CREDIT COOPERATIF DOSSIER DE PRESSE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CREDIT COOPERATIF DOSSIER DE PRESSE"

Transcription

1 CREDIT COOPERATIF DOSSIER DE PRESSE PRESENTATION GENERALE Mars 2015 Contacts presse Crédit Coopératif Laurence Moret Tiara de Cerval Wellcom Gaëlle Ryouq Sandra Ciavarella Tel: +33 (0)

2 Le Crédit Coopératif A Historique B Une organisation coopérative, actrice d une finance «patiente» C Une banque à part entière D Des clients à forte utilité sociale E Une banque engagée Annexes 1 ) Fiche d identité du Groupe Crédit Coopératif 2 ) L organisation du Groupe Crédit Coopératif 2

3 A Historique L histoire d une coopérative au service d entreprises d un même secteur : l économie sociale et solidaire Le Groupe Crédit Coopératif a deux origines très anciennes : - La Banque coopérative des associations ouvrières créée en 1893, - et la Caisse Centrale de Crédit Coopératif créée par le décret de 1938, elle-même coopérative. Toutes deux étaient destinées à financer les coopératives de production et de consommateurs. Vers 1970, les 2 établissements se sont rapprochés, regroupant ainsi l activité de financement des investissements de la Caisse et celles de la banque, c est à dire le long terme et le court terme et donnant naissance au Groupe Crédit Coopératif d aujourd hui. En 1984, une Déclaration de principes (confirmée et complétée en 2005) atteste de l évolution du Crédit Coopératif et vient souligner l attachement du Groupe aux principes coopératifs. Ils se traduisent par une organisation spécifique de sa gouvernance et la place donnée aux sociétaires dans une logique de relations partenariales avec leurs mouvements. Dans les années 1990, quatre opérations de croissance externe viennent augmenter ses forces (GMF Banque, BTP Banque, Groupe Pommier Finindus et la Banque de l Entreprise), lui donnant un nouveau périmètre d action et permettant alors de doubler le chiffre d affaires. Des opérations ont permis un ancrage plus fort dans les régions et en direction des particuliers et des PME. Des accords ont été passés avec la SDR Nord-Pas-de-Calais. Des engagements solides ont également été pris avec des organismes solidaires, comme la Nef, l Adie ou la Caisse Solidaire du Nord-Pas-de-Calais, et des structures d intervention en fonds propres (Esfin, Ides, CoopEst, ). Diversifiant ses clientèles et ses activités en cohérence avec sa vocation, le Crédit Coopératif mène une croissance organique sur des bases solides. Maison-mère du groupe BPCE En 2002, compte tenu d une réglementation bancaire rendant difficile la vie des établissements de taille moyenne isolés, le Groupe Crédit Coopératif a décidé de s arrimer à un groupe bancaire coopératif de grande taille : le Groupe Banque Populaire. Le Crédit Coopératif a alors adopté le statut de Société coopérative anonyme de banque populaire à capital variable. En 2009, suite au rapprochement des organes centraux des Banques Populaires et des Caisses d épargne, le Crédit Coopératif est devenu une des maisons-mères de BPCE (et non une filiale), détenant 1% du capital de BPCE, son organe central au sens du Code monétaire et financier. Il a ainsi accès aux moyens et expertises d un grand groupe coopératif décentralisé, le groupe BPCE. Ce dernier assure la solvabilité et la liquidité du Crédit Coopératif. Par ailleurs, la notation du Crédit Coopératif est la même que celle de BPCE. Plus de 120 ans d engagements et d innovation Pionnier et acteur majeur du financement de l Economie sociale et solidaire en France, le Crédit Coopératif a célébré en 2013 ses 120 ans d engagements et d innovation au service d entreprises de statuts très divers et des particuliers qui veulent les soutenir. 120 ans d actions pour que se développe une économie utile, réelle et à forte plus-value sociétale, vecteur de stabilité et de croissance. 3

4 B Une organisation coopérative, actrice d une finance «patiente» Une banque qui appartient à ses clients Le Crédit Coopératif est une banque. Le Crédit Coopératif est une coopérative. Créé il y a plus de 120 ans afin de répondre aux besoins de financement des coopératives de production, il répond à un modèle économique participatif, coopératif. Les clients de la banque, historiquement des personnes morales, aujourd hui rejointes par les particuliers, en sont aussi les sociétaires. A ce titre, ils apportent le capital de la banque et participent activement à son développement. Ils détiennent la totalité des droits de vote en Assemblée générale. Représentés dans toutes les instances, les clients sociétaires sont associés au processus de décision, à l échelle nationale et régionale, et contribuent ainsi de manière collective à la conception de produits et de services sur mesure, adaptés à leurs besoins. Cette forte proximité avec ses clients, installée dans la durée, favorise le développement de produits et services au plus près de leurs besoins et de ceux de leurs organisations. C est dans ce contexte par exemple qu a été développé ASTEL, service de gestion de l activité des mandataires judiciaires à la protection des majeurs qui a été coproduit avec eux. Un groupe bancaire coopératif Le Crédit Coopératif fédère un ensemble d établissements qui, avec lui, constituent le Groupe Crédit Coopératif. Ce dernier est composé : du Crédit Coopératif, 72 agences dans toutes les régions et une agence à distance. de ses filiales (dont les principales sont : BTP Banque avec un réseau de 41 agences ; Ecofi Investissements, sa société de gestion ; Crédit Coopératif Lease/Bati Lease) de ses établissements associés : établissements de crédit (coopératives de PME-PMI, la NEF,...) dont il assure la liquidité et la solvabilité en vertu d une convention d association. Ces établissements, pour la plupart coopératifs, ont été créés ou gérés avec les mouvements de clientèle. C Une banque à part entière Tous les métiers de la banque Le Crédit Coopératif exerce tous les métiers bancaires classiques avec la création et la distribution de produits et services bancaires de base : compte chèque, gestion des flux, crédits sur toutes les durées, placements. Il intervient par ailleurs en ingénierie financière, financements en fonds propres ou quasi fonds propres (Esfin, Ides). Il élargit son offre en diffusant des produits de partenaires experts, souvent issus de l économie sociale : affacturage, location longue durée de véhicules, ingénierie sociale (chèque-emploi service, chèque-emploi associatif, chèque-déjeuner), d assurance, etc. Il a un réseau mondial de correspondants qui permet aux clients de traiter leurs opérations à l étranger. Il a une forte culture du «sur-mesure», née des partenariats avec les mouvements. 4

5 au service du développement de l économie sociale et solidaire Le Crédit Coopératif est dans la recherche du meilleur rapport qualité-prix pour ses sociétaires et leurs projets, dans une logique partenariale et de long terme. L offre de produits et services du Crédit Coopératif témoigne de sa volonté de favoriser le développement d une économie à forte plus-value sociale. La banque se distingue ainsi sur le marché par une véritable expertise dans certains domaines : Faciliter l'accès au crédit Le Crédit Coopératif facilite l'accès au crédit des porteurs de projets. Des outils dédiés Le Crédit Coopératif crée et gère, avec ses sociétaires et leurs mouvements, des outils dédiés comme des fonds de garantie mutuelle, notamment pour les associations sanitaires et sociales, le tourisme social. Pour les PME-PMI, en partenariat avec leurs syndicats professionnels ou les organisations patronales territoriales, il promeut des coopératives financières qui opèrent dans une logique de financement concerté, avec une compétence de filière ou locale. Il en assure la liquidité et la solvabilité au regard des autorités monétaires. Parmi ces coopératives, on peut citer : Socorec pour le commerce associé, Somudimec pour les PME-PMI de Rhône-Alpes, d Auvergne, de Bourgogne et de France-Comté, Nord- Financement pour les PME-PMI du Nord-Pas-de-Calais, Sofigard pour les PME-PMI du Gard, Sofindi pour la région Poitou-Charentes, Sofiscop et Sofiscop Sud-est avec les Scop, Somupaca en région Paca, CMGM qui concerne cinq fédérations de l industrie. Des partenariats avec de nombreux dispositifs publics En raison de l importance de ses clientèles pour l'intérêt général ou collectif, le Crédit Coopératif est partenaire de nombreux dispositifs de financement publics, français ou européens : Il distribue des prêts destinés à la construction de maisons de retraites (PLS) et des prêts pour l'accession à la propriété en logement social (PSLA). Il est partenaire de la Caisse des dépôts, qui gère pour les pouvoirs publics le fonds de cohésion sociale garantissant les microcrédits personnels mais aussi dans le cadre de financement dans le secteur médico-social (Phare). La Banque Européenne d'investissement (BEI) et la Banque du Conseil de l'europe (CEB) lui prêtent, à des conditions intéressantes, pour favoriser le développement de projets économiques. Il est partenaire du groupe FEI-BEI avec le lancement, en 2013, du fonds de fonds «Social Impact Accelerator» (SIA), le premier outil d investissement de l Union européenne pour l entrepreneuriat social. Le Crédit Coopératif est investisseur dans ce fonds public-privé. Son Président est membre du comité d orientation de la BPI. Le Crédit Coopératif est un partenaire historique des grands opérateurs du microcrédit professionnel : Adie, France Active, France Initiative Réseau et tient une place pionnière dans la diffusion du microcrédit personnel. Il a été agréé, via sa filiale Ecofi Investissements, au titre du PIA (Programme d Investissement d Avenir) pour faciliter le développement des entreprises solidaires. Financer les financeurs à l échelle locale, nationale et internationale Le Crédit Coopératif intervient auprès d opérateurs financiers spécialisés : refinancement, garantie, apport en fonds propres, collecte par des produits solidaires. 5

6 Opérateur majeur du microcrédit en France, pour le microcrédit professionnel (refinanceur de l ADIE, partenaire fondateur de France Active) et pour le microcrédit personnel en lien avec le Fonds de Cohésion Sociale). Le Crédit Coopératif a réalisé en 2014, plus de 1380 microcrédits personnels en France, en appui à plus de 140 organisations accompagnatrices de personnes qui identifient des bénéficiaires potentiels puis c est la partie essentielle - prolongent leur accompagnement pendant la durée du prêt. A l étranger, il favorise le développement économique, en particulier par la création d'entreprises de l'économie sociale, notamment au travers de sa filiale Impulse Europe qui gère les fonds CoopEst (Europe de l Est et bientôt CoopMed (pays du pourtour méditerranéen) ; la TISE, sa filiale polonaise qui soutient l économie sociale et solidaire locale. Favoriser la finance responsable : une gamme de produits éthiques et solidaires Le Crédit Coopératif dispose d une gamme de produits éthiques et solidaires qu'on ne trouve pas ailleurs. On y trouve : des services bancaires : Carte Agir (carte bancaire solidaire), Compte Agir (qui permet d orienter ses dépôts), etc. des produits d épargne pour les particuliers : Livret Agir, livret bancaire, livret de développement durable, Livret Troisième révolution industrielle, etc. des produits d épargne pour les personnes morales : Livret Fondations, compte à terme CCFD, livret Troisième révolution industrielle des produits de placements : OPCVM gérés par la société de gestion du Groupe, Ecofi Investissements. 6

7 D Des clients à forte utilité sociétale La banque des acteurs de l économie sociale et solidaire La vocation du Crédit Coopératif, précisée dans sa Déclaration de principes 1, est de «concourir au développement des personnes morales qui composent l économie sociale». L économie sociale est ici entendue dans un sens large : elle désigne l ensemble des acteurs d une économie respectueuse des personnes. Le Crédit Coopératif est la banque des acteurs de l économie sociale et de l entreprendre autrement : coopératives, PME-PMI groupées, mutuelles, associations et fondations, entrepreneurs sociaux et plus largement la banque des acteurs économiques à forte plus-value sociale. Cela va du logement social et très social, associations du médico-social, de la culture, de l'éducation, aux PME-PMI, créatrices d emploi dans les territoires. Plus largement, il met ses métiers au service d'une économie réelle et utile, présente dans l industrie et les services. La répartition des encours de crédits en 2014 par secteurs témoigne de cette orientation (voir aussi le circuit de l argent en page 8) : - 48% de ses crédits s adressent aux entreprises (coopératives, PME-PMI, éco-activités, entreprises du BTP). - 42% sont destinés à des associations et organismes d intérêt général. - 10% de ses crédits sont affectés aux particuliers. Au total, en 2014, 72% des encours de crédits aux clients personnes morales concernent des structures d économie sociale ou des organismes d intérêt général. Une banque ouverte aux particuliers qui veulent «faire bouger leur monde» Tout en restant la coopérative de personnes morales qu il est par vocation, le Crédit Coopératif est largement ouvert aux particuliers qui représentent une part significative de son activité et contribuent de façon croissante à son capital et donc à sa capacité d action par la souscription de parts sociales dédiées. A l inverse des banques à grand réseau, majoritairement choisies pour leur proximité géographique, choisir le Crédit Coopératif est le plus souvent le fait d une proximité affinitaire, par des clients qui partagent sa vision humaniste de l économie. Par exemple : - Avec le Compte Agir, le Crédit Coopératif permet à ses clients de choisir l affectation des sommes déposées sur leur compte-courant et de les orienter vers le financement des projets à plus-values sociale et environnementale qu ils souhaitent soutenir. - En raison de ses liens étroits avec le monde du handicap, le Crédit Coopératif compte de nombreux majeurs protégés parmi ses clients. 1 Disponible sur le site internet (http://www.credit-cooperatif.coop/fileadmin/doc/declaration_principes pdf ) 7

8 8

9 E Une banque engagée Un modèle de gestion responsable et durable Par son modèle économique de coopérative, - la répartition annuelle du résultat favorise le long terme avec la constitution de réserves impartageables et la rémunération limitée du capital ; - le capital étant apporté par les clients, le Crédit Coopératif n'est pas coté en bourse. Non soumis à la pression de la cotation ni aux risques afférents (OPA), il reste concentré sur les attentes de ses sociétaires et peut plus facilement favoriser des logiques de long terme. Le Crédit Coopératif n a pas d activité dans les Paradis Fiscaux et Judiciaires, selon la définition exigeante de la «Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires». Il n a pas de filiales domiciliées, pas d actifs financiers pour compte propre domiciliés et il procède à un examen attentif de la nature de ses contreparties. Il a mis en place une procédure spéciale pour traiter les éventuelles exceptions. Le Crédit Coopératif a été accepté, en 2012, comme membre de la Global Alliance for Banking on Values (GABV). La Global Alliance for Banking on Values GABV (littéralement : Alliance Mondiale pour une Banque fondée sur les Valeurs) est un réseau de 25 banques qui placent l humain, l environnement et la transparence au cœur de leur activité. Seule banque française admise, le Crédit Coopératif relaie en France la publication de ses travaux et prises de position. Ainsi a-t-il relayé l'étude qui révèle des différences significatives entre les banques «systémiques» et les banques «durables». Fondée sur la comparaison des performances financières des dix dernières années, elle montre que celles-ci se consacrent plus à l économie réelle, sont plus stables et plus résistantes tout en offrant des rendements comparables. En 2015, le Crédit Coopératif accueille l Assemblée Générale annuelle de la GABV à Paris du 9 au 13 mars. Le pionnier de la finance solidaire en France Pionnier et fer de lance de la finance engagée, le Crédit Coopératif invente en 1983 le 1 er placement de partage en France. Il a ensuite continué à développer l épargne de partage et propose aujourd hui une gamme très large de produits bancaires qui permettent de générer des dons ou de faire de l investissement solidaire. Ses clients particuliers ont aujourd hui accès à presque tous les produits en double version, classique et éthique ou solidaire. Le Crédit Coopératif est le 1 er réseau bancaire collecteur d épargne solidaire. Il propose ainsi 26 produits labellisés par Finansol et 5 par Novethic. En 2015, au titre de 2014, les produits solidaires du Crédit Coopératif ont généré près de 4 millions d euros de dons au bénéfice des associations et fondations partenaires. Sa filiale société de gestion, Ecofi Investissements, est reconnue pour son sérieux et sa cohérence en matière de gestion responsable. Elle a une expertise et un engagement fort. Son Rapport de vote et de dialogue avec les entreprises qu elle retient dans ses portefeuilles en témoigne. 9

10 Au-delà des produits proposés à la clientèle, le Crédit Coopératif a des engagements solidaires pour son propre compte. Il fait un don aux associations bénéficiaires de la Carte Agir à la souscription et à chaque retrait depuis son lancement en En 2011, il met en place une contribution volontaire sur les transactions de change, la CVTC-Change solidaire, nouveau mécénat lié à un volume d activité, qui s insère lui aussi dans les réflexions sur les nouveaux financements pour le développement. Une démarche qui a produit en trois ans environ euros remis au GERES pour des projets d'habitats solaires passifs dans l Himalaya indien, de gestion de biomasse au Maroc, et de foyers de cuisson au Mali. Un nouveau bénéficiaire a été désigné pour : l association ATD Quart Monde avec son projet «Reconstruire en s'appuyant sur l'expérience des plus pauvres, par des actions dans le domaine de la petite enfance, la santé et la participation» dans un quartier de Port-aux-Princes en Haïti. Le Crédit Coopératif est également engagé pour la promotion de l économie sociale et solidaire : - Participation à des collectifs - en France : CFESS dont Jean-Claude Detilleux, président d honneur du Crédit Coopératif est Vice-Président, Chambres Régionales de l Economie Sociale et Solidaire ; CoopFR, présidée par Jean-Louis Bancel, président du Crédit Coopératif, Finansol, Epargne sans frontière. - en Europe : Coopérative Europe ; Febea (Fédération européenne de finances et banques éthiques et alternatives dont le Crédit Coopératif est membre fondateur). - à l échelle mondiale : Alliance Coopérative Internationale ; Association Internationale des Banques Coopératives, que préside Jean-Louis Bancel, président du Crédit Coopératif, Global Alliance for Banking on Values (GABV). - Participation à des outils financiers de capital développement - En France : Esfin, Ides, Equisol. - A l étranger : CoopEst, nombreuses IMF, SEFEA (outil de capital développement de la Febea). Une fondation d entreprise dynamique et reconnue La Fondation Crédit Coopératif prolonge les engagements du Groupe Crédit Coopératif, au-delà de son métier de banquier. Elle noue des partenariats avec les mouvements et structures de l économie sociale pour soutenir un développement durable, améliorer la cohésion sociale, faire connaître et reconnaître l économie sociale et solidaire. Elle s engage auprès de ceux qui trouvent des réponses innovantes aux enjeux de société grâce aux Prix et Trophées de l initiative en économie sociale. La Fondation Crédit Coopératif a été récompensée par trois prix de l Admical, la distinction de Grand Mécène de la culture ainsi que le Trophée du mécénat d entreprise pour l environnement et le développement durable. Elle vient de célébrer ses 30 ans. 10

11 ANNEXE 1 FICHE D IDENTITE DU GROUPE CREDIT COOPERATIF Date de création : 1893 Président : Jean-Louis Bancel Directrice générale : Christine Jacglin Effectif inscrit au 31/12/14: 1798 Nombre de clients actifs au 31/12/14 : dont personnes morales Sociétariat au 31/12/14 : o Sociétaires : , essentiellement des personnes morales. o Clients associés : particuliers porteurs de parts. Composition des droits de vote en assemblée : le Crédit Coopératif est une coopérative de personnes morales où le droit de vote s exprime selon le principe «une personne = une voix». Toutefois les personnes physiques sont représentées dans les instances, en particulier au Conseil d'administration. Nombre d agences au 31/12/14 o Crédit Coopératif : 73 agences dont une agence à distance o BTP Banque : 41 agences Résultat net part du Groupe au 31/12/14 : 55 millions PNB (Produit net bancaire) 2014 : 410,8 millions Total de bilan au 31 décembre 2014 : 15,49 milliards Encours de crédits à la clientèle au 31/12 : 11,82 milliards Encours de ressources bancaires clientèle au 31/12 : 10,32 milliards 11

12 ANNEXE 2 L ORGANISATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF Un établissement associé est un établissement de crédit dont le Crédit Coopéraatif assure le contrôle, la liquidité et la solvabilité aux termes d un contrat d association. 12

CREDIT COOPERATIF DOSSIER DE PRESSE

CREDIT COOPERATIF DOSSIER DE PRESSE CREDIT COOPERATIF DOSSIER DE PRESSE PRESENTATION GENERALE Juillet 2013 Contacts presse Crédit Coopératif Claude Sevaistre 01 47 24 89 71 06 16 36 16 47 Tiara de Cerval 01 47 24 83 47 presse@credit-cooperatif.coop

Plus en détail

CREDIT COOPERATIF DOSSIER DE PRESSE

CREDIT COOPERATIF DOSSIER DE PRESSE CREDIT COOPERATIF DOSSIER DE PRESSE PRESENTATION GENERALE Mars 2014 Contacts presse Crédit Coopératif Laurence Moret 01 47 24 83 37 presse@credit-cooperatif.coop Agence Wellcom Alexia Diez-Soto ads@wellcom.fr

Plus en détail

Pôle de développement de l Economie Sociale et Solidaire. Etude de cas. Banque Coopérative. Ex. Le Crédit Coopératif

Pôle de développement de l Economie Sociale et Solidaire. Etude de cas. Banque Coopérative. Ex. Le Crédit Coopératif Pôle de développement de l Economie Sociale et Solidaire Etude de cas Banque Coopérative Ex. Le Crédit Coopératif Sommaire : Article 1 Une banque coopérative, c est quoi? Article 2 - Un peu d histoire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le Compte Agir : choisir où va son argent

DOSSIER DE PRESSE. Le Compte Agir : choisir où va son argent Septembre 2012 DOSSIER DE PRESSE Le Compte Agir : choisir où va son argent Sommaire Communiqué de presse : Avec le Compte Agir du Crédit Coopératif, les clients décident d orienter l utilisation des dépôts

Plus en détail

6 mars 2015 GROUPE CREDIT COOPERATIF Activité soutenue et résultat net en hausse

6 mars 2015 GROUPE CREDIT COOPERATIF Activité soutenue et résultat net en hausse Communiqué de presse 6 mars 2015 GROUPE CREDIT COOPERATIF Activité soutenue et résultat net en hausse Le Groupe Crédit Coopératif a connu en 2014 une activité commerciale de bon niveau qui a permis d obtenir

Plus en détail

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 2 LE CREDIT COOPERATIF Ø banque à part entière, Ø banque coopérative actrice d une finance patiente, Ø banque engagée, Ø banque de l économie sociale

Plus en détail

Le Crédit Coopératif, un banquier expert de la microfinance, au service des acteurs de l économie sociale et solidaire

Le Crédit Coopératif, un banquier expert de la microfinance, au service des acteurs de l économie sociale et solidaire Dossier de presse Septembre 2012 Le Crédit Coopératif, un banquier expert de la microfinance, au service des acteurs de l économie sociale et solidaire Contacts presse Crédit Coopératif Claude Sevaistre

Plus en détail

Le Crédit Coopératif, un banquier expert de l économie sociale et solidaire, au service des acteurs de la microfinance

Le Crédit Coopératif, un banquier expert de l économie sociale et solidaire, au service des acteurs de la microfinance Dossier de presse Septembre 2013 Le Crédit Coopératif, un banquier expert de l économie sociale et solidaire, au service des acteurs de la microfinance Contacts presse Crédit Coopératif Claude Sevaistre

Plus en détail

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) RESSOURCES Épargne bancaire 4 690 Épargne solidaire 1 718 675 1 042 Livrets, OPCVM, Contrats d assurance-vie, 2 577 Épargne salariale

Plus en détail

Un système de garantie et de solidarité bénéficie à l ensemble des établissements de crédit affiliés à BPCE.

Un système de garantie et de solidarité bénéficie à l ensemble des établissements de crédit affiliés à BPCE. Mai 2011 En bref PROFIL Le Groupe BPCE est le deuxième groupe bancaire en France, avec 36 millions de clients, 8 millions de sociétaires et 125 000 collaborateurs. Constitué des réseaux des Banques Populaires

Plus en détail

FRANCE ACTIVE ET L EPARGNE SOLIDAIRE

FRANCE ACTIVE ET L EPARGNE SOLIDAIRE FRANCE ACTIVE ET L EPARGNE SOLIDAIRE 1 PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE FRANCE ACTIVE 2 FRANCE ACTIVE Association créée en 1988 Fondateurs Fondation de France Caisse des dépôts et consignations Crédit Coopératif

Plus en détail

Présentation du Groupe Crédit Coopératif

Présentation du Groupe Crédit Coopératif Présentation du Groupe Crédit Coopératif 2 Profil p. 4 La vocation du Crédit Coopératif p. 6 être à la hauteur de notre projet p. 7 Une banque coopérative, c est quoi pour nous? p. 8 Le Groupe Crédit Coopératif

Plus en détail

Document de référence

Document de référence Document de référence Le présent document de référence a été déposé auprès de l Autorité des marchés financiers le 26 mars 2015 conformément à l article 212 13 du Règlement général de l Autorité des marchés

Plus en détail

Rapport annuel 2012 Document de référence

Rapport annuel 2012 Document de référence Rapport annuel 2012 Document de référence Le présent document de référence a été déposé auprès de l Autorité des marchés financiers le 25 mars 2013 conformément à l article 212 13 du Règlement général

Plus en détail

EN CLAIR. Le guide de ceux qui entreprennent autrement PLACEMENTS. n 02. bien. comment

EN CLAIR. Le guide de ceux qui entreprennent autrement PLACEMENTS. n 02. bien. comment EN CLAIR Le guide de ceux qui entreprennent autrement n 02 PLACEMENTS comment bien 2 en clair Placements : clés pour choisir Livrets d épargne, comptes à terme, titres de créance négociables, OPCVM Il

Plus en détail

Rapport annuel 2012 Document de référence

Rapport annuel 2012 Document de référence Rapport annuel 2012 Document de référence Déclaration GRI Vérification du Niveau d Application GRI certifie par la présente que Groupe Crédit Coopératif a présenté son rapport Document de Référence 2012

Plus en détail

vous souhaitez exprimer votre avis, avoir une information ou adresser vos questions au Conseil d administration pour préparer votre participation à

vous souhaitez exprimer votre avis, avoir une information ou adresser vos questions au Conseil d administration pour préparer votre participation à Rapport Coopératif 2012 vous souhaitez exprimer votre avis, avoir une information ou adresser vos questions au Conseil d administration pour préparer votre participation à votre Assemblée générale? vous

Plus en détail

www.credit-cooperatif.coop Document de référence 2011

www.credit-cooperatif.coop Document de référence 2011 Rapport annuel Document de référence 2011 Le présent document de référence a été déposé auprès de l Autorité des marchés financiers le 6 avril 2012 conformément à l article 212 13 du Règlement général

Plus en détail

AVRIL 2014. Présentation institutionnelle du Groupe BPCE

AVRIL 2014. Présentation institutionnelle du Groupe BPCE AVRIL 2014 Présentation institutionnelle du Groupe BPCE Sommaire 1. Un grand groupe bancaire et d assurance coopératif 2. Le Groupe BPCE, un modèle d organisation unique 3. Une ambition pour 2017 : "Grandir

Plus en détail

Document de référence 2010

Document de référence 2010 Rapport annuel 2010 Document de référence 2010 Le présent document de référence a été déposé auprès de l Autorité des marchés financiers le 11 avril 2011 conformément à l article 212 13 du Règlement général

Plus en détail

Rapport annuel Document de référence

Rapport annuel Document de référence Rapport annuel Document de référence 2013 Le présent document de référence a été déposé auprès de l Autorité des marchés financiers le 25 mars 2014 conformément à l article 212 13 du Règlement général

Plus en détail

Mobilisation des acteurs aquitains pour une collecte territoriale innovante de la finance solidaire

Mobilisation des acteurs aquitains pour une collecte territoriale innovante de la finance solidaire Communiqué de presse Aquitaine Active acteur de la 4 ème région de France pour la collecte de la Finance Solidaire Le baromètre 2011 de la finance solidaire montre que l Aquitaine est une région dynamique

Plus en détail

Présentation Juin 2013. La finance solidaire

Présentation Juin 2013. La finance solidaire La finance solidaire Les circuits de la finance solidaire permettent de financer des projets qui ne trouvent pas de réponse dans les circuits bancaires classiques Ils font intervenir : d un côté des épargnants

Plus en détail

PLATEFORME DE LA FINANCE SOLIDAIRE EN BOURGOGNE. Avec le soutien de

PLATEFORME DE LA FINANCE SOLIDAIRE EN BOURGOGNE. Avec le soutien de PLATEFORME DE LA FINANCE SOLIDAIRE EN BOURGOGNE Avec le soutien de L épargne solidaire, c est quoi? L épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant de placer son épargne au bénéfice d activités

Plus en détail

Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites

Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites ÉPARGNE SALARIALE SOLIDAIRE Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Avec un encours de 3,15 milliards

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

R A P P O R T A N N U E L 2 0 0 8

R A P P O R T A N N U E L 2 0 0 8 R A P P O R T A N N U E L 2 0 0 8 Groupe Crédit Coopératif Rapport annuel 2008 4 CRÉDIT COOPÉRATIF C EST UN CHOIX R A P P O R T A N N U E L 2 0 0 8 SOMMAIRE Groupe Crédit Coopératif - Rapport annuel 2008

Plus en détail

(www.amf-france.org).

(www.amf-france.org). DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2009 DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2009 Le présent document de référence a été déposé auprès de l Autorité des marchés financiers le 9 avril 2010 conformément à l article 212-13 du Règlement

Plus en détail

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010 Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire Annemasse 20 janvier 2010 1 Sommaire L économie sociale et solidaire : une autre culture d entreprendre Les entreprises

Plus en détail

Présentation de BTP Banque

Présentation de BTP Banque Sommaire Présentation de BTP Banque Gouvernance de BTP Banque BTP Banque en quelques chiffres L offre aux entreprises du BTP Un partenariat fort avec les acteurs de la Profession Conclusion Présentation

Plus en détail

Contribuer au financement de l économie Sociale et Solidaire : Renforcer l existant, Approfondir les partenariats, Innover.

Contribuer au financement de l économie Sociale et Solidaire : Renforcer l existant, Approfondir les partenariats, Innover. Contribuer au financement de l économie Sociale et Solidaire : Renforcer l existant, Approfondir les partenariats, Innover. -- Rapport d étape à l attention du Ministre délégué auprès du ministre de l

Plus en détail

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne?

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne? ANGERS Le 12 novembre 2009 L'économie et - le réseau des CIGALES - - à quoi sert mon épargne? - Aujourd'hui, est-ce que je sais à quoi sert mon épargne? Me produire des intérêts (réponse factuelle) Financer

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Échangez, débattez, votez!

Échangez, débattez, votez! la revue des sociétaires du Crédit Coopératif #01 mars 2014 tous banquiers! Rapport coopératif 2013 Échangez, débattez, votez! Les résultats p. 04 Le circuit de l argent «say on pay» p. 09 La rémunération

Plus en détail

La Banque Postale propose aux collectivités locales une nouvelle offre de crédit court terme

La Banque Postale propose aux collectivités locales une nouvelle offre de crédit court terme COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 20 juin 2012 La Banque Postale propose aux collectivités locales une nouvelle offre de crédit court terme Acteur engagé avec La Poste dans le développement des territoires,

Plus en détail

Services Financiers Spécialisés Au cœur du développement des réseaux bancaires

Services Financiers Spécialisés Au cœur du développement des réseaux bancaires Services Financiers Spécialisés Au cœur du développement des réseaux bancaires Mars 2012 banque de financement & d investissement / épargne / services financiers spécialisés Trois métiers cœurs natixis

Plus en détail

Groupama Banque : qui, que, quoi?

Groupama Banque : qui, que, quoi? Groupama Banque : qui, que, quoi? - Une seule banque au service de tous les clients du Groupe - Un nouveau modèle bancaire, conçu dès sa création comme multicanal - L une des seules banques en France à

Plus en détail

La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME

La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME DOSSIER DE PRESSE Communiqué de presse.................................. p.2 et 3 Bilan des P2RI en Pays

Plus en détail

EPARGNER SOLIDAIRE AVEC LA NEF ET LE CRÉDIT COOPÉRATIF. Par Guylaine Duclos Jean-Pierre Théret CEAN. De l Association

EPARGNER SOLIDAIRE AVEC LA NEF ET LE CRÉDIT COOPÉRATIF. Par Guylaine Duclos Jean-Pierre Théret CEAN. De l Association Par Guylaine Duclos Jean-Pierre Théret De l Association CEAN EPARGNER SOLIDAIRE AVEC LA NEF ET LE CRÉDIT COOPÉRATIF 1) QU EST-CE L ÉPARGNE ET LA FINANCE SOLIDAIRES 2) LA SOCIÉTÉ FINANCIÈRE LA NEF 3) LA

Plus en détail

L expertise ISR de la Banque Triodos doublement primée en Belgique :...

L expertise ISR de la Banque Triodos doublement primée en Belgique :... 1 sur 5 6/04/2011 12:00 Rechercher Flux RSS Lettre d'informations Twitter FaceBook Livret Epargne Solidaire Assurance Vie Solidaire Fonds ISR Avantages fiscaux Accueil du site > Actualités de l épargne

Plus en détail

SOUTENEZ L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE!

SOUTENEZ L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE! La lettre d information des clients qui ont choisi d agir L INFO SOUTENEZ L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE! * * La loi sur l économie sociale et solidaire est entrée en vigueur. Le Crédit Coopératif vous

Plus en détail

POUR UN LABEL ISR DECLARATION COMMUNE AFG - AFNOR - CIES - FINANSOL - FIR - NOVETHIC - ORSE - PARIS EUROPLACE

POUR UN LABEL ISR DECLARATION COMMUNE AFG - AFNOR - CIES - FINANSOL - FIR - NOVETHIC - ORSE - PARIS EUROPLACE POUR UN LABEL ISR DECLARATION COMMUNE AFG - AFNOR - CIES - FINANSOL - FIR - NOVETHIC - ORSE - PARIS EUROPLACE A l occasion de la consultation sur le Livre Blanc sur le financement de la transition écologique,

Plus en détail

Pour relier création de valeur et développement durable

Pour relier création de valeur et développement durable Investissement Socialement Responsable Pour relier création de valeur et développement durable banque de grande clientèle / épargne / services financiers spécialisés La performance financière d une entreprise

Plus en détail

La finance solidaire au beau fixe

La finance solidaire au beau fixe DOSSIER DE PRESSE édito La finance solidaire au beau fixe La crise? Quelle crise? De fait, comme le montrent les résultats du Baromètre Finansol - La Croix, l épargne et le financement solidaires ont maintenu

Plus en détail

Rapport Coopératif 2013

Rapport Coopératif 2013 Rapport Coopératif 2013 PARTICIPEZ À LA VIE COOPÉRATIVE DE VOTRE BANQUE en assistant à l Assemblée générale de votre région (voir dernière page) ; en votant les résolutions soumises au vote par le Conseil

Plus en détail

349 974 931 - APE 6419Z

349 974 931 - APE 6419Z RAPPORT ANNUEL 2007 Groupe Crédit Coopératif Rapport annuel 2007 4 CRÉDIT COOPÉRATIF C EST UN CHOIX RAPPORT ANNUEL 2007 SOMMAIRE Groupe Crédit Coopératif - Rapport annuel 2007 LE MOT DU PRÉSIDENT p.7 LE

Plus en détail

N 1619 ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

N 1619 ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI Document mis en distribution le 21 avril 2009 N 1619 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 15 avril 2009. PROJET

Plus en détail

THEME 5 DEVELOPPER LES OUTILS FINANCIERS ALTERNATIFS : MONNAIES COMPLEMENTAIRES, INVESTISSEMENT CITOYEN, EPARGNE SOLIDAIRE, BANQUES ETHIQUES

THEME 5 DEVELOPPER LES OUTILS FINANCIERS ALTERNATIFS : MONNAIES COMPLEMENTAIRES, INVESTISSEMENT CITOYEN, EPARGNE SOLIDAIRE, BANQUES ETHIQUES THEME 5 DEVELOPPER LES OUTILS FINANCIERS ALTERNATIFS : MONNAIES COMPLEMENTAIRES, INVESTISSEMENT CITOYEN, EPARGNE SOLIDAIRE, BANQUES ETHIQUES CONSTRUIRE UNE FINANCE ALTERNATIVE 1 Sommaire Table des matières

Plus en détail

Contrat Solidaire de Predica

Contrat Solidaire de Predica Septembre 2014 Dossier de presse Contrat Solidaire de Predica Donner du sens à son épargne Contacts presse Françoise Bololanik + 33 (0)1 57 72 46 83 / 06 25 13 73 98 Camille Langevin + 33 (0)1 57 72 73

Plus en détail

DOCUMENT DE REFERENCE 2005

DOCUMENT DE REFERENCE 2005 CREDIT COOPERATIF Société Coopérative anonyme de Banque Populaire à capital variable SIÈGE SOCIAL : Parc de la Défense - 33, rue des Trois-Fontanot - 92000 NANTERRE RCS Nanterre B 349 974 931 - APE 651

Plus en détail

Conseil d Orientation et de Surveillance (COS) Directoire. Didier Patault. Pascal Chabot. Victor Hamon. Martine Poignonnec.

Conseil d Orientation et de Surveillance (COS) Directoire. Didier Patault. Pascal Chabot. Victor Hamon. Martine Poignonnec. CAISSE D EPARGNE : banque régionale qui finance l économie locale LA BANQUE. NOUVELLE DÉFINITION. LE MESSAGE DES PRÉSIDENTS En 2011, la Caisse d Epargne Bretagne Pays de Loire, malgré un contexte de tension

Plus en détail

Dossier de presse Partenariat renforcé entre l Europe et Creasol en région PACA : 1 M en faveur des micro-entreprises

Dossier de presse Partenariat renforcé entre l Europe et Creasol en région PACA : 1 M en faveur des micro-entreprises Dossier de presse Partenariat renforcé entre l Europe et Creasol en région PACA : 1 M en faveur des micro-entreprises Institut de Microfinance Créa-Sol 26 rue Montgrand - 13006 Marseille 04 91 57 72 15

Plus en détail

FAITES ENTENDRE VOTRE VOIX!

FAITES ENTENDRE VOTRE VOIX! LA REVUE DES SOCIÉTAIRES DU CRÉDIT COOPÉRATIF #05 MARS 2015 TOUS BANQUIERS! Rapport coopératif 2014 ASSEMBLÉES GÉNÉRALES RÉGIONALES 2015 : FAITES ENTENDRE VOTRE VOIX! COMPRENDRE p. 06 Les résolutions soumises

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 8 mars 2010 Journée des femmes. Entreprendre au féminin : les femmes actrices de la reprise économique

DOSSIER DE PRESSE. 8 mars 2010 Journée des femmes. Entreprendre au féminin : les femmes actrices de la reprise économique DOSSIER DE PRESSE 8 mars 2010 Journée des femmes Entreprendre au féminin : les femmes actrices de la reprise économique Un dispositif géré par ; UN FONDS DE GARANTIE DESTINÉ AUX FEMMES Grace au FGIF plus

Plus en détail

être sociétaire c est être acteur d une banque différente

être sociétaire c est être acteur d une banque différente être sociétaire c est être acteur d une banque différente être sociétaire... C est être copropriétaire de sa banque. En souscrivant des Parts Sociales du Crédit Agricole de Normandie-Seine, vous détenez

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC DOSSIER DE PRESSE Contact presse Caroline Weill cweill@selfimage.fr 01 47 04 12 52 Audrey Peauger apeauger@selfimage.fr 01 47 04 12 53

Plus en détail

La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives

La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives Communiqué de presse Le 26 mai 2015 La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives Des résultats financiers en progression

Plus en détail

Union régionale des Scop d Aquitaine

Union régionale des Scop d Aquitaine Union régionale des Scop d Aquitaine DOSSIER DE PRESSE AVEC LE SOUTIEN DE NOS PARTENAIRES : Sommaire Page 3 1) Les Scop, les salariés co-entrepreneurs Page 4 2) Un modèle entrepreneurial d actualité Page

Plus en détail

Une banque qui s inscrit dans une démarche de responsabilité sociale

Une banque qui s inscrit dans une démarche de responsabilité sociale Une banque qui s inscrit dans une démarche de responsabilité sociale Dunkerque Lille Arras Le Havre Amiens Caen Rouen Reims Metz Quimper Lorient Rennes Le Mans Orléans Nancy Strasbourg Nantes Angers Tours

Plus en détail

L Auberge des Légendes Dossier de Presse

L Auberge des Légendes Dossier de Presse OSSIER DE PRESSE L Auberge des Légendes Dossier de Presse O M M A I R E Sommaire Inauguration # 01 Programme #02 & 03 Parcours et histoire #04 & 05 Fiches Partenaires # 06 & 07 Liens et contacts # 08 Le

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP «TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP I. Présentation de l action La Région Rhône-Alpes a lancé en 2007, en partenariat avec l Union régionale des Scop (Urscop),

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 7 : La Relation Banque - Particuliers I)- Les Comptes et Les Placements Bancaires

Plus en détail

Lancement du programme Jeun ESS

Lancement du programme Jeun ESS Dossier de presse Jeudi 30 juin 2011 Lancement du programme Jeun ESS www.jeun-ess.fr Contacts Presse : Ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale +33 1 70 91 94 42 cab-scs-presse@solidarite.gouv.fr

Plus en détail

1 / Stratégie du Crédit Coopératif en matière de responsabilité sociétale et de développement durable

1 / Stratégie du Crédit Coopératif en matière de responsabilité sociétale et de développement durable 1 Groupe Crédit Coopératif I Rapport 2014 1 / Stratégie du Crédit Coopératif en matière de responsabilité sociétale et de développement durable 1.1. Les référentiels d engagement Les valeurs et principes

Plus en détail

Plus responsables, plus performants

Plus responsables, plus performants ISR Plus responsables, plus performants x4 progression des encours ISR en 4 ans (Source Novethic à fin 2011) L ISR, pourquoi? Une finance qui s engage Changer les règles du jeu Mettre les entreprises face

Plus en détail

Qu est ce que l Economie Sociale?

Qu est ce que l Economie Sociale? Fiche n 2 Les entreprises : Qu est ce que l Economie Sociale? Les de toutes natures (salariés, usagers, ), les mutuelles (assurance ou prévoyance santé), les associations et les fondations constituent

Plus en détail

CONCOURS PHOTOS. Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire

CONCOURS PHOTOS. Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire CONCOURS PHOTOS Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire Partenaires historiques du secteur de l économie sociale en protection

Plus en détail

BANQUE FÉDÉRALE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC

BANQUE FÉDÉRALE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC BANQUE FÉDÉRALE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Agence Wellcom Alexia Diez-Soto & Lucie Hacquin ads@wellcom.fr ; lha@wellcom.fr 01.46.34.60.60 Février

Plus en détail

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2008 Assemblée Nationale Commission des finances, de l'économie générale et du plan MISSION VILLE ET LOGEMENT PROGRAMME «DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans!

Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans! Saint-Etienne, le 18 mars 2013 Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans! Vendredi 15 mars 2013, Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme-Ardèche

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 30 juillet 2015 RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 Croissance des résultats opérationnels Produit Net Bancaire : 2 929 millions d euros (+ 2.9

Plus en détail

Éthique et banques coopératives : les occasions manquées de la sphère financière mutualiste française!

Éthique et banques coopératives : les occasions manquées de la sphère financière mutualiste française! Éthique et banques coopératives : les occasions manquées de la sphère financière mutualiste française! «Éthique et responsabilité sociale des banques : aux confins de leur responsabilité juridique» (Colloque

Plus en détail

Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale

Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale Octobre 2012 Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale Convaincu de l impérieuse nécessité pour les entreprises de prendre en compte les

Plus en détail

100 % PARTENAIRE DE NOTRE RÉGION

100 % PARTENAIRE DE NOTRE RÉGION 100 % PARTENAIRE DE NOTRE RÉGION Message des présidents Philippe Sueur Président du conseil d orientation et de surveillance Didier Patault Président du directoire Depuis bientôt 200 ans, la défense de

Plus en détail

La Banque Postale, nouvel acteur du financement local. Avril 2012

La Banque Postale, nouvel acteur du financement local. Avril 2012 La Banque Postale, nouvel acteur du financement local Avril 2012 Sommaire 1. La Banque Postale, une banque pas comme les autres 2. au service des territoires 3. Le financement, une nouvelle étape au service

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

Emplois. Votre épargne a le pouvoir de créer des emplois!

Emplois. Votre épargne a le pouvoir de créer des emplois! Gamme Insertion Emplois Votre épargne a le pouvoir de créer des emplois! Gamme Insertion Emplois, Des actifs monétaires aux marchés actions, la gamme des FCP Insertion Emplois de Mirova* vise à concilier

Plus en détail

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1)

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) 16 mars 2011 Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) Résultat net total 3 026 M (+61 %) Résultat

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

Soutenir le développement de l Economie Sociale en Europe Centrale et Orientale

Soutenir le développement de l Economie Sociale en Europe Centrale et Orientale FR CoopEst Soutenir le développement de l Economie Sociale en Europe Centrale et Orientale Présentation synthétique LA SOCIETE COOPEST La société CoopEst a été fondée en octobre 2005 à Bruxelles sous forme

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires RAPPORT D ACTIVITE 2012 Le mot du Président Depuis 2005, nous accompagnons et finançons des personnes à la recherche d un emploi, qui créent leur propre entreprise, et des entreprises solidaires qui créent

Plus en détail

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture Communiqué de presse Rennes, le 18 avril 2014 Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture En 2013, la Banque Populaire de l Ouest a injecté 1,5 milliard de nouveaux financements dans

Plus en détail

Etre societaire, pour vivre la banque autrement.

Etre societaire, pour vivre la banque autrement. PREAMBULE Se fondant tout particulièrement sur la notion de valeurs, les coopératives ont montré qu elles constituaient un modèle commercial, robuste et viable, susceptible de prospérer même pendant les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE AMGE industrie, 28 salariés en Haute-Normandie. reprennent leur entreprise en Scop!

DOSSIER DE PRESSE AMGE industrie, 28 salariés en Haute-Normandie. reprennent leur entreprise en Scop! DOSSIER DE PRESSE AMGE industrie, 28 salariés en Haute-Normandie reprennent leur entreprise en Scop! SOMMAIRE L entreprise AMGE industrie L accompagnement du réseau Scop La Scop AMGE accompagnée dans le

Plus en détail

Le guide pour comprendre

Le guide pour comprendre ENTREPRISES D INSERTION ENTREPRENEURS SOCIAUX Le guide pour comprendre Une loi sur l Economie Sociale et Solidaire (ESS) pour permettre son changement d échelle Après plus de deux ans de travaux, la loi

Plus en détail

Évaluation citoyenne des banques - ATTAC et Les Amis de la Terre

Évaluation citoyenne des banques - ATTAC et Les Amis de la Terre Évaluation citoyenne des banques - ATTAC et Les Amis de la Terre Spéculation et prises de risques 1. Votre groupe bancaire a-t-il des filiales, ou participations dans des filiales, domiciliées dans les

Plus en détail

AU SERVICE DE SES CLIENTS ET DE SA RÉGION

AU SERVICE DE SES CLIENTS ET DE SA RÉGION AU SERVICE DE SES CLIENTS ET DE SA RÉGION RAPPORT ANNUEL 2013 MESSAGE DES PRÉSIDENTS Jean-Paul Foucault Président du conseil d orientation et de surveillance Didier Patault Président du directoire Le sens

Plus en détail

PREDIVIE TRANSMISSION

PREDIVIE TRANSMISSION ASSURANCE VIE PREDIVIE TRANSMISSION L ASSURANCE VIE DÉDIÉE À LA TRANSMISSION DU CAPITAL À la Banque Privée du Crédit Agricole, nous conseillons nos clients pour leur apporter une réponse adaptée à chacun

Plus en détail

Société Générale avec un Conseiller SG/BFM dans chaque agence

Société Générale avec un Conseiller SG/BFM dans chaque agence B a n q u e F r a n ç a i s e M u t u a l i s t e profil d une banque différente une banque unique par son origine mutualiste Créée par des mutuelles de la Fonction publique, la Banque Française Mutualiste

Plus en détail

L entreprise sociale contre la malnutrition à Madagascar. Dossier de presse Remise des Grands Prix de la finance solidaire 2 novembre 2015

L entreprise sociale contre la malnutrition à Madagascar. Dossier de presse Remise des Grands Prix de la finance solidaire 2 novembre 2015 Nutri zaza L entreprise sociale contre la malnutrition à Madagascar Dossier de presse Remise des Grands Prix de la finance solidaire 2 novembre 2015 Contacts presse : Nutri zaza : Mieja Vola, mieja@iris.mg,

Plus en détail

Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA

Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA 10.3 Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA FIP éligible à la réduction et l exonération de l ISF Un placement bloqué sur 6,5 ans, soit jusqu au 31 décembre 2016 (pouvant aller jusqu à 8,5 ans, soit

Plus en détail

Sommaire. Présentation du modèle des Scop > Un modèle participatif > Des entreprises concurrentielles > Un atout financier

Sommaire. Présentation du modèle des Scop > Un modèle participatif > Des entreprises concurrentielles > Un atout financier Dossier de presse Octobre 2013 Sommaire Présentation du modèle des Scop > Un modèle participatif > Des entreprises concurrentielles > Un atout financier Le Réseau des Scop : un accompagnement pour ces

Plus en détail

l info S engager avec sa banque, ça compte!

l info S engager avec sa banque, ça compte! La lettre d information des clients qui ont choisi d agir l info S engager avec sa banque, ça compte! Grâce à l engagement des clients du Crédit Coopératif, plus de 4,3 millions d euros de dons ont été

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE. La banque des agents du secteur public. BFM, partenaire du groupe Société Générale

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE. La banque des agents du secteur public. BFM, partenaire du groupe Société Générale BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE La banque des agents du secteur public BFM, partenaire du groupe Société Générale BFM, LA BANQUE Plus d un million de clients en métropole et dans les DOM 190 626 prêts BFM

Plus en détail

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010 Boubacar DIAKITE Contexte de création des IMFs. Extrême pauvreté de certaines couches de la population active, Banque: une activité

Plus en détail

Convention de partenariat entre le Groupe BPCE et le Ministère délégué à. la Ville dans le cadre de la Charte Entreprises & Quartiers 2014/2015

Convention de partenariat entre le Groupe BPCE et le Ministère délégué à. la Ville dans le cadre de la Charte Entreprises & Quartiers 2014/2015 9_1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MDDSTIRE DI LÉDALI I L DES LRRI IOI[SLS ET 1)1 I (XLME'Çf \II\ISTLRF DLI LDI L A LA VILLE Convention de partenariat entre le Groupe BPCE et le Ministère délégué à la Ville dans

Plus en détail

Les prêts. professionnels et associatifs. société coopérative de finances solidaires

Les prêts. professionnels et associatifs. société coopérative de finances solidaires Les prêts professionnels et associatifs société coopérative de finances solidaires Pourquoi emprunter à la Nef? Seul établissement financier éthique en France, la Nef s implique au quotidien dans la naissance

Plus en détail