MOT DE LA DIRECTION* La consolidation d une organisation est une formule garante d avenir!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MOT DE LA DIRECTION* La consolidation d une organisation est une formule garante d avenir!"

Transcription

1

2 NOTRE MISSION* Le Sac à Dos Action - Réinsertion vise l insertion sociale et économique des personnes en situation d itinérance et de ceux et celles qui risquent de l être. Il favorise la participation et l engagement par la création d un milieu de vie et le développement de réseaux d échanges, notamment. Les valeurs d autonomie, de dignité et de solidarité sont au cœur de la démarche. Le Sac à Dos s est d ailleurs engagé depuis 2011 dans une démarche avec le Centre St-Pierre visant à l outiller et le soutenir dans son développement organisationnel. En 2012, le Sac à Dos a aussi réalisé un important projet de construction d immeuble, les Studios du Sac à Dos, qui offrent 15 studios pour favoriser la réinsertion des personnes itinérantes. Le Sac à Dos est incorporé depuis Organisation dynamique, le Sac à Dos a connu, au cours des dernières années, une forte croissance tant de ses activités et de ses services que du nombre de personnes itinérantes ou à risque qu il rejoint. L organisme vise présentement à consolider son organisation avant d entreprendre une nouvelle phase de développement. 1

3 MOT DE LA DIRECTION* La consolidation d une organisation est une formule garante d avenir! Deux rencontres, organisées dans le cadre de la démarche de développement organisationnel, ont favorisé les échanges entre le conseil d administration et le personnel du Sac-àdos. La première rencontre a été consacrée à l identification des priorités tandis que la seconde rencontre visait à faire le bilan de l année Au terme de cette journée, nous avons collectivement qualifié l année 2012 comme suit : Un regard vers l arrière, des pas vers un avenir significatif! «Un regard vers l arrière» Nous avons collectivement pris la mesure du chemin parcouru entre le rapport d évaluation du volet d insertion sociale et professionnelle réalisé par Darvida conseil en 2008 et l actuelle démarche soutenue par les accompagnatrices du Centre St-Pierre, mesdames Lise Noël et Élise Lemaire. «Des pas vers un avenir significatif» À la lumière des réflexions et analyse, les priorités suivantes ont été convenues : La consolidation de la structure de l organisme et de l équipe de travail; L intégration du volet hébergement avec support communautaire; Le développement des activités du centre de jour. L organisation s est dotée d une politique de conditions de travail ainsi que d une politique de sélection des locataires. De nouveaux processus internes ont été implantés, dont la tenue de réunion du personnel sur une base régulière. Accompagnés par Madame Hélène Jolin de L œuvre Léger, nous avons réalisé une analyse des postes du Sac-à-dos en vue de l élaboration d une politique salariale. Celle-ci sera finalisée en Accompagné par Madame France Beaucage de l organisme S2L, nous avons implanté un nouveau système comptable et encadré la formation de notre adjointe administrative. 2

4 L intégration du volet hébergement avec soutien communautaire a généré beaucoup de travail en lien avec le suivi du chantier de construction, le développement de nouveaux outils de gestion, l apprentissage des exigences avec l Office Municipal d Habitation de Montréal, notamment. Une fois la sélection des locataires complétée en juin 2012, nous avons mis en place un comité pour favoriser les liens entre le centre de jour et les studios du Sac à Dos. Le support de Simone Philpot et Ronald du Temple du groupe de ressources techniques Les Ateliers d Habitation Montréal tout au long de l année a été très apprécié. Cet accompagnement se poursuivra en L orientation des activités du centre de jour ont donné lieu à un développement très intéressant qui nous ramène à l origine du Sac à Dos, c està-dire, la place des membres dans la structure des services. De nouveaux plateaux de travail ont été créés au sein du centre de jour. Désormais, l accueil, la gestion de l entrepôt, le suivi de l entretien et la cuisine sont assurés par les membres du PARSE. Nous les remercions pour leur présence et l aide qu ils apportent aux autres membres utilisateurs des services du Sac à Dos par leur travail. En guise de conclusion, je désire remercier l ensemble de nos partenaires pour leur support, leur confiance et leur conviction en la stratégie d insertion du Sac à Dos. Enfin, je remercie les membres du conseil d administration pour leur confiance, leur disponibilité et surtout leur patience à mon endroit. Richard Chrétien, directeur 3

5 LE CONSEIL D ADMINISTRATION* Philipe Barsamian administrateur Avocat, Legault Joly Thiffault, S.E.N.C.R.L. Frank Béraud président du conseil d administration Résident du quartier ; directeur de projets chez Montréal InVivo. Michel Bouchard administrateur Conseiller en gestion et financement à la CDEC Plateau Mont-Royal / Centre sud. John Paul Britton administrateur Représentant des personnes en situation d itinérance et résident de nos studios. Gaétan Ennis administrateur Retraité et travailleur humanitaire. Marie-Ève Hébert vice-présidente du conseil d administration Conseillère en développement communautaire au CHUM. Joseph Khoubbieh administrateur Associé, ventes institutionnelles chez Dundee. Martine Vézina notre doyenne, secrétaire Professeure aux Hautes Études Commerciales de l Université de Montréal. Serge Émond administrateur Coordonnateur chez Coalition pour le Maintien dans la Communauté. 4

6 L ÉQUIPE DU PERSONNEL* Nous souhaitons réitérer nos remerciements à tous les employés du Sac à Dos pour l année extraordinaire réalisée et leur résilience lors des passages difficiles. Les efforts déployés par l équipe du personnel au cours de l année pour garantir des services de qualité ont été très appréciés. La recherche d une plus grande cohérence avec notre mission de réinsertion sociale et économique nous a obligé à réévaluer certaines descriptions de postes et à mettre fin à certains emplois. D autres employés ont décidé de nous quitter soient parce qu ils ne cadraient plus avec le poste et les orientations ou pour des raisons personnelles (retour à l école, réorientations de carrière, etc.).

7 L ÉQUIPE DU PERSONNEL Richard Chrétien, directeur du Sac à Dos Alain Fafard, coordonnateur du Sac à Dos Bin Wang, responsable de la gestion du comptoir postal Annie Vaillancourt, commis au comptoir postal Joyce Rock, responsable du programme d insertion Diane Fortin, adjointe-administrative Kim Samson, responsable de la campagne de financement July Villeneuve, intervenante du programme d insertion Kim Samson, animatrice dans le centre de jour Personnel occasionnel : Amélie Bélanger, Luka Weyler-Lavallée, Nicolas Bonnet, Mathieu Caron, Julie Comtois, Yaprak Hamarat, Nicolas Moran et Caroline Murray L ÉQUIPE PARSE Merci à celles et ceux qui mettent en oeuvre le carrefour de services dans le centre de jour : Martin Gaudreau, Teri McDougall, Philippe Fex, Richard Hartt, Dominic Morin, Marise Lavoie, Marie-Josée Lejeune, Rad Mahan, Denis Lurette, Daniel Paquette, Daniel Bouffard, Fernand Prévost, Gilles Chalifoux, Robert Landry, Sylvain Gosselin, William Angola, Louis Fréchette, Ghislain Grenier, Réjean Laverdière. Les locataires des studios Dominic Morin, Michel Laplante, Martin Gaudreau, Teri McDougall, Stéphane Dubois, Robert Smith, Mario Blais, François Raymond, Richard Hartt, Philipe Fex, Gaétan Bernier, Daniel Barbier, Louis Marleau, John Paul Britton, André Lavoie. LES EMPLOYÉS QUI NOUS ONT QUITTÉ Nous tenons à remercier celles et ceux qui nous ont quittés au cours de l année Ils ont contribué à notre mission et nous ont aidés à progresser comme organisation et comme équipe. Stéphane Bélanger-Blache, Charlotte Renson, Luka Weyler-Lavallée, Valérie Lusignan, Gabrielle Bourque, Maxime Roux-Dubois et Nancy Poirier 6

8 PRIORITÉS 2012* 1 Mettre en place des outils qui permettent au conseil d administration et à la coordination de jouer pleinement leurs rôles; 2 Mettre en place une stratégie de financement de la mission globale; 3 Améliorer la cohésion et la qualité de vie au sein de l équipe; 4 Consolider le Programme de Réinsertion Sociale et Économique - Le Sac À Dos (PARSE - LSAD); 5 Documenter les pratiques liées aux services de première ligne afin d assurer la continuité et la relève; 6 S approprier la gestion de l immeuble.

9 États financiers aga du sac à dos* Pour vous présenter les états financiers qui ont encore cette année démontré la rigueur de l administration au-delà la mise en valeur de l organisation, sur le terrain de l appropriation du temps plein de la location des studios à des résidants et, après des travaux importants dans les locaux également offerts dans le propos du développement de la mission de réinsertion et des réalisations de toutes les opérations, le conseil a décidé d ajuster les données sur le cours de la civile année, ce qui rend difficile pour un certain temps de comparer véritablement les impacts, au premier abord, très fertiles, sur tous les plans du financement permettant un certain apaisement sans pour autant relâcher la surveillance d une finance bien branchée 8

10 sur la volonté d assumer les priorités de la durabilité ; depuis l accueil au quotidien des volontaires sur le chemin voire le parterre des habitudes mises de l avant dans l attitude du travail à plein temps, depuis la nécessité d un casier postal pour récolter le revenu minimal, depuis la volonté de déposer les effets personnels dans le casier de la fin ou du début du rapport au réel, depuis les services essentiels de la douche et du lavage et d un espace fidèle à l heure des repérages du réveil matinal et des conseils du média familial, depuis la formelle invitation dans une nouvelle habitation, depuis le projet en quête des plus hauts souhaits du Sac à dos! Michel Bouchard, 27 mars 2013 depuis les stages du travail à la journée dans le paysage des commerces de la cité, 9

11 CENTRE DE JOUR* Le Centre de jour répond à trois grands axes de notre mission. Nous voulons procurer des conditions gagnantes d insertion sociale et économique en offrant un milieu de vie, de l aide, du support communautaire et des références dans les différentes démarches tout en étant un lieu d apprentissage, d expression et de participation citoyenne.

12 FAITS SAILLANTS 1 Une nouvelle signalisation permet de repérer rapidement les différents points de services. 2 L organisation de l information donne accès à des informations utiles et à jour en lien avec les besoins. 3 La mise en place d un téléphone public permet d accéder à un téléphone qui fonctionne en tout temps. 4 La programmation des activités informe les membres sur les services, les activités et les ressources disponibles. 5 La nouvelle structure d accueil rend le centre de jour plus à l écoute des demandes des membres. 6 Le nouveau Café du Quartier développe nos relations avec les écoles, les institutions, les résidents, les organismes et les entreprises du territoire. Les étudiants en nursing de l Université McGill 50 membres rencontrés Les animations dans le centre de jour 430 membres ont participé 90 activités sportives organisées au YMCA et ITS 150 membres ont participé Actions solidaires avec le RAPSIM, RIOCM et FRAPRU 15 membres ont participé La clinique d impôt 600 membres rencontrés Merci de votre soutien Nous remercions L Œuvre Léger, la Ville de Montréal, le Fonds la Stratégie de Partenariat de Lutte contre l Itinérance du gouvernement fédéral et Les Fondations ÉCHO, MAZON et Marcelle et Jean Coutu, pour l année exceptionnelle réalisée dans le centre de jour. Statistiques Les Services externes dispensés par des organismes partenaires : L équipe itinérance du CLSC 176 membres rencontrés Les avocats Geneviève Connat et Ian Gemme 150 membres rencontrés 11

13 Casier postal* Nous offrons, en partenariat avec les centre locaux d emploi (CLE) du CSS Centre-ville, du Plateaux Mont-Royal et Sainte-Marie-Centre- Sud, casiers postaux pour les personnes sans adresses de ces CLE. Nous souhaitons leur offrir une stabilité postale afin de faciliter le développement et le maintien des liens sociaux, personnels et professionnel.

14 FAITS SAILLANTS 1 Nous avons deux ressources à temps plein ce qui a permis de diminuer le stress en équilibrant le temps entre la gestion et le service à la clientèle. 2 Grâce à l entente conclue avec le MESS nous recevons directement tous les chèques mensuel de Québec ce qui a permis une diminution des tensions et une augmentation de l appréciation du service. 3 La recherche de financement pour améliorer le comptoir postal a porté fruit, le service sera bientôt plus efficace. 4 Les membres sont informés sur les sujets pertinents au service postal; le manuel écrit du service CP permettra aux nouveaux employés de comprendre les procédures; le personnel protège désormais les renseignements nominatifs de nos membres. 5 L encadrement des membres, par la mise en place d une routine, permet une plus grande efficacité, un climat agréable pour tout le monde et une diminution des erreurs. Statistiques Fréquentation annuelle visites messages transmis demandes de services visites le jour du chèque Âge des participants ans : 5 % ans : 17 % ans : 25 % ans : 36 % 55 ans et plus : 17 % Sexe des participants Homme : 89,5 % Femmes : 10,5 % À nos partenaires Nous remercions mesdames Lise Poison et Lise Martineau de la Direction régionale pour leur rôle d interface entre les CLE. Nous remercions les directions et les chefs d équipe des CLE du Plateau Mont-Royal Christophe Condello et Monique Carrière, CLE Sainte-Marie-Saint- Jacques Nathalie Durocher et Yves Henri et Centre de services spécialisés du centre ville Colette Cyr et Isabelle Bélair. Taux d occupation 84 % casiers occupés en moyenne 14 % ouvertures par mois 14 % fermetures par mois 13

15 Casier d entreposage* Le service d entreposage compte 110 casiers. En constituant un lieu sécuritaire où déposer leurs effets personnels, les casiers d entreposage permettent aux utilisateurs de faciliter leurs démarches de réinsertion (entrevues, visites de logement, etc.) sans avoir à traîner leurs effets personnels.

16 FAITS SAILLANTS 1 La réorganisation du poste de commis au casier d entreposage est devenu un plateau de travail permettant aux participants à notre programme d acquérir des compétences professionnelles 2 Le financement que nous avons trouvé, pour remplacer les casiers en bois par de nouveaux en métal, nous permettra d assurer un meilleur contrôle de la vermine et d augmenter le nombre de casier. 3 L implantation d un nouveau logiciel pour colliger nos données augmente les possibilités et la flexibilité Statistiques Âge des usagers 18 à 30 ans : 15 % 30 à 50 ans : 67 % 50 ans et plus : 18 % Sexe des usagers Homme : 103 Femme : 7 Remerciement aux utilisateurs Nous remercions les membres utilisateurs d utiliser ce service et la Fondation J-A de Sève et la Société de développement économique Ville-Marie pour le financement du projet de remplacement des casiers. Taux d occupation de 98 % Durée de location 0 à 1 ans : 52 % 1 à 5 ans : 41 % 6 ans et plus : 7 % 15

17 PARSE -LSAD* Notre programme d insertion peut accueillir 24 participant(e)s. Le choix des objectifs d insertion sociale par les participant(e)s est au coeur de notre approche. Ce programme a comme objectif général d amener les participants(es) à aller plus loin dans leur processus d insertion en s impliquant davantage dans la communauté et en prenant conscience du potentiel original de leur histoire professionnelle et personnelle. Leur expérience de la rue constitue d ailleurs une expertise incontournable. Notre rôle est de les accompagner et des orienter dans des situations réelles (travail d équipe, participation à des actions collectives et citoyennes, tâches à réaliser dans l organisme et plateaux de travail à l extérieur) où ils peuvent évoluer dans un climat positif et valorisant afin d acquérir des habiletés sociales en pré employabilité.

18 FAITS SAILLANTS 1 Finaliser l écriture du manuel de service rendra plus claires les orientations du PARSE pour les intervenants, Emploi Québec et les membres intéressés par le programme. 2 Une nouvelle entente avec Emploi Québec a permis d augmenter le nombre de participants de 12 à La définition de nos besoins et de nos attentes face au poste d intervenant a permis d embaucher de nouvelles personnes et de professionnaliser le processus de réinsertion. 4 Les plateaux de travail se sont diversifiés et permettent une réelle expérience de travail. La contribution des participants dans la structure d accueil crée un milieu de vie plus convivial. Les chefs d équipe développent de nouvelles habiletés professionnelles utiles pour eux et pour l organisme. 5 Les participants suivis par d autres organismes sont pris en compte par l intervenant responsable du PARSE et sont soutenus dans leurs différentes démarches. 6 Avec la SDSVM nous avons mis au clair nos attentes vis-à-vis de l octroi de contrat d entretien ce qui a permis d intégrer les plateaux de travail à notre PARSE. 7 Avec la participation citoyenne RAPSIM et FRAPRU, les participants ont témoigné et pris conscience des enjeux qui touchent l itinérance. 8 Dans le projet de capsules vidéo avec Shock Films les participants témoignent de leur cheminement et de la place du LSAD dans celuici. Les vidéos vont aussi servir de déclencheur pour favoriser le dialogue avec le voisinage. Statistiques Durée de la participation au programme 1-4 mois : mois : mois : 4 12 mois et plus : 1 Heures des plateaux de travail heures Âge des participants ans : ans : ans : ans : ans et plus : 1 Sexe des participants Homme : 36 Femmes : 6 À nos partenaires indispensables Nous remercions Emploi Québec, la SDSVM, la CDU du Faubourg St-Laurent, la SDC des Pignons et le GID, l arrondissement Ville-Marie, la SAT, la MDD ainsi que nos saisonniers de croire en la stratégie du PARSE -LSAD. 17

19 Les Studios LSAD* Nos logements sociaux avec support communautaire sont accrédités au Programme Supplément au loyer géré par l Office Municipal d Habitation et les locataires paient 25 % de leur revenu plus les frais de service de 30,90 $ pour le câble et l assurance. Ce nouveau projet a comme objectif général d offrir une stabilité résidentielle à 15 personnes ayant connu l itinérance et d assurer des conditions de logement susceptibles d améliorer leur sécurité, leur stabilité résidentielle, leur autonomie et favoriser leur participation dans le quartier du Faubourg Saint-Laurent.

20 FAITS SAILLANTS 1 L équipe de la direction et le conseil d administration ont acquis une expérience non négligeable en développement de logement social. 2 La mise en place d outils de gestion avec AHM et S2L nous permettent de gérer du logement social et d en assurer le suivi budgétaire. 3 Des ententes ont été conclues avec la Maison du Père et l équipe itinérance du CLSC pour la sélection des locataires 4 L émotion règne lorsque les participants du PARSE réalisent qu ils ont été choisi. Après quelques semaines, nous observons qu un fardeau énorme tombe de leurs épaules maintenant qu ils ont leur propre logement. 5 Nous avons aidé tous les locataires sélectionnés à préparer leur demande à l OMHM pour le supplément au loyer. Lorsqu ils ont appris leur acceptation au programme, ils étaient soulagés et heureux de payer un loyer équivalent à 25% de leur revenu. On constate une plus grande autonomie de leur part. 7 La mise en place d un plateau de travail les fins de semaines avec la CDU et l implication des locataires dans le nettoyage des trottoirs leur a permis de s impliquer dans leur quartier en tant que résident. 8 Les locataires ont témoigné lors de la commission populaire sur le logement, avec le RAPSIM et le FRAPRU, sur l importance de développer du logement social : Ça fait une très grande différence dans ma vie et je me demande comment je faisais pour vivre comme je l ai fait. 9 Depuis la création d un comité de locataires nous avons remarqué une plus grande implication dans l immeuble et une volonté d organiser la vie communautaire dans les studios et faire des liens avec le centre de jour. Statistiques Personnes ayant transitées dans les studios Deux locataires ont quitté leur studio en Quatre locataires sont âgés de 30 à 45 ans, sept de 46 à 50 ans et les quatre autres ont plus de 50 ans. 6 Les réunions de locataire tenues à chaque mois ont permis de mettre en place le code de vie dans l immeuble, de jeter les bases pour la formation d un comité de locataire et de régler les déficiences. 19

21 Au total, 32 candidats ont été rencontrés en entrevue pour 15 studios. 9 personnes étaient référées par la Maison du Père (6 ont été retenus) 1 candidat était dans un immeuble géré par l Accueil Bonneau 1 candidat a été référé par une travailleuse sociale de l équipe itinérance du CLSC 2 anciens locataires de la maison de chambres 2 personnes ont été référées par les locataires du LSAD 1 personne a été référée par l Armée du Salut et qui n a pas été retenue 16 personnes du PARSE ont été sélectionnées pour une entrevue Informations pratiques Date d acquisition Décembre 2010 Démolition et Construction neuve Début Septembre 2011 fin Juin 2012 À nos partenaires indispensables Nous remercions le groupe de ressource technique Les Ateliers d Habitation de Montréal pour leur support tout au long du projet Studio et ce de l acquisition et la réalisation à l exploitation des studios. Simone Philpot notre chargé de projet suit le développement du projet et Ronald du Temple nous aide à mettre en place nos outils de gestion de l immeuble. Également, la firme d architecte Rayside - Labossière pour l aménagement de l espace et tout ce qui concerne l acte de bâtir. Julia Lianis, Marc-André Dickner et Pawel Pietrzak ont suivi la construction de l immeuble. Nous tenons à remercier Normand Collin l entrepreneur général chez PMC Lachance avec son équipe pour son professionnalisme. Finalement, nous remercions aussi l Agence de la santé et des services sociaux de Montréal pour le financement du soutien communautaire. Ce financement aura permis à la direction du LSAD de développer les outils de gestion, faire les entrevues, suivre la construction de l immeuble et animé les réunions de locataires. Enfin, nous remercions la Fondation J-A Bombardier et le gouvernement fédéral avec le programme SPLI d avoir meublé et climatisé tous les studios. Début de la gestion de l immeuble Juin studios équipés un lit capitaine, une table de chevet, un matelas anti-punaise, une commode, une table de cuisine avec chaises, un frigo, un poêle, une unité murale d air climatisé et des rideaux 20

22 Campagne de financement* Notre spectacle bénéfice est une activité de financement qui a comme objectif général d augmenter notre capacité d autofinancement, de faire connaître notre mission de réinsertion auprès des compagnies, des institutions et du grand public.

23 FAITS SAILLANTS 1 Lorsque Paul Cargello signe un contrat de 5 ans comme porte-parole et directeur artistique c est une visibilité pour lui et pour nous. Il s appropriera la mission de l organisme et jouera son rôle avec plus d efficacité partenaires sont au dîner de Noël. Nous réalisons la chance d avoir autant de soutien dans notre mission de réinsertion. 3 Le Solidari-Show est reconnu de plus en plus comme un rendez-vous de grande qualité. 4 L évaluation du Solidari-Show 2012 jettera les bases pour Dorénavant on parlera de la campagne de financement et le Solidari-Show sera un événement à part, la soirée VIP aussi et dans cette campagne il y aura des propositions de projets. 5 Le 12 décembre 2012, 85 personnes étaient présentes au lancement de la campagne 2013 et à l annonce du Solidari-Show La présence des médias offre une belle visibilité qui donnera des fruits rapidement. Paul annonce le contenu de la soirée avec Bran Van Il y a eu un dévoilement d une plaque en l honneur de l un des bâtisseurs du LSAD étant donné que nous fêterons en octobre 2013 le 10e anniversaire de fondation. à nos organisateurs et supporteurs Nous tenons à remercier la contribution exceptionnelle de Caroline Robineau et Valérie Lusignan qui étaient, à tour de rôle, responsable de la campagne de financement. Les membres du comité de financement : le président du conseil d administration du LSAD Frank Béraud, le directeur du Club Soda Michel Sabourin; le président du conseil d administration de la table du Faubourg Saint-Laurent Rosario Demers et la chef du Département d obstétriquegynécologie du CHUM Marie-Josée Dupuis. Enfin, la firme de communication Valérie Grig nous a accompagnés pour tout ce qui concerne les relations médias et de Presse. Nous remercions notre porte-parole Paul Cargnello d avoir organisé un spectacle haut en couleur avec les artistes Wesli Band, Chris Velan et Stefie Shock le tout animé par le slameur québécois Ivy. Tout cela a été rendu possible grâce à nos partenaires financiers : CHUM, Pfizer, Hydro- Québec, Québécor, la succursale de la SAQ sur le boulevard de Maisonneuve, la Fondation des concessionnaires automobiles, Fondaction, Fonds de solidarité FTQ, banque National du canada, le Club Soda, le Journal l Itinéraire, Gendron communication et toutes celles et ceux qui ont achetés des billets et fait des dons. 22

24 Pour la campagne de financement 2013, nous remercions entre autres la Fondation J-A de Sève pour son don de $ et la Société de développement économique Ville-Marie qui participe au projet de réfection de la poste restante et de l entrepôt. Statistiques Campagne de financement personnes présentent lors du lancement de la campagne 94 personnes présentent au dîner de Noël $ ont été amassés par le projet de réfection du comptoir postal et de l entrepôt Solidari-show nouveaux commanditaires 87 personnes présentent au dîner de Noël personnes présentent lors de la soirée VIP avec Signature Pro (encan silencieux) animé par un acteur de Mise au jeu 375 billets vendus pour le spectacle 23

25 PRIORITÉS 2013* 1 Affirmer notre gouvernance en......améliorant le fonctionnement du conseil d administration et de l équipe de travail afin que chaque instance joue mieux son rôle;...bâtissant une cohérence dans les mécanismes de communications et de prise de décision;...consolidant le cycle de gestion annuel (plan d action, bilan des activités et rapport annuel d activités, suivi financier);...poursuivant les travaux concernant les politiques de gestion des ressources humaines (politique de conditions de travail, révision des règlements généraux et politique salariale);...se dotant d un outil d accueil et d intégration des nouveaux administrateurs et des nouveaux employés. 2 Poursuivre nos partenariats afin de......consolider nos plateaux de travail;...améliorer nos accompagnements auprès des personnes dans leurs projets de «vie»;...s assurer de la qualité des services au comptoir postal, au comptoir d entreposage et dans le centre de jour et porter les besoins des membres usagers. 3 Être une organisation apprenante en......offrant de la formation continue;...documentant nos pratiques d intervention;...faisant du transfert de connaissance, entre autres, par la mutualisation. 24

26

MOT DE LA DIRECTION* La consolidation d une organisation est une formule garante d avenir!

MOT DE LA DIRECTION* La consolidation d une organisation est une formule garante d avenir! NOTRE MISSION* Le Sac à Dos est incorporé depuis 2003. Organisation dynamique, le Sac à Dos a connu, au cours des dernières années, une forte croissance tant de ses activités et de ses services que du

Plus en détail

Le Réseau des Petites Avenues. Présentation 4 février 2010

Le Réseau des Petites Avenues. Présentation 4 février 2010 Le Réseau des Petites Avenues Présentation 4 février 2010 Petites histoires des Petites Avenues Issu de L Avenue, maison d hébergement jeunesse. Le but: cesser le phénomène des portes tournantes. Trouver

Plus en détail

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE HÉLÈNE JOLIN 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE Expérience acquise dans l intervention et le développement

Plus en détail

Le Mûrier Inc. www.lemurier.org

Le Mûrier Inc. www.lemurier.org Le Mûrier Inc. www.lemurier.org RAPPORT D ACTIVITÉS 2009-2010 2 NOS SERVICES EN UN CLIN D OEIL Le Jalon Résidence d appartements regroupés pour 12 femmes vivant un problème de santé mentale grave et une

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS

Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS Responsabiliser les propriétaires Impliquer les locataires Objectifs Le Plan d action de lutte à l insalubrité des logements de la Ville de

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS ET LE PLAN DE RÉUSSITE DU CENTRE 2013-2018 Adoptés par les membres du conseil d établissement à leur réunion du 3 avril 2013 Table des matières Contexte et enjeux... 3 Des

Plus en détail

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

DE LUTTE CONTRE L ITINÉRANCE (SPLI) 2014-2019

DE LUTTE CONTRE L ITINÉRANCE (SPLI) 2014-2019 STRATÉGIE DES PARTENARIATS DE LUTTE CONTRE L ITINÉRANCE (SPLI) 2014-2019 Catherine Giroux, Agence de la santé et des services sociaux de Montréal Objectifs de la séance d information Présenter les orientations

Plus en détail

inventaire des mesures existantes définition de la famille

inventaire des mesures existantes définition de la famille 2 POLITIQUE FAMILIALE 3 4 5 6 7 8 8 9 mot du maire mot de la conseillère déléguée à la famille introduction inventaire des mesures existantes portraits de famille mission générale de la politique générale

Plus en détail

MARCHE MONDIALE DES FEMMES

MARCHE MONDIALE DES FEMMES RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS MARCHE MONDIALE DES FEMMES Pour clôturer la Marche mondiale des Femmes, nous étions plus de 10,000 personnes à y participer (femmes,

Plus en détail

La réinsertion sociale. Pour que la rue ait une issue...

La réinsertion sociale. Pour que la rue ait une issue... La réinsertion sociale Pour que la rue ait une issue... La philosophie d intervention du service de réinsertion sociale de la Maison du Père repose sur une approche de réduction des méfaits. Elle prône,

Plus en détail

PROJET DE DÉVELOPPEMENT DU MARCHE SAINT-JACQUES

PROJET DE DÉVELOPPEMENT DU MARCHE SAINT-JACQUES PROJET DE DÉVELOPPEMENT DU MARCHE SAINT-JACQUES --- Mémoire de la CDEC CENTRE-SUD / PLATEAU MONT-ROYAL --- Présenté à l OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTRÉAL Mars 2013 La Corporation de développement

Plus en détail

Le projet de L Arche à Nancy, c est

Le projet de L Arche à Nancy, c est Vivre Avec des personnes ayant un handicap mental... Le projet de L Arche à Nancy Au plus près de la vie ordinaire Dans le partage des gestes quotidiens Le projet de L Arche à Nancy, c est de créer trois

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

PRÉSENTATION A MONTRÉAL SUPÈRE CONFÉRENCE 20 FÉVRIER 2014

PRÉSENTATION A MONTRÉAL SUPÈRE CONFÉRENCE 20 FÉVRIER 2014 PRÉSENTATION A MONTRÉAL SUPÈRE CONFÉRENCE 20 FÉVRIER 2014 (Message : MO répond à des besoins concrets que le réseau seul ne peut combler : un toit, un support à la reconstruction MO est une ressource complémentaire

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Centre Saint-Louis Centre Conrad-Barbeau 262, rue Racine 500, rue de la Faune Québec (Québec) G2B 1E6 Québec (Québec) G1G 5E4 Téléphones : 418 847-7170 poste 6300 418 622-7100 poste 5250 Télécopieurs :

Plus en détail

Le Faubourg Saint-Laurent

Le Faubourg Saint-Laurent Intérêt porté au projet Depuis de nombreuses années les acteurs sociaux, économiques et les résidants déplorent l état de la rue Saint-Laurent et son manque de dynamisme commercial Le projet présenté sera

Plus en détail

Philosophie de gestion des ressources humaines

Philosophie de gestion des ressources humaines Philosophie de gestion des ressources humaines En collaboration avec la Direction des services à la clientèle et la Direction des ressources humaines Consultation faite auprès du Comité PDRH et du Comité

Plus en détail

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec (CRDI de Québec) 7843, rue des Santolines Québec (Québec) G1G 0G3 Téléphone : 418 683-2511 Télécopieur : 418 683-9735 www.crdiq.qc.ca Fiche

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

Guide de l employeur

Guide de l employeur L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES un partenariat entre les employeurs et le Cégep Guide de l employeur Planifiez votre relève, embauchez un stagiaire! Guide de l employeur Service de recherche et de développement

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

La Clinique Juridique du Mile End RAPPORT D ACTIVITÉS 2013-2014

La Clinique Juridique du Mile End RAPPORT D ACTIVITÉS 2013-2014 La Clinique Juridique du Mile End RAPPORT D ACTIVITÉS 2013-2014 Rapport d activités pour la période du 1er octobre 2013 au 30 septembre 2014 La Clinique en bref Depuis plus de 12 ans, la Clinique juridique

Plus en détail

Politique de communication de l A.R.F.P.

Politique de communication de l A.R.F.P. 27 septembre 2001 AL/GC Politique de communication de l A.R.F.P. 1. Ses raisons d être La communication est un des moyens qui contribue à la réalisation de notre projet associatif. Celui-ci affirme dans

Plus en détail

"#$!%&!'(')$$*&!+%)!,#!-.(&,/*.0#!#-!,#!01-(0*.'2*,#3! $45*00#!,41$67#!#-!'.#&8!,*&!#&7*$9! :%-'$(;#0#&-!

#$!%&!'(')$$*&!+%)!,#!-.(&,/*.0#!#-!,#!01-(0*.'2*,#3! $45*00#!,41$67#!#-!'.#&8!,*&!#&7*$9! :%-'$(;#0#&-! "#$%&'(')$$*&+%),#-.(&,/*.0##-,#01-(0*.'2*,#3 $45*00#,41$67##-'.#&8,*&#&7*$9 :%-'$(;#0#&- La continuité d une carrière enrichie par le changement Expert depuis plus de 25 ans en outplacement et conseil

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

Plan de Commandite et de publicité pour l événement bénéfice

Plan de Commandite et de publicité pour l événement bénéfice Plan de Commandite et de publicité pour l événement bénéfice Au profit de www.maisontangente.qc.ca La Maison Tangente, beaucoup plus qu un toit La Maison Tangente a ouvert ses portes le 1 er novembre 1983.

Plus en détail

Réseau d aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal. Plan d action 2012-2013

Réseau d aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal. Plan d action 2012-2013 Réseau d aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal Plan d action 2012-2013 adopté à l AGA du 7 juin 2012 Afin de faciliter la compréhension, ce qui constitue une orientation de notre action

Plus en détail

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE PROJET DE LOGEMENT SOCIAL AVEC SERVICES DE GARDE ET

Plus en détail

ADULTES DANS LE SCOUTISME

ADULTES DANS LE SCOUTISME ADULTES DANS LE SCOUTISME politique MONDIALE Adultes dans le Scoutisme 2 Bureau Mondial du Scoutisme Case postale 91 5, rue du Pré-Jérôme CH-1211 Genève 4, Plainpalais Suisse Copyright 2011, Bureau Mondial

Plus en détail

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES Présentée au conseil d administration le 29 novembre 2007 PRODUCTION Monsieur Stanley Smith Service des ressources humaines AUTRES COLLABORATEURS Comité de

Plus en détail

PANORAMA. organismes communautaires

PANORAMA. organismes communautaires PANORAMA des types de financement accessibles aux organismes communautaires 3 février 2011 Formes de financement Financement direct gouvernemental (soutien à la mission globale, ententes de service, projets)

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

INFOLETTRE PRINTEMPS 2014

INFOLETTRE PRINTEMPS 2014 INFOLETTRE PRINTEMPS 2014 Votre croissance cause t elle une pression sur votre fonds de roulement? Laboratoire BNK choisit Capital Conseil GCI Cargo choisit Capital Conseil Industrie de Palettes Standard

Plus en détail

«ON NE PEUT RIEN APPRENDRE AUX GENS. ON PEUT SEULEMENT LES AIDER À DÉCOUVRIR QU ILS POSSÈDENT DÉJÀ EN EUX TOUT CE QUI EST À APPRENDRE.

«ON NE PEUT RIEN APPRENDRE AUX GENS. ON PEUT SEULEMENT LES AIDER À DÉCOUVRIR QU ILS POSSÈDENT DÉJÀ EN EUX TOUT CE QUI EST À APPRENDRE. 2012 2013 RAPPORT ANNUEL FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE «ON NE PEUT RIEN APPRENDRE AUX GENS. ON PEUT SEULEMENT LES AIDER À DÉCOUVRIR QU ILS POSSÈDENT DÉJÀ EN EUX TOUT CE QUI EST À APPRENDRE.» - GALILÉE

Plus en détail

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS Volet 2 - Les options résidentielles LES OPTIONS RÉSIDENTIELLE La Fiche d information à l intention des parents porte sur différents sujets susceptibles d

Plus en détail

Jeannette LeBlanc. Séminaire centre affilié universitaire, CSSS-IUGS 25 novembre 2009

Jeannette LeBlanc. Séminaire centre affilié universitaire, CSSS-IUGS 25 novembre 2009 Opérationnalisation du modèle de Duraiappah 2002 : application au processus de travaux majeurs entrepris par l Office municipal d habitation de Montréal Séminaire centre affilié universitaire, CSSS-IUGS

Plus en détail

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité 03-04-05 Communications Procéder annuellement à la nomination d un responsable des questions familiales au sein du conseil municipal Conseil municipal Effectuer le suivi du plan d action de la politique

Plus en détail

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE COMTÉ DE RIVIERE-DU-LOUP RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS

Plus en détail

Modèles de lettres de présentation. Pour une candidature personnalisée

Modèles de lettres de présentation. Pour une candidature personnalisée Modèles de lettres de présentation Pour une candidature personnalisée Document réalisé par le Carrefour jeunesseemploi Rivière-du-Nord 2013-2014 Saint-Jérôme, le 20 septembre 2013 Monsieur Mario St-Onge

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU SOUTIEN À L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LE CADRE DE LA STRATÉGIE MINISTÉRIELLE SUR LA MAIN D ŒUVRE EN SOINS INFIRMIERS La direction des ressources humaines AQESSS Octobre

Plus en détail

La réalisation de projets entrepreneuriaux en milieu scolaire : un outil pour la réussite des jeunes

La réalisation de projets entrepreneuriaux en milieu scolaire : un outil pour la réussite des jeunes La réalisation de projets entrepreneuriaux en milieu scolaire : un outil pour la réussite des jeunes ATELIER : Motiver et engager les jeunes dans leur parcours Présenté par : Éric Darveau, Directeur général

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

Message de la présidente. États financiers

Message de la présidente. États financiers Message de la présidente États financiers L année 2014 a été bien remplie pour la Fondation Pierre-Marchand. Présidente depuis la création de la Fondation, en 2012, j ai assisté au début de cette nouvelle

Plus en détail

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Auteurs : Christelle FOURASTIE Marion GUILLOIS Cours ICL

Plus en détail

Blain,Joyal,Charbonneau S.E.N.C.R.L. c o m p t a b l e s a g r é é s. Le sens du partenariat

Blain,Joyal,Charbonneau S.E.N.C.R.L. c o m p t a b l e s a g r é é s. Le sens du partenariat Blain,Joyal,Charbonneau S.E.N.C.R.L. c o m p t a b l e s a g r é é s Le sens du partenariat Notre mission En plus d aider nos clients à prendre des décisions, nous les guidons dans leurs projets et démarches

Plus en détail

* Tous les services sont disponibles dans les deux langues officielles.

* Tous les services sont disponibles dans les deux langues officielles. Depuis 1892, Mission Bon Accueil est au service des plus démunis de Montréal! Ce sont des dizaines de milliers d hommes, de femmes, d adolescents, d enfants et de familles qui reçoivent une aide constante

Plus en détail

Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec

Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec CONDENSÉ DÉCISIONNEL Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec Le 11 avril 2014 d habitation de moins de 100 logements Condensé

Plus en détail

L impact du programme de mentorat international sur les entrepreneurs Enablis Février 2015

L impact du programme de mentorat international sur les entrepreneurs Enablis Février 2015 L impact du programme de mentorat international sur les entrepreneurs Enablis Février 2015 Chers mentors, La Fondation Enablis est très fière de publier pour la première fois les résultats d une étude

Plus en détail

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration Re sume de l e valuation pe riodique de la maı trise en administration: concentrations en finance, en intervention et changement organisationnel, en gestion du commerce e lectronique et en marketing Description

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

Rapports du Corps commun d inspection

Rapports du Corps commun d inspection COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Vingt et unième réunion Point 3.5 de l ordre du jour provisoire EBPBAC21/6 31 octobre 2014 Rapports du Corps commun d inspection

Plus en détail

Absences : Madame Nathalie Blais, madame Nathalie Côté, monsieur Éric Renaud et madame Manon Tremblay, commissaires

Absences : Madame Nathalie Blais, madame Nathalie Côté, monsieur Éric Renaud et madame Manon Tremblay, commissaires PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN 16 e Séance (ordinaire) Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil des commissaires de la Commission scolaire du Lac- Saint-Jean tenue le 19

Plus en détail

COORDONNÉES. R.A.P. Jeunesse des Laurentides 7260, boul. Cloutier Québec, Québec G1H 3E8. Téléphone : 418-621-5279 Télécopieur : 418-621-0885

COORDONNÉES. R.A.P. Jeunesse des Laurentides 7260, boul. Cloutier Québec, Québec G1H 3E8. Téléphone : 418-621-5279 Télécopieur : 418-621-0885 COORDONNÉES R.A.P. Jeunesse des Laurentides 7260, boul. Cloutier Québec, Québec G1H 3E8 Téléphone : 418-621-5279 Télécopieur : 418-621-0885 Courriel : rapj@rapjeunesse.com Site Web : www.rapjeunesse.com

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

Ville, le (date de l envoi)

Ville, le (date de l envoi) Ville, le (date de l envoi) Nom de l employeur (si vous ne le connaissez pas, renseignez-vous par téléphone) Titre de l employeur Raison sociale de l entreprise Adresse Ville (Province) code postal Monsieur

Plus en détail

UN SERVICE À VOTRE IMAGE

UN SERVICE À VOTRE IMAGE UN SERVICE À VOTRE IMAGE Un service Un service de de Mutuelles qui qui inspire inspire la fierté! la fierté! Depuis 2012, Depuis l AQEI 2012, offre l AQEI un offre outil un sur outil mesure à mesure ses

Plus en détail

M. Mario Denis 13-14

M. Mario Denis 13-14 Rapport annuel Du Conseiill d établliissement De ll Écolle secondaiire de Donnacona Année 2013-2014 À lla Commiissiion scollaiire de Portneuf ((Arrttiiclle 82,, LIIP)) Par : M. Éric paradis Titre : Président

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

LA RÉGION ACCOMPAGNE LES JEUNES POUR UNE MOBILITÉ RÉUSSIE

LA RÉGION ACCOMPAGNE LES JEUNES POUR UNE MOBILITÉ RÉUSSIE LA RÉGION RÉUNION S ENGAGE POUR LA RÉUSSITE DES JEUNES LA RÉGION ACCOMPAGNE LES JEUNES POUR UNE MOBILITÉ RÉUSSIE Garante de l ouverture d esprit de nos jeunes, la mobilité représente l un des axes forts

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2014-2015

RAPPORT D ACTIVITÉ 2014-2015 Rue de la Vigie 3 1003 Lausanne 021 320 06 82 vaud@insertionsuisse.ch www.insertion-vaud.ch RAPPORT D ACTIVITÉ 2014-2015 Depuis bientôt quatre ans, Insertion Vaud s est dotée d un secrétariat professionnel.

Plus en détail

Le Faubourg en action Juillet 2007

Le Faubourg en action Juillet 2007 Le Faubourg en action Juillet 2007 Corporation de développement urbain du Faubourg Saint-Laurent Adresse civique: 209, rue Sainte-Catherine Est, Suite V.6460, Montréal (Québec) H2X 1L2 Adresse postale:

Plus en détail

COMPRENDRE CONSEILLER RÉALISER

COMPRENDRE CONSEILLER RÉALISER COMPRENDRE CONSEILLER RÉALISER COMPRENDRE CONSEILLER RÉALISER Sommaire Une riche histoire (1912 à aujourd hui) 4 Le profil du cabinet 5 Nos valeurs 6 Votre stage 8 3 H UNE RICHE 1912 M e Gustave Monette

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

Soirée bénéfice. Plan de visibilité / Campagne de financement 2015. Pierre-Luc Dussault Président d honneur 2015 page 3

Soirée bénéfice. Plan de visibilité / Campagne de financement 2015. Pierre-Luc Dussault Président d honneur 2015 page 3 Plan de visibilité / Campagne de financement 2015 Pierre-Luc Dussault Président d honneur 2015 page 3 Musique à bouches En spectacle et porte-parole de l événement page 4 Valérie Guillemette Animation

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. MOT DE LA PRÉSIDENTE... 4 2. LES COMMISSAIRES ET LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE... 5

TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. MOT DE LA PRÉSIDENTE... 4 2. LES COMMISSAIRES ET LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE... 5 RAPPORT ANNUEL 2011 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. MOT DE LA PRÉSIDENTE... 4 2. LES COMMISSAIRES ET LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE... 5 3. MISE EN PLACE DU BUREAU DE L OMBUDSMAN... 6 4. STATISTIQUES...

Plus en détail

Pépinière artistique et urbaine

Pépinière artistique et urbaine Pépinière artistique et urbaine Appel à projets Année 2015 Mise à disposition d espaces de travail Locaux et services Accompagnement Structuration et développement Mise en réseau professionnel Réponse

Plus en détail

Rapport annuel 2014-2015

Rapport annuel 2014-2015 Rapport annuel 2014-2015 180, Place du Commerce Matagami (Québec) J0Y 2A0 Téléphone : 819-739-2155 www.sadcdematagami.qc.ca Mot du Président et du Directeur général Mot du Directeur général C est avec

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2014-2017

PLAN STRATÉGIQUE 2014-2017 PLAN STRATÉGIQUE 2014-2017 Présentation Ce plan stratégique décrit les orientations qu a résolu d adopter le (CJSS) pour la réalisation de sa mission 1 au cours de la période 2014-2017. Il vise à guider

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : S. M. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 67 Appel n o : GE-14-803 ENTRE : S. M. Appelant Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013 GUIDE D APPEL D OFFRES VOLET : ACTIVITÉS juillet 2013 à juin 2014 janvier 2013 Québec en Forme est heureux d accompagner et de soutenir Rosemont Jeunesse en santé! AVANT TOUTE CHOSE ET POUR VOUS AIDER

Plus en détail

Conseiller ou conseillère en vente d automobiles

Conseiller ou conseillère en vente d automobiles Conseiller ou conseillère en vente d automobiles Description du métier Les conseillers et conseillères en vente d automobiles renseignent et conseillent toute personne intéressée à l achat d un véhicule

Plus en détail

Partage et échange d expertises et de services : Techniques de tourisme et gestion touristique Rapport narratif final

Partage et échange d expertises et de services : Techniques de tourisme et gestion touristique Rapport narratif final 2010 Partage et échange d expertises et de services : Techniques de tourisme et gestion touristique Rapport narratif final Un projet du Cégep de Matane en collaboration avec le Campus Saint Jean de l Université

Plus en détail

BIENVENUE DANS LE VIEUX-MONTRÉAL GUIDE DU MEMBRE

BIENVENUE DANS LE VIEUX-MONTRÉAL GUIDE DU MEMBRE BIENVENUE DANS LE VIEUX-MONTRÉAL GUIDE DU MEMBRE TABLE DES MATIÈRES Qu est-ce qu une Société de développement commercial? Mission + mandat La SDC Vieux-Montréal Portrait du quartier L équipe Projets &

Plus en détail

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dossier de presse Mardi 20 janvier 2015 L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dans le cadre d un protocole

Plus en détail

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Programme Transit Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Développé par l Association des personnes handicapées de la rive-sud

Plus en détail

Campagne de Développement 2010-2012. Ensemble, développons RMS!

Campagne de Développement 2010-2012. Ensemble, développons RMS! Campagne de Développement 2010-2012 Ensemble, développons RMS! RMS : une stratégie de développement dans laquelle s inscrit la Fondation Les valeurs de RMS Innovation et esprit d entreprise Excellence

Plus en détail

Le 19 novembre 2014 au Windsor

Le 19 novembre 2014 au Windsor Le 19 novembre 2014 au Windsor E N L U M I È R E S 13 e soirée-bénéfice de la Fondation E N L U M I È R E S Déroulement de la soirée 18H Accueil Service de valet Tapis rouge Cocktail de bienvenue Animation

Plus en détail

Procès-verbal. Absent : Le conseiller Daniel Paquette. Le conseiller Yvan Verville est arrivé à 19 h 05 au point numéro 4.

Procès-verbal. Absent : Le conseiller Daniel Paquette. Le conseiller Yvan Verville est arrivé à 19 h 05 au point numéro 4. Procès-verbal Séance du conseil de la Ville de Macamic tenue le 11 avril 2011, à 19 heures à laquelle étaient présents le maire, Daniel Rancourt, la conseillère et les conseillers suivants : Denise Dubois,

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2009-2010 DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT

RAPPORT ANNUEL 2009-2010 DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Coordonnées des établissements 262, rue Racine 500, rue de la Faune Québec (Québec) G2B 1E6 Québec (Québec) G1G 5E4 Téléphones : 418 847-7170 poste 6300 418 622-7100 poste 5250 Télécopieurs : 418 847-7255

Plus en détail

SEPTEMBRE2013 Prise 04

SEPTEMBRE2013 Prise 04 SEPTEMBRE2013 Prise 04 Dans ce numéro Nouvelles heures d ouverture PORTRAIT DE DIRIGEANT CONSEIL FISCALITÉ OT DU IRECTEUR ÉNÉRAL Dans le but de vous offrir une prestation de service correspondant à vos

Plus en détail

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées Guide pour la production du plan d action annuel à l égard des personnes handicapées à l intention des ministères, des organismes publics et des municipalités Document synthèse Édition 2011 RÉDACTION Mike

Plus en détail

Crédit Foncier Du Cameroun. Ensemble réalisons vos projets immobiliers au Cameroun en toute confiance

Crédit Foncier Du Cameroun. Ensemble réalisons vos projets immobiliers au Cameroun en toute confiance Crédit Foncier Du Cameroun Ensemble réalisons vos projets immobiliers au Cameroun en toute confiance Le Crédit Foncier du Cameroun (CFC) est une société de Capital public avec conseil d administration.

Plus en détail

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Délégué général, Monsieur Maynard - Président la Chambre de commerce France-Canada, Monsieur Godin, Distingués invités, Mesdames et Messieurs, Mon nom est Eric Lemieux,

Plus en détail

Rapport d activité 2011-2012

Rapport d activité 2011-2012 Rapport d activité 2011-2012 Association des étudiantes et étudiants de l Université du 3 e âge de Québec (AÉUTAQ) Avant-propos 3 e âg Q b ( E T Q), j le rapport des 2011-2012, une année marquée par le

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE TÉMISCAMINGUE/ROUYN-NORANDA VILLE DE VILLE-MARIE

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE TÉMISCAMINGUE/ROUYN-NORANDA VILLE DE VILLE-MARIE PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE TÉMISCAMINGUE/ROUYN-NORANDA VILLE DE VILLE-MARIE 19 mai 2015 À une séance régulière du conseil municipal tenue au lieu habituel des délibérations le mardi 19 mai 2015, à 20

Plus en détail

21 novembre 2014. Programme de commandite

21 novembre 2014. Programme de commandite 21 novembre 2014 Programme de commandite Mot des présidents d honneur Daniel Proul & Ray Jr Courtemanche C est un réel plaisir pour nous de nous associer pour une deuième année consécutive à la soirée

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

CAMPAGNE DE FINANCEMENT DU PROGRAMME PROTECTION & SÉCURITÉ

CAMPAGNE DE FINANCEMENT DU PROGRAMME PROTECTION & SÉCURITÉ CAMPAGNE DE FINANCEMENT DU PROGRAMME PROTECTION & SÉCURITÉ AUX PROFITS DES ÉQUIPES DE FOOTBALL DES ASSOCIATIONS ET INSTITUTIONS DU QUÉBEC : En collaboration avec : INVITATION AUX DIRIGEANTS ET ADMINISTRATEURS

Plus en détail

Méta d Âme. Méta d Âme (2) LES PAIRS ET LES SERVICES EN TOXICOMANIE : LE MODÈLE MÉTA D ÂME 2014-11-21. 1. Centre de jour

Méta d Âme. Méta d Âme (2) LES PAIRS ET LES SERVICES EN TOXICOMANIE : LE MODÈLE MÉTA D ÂME 2014-11-21. 1. Centre de jour LES PAIRS ET LES SERVICES EN TOXICOANIE : LE ODÈLE ÉTA D ÂE ichel Perreault et Diana ilton, Institut Douglas et Université cill uy-pierre Lévesque, Chantale Perron, et Kenneth Wong éta d Âme Le 14 novembre

Plus en détail

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Pratique de pointe Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Présenté par les Programmes de Soutien à l intégration

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

Programmes en formation pratique intégrée

Programmes en formation pratique intégrée Programmes en formation pratique intégrée Premier cycle : Baccalauréat en sciences comptables Novembre 2010 L emploi du générique masculin dans ce document est utilisé sans aucune discrimination et uniquement

Plus en détail

Les attentes et besoins des travailleurs

Les attentes et besoins des travailleurs Les attentes et besoins des travailleurs Comité sectoriel de main-d œuvre en aménagement forestier Actif depuis 1997 Organisme privé sans but lucratif Paritaire (représentants patronaux et syndicaux) Reconnu

Plus en détail