Claude Chappert Institut d'electronique Fondamentale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Claude Chappert Institut d'electronique Fondamentale"

Transcription

1 Nanomagnétisme / Electronique de spin : avancées, perspectives et impact des "Grandes Centrales" Claude Chappert Institut d'electronique Fondamentale

2 Du (nano)magnétisme à l'electronique de spin (1) L'électron possède une charge et un spin un moment magnétique Dans un matériau ferromagnétique : interaction d'échange aimantation anisotropie de l'énergie magnétique axe de facile aimantation stockage non volatile de l'information binaire si E >> kt E = KV compétition entre différentes énergies magnétiques: domaines et parois

3 Du nanomagnétisme à l'electronique de spin (2) "écrire" une information interaction avec un champ magnétique H H M précession de l'aimantation H eff r dm dt = γ µ 0 r r α ( M H ) + eff r M M dt r r dm Fréquence de precession : f = f 0 H eff f 0 = 28 MHz / mt ( = 2.8 GHz / koe )

4 Du (nano)magnétisme à l'electronique de spin (1) Dans un métal ferromagnétique (ex: Fe, Ni, Co, NiFe, ) interaction d'échange les électrons de conduction sont polarisés en spin cette polarisation peut-être conservée par le transport diffusif centre de diffusion λ MF libre parcours moyen λ SD : longueur de diffusion du spin diffusion "spin flip" λ SD >> λ MF cf. Valet et al., PRB48(1993)7099.

5 Les échelles importantes de l'electronique de spin Spin diffusion length Electron mean free pass Suzuki, Anglet, September 2004 Fermi wavelength Transport Spin Mixing Current Spin Conserving Current diffusive ballistic Magnetism Multi-domain magnetic structures Single domain magnetic particles Superparamagnetism (Thermal fluctuation) 1 µm 100 nm 10 nm 1 nm lumière visible largeur de paroi spin et Atome information quantique

6 La magnétorésistance géante : premier effet de l'electronique de Spin A. Fert et al., 1988 épaisseur des films << λ MF << λ SD conservation du spin + diffusion dépendant du spin

7 L'effet tunnel dépendant du spin 1995 : la jonction tunnel magnétique (M. Jullières, 1975, J. Moodera, 1995) I R = R 0 R/2 cos (θ) "free" ferromagnetic layer (NiFe) tunnel barrier (Al 2 0 3, MgO, ) "pinned" ferromagnetic layer (NiFe, Co, in contact with another layer) R/R ~ 70 % (Al 2 O 3 ) à 230% (MgO) + dispositif vertical bien adapté aux IC haute densité! Magnetic Random Access Memory (M-RAM) (IBM > 1996)

8 The M-RAM magnetic memory (1) Principle : store binary information on the magnetization orientation of the free layer of a tunnel junction non volatile memory! "cross point" architecture "0" "1" + Read : select a cell in the array with bit line and transistor & measure its resistance Transistor "active matrix" architecture

9 The M-RAM magnetic memory (2) Principle : store binary information on the magnetization orientation of the free layer of a tunnel junction non volatile memory! "0" "1" + Write : synchronous current pulses in bit and word lines, only at the lines crossing the field is high enough to write Transistor OFF

10 The M-RAM magnetic memory (3) IBM/Infineon 128 kbits MRAM core DeBrosse et al., IEEE J. of SSC 39, 678 (2004) embedded memory applications magnetism above CMOS high speed CMOS 0.18 µm, cell size ~43 F 2, V dc = 1.8 V write/read : 5 ns Also: Freescale, 4 Mbits demo with new more reliable writing scheme

11 La mémoire magnétique MRAM Status Crolles II Alliance Altis / Infineon Cypress (USA) autres industriels production de e-mram dès fin 2005 technologie OK MOS 65 nm inclus MRAM "stand-alone" haute densité (NEC+Toshiba) R&D : IBM, Sony, Samsung, Perspectives limitation du mode d'écriture par champ > MOS 65 nm courants trop élevés "program errors" sur cellules non adressées nouveaux concepts d'écriture

12 Un nouvel effet de l'electronique de spin: l'écriture par transfert de moment de spin J. Slonczewski, JMMM 159, 1 (1996); M (Cu, ) F (Co, ) interaction s-d directe entre le spin de l'électron et l'aimantation permet de retourner une aimantation effet lié à une densité de courant referme la "boucle" de l'electronique de Spin!

13 Un nouvel effet de l'electronique de spin: l'écriture par transfert de moment de spin nouveau concept de cellule MRAM M (Cu, ) F (Co, ) interaction s-d directe entre le spin de l'électron et l'aimantation Top electrode SiO 2 Cap CoFe 2.5 SiO 2 Cu 6 nm CoFe 40 nm Bottom electrode HF 2-20 GHz C I DC source RF accordable et intégrable L Transistor ON recherches en France: - Spintec/FMNT/LETI - IEF/ST - UMR CNRS/Thalès/LPN -

14 "Grandes Centrales" et Industrie dans l'electronique de Spin "MRAM" Thalès LPN IEF Les moyens lourds ou semilourds des Grandes Centrales sont un atout majeur pour les collaborations recherche industrie! Altis Crocus STM Spintron FMNT/LETI Atmel

15 200mm process for MRAM TM-RAM test cells on mask TM-RAM test cells processed Dots 0.22µm after IBE patterning Lines 0.85µm

16 Spin torque for RF device Couche réference Trajectoire fort courant I>Ic Trajectoire faible courant I>Ic Couche RF Filière 200mm: Electrodes adaptées aux hyperfréquences (Résultats similaires: IEF)

17 "Grandes centrales" et recherche amont Quels "verrous" à lever pour les années à venir? matériaux : - oxydes de barrière "actifs" (MgO?) - 100% de polarisation de spin - semiconducteurs magnétiques (faibles densité de charge) - systèmes hybrides (métaux/oxydes/semiconducteurs) nanotechnologies : - procédés de lithographie, gravure nouveaux effets / concepts de dispositifs Les moyens lourds ou semi-lourds des Grandes Centrales sont un atout majeur pour prolonger les moyens de proximité des laboratoires, pour : accéder à des technologies plus performantes se rapprocher des applications (fiabilité, substrats grande taille, etc.)

18 Multi-chamber multi-techniques deposition system for hybrid magnetoelectronics components 200mm wafer compatible delivery: January 2005 June Magnetron Sputtering metals, insulators ~10 targets (magnétrons) in situ He + ion irradiation Plasma analysis Preparation chamber outgasing ion etching oxidation MBE (2006) semiconductors Load lock L A S E R Pulsed Laser Deposition magnetic oxides 12 targets heather > 1000 C ozoniseur Rheed

19 "Grandes centrales" et recherche amont Quels "verrous" à lever pour les années à venir? matériaux : - oxydes de barrière "actifs" (MgO?) - 100% de polarisation de spin - semiconducteurs magnétiques (faibles densité de charge) - systèmes hybrides (métaux/oxydes/semiconducteurs) nanotechnologies : - procédés de lithographie, gravure nouveaux effets / concepts de dispositifs Les moyens lourds ou semi-lourds des Grandes Centrales sont un atout majeur pour prolonger les moyens de proximité des laboratoires, pour : accéder à des technologies plus performantes se rapprocher des applications (fiabilité, substrats grande taille, etc.)

20 Deux procédés technologiques basés sur la lithographie électronique de très haute résolution ( à 50nm) (I) dans une résine positive (PMMA) (II) dans une résine négative (HSQ) (Hydrogen Silsesquioxane) PMMA PMMA Masque métallique en Al FOX FOX couches actives Couches actives Substrat Substrat Substrat Substrat Après lithographie après lift-off d Al et gravure Après lithographie après gravure masque Al: - réactivité avec les oxydes magnétiques type LSMO - les procédés de retrait endommagent le LSMO Sous faisceau électronique devient SiO 2, masque idéal pour la gravure et qu'on peut ensuite laisser pour les mesures électriques!

21 Exemple de nanodispositif obtenu Le bistable planaire magnétique Après lithographie et développement 75 nm (A.M. Haghiri, IEF Orsay) Après gravure (Ar pur) 500 Volts, 0.5 ma/cm 2, 2 min 60 nm

22 La gravure de nanodispositifs magnétiques à éviter: les effets de bords épaisseur ~ 1 nm couches individuelles: épaisseur ~ 0.3 nm dia. ~ 50 nm ou moins

23 Soft chemically assisted ion beam etching Principle of the experiment : 1 - reactive gas (ex: O 2 ) - molecules - plasma dissociated species 3 - low energy Ar neutrals (200 ev 1 kev) : ion beam first accelerated then neutralized + FeCo, FeNi, Co, PtMn, Ru, oxydes, 2 - adsorption: - physical adsorption - chemical adsorption - surface chemical reaction Expected advantages versus IBE or RIE : 4 - desorption of weakly volatile reaction species assisted by low energy ion bombardment (ex: Anelva, CH 3 OH based RIE of PtMn/CoFe/Ru/CoFe/AlOx/CoFe/Ta) no sidewall redeposition chemical selectivity stop on an interface no ion implantation/damages Experiment being developed at IEF ( P. Lecoeur, B. Bartenlian )

24 L outil Nano-FIB au LPN J. Gierak, LPN Marcoussis un faisceau d ions de finesse de sonde record (4nm) une précision de positionnement de 13 nm dans un environnement dédié à la nanostructuration Nucleation : H = 175 Oe, t = 40 s t 40 µs ex: piste à paroi de domaine de largeur 160nm, obtenue par implantation de lignes de défauts (col. LPS / LPN / IEF) Domain wall propagation : H = 70 Oe 40 µs t 20 s 40 µs t 50 s 50 s t 60 s 60 µm

25 Fils gravés de FePt (200nm) (001) 30 µm thèse de J.P. Attane, CEA/DRFMC Grenoble CTU/IEF Orsay (D. Ravelosona) MgO FePt (001) A.F.M. image 1 mm 200 nm seulement quelques micromacles/croix 25

26 "Grandes centrales" et recherche amont Quels "verrous" à lever pour les années à venir? matériaux : - oxydes de barrière "actifs" (MgO?) - 100% de polarisation de spin - semiconducteurs magnétiques (faibles densité de charge) - systèmes hybrides (métaux/oxydes/semiconducteurs) nanotechnologies : - procédés de lithographie, gravure nouveaux effets / concepts de dispositifs Les moyens lourds ou semi-lourds des Grandes Centrales sont un atout majeur pour prolonger les moyens de proximité des laboratoires, pour : accéder à des technologies plus performantes se rapprocher des applications (fiabilité, substrats grande taille, etc.)

27 But : Diodes électroluminescentes à courant polarisé en spin Mesure de la polarisation de la lumière en régime picoseconde du composant sous injection électrique sous champ magnétique Fabrication de composants fonctionnant dans la gamme du GHz Technologie : Structures pin à boîtes quantiques (λ = 950nm) / injection par couche ferromagnétique (dépôt CEMES) Exploitation de la technologie VCSEL / MEMS RF Cathode GaAs dopé N Cobalt Zone active GaAs dopé P AlOx Anode GaAs n.i.d. Polarisation en spin du courant injecté polarisation de la lumière émise 10µm ACI Nano Sc. et Techn (INSA-Toulouse, LAAS), équipe-projet STIC 2002/3

28 Un nouveau concept proposé par une start-up transistor d'adressage et jonction tunnel magnétique intégrés dans un même dispositif planaire Injector Writing line Detector p + n-si (col. SPINTRON / Spintec / LETI )

29 Spintronics roadmap Composants «stand-alone» Tête de lecture Niveau d intégration Composants «above-ic» MRAM Magnetic CMOS Injecteur Composants «hybrides» Ligne de courant Détecteur Silicium Spin switch, spin-led, Spin Transistor, De plus en plus besoin de technologie de plus en plus complexe - technologie "above CMOS" ligne(s) hors CMOS - Procédés stabilisés, intégration dispositifs grandes centrales - Recherche prospective lignes de techno souples

La gravure. *lagravureparvoiehumide *lagravuresèche

La gravure. *lagravureparvoiehumide *lagravuresèche La gravure Après avoir réalisé l étape de masquage par lithographie, il est alors possible d effectuer l étape de gravure. L étape de gravure consiste à éliminer toutes les zones non protégées par la résine

Plus en détail

Procédés plasmas à faisceau d ions. P.Y. Tessier

Procédés plasmas à faisceau d ions. P.Y. Tessier Procédés plasmas à faisceau d ions P.Y. Tessier Institut des Matériaux Jean Rouxel, CNRS Groupe des plasmas et des couches minces Université de Nantes Plan Introduction Gravure par faisceau d ions Dépôt

Plus en détail

Contribution des faisceaux d ions à l élaboration de dispositifs pour l électronique souple

Contribution des faisceaux d ions à l élaboration de dispositifs pour l électronique souple Comité National Français de Radioélectricité Scientifique Section française de l Union Radio Scientifique Internationale Siège social : Académie des Sciences, Quai de Conti Paris Journées scientifiques

Plus en détail

LES MÉMOIRES FLASH : ENTRE MÉMOIRE VIVE ET MÉMOIRE DE STOCKAGE. Etienne Nowak 12 mars 2015. Etienne Nowak - 12 mars 2015 - GIS-SPADON

LES MÉMOIRES FLASH : ENTRE MÉMOIRE VIVE ET MÉMOIRE DE STOCKAGE. Etienne Nowak 12 mars 2015. Etienne Nowak - 12 mars 2015 - GIS-SPADON LES MÉMOIRES FLASH : ENTRE MÉMOIRE VIVE ET MÉMOIRE DE STOCKAGE Etienne Nowak 12 mars 2015 PRÉSENTATION ETIENNE NOWAK

Plus en détail

A PROPOS DE NANOWORLD

A PROPOS DE NANOWORLD A PROPOS DE NANOWORLD La Nanotechnologie est notre spécialité. La précision, notre tradition. L innovation est notre raison de vivre. C est pourquoi nous nous sentons particulièrement bien en Suisse, une

Plus en détail

Elaboration de matériaux micro et nanostructurés

Elaboration de matériaux micro et nanostructurés Elaboration de matériaux micro et nanostructurés Thierry FOURNIER CNRS/Institut Néel thierry.fournier@grenoble.cnrs.fr Tel:0476889071 SMB2009 Sciences de la Miniaturisation et Biologie 1 FEYNMAN 29/12/1959

Plus en détail

Terminale S Chapitre 1 Observer : ondes et matière. Le disque dur

Terminale S Chapitre 1 Observer : ondes et matière. Le disque dur Le disque dur L un des organes centraux de l ordinateur est son disque dur, dont le rôle est de stocker les données et de les conserver une fois l alimentation coupée (on parle de mémoire morte, volatile

Plus en détail

Les activités de Recherche et Développement sur les sources d ions au LPSC

Les activités de Recherche et Développement sur les sources d ions au LPSC Les activités de Recherche et Développement sur les sources d ions au LPSC 1. Introduction aux Source d ions ECR 2. Booster de Charge 3. LBE Spiral2 et source d ions lourds Q/A=1/3 4. R&D 60 GHz 5. Projet

Plus en détail

L actu de la Centrale de

L actu de la Centrale de L actu de la Centrale de Technologie Universitaire IEF-MINERVE Centrale de Technologie Universitaire Volume 1, numéro 1 Printemps 2007 Microsystèmes Imageries Nanosciences Enseignement Recherche Valorisation

Plus en détail

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 1 Les fibres optiques : caractéristiques et fabrication 2 Les composants optoélectroniques 3 Les amplificateurs optiques

Plus en détail

Aiguilleurs de courant intégrés monolithiquement sur silicium et leurs associations pour des applications de conversion d'énergie

Aiguilleurs de courant intégrés monolithiquement sur silicium et leurs associations pour des applications de conversion d'énergie Aiguilleurs de courant intégrés monolithiquement sur silicium et leurs associations pour des applications de conversion d'énergie ABDELILAH EL KHADIRY ABDELHAKIM BOURENNANE MARIE BREIL DUPUY FRÉDÉRIC RICHARDEAU

Plus en détail

De l effet Kondo dans les nanostructures à l électronique de spin quantique. Pascal SIMON

De l effet Kondo dans les nanostructures à l électronique de spin quantique. Pascal SIMON De l effet Kondo dans les nanostructures à l électronique de spin quantique Pascal SIMON Activités de recherche Etude de systèmes d électons fortement corrélés à l'échelle méso-nano Transport dans les

Plus en détail

Enova 2014. Le technorama de la REE. Jean-Pierre HAUET Rédacteur en Chef REE. Le 11 septembre 20141

Enova 2014. Le technorama de la REE. Jean-Pierre HAUET Rédacteur en Chef REE. Le 11 septembre 20141 Enova 2014 Le technorama de la REE Jean-Pierre HAUET Rédacteur en Chef REE Le 11 septembre 20141 La REE La REE (Revue de l Electricité et de l Electronique) : principale publication de la SEE 5 numéros

Plus en détail

Projets et Laboratoires de la FMNT-Grenoble en Micronanotechnologies

Projets et Laboratoires de la FMNT-Grenoble en Micronanotechnologies Projets et Laboratoires de la FMNT-Grenoble en Micronanotechnologies Matériaux LMGP Technologies UMR 5628 Composants LTM SPINTEC UMR 5129 URA 2512 Micro-systèmes IMEP UMR 5130 Les thématiques des Recherche

Plus en détail

De la carte perforée à L atome...

De la carte perforée à L atome... bertrand kierren - LPM PSV LPS Orsay - 2006 http://www.lpm.u-nancy.fr/activite_surface/ De la carte perforée à L atome... CONQUETE À l échelle du nano Le nano monde 1 nm 1 μm 1 mm 1 m Les nano technologies

Plus en détail

BICNanoCat. Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs. Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech

BICNanoCat. Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs. Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech BICNanoCat Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech ANR BICNanoCat DAS Concerné : Énergie Environnement Appel à projets : réduction des émissions

Plus en détail

Capacité Métal-Isolant-Semiconducteur (MIS)

Capacité Métal-Isolant-Semiconducteur (MIS) apacité Métal-solant-Semiconducteur (MS) 1-onstitution Une structure Métal-solant-Semiconducteur (MS) est constituée d'un empilement de trois couches : un substrat semiconducteur sur lequel on a déposé

Plus en détail

Têtes de lecture et mémoires magnétiques

Têtes de lecture et mémoires magnétiques de lecture et mémoires magnétiques Jean-Pierre Nozières (jpnozieres@crocus-technology.com) Crocus Technology, 5 place Roert Schuman, 38025 Grenole Cedex Cet article présente deux applications de l électronique

Plus en détail

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP PLASMA / SOLAIRE / NANO Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP Notre laboratoire : PROMES Procédés Matériaux Energie Solaire Unité propre du CNRS, laboratoire de l INSIS (Institut des Sciences de l

Plus en détail

Traitement des surfaces métalliques et contrôle des interfaces. GIS Surface des Matériaux Journée Thématique 21 Février 2006

Traitement des surfaces métalliques et contrôle des interfaces. GIS Surface des Matériaux Journée Thématique 21 Février 2006 Traitement des surfaces métalliques et contrôle des interfaces GIS Surface des Matériaux Journée Thématique 21 Février 2006 Les défis d aujourd hui: Les nouveaux substrats Revêtir et préserver Fonctionnaliser

Plus en détail

Résultats annuels 2013. Paris, le 3 avril 2014

Résultats annuels 2013. Paris, le 3 avril 2014 Résultats annuels 2013 Paris, le 3 avril 2014 Sommaire Profil Marchés et stratégie Activité 2013 Résultats 2013 Perspectives Données boursières 2 Profil RIBER en bref Un leader mondial des dispositifs

Plus en détail

Nanotechnologies. Beatrice Negulescu. En cas de physique - 6 novembre 2014

Nanotechnologies. Beatrice Negulescu. En cas de physique - 6 novembre 2014 Nanotechnologies Beatrice Negulescu En cas de physique - 6 novembre 2014 Quelques ordres de grandeur Nanotechnologies = Technologies capables à fabriquer, contrôler et analyser des objets de taille nanométrique

Plus en détail

On distingue deux grandes catégories de mémoires : mémoire centrale (appelée également mémoire interne)

On distingue deux grandes catégories de mémoires : mémoire centrale (appelée également mémoire interne) Mémoire - espace destiné a recevoir, conserver et restituer des informations à traiter - tout composant électronique capable de stocker temporairement des données On distingue deux grandes catégories de

Plus en détail

Transferts thermiques en plasmas thermiques

Transferts thermiques en plasmas thermiques Arc Electrique et Procédés Plasmas Thermiques Transferts thermiques en plasmas thermiques P. Freton, M. Masquère, J.J. Gonzalez LAPLACE : «Arc électrique et procédés plasmas thermiques» Les enjeux de la

Plus en détail

Guillaume MONIER Institut Pascal UMR 6602 UBP- CNRS Equipe «Surfaces et Interfaces»

Guillaume MONIER Institut Pascal UMR 6602 UBP- CNRS Equipe «Surfaces et Interfaces» Guillaume MONIER Institut Pascal UMR 6602 UBP- CNRS Equipe «Surfaces et Interfaces» Plan de la présenta-on : 1- Microscopie électronique : - Microscope électronique à Balayage (MEB) - Microscope électronique

Plus en détail

Application des technologies de pointe pour la durabilité et autosuffisance des populations isolées

Application des technologies de pointe pour la durabilité et autosuffisance des populations isolées Application des technologies de pointe pour la durabilité et autosuffisance des populations isolées 28 octobre 2014 Catalin Harnagea, Riad Nechache, Jennifer Macleod, and Federico Rosei Institut National

Plus en détail

Circuits intégrés micro-ondes

Circuits intégrés micro-ondes Chapitre 7 Circuits intégrés micro-ondes Ce chapitre sert d introduction aux circuits intégrés micro-ondes. On y présentera les éléments de base (résistance, capacitance, inductance), ainsi que les transistors

Plus en détail

Microscopies en champ proche ou à sonde locale Gilles Parent

Microscopies en champ proche ou à sonde locale Gilles Parent Microscopies en champ proche ou à sonde locale Gilles Parent Nancy, 26 avril 2012 Introduction, historique STM (Scanning tunneling Microscope, microscope à effet tunnel électronique) : Binnig et Rohrer

Plus en détail

La microscopie à force atomique (AFM)

La microscopie à force atomique (AFM) NANOFONC 5 mars 2010 Nantes La microscopie à force atomique (AFM) http://www.univ-lemans.fr/~bardeau/labolpec/surfpropspec/indexsurface.html N. DELORME (MC), J.F. BARDEAU (CR) Laboratoire de Physique de

Plus en détail

Fiche COMPOSANTS ELECTRONIQUES

Fiche COMPOSANTS ELECTRONIQUES Fiche COMPOSANTS ELECTRONIQUES 1. Etat des lieux de la filière Définition La filière composants électroniques inclut en France les composants et cartes à puces (29 000 emplois), la sous-traitance d assemblage

Plus en détail

Où sont-elles? Presque partout

Où sont-elles? Presque partout Les puces Vision historique Fabrication Les circuits numériques Les microprocesseurs Les cartes à puces Les puces d identification Controverses Questions Les puces Où sont-elles? Presque partout Où ne

Plus en détail

GELE5340 Circuits ITGÉ (VLSI) Chapitre 1: Introduction

GELE5340 Circuits ITGÉ (VLSI) Chapitre 1: Introduction GELE5340 Circuits ITGÉ (VLSI) Chapitre 1: Introduction Contenu du cours Introduction aux circuits intégrés Dispositifs CMOS, processus de fabrication. Inverseurs CMOS et portes logiques. Délai de propagation,

Plus en détail

Le GBF Générateur basse fréquence

Le GBF Générateur basse fréquence Le GBF Générateur basse fréquence Il génère des signaux alternatifs ( carré, sinusoïdale et triangulaire ) en sa sortie ( output- 50 ) Pour chaque signal, on peut modifier : l amplitude ( en agissant sur

Plus en détail

La géothermie avec Thermo Pieux

La géothermie avec Thermo Pieux La géothermie avec Thermo Pieux Mini colloque sur les électro technologies Avril 2010 La présentation Le Groupe Techno Pieux; Les Produits; La géothermie avec les capteurs géothermiques Thermo Pieux (THP);

Plus en détail

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique Energie nucléaire Quelques éléments de physique Comment produire 1 GW électrique Nucléaire (rendement 33%) Thermique (38%) Hydraulique (85%) Solaire (10%) Vent : 27t d uranium par an : 170 t de fuel par

Plus en détail

Résumé des activités de Recherche de Nicolas VIVET

Résumé des activités de Recherche de Nicolas VIVET Résumé des activités de Recherche de Nicolas VIVET 1. Stage en Licence de Physique (2002-2004) J ai découvert le domaine de la Recherche au cours d un stage effectué à la fin de ma licence dans le laboratoire

Plus en détail

Etude des nanofils en trois dimensions et à l échelle atomique par sonde atomique tomographique.

Etude des nanofils en trois dimensions et à l échelle atomique par sonde atomique tomographique. Etude des nanofils en trois dimensions et à l échelle atomique par sonde atomique tomographique. Mike El Kousseifi K. Hoummada, F. Panciera, D. Mangelinck IM2NP, Aix Marseille Université-CNRS, Faculté

Plus en détail

Optimisation du Rendement de Conversion Photovoltaïque des Cellules Solaires à base de GaAs et de Si

Optimisation du Rendement de Conversion Photovoltaïque des Cellules Solaires à base de GaAs et de Si Rev. Energ. Ren. : Valorisation (1999) 2731 Optimisation du Rendement de Conversion Photovoltaïque des Cellules Solaires à base de GaAs et de Si T. Baghdadli, A. Zerga et B. Benyoucef Laboratoire de Physique

Plus en détail

Introduction à l informatique

Introduction à l informatique Introduction à l informatique IUT-R&T Ivan MADJAROV Maître de conférences en Informatique Septembre 2009 Introduction L'informatique à sa motivation initiale était de faciliter et d'accélérer le calcul,

Plus en détail

NEXT days 2 ème édition

NEXT days 2 ème édition Laboratoire de Physique et Chimie des Nano-Objets UMR 5215 Fédération IRSAMC www.lpcno.fr NEXT days 2 ème édition Extension du laboratoire dans un nouveau batiment Décembre 2013 Mars 2014 Mai 2014 1000

Plus en détail

Les mémoires à changement de phase : Pourquoi? Quand? Comment?

Les mémoires à changement de phase : Pourquoi? Quand? Comment? Les mémoires à changement de phase : Pourquoi? Quand? Comment? Véronique Sousa CEA, LETI, MINATEC Campus Plan de l exposé Les mémoires à changement de phase (PCM) : Pourquoi? Les applications visées Quand?

Plus en détail

Les outils de la nanotechnologie:

Les outils de la nanotechnologie: Polytech-Lyon 5 ème année Chap. 3 : les outils des nanos Les outils de la nanotechnologie: Polytech-Lyon / Matériaux 5ème année (2013-2014) (1) Polytech-Lyon 5 ème année Chap. 3 : les outils des nanos

Plus en détail

Préparation de lame TEM dans un FIB principe, avantages, inconvénients

Préparation de lame TEM dans un FIB principe, avantages, inconvénients Préparation de lame TEM dans un FIB principe, avantages, inconvénients B. Domengès Journée scientifique annuelle de l Institut de Recherche sur les matériaux avancés 28 juin 2012 - Caen Plan Introduction

Plus en détail

Module ELECTRONICS - fonctionnalités

Module ELECTRONICS - fonctionnalités Module ELECTRONICS - fonctionnalités Effet JOULE Two-Resistor Components (2R-Model) Caloducs Circuits imprimés (PCBs) Librairies étendues Fonctionnalités ventilateurs améliorées Résistances de contact*

Plus en détail

Mémoire de Thèse de Matthieu Lagouge

Mémoire de Thèse de Matthieu Lagouge Conception de microsystèmes à base d actionneurs en SU8 pour la manipulation de micro-objets en milieu liquide et transfert vers un milieu quasi-sec * * * Annexes Mémoire de Thèse de Matthieu Lagouge soutenue

Plus en détail

Principe d'alimentation par convertisseurs multiniveaux à stockage intégré - Application aux accélérateurs de particules

Principe d'alimentation par convertisseurs multiniveaux à stockage intégré - Application aux accélérateurs de particules Principe d'alimentation par convertisseurs multiniveaux à stockage intégré - Application aux accélérateurs de particules THÈSE N O 4034 (2008) PRÉSENTÉE le 30 mai 2008 À LA FACULTÉ DES SCIENCES ET TECHNIQUES

Plus en détail

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Cyril BUTTAY CEGELY VALEO 30 novembre 2004 Cyril BUTTAY Contribution à la conception

Plus en détail

Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique

Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique Méthodes d analyses chimiques et microbiologiques dites alternatives ou rapides : Biocapteurs Utilisation

Plus en détail

Voir dans le nanomonde

Voir dans le nanomonde Voir dans le nanomonde Spectroscopie La lumière visible permettra-t-elle de «voir» les atomes? Fréquence micro onde Infrarouge Visible et UV Rayon X réaction des molécules rotation vibration des liaisons

Plus en détail

Joints de grains : couplage entre modélisation et microscopie électronique haute résolution

Joints de grains : couplage entre modélisation et microscopie électronique haute résolution Joints de grains : couplage entre modélisation et microscopie électronique haute résolution Frédéric Lançon, Damien Caliste, Jean Luc Rouvière Lab. de simulation atomistique (L_Sim), Inac/SP2M, CEA, Grenoble,

Plus en détail

Semi-conducteurs. 1 Montage expérimental. Expérience n 29

Semi-conducteurs. 1 Montage expérimental. Expérience n 29 Expérience n 29 Semi-conducteurs Description Le but de cette expérience est la mesure de l énergie d activation intrinsèque de différents échantillons semiconducteurs. 1 Montage expérimental Liste du matériel

Plus en détail

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux Revue des Energies Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (2007) 47 52 Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux F. Otmani *, Z. Fekih, N. Ghellai, K. Rahmoun et N.E. Chabane-Sari Unité de Recherche

Plus en détail

Technologie de fabrication des pointes AFM et leur utilisation en mode électrique Gilbert GILLMANN NanoAndMore France

Technologie de fabrication des pointes AFM et leur utilisation en mode électrique Gilbert GILLMANN NanoAndMore France Technologie de fabrication des pointes AFM et leur utilisation en mode électrique Gilbert GILLMANN NanoAndMore France Initiation à la Microscopie à force atomique - Spécialisation électrique 12 Mars 2008

Plus en détail

L identification par radio fréquence principe et applications

L identification par radio fréquence principe et applications L identification par radio fréquence principe et applications Présentée par Abdelatif Bouchouareb École de technologie supérieure, Montréal Qc Novembre 2007 1 Les différents systèmes d identification 2

Plus en détail

MEMOIRE. Mémoires à Nanocristaux Organisés

MEMOIRE. Mémoires à Nanocristaux Organisés MEMOIRE Mémoires à Nanocristaux Organisés Tâche 4: caractérisation électrique et modélisation des structures mémoire Damien Deleruyelle Pascal Masson Sommaire 1. Etat de l art 2. Objectif général pour

Plus en détail

Figure 1 : Diagramme énergétique de la photo émission. E B = hν - E C

Figure 1 : Diagramme énergétique de la photo émission. E B = hν - E C ANALYSE XPS (ESCA) I - Principe La spectroscopie XPS (X-Ray Photoelectron Spectroscopy) ou ESCA (Electron Spectroscopy for Chemical Analysis) est basée sur la photo émission. Lors de l'irradiation par

Plus en détail

Technologies SOC (System On Chip) (Système sur une seule puce)

Technologies SOC (System On Chip) (Système sur une seule puce) Technologies SOC (System On Chip) (Système sur une seule puce) Pierre LERAY et Jacques WEISS Équipe de recherche ETSN Supélec Campus de Rennes février, 02 Technologies SoC ; P. Leray, J. Weiss 1 Évolution

Plus en détail

Quelques bonnes raisons pour ne pas faire les mesures électriques par AFM à l'air

Quelques bonnes raisons pour ne pas faire les mesures électriques par AFM à l'air Quelques bonnes raisons pour ne pas faire les mesures électriques par AFM à l'air Brice Gautier, Antoine Brugère, Wael Hourani, Octavian Ligor, Antonin Grandfond, Alexis Borowiak, David Albertini, Armel

Plus en détail

Association Aristote Groupe PIN Projets de technologies innovantes pour les supports de stockage 22 mars 2012

Association Aristote Groupe PIN Projets de technologies innovantes pour les supports de stockage 22 mars 2012 ARNANO Le hiéroglyphe du 3 ème millénaire. Association Aristote Groupe PIN Projets de technologies innovantes pour les supports de stockage 22 mars 2012 Conservation sécurisée à très long terme de documents

Plus en détail

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Chapitre 2 Architecture d un ordinateur Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Les objectifs : o Identifier les principaux composants d un micro-ordinateur. o Connaître les caractéristiques

Plus en détail

Propriétés électriques des semiconducteurs

Propriétés électriques des semiconducteurs Chapitre 1 Propriétés électriques des semiconducteurs De nombreux composants électroniques mettent à profit les propriétés de conduction électrique des semiconducteurs. Ce chapitre décrit comment un semiconducteur

Plus en détail

TS 32 Stockage de données sur un CD

TS 32 Stockage de données sur un CD FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 32 Stockage de données sur un CD Type d'activité Activité documentaire Tâche complexe Notions et contenus Stockage optique Écriture et lecture des données

Plus en détail

silicium moteurs de l amélioration de la performance en microélectronique Les nouveaux matériaux, D après la conférence de Didier Lévy

silicium moteurs de l amélioration de la performance en microélectronique Les nouveaux matériaux, D après la conférence de Didier Lévy Les nouveaux matériaux, moteurs de l amélioration de la performance en microélectronique silicium D après la conférence de Didier Lévy Didier Lévy est ingénieur diplômé de l École Nationale Supérieure

Plus en détail

MESURE DE LA TEMPERATURE

MESURE DE LA TEMPERATURE 145 T2 MESURE DE LA TEMPERATURE I. INTRODUCTION Dans la majorité des phénomènes physiques, la température joue un rôle prépondérant. Pour la mesurer, les moyens les plus couramment utilisés sont : les

Plus en détail

Yves Durand CEA-Leti Journées SEmba 4&5 Avril 2013

Yves Durand CEA-Leti Journées SEmba 4&5 Avril 2013 les technologies de mémoire résistives dans les systèmes de demain : perspectives et derniers verrous Yves Durand CEA-Leti Journées SEmba 4&5 Avril 2013 De quoi s agit-il? Résultat d une réflexion à plusieurs

Plus en détail

Utilisation des matériaux magnétostrictifs filaires comme capteurs de mesure de champ magnétique

Utilisation des matériaux magnétostrictifs filaires comme capteurs de mesure de champ magnétique Utilisation des matériaux magnétostrictifs filaires comme capteurs de mesure de champ magnétique Eric CRESCENZO 1 Evagelos HRISTOFOROU 2 1) IXTREM 9 rue Edouard Denis Baldus, F-711 CHALON SUR SAONE Tél

Plus en détail

Le projet HBS. LETI/DSIS Jean-Jacques Chaillout jean-jacques.chaillout@cea.fr. CEA. All rights reserved

Le projet HBS. LETI/DSIS Jean-Jacques Chaillout jean-jacques.chaillout@cea.fr. CEA. All rights reserved Le projet HBS LETI/DSIS Jean-Jacques Chaillout jean-jacques.chaillout@cea.fr Les buts du projet HBS En 2010 : 8.3 milliards, 1.3 millions d implantations par an, forte croissance dans pays émergents Réduire

Plus en détail

APPLICATIONS DE L'IMPLANTATION IONIQUE POUR LE BIOMEDICAL

APPLICATIONS DE L'IMPLANTATION IONIQUE POUR LE BIOMEDICAL Ion Beam Services ZI Peynier / Rousset Rue G. Imbert Prolongée 13790 Peynier, France Tel. : +33 4 42 53 89 53 Fax : + 33 4 42 53 89 59 Email : frank.torregrosa@ion-beam-services.fr APPLICATIONS DE L'IMPLANTATION

Plus en détail

NanoSense. Protocole Modbus de la sonde Particules P4000. (Version 01F)

NanoSense. Protocole Modbus de la sonde Particules P4000. (Version 01F) NanoSense 123 rue de Bellevue, 92100 Boulogne Billancourt France Tél : 33-(0) 1 41 41 00 02, fax : 33-(0) 1 41 41 06 72 Protocole Modbus de la sonde Particules P4000 (Version 01F) Ver V01A V01B V01C V01D

Plus en détail

KarKam Dvpt. Les cartes à puce

KarKam Dvpt. Les cartes à puce KarKam Dvpt. Les cartes à puce INTRODUCTION Une carte à puce est une carte en matière plastique de quelques centimètres de cotés et moins d un millimètre d épaisseur portant au moins un circuit intégré

Plus en détail

ARDUINO DOSSIER RESSOURCE POUR LA CLASSE

ARDUINO DOSSIER RESSOURCE POUR LA CLASSE ARDUINO DOSSIER RESSOURCE POUR LA CLASSE Sommaire 1. Présentation 2. Exemple d apprentissage 3. Lexique de termes anglais 4. Reconnaître les composants 5. Rendre Arduino autonome 6. Les signaux d entrée

Plus en détail

Procédé de fabrication industriel de cellules solaires flexibles sur film plastique mince

Procédé de fabrication industriel de cellules solaires flexibles sur film plastique mince Energy research Active solar energy Photovoltaic programme Swiss Federal Office of Energy SFOE Annual Report 2001 Procédé de fabrication industriel de cellules solaires flexibles sur film plastique mince

Plus en détail

Premiers pas dans le «nano-monde»

Premiers pas dans le «nano-monde» Premiers pas dans le «nano-monde» Pascale Launois Directeur de Recherche au CNRS Laboratoire de Physique des Solides, Université Paris Sud, Orsay launois@lps.u-psud.fr Nano : qu est-ce que c est? quel

Plus en détail

Journée d étude «Nano : enjeux et risques» 24 avril 2015 Catherine HENRIST ULg-GreenMAT. Caractérisation et stabilisation des nanopoudres

Journée d étude «Nano : enjeux et risques» 24 avril 2015 Catherine HENRIST ULg-GreenMAT. Caractérisation et stabilisation des nanopoudres Journée d étude «Nano : enjeux et risques» 24 avril 2015 Catherine HENRIST ULg-GreenMAT Caractérisation et stabilisation des nanopoudres Journée d étude «Nano : enjeux et risques» 24 avril 2015 Catherine

Plus en détail

BULLETIN L ACADÉMIE DES SCIENCES ET LETTRES MONTPELLIER

BULLETIN L ACADÉMIE DES SCIENCES ET LETTRES MONTPELLIER BULLETIN DE L ACADÉMIE DES SCIENCES ET LETTRES DE MONTPELLIER NOUVELLE SÉRIE TOME 39 ISSN 1146-7282 ANNÉE 2008 Académie des Sciences et Lettres de Montpellier 183 Séance du 26 mai 2008 Deux aspects des

Plus en détail

Retours d'expériences

Retours d'expériences Laboratoire de Physique Corpusculaire - Caen Présentation du nouveau système d acquisition numérique développé au LPC de CAEN Retours d'expériences Benjamin Carniol, Thierry Chaventré, Daniel Cussol, David

Plus en détail

Réalisation et automatisation d un banc de mesure de résistance pour capteurs de gaz, sous le logiciel LabVIEW.

Réalisation et automatisation d un banc de mesure de résistance pour capteurs de gaz, sous le logiciel LabVIEW. Réalisation et automatisation d un banc de mesure de résistance pour capteurs de gaz, sous le logiciel LabVIEW. Minh-Tri Ta (1) (2), Ouafae Bennis (1) (3), Zitouni Messai (2), Toufik Mouet (2), Valérie

Plus en détail

a-si:h/c-si heterojunction solar cells: back side assessment and improvement

a-si:h/c-si heterojunction solar cells: back side assessment and improvement a-si:h/c-si heterojunction solar cells: back side assessment and improvement Sílvia Martín de Nicolás Résumé La diminution du coût des cellules photovoltaïques en silicium cristallin (c-si) passe par une

Plus en détail

Superstrat tout Dielectrique Pour le Contrôle de l Ouverture Angulaire d'une Antenne à Double Polarisation

Superstrat tout Dielectrique Pour le Contrôle de l Ouverture Angulaire d'une Antenne à Double Polarisation URSI-France Journées scientifiques 26/27 mars 2013 Superstrat tout Dielectrique Pour le Contrôle de l Ouverture Angulaire d'une Antenne à Double Polarisation All Dielectric Superstrate to Control the Half-Power-BeamWidth

Plus en détail

L PRESENTATION GENERALE SCPIO

L PRESENTATION GENERALE SCPIO L PRESENTATION GENERALE SCPIO Nom : DEPARTEMENT PLATEFORME TECHNOLOGIQUE Sigle: CEA / DRT / LETI / DPTS SILICUIM Etablissement : CEA Grenoble Adresse : 7 rue des Martyrs Site Web : 804 GRENOBLE Cedex 9

Plus en détail

Le signal GPS. Les horloges atomiques à bord des satellites GPS produisent une fréquence fondamentale f o = 10.23 Mhz

Le signal GPS. Les horloges atomiques à bord des satellites GPS produisent une fréquence fondamentale f o = 10.23 Mhz Le signal GPS Les horloges atomiques à bord des satellites GPS produisent une fréquence fondamentale f o = 10.23 Mhz Deux signaux en sont dérivés: L1 (fo x 154) = 1.57542 GHz, longueur d onde = 19.0 cm

Plus en détail

565, Avenue du Prado 13008 Marseille

565, Avenue du Prado 13008 Marseille Société de service dans l environnement du stockage et du réseau 565, Avenue du Prado 13008 Marseille Agence Marseille : +33 (0) 488 569 802 Agence Toulouse : +33 (0) 561 275 737 Serge Boulendi &Thierry

Plus en détail

Evaluation, Certification Axes de R&D en protection

Evaluation, Certification Axes de R&D en protection 2009 Evaluation, Certification Axes de R&D en protection Dr CEA/LETI Alain.merle@cea.fr 1 Evaluation, Certification, Axes de R&D en protection Evaluation / Certification Le Schéma Français de Certification

Plus en détail

Seminaire Circuits Imprimés CNES Centre Spatial de Toulouse ELECTRONIQUE AUTOMOBILE ETAT DE L ART DES CIRCUITS IMPRIMES

Seminaire Circuits Imprimés CNES Centre Spatial de Toulouse ELECTRONIQUE AUTOMOBILE ETAT DE L ART DES CIRCUITS IMPRIMES Seminaire Circuits Imprimés CNES Centre Spatial de Toulouse ELECTRONIQUE AUTOMOBILE ETAT DE L ART DES CIRCUITS IMPRIMES Historique 2001 Rapprochement Siemens Automotive et VDO 4400 4200 1999 Création de

Plus en détail

Le monde nano et ses perspectives très prometteuses.

Le monde nano et ses perspectives très prometteuses. Le monde nano et ses perspectives très prometteuses. I/ Présentation du monde nano. Vidéo «Science Suisse : Christian Schönenberger, nano-physicien», 12 min. «Christian Schönenberger conduit le Swiss Nanoscience

Plus en détail

HYTEM http://www.hytem.net GENERATEUR SYNTHETISE GSM / DCS / PCS / UMTS / LTE / WIFI / WLAN

HYTEM http://www.hytem.net GENERATEUR SYNTHETISE GSM / DCS / PCS / UMTS / LTE / WIFI / WLAN http://www.hytem.net GENERATEUR SYNTHETISE GSM / DCS / PCS / UMTS / LTE / WIFI / WLAN CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ET UTILISATION MAN 08-02-23 GARANTIE WARRANTY! La maintenance de cet appareil doit être

Plus en détail

Introduction générale aux nanomatériaux

Introduction générale aux nanomatériaux Introduction générale aux nanomatériaux J.Lecomte, M.Gasparini 16/10/2014 le centre collectif de l industrie technologique belge Notre centre Federation for the technology industry Collective centre of

Plus en détail

RFID, un état de l art des technologies : à quel prix, pour quelles performances, pour quelles applications

RFID, un état de l art des technologies : à quel prix, pour quelles performances, pour quelles applications RFID, un état de l art des technologies : à quel prix, pour quelles performances, pour quelles applications Claude Tételin Directeur Technique CNRFID Vice-président ISO/AFNOR CN31 Blue Star, Technology

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000 FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE Norme 8861-2000 NORME FIA CONCERNANT LA PERFORMANCE DES DISPOSITIFS D'ABSORPTION D'ÉNERGIE À L'INTÉRIEUR DES BARRIÈRES DE PNEUS DE FORMULE UN Ce cahier des charges

Plus en détail

Polissage des Miroirs d Advanced Virgo : un nouveau défi. Les solutions envisagées

Polissage des Miroirs d Advanced Virgo : un nouveau défi. Les solutions envisagées Polissage des Miroirs d Advanced Virgo : un nouveau défi Les solutions envisagées Laurent PINARD Responsable Technique Laboratoire des Matériaux Avancés - Lyon 1 Plan de l exposé Introduction Virgo, les

Plus en détail

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique Chapitre 7 Circuits Magnétiques et Inductance 7.1 Introduction 7.1.1 Production d un champ magnétique Si on considère un conducteur cylindrique droit dans lequel circule un courant I (figure 7.1). Ce courant

Plus en détail

Présenté par : Sous la direction de :

Présenté par : Sous la direction de : ANNEE UNIVERSITAIRE 2006 2007 LAYOUT DE SWITCHS RF STAGE EFFECTUE A ST MICROELECTRONICS GRENOBLE Rapport de stage de licence professionnelle EISI option microélectronique microsystèmes Présenté par : Sous

Plus en détail

FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE

FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE Séminaire de Xavier GARBET pour le FIP 06/01/2009 Anthony Perret Michel Woné «La production d'énergie par fusion thermonucléaire contrôlée est un des grands défis scientifiques

Plus en détail

Air Systems Division. Cas pratiques de calcul thermique

Air Systems Division. Cas pratiques de calcul thermique Cas pratiques de calcul thermique Thermal transfer in via holes On Printed Circuit Boards, thermal path is usually made through via holes. 1 Component cooling example One component dissipates 2 W The footprint

Plus en détail

RFID & MEMS switch combinés pour réaliser un capteur de position

RFID & MEMS switch combinés pour réaliser un capteur de position RFID & MEMS switch combinés pour réaliser un capteur de position Fabrice ROUDET Technology Innovation fabrice.roudet@schneider-electric.com Schneider Electric The global specialist in energy management

Plus en détail

Notions élémentaires sur les cellules électrochimiques

Notions élémentaires sur les cellules électrochimiques Département des Sciences et Génie des Matériaux Notions élémentaires sur les cellules électrochimiques Cours et exercices G. BARRAL B. LE GORREC C. MONTELLA (UJF) (IUT 1) (ISTG) GRENOBLE 2003 SOMMAIRE

Plus en détail

Force and Torque Sensor with inboard Electronics

Force and Torque Sensor with inboard Electronics Force and Torque Sensor with inboard Electronics The force and torque sensors of the KMS series are high-capacity measuring systems. The KMS sensors enable 6 axis measurements in 3-dimensional space. The

Plus en détail

Mémoire. Présenté au. Pour obtenir le grade du MAGISTER Spécialité : Spectroscopie des Matériaux Solides. Par. Melle TOUAA ZAZA

Mémoire. Présenté au. Pour obtenir le grade du MAGISTER Spécialité : Spectroscopie des Matériaux Solides. Par. Melle TOUAA ZAZA Mémoire Présenté au Département de Physique Faculté des Sciences, Université Es-Sénia d Oran Pour obtenir le grade du MAGISTER Spécialité : Spectroscopie des Matériaux Solides Par Melle TOUAA ZAZA Caractérisation

Plus en détail

Initiation au layout de Circuits Intégrés.

Initiation au layout de Circuits Intégrés. CAO Initiation Layout Cadence 1 Initiation au layout de Circuits Intégrés. Les logiciels de CAO de Cadence permettent la conception du jeu de masques permettant la fabrication d un circuit intégré à partir

Plus en détail

La plate-forme Caractérisation CIM PACA

La plate-forme Caractérisation CIM PACA La plate-forme Caractérisation CIM PACA Un partenaire de choix pour la caractérisation chimique de vos matériaux Partenaires: Qui sommes-nous? La plate-forme Caractérisation CIM PACA est une association

Plus en détail