MULTI 400 4 CHANNEL POWER AMPLIFIER MULTI 400 MODE D'EMPLOI

AMPLIFICATEUR DE PUISSANCE 4 CANAUX AUDIO POLE MULTI 400 4 CHANNEL POWER AMPLIFIER MULTI 400 MODE D'EMPLOI AMPLIFICATEUR DE PUISSANCE 4 CANAUX AUDIO POLE MULTI 400 4 CHANNEL POWER AMPLIFIER MULTI 400 MODE D'EMPLOI CONSIGNES DE SECURITE ATTENTION: LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS QUI SUIVENT CAUTION RISQUE

Plus en détail

L PRESENTATION GENERALE SCPIO

L PRESENTATION GENERALE SCPIO L PRESENTATION GENERALE SCPIO Nom : DEPARTEMENT PLATEFORME TECHNOLOGIQUE Sigle: CEA / DRT / LETI / DPTS SILICUIM Etablissement : CEA Grenoble Adresse : 7 rue des Martyrs Site Web : 804 GRENOBLE Cedex 9

Plus en détail

Génie Industriel et Maintenance

Génie Industriel et Maintenance Génie Industriel et Maintenance Pour qu aucun de ces systèmes ne tombe en panne. Plan de la visite 1 2 3 6 4 5 Guide visite du département Génie Industriel et Maintenance 1 Salles Informatiques Utilisation

Plus en détail

silicium moteurs de l amélioration de la performance en microélectronique Les nouveaux matériaux, D après la conférence de Didier Lévy

silicium moteurs de l amélioration de la performance en microélectronique Les nouveaux matériaux, D après la conférence de Didier Lévy Les nouveaux matériaux, moteurs de l amélioration de la performance en microélectronique silicium D après la conférence de Didier Lévy Didier Lévy est ingénieur diplômé de l École Nationale Supérieure

Plus en détail

Propriétés électriques des semiconducteurs

Propriétés électriques des semiconducteurs Chapitre 1 Propriétés électriques des semiconducteurs De nombreux composants électroniques mettent à profit les propriétés de conduction électrique des semiconducteurs. Ce chapitre décrit comment un semiconducteur

Plus en détail

Microsystèmes Daniel ESTÈVE Jean SIMONNE Les microsystèmes par l exemple Technologies de base des microsystèmes Fonctions de base des microsystèmes

Microsystèmes Daniel ESTÈVE Jean SIMONNE Les microsystèmes par l exemple Technologies de base des microsystèmes Fonctions de base des microsystèmes Microsystèmes par Daniel ESTÈVE Directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) Laboratoire d analyse et d architecture des systèmes (LAAS) et Jean SIMONNE Directeur de recherche

Plus en détail

Au programme. Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie. Formation de l image. Introduction

Au programme. Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie. Formation de l image. Introduction Au programme Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie Sébastien Roy Jean-Philippe Tardif Marc-Antoine Drouin Département d Informatique et de recherche opérationnelle Université de Montréal

Plus en détail

Claude Chappert Institut d'electronique Fondamentale

Claude Chappert Institut d'electronique Fondamentale Nanomagnétisme / Electronique de spin : avancées, perspectives et impact des "Grandes Centrales" Claude Chappert Institut d'electronique Fondamentale Du (nano)magnétisme à l'electronique de spin (1) L'électron

Plus en détail

Le multitalent R&S CMW500, précurseur en matière de normes les plus récentes. RADIOCOMMUNICATION Bancs de mesure

Le multitalent R&S CMW500, précurseur en matière de normes les plus récentes. RADIOCOMMUNICATION Bancs de mesure Testeur de protocole UMTS LTE pour Avec de nouvelles options, le testeur de radiocommunication large bande R&S CMW500 UMTS évolue vers un testeur de protocole LTE et simule un Radio Access Network LTE

Plus en détail

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser TP vélocimétrie Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité ATTENTION : le faisceau du Hélium-Néon utilisé dans cette salle est puissant (supérieur à 15 mw). Il est dangereux et peuvent provoquer des

Plus en détail

Mesure de la pression différentielle et différentielle bidirectionnelle expliquée à l'aide du capteur

Mesure de la pression différentielle et différentielle bidirectionnelle expliquée à l'aide du capteur Dans la technique de mesure de pression, on distingue les méthodes de mesure en fonction des tâches à réaliser. Au rang de ces méthodes figurent la mesure de la pression absolue, la mesure de la pression

Plus en détail

SMARTXIDE 2. et à diode : unique, polyvalente, multidisciplinaire. Plate-forme laser CO 2

SMARTXIDE 2. et à diode : unique, polyvalente, multidisciplinaire. Plate-forme laser CO 2 SMARTXIDE 2 MÉDECINE ET ESTHÉTIQUE - HISCAN V 2 LR CHIRURGIE ODONTOSTOMATOLOGIE SMARTXIDE 2 Plate-forme laser CO 2 et à diode : unique, polyvalente, multidisciplinaire SMARTXIDE 2 10 SMARTXIDE 2 : CONNAISSANCES

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université M Hamed Bougara- BOUMERDES Faculté des sciences de l Ingénieur Ecole Doctorale

Plus en détail

Famille ntap. Dispositifs de surveillance et de sécurité des réseaux full-duplex avec une visibilité complète

Famille ntap. Dispositifs de surveillance et de sécurité des réseaux full-duplex avec une visibilité complète Famille ntap Dispositifs de surveillance et de sécurité des réseaux full-duplex avec une visibilité complète Les ntap de Network Instruments vous permettent de surveiller et d'analyser les liens full-duplex.

Plus en détail

L interconnexion et l encapsulation des MEM s

L interconnexion et l encapsulation des MEM s L interconnexion et l encapsulation des MEM s O. PUIG L interconnexion et l encapsulation des MEM s! Les spécificités des MEM s par rapport à l état de l art de la µélectronique Procédés Mécanique Thermique

Plus en détail

Préparation de lame TEM dans un FIB principe, avantages, inconvénients

Préparation de lame TEM dans un FIB principe, avantages, inconvénients Préparation de lame TEM dans un FIB principe, avantages, inconvénients B. Domengès Journée scientifique annuelle de l Institut de Recherche sur les matériaux avancés 28 juin 2012 - Caen Plan Introduction

Plus en détail

LES RESISTANCES. Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance

LES RESISTANCES. Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance LES RESISTANCES Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance Le rôle de la résistance est de limiter le courant dans un circuit. Elle possède plusieurs caractéristiques technique : La valeur

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 8 01 Quelle couche OSI est responsable de la transmission binaire, de la spécification du câblage et des aspects physiques

Plus en détail

KROHNE 12/2003 7.02278.91.00. GR Notice de montage et d utilisation TTP 200/300/400

KROHNE 12/2003 7.02278.91.00. GR Notice de montage et d utilisation TTP 200/300/400 KROHNE 12/2003 7.02278.91.00 GR Notice de montage et d utilisation TTP 200/300/400 Sous réserve de modifications pour raisons techniques. Débitmètres à sections variables Débitmètres Vortex Contrôleurs

Plus en détail

ROSE. Robotique et Systèmes Embarqués

ROSE. Robotique et Systèmes Embarqués ROSE Robotique et Systèmes Embarqués Introduction aux PCB PCB Alexis POLTI. Page 1 Plan I. Définition II. Le flot de conception 1. le flot 2. CAO des bibliothèques 3. CAO des schémas 4. CAO du PCB III.

Plus en détail

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes FACULTE DES SCIENCES DE BASE SERVICE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL EPFL SB-SST Bât CH Station nº 6 CH-1015 Lausanne Site web : http://sb-sst.epfl.ch/ Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des

Plus en détail

Enseignement transversal Réseaux Informatiques fonctionnant sous I.P. INTRODUCTION

Enseignement transversal Réseaux Informatiques fonctionnant sous I.P. INTRODUCTION INTRODUCTION «Tous les deux jours, nous produisons autant d informations que nous en avons générées depuis l aube de la civilisation jusqu en 2003» Une estimation d'eric Schmidt, patron de Google, lors

Plus en détail

Le polissage par laser

Le polissage par laser B U L L E T I N T E C H N I Q U E N 4 1 B U L L E T I N T E C H N I Q U E N 4 1 Le polissage par laser Contexte Un traitement de surface est généralement réalisé dans le but d améliorer les caractéristiques

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE DU «DÉTECTEUR D HUMIDITÉ» Ce dossier technique est dédié au personnel technique ou enseignant.

DOSSIER TECHNIQUE DU «DÉTECTEUR D HUMIDITÉ» Ce dossier technique est dédié au personnel technique ou enseignant. DOSSIER TECHNIQUE DU «DÉTECTEUR D HUMIDITÉ» Ce dossier technique est dédié au personnel technique ou enseignant. AVRIL 2012 TABLE DES MATIÈRES Dossier technique du détecteur d humidité Dessin 1 - Éclaté

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

Une technologie ludique

Une technologie ludique Une technologie ludique Rémi stavrakas, Patricia chabert [1] C est à partir d un support bien connu de nos élèves, la manette de la Wii, la console de jeu de Nintendo, qu une équipe pédagogique de l académie

Plus en détail

L ÉDITEUR DE COMPOSANTS A PROPOS DE LA TRADUCTION.

L ÉDITEUR DE COMPOSANTS A PROPOS DE LA TRADUCTION. PRISE EN MAIN DE FRITZING (2) LA CRÉATION DE COMPOSANTS 2007-2010 University of Applied Sciences Potsdam Site Internet de Fritzing : http://fritzing.org/ Traduction française : Yves MERGY A PROPOS DE LA

Plus en détail

Initiation au layout de Circuits Intégrés.

Initiation au layout de Circuits Intégrés. CAO Initiation Layout Cadence 1 Initiation au layout de Circuits Intégrés. Les logiciels de CAO de Cadence permettent la conception du jeu de masques permettant la fabrication d un circuit intégré à partir

Plus en détail

Logiciel Eagle 4.11. Initiation au routage. Inititation Eagle 4.11 Club RoboInsat 2007/2008 1

Logiciel Eagle 4.11. Initiation au routage. Inititation Eagle 4.11 Club RoboInsat 2007/2008 1 Logiciel Eagle 4.11 Initiation au routage Inititation Eagle 4.11 Club RoboInsat 2007/2008 1 Avant Propos Ceci est juste un résumé permettant de prendre en main plus facilement le logiciel Eagle. Il n est

Plus en détail

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi Produits 2015-2016 GYROSCANFIELD Le Gyroscanfield permet de mesurer et de visualiser en 3D et en temps réel le rayonnement électromagnétique d un objet sous test de manière simple et rapide. Il est fabriqué

Plus en détail

Duplicateur autonome 1 vers 1 pour disques durs SATA / IDE - Station d'accueil USB 2.0 2x HDD SATA / IDE

Duplicateur autonome 1 vers 1 pour disques durs SATA / IDE - Station d'accueil USB 2.0 2x HDD SATA / IDE Duplicateur autonome 1 vers 1 pour s durs SATA / IDE - Station d'accueil USB 2.0 2x HDD SATA / IDE StarTech ID: UNIDUPDOCK Le duplicateur de dur double SATA/IDE, UNIDUPDOCK, agit comme solution de copie

Plus en détail

Nanotechnologies. Beatrice Negulescu. En cas de physique - 6 novembre 2014

Nanotechnologies. Beatrice Negulescu. En cas de physique - 6 novembre 2014 Nanotechnologies Beatrice Negulescu En cas de physique - 6 novembre 2014 Quelques ordres de grandeur Nanotechnologies = Technologies capables à fabriquer, contrôler et analyser des objets de taille nanométrique

Plus en détail

UTILISATION & ENTRETIEN

UTILISATION & ENTRETIEN UTILISATION & ENTRETIEN Code: 98.00.00.0011 GF Gianni Ferrari 01-2006 Page 1 de 6 www.gianniferrari.com CE MANUEL DE L OUTIL "TONDEUSE 110 RC" COMPLETE LE MANUEL DE LA MACHINE DONT IL EST APPLIQUE (TURBOGRASS),

Plus en détail

Air Systems Division. Cas pratiques de calcul thermique

Air Systems Division. Cas pratiques de calcul thermique Cas pratiques de calcul thermique Thermal transfer in via holes On Printed Circuit Boards, thermal path is usually made through via holes. 1 Component cooling example One component dissipates 2 W The footprint

Plus en détail

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES GENERALITES Définition d'un réseau Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux afin de partager des données, des ressources et d'échanger des

Plus en détail

*EP001039352A1* EP 1 039 352 A1 (19) (11) EP 1 039 352 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 27.09.2000 Bulletin 2000/39

*EP001039352A1* EP 1 039 352 A1 (19) (11) EP 1 039 352 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 27.09.2000 Bulletin 2000/39 (19) Europäisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets *EP001039352A1* (11) EP 1 039 352 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 27.09.2000 Bulletin 2000/39

Plus en détail

Recommandations pour le contrôle par méthode électrique des défauts des revêtements organiques appliqués sur acier en usine ou sur site de pose

Recommandations pour le contrôle par méthode électrique des défauts des revêtements organiques appliqués sur acier en usine ou sur site de pose RECOMMANDATION PCRA 003 Octobre 2003 Rev.0 Commission Protection Cathodique et Revêtements Associés Recommandations pour le contrôle par méthode électrique des défauts des revêtements organiques appliqués

Plus en détail

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants & INNOVATION 2014 NO DRIVER! Logiciel embarqué Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants contact@ovio-optics.com www.ovio-optics.com Spectromètre

Plus en détail

Le multiplexage. Sommaire

Le multiplexage. Sommaire Sommaire Table des matières 1- GENERALITES... 2 1-1 Introduction... 2 1-2 Multiplexage... 4 1-3 Transmission numérique... 5 2- LA NUMERATION HEXADECIMALE Base 16... 8 3- ARCHITECTURE ET PROTOCOLE DES RESEAUX...

Plus en détail

Les transistors à effet de champ

Les transistors à effet de champ etour au menu! Les transistors à effet de champ 1 tructure A TANITO à JONCTION (JFET) Contrairement aux transistors bipolaires dont le fonctionnement repose sur deux types de porteurs les trous et les

Plus en détail

Le câble de Fibre Optique dans les installations de Vidéo Surveillance (CCTV)

Le câble de Fibre Optique dans les installations de Vidéo Surveillance (CCTV) Le câble de Fibre Optique dans les installations de Vidéo Surveillance (CCTV) Évidemment, l emploi le plus fréquent de la fibre optique se trouve dans le domaine des télécommunications. Mais d autre part,

Plus en détail

/ kit camping-car - modèle avec 2 panneaux

/ kit camping-car - modèle avec 2 panneaux / En quelques mots / Exemple de composition de kit (100W) : Merci pour l achat de ce kit solaire pour camping-car. Ce kit est composé de : -2 panneaux solaires -1 régulateur solaire surveillant la charge

Plus en détail

Notes. Schéma général PRODUCTION ÉLECTROLYTIQUE Composés inorganiques, nonmétaux

Notes. Schéma général PRODUCTION ÉLECTROLYTIQUE Composés inorganiques, nonmétaux XXXX C25 PROCÉDÉS ÉLECTROLYTIQUES OU ÉLECTROPHORÉTIQUES; APPAREILLAGES À CET EFFET (électrodialyse, électro-osmose, séparation de liquides par l électricité B01D; usinage du métal par action d une forte

Plus en détail

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Câblage des réseaux WAN C-D-002.doc Mars 1-7 Sommaire 1. Couche physique WAN... 3 1.1. Connexions série WAN... 4 1.2. Routeurs et connexions

Plus en détail

DIAMOND Composants Fibre Optique

DIAMOND Composants Fibre Optique DIAMOND Composants Fibre Optique CONNECTEURS ET PIÈCES INTERMÉDIAIRES SINGLE MODE PC/APC MULTIMODE PC Le connecteur DiaLink (brevet déposé) avec son format rond intelligent pose de nouveaux jalons en matière

Plus en détail

Interface haptique pour nanomanipulateur AFM

Interface haptique pour nanomanipulateur AFM Interface haptique pour nanomanipulateur AFM Pierre Letier, Thierry Saive, Ioan Burda Université Libre de Bruxelles, Laboratoire de Structures Actives Avenue F.D. Roosevelt, 50 CP 165/42 B-1050 Bruxelles

Plus en détail

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié».

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié». Un réseau est un ensemble de connexions entre plusieurs ordinateurs. Il va permettre : - la communication entre utilisateurs à travers les machines - la partage de ressources matérielles - le partage de

Plus en détail

MODE D EMPLOI. Version Préliminaire (01/2011)

MODE D EMPLOI. Version Préliminaire (01/2011) MODE D EMPLOI Version Préliminaire (01/2011) indic bvba, Molenberglei 21, B-2627 Schelle, tel +32(0)3 451 93 93 - fax +32(0)3 887 30 61 www.indiconline.com 1 Table des matières 1 Table des matières...

Plus en détail

L interface SATA II 1.5Gb/s 3Gb/s : Un point sur la norme

L interface SATA II 1.5Gb/s 3Gb/s : Un point sur la norme Page 1 of 8 L interface SATA II 1.5Gb/s 3Gb/s : Un point sur la norme Le document Unified Test Document est le document de référence régissant les moyens de tests officiels fournis et imposés par le groupe

Plus en détail

Easy Repair de Packard Bell

Easy Repair de Packard Bell Easy Repair de Packard Bell Séries EasyNote MZ Procédure de remplacement de la carte réseau sans fil 7429160002 7429160002 Version : 1.0 - Mai 2007 www.packardbell.com Instructions importantes concernant

Plus en détail

Plus efficace que jamais : le logiciel de test CEM R&S EMC 32 avec de nouvelles extensions

Plus efficace que jamais : le logiciel de test CEM R&S EMC 32 avec de nouvelles extensions Plus efficace que jamais : le logiciel de test CEM R&S EMC 32 avec de nouvelles extensions Le logiciel de test CEM R&S EMC 32 voit sa polyvalence considérablement renforcée grâce à de nouvelles options

Plus en détail

Présentation Module logique Zelio Logic 0 Interface de communication

Présentation Module logique Zelio Logic 0 Interface de communication c 1 2 3 4 5 6 7 8 9 1 + 0 # = Présentation Module logique Zelio Logic 0 Présentation L offre communication de la gamme Zelio Logic est principalement dédiée à la surveillance ou à la télécommande de machines

Plus en détail

QUELLE FIBRE UTILISER EN FONCTION DE MES APPLICATIONS. OM1, OM2 ou OM3, QUELLE EST LA FIBRE QU IL ME FAUT POUR MON INSTALLATION?

QUELLE FIBRE UTILISER EN FONCTION DE MES APPLICATIONS. OM1, OM2 ou OM3, QUELLE EST LA FIBRE QU IL ME FAUT POUR MON INSTALLATION? QUELLE FIBRE UTILISER EN FONCTION DE MES APPLICATIONS LE MATCH µm VS 62,5 µm Dans les années 70, les premières fibres optiques de télécommunications avaient un coeur de µm : ces dernières ont été remplacées

Plus en détail

L industrie automobile La meilleure liasison. Développer des innovations tout en légèreté

L industrie automobile La meilleure liasison. Développer des innovations tout en légèreté L industrie automobile La meilleure liasison Développer des innovations tout en légèreté Nous allons au-delà du traitement de surface... Excellence et perfection Depuis 1885, nous nous engageons à garantir

Plus en détail

Exploitation, àdistance, des données d un système de production d énergie électrique photovoltaïque.

Exploitation, àdistance, des données d un système de production d énergie électrique photovoltaïque. Exploitation, àdistance, des données d un système de production d énergie électrique photovoltaïque. 1. Principe de fonctionnement d un système «connecté réseau» 2. Localisation et présentation des panneaux

Plus en détail

Aiguilleurs de courant intégrés monolithiquement sur silicium et leurs associations pour des applications de conversion d'énergie

Aiguilleurs de courant intégrés monolithiquement sur silicium et leurs associations pour des applications de conversion d'énergie Aiguilleurs de courant intégrés monolithiquement sur silicium et leurs associations pour des applications de conversion d'énergie ABDELILAH EL KHADIRY ABDELHAKIM BOURENNANE MARIE BREIL DUPUY FRÉDÉRIC RICHARDEAU

Plus en détail

SOUDAGE SANS PLOMB TEST DE CERTIFICATION DE FORMATION (DVD-FR45C)

SOUDAGE SANS PLOMB TEST DE CERTIFICATION DE FORMATION (DVD-FR45C) Ce test comprend vingt questions à choix multiples. Toutes les questions sont retenues de la vidéo: Soudage Manuel Sans Plomb, DVD-FR45C. Chaque question n a seulement qu une réponse la plus correcte.

Plus en détail

IR Temp 210. Thermomètre infrarouge. Des techniques sur mesure

IR Temp 210. Thermomètre infrarouge. Des techniques sur mesure IR Temp 210 Thermomètre infrarouge Contenu 1. Spécifications...26 2. Touches et affichages...28 3. Utilisation...30 4. Entretien...31 5. Elimination des piles et de l appareil...31 6. Tableau de facteur

Plus en détail

La solution à vos mesures de pression

La solution à vos mesures de pression Mesure de force linéique La solution à vos mesures de pression Sensibilité Répétabilité Stabilité Le système X3 de XSENSOR propose un concept innovant spécialement adapté pour vos applications de mesure

Plus en détail

USINE DE CONSTRUCTION METALLIQUE DE KRASNODAR

USINE DE CONSTRUCTION METALLIQUE DE KRASNODAR USINE DE CONSTRUCTION METALLIQUE DE KRASNODAR L usine de construction métallique de Krasnodar a été fondée en 2010 comme une entreprise concentrée sur la satisfaction des besoins du Territoire de Krasnodar

Plus en détail

Traffic engineering MODE. ou FIXE. électrique, le réseau MODE. d enregistrement. LED s avec. par des

Traffic engineering MODE. ou FIXE. électrique, le réseau MODE. d enregistrement. LED s avec. par des 2008 ISIS 120 Analyse Trafic SIRIEN SA 11/03/2008 1. INTRODUCTION Le radar préventif ISIS 120 peut s utiliser selon deux modes : MODE RADAR PRÉVENTIF : Il fonctionne simplement comme radar préventif MOBILE

Plus en détail

Réseau Global MIDI Note applicative

Réseau Global MIDI Note applicative Réseau Global MIDI Note applicative 1 But du manuel Le but de cette note applicative est de démystifié l utilisation du MIDI transporté dans un Réseau Global MIDI. Ce réseau virtuel offre sans aucune restriction,

Plus en détail

Merci d utiliser la clef haut débit à port USB. Avec cette clef, vous pourrez accéder aux réseaux sans fil haute vitesse. Remarque : Ce guide décrit

Merci d utiliser la clef haut débit à port USB. Avec cette clef, vous pourrez accéder aux réseaux sans fil haute vitesse. Remarque : Ce guide décrit Merci d utiliser la clef haut débit à port USB. Avec cette clef, vous pourrez accéder aux réseaux sans fil haute vitesse. Remarque : Ce guide décrit la clé USB ainsi que les procédures de préparation,

Plus en détail