Le droit d auteur et les. thèses électroniques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le droit d auteur et les. thèses électroniques"

Transcription

1 Le droit d auteur et les Projet soutenu par l ANR thèses électroniques 26 mars 2009

2 Sommaire 1.Droit d auteur a. Définition b. Types d œuvres c. Titularité des droits d. Cession des droits d auteur e. Les infractions au droit d auteur f. Les moyens de preuve du droit d auteur Octobre 2008 Cérès : valorisation de la recherche Lorraine 2

3 1.a Définition du droit d auteur I. Fait générateur de la protection= œuvre de l esprit - Œuvre originale= Empreinte de personnalité de l auteur, apport créatif de l auteur. Ne pas confondre originalité et nouveauté - Œuvre concrète (existence matérielle, perceptible), même si l œuvre est inachevée. - Quelque soit la forme d expression, genre, mérite, destination - - Aucun formalisme n est exigé (Les œuvres sont protégées du seul fait de leur création, même si l œuvre n est pas divulguée) -Exclusion -Idées (libre parcours),technique, méthode, procédé, - Thèse (électronique)= œuvre de l esprit. Octobre 2008 Cérès : valorisation de la recherche Lorraine 3

4 1.a Définition du - droit d auteur II. Droits conférés à l auteur a. DROIT MORAUX (inaliénables (attachés à la personne de l auteur), imprescriptibles et opposables à tous) b. DROITS PATRIMONIAUX droits conférés? (temporaires= durent toute la vie de l auteur et 70 ans après sa mort. Ils sont transférés à ses ayants-droit et cessibles) Cérès : valorisation de la recherche Lorraine 4

5 1.a Définition du droit d auteur Droits conférés à l auteur DROIT MORAUX - Droit de divulgation : auteur = seul à décider - Droit à la paternité : exiger qu il soit fait mention de son nom - Droit au respect de l œuvre : exiger que l œuvre ne soit pas dénaturée - Droit de retrait / repentir : faire cesser l exploitation Quid du respect du droit de retrait, dans le cadre d une thèse électronique, diffusée notamment dans des réseaux informatiques,par exemple, Internet?

6 1.a Définition du droit d auteur b. DROITS PATRIMONIAUX (Droits d exploitation) -Droit de reproduction : «fixation matérielle de l œuvre par tous les procédés» (l imprimerie, la photographie, l enregistrement) -Droit de représentation : communication de l œuvre au public par un procédé quelconque (récitation, projection, présentation publiques, )

7 1.b. Types d œuvres 1. Un auteur seul = il est titulaire des droits - En principe, le Doctorant est le titulaire des droits d auteur sur sa thèse, sous réserve des droits des tiers (œuvres préexistantes, engagements contractuels (collaboration, édition, ),.) Important: Sensibilisation du doctorant à la propriété intellectuelle ( charte thèse, formation doctorale, utilisation du cahier de laboratoire ) 2. Plusieurs auteurs - Œuvre collective - Œuvre de collaboration - Œuvre composite

8 1.b. Types d œuvres Œuvre Collective Œuvre créée sur l initiative d une personne physique ou morale*, qui l édite, la publie et la divulgue sous sa direction et son nom et dans laquelle la contribution personnelle des divers auteurs participant à son élaboration se fond dans l ensemble en vue duquel elle est conçue, sans qu il soit possible d attribuer à chacun d eux un droit distinct sur l ensemble réalisé. * Titulaire des droits Possibilité de réqualification en œuvre de collaboration - L encadrement de la thèse par un Directeur, ne fait pas de l Établissement universitaire le titulaire des droits d auteur sur la thèse Cérès : valorisation de la recherche Lorraine 8

9 1.b. Types d œuvres Œuvre de collaboration Œuvre à la création de laquelle ont concouru plusieurs personnes physiques. -Possibilité de distinguer les apports individuels de chacun des auteurs. -Tous les auteurs sont copropriétaires de l ensemble -Chaque auteur garde ses droits sur sa contribution -Dans le cadre de la thèse, il faudrait que la présumé «collaborateur» ait réalisé un travail effectif, notamment de rédaction Cérès : valorisation de la recherche Lorraine 9

10 1.b. Types d œuvres Œuvre composite -Œuvre nouvelle à laquelle est incorporée une œuvre préexistante, sans la collaboration de l auteur de cette dernière. -Propriété de l auteur qui l a réalisée, sous réserve des droits de l auteur de l œuvre préexistante. -Une thèse peut être une ouvre composite Attention aux droits des tiers Cérès : valorisation de la recherche Lorraine 10

11 1. c Titularité des Droits I. Salariés Principe Le salarié est titulaire des droits d auteur sur le travail qu il réalise dans le cadre de son contrat de travail. cession de droits Cas particuliers (i) Logiciel (ii) Agents de l Etat (iii)etudiants Cérès : valorisation de la recherche Lorraine 11

12 1. c Titularité des Droits (i) Logiciel Sauf dispositions statutaires ou stipulations contraires, les droits patrimoniaux sur les logiciels et leur documentation créés par un ou plusieurs employés dans l exercice de leurs fonctions ou d après les instructions de leur employeur sont dévolus à l employeur qui est seul habilité à les exercer» Cérès : valorisation de la recherche Lorraine 12

13 1. c Titularité des Droits (ii) Agents de l Etat Avant loi DADVSI (1er Août 2006) «relative aux droits d auteur et aux droit et aux droits voisins dans la société de l information» Principe : droits d auteur appartiennent à l auteur de l œuvre Exception: L Administration était titulaire du droit patrimonial si l œuvre avait été réalisée dans le cadre de la mission de service public ou si la création était liée au service (Avis «Ofrateme» du 21/11/1972 du Conseil d Etat) Cérès : valorisation de la recherche Lorraine 13

14 1. c Titularité des Droits Loi DADVSI (sous réserve de décrets d application, de l interprétation de la jurisprudence) a) Si l agent est soumis au contrôle préalable de l autorité hiérarchique - Cession du droit d exploitation,de plein droit à l Etat, des œuvres créées dans l exercice de ses fonctions ou d après les instructions reçues (si exploitation non commerciale) -Droit de préférence (exploitation commerciale) -Limitation des droits moraux (divulgation, respect, retrait) b) Si l agent n est pas soumis au contrôle préalable de l autorité hiérarchique (universitaires), il reste propriétaire de ses droits d auteur sur l œuvre. Cérès : valorisation de la recherche Lorraine 14

15 1. c Titularité des Droits - Si le Doctorant est salarié ou assimilé : Si salarié de l administration, application du régime des Agents de l Etat S il est auteur d un logiciel, droit patrimonial dévolu à employeur Si salarié du privé, titulaire du droit d auteur

16 1. c Titularité des Droits II. Non Salariés 1. Titulaire du droit d auteur sur son œuvre cession de droits - Le Doctorant non salarié, simple utilisateur du service public = propriétaire du droit d auteur sur son oeuvre cession de droits Cérès : valorisation de la recherche Lorraine 16

17 1.d La cession (total ou partielle) des droits patrimoniaux -Par écrit, sous forme d un contrat, sous peine de nullité - Le contrat doit comporter des mentions obligatoires : Chaque droit cédé doit faire l objet d une mention distincte Le domaine d exploitation des droits cédés doit être délimité quant à son étendue, sa destination, son lieu et sa durée - Sauf cas de cession à titre gratuit, le contrat doit prévoir une rémunération en contrepartie des droits cédés Principe : rémunération proportionnelle aux recettes (%) Exception : dans certains cas : rémunération forfaitaire Certains contrats ont un régime spécial : contrats d édition, de représentation, de production audiovisuelle, de commande de publicité Cérès : valorisation de la recherche Lorraine 17

18 Contrat de cession entre l établissement universitaire et le Doctorant en vue de la diffusion de la thèse..: -Préférable «à titre non exclusif», pour permettre au Doctorant d exploiter la thèse par ailleurs -Délimiter la diffusion ( Intranet, Internet, papier..) sous peine de nullité + quid sous-licences? -Garantie : exercice paisible des droits cédés = le Doctorant ne commettra pas d acte empêchant l établissement d exercer les droits cédés ou concédés + le Doctorant garanti qu il dispose de tous les droits sur la thèse (=éviter que des tiers se retournent contre l université pour violation de leurs droits) -Thèse électronique et Internet. L université fera ses meilleurs efforts pour éviter une utilisation frauduleuse de la thèse ( mots de passe+ login,.) -Important: Coordination des services concernés par la thèse (SCD, valorisation de la recherche, services juridiques, services informatiques, )

19 1. e Les infractions au droit d auteur Violation des droits de l auteur (patrimoniaux, moraux) Violation des droits des tiers: La diffusion, l exportation et l importation de contrefaçons, manquement à une obligation contractuelle L établissement chargé de la diffusion de la thèse engage sa responsabilité. + particularité diffusion électronique/ numérique et Loin du 21 juin 2004, pour la confiance dans l économie numérique (Position hébergeur, éditeur) Sanctions pénales et civiles : Sanctions pénales : amende et peine d emprisonnement Sanctions civiles : dommages et intérêts Cérès : valorisation de la recherche Lorraine 19

20 1.f Les moyens de preuve du droit d auteur Enveloppe SOLEAU, huissier, dépôt BNF,.. Quid du dépôt Quid du dépôt de la thèse? Moyen de preuve? Cérès : valorisation de la recherche Lorraine 20

21 FIN Merci de votre attention! Maria Lopez ou Pôle juridique projet Cérès (Aurore Bloquel, Maria Lopez, Sophie Pommier et Catherine Roch) Pour toute question, n hésitez pas à nous contacter! Cérès : valorisation de la recherche Lorraine 21

QU EST-CE QU UN CONTRAT D EDITION?

QU EST-CE QU UN CONTRAT D EDITION? QU EST-CE QU UN CONTRAT D EDITION? Le contrat d édition est un contrat par lequel L auteur d une œuvre de l esprit (ou ses ayants droit) cède le droit de fabriquer (ou faire fabriquer) en nombre des exemplaires

Plus en détail

1/ Le commanditaire Pour permettre au prestataire de réaliser sa mission, le commanditaire s engage à :

1/ Le commanditaire Pour permettre au prestataire de réaliser sa mission, le commanditaire s engage à : Article 1 : Principes de cession La reproduction et la réédition des créations du prestataire sont soumises à la perception de droits d auteur selon la loi du 11 mars 1957. La cession de ces droits ne

Plus en détail

FAQ sur le metteur en scène

FAQ sur le metteur en scène FAQ sur le metteur en scène I. LE STATUT SOCIAL DU METTEUR EN SCENE Le metteur en scène est-il juridiquement considéré comme un artiste? Oui. Le droit du travail donne une liste non exhaustive des artistes

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Arnaud REDOUTEY v.1.2 au 01/12/13 1 Généralités 1-1. GÉNÉRALITÉS Les présentes conditions générales de vente ont pour objet de définir les droits et obligations des parties

Plus en détail

Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2)

Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2) Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2) - Les Bases De Données - Le multimédia - Les puces et topographies - La création générée par ordinateur 1 LES BASES DE DONNEES Depuis 1998, les Bases De

Plus en détail

Loi n o 2000/011 du 19 décembre 2000 relative au droit d auteur et aux droits voisins. Des dispositions générales

Loi n o 2000/011 du 19 décembre 2000 relative au droit d auteur et aux droits voisins. Des dispositions générales CAMEROUN Loi n o 2000/011 du 19 décembre 2000 relative au droit d auteur et aux droits voisins 1 er. La présente loi régit le droit d auteur et les droits voisins du droit d auteur au Cameroun. Titre I

Plus en détail

CHARTE DES BONS USAGES DES MOYENS NUMERIQUES DE L UNIVERSITE

CHARTE DES BONS USAGES DES MOYENS NUMERIQUES DE L UNIVERSITE CHARTE DES BONS USAGES DES MOYENS NUMERIQUES DE L UNIVERSITE Annexe juridique Frédéric DEHAN Directeur général des services Affaire suivie par Philippe PORTELLI Tél. : +33 (0)3 68 85 00 12 philippe.portelli@unistra.fr

Plus en détail

Ressources numériques et droits associés

Ressources numériques et droits associés Ressources numériques et droits associés 1. Je suis créateur d une ressource : quels sont mes droits? Qu'est-ce qui est protégé par le droit d auteur? Les œuvres protégées peuvent être des œuvres musicales,

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28 Ordonnance n 03-08 du 19 Joumada El Oula 1424 correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection des schémas de configuration des circuits intégrés TABLE DES MATIERES Articles Titre I : Dispositions

Plus en détail

la prospection commerciale est-elle une mission importante au sein d'une petite entreprise?

la prospection commerciale est-elle une mission importante au sein d'une petite entreprise? SANAH Yacine Date de création : 01.11.2005 Date de dépôt : 07.11.2005 Niveau : BAC + 3 la prospection commerciale est-elle une mission importante au sein d'une petite entreprise? ! # # % &!! (%)# % )#

Plus en détail

CONTRAT DE CESSION DE DROITS Acquisition des droits sur des contributions créées pour un site Internet

CONTRAT DE CESSION DE DROITS Acquisition des droits sur des contributions créées pour un site Internet 1 CONTRAT DE CESSION DE DROITS Acquisition des droits sur des contributions créées pour un site Internet ENTRE : Le ministère de la Culture et de la Communication situé 182, rue Saint-Honoré - 75033 Paris

Plus en détail

149 QUESTIONS- RÉPONSES SUR L ACTIVITÉ DES ARTISTES PLASTICIENS

149 QUESTIONS- RÉPONSES SUR L ACTIVITÉ DES ARTISTES PLASTICIENS GUIDES DE L ART CONTEMPORAIN 149 QUESTIONS- RÉPONSES SUR L ACTIVITÉ DES ARTISTES PLASTICIENS Centre national des arts plastiques Sommaire Droit d auteur et droits de l auteur 03 Définitions 07 Copies et

Plus en détail

PUBLICITE ET DROITS D AUTEUR

PUBLICITE ET DROITS D AUTEUR PUBLICITE ET DROITS D AUTEUR Par Lorène CHOQUET et Juliette MANT Etudiantes en DEA «Droit des Médias», à l université d Aix-Marseille III Il n existe pas de définition générique légale de la publicité.

Plus en détail

I. Nouveaux outils de travail...17 II. Nouvelles compétences... 22. I. Dérégulation... 24 II. Nouveaux réseaux de diffusion... 25

I. Nouveaux outils de travail...17 II. Nouvelles compétences... 22. I. Dérégulation... 24 II. Nouveaux réseaux de diffusion... 25 Sommaire Partie 1. Un métier en pleine révolution...15 Chapitre 1. Révolution technologique...17 I. Nouveaux outils de travail...17 II. Nouvelles compétences... 22 Chapitre 2. Révolution économique...

Plus en détail

Sommaire analytique. Livre I - Clausier. Agent... I.120 Arbitrage... I.140 Attribution de compétence... I.160 Back-up... I.180

Sommaire analytique. Livre I - Clausier. Agent... I.120 Arbitrage... I.140 Attribution de compétence... I.160 Back-up... I.180 Sommaire analytique Livre I - Clausier Numéro des dossiers PARTIE 1 A B Agent............................................................................................ I.120 Arbitrage........................................................................................

Plus en détail

Ressources APIE. Sécuriser la réalisation et la diffusion d une brochure. l immatériel. Cahier pratique. En bref

Ressources APIE. Sécuriser la réalisation et la diffusion d une brochure. l immatériel. Cahier pratique. En bref Ressources de l immatériel APIE Agence du patrimoine immatériel de l état Sécuriser la réalisation et la diffusion d une brochure En bref Les brochures, quelle que soit leur forme, sont un élément clé

Plus en détail

Conditions d'utilisation de la plateforme Défi papiers

Conditions d'utilisation de la plateforme Défi papiers Conditions d'utilisation de la plateforme Défi papiers Préambule : La lecture et l acceptation des présentes conditions d utilisation, ci-après les «Conditions d Utilisation», sont requises avant toute

Plus en détail

Loi n 73-52 Décembre 1973 relative à la protection du droit d auteur

Loi n 73-52 Décembre 1973 relative à la protection du droit d auteur Loi n 73-52 Décembre 1973 relative à la protection du droit d auteur L Assemblée nationale a délibéré et adopté, Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit : Chapitre premier Objet,

Plus en détail

ASSURANCES AFFINITAIRES ASSUR TRAVEL I 21 MARS 2013

ASSURANCES AFFINITAIRES ASSUR TRAVEL I 21 MARS 2013 ASSURANCES AFFINITAIRES ASSUR TRAVEL I 21 MARS 2013 L AUTO ASSURANCE : un risque Juridique important La quasi totalité des voyagistes français proposent à leurs clients des garanties «annulation de voyage».

Plus en détail

Les Licences Libres Ouverture et Protection des Logiciels. Plan

Les Licences Libres Ouverture et Protection des Logiciels. Plan Les Licences Libres Ouverture et Protection des Logiciels Daniel Quintart Avocat au barreau de Bruxelles juris@belgacom.net CETIC 1 Plan Préliminaires Première partie Aperçu de la protection des logiciels

Plus en détail

Les photographies individuelles des élèves «Chacun a droit au respect de sa vie privée.» La circulaire N 2003-091 DU 5-6-2003 parue au Bulletin

Les photographies individuelles des élèves «Chacun a droit au respect de sa vie privée.» La circulaire N 2003-091 DU 5-6-2003 parue au Bulletin Publier des photos d élèves sur l internet Publier des photographies d élèves mineurs sur l internet doit toujours se faire avec l accord des parents. Ce document fait le point sur le sujet et fournit

Plus en détail

144 questionsréponses. l activité des artistes plasticiens. Centre national des arts plastiques

144 questionsréponses. l activité des artistes plasticiens. Centre national des arts plastiques 144 questionsréponses sur l activité des artistes plasticiens Centre national des arts plastiques Éditorial Depuis la première parution en 2001 du journal 123 questions-réponses, l information des artistes

Plus en détail

La négociation d'un contrat de licence avec un grand acteur: comment se protéger? Ivan Cherpillod, Prof. UniL, avocat, BMP Associés

La négociation d'un contrat de licence avec un grand acteur: comment se protéger? Ivan Cherpillod, Prof. UniL, avocat, BMP Associés La négociation d'un contrat de licence avec un grand acteur: comment se protéger? Ivan Cherpillod, Prof. UniL, avocat, BMP Associés Pas de recette miracle Ni de baguette magique Le «grand acteur» Est solide

Plus en détail

Droits d auteurs : quelles opportunités fiscales?

Droits d auteurs : quelles opportunités fiscales? Droits d auteurs : quelles opportunités fiscales? Vincent Lamberts et Jean-Luc Wuidard Avocats au Barreau de Liège 26 novembre 2010 Petit déjeuner conférence Etudes et Expansion ASBL Plan des exposés -1.

Plus en détail

ÉPREUVE E5. ACTIVITÉS DE COMMUNICATION

ÉPREUVE E5. ACTIVITÉS DE COMMUNICATION I ÉPREUVE E5. ACTIVITÉS DE COMMUNICATION Fonction 1 F1 : Mise en œuvre et suivi de projets de communication Fonction 2 F2 : Conseil et relation annonceur Fonction 3 F3 : Veille opérationnelle 1 Mobiliser

Plus en détail

La délégation de pouvoirs

La délégation de pouvoirs La délégation de pouvoirs, est un acte juridique par lequel une personne/autorité (le délégant) se dessaisit d'une fraction des pouvoirs qui lui sont conférés et les transfère à une personne/autorité subordonnée

Plus en détail

Sommaire. 1. Préambule

Sommaire. 1. Préambule 2. Annexe juridique Sommaire 1. Préambule.......................... page 11 2. La protection des données nominatives..... page 11 3. La protection des personnes............. page 12 4. La protection des

Plus en détail

REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE TRENTE-HUITIEME ANNEE. - N 52 UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL JEUDI 26 DECEMBRE 1996 JOURNAL OFFICIEL

REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE TRENTE-HUITIEME ANNEE. - N 52 UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL JEUDI 26 DECEMBRE 1996 JOURNAL OFFICIEL REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE TRENTE-HUITIEME ANNEE. - N 52 UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL JEUDI 26 DECEMBRE 1996 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Paraissant le jeudi de chaque semaine ABONNEMENTS

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES D ACCES ET D UTILISATION ACCES SECURISE A L ESPACE ADHERENT AGPM AGPM FAMILLES. Mise en ligne Octobre 2010 version 01

DISPOSITIONS GENERALES D ACCES ET D UTILISATION ACCES SECURISE A L ESPACE ADHERENT AGPM AGPM FAMILLES. Mise en ligne Octobre 2010 version 01 DISPOSITIONS GENERALES D ACCES ET D UTILISATION ACCES SECURISE A L ESPACE ADHERENT AGPM AGPM FAMILLES Mise en ligne Octobre 2010 version 01 TABLE DES MATIERES 1. PREAMBULE... 3 2. DEFINITIONS... 3 3. OBJET...

Plus en détail

DROITS D AUTEUR. Préparer sa succession

DROITS D AUTEUR. Préparer sa succession DROITS D AUTEUR Préparer sa succession Tout savoir, tout prévoir Une succession en matière de droits d auteur comporte de nombreuses spécificités. Deux régimes s appliquent : d une part, le droit successoral

Plus en détail

WIPO Training of trainers Program on Effective Intellectual Property Asset Management by Small and Medium-Sized Enterprises (SMEs)

WIPO Training of trainers Program on Effective Intellectual Property Asset Management by Small and Medium-Sized Enterprises (SMEs) Creative Expression Benefiting From Your Copyright and Using the Copyright Works of Others in Your Business Edouard Treppoz, Professeur à l Université Jean Moulin Lyon 3 WIPO Training of trainers Program

Plus en détail

[Droit & Culture] Etape 24

[Droit & Culture] Etape 24 42 la Canebière 13001 Marseille Téléphone 33 (0)4 96 11 04 60 fax 33 (0)4 96 11 04 68 Adresse électronique droit-culture@espaceculture.net Cycle d information [Droit & Culture] Etape 24 26 février 2008

Plus en détail

Atelier CCI Innovation TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE

Atelier CCI Innovation TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE Jeudi 25 juin 2015 Agnès Robin Maître de conférences à la Faculté de Droit de Montpellier Equipe de Recherche Créations

Plus en détail

La protection des bases de données au regard du droit Marie-Josée de Saint Robert, Chef du Service linguistique de l'office des Nations Unies à Genève

La protection des bases de données au regard du droit Marie-Josée de Saint Robert, Chef du Service linguistique de l'office des Nations Unies à Genève Séminaire technique sur les droits d'auteur, la propriété intellectuelle et les outils d'aide à la traduction Barcelone, le 13 octobre 2007 La protection des bases de données au regard du droit Marie-Josée

Plus en détail

CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES

CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES informatiques d Inria CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES Table des matières 1. Préambule...3 2. Définitions...3 3. Domaine d application...4 4. Autorisation d accès aux ressources informatiques...5

Plus en détail

Charte d'usage et de contrôle du Label Hosted in Luxembourg

Charte d'usage et de contrôle du Label Hosted in Luxembourg Charte d'usage et de contrôle du Label Hosted in Luxembourg La présente charte a pour objet de définir les conditions et modalités d'exploitation de la marque Hosted in Luxembourg ci-après désignée «Le

Plus en détail

Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org

Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org Stipulations liminaires La licence ODbL (Open Database License) est un contrat de licence ayant pour objet d autoriser les utilisateurs à partager,

Plus en détail

Entre les deux parties :

Entre les deux parties : Contrat de publication EDILIVRE Entre les deux parties : M. /Mme /Mlle (Nom et Prénom ). Date de naissance (jj/mm/aa) :... /... /... Ville de naissance :... Pays de naissance :... Adresse :.. Code postal

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE COLLABORATION / SOUS-TRAITANCE

CONVENTION CADRE DE COLLABORATION / SOUS-TRAITANCE infos@droitbelge.net CONVENTION CADRE DE COLLABORATION / SOUS-TRAITANCE Auteur: Me Frédéric Dechamps (Bruxelles) E-mail: fd@lex4u.com Tel: + 32 2 340 97 04 Web: www.lex4u.com AVERTISSEMENT Le contrat proposé

Plus en détail

C& Aactus Premium - DEMO

C& Aactus Premium - DEMO Plan Sécurité des systèmes d'information Culpabilité et montant des dommages intérêts, Droit social et cybersurveillance Géolocalisation des salariés et opposabilité, Protection des données à caractère

Plus en détail

LICENCE SNCF OPEN DATA

LICENCE SNCF OPEN DATA LICENCE SNCF OPEN DATA PREAMBULE Dans l intérêt de ses utilisateurs, la SNCF a décidé de s engager dans une démarche de partage de certaines informations liées à son activité, permettant ainsi aux personnes

Plus en détail

Entre les deux parties :

Entre les deux parties : Contrat de publication EDILIVRE Entre les deux parties : M. /Mme /Mlle (Nom et Prénom) : Date de naissance (jj/mm/aa) :... /... /... Ville de naissance :.... Pays de naissance : Adresse :. Code postal

Plus en détail

CONTRAT De concession du droit d usage de progiciel. CONDITIONS GENERALES Entre la société «CLIENT» et la société Generix

CONTRAT De concession du droit d usage de progiciel. CONDITIONS GENERALES Entre la société «CLIENT» et la société Generix CONTRAT De concession du droit d usage de progiciel CONDITIONS GENERALES Entre la société et la société Generix ENTRE : «dénomination_sociale» Société au capital social de : Dont le siège est situé à :

Plus en détail

LES OUTILS. Connaître et appliquer la loi Informatique et Libertés

LES OUTILS. Connaître et appliquer la loi Informatique et Libertés LES OUTILS Connaître et appliquer la loi Informatique et Libertés SEPTEMBRE 2011 QUE FAUT-IL DÉCLARER? Tous les fichiers informatiques contenant des données à caractère personnel sont soumis à la Loi Informatique

Plus en détail

Le e-tourisme et les enjeux juridiques

Le e-tourisme et les enjeux juridiques Le e-tourisme et les enjeux juridiques du Web 2.0 Aurélie Klein 4 novembre 2010 1 Plan Introduction: Un encadrement juridique du Web 2.0 difficile il mais nécessaire Cas pratique n 1: Les enjeux et risques

Plus en détail

Le présent site accessible à l adresse http://www.o2.fr/ (ci-après le Site ) est la propriété de la société O 2 Développement.

Le présent site accessible à l adresse http://www.o2.fr/ (ci-après le Site ) est la propriété de la société O 2 Développement. Mentions légales Le présent site accessible à l adresse http://www.o2.fr/ (ci-après le Site ) est la propriété de la société Il est édité par la société Développement, SAS au capital de 737 600 euros,

Plus en détail

PROPOSITIONS POUR LES ARTISTES INTERPRÈTES

PROPOSITIONS POUR LES ARTISTES INTERPRÈTES PROPOSITIONS POUR LES ARTISTES INTERPRÈTES www.spedidam.fr communication@spedidam.fr 16 rue Amélie - 75007 PARIS Tél : 01 44 18 58 58 Fax: 01 44 18 58 59 PRÉSENTATION DE LA SPEDIDAM 1 2 3 4 QU EST-CE QUE

Plus en détail

Charte d'hébergement des sites Web sur le serveur de la Mission TICE de l'académie de Besançon

Charte d'hébergement des sites Web sur le serveur de la Mission TICE de l'académie de Besançon Charte d'hébergement des sites Web sur le serveur de la Mission TICE de l'académie de Besançon La présente charte a pour but : de définir les termes relatifs à la diffusion d informations sur l internet

Plus en détail

Ce document provient du site www.droit-ntic.com. L œuvre multimédia

Ce document provient du site www.droit-ntic.com. L œuvre multimédia L œuvre multimédia A l heure actuelle une œuvre multimédia peut se présenter sous des formes aussi variées qu un CD-Rom, qu une encyclopédie, qu un jeu vidéo, qu une disquette, et enfin qu un DVD-Rom.

Plus en détail

Open Data & informations publiques : les principaux aspects juridiques

Open Data & informations publiques : les principaux aspects juridiques Benjamin Jean www.inno³.fr bjean@inno3.fr Open Data & informations publiques : les principaux aspects juridiques Benjamin Jean Consultant au Cabinet Gilles Vercken Consultant et formateur pour Inno³ PLAN

Plus en détail

E COMMERCE NOMINATIVES SECURITE. décret. est devoilé! obligatoire»? illicite de. risque, en. sur le site. rejet!

E COMMERCE NOMINATIVES SECURITE. décret. est devoilé! obligatoire»? illicite de. risque, en. sur le site. rejet! { TELECHARGEMENT ILLICITE: Label et sécuritéé } La fin de l année passée a été marquée par la publication tant attendue du décret n 2010 1630 du 23 décembre 2010 relatif à la procédure d'évaluation et

Plus en détail

Emplacement de la photo d ouverture du domaine

Emplacement de la photo d ouverture du domaine FORMATION INITIATEUR Emplacement de la photo d ouverture du domaine Commission pédagogique de la Direction Technique Nationale 28/11/03 Une dimension morale «Être responsable» c est accepter et subir,

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES.

CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES. DQ- Version 1 SSR Saint-Christophe CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES. I] INTRODUCTION L emploi des nouvelles technologies nécessite l application

Plus en détail

Conditions générales d utilisation

Conditions générales d utilisation Conditions générales d utilisation L utilisation du site internet www.fastt-mut.org (le Site) est régie par les présentes Conditions générales d utilisation. Les présentes Conditions générales d utilisation

Plus en détail

Protection et transfert des résultats de la recherche

Protection et transfert des résultats de la recherche Protection et transfert des résultats de la recherche 2 - Pilotage de la commercialisation des droits d'exploitation et suivi des accords de licences Procédure Qualité N PRQ040003BPC Introduction... 2

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices)

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) 1. Les conditions générales d utilisation (CGU) décrites ci-dessous peuvent être complétées par les

Plus en détail

Le réseau @ARCHI.FR CHARTE DE BON USAGE DES RESSOURCES INFORMATIQUES DU RESEAU @ARCHI.FR

Le réseau @ARCHI.FR CHARTE DE BON USAGE DES RESSOURCES INFORMATIQUES DU RESEAU @ARCHI.FR Le réseau @ARCHI.FR CHARTE DE BON USAGE DES RESSOURCES INFORMATIQUES DU 1 DOMAINE D APPLICATION En adhérant au réseau RENATER, l école d architecture s est engagée à respecter une charte d usage et de

Plus en détail

Conditions générales d utilisation

Conditions générales d utilisation Conditions générales d utilisation L utilisation du site internet www.mutuelle-smi.com (le Site) est régie par les présentes Conditions générales d utilisation. Les présentes Conditions générales d utilisation

Plus en détail

Recommandations à usage des compositeurs de musiques de films (cinéma et télévision : fictions et documentaires)

Recommandations à usage des compositeurs de musiques de films (cinéma et télévision : fictions et documentaires) Recommandations à usage des compositeurs de musiques de films (cinéma et télévision : fictions et documentaires) Seule une attitude commune et responsable des compositeurs permettra une défense de nos

Plus en détail

contractualiser x 4 Cet outil n est pas Un modèle de contrat, Un substitut au recours à un conseil juridique.

contractualiser x 4 Cet outil n est pas Un modèle de contrat, Un substitut au recours à un conseil juridique. x 4 OUTIL : Aide à l élaboration d un contrat de prestation de services intellectuels À quoi ça sert? La législation ne mentionne l obligation d aucun accord écrit entre un prestataire de services intellectuels

Plus en détail

Atelier de la Profession

Atelier de la Profession Sécuriser le recours à la prestation de services et à la sous-traitance en Europe : Obligations & droits pour les entreprises et les salariés Atelier de la Profession LES INTERVENANTS Laurence BOURGEON

Plus en détail

LOI N 032-99/AN PORTANT PROTECTION DE LA PROPRIETE LITTERAIRE ET ARTISTIQUE

LOI N 032-99/AN PORTANT PROTECTION DE LA PROPRIETE LITTERAIRE ET ARTISTIQUE BURKINA FASO IVE REPUBLIQUE ------------- DEUXIEME LEGISLATURE UNITE - PROGRES - JUSTICE ------------- ASSEMBLEE NATIONALE LOI N 032-99/AN PORTANT PROTECTION DE LA PROPRIETE LITTERAIRE ET ARTISTIQUE L

Plus en détail

LICENCE SNCF OPEN DATA

LICENCE SNCF OPEN DATA LICENCE SNCF OPEN DATA Préambule Dans l intérêt de ses utilisateurs, SNCF a décidé de s engager dans une démarche «OPEN DATA», de partage de certaines informations liées à son activité, par la mise à disposition

Plus en détail

CONTRAT DE LICENCE D UTILISATION DU LOGICIEL MORPH M SOUS LA FORME MORPH M PYTHON

CONTRAT DE LICENCE D UTILISATION DU LOGICIEL MORPH M SOUS LA FORME MORPH M PYTHON CONTRAT DE LICENCE D UTILISATION DU LOGICIEL MORPH M SOUS LA FORME MORPH M PYTHON Version du 3 mai 2007 PREAMBULE ARMINES via le Centre de Morphologie Mathématiques commun à ARMINES et l Ecole des Mines

Plus en détail

6 sigma, une démarche performante et efficace pour les services?

6 sigma, une démarche performante et efficace pour les services? BALANCHE Florent Date de création : 01.06.2005 Date de dépôt : 29.06.2005 Niveau : BAC + 5 6 sigma, une démarche performante et efficace pour les services? !" # $%&$'($)*%+,& *,&-&%./012* 2 034 *&5)& !!

Plus en détail

La protection juridique des bases de données illustrée par les dernières jurisprudences

La protection juridique des bases de données illustrée par les dernières jurisprudences La protection juridique des bases de données illustrée par les dernières jurisprudences Les bases de données sont protégées juridiquement et sauf exception, l extraction de contenus, même librement accessibles,

Plus en détail

Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet?

Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet? > Accueil > Le Droit en pratique > Fiches pratiques Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet? Le site Internet est un vecteur d informations. Mais il en collecte également,

Plus en détail

Document publié le 21/05/2012 par Adam Lamzourhi sur le site http://www.ejuristes.org. Sous licence Créative Commons CC BY-SA 2.0

Document publié le 21/05/2012 par Adam Lamzourhi sur le site http://www.ejuristes.org. Sous licence Créative Commons CC BY-SA 2.0 Document publié le 21/05/2012 par Adam Lamzourhi sur le site http://www.ejuristes.org. Sous licence Créative Commons CC BY-SA 2.0 http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/fr/ Droit de la propriété

Plus en détail

*définition de Jacqueline Febvre dans Eurodesigner, vers un référentiel du design.

*définition de Jacqueline Febvre dans Eurodesigner, vers un référentiel du design. Le guide J.A.D.E. a été rédigé à l attention des professionnels du design. Est qualifié de designer, un consultant extérieur (indépendant ou en agence) ou designer intégré dans une entreprise, qui crée

Plus en détail

Règlement de la Bibliothèque municipale

Règlement de la Bibliothèque municipale VILLE DE LA CELLE SAINT-CLOUD DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE CW/GC/règlement intérieur.doc Règlement de la Bibliothèque municipale Article 1 La Bibliothèque municipale est constituée

Plus en détail

les tests de recrutement

les tests de recrutement REAL Caroline Date de création : 01.06.2006 Date de dépôt : 27.06.2006 Niveau : BAC + 4 les tests de recrutement ! " "!" # $ %$ & ' % ( )* "$+", $ --!!"#$ %"&'"$ ("" )!")$ %% * * )"#+%,$- # ")'. "#$ /

Plus en détail

Voici ce que tu vas recevoir en passant commande du Guide juridique du Blogueur professionnel :

Voici ce que tu vas recevoir en passant commande du Guide juridique du Blogueur professionnel : Voici ce que tu vas recevoir en passant commande du Guide juridique du Blogueur professionnel : 1 Ebook de 171 pages 13 vidéos de plus de 3 heures 13 fichiers MP3 5 Bonus Merci de ta confiance! Chrystèle

Plus en détail

Guide juridique de l'utilisateur des systèmes d information des ministères de l éducation nationale, et de l'enseignement supérieur et de la recherche

Guide juridique de l'utilisateur des systèmes d information des ministères de l éducation nationale, et de l'enseignement supérieur et de la recherche Guide juridique de l'utilisateur des systèmes d information des ministères de l éducation nationale, et de l'enseignement supérieur et de la recherche 1/ 10 Sommaire Article I Préambule... 3 Article II

Plus en détail

Habiter. Le travail illégal FICHE 15

Habiter. Le travail illégal FICHE 15 FICHE 15 Habiter Le travail illégal Sont interdits par la loi : > le travail dissimulé : absence de déclarations obligatoires, de remises de bulletin de paie, dissimulation d heures de travail ; > le prêt

Plus en détail

Contrat de Licence et Services Oracle (OLSA)

Contrat de Licence et Services Oracle (OLSA) Contrat de Licence et Services Oracle (OLSA) A. Définitions contractuelles : «Vous» et «vôtre(s)» désignent la personne physique ou l entité légale qui a signé ce contrat («le contrat») et commandé les

Plus en détail

Données juridiques : gestion du risque

Données juridiques : gestion du risque Chrystelle Boileau Les facteurs de risques relatifs à l accompagnement de nuit à domicile sont de plusieurs ordres : - Risques routiers, du fait des déplacements véhiculés des professionnels ; - Risques

Plus en détail

LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE

LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE BSA (Business Software Alliance) est le porte-parole des éditeurs de logiciels et fournisseurs de technologies pour l internet et le commerce électronique. 0800 912

Plus en détail

La saisie-contrefaçon Présentation générale

La saisie-contrefaçon Présentation générale SciencesPo Master Droit Économique, Spécialité Propriété Intellectuelle Assurer la preuve (2/6), Présentation générale Isabelle ROMET Paris Lyon www.veron.com Plan 1. Les textes 2. Principes généraux 3.

Plus en détail

CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE

CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE Pour favoriser la création de nouveaux produits et services et contribuer au développement économique,

Plus en détail

le contrat d édition comprendre ses droits contrôler ses comptes Conseil permanent des écrivains

le contrat d édition comprendre ses droits contrôler ses comptes Conseil permanent des écrivains le contrat d édition comprendre ses droits contrôler ses comptes Conseil permanent des écrivains Le contrat d édition Comprendre ses droits, contrôler ses comptes Mode d emploi pratique pour les écrivains

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Le présent cahier des charges comporte 8 pages numérotées de 1 à 8 CHAMBRE RÉGIONALE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE CORSE

CAHIER DES CHARGES. Le présent cahier des charges comporte 8 pages numérotées de 1 à 8 CHAMBRE RÉGIONALE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE CORSE CAHIER DES CHARGES Référence : CRM2008/001 Objet : Création d un logo et réalisation d un support de communication Remise des offres : Date limite de réception des offres : 28 août 2008 à 16 heures Adresse

Plus en détail

DEPOSER UNE MARQUE : Quel intérêt et comment faire?

DEPOSER UNE MARQUE : Quel intérêt et comment faire? DEPOSER UNE MARQUE : Quel intérêt et comment faire? FICHE CONSEIL Page : 1/7 Le choix d un nom sous lequel exercer son activité, la création d un logo, l élaboration d une charte graphique ne sont pas

Plus en détail

www.thalesgroup.com Guide de Conduite éthique des Affaires Guide de bonnes pratiques en matière de gestion de l information

www.thalesgroup.com Guide de Conduite éthique des Affaires Guide de bonnes pratiques en matière de gestion de l information www.thalesgroup.com Guide de Conduite éthique des Affaires Guide de bonnes pratiques en matière de gestion de l information Sommaire Préface...3 Diffuser et protéger l information... 5 La classification

Plus en détail

Stratégie de la protection du design. Luxembourg, le 5 mars 2013. Programme. Définition et cadre légal des dessins et modèles

Stratégie de la protection du design. Luxembourg, le 5 mars 2013. Programme. Définition et cadre légal des dessins et modèles Stratégie de la protection du design Luxembourg, le 5 mars 2013 Diter WUYTENS Juriste OBPI Programme Introduction des dessins et modèles Les dessins et modèles par rapport aux autres droits de P.I. Choisir

Plus en détail

GUIDE JURIDIQUE DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE

GUIDE JURIDIQUE DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE GUIDE JURIDIQUE DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE Les fiches suivantes permettent de répondre aux situations les plus courantes rencontrées par les acteurs de la formation ouverte et à distance : Quel

Plus en détail

Continuité d activité. Enjeux juridiques et responsabilités

Continuité d activité. Enjeux juridiques et responsabilités Continuité d activité Enjeux juridiques et responsabilités Introduction Pourquoi le droit? - Contrainte - Outil de gestion Droit et management de la continuité d activité : 3 niveaux d intervention Dans

Plus en détail

Journée d Animation CIGAL VEILLE JURIDIQUE

Journée d Animation CIGAL VEILLE JURIDIQUE Journée d Animation CIGAL VEILLE JURIDIQUE Les questions juridiques et réglementaires relatives aux données géographiques (droits de diffusion, d utilisation, CNIL, etc.) Région Alsace Le 16 octobre 2007

Plus en détail

RESPONSABILITE ET ASSURANCES

RESPONSABILITE ET ASSURANCES RESPONSABILITE ET ASSURANCES 1 CHAPITRES Pages 1 RESPONSABILITE CIVILE 3 2 RESPONSABILITE PENALE 4 3 DIRIGEANTS D ASSOCIATION ET RESPONSABILITE 4 4 OBLIGATION D INFORMATION DES ASSOCIATIONS SUR LES ASSURANCES

Plus en détail

L existence de la société commerciale

L existence de la société commerciale TABLE DES MATIÈRES Liste des principales abréviations 5 Introduction 9 Section I Classification des sociétés commerciales 11 1. Grandes catégories 11 A) Sociétés commerciales par la forme ou par l objet

Plus en détail

Médiathèque DASTRI Mentions légales

Médiathèque DASTRI Mentions légales Médiathèque DASTRI Mentions légales I. Objet... 1 II. Définitions... 1 III. Inscription et accès Utilisateur et Professionnel... 2 IV. Utilisation des services de la médiathèque par les Utilisateurs...

Plus en détail

Il n'existe pas de contrat "type", mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat.

Il n'existe pas de contrat type, mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat. Les contrats Il n'existe pas de contrat "type", mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat. Les points essentiels d'un Contrat de Collaboration sont: le

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU PROGICIEL «RD Libéral»

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU PROGICIEL «RD Libéral» 1 CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU PROGICIEL «RD Libéral» ARTICLE 1 CLAUSE GÉNÉRALE «RD Libéral» est un progiciel de tenue de comptabilité en ligne destiné exclusivement aux professions libérales. L utilisation

Plus en détail

L'AGENT IMMOBILIER. Attention : les cartes professionnelles déjà délivrées restent valables jusqu à leur date d expiration.

L'AGENT IMMOBILIER. Attention : les cartes professionnelles déjà délivrées restent valables jusqu à leur date d expiration. L'AGENT IMMOBILIER L'agent immobilier est un intermédiaire intervenant dans les opérations d achat, de vente, d échange, de sous-location ou de location de maisons, appartements, fonds de commerce, terrains.

Plus en détail

ANNEXE RELATIVE AUX CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES FICHIERS GEOGRAPHIQUES

ANNEXE RELATIVE AUX CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES FICHIERS GEOGRAPHIQUES ANNEXE RELATIVE AUX CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES FICHIERS GEOGRAPHIQUES Préambule La Poste est propriétaire de fichiers informatiques de données géographiques. Lesdits fichiers permettent de

Plus en détail

Me Cathie-Rosalie JOLY

Me Cathie-Rosalie JOLY Me Cathie-Rosalie JOLY Avocat Associé Cabinet Ulys et Docteur en droit Avocat au barreau de Paris et de Bruxelles (Liste E) Chargée d enseignement à l Université Paul Cezanne (Aix Marseille III) Chargée

Plus en détail

Décret n 313 2005-05-30 PR/MCJS/05 du 30 mai 2005, portant organisation et fonctionnement du Bureau Tchadien du Droit d Auteur

Décret n 313 2005-05-30 PR/MCJS/05 du 30 mai 2005, portant organisation et fonctionnement du Bureau Tchadien du Droit d Auteur Décret n 313 2005-05-30 PR/MCJS/05 du 30 mai 2005, portant organisation et fonctionnement du Bureau Tchadien du Droit d Auteur Vu la Loi N 005/PR/2003 du 02 mai 2003, portant protection du Droit d Auteur,

Plus en détail

CONTRAT D ENGAGEMENT EN QUALITE DE DOCTORANT CONTRACTUEL. Contrat doctoral n

CONTRAT D ENGAGEMENT EN QUALITE DE DOCTORANT CONTRACTUEL. Contrat doctoral n CONTRAT D ENGAGEMENT EN QUALITE DE DOCTORANT CONTRACTUEL Contrat doctoral n Vu le code de la recherche, et notamment son article L. 412-2 ; Vu le décret n 84-431 du 6 juin 1984 modifié fixant les dispositions

Plus en détail

Mise à disposition de salariés : Les nouvelles obligations de l entreprise depuis la loi Cherpion du 28 juillet 2011

Mise à disposition de salariés : Les nouvelles obligations de l entreprise depuis la loi Cherpion du 28 juillet 2011 Mise à disposition de salariés : Les nouvelles obligations de l entreprise depuis la loi Cherpion du 28 juillet 2011 Françoise Pelletier, avocat associé Karine Bézille, avocat counsel Mardi 5 juin 2012

Plus en détail

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel»

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» «Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» Incidence de la réforme de la loi «Informatique et libertés» et de la loi «Économie Numérique» Emilie PASSEMARD, Chef du service

Plus en détail