RAPPORT D ACTIVITÉ 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITÉ 2011"

Transcription

1 RAPPORT D ACTIVITÉ 2011 ZER HEIMATSCH OINE SUISSE SCHUTZ SVIZZE CZIUN DA LA PA Chapelle Sainte-Croix Fontenais PATRIMOINE SUISSE SECTION JURASSIENNE

2

3 RAPPORT D ACTIVITÉ 2011

4 2

5 TABLE DES MATIÈRES Éditorial 5 En général 6 En particulier 10 Le Vorbourg à Delémont 10 L ancien Grand hôtel international de Porrentruy 15 La subvention cantonale 18 La gare de Porrentruy 19 La crèche de Alle 20 Collaboration avec la Ville de Delémont 21 Comptes 22 Bilan au Comptes Budget

6 Chapelle Ste-Croix à Fontenais IMPRESSUM PATRIMOINE SUISSE SECTION JURASSIENNE Case postale Delémont 2 CCP

7 ÉDITORIAL «Pour un esprit absurde, la raison est vaine et il n'y a rien au-delà de la raison.» Albert Camus L année écoulée a été particulièrement marquée par la conclusion d une très longue procédure au Vorbourg sur les hauts de Delémont. La Bourgeoisie a obtenu du Conseil communal de Delémont l autorisation de construire un ascenseur pour que les personnes à mobilité réduite puisse accéder sans difficulté à la chapelle. Une cause noble dont l épilogue tend pourtant à l absurde. Une autre chapelle fait l objet d une attention particulière de la part du comité de la Section. La chapelle de Ste-Croix à Fontenais va probablement être restaurée tout en changeant d affectation. Construites en plusieurs étapes à partir de 1445, cet édifice d ordinaire fermé au public a été retenu par le comité pour y tenir son assemblée générale 2012 avec l accord et la collaboration de la Paroisse de Fontenais, propriétaire des lieux. Le comité, au travers du présent rapport d activité, souhaite mieux mettre en valeur son travail bénévole et présenter plus largement le champ et les résultats de ses actions sur le terrain. Antoine Voisard, président 5

8 Maison paysanne portée disparue à Damphreux EN GÉNÉRAL Au cours de l année 2011, le comité s'est réuni à 13 reprises. Il a participé à deux séances du comité central, aux festivités du 40ème anniversaire du prix Wakker ainsi qu à différentes séances avec le secrétariat central. Il a en outre répondu aux sollicitations du secrétariat central pour diverses réalisations telles que la diffusion des informations concernant vacances au cœur du patrimoine, le prix Schultess des jardins ou le prix Wakker, les prises de positions concernant les panneaux solaires et les éoliennes, notamment. Le comité a livré au secrétariat quelques réflexions sur les problèmes financiers des sections ainsi que sur les directives de Patrimoine suisse pour la collaboration avec les sections. Une délégation du comité a suivit un cours concernant le droit de recours et les directives de Patrimoine suisse et de son Conseiller juridique en la matière. Au niveau cantonal, une délégation du comité a rencontré Mme la ministre de la Formation, de la Culture et des Sports ainsi que M. le ministre de l Environnement et de l Équipement pour présenter le travail de la Section et tenter de convaincre le Gouvernement jurassien de rétablir la subvention cantonale à la hauteur de celle qui prévalait en

9 Le comité a collaboré avec la section des permis de construire et avec le conservateur des monuments historiques pour divers objets. La comité a notamment décidé de s impliquer d avantage pour les journées du patrimoine. Au niveau communal, le comité s inquiète du mauvais état d'entretien de certains bâtiments anciens et est de plus en plus confronté à des demandes de démolition dans les périmètres ISOS. En effet, avec l essor de la propriété par étage dans le Jura, des promoteurs recherchent des bâtiments anciens dans l otique de les remplacer par des constructions contemporaines quelconques au détriment de l'image des centres des localités. La plupart du temps les autorités soutiennent de genre d opération immobilières. Cet état de fait reflète un manque de méthode crasse, parfois à la limite de la bonne foi, dans les diagnostiques posés et qui conduisent inévitablement et invariablement à la démolition. Dans un autre contexte, le comité a suivi l évolution du projet Esplanade à Porrentruy et a convaincu l Expert fédéral qui accompagne l Office de la culture de renoncer à certaines exigences contreproductives. Les demandes de permis pour des installations de panneaux solaires photovoltaïques ou thermiques sont de plus en plus nombreuses et le comité veille à l'application des directives de l association en la matière. Durant l année écoulé, la Commission cantonale des paysages et des sites 7

10 Maison paysanne portée disparue à Alle a élaboré des recommandations pour l intégration des installations solaires et des constructions agricoles analogues à celles de Patrimoine suisse. Dans le cadre de la veille sur les permis de construire, en collaboration avec l ASPRUJ, le comité a examiné 211 demandes concernant des zones centre ou agricole. Il en est résulté pour Patrimoine suisse 28 oppositions dûment motivées. Par la suite, un projet a été abandonné par le requérant et vingt cas ont fait l objet d une entente après modification du projet. Quatre oppositions seulement ont fait l objet d une séance de conciliation. En 2011, deux oppositions ont été rejetée par l autorité compétente. Au 31 décembre 2011, cinq oppositions sont en suspens, dont une après une séance de conciliation. Le comité s est en particulier opposé à un projet de transformation de la Chapelle de Berlincourt réalisée par Jeanne Bueche ainsi qu à Porrentruy à la demande de permis de construire proprement dite de la Municipalité pour la transformation de la salle de spectacle de l ancien Grand hôtel international et à celle des CFF relative à la démolition de plusieurs bâtiments d époque à la gare. La veille sur les permis de construire mobilise le comité plus que de raison mais elle permet d entretenir des contacts avec les secrétariats communaux, les requérants et d approfondir la connaissance du terrain. Le comité a effectué de nombreux déplacements représentant plus de 1000 km au total. 8

11 L'année 2011 a vu la conclusion de la procédure concernant l'accès à la chapelle du Vorbourg par un jugement défavorable du Tribunal fédéral et l'attribution du permis de construire par la Municipalité de Delémont à la Bourgeoisie de Delémont. Le comité maintient différents projets comme la réalisation d une plaquette sur St-Jean Népomucène sous la direction d Amalita Bruthus ainsi que l établissement d un liste rouge des bâtiments anciens menacés de disparition. Les travaux préparatoires à la rénovation de la chapelle Ste-Croix à Fontenais font l'objet d'un suivit régulier de la part du comité. Enfin, le comité maintient ses contacts avec l AS- PRUJ, Pro Natura, l'association pour la sauvegarde des murs de pierres sèches, et le groupe régional Jura bernois de la Section bernoise de Patrimoine suisse. Deux membres du comité siègent au Conseil de fondation de Pro St-Ursanne. La liste des membres de la Section a été mise à jour suite à la radiation des personnes qui ne s acquittait pas de la cotisation après plusieurs rappel. Au 31 décembre 2011, la Section peut compter sur 98 membres. 9

12 Chapelle du Vorbourg à Delémont EN PARTICULIER LE VORBOURG À DELÉMONT Le comité se permet de citer la plupart des faits ainsi que les conclusions, paradoxales à ses yeux, de l arrêt du 10 juin 2011 de la I re Cour de droit public du Tribunal fédéral. «La chapelle du Vorbourg, propriété de la Bourgeoisie de Delémont, se situe sur le territoire de la commune de Delémont (parcelle n o 1600), implantée sur un éperon rocheux surplombant la Birse, hors zone à bâtir. Datant du XI ème siècle, reconstruite en 1586 et agrandie au XVII ème siècle, elle constitue un lieu de pèlerinage traditionnel figurant en tant qu élément individuel dans la fiche ISOS concernant Delémont. Son accès au public se fait actuellement depuis la route par un escalier d une quinzaine de marches situé au sud entre l enrochement où est installé un bougeoir et un kiosque. Les sanitaires sont situés dans une annexe, au nord de la chapelle dont il faut sortir et descendre par un autre escalier. Le 1 er avril 2004 (après un premier refus et au terme d un concours), le Conseil communal de Delémont a accordé à la Bourgeoisie un permis de construire portant sur le réaménagement des accès sud et nord de la chapelle, destiné à faciliter l accès aux personnes âgées et handicapées. Le projet, élaboré par le bureau Arches 2000, prévoyait le déplacement en oblique de l escalier au sud et l installation 10

13 d un monte-personnes face à l entrée actuelle, la construction d un nouvel escalier avec monte-escalier au nord, ainsi que le réaménagement des WC. Les oppositions, formées par Patrimoine suisse, section jurassienne, et par l Association pour la sauvegarde du patrimoine rural jurassien (AS- PRUJ), ont été rejetées. Les opposants ont recouru auprès de la Juge administrative du Tribunal de première instance du canton du Jura. Par jugement du 5 novembre 2004, cette dernière a rejeté les recours dans la mesure de leur recevabilité. Les opposants ont ensuite saisi la Chambre administrative du Tribunal cantonal jurassien. Par arrêt du 13 mai 2005, cette dernière a déclaré irrecevable le recours de l ASPRUJ, prononcé qui a été confirmé par le Tribunal fédéral le 25 août 2005 (...). Durant la procédure, Patrimoine suisse a proposé un contre-projet établit par l architecte Renato Salvi (ascenseur intérieur), puis une variante de celui-ci. Dans ses déterminations du 25 juin 2007, la Commission fédérale des monuments historiques (CFMH) considéra que le déplacement en diagonale de l escalier sud banalisait l accès principal de la chapelle et que l installation mécanique de l ascenseur était trop en évidence. La CFMH préconisait la création d un ascenseur intérieur soit dans le logement (avec déplacement du confessionnal et réduction de la surface habitable pour les religieux), soit sous la tribune de la nef. 11

14 Chapelle du Vorbourg à Delémont Ayant pris connaissance de ces objections, la Bourgeoisie a renoncé au projet litigieux et a présenté un nouveau projet élaboré par le même bureau. L accès au sud se fait par un ascenseur extérieur installé dans les rochers qui soutiennent la chapelle, à quelque 8 m de l escalier actuel, qui est maintenu. L escalier nord est modifié et muni d un monte-personnes: Mis à l enquête par la Cour administrative le 5 novembre 2008, le projet a fait l objet d une nouvelle opposition de Patrimoine suisse ainsi que de l Association suisse des paralysés (ASPr). La CFMH s est à nouveau déterminée, en recommandant notamment qu un soin particulier soit apporté au traitement des surfaces de la cage d ascenseur et qu il soit renoncé à un avant-toit. De nouveaux plans ont été produits dans ce sens au mois de février Par arrêt du 15 juillet, la Chambre administrative a annulé le permis de construire délivré le 1 er avril 2004 et confirmé par la Juge administrative et renvoyé le dossier au Conseil municipal afin qu il délivre le permis de construire conformément aux plans du 1 er février (...) Par acte du 13 septembre 2010, Patrimoine suisse forme recours en matière de droit public (...) Par acte du 14 septembre 2010, l ASPr forme elle aussi un recours (...).» 12

15 13

16 Façade originale sur la rue Pierre-Péquignat de la salle de spectacle de l ancien Grand hôtel international de Porrentruy Le Tribunal fédéral détaille sur un dizaine de pages les considérant en droit et produit un examen différencié et une conclusion pour chacun des éléments du projet au nord et au sud de la chapelle. Cette approche par secteur, calquée sur celle du Tribunal cantonal, a probablement nuit une pesée globale des intérêts en présence. Ainsi au sud, il conclu que «le projet litigieux apparaît ainsi comme celui qui permet de ménager au mieux les intérêts en présence.» Pour le surplus, les jugent estiment que «les recourantes ne prétendent pas que des mesures supplémentaires devraient être prévues pour assurer une meilleure intégration de l installation au site.» Le comité a en effet décidé de ne soutenir que la variante du projet Salvi et a renoncé à faire part de ses propositions d amélioration du projet de la Bourgeoisie. Au nord, le Tribunal fédéral estime que «même si elle n apparaît idéale ni du point de vue de la protection des sites, ni du point de vue de l accessibilité pour les personnes handicapées, la solution retenue procède d une pesée adéquate des intérêts en présence. Comme cela a été relevé [dans ses considérants], la Bourgeoisie n avait aucune obligation, découlant de la LHand [Loi fédérale du 13 décembre 2002 sur l élimination des inégalités frappant les personnes handicapées - RS 151.3], d améliorer l accessibilité de la Chapelle du Vorbourg. (...) Son dernier projet apparaît ainsi conforme au droit. 14

17 Le comité regrette bien évidemment que ses conclusions n aient pas été retenues par le Tribunal fédéral et a particulièrement apprécié la collaboration et le soutien de l ASPr pour la défense des intérêts des personnes handicapées. Ce sont finalement pour ces personnes que ces installations sont projetées et elles leurs seront d un usage particulièrement mal pratique selon l ASPr. Les solutions défendues par Patrimoine suisse étaient moins onéreuses, plus commodes pour les personnes à mobilités réduites et avaient des impacts somme toute raisonnables sur les autres usagers valides. Ces arguments pourtant susceptibles de toucher les collectivités tant publiques que paroissiales n ont pas assez portés ou n ont pas assez été entendus. L ANCIEN GRAND HÔTEL INTERNATIONAL DE PORRENTRUY Dans cette affaire particulièrement médiatisée, le début de l année 2011 a été marquée par des divergences de vues entre l expert fédéral et la Commission cantonale des paysages et des sites au sujet des décors de façades de l arrière-scène sur la rue Pierre-Péquignat. Durant l automne, les craintes du comité dans la procédure de demande générale de permis de construire de «l Inter» se vérifient malheureusement. Contre toute attente, le canton renonce à toute publication dans le Journal officiel du dépôt public de la demande subséquente de permis de construire de la Municipalité de Porrentruy. Seuls quelques propriétaires voisins sont avisés. Bien informée, la 15

18 Photo-montage de la tour de scène projetée en vieille ville de Porrentruy presse écrite locale découvre le pot aux roses et publie dans ses colonnes les dates clés du dépôt public. Le comité qui en prend connaissance se hâte de consulter les plans. Sur ordre expresse du Conseil municipal, les Travaux publics de la Ville n autorise pas Patrimoine suisse à consulter les plans déposés publiquement. Le comité décide de s opposer à titre provisionnel. La Section des permis de construire, plus conciliante que la Municipalité, autorise l accès au dossier dans ses locaux à Delémont et donne un délai suffisant pour motiver son opposition et pour démontrer sa qualité pour agir. En effet, dans l intervalle, l avocat de la commune a écrit au canton et conteste vigoureusement le droit de Patrimoine suisse d intervenir dans la procédure. Le 22 novembre 2011, le comité motive son opposition au projet de la Municipalité. Sur le fond, Patrimoine suisse constate que le projet ne tient pas compte des conditions majeures du permis général et que la Municipalité envisage des démolitions de substance historique incompatible avec le niveau de protection dont jouissent pourtant l édifice et la vieille ville. Premièrement, les monoblocs et gaines de ventilation et tuyaux apparaissent en toiture, entre les volumes de la salle de spectacle et l ancien Grand Hôtel International. Alors que le règlement communal l interdit. De plus, l uni- 16

19 que coupe longitudinale, que les plans indiquent dans l axe de la travée centrale de l ancien hall de l hôtel est en fait une coupe «en baillonette» sur la cage d escaliers de l ancien hôtel. Cet artifice permet de cacher l impact des installations de ventilation notamment pour les salles à l étage. La façade latérale sud montre en outre qu un tuyau grimpe le mur du fond de la salle de spectacle. Deuxièmement, la terrasse, à l est, n est pas descendue au niveau de l espace public comme l exigeait le permis général. Le comité notait également que les plans et les façades ne représentaient pas les mêmes aménagements. Le comité a en outre constaté que le projet de transformation à l intérieur du bâtiment comportait des atteintes irréversibles à la substance historique. Premièrement, il est envisagé d élargir le cadre de scène alors que son état de conservation est excellent. Deuxièmement, il est projeté de démolir entièrement le mur d arrière-scène. Les photos d archive en notre possession nous laissent à penser que ce mur est constitué de pierres taillées. Or l article 43 du règlement de construction communal en interdit le démontage et tend à les conserver. Troisièmement, il est prévu d ouvrir une porte au niveau du balcon aboutissant à la destruction d une partie du décor associé à la voûte du plafond de la salle. Quatrièmement, il a été demandé par l ECA-Jura de réaménager l issue de secours au niveau du balcon sans qu il soit possible d apprécier les atteintes éventuelles supplémentaires aux décors. Le comité deman- 17

20 Bâtiments menacés de démolition en gare de Porrentruy dait plutôt la fermeture des trois fenêtres sur le balcon, la reconstitution des décors et l utilisation, comme sortie de secours, de la porte existante dans l axe de la salle de spectacle. Cinquièmement, l utilisation des combles pour l installation d un tuyau de ventilation condamne irrémédiablement la restauration des anciennes verrières dont le comité appelle à la réouverture à terme. Enfin, considérant les partis retenus dans le concept général de transformation, le comité déplore que le projet tende à maintenir des aménagements malheureux des années 70 et 80 et ne conduise pas à réhabiliter certains aménagements originaux. Le dossier suit son cours. LA SUBVENTION CANTONALE Le 10 décembre 2010, le Gouvernement jurassien décidait de réduire de à francs sa subvention annuelle jugeant les démarches d oppositions de Patrimoine suisse non-constructives. Après avoir entendu les Ministres de la Formation, de la Culture et des Sports et de l Environnement et de l Équipement entre février et avril 2011, il est ressorti que le Gouvernement jurassien, sous l impulsion du M. Le Ministre Laurent Schaffter, reprochait à Patrimoine suisse de s être opposé à la rénovation de l ancien Grand hôtel international de Porrentruy et de sa salle de spectacle et refusait que le subvention cantonale serve à couvrir les frais de l association lié à la procédure judiciaire engagée contre la délivrance du permis général de construire. 18

21 Suites aux discussions, les ministres concernés ont promis de défendre une subvention pleine dès 2011, avec succès, puisque le Gouvernement jurassien a décidé un peu plus tard le rétablissement la subvention à francs. LA GARE DE PORRENTRUY Les CFF projettent à la gare de Porrentruy de démolir complètement l ancien bâtiment de service n o 6, ainsi que de la halle aux marchandises n o 8, sur la parcelle n o Le comité a consulté le dossier déposé aux Travaux publics de la Ville, visité les lieux et a décidé de former opposition à cette demande démolition sans véritable projet de reconstruction. Sur le fond, le comité ne peut admettre que la démolition des halles en bois et la mise à nu du quai de chargement, la construction d une rampe d accès au quai ainsi dégagé ainsi que la pose d un enrobé pour les parties qui ne le sont pas. Cependant, il s oppose à la démolition des bâtiments en maçonnerie (bâtiments n os 6, partiellement, et 8). Ces bâtiments témoignent en effet de l activité de la gare de Porrentruy jusqu au début des années D un point de vue patrimonial et urbanistique, ils doivent être mis en valeur dans le cadre du développement urbain du de la gare en tant que bâtiments de tête tels que la Municipalité de Porrentruy les a présentés dans son projet de plan directeur localisé en

22 Ancien hangar des pompes de Delémont En l absence d un projet de développement détaillé, le comité s est fermement opposé à toute démolition dans le secteur de la gare. Le dossier suit son cours. LA CRÈCHE DE ALLE À la suite de la publication du projet d installation de containers métalliques préfabriqués sur la parcelle n o 262, à Alle, le comité a consulté le dossier de construction, la réglementation communale et visité les lieux. Il a été publié deux demandes de dérogation concernant l aspect architectural et la toiture. L installation projetée se situe en zone centre CAa, dans un secteur ISOS. L implantation est somme toute assez discrète depuis la rue en amont de sorte qu elle n indigne pas la section au premier abord. La nature de la construction dans un site protégé, son orientation quelconque ne peuvent cependant être admises sur le moyen terme. Une solution pavillonnaire plus durable et mieux intégrée devrait être envisagée au sud de la parcelle. En même temps qu il s opposait au projet, le comité s est mis à disposition pour des conseils en la matière. Quelques jours après la fin du dépôt public et sans autorisation aucune, le conseil communal l autorité de police des constructions de par la loi annonçait que les containers ont été posés, raccordés et mis en exploitation. Aux dernières nouvelles, la Section des permis n a pas réa- 20

23 git, malgré les protestations du comité, et le permis n est pas délivré. Les revendications du comité ne portent pourtant que sur un engagement moral de la requérante relatif à la recherche d une solution mieux intégrée dans les 5 ans à compter de la délivrance du permis de construire. COLLABORATION AVEC LA VILLE DE DELÉMONT En 2011, l ancien hangar des pompes de Delémont est transformé en école de cirque. Avec cette opération, la Ville souhaite initier une collaboration préalable aux études de faisabilité avec Patrimoine suisse en lui demandant d établir un cahier des charges aussi précis que possible pour une transformation harmonieuse du patrimoine historique. Cette approche permet de limiter le risque d opposition au moment du dépôt public de la demande de permis de construire tout en permettant à l association de vérifier si son cahier des charges initial a été respecté dans le développement du projet. Une autre expertise est actuellement cours au sujet de la villa Koechli à l avenue de la Gare. Il s agirait de transformer ce petit hôtel particulier en locaux administratifs. 21

24 COMPTES BILAN AU Actifs Banque CCP 10' Caisse Actifs transitoires 1' ' Passifs Passifs transitoires Réserve pour projets 9' Fortune au ' ' ' Fortune au Fortune au ' ' Augmentation de fortune 3'

25 COMPTES 2011 Budget 2011 Comptes 2011 Recettes Cotisations des membres 3' ' Dons 1' ' Écu d'or 2' ' Subvention cantonale 3' ' Intérêts Dissolution de réserve Diminution de fortune Remboursement impôt anticipé Total 10' '

26 Détail BCJ Caisse CCP Transitoires ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' '

27 Budget 2011 Comptes 2011 Dépenses Frais de déplacements 1' Frais de procédure 1' ' Frais de conférence et d'assemblée Littérature Frais de bureau Ports, taxes, téléphones Frais de banque Frais de comité Cotisation à Patrimoine suisse Publications imprimées 4' ' de la section Mise en réserve Augmentation de fortune ' Total 10' '

28 Détail BCJ Caisse CCP Transitoires ' ' ' ' ' '

29 BUDGET 2012 Budget 2012 Comptes 2011 Recettes Cotisations des membres 4' ' Dons ' Écu d'or 2' ' Subvention cantonale 3' ' Intérêts Dissolution de réserve Diminution de fortune Remboursement impôt anticipé Total 9' '

30 Budget 2012 Comptes 2011 Dépenses Frais de déplacements 1' Frais de procédure 1' ' Frais de conférence et d'assemblée Littérature Frais de bureau Ports, taxes, téléphones Frais de banque Frais de comité Cotisation à Patrimoine suisse Publications imprimées 2' ' de la section Mise en réserve Augmentation de fortune 2' ' Total 9' '

31

32 SCHWEIZ PATRIMO HEIMATS PROTEC

COMMUNE DE ROSSINIERE PLANS D EXTENSION PARTIELS DU VILLAGE ET DE LA FRASSE REGLEMENT

COMMUNE DE ROSSINIERE PLANS D EXTENSION PARTIELS DU VILLAGE ET DE LA FRASSE REGLEMENT COMMUNE DE ROSSINIERE PLANS D EXTENSION PARTIELS DU VILLAGE ET DE LA FRASSE REGLEMENT Article 1 Définitions Objectifs Mesure générales 1.1 Périmètres des plans d extension partiels 1.2 Types de bâtiments

Plus en détail

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973 VILLE DE MOUDON Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC Mars 1973 1 Règlement du plan d extension du centre CHAPITRE PREMIER Dispositions générales et police des constructions Article premier Le plan

Plus en détail

Dossier de vente CHF 350'000.00. Maison d habitation / grange et parcelle «ancienne ferme Garraux» 2735 MALLERAY. Prix de vente

Dossier de vente CHF 350'000.00. Maison d habitation / grange et parcelle «ancienne ferme Garraux» 2735 MALLERAY. Prix de vente Dossier de vente Maison d habitation / grange et parcelle «ancienne ferme Garraux» 2735 MALLERAY Prix de vente CHF 350'000.00 Maison d habitation-grange / garage-remise /grenier et parcelle La Lignière

Plus en détail

TERRITOIRE Projets à l initiative communale

TERRITOIRE Projets à l initiative communale TERRITOIRE Projets à l initiative communale Plan directeur communal coordination avec le Département de l urbanisme Le Conseil administratif a accueilli à la mairie M. François Longchamp, Conseiller d

Plus en détail

RÈGLEMENT COMMUNAL D'AIDE FINANCIÈRE À LA RÉNOVATION ET TRANSFORMATION EN ZONE VIEUX BOURG ET CENTRE VILLAGE

RÈGLEMENT COMMUNAL D'AIDE FINANCIÈRE À LA RÉNOVATION ET TRANSFORMATION EN ZONE VIEUX BOURG ET CENTRE VILLAGE COMMUNE D'ORSIERES Rue de la Commune 3-1937 Orsières RÈGLEMENT COMMUNAL D'AIDE FINANCIÈRE À LA RÉNOVATION ET TRANSFORMATION EN ZONE VIEUX BOURG ET CENTRE VILLAGE ARTICLE 1 OBJECTIFS Dans le but de contribuer

Plus en détail

LE SERVICE URBANISME DE LA C.C. LOIRE SEMÈNE. QUELLE AUTORISATION POUR QUELS TRAVAUX? p. 6 à 11. + SES MISSIONS p. 2 à 3

LE SERVICE URBANISME DE LA C.C. LOIRE SEMÈNE. QUELLE AUTORISATION POUR QUELS TRAVAUX? p. 6 à 11. + SES MISSIONS p. 2 à 3 LE SERVICE URBANISME DE LA C.C. LOIRE SEMÈNE + SES MISSIONS p. 2 à 3 DÉFINITIONS UTILES p. 4 LES DIFFÉRENTS TYPES DE DEMANDES p. 5 QUELLE AUTORISATION POUR QUELS TRAVAUX? p. 6 à 11 LE SERVICE URBANISME

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL n 1138/2008 concernant. Au Conseil communal de Lutry, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux,

PREAVIS MUNICIPAL n 1138/2008 concernant. Au Conseil communal de Lutry, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux, PREAVIS MUNICIPAL n 1138/2008 concernant les travaux généraux de réfection des chambres d hôtes de l Hôtel du Rivage et la création d un accès facilité aux personnes handicapées et à mobilité réduite Au

Plus en détail

dos. 2053 Orbe, le 20 février 2007 Préavis no 21/07 : Demande de crédit pour la réhabilitation du Casino

dos. 2053 Orbe, le 20 février 2007 Préavis no 21/07 : Demande de crédit pour la réhabilitation du Casino MUNICIPALITE D ORBE Secrétariat : tél. 024/442.92.10 fax 024/442.92.19 Hôtel de Ville - 1350 Orbe greffe@orbe.ch Au Conseil communal dos. 2053 Orbe, le 20 février 2007 Préavis no 21/07 : Demande de crédit

Plus en détail

LA TOUR A PLOMB. couëron. ESPACE CULTUREL ET ASSOCIATIF de. Quai Emile Paraf

LA TOUR A PLOMB. couëron. ESPACE CULTUREL ET ASSOCIATIF de. Quai Emile Paraf couëron Espace culturel et associatif Quai Emile Paraf ANNÉE DE MISE EN SERVICE : 2009 Maître d ouvrage : Commune de Couëron (44) MaîtrISE d ŒUVRE : Sophie BLANCHET, architecte urbaniste, La Rochelle Benoit

Plus en détail

Département des institutions et de la sécurité. Service des communes et du logement

Département des institutions et de la sécurité. Service des communes et du logement Département des institutions et de la sécurité Service des communes et du logement Division finances communales Commune de FERREYRES Résumé des comptes Année 2014 Cette formule doit parvenir au Département,

Plus en détail

ARTICLE 4 OUVRAGES, TRAVAUX ET PRESTATIONS SUBVENTIONNES

ARTICLE 4 OUVRAGES, TRAVAUX ET PRESTATIONS SUBVENTIONNES DISPOSITIF D AIDES A LA RENOVATION EN ZPPAUP REGLEMENT RELATIF AUX MODALITES D ATTRIBUTION DES SUBVENTIONS ARTICLE 1 OBJET La Ville de Fougères est dotée d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 10/09/2009 Cour Administrative d Appel de Marseille N 07MA02024 Inédit au recueil Lebon 3ème chambre - formation à 3 M. DARRIEUTORT, président Mme Anne MENASSEYRE, rapporteur M. DUBOIS, commissaire

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 02/06/2010 Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 26 mai 2010 N de pourvoi: 09-10852 Publié au bulletin Cassation sans renvoi Mme Favre (président), président SCP Bouzidi et Bouhanna,

Plus en détail

LE CENTRE DE CONFÉRENCES BORSCHETTE EST MORT, VIVE LA RÉSIDENCE BORSCHETTE!

LE CENTRE DE CONFÉRENCES BORSCHETTE EST MORT, VIVE LA RÉSIDENCE BORSCHETTE! !"#$ Communiqué de presse du mardi 19 avril 2005 LE CENTRE DE CONFÉRENCES BORSCHETTE EST MORT, VIVE LA RÉSIDENCE BORSCHETTE! 1. Introduction Après une première concertation en octobre 2003, un projet d

Plus en détail

Guide pratique des tribunaux genevois

Guide pratique des tribunaux genevois Guide pratique des tribunaux genevois Les juridictions et commissions administratives du Pouvoir judiciaire POST TENEBRAS LUX Pouvoir judiciaire Genève Table des matières La justice administrative... 5

Plus en détail

d investir ancien www.ffbatiment.fr

d investir ancien www.ffbatiment.fr Mémo 2005 19 raisons d investir dans l immobilier ancien www.ffbatiment.fr Crédit d impôt Développement durable Jusqu au 31 décembre 2009 Vous achetez des votre habitation équipements pour principale Crédit

Plus en détail

Le financement du projet

Le financement du projet Le financement du projet Comment financer mon projet? 14 Votre budget doit faire l objet d une étude approfondie. Pour vous aider à établir votre plan de financement, faites appel à l Association Départementale

Plus en détail

Les travaux subventionnables par l Anah LA LISTE ÉTABLIE AU 1 ER JANVIER 2009. Document d information non contractuel

Les travaux subventionnables par l Anah LA LISTE ÉTABLIE AU 1 ER JANVIER 2009. Document d information non contractuel Les travaux subventionnables par l Anah LA LISTE ÉTABLIE AU 1 ER JANVIER 2009 Document d information non contractuel L Anah, Agence nationale de l habitat, attribue des aides financières aux propriétaires

Plus en détail

Statuts. La désignation des personnes s entend aussi bien au féminin qu au masculin.

Statuts. La désignation des personnes s entend aussi bien au féminin qu au masculin. Statuts La désignation des personnes s entend aussi bien au féminin qu au masculin. Nom et siège 1. La Fédération romande des consommateurs (FRC) est une association à but non lucratif au sens des articles

Plus en détail

Canton de Vaud Formulaire de demande de subvention pour l assainissement de l enveloppe du bâtiment

Canton de Vaud Formulaire de demande de subvention pour l assainissement de l enveloppe du bâtiment Canton de Vaud Formulaire de demande de subvention pour l assainissement de l enveloppe du bâtiment Adresse Le Programme Bâtiments Centre de traitement du canton de Vaud Neugasse 10 8005 Zurich N omettez

Plus en détail

le réaménagement des anciens locaux de la police et du contrôle des habitants

le réaménagement des anciens locaux de la police et du contrôle des habitants PREAVIS MUNICIPAL n 1129/2008 concernant le réaménagement des anciens locaux de la police et du contrôle des habitants Au Conseil communal de Lutry, Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs les Conseillers

Plus en détail

Statuts. Association Suisse des Ambulanciers

Statuts. Association Suisse des Ambulanciers Statuts Association Suisse des Ambulanciers I. Nom et siège social Art. 1 Sous le nom de Vereinigung Rettungssanitäter Schweiz Association Suisse des Ambulanciers Associazione Svizzera Soccorritori VRS

Plus en détail

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle I

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle I MINISTERE DES AFFAIRES ECONOMIQUES INSTITUT NATIONAL DE STATISTIQUE Statistique des permis d'urbanisme Rue de Louvain, 44 1000 Bruxelles Tél : 02/548.62.48 Statistique des permis d'urbanisme Modèle I Bâtiments

Plus en détail

CHAPITRE 2: CARACTERISTIQUES DES ZONES

CHAPITRE 2: CARACTERISTIQUES DES ZONES CHAPITRE 2: CARACTERISTIQUES DES ZONES Article 7.- Secteur de faible densité. a) Les secteurs d'habitation de faible densité comprennent les parties du territoire communal réservées aux maisons d'habitation

Plus en détail

PRÉAVIS N o 13/14 AU CONSEIL COMMUNAL

PRÉAVIS N o 13/14 AU CONSEIL COMMUNAL COMMUNE DE SAINT-SULPICE MUNICIPALITÉ PRÉAVIS N o 13/14 AU CONSEIL COMMUNAL DEMANDE D UN CRÉDIT DE CHF 2'700'000.- POUR LA RÉNOVATION DU BÂTIMENT DES CRÊTES RUE DU CENTRE 60 Saint-Sulpice, le 13 octobre

Plus en détail

LA REFECTION GENERALE DE LA SALLE DE GYMNASTIQUE ET GRANDE SALLE DU GRAND-PONT

LA REFECTION GENERALE DE LA SALLE DE GYMNASTIQUE ET GRANDE SALLE DU GRAND-PONT PREAVIS MUNICIPAL n 1080/2004 concernant LA REFECTION GENERALE DE LA SALLE DE GYMNASTIQUE ET GRANDE SALLE DU GRAND-PONT Au Conseil communal de Lutry, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers

Plus en détail

Règlement relatif aux plans d utilisation du sol de la Ville de Genève LC 21 211. Dispositions générales

Règlement relatif aux plans d utilisation du sol de la Ville de Genève LC 21 211. Dispositions générales Règlement relatif aux plans d utilisation du sol de la Ville de Genève LC 21 211 Adopté par le Conseil municipal le 20 février 2007 Approuvé par le Conseil d Etat le 27 février 2008 Avec les dernières

Plus en détail

Demande d autorisation de travaux sur un immeuble classé au titre des monuments historiques

Demande d autorisation de travaux sur un immeuble classé au titre des monuments historiques 1/7 Direction de l'architecture et du patrimoine - article L 621-9 du code du patrimoine - article L 425-5 du code de l urbanisme - articles 19, 20, 21 et 23 du décret n 2007-487 du 30 mars 2007 relatif

Plus en détail

Récépissé de depôt d une déclaration préalable

Récépissé de depôt d une déclaration préalable Récépissé de depôt d une déclaration préalable Madame, Monsieur, Vous avez déposé une déclaration préalable à des travaux ou aménagements non soumis à permis. et, si vous ne recevez pas de courrier de

Plus en détail

2/4. 3 - Auteur du projet ou maître d œuvre

2/4. 3 - Auteur du projet ou maître d œuvre Cer f aavecobl i gat i ondeper mi sdeconst r ui r e 3 - Auteur du projet ou maître d œuvre 2/4 Madame Monsieur Personne morale Nom :... Prénom :... Et/ou : Raison sociale et dénomination de la personne

Plus en détail

Dossier d autorisation du droit des sols

Dossier d autorisation du droit des sols Dossier d autorisation du droit des sols» Permis de Construire» Permis de Démolir» Déclaration Préalable L imprimé CERFA Il existe plusieurs imprimés CERFA selon le type de demande d autorisation : Édito

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS RESTAURANT SCOLAIRE ET HALL DE SPORTS CONFERENCE DE PRESSE 20 mai

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 PROPOSITION DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 PROPOSITION DE DÉCRET 764 (2007-2008) N 1 764 (2007-2008) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 16 avril 2008 PROPOSITION DE DÉCRET modifiant les articles 35 et 111 du Code wallon de l aménagement du territoire, de l urbanisme,

Plus en détail

3 ) de mettre à la charge de la ville de Toulouse la somme de 5 000 euros en application de l article L. 761-1 du code de justice administrative ;

3 ) de mettre à la charge de la ville de Toulouse la somme de 5 000 euros en application de l article L. 761-1 du code de justice administrative ; COUR ADMINISTRATIVE D APPEL DE BORDEAUX CC N o 14BX00735 SOCIETE BNP PARIBAS Mme Catherine Girault Président M. Paul-André Braud Rapporteur REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS La cour administrative

Plus en détail

CHAPITRE 2: CARACTERISTIQUES DES ZONES. Article 6.- Secteurs d'habitat à caractère rural.

CHAPITRE 2: CARACTERISTIQUES DES ZONES. Article 6.- Secteurs d'habitat à caractère rural. CHAPITRE 2: CARACTERISTIQUES DES ZONES Article 6.- Secteurs d'habitat à caractère rural. a) Les secteurs d'habitat à caractère rural sont destinés à recevoir des habitations, des petites et moyennes entreprises

Plus en détail

Intervention financière de la Ville de Mons dans les travaux de rénovation et d embellissement des façades

Intervention financière de la Ville de Mons dans les travaux de rénovation et d embellissement des façades Intervention financière de la Ville de Mons dans les travaux de rénovation et d embellissement des façades 1. Une prime? Il existe sur l entité montoise de nombreux bâtiments de qualité faisant partie

Plus en détail

Le règlement communal

Le règlement communal Commune de Bassins Pourquoi avoir lancé cette invitation? Quelles sont les bases légales autorisant la municipalité à inviter les membres du conseil communal? L utilisation de vos droits, vous aurez permis

Plus en détail

CREDIT EXTRABUDGÉTAIRE

CREDIT EXTRABUDGÉTAIRE Commune d'echichens PREAVIS N 11/2015 DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL DEMANDE DE CREDIT EXTRABUDGÉTAIRE DE CHF 2'985'000.00 POUR LA TRANSFORMATION DU BÂTIMENT ECA N 33 ET DEMOLITION DU BATIMENT

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE DU VENDREDI 15 NOVEMBRE 2013

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE DU VENDREDI 15 NOVEMBRE 2013 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE DU VENDREDI 15 NOVEMBRE 2013 PRESENTS : M. X. MADELAINE, Maire, P. GOUPIL, R. FOLTETE, B NUYTEN, N. DUPUIS, C. LECHARPENTIER, B. JEAN, L. PARDOEN, DELAUNAY Elodie,

Plus en détail

LUNDI 15 JUIN 2015 À 20.00 H, À LA SALLE DE SPECTACLES

LUNDI 15 JUIN 2015 À 20.00 H, À LA SALLE DE SPECTACLES LUNDI 15 JUIN 2015 À 20.00 H, À LA SALLE DE SPECTACLES Il peut être consulté au bureau municipal 30 jours avant l assemblée et sur le site internet : www.corgemont.ch. L année 2014 clôture avec un excédent

Plus en détail

09.48/D AFFECTATION DU RESULTAT 2008 - BUDGET PRINCIPAL DE LA COMMUNE. Excédent de fonctionnement capitalisé en Investissement : 2 495 947,91

09.48/D AFFECTATION DU RESULTAT 2008 - BUDGET PRINCIPAL DE LA COMMUNE. Excédent de fonctionnement capitalisé en Investissement : 2 495 947,91 REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE VILLE DE BRUNOY CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 02 juillet 2009 20 H 30 Salle des Fêtes C O M P T E R E N D U LE CONSEIL, 09.48/D AFFECTATION DU RESULTAT

Plus en détail

1/4. N de l autorisation. Le cas échéant, n de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie :

1/4. N de l autorisation. Le cas échéant, n de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie : MINISTÈRE CHARGÉ DE LA CONSTRUCTION Dossier spécifique permettant de vérifier la conformité des établissements recevant du public aux règles d accessibilité et de sécurité contre l incendie et la panique

Plus en détail

DGALN/Plan Urbanisme Construction Architecture

DGALN/Plan Urbanisme Construction Architecture L énergie de vos projets Monographie Maison de M. Le Pen à Echirolles (Isère) Version finale Marché à procédure adaptée n 1000219 du 25/11/10 28 septembre 2011 DGALN/Plan Urbanisme Construction Architecture

Plus en détail

Questionnaire détaillé relatif à la demande d'autorisation d'exploiter une institution

Questionnaire détaillé relatif à la demande d'autorisation d'exploiter une institution Les institutions sociales Questionnaire détaillé relatif à la demande d'autorisation d'exploiter une institution Nom de l'institution : Adresse : NPA, localité : Tél : Fax : Adresse électronique : Site

Plus en détail

STATUTS DE PATRIMOINE SUISSE SECTION DU VALAIS ROMAND

STATUTS DE PATRIMOINE SUISSE SECTION DU VALAIS ROMAND PATRIMOINE SUISSE SECTION DU VALAIS ROMAND STATUTS DE PATRIMOINE SUISSE SECTION DU VALAIS ROMAND I. BUTS Art. 1 Sous le nom de PATRIMOINE SUISSE, section du Valais romand, il est constitué à Sion une association

Plus en détail

COMITE CONSULTATIF QUARTIER DU LUZARD. Vendredi 13 novembre 2015 LCR des Totems

COMITE CONSULTATIF QUARTIER DU LUZARD. Vendredi 13 novembre 2015 LCR des Totems COMITE CONSULTATIF QUARTIER DU LUZARD Vendredi 13 novembre 2015 LCR des Totems 2 REQUALIFICATION DU QUARTIER DU LUZARD La pièce urbaine 4 Réaménagement du Pôle Gare Contexte Le pôle d échanges de Noisiel

Plus en détail

LE LABEL DE LA FONDATION DU PATRIMOINE

LE LABEL DE LA FONDATION DU PATRIMOINE LE LABEL DE LA FONDATION DU PATRIMOINE David DALMAZ Directeur des Affaires Juridiques et Fiscales - Fondation du Patrimoine La Fondation du patrimoine 1, organisme reconnu d utilité publique 2 a pour objet

Plus en détail

Archives départementales de l Isère

Archives départementales de l Isère ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE L'ISERE SOUS-SERIE 4 E (dépôts des communes) 4 E 722 OYTIER-SAINT-OBLAS Aurélie BOUILLOC, attachée de conservation du patrimoine Benjamin GENTIL 2015 SOMMAIRE SOURCES COMPLEMENTAIRES

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal no 92 relatif à l'octroi d'un crédit pour financer la construction d un nouveau bâtiment des infrastructures et locaux polyvalents au lieu dit "Montoly" Date proposée

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 325834 Inédit au recueil Lebon 8ème et 3ème sous-sections réunies M. Arrighi de Casanova, président Mme Eliane Chemla, rapporteur M. Olléon Laurent, rapporteur public LE PRADO, avocat(s)

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION PRO FORTINS NEUCHATEL

STATUTS DE L ASSOCIATION PRO FORTINS NEUCHATEL PRO FORTINS NEUCHATEL STATUTS DE L ASSOCIATION PRO FORTINS NEUCHATEL Nature juridique et siège Art. 1 Pro Fortins Neuchâtel est une association à but idéal sans but lucratif, régie par les présents statuts

Plus en détail

Réforme relative au permis de construire et aux autorisations d urbanisme

Réforme relative au permis de construire et aux autorisations d urbanisme Avril 2006 Note d information juridique Agence d Urbanisme du Territoire de Belfort Centre d Affaires des 4 As BP 107-90002 Belfort Cedex Tél : 03 84 46 51 51 - Fax : 03 84 46 51 50 Courriel : autb@autb.asso.fr

Plus en détail

La maison de village de Mormont (Erezée)

La maison de village de Mormont (Erezée) Les fiches d aménagement rural La maison de village de Mormont (Erezée) Quand développement rural rime avec aménagement du territoire, urbanisme, architecture et patrimoine! 3 Erezée CARTE D IDENTITE En

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N 1314533/9 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ASSOCIATION PARENTS CONTRE LA DROGUE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N 1314533/9 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ASSOCIATION PARENTS CONTRE LA DROGUE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N 1314533/9 ASSOCIATION PARENTS CONTRE LA DROGUE Mme Régnier-Birster Juge des référés Audience du 30 octobre 2013 Ordonnance du 31 octobre 2013 54-035-02-03 C RÉPUBLIQUE

Plus en détail

Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine

Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine Différend sur les réserves d or et les bénéfices de la Banque nationale 14 juin 2004 Numéro 24/1 Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine Raccourcie

Plus en détail

REGLEMENT CONCERNANT LE SERVICE DES TAXIS

REGLEMENT CONCERNANT LE SERVICE DES TAXIS REGLEMENT CONCERNANT LE SERVICE DES TAXIS du 28 novembre 1994 Le Conseil de Ville, - vu l'ordonnance cantonale concernant la détention et la conduite de taxis dans les communes du 6 décembre 1978, - vu

Plus en détail

Commentaires sur le projet de réaménagement de l ancienne gare-hôtel Viger

Commentaires sur le projet de réaménagement de l ancienne gare-hôtel Viger Commentaires sur le projet de réaménagement de l ancienne gare-hôtel Viger Consultations publiques menées par l Office de consultation publique de Montréal 22 novembre 2007 1. Présentation d Héritage Montréal

Plus en détail

Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest. Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises

Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest. Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Demande de démolition 106, rue Rose de Lima Comité de démolition du 26 janvier 2010 1 Ville

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D'ECUBLENS/VD PRÉAVIS N 11/2004

MUNICIPALITÉ D'ECUBLENS/VD PRÉAVIS N 11/2004 MUNICIPALITÉ D'ECUBLENS/VD PRÉAVIS N 11/2004 Bâtiment des Esserts Aménagement de locaux au Centre Technique Communal Demande de crédit de construction AU CONSEIL COMMUNAL D'ECUBLENS/VD Monsieur le Président,

Plus en détail

AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Office de la culture Office de l environnement Service de l aménagement du territoire, Section des permis de construire

AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Office de la culture Office de l environnement Service de l aménagement du territoire, Section des permis de construire RÉSEAU DE TÉLÉPHONIE MOBILE INSTANCE RESPONSABLE Service de l aménagement du territoire INSTANCE DE COORDINATION Service de l aménagement du territoire AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Office de la culture

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON N 1002673 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE SOCIETE D EXPLOITATION DU PARC EOLIEN SERRE DE BICHOU AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON N 1002673 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE SOCIETE D EXPLOITATION DU PARC EOLIEN SERRE DE BICHOU AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON N 1002673 SOCIETE D EXPLOITATION DU PARC EOLIEN SERRE DE BICHOU M. Thulard Rapporteur Mme Vigier-Carrière Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

Plus en détail

N 1201764 REPUBLIQUE FRANÇAISE

N 1201764 REPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LIMOGES if N 1201764 REPUBLIQUE FRANÇAISE M. S. C/ Ministre de la culture et de la communication et autre Mme Ozenne Rapporteur AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le tribunal administratif

Plus en détail

Commune de Courchapoix

Commune de Courchapoix Téléphone et fax 032 438 88 54 Courchapoix, le 31 mars 2015 Courriel : admin.com@courchapoix.ch com.courchapoix@bluewin.ch Mairie : mairie@courchapoix.ch Assemblée communale extraordinaire du 31 mars 2015

Plus en détail

Exercice de la police spéciale des établissements recevant du public (ERP)

Exercice de la police spéciale des établissements recevant du public (ERP) Exercice de la police spéciale des établissements recevant du public (ERP) Pour éviter qu un incident ne se transforme en tragédie, les commissions pour la sécurité contre les risques d incendie et de

Plus en détail

- de mettre à la charge de l Etat une somme de 3 000 euros au titre de l article L. 761-1 du code de justice administrative ;

- de mettre à la charge de l Etat une somme de 3 000 euros au titre de l article L. 761-1 du code de justice administrative ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NANTES N 1300640 ASSOCIATION DES PROPRIETAIRES DU HAVRE et M. Jean-Pierre Devanne Mme Picquet Rapporteur M. Lesigne Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

Plus en détail

Procès-verbal de la séance extraordinaire du conseil d'arrondissement tenue le jeudi 2 juillet 2015 à 17 h 815, rue Bel-Air, salle 02-101

Procès-verbal de la séance extraordinaire du conseil d'arrondissement tenue le jeudi 2 juillet 2015 à 17 h 815, rue Bel-Air, salle 02-101 Procès-verbal de la séance extraordinaire du conseil d'arrondissement tenue le jeudi 2 juillet 2015 à 17 h 815, rue Bel-Air, salle 02-101 MEMBRES DU CONSEIL D ARRONDISSEMENT PRÉSENTS : M. Benoit Dorais,

Plus en détail

PARTIE ECRITE PLAN D AMENAGEMENT GENERAL COMMUNE DE BERDORF

PARTIE ECRITE PLAN D AMENAGEMENT GENERAL COMMUNE DE BERDORF PARTIE ECRITE DU PLAN D AMENAGEMENT GENERAL DE LA COMMUNE DE BERDORF Vu et approuvé définitivement Berdorf, le 18 juin 2009 Le conseil communal Page 1/43 TABLE DES MATIERES PARTIE ECRITE DU PLAN D AMENAGEMENT

Plus en détail

L A T O U R D E P E I L Z Municipalité

L A T O U R D E P E I L Z Municipalité V I L L E D E L A T O U R D E P E I L Z Municipalité PRÉAVIS MUNICIPAL N 1/2015 le 4 février 2015 Concerne : Demande de crédit de Fr. 451'000.-- pour l organisation d un concours en vue de la rénovation

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE Guide pratique du particulier Envie de vous lancer dans un projet de construction neuve? Envie d aménager vos locaux ou de modifier votre façade? Vous êtes

Plus en détail

Règlement communal relatif à l'aide aux familles en matière d'énergie consommée et aux mesures d'encouragement pour l'utilisation rationnelle de

Règlement communal relatif à l'aide aux familles en matière d'énergie consommée et aux mesures d'encouragement pour l'utilisation rationnelle de Règlement communal relatif à l'aide aux familles en matière d'énergie consommée et aux mesures d'encouragement pour l'utilisation rationnelle de l'énergie et pour la promotion des énergies renouvelables

Plus en détail

Procédure coordonnée énergie et patrimoine. 2 Présentation du dossier - Méthodologie

Procédure coordonnée énergie et patrimoine. 2 Présentation du dossier - Méthodologie OFFICE CANTONAL DE L'ÉNERGIE & SERVICE DES MONUMENTS ET DES SITES (DALE) Procédure coordonnée énergie et patrimoine 1 Introduction La protection du patrimoine construit et paysager de l'environnement de

Plus en détail

SEANCE DU 21 SEPTEMBRE 2012

SEANCE DU 21 SEPTEMBRE 2012 SEANCE DU 21 SEPTEMBRE 2012 RESTAURATION EGLISE SAINT MARTIN : TRAVAUX COMPLEMENTAIRES. Mme le Maire rend compte de l évolution du chantier : Normandie Rénovation termine la reconstruction du mur. La reprise

Plus en détail

Urbanisme et Bâtiments. Autorisations de construire. Types de procédures

Urbanisme et Bâtiments. Autorisations de construire. Types de procédures Urbanisme et Bâtiments Autorisations de construire Types de procédures 1 2 Les permis de construire et de démolir Objets pouvant ne pas être soumis à autorisation (art. 68a, al. 2, RLATC) «Aucun travail

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES CERTIFICATS D AUTORISATION ET D OCCUPATION

RÈGLEMENT SUR LES CERTIFICATS D AUTORISATION ET D OCCUPATION VILLE DE MONTRÉAL ARRONDISSEMENT DE VILLE-MARIE CA-24-107 RÈGLEMENT SUR LES CERTIFICATS D AUTORISATION ET D OCCUPATION Vu l article 119 de la Loi sur l aménagement et l urbanisme (L.R.Q., chapitre A-19.1);

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION DE LA SUBVENTION RAVALEMENT DE FACADE

REGLEMENT D ATTRIBUTION DE LA SUBVENTION RAVALEMENT DE FACADE Communauté de Communes de l Ouest Rhodanien (C.O.R) 3 R u e d e l a V e n n e - B P n 5 7 6 9 1 7 0 T A R A R E T é l : 0 4. 74. 0 5. 0 6. 6 0 M a i l : contact@c-or.fr Programme d aide au ravalement de

Plus en détail

Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 42, alinéa 2, et 68 de la Constitution cantonale 1),

Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 42, alinéa 2, et 68 de la Constitution cantonale 1), Loi sur l'archivage du 20 octobre 2010 Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 42, alinéa 2, et 68 de la Constitution cantonale 1), arrête : SECTION 1 : Dispositions générales

Plus en détail

Fondation du patrimoine

Fondation du patrimoine Fondation du patrimoine La Fondation du Patrimoine a pour but essentiel de sauvegarder et de valoriser le patrimoine rural non protégé. Maisons, églises, ponts, lavoirs, moulins, patrimoine industriel,

Plus en détail

LDTR et LAAL. Principes et application pratique

LDTR et LAAL. Principes et application pratique Service Service des communes des communes et du logement et du logement LDTR et LAAL Principes et application pratique Plan LDTR/LAAL Principes communs d application (immeubles assujettis - notion de pénurie)

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE CONCERNANT LA PROCEDURE AUPRES DU DEPARTEMENT DE L'AMENAGEMENT, DU LOGEMENT ET DE L'ENERGIE

NOTICE EXPLICATIVE CONCERNANT LA PROCEDURE AUPRES DU DEPARTEMENT DE L'AMENAGEMENT, DU LOGEMENT ET DE L'ENERGIE NOTICE EXPLICATIVE CONCERNANT LA PROCEDURE AUPRES DU DEPARTEMENT DE L'AMENAGEMENT, DU LOGEMENT ET DE L'ENERGIE OFFICE CANTONAL DU LOGEMENT ET DE LA PLANIFICATION FONCIERE RELATIVE AUX TRAVAUX DANS LES

Plus en détail

ANGLE RUE LÉOPOLD, 6 RUE DU FOSSÉ AUX LOUPS, 29 CET ÎLOT EST AFFECTÉ AU LOGEMENT : NON À L AUDITORIUM - RADIATEUR

ANGLE RUE LÉOPOLD, 6 RUE DU FOSSÉ AUX LOUPS, 29 CET ÎLOT EST AFFECTÉ AU LOGEMENT : NON À L AUDITORIUM - RADIATEUR Boulevard Adolphe Max, 55 1000 Bruxelles T. 02 219 33 45 F. 02 219 86 75 info@arau.org ww.arau.org Conférence de presse du lundi 16 février 2009 ANGLE RUE LÉOPOLD, 6 RUE DU FOSSÉ AUX LOUPS, 29 CET ÎLOT

Plus en détail

RÉPUBLIQUE ET CANTON DU JURA

RÉPUBLIQUE ET CANTON DU JURA RÉPUBLIQUE ET CANTON DU JURA TRIBUNAL CANTONAL COUR CIVILE CC / 26 / 2014 AJ / 27 / 2014 Président Juges Greffière : Daniel Logos : Jean Moritz et Sylviane Liniger Odiet : Julia Werdenberg ARRET DU 4 AVRIL

Plus en détail

de l autorité de surveillance en matière de poursuite et faillite du canton de Berne

de l autorité de surveillance en matière de poursuite et faillite du canton de Berne Circulaire No A 42 de l autorité de surveillance en matière de poursuite et faillite du canton de Berne aux offices des poursuites et aux offices des faillites du canton de Berne Assistance judiciaire

Plus en détail

PROGRAMME D INCITATION A LA RESTAURATION ET AU RAVALEMENT DES FACADES D IMMEUBLES

PROGRAMME D INCITATION A LA RESTAURATION ET AU RAVALEMENT DES FACADES D IMMEUBLES PROGRAMME D INCITATION A LA RESTAURATION ET AU RAVALEMENT DES FACADES D IMMEUBLES Janvier 2012 1 PREAMBULE A l issue d un diagnostic urbain (2003), la ville d Angoulême s est engagée dans le projet urbain

Plus en détail

L office juridique commente des décisions actuelles

L office juridique commente des décisions actuelles L office juridique commente des décisions actuelles Heidi Walther Zbinden, avocate, Office juridique, Direction des travaux publics, des transports et de l énergie Les changements dans la procédure d octroi

Plus en détail

Paris, le 8 mai 2008 Communiqué de presse

Paris, le 8 mai 2008 Communiqué de presse Paris, le 8 mai 2008 Communiqué de presse Action contre le déménagement du Palais de justice : lors de l audience au Conseil d Etat du mercredi 7 mai, le commissaire du Gouvernement propose de rejeter

Plus en détail

RÉPUBLIQUE ET CANTON DU JURA

RÉPUBLIQUE ET CANTON DU JURA RÉPUBLIQUE ET CANTON DU JURA TRIBUNAL CANTONAL COUR ADMINISTRATIVE ADM 26 / 2015 Présidente : Sylviane Liniger Odiet Juges : Jean Moritz et Philippe Guélat Greffière : Gladys Winkler Docourt ARRET DU 10

Plus en détail

- Etre affilié à une caisse de retraite ayant conventionné avec le Conseil Général.

- Etre affilié à une caisse de retraite ayant conventionné avec le Conseil Général. CONSEIL GENERAL DU VAR Subvention pour des travaux de rénovation Conditions de ressource Réhabilitation de logements vacants ou transformation de locaux en logements en vue de les louer avec des loyers

Plus en détail

La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme

La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme 1 PREAMBULE Quelques dates pour situer la réforme du permis de construire 2 Le permis de construire en quelques dates 1852 : décret relatif

Plus en détail

concernant l exécution de la loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite Le Grand Conseil du canton de Fribourg

concernant l exécution de la loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite Le Grand Conseil du canton de Fribourg 8. Loi du mai 89 concernant l exécution de la loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la loi fédérale du avril 889 sur la poursuite pour dettes

Plus en détail

Municipalité d Yvonand Av. du Temple 8 Tél. 024/557 73 00 Fax 024/557 73 01 greffe@yvonand.ch www.yvonand.ch AU CONSEIL COMMUNAL

Municipalité d Yvonand Av. du Temple 8 Tél. 024/557 73 00 Fax 024/557 73 01 greffe@yvonand.ch www.yvonand.ch AU CONSEIL COMMUNAL Yvonand, 13 janvier 2014 Municipalité d Yvonand Av. du Temple 8 Tél. 024/557 73 00 Fax 024/557 73 01 greffe@yvonand.ch www.yvonand.ch AU CONSEIL COMMUNAL 1462 YVONAND Préavis municipal No 2014/04 Concerne

Plus en détail

Décret concernant le permis de construire (DPC) (Version en vigueur du 1 er janvier 2006 au 31 décembre 2009)

Décret concernant le permis de construire (DPC) (Version en vigueur du 1 er janvier 2006 au 31 décembre 2009) Décret concernant le permis de construire (DPC) (Version en vigueur du 1 er janvier 2006 au 31 décembre 2009) du 11 décembre 1992 Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu l article 115, lettre

Plus en détail

CHARTE DES TERRASSES DE CAFÉ OU RESTAURANT SUR LA COMMUNE DE LIMEUIL

CHARTE DES TERRASSES DE CAFÉ OU RESTAURANT SUR LA COMMUNE DE LIMEUIL CHARTE DES TERRASSES DE CAFÉ OU RESTAURANT SUR LA COMMUNE DE LIMEUIL Les terrasses sont une composante du décor urbain et elles favorisent l activité commerciale. L'objet de cette réglementation des terrasses

Plus en détail

Accord entre la Confédération suisse et la République des Seychelles sur l échange de renseignements en matière fiscale

Accord entre la Confédération suisse et la République des Seychelles sur l échange de renseignements en matière fiscale Traduction 1 Accord entre la Confédération suisse et la République des Seychelles sur l échange de renseignements en matière fiscale Conclu le 26 mai 2014 Approuvé par l Assemblée fédérale le 20 mars 2015

Plus en détail

ENSAIT. Réhabilitation du bâtiment A

ENSAIT. Réhabilitation du bâtiment A ENSAIT Réhabilitation du bâtiment A 1 Préambule Dans le cadre de la réhabilitation du bâtiment A, l ENSAIT a souhaité suivre une démarche HQE, avec des objectifs BBC, qui conditionnait une demande de subvention

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Paris N 12PA05144,13PA01264 Inédit au recueil Lebon 9ème Chambre M. DALLE, président Mme Laurence NOTARIANNI, rapporteur Mme ORIOL, rapporteur public COURONNE, avocat(s)

Plus en détail

Opération. de l Habitat

Opération. de l Habitat Communauté de Communes du Pays d Azay-le-Rideau Opération Programmée d Amélioration de l Habitat Etude pré opérationnelle Opération Mission de suivi et Locale d animation pour un programme d intérêt d

Plus en détail

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie.

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie. 2 plans d exécution a été adjugée au bureau LZ&A Architectes SA. Ce dernier a établi un devis général, effectué un relevé précis et préparé les plans pour les appels d offres. La mise à l enquête pour

Plus en détail

COMMUNE DE MONNETIER-MORNEX CONSEIL MUNICIPAL DU 13 SEPTEMBRE 2012

COMMUNE DE MONNETIER-MORNEX CONSEIL MUNICIPAL DU 13 SEPTEMBRE 2012 Département de la HAUTE-SAVOIE - Arrondissement de ST-JULIEN-EN-GENEVOIS - Canton de REIGNIER COMMUNE DE MONNETIER-MORNEX CONSEIL MUNICIPAL DU 13 SEPTEMBRE 2012 L an deux mille douze, le treize septembre

Plus en détail

dossierpolitique Initiative populaire «loyers loyaux»

dossierpolitique Initiative populaire «loyers loyaux» dossierpolitique 7 avril 2003 Numéro 13/1 Initiative populaire «loyers loyaux» Le 18 mai, le peuple et les cantons seront appelés à se prononcer sur l initiative dite «pour des loyers loyaux», lancée par

Plus en détail