New Business Eurologos

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "New Business Eurologos"

Transcription

1 Groupe Eurologos New Business Eurologos Organisation de la vente pour les newbusinessmen internes et externes aux sièges Eurologos Les Agents commerciaux Document précontractuel Bruxelles 20 juin 2008 EUROLOGOS Group. When localization becomes glocalization 1/16

2 New Business Eurologos Organisation de la vente pour les newbusinessmen internes et externes aux sièges Eurologos Sommaire Introduction p. 3 1 Les Agents commerciaux : rémunérés à la commission p. 4 1a Leurs localisations : sur les territoires limitrophes de préférence p. 5 1b Leurs collaborations : liberté de ciblage et de méthode p. 6 1c Leurs rémunérations : en transparence p. 7 1d Leurs contrats avec les clients : avec Eurologos p. 8 1e La gestion de leur partenariat : serviables et pédagogues p. 9 1f Leurs pertes ou leurs ruptures de contrats : cela peut arriver p Développement du chiffre d affaires p Développement des activités et organisation p Les Agents commerciaux dans les sièges Eurologos p Le profil et la formation de l Agent commercial p. 14 Conclusions p. 15 Annexes : Brochures 30 ans Dépliant Eurologos Dépliant Littera Graphis Dernier «Glocal» Confirmation d ordre Offre Eurologos EUROLOGOS Group. When localization becomes glocalization 2/16

3 Introduction Le problème de la vente une fois que la production du produitservice a été bien conçue et organisée constitue la première difficulté (souvent, le casse-tête le plus important) de l entreprise moderne. Eurologos se trouve exactement dans ce cas de figure : la conception de son positionnement glocal, son organisation déjà suffisamment internationale et son expérience aussi bien traductologique que technologique la mettent en condition de devoir prioritairement exploiter intensivement son potentiel économique. Il faut, en d autres termes, développer nos ventes. Tout simplement. Car, même sur le plan de l automatisation, c est-à-dire pour l essentiel mémoires de traductions et gestion informatisée (Mercator, SAT et similia), Eurologos a atteint un niveau de dotation d excellence. Et on ne parle même pas de sa culture technologique et traductologique que nous avons établie dans nos livres, sur nos sites web d envergure et dans une collection de plus de six années de notre e-magazine online «Glocal» présentant, en cinq-six langues (!), plus de 350 «cases studies» de nos clients les plus prestigieux sur quatre continents. Presque 400 références de fournitures de services très documentées portées sur 14 secteurs d activités. Il faut donc augmenter, même considérablement, notre chiffre d affaires. Comment? Voilà le contenu de cette petite présentation en 5 points. F.T. Bruxelles, le 20 juin 2008 EUROLOGOS Group. When localization becomes glocalization 3/16

4 1 Les Agents commerciaux : rémunérés à la commission Le premier impératif catégorique de chaque entreprise moderne (surtout les PME) consiste à ne point augmenter ses coûts fixes de fonctionnement. Toute entreprise doit réduire à l essentiel, ou garder au minimum, son personnel interne car ce sont bien les lourds frais des employés qui empêchent souvent l entreprise de s envoler (ou qui décrètent même sa faillite). Les marges bénéficiaires se réduisent de plus en plus par la compétition sur les marchés, à une peau de chagrin. Donc, s il y a une tendance à suivre, celle concernant les vendeurs, il faut réduire les newbusinessmen internes et structurer des vendeurs externes à l entreprise qui seront rémunérés à la commission. Les Agents commerciaux, ainsi dénommés en Belgique (on trouve, il va de soi, dans chaque pays des dénominations et des statuts correspondants), sont ces vendeurs externes. Ils ont un statut d indépendant (ou d indépendant complémentaire) et exercent, assez normalement, déjà une activité de vendeurs sur leur marché. Ces travailleurs autonomes n ont qu à ajouter à leur activité (leurs activités), celle de vendeur, la carte Eurologos, en intégrant et en augmentant le plus souvent d une manière complémentaire leur «puissance» de vente. Cependant, rien n empêche ce vendeur de se limiter à ne vendre que nos services, y compris naturellement ceux de Littera Graphis, c est-à-dire les sites web, les localisations de logiciels, le graphisme et le printing. EUROLOGOS Group. When localization becomes glocalization 4/16

5 1 a Leurs localisations : sur les territoires limitrophes, de préférence En principe, on peut attribuer aux Agents commerciaux tout territoire de prospection et de suivi. En effet, eux ne disposent pas d exclusivité dans leur territoire, sauf sur l action d un autre Agent commercial. Chaque territoire ne peut disposer que d un seul Agent commercial externe à Eurologos. Les sièges Eurologos, par contre, gardent toute liberté sur ces territoires et sur leurs territoires d exclusivité : par ailleurs, la même liberté s applique à des entreprises futures clientes qui peuvent prospecter spontanément le siège Eurologos, plus ou moins proche, à leur simple loisir. L entreprise Eurologos et ses sièges sont bien connus sur les marchés internationaux depuis des décennies, même avant l arrivée d Internet. Eurologos s engage, explicitement et par contrat, à ne pas attribuer à d autres Agents commerciaux la mission de prospecter les territoires réservés à l Agent commercial titulaire de ce même (ou de ces mêmes) territoire(s). Par ailleurs, il faut que chaque territoire d exclusivité partagée avec Eurologos, soit suffisamment étendu en Belgique, on dispose de plus de vraies entreprises!, afin de ne pas créer des conflits d intérêts récurrents. Dans un premier temps, un siège Eurologos choisit d engager des Agents commerciaux pour des territoires limitrophes à sa propre franchise (et qui soient libres, naturellement et par contrat, d autres engagements). Pour Eurologos-Bruxelles, les territoires à couvrir sont ceux de la partie nord et nord-est de la France, du Luxembourg, de l Allemagne occidentale, des Pays-Bas et de l Angleterre. Outre, bien entendu, les territoires flamands, francophones et allemands de la Belgique. En cas de création future d une franchise dans un de ces territoires affectés à un Agent commercial, la règle des clients acquis déjà mentionnée dans le Contrat de Franchising est, il va de soi, à mettre en application. Ces clients, en effet, demeurent l exclusivité de l Agent commercial qui les a prospectés et du siège (voire des sièges) Eurologos dont ils sont devenus consommateurs acheteurs. Des accords spécifiques avec la nouvelle franchise seront pris afin de régler tout problème dans les meilleures convenances avec l Agent commercial concerné. EUROLOGOS Group. When localization becomes glocalization 5/16

6 1 b Leurs collaborations : liberté de ciblage et de méthode L action de vente de l Agent commercial sur son territoire est totalement libre aussi bien par ciblage, par méthodes d approches et de suivis, que par gestion des clients dans la continuité. Cette dernière, par ailleurs, est gérée en strict partenariat avec le siège Eurologos signataire du contrat d agence commerciale. Avant d entamer toute collaboration, une formation approfondie après lecture et consultation de l ensemble des documents publicitaires (sites web, brochures, dépliants, e-magazine Glocal, dossier de vente, etc.) devra être réalisée dans l entreprise avec l Agent commercial afin de bien lui présenter les départements de production, les procédures à suivre et les responsables des départements. Naturellement, les frais de logement et de nourriture pour ce mini-stage initial seront à la charge du siège Eurologos (ceux de déplacement étant en principe à la charge de l Agent commercial). Un coaching individuel est organisé par le siège Eurologos afin que l Agent puisse se considérer comme intégré d une manière permanente dans la force de vente du groupe. Évidemment, chaque siège, généralement à l occasion du premier stage, signera avec l Agent le contrat d Agence commerciale et fixera les aides marketing qu elle décidera de lui fournir gratuitement (dépliants, brochures, supports électroniques, etc.).un Dossier de vente confidentiel lui sera fourni afin de supporter, avec un véritable «argumentaire de vente», nos deux sites web. Un code d accès à notre Francamente, la lettre mensuelle destinée aux responsables Eurologos, sera également livré à l Agent commercial afin de le lier, avec sa lecture, à la culture d entreprise du groupe. Naturellement, le contact permanent avec les Agents commerciaux de la part des responsables de chaque siège sera fondamental pour le succès culturel et commercial de ce véritable partenariat. Celui-ci, il va de soi, repose sur la collaboration très active et directe de l Agent commercial. EUROLOGOS Group. When localization becomes glocalization 6/16

7 1 c Leurs rémunérations : en transparence Le principe applicable pour la rémunération du travail des Agents commerciaux ne peut être que celui du «success fee» : le pourcentage sur leur chiffre d affaires réellement encaissé. Comme certaines ventes se réalisent en régime «one to one», avec des offres «forfaitaires», la rémunération avec l accord de l Agent commercial pourra également être calculée ad hoc, avec un pourcentage (ou un forfait) négocié spécifiquement entre le siège Eurologos et l Agent commercial (suivant la nature du service et le montant de la facturation). Le Contrat d agence commerciale définit, normalement, une rémunération par commission variable par rapport au chiffre d affaires de chaque type de service. Il est à remarquer que toute correspondance et contact avec le client présenté par l Agent commercial sera toujours mis en copie ou relaté par écrit, au moins par e- mail, de la part d Eurologos et de la part du vendeur. Cette simple procédure exposera une totale transparence entre Eurologos et l Agent commercial quant aux relations et aux services rendus aux clients. Mais ceci sert également à éviter toute ambiguïté de relation technique et commerciale avec le client : celui-ci évidemment doit être servi rapidement, dans la clarté et avec une qualité impeccable de services. La rémunération de l Agent commercial pourra ainsi être parfaitement calculée sur les services bien connus, ponctuellement enregistrés et réellement rendus. EUROLOGOS Group. When localization becomes glocalization 7/16

8 1 d Leurs contrats avec les clients : avec Littera Graphis du Groupe Eurologos Qui contractualise, finalement, avec le client prospecté par l Agent commercial? Le siège Eurologos naturellement. Celui-ci, de plus, se réserve toujours le droit de confirmer le devis du vendeur externe par écrit («Confirmation d ordre» ou «Offre» en bonne et due forme ; voir en annexe). À la limite, le siège pourrait, pour des cas extrêmes et rares, de délais, en cas d erreurs de prix, de procédures non viables, d objet de services ou pour d autres cas confidentiels et non négociables, ne pas accepter ou modifier la commande. Normalement, les devis de l Agent commercial, dès qu ils sont communiqués à Eurologos même par , par téléphone, par SMS ou via son système informatique automatique Mercator sont toujours confirmés au client et par connaissance, comme déjà évoqué précédemment, au vendeur externe avec une «Offre» ou une «Confirmation de commande». Le contrat prend cours à partir de la date de la confirmation ou de la signature de l offre de la part du client (voire des conditions particulières écrites). Les éventuelles modifications aux conditions aussi bien générales que particulières de vente doivent naturellement être acceptées par écrit de la part du siège Eurologos pour être valables. Évidemment, l Agent commercial doit être doté d un BlackBerry et PDA (ou autre) personnel ou d au moins un ordinateur disposant d un compte et d une connexion wifi (avec son laptop ou à son domicile, etc.). EUROLOGOS Group. When localization becomes glocalization 8/16

9 1 e La gestion de leur partenariat : serviables et pédagogues Qui gère le rapport avec l Agent commercial? Dans le siège qui signe le contrat avec le vendeur externe, le signataire est naturellement le responsable de la relation aussi bien technique que personnelle. Cette relation, de facto, est habituellement segmentée en plusieurs aspects et parties. Tout d abord, le chef d entreprise qui est responsable autant que l Agent commercial, naturellement de la totalité et de la globalité du contrat (responsabilité juridique). L External Communications Manager qui est responsable de la gestion quotidienne du contrat et de son bon fonctionnement. Les différents Project Managers (ou autres employés) qui interviennent ponctuellement pour un projet ou pour des interventions techniques particulières. Tous ces intervenants sont toujours très soigneux, aimables et efficacement opportuns afin de rendre le rapport avec l Agent commercial très utile, agréable et même serviable : un collaborateur externe ne bénéficie pas, comme tout employé de l entreprise, d une continuité de relations de support bien structurées, amplement multiples et quotidiennes! Si par rapport aux clients, tout membre d Eurologos doit se «clientéliser» diligemment, par rapport aux Agents commerciaux la nécessité extrême est de devenir, tous, même des pédagogues prudents et patients. EUROLOGOS Group. When localization becomes glocalization 9/16

10 1 f Leurs pertes ou leurs ruptures de contrat : cela peut arriver Dans une société libre et globalisée, le changement est même parfois une nécessité : sans le souhaiter irraisonnablement, il faut le prévoir tranquillement. Le contrat prévoit ces éventualités avec des articles précis en cas d abandon de la part de l Agent commercial ou en cas de fautes graves (préjudiciables même pour la renommée d Eurologos). Le responsable d entreprise, ou ses adjoints, doivent veiller le plus possible sur la solidité de la relation commerciale et personnelle engagée avec le vendeur externe. L aspect du rapport personnel joue un rôle fondamental, surtout dans notre monde où l individualisme opportuniste est de mise et où les véritables vendeurs sont une «marchandise» plutôt rare (et parfois volage). En cas de défaillance ou de rupture de contrat de la part d Eurologos, le remplacement de la relation auprès des clients si ce n est pas déjà fait devra être réalisé immédiatement et avec soin. Le client ne doit pas subir les conséquences négatives d un remplacement d Agent commercial ou de contact. Les clients, même s ils sont habitués aussi chez eux à ces discontinuités (c est quelquefois la caractéristique principale de nos actuels marchés), doivent être rassurés par rapport à la continuité de la marque et, surtout de ses services. EUROLOGOS Group. When localization becomes glocalization 10/16

11 2 Développement du chiffre d affaires : obligatoire «Tertium non datur» disaient les Latins : une troisième possibilité n est pas (donnée) possible. Il n y a que deux possibilités : ou bien une entreprise se développe ou bien elle meurt (ou s achemine vers la faillite). Le développement du chiffre d affaires n est pas une option, il est une nécessité incontournable. Une nécessité motivée et chiffrée par le plan inévitable de sa croissance. Une entreprise Eurologos, qui a dans son ADN un projet de développement intrinsèque à son positionnement de glocalisme, a des coûts obligés, en plus, qui augmentent ultérieurement les besoins quotidiens d affaires. Dur, très dur, trop dur? Si l on veut être entrepreneur ou intrapreneur* glocal, il n y a pas d alternative : tertium non datur! Et, pour chaque siège Eurologos, il y a toujours un chiffre d affaires minimal par mois et par an qu il faut garantir afin d en assurer sa croissance * Le mot intrapreneur existe depuis les années 70 : malheureusement, il n est pas très utilisé, mais il exprime très précisément la signification «entrepreunariale» de la définition d Agent commercial et sa nature très noble. EUROLOGOS Group. When localization becomes glocalization 11/16

12 3 Développement des activités et organisation Il y a, dans chaque siège Eurologos, une attraction fatale vers ces activités centrales autant sournoisement inconnues que méconnues : il s agit de travaux logistiques, organisationnels, informatiques, récupératifs, représentatifs, etc. Les vendeurs internes finissent souvent par être utilisés dans nos sièges qui sont tous des petites entreprises plus ou moins pour ces tâches : fatalement. Par ailleurs, ces vendeurs finissent également par avoir tendance également à préférer accomplir ces tâches que de s appliquer à leurs activités de vente habituelles : rechercher de nouveaux clients pendant que ceux-ci on le sait n ont pas envie d acheter ou de changer (pour améliorer) de fournisseur, constitue le travail réputé habituellement le plus dur et le plus désagréable! Donc, non seulement, on est attiré par la réalisation des travaux que personne d'autre ne peut apparemment accomplir, mais on a même une profonde tendance à ne pas s'atteler aux activités qu on croit les plus dures et désagréables : vendre, c est aristocratiquement vivre en apnée et en souriant. Les vendeurs internes aux sièges Eurologos (mais c est une tendance de toute entreprise) finissent, ainsi, par préférer inconsciemment de tout faire sauf vendre (c est-à-dire de s exposer à un bien probable plus que possible échec). Interdire aux vendeurs internes de faire en entreprise autre chose que de la vente (c est-à-dire mailing, télémarketing, lettres de prospection, démarchage, entretiens téléphoniques, visites décidées en accord avec les clients, campagnes de prospection concoctées avec les Agents commerciaux, etc.), et organiser surtout gérer opérationnellement les actions avec les Agents commerciaux externes, constituent les deux directives stratégiques pour nos sièges Eurologos. EUROLOGOS Group. When localization becomes glocalization 12/16

13 4 Les Agents commerciaux dans les sièges Eurologos Les activités des Agents commerciaux auprès des futurs clients doivent être gérées, complétées et même conclues en entreprise. Les sièges Eurologos utilisent la prospection et la vente de leurs vendeurs externes mais c'est à eux fondamentalement de conclure vraiment, finaliser, organiser le travail, suivre la réalisation des commandes et valider la qualité jusqu'à la livraison (et la facturation)... Les Agents commerciaux sont des démarcheurs modernes en mission permanente et suivie chez les futurs clients. Ces derniers doivent devenir clients et être par la suite fidélisés à nos services de qualité, rapides et toujours très compétitifs (avec l aide permanente de l Agent commercial concerné). La profitabilité de leur action et de tout le projet de notre force de vente est aussi déterminée par le degré d utilisation réelle de nos Agents commerciaux. À nous, les marketeurs d Eurologos, «d intégrer» le plus possible nos vendeurs externes dans nos équipes fières il va de soi de servir utilement et compétitivement nos clients. EUROLOGOS Group. When localization becomes glocalization 13/16

14 5 Le profil et la formation de l Agent commercial Le positionnement sur son marché (vendeur autonome) devrait déjà rassurer quant à son profil de battant qui, chaque matin, doit absolument dégoter des clients, invisibles et plutôt réfractaires, sous peine de ne pas avoir de beurre à mettre dans ses épinards! D un point de vue de la formation surtout de départ, nos candidats vendeurs externes ont une triple obligation : bien comprendre nos sites web, ne pas hésiter à en demander des explications approfondies à Eurologos et être assez diligents à les présenter d une façon adéquate à leurs prospects. Quelle est la formation qui correspond à ces deux impératifs? L université de marketing ou un possible diplôme de traducteur? Peut-être. Mais les sociologues ne cessent de nous rappeler que les diplômés universitaires constituent le gros de ceux qu ils appellent les «analphabètes de retour» modernes. Notre expérience directe penche plutôt pour cette idée. Donc qui choisir? Finalement, il faut choisir les candidats qui aiment vendre des services culturels (les langues!) bien appliqués informatiquement (du printing aux sites web!). Il faut les cultiver et les former. Par ailleurs, quelles sont les fonctions pour lesquelles on reçoit une formation suffisante à l école? Au fond, il faudra choisir nos Agents commerciaux sur la base, fondamentalement (et selon les critères qu il faudrait toujours utiliser dans le recrutement), de leur amour et de leur passion pour la «création de richesse» : leur propre richesse mais, surtout, celle de l entreprise qui en est la source. EUROLOGOS Group. When localization becomes glocalization 14/16

15 6 - Conclusion Toutes les relations entre les sièges Eurologos et chacun des Agents commerciaux sont régies par des lois qui penchent toujours en faveur de l Agent commercial, supposée constituer la «partie faible» dans le partenariat entreprise-vendeur autonome. Ces lois sont à la base du Contrat entre les sièges Eurologos et l Agent commercial. Nous en sommes même satisfaits car une loi moderne et déclarée en faveur de l Agent commercial arrange bien également les directions des sièges Eurologos. Celles-ci reconnaissent, en l occurrence, l extrême dureté de vendre dans nos marchés internationaux et donc se réjouissent d avantager, le plus possible, le vendeur. Ce newbusinessman doit quotidiennement dépasser l angoisse du néant affamée de potentiels clients. La fierté d Eurologos consiste dans le fait que nos services sont réellement conçus et réalisés dans les seules conditions qui permettent de parler avec pertinence de qualité validée et compétitive : le glocalisme. EUROLOGOS Group. When localization becomes glocalization 15/16

16 Annexes Brochures 30 ans Dépliant Eurologos Dépliant Littera Graphis Dernier «Glocal» Confirmation d ordre Offre Eurologos EUROLOGOS Group. When localization becomes glocalization 16/16

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

Contrat d affiliation avec le site marchand MUSCULATION.FR

Contrat d affiliation avec le site marchand MUSCULATION.FR Contrat d affiliation avec le site marchand MUSCULATION.FR Le,à. ENTRE LES SOUSSIGNES, éditrice du site domiciliée représentée par en sa qualité de E-Mail : Tél. et, (ci-après dénommée l affilié ) d une

Plus en détail

Votre Profil.. p.3. Présentation.. p.4. Les avantages... p.5. La rémunération. p.6. Un métier d avenir... p.7. Comment ca marche?... p.

Votre Profil.. p.3. Présentation.. p.4. Les avantages... p.5. La rémunération. p.6. Un métier d avenir... p.7. Comment ca marche?... p. 1 Sommaire : Votre Profil.. p.3 Présentation.. p.4 Les avantages... p.5 La rémunération. p.6 Un métier d avenir... p.7 Comment ca marche?... p.8 Charges et dépenses p.11 2 Passionné par l immobilier Vous

Plus en détail

Les outils du manager commercial

Les outils du manager commercial OBJECTIFS Améliorer sa force de conviction et asseoir son leadership sur son équipe de collaborateurs mais aussi dans sa relation-clientèle Saisir l importance de la dimension relationnelle comportementale

Plus en détail

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants DOSSIER DE PRESSE OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants www.optimhome-recrutement.com Contact presse : SHAN - Laetitia Baudon-Civet Tél. : 01 44 50 58 79 mail : laetitia.baudon@shan.fr

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION Depuis quelques années, on constate une grande évolution de la fonction vente ; avec le passage de la notion de l acte de vente à

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise?

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Livre blanc CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Longtemps considéré comme un outil de luxe exclusivement réservé aux grands groupes, le CRM a su démontrer au fil du temps, que son efficacité

Plus en détail

Avoirs dormants. L assureur réveille le bénéficiaire

Avoirs dormants. L assureur réveille le bénéficiaire Avoirs dormants L assureur réveille le bénéficiaire 2 Avoirs dormants Table des matières Table des matières... 2 1 Introduction... 3 1.1 Avoirs dormants... 3 1.2 Nouvelle législation... 3 2 Procédures

Plus en détail

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet 1 Table des matières Contenu 1. Préambule 3 2. Autorisation d accès 3 3. Accès technique à SanitasNet et identification 3 4. Coûts 4 5.

Plus en détail

Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance

Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance (Articles L.533-18 du code monétaire et financier et 314-75 du règlement général de l Autorité des Marchés Financiers) I Présentation

Plus en détail

PCProfi Informatique SA Ch. du Rotsé 2 3960 Sierre Tél. : +41 27 452 29 29 Fax : +41 27 452 29 28 www.pcprofi.ch

PCProfi Informatique SA Ch. du Rotsé 2 3960 Sierre Tél. : +41 27 452 29 29 Fax : +41 27 452 29 28 www.pcprofi.ch PCProfi Informatique SA Ch. du Rotsé 2 396 Sierre Tél. : +41 27 452 29 29 Fax : +41 27 452 29 28 www.pcprofi.ch Domaine d application et validité Le type et l étendue des prestations à fournir par la Société

Plus en détail

Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance

Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance Liberté, flexibilité, rapport qualité-prix Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance CONTENU 2 Introduction 2 La plus-value d un collaborateur free-lance 5 Conclusion Introduction En

Plus en détail

Factures ou loyers impayés : Profyls propose la solution

Factures ou loyers impayés : Profyls propose la solution Factures ou loyers impayés : Profyls propose la solution C est pour lutter contre le fléau des créances (factures, note d honoraires et loyers) impayées que l agence de notation Profyls a été créée. Son

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Chapitre 21 Les objectifs de la distribution et le rôle du réseau I. Les finalités de la distribution

Chapitre 21 Les objectifs de la distribution et le rôle du réseau I. Les finalités de la distribution I. Les finalités de la distribution 1. La maîtrise des flux La mise à disposition des produits au consommateur final est réalisée par un enchaînement d opérations qui se matérialisent par des flux. Schématiquement,

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES ACHATS

POLITIQUE SUR LES ACHATS POLITIQUE SUR LES ACHATS Adoption : Conseil d administration du RCDR, 24 février 2006 Dernière révision : Conseil d administration du RCDR, 19 mars 2014 1. OBJET Définir les responsabilités et les obligations

Plus en détail

Code de conduite dans le cadre de la Loi du.. relative à diverses dispositions concernant le financement des petites et moyennes entreprises

Code de conduite dans le cadre de la Loi du.. relative à diverses dispositions concernant le financement des petites et moyennes entreprises Code de conduite dans le cadre de la Loi du.. relative à diverses dispositions concernant le financement des petites et moyennes entreprises 1 Préambule La Loi du relative à diverses dispositions concernant

Plus en détail

Contrat d affiliation avec le site marchand FITNESSBOUTIQUE.COM

Contrat d affiliation avec le site marchand FITNESSBOUTIQUE.COM Contrat d affiliation avec le site marchand FITNESSBOUTIQUE.COM Le,à. ENTRE LES SOUSSIGNES, éditrice du site domiciliée représentée par en sa qualité de E-Mail : et, Tél. (ci-après dénommée l affilié )

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION TROISIEME PARTIE LES PROGICIELS DE GESTION INTEGREE TABLE DES MATIERES Chapitre 1 : LA PLACE DES PGI... 3 Chapitre 2 : LE CYCLE DE VIE DES PGI... 6 Questions de cours...

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

We lock your IT business

We lock your IT business Accelerating Your Success We lock your IT business Financement IT pour vous et votre client finance solutions Un travail sur mesure pour chaque projet Dans le climat économique actuel très difficile, il

Plus en détail

1 Portage Salarial p 3. 2 Procédure p 4. 3 Contrat de travail p 5. 4 Complémentaire santé individuelle p 5. 5 Frais professionnels p 5.

1 Portage Salarial p 3. 2 Procédure p 4. 3 Contrat de travail p 5. 4 Complémentaire santé individuelle p 5. 5 Frais professionnels p 5. 1 Portage Salarial p 3 2 Procédure p 4 3 Contrat de travail p 5 4 Complémentaire santé individuelle p 5 5 Frais professionnels p 5 6 Extranet p 6 7 Responsabilité civile professionnelle p 6 8 Garantie

Plus en détail

Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques

Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques Dossier de présentation Page 1 sur 6 La Franchise INFOLYS Vous souhaitez exploiter un magasin de vente de matériel informatique, nous vous

Plus en détail

Le contrat de management

Le contrat de management Le contrat de management Check-list pour la négociation d un contrat de management AVERTISSEMENT : Nos check-lists ont pour but de vous aider à formuler certaines questions à se poser lorsque vous négociez

Plus en détail

LA VENTE DIRECTE, UN SECTEUR QUI RECRUTE ET FORME DES VENDEURS

LA VENTE DIRECTE, UN SECTEUR QUI RECRUTE ET FORME DES VENDEURS LA VENTE DIRECTE, UN SECTEUR QUI RECRUTE ET FORME DES VENDEURS La vente directe en plein essor recrute 10.000 nouveaux commerciaux à temps partiel ou à temps plein En s engageant à recruter 10.000 personnes,

Plus en détail

Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S. concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) ***

Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S. concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) *** Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) *** 2 Après avoir consulté la commission permanente «Politique générale

Plus en détail

Le rôle d un tableau de bord

Le rôle d un tableau de bord CHAPITRE 1 Le rôle d un tableau de bord Introduction «Trop d informations tue l information.» Proverbe japonais Sur le plan théorique, un tableau de bord est un outil de reporting regroupant différents

Plus en détail

La dématérialisation des procédures de marchés publics

La dématérialisation des procédures de marchés publics La dématérialisation des procédures de marchés publics Définition La dématérialisation des procédures de marchés publics consiste en l utilisation de la voie électronique pour les échanges d informations

Plus en détail

POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS AU SEIN D HOSPIMUT SOLIDARIS RÉSUMÉ

POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS AU SEIN D HOSPIMUT SOLIDARIS RÉSUMÉ POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS AU SEIN D HOSPIMUT SOLIDARIS RÉSUMÉ Rue Saint-Jean 32-38 à 1000 Bruxelles Table des matières 1. Introduction 3 2. Réglementation 3 3. Rappel

Plus en détail

Plateforme VIPros Règlement

Plateforme VIPros Règlement Plateforme VIPros Règlement ART. 1 : PRESENTATION DE LA PLATEFORME VIPros est un programme de fidélisation multi-marques, unique et centralisé, reposant sur une plateforme web et web mobile. La participation

Plus en détail

Conditions générales de partenariat

Conditions générales de partenariat Conditions générales de partenariat 1. Cadre de la collaboration La société ROCOLUC S.A. est titulaire de licences B+ délivrées par la Commission des Jeux de Hasard belge. Ces licences lui permettent d

Plus en détail

CONTRAT DE MANDATAIRE

CONTRAT DE MANDATAIRE CONTRAT DE MANDATAIRE Entre : la Société AXEVA, dûment mandatée Villa Camus 30 Avenue Camus 44000 NANTES Tél : 02.28.07.41.46 Fax : 02.28.07.25.88 E-Mail : contact@axeva.fr R.C.S. NANTES 451 230 965 Code

Plus en détail

La gestion des flux d information : EDI

La gestion des flux d information : EDI La gestion des flux d information : EDI Introduction EDI (définition, composants, types et domaines d application) Les enjeux de l EDI La mise en œuvre de l EDI Conclusion Introduction Tâches Création

Plus en détail

En résumé COMMISSIONS ET FRAIS DE COURTAGE (LOI SUR LES DOUANES, ARTICLE 48)

En résumé COMMISSIONS ET FRAIS DE COURTAGE (LOI SUR LES DOUANES, ARTICLE 48) Ottawa, le 13 juin 2008 MÉMORANDUM D13-4-12 En résumé COMMISSIONS ET FRAIS DE COURTAGE (LOI SUR LES DOUANES, ARTICLE 48) 1. Le présent mémorandum fournit des renseignements en ce qui concerne le traitement

Plus en détail

financières de Pôle Emploi Mme LE CALLONEC Sophie / M LERAY Jean Paul

financières de Pôle Emploi Mme LE CALLONEC Sophie / M LERAY Jean Paul Accompagnement Construire son site e-commerce et pas aides à pas! Mme LE CALLONEC Sophie / M LERAY Jean Paul 2- Site Internet : moyen de communication indispensable Hausse du marché e- commerce 13% (2013)

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente PREAMBULE Le client souhaite se doter d un site internet Il a lancé une consultation préalable, qui a été communiquée à Nexus Création et a permis d élaborer une proposition

Plus en détail

Le Crédit documentaire

Le Crédit documentaire FinancEmEnt En devises Et trade FinancE Le Crédit documentaire que vous exportiez ou importiez des marchandises et/ou des services, vous avez besoin de garanties : garantie du paiement de vos ventes si

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE.

CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE. CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE. ARTICLE 1 : DEFINITIONS Liste Cadeaux : Ensemble d au moins un produit identifié par le Bénéficiaire de liste comme cadeau

Plus en détail

Conditions générales d achat du Groupe Carl Stahl

Conditions générales d achat du Groupe Carl Stahl 1 Conditions générales d achat du Groupe Carl Stahl 1 Généralités champ d application 1. Seules nos conditions générales d achat sont applicables ; nous ne reconnaissons pas de conditions du fournisseur

Plus en détail

Réformes dans la Fonction Publique

Réformes dans la Fonction Publique Réformes dans la Fonction Publique Précisions et propositions supplémentaires I.- Les avancements automatiques Il est précisé que le Gouvernement, en utilisant les termes «peut» ou «peuvent» dans les textes

Plus en détail

Modèle de contrat de collaboration libérale

Modèle de contrat de collaboration libérale variante 1 Modèle de contrat de collaboration libérale ENTRE Inscrit(e) au tableau de l Ordre des architectes de Sous le numéro Adresse Architecte Téléphone Télécopie e-mail Ou Société d architecture Inscrite

Plus en détail

Conditions générales de partenariat

Conditions générales de partenariat Conditions générales de partenariat 1. Cadre de la collaboration L opérateur est titulaire de licences B+ délivrées par la Commission des Jeux de Hasard belge. Ces licences lui permettent d exploiter,

Plus en détail

Prise en charge de téléphones mobiles, smartphones, tablettes et autres appareils mobiles par la DIT

Prise en charge de téléphones mobiles, smartphones, tablettes et autres appareils mobiles par la DIT Prise en charge de téléphones mobiles, smartphones, tablettes et autres appareils mobiles par la DIT Directive DIT-11 Champ d application : Université 1 Buts La présente directive définit les conditions

Plus en détail

Plan financier automatisé : Utilisation

Plan financier automatisé : Utilisation Plan financier automatisé : Utilisation 1. Introduction Le plan financier d Excel vous permet d encoder des données afin qu elles soient traitées et mises en forme pour donner un plan financier abouti

Plus en détail

MOOBLES Groupe CIOA - Le Nobel Avenue de l Université 83 160 La Valette-du-Var (France) Tel : 04 94 14 12 40 Fax : 04 94 14 12 41

MOOBLES Groupe CIOA - Le Nobel Avenue de l Université 83 160 La Valette-du-Var (France) Tel : 04 94 14 12 40 Fax : 04 94 14 12 41 Notre objectif : Diminuer vos prix d achats Accédez au commerce international et devenez plus compétitifs Comment? L'analyse du marché du meuble en 2007 montre que les grandes enseignes se partagent le

Plus en détail

LE PROJET D ETUDE COMMERCIALE

LE PROJET D ETUDE COMMERCIALE LE PROJET D ETUDE COMMERCIALE 1. Les objectifs de la recherche commerciale 2. Les types d étude en Amont et en Aval 3. Les sources d informations primaires et secondaires 4. Le projet d étude commerciale

Plus en détail

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS Dernière modification en vigueur le 1 er mars 2014 Ce document a valeur officielle chapitre V-1.1, r. 7.1 RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS A.M.

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES. Le Service est réservé aux personnes juridiquement capables de souscrire des contrats en droit français.

CONDITIONS GENERALES. Le Service est réservé aux personnes juridiquement capables de souscrire des contrats en droit français. CONDITIONS GENERALES Conditions Générales «Caratoo» Les Conditions Générales ont pour objet de définir les modalités selon lesquelles Monsieur Cyrille Huss, immatriculé sous le numéro SIREN 532 921 202

Plus en détail

Parcours développement stratégique commercial

Parcours développement stratégique commercial P01 Parcours professionnalisant de formation Parcours développement stratégique commercial Partenaires : Avec le soutien de : P02 Parcours professionnalisant de formation INTERVENANTS Sophie DESCHAMPS

Plus en détail

CONTRAT D ADHESION. Entre M... Société... Pour le Centre... Situé... Tél. :... Fax :... dénommé par la suite «l adhérent» et

CONTRAT D ADHESION. Entre M... Société... Pour le Centre... Situé... Tél. :... Fax :... dénommé par la suite «l adhérent» et CONTRAT D ADHESION Entre M.... Société... Pour le Centre... Situé...... Tél. :... Fax :... dénommé par la suite «l adhérent» et Sonagora, SA Groupe Luz, 6 rue de l Abbé Groult, 75015 PARIS Dénommée par

Plus en détail

La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité

La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité SAGE CRM EXPRESS La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité Titre de la rubrique Pourquoi un logiciel de Gestion de la Relation Client? Découvrir

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

(Règles agréées par arrêté ministériel du 7 septembre 2010 applicables à partir du 12 septembre 2010) SOMMAIRE INTRODUCTION 1-3 DÉFINITIONS 4

(Règles agréées par arrêté ministériel du 7 septembre 2010 applicables à partir du 12 septembre 2010) SOMMAIRE INTRODUCTION 1-3 DÉFINITIONS 4 RÈGLES PROFESSIONNELLES RELATIVES AUX OBLIGATIONS DES PROFESSIONNELS DE L EXPERTISE COMPTABLE POUR LA PRÉVENTION DE L UTILISATION DU SYSTÈME FINANCIER AUX FINS DE BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DE FINANCEMENT

Plus en détail

De Particulier à Particulier

De Particulier à Particulier De Particulier à Particulier Mon Aide Immobilière en quelques mots Société de CONSEIL et de COMMUNICATION IMMOBILIERE née en 2013 à Bordeaux. Positionnée sur un marché jusque là inexploité en France, Mon

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Juin 2009. Gérer avec succès les risques des contrats pour établir une relation «gagnant-gagnant»

Livre Blanc Oracle Juin 2009. Gérer avec succès les risques des contrats pour établir une relation «gagnant-gagnant» Livre Blanc Oracle Juin 2009 Gérer avec succès les risques des contrats pour établir une relation «gagnant-gagnant» Préambule Ce livre blanc met en avant certains risques impliqués dans les travaux liés

Plus en détail

Conditions générales de vente en ligne

Conditions générales de vente en ligne Conditions générales de vente en ligne SAROFOT Impertinent.ph Les présentes conditions de vente sont conclues d une part par la société SAROFOT Impertinent. au capital de 11433,67 euro dont le siège social

Plus en détail

Crédit Bureaux. des PME. Alger, le 12 mars 2009 Margherita GALLARELLO

Crédit Bureaux. des PME. Alger, le 12 mars 2009 Margherita GALLARELLO Le rôle des Crédit Bureaux pour l accès au crédit des PME 2009 Agenda L activité des Crédit Bureaux Sujets critiques pour les PME Crédit Bureaux: quels avantages pour les PME? Exemple d évaluation Conclusion

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection La prospection est une activité indispensable pour développer le nombre de clients, mais aussi pour contrecarrer la perte de clients actuels. Elle coûte

Plus en détail

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO I.1. Introduction : Le caractère stratégique de la panne, préoccupe de plus en plus les responsables de la production ayant à faire face aux équipements complexes qui ne cessent de prendre de l ampleur

Plus en détail

Commission scolaire du Lac-Abitibi Secrétariat général

Commission scolaire du Lac-Abitibi Secrétariat général Commission scolaire du Lac-Abitibi Secrétariat général Politique de remboursement des frais de séjour et de déplacement Adopté par le conseil des commissaires le 16 octobre 2012, résolution : C 12 138.

Plus en détail

LES CONTRATS DE DEPOTS ET RACHATS

LES CONTRATS DE DEPOTS ET RACHATS LES CONTRATS DE DEPOTS ET RACHATS Ce logiciel gère aussi bien les produits Neufs, une petite Location de courte durée, les Objets Déposés et les objets d occasion RACHATS (Troc). Les Objets Neufs sont

Plus en détail

Congrès annuel à Toulouse. Atelier : Les différentes modalités de contractualisation. 19 juin 2014 Francis COHEN

Congrès annuel à Toulouse. Atelier : Les différentes modalités de contractualisation. 19 juin 2014 Francis COHEN Congrès annuel à Toulouse Atelier : Les différentes modalités de contractualisation 19 juin 2014 Francis COHEN I/ Bien appréhender l univers contractuel : enjeux et réflexes à acquérir Des questions clés

Plus en détail

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le BTS Management des unités commerciales a pour perspective de vous permettre de prendre la responsabilité de tout ou partie d une unité commerciale. Une unité commerciale est

Plus en détail

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE LA DEFINITION D UNE STRATEGIE ACTIONNARIALE : UNE NECESSITE POUR TOUS LES DIRIGEANTS D ENTREPRISE Si les dirigeants d entreprise ont une vision stratégique à long terme de leur activité, ce même constat

Plus en détail

COMMENT MIEUX OUTILLER LES AVOCATS ET AVOCATES POUR QU ILS SOIENT PLUS INNOVANTS RENDEZ-VOUS AU POLLEV.COM/BARREAU POUR PARTICIPER À L ATELIER.

COMMENT MIEUX OUTILLER LES AVOCATS ET AVOCATES POUR QU ILS SOIENT PLUS INNOVANTS RENDEZ-VOUS AU POLLEV.COM/BARREAU POUR PARTICIPER À L ATELIER. COMMENT MIEUX OUTILLER LES AVOCATS ET AVOCATES POUR QU ILS SOIENT PLUS INNOVANTS RENDEZ-VOUS AU POLLEV.COM/BARREAU POUR PARTICIPER À L ATELIER. PAR TEXTO, AU NUMÉRO 37607 ET ÉCRIVEZ BARREAU COMME MESSAGE.

Plus en détail

8 bonnes raisons. papier!

8 bonnes raisons. papier! 8 bonnes raisons DE PASSER informatisée, INCONDITIONNELS DU crayon ET A UNE GESTION COMMERCIALE POUR LES DU papier! le passage informatisée. Laurent PARERA, Fondateur d EOLE Concept et créateur de GC Soft,

Plus en détail

De Particulier à Particulier

De Particulier à Particulier De Particulier à Particulier Mon Aide Immobilière en quelques mots Nous sommes une société de CONSEIL et de COMMUNICATION IMMOBILIERE née en 2013 à Bordeaux. Positionnée sur un marché jusque là inexploité

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION PAR LES ORGANISATEURS, LES ACHETEURS ET LES AUTRES PERSONNES (AUTRES QU ORGANISATEURS)

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION PAR LES ORGANISATEURS, LES ACHETEURS ET LES AUTRES PERSONNES (AUTRES QU ORGANISATEURS) CONDITIONS GENERALES D UTILISATION PAR LES ORGANISATEURS, LES ACHETEURS ET LES AUTRES PERSONNES (AUTRES QU ORGANISATEURS) INTRODUCTION Heaventys est une solution de billetterie en ligne, destinée à des

Plus en détail

MARKETING DIRECT. Solutions Globales de Marketing Direct

MARKETING DIRECT. Solutions Globales de Marketing Direct Solutions Globales de Marketing Direct CE QU EST LE MARKETING Il s agit d un système de commercialisation interactif utilisant un ou plusieurs moyens de communication et distribution directe pour établir

Plus en détail

Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009 -

Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009 - Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009-1) Objectif de la bourse du golf du CLD Ce fonds constitue, en soi, un incitatif

Plus en détail

Cycle de formation de base 2015 PASSONS ENSEMBLE UN MARCHÉ PUBLIC, DU BESOIN À LA CONCRÉTISATION

Cycle de formation de base 2015 PASSONS ENSEMBLE UN MARCHÉ PUBLIC, DU BESOIN À LA CONCRÉTISATION Cycle de formation de base 2015 PASSONS ENSEMBLE UN MARCHÉ PUBLIC, DU BESOIN À LA CONCRÉTISATION PASSATION, ATTRIBUTION ET EXÉCUTION Premier trimestre 2015 (janvier mars) Les mardis : GENVAL Martin s Château

Plus en détail

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces Innovations liées au Tourisme Dématérialisation des supports Marketplaces E-paiement par Lyra Network PayZen plateforme de paiement en ligne du groupe Lyra Network 50 Millions d de CA 1 000 000 Terminaux

Plus en détail

Atelier du 25 juin 2012. «Les bonnes pratiques dans l e-mailing» Club

Atelier du 25 juin 2012. «Les bonnes pratiques dans l e-mailing» Club Atelier du 25 juin 2012 «Les bonnes pratiques dans l e-mailing» Agenda de l atelier Introduction et rappel des bonnes pratiques Exemple et retour d expérience Maison Tasset Partage d expérience entre les

Plus en détail

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 25.11.2011 COM(2011) 832 final 2007/0229 (COD) COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN conformément à l'article 294, paragraphe 6, du traité sur le fonctionnement

Plus en détail

LE CRM À L ÈRE DU CLIENT. façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne.

LE CRM À L ÈRE DU CLIENT. façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne. LE CRM À L ÈRE DU CLIENT façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne ebook 1 SOMMAIRE Résumé analytique Mieux aligner les ventes et le marketing

Plus en détail

Pratiquez un métier passionnant, reconnu et réglementé

Pratiquez un métier passionnant, reconnu et réglementé L immobilier, comme vous l aimez Pratiquez un métier passionnant, reconnu et réglementé ABESSAN, fondé en 2003, développe son réseau d agents commerciaux en immobilier au niveau national en leur apportant

Plus en détail

Comment accroître votre CA?

Comment accroître votre CA? Comment accroître votre CA? L objectif de PREMIUM : L'optimisation de la démarche commerciale PREMIUM 23 avenue de Genève 74 000 ANNECY Tél : 04.50.46.54.56 - Fax: 04.50.67.51.49 E-mail: marc.neyrand@premium-synaction.com

Plus en détail

Magisoft CRM. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie

Magisoft CRM. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie CRM ZA LA LAYE 12 Rue de Truchebenate 01100 ARBENT Tél : +33 (0)4.74.81.22.20 Fax : +33 (0)4.74.73.08.99 contact@cerai.fr Www.cerai.fr Magisoft L intelligence Software Progiciels de gestion pour l industrie

Plus en détail

L Ecole Supérieure de l Alternance

L Ecole Supérieure de l Alternance «Votre Partenaire Formation» Vous accompagne vers un diplôme 1 GROUPE, 3 SITES www.atlantique-formation.fr POITIERS - LA ROCHELLE - LA ROCHE-SUR-YON SITE POITIERS : 13, allée des Anciennes Serres - 86280

Plus en détail

Charte des fournisseurs d électricité

Charte des fournisseurs d électricité Charte des fournisseurs d électricité dans le cadre de leur relation avec une clientèle professionnelle Depuis le 1er juillet 2004, tous les clients professionnels peuvent choisir librement leur fournisseur

Plus en détail

Conditions générales Doc-it-Easy

Conditions générales Doc-it-Easy Conditions générales Doc-it-Easy Article 1 er : Généralités Les présentes conditions d utilisation («conditions d utilisation») décrivent les conditions auxquelles l utilisation de Doc-it-Easy est autorisée.

Plus en détail

KIT FORMATION FACTURATION RAPIDE

KIT FORMATION FACTURATION RAPIDE M O D E D E M P L O I KIT FORMATION FACTURATION RAPIDE Communaute des experts en gestion Par RCA sommaire ASPECTS CONTRACTUELS : EXPLOITATION DU... page 1 INTRODUCTION : L EDITION DE FACTURES N EST PAS

Plus en détail

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains!

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains! Sage CRM Précision et efficacité à portée de mains! La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME Alliant l innovation pragmatique, la souplesse d utilisation et l efficacité Living Your

Plus en détail

CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY

CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY Avant toute autre démarche, il faut avoir un «business plan» (projet professionnel) solide et bien conçu. Pour cela, il vous suffit de suivre les instructions ci-dessous :

Plus en détail

Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur

Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur rendue le 11 mai 2012 à Zurich, Suisse par Geoff Thompson (Angleterre) Juge unique de la Commission du Statut du Joueur, au sujet d une plainte

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

Politique de Gestion des Conflits d Intérêts

Politique de Gestion des Conflits d Intérêts Politique de Gestion des Conflits d Intérêts Rédigé par : Olivier Ramé Signature : Autorisé par : Olivier Ramé (RCCI) Signature : Date de création : 23/03/2012 Diffusé le : 26/03/2012 auprès de : Collaborateurs

Plus en détail

, le (Lieu) (date) (signature du client)

, le (Lieu) (date) (signature du client) BON DE COMMANDE Au bureau de traduction Dr. Cyrille de Crozals, LL.M. Adolph-Kolping-Str. 83 D-54295 Trèves Par la présente je passe la commande suivante auprès de vous en acceptant vos Conditions générales

Plus en détail

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement Révisions ISO ISO 9001 Livre blanc Comprendre les changements Aborder le changement ISO 9001 en bref Comment fonctionne ISO 9001? ISO 9001 peut s appliquer à tous les types et tailles d organisations et

Plus en détail

Comment passer un contrat avec les agents de commercialisation du gaz naturel et les détaillants d électricité

Comment passer un contrat avec les agents de commercialisation du gaz naturel et les détaillants d électricité Ontario Energy Commission de l énergie Board de l Ontario P.O. Box 2319 C.P. 2319 2300 Yonge Street 2300, rue Yonge 26th. Floor 26 e étage Toronto ON M4P 1E4 Toronto ON M4P 1E4 Telephone: (416) 481-1967

Plus en détail

Mise sur pied d un regroupement d achats

Mise sur pied d un regroupement d achats Mise sur pied d un regroupement d achats Présenté Au Conseil Économique et Coopératif de la Saskatchewan (CÉCS) 30 mars 2016 Table des matières Introduction - But de la conférence - Objectif Présentation

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL?

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL? La plupart des entreprises disposent d une masse considérable d informations sur leurs clients, leurs produits, leurs ventes Toutefois ces données sont cloisonnées par les applications utilisées ou parce

Plus en détail

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC Partie 1 : Évaluer le marché (21 points) 1. Établir un diagnostic de ces deux segments de marché. Conclure. (11 points) Diagnostic : 8 points. Marché du bâtiment

Plus en détail

Conflits d intérêts Synthèse de la politique de BNP PARIBAS CARDIF Belgique

Conflits d intérêts Synthèse de la politique de BNP PARIBAS CARDIF Belgique Conflits d intérêts Synthèse de la politique de BNP PARIBAS CARDIF Belgique 1 Contents Introduction... 3 La politique de gestion des Conflits d Intérêt de BNP Paribas Cardif Belgique... 3 Conflits d intérêts...

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIERE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS

POLITIQUE EN MATIERE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS POLITIQUE EN MATIERE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS Janvier 2014 KURMA PARTNERS 5/7 rue de Monttessuy F-75340 Paris cedex 07, France Agrément AMF n GP 09000027 Pour nous contacter Tel +33 (0)1 58 19

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : Customer Relationship Management (CRM) Sommaire Introduction... 1 Les enjeux

Plus en détail