La démarche design comme outil de compétitivité. Présentation > (emm)anuel cairo Designer Soizick Berthelot Ergonome

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La démarche design comme outil de compétitivité. Présentation > (emm)anuel cairo Designer Soizick Berthelot Ergonome"

Transcription

1 Programme Grappe d entreprises. 16 mars 2012 La démarche design comme outil de compétitivité Présentation > (emm)anuel cairo Designer Soizick Berthelot Ergonome Opération soutenue par l Etat / fonds national d aménagement et de développement du territoire

2 Intervenant : (emm)anuel cairo Designer : Designer associé. Co-fondateur en 1991 de l agence Absolut Design - Paris. > 2000 : Création de l atelier Emmanuel Cairo - Paris. > 2009 : Intervenant enseignant à l école de Design Strate Collège à Sèvres Après des études d architecture et une formation de designer à l ESDI (École Supérieure de Design Industriel), je débute mon activité professionnelle en 1991 au sein de l agence Absolut Design (Paris), en tant que designer Directeur associé, jusqu en Poursuite de mes activités de design (design produit, de mobilier urbain et de transport) pour les entreprises privées et le secteur public en 2000 au sein de ma propre structure. > Quelques réalisations Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 2

3 Intervenant : Soizick Berthelot Ergonome : INRETS : Recherche appliquée au développement de produit, Chargée de recherche : RENAULT : Stratégie industrielle / Organisation / Production : Ergonome consultante Guyancourt (78) : CTBA : Laboratoire d ergonomie : Responsable du laboratoire d ergonomie - Paris. > 2006 : Studio d Ergonomie Soizick Berthelot : Ergonome, Fondatrice et gérante Paris. Recherche et enseignement - Doctorat d ergonomie : «Des critères de confort pour les produits innovants : apport de l ergonomie à la méthodologie de conception et d évaluation» (En cours) - Université Paul Verlaine de Metz - Chargée de cours d ergonomie : Paris Sud Orsay - Paul Verlaine de Metz : Master 2 - Workshops : Strate Collège, ESAD, ESAB, Ecole Boulle, Ecole de Design de Nantes Formation - Conservatoire National des Arts et Métiers Paris : DPCT / DEST - Architecte d intérieur : ESPAA Paris > Quelques réalisations Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 3

4 Sommaire > I. Définitions du design II. Méthodologie design. La démarche design III. Comment choisir un designer? IV. Conclusion pourquoi le design? V. Présentation de cas VI. Annexes Bibliographie Glossaire Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 4

5 I. Définitions du design Préambule. Pourquoi design(ez) vous? Réponses de designers 1. Design : Un terme, plusieurs sens a) "C'est le design" Le design comme pratique b) "C'est du design": Le design comme objet c) "C'est design": Le design comme objet 2. Design : Un terme, des définitions 3. Designer : Un métier 4. Design : Des disciplines a) LE DESIGNER PRODUIT OU DESIGNER INDUSTRIEL b) LE DESIGNER PACKAGING c) LE DESIGNER GRAPHIQUE d) LE DESIGNER NUMÉRIQUE - DESIGN D INTERACTION e) LE DESIGNER D ESPACE f) LE DESIGNER DE SERVICES g) L ÉQUIPE PROJET DESIGN Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 5

6 Préambule : Pourquoi design(ez) vous? Débutons par des mots. Réponses de designers. Journal Libération du 22 janvier (Anne-Marie Fèvre) Non, le design n est pas qu esthétique Aucun des designers questionnés n évoque la dimension esthétique comme objectif premier de leur démarche. L esthétique n est que la conséquence visible d un long processus. «Il s agit de moins en moins de mettre en forme de la matière - de l esthétique - mais plutôt de faire émerger et de fédérer autour de valeurs communes, des réseaux de compétences, de connivence» Matali Crasset Oui, le design est d abord l étude des usages Tous évoquent les usages au centre de leurs préoccupations. Ce qui revient à dire que l objet premier du design est de satisfaire un utilisateur. «Penser les objets c est envisager les usages rendus possibles grâce à eux et laisser advenir de nouveaux usages» Martin Szekely «Un objet n est pertinent, pas seulement pour son usage, mais aussi par sa composition, son lieu de fabrication. Et finalement par qui en dispose et comment» Konstantin Grcic Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 6

7 Oui, le designer est un utopiste...car sans rêve pas d innovation possible «Je crois que la vraie raison pour laquelle je pratique le design, c est que j imagine que tous les objets créés individuellement vont rendre le monde meilleur» Jasper Morrison Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 7

8 1. Design : Un terme, plusieurs sens Le mot design est un terme récent en français (1959). Le terme renvoie simultanément à différentes choses : Source : Les usages culturels du mot design. Bruno Remaury Docteur en sciences sociales «Le» design > le design, une pratique, une histoire un métier «Du» design > le design, une référence à un style «C'est» design» > le design, un qualificatif de goût Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 8

9 a) «Le» design > design = une histoire, une pratique, un métier Premier des usages du terme design, c est la définition d'un certain nombre de pratiques majoritairement issues des anciens arts appliqués, dont le design n'est en fin de compte que le versant industriel. Le design est un «art appliqué» à des conditions de production/reproduction et de distribution réalisées à l'échelle industrielle. Un métier des designers : Raymond Loewy Roger Tallon Des Institutions : Le Lieu du Design, l APCI Entreprise et Design :Jonathan Ive, Steve Jobs. Apple Dieter Rams et Braun Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 9

10 b) «Du» design > design = Un champ esthétique Avec les théories fonctionnalistes du «Bauhaus» (form follows functions» dire "c'est du design" servait à designer un objet qui se réclame d'une intelligence au service d'une fonction, loin des seuls canons du décoratif et du joli. Ceci valait pour les biens de consommation mais aussi et surtout pour le mobilier. Le mot design a ainsi fini par qualifier un style mobilier "historique" Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 10

11 c) «C'est» design > design = un qualificatif de goût Design lorsqu'il désigne l'actualité de l'objet, renvoie au goût de l'époque. C est un qualificatif marketing et commercial. Dire "c'est design" revient globalement à dire "c'est moderne", "c'est d'aujourd'hui", voire "c'est tendance". Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 11

12 2. Design : Un terme, des définitions > Définition qui s applique à tous les métiers du design par l ICSID (International Council of Societies of Industrial Design) : «Le design est une activité créatrice dont le but est de présenter les multiples facettes de la qualité des objets, des procédés, des services et des systèmes dans lesquels ils sont intégrés au cours de leur cycle de vie. C est pourquoi il constitue le principal facteur d humanisation innovante des technologies et un moteur essentiel dans les échanges économiques et culturels» > Définition qui s applique au design produit : Source : design(s) de la conception à la diffusion. Éditions Bréal Le design est un processus de création et de conception de produits. Il n est pas seulement une forme ou un style, il est aussi une démarche. Le design est centré sur l individu, il s intéresse aux usages et à l amélioration de la qualité de la vie de tous. Le design est «en soi» prospectif et source innovation en ce sens qu il apporte nécessairement une nouvelle réponse à un problème posé en y véhiculant du sens, de l usage et de la valeur. 3. Designer : Un métier Les écoles de design forment des professionnels durant un cursus qui nécessite 5 années d étude avec l obtention d un diplôme de designer Bac+5 certifié niveau 1, Master européen. Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 12

13 4. Design : Des disciplines > Le design intervient principalement sur : Les représentations en volume des objets (design produit), La représentation graphique de l identité de l entreprise et du message à communiquer (design graphique - design d identité visuelle), L'emballage de l'objet (design packaging) Les interaction homme machine (designer numérique) L aménagement des espaces de vente (design d'espace) L amélioration et la création de nouveaux services (design de services) > À chacun de ces domaines interviendra un designer spécialiste Identité visuelle Produit Packaging Interface Espace Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 13

14 a) Le designer produit ou designer industriel Le designer produit intervient sur la représentation formelle de l objet, en tenant compte des contraintes et caractéristiques d usage, de coûts et d industrialisation. Il intègre les objectifs techniques et d innovation, marketing et commerciales. Il est ni un technicien, ni un artiste. (design Emmanuel Cairo) Produit Mobilier urbain Transport Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 14

15 b) Le designer packaging Le designer packaging intervient sur la représentation formelle de l emballage et du contenant du produit. Il travaille généralement de concert avec un designer graphiste qui lui intervient sur le message et les signes que véhiculent l emballage. Il doit rendre attractif et visible le produit dans les lieux de distribution afin de déclencher l acte d achat. Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 15

16 c) Le designer graphique Le designer graphique intervient sur l identité graphique, d un produit d une marque. À partir d éléments graphiques (mots, typographie, photos, couleurs, dessins, etc.) il va agencer et créer une identité pour une marque, une entreprise à des fins de communications internes et externes. Le designer graphique intervient notamment sur la création de logotypes, de documents de communication. Il intervient aussi dans le design numérique en rendant intelligible les architectures numériques. Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 16

17 d) Le designer numérique ou d interaction Le designer numérique intervient sur les interactions entre les personnes, les interfaces, les objets et les services informatisés et numériques. Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 17

18 e) Le designer d espace Il contribue à l agencement d un espace qui concilie la fonctionnalité, la mise en valeur de l offre de service ou de produit de la marque, selon l univers souhaité par l entreprise auprès du public visé. Le designer d espace travaille aussi bien sur l aménagement intérieure que sur la PLV et la signalétique. Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 18

19 f) Le designer de services Le designer de services s'intéresse à la fonctionnalité et à la forme des services du point de vue des clients. Il a pour objectif de s'assurer que l'interface du service est utile, utilisable et désirable du point de vue du client et efficace, performante et différenciante du point de vue du fournisseur. Source : Birgit Mager professeur de design de services à la Köln International School Of Design Exemple de cas. L'organisation ANA (groupement d'aéroports du Portugal) souhaite basculer d'une logique d'infrastructure s'adressant principalement aux compagnies aériennes, à celle d'un fournisseur de services s'adressant aux passagers. ANA fait ainsi appel à l'agence de design de services britannique Engine pour l'accompagner dans l'implémentation de cette vision. Résultat : Les services destinés aux familles. Source : Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 19

20 g) L équipe projet design > L Ergonome L ergonomie (ou ingénierie des facteurs humains) s applique à la conception de systèmes qui étudient les besoins humains pour optimiser le confort et l efficacité. S appuyant sur des données anthropométriques, la biomécanique, la psychologie elle renvoie généralement au confort de l utilisation et à l adaptation physique et cognitif entre un produit et un utilisateur. L'ergonome va permettre aux industriels, aux designers, d intégrer les données liées à l utilisateur dès la conception des produits. On cherchera par exemple à trouver la bonne taille d un objet mais aussi son bon mode d utilisation et sa bonne compréhension à l usage. L'ergonomie proposera et validera les critères ergonomiques nécessaires pour l acceptation des objets, l utilisation et la sécurité d usage des produits. Avec le développement de l informatique, une nouvelle discipline s est développée : l ergonomie cognitive. Celle-ci couvre d autres aspects, comme l esthétique, l exigence, la perception et la satisfaction sensorielle. (Projets : Soizick Berthelot Ergonome) Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 20

21 > Le Maquettiste / prototypiste La maquette visualise, matérialise, concrétise... En exprimant en trois dimensions un concept d'espace ou de produit, elle marque le passage de l'idée à la réalité, ou plus exactement à une simulation de la réalité. Outil de travail, elle permet au concepteur de s'assurer de la pertinence des orientations de création et révèle les corrections à apporter au projet. Outil de promotion, elle facilite la compréhension du concept par le client et valorise le projet par son pouvoir de séduction. C'est ce double intérêt, technique et commercial, qui fait de la maquette une étape incontournable du processus de création. Source : Christophe Barbier Maquettiste. Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 21

22 II. Méthodologie design. La démarche design Le temps du design. Phases du projet Les phases d un projet design et les livrables qui leurs sont associés suivent un temps qui va de la phase d analyse durant laquelle il n y aura pas à proprement parler de réponse graphique, à la phase de création jusqu aux phases de mise au point et de développement industriel du projet. PHASE 1 : ANALYSE ET ÉTUDES DES BESOINS PHASE 2 : CRÉATION ET ESQUISSES PHASE 3 : AVANT PROJET - MISE AU POINT DE LA SOLUTION RETENUE PHASE 4 : DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET CONCEPTION DÉTAILLÉE DE LA SOLUTION RETENUE MAQUETTES : DES MAQUETTES AUX PROTOTYPES Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 22

23 1. PHASE 1 : ANALYSE ET ÉTUDES DES BESOINS Délais indicatifs > 2 à 6 semaines > L entreprise transmet au designer son cahier des charges et l ensemble des informations nécessaires à la bonne compréhension du projet Le designer prend connaissance des univers propres au projet dans le cadre des environnements techniques, commerciaux et marketing de l entreprise. Il rencontre et dialogue avec les différents intervenants du projet Il rencontre les usagers. Il les observe dans leur pratique et dans leur contexte d utilisation afin de définir les contours des usages à améliorer, à modifier ou à inventer Il s approprie les différentes technologies mises en oeuvre Il s approprie l ergonomie du produit objet de l étude Il explore et positionne l objet dans des univers de tendance, marketing, technologique et concurrentiel > L étude design débute par une analyse et une immersion dans le projet. Cette analyse servira de support au travail de création Cette phase d analyse au travers de l analyse fonctionnelle et ergonomique, de l analyse marketing et technique, de l analyse de la valeur et des usages permet de structurer le cahier des charges design et valoriser l innovation portée par le projet. > Le «cahier des charges design» nourrit le projet de la vision propre du designer. Cette vision est centrée sur les usages et sera le support des intentions et des solutions créatives des phases suivantes.. Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 23

24 Exemple: Analyse des usages en situation réelle. Recueil des besoins des utilisateurs > Exemple: étude injection IRM. (Projets : Soizick Berthelot Ergonome - Emmanuel Cairo Designer) > Exemple: étude Design des nouvelles boites aux lettres. La Poste (Projet : Emmanuel Cairo) Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 24

25 Exemple: Synthèse des scénarios d usage (ex: nettoyeur Kingfisher) (Projets : Soizick Berthelot Ergonome) Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 25

26 Exemple de Méthode d analyse. Méthode créative dite des «maquettes basiques» Face à la conception d un système complexe il peut être pertinent d avoir recours à la méthode de réalisation de «maquettes basiques» L idée est de faire émerger des résolutions d usage à l aide de maquettes basiques réalisées en groupe de travail comprenant l équipe projet, le designer et les usagers. Maquette basique Diego Powered Dissector System. Le produit final Diego Powered Dissector System, > Le cas Diego Powered Dissector System, agence Ideo «Chez Ideo, un cabinet de conseil en conception et innovation de la Silicon Valley, on raconte volontiers cette anecdote devenue célèbre: une équipe de consultants spécialistes de la conception travaillait pour Gyrus ACMI pour développer des instruments d oto-rhino-laryngologie. Au tout début du processus de conception, l équipe consultait un groupe de chirurgiens pour identifier les lacunes des alternatives existantes et les besoins des professionnels. Pendant la réunion, un consultant, qui voulait matérialiser une idée ayant émergé du groupe, assembla divers objets qui se trouvaient dans le bureau et fabriqua le prototype à gauche. Les chirurgiens se l approprièrent immédiatement et commencèrent à discuter des points intéressants et des pistes d amélioration possibles. Après plusieurs cycles de développement et de perfectionnement, Ideo aboutit au Diego Powered Dissector System, représenté à droite. D après Perry Mykleby, directeur du marketing senior de la division entreprises de Gyrus ACMI, Diego a triplé les revenus du segment des instruments électriques.» Source : Sushi Suzuki / Professeur de Design à l'ecole des Ponts ParisTech et co-fondateur de d.thinking Ponts ParisTech / 2010 Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 26

27 a) > Formalisation : le designer transmet son travail d analyse sous forme : De planches d analyse et de tendances Il s agit d un élément de communication et de visualisation au service de l équipe projet. Ces planches sont constituées d un ensemble d images, de photos, de matières, de mots, de tout ce qui permet de visualiser les univers dans lesquels le designer souhaite diriger ses axes de création. Ces planches qui illustrent un univers, une ambiance permettent notamment de : positionner le produit dans des territoires de style positionner le produit dans ses univers d utilisation positionner le produit dans son univers concurrentiel positionner le produit dans l univers de la marque In fine de créer des sources d inspiration pour élaborer ses concepts, et des références disponibles à l équipe projet pour la suite de l étude > Exemple: Planches de tendances Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 27

28 D un cahier des charges design C'est une évolution du cahier des charges fournis par l entreprise. Le cahier des charges design comprend en général deux aspects > l'un fonctionnel (usage, ergonomie, technique, matériaux), l'autre esthétique, synthèse de tout ce qui est en rapport avec l'aspect visuel et ses implications (message visuel et esthétique face aux données de l'image de l'entreprise). b)> Résultats et attendus Avant même de proposer des esquisses de création, il est important que l entreprise et le designer poursuivent les mêmes objectifs en termes de positionnement du produit. Le designer présente son travail à l ensemble du groupe projet de l entreprise. Cette présentation se déroule sous la forme d une projection d un fichier numérique et / ou sous la forme de panneaux rigides. En fonction des résultats de l analyse le cahier des charges initial pourra être remanié L entreprise aura à sa disposition des documents qu elle pourra compléter, amender, modifier afin de déterminer les axes prioritaires qui seront développés durant la phase de création. Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 28

29 2. PHASE 2 : CRÉATION ET ESQUISSES Exemple d esquisses Délais indicatifs > 2 à 4 semaines Durant cette phase 2 Le designer élabore ses réponses : esthétiques, techniques et ergonomiques conformes au cahier des charges. 1) Dans un 1 er temps le designer élabore des esquisses Le temps de l esquisse est le moment crucial ou le designer élabore ses concepts - Ce travail itératif constitue le coeur de l apport créatif du designer, et c est là que s opère sa différenciation avec ses confrères et qu il apporte sa propre personnalité au projet. - Ces esquisses qui lui sont propres, sont le plus souvent présentées sous forme de croquis réalisés à la main accompagnés par des maquettes d étude. - Cet aspect de son travail n est normalement pas destiné à être communiqué à l entreprise. Néanmoins il peut en faire partager les résultats en groupe de travail, mais restreint car à ce stade les choix créatifs ne sont pas définitivement arrêtés. R. Loewy - Logo Exxon!! Exemples d esquisses. Emmanuel Cairo Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 29

30 2) Ensuite parmi ces esquisses le designer opère un choix cohérent de 3 à 5 propositions 3) Il approfondira et formalisera les propositions de façon à être communiquées au groupe projet Exemples d esquisses. Emmanuel Cairo Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 30

31 a)> Formalisation : La formalisation des 3 à 5 propositions se présente sous forme de : - Représentations en perspective montrant les vues principales du produit (rough ou modélisation 3d) - Dessins en perspective décrivant les usages (rough ou modélisation 3d) - Vues 2D couleur (Logiciels Adobe Illustrator, Photoshop) - Plans 4 vues montrant l intégration des contraintes techniques (Logiciels Adobe Illustrator, Photoshop) - Maquettes d étude pour une première représentation des volumes (mousse, carton, etc.) - D une note d intention argumentée pour chacune des propositions décrivant l univers formel, l univers d usage, les coloris et matériaux envisagés, etc. Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 31

32 Exemple : formalisation de 4 propositions. Projet Médikid Biogaran Design : Emmanuel Cairo Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 32

33 Exemple : formalisation de la proposition 1. Projet Médikid Biogaran Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 33

34 Exemple formalisation : Esquisse - Plans 4 vues (2D) - Vues 2D couleur - Maquette mousse Design Emmanuel Cairo Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 34

35 b)> Résultats et attendus Le designer présente son travail à l ensemble du groupe projet de l entreprise. Présentation sous forme d une projection et / ou sous la forme de panneaux rigides. Il est important que l entreprise se donne le temps de la réflexion pour prendre sa décision. Cette présentation a pour objectif d effectuer un choix créatif parmi les pistes proposées. Choix qui sera la solution développée dans les phases ultérieures. Design Emmanuel Cairo Exemple : formalisation de 4 propositions. Esquisse - Plans (2D) - Perspectives (3D) Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 35

36 3. PHASE 3 : AVANT PROJET - MISE AU POINT DE LA SOLUTION RETENUE Délais indicatifs > 2 à 4 semaines À l'issue de la phase 2 le designer entame la phase de mise au point de la solution et des choix créatifs retenus afin d en affiner les expressions dimensionnelles, esthétiques et techniques. À ce stade du projet il ne s agit pas encore de fournir des éléments directement exploitables pour l industrialisation, mais de formaliser les idées et concepts proposés à l étape précédente - de manière à aboutir à des représentations d une architecture de produit en précisant les éléments esthétiques et d usage ainsi que les éléments techniques et mécaniques qui constituent le produit. - Ces éléments seront la base du travail qui sera à transmettre au bureau d étude interne ou externe L entreprise fait part des aménagements design et des évolutions du projet qu elle souhaite apporter Le designer réalise une mise à niveau du design et intègre les aménagements demandés Il rentre de plus en plus dans l intégration technique afin de s assurer que toutes les contraintes mécaniques, d usages et d utilisation du produit sont prises en compte Le designer réalise l ensemble des images et des plans nécessaires à la bonne compréhension et à la communication du projet Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 36

37 a)> Formalisation La formalisation de la phase 3 se présente sous forme de : - Représentations en perspective montrant les vues principales du produit (modélisation 3d) - Représentations en perspective décrivant les usages (modélisation 3d) - Vues 2D couleur (Logiciels Adobe Illustrator, Photoshop) - Plans 4 vues montrant l intégration des contraintes techniques (Logiciels Adobe Illustrator, Photoshop) - Plans 4 vues avec les principales côtes de dimensionnement (Logiciels Adobe Illustrator, Photoshop) - Maquettes d aspect pour une représentation des volumes (résine, lab) - D une note d intention argumentée pour chacune des propositions décrivant l univers formel, l univers d usage, les coloris et matériaux envisagés, etc. - D un dossier décrivant la charte graphique et son déploiement sur le produit Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 37

38 Exemple formalisation Phase 3 : Plans - Modélisation 3D - Image 3D - Maquette d aspect Design Emmanuel Cairo Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 38

39 Exemple formalisation Phase 3 : Plans - Modélisation 3D - Image 3D Design Emmanuel Cairo Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 39

40 Exemple formalisation Phase 3 : Maquettes d aspect Design Emmanuel Cairo Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 40

41 b)> Résultats et attendus Le designer présente son travail à l ensemble du groupe projet de l entreprise. Présentation sous forme d une projection et / ou sous la forme de panneaux rigides. Cette phase a pour objectif de figer le design définitif du produit et de le transmettre au Bureau d étude soit sous forme de plans, soit sous forme de fichier CAO surfacique pour commencer la modélisation mécanique et la phase de pré-étude mécanique. Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 41

42 4. PHASE 4 : DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET CONCEPTION DÉTAILLÉE DE LA SOLUTION RETENUE À partir de l architecture générale du produit arrêtée en phase 3, les étapes de conception détaillée permettent d aboutir à l industrialisation du produit Durant ces phases l entreprise entre de plain-pied dans le développement avec les adaptations inhérentes aux process d industrialisation. Le designer assure l accompagnement design du projet sélectionné durant les phases précédentes. Il doit faire preuve de pédagogie, entre l'adaptation du design à l'outil industriel et son devoir d'exigence. Le designer est le garant que les prescriptions design seront bien suivies. Cette phase suit la méthodologie des bureaux d études (modélisation - pré étude - études). Tout au long de cette phase des maquettes (prototypage rapide) seront réalisées. Certains designers prennent en charge la partie BE > La mission du designer en phase 4 consiste plus particulièrement à : Assurer le suivi des pré-études et études mécaniques auprès du BE afin de valider les choix de développement et adapter le design aux contraintes mécaniques et au process industriel Assurer une mission de suivi de réalisation des maquettes et prototypes Valider les maquettes et prototypes suivant des critères design et d ergonomie Assister et valider les tests de validation ergonomiques (si l étude le nécessite) Assurer une mission de suivi chez les sous-traitants partenaires du projet (validation des couleurs, des matériaux, etc.) Participer aux réunions nécessitant une expertise design Accompagner l entreprise pour les actions de communication Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 42

43 > Formalisation La formalisation de la phase 4 se présente sous forme de : - Dessins d adaptation du design au process industriel (Dessins 2D et 3d) - Réalisation des images de synthèses, nécessaires à la communication du projet - Suivi de réalisation des études - Participations aux réunions d avancement projet - Dossiers de compte rendus de réunions Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 43

44 Exemple de formalisation Phase 4 : Plans - Modélisation 3D Design Emmanuel Cairo Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 44

45 Exemple de formalisation Phase 4 : Images de synthèse. Communication du projet Design Emmanuel Cairo Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 45

46 Exemple de formalisation Phase 4 : Suivi de réalisation de prototype Design Emmanuel Cairo Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 46

47 Exemple de formalisation Phase 4 : Suivi d industrialisation Design Emmanuel Cairo. BE Didier Boulet Service CAO Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 47

48 5. MAQUETTES : DES MAQUETTES AUX PROTOTYPES Procédés de prototypage rapide Le prototypage rapide permet de réaliser dans un temps très court, la représentation physique d'un modèle CAO en 3D. Les techniques utilisées pour la fabrication des pièces, sont des polymérisations de matière par couches successives dans des machines de prototypage rapide. - Le Frittage Laser - La Stéréolithographie - L impression 3D L'usinage à grande vitesse est un autre moyen de prototypage rapide. Source : société Valla Ces procédés permettent de - Valider un design, - Valider un procédé d industrialisation - Optimiser la pièce pour diminuer les coûts de fabrication - Voir et présenter un prototype Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 48

49 LE FRITTAGE LASER Le Frittage Sélectif au Laser (Selective Laser Sintering) est un procédé de production rapide de pièce, ou de série de pièces, sans outillage à partir de données 3D. (Sources : sociétés IDO et Valla ) Matière : PA12 (Polyamide 12). > Délais : 4/6 Jours > Précision : ± 0,1mm pour 100 mm. Pièces poreuses et granuleuses. Opticsvalley : La démarche design comme outil de compétitivite 49

1/ Le commanditaire Pour permettre au prestataire de réaliser sa mission, le commanditaire s engage à :

1/ Le commanditaire Pour permettre au prestataire de réaliser sa mission, le commanditaire s engage à : Article 1 : Principes de cession La reproduction et la réédition des créations du prestataire sont soumises à la perception de droits d auteur selon la loi du 11 mars 1957. La cession de ces droits ne

Plus en détail

Innovation & Design. Design our futures. kedgeds.com @kedgeds facebook.com/kedgeds. Inventer nos futurs.

Innovation & Design. Design our futures. kedgeds.com @kedgeds facebook.com/kedgeds. Inventer nos futurs. 1 Innovation & Design Thinking kedgeds.com @kedgeds facebook.com/kedgeds Design our futures. Inventer nos futurs. innovation & design thinking KEDGE Design school LE PARCOURS KEDGE Design SCHOOL L1 / Développer

Plus en détail

Direction générale de l enseignement supérieur. Brevet de technicien supérieur DESIGN DE COMMUNICATION ESPACE ET VOLUME

Direction générale de l enseignement supérieur. Brevet de technicien supérieur DESIGN DE COMMUNICATION ESPACE ET VOLUME Direction générale de l enseignement supérieur Brevet de technicien supérieur DESIGN DE COMMUNICATION ESPACE ET VOLUME Septembre 2008 SOMMAIRE GÉNÉRAL Arrêté portant définition et fixant les conditions

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

MODALITES DE SELECTION 2012

MODALITES DE SELECTION 2012 MODALITES DE SELECTION 12 SITE PARIS GOBELINS, l'école de l'image Site Paris - 73 boulevard Saint Marcel - 75013 PARIS tél. 01 40 79 92 12 - info-concours@gobelins.fr - www.gobelins.fr JEU VIDEO MASTERE

Plus en détail

agence-école LVB 2 en communication visuelle L Agence dans l école, l école dans l agence Un principe inédit : faire venir l entreprise dans l école.

agence-école LVB 2 en communication visuelle L Agence dans l école, l école dans l agence Un principe inédit : faire venir l entreprise dans l école. agence-école LVB 2 en communication visuelle L Agence dans l école, l école dans l agence Un principe inédit : faire venir l entreprise dans l école. établissement privé d enseignement supérieur technique

Plus en détail

guide bonnes des pratiques

guide bonnes des pratiques guide bonnes des pratiques édito Pourquoi choisir une agence de l UCC Méditerranée? Imaginer le monde de demain : des règles claires, éthiques et responsables L UCC MED, Union des Conseils en Communication

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Arnaud REDOUTEY v.1.2 au 01/12/13 1 Généralités 1-1. GÉNÉRALITÉS Les présentes conditions générales de vente ont pour objet de définir les droits et obligations des parties

Plus en détail

WIPO Training of trainers Program on Effective Intellectual Property Asset Management by Small and Medium-Sized Enterprises (SMEs)

WIPO Training of trainers Program on Effective Intellectual Property Asset Management by Small and Medium-Sized Enterprises (SMEs) Creative Expression Benefiting From Your Copyright and Using the Copyright Works of Others in Your Business Edouard Treppoz, Professeur à l Université Jean Moulin Lyon 3 WIPO Training of trainers Program

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence Professionnelle Production industrielle spécialité design de produits et packaging Autorité responsable de

Plus en détail

BOOK REFERENCES ERGONOMIQUES Gfi Informatique

BOOK REFERENCES ERGONOMIQUES Gfi Informatique 2014 BOOK REFERENCES ERGONOMIQUES Gfi Informatique SECTEUR INDUSTRIE-SERVICE CHORUS 2 : Refonte du référentiel des process Groupe Refondre le réferentiel des process Groupe grâce à la réalisation d un

Plus en détail

AGENCEUR D INTÉRIEUR. Une équipe aux. multiples savoir-faire. un métier valorisant! www.deviensagenceur.fr

AGENCEUR D INTÉRIEUR. Une équipe aux. multiples savoir-faire. un métier valorisant! www.deviensagenceur.fr AGENCEUR D INTÉRIEUR un métier valorisant! Une équipe aux multiples savoir-faire www.deviensagenceur.fr L architecte, l architecte d intérieur, le décorateur, le designer et l agenceur d intérieur contribuent

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ELABORATION D UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION

CAHIER DES CHARGES ELABORATION D UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION CAHIER DES CHARGES ELABORATION D UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE 1 PRESENTATION 3 2 - CIBLES 3 3 CONTEXTE 4 4 ENJEU 5 5 OBJECTIF 5 6 - CONTENU DE LA MISSION DE L AGENCE DE COMMUNICATION

Plus en détail

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com Mastère Spécialisé Marketing, Design et Création www.audencia.com Une année pour faire la différence sur le plan professionnel, tel est l enjeu d un mastère spécialisé. Vous êtes actuellement en cycle

Plus en détail

Politique sur la propriété intellectuelle en matière de recherche

Politique sur la propriété intellectuelle en matière de recherche TITRE : Politique sur la propriété intellectuelle en matière de recherche Adoption par le conseil d administration : Résolution : CARL-150421-13 Date : 21 avril 2015 Révisions : Résolution : Date : TABLE

Plus en détail

Céramique. Apprentissage. CFA Céramique Bourgogne. CFA Céramique Limousin. Institut Céramique Française

Céramique. Apprentissage. CFA Céramique Bourgogne. CFA Céramique Limousin. Institut Céramique Française Apprentissage CFA Bourgogne CFA Limousin Institut Française Cette représentation ou reproduction par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2

Plus en détail

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm Notez que vous trouverez les fiches citées à chaque étape sur le site (Normalement, les liens ont été conservés et fonctionnent) Reste

Plus en détail

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.»

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet de fin d études 2 Sommaire OBJET DU DOCUMENT... 3 LES ETAPES DU PROJET... 4 ETUDE PREALABLE...5 1 L étude d opportunité...

Plus en détail

DGCIS Service de l industrie Sous-direction de la mode, du luxe, des biens de consommation et du design Bureau du design et de la création

DGCIS Service de l industrie Sous-direction de la mode, du luxe, des biens de consommation et du design Bureau du design et de la création DGCIS Service de l industrie Sous-direction de la mode, du luxe, des biens de consommation et du design Bureau du design et de la création Référentiel des métiers du design 2013 Référentiel des métiers

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CONTRAT D EDITION?

QU EST-CE QU UN CONTRAT D EDITION? QU EST-CE QU UN CONTRAT D EDITION? Le contrat d édition est un contrat par lequel L auteur d une œuvre de l esprit (ou ses ayants droit) cède le droit de fabriquer (ou faire fabriquer) en nombre des exemplaires

Plus en détail

n/ëw nouvelle ecole du web Programme partenaire

n/ëw nouvelle ecole du web Programme partenaire Programme partenaire n/ëw nouvelle ecole du web / PROGRAMME PARTENAIRE CFA CAMPUS FONDERIE DE L'IMAGE IEF2I / GROUPESA / TALISFORMATION ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR PRIVÉS bts communication

Plus en détail

SAINT-LUC TOURNAI ÉBÉNISTERIE. Enseignement Secondaire Professionnel

SAINT-LUC TOURNAI ÉBÉNISTERIE. Enseignement Secondaire Professionnel SAINT-LUC TOURNAI ÉBÉNISTERIE Enseignement Secondaire Professionnel 1 Sommaire Historique 5 Introduction 5 Deuxième Degré Professionnel 7 Formation en 3 ème 9 4 ème 11 Troisième Degré Professionnel 13

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

1. L ENTREPRISE 2. CARACTERISTIQUES ET DEROULEMENT DE LA PRESTATION CHARTE QUALITE 2.1. DEMARCHE VOLONTAIRE 2.2. REALISATION DE L AUDIT

1. L ENTREPRISE 2. CARACTERISTIQUES ET DEROULEMENT DE LA PRESTATION CHARTE QUALITE 2.1. DEMARCHE VOLONTAIRE 2.2. REALISATION DE L AUDIT REGLEMENT DU DISPOSITIF CHARTE QUALITE 1. L ENTREPRISE Cette prestation est réservée à toute personne physique ou morale immatriculée au Répertoire des Métiers, quelle que soit la forme juridique que revêt

Plus en détail

DESIGN GRAPHIQUE GRAPHIC DESIGN

DESIGN GRAPHIQUE GRAPHIC DESIGN DESIGN GRAPHIQUE GRAPHIC DESIGN HIGHER NATIONAL DIPLOMA EN DESIGN GRAPHIQUE NIVEAU III (BAC + 2) - 120 ECTS Expertises : communication visuelle, identité visuelle, packaging, typographie, illustration,

Plus en détail

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» 1- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS :

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

CENTRE MAROCAIN DE L INNOVATION CAHIER DE CHARGES REFERENCEMENT DES PRESTATAIRES DE SERVICES

CENTRE MAROCAIN DE L INNOVATION CAHIER DE CHARGES REFERENCEMENT DES PRESTATAIRES DE SERVICES CENTRE MAROCAIN DE L INNOVATION CAHIER DE CHARGES REFERENCEMENT DES PRESTATAIRES DE SERVICES Décembre 2012 1. Introduction Conscient des enjeux de l innovation, le Ministère de l Industrie, du Commerce

Plus en détail

Atelier CCI Innovation TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE

Atelier CCI Innovation TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE Jeudi 25 juin 2015 Agnès Robin Maître de conférences à la Faculté de Droit de Montpellier Equipe de Recherche Créations

Plus en détail

Recommandations à usage des compositeurs de musiques de films (cinéma et télévision : fictions et documentaires)

Recommandations à usage des compositeurs de musiques de films (cinéma et télévision : fictions et documentaires) Recommandations à usage des compositeurs de musiques de films (cinéma et télévision : fictions et documentaires) Seule une attitude commune et responsable des compositeurs permettra une défense de nos

Plus en détail

Cursus by F2I. enseignement supérieur privé Titres certifiés par l état

Cursus by F2I. enseignement supérieur privé Titres certifiés par l état Cursus by F2I enseignement supérieur privé Titres certifiés par l état home page Leader sur le marché de la formation continue, L institut F2I crée en 1998 par Chantal Berdaa, est un centre de formation

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

COMMUNICATION P R É A L A B L E À L A M I S E E N P L A C E D UNE ÉVÉNEMENTIELS-INFOGRAPHIE

COMMUNICATION P R É A L A B L E À L A M I S E E N P L A C E D UNE ÉVÉNEMENTIELS-INFOGRAPHIE Fonction de service émergente NUEL PROFESSIONNEL (dont la mutualisation entre CPIE ou structures locales pourrait être pertinente) COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELS-INFOGRAPHIE P R É A L A B L E À L A M I S

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Technicien de maintenance Autres appellations du métier Technicien polyvalent, agent d entretien polyvalent, agent de maintenance Le technicien de maintenance maintient les installations techniques en

Plus en détail

APPEL A PROJETS INNOVATION ACTION OUTDOOR SPORTS GLOBAL DESIGN CHALLENGE

APPEL A PROJETS INNOVATION ACTION OUTDOOR SPORTS GLOBAL DESIGN CHALLENGE APPEL A PROJETS INNOVATION ACTION OUTDOOR SPORTS GLOBAL DESIGN CHALLENGE - DOSSIER DE CANDIDATURE 2015 - Ouvert à tous les designers, ingénieurs, concepteurs et inventeurs, cet appel à projets a pour objectif

Plus en détail

Responsable mécénat/ partenariats entreprises

Responsable mécénat/ partenariats entreprises N 4 - RESPONSABLE MÉCÉNAT/ PARTENARIATS ENTREPRISES RESPONSABLE MÉCÉNAT (DÉNOMINATION DAVANTAGE UTILISÉE DANS LA CULTURE), RESPONSABLE PARTENARIATS ENTREPRISES Le responsable Mécénat/partenariats entreprises

Plus en détail

> LE CONTRAT DE COPRODUCTION

> LE CONTRAT DE COPRODUCTION CENTRE NATIONAL DE LA DANSE > Département des métiers > LE CONTRAT DE COPRODUCTION Centre national de la danse Département des métiers 1 rue Victor Hugo 93507 Pantin cedex Le contrat de coproduction, l

Plus en détail

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. offres en architecture de l information cartographie. principes. objectifs.

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. offres en architecture de l information cartographie. principes. objectifs. sommaire principes p objectifs méthode prestation, livrable, tarif aperçu visuel à propos d MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS conseil en architecture de l information www.iafactory.fr contact@iafactory.fr

Plus en détail

SOMMAIRE 1. NOTRE AGENCE... 3 2. NOS PRESTATIONS... 6 3. NOTRE MÉTHODOLOGIE PROJET... 11 4. NOS OFFRES...12 5. LES ATOUTS DE NOS OFFRES...

SOMMAIRE 1. NOTRE AGENCE... 3 2. NOS PRESTATIONS... 6 3. NOTRE MÉTHODOLOGIE PROJET... 11 4. NOS OFFRES...12 5. LES ATOUTS DE NOS OFFRES... GRAPHISME SOMMAIRE 1. NOTRE AGENCE... 3 1.1 Nos valeurs... 4 1.2 Notre expertise... 5 1.3 Notre équipe... 5 2. NOS PRESTATIONS... 6 2.1 Identité visuelle... 7 2.2 Infographie... 8 2.3 Edition... 9 2.4

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

Le droit d auteur et les. thèses électroniques

Le droit d auteur et les. thèses électroniques Le droit d auteur et les Projet soutenu par l ANR thèses électroniques 26 mars 2009 Sommaire 1.Droit d auteur a. Définition b. Types d œuvres c. Titularité des droits d. Cession des droits d auteur e.

Plus en détail

Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2)

Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2) Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2) - Les Bases De Données - Le multimédia - Les puces et topographies - La création générée par ordinateur 1 LES BASES DE DONNEES Depuis 1998, les Bases De

Plus en détail

NOS DESSIN FORMATIONS. PAOMULTIMEDIAWEB3DCINEMAAUDIOVISUEL La formation idéale existe, nous l avons inventée!

NOS DESSIN FORMATIONS. PAOMULTIMEDIAWEB3DCINEMAAUDIOVISUEL La formation idéale existe, nous l avons inventée! NOS FORMATIONS DESSIN PAOMULTIMEDIAWEB3DCINEMAAUDIOVISUEL La formation idéale existe, nous l avons inventée! Karine > 01.43.80.23.51 06.82.25.59.49 karine@ellipseformation.com www.ellipseformation.com

Plus en détail

Rédaction et négociation des contrats de licences

Rédaction et négociation des contrats de licences Rédaction et négociation des contrats de licences Partenariat Modèle contractuelle Clauses juridiques standard Principe d évaluation du brevet Département De l idée au projet à sa mise sur le marché, les

Plus en détail

FINANCEMENT DE L INNOVATION

FINANCEMENT DE L INNOVATION 2014 FINANCEMENT DE L INNOVATION EXPERTISE & ACCOMPAGNEMENT FABRICANT D ECONOMIES Sommaire Page 3 Page 6 Page 7 Page 9 Page 10 Page 16 Page 18 Page 19 Notre cabinet Pôle Financement de l Innovation Le

Plus en détail

Bonn. rds» Conso. A propos de CONSOLIS SABLA. publics : bâtiments principalem personnes CONSOLIS. préfabriqué. assainisse cimetières

Bonn. rds» Conso. A propos de CONSOLIS SABLA. publics : bâtiments principalem personnes CONSOLIS. préfabriqué. assainisse cimetières Bonn na Sablaa Concours de Création «Consolis Awa rds» REGLEMENT DU CONCOURS Conso olis et Bonna Sabla en bref A propos de CONSOLIS CONSOLIS S est un groupe industriel européen du secteur de d la construction,

Plus en détail

CODE DES USAGES POUR LA TRADUCTION D'UNE ŒUVRE DE LITTÉRATURE GÉNÉRALE

CODE DES USAGES POUR LA TRADUCTION D'UNE ŒUVRE DE LITTÉRATURE GÉNÉRALE CODE DES USAGES POUR LA TRADUCTION D'UNE ŒUVRE DE LITTÉRATURE GÉNÉRALE Entre : LA SOCIÉTÉ DES GENS DE LETTRES DE FRANCE, représentée par son Président, Monsieur Paul FOURNEL, L'ASSOCIATION DES TRADUCTEURS

Plus en détail

Valisette architecture

Valisette architecture Valisette architecture Qu est-ce qu un bâtiment, quels sont ses formes et ses usages? jeu des façades & à la découverte d un bâtiment - Repérer et comparer différents éléments d architecture. - Acquérir

Plus en détail

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus les éléments structurants Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise en

Plus en détail

CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC PARTIE 1 : LA STRUCTURE DU BUSINESS PLAN POUR LA GSVC SELON BERKELEY

CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC PARTIE 1 : LA STRUCTURE DU BUSINESS PLAN POUR LA GSVC SELON BERKELEY CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC Selon les critères de la GSVC établis par la Haas School of Business de Berkeley, à la différence d un business plan classique, un business plan social

Plus en détail

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION 588 Communication Le domaine fonctionnel Communication regroupe les emplois permettant de présenter et de promouvoir l image et l action des services de l État et des politiques publiques en direction

Plus en détail

APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE

APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE I. Introduction 1. En substance, le transfert de technologie est le processus par lequel une technologie, des compétences, un savoir-faire ou

Plus en détail

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études, recherche & développement dans l industrie R&D Production Ingénieur

Plus en détail

Vous êtes consommateur et étudiant? Vous consommez des produits emballés, et certains des emballages vous ont interpellés ou inspirés.

Vous êtes consommateur et étudiant? Vous consommez des produits emballés, et certains des emballages vous ont interpellés ou inspirés. Concours «Emballé 3.0» du Conseil National de l Emballage 2016 Conseil National de l Emballage est une association qui a pour objet de favoriser le meilleur usage de l emballage des biens de consommation,

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

Concours Sculpteo «Coque pour téléphone portable en impression 3D»

Concours Sculpteo «Coque pour téléphone portable en impression 3D» REGLEMENT Concours Sculpteo «Coque pour téléphone portable en impression 3D» Article 1 - Organisateur La société SCULPTEO, SAS immatriculée au RCS Nanterre sous le numéro 514 971 654 et dont le siège se

Plus en détail

Stratégie de la protection du design. Luxembourg, le 5 mars 2013. Programme. Définition et cadre légal des dessins et modèles

Stratégie de la protection du design. Luxembourg, le 5 mars 2013. Programme. Définition et cadre légal des dessins et modèles Stratégie de la protection du design Luxembourg, le 5 mars 2013 Diter WUYTENS Juriste OBPI Programme Introduction des dessins et modèles Les dessins et modèles par rapport aux autres droits de P.I. Choisir

Plus en détail

MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN

MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Arts, Lettres, Langues Présentation La spécialité se décline en trois entrées : * la particularité

Plus en détail

FICHES MÉTIERS BY SHEFFERD

FICHES MÉTIERS BY SHEFFERD FICHES MÉTIERS BY SHEFFERD COMMUNICATION - Directeur de la Communication - Responsable Social Média - Chargé de communication Web CREATION - Directeur Artistique - Directeur de la Création - Creative Technologist

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE COLLABORATION / SOUS-TRAITANCE

CONVENTION CADRE DE COLLABORATION / SOUS-TRAITANCE infos@droitbelge.net CONVENTION CADRE DE COLLABORATION / SOUS-TRAITANCE Auteur: Me Frédéric Dechamps (Bruxelles) E-mail: fd@lex4u.com Tel: + 32 2 340 97 04 Web: www.lex4u.com AVERTISSEMENT Le contrat proposé

Plus en détail

BEP métiers des services administratifs BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS

BEP métiers des services administratifs BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS ANNEXE I a RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES I. APPELLATION DU DIPLÔME BEP métiers des services administratifs RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

C o n f é r e n c e 7 LA PARTICIPATION, PIEGE OU SIMULATION CREATIVE POUR LES MARQUES?

C o n f é r e n c e 7 LA PARTICIPATION, PIEGE OU SIMULATION CREATIVE POUR LES MARQUES? C o n f é r e n c e 7 LA PARTICIPATION, PIEGE OU SIMULATION CREATIVE POUR LES MARQUES? Animateur Isabelle MUSNIK INFLUENCIA Intervenants Maryelle ALLEMAND CARLIN INTERNATIONAL Sauveur FERNANDEZ SAUVEUR

Plus en détail

Charte AFD des marchés publics de design. À l attention des commanditaires publics

Charte AFD des marchés publics de design. À l attention des commanditaires publics Charte AFD des marchés publics de design À l attention des commanditaires publics Charte AFD des marchés publics de design À l attention des commanditaires publics Deuxième édition, 30 janvier 2012 2012

Plus en détail

étude de fonctions & rémunérations Distribution & Commerce Distribution & Commerce

étude de fonctions & rémunérations Distribution & Commerce Distribution & Commerce étude de fonctions & rémunérations & Commerce & Commerce SOMMAIRE Introduction Remarques méthodologiques 1. Chef de département p.5 2. Directeur de magasin p.6 3. Directeur régional p.7 4. Directeur de

Plus en détail

Proposez des conceptions de produits 3D de meilleure qualité. Plus rapidement.

Proposez des conceptions de produits 3D de meilleure qualité. Plus rapidement. Présentation Proposez des conceptions de produits 3D de meilleure qualité. Plus rapidement. Autodesk Product Design Suite est une solution complète intégrant des outils de conception, de simulation, de

Plus en détail

Ecole Professionnelle Supérieure de Design et d Aménagement d Espaces. bousculer les sens, susciter l envie

Ecole Professionnelle Supérieure de Design et d Aménagement d Espaces. bousculer les sens, susciter l envie Ecole Professionnelle Supérieure de Design et d Aménagement d Espaces bousculer les sens, susciter l envie Charles Maubé, Responsable de l IDAE La créativité pour mieux vendre Depuis sa création l IDAE,

Plus en détail

L ENTREPRISE GÉNÉRALE DANS LE BÂTIMENT : UN CHEF D ORCHESTRE AUX MULTIPLES FACETTES

L ENTREPRISE GÉNÉRALE DANS LE BÂTIMENT : UN CHEF D ORCHESTRE AUX MULTIPLES FACETTES L Entreprise générale dans le bâtiment : un chef d orchestre aux multiples facettes L Entreprise générale n a pas de définition légale ou réglementaire ; elle est seulement identifiée dans un certain nombre

Plus en détail

Créations et réalisations graphiques pour l Agence de développement et d urbanisme de Lille Métropole Cahier des charges

Créations et réalisations graphiques pour l Agence de développement et d urbanisme de Lille Métropole Cahier des charges Créations et réalisations graphiques pour l Agence de développement et d urbanisme de Lille Métropole Cahier des charges Août 2014 I. Contexte de la demande a. Présentation de l Agence de développement

Plus en détail

Dans tous les cas : n'hésitez pas à contacter Wallonie Design. La théorie, c'est bien. Mais le "surmesure" adapté à votre entreprise, c'est mieux!

Dans tous les cas : n'hésitez pas à contacter Wallonie Design. La théorie, c'est bien. Mais le surmesure adapté à votre entreprise, c'est mieux! TROIS CONSEILS POUR INTEGRER LE DESIGN 1 Commencez dès le début : de nombreuses études scientifiques ont prouvé que l intégration du design doit se faire idéalement au début du processus de fabrication

Plus en détail

Accept er u n b o n c o n s e i l, sa propre performance. Goethe

Accept er u n b o n c o n s e i l, sa propre performance. Goethe Accept er u n b o n c o n s e i l, c e s t a c c ro î t re sa propre performance. Goethe Le Cabinet Laroze Patrimoine Conseils est un acteur indépendant du conseil et de la gestion de patrimoine, qui met

Plus en détail

VOUS PRÉSENTE. 69, rue Gorge de Loup - 69009 LYON // Tél. : +33 426 994 401 // contact@o2sources.com

VOUS PRÉSENTE. 69, rue Gorge de Loup - 69009 LYON // Tél. : +33 426 994 401 // contact@o2sources.com VOUS PRÉSENTE arce que la réussite d un projet réside dans le dialogue et l échange permanent entre le client et son prestataire, nous mettons à votre disposition cette plaquette qui vous permettra de

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS

UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS 1 SOMMAIRE FORMATION 03 presentation 04 programme 05 enseignants 08 ÉTUDIANTS 10 les

Plus en détail

LA CERTIFICATION ISO 9001. La charte qualité d HAWORTH

LA CERTIFICATION ISO 9001. La charte qualité d HAWORTH LA CERTIFICATION ISO 9001 La charte qualité d HAWORTH L ENTIERE SATISFACTION DE NOS CLIENTS : 1 ère RESPONSABILITE DE CHACUN Le groupe Haworth s'est engagé dans une démarche Qualité depuis 1991 car la

Plus en détail

La charte de l'a.r.c.h.e.

La charte de l'a.r.c.h.e. La charte de l'a.r.c.h.e. Ethique Conscients de disposer de clefs d'accès efficaces aux ressources de l'inconscient et de la responsabilité de promouvoir une définition et une perception originales des

Plus en détail

Code des Usages de la Publicité sur le Lieu de Vente

Code des Usages de la Publicité sur le Lieu de Vente Code des Usages de la Publicité sur le Lieu de Vente Le présent CODE des USAGES a pour objet de rassembler les usages et de préciser les conditions de vente et de prestations des PROFESSIONNELS qui créent,

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TECHNICO-COMMERCIAL RÉFÉRENTIEL 2006-1 - SOMMAIRE Arrêté portant définition et fixant les conditions de délivrance du brevet de technicien supérieur technico-commercial ANNEXE

Plus en détail

Agence pour la création d entreprises

Agence pour la création d entreprises Ce document permet de décrire votre modèle économique en toute simplicité. La méthode présentée est celle développée dans l ouvrage : «Business Model Nouvelle Génération» d Alexander Osterwalder et Yves

Plus en détail

LES METIERS DU JEU VIDEO

LES METIERS DU JEU VIDEO LES METIERS DU DEVELOPPEMENT DIRECTEUR TECHNIQUE Il supervise le travail des programmeurs, résoud les problèmes techniques et optimise les temps de développement. Il intervient dès la phase de conception

Plus en détail

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles Objectif 01. Une entreprise peut acquérir des éléments incorporels ou peut elle-même les développer. Ces éléments peuvent constituer des

Plus en détail

Le crédit d impôt innovation (CII)

Le crédit d impôt innovation (CII) Le crédit d impôt innovation (CII) Plan de la présentation I. Les grandes lignes de la mesure II. Le champ des activités éligibles III. Les dépenses éligibles IV. L'imputation du crédit d'impôt innovation

Plus en détail

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Formations et diplômes Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Diplôme national supérieur d expression plastique (DNSEP) option design École supérieure d art

Plus en détail

CONCEVOIR ET CRÉER DES PETITES VOITURES

CONCEVOIR ET CRÉER DES PETITES VOITURES CONCEVOIR ET CRÉER DES PETITES VOITURES Majorette est une entreprise spécialisée dans la conception et la fabrication industrielle de voitures miniatures destinées aux enfants. Les modèles sont conçus

Plus en détail

INTRODUCTION AUX METHODES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES

INTRODUCTION AUX METHODES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES INTRODUCTION AUX METHODES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES Les contenus de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information et

Plus en détail

Comment réussir la succession de son entreprise familiale?

Comment réussir la succession de son entreprise familiale? Comment réussir la succession de son entreprise familiale? Contenu Service : Démarrer mon projet... 2 Service : Evaluer mon entreprise... 3 Service : Réaliser un diagnostic de mon entreprise... 4 Service

Plus en détail

UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE

UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE 2 SOMMAIRE I. LES FAMILLES PROFESSIONNELLES... 5 II. LES FONCTIONS GENERIQUES... 12 FAMILLE ETUDES ET CONCEPTION......... 15 ASSISTANT D ETUDES ET CONCEPTION...16

Plus en détail

INNOVATION & DESIGN THINKING

INNOVATION & DESIGN THINKING 2014-201 INNOVAION & HINKING L1 L2 L3 M1 M2 2 PROGRAMMES KEDGE SCHOOL ER KEDGE SCHOOL MSc INNOVAION & HINKING 31 mars 2014 CULURE & CRÉAIVIÉ & INNOVAION DÉVELOPPEMEN INNOVAION 2014-201 L1 SEMESRE 1 Un

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Politique et règles en matière de gestion de la propriété intellectuelle

Politique et règles en matière de gestion de la propriété intellectuelle SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique et règles en matière de gestion de la propriété intellectuelle Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

MASTER 2 PROFESSIONNEL

MASTER 2 PROFESSIONNEL UNIVERSITE DE NICE - SOPHIA ANTIPOLIS Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines Département «SCIENCES DE LA COMMUNICATION» MASTER 2 PROFESSIONNEL Ingénierie de la Création Multimédia et Direction

Plus en détail

Quelques informations sur l Ecole Supérieure de Design des Landes :

Quelques informations sur l Ecole Supérieure de Design des Landes : Quelques informations sur l Ecole Supérieure de Design des Landes : - Crée en septembre 2009 par la CCI des Landes avec 2 formations BTS - 8 étudiants en novembre 2009-65 étudiants en octobre 2012 avec

Plus en détail

PROGRAMME 2015-2016 DE FORMATION CONTINUE «COLLABORATEUR D ARCHITECTE D INTÉRIEUR» DEUXIÈME ANNÉE

PROGRAMME 2015-2016 DE FORMATION CONTINUE «COLLABORATEUR D ARCHITECTE D INTÉRIEUR» DEUXIÈME ANNÉE PROGRAMME 2015-2016 DE FORMATION CONTINUE «COLLABORATEUR D ARCHITECTE D INTÉRIEUR» DEUXIÈME ANNÉE PRÉSENTATION Cette formation s adresse à un public de personnes désireuses d apprendre les bases de l architecture

Plus en détail

Le 1 er réseau de consultants indépendants spécialisés en ingénierie du déménagement d entreprises

Le 1 er réseau de consultants indépendants spécialisés en ingénierie du déménagement d entreprises Le 1 er réseau de consultants indépendants spécialisés en ingénierie du déménagement d entreprises Une expertise et ses outils de travail à votre service Le 1 er réseau de consultants spécialisés en ingénierie

Plus en détail

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE Structurer, assurer et optimiser le bon déroulement d un projet implique la maîtrise des besoins, des objectifs, des ressources, des coûts et des délais. Dans le cadre de la gestion d un projet informatique

Plus en détail

Les ateliers numériques 2014. Créer et utiliser la vidéo pour ma communication et dynamiser ma présence sur internet

Les ateliers numériques 2014. Créer et utiliser la vidéo pour ma communication et dynamiser ma présence sur internet Les ateliers numériques 2014 Créer et utiliser la vidéo pour ma communication et dynamiser ma présence sur internet Privas, vendredi 7 mars 2014 L'animation numérique de territoire: un service Ardèche

Plus en détail

TEMPO AFRICELL Termes de référence pour la sélection d une Agence Conseil en Publicité

TEMPO AFRICELL Termes de référence pour la sélection d une Agence Conseil en Publicité TEMPO AFRICELL Termes de référence pour la sélection d une Agence Conseil en Publicité Cahiers des charges recrutement Agence Conseil en Publicité Page 1 SOMMAIRE 1. Préambule 1.1 Contexte et Objectifs

Plus en détail

Il n'existe pas de contrat "type", mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat.

Il n'existe pas de contrat type, mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat. Les contrats Il n'existe pas de contrat "type", mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat. Les points essentiels d'un Contrat de Collaboration sont: le

Plus en détail