LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE"

Transcription

1 LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE

2 BSA (Business Software Alliance) est le porte-parole des éditeurs de logiciels et fournisseurs de technologies pour l internet et le commerce électronique (appel gratuit) BSA - BP Boulogne-Billancourt Cedex Sommaire 03 Introduction 04 Les bénéfices d une gestion efficace du parc logiciels 05 Les risques liés à l utilisation de logiciels illicites 08 Comment améliorer la gestion logicielle 10 Prévenir les pratiques illégales dans l entreprise Annexes : 14 Le contrat de licence 15 Les outils de communication interne 18 Le logiciel d inventaire Check-up BSA 20 Adresses utiles

3 Introduction Pour l ensemble des acteurs économiques, de l ancienne comme de la nouvelle économie, les logiciels sont aujourd hui des outils indispensables. A tous les niveaux de l entreprise et dans tous les secteurs, ils sont les alliés de la qualité et de la productivité du travail. A l heure où les évolutions technologiques liées à Internet mettent en lumière le caractère central de l information pour l entreprise, il est indispensable pour les dirigeants d entreprise d intégrer la gestion du parc de logiciels dans leurs préoccupations stratégiques. Comme l ensemble des actifs d une entreprise, l outil logiciel doit être l objet d une gestion efficace, pour une adéquation aux besoins et une efficacité optimisées. Pourtant, la gestion de l outil logiciel est souvent négligée, laissant le champ à des disfonctionnements voire à des pratiques illégales. Leurs conséquences fragilisent l entreprise dans sa totalité, pouvant remettre en cause jusqu à la pérennité même de son activité. L objectif de cette brochure est de vous aider à améliorer la gestion de votre parc de logiciels en exposant : Les bénéfices d une gestion efficace du parc de logiciels Les risques liés à l utilisation de logiciels illicites Les moyens d améliorer la gestion du parc de logiciels Les moyens de prévenir les pratiques illégales dans l entreprise LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE 3

4 Les bénéfices d une gestion efficace du parc de logiciels Le parc de logiciels de l entreprise est un actif stratégique. Le gérer efficacement permet d améliorer la gestion globale de l entreprise : Meilleure maîtrise des coûts d acquisition Les logiciels peuvent représenter jusqu à 25 % du budget informatique. Il est donc indispensable de veiller à leurs coûts d acquisition, à l adéquation avec les matériels sur lesquels ils seront utilisés, et enfin à la formation adaptée des utilisateurs. Planification et réduction des coûts de maintenance et de mise à jour Un plan de gestion adéquat permet à l entreprise d acheter uniquement les logiciels dont elle a véritablement besoin, de payer les seules mises à jour nécessaires, d anticiper sur les besoins et de bénéficier de meilleures conditions d achat et de mise à jour. Impact sur les coûts du parc informatique global En installant des logiciels uniquement en fonction des besoins des utilisateurs, l entreprise peut limiter ses besoins en matière d équipement, et notamment de capacité des postes de travail (mémoire, puissance, capacité de stockage). Amélioration de la productivité du travail Faire l état des lieux des besoins en formation permet d optimiser l utilisation de l outil informatique, d accroître la productivité et d optimiser les retours sur investissements. Suivi des acquisitions Possibilité d identifier les éventuelles introductions de logiciels illicites (contrefaits, dupliqués, ou téléchargés sans autorisation) 4 LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE

5 Les risques liés à l utilisation de logiciels illicites L utilisation illicite de logiciels fait encourir 2 types de risques à l entreprise : des risques techniques et des risques juridiques qui peuvent remettre en cause la pérennité même de l entreprise. Les risques techniques L utilisation de logiciels contrefaits expose à l introduction de virus, à des disfonctionnements (pertes d informations et de fonctionnalités) dus à des copies incomplètes ou incompatibles entre elles. De plus, cette pratique prive l entreprise des mises à jour et formations prévues par les éditeurs. Ainsi l entreprise, loin d optimiser son outil informatique, fragilise l ensemble de son organisation. Les risques juridiques : Les logiciels sont des œuvres de l esprit et à ce titre, ils sont protégés par le régime juridique des droits d auteur. Il est illicite de copier ou d utiliser des copies de logiciels sans l autorisation du titulaire des droits. LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE 5

6 Ce que dit le Code de la Propriété Intellectuelle Est ( ) un délit de contrefaçon la violation de l un des droits de l auteur de logiciel ( ). - Article L Est un délit de contrefaçon toute représentation, reproduction ou diffusion par quelque moyen que ce soit, d une œuvre de l esprit faite sans le consentement de l auteur. - Article L La contrefaçon en France ( ) est punie de deux ans d emprisonnement et de F d amende. - Article L La personne physique ou morale qui utilise des logiciels contrefaits s expose également à des sanctions civiles Lors d une procédure civile, le tribunal fixe librement le montant des dommages et intérêts que le contrefacteur doit payer à l auteur, en fonction de la gravité du préjudice subi par ce dernier. Il n y a pas d échelle de peine prévue par les textes, mais le montant des dommages et intérêts peut atteindre plusieurs millions de francs. Le contrefacteur peut également se voir contraint à des sanctions pénales Pour une personne physique Les sanctions pénales encourues par une personne physique du fait d actes de contrefaçon sont une peine d emprisonnement maximale de deux ans et une amende maximale de F. Pour une personne morale Depuis le 1 er mars 1994, les personnes morales sont également punissables au titre d actes de contrefaçon perpétrés pour leur compte par leurs organes, représentants ou employés. 6 LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE

7 Les sanctions prévues par la loi Une amende maximale de F. La dissolution, si la personne morale a été créée pour commettre l acte de contrefaçon. L interdiction définitive ou temporaire d exercer, directement ou indirectement, une ou plusieurs activités professionnelles ou sociales. Le placement sous surveillance judiciaire. Dès la première infraction, la fermeture définitive ou temporaire des établissements de l entreprise ayant servi à commettre l infraction. L exclusion définitive ou temporaire des marchés publics. L interdiction définitive ou temporaire de faire appel public à l épargne. L interdiction d émettre des chèques pour une durée de cinq ans. La confiscation des matériels ayant servi à commettre l infraction. L affichage de la décision dans la presse. LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE 7

8 Comment améliorer la gestion logicielle Une meilleure gestion de l outil informatique s appuie sur 3 actions complémentaires : 1 Définir la politique de l entreprise en matière de logiciels et la faire connaître en interne. 2 Clarifier les procédures d achat. 3 Effectuer un inventaire régulier de son outil informatique et de sa composante logiciel. 1 BSA recommande aux entreprises de communiquer aux nouveaux entrants la charte logicielle (voir en annexe II : Les outils de communication interne), et que cette charte soit connue de tous et visible au sein de l entreprise, sur les panneaux d affichage et les sites internes. En menant cette action, vous contribuez à faire de la gestion du parc de logiciels une composante de votre gestion d entreprise. 2 Centraliser l ensemble des achats au sein du service achats ou tout autre service compétent. N acheter qu à des revendeurs agréés. Ne travailler qu avec des ASP connus et garder l ensemble des licences (Voir en annexe I : le contrat de licence) et de la documentation délivré par l ASP Exiger les documents originaux accompagnant les logiciels (licences, reçus, manuels) Eviter que vos employés achètent directement les logiciels utilisés dans l entreprise S assurer qu aucun logiciel ne soit téléchargé sur Internet sans autorisation Conserver l ensemble des factures 8 LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE

9 3 L inventaire du parc de logiciels permet de lister les logiciels présents sur l ensemble des équipements informatiques de l entreprise (postes de travail, ordinateurs portables) et de répondre ainsi aux questions suivantes : L entreprise utilise-t-elle les versions les plus récentes ou les plus adaptées à ses besoins? L entreprise utilise-t-elle des logiciels dépassés ou inutiles? D autres logiciels que ceux actuellement utilisés peuvent-ils accroître la productivité et l efficacité? Chaque employé dispose-t-il des outils adéquats? Les employés sont ils correctement formés aux logiciels qu ils utilisent? L entreprise est-elle en possession de logiciels sans licence ou dupliqués sans autorisation? Des outils existent pour aider l entreprise à effectuer l inventaire de son parc, BSA met à la disposition des entreprises un programme gratuit d audit (le logiciel d inventaire Check-up BSA) téléchargeable sur son site ou disponible sur simple appel au (appel gratuit) (voir en annexe V). L inventaire doit faire apparaître : Le nom du produit Le numéro de version Le numéro de série Il doit inclure pour être exhaustif : Les disquettes et CD Roms et tout support de stockage de données numériques Les manuels et documents originaux accompagnant les logiciels Les licences Les factures et justificatifs d achat, incluant les factures d ordinateurs équipés de logiciels Ces documents doivent être conservés pour permettre à l entreprise de bénéficier des services et mises à jour offerts par les éditeurs, et pouvoir en cas de problème remplacer les logiciels endommagés. LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE 9

10 Prévenir les pratiques illégales dans l entreprise Pour prévenir les pratiques illégales dans l entreprise, il est nécessaire de savoir identifier les différentes formes de piratage de logiciels. Le piratage de logiciels recouvre les pratiques dans lesquelles la copie ou l utilisation d un logiciel n est pas autorisée par l auteur. Les formes les plus répandues sont : La duplication de logiciel L utilisateur final d un logiciel acquis légitimement en fait une ou plusieurs copies sur plusieurs ordinateurs sans l accord du titulaire des droits et, le cas échéant, diffuse les copies ainsi obtenues à l intérieur ou à l extérieur d une entreprise. Le piratage sur Internet A côté des éditeurs qui diffusent par Internet des versions autorisées de leurs logiciels, il existe des centaines de milliers de sites proposant à la vente des produits piratés. Sites proposant le téléchargement gratuit ou payant de logiciels. Sites de ventes aux enchères vendant des logiciels contrefaits. Echange de logiciels sur Internet. 10 LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE

11 Les 8 règles pour éviter les logiciels piratés sur Internet LA VENTE SUR INTERNET PRÉSENTE UN RISQUE DE PIRATAGE SI : Le prix est très inférieur aux prix du marché. Le logiciel est vendu sans manuel d utilisation et sans documentation. Le disque porte des mentions manuscrites. Le site propose de faire vos copies de sauvegarde. Le logiciel porte les mentions éducation, OEM, NFR, CDR Le même disque compile des logiciels de plusieurs éditeurs, ou des programmes qui ne constituent pas un ensemble. EN CAS DE DOUTE : Ne pas laisser ses coordonnées bancaires. Vérifier auprès des éditeurs ou d associations telles que BSA. LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE 11

12 La copie de logiciels sur le disque dur d ordinateurs offerts à la vente Cette forme de piratage à des fins commerciales provient de la pratique, totalement illicite, de certains revendeurs. Utilisée comme un argument de vente, cette pratique vise à convaincre le consommateur d acheter l ordinateur équipé gratuitement de copies illicites. Ce dernier se retrouve alors avec une copie contrefaite de logiciels, sans licence, ni disques originaux, ni documentation et ne peut pas bénéficier d un support technique. La contrefaçon de logiciels Le logiciel est purement et simplement recopié, à l identique, à grande échelle, dans un but commercial, sans la moindre autorisation de la part du titulaire des droits du logiciel, et naturellement sans payer ces droits. Il s agit de copie servile, reproduisant la documentation, les disquettes ou les CD-ROM et l emballage du logiciel, parfois même l hologramme. 12 LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE

13 Les 9 règles pour éviter les logiciels contrefaits UN LOGICIEL PRÉSENTE UN RISQUE DE CONTREFAÇON SI : Le prix est très inférieur aux prix du marché. Le logiciel n est pas dans un emballage cartonné. Le logiciel ne comprend pas les dispositifs de sécurité prévus par l éditeur. Le logiciel n est pas accompagné de sa licence et autres documents tels que la carte d immatriculation. La qualité d impression de l emballage est mauvaise. Le logiciel est proposé sur un site de vente aux enchères. Le disque est doré au lieu d être argenté. Le même disque contient des logiciels de plusieurs éditeurs, ou des programmes qui ne constituent pas un ensemble. Le logiciel est vendu par correspondance ou par Internet par des vendeurs ne présentant aucune garantie de fiabilité. LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE 13

14 Annexes 1 Le contrat de licence Parmi tous les documents qui vous sont fournis avec un logiciel, le contrat de licence est la preuve légale que vous êtes titulaire du droit d utiliser ce logiciel. C est pourquoi il est indispensable de le conserver tant que vous détenez le logiciel. Le contrat de licence (communément désigné comme la licence) est conclu entre l éditeur du logiciel concerné et l utilisateur de ce logiciel, concédant à ce dernier le droit d utiliser le logiciel dans les conditions déterminées par l éditeur. Il doit toujours vous être fourni avec le logiciel que vous achetez, quel que soit le canal de vente. Les termes du contrat de licence varient selon les éditeurs qui peuvent prévoir des conditions d utilisation différentes de leurs logiciels. Aussi, une lecture attentive du contrat de licence est nécessaire. En effet, tous vos droits et obligations concernant l utilisation du logiciel y sont indiqués. Vous ne pouvez en aucun cas utiliser le logiciel dans des conditions qui ne sont pas expressément prévues dans le contrat de licence. En cas de cession ultérieure du logiciel, si celle-ci est autorisée par l éditeur, le contrat de licence sera transféré au nouvel acquéreur du logiciel. L ancien utilisateur perd tout droit et ne peut par conséquent conserver légitimement de copie du logiciel ainsi cédé. En cas de mise au rebut du logiciel, du fait de sa vétusté par exemple, l utilisateur pourra soit détruire tous les exemplaires du logiciel ainsi que le contrat de licence, soit conserver en un même endroit tous les exemplaires du logiciel et le contrat de licence correspondant. Pour toute information complémentaire sur une utilisation particulière du logiciel, il est indispensable de vous renseigner auprès de l éditeur concerné. 14 LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE

15 2 Les outils de communication interne Diffusez et affichez à l intérieur de l entreprise comme à l extérieur, votre Charte Logicielle. Cette charte est un élément constitutif du règlement intérieur et figure parmi les documents à signer par les nouveaux entrants dans l entreprise. Elle doit être distribuée et signée par les utilisateurs, affichée dans l entreprise et disponible sur l Intranet. LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE 15

16 Charte Logicielle (exemple) 1 L utilisation de logiciels informatiques au sein de [Nom de l entreprise/organisation] est soumise à l obtention de licences d utilisation accordées par des entreprises extérieures. [Nom de l entreprise/organisation] n est pas propriétaire des droits de ces logiciels ou de leur documentation et, sauf autorisation expresse de l éditeur, ne dispose pas du droit de les reproduire. 2 L utilisation de ces logiciels sur des réseaux ou sur des machines indépendantes, se fera dans le respect des termes de la licence d utilisation. 3 Les employés de [Nom de l entreprise/organisation] apprenant toute utilisation illicite de logiciels ou de leur documentation à l intérieur de l entreprise doivent en informer le responsable de leur division ou le responsable juridique de [Nom de l entreprise/organisation]. 4 Selon le Code de la Propriété Intellectuelle, les personnes impliquées dans la reproduction et/ou l utilisation illicite de logiciels s exposent à des poursuites judiciaires pouvant entraîner des amendes, voire des peines d emprisonnement. [Nom de l entreprise/organisation] condamne la copie illégale de logiciels. Les employés qui réaliseront, acquerront ou utiliseront des copies illégales de logiciels seront sanctionnés. La sanction pourra aller jusqu au licenciement. Je déclare avoir pris connaissance des règles de [Nom de l entreprise/ organisation] sur l utilisation des logiciels et m engage à les respecter et à les soutenir. 16 LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE

17 Mémorandum interne (exemple) A : [destinataires] De : [P.D.G. ou autre responsable de haut niveau] Sujet : Politique de [Nom de l entreprise/organisation] concernant l utilisation des logiciels Date : [préciser] Toute copie d un logiciel sous licence, sauf dans un but de sauvegarde, constitue une violation de la loi sur les droits d auteur et des règles de [Nom de l entreprise/ organisation]. Chaque programme informatique pour lequel [Nom de l entreprise/organisation] dispose d une licence d utilisation, ne doit être utilisé à un moment donné que sur un seul ordinateur. Si le disque dur de l ordinateur comporte un programme, ce programme disposant d un numéro de série spécifique ne doit en aucun cas être installé sur un autre disque dur. Une division disposant par exemple de 10 micro-ordinateurs, tous équipés de [Nom du produit], devra donc posséder également 10 exemplaires de la documentation et des disques programmes. Tous les ordinateurs acquis par l entreprise sont équipés de logiciels sous licence [insérez le(s) nom(s)] régulièrement acquis. [Insérez le nom du responsable ou du service] est chargé de s assurer que chaque programme est bien enregistré auprès de l éditeur du logiciel. Notre entreprise ne tolérera pas qu un de ses employés réalise des copies non autorisées d un logiciel. La copie d un logiciel par un employé dans un but autre que la sauvegarde constitue une faute qui pourra conduire à son licenciement sans préavis. Tout employé fournissant un logiciel à un élément extérieur à l entreprise, y compris à un client ou à un fournisseur, s expose à un licenciement sans préavis. Si vous souhaitez utiliser à votre domicile un logiciel pour lequel [Nom de l entreprise/organisation] détient une licence d utilisation, consultez [Nom du responsable ou du service] avant d emporter les disques programmes en dehors de nos locaux. [Responsable] se rendra dans vos locaux la semaine prochaine pour dresser un inventaire du contenu de votre disque dur et vérifier que la documentation originale et les disques programmes existent pour chaque copie des programmes installés. Si la documentation et/ou les disques programmes manquent, ils seront commandés et facturés à votre division. Veuillez classer vos documentations et les disques systèmes en prévision du passage de [Responsable]. Je serai heureux de répondre à vos questions. N hésitez pas à me contacter. LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE 17

18 3 Le logiciel d inventaire BSA Cet outil développé pour BSA vous permet de réaliser très simplement un inventaire de la plupart des logiciels présents sur les disques durs des micro-ordinateurs de votre entreprise. Vous pouvez soit le télécharger à partir du site soit l installer à partir du CD-Rom BSA. Retrouvez sur le CD-Rom le guide de la gestion logicielle : Sur PC, insérer le CD-Rom dans votre micro-ordinateur, l application démarre automatiquement. Sur Macintosh, insérer le CD-Rom dans votre micro-ordinateur, double clic sur l icône du CD-Rom puis double clic sur BSA_MAC Sous Windows 9x ou Windows 2000 : Activer le bouton Démarrer/programme/Explorateur Windows dans le gestionnaire Sélectionner le lecteur de CD ROM Double clic sur Check-up_BSA.exe Pour les utilisateurs Macintosh, il existe une procédure d'inventaire que vous pouvez consulter sur le CD-Rom ou sur le site Le premier tableau vous permettra de compléter les informations collectées en saisissant la localisation du matériel, le nom de l utilisateur, Renseignement utilisateur Société : Nom et prénom : Service : Bâtiment : Etage et numéro de bureau : Le second tableau présente, à titre d exemple, une liste de logiciels des membres de BSA identifiés sur votre poste avec leur nom, leur version et l éventuel numéro de série. Logiciels installés du disque C : Nom du logiciel N de série Taille % Adobe Photoshop 6 Clarisworks LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE

19 Le dernier tableau donne la localisation des programmes non reconnus, et/ou altérés, et/ou spécifiques. Autres logiciels du disque C : Programme Répertoire Le logiciel Check-up BSA possède trois atouts majeurs. Il permet au responsable qui effectue un inventaire du parc logiciels de vérifier la présence des logiciels des membres BSA sur un disque dur, ainsi que la présence d autres logiciels. Il offre la possibilité de laisser apparaître les éventuels numéros de série présents. Enfin, la simplicité de son fonctionnement permet à n importe quel employé d effectuer son inventaire lui-même. Pour plus d informations, n hésitez pas à contacter vos conseillers BSA au (appel gratuit) ou connectez-vous sur notre site LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE 19

20 Adresses utiles BSA France : Business Software Alliance BP Boulogne-Billancourt Cedex Tél. : (appel gratuit) UF : Union des Fabricants 16, rue de la Faisanderie Paris Cedex 16 Tél. : S.E.L.L. : Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisirs 5, rue des Orties Rueil-Malmaison Tél. : APP : Agence pour la Protection des Programmes 119, rue de Flandres Paris Tél. : CNAC : Comité National Anti-Contrefaçon Le Bervil 12, rue Villiot Paris

Le Guide BSA. BSA lutte contre le piratage informatique. L'élément essentiel : le contrat de licence

Le Guide BSA. BSA lutte contre le piratage informatique. L'élément essentiel : le contrat de licence Le Guide BSA BSA lutte contre le piratage informatique L'élément essentiel : le contrat de licence Fraude informatique et contrefaçon: les différentes formes de piratage Le logiciel et la loi : réglementation

Plus en détail

Conditions d'utilisation de la plateforme Défi papiers

Conditions d'utilisation de la plateforme Défi papiers Conditions d'utilisation de la plateforme Défi papiers Préambule : La lecture et l acceptation des présentes conditions d utilisation, ci-après les «Conditions d Utilisation», sont requises avant toute

Plus en détail

Exemple pédagogique de Charte Informatique pour une Entreprise en date du 15 juin 2004

Exemple pédagogique de Charte Informatique pour une Entreprise en date du 15 juin 2004 Exemple pédagogique de Charte Informatique pour une Entreprise en date du 15 juin 2004 Note préliminaire : Ce document est utilisé dans le cadre de la formation à la Sécurité Informatique, il constitue

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE LGL

CHARTE INFORMATIQUE LGL CHARTE INFORMATIQUE LGL Selon la réglementation indiquée dans la charte informatique du CNRS, tout accès aux ressources informatiques du LGLTPE nécessite une authentification des personnels. Cette authentification

Plus en détail

LA CONTREFAÇON NOTIONS ESSENTIELLES

LA CONTREFAÇON NOTIONS ESSENTIELLES LA CONTREFAÇON NOTIONS ESSENTIELLES. Définition... 2. Qu'est-ce que la contrefaçon?... 2. Un fléau mondial... 2. Ses dangers... 3. Comment la déceler?... 4. Lutter contre la contrefaçon... 4. Qui est en

Plus en détail

Commandes Vous pouvez passer vos commandes sur le site du Club :

Commandes Vous pouvez passer vos commandes sur le site du Club : HC U L T I V E Z V O T R E C U R I O S I T E P O U R L H I S T O I R E Commandes Vous pouvez passer vos commandes sur le site du Club : Par Internet http://www.clubhistoire.com Par téléphone 08 92 16 22

Plus en détail

LE DROIT D AUTEUR, LES NORMES ET INTERNET

LE DROIT D AUTEUR, LES NORMES ET INTERNET LES NORMES ET INTERNET Comment profiter de la disponibilité des normes frança ises, européennes, internationales et étrangères sur Internet, sans tomber dans les pièges de la violation du droit d auteur

Plus en détail

La Bibliothèque municipale a pour mission de contribuer aux loisirs, à l information, à l éducation et à la culture de tous.

La Bibliothèque municipale a pour mission de contribuer aux loisirs, à l information, à l éducation et à la culture de tous. REGLEMENT INTERIEUR BIBLIOTHEQUE ESPACE INFORMATIQUE DE ROHAN Tout usager par le fait de son inscription ou de l utilisation des services de la Bibliothèque et Espace informatique est soumis au présent

Plus en détail

Guide de la gestion de parc logiciel

Guide de la gestion de parc logiciel 2004 Microsoft Corporation. Tous droits réservés. Microsoft, le logo Microsoft, Office, le logo Office et Windows sont soit des marques déposées soit des marques de fabrique de Microsoft Corporation aux

Plus en détail

ANNEXE RELATIVE AUX CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES FICHIERS GEOGRAPHIQUES

ANNEXE RELATIVE AUX CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES FICHIERS GEOGRAPHIQUES ANNEXE RELATIVE AUX CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES FICHIERS GEOGRAPHIQUES Préambule La Poste est propriétaire de fichiers informatiques de données géographiques. Lesdits fichiers permettent de

Plus en détail

Habiter. Le travail illégal FICHE 15

Habiter. Le travail illégal FICHE 15 FICHE 15 Habiter Le travail illégal Sont interdits par la loi : > le travail dissimulé : absence de déclarations obligatoires, de remises de bulletin de paie, dissimulation d heures de travail ; > le prêt

Plus en détail

www.thalesgroup.com Guide de Conduite éthique des Affaires Guide de bonnes pratiques en matière de gestion de l information

www.thalesgroup.com Guide de Conduite éthique des Affaires Guide de bonnes pratiques en matière de gestion de l information www.thalesgroup.com Guide de Conduite éthique des Affaires Guide de bonnes pratiques en matière de gestion de l information Sommaire Préface...3 Diffuser et protéger l information... 5 La classification

Plus en détail

MENTIONS LEGALES CONDITIONS GENERALES D UTILISATION

MENTIONS LEGALES CONDITIONS GENERALES D UTILISATION MENTIONS LEGALES Ce Site est édité par : CAROLINE MAUREL SARL Société à responsabilité limitée, au capital de 7.000 Euros, Ayant son siège social au 18 rue de Savoie, 75006 Paris, France Inscrite au R.C.S.

Plus en détail

directement ou indirectement, par le biais d une ou plusieurs applications de niveau intermédiaire et c) ajoute des fonctionnalités significatives et

directement ou indirectement, par le biais d une ou plusieurs applications de niveau intermédiaire et c) ajoute des fonctionnalités significatives et CONTRAT DE LICENCE D UTILISATION DU LOGICIEL CRYSTAL REPORTS POUR IBM RATIONAL SOFTWARE ARCHITECT ET RATIONAL APPLICATION DEVELOPER (LES «PRODUITS OEM») IMPORTANT - À LIRE ATTENTIVEMENT : LE PRÉSENT DOCUMENT

Plus en détail

Veuillez lire les présentes modalités et conditions du service (les «CONDITIONS») avant d utiliser le présent site.

Veuillez lire les présentes modalités et conditions du service (les «CONDITIONS») avant d utiliser le présent site. Groupe ENCON inc. 500-1400, Blair Place Ottawa (Ontario) K1J 9B8 Téléphone 613-786-2000 Télécopieur 613-786-2001 Sans frais 800-267-6684 www.encon.ca Avis juridique Veuillez lire les présentes modalités

Plus en détail

PLUG AND GO SOLUTIONS

PLUG AND GO SOLUTIONS PLUG AND GO SOLUTIONS Conditions Générales d Utilisation des Logiciels Plug&Copy Scan (pncbackups.exe), Plug&Copy Backup (pncbackup.exe) et Plug&Copy Cloud (pnccloud.exe) 1-Définitions Les parties conviennent

Plus en détail

CONTRAT DE LICENCE D UTILISATION DU LOGICIEL MORPH M SOUS LA FORME MORPH M PYTHON

CONTRAT DE LICENCE D UTILISATION DU LOGICIEL MORPH M SOUS LA FORME MORPH M PYTHON CONTRAT DE LICENCE D UTILISATION DU LOGICIEL MORPH M SOUS LA FORME MORPH M PYTHON Version du 3 mai 2007 PREAMBULE ARMINES via le Centre de Morphologie Mathématiques commun à ARMINES et l Ecole des Mines

Plus en détail

RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL

RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL 02/06/2015 En matière de droit du travail, la responsabilité de l employeur peut être engagée dans de nombreuses situations que nous allons examiner ci-dessous.

Plus en détail

Licence d utilisation de l application WINBOOKS ON WEB

Licence d utilisation de l application WINBOOKS ON WEB Licence d utilisation de l application WINBOOKS ON WEB Entre : La S.A. WINBOOKS dont le siège est sis fond Jean Pâques, 6C à 1348 Ottignies Louvain-la-Neuve, inscrite à la BCE sous le n 0455.575.742 Et

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28 Ordonnance n 03-08 du 19 Joumada El Oula 1424 correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection des schémas de configuration des circuits intégrés TABLE DES MATIERES Articles Titre I : Dispositions

Plus en détail

Accord commercial anti-contrefaçon

Accord commercial anti-contrefaçon Accord commercial anti-contrefaçon Les Parties au présent accord, Notant qu un respect des droits de propriété intellectuelle efficace est essentiel pour assurer la croissance économique dans tous les

Plus en détail

Sécurisez vos données. Migrez vos données.

Sécurisez vos données. Migrez vos données. Après deux ans d études auprès de nos partenaires, nous avons recensé un nombre important de disfonctionnement : perte de fichiers de contacts, mails, répertoires téléphoniques et agendas. En 1 clic des

Plus en détail

TITRE PRELIMINAIRE : TERMINOLOGIE ARTICLE PREMIER. Au sens de la présente ordonnance, il faut entendre par :

TITRE PRELIMINAIRE : TERMINOLOGIE ARTICLE PREMIER. Au sens de la présente ordonnance, il faut entendre par : LA REPRESSION DES INFRACTIONS EN MATIERE DE CHEQUE, DE CARTE BANCAIRE ET D AUTRES INSTRUMENTS ET PROCEDES ELECTRONIQUES DE PAIEMENT (ORDONNANCE 2009-388 DU 1er DECEMBRE 2009 RELATIVE A LA REPRESSION DES

Plus en détail

Règlement du Concours «Reflexe Civique»

Règlement du Concours «Reflexe Civique» Règlement du Concours «Reflexe Civique» Article 1 : Objet Wipplay.com (dénommé ci-après «l Organisateur»), Société par actions simplifiées, immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris

Plus en détail

Conditions Générales d utilisation de l Application «Screen Mania Magazine»

Conditions Générales d utilisation de l Application «Screen Mania Magazine» Conditions Générales d utilisation de l Application «Screen Mania Magazine» Les présentes Conditions Générales d Utilisation régissent l ensemble des différentes utilisations de l APPLICATION tablettes

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du service Livebox phone

Conditions générales d utilisation du service Livebox phone Conditions générales d utilisation du service Livebox phone Les présentes Conditions générales d utilisation relèvent, pour les clients d une offre Orange internet, des conditions générales et des conditions

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION

CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION APPLICATION MOBILE «PLUCHE PLUCHE» Date d entrée en vigueur des Conditions Générales d Utilisation : 13 Mars 2013 Mise à jour le 13 Mars 2013 Les présentes conditions

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Le présent cahier des charges comporte 8 pages numérotées de 1 à 8 CHAMBRE RÉGIONALE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE CORSE

CAHIER DES CHARGES. Le présent cahier des charges comporte 8 pages numérotées de 1 à 8 CHAMBRE RÉGIONALE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE CORSE CAHIER DES CHARGES Référence : CRM2008/001 Objet : Création d un logo et réalisation d un support de communication Remise des offres : Date limite de réception des offres : 28 août 2008 à 16 heures Adresse

Plus en détail

Condition générales d'utilisation sur le site et pour toute prestation gratuite sur le site

Condition générales d'utilisation sur le site et pour toute prestation gratuite sur le site Condition générales d'utilisation sur le site et pour toute prestation gratuite sur le site CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE SOMMAIRE ARTICLE 1 : DEFINITION ARTICLE 2 : PRESENTATION ARTICLE 3

Plus en détail

FORMULAIRE D INSCRIPTION AU MODULE SECURISE «PERIMETRES DE PROTECTION»

FORMULAIRE D INSCRIPTION AU MODULE SECURISE «PERIMETRES DE PROTECTION» FORMULAIRE D INSCRIPTION AU MODULE SECURISE «PERIMETRES DE PROTECTION» Tous les champs doivent être obligatoirement complétés : Nom Prénom du demandeur N téléphone N de télécopie Courriel Organisme Statut

Plus en détail

AGASC / BUREAU INFORMATION JEUNESSE 06700 Saint Laurent du Var / Tel : 04.93.07.00.66 bij@agasc.fr. Installation «propre» de Windows XP

AGASC / BUREAU INFORMATION JEUNESSE 06700 Saint Laurent du Var / Tel : 04.93.07.00.66 bij@agasc.fr. Installation «propre» de Windows XP Installation «propre» de Windows XP Bien que la mise à jour soit possible, il est préférable d'installer Windows XP d une manière plus «propre» en partant d'un disque vierge. Ce choix se fonde sur le fait

Plus en détail

Conditions générales d utilisation de l option sauvegarde en ligne

Conditions générales d utilisation de l option sauvegarde en ligne Conditions générales d utilisation de l option sauvegarde en ligne ARTICLE 1. DÉFINITIONS Les parties conviennent d entendre sous les termes suivants : - Client : titulaire du compte principal Internet

Plus en détail

Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org

Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org Stipulations liminaires La licence ODbL (Open Database License) est un contrat de licence ayant pour objet d autoriser les utilisateurs à partager,

Plus en détail

Le célèbre «plombier polonais» est revenu récemment

Le célèbre «plombier polonais» est revenu récemment Les sanctions pénales liées au travail illégal dans le cadre des contrats publics La notion de travail illégal regroupe différents types d infractions. La plus répandue en matière de marchés publics est

Plus en détail

CONTRAT De concession du droit d usage de progiciel. CONDITIONS GENERALES Entre la société «CLIENT» et la société Generix

CONTRAT De concession du droit d usage de progiciel. CONDITIONS GENERALES Entre la société «CLIENT» et la société Generix CONTRAT De concession du droit d usage de progiciel CONDITIONS GENERALES Entre la société et la société Generix ENTRE : «dénomination_sociale» Société au capital social de : Dont le siège est situé à :

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE BANQUE EN LIGNE

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE BANQUE EN LIGNE CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE BANQUE EN LIGNE https://banque.edmond-de-rothschild.fr 1. OBJET Edmond de Rothschild (France), société anonyme au capital de 83.075.820 euros, dont le siège

Plus en détail

Le présent site accessible à l adresse http://www.o2.fr/ (ci-après le Site ) est la propriété de la société O 2 Développement.

Le présent site accessible à l adresse http://www.o2.fr/ (ci-après le Site ) est la propriété de la société O 2 Développement. Mentions légales Le présent site accessible à l adresse http://www.o2.fr/ (ci-après le Site ) est la propriété de la société Il est édité par la société Développement, SAS au capital de 737 600 euros,

Plus en détail

Manuel d installation, d activation, d utilisation, de désinstallation SelectionProfessional

Manuel d installation, d activation, d utilisation, de désinstallation SelectionProfessional Manuel d installation, d activation, d utilisation, de désinstallation SelectionProfessional Note de l'éditeur Tous les droits d'auteur sont réservés pour ce manuel. Toute reproduction partielle ou totale

Plus en détail

Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet?

Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet? > Accueil > Le Droit en pratique > Fiches pratiques Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet? Le site Internet est un vecteur d informations. Mais il en collecte également,

Plus en détail

TRAITER LES DOCUMENTS ET SAUVEGARDER LES DONNÉES 1 BCDI3 : LES ATELIERS DU MERCREDI CRDP DE LA GUADELOUPE 2005-2006

TRAITER LES DOCUMENTS ET SAUVEGARDER LES DONNÉES 1 BCDI3 : LES ATELIERS DU MERCREDI CRDP DE LA GUADELOUPE 2005-2006 TRAITER LES DOCUMENTS ET SAUVEGARDER LES DONNÉES 1 BCDI3 : LES ATELIERS DU MERCREDI CRDP DE LA GUADELOUPE 2005-2006 NIVEAU 1 Saisir un nouveau document Supprimer un document Dupliquer une fiche Créer plusieurs

Plus en détail

LICENCE SNCF OPEN DATA

LICENCE SNCF OPEN DATA LICENCE SNCF OPEN DATA Préambule Dans l intérêt de ses utilisateurs, SNCF a décidé de s engager dans une démarche «OPEN DATA», de partage de certaines informations liées à son activité, par la mise à disposition

Plus en détail

LICENCE D UTILISATION DU LOGICIEL ACOUBAT SOUND VERSION 7

LICENCE D UTILISATION DU LOGICIEL ACOUBAT SOUND VERSION 7 03 Juin 2014 LICENCE D UTILISATION DU LOGICIEL ACOUBAT SOUND VERSION 7 La présente licence d utilisation du Logiciel ACOUBAT SOUND VERSION 7 est téléchargeable à tout moment et gratuitement sur le site

Plus en détail

LICENCE SNCF OPEN DATA

LICENCE SNCF OPEN DATA LICENCE SNCF OPEN DATA PREAMBULE Dans l intérêt de ses utilisateurs, la SNCF a décidé de s engager dans une démarche de partage de certaines informations liées à son activité, permettant ainsi aux personnes

Plus en détail

Conditions générales d utilisation 1 Juillet 2013 SOMMAIRE... 1 PREAMBULE... 2 ARTICLE 1 : DEFINITIONS... 2 ARTICLE 2 : OBJET... 2

Conditions générales d utilisation 1 Juillet 2013 SOMMAIRE... 1 PREAMBULE... 2 ARTICLE 1 : DEFINITIONS... 2 ARTICLE 2 : OBJET... 2 Conditions générales d utilisation Sommaire SOMMAIRE... 1 PREAMBULE... 2 ARTICLE 1 : DEFINITIONS... 2 ARTICLE 2 : OBJET... 2 ARTICLE 3 : VENTE EN LIGNE... 2 ARTICLE 3.1 : TRAITEMENT DE LA COMMANDE... 2

Plus en détail

GS1 Belgium & Luxembourg CONVENTION D ECHANGE pour les factures dématérialisées

GS1 Belgium & Luxembourg CONVENTION D ECHANGE pour les factures dématérialisées GS1 Belgium & Luxembourg CONVENTION D ECHANGE pour les factures dématérialisées La présente convention est établie le [----------] ENTRE [Nom du destinataire de la facture], ayant son siège social situé

Plus en détail

Section 3. Utilisation des ressources informatiques et du réseau de télécommunication

Section 3. Utilisation des ressources informatiques et du réseau de télécommunication SECTION 3 : ADMINISTRATION CENTRALE Titre de la procédure: Utilisation des ressources informatiques et du réseau de télécommunication Politique : En vertu de la politique 3.1 : Relations : La direction

Plus en détail

CHARTE DES PETITES ANNONCES ELECTRONIQUES

CHARTE DES PETITES ANNONCES ELECTRONIQUES L es é d i t eurs d e c o n t enus e t ser v i c e s en l i g n e CHARTE DES PETITES ANNONCES ELECTRONIQUES L éditeur de petites annonces électroniques Définition L édition de petites annonces en ligne

Plus en détail

Connecteur Zimbra pour Outlook 2007 et 2010 (ZCO) w

Connecteur Zimbra pour Outlook 2007 et 2010 (ZCO) w w Procédure Messagerie Outlook 2007 et 2010 Solutions informatiques Connecteur Zimbra pour Microsoft Outlook 2007 et 2010 (ZCO) 1/46 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Compatibilité... 3 2.1 Versions supportées

Plus en détail

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005 relative à la prévention et la répression des infractions en matière de chèques (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS Article

Plus en détail

Guide de mise à jour BiBOARD

Guide de mise à jour BiBOARD Guide de mise à jour BiBOARD Version 11.4 13/12/2012 Support BiBOARD E-mail : support@biboard.fr Ce document est destiné à l équipe informatique en charge de la mise à jour de l application BiBOARD. Durée

Plus en détail

Responsabilité pénale de l association

Responsabilité pénale de l association Responsabilité pénale de l association Infractions limitativement définies : Le code pénal prévoit la responsabilité pénale des personnes morales à raison des infractions réalisées pour leur compte et

Plus en détail

LA VENTE ET SES CONDITIONS

LA VENTE ET SES CONDITIONS LA VENTE ET SES CONDITIONS I - LES PRINCIPES GENERAUX Le refus de vente au consommateur (article L. 122-1 du Code de la consommation) A- Le principe Lorsqu un consommateur demande des produits ou des services

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE www.danival.fr

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE www.danival.fr CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE www.danival.fr 1. OBJET - CHAMP D APPLICATION. 1.1. Principes généraux Le présent document (ci-après «les Conditions Générales d Utilisation») a pour objet de

Plus en détail

MENTIONS LEGALES 28 juillet 2015

MENTIONS LEGALES 28 juillet 2015 1 MENTIONS LEGALES 28 juillet 2015 1- Editeur du site Le site internet www.lacartedespiqueniques.fr est édité par Carrefour Hypermarché, Société en nom collectif au capital de 56 000, dont le siège social

Plus en détail

Article 1 : Objet. Article 2 : Organisation et dates du Concours

Article 1 : Objet. Article 2 : Organisation et dates du Concours Règlement du Concours «Un week-end à la campagne» Certifié concours équitable naturapics http://www.naturapics.com/la-certification-concours-equitablenaturapics/ Article 1 : Objet Wipplay.com (dénommé

Plus en détail

CONSEILS RELATIFS À L UTILISATION DES ORDINATEURS PORTABLES

CONSEILS RELATIFS À L UTILISATION DES ORDINATEURS PORTABLES CONSEILS RELATIFS À L UTILISATION DES ORDINATEURS PORTABLES CONTEXTE Les ordinateurs portables, à cause de leur nature mobile, sont plus exposés à des risques particuliers. Nous abordons les risques majeurs,

Plus en détail

Ces conditions de vente prévaudront sur toutes autres conditions générales ou particulières non expressément agréées par SUD LOGICIEL GESTION.

Ces conditions de vente prévaudront sur toutes autres conditions générales ou particulières non expressément agréées par SUD LOGICIEL GESTION. Conditions générales de vente de SUD LOGICIEL GESTION Les présentes conditions de vente sont conclues d une part par la société SUD LOGICIEL GESTION. au capital de 3000 euro dont le siège social est à

Plus en détail

REUTILISATION D'INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA LOIRE REGLEMENT GENERAL

REUTILISATION D'INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA LOIRE REGLEMENT GENERAL REUTILISATION D'INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA LOIRE Préambule La réutilisation des informations publiques REGLEMENT GENERAL La réutilisation des informations publiques

Plus en détail

2.1 Les présentes conditions générales régissent les conditions de vente et d utilisation de Ticket Premium.

2.1 Les présentes conditions générales régissent les conditions de vente et d utilisation de Ticket Premium. Conditions générales d utilisation de Ticket Premium Octobre 2012 1. Définitions Les mots et expressions utilisés dans les présentes conditions générales avec des majuscules ont le sens qui leur est donné

Plus en détail

Janvier 2005. Entretien de l ordinateur

Janvier 2005. Entretien de l ordinateur Janvier 2005 Entretien de l ordinateur Sommaire : Entretien de l ordinateur Suppression de fichiers inutiles Vérification des erreurs Défragmentation Sauvegarde des données N.B. : Cette aide a été réalisée

Plus en détail

Installation de Windows XP www.ofppt.info

Installation de Windows XP www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail XP DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC XP Sommaire 1 Introduction... 2 2 Vérification de la

Plus en détail

Manuel d'utilisation

Manuel d'utilisation Manuel d'utilisation AVERTISSEMENT SUR L EPILEPSIE A lire avant toute utilisation d un jeu sur CD-ROM par vous-même ou par votre enfant. Certaines personnes sont susceptibles de faire des crises d épilepsie

Plus en détail

URBAN PIERRE 3 - MODE D EMPLOI

URBAN PIERRE 3 - MODE D EMPLOI URBAN PIERRE 3 - MODE D EMPLOI ETAPES POUR DEVENIR ASSOCIES FONDATEUR : 1- Remplir, parapher et signer la procuration en 2 exemplaires : - Pour les souscripteurs mariés sous le régime de la communauté

Plus en détail

Convention de Licence Érudit (Open Source)

Convention de Licence Érudit (Open Source) Convention de Licence Érudit (Open Source) Cette convention est une licence de logiciel libre régissant les modalités et conditions relatives à l utilisation, la reproduction, la modification et la distribution

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU PROGRAMME SEAT CONNECTED PEOPLE A DESTINATION DES INTERNAUTES

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU PROGRAMME SEAT CONNECTED PEOPLE A DESTINATION DES INTERNAUTES ! CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU PROGRAMME SEAT CONNECTED PEOPLE A DESTINATION DES INTERNAUTES Septembre 2011 Les présentes Conditions Générales d Utilisation («CGU») sont conclues entre SEAT FRANCE

Plus en détail

Contrat de licence d utilisation First

Contrat de licence d utilisation First Contrat de licence d utilisation First 1. Définitions Les définitions suivantes s appliquent au présent Contrat : 1.1. Progiciel des comptes annuels First : logiciel destiné à l établissement des comptes

Plus en détail

AXIS Camera Station Guide d installation rapide

AXIS Camera Station Guide d installation rapide AXIS Camera Station Guide d installation rapide Copyright Axis Communications AB Avril 2005 Rev. 1.0 Référence 23793 1 Table des matières Informations importantes................................ 3 AXIS

Plus en détail

Immatriculation d une société commerciale au RCS

Immatriculation d une société commerciale au RCS Immatriculation d une société commerciale au RCS Imprimé MO SARL ou MO autres sociétés complété lisiblement et signé en original (Vous pouvez télécharger ces formulaires et leurs notices sur ce lien :

Plus en détail

Médiathèque DASTRI Mentions légales

Médiathèque DASTRI Mentions légales Médiathèque DASTRI Mentions légales I. Objet... 1 II. Définitions... 1 III. Inscription et accès Utilisateur et Professionnel... 2 IV. Utilisation des services de la médiathèque par les Utilisateurs...

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION. 1.1 On entend par «Site» le site web à l adresse URL www.creativlink.fr édité par CREATIV LINK.

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION. 1.1 On entend par «Site» le site web à l adresse URL www.creativlink.fr édité par CREATIV LINK. CONDITIONS GENERALES D UTILISATION Les présentes Conditions Générales lient tout Utilisateur du Site à CREATIV LINK à compter de la création d un compte sur le Site afin de bénéficier d une Prestation

Plus en détail

Sommaire. 1. Préambule

Sommaire. 1. Préambule 2. Annexe juridique Sommaire 1. Préambule.......................... page 11 2. La protection des données nominatives..... page 11 3. La protection des personnes............. page 12 4. La protection des

Plus en détail

Freelancer, facturation pensée pour freelance pressé. freelancer CGU

Freelancer, facturation pensée pour freelance pressé. freelancer CGU Freelancer, facturation pensée pour freelance pressé freelancer CGU 1. Acceptation des Conditions d Utilisation Le site freelancer-app.fr permet à l Utilisateur d accéder a différents services (ci-après

Plus en détail

L'AGENT IMMOBILIER. Attention : les cartes professionnelles déjà délivrées restent valables jusqu à leur date d expiration.

L'AGENT IMMOBILIER. Attention : les cartes professionnelles déjà délivrées restent valables jusqu à leur date d expiration. L'AGENT IMMOBILIER L'agent immobilier est un intermédiaire intervenant dans les opérations d achat, de vente, d échange, de sous-location ou de location de maisons, appartements, fonds de commerce, terrains.

Plus en détail

Nokia Internet Modem Guide de l utilisateur

Nokia Internet Modem Guide de l utilisateur Nokia Internet Modem Guide de l utilisateur 9216562 Édition 1 FR 1 2009 Nokia. Tous droits réservés. Nokia, Nokia Connecting People et le logo Nokia Original Accessories sont des marques commerciales ou

Plus en détail

inscriptions le guide du titulaire d officine

inscriptions le guide du titulaire d officine DOC CNOP - Conseil Central des pharmaciens titulaires d officine - Septembre 2010 - Guide pratique tand M guide pratique inscriptions le guide du titulaire d officine Conseil Central des pharmaciens titulaires

Plus en détail

CATHOST. Conditions générales de vente et d utilisation (CGV / CGU) particulières aux hébergements mutualisés 25 AOUT 2015

CATHOST. Conditions générales de vente et d utilisation (CGV / CGU) particulières aux hébergements mutualisés 25 AOUT 2015 CATHOST Conditions générales de vente et d utilisation (CGV / CGU) particulières aux hébergements mutualisés 25 AOUT 2015 CAT HOST 15, Route de chez le chat 17770 Bercloux Cat Host SIRET : 813 081 049

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES.

CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES. DQ- Version 1 SSR Saint-Christophe CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES. I] INTRODUCTION L emploi des nouvelles technologies nécessite l application

Plus en détail

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I.

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I. Article 1 : Définitions A.M.O.I. SARL (ciaprès dénommée «A.M.O.I.») est une société de prestations de services informatiques intervenant dans le domaine des réseaux informatiques et des nouvelles technologies

Plus en détail

Conditions générales d utilisation

Conditions générales d utilisation Conditions générales d utilisation L utilisation du site internet www.mutuelle-smi.com (le Site) est régie par les présentes Conditions générales d utilisation. Les présentes Conditions générales d utilisation

Plus en détail

Le cadre juridique de l activité d agent immobilier

Le cadre juridique de l activité d agent immobilier FICHE DE SYNTHÈSE Module 1 Le cadre juridique de l activité d agent immobilier - MODULE SEMAINE 1 - SOMMAIRE : I) Champ d application de la Loi HOGUET... 2 II) Une profession encadrée : les conditions

Plus en détail

Guide d utilisation WEBPORTAL CPEM Portail d Applications Web CPEM

Guide d utilisation WEBPORTAL CPEM Portail d Applications Web CPEM Guide d utilisation WEBPORTAL CPEM Portail d Applications Web CPEM Ce guide vous aidera à installer et à mettre en place les modules nécessaires afin d accéder à vos Applications Web SOMMAIRE I. Pré requis...

Plus en détail

Conditions générales d utilisation

Conditions générales d utilisation Conditions générales d utilisation L utilisation du site internet www.fastt-mut.org (le Site) est régie par les présentes Conditions générales d utilisation. Les présentes Conditions générales d utilisation

Plus en détail

CONCOURS «EXPOPLUS» INSCRIPTION : du 5 février 2015 de 10h HAE au 22 mars 2015 à 23h59 HAE

CONCOURS «EXPOPLUS» INSCRIPTION : du 5 février 2015 de 10h HAE au 22 mars 2015 à 23h59 HAE CONCOURS «EXPOPLUS» 1. REGLEMENTS DE PARTICIPATION 1.1 Le concours «expoplus» est tenu par Québecor Média Affichage (ci-après collectivement les : «organisateurs du concours»). Il se déroule sur Internet

Plus en détail

CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES

CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES informatiques d Inria CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES Table des matières 1. Préambule...3 2. Définitions...3 3. Domaine d application...4 4. Autorisation d accès aux ressources informatiques...5

Plus en détail

Serveur Hôte : Serveur physique configuré et administré par GROUPE PULSEHEBERG.

Serveur Hôte : Serveur physique configuré et administré par GROUPE PULSEHEBERG. Conditions Générales de Vente et d Utilisation (CGV / CGU) Lexique Serveur Hôte : Serveur physique configuré et administré par GROUPE PULSEHEBERG. Hébergement mutualisé : Également appelé hébergement web,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DE L APPLICATION LINK MYPEUGEOT 1 - PREAMBULE

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DE L APPLICATION LINK MYPEUGEOT 1 - PREAMBULE CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DE L APPLICATION LINK MYPEUGEOT 1 - PREAMBULE L application Link MyPeugeot (ci-après dénommée «l Application») est une application mobile gratuite, compatible ios 6 ou

Plus en détail

Contrat d abonnement mensuel au site extranet SMS FUTUROSOFT Postage

Contrat d abonnement mensuel au site extranet SMS FUTUROSOFT Postage Contrat d abonnement mensuel au site extranet SMS FUTUROSOFT Postage Coordonnées FUTUROSOFT Coordonnées CLIENT Raison Social : FUTUROSOFT Société à responsabilité limitée au capital de 109.763 Euros 8-10

Plus en détail

TechTool Protogo 4. 1- Manuel TechTool Protogo 4

TechTool Protogo 4. 1- Manuel TechTool Protogo 4 TechTool Protogo 4 1- Manuel TechTool Protogo 4 Notes légales 2008-2013 Micromat Incorporated. Tous droits réservés. 2008-2013 TRI-EDRE. Tous droits réservés pour la traduction française du logiciel et

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU SITE ESPACE CANDIDAT

CHARTE D UTILISATION DU SITE ESPACE CANDIDAT CHARTE D UTILISATION DU SITE ESPACE CANDIDAT 1. Définitions Les termes commençant par une majuscule ont la signification indiquée ci-dessous, qu ils soient au singulier ou au pluriel. Site désigne le site

Plus en détail

Les autorités judiciaires françaises n ont pas mis en œuvre de politique nationale de prévention dans ce domaine.

Les autorités judiciaires françaises n ont pas mis en œuvre de politique nationale de prévention dans ce domaine. COMITE D EXPERTS SUR LE TERRORISME (CODEXTER) CYBERTERRORISME L UTILISATION DE L INTERNET A DES FINS TERRORISTES FRANCE Avril 2008 Kapitel 1 www.coe.int/gmt A. Politique Nationale 1. Existe-t-il une politique

Plus en détail

Charte d'usage et de contrôle du Label Hosted in Luxembourg

Charte d'usage et de contrôle du Label Hosted in Luxembourg Charte d'usage et de contrôle du Label Hosted in Luxembourg La présente charte a pour objet de définir les conditions et modalités d'exploitation de la marque Hosted in Luxembourg ci-après désignée «Le

Plus en détail

Installation de Bâtiment en version réseau

Installation de Bâtiment en version réseau Installation de Bâtiment en version réseau 1. CONFIGURATION LOGICIEL ET MATERIELS Version du logiciel : Systèmes validés : Protocoles validés : Bâtiment 2009 V10.0.0 et supérieure Sur le serveur : Windows

Plus en détail

BUREAU À DISTANCE. Mode d emploi

BUREAU À DISTANCE. Mode d emploi BUREAU À DISTANCE Mode d emploi 1. Accéder aux programmes... 1 2. Redimensionner la fenêtre du bureau à distance (Windows uniquement)... 1 3. Modifier la taille de la fenêtre pour chaque connexion... 1

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices)

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) 1. Les conditions générales d utilisation (CGU) décrites ci-dessous peuvent être complétées par les

Plus en détail

Dr Aser J. BODJRENOU. Dernière mise à jour: Mai 2008

Dr Aser J. BODJRENOU. Dernière mise à jour: Mai 2008 SUPPORT DE COURS SUR LE MODULE WINDOWS Dr Aser J. BODJRENOU Dernière mise à jour: Mai 2008 Objectifs Objectifs spécifiques Plan Démarrer un ordinateur. Indiquer: - l icône du Poste de travail sur le Bureau

Plus en détail

Étape 2. Respecter les règles applicables aux relations commerciales entre professionnels et les droits du consommateur

Étape 2. Respecter les règles applicables aux relations commerciales entre professionnels et les droits du consommateur Étape 2 Respecter les règles applicables aux relations commerciales entre professionnels et les droits du consommateur n Les règles applicables aux relations entre professionnels (relations b to b) Des

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU SITE

CHARTE D UTILISATION DU SITE CHARTE D UTILISATION DU SITE 1. Définitions Les termes commençant par une majuscule ont la signification indiquée ci-dessous, qu ils soient au singulier ou au pluriel. 1) Site désigne le site www.notaires.fr

Plus en détail

C O N D I T I O N S G É N É R A L E S

C O N D I T I O N S G É N É R A L E S VERSION GLOBALE 13 novembre 20142 mai 2014 C O N D I T I O N S G É N É R A L E S D E S E R V I C E 1. INTRODUCTION VOLVO souhaite vous offrir les meilleurs Services disponibles (tels que définis au bas

Plus en détail

Infractions au code de la route commises par le salarié à l occasion du travail

Infractions au code de la route commises par le salarié à l occasion du travail les infos DAS - n 051 7 avril 2015 Infractions au code de la route commises par le salarié à l occasion du travail Les entreprises se trouvant régulièrement confrontées à des cas d infraction routières

Plus en détail

Michel Deruère. Conditions générales de vente

Michel Deruère. Conditions générales de vente Conditions générales de vente Article 1 : Champ d application 1.1 Le présent contrat a pour objet de définir les termes et conditions ainsi que les modalités selon lesquelles MICHEL DERUÈRE fournit les

Plus en détail