DOSSIER : RECHERCHE et CONSEIL SCIENTIFIQUE À l aube d une ère nouvelle. poster. bilan formation. chiens-guides d aveugles.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER : RECHERCHE et CONSEIL SCIENTIFIQUE À l aube d une ère nouvelle. poster. bilan 2007. formation. chiens-guides d aveugles."

Transcription

1 juillet 2008 I n 35 bilan 2007 Affectation des dons formation Des collégiens apprenent le Braille chiens-guides d aveugles Selection et éducation enquête L observatoire de la transparence des associations poster DOSSIER : RECHERCHE et CONSEIL SCIENTIFIQUE À l aube d une ère nouvelle

2 juillet 2008 I n 35 > EDITORIAL LE MOT DU PRÉSIDENT À QUOI ONT SERVI VOS DONS? Exemple de leur affectation pour 2007 Chères donatrices, chers donateurs, Comme je l'ai annoncé en début d'année, notre association poursuit son action en ce qui concerne: l'accompagnement des personnes handicapées visuelles dans les domaines de la vie quotidienne, l'insertion professionnelle ainsi que des actions de solidarité envers les plus démunis et souvent en situation d'urgence. PAGE 2 : PAGE 3 : PAGE 4-5 : PAGE 6 : PAGE 7 : PAGE 8 : Ecoles de chiens guides Auxiliaires de Vie Recherche Médicale Activités sportives Accueil, culture, loisirs Insertion professionnelle SOMMAIRE ÉDITORIAL FORMATION RECHERCHE : À L AUBE D UNE ÈRE NOUVELLE CHIENS - GUIDES POSTER L OBSERVATOIRE DE LA TRANSPARENCE DES ASSOCIATIONS En outre, cette année, nous aboutissons à la réalisation d'un projet qui concerne nos actions en faveur de la recherche ophtalmologique. En effet, depuis 2006, grâce à vos dons généreux, nous soutenons financièrement plusieurs services de pointe dans le cadre de la lutte contre les maladies ophtalmiques et de recherches ciblées vers des affections oculaires qui vont en se développant. Afin de parvenir à une action cohérente et tout à fait appropriée aux besoins de nos chercheurs, nous avons engagé des démarches dans le but de mettre en place un "conseil scientifique". Le présent journal vous communiquera les noms des personnalités du monde médical et ophtalmologique qui composeront cette haute instance. Comme vous le constaterez, il s'agit de médecins et chercheurs connus à l'échelle européenne et internationale. Ces personnalités, très occupées dans le cadre de leurs fonctions, mais également, sollicitées souvent au cours de l'année, ont accepté favorablement de siéger dans notre "conseil scientifique", ce qui honore notre association, mais surtout, contribuera à mieux orienter notre action, du fait que nos éminents conseillers sont parfaitement informés quant aux besoins actuels au niveau de la recherche ophtalmologique. Ainsi, dans les mois et années qui viennent, le Conseil scientifique qui a été mis en place, nous guidera dans notre action et sélectionnera les jeunes chercheurs méritants qui bénéficieront de subventions permettant la réalisation et le succès de leurs travaux. Je tiens à rappeler que la perte de l'acuité visuelle suite à des maladies se développe non seulement dans des continents comme l'afrique, l'asie, mais aussi sur notre territoire national. La lutte contre la cécité retiendra en conséquence l'attention de l'unadev qui continuera à oeuvrer pour aider et soutenir celles et ceux qui sont atteints par la perte de la vue. Aussi, au nom du Conseil d'administration de l'unadev, je renouvelle, chères donatrices et chers donateurs, tous mes remerciements et ma gratitude pour votre élan de générosité qui contribue à rendre l'espoir de faire reculer la cécité. René BRETON Président de l Unadev (non-voyant)

3 formation > Braille DES COLLÉGIENS APPRENNENT LE BRAILLE Une initiative Bordelaise... source : La Croix 28 Mai L idée est née à la suite de la visite d une classe de cinquième au Musée d Aquitaine à Bordeaux. Lors de cette visite, les collégiens ont rencontré un des membres non-voyant de l UNADEV, employé par le musée comme guide, à temps complet. Bien au-delà de la gène suscitée par son handicap visuel, les élèves ont découvert quelqu un de sympathique, qu ils ont eu envie de revoir. Il y a donc presque un an que le groupe de collégiens, a décidé d apprendre la lecture et l écriture en Braille. «La démarche des adolescents est formidable car l atelier Braille que nous avons créé au collège n est pas obligatoire et pourtant tous les élèves sont assidus.» Nous dit le professeur d Arts Plastiques. «Aujourd hui, la plupart d entre eux savent lire et écrire en Braille, même si au début, il faut s entraîner à écrire de droite à gauche...» Depuis, plusieurs projets ont vu le jour, par exemple, l installation d une signalétique en Braille au dessus de toutes les poignées de porte du collège... Par ailleurs, une visite à Paris à l Institut National des Jeunes Aveugles est programmée pour rencontrer des non-voyants de leur âge. Lors de ce voyage, les collégiens vont participer à un concours littéraire pour célébrer le bicentenaire de Louis Braille. Voici le témoignage de Pauline, 13 ans : «Nous avons appris à ne plus avoir peur du handicap visuel. Nous avons compris leur mode de vie. Maintenant, quand je croise une personne aveugle dans la rue, je ne baisse plus la tête...» Louis Braille ( ) Qu est-ce-que le Braille? Le braille est constitué d une série de points en relief. Un caractère contient de 1 à 6 points (64 combinaisons sont possibles) placés sur 2 colonnes de 3 rangées mesurant de 6 à 8 millimètres de hauteur et de 3 à 4 millimètres de largeur. Son inventeur, Louis Braille est âgé de seulement 16 ans lorsqu il met au point un système de lecture et d écriture pour les handicapés visuels en Le braille a été reconnu officiellement en France en 1854, deux ans après la mort de Louis Braille. Aujourd hui, le braille est un système universel. Tous les aveugles qui lisent le font en braille. L Unadev met un atelier de formation au braille à la disposition de ses membres non voyants afin qu ils puissent apprendre ce système de lecture et d écriture universellement connu. Cet atelier est piloté par des animateurs qui sont eux-mêmes aveugles. Cours de Braille à l UNADEV le braille a l unadev

4 dossier > Recherche LA RECHERCHE AU CŒUR DE VOTRE AVENIR L UNADEV crée son Conseil Scientifique 4 L œil vieillit Après 50 ans, les yeux, comme les autres organes, vieillissent et sont de plus en plus sujets à des troubles. Chez l être humain, la fonction visuelle est au mieux de sa forme, entre l âge de 10 et 20 ans. Au fil des années, l acuité visuelle diminue. Ainsi, à 60 ans, la vision nette ne peut être obtenue, à moins d un mètre. Dans le passé, les hommes utilisaient leurs yeux, principalement pour la vision de loin. De nos jours, la tendance s est inversée et nous utilisons nos yeux davantage pour la vision de près, avec la pratique intensive de la lecture ou le visionnage des écrans de télévision... Dans le monde moderne dans lequel nous vivons, nos yeux ne font relâche, qu au moment du sommeil. Notre vue est de plus en plus sollicitée et nous ressentons souvent une grande fatigue oculaire. La durée de vie augmente. Depuis des siècles, notre durée de vie ne cesse d augmenter et avec elle, les maladies de la vue liées à l âge. En France, les personnes qui souffrent de malvoyance sont près de 2 millions et la majorité d entre-elles a plus de 60 ans. Selon une récente étude publiée par l Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE), «dans 20 ans, le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans va augmenter de 60%...». Pour les plus de 80 ans, les chiffres sont encore plus impressionnants, puisqu ils vont progresser de 75%. Il ne faut pas attendre qu apparaissent les troubles de la vue liés à l âge pour agir et consulter un spécialiste en ophtalmologie. Les maladies de la vue liées à l âge. A la suite des progrès qui ont été réalisés en matière de génétique par les laboratoires de recherche, nous savons que la dégénérescence cellulaire est en grande partie responsable de certaines maladies de la vue. Cette dégénérescence est normale chez l être humain puisqu elle est liée au vieillissement et que la plupart des cas de dégénérescence visuelle sont recensés après 75 ans. Aujourd hui, les médecins et chercheurs spécialisés en ophtalmologie ont identifié principalement, deux maladies de la vue qui apparaissent avec l âge : la Dégénérescence Maculaire liée à l Age (DMLA) et la Rétinopathie Pigmentaire. Cette maladie se caractérise par une perte de la vue qui se propage comme une pénombre, des tâches s installent dans le champ visuel, jusqu à la cécité totale. En France, les personnes âgées de plus de 80 ans représentent cas.

5 Recherche > dossier A l aube d une ère nouvelle. Lorsqu apparait un dysfonctionnement de la vue qui se manifeste par des troubles de la vision, nous sommes amenés à consulter un ophtalmologiste. Or, en fonction de l âge du patient et de la maladie qui est diagnostiquée, il est souvent trop tard... Il existe des maladies de la vue qui conduisent très souvent à devenir aveugle. Nous le savons, l hérédité et la vieillesse sont des facteurs aggravants de certaines maladies. Or, actuellement, les équipes de recherche qui sont soutenues par l UNADEV (voir ci-dessous) ont dénombré 8 gènes responsables des cas de Rétinites Pigmentaires. Le RPE65 a été totalement décodé et nous attendons les premiers essais de traitements, pour la fin 2009, en France. Depuis quelques semaines, l équipe de recherche sur les maladies cécitantes de l INSERM (Unité 583) a découvert de nouvelles mutations de ces gènes... Les espoirs sont prometteurs pour l avenir et nous nous engageons à poursuivre notre soutien moral et financier pour le bien-être des générations futures. 5 Les chercheurs ont besoin de nous et nous avons besoin des chercheurs... Ensemble, nous faisons avancer la recherche. LE CONSEIL SCIENTIFIQUE Dans le cadre de sa mission d aide pour la recherche médicale et biologique sur les maladies de la vue, l UNADEV a réuni un Conseil Scientifique composé des 5 plus grands spécialistes Français en Ophtalmologie et en Génétique. Un projet d envergure rassemble, le Conseil Scientifique, l UNADEV et le Service Communication de l INSERM, il a pour mission de détecter, parmi les jeunes chercheurs en ophtalmologie, les étudiants les plus méritants à travers leurs travaux, afin de leur attribuer une bourse d étude. Par ce projet, le Conseil Scientifique a pour vocation de déceler les jeunes chercheurs de demain et de faire le bilan des pistes de recherche qui ont été abordées. Persuadée que la recherche sur les maladies de la vision se trouve au cœur de notre avenir, l UNADEV s investit durablement dans la prévention et la thérapie des pathologies qui concernent la vue, grâce au soutien de ses généreux donateurs. Professeur Joseph COLIN Chef du Service Ophtalmologie du CHU de Bordeaux. Son service a été désigné depuis 2005, dans la logique de développement d un pôle des maladies rares, labellisé par le Ministère de la Santé, comme Centre de Référence pour le Kératocône. Professeur Pascal REYNIER Directeur de recherche en Ophtalmologie au CHU d Angers, département de Biochimie et Génétique, pôle Biologie. Il réalise des travaux de recherche cliniques et génétiques. Professeur Didier LACOMBE Chef de Service en Génétique Médicale, pôle pédiatrique au CHU de Bordeaux. Il dirige des travaux de recherche sur les maladies ophtalmiques de l enfant. Professeur Josseline KAPLAN Directrice de recherche à l hôpital Necker à Paris. Elle dirige un groupe de recherche en génétique ophtalmologique au sein de l Unité INSERM 781 «Handicaps Génétiques de l Enfant» Docteur Christian HAMEL Directeur du laboratoire 583 de l INSERM à l Institut des Neurosciences de Montpellier. Il dirige un groupe de recherche sur les maladies héréditaires de la rétine et du nerf optique.

6 chiens-guides > Selection et Éducation D OÙ VIENNENT LES FUTURS CHIENS-GUIDES? 6 Ils sont issus d une sélection rigoureuse et d une éducation stricte Depuis 1985, l UNADEV soutient financièrement des écoles de Chiens-Guides d Aveugles. Elles sont sélectionnées pour la qualité de leur travail et pour la performance de leurs infrastructures. Ces écoles assurent le cursus complet du chien, de sa naissance, jusqu à sa remise gratuite. Voici un extrait du compte-rendu de visite dans l une de ces écoles qui porte le Label National des Ecoles de Chiens-Guides... «L accès à la nursery est strictement réservé au personnel chargé de s occuper des mamans et des bébés chiots. Elle se compose de 4 boxes et d une cour donnant sur une cuisine, une infirmerie et une salle de toilettage. Quelques jours avant la naissance des chiots, la future mère est isolée dans un studio équipé d une caméra de surveillance pour permettre au personnel de surveiller l avancement du travail et la mise bas. Depuis le début du printemps, trois chiennes ont terminé leur période de gestation (entre 63 et 68 jours pour les grandes races) et ont donné naissance à 11 chiots Labradors. Parmi ces nouveaux-nés, il y a 5 mâles et 6 femelles. Tous porteront des noms qui commencent par la lettre D». Le chien-guide est le fruit d une sélection rigoureuse Ils sont la progéniture de reproducteurs sélectionnés selon leurs origines, leur caractère équilibré, leur capital santé irréprochable, leur morphologie robuste et leurs aptitudes physiques. Ils sont majoritairement de race Labrador. Il faut savoir que sur 100 naissances, seulement la moitié des chiens deviendront Chiens-Guides. En effet, 30% à 60% des chiens seront réformés, soit immédiatement après leur naissance dès les premiers examens vétérinaires, suite à des problèmes de santé, soit plus tardivement, au cours de leur éducation pour des problèmes de comportement. Que deviennent les chiens réformés? Sélectionner seulement les chiens qui possèdent toutes les qualités nécessaires à leur future mission est un gage de qualité pour les écoles qui possèdent une liste de personnes candidates à l adoption des animaux réformés. Le prix de vente est symbolique pour des chiens aux origines exceptionnelles et la joie d adopter un animal est immense! Quelques repères chiffrés... Au cours de sa vie, une personne non-voyante reçoit gratuitement en moyenne, 3 Chiens-Guides. Pour satisfaire un nombre acceptable de demandes, il faut faire transiter dans le chenil d une école, environ 100 chiots, par an. Depuis que l UNADEV s est fixée comme mission, l aide au financement des écoles de Chiens-Guides, près de 500 chiens ont été remis gratuitement à des personnes aveugles, dans toute la France. Ceci représente une moyenne de 20 chiens par an, pour un budget de par chien... C est pourquoi, nous comptons sur votre soutien et votre générosité. Ils ont besoin de vous! le

7 Association reconnue d Assistance et de Bienfaisance

8 enquête L UNADEV EST AU DESSUS DE LA MOYENNE... Parmi les 100 associations contrôlées, l Observatoire de la Transparence des Associations, créé par le Groupe KPMG France, place l UNADEV au dessus de la moyenne dans son rapport annuel. VOS CONTACTS EN FRANCE DIRECTEUR CLUB COLIN MAILLARD, RESPONSABLE NORD & EST Xavier Barake , rue de Cursol Bordeaux AQUITAINE, LIMOUSIN, POITOU-CHARENTES, MIDI PYRÉNÉES Sebastien Pinaud , rue de Cursol Bordeaux ALPES, RHÔNE, MÉDITERRANÉE Philippe Boquet rue Amédée V Le Chatelard en Bauges RÉGION OUEST Michel Letourneau impasse Pierre Rocher Alençon Nombreux sont ceux qui s interrogent sur l affectation des dons qui sont faits aux associations à vocation caritatives ou humanitaires. Or, depuis plusieurs années, dans un souci de transparence et d éthique, les associations caritatives ont le devoir, de confier leurs comptes à une société d expertise comptable. L UNADEV a choisi depuis de nombreuses années, de faire confiance au Groupe KPMG France. Il apparait, dans le rapport annuel de leur Observatoire, que l UNADEV se place au dessus d un panel de 100 associations, tous critères confondus. Ses points forts sont : une bonne lisibilité de son fonctionnement grâce à une excellente organisation des ressources humaines, une communication forte de ses valeurs et de son projet associatif, un véritable contrôle des organes décisionnels de l association, des objectifs clairement définis et un suivi des réalisations. PICARDIE, HAUTE NORMANDIE Richard Godard rue des Aires Canaples PARIS, ÎLE DE FRANCE Arlette Happe rue J.J. Rousseau Plaisir LANGUEDOC ROUSSILLON Antoine Ortéga rue Duchartre Béziers PAYS DE NANTES Kelly Maboti Chez Melle Violin - 8 rue Ernest Meissonnier Nantes YONNE Frédérique Monstisci rue des Hauts glaciers St Martin du tertre Antenne de Toulouse 11 rue Moulin Bayard Toulouse Antenne de Rochefort 117 rue Thiers Rochefort RCS Bordeaux Antenne de Roubaix 84 blv du Géneral Leclerc - Immeuble Paraboles II A Roubaix Rejoignez-nous tous les mois sur la web TV de l Unadev! COMMENT NOUS AIDER? Le magazine Colin-Maillard est envoyé gratuitement à tous les donateurs de l UNION NATIONALE DES AVEUGLES ET DÉFICIENTS VISUELS, en remerciement de leur générosité. Avec ce numéro, vous avez la possibilité d opter pour le don régulier afin d aider durablement notre association dans ses missions. Pour cela, il vous suffit de glisser votre bulletin de soutien régulier dument complété dans l enveloppe jointe (vous n avez pas besoin de l affranchir). Les futurs Chiens-Guides d Aveugles ainsi que les Centres de Recherches sur les maladies de la vue ont besoin de votre soutien! Association reconnue de bienfaisance 12, Rue de Cursol - CS Bordeaux Cedex Tél. : (prix d un appel local) Fax ISSN Dépôt légal : juin 2004 Directeur de la publication : René Breton

L UNION NATIONALE. se régionalise... > DOSSIER SPÉCIAL RÉGIONS. nouveau. sport. recherche. aide à la personne. poster

L UNION NATIONALE. se régionalise... > DOSSIER SPÉCIAL RÉGIONS. nouveau. sport. recherche. aide à la personne. poster mars 2008 I n 34 nouveau La Canne blanche électronique sport Le Torball recherche Greffe de rétine aide à la personne Les Auxiliaires de vie > DOSSIER SPÉCIAL RÉGIONS poster L UNION NATIONALE DES AVEUGLES

Plus en détail

Colin-Maillard. Dossier spécial : La recherche biologique et ophtalmologique. Le journal des donateurs. Union Nationale des Aveugles N 47

Colin-Maillard. Dossier spécial : La recherche biologique et ophtalmologique. Le journal des donateurs. Union Nationale des Aveugles N 47 Magazine gratuit Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels N 47 Colin-Maillard Le journal des donateurs Dossier spécial : La recherche biologique et ophtalmologique Juillet 2012 l unadev soutient

Plus en détail

> DOSSIER SPÉCIAL CÉCIFOOT

> DOSSIER SPÉCIAL CÉCIFOOT mars 2007 I n 31 nouveau l Unadev fait sa télé! santé un service ophtalmologique gratuit sport les bleus au mondial cécifoot 2006 > DOSSIER SPÉCIAL CÉCIFOOT bilan 2006 retour sur une année réussie poster

Plus en détail

> DOSSIER SPÉCIAL RECHERCHE : Santé. Régions. Chiens-Guides d Aveugles. poster. Le journal des donateurs

> DOSSIER SPÉCIAL RECHERCHE : Santé. Régions. Chiens-Guides d Aveugles. poster. Le journal des donateurs Le journal des donateurs Janvier 2009 I n 36 UNION NATIONALE des AVEUGLES et DÉFICIENTS VISUELS GRATUIT Santé la DMLA Régions Bruay-sur-Escaut Saint-Saulve Chiens-Guides d Aveugles Observation microscopique

Plus en détail

Le journal des donateurs

Le journal des donateurs Magazine gratuit Union Nationale des Aveugles N 51 Colin-Maillard et Déficients Visuels Le journal des donateurs janvier 2014 Nous vous remercions du fond du cœur pour toute l aide que vous apportez à

Plus en détail

Colin-Maillard. Jeux paralympiques : l'argent pour l'équipe de France de cécifoot. Le journal des donateurs. Union Nationale des Aveugles N 48

Colin-Maillard. Jeux paralympiques : l'argent pour l'équipe de France de cécifoot. Le journal des donateurs. Union Nationale des Aveugles N 48 Magazine gratuit Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels N 48 Colin-Maillard Jeux paralympiques : l'argent pour l'équipe de France de cécifoot Le journal des donateurs Janvier 2013 Sport Jeux

Plus en détail

Colin-Maillard. Avril 2010 I n 40. «Quand on n a pas l usage de ses yeux, c est précieux d avoir un compagnon qui nous dirige»

Colin-Maillard. Avril 2010 I n 40. «Quand on n a pas l usage de ses yeux, c est précieux d avoir un compagnon qui nous dirige» Le journal des donateurs Avril 2010 I n 40 Colin-Maillard Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels Après vous, l aide peut continuer Comment apprendre à être conduit? Cent mille heures d aide

Plus en détail

COLIN MAILLARD. INFOS n 28

COLIN MAILLARD. INFOS n 28 INFOS n 28 COLIN MAILLARD Journal semestriel trimestriel d information de l Union des Aveugles et des Déficients déficients Visuels ACTUS Une journée portes ouvertes exceptionnelle! L École méditerranéenne

Plus en détail

Colin-Maillard. T ur France. Bus du Glaucome. Le journal des donateurs. Union Nationale des Aveugles

Colin-Maillard. T ur France. Bus du Glaucome. Le journal des donateurs. Union Nationale des Aveugles Magazine gratuit Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels Juillet 2013 50ième Colin-Maillard édition Le journal des donateurs Le T ur France de Bus du Glaucome Brest Lorient Saint-Malo Nantes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CAMPAGNE NATIONALE D INFORMATION, DE PREVENTION DES FACTEURS DE RISQUE DU GLAUCOME. BUSduGLAUCOME

DOSSIER DE PRESSE CAMPAGNE NATIONALE D INFORMATION, DE PREVENTION DES FACTEURS DE RISQUE DU GLAUCOME. BUSduGLAUCOME DOSSIER DE PRESSE CAMPAGNE NATIONALE D INFORMATION, DE PREVENTION DES FACTEURS DE RISQUE DU GLAUCOME 1/LE GLAUCOME EN CHIFFRES X Epidémiologie Première cause de cécité absolue en France + 1 Million de

Plus en détail

La malvoyance d un instant n est pas celle d une vie

La malvoyance d un instant n est pas celle d une vie La malvoyance d un instant n est pas celle d une vie La malvoyance, un handicap grave Une personne malvoyante est une personne dont la vue est déficiente malgré le port de lunettes ou de lentilles, ou

Plus en détail

LEGS > > > DONATIONS > > > ASSURANCE-VIE. Léguer, c est voir autrement, voir plus loin

LEGS > > > DONATIONS > > > ASSURANCE-VIE. Léguer, c est voir autrement, voir plus loin LEGS > > > DONATIONS > > > ASSURANCE-VIE Léguer, c est voir autrement, voir plus loin Une empreinte dans le monde de demain Prendre le temps de désigner un héritier dont on partage les valeurs, dont on

Plus en détail

Colin-Maillard. Le record du bout du monde d Olivier Brisse (page 3) Santé. Portrait de Mustapha Ipekci (page 4) Fou du volant et non-voyant (page 4)

Colin-Maillard. Le record du bout du monde d Olivier Brisse (page 3) Santé. Portrait de Mustapha Ipekci (page 4) Fou du volant et non-voyant (page 4) Le journal des donateurs Avril 2009 I n 37 Santé Colin-Maillard Le record du bout du monde d Olivier Brisse (page 3) Portrait de Mustapha Ipekci (page 4) Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels

Plus en détail

La rétinite pigmentaire

La rétinite pigmentaire La rétinite pigmentaire La rétine est une enveloppe sensible à la lumière entourant la surface interne du globe oculaire, et qui se prolonge par le nerf optique. La rétine est composée de cellules photo-

Plus en détail

Faire de la santé oculaire une priorité. Guide de l intervenant

Faire de la santé oculaire une priorité. Guide de l intervenant Faire de la santé oculaire une priorité Guide de l intervenant DIAPO 1 Présentation de l intervenant. Le but de cette présentation est de fournir des informations concernant les modifications de la vue

Plus en détail

PRÉSENTATION. Paul CHARLES Président de la FFAC

PRÉSENTATION. Paul CHARLES Président de la FFAC PRÉSENTATION Mon rôle de Président de la FFAC, la Fédération Française des Associations de Chiens guides d aveugles, est celui de convaincre le plus grand nombre de non et malvoyants à obtenir un chien

Plus en détail

#61. lettre d'information trimestrielle de la Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France Février 2014. > Page 2

#61. lettre d'information trimestrielle de la Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France Février 2014. > Page 2 lettre d'information trimestrielle de la Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France Février 2014 > Page 2 Visite de la première dame de France au musée Louis Braille Dossier santé > Pages

Plus en détail

www.fondationdelavenir.org

www.fondationdelavenir.org www.fondationdelavenir.org de l Avenir Edito Dominique Letourneau Président du directoire de la de l Avenir Depuis plus de 27 ans, la de l Avenir joue le rôle indispensable de passerelle entre la recherche

Plus en détail

Colloque 2009 «Partager les compétences, c est aussi améliorer la qualité des services!» Regards

Colloque 2009 «Partager les compétences, c est aussi améliorer la qualité des services!» Regards Colloque 2009 «Partager les compétences, c est aussi améliorer la qualité des services!» Regards sur la réadaptation en déficience visuelle Historique 1993 à 2005 Point de service Labadie Trois-Rivières

Plus en détail

L ESSENTIEL DES COMTPES

L ESSENTIEL DES COMTPES L ESSENTIEL DES COMTPES l association qui lutte contre la leucémie L ESSENTIEL 2014 DES COMPTES I - En préambule 3 II - Chiffres clés 4 III - Une volonté forte de limiter les frais de fonctionnement 5

Plus en détail

Orthoptiste. Le Métier d Orthoptiste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé

Orthoptiste. Le Métier d Orthoptiste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 728 h/an Access : 644 h/an de septembre à mai Orthoptiste Le Métier d Orthoptiste L orthoptiste prend en charge tous les troubles de la vision qu ils soient causés par

Plus en détail

Colin-Maillard /////////////////////////////////////////////////////////////////////////// Le journal des donateurs

Colin-Maillard /////////////////////////////////////////////////////////////////////////// Le journal des donateurs UNION NATIONALE des AVEUGLES et DEFICIENTS VISUELS N 56 Juillet 2015 Colin-Maillard Le journal des donateurs Magazine gratuit La malvoyance en France concerne 10% de la population agée de plus de 60 ans.

Plus en détail

Le LABEL SPORTIF «école DE GOLF ffgolf» L école de golf ffgolf Lieu de formation et de pratique sportive dans un golf.

Le LABEL SPORTIF «école DE GOLF ffgolf» L école de golf ffgolf Lieu de formation et de pratique sportive dans un golf. 1 Le LABEL SPORTIF «école DE GOLF ffgolf» L école de golf ffgolf Lieu de formation et de pratique sportive dans un golf. Chaque jeune doit pouvoir : y apprendre à AIMER LE GOLF, dans un climat alliant

Plus en détail

Ensemble, on voit mieux. Un portrait

Ensemble, on voit mieux. Un portrait Ensemble, on voit mieux Un portrait La FSA Unique organisation d entraide du domaine du handicap de la vue à être présente sur tout le territoire national Association d utilité publique et sans but lucratif

Plus en détail

Accueil des clientèles en situation de handicap Cévennes Ecotourisme Décembre 2013. Le handicap visuel

Accueil des clientèles en situation de handicap Cévennes Ecotourisme Décembre 2013. Le handicap visuel Le handicap visuel Définition de la déficience visuelle La déficience visuelle est une altération de la vue plus ou moins prononcée. L autonomie des personnes ayant une déficience visuelle repose sur leur

Plus en détail

Pour les personnes atteintes de problèmes de vue et leurs proches.

Pour les personnes atteintes de problèmes de vue et leurs proches. Pour les personnes atteintes de problèmes de vue et leurs proches. Chères patientes, chers patients, chers proches, Vous-même, ou l un de vos proches, avez peut-être suivi un traitement ophtalmologique

Plus en détail

@-SOF. La newsletter des Orthoptistes. Le Syndicat des Orthoptistes de France vous informe Février 2014. La présidente. Le nouveau site du SOF 2

@-SOF. La newsletter des Orthoptistes. Le Syndicat des Orthoptistes de France vous informe Février 2014. La présidente. Le nouveau site du SOF 2 @-SOF La newsletter des Orthoptistes Le Syndicat des Orthoptistes de France vous informe Février 2014 La présidente Dans ce numéro : Le nouveau site du SOF 2 La formation continue 3 Thèmes de Formations

Plus en détail

Sommaire. Introduction... p. 01. Aux origines de l association : fédérer la fonction technique... p. 02. Présidents et fondateurs de H360... p.

Sommaire. Introduction... p. 01. Aux origines de l association : fédérer la fonction technique... p. 02. Présidents et fondateurs de H360... p. DOSSIER DE PRESSE Sommaire Introduction... p. 01 Aux origines de l association : fédérer la fonction technique... p. 02 Présidents et fondateurs de H360... p. 03 Rassembler, faire entendre et former...

Plus en détail

«Accompagner la personne déficiente visuelle»

«Accompagner la personne déficiente visuelle» «Accompagner la personne déficiente visuelle» Vivre au quotidien avec une malvoyance c est comme regarder, au travers d une passoire. Toutes les activités de la vie quotidienne comme la lecture, la prise

Plus en détail

Regards sur la réadaptation en déficience visuelle

Regards sur la réadaptation en déficience visuelle Regards sur la réadaptation en déficience visuelle Introduction : Nous sommes ici pour vous présenter «une vue d ensemble» du programme en déficience visuelle. Avant de commencer, avez-vous remarqué les

Plus en détail

ASSOCIATION LA CHRYSALIDE ARLES & SON ARRONDISSEMENT PROJET ASSOCIATIF HISTORIQUE DE L ASSOCIATION

ASSOCIATION LA CHRYSALIDE ARLES & SON ARRONDISSEMENT PROJET ASSOCIATIF HISTORIQUE DE L ASSOCIATION ASSOCIATION LA CHRYSALIDE ARLES & SON ARRONDISSEMENT PROJET ASSOCIATIF HISTORIQUE DE L ASSOCIATION 1961 : Naissance de La Chrysalide Arles, section dépendante de La Chrysalide de Marseille affiliée à l

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Juillet 2015

DOSSIER DE PRESSE Juillet 2015 Jamais sans mon chien guide! Du 20 au 27 septembre, découvrez les chiens guides d aveugles! Semaine du chien guide d'aveugle - 4 e édition DOSSIER DE PRESSE Juillet 2015 Découvrez le chien guide et tous

Plus en détail

RECENSEMENT ANNUEL DES GROUPEMENTS DE COOPERATION SANITAIRE : BILAN AU 30 JUIN 2010

RECENSEMENT ANNUEL DES GROUPEMENTS DE COOPERATION SANITAIRE : BILAN AU 30 JUIN 2010 MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE Secrétariat d Etat à la Santé Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins Bureau

Plus en détail

Les aides informatiques utilisées dans le cadre des études scolaires ou post-bac par les déficients visuels

Les aides informatiques utilisées dans le cadre des études scolaires ou post-bac par les déficients visuels Les aides informatiques utilisées dans le cadre des études scolaires ou post-bac par les déficients visuels Enquête initiée par l INS HEA dans le cadre de l ORNA Sommaire Le contexte 3 La méthodologie

Plus en détail

Orthoptiste. Le Métier d Orthoptiste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé

Orthoptiste. Le Métier d Orthoptiste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 728 h/an Access : 644 h/an de septembre à mai Orthoptiste Le Métier d Orthoptiste Sur prescription médicale d un ophtalmologiste, l orthoptiste pratique la rééducation

Plus en détail

Tableau de Bord de la certification

Tableau de Bord de la certification Tableau de Bord de la certification Observatoire BBC - Effinergie 2015 Rénovation Bureau Grand Site Saint Victoire Architecte : Bolikian Architecte Mandataire Ce tableau de bord a pour objectif de présenter

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

SUP-VETO 18 place St Marc - 76 000 Rouen 02 35 70 02 02

SUP-VETO 18 place St Marc - 76 000 Rouen 02 35 70 02 02 SUP-VETO 18 place St Marc - 76 000 Rouen 02 35 70 02 02 vous forme opératoire vétérinaire et de «secrétaire médical(e) vétérinaire. à votre futur métier à l issue de vos études. EDITO «L assistant(e) vétérinaire

Plus en détail

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs www.enseignementsup-recherche.gouv.fr @sup_recherche / #1anFUN APPEL A PROJETS CREAMOOCS : DES RESULTATS QUI TEMOIGNENT D UNE FORTE IMPLICATION DES REGROUPEMENTS

Plus en détail

DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT Monsieur Gérard VARIN

DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT Monsieur Gérard VARIN Siège Social & Administratif (Direction Générale Pôle Ressources) Centre polyvalent «Les Blanchères» - 40, rue Louise Damasse VERNON Tél. 02 32 64 35 70 Fax. 02 32 64 35 79 Courriel : siege.asso@lesfontaines.fr

Plus en détail

Culture & Handicap, une action de solidarité

Culture & Handicap, une action de solidarité Dossier de Presse Culture & Handicap, une action de solidarité organisée par IMS-Entreprendre pour la Cité, en partenariat avec le MuCEM et l association IRSAM Des collaborateurs d entreprise du Groupe

Plus en détail

GLOBAL CARE Initiative : un lancement international réussi lors de BIO-Europe 2013

GLOBAL CARE Initiative : un lancement international réussi lors de BIO-Europe 2013 dvvxcvcxvdfvcs GLOBAL CARE Initiative : un lancement international réussi lors de BIO-Europe 2013 Le projet GLOBAL CARE Initiative (The Global Partnering Research Initiative of the Carnot Human Health

Plus en détail

Dossier de presse. Fondation Swiss Life

Dossier de presse. Fondation Swiss Life Dossier de presse Fondation Swiss Life Sommaire La Fondation Swiss Life Son histoire et ses missions 3 Ses actions 4 Les grands projets en 2014 et 2015 5-6 Les partenaires de la Fondation Swiss Life en

Plus en détail

du lait à un coût maîtrisé un investissement rentable Pour AméLiorer DurAbLement Le résultat technico-économique De mon AteLier LAit

du lait à un coût maîtrisé un investissement rentable Pour AméLiorer DurAbLement Le résultat technico-économique De mon AteLier LAit La génétique, pari gagnant le pour pari produire gagnant du pour lait produire à un coût maîtrisé du lait à un coût maîtrisé un investissement rentable Pour AméLiorer DurAbLement Le résultat technico-économique

Plus en détail

La maladie de Stargardt

La maladie de Stargardt La maladie Le diagnostic Les aspects génétiques Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus Madame, Monsieur, Cette fiche est destinée à vous informer sur la maladie de Stargardt.

Plus en détail

Des hommes et des chiens

Des hommes et des chiens Des hommes et des chiens Handi chiens: depuis ses débuts 1989, création de l association ANECAH Association Nationale d Education de Chiens d Assistance pour Personnes Handicapéeset du premier centre

Plus en détail

Bilan de l emploi dans l économie sociale en régions. Cécile BAZIN Marie DUROS Mélanie BAZOGE Jacques MALET

Bilan de l emploi dans l économie sociale en régions. Cécile BAZIN Marie DUROS Mélanie BAZOGE Jacques MALET Bilan de l emploi dans l économie sociale en régions Cécile BAZIN Marie DUROS Mélanie BAZOGE Jacques MALET Octobre 2015 INTRODUCTION Pour la huitième année consécutive, l Association des Régions de France,

Plus en détail

BASSE VISION DES OUTILS POUR VIVRE MIEUX

BASSE VISION DES OUTILS POUR VIVRE MIEUX BASSE VISION DES OUTILS POUR VIVRE MIEUX EUROPTICAL ET LA BASSE VISION En France, 1. 5 millions de personnes souffrent d une déficience visuelle (amblyopie). Même corrigée par des lunettes de vue, leur

Plus en détail

NUMÉRO DOSSIER LA REMISE OFFICIELLE & LE 60 ÈME ANNIVERSAIRE

NUMÉRO DOSSIER LA REMISE OFFICIELLE & LE 60 ÈME ANNIVERSAIRE NUMÉRO 86 AOÛT 2012 DOSSIER LA REMISE OFFICIELLE & LE 60 ÈME ANNIVERSAIRE M le Hommage anonyme des Maîtres de Chiens Guides Même si le chien guide est une aide précieuse et efficace pour nos déplacements,

Plus en détail

Orthoptiste. Le Métier d Orthoptiste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé

Orthoptiste. Le Métier d Orthoptiste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 728 h/an Access : 644 h/an de septembre à mai Orthoptiste Le Métier d Orthoptiste La vocation de l orthoptiste est le dépistage, la rééducation, la réadaptation et l exploration

Plus en détail

Mira Europe. Premier centre européen d'éducation de chiens-guides pour enfants aveugles. Contacts

Mira Europe. Premier centre européen d'éducation de chiens-guides pour enfants aveugles. Contacts Mira Europe Premier centre européen d'éducation de chiens-guides pour enfants aveugles Contacts Francis MATTERN Délégation régionale Alsace 09 60 51 50 58 06 19 31 83 70 2, rue de la Faisanderie 67380

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - Mercredi 9 Décembre 2009 Pour aider les donateurs : une démarche, un label, un site web

DOSSIER DE PRESSE - Mercredi 9 Décembre 2009 Pour aider les donateurs : une démarche, un label, un site web DOSSIER DE PRESSE - Mercredi 9 Décembre 2009 Pour aider les donateurs : une démarche, un label, un site web 1 PRESENTATION GENERALE D IDEAS IDEAS est une association reconnue d intérêt général à but non

Plus en détail

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique Dossier de presse Table des matières 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique 2. Ina Global, la revue de tous les

Plus en détail

Léguer à l Association Valentin Haüy un avenir à ceux qui perdent la vue

Léguer à l Association Valentin Haüy un avenir à ceux qui perdent la vue Legs, donations, assurance-vie Léguer à l Association Valentin Haüy un avenir à ceux qui perdent la vue «perdre la vue...» Perdre la vue est un drame qui touche un nombre croissant d entre nous. Mais nous

Plus en détail

Cahier des charges pour la mise en œuvre de prestations d appui conseil RH ZOOM RH DIAGNOSTIC - ACCOMPAGNEMENT

Cahier des charges pour la mise en œuvre de prestations d appui conseil RH ZOOM RH DIAGNOSTIC - ACCOMPAGNEMENT Cahier des charges pour la mise en œuvre de prestations d appui conseil RH ZOOM RH DIAGNOSTIC - ACCOMPAGNEMENT Octobre 2015 CONTEXTE La loi et ses décrets d application donnent aux OPCA un rôle et des

Plus en détail

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Enseignement de sémiologie 2 ème année Pharmacie Pr. Jean-Pierre DUBOIS Département de médecine générale Université Claude Bernard LYON I SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Mars 2008 Les troubles

Plus en détail

Lionisme : Engagement et Fierté

Lionisme : Engagement et Fierté Lion gouverneur Jacques Lion gouverneur sortant Donat Lions membres du Cabinet 12.6- Équipe mondiale de formation C est avec plaisir que je vous présente aujourd hui les objectifs que j entends poursuivre

Plus en détail

Association «le Voyage au Cœur de l Olympisme» 06 09 09 42 06 fbourgoin@atoutevents.com A.V.C.O. 52, Avenue du Canal de Berry 03100 Montluçon

Association «le Voyage au Cœur de l Olympisme» 06 09 09 42 06 fbourgoin@atoutevents.com A.V.C.O. 52, Avenue du Canal de Berry 03100 Montluçon Votre contact : En étroite collaboration avec le Comité National Olympique et Sportif Français Fabrice Bourgoin Association «le Voyage au Cœur de l Olympisme» 06 09 09 42 06 fbourgoin@atoutevents.com A.V.C.O.

Plus en détail

A partir de 50 ans La macula & la DMLA

A partir de 50 ans La macula & la DMLA A partir de 50 ans La macula & la DMLA A partir de 50 ans, il est primordial d effectuer régulièrement un dépistage de la macula auprès d un médecin spécialiste des yeux. En effet, en Belgique, 30 000

Plus en détail

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat (FSPOEIE) constitue

Plus en détail

Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2011. Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie

Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2011. Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2011 Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie Préambule : Les Groupes d Entraide Mutuelle (GEM), régis par les articles L. 114-1-1 et

Plus en détail

Présentation des équipements d accessibilité dans les gares et les trains

Présentation des équipements d accessibilité dans les gares et les trains Présentation des équipements d accessibilité dans les gares et les trains Octobre 2010 Accessibilité : une démarche «associée» 3 Les solutions d accessibilités mises en place dans les gares et les trains

Plus en détail

L union nationale des aveugles et déficients visuels

L union nationale des aveugles et déficients visuels L union nationale des aveugles et déficients visuels Exercices 2008 à 2011 1/2 Rapport Organisme bénéficiant de dons SOMMAIRE AVERTISSEMENT... 9 INTRODUCTION... 11 CHAPITRE I PRESENTATION DE L ASSOCIATION...

Plus en détail

19 projets retenus dans le cadre des appels à projets thématiques «aide aux aidants» et «économie circulaire»

19 projets retenus dans le cadre des appels à projets thématiques «aide aux aidants» et «économie circulaire» Paris, le 17 décembre 2015 19 projets retenus dans le cadre des appels à projets thématiques «aide aux aidants» et «économie circulaire» La CNSA a lancé le 6 juillet 2015, sous l impulsion de Laurence

Plus en détail

Commission Permanente du 9 octobre 2006

Commission Permanente du 9 octobre 2006 Commission Permanente du 9 octobre 2006 I La Région axe la formation professionnelle sur la qualité et la pérennisation des parcours professionnels ainsi que la recherche en matière de santé - Mise en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE ECOLE DE CHIENS GUIDES D AVEUGLES DE CAEN-NORMANDIE

DOSSIER DE PRESSE ECOLE DE CHIENS GUIDES D AVEUGLES DE CAEN-NORMANDIE DOSSIER DE PRESSE ECOLE DE CHIENS GUIDES D AVEUGLES DE CAEN-NORMANDIE Contact : A vue de truffe BP 197-14011 Caen cedex 1- tél : 02 31 39 61 53 Courriel : avuedetruffe@orange.fr / Site : www.avuedetruffe.fr

Plus en détail

Réunion d information plaques régionales DAEP/DESL. Le 20 Novembre 2012

Réunion d information plaques régionales DAEP/DESL. Le 20 Novembre 2012 Réunion d information plaques régionales DAEP/DESL Le 20 Novembre 2012 Sommaire 1 Point sur l année écoulée 2 Nos ambitions pour demain 3 Pistes de réflexion sur l organisation 2 Bilan 2012 Une dynamique

Plus en détail

l espoir et la vie plus forts que le cancer

l espoir et la vie plus forts que le cancer l espoir et la vie plus forts que le cancer Chaque jour, 1 000 nouveaux cas de cancer sont diagnostiqués en France. Grâce aux progrès de la médecine, ce véritable fléau n est plus perçu comme une fatalité

Plus en détail

5000 méthodes pour enseigner le braille en Afrique francophone

5000 méthodes pour enseigner le braille en Afrique francophone Alphabétiser et réhabiliter les aveugles 5000 méthodes pour enseigner le braille en Afrique francophone Dans le cadre du programme "Braille sans frontières" et à l aube du 200 e anniversaire de la naissance

Plus en détail

Master Management international

Master Management international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management international Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE A.Idrissi REGRAGUI TAZA Maroc PLAN : I. L INSERTION SOCIALE I.1. INSERTION PROFESSIONNELLE I.1.1. LE BRAILLE CLE DU SAVOIR I.1.2. LA COMPENSATION DU HANDICAP ET LA

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

Conseil général du Doubs Session du 16 juin 2014 (Compte administratif 2013 DM1) Allocution de M. le Président

Conseil général du Doubs Session du 16 juin 2014 (Compte administratif 2013 DM1) Allocution de M. le Président 1 Conseil général du Doubs Session du 16 juin 2014 (Compte administratif 2013 DM1) Allocution de M. le Président Mes chers collègues, 2013, à n en point douter, aura constitué une véritable année de transition

Plus en détail

Rétinopathie des prématurés (RDP)

Rétinopathie des prématurés (RDP) Rétinopathie des prématurés (RDP) Programme famille-enfance 3e étage, tour du Centre Centre de santé du lac Ramsey 41 Ramsey Lake Road Sudbury ON P3E 5J1 705.523.7100 www.hsnsudbury.ca Rétinopathie des

Plus en détail

Essilor invente. Les 1 ers verres spécialement conçus pour la vie connectée.

Essilor invente. Les 1 ers verres spécialement conçus pour la vie connectée. Dossier de presse Essilor invente ESSILOR EYEZEN Les 1 ers verres spécialement conçus pour la vie connectée. contact presse : Stéphanie Lacaille LD : 01 53 00 73 67 Port : 06 21 66 60 50 stephanie.lacaille@agencebabel.com

Plus en détail

Établissement public financé par l état

Établissement public financé par l état 2010 - FILL Photo centre Établissement public financé par l état La Bpi est sous la tutelle de la Direction du Livre et de la Lecture, du ministère de la Culture et de la Communication. Elle est liée par

Plus en détail

Guide de survie : Comment choisir son Unité d'enseignement Libre?

Guide de survie : Comment choisir son Unité d'enseignement Libre? Guide de survie : Comment choisir son Unité d'enseignement Libre? p1 Sommaire Préface... p1 L2... p3 UE masterisante... UE Initiation à la recherches... UE non masterisante... UE Complémentaire... L3...

Plus en détail

Parcours de Remobilisation Educatif Personnalisé Autour du Sport

Parcours de Remobilisation Educatif Personnalisé Autour du Sport Parcours de Remobilisation Educatif Personnalisé Autour du Sport PRÉSENTATION UCPA Depuis sa création en 1965, l UCPA porte un projet humaniste et social ouvert à tous. Son engagement dans le champ de

Plus en détail

Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2012. Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie

Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2012. Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2012 Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie Préambule Introduits par la loi «handicap» du 11 février 2005, les Groupes d Entraide Mutuelle

Plus en détail

Etat des lieux de l accès aux plateformes de génétique moléculaire

Etat des lieux de l accès aux plateformes de génétique moléculaire 12 juin 2014 Etat des lieux de l accès aux plateformes de génétique moléculaire CONTEXTE ET OBJECTIFS DE l ETUDE : L action 6.2 du plan cancer 3 «conforter l accès aux tests moléculaires» stipule en particulier

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

«La loi du 4 mars 2002 a 10 ans»

«La loi du 4 mars 2002 a 10 ans» 5 e journée de droit médical du CHU d Angers «La loi du 4 mars 2002 a 10 ans» Jeudi 2 mars 2012 de h à 16h30 Organisée par le service de médecine légale du CHU d Angers et le Centre Jean Bodin, recherche

Plus en détail

UNIVERSITE DES ANTILLES ET DE LA GUYANE

UNIVERSITE DES ANTILLES ET DE LA GUYANE UNIVERSITE DES ANTILLES ET DE LA GUYANE UFR DES SCIENCES MEDICALES FACULTE DE MEDECINE Hyacinthe BASTARAUD Campus Universitaire de Fouillole B.P. 145 97154 Pointe-à-Pitre Cedex Tél. : 0590 48 33 33 Fax

Plus en détail

Liste des centres du sommeil homologués par la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil

Liste des centres du sommeil homologués par la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil Liste des centres du sommeil homologués par la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil Cette liste n est pas exhaustive. Le classement est effectué par ordre alphabétique de région (Alsace,

Plus en détail

Les déficits visuels Dépistage et prise en charge chez le jeune enfant UNE EXPERTISE COLLECTIVE DE L INSERM

Les déficits visuels Dépistage et prise en charge chez le jeune enfant UNE EXPERTISE COLLECTIVE DE L INSERM Paris, le 26 juin 2002 Les déficits visuels Dépistage et prise en charge chez le jeune enfant UNE EXPERTISE COLLECTIVE DE L INSERM On parle très peu des problèmes de vue chez les jeunes enfants parce qu

Plus en détail

Programme international Grande École Diplôme Visé Bac+5. Devenez remarquable

Programme international Grande École Diplôme Visé Bac+5. Devenez remarquable Devenez remarquable Programme international Grande École Diplôme Visé Bac+5 Supplément Programme ne peut être remis indépendamment de la brochure IDRAC Paris Lyon Nice Montpellier Nantes TOULOUSE grenoble

Plus en détail

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité Congrès de l AEEP Bordeaux 2013- vendredi 29 novembre 2013 Promotion de la santé des élèves : axes de travail actuels dans l académie de Bordeaux Dr Colette Delmas, médecin de santé publique, médecin conseiller

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013. Suivi de la production

Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013. Suivi de la production Point n 3 Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013 Suivi de la production 1 - L ETAT DES STOCKS DANS LES ORGANISMES... 2 2 - L EVOLUTION DES INSTANCES... 4 2.1. Evolution des instances toutes

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Point du vue d un pédopsychiatre sur l autisme aujourd hui» Conférence du Professeur Pierre DELION, Pédopsychiatre, Chef du Service Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescent,

Plus en détail

Les charges de copropriété dans le parc privé

Les charges de copropriété dans le parc privé Les charges de copropriété dans le parc privé Les charges de l année 2009 L Observatoire, un échantillon d immeubles permettant de distinguer deux niveaux d analyse : L analyse du parc des immeubles en

Plus en détail

Fiche#5. Faciliter l insertion et la reconversion de nos sportifs. C est quoi? Pourquoi? Comment agir?

Fiche#5. Faciliter l insertion et la reconversion de nos sportifs. C est quoi? Pourquoi? Comment agir? Fiche# Pourquoi? C est quoi? Comment agir? C est quoi? et la reconversion professionnelle, c est accompagner les sportifs dans un projet de carrière qui allie harmonieusement performances sportives et

Plus en détail

Fédération Nationale des Syndicats d Internes en Pharmacie et en Biologie Médicale

Fédération Nationale des Syndicats d Internes en Pharmacie et en Biologie Médicale Fédération Nationale des Syndicats d Internes en Pharmacie et en Biologie Médicale president@fnsip.fr Tél : 06.10.28.39.18 5, rue Frederick Lemaître 75020 Paris www.fnsip.fr Twitter : @fnsip Fédération

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

L Association pour l Apprentissage Adapté en Languedoc Roussillon

L Association pour l Apprentissage Adapté en Languedoc Roussillon L Association pour l Apprentissage Adapté en Languedoc Roussillon A pour but de promouvoir l insertion professionnelle et sociale des personnes handicapées en favorisant leur accès à la formation et la

Plus en détail

Observatoire des ressources numériques adaptées

Observatoire des ressources numériques adaptées Observatoire des ressources numériques adaptées INS HEA 58-60 avenue des Landes 92150 Suresnes orna@inshea.fr TITRE DE LA FICHE B2I et Déficience Visuelle DATE DE PUBLICATION DE LA FICHE Mise à jour Novembre

Plus en détail

Livret d accompagnement

Livret d accompagnement C M J CM MJ CJ CMJ N Livret d accompagnement affiche_charte_youhou.pdf 4/03/10 15:21:38 de la charte d accueil du jeune enfant en situation de handicap Sommaire Introduction p. 3 Cadre réglementaire p.

Plus en détail

D o s s i e r d e P r e s s e

D o s s i e r d e P r e s s e D o s s i e r d e P r e s s e Lundi 4 juin 2012 Prévention solaire 2012 J aime le soleil, je protège ma peau! Le Finistère compte trois fois plus de cancers cutanés qu ailleurs en France. En effet, la

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE SECTION SPORTIVE FOOTBALL DOSSIER DE CANDIDATURE LYCEE JOSEPH FOURIER-AUXERRE 1. OBJECTIFS La section offre à des jeunes espoirs sportifs admis en classe de seconde la possibilité de poursuivre normalement

Plus en détail