2010 Resident Coordinator Annual Report Togo

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2010 Resident Coordinator Annual Report Togo"

Transcription

1 UNDG 2010 Resident Coordinator Annual Report Togo Le Togo fait partie de la catégorie des Etats dits «fragiles», particulièrement exposés aux crises, il doit mener de front le chantier du développement et de sa propre construction. Les élections présidentielles furent la priorité à l agenda des activités politiques en A cet effet, le Système des Nations Unies a ardemment soutenu les efforts des autorités et des populations togolaises à travers son projet d appui au processus électoral intégrant la promotion et protection des droits humains. L Union Européenne aura été le principal bailleur de fonds du projet avec plus de 8.7 millions d Euros, exécuté par le PNUD. Les contributions des agences onusiennes et de l USAID se sont élevées à près de USD. Outre l appui technique et l expertise apportés dans la conduite opérationnelle des activités électorales et l appui à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), le projet a renforcé les capacités techniques de planification et d organisation des processus électoraux favorisant ainsi les garanties de transparence du scrutin. Les activités de sensibilisation et d information ont permis de rappeler la déontologie et solliciter l intégrité professionnelle des médias. Un code de bonne conduite fut également établi à l attention des partis politiques. L accent fut mis parallèlement sur la promotion et la protection des droits de l Homme, avec la formation d observateurs, suscitant l ouverture d un cadre participatif et ayant largement permis de prévenir les débordements. Le plaidoyer et les actions en faveur de la culture de la paix ont également contribué à un déroulement pacifique des événements. Ainsi, les élections présidentielles de mars 2010, ont été jugées libres et transparentes par la communauté internationale malgré la contestation par l opposition, et ont permis de renforcer les acquis démocratiques du pays et de maintenir l apaisement du climat politique. Le SNU maintiendra ses efforts avec ses partenaires durant la phase postélectorale, notamment avec la formulation du programme conjoint de consolidation de la paix et de prévention des crises au Togo. Summary on progress towards UNDAF outcomes Concernant les résultats obtenus sur l axe stratégique de l UNDAF relatif à la lutte contre la pauvreté et l insécurité alimentaire, les membres ont contribué à l élaboration et à la validation du Plan National d Action pour l Alimentation et la Nutrition, prenant en compte tout le paquet minimum d activités de nutrition pour la survie de l enfant. L expertise du groupe fut également mise à contribution pour la formulation du Projet d Appui au Secteur Agricole du Togo et du Projet d Appui au Développement de l Agriculture au Togo en 2010, ciblant les petits producteursdans 32 préfectures. Par ailleurs et suite aux recommandations émises lors de la RMP les efforts en matière de programmation conjointe ont été rationnalisés en tenant compte des capacités opérationnelles du Système des Nations Unies. C est ainsi que le projet conjoint des Communes du Millénaire, initiative phare de localisation des OMD au niveau local, initialement prévu sur 10 communes supplémentaires en 2011 sera maintenu sur les deux communes actuellement ciblées, à savoir celles de Kountoiré et de Naki-Est, situées au Nord dans la région des Savanes. Le SNU a maintenu sa stratégie d intervention en souhaitant prioritairement consolider ses acquis et valoriser ses actifs par le renforcement de la participation et de l appropriation des initiatives par la partie nationale. A cet effet, en novembre 2010, une visite conjointe rassemblant les membres de l Equipe Pays, les autorités nationales, régionales et locales ainsi que les équipes techniques a été effectuée sur les sites. Cette action a permis d appréhender d une part, les progrès accomplis dans la réalisation des infrastructures socio-collectives depuis le lancement du programme conjoint en 2008 et de mesurer d autre part, les difficultés opérationnelles rencontrées. Ce fut l occasion de sensibiliser fortement les autorités, rappeler leurs engagements et leur intérêt premier à investir auprès des communautés locales. Les interventions ont également soutenu le renforcement des capacités du Ministère en charge du développement à la base à mieux coordonner la stratégie de localisation des OMD. Ces actions ont été complétées dans le domaine de l emploi avec prioritairement l élaboration et l adoption en Conseil des Ministres du Plan d Action Opérationnel de la Politique Nationale de l Emploi et la promotion de la création de l emploi en ciblant les jeunes et le développement de l entreprenariat agricoles en synergie avec les Communes du Millénaire Concernant le second axe stratégique de l UNDAF : «Développement des secteurs sociaux», dans le domaine de l accès des populations aux services de santé de qualité, l accent a été mis sur l accompagnement au processus d élaboration du Plan National de Développement Sanitaire (PNDS) et à son dispositif de coordination. Le SNU a procédé également au renforcement des capacités des centres de santé en termes de formations, de dotations en intrants, en médicaments et en matériels anthropométriques ainsi qu à des campagnes de vaccination de masse contre la poliomyélite et la rougeole. La mobilisation des partenaires et de l assistance technique du groupe thématique ont permis de contribuer favorablement à l élaboration de l arrêté du Ministère de la santé pour la mise en œuvre de la feuille de route IHP+. Concernant l appui au système national d Information sanitaire (SNIS), la collecte des indicateurs de 2009 a été finalisée et le rapport a été validé et édité. La collecte des données pour le MICS 4 et le recensement général de l habitat et de la population (RGHP) ont été lancés en fin d année. A noter l initiative de la Campagne pour l Accélération de la Réduction de la Mortalité Maternelle (CARMMA) qui fut conduite conjointement par l OMS, l Unicef et l UNFPA, sous l égide du Président de la République au mois de septembre Elle aboutira à la mise en place d une commission nationale de suivi Mère-Enfant et l initiative pour l élaboration d un plan quinquennal de protection de la mère et l enfant à conclure en Les efforts ont également permis de finaliser la collecte des indicateurs 2009

2 Concernant le troisième axe d intervention de l UNDAF «Bonne gouvernance et promotion des droits de l Homme» les principaux résultats obtenus concernent prioritairement l accompagnement du processus électoral, avec des formations spécifiques à l attention des forces armées et de sécurité. Les activités postélectorales se sont focalisées sur la formulation du programme de consolidation de la paix et de la démocratie. A noter l appui technique pour la mobilisation des ressources en faveur de la CVJR, ayant permis de collecter près de 1,6 million Euros. La structure a ainsi poursuivi ses efforts pour une justice transitionnelle en faveur de la réconciliation nationale, suite aux troubles sécuritaires qui ont caractérisés les crises politiques antérieures. Dans le cadre de la revue à mi-parcours, des séminaires de formation sur l approche basée sur les droits humains ont aussi été dispensés aux agents du SNU et partenaires nationaux. Dans le domaine du développement des capacités des principaux acteurs de la gouvernance, les appuis du SNU ont été focalisés sur la mise en œuvre du programme national de renforcement des capacités avecla conduite de trois audits ministériels dans les domaines suivants : i) eau & l assainissement, l environnement et de la promotion de la femme. Ce dernier volet fut complété par la réalisation d une l étude portant sur les violences basées sur le genre. Summary on progress in UN Reform 1. Efforts d alignement sur le processus national de développement L élaboration du Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP) avait connu une forte implication des agences dès le lancement de la phase analytique. Cette dynamique de collaboration a été maintenue, notamment avec la collecte et l apport des contributions des agences pour l établissement du rapport d étape annuel (juillet 2009 juin 2010) de mise en œuvre du DSRPcomplet pour l atteinte du point d achèvement de l Initiative pour les Pays Pauvres Très Endettés (IPPTE). La reprise de la coopération avec l ensemble des partenaires techniques et financiers et la mise en œuvre satisfaisante des différents programmes et des prérogatives ont permis d atteindre le point d achèvement. Cette décision a été prise lors des réunions des Conseils d'administration du FMI et de la Banque Mondiale, tenues à Washington respectivement le 10 et 14 décembre Le Togo bénéficiera ainsi d'une réduction de 82 % de sa dette extérieure en valeur nominale, soit 1,8 milliard de dollars EU (environ 900 milliards de francs CFA). 1. Appui au Gouvernement pour la mise en œuvre de la Déclaration du Millénaire et des OMD Prioritairement, le SNU s attèlera à l élaboration, la publication et la dissémination du 3 ème rapport de suivi des OMD, paru en avril Les résultats précisent que la plupart des OMD sont hors de portée d ici 2015 compte tenu du faible niveau d investissement dans tous les secteurs concernés, notamment l éducation, la santé, l agriculture et les infrastructures économiques. Seuls les domaines de l éducation (OMD2) et de la lutte contre le VIH/SIDA, le paludisme ou les autres maladies (OMD6) affichent des perspectives favorables sous réserve de maintenir les efforts investis jusqu alors. Sur base de ce constat, les agences onusiennes ont consolidé leur expertise pour soutenir l élaboration du cadre d accélération (CAO) de l OMD 1 assorti d un cadre méthodologique offrant des solutions pratiques, ciblées à court terme et dédiées à la lutte contre la pauvreté et l insécurité alimentaire. Le CAO 1 validé en août 2010 a permis, en plus du 3 ème rapport précédemment cité, d offrir une base analytique et des instruments substantiels pour soutenir le plaidoyer mené par les autorités togolaises lors de l Assemblée générale des Nations Unies et le Sommet consacré aux OMD en septembre En matière de VIH/SIDA, de lutte contre le paludisme et la tuberculose le groupe thématique a soutenu la révision du Plan National Stratégique et le Programme National de Lutte contre le SIDA (PNLS ) en effectuant l analyse situationnelle, la revue documentaire et la collecte des données. Un atelier a été organisé avec l appui d experts internationaux et la participation des professionnels nationaux du SNU pour la révision du Guide de traitement des PVVIH avec les ARV, de Prévention Transmission Mère-Enfant (PTME). La stratégie globale et les cibles ( ) ont été révisées. Enfin, le SNU a contribué à la campagne nationale de dépistage du VIH à travers son programme conjoint d'appui aux organisations de la société civile impliquée dans la riposte au VIH/SIDA (PASCI-VIH). L Equipe pays a su maintenir la problématique du VIH/sida à l agenda politique et auprès des plus hautes autorités. Les réunions du CNLS se sont tenues de façon régulière. L organisation du forum des partenaires et le rapport sur l accès universel ont offert une analyse exhaustive des progrès réalisés permettant ainsi de mieux définir les priorités. Notons que 2010 se conclut avec le passage à l échelle de la PTME et de a dispensation des ARV sur l étendue du territoire. 1. Les progrès réalisés collectivement par l Equipe pays en appui au renforcement des capacités des partenaires nationaux et de l efficacité de l aide Les agences ont coalisé leurs efforts pour renforcer les capacités ministérielles en matière de planification. Les cadres de dépenses à moyen terme (CMDT) ont pu être finalisés dans le secteur de l Agriculture et de la Santé, pour un meilleur contrôle de la gestion des finances publiques. Le SNU a également fourni des apports techniques pour l élaboration du décret instituant un dispositif institutionnel de coordination, de suivi et d évaluation des politiques de développement, publié en décembre Ce résultat a permis de susciter un véritable dialogue entre tous les acteurs du développement, que ce soit ceux de l administration, de la société civile, des partenaires techniques et financiers ou les opérateurs économiques privés. Il favorise la coordination stratégique

3 et renforce les aspects de suivi et évaluation des politiques de développement. L année s est conclue avec la finalisation des travaux de collecte des données pour l établissement du rapport su l Aide Publique au Développement (APD) couvrant l année Ainsi, tout en valorisant la notion de redevabilité du Gouvernement, l ensemble des acteurs ont pu disposer d une meilleure lisibilité sur le volume de l APD au Togo et de leurs contributions respectives dans les différents secteurs. 1. Les expériences menées en matière de programmation conjointe, incluant HACT La macro et micro-évaluation ont démontré que les risques sont élevés et que les conditions ne sont pas réunies pour procéder à des transferts de fonds. En conséquence, dans le cadre de la mise en œuvre du HACT, les trois agences concernées (PNUD, UNICEF et UNFPA) procèdent désormais à des paiements directs et/ou par activité. L une des initiatives majeures en 2010 concernait la relance du comité HACT, regroupant l ensemble des chargés des opérations des agences impliquées. Le SNU a du en effet faire face à une rotation importante du personnel et convenir d identifier les nouveaux membres, de redéfinir les statuts et rôles de ce comité. Par ailleurs, des efforts considérables ont été investis pour l élaboration d un programme conjoint dédié au renforcement des capacités des partenaires nationaux d exécution. Le projet devrait être finalisé en Les progrès et résultats obtenus en matière de consolidation de la paix, de la politique, des acteurs humanitaires ou tout autre élément relatif à la coordination Considérant le contexte politique et les risques associés, le SNU a développé un programme de consolidation de la paix et de prévention des crises traduisant ainsi sa volonté, avec l appui du BCPR, du DPA et de UNOWA, d accompagner les efforts du gouvernement pour la période A cet effet, il se propose d aider à créer un environnement favorable à la réconciliation nationale, de contribuer à la prévention des crises et d appuyer la consolidation de la culture démocratique. Le programme conclu en 2010 est axé sur trois priorités essentielles (i) la promotion des droits de l Homme et du processus de réconciliation, (ii) le renforcement des capacités de dialogue, de prévention et de gestion des conflits et (iii) le développement d une stratégie de consolidation de la paix. A travers ce projet, le SNU passe d une approche ponctuelle, fondée sur une planification à court terme, tributaire des évènements, à une démarche plus systématique, fondée sur une analyse des facteurs d instabilité et traduite dans un cadre d intervention pluriannuel. Le programme a mis l accent, en 2010, sur la prévention de la violence électorale, le renforcement des capacités nationales de protection et de suivi des droits de l Homme, l opérationnalisation de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) et le renforcement de ses capacités substantives de panification, d organisation et de communication. Enfin en décembre 2010, sous le leadership de l HCDH, les agences ont appuyé le lancement du processus d élaboration du rapport national à l Examen Périodique Universel avec la formation de la commission de rédaction des rapports et des autres intervenants. Sur le volet humanitaire, le Togo a été fortement touché par les inondations survenues en octobre Des visites ont été effectuées dans les zones inondées dans le Sud-est du Togo et des missions d évaluation rapide conjointes ont été conduites sur toute l étendue du territoire. Les inondations ont causé des pertes en vies humaines, des blessés, des populations sinistrées et des dégâts matériels importants, au nombre desquels les voies de communication et champs de cultures endommagés. La requête formulée auprès du Fonds Central d Intervention d Urgence permettra de mobiliser plus de USD pour l assistance (vivres et non vivres) aux sinistrés, les opérations de désinfections, les forages sur les 5 sites d accueil de Lomé et les 3 sites localisés dans le Sud-Est du pays. Au total, le SNU a porté assistance auprès de personnes affectées des régions Maritime, Plateaux, Centrale, Kara, Savanes. Les contributions du CERF, d un montant de USD ont également permis de soutenir en mars 2010 l accueil et la gestion des réfugiés ghanéens localisés à Toundjaoure, à 600 km au Nord de la capitale. Par ailleurs, le Togo a accompli des progrès significatifs dans la prévention et la réponse aux situations d urgence. Le cadre stratégique de prévention national a fortement été consolidé au cours de Tout d abord le plan ORSEC et le plan national de contingence ont été harmonisés et actualisés en juin L actualisation de la cartographie des zones à risque dans la région Maritime a été finalisée. Le plan national de prévention et de lutte contre la pandémie grippale, (la grippe aviaire hautement pathogène (IAHP), la Grippe pandémique humaine (GPH) et les autres maladies animales prioritaires) fut validé en décembre Le SNU a soutenu la vulgarisation de la Stratégie Nationale de réduction des risques de catastrophes. Les acquis se concrétisent avec une nette amélioration de la coordination des initiatives et des interventions humanitaires. Le Cluster santé sous l égide de l OMS, a aussi soutenu la conduite des deux campagnes de vaccination des groupes à risques sur la grippe AH1N1, avec une première phase de vaccination qui s est déroulée du 6 au 9 avril 2010 et la 2ème phase du 16 au 21 août 2010 dans près de 700 formations sanitaires du pays. Les résultats obtenus sont largement satisfaisants avec près de personnes vaccinées, soit une couverture vaccinale de 110% par rapport aux populations ciblées. Sur le volet sécuritaire, l attention fut portée sur le processus électoral avec la recrudescence des tensions sociales, où plusieurs grèves et manifestations furent organisées par les partis politiques d opposition. Face à ces menaces, sous la direction de l Agent Habilité et des membres du SMT, les mesures de réduction des risques ont été adoptées et appliquées pour la sécurisation des personnes, des biens et des opérations du SNU dont : le renforcement des mesures de protection des bureaux, l évaluation des résidences du personnel, l octroi de crédit au personnel pour l amélioration de leur environnement sécuritaire et surtout la formation sur la sécurité, mettant l accent sur les périmètres de sécurité reconnus sur la ville de Lomé et les zones à risques. Des formations ont également été dispensées auprès du personnel des agences du SNU avec des simulations portant sur la sécurité incendiaire, le secourisme, et la mise en œuvre du plan de continuité des activités (Business Continuity Plan). Concernant les services communs et les pratiques de gestion harmonisées, les efforts de l Equipe de Gestion des

4 Concernant les services communs et les pratiques de gestion harmonisées, les efforts de l Equipe de Gestion des Opérations (OMT) ont permis de finaliser 11 lettres d accord avec des prestataires de biens et services nationaux communs. Le E-roster commun a été officiellement lancé en octobre 2010 auprès des prestataires de services de la place. L outil a également fait l objet de séances de formation auprès du personnel des opérations. Il permet de gérer l intégralité des dossiers d appel d offres et d appel à candidature on-line des agences du SNU Il favorise la transparence et la compétitivité lors des procédures de passation de biens et services. Il accroît l accessibilité à l information pour les prestataires locaux et candidats potentiels aux emplois. La banque de données permet également de disposer de fonction dédiée au suivi et à l évaluation des prestataires répertoriés et harmoniser de fait les informations entre les agences du SNU. En matière de «Delivering As One», la sensibilisation a été maintenue auprès des autorités, effectuant ainsi un voyage d étude prospective au Rwanda. Une mission au Cap vert est prévue en Enfin, sur le volet de la communication et du plaidoyer conjoints des Nations Unies, la célébration des événementiels du mois d octobre 2010 s est déroulée sous le thème de «Tous ensemble pour l atteinte des OMD au Togo en 2015». Outre les diverses manifestations dédiées à sensibiliser et mobiliser les populations, particulièrement les jeunes, sur les problématiques inhérentes aux OMD, la semaine fut clôturée par une soirée de Gala dédiée à la mobilisation des ressources pour les Communes du Millénaire. En présence des représentants du Gouvernement, de plusieurs partenaires au développement tels que l UE, les Etats-Unis, la France et la Chine, et de nombreux partenaires techniques et financiers, la manifestation ciblait prioritairement les hauts responsables du secteur privé. L initiative fut centrée sur l intérêt commun des acteurs du développement et de ceux de la sphère économique privée à unir leurs efforts et leurs ressources dans la lutte contre la pauvreté. Les fonds récoltés auprès du secteur privé ont permis de financer un forage pour les populations. L année 2010 aura été marquée par la revue à mi-parcours (RMP) de l UNDAF ( ). Initié en décembre 2009, le processus de la RMP a été géré conjointement par le Gouvernement du Togo et le Système des Nations Unies, à travers l Unité Gouvernementale de Coordination des programmes et les agences du Système des Nations Unies (UGCP-SNU). Le Comité de Suivi-Evaluation (CSE) de l UNDAF a effectué diverses séances d informations auprès du personnel des NU afin d établir une compréhension commune des tenants et aboutissants de la revue. Au cours des formations soutenues par les équipes régionales, une attention particulière fut accordée à l évolution de l environnement institutionnel et économique et à une meilleure prise en compte des approches de programmation transversale telle le genre, l approche basée sur les droits humains, la gestion axée sur les résultats, la durabilité environnementale et le développement des capacités. Un premier rapport sur l efficacité des effets de programme, établi selon une démarche simple et itérative avec les partenaires nationaux, a été élaboré avec l intervention de deux consultants, national et international. Le 9 août 2010, une réunion technique du rapport de la revue à mi-parcours de l UNDAF permit aux agences du SNU, les responsables clés des ministères et les différents acteurs impliqués dans la mise en œuvre des programmes de l UNDAF, de faire l analyse des résultats et émettre des recommandations pour la révision stratégique du document de l UNDAF. En septembre 2010, la retraite des chefs d agence a statué sur le positionnement stratégique du SNU face à l évolution contextuelle et au redéploiement progressif des partenaires au développement depuis La réunion stratégique conjointe survenue en octobre 2010 a convenu avec les autorités et l ensemble des partenaires au développement des orientations stratégiques et programmatiques de l UNDAF révisé pour les deux années à venir Outre la révision effective du document cet exercice a permis de rationaliser les structures et mécanismes de coordination et de suivi-évaluation de l UNDAF. Les efforts engagés collectivement au cours de l exercice, ont permis de relancer la dynamique des groupes thématiques et, de convenir du rôle incontestable de leadership des agences selon leurs attributions convenues dans l animation des groupes thématiques. L exercice a permis de valoriser les compétences disponibles au sein du SNU. Le Comité des programmes a également été réactivé et assure à présent son rôle de coordination stratégique auprès des groupes thématiques et structures de coordination interne du SNU. Cet organe favorise de surcroît l alignement progressif des compétences des comités opérationnels intervenant dans le domaine des opérations, de la communication et des programmes, sur les priorités définies par l Equipe pays et soutenues par le leadership du Coordonnateur Résident. Par ailleurs, l Unité de Coordination a été renforcée dans ses compétences et dispose dorénavant d un chargé de suivi-évaluation à même de soutenir efficacement les travaux des groupes thématiques en droite ligne avec les directives de la Réforme. Key aspects of the proposed 2011 workplan 1. Perspectives 2011 : Les travaux de 2011 débuteront par le lancement de l élaboration de l UNDAF avec la conduite de la phase analytique, l élaboration du plan d engagement et la tenue de la retraite stratégique de planification en novembre A cet effet, l attention sera mise sur l opérationnalisation effective et l appui continu auprès des groupes thématiques (GT), GT transversaux et des partenaires nationaux. Suite à l'atteinte du point d'achèvement de l'initiative PPTE et l'annulation de la dette, l'equipe pays soutiendra la reprise économique du pays en apportant une réponse intégrée et concertée à la demande sociale. La finalisation et la validation des cadres d accélération de l OMD 4 portant sur la réduction de la mortalité infantile,

5 celui de l OMD 5 dédié à l amélioration de la santé maternelle et enfin, celui de l OMD 7 dans le domaine de l eau et l assainissement. Concernant l OMD 6 la lutte contre le VIH/SIDA, les priorités portent sur la mobilisation des partenaires techniques et financiers en vue de prévenir l absence éventuelle des subventions du Fonds Mondial. Le SNU doit convenir d une approche concertée et intégrée dans un cadre de programmation commun pour soutenir la riposte nationale en mettant l accent sur les populations les plus à risque et soutenir la levée des barrières discriminatoires. Suite à la reprise progressive de la coopération bi- et multilatérale sur le territoire togolais, l'equipe Pays soutiendra la formalisation du cadre institutionnel dédié à la coordination et la gestion de l'aide. En matière de renforcement des capacités nationales, l Equipe Pays poursuivra ses interventions auprès du Gouvernement et de ses partenaires en matière de planification stratégique, de coordination, de suivi-évaluation, de plaidoyer et des principes sur l harmonisation de l aide au développement. A cet effet le projet conjoint dédié aux partenaires d exécution doit être formulé et mis en œuvre. Le comité HACT appuiera les efforts du SNU pour l application conforme des directives du HACT dans les agences concernées. Un second projet conjoint destiné à la collecte, l analyse et la dissémination des données, sera formulé en appui au système national de la statistique. Enfin, le GT- Genre développera un programme conjoint dédié au renforcement de la promotion et du leadership des femmes. Sur le volet humanitaire, l Equipe pays assurera la transition de la gestion des affaires humanitaires avec la fermeture des bureaux d OCHA survenue en décembre L objectif est de consolider les acquis et de pouvoir disposer de l expertise nécessaire pour faire face aux situations d urgence et épidémiologiques, tout en tenant compte des incidences hypothétiques de la crise politique ivoirienne. Concernant les services communs et les pratiques de gestion harmonisées, les agents du SNU s emploieront à renforcer la collaboration entre les unités de programme et celles des opérations. La dissémination des directives sur le modèle PAM (Modèle d Approche par Processus PAM), permettra de développer voire d accroître la rentabilité opérationnelle des programmes du SNU. L appropriation du E-Roster devrait être effective en 2011 avec la consolidation de la banque de données, incluant les prestataires, la gestion d un pool de personnes ressources, de consultants et enfin le traitement et la gestion des appels d offres et des appels à candidature. Les initiatives en faveur du projet de Maison Commune seront maintenues avec le plaidoyer auprès des autorités nationales. En matière de communication et de plaidoyer conjoints, la priorité portera sur la mise en œuvre de la stratégie de mobilisation des ressources, avec des actions prioritaires destinées aux programmes conjoints du SNU, dont celui des Communes du Millénaire. Le SNU maintiendra également ses actions en faveur de l ouverture et du dialogue politique. Enfin, l Equipe Pays devra consolider ses acquis et maintenir son esprit d équipe lors de la transition à venir avec la passation de service du poste du Coordonnateur Résident, qui a assuré un leadership efficace et continu pour la coalisation des efforts et des intérêts des agences du SNU. De fait, il faudra garantir la mise en œuvre des recommandations et objectifs convenus à court terme lors de l exercice d évaluation des compétences «One 80 «à savoir :: (i) assurer à court terme la pertinence et l efficience de la révision de l UNDAF ; (ii) assurer l alignement et la contribution effective du SNU aux priorités nationales et enfin ; (iii) sur l année à venir assurer le renforcement des capacités nationales et favoriser l efficience de l appropriation nationale et celle du programme conjoint Communes du Millénaire.

RAPPORT DES PROGRES ANNUELS 2011

RAPPORT DES PROGRES ANNUELS 2011 MINISTERE DU PLAN, DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT PROGRAMME CONJOINT MARADI Niger RAPPORT DES PROGRES ANNUELS 2011 Janvier

Plus en détail

POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES?

POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES? Mai 2010 POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES? Direction Générale des Statistiques Ministère de l Economie, du Commerce, de l Industrie et du Tourisme Pourquoi le Gabon a-t-il besoin

Plus en détail

Les Fiches de projet et leur canevas

Les Fiches de projet et leur canevas Les Fiches de projet et leur canevas République du Burundi Ministère de la Sécurité Publique Agence nationale d exécution : Fiche de Projet1 Titre du Projet : Renforcement des capacités de planification

Plus en détail

Termes de références Consultant National. Elaboration du plan opérationnel budgétisé du plan stratégique National 2014-2017

Termes de références Consultant National. Elaboration du plan opérationnel budgétisé du plan stratégique National 2014-2017 Termes de références Consultant National Elaboration du plan opérationnel budgétisé du plan stratégique National 2014-2017 I. Cadre et justification : Le Programme National de Lutte contre le Sida (PNLS),

Plus en détail

SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL

SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL N 20 le 09 mai 2012 SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL L e Ministre de la Santé SEM Ba

Plus en détail

Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka

Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka Table ronde ReMed «Améliorer l acc accès aux soins des Femmes et des Enfants» Paris, 4 novembre 2011 Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka Jean-Marie Trapsida Coordonnateur,

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS

TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS Titre: Gestionnaire de projet Type de contrat: SSA Période de la consultation: 8 mois (Février Septembre 2014) Niveau proposé: NOC Section:

Plus en détail

Kigali 5 décembre 2006 REPUBLIQUE DU RWANDA PROVINCE DE L OUEST DISTRICTS DE KARONGI & RUTSIRO

Kigali 5 décembre 2006 REPUBLIQUE DU RWANDA PROVINCE DE L OUEST DISTRICTS DE KARONGI & RUTSIRO REPUBLIQUE DU RWANDA Districts de Karongi et Rutsiro Province de l Ouest/Rwanda PROVINCE DE L OUEST DISTRICTS DE KARONGI & RUTSIRO Présentation synthétique du document de Programme de renforcement de la

Plus en détail

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Atelier de renforcement des capacités des PFN de la CNULD sur l alignement des PAN sur la Stratégie décennale (2008-2018) Bujumbura, 14-17

Plus en détail

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 1. L expérience analysée L animation de la concertation dans le processus d élaboration du Plan Communal de Développement (PCD) de Jean

Plus en détail

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 NATIONS UNIES S Conseil de sécurité Distr. GÉNÉRALE S/RES/1270 (1999) 22 octobre 1999 RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 Le Conseil de sécurité,

Plus en détail

Conférence CID. La collaboration entre les Agences des Nations Unies en Mauritanie

Conférence CID. La collaboration entre les Agences des Nations Unies en Mauritanie Conférence CID La collaboration entre les Agences des Nations Unies en Mauritanie Objectif de la conférence Constat : le grand public a souvent une vision partielle des interventions des NU en Mauritanie.

Plus en détail

CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI

CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI SEPTEMBRE 2004 1. PRÉSENTATION Le Cadre de Coopération Intérimaire (CCI) exprime le programme

Plus en détail

Responsable en Passation de Marchés Page 1

Responsable en Passation de Marchés Page 1 Le Projet de Renforcement des Capacités Institutionnelles pour l Efficacité Gouvernementale (PRCIEG) Titre : Termes de référence pour le recrutement d un Responsable de Passation de Marchés (RPM) 1. Contexte

Plus en détail

Plan de Travail Commun entre le Cluster Protection, le Gouvernement Centrafricain et les ONGs Nationales pour 2008

Plan de Travail Commun entre le Cluster Protection, le Gouvernement Centrafricain et les ONGs Nationales pour 2008 Plan de Travail Commun entre le Cluster Protection, le Gouvernement Centrafricain et les ONGs Nationales pour Le Plan de Travail Commun se base sur les objectifs stratégiques de l Appel Consolidé (CAP)

Plus en détail

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE Projet Document IMCHE/2/CP2 1 ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA

Plus en détail

Une mission commune au service de la protection sociale universelle

Une mission commune au service de la protection sociale universelle Une mission commune au service de la protection sociale universelle Note conceptuelle En ce début de XXI e siècle, c est avec fierté que nous faisons nôtre le consensus qui s est dégagé: la protection

Plus en détail

PLAN D ACTION CSRP GROUPES VULNERABLES

PLAN D ACTION CSRP GROUPES VULNERABLES PLAN D ACTION CSRP GROUPES VULNERABLES Objectifs clés CSRP 1 Actions préalables en gras CSRP II Déclencheurs en gras CSRP III Déclencheurs en gras CSRP IV Résultats de moyen terme/indicateurs Global :

Plus en détail

Le ministère a sollicité l appui du PNUD pour la mise a disposition d un Conseiller Technique international pour la mise en œuvre de cette stratégie :

Le ministère a sollicité l appui du PNUD pour la mise a disposition d un Conseiller Technique international pour la mise en œuvre de cette stratégie : Termes de référence du conseiller technique principal du Ministère de l Eau, de l Assainissement et de l Hydraulique Villageoise (MEAHV) 1. Contexte et justification Le principal défi du MEAHV réside dans

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP)

PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP) PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP) Le projet d Intervention Panafricaine dans le domaine Coopératif (INPACOOP) est un projet qui émanait de la volonté du gouvernement du Canada

Plus en détail

RESEAU PAIX ET SECURITE POUR LES FEMMES DE L ESPACE CEDEAO SECTION COTE D IVOIRE

RESEAU PAIX ET SECURITE POUR LES FEMMES DE L ESPACE CEDEAO SECTION COTE D IVOIRE RESEAU PAIX ET SECURITE POUR LES FEMMES DE L ESPACE CEDEAO SECTION COTE D IVOIRE INTRODUCTION Au cours de l année 2013, le Réseau Paix et Sécurité des Femmes dans l Espace CEDEAO section Côte d Ivoire

Plus en détail

Plan de travail d Inter-Cluster Coordination groupe 2015 - République Centrafricaine

Plan de travail d Inter-Cluster Coordination groupe 2015 - République Centrafricaine 1. Soutenir l pour définir les directions stratégiques de la réponse humanitaire et sa planification 1.1 Analyse et planification stratégique Actions Sous-Actions Qui Quand (en continu si pas précisé)

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LES MECANISMES DE FINANCEMENT DE LA GESTION DURABLE DES ECOSYSTEMES FORESTIERS DU BASSIN DU CONGO

CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LES MECANISMES DE FINANCEMENT DE LA GESTION DURABLE DES ECOSYSTEMES FORESTIERS DU BASSIN DU CONGO BURUNDI - CAMEROUN - CONGO - REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE - GABON GUINEE EQUATORIALE - REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO - RWANDA SAO-TOME & PRINCIPE - TCHAD CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LES MECANISMES DE

Plus en détail

Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II.

Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II. Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II. 1. L objectif du projet : Le programme s inscrit dans le programme pays du PNUD, dans

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

La gestion des finances publiques est une composante essentielle

La gestion des finances publiques est une composante essentielle L IDA en action Gestion des finances publiques : effectuer un suivi des ressources pour obtenir de meilleurs résultats La gestion des finances publiques est une composante essentielle du processus de développement.

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Conférence internationale sur la population et le développement

Conférence internationale sur la population et le développement Conférence internationale sur la population et le développement Conférence ministérielle Projet de Document d engagement Document d'engagement du troisième examen quinquennal de la mise en œuvre du Programme

Plus en détail

Termes de référence pour le renforcement des capacités en sécurité alimentaire de Caritas Mali

Termes de référence pour le renforcement des capacités en sécurité alimentaire de Caritas Mali Termes de référence pour le renforcement des capacités en sécurité alimentaire de Caritas Mali 1. Description de l organisation Créé en 1959, le SECAMA (Secours Catholique Malien) a été transformé en 1991/92

Plus en détail

RAPPORT FINAL DE PROJET

RAPPORT FINAL DE PROJET REPUBLIQUE DU TCHAD --------------- PRIMATURE --------------- MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L EAU ET DES RESSOURCES HALIEUTIQUES --------------- PROJET PNUD/FEM/ANCR/PIMS/2452/G3 --------------- Project

Plus en détail

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA»

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA» REPUBLIQUE DU SENEGAL =-=-=-= PRIMATURE =-=-=-= ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION =-=-=-= «LES MERCREDI DE L ENA» Edition spéciale Termes de référence THEME : «REFORMES DES FINANCES PUBLIQUES DANS LES PAYS

Plus en détail

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT KINSHASA, DU 06 08 NOVEMBRE 2012 DISCOURS DE MR. ADAMA COULIBALY DIRECTEUR

Plus en détail

SÉMINAIRE CONCLUSIONS

SÉMINAIRE CONCLUSIONS RBB (2012) Conclusions SÉMINAIRE SUR LES BUDGETS BASÉS SUR DES RÉSULTATS: OBJECTIFS RÉSULTATS ATTENDUS ET INDICATEURS DE PERFORMANCE Strasbourg, 25 septembre 2012 CONCLUSIONS A l initiative du Comité du

Plus en détail

Innovations des statistiques officielles

Innovations des statistiques officielles MINISTERE DU PLAN ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ------------------- CENTRE NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ETUDES ECONOMIQUES DIRECTION DES STATISTIQUES ECONOMIQUES ---------------- SERVICE DES STATISTIQUES

Plus en détail

COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE CENI TOGO 2014

COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE CENI TOGO 2014 COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE CENI TOGO 2014 Mise en œuvre de la communication institutionnelle et de la mobilisation sociale dans le cadre de l élection présidentielle de 2015 Objet : Termes

Plus en détail

30 juin - 2 juillet 2015. Décisions

30 juin - 2 juillet 2015. Décisions 2 juillet 2015 36 ème réunion du Conseil de Coordination du Programme de l'onusida Genève, Suisse 30 juin - 2 juillet 2015 Décisions Le Conseil de Coordination du Programme de l'onusida, Rappelant que

Plus en détail

Ordre du jour provisoire

Ordre du jour provisoire CONSEIL EXÉCUTIF EB138/1 Cent trente-huitième session 16 octobre 2015 Genève, 25-30 janvier 2016 Ordre du jour provisoire 1. Ouverture de la session et adoption de l ordre du jour Documents EB138/1 et

Plus en détail

7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement

7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement 7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement Session 3 Thème : Mettre le contexte au centre de l action : opérationaliser une approche sensible à la fragilité Sous-thème : «Prise

Plus en détail

Notice de sélection pour Consultant Individuel IC-UPS/021/2013

Notice de sélection pour Consultant Individuel IC-UPS/021/2013 Notice de sélection pour Consultant Individuel IC-UPS/021/2013 Date: 15 Février 2013 Pays Intitulé de la mission : République Démocratique du Congo RDC Sélection d un consultant Chef d équipe pour l élaboration

Plus en détail

Catégorie, secteur de programme et produit Afrique Amériques Asie du Sud-Est Europe Méditerrannée orientale Bureaux de pays.

Catégorie, secteur de programme et produit Afrique Amériques Asie du Sud-Est Europe Méditerrannée orientale Bureaux de pays. x de x de x de x de x de 1 - Maladies transmissibles 1.1. VIH/SIDA Pacifique occidental Siège x de 1.1.1 Mise en œuvre et suivi de la Stratégie mondiale du secteur de la santé sur le VIH/sida 2011-2015

Plus en détail

Réf. : 811.1 Date : 07 09 10 Cadre stratégique pour le champ d activités Santé Introduction

Réf. : 811.1 Date : 07 09 10 Cadre stratégique pour le champ d activités Santé Introduction Bureau de la coopération suisse au Bénin Réf. : 811.1 Date : 07 09 10 Cadre stratégique pour le champ d activités Santé Introduction Selon l Organisation Mondiale de la Santé «la santé est un état complet

Plus en détail

Présentation du Programme : Phase II

Présentation du Programme : Phase II PROGRAMME D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE L ACCORD D ASSOCIATION Présentation du Programme : Phase II L Accord d Association constitue le cadre juridique L Accord d Association constitue le cadre juridique

Plus en détail

Coopération multilatérale: un instrument indispensable à la coopération suisse au développement

Coopération multilatérale: un instrument indispensable à la coopération suisse au développement Coopération multilatérale: un instrument indispensable à la coopération suisse au développement Qu entend-on par Coopération multilatérale? La coopération multilatérale est, au même titre que la coopération

Plus en détail

PARTENARIAT INTERNATIONAL POUR LA SANTE ET LES INITIATIVES APPARENTEES (IHP+) COMPACT NATIONAL

PARTENARIAT INTERNATIONAL POUR LA SANTE ET LES INITIATIVES APPARENTEES (IHP+) COMPACT NATIONAL PARTENARIAT INTERNATIONAL POUR LA SANTE ET LES INITIATIVES APPARENTEES (IHP+) COMPACT NATIONAL Optimiser la mobilisation des ressources pour la santé et leur gestion en vue d accélérer l atteinte des OMD

Plus en détail

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE FOURNIR UNE ÉNERGIE ABORDABLE, FIABLE ET DURABLE ÉNERGIE DURABLE POUR TOUS Vision de l Initiative «Énergie durable pour tous» Quelque 590 millions de personnes en Afrique subsaharienne

Plus en détail

FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROGRAMME TACC

FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROGRAMME TACC République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi Ministère de la Décentralisation et des Collectivités locales Direction de la Coopération Décentralisée Programme des Nations Unies pour le Développement

Plus en détail

Termes de référence Activité 1

Termes de référence Activité 1 1 Termes de référence Activité 1 Atelier de formation thématique au journalisme d investigation Projet Médias d Afrique centrale contre le VIH PROJET MA-VIH VOLET 1 N D ACTION / ACTIVITE CODE 1 /1 MAUEA4111F30

Plus en détail

Notre candidature. Les Pays-Bas, un candidat. engagé pour le Conseil. des droits de l homme

Notre candidature. Les Pays-Bas, un candidat. engagé pour le Conseil. des droits de l homme Les Pays-Bas, un candidat engagé pour le Conseil des droits de l homme Notre candidature Les Pays-Bas ont chaleureusement accueilli la création du Conseil des droits de l homme. Membre actuel du Conseil

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC

CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC Depuis 2004, le gouvernement du Québec met en œuvre une démarche de développement durable structurée en vue,

Plus en détail

Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine

Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine CAS D'EXPÉRIENCE Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine Présentation du cas d expérience de la Commission de l UEMOA relatif au Projet de renforcement des capacités en matière de

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

SOMMAIRE. 1 Opération de passation des marchés publics à fin mars 2014 Communication en Conseil des Ministres INTRODUCTION... 2

SOMMAIRE. 1 Opération de passation des marchés publics à fin mars 2014 Communication en Conseil des Ministres INTRODUCTION... 2 333 Mars 2014 MINISTERE AUPRES DU PREMIER MINISTRE, CHARGE DU BUDGET MARCHES PUBLICS COMMUNICATION EN CONSEIL DES MINISTRES RELATIVE A LA SITUATION DES OPERATIONS DE PASSATION DES MARCHES PUBLICS A FIN

Plus en détail

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni.

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni. Principes de Belgrade sur la relation entre les Institutions nationales des droits de l Homme et les Parlements (Belgrade, Serbie, les 22-23 février 2012) Le séminaire international de février 2012 sur

Plus en détail

Format de rapport pour la notation finale (REF. 4)

Format de rapport pour la notation finale (REF. 4) Processus 1 : Rassembler les parties prenantes autour d'un même espace Donner une note à chaque étape : 0 (ne s'applique pas), 1 (lancé), 2 (en cours), 3 (presque terminé), 4 (terminé) ÉTAPE 1. Choisir

Plus en détail

Maroc. Plan d amélioration. Fenêtre Thématique: Égalité des sexes et autonomisation des femmes

Maroc. Plan d amélioration. Fenêtre Thématique: Égalité des sexes et autonomisation des femmes Maroc Plan d amélioration Fenêtre Thématique: Égalité des sexes et autonomisation des femmes Titre du Programme: Programme Multisectoriel de Lutte Contre les Violences Fondées sur le Genre par l Autonomisation

Plus en détail

Aide publique au développement consacrée au secteur agricole en Afrique: acteurs, formes, efficacité et orientations.

Aide publique au développement consacrée au secteur agricole en Afrique: acteurs, formes, efficacité et orientations. Aide publique au développement consacrée au secteur agricole en Afrique: acteurs, formes, efficacité et orientations. Cas du Sénégal Bassirou DIONE, ingénieur agroéconomiste dionsen2000@yahoo.fr Communication

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX

COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX PARLEMENTAIRE DE S COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX La Commission de l économie, du commerce, du travail et des blocs commerciaux examine les questions économiques

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F WO/PBC/24/12 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 10 JUILLET 2015 Comité du programme et budget Vingt-quatrième session Genève, 14 18 septembre 2015 RAPPORT FINAL SUR LE PROJET RELATIF AU RENFORCEMENT DES NORMES

Plus en détail

Dialogue sur le financement

Dialogue sur le financement CONSEIL EXÉCUTIF EB137/3 Cent trente-septième session 20 mai 2015 Point 5 de l ordre du jour provisoire Dialogue sur le financement Rapport du Secrétariat INTRODUCTION 1. Par la décision WHA66(8), l Assemblée

Plus en détail

CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP

CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP La Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio +20) a

Plus en détail

ÉVÉNEMENTS PRÉ-SOMMET

ÉVÉNEMENTS PRÉ-SOMMET AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone : +251-115- 517 700 Fax : +251-115- 517844 website : www. africa-union.org ÉVÉNEMENTS PRÉ-SOMMET FORUM DE LA

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

PLAN DE MOBILISATION DES FONDS 2014-2017 ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE

PLAN DE MOBILISATION DES FONDS 2014-2017 ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE PLAN DE MOBILISATION DES FONDS ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE Bujumbura, JUIN 2014 0. Introduction

Plus en détail

L action de la France au sein du Conseil des droits de l Homme

L action de la France au sein du Conseil des droits de l Homme La France candidate au Conseil des droits de l Homme UN Photo/Jean-Marc Ferré Les droits de l Homme font partie des valeurs fondatrices de la République française et de sa politique étrangère. C est dans

Plus en détail

Suivi des recommandations du Comité des commissaires aux comptes sur les états financiers des années antérieures

Suivi des recommandations du Comité des commissaires aux comptes sur les états financiers des années antérieures Comité exécutif du Programme du Haut Commissaire Comité permanent 59 e réunion Distr. : restreinte 11 février 2014 Français Original : anglais et français Suivi des recommandations du Comité des commissaires

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS DEPARTEMENT DES YVELINES DIRECTION GENERALE DES SERVICES DU DEPARTMENT DIRECTION DE L ENFANCE, DE L ADOLESCENCE DE LA FAMILLE ET DE LA SANTE CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS Entre, d une part, Le département

Plus en détail

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La responsabilité sociétale pour le groupe AFD, c est Une obligation générée par le droit international des conventions fondamentales et

Plus en détail

Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé

Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé Réunion du réseau parlementaire de lutte contre le VIH/SIDA Libreville Gabon, 2-3 octobre 2012 Plan de la présentation

Plus en détail

Note d orientation sur la mise en œuvre du PDES 2012-2015

Note d orientation sur la mise en œuvre du PDES 2012-2015 REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DU PLAN, DE l AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE Fraternité - Travail - Progrès Note d orientation sur la mise en œuvre du PDES 2012-2015 Les choix

Plus en détail

LA GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHE AU SENEGAL. Présentation : Capitaine TINE DPC

LA GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHE AU SENEGAL. Présentation : Capitaine TINE DPC République du Sénégal Un Peuple - Un But - Une Foi *********** Ministère de l Intérieur *********** DIRECTION DE LA PROTECTION CIVILE LA GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHE AU SENEGAL Présentation : Capitaine

Plus en détail

AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE

AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE FAITS ET CHIFFRES 1 NOMBRE D HABITANTS : 9,2 millions (estimation World Gazetteer) 2 POURCENTAGE DE LA POPULATION VIVANT AVEC MOINS DE 1,25 $

Plus en détail

Consensus sur les données en Afriques

Consensus sur les données en Afriques Consensus sur les données en Afriques Huitième Réunion annuelle conjointe du Comité technique spécialisé de l Union africaine sur les finances, les affaires monétaires, la planification économique et l

Plus en détail

LE CANADA ET LE PARTENARIAT MONDIAL POUR LE DÉVELOPPEMENT (OBJECTIF HUIT)

LE CANADA ET LE PARTENARIAT MONDIAL POUR LE DÉVELOPPEMENT (OBJECTIF HUIT) LE CANADA ET LE PARTENARIAT MONDIAL POUR LE DÉVELOPPEMENT (OBJECTIF HUIT) 1.0 Bilan du Canada en matière de commerce Objectif ou indice Contribution du Canada Ce qu il reste à faire 1.1 Le système de commerce

Plus en détail

Pourquoi une stratégie nationale? Rôle et importance de la statistique. Pourquoi une stratégie nationale (suite et fin)?

Pourquoi une stratégie nationale? Rôle et importance de la statistique. Pourquoi une stratégie nationale (suite et fin)? Stratégie nationale de de la Stratégie de de la de la République de Guinée Equatoriale. 2003-2008 Séminaire de présentation de la Stratégie de de la de la Guinée Equatoriale. Malabo, 25 janvier 2005 Présentation

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES POUR UNE ASSISTANCE TECHNIQUE A MI TEMPS SUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES DU CILSS SUR LE CLIMAT

TERMES DE REFERENCES POUR UNE ASSISTANCE TECHNIQUE A MI TEMPS SUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES DU CILSS SUR LE CLIMAT TERMES DE REFERENCES POUR UNE ASSISTANCE TECHNIQUE A MI TEMPS SUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES DU CILSS SUR LE CLIMAT (LE RECRUTEMENT D UNE FIRME) Appui à la mise en œuvre

Plus en détail

Projet pôles régionaux de développement / Appui au développement urbain décentralisé (PRD)

Projet pôles régionaux de développement / Appui au développement urbain décentralisé (PRD) MINISTERE DE L ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA SECURITE --------------- SECRETARIAT GENERAL --------------- PROJET POLES REGIONAUX DE DEVELOPPEMENT / APPUI AU DEVELOP- PEMENT

Plus en détail

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT:

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT: Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX

Plus en détail

Expert(e) International(e) en santé publique Délégué(e) à la co-gestion de la composante «Appui à la demande de soins» Sénégal

Expert(e) International(e) en santé publique Délégué(e) à la co-gestion de la composante «Appui à la demande de soins» Sénégal Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

Je commencerai donc par quelques chiffres clés concernant nos relations avec l Afrique.

Je commencerai donc par quelques chiffres clés concernant nos relations avec l Afrique. Mesdames, Messieurs, C est pour moi un grand plaisir de pouvoir présenter aujourd hui la coopération japonaise en Afrique aux différents partenaires qui ont répondu à mon invitation à cette soirée de rencontre.

Plus en détail

Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe. Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014

Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe. Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014 Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014 Déclaration de Charm el cheikh pour la réduction des risques

Plus en détail

EVALUATION FINALE MLI/016. Programme d Appui à la Santé de Base

EVALUATION FINALE MLI/016. Programme d Appui à la Santé de Base EVALUATION FINALE MLI/016 Programme d Appui à la Santé de Base FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Mali Programme d Appui à la Santé de Base PASAB MLI/016 Version

Plus en détail

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul 5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel Déclaration ministérielle d Istanbul Ministère des Affaires étrangères de Turquie Conseil mondial de l eau 22 mars 2009 Déclaration ministérielle d Istanbul

Plus en détail

FEUILLE DE ROUTE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE (SNDS)

FEUILLE DE ROUTE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE (SNDS) République Islamique de Mauritanie Honneur Fraternité Justice MINISTERE DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET DU DEVELOPPEMENT OFFICE NATIONAL DE LA STATISTIQUE FEUILLE DE ROUTE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

CAFÉ GENRE N 2 Planification et Budgétisation Sensible au Genre : partage des expériences Cameroun Mali Sénégal

CAFÉ GENRE N 2 Planification et Budgétisation Sensible au Genre : partage des expériences Cameroun Mali Sénégal Mali Sénégal CAFÉ GENRE N 2 Planification et Budgétisation Sensible au Genre : partage des expériences Mali Sénégal SALLE DE CONFÉRENCE, ONU FEMMES, YAOUNDÉ JEUDI 24 AVRIL 2014 À 14H30 Invités : - Monsieur

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

DÉPARTEMENT D ÉTAT DES ÉTATS-UNIS AMBASSADE DES ÉTATS-UNIS À KINSHASA SERVICE DES AFFAIRES PUBLIQUES PROGRAMME DE MICROFINANCEMENT

DÉPARTEMENT D ÉTAT DES ÉTATS-UNIS AMBASSADE DES ÉTATS-UNIS À KINSHASA SERVICE DES AFFAIRES PUBLIQUES PROGRAMME DE MICROFINANCEMENT DÉPARTEMENT D ÉTAT DES ÉTATS-UNIS AMBASSADE DES ÉTATS-UNIS À KINSHASA SERVICE DES AFFAIRES PUBLIQUES PROGRAMME DE MICROFINANCEMENT Titre de l opportunité de financement : Journée mondiale du SIDA 2012

Plus en détail

Sommaire I. CONSIDERATIONS GENERALES CONTEXTE OBJECTIF CIBLE RESULTATS ATTENDUS II. RAPPEL DES PRIORITES DU GOUVERNEMENT IDENTIFIEES POUR 2011

Sommaire I. CONSIDERATIONS GENERALES CONTEXTE OBJECTIF CIBLE RESULTATS ATTENDUS II. RAPPEL DES PRIORITES DU GOUVERNEMENT IDENTIFIEES POUR 2011 Sommaire I. CONSIDERATIONS GENERALES CONTEXTE OBJECTIF CIBLE RESULTATS ATTENDUS II. RAPPEL DES PRIORITES DU GOUVERNEMENT IDENTIFIEES POUR 2011 Les 14 axes stratégiques Les 6 grandes thématiques retenues

Plus en détail

ATELIER APPRECIATION

ATELIER APPRECIATION ATELIER APPRECIATION COMPTE-RENDU DE LA SESSION DU 22/03/2012: «SECTEUR SANTE» RAPPORTEUR : Dr. René PARE CTB, Agence belge de développement 1/7 POINTS DEBATTUS Les points suivants ont été débattus lors

Plus en détail

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle 1 Contexte La Fédération pour la diversité culturelle regroupe 43 coalitions nationales, dont près du deux tiers se trouvent dans des pays

Plus en détail

RENCONTRE DE VALIDATION DU PLAN D ACTION DE PLAIDOYER POUR LA RRC 2015-2016

RENCONTRE DE VALIDATION DU PLAN D ACTION DE PLAIDOYER POUR LA RRC 2015-2016 RENCONTRE DE VALIDATION DU PLAN D ACTION DE PLAIDOYER POUR LA RRC 2015-2016 Rapport présenté par Brigitte KONKOBO Adama GNANOU Juin 2015 1 INTRODUCTION Depuis 2010, les partenaires de Christian Aid que

Plus en détail

Rapport sur les technologies de l information

Rapport sur les technologies de l information COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Vingt et unième réunion Point 3.2 de l ordre du jour provisoire EBPBAC21/3 21-23 janvier 2015 Rapport sur les technologies de l

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C.

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Résumé La réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F WO/PBC/22/20 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 JUILLET 2014 Comité du programme et budget Vingt-deuxième session Genève, 1 er 5 septembre 2014 RAPPORT DU CORPS COMMUN D INSPECTION INTITULE EXAMEN DE LA GESTION

Plus en détail

MOPAN. Note de synthèse. L Office du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR)

MOPAN. Note de synthèse. L Office du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) COUNTRY MULTILATERAL D O N O R MOPAN Réseau d évaluation de la performance des organisations multilatérales (MOPAN). Note de synthèse L Office du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR)

Plus en détail