L'OTITE CHEZ LE BÉBÉ ET L'ENFANT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'OTITE CHEZ LE BÉBÉ ET L'ENFANT"

Transcription

1 L'OTITE CHEZ LE BÉBÉ ET L'ENFANT Certains bébés souffrent d otite à répétition, d autres n en auront jamais. Pour mieux comprendre ce problème d oreille, voici quelques renseignements de base et des conseils. Description de l'otite L'otite chez l'enfant constitue l'un des problèmes les plus fréquents en médecine pédiatrique. La première apparition se situe vers l'âge de 6 à 9 mois jusqu'à 2 ans. Une autre phase moins importante se manifeste vers l'âge de 5 ans à la rentrée scolaire. On observe que 80 % des enfants auront fait une otite avant l'âge de 3 ans et que 45 % en feront au moins 3 durant cette période de leur vie. L'infection se situe dans l'oreille moyenne qui est située derrière le tympan, en pédiatrie on parle donc d'otite moyenne aiguë (OMA). L'OMA survient souvent à la suite d'une infection respiratoire telle qu'un rhume, une sinusite ou une bronchiolite. La cause de l'infection peut être virale ou bactérienne. Les facteurs de risques qui peuvent augmenter le risque d'une OMA sont: l'exposition à la fumée secondaire; la fréquentation d'un service de garde; l'alimentation avec formule lactée les premiers mois de vie; un facteur génétique; l'alimentation au biberon en position couchée; des régurgitations quotidiennes durant les premiers mois de vie; des végétations adénoïdes abondantes; des allergies respiratoires.

2 Manifestations cliniques Les symptômes de l'otite (OMA) comprennent plusieurs manifestations qui peuvent être présentes partiellement ou en totalité, et plus ou moins importantes selon la gravité de l'infection. douleur localisée à 1 ou 2 oreilles; fièvre; perte d'appétit, sommeil perturbé; irritabilité et pleurs fréquents; vomissement et nausée; diarrhée; audition diminuée. L'otite n'est pas contagieuse, elle ne se transmet pas comme le rhume, mais le rhume prédispose l'enfant à développer une otite. On confirme le diagnostic d'une OMA lors de l examen de l'oreille pratiqué à l'aide d un otoscope qui confirme la présence des signes suivants : bombement du tympan; couleur grise et matte de la membrane du tympan; inflammation du tympan; mobilité réduite ou absente de la membrane du tympan, lors d'un examen avec une insufflation d'air (otoscopie pneumatique). Traitement médical Dans plusieurs cas d'otites (OMA), les traitements sont controversés. Les agents contagieux sont à la fois viraux et bactériens et les antibiotiques utilisés ne sont pas toujours efficaces. Plus de 80 % des OMA guérissent d'elles- mêmes. L'utilisation excessive des antibiotiques favorise l'apparition de souches contagieuses résistantes. Les organisations pédiatriques tenant compte de ce phénomène recommandent fortement l'antibiothérapie de départ (sans période d'observation de quelques jours) uniquement pour les patients à haut risque et ceux qui sont à leur quatrième épisode en moins de six mois.

3 Pour le soulagement de la douleur et le contrôle de la fièvre, on utilise l'acétaminophène (Tempra) et l'ibuprofène (Advil) et pour des symptômes plus sévères, la codéine. Lors d'une période d'observation avant la prescription d'antibiotiques, le médecin doit considérer les circonstances suivantes: un diagnostic incertain d'oma pour un enfant de plus de 6 mois avec un état général légèrement perturbé (douleur légère, fièvre sous 39 C). un diagnostic confirmé d'oma pour un enfant de plus de 2 ans avec des symptômes légers. Pour un enfant de moins de six mois, on recommande l'administration d'antibiotiques sans période d'observation. Si à la suite d'une période d'observation de 48 à 72 heures, l'enfant présente les mêmes symptômes, et malgré le fait que 80 % des OMA vont se résoudre d'elles- mêmes, le médecin peut prescrire des antibiotiques. L'administration précoce des antibiotiques réduit les symptômes de fièvre et de douleur et prévient les complications qui demeurent très rares. Ses complications sont méningite; labyrinthite; mastoïdite; altération de l'audition. Otites multiples et otite moyenne avec épanchement (OME) La fréquence des épisodes d'oma peut occasionner une accumulation de liquide (épanchement) dans l'oreille moyenne causée par la guérison incomplète de l'infection. Dans 90 % des cas, le liquide se résorbe de lui- même en moins de trois mois. Au- delà de cette période, si le liquide est encore présent, on identifie cette condition clinique comme étant une otite de l'oreille moyenne avec épanchement (OME). Une OME peut aussi être causée par la présence de végétations adénoïdes (hypertrophiées) présentes en grande quantité dans les voix nasales de l'enfant, qui occasionnent beaucoup d'écoulement dans le nez et la trompe auditive, vers l'oreille moyenne.

4 L'oreille moyenne est ventilée (aérée) 3 à 4 fois par minute lorsque l'enfant avale et qu'il bâille grâce à la trompe auditive (d'eustache). La trompe auditive relie l'oreille moyenne à la gorge, au nez et aux sinus, qui sont tous reliés entre eux (nasopharynx). Sa fonction est d'équilibrer la pression dans l'oreille et de drainer les débris de l'oreille moyenne, et de la protéger aussi contre le reflux des sécrétions présentes dans le nasopharynx de l'enfant. Chez l'adulte, la trompe auditive mesure environ 35 à 45 mm. Chez le bébé, elle est de la moitié de cette longueur, elle atteindra sa taille définitive autour de l'âge de 7 ans. De plus, la trompe auditive chez le bébé est placée davantage à l'horizontale que chez l'adulte. Ces deux particularités anatomiques sont en partie responsables de l'incapacité à l'oreille moyenne chez le bébé et l'enfant de pouvoir être drainées des liquides occasionnés par des épisodes d'oma, ou des végétations adénoïdes abondantes. Le liquide contenu dans l'oreille moyenne peut être stérile (sans infection) ou contenir des bactéries. En présence d'une OME, l'enfant ne ressent pas de douleur à l'oreille ou elle est légère et intermittente. La fièvre n'est souvent pas présente. Les parents observent que leur bébé ou leur enfant entend moins bien, l'audition est diminuée par la présence de liquide dans l'oreille moyenne. L'enfant plus âgé peut exprimer aux parents ressentir une impression d'oreille bouchée ou de pression dans les oreilles. Le médecin va diagnostiquer une OME à l'aide d'un examen de l'oreille avec un otoscope. Le tympan de l'oreille est alors de couleur grise ou orangé. De plus à l'aide d'un examen où l'on insuffle de l'air dans l'oreille (otoscopie pneumatique), on constate que le tympan est immobile.de 30 à 40 % des enfants âgés de plus de 6 mois auront un épisode d'ome qui persistera durant plusieurs mois et de 5 à 10 % s'échelonneront sur plus d'un an. Le suivi d'un enfant avec une OME (qui n'est pas à risque d'avoir des difficultés de langage ou d'apprentissage causé par la diminution de l'audition) se fait auprès du médecin tous les 3 à 6 mois, et ce jusqu'à la disparition complète du liquide. Dans 90 % des cas, le liquide s'élimine de lui- même. Le médecin peut choisir de procéder à une chirurgie dans l'oreille en pratiquant une incision sur le tympan (myringotomie) pour introduire un tube d'aération afin de drainer le liquide localisé dans l'oreille moyenne. Cette intervention est pratiquée lorsque l'enfant présente une perte d'audition supérieure à 40 db au test d'audiométrie ou lorsque l'enfant présente des difficultés

5 de langage et d'apprentissage causés par la diminution de l'audition. Une chirurgie pour retirer les végétations adénoïdes abondantes est aussi pratiquée à ce moment si elle est la cause de l'ome. Traitement en ostéopathie Les protocoles médicaux, soit l'usage d antibiotiques dans le cas d'oma et l'installation des tubes d'aération (myringotomie) pour le cas d'ome, sont controversés quant à leur utilité et aux résultats à moyen et long terme, selon les données cliniques en médecine pédiatrique. Selon les statistiques en médecine traditionnelle, un enfant âgé de 6 mois à environ 5 ans sera exposé à des infections répétitives de l'oreille et des complications causées par ces infections, sans qu'il semble y avoir d'autre option thérapeutique efficace pour aider l'enfant. L'approche de l'ostéopathie dans la dynamique thérapeutique de l'otite vise à augmenter le potentiel de guérison de l'infection de l'oreille dès le premier épisode d'oma, afin d'éviter les récidives et ses complications échelonnées sur plusieurs mois et années. Les grands principes de l'ostéopathie s'intéressent à augmenter ce potentiel, en normalisant les structures vasculaires, nerveuses et osseuses qui sont en relation avec l'infection de l'oreille et l'infection des voies respiratoires qui est la cause de l'otite. L'oreille moyenne et la trompe auditive sont situées à l'intérieur de l'os temporal. L'os temporal est relié avec celui de la mâchoire, l'os mandibulaire dans son rapport avec la mobilité de la trompe auditive, lorsque l'enfant avale et bâille. L'os de la base du crâne, l'occiput, est en relation avec l'os temporal à cause d'une articulation (suture) dans laquelle circulent des artères, veines et nerfs. Ceux- ci jouent un rôle très important dans la capacité de guérison des infections présentes lors d'un premier épisode d'oma ou lors d'une OME. Lors d'une infection, l'inflammation vient réduire les rapports de mobilité de ces structures et altère leurs fonctions vasculaires et nerveuses à cause de la présence de tissu cicatriciel et des toxines résultant de l'infection.

6 Lors d'un traitement, l'ostéopathe après un questionnaire clinique sur la condition de santé globale de l'enfant depuis la naissance procède à une évaluation complète de l'enfant et porte une attention très précise à l'examen du crâne de l'enfant. Il évalue aussi les vertèbres, car elles sont en relation avec l'apport vasculaire et nerveux du crâne et des voies respiratoires. Des techniques ostéopathiques, soient des manipulations légères et précises, sont effectuées selon une procédure clinique découlant de l'évaluation. L'objectif clinique vise à restaurer la fonction des veines, artères, nerfs et structures osseuses qui ont été altérés dans leur mobilité à la suite de l'infection. Ultimement, le corps tend vers une guérison autonome lorsque le sang et l'apport nerveux circulent librement afin de normaliser les infections. En ma qualité d'ostéopathe spécialisée auprès de l'enfant et du bébé, j'enseigne aux parents la pratique de massages simples et précis à effectuer sur le crâne de leur enfant. Ces massages visent à augmenter la circulation vasculaire et nerveuse vers l'oreille moyenne, la trompe auditive et les voies respiratoires (gorge, nez et sinus). Ces massages quotidiens accélèrent la guérison de l'infection et réduisent ainsi le nombre de visites en ostéopathie. Lors d'un épisode d'oma ou d'une OME, l'ostéopathe rencontre en moyenne l'enfant entre 2 à 4 fois seulement selon la sévérité de sa condition. Des conseils aux parents sont recommandés, tels que utilisation de la position semi- inclinée durant le sommeil; utilisation modérée de produits d'hygiène nasale (HydraSense); enseigner à l'enfant plus âgé à se moucher fréquemment; garder les voix nasales du bébé libre de sécrétions, utilisation modérée du mouche bébé; éviter la fumée secondaire dans la maison; ne pas donner le biberon en position horizontale au bébé; utilisation de Tempra (acétaminophène) pour contrôler la fièvre; utilisation d Advil pour enfant (ibuprofène) pour contrôler la douleur. Références 1. Thérapeutique pédiatrique Weber, 2e Édition, Gaëtan Morin Éditeur, Manuel Merck, traduction en français de la 18e Édition 2006, Merk Research Laboratories, American Academy of Pediatrics, Diagnosis and managemant of acute otitis media, Pediatrics Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Institut national de santé publique du Québec, Ostéopathie pédiatrique, N. Sergueef, Elsevier Masson SAS, Manipulation des nerfs crâniens, J. P. Barral, Elsevier Masson SAS, 2006

7 Camille Bernard est ostéopathe, B. Sc.. Elle est diplômée d'un Baccalauréat (Hons) en Sciences de l'ostéopathie de l'université de Wales, UK. Cette formation a été suivie au Collège d'études Ostéopathiques de Montréal. Dans le cadre de sa formation, elle a dirigé une recherche qualitative sur la spécificité clinique de l'ostéopathie pour le nouveau- né. Elle travaille comme ostéopathe spécialisée auprès des nouveau- nés, enfants et femmes enceintes. Les hôpitaux, les CLSC et CSSS, les maisons de naissances, les cliniques d'allaitements spécialisées réfèrent à Camille Bernard les patients qui sont suivis par les pédiatres, infirmières, médecins généralistes, sages- femmes et spécialistes, pour des traitements en ostéopathie. Elle est aussi marraine d'allaitement pour Nourri Source depuis plus de 15 ans, elle accompagne et conseille les mamans dans leur expérience d'allaitement. Vous pouvez consulter son site Internet camillebernardosteopathe.com ou la rejoindre par téléphone au

Régurgitations, vomissements et reflux (rgo)

Régurgitations, vomissements et reflux (rgo) Régurgitations, vomissements et reflux (rgo) Presque tous les nouveau-nés régurgitent une certaine quantité de lait après leurs boires, mais quand c est plus qu un peu, on s inquiète de sa croissance et

Plus en détail

Module 7 - Edition 2004 - Item 98 version 01 du 02 01 2004 page 1 Copyright CMIT ITEM N 98 : OTALGIES ET OTITES CHEZ L ENFANT ET L ADULTE.

Module 7 - Edition 2004 - Item 98 version 01 du 02 01 2004 page 1 Copyright CMIT ITEM N 98 : OTALGIES ET OTITES CHEZ L ENFANT ET L ADULTE. Module 7 - Edition 2004 - Item 98 version 01 du 02 01 2004 page 1 ITEM N 98 : OTALGIES ET OTITES CHEZ L ENFANT ET L ADULTE. OBJECTIFS TERMINAUX I. Expliquer les principales causes d otalgie chez l adulte

Plus en détail

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie 23 L AMYGDALECTOMIE Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant Pour vous, pour la vie L amygdalectomie Cette brochure vous aidera à comprendre ce qu est l amygdalectomie L

Plus en détail

L ABC DES PETITES MALADIES DE LA VIE COURANTE pour mieux utiliser les antibiotiques

L ABC DES PETITES MALADIES DE LA VIE COURANTE pour mieux utiliser les antibiotiques D Angine à Vaccin, de Bactéries à Viral : 28 mots pour se préparer à l hiver. Ce guide vous aidera à mieux comprendre les maladies de la vie courante comme le rhume ou la bronchite. Parce que face à ces

Plus en détail

Les manifestations la grippe

Les manifestations la grippe Les manifestations la grippe Les manifestations de la grippe sont assez caractéristiques: Un début souvent brutal Le début de la grippe est le plus souvent brutal, apparaissent ainsi: Courbatures, Douleurs

Plus en détail

1. Critères d exclusion généraux. 2. Réintégration de l enfant dans le groupe

1. Critères d exclusion généraux. 2. Réintégration de l enfant dans le groupe Ce guide a été conçu afin de mieux cerner les interventions à réaliser lorsqu un enfant est malade. Il nous permet d avoir un cadre à suivre précis qui soit le même pour tous les enfants, tout en favorisant

Plus en détail

Votre passeport vers une meilleure prévention des infections Pour vous, pour la vie

Votre passeport vers une meilleure prévention des infections Pour vous, pour la vie LA VACCINATION POST-GREFFE DE CELLULES HÉMATO-POÏÉTIQUES Votre passeport vers une meilleure prévention des infections Pour vous, pour la vie Pourquoi me faire vacciner suite à une greffe de cellules hématopoïétiques

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Mise à jour Janvier 2012 page 1 Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Cette politique a été conçue afin de mieux cerner les interventions

Plus en détail

Quelles sont les maladies contre lesquelles mon enfant devrait recevoir une protection?

Quelles sont les maladies contre lesquelles mon enfant devrait recevoir une protection? Qu est-ce que l immunisation? L immunisation est un processus qui permet au corps de lutter contre les maladies causées par certains virus et bactéries. L un des moyens d être immunisé est de recevoir

Plus en détail

La gestion des épidémies de bronchiolites par le service de pédiatrie du CHU de Nantes.

La gestion des épidémies de bronchiolites par le service de pédiatrie du CHU de Nantes. La gestion des épidémies de bronchiolites par le service de pédiatrie du CHU de Nantes. M VERSTRAETE, B VRIGNAUX, K LEVIEUX, E LAUNAY, I HAZART,N VABRES, C GRAS-LE GUEN Urgences pédiatriques et pédiatrie

Plus en détail

SERVICES À LA PETITE ENFANCE DE ST-LAZARE POLITIQUE DE PRÉVENTION DES MALADIES. Adopté par le Conseil d administration de la

SERVICES À LA PETITE ENFANCE DE ST-LAZARE POLITIQUE DE PRÉVENTION DES MALADIES. Adopté par le Conseil d administration de la SERVICES À LA PETITE ENFANCE DE ST-LAZARE POLITIQUE DE PRÉVENTION DES MALADIES Adopté par le Conseil d administration de la Corporation Services à la Petite Enfance de St-Lazare Le 29 octobre 2012 2 Table

Plus en détail

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre :

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre : LA VACCINATION, UNE BONNE PROTECTION En faisant vacciner votre enfant, vous lui offrez la meilleure protection contre certaines maladies graves. Comment agissent les vaccins? Les vaccins amènent nos cellules

Plus en détail

Mieux comprendre la surdité

Mieux comprendre la surdité Mieux comprendre la surdité Comment entendons-nous? L oreille se divise en 3 parties : l oreille externe, l oreille moyenne et l oreille interne. L oreille externe capte, amplifie et transmet le son jusqu

Plus en détail

Khaled Menif Service de réanimation pédiatrique polyvalente Hôpital d enfants de Tunis. http://www.infectiologie.org.tn

Khaled Menif Service de réanimation pédiatrique polyvalente Hôpital d enfants de Tunis. http://www.infectiologie.org.tn Khaled Menif Service de réanimation pédiatrique polyvalente Hôpital d enfants de Tunis Introduction(1) L augmentation de la résistance des bactéries aux antibiotiques est inquiétante, et s explique entre

Plus en détail

Item 98 : Otalgies et otites chez l'enfant et l'adulte

Item 98 : Otalgies et otites chez l'enfant et l'adulte Item 98 : Otalgies et otites chez l'enfant et l'adulte Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Expliquer les principales causes d'otalgies chez l'adulte et l'enfant...1

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION 2008 TITRE CPE Les Petits Bonheurs Code : CA 115.8.2 Politique relative aux enfants malades et à l exclusion NATURE ET APPROBATION Date d approbation

Plus en détail

OTITE MOYENNE AIGUE. Les OMA touchent essentiellement l enfant avec un maximum de fréquence entre 6 et 24 mois.

OTITE MOYENNE AIGUE. Les OMA touchent essentiellement l enfant avec un maximum de fréquence entre 6 et 24 mois. OTITE MOYENNE AIGUE Objectifs : -Expliquer les principales causes d otalgie chez l adulte et l enfant. -Savoir diagnostiquer une otite moyenne aiguë, une otite externe, une otite séromuqueuse et leurs

Plus en détail

PATHOLOGIES O.R.L et TRISOMIE 21

PATHOLOGIES O.R.L et TRISOMIE 21 PATHOLOGIES O.R.L et TRISOMIE 21 Prise en charge des troubles auditifs Françoise Artières, Gabriel Niango Service Audiophonologie -Institut-st-Pierre 5 février 2010 PATHOLOGIES O.R.L et TRISOMIE 21 : Pathologies

Plus en détail

Sémiologie ORL Introduction, anatomie, clinique, pathologies, imagerie. Plan. Anatomie (info)

Sémiologie ORL Introduction, anatomie, clinique, pathologies, imagerie. Plan. Anatomie (info) Sémiologie ORL Introduction, anatomie, clinique, pathologies, imagerie Pharmacie 2 année Dr Sophie Figon, Département de Médecine générale de Lyon Abréviations Info = pour info : ne sera pas demandé à

Plus en détail

Infections urinaires chez l enfant

Infections urinaires chez l enfant Infections urinaires chez l enfant Questions et réponses pour diminuer vos inquiétudes Chers parents, Cette brochure a pour but de faciliter votre compréhension et de diminuer vos inquiétudes en vous

Plus en détail

3 mars 2014 Journée internationale de l ouïe & des soins auditifs

3 mars 2014 Journée internationale de l ouïe & des soins auditifs 3 mars 2014 Journée internationale de l ouïe & des soins auditifs Comment CBM envisage les soins auditifs permettant d éviter une perte de l audition Cette année, le thème retenu par l'organisation mondiale

Plus en détail

INTUBATION ORALE ET TRACHÉOTOMIE

INTUBATION ORALE ET TRACHÉOTOMIE INTUBATION ORALE ET TRACHÉOTOMIE Informations générales Pour vous, pour la vie Définition de l intubation orale et du respirateur Introduction d un tube dans la bouche qui passe par la gorge (trachée)

Plus en détail

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE 1 INFORMATIONS SUR PANDEMIE GRIPPALE Une pandémie grippale frappe le monde depuis quelques semaines. Il s

Plus en détail

LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1)

LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1) LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1) Ce que vous devez savoir Pour vous, pour la vie Qu est-ce que la grippe A(H1N1)? La grippe est une infection virale très contagieuse des voies respiratoires. Il

Plus en détail

Politique. relative aux enfants malades et à l exclusion. Juin 2012. Nous aborderons les points suivants :

Politique. relative aux enfants malades et à l exclusion. Juin 2012. Nous aborderons les points suivants : Politique relative aux enfants malades et à l exclusion au Juin 2012 Nous aborderons les points suivants : 1. Procédure spécifique en cas de fièvre 2. Procédure spécifique en cas de diarrhée et/ou vomissements

Plus en détail

POLITIQUE DE PRÉVENTION DES INFECTIONS ET POLITIQUE DE RETRAIT DES ENFANTS MALADES

POLITIQUE DE PRÉVENTION DES INFECTIONS ET POLITIQUE DE RETRAIT DES ENFANTS MALADES POLITIQUE DE PRÉVENTION DES INFECTIONS ET POLITIQUE DE RETRAIT DES ENFANTS MALADES CENTRE DE LA PETITE ENFANCE LE PETIT RÉSEAU INC. 50 rue Sainte-Catherine Ouest, bureau 220 Montréal (Québec) H2X 3V4 Avril

Plus en détail

Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance??

Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance?? Centre de la Petite Enfance Baliballon Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance?? La réponse dans les pages qui suivent En collaboration avec le CLSC-CHSLD «Comme la santé

Plus en détail

Brochure d information des patients

Brochure d information des patients Brochure d information des patients Grippe Plan de la rubrique: Introduction Diagnostic Prévention Clips audio Symptômes Traitement Réferences Causes Complication Liens utiles Introduction La grippe est

Plus en détail

LES ALLERGIES RESPIRATOIRES RHINITE & ASTHME

LES ALLERGIES RESPIRATOIRES RHINITE & ASTHME LES ALLERGIES RESPIRATOIRES RHINITE & ASTHME L ALLERGIE POUR EN SAVOIR PLUS DÉFINITION L allergie résulte d un dysfonctionnement du système immunitaire conduisant l organisme à réagir de manière anormale

Plus en détail

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Ce que vous devez savoir sur les vaccins antigrippaux offerts cette année L influenza, qu on appelle communément la grippe, est une infection respiratoire

Plus en détail

LES BAROTRAUMATISMES

LES BAROTRAUMATISMES LES BAROTRAUMATISMES Généralités Le Placage de Masque Les Sinus L'Estomac et les Intestins Les dents L'Oreille La Surpression Pulmonaire Tableau Récapitulatif Généralités Baro signifie pression et traumatisme

Plus en détail

Otites de l enfant. Item et objectifs du CNCI

Otites de l enfant. Item et objectifs du CNCI 34 Otites de l enfant I. POUR BIEN COMPRENDRE II. DIAGNOSTIQUER UNE OTITE III. ARGUMENTER L ATTITUDE THÉRAPEUTIQUE ET PLANIFIER LE SUIVI DE L ENFANT Item et objectifs du CNCI Item 98. Otalgies et otites

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 25 février 2015 modifiant l arrêté du 19 février 2015 relatif aux forfaits

Plus en détail

Transfusion sanguine UHN. Information destinée aux patients sur les avantages, les risques et les autres options

Transfusion sanguine UHN. Information destinée aux patients sur les avantages, les risques et les autres options Transfusion sanguine Blood Transfusion - French Information destinée aux patients sur les avantages, les risques et les autres options UHN Quels sont les avantages d'une transfusion sanguine? La transfusion

Plus en détail

LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT

LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT PAS SEULEMENT LES PATIENTS Monica Attinger Unité HPCI VD SSSH -16 mars 2013 /CHUV Rappel Infection : envahissement de l organisme par des germes capables de provoquer une maladie

Plus en détail

Les barotraumatismes

Les barotraumatismes Les barotraumatismes Il y a différents types d accidents qui peuvent arriver en plongée, et il est important de savoir comment les éviter. En premier lieu, nous allons aborder les accidents barotraumatiques

Plus en détail

Chaque année, plus de 25 000 personnes en meurent dans l UE!

Chaque année, plus de 25 000 personnes en meurent dans l UE! L utilisation inadaptée des antibiotiques entraîne la formation de bactéries antibiorésistantes. Chaque année, plus de 25 000 personnes en meurent dans l UE! Les antibiotiques ne sont pas des bonbons!

Plus en détail

PROGRAMMES FRANCISATION BOUTS D CHOU PRÉMATERNELLE

PROGRAMMES FRANCISATION BOUTS D CHOU PRÉMATERNELLE 715, rue Priestman (506) 458-9915 info@apmf.ca Fredericton, N.B. E3B 5W7 (506) 457-9120 www.apmf.ca PROGRAMMES FRANCISATION BOUTS D CHOU PRÉMATERNELLE Table des matières ARTICLE 1 - HORAIRE... 3 ARTICLE

Plus en détail

La surdité. de la connaissance du problème à l analyse ciblée de la surdité chez l enfant

La surdité. de la connaissance du problème à l analyse ciblée de la surdité chez l enfant La surdité de la connaissance du problème à l analyse ciblée de la surdité chez l enfant Consultantes en insertion handicap : LE COCQUEN Régine COUM Nadège FONCTIONNEMENT DE L OREILLE Quand nous parlons,

Plus en détail

ANNEXE XXIII. Maladies en relation avec la pollution atmosphérique

ANNEXE XXIII. Maladies en relation avec la pollution atmosphérique ANNEXE XXIII Maladies en relation avec la pollution atmosphérique Maladies respiratoires 1. Asthme Cette maladie, à composante génétique, est influencée par l'environnement. Le terrain allergique, génétiquement

Plus en détail

2 ème stage estival Besançon, 29 aout 2015. Laurent TAVERNIER Oto-rhino-laryngologiste Praticien hospitalier Professeur des universités

2 ème stage estival Besançon, 29 aout 2015. Laurent TAVERNIER Oto-rhino-laryngologiste Praticien hospitalier Professeur des universités 2 ème stage estival Besançon, 29 aout 2015 Laurent TAVERNIER Oto-rhino-laryngologiste Praticien hospitalier Professeur des universités 1. Anatomie de l oreille 2. Fonctionnement de l oreille 3. Consultation

Plus en détail

Diarrhées aiguës du nourrisson

Diarrhées aiguës du nourrisson Diarrhées aiguës du nourrisson Critères de gravité Chef de service de Pédiatrie - CHV Des «Critères de gravité» : pour quoi faire? A priori : pour prendre une décision Conseil téléphonique Domicile ou

Plus en détail

L enfant avant tout. Diarrhée et vomissements

L enfant avant tout. Diarrhée et vomissements 27 L enfant avant tout Diarrhée et vomissements Les vomissements et la diarrhée sont deux des principales raisons pour lesquelles les parents amènent leurs enfants à l urgence d un hôpital. À L Hôpital

Plus en détail

LES INFECTIONS D OREILLES (LES OTITES)

LES INFECTIONS D OREILLES (LES OTITES) LES INFECTIONS D OREILLES (LES OTITES) Les infections d oreille, chroniques ou récurrentes, sont courantes chez le chien et le chat et entrainent une fréquente frustration chez l animal, son propriétaire

Plus en détail

UNE CHIRURGIE D UN JOUR POUR VOTRE ENFANT

UNE CHIRURGIE D UN JOUR POUR VOTRE ENFANT 23 UNE CHIRURGIE D UN JOUR POUR VOTRE ENFANT Comment aider votre enfant à vivre cette expérience Pour vous, pour la vie Une chirurgie d un jour pour votre enfant Votre enfant aura bientôt une opération

Plus en détail

Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques!

Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques! Brochure d information En utilisant mal une ressource, elle devient inefficace! Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques! z6creation.net Une initiative européenne en matière de santé. Rhume ou grippe? Pas

Plus en détail

La prévention et contrôle des infections: C EST L AFFAIRE DE TOUS!

La prévention et contrôle des infections: C EST L AFFAIRE DE TOUS! La prévention et contrôle des infections: C EST L AFFAIRE DE TOUS! Par Cathy Ouellet Conseillère en prévention et contrôle des infections Formation pour les bénévoles Juillet 2013 L exposition à des agents

Plus en détail

Baisse de l'audition

Baisse de l'audition Baisse de l'audition Les causes La baisse de l'audition se manifeste à différents niveaux. Avec une perte moyenne de 20 à 40 db, le malentendant perd les bruits faibles et certains éléments phonétiques.

Plus en détail

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

La vaccination chez l enfant

La vaccination chez l enfant Conseil santé La vaccination chez l enfant www.omnimut.be La vaccination chez l enfant La vaccination chez l enfant Nous ne les voyons pas, mais ils sont bien là! De nombreux virus et bactéries peuvent

Plus en détail

Mal de gorge? Toux sèche?

Mal de gorge? Toux sèche? Mal de gorge? Toux sèche? Junior-angin agit et soulage 2 solutions naturelles et efficaces adaptées aux enfants à partir de 1 an L hiver, le temps froid et humide favorise l apparition d infections, de

Plus en détail

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie 23 CHIRURGIE THORACIQUE Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations concernant la chirurgie que

Plus en détail

www.pediatric-rheumathology.printo.it

www.pediatric-rheumathology.printo.it www.pediatric-rheumathology.printo.it RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU ET ARTHRITE REACTIVE POST SREPTOCOCCIQUE : LE RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU (RAA) De quoi s agit-il? Tout d abord, il faut insister sur le

Plus en détail

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Définition et causes Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Vous arrive-t-il de ressentir une douleur à l estomac

Plus en détail

Pandémie de grippe Guide pour les particuliers et les familles

Pandémie de grippe Guide pour les particuliers et les familles Pandémie de grippe Guide pour les particuliers et les familles 3 Ce guide a pour objectif de vous aider à comprendre le risque que représente la survenue d'une pandémie de grippe dans notre pays ou canton.

Plus en détail

Les accidents bio-mécaniques les barotraumatismes

Les accidents bio-mécaniques les barotraumatismes Les accidents bio-mécaniques les barotraumatismes Cours N4 - Définition - rappels - Le placage de masque - Les sinus - Les oreilles - Les dents - L estomac Gérard DOMINÉ Instructeur Régional MF2 BEES1

Plus en détail

traumatisme crânien chez l enfant : conduite à tenir

traumatisme crânien chez l enfant : conduite à tenir Une surveillance à domicile peut suffire quand aucun signe de gravité n est décelé à l examen. Un vomissement survenu peu après le TC et non renouvelé n est pas a priori inquiétant, si l examen neurologique

Plus en détail

Maladies infectieuses - Coqueluche

Maladies infectieuses - Coqueluche Maladies infectieuses - Coqueluche Document d info La coqueluche 1 Introduction La coqueluche est une maladie aiguë et contagieuse des voies respiratoires provoquée par la bactérie Bordetella pertussis.

Plus en détail

Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements

Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements 1 à 20 H 30 au Muséum Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements Sous l'égide du Comité orléanais de la Fondation pour la Recherche Médicale Avec : - Isabelle COUILLIN,

Plus en détail

Quiz Comment bien utiliser les médicaments?

Quiz Comment bien utiliser les médicaments? PATIENT Quiz Comment bien utiliser les médicaments? Chaque question peut faire l objet d une ou de plusieurs bonnes réponses. QUESTIONS 1 : J ai pris un ou plusieurs médicaments et je pense que l un d

Plus en détail

L'œsophage L'œsophage est un tube musculaire qui traverse de la bouche à l'estomac. Causes

L'œsophage L'œsophage est un tube musculaire qui traverse de la bouche à l'estomac. Causes L'œsophage est un tube musculaire qui traverse de la bouche à l'estomac. Chez l'adulte moyen, il fait 25 cm à 30 cm (10 po à 14 po) de long et environ 2 cm (moins d'un pouce) de large. L'œsophage est constitué

Plus en détail

Phonétique auditive. L'appareil auditif humain

Phonétique auditive. L'appareil auditif humain Phonétique auditive La fonction auditive permet d'instituer entre les individus un moyen de communication à partir d'émissions sonores codées pour lesquelles l'ouïe constitue le récepteur sensoriel. L'oreille

Plus en détail

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions TRANSFUSION SANGUINE Des réponses à vos questions Des réponses à vos questions La présente brochure s adresse aux personnes qui pourraient avoir besoin d une transfusion de sang ou de produits sanguins

Plus en détail

Votre bébé a besoin de soins spéciaux

Votre bébé a besoin de soins spéciaux Votre bébé a besoin de soins spéciaux Ce guide se veut un document de référence afin de favoriser une meilleure compréhension de tous les aspects entourant la venue d un enfant prématuré ou malade. Il

Plus en détail

L enfant avant tout. Rubéole : dépistage avant la grossesse

L enfant avant tout. Rubéole : dépistage avant la grossesse 30 L enfant avant tout Rubéole : dépistage avant la grossesse Dix pour cent des femmes en âge de procréer n ont pas les anticorps pour les protéger contre l infection rubéolique. Selon l équipe de la division

Plus en détail

Questions fréquentes sur la grippe saisonnière

Questions fréquentes sur la grippe saisonnière Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique État au 17.09.2013 Questions fréquentes sur la grippe saisonnière 1. Qu est-ce que la grippe?

Plus en détail

LIVRETS-CONSEIL ECO PHARMA. Source régionale de santé et de bien-être. La santé de bébé. La santé de bébé

LIVRETS-CONSEIL ECO PHARMA. Source régionale de santé et de bien-être. La santé de bébé. La santé de bébé ECO PHARMA Source régionale de santé et de bien-être La santé de bébé La santé de bébé La santé de bébé Nous avons créé ces livrets-conseil sur différents sujets liés à la naissance d'un enfant (grossesse,

Plus en détail

une poche de 1-2 mm est considérée normale; une poche de 3 à 4 mm désigne une parodontite débutante;

une poche de 1-2 mm est considérée normale; une poche de 3 à 4 mm désigne une parodontite débutante; Parodontite La parodontite est une maladie inflammatoire qui affecte le parodonte, c'est-à-dire l'ensemble des tissus qui supportent et qui soutiennent les dents. Parmi ces tissus, le parodonte se compose

Plus en détail

Agenda de la crise de migraine. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tél :...

Agenda de la crise de migraine. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tél :... Agenda de la crise de migraine Nom :....................... Prénom :.................... Adresse :............................................................................ Tél :........................

Plus en détail

Questionnaire pour enfants avec trouble de voix

Questionnaire pour enfants avec trouble de voix 10 504, boulevard St-Laurent, local 1 Montréal, H3L 2P4; 514.332.9593 www.cliniquebeausoleil.com Questionnaire pour enfants avec trouble de voix Voici un formulaire qui peut vous sembler long à remplir,

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

Comprendre l amygdalectomie et l adénoïdectomie

Comprendre l amygdalectomie et l adénoïdectomie Comprendre l amygdalectomie et l adénoïdectomie [French translation of The Tonsillectomy Journey: Tonsillectomy and Adenoidectomy PL-0012] Clinique ORL [ENT Clinic] 902-470-8041 Équipe d oto-rhino-laryngologie

Plus en détail

Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile

Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile Pædiatric Rheumatology InterNational Trials Organisation Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile De quoi s agit-il? Le syndrome de Blau est une maladie génétique. Les patients souffrent d une combinaison entre

Plus en détail

Utilisation des médicaments au niveau des soins primaires dans les pays en développement et en transition

Utilisation des médicaments au niveau des soins primaires dans les pays en développement et en transition 09-0749 1 WHO/EMP/MAR/2009.3 Utilisation des médicaments au niveau des soins primaires dans les pays en développement et en transition Synthèse des résultats des études publiées entre 1990 et 2006 Organisation

Plus en détail

Prévention des maladies

Prévention des maladies Prévention des maladies 410, rue Buller Woodstock (Ontario) N4S 4N2 Tél. : 519 539-9800 Téléc. : 519 539-6206 99, rue Edward St.Thomas (Ontario) N5P 1Y8 Tél. : 519 631-9900 Téléc. : 519 633-0468 50, rue

Plus en détail

La Grippe en questions

La Grippe en questions 1 La Grippe en questions Qu est ce que la grippe? Que sont les virus grippaux? La grippe est une infection virale respiratoire aiguë contagieuse. Les virus grippaux se répartissent entre différents types

Plus en détail

L ostéopathie. PRIVAS TEDDY Infirmier DE Ostéopathe DO. ISFI Bayonne Septembre 2012

L ostéopathie. PRIVAS TEDDY Infirmier DE Ostéopathe DO. ISFI Bayonne Septembre 2012 L ostéopathie PRIVAS TEDDY Infirmier DE Ostéopathe DO ISFI Bayonne Septembre 2012 1 PLAN Définition Un peu d histoire L ostéopathie aujourd hui Le cadre législatif Les différentes approches Pour qui, pour

Plus en détail

Les pertes de. surdité chez l enfant : j ournée. pas une minute à perdre! Le diagnostic et le traitement de la

Les pertes de. surdité chez l enfant : j ournée. pas une minute à perdre! Le diagnostic et le traitement de la Le diagnostic et le traitement de la surdité chez l enfant : pas une minute à perdre! Dr Ted Tewfik, MD, FRCSC Les types de surdités Les pertes de l audition touchent dix enfants sur mille en Amérique

Plus en détail

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Bienvenue au Centre de santé et des services sociaux du Granit. Vous serez admise à l hôpital pour une césarienne. Votre séjour sera d environ trois à quatre

Plus en détail

de bonnes dents pour bébé

de bonnes dents pour bébé l atelier santé ville présente avec le soutien de de bonnes dents pour bébé Conseils bucco-dentaires aux parents de jeunes enfants www.la-crea.fr l apparition des premières dents Les dents permettent la

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 décembre 2004 VOGALENE 5 mg, suppositoire sécable (Boîte de 10) Laboratoires SCHWARZ PHARMA métopimazine Liste II Date de l AMM initiale chez

Plus en détail

Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires

Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires A) GENERALITES SUR LA NOUVELLE GRIPPE A (H1N1) v. Qu est-ce que la nouvelle grippe A (H1N1) v? La nouvelle grippe A(H1N1) est une infection

Plus en détail

LE VACCIN L HÉPATITE A LES EFFETS SECONDAIRES

LE VACCIN L HÉPATITE A LES EFFETS SECONDAIRES HÉPATITE A L HÉPATITE A L hépatite A est une infection du foie causée par un virus. Il s agit d une maladie sérieuse qui peut nécessiter une hospitalisation. Elle est plus grave chez les personnes plus

Plus en détail

Soulagement de la douleur pendant le travail et l accouchement : Quels sont mes choix?

Soulagement de la douleur pendant le travail et l accouchement : Quels sont mes choix? Soulagement de la douleur pendant le travail et l accouchement : Quels sont mes choix? Pendant que vous vous préparez à la naissance de votre bébé, ce livret répondra à plusieurs questions que vous vous

Plus en détail

French translation OAA leaflet. Maux de tête après péridurale ou rachianesthésie Ce que vous devez savoir

French translation OAA leaflet. Maux de tête après péridurale ou rachianesthésie Ce que vous devez savoir French translation OAA leaflet Maux de tête après péridurale ou rachianesthésie Ce que vous devez savoir Nous avons écrit ce fascicule pour vous donner des informations sur les maux de tête qui peuvent

Plus en détail

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR RAGWITEK (Extrait d allergène standardisé, comprimé sublingual de petite herbe à poux [Ambrosia artemisiifolia], 12 Amb a 1-U) Le présent dépliant constitue

Plus en détail

Comprendre la formule sanguine complète (FSC)

Comprendre la formule sanguine complète (FSC) Comprendre la formule sanguine complète (FSC) Notre mission Ce que vous devez savoir Dispensateur de services de première ligne et de services spécialisés, le CSSS du Suroît a la responsabilité de maintenir

Plus en détail

La Neurofibromatose en 20 questions

La Neurofibromatose en 20 questions CNN la NF en 20 questions Responsable : Pr Jean-Francois Stalder Clinique Dermatologique CHU Nantes Contact : Blandine Legeay Tel :02-40-08-31-23 blandine.legeay@chu-nantes.fr La Neurofibromatose en 20

Plus en détail

le Tabagisme Passif brochure d'information

le Tabagisme Passif brochure d'information le Tabagisme Passif brochure d'information Si près des trois quarts des personnes se disent gênées par la fumée des autres, les risques liés au tabagisme passif restent largement sous-estimés : les non-fumeurs

Plus en détail

Les clés de la maladie de Verneuil

Les clés de la maladie de Verneuil Adresses utiles pour plus d informations : Association Française pour la Recherche sur l Hidrosadénite (AFRH) 772 avenue du Professeur Louis Ravas 34080 Montpellier http://www.afrh.fr - http://ados.afrh.fr

Plus en détail

Une crise d'asthme : ça se comprend et ça se maîtrise. Information destinée aux parents

Une crise d'asthme : ça se comprend et ça se maîtrise. Information destinée aux parents Une crise d'asthme : ça se comprend et ça se maîtrise Information destinée aux parents Votre enfant a vu un médecin en raison de son asthme. Ce guide vous aidera à mieux comprendre la crise qui s'est

Plus en détail

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse Conseil péri opératoire : Greffe osseuse AVANT L INTERVENTION CHIRURGICALE DE GREFFE OSSEUSE Afin de vous préparer à votre intervention chirurgicale de greffe osseuse, d assurer votre confort et d obtenir

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué

Le test de dépistage qui a été pratiqué élever CommenT UN enfant ayant une mucoviscidose Q Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité a révélé que votre bébé pouvait être atteint de mucoviscidose. Le test de la sueur vient de confirmer

Plus en détail

Item!49.!Evaluation!clinique!et!fonctionnelle!d un!handicap! sensoriel!:!la!surdité!! Objectifs pédagogiques

Item!49.!Evaluation!clinique!et!fonctionnelle!d un!handicap! sensoriel!:!la!surdité!! Objectifs pédagogiques Item!49.!Evaluation!clinique!et!fonctionnelle!d un!handicap! sensoriel!:!la!surdité!!! I.! Les surdités :! II.! Le handicap sensoriel chez l enfant.! III.! Le handicap sensoriel chez l adulte :! IV.! Le

Plus en détail

11, Bd de Sébastopol Annexe 75001 Paris. Dépistage des troubles auditifs de l'enfant.

11, Bd de Sébastopol Annexe 75001 Paris. Dépistage des troubles auditifs de l'enfant. Page 1 sur 11, Bd de Sébastopol Annexe Dépistage des troubles auditifs de l'enfant. 150083011 Page 2 sur 11, Bd de Sébastopol Annexe Médecins généralistes, pédiatres. Professionnels amenés à suivre les

Plus en détail

X-Plain La Grippe H1N1 (Grippe Porcine) Résumé de Référence

X-Plain La Grippe H1N1 (Grippe Porcine) Résumé de Référence X-Plain La Grippe H1N1 (Grippe Porcine) Résumé de Référence Introduction La grippe H1N1, également appelée grippe porcine, est une maladie respiratoire des porcs qui s est répandue maintenant parmi les

Plus en détail

Mieux reconnaître les poussées de sclérose en plaques

Mieux reconnaître les poussées de sclérose en plaques Mieux reconnaître les poussées de sclérose en plaques La Société canadienne de la sclérose en plaques est fière d être une source d information sur la SP. Les renseignements fournis dans la présente publication

Plus en détail

L enfant avant tout. L asthme chez l enfant

L enfant avant tout. L asthme chez l enfant 14 L enfant avant tout L asthme chez l enfant Au Canada, la prévalence de l asthme chez l enfant a quadruplé au cours de la dernière décennie, et l asthme est devenu l une des principales causes d hospitalisation

Plus en détail

GROSSESSE & INQUIETUDES

GROSSESSE & INQUIETUDES Préparé par : Véronique Proulx, infirmière clinicienne module naissance GROSSESSE & INQUIETUDES Danielle Bessette, infirmière module naissance Personnes consultées: Diane Bertrand, infirmière chef module

Plus en détail