Sciences-Croisées. Mots clés : Entretien-Inconscient-Interprétation-Psychanalyse-Rapport au savoir-sens.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sciences-Croisées. Mots clés : Entretien-Inconscient-Interprétation-Psychanalyse-Rapport au savoir-sens."

Transcription

1 Sciences-Croisées Numéro 6 : Le langage Du langage attendu sur un rapport professionnel au savoir au langage inattendu Valérie Paule Roman-Ramos Université de Provence (Département des Sciences de L éducation ; UMR ADEF) DU LANGAGE ATTENDU SUR UN RAPPORT PERSONNEL AU SAVOIR AU LANGAGE INATTENDU : MANIFESTATION EXPRESSIVE DE L'INCONSCIENT DU SUJET DANS UN ENTRETIEN DE RECHERCHE Résumé : L'article montre les manifestations expressives du langage inscrites dans le cadre d'un entretien clinique de recherche. La nature de cette expressivité est double; elle est de l'ordre de l'instrumentalisation lorsqu'il s'agit d'attendre des indices langagiers spécifiquement recherchés chez un sujet entretenu sur son rapport personnel au savoir; elle est de l'ordre de l'inattendu lorsqu'un autre langage émerge d'une dimension inconsciente. L'article pose comme réflexion sous-jacente aux manifestations des formes de cette expressivité du langage dans l'entretien, la question de l'interprétation que leur donne le chercheur auto-formé aux repérages des apparitions langagières de l'inconscient. Mots clés : Entretien-Inconscient-Interprétation-Psychanalyse-Rapport au savoir-sens. Abstract: The article shows the events of expressive language included as part of a clinical research. The nature of this expression is twofold: it is about instrumenlalisation when to expect the indices language specifically sought in patients maintained on its relation to knowledge, it is of the order of 'unexpected when another language emerges from an unconscious dimension. The article raised debate as to the underlying events of this expressive forms of language in the interview, the question of interpretation that gives the researcher self-trained in spotting appearances language of the unconscious. Key-works : Research-Unconscious-Interpretation-Psychoanalyze-Report Know-Sense. 1

2 Le langage se définit originairement par cette faculté que l'on reconnaît à l'homme d'émettre vocalement des signes. Saussure (1922) le décrit par le qualificatif de multiforme; il est à la fois physique, physiologique et psychique. Dolto (1987) complète cet aspect intrinsèque par la caractéristique du langage d'être manifeste sous des modes d'expression divers en reconnaissant alors que «Tout est langage, tout est communication». Le langage passe finalement d'une intériorité à une extériorité étroitement liée à la communication. Il se constitue finalement en un lien pris dans un support qui peut-être effectivement physique, physiologique ou psychique. Le langage se porte par et dans le mot lorsqu'il s'agit dans le cadre du travail de recherche qui nous intéresse d'étudier sur sa fonction référentielle les modalités expressives d'un rapport personnel au savoir. L'article vise à montrer que l'instrumentalisation du langage comme langage attendu dans un cadre et dans un espace de production peut être dépassée par une expressivité inconsciente qui échappe au sujet et au chercheur que ce dernier tente pourtant d'interpréter. La problématique dans laquelle se place le langage appréhendé dans la recherche réside essentiellement dans une dimension herméneutique. La recherche clinique, en donnant la primauté au langage verbal ne peut pas faire l'impasse de cette manifestation psychique de l'ordre de l'inconscient. Elle surgit au décours de tout entretien. Cette émergence pose la question de la formation des chercheurs cliniciens aux rudiments d'une psychanalyse de l'inconscient. 1. Le langage instrumentalisé dans un travail de recherche : de l orientation du langage sur l expression des formes d un rapport personnel au savoir comme recherche référentielle dans le discours du sujet. Le travail qui nous intéresse envisage le rapport au savoir comme l'un des principaux vecteurs d'une recherche qui porte sur la production des savoirs infirmiers. Le rapport au savoir constitue dans l'organisation d'une démarche clinique le cadre d'une expressivité langagière spécifiquement recherchée. Il apparaît sous un aspect indiciaire prédéterminé 1 à partir duquel le chercheur vise la production langagière des formes de son expressivité. Cette production est en quelque sorte instrumentalisée au profit de l'émergence de formes indiciaires singulièrement rattachées au discours du sujet. La référence au mot dans le discours dirige et guide l'étude vers la spécificité du rapport au savoir d'un sujet singulier repéré aussi par son appartenance à un groupe professionnel comme référence idéaltypique. 2. Le rapport personnel au savoir des infirmiers hospitaliers comme cadres de l expression du langage. La production des savoirs infirmiers est principalement étudiée sous l'optique du rapport personnel au savoir. L'entretien vise dans la situation de face à face provoquée entre l'infirmier et le chercheur à faire émerger des éléments indiciaires de l'expression de ce rapport au savoir comme élément déterminant de d'une production de savoirs. L'intention de cette recherche est essentiellement d'ordre épistémologique. Elle intervient dans le contexte national de l'universitarisation des études infirmières. En questionnant la production des savoirs, elle pose aussi la problématique de la professionnalisation d'une occupation. La production et la circulation des savoirs constituent en effet autant d'éléments critériés de l'avènement d'une profession. L'intérêt porté au rapport au savoir des infirmiers hospitaliers est plutôt inédit. Ce qui est habituellement décrit dans la littérature se révêle être plus l'aspect pratique et pragmatique de ceux qui exercent cette occupation en étant ordinairement peu tournés vers la production scientifique de leurs 1 C'est la matrice de recherche qui réunit l'ensemble des indices et des critères retenus dans la définition d'un concept. 2

3 savoirs et vers l'intellectualisation de leurs pratiques. L'entretien clinique vise à formaliser dans le discours les formes expressives de ce rapport personnel au savoir. L'étude donne l'opportunité à ceux qui ont suivi préalablement une formation universitaire soit professionnalisante, soit académique, de pouvoir s'exprimer sur la relation qu'ils entretiennent avec le savoir. Ces derniers mettent à jour par et dans leur propre langage les spécificités de cette relation. L'entretien dévoile ainsi par le langage en favorisant son accès à une extériorité saisissable par le chercheur. L'entretien dirige cependant ce langage en l'axant a priori sur la thématique conceptuelle du rapport au savoir habituellement retenue. Il oriente de la même manière les formes de cette expressivité relationnelle en les plaçant dans la formalisation d'un discours et plus spécifiquement dans l'énonciation d'un langage composé de mots suggestifs. Le langage du sujet se construit en effet sur un rapport au savoir initialement perçu par le chercheur, selon trois catégories d'entendement, qui sont de l'ordre de la relation, de la manifestation de sentiments et des représentations. Repérage d indices dans le champ théorique conceptuel du rapport au savoir comme instrumentalisation possible du langage dans l entretien. Beillerot (1987) aborde le rapport au savoir comme une notion qui demande à être formalisée en concept. C'est dire que la construction de ce concept est relativement récente. Le rapport au savoir est à ses débuts une notion qui est appelée pour expliquer les résultats scolaires. C'est la perception positive ou négative opérée par l'apprenant à l'égard du savoir scolaire qui constitue l'une des explications possibles principalement invoquée dans la réussite ou dans l'échec scolaire. Beillerot constate que cette expression qui a fait irruption à un moment donné dans le vocabulaire pédagogique correspond avec «[...]le besoin de nommer ainsi quelque chose [...]» (1987;p.6). Beillerot aborde dans un premier temps le rapport au savoir par l'étude analytique de cette expression «sécable» (1987;p.27). Elle met en présence deux termes qui utilisés seuls ont une existence autonome; d'un côté, le rapport avec toutes les acceptions qu'il véhicule (rapport comme récit de vie; rapport comme relation; rapport comme mesure); de l'autre, le savoir et tous les termes génériques qui lui sont associés (savoir théorique; savoir pratique, savoir pragmatique, savoir-faire; savoir magique...). Pour Beillerot, cette expression unit deux termes qui entretiennent entre eux une relation particulière. Elle s'appréhende essentiellement dans une relation qui se veut singulière. Elle est à la fois, différente des autres relations que le sujet entretient avec des objets autres que celui du savoir et, singulière parce qu'elle inscrit le sujet dans un rôle et dans une place exclusive. C'est en effet le sujet qui choisit cet objet sur lequel il projette des sentiments dans une relation construite à partir de son histoire personnelle. Beillerot décrit cette relation entre l'objet savoir et le sujet au même titre qu'une intimité amoureuse faite de plaisir et de souffrance. Cette intimité se construit au cours de l'histoire propre du sujet. Il s'agit aussi de comprendre le rapport au savoir. Dans cet effort de compréhension, Beillerot pose les principaux indices de cette notion dans une repérabilité à la fois manifeste et cachée lorsqu'il reste tout à découvrir de cette relation du sujet à l'objet. Cette relation manifeste spontanément un lien. Mais, ce lien est bien plus qu'une simple juxtaposition entre un objet et un sujet. Le rapport au savoir masque un certain type de relation dans ce lien constitué. La repérabilité de ce lien relationnel s'organise dans une dimension temporo-spatiale. Elle est faite d'une unité de temps et d'une unité de lieu qui marque d'une certaine manière le rapport au savoir dans une dimension spatiale et chronologique. La matrice de recherche en se centrant sur cette dimension temporospatiale formalise des indices sur l'historicité de cette relation. L'entretien vise à faire émerger non seulement l'identité du savoir choisi à l'université, mais aussi son histoire au fil du discours. Il s'agit de rechercher ainsi l'origine de son apparition jusqu'à son inscription dans une formation universitaire. Le rapport au savoir est finalement identifié selon un repère de datations. Dans l'entretien clinique, ce repérage est facilement reconnaissable lorsque l'infirmière qui se prête à l'entretien donne des indices chronologiques précis «[...] donc il y a le thème sur lequel je travaillais [...], c'est 3

4 l'épuisement professionnel [...]j'ai pris un thème de recherche en master et j'ai continué en master2 [...]j'ai monté en 2005 un groupe de réflexion [...]en 2006 on a fait un gros travail d'évaluation par un questionnaire sur la santé au travail [...]». L'analyse de l'entretien permet d'envisager l'origine de ce savoir développé par cette infirmière. Elle a approfondi un savoir spécifique sur l'épuisement professionnel à partir de son inscription en formation à l'université. Le chercheur peut alors construire l'itinéraire productif de ce savoir. D'un travail formalisé dans le cadre de plusieurs mémoires de recherche, il se concrétise par la mise en œuvre d'un projet au sein de son établissement où elle exerce ses fonctions. Le discours apparent de cette infirmière livre par des mots rapidement repérés par le chercheur des indices de cette production originaire. D'autres indices sont appelés et activement recherchés dans l'entretien. Le questionnement du chercheur les appelle. La relation du sujet au savoir est évoquée en suivant un plan de recherche élaboré par Beillerot. Le plan des pratiques est retenu dans le cadre de cette recherche. Il s'agit d'amener cette infirmière à raconter la manière dont elle appréhendait le savoir comme origine d'une incorporation toujours actuelle. L'écriture et la lecture apparaissent comme les deux principales pratiques à partir desquelles l'interviewée peut se raconter. Dans son cas, la lecture est le mode relationnel à partir duquel elle s'approprie l'essentiel de ses savoirs «[...] sans être un rat de bibliothèque [...]». Elle se défend en effet de ne faire que lire et donne comme autre élément de compréhension à sa relation au savoir sa capacité à mettre facilement en lien les différents savoirs appréhendés à l'université. La relation au savoir est aussi de l'ordre des sentiments. Le chercheur en fait allusion quand il tente de cerner leur projection sur le savoir en général ou sur celui qui est au centre d'une production récente. Ce sont les questions du chercheurs qui favorisent l'expression d'un langage des sentiments. Dans le cas de cette infirmière, les sentiments sont de l'ordre des émotions. Il y a une grande satisfaction à constater que la prise en charge des soignants au travail voit le jour. 3. Emergence d un autre langage dans le discours du sujet comme manifestation d un inconscient expressif. Laplanche (1987;p.45) explicite en quelques mots la célèbre formule lacanienne: «[...]l'inconscient est structuré comme un langage». Il y voit le rapprochement de ce qu'il y a de plus profond en l'homme, son inconscient au langage verbal[...]». Pour Laplanche, cette identification est spécifiquement lacanienne et «[...]explicitement antifreudienne [...]» dans le sens où Freud(1940;p.187)situe le langage dans d'autres manifestations que celles du verbal. «Par langage, on ne doit pas comprendre simplement l'expression des pensées en mots mais aussi le langage des gestes et toute autre espèce d'expression de l'activité psychique, comme l'écriture [...]». Pour Freud, la manifestation de l'inconscient dans le langage verbal, s'actualise sous la représentation du mot. Ce qui paraît et se donne à entendre, a franchi «[...]les retenues et les barrières [...]» Laplanche; p.46). Lacan place le langage verbal au fondement de l'inconscient en donnant la primauté au signifiant sur le signifié; «[...] le quoi par rapport à, à qui [...]» (Laplanche; p.46). Freud et Lacan apportent successivement des éléments de compréhension à des manifestations jugées jusqu'alors irrationnelles. Freud conçoit d'abord l'existence d'un inconscient comme une topique psychique régie par des règles de fonctionnement. Lacan complète cette acception en lui donnant une plus grande accessibilité par la structuration d'un langage qui interpelle l'autre et qui lui est significatif. L'inconscient transite alors d'une dimension individuelle à une autre dimension «transindividuelle» (Laplanche; p.46) où il passe de l'insaisissable au saisissable dans et par le mot. 4. L'inconscient freudien comme topique psychique et ses 4

5 modalités de fonctionnement. Le terme «inconscient» est déjà présent dans le vocabulaire avant que Freud (1895) ne lui donne le statut de topique psychique. De quelque chose d'imprécis échappant à la conscience réfléchie, l'inconscient freudien devient véritablement un lieu psychique. Sa formalisation par cette topicité lui confère une existence et surtout une légitimité sur l'accumulation d'observations et d'analyses. L'inconscient acquiert ainsi progressivement un caractère scientifique sur la base des investigations personnelles de Freud. Freud fait de l'inconscient la première topique qui occupe une place déterminée dans l'appareil psychique. Située derrière les deux autres instances baptisées par Freud de préconscient (PCS)et de conscient (CS), elle ne montre la preuve de son existence que lorsque la censure remplie ordinairement par le PCS n'a pas joué son rôle. L'inconscient se manifeste seulement dans l'expression du refoulé, de ce qui a été jusqu'alors repoussé et maintenu loin de la conscience. Freud (1940) identifie bien de quoi l'inconscient est constitué: «[...]des représentations de la pulsion qui veulent décharger leur investissement, donc par des motions de désir. Ces motions pulsionnelles sont coordonnées les unes aux autres, persistent les unes à côté des autres sans s'influencer réciproquement et ne se contredisent pas entre elles [...]». L'inconscient fonctionne ainsi par l'action du refoulement des représentations des pulsions successives du sujet. Il se place dans une autre temporalité et dans une autre logique que celle que connait la conscience. Il peut en effet à tout moment investir la conscience sous une forme travestie et donner libre cours à des motions pulsionnelles vécues comme une expérience de la satisfaction première du désir. Freud donne à l'inconscient une existence et, par là même une repérabilité qui s'observe dans un langage qui lui est spécifique. Son expressivité s'illustre dans des lapsus linguae, des actes manqués et finalement dans des mots qui traduisent des manifestations rendues accessibles par son langage (1909;p.42). Freud défendra durant toute sa vie «le savoir des mots»; «[...] celui qui se laisse imposer que par ce qui est visible et palpable ne manque jamais de manifester son doute quant à l'efficacité que peuvent avoir de simples discours [...]» (Flem;1991;cite Freud; Introduction à la psychanalyse; p.205). Lacan (1973) s'inspire des travaux de la linguistique structurale réalisés au début de son essor par Saussure (1922) et par Jakobson (1973). Lorsqu'il place l'inconscient dans la structure d'un langage composé de signifiants et de signifiés, on retrouve chez Saussure cette même idée d'irruption spontanée des manifestations d'un inconscient qui échappe au sujet: «La langue doit être étudiée en elle-même; elle ne suppose jamais de préméditation de la part des sujets» (Jakobson cite Saussure;1973; p.20). Si Freud maintient essentiellement l'expression de l'inconscient à des mots, Lacan (1973)introduit dans son expressivité une manifestation symbolique qui s'apparente à la métaphore «du Nom du Père». L'inconscient est constitué de signifiants qui renvoient à l'autre et, plus précisément au refoulement du désir originel de la Mère et à l'expression symbolique du Père reconnu dans sa fonction castratrice pour permettre l'accès au statut de sujet. C'est tout cela qui s'illustre parfois à l'insu du sujet qui parle. Chez Lacan, l'inconscient est véritablement l'expression du désir refoulé. 5. Exemples d émergence du langage inconscient dans l entretien clinique de recherche. L'entretien clinique de recherche met en situation de face à face le chercheur et une infirmière hospitalière. La production langagière du sujet interviewé s'organise dans un espace-temps caractérisé 2. Les extraits de cette production discursive, témoins des 2 L'entretien a duré ¾ d'heures dans la salle de la cafétéria d'un Centre Hospitalier Universitaire de la ville de Marseille. 5

6 manifestations d'un inconscient montrent que ces dernières surgissent essentiellement dans la non-directivité de l'entretien. Elles apparaissent dans le discours de cette infirmière au cours de longues digressions qui n'ont pas été directement et explicitement provoquées par le chercheur. Blanchet (1985;p.46) en citant Rogers parle à propos de cette non-directivité «[...]d'un matériel obtenu comme expression chimiquement pure [...]». Trois points retiennent l'attention du chercheur. Le premier rend compte de la manifestation symbolique de l'autre, représentée dans le discours par le Père. Le père de cette infirmière apparaît comme une figure marquante du rapport au savoir. Le second illustre la manière dont le symbolisme du rapport au savoir s'exprime. Le troisième point rassemble des mots comme autant de signes interprétés par le chercheur dans un sens donné aux modalités productives du savoir construit par cette infirmière. Le père comme la manifestation identificatoire. L'objet savoir de cette infirmière suit une destinée poussée par des éléments spécifiques de son histoire familiale. On retrouve parmi ces éléments une identification forte au père. Cette identification au père, professeur de collège apparaît comme un fait marquant de l'inscription à la fois disciplinaire et professionnelle de l'objet savoir choisi tardivement par cette infirmière. Le choix de la discipline universitaire dans les Sciences et l''orientation de sa fonction professionnelle de formateur interne dans l'encadrement des jeunes étudiants en soins infirmiers empruntent en effet des traits à l'occupation du père; «[...]j'ai toujours été très investie dans la formation; je suis investie dans la formation [...]j'ai un rôle dans l'encadrement des soins et de la formation [...]». La profession du père ne sera distinctement identifiée qu'à partir du questionnement du chercheur suppléé d'une relance; «Et votre père? Mon père était professeur [..]Professeur de quoi? D'histoire géo [...]». Avant cet éclairage dirigé, le père est inconsciemment évoqué dans la redondance du terme de formation. Le mot formation revient de très nombreuses fois au début de l'entretien sans aucune intervention directive de la part du chercheur. L'identification inconsciemment illustrée par le choix d'un cursus de formation inscrit dans le champ disciplinaire des sciences de l'éducation se construit aussi à partir de l'incorporation d'un trait emprunté au père. Il s'agit ici de faire sien ce qui devient pour cette infirmière un trait significatif de son identité personnelle et professionnelle. La fonction éducative remplie par le père au collège se constitue ainsi dans l'instant de l'entretien comme trait essentiellement incorporé. 6. Les mots comme expressivité des manifestations inconscientes du rapport au savoir. Le regroupement des unités de sens permet de rassembler les premiers éléments de compréhension de la composition et des modes d'intervention du rapport au savoir de cette infirmière. Cette dernière aborde les savoirs selon un mode qui lui est en effet personnel: «[...]j'ai construit mes propres savoirs [...]; une fois que j'ai fait ça et que je suis bien là dedans [(..]; j'ai toujours besoin de chercher autre chose [...]; j'ai besoin de compléter, d'aller plus loin encore [...]». Ce rapport épistémophilique se fonde sur un réel désir d'en savoir plus; mais il révèle surtout cette capacité à construire autre chose à partir des savoirs universitaires. Cette mise en lien aboutissant à autre chose de ce qui a été appréhendé en formation à l'université montre aussi le besoin de rechercher la difficulté présente «[...] dans des savoirs savants qui essaient de m'apprendre sur des bases théoriques, des concepts [...]». Cette propension à aller vers «[...] ces savoirs savants, vers ces savoirs scientifiques [...]», d'accès plus difficile témoigne comme chez l'enfant, durant la période œdipienne décrite par Freud, de cette curiosité à propos du mystère qui lie les parents. Levine (1994;p.47-52) parle de «territorialisation œdipienne» lorsque des sujets sont particulièrement attirés vers des savoirs qui cachent autre chose que ce qu'ils veulent bien montrer. La dimension épistémique place ici le sujet au centre d'une relation 6

7 entretenue avec le savoir. Le sujet choisit non seulement un genre de savoir spécifique (savoirs savants, savoirs scientifiques), mais aussi entre en relation avec lui sur un mode personnifié; «[...]j'ai croisé tout simplement dans un plan de formation[...]les sciences de l'éducation[...]les savoirs savants essaient de m'apprendre [...]». Le savoir rencontré au décours d'une présentation «[...]j'ai rencontré les sciences de l'éducation [...]»; devient rapidement un objet matérialisé sur lequel elle travaille pour le façonner et en faire quelque chose de concret. D'objet personnifié, il devient un objet façonnable qui prend forme et corps. Le savoir personnifié dans le discours de cette infirmière se substitue à l'enseignant qui n'apparaît pas dans la relation pédagogique constituée. L'infirmière reproduit ou plutôt emprunte un autre trait au père en centrant l'éducation formative de ses enfants sur un principe d'autonomie. L'absence de l'autre dans la relation pédagogique se retrouve ensuite dans sa relation andragogique; «[...] je ne me rappelle pas que j'avais besoin de mes parents pour faire mes devoirs [...] je me débrouillais seule [...]». La volonté d'en savoir toujours plus témoigne des manifestations du refoulement dans l'inconscient de ce qui ne doit pas être vu et entendu durant la petite enfance. Ce refoulement du savoir concernant la naissance des enfants marque en effet pour Freud le début du développement de la curiosité à l'égard des connaissances du sexuel. La curiosité comme principal trait marquant orientée vers des savoirs d'accès difficile correspond dans la tradition freudienne à l'opération de sublimation par laquelle la curiosité pour le sexuel se transforme en une curiosité toujours plus poussée pour les savoirs. La personnalisation du savoir qui est associée à cette volonté consciemment traduite dans le discours «[...] d'aller plus loin encore [...]» transparaît après analyse dans le discours. Elle rend compte de manière inconsciente de l'origine de l'affirmation d'une personnalité plutôt «rebelle» aujourd'hui revendiquée comme personnalité intolérante à l'injustice bien décidée à ne pas se limiter à ce qui est permis aux enfants de savoir sur le sexuel des parents. Cette personnalité au profil rebelle aujourd'hui dévoilée pour la défense des intérêts de la profession infirmière pourrait avoir été en partie refoulée durant la petite enfance et l'adolescence pour être en adéquation avec le modèle scolaire dominant; «[...]j'étais ni bonne ni mauvaise élève [...] j'étais dans la moyenne». Le refoulement du versant revendicateur de la personnalité parvient à s'exprimer et à franchir le seuil préconscient (PCS) par «[...] il y en avait une pour ouvrir la bouche c'était moi [...]». Cette expression langagière est particulièrement suggestive; Ouvrir la bouche pour exprimer quelque chose à dire dans son propre langage. La bouche joue ainsi un rôle essentiel. Elle est repérée sous différentes évocations. Elle donne au rapport au savoir une certaine matérialité. Elle permet d'intégrer par la lecture les savoirs et de les transmettre aux autres professionnels au sein de l'établissement. La relation au savoir s'entretient ainsi dans une corporéité où la mise en lien opérée par cette infirmière entre les savoirs universitaires et son savoir sur l'épuisement professionnel joue ce rôle constitutif. L'intégration des savoirs représente un autre trait identificatoire au père, professeur d'histoire-géographie. L'extériorisation de ses savoirs dans la transmission aux autres illustre toujours cette incorporation du trait unaire. La mission d'enseignement se retrouve en effet dans l'exercice de ses fonctions. 7. Interprétation des mots comme sens donnée aux modalités productives du savoir. La manifestation d'un inconscient dans les mots est aussi le fait du chercheur à vouloir lui donner une interprétation dans un sens donné. Les mots se prêtent alors à un langage particulièrement éloquent pour ce dernier. La réunion des mots retrouvés dans le discours peut être significative d'un savoir produit et construit par cette infirmière au terme d'un accouchement qui se concrétise par l'existence d'un espace de parole réservé aux soignants de l'hôpital en proie au stress ou victimes du burn-out. «[...] un projet qui est en train de devenir concret [...] si il n'y a pas quelque chose de concret qui sort de ça j'arrête [...] on a monté aussi [...] on a créé aussi [...]j'essaie de faire sortir ça [...]il a évolué depuis [...]». La production d'un type de savoir est interprétée par le chercheur comme une naissance dont on peut suivre comme chez une parturiente l'évolution. Les mots 7

8 employés dans le discours se constituent ici en un langage que le chercheur saisit pour lui donner du sens. Dans la composition de ce langage, il y a une accessibilité rendue possible par l'interprétation du mot utilisé. Cette interprétation intervient souvent a posteriori. Elle est guidée par une impression qui perçoit en première intention le mot et en second lieu l'image qu'il véhicule. L'entretien de recherche s'organise dans un langage qui s'inscrit dans les dimensions du conscient et de l'inconscient. Cette production du champ de l'inconscient apparaît souvent sous la forme de hiéroglyphes que le chercheur se doit de traduire pour donner du sens et de la profondeur à sa production scientifique. La question de la formation des chercheurs au rudiment de la psychanalyse dans le champ élargi des sciences humaines constitue une problématique à laquelle Freud s'est déjà prononcé dans le cadre de la formation des enseignants à la psychanalyse. Qui plus est la démarche clinique se doit d'envisager une formation sinon une sensibilisation ou une initiation à une analyse de contenu ouverte à la prise en compte d'une expression inconsciente du langage inscrite dans le discours de tout interviewé. Dans le cadre de cet article, le cas présenté fait partie d'un corpus de données constitué. L'inscription psychanalytique du champ de l'étude a créé indéniablement une ouverture à cette approche qui ne demande qu'à être approfondie pour d'autres recherches d'inspiration clinique. 8

9 Bibliographie : Blanchet A. (1985). L'entretien dans les sciences sociales. Paris : Editions Dunod. De Saussure F. (1922). Cours de linguistique générale.paris. Dolto F. (1987). Tout est communication tout est langage. Paris. Editions Carrère. Beillerot J. (1987). Savoir et rapport au savoir. Disposition intime et grammaire sociale. Thèse pour le grade de docteur. Paris V-Descartes. Laplanche J. (1987). Nouveaux fondements pour la psychanalyse. Paris. Editions PUF. FLEM L. (1991). L'homme Freud. Paris. Editions Seuil. Freud S. (1895). Oeuvres complètes. Paris. Editions PUF Freud S. (1909)). Cinq leçons sur la psychanalyse. Paris. Editions Payot (1984). Freud S. (1940). Introduction à la psychanalyse. Paris. Editions Payot (1968). Jakobson R. (1973). Essais de linguistique générale. Rapports internes et externes du langage. Paris. Editions de Minuit. Lacan J. (1973). Les quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse. Paris. Editions Seuil. Levine J. (1994;p.47-52). L'entrée par la psychologie et la psychanalyse: affectivité et transfert. Lyon2. Actes du colloque. Le transfert de connaissances en formation initiale et en formation continue. 9

La charte de l'a.r.c.h.e.

La charte de l'a.r.c.h.e. La charte de l'a.r.c.h.e. Ethique Conscients de disposer de clefs d'accès efficaces aux ressources de l'inconscient et de la responsabilité de promouvoir une définition et une perception originales des

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

Annie Claude Sortant-Delanoë. L angoisse, nécessité logique entre jouissance et désir

Annie Claude Sortant-Delanoë. L angoisse, nécessité logique entre jouissance et désir Annie Claude Sortant-Delanoë L angoisse, nécessité logique entre jouissance et désir À sa naissance, l enfant est un organisme dont le cri exprime un besoin. Ce cri n a aucune intention de signification.

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1 Généralités, l'écoute active : présentation et techniques... 3 Introduction... 3 Plan... 3 La présentation de l'écoute active... 4 Définition... 4 Fondement... 4 Application... 4 de l'écoute active...

Plus en détail

3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934)

3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934) 3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934) Psychologue russe contemporain de Piaget, a également élaboré une théorie interactionniste de l'apprentissage, sage, mais qui insiste sur tout sur la

Plus en détail

LES MECANISMES DE DEFENSE

LES MECANISMES DE DEFENSE LES MECANISMES DE DEFENSE Table des matières Table des matières 3 I - GENERALITES, DEFINITION 7 A. GENERALITES, DEFINITION...7 II - LES PRINCIPAUX MECANISMES DE DEFENSE 9 A. le refoulement :...9 B. la

Plus en détail

L IMPACT DES N.T.I.C. DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES CADRES DE L INSTITUTION MILITAIRE

L IMPACT DES N.T.I.C. DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES CADRES DE L INSTITUTION MILITAIRE N 198 PETREIN Olivier L IMPACT DES N.T.I.C. DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES CADRES DE L INSTITUTION MILITAIRE Introduction L'emploi des Nouvelles Technologies de l'information et de la Communication

Plus en détail

Objectifs de la formation et référentiel de compétences relatifs à la formation des enseignantes et enseignants du secondaire I et II1

Objectifs de la formation et référentiel de compétences relatifs à la formation des enseignantes et enseignants du secondaire I et II1 Objectifs de la formation et référentiel de compétences relatifs à la formation des enseignantes et enseignants du secondaire I et II1 Ce document, présenté comme un tout, se décline en réalité selon deux

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

Approche juridique de la profession infirmier(e) dans l Education Nationale

Approche juridique de la profession infirmier(e) dans l Education Nationale Approche juridique de la profession infirmier(e) dans l Education Nationale Le 13 octobre 2010, Madame GOUTTENOIRE, Professeur à la faculté de Droit de Bordeaux 4, Directrice de l institut des Mineurs

Plus en détail

Décret définissant la formation initiale des instituteurs et des régents D. 12-12-2000 M.B. 19-01-2001

Décret définissant la formation initiale des instituteurs et des régents D. 12-12-2000 M.B. 19-01-2001 Lois 25501 p.1 Décret définissant la formation initiale des instituteurs et des régents D. 12-12-2000 M.B. 19-01-2001 modifications : D. 20-12-01 (M.B. 31-01-02) D. 17-07-02 (M.B. 24-08-02) D. 27-02-03

Plus en détail

La satisfaction de fin d analyse : une rencontre particulière avec le réel*

La satisfaction de fin d analyse : une rencontre particulière avec le réel* Lola López La satisfaction de fin d analyse : une rencontre particulière avec le réel* Dans la «Préface à l édition anglaise du Séminaire XI», Lacan convoque la satisfaction comme ce qui «marque» la conclusion

Plus en détail

La Protection de l'enfance Signalement et information préoccupante

La Protection de l'enfance Signalement et information préoccupante Rapport adopté lors de la session du Conseil national de l Ordre des médecins du 8 octobre 2010 Dr Irène KAHN-BENSAUDE Dr Jean-Marie FAROUDJA La Protection de l'enfance Signalement et information préoccupante

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

La supervision en soins infirmiers

La supervision en soins infirmiers La supervision en soins infirmiers (article en deux parties : version jumelée) La pratique de la supervision en soins infirmiers étant peu courante en France et les écrits la concernant de même, bien que

Plus en détail

Le programme SE CONNAITRE SOI- MEME ET AVOIR CONFIANCE EN SOI

Le programme SE CONNAITRE SOI- MEME ET AVOIR CONFIANCE EN SOI SE CONNAITRE SOI- MEME ET AVOIR CONFIANCE EN SOI OBJECTIF Développer la confiance en soi pour être plus à l aise dans sa vie personnelle et professionnelle. Adopter les comportements efficaces pour établir

Plus en détail

SOMMAIRE. METHODE VITTOZ... P3 La Méthode... P3 Le champ d action... P3. Centre de formation AKOUO : CCCM 77 rue Ste Cécile 13005 Marseille

SOMMAIRE. METHODE VITTOZ... P3 La Méthode... P3 Le champ d action... P3. Centre de formation AKOUO : CCCM 77 rue Ste Cécile 13005 Marseille FORMATION A LA METHODE VITTOZ Centre Culturel CCCM 77 rue Ste Cécile 13005 Marseille Tel 04 91 25 88 89 Mail : centre.culturel.cccm@free.fr Site : http://centre.culturel.cccm.free.fr http://vittoz-akouo-formation-marseille.com

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Philosophie, psychanalyse de l Université Paul-Valéry Montpellier 3 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Richard Abibon. «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée»

Richard Abibon. «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée» Richard Abibon «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée» Cette formule, on la trouve presque telle quelle dans l «Ouverture de ce recueil» qui introduit les «Ecrits» de Lacan.

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Les Bases de Données occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les systèmes informatiques. Les Systèmes de Gestion de Bases de Données

Plus en détail

http://helios.univ-reims.fr/ufr/medecine/fmc/cours/capacite_pra... LE DOSSIER MEDICAL Dr P.Peton

http://helios.univ-reims.fr/ufr/medecine/fmc/cours/capacite_pra... LE DOSSIER MEDICAL Dr P.Peton LE DOSSIER MEDICAL Dr P.Peton Contenu Communication du dossier Propriétaire du dossier Accès au dossier La procédure Notion de personne concernée Conservation du dossier Informatisation du dossier Conclusion

Plus en détail

Mention «Mandataire Judiciaire à la protection des majeurs»

Mention «Mandataire Judiciaire à la protection des majeurs» Certificat National de Compétence Mandataires Judiciaires à la Protection des Majeurs Mention «Mandataire Judiciaire à la protection des majeurs» Cette formation complémentaire est visée par la loi n 2007-308

Plus en détail

Direction Générale des Affaires Sociales

Direction Générale des Affaires Sociales Direction Générale des Affaires Sociales sous la présidence de Yves LARDINOIS, Député Provincial Site de la DGAS : http://dgas.hainaut.be Point de menu «Documentation» Rue de la Bruyère, 159-6001 MARCINELLE

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

LES BASES DE LA MÉTAPSYCHOLOGIE

LES BASES DE LA MÉTAPSYCHOLOGIE Chapitre 1 LES BASES DE LA MÉTAPSYCHOLOGIE I. RAPPEL THÉORIQUE Le terme Métapsychologie désigne le cadre théorique que Freud a élaboré et enrichi tout au long de sa vie. La métapsychologie constitue la

Plus en détail

Lucile Cognard. S identifier à son symptôme

Lucile Cognard. S identifier à son symptôme Lucile Cognard S identifier à son symptôme Dans notre milieu analytique, l expression est connue : «s identifier à son symptôme». D où vient-elle, que recouvre-t-elle? C est la question que je me suis

Plus en détail

QUELQUES IDEES POUR UNE FORMATION DANS LE CADRE DE LA MAFPEN EN DIRECTION DES HISTORIENS/GEOGRAPHES.

QUELQUES IDEES POUR UNE FORMATION DANS LE CADRE DE LA MAFPEN EN DIRECTION DES HISTORIENS/GEOGRAPHES. 83 QUELQUES IDEES POUR UNE FORMATION DANS LE CADRE DE LA MAFPEN EN DIRECTION DES HISTORIENS/GEOGRAPHES. I. ORGANISATION MATÉRIELLE DU STAGE : 1. Durée : 4 jours de formation, répartis de la manière suivante

Plus en détail

Le développement cognitif selon Jean Piaget. Les stades du développement cognitif selon Piaget

Le développement cognitif selon Jean Piaget. Les stades du développement cognitif selon Piaget Le développement cognitif selon Jean Piaget Piaget (BIO) et ses collaborateurs sont sans conteste les auteurs qui ont le plus contribué à notre compréhension du développement des capacités mentales durant

Plus en détail

DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement.

DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement. DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement. Centre - Pays de Loire CHRU Tours COMMUNICATION «Conflits internes et Cohérence personnelle» SOMMAIRE Introduction page 3 Communication Page 4 Les paramètres d

Plus en détail

Les problèmes de mise en œuvre d un SIH

Les problèmes de mise en œuvre d un SIH Les problèmes de mise en œuvre d un SIH N.Qarmiche 1*, K.Amzian 2, M.Berraho 1, Z.Srhier 1, K.El Rhazi 1, S.El Fakir 1, N.Tachfouti 1, C.Nejjari 1 1 Laboratoire d Epidémiologie et Santé Publique, Faculté

Plus en détail

Perfectionnement au coaching Gestalt-coaching

Perfectionnement au coaching Gestalt-coaching VoieX (prononcer «voi-yé») a le plaisir d annoncer la formation : Perfectionnement au coaching Gestalt-coaching Jean-Paul Sauzède, Anne Sauzède-Lagarde et Catherine Deshays 10 jours en 2013-2014, à Lyon

Plus en détail

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale 19 Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale RENCONTRE, TRANSFERT ET CONTRE-TRANSFERT La notion de transfert découle des travaux de la psychanalyse (S. Freud) où ont été décrits des mouvements

Plus en détail

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Le projet de socle de connaissances, de compétences et de culture,

Plus en détail

Le CONTRAT TRIANGULAIRE en coaching Le contrat tripartite Fanita English, et la Négociation des Contrats Prescrits'

Le CONTRAT TRIANGULAIRE en coaching Le contrat tripartite Fanita English, et la Négociation des Contrats Prescrits' Le CONTRAT TRIANGULAIRE en coaching Le contrat tripartite Fanita English, et la Négociation des Contrats Prescrits' Le Contrat Triangulaire ou tripartite est inventé par Fanita English. Il illustre la

Plus en détail

Note de Service spéciale "Les modalités d'inspection des enseignants" Année 2014-2015. Classes Nom et émargement Classes Nom et émargement

Note de Service spéciale Les modalités d'inspection des enseignants Année 2014-2015. Classes Nom et émargement Classes Nom et émargement Note de Service spéciale "Les modalités d'inspection des enseignants" Année 2014-2015 Tableau d'émargement Classes Nom et émargement Classes Nom et émargement 1 8 2 9 3 10 4 11 5 12 6 13 7 14 Je demande

Plus en détail

Editorial : Le mémoire, un moyen pour penser sa pratique?

Editorial : Le mémoire, un moyen pour penser sa pratique? Formation et pratiques d enseignement en questions Editorial : Le mémoire, un moyen pour penser sa pratique? Abdel-Jalil AKKARI 1, (HEP-BEJUNE) et Sylvain RUDAZ (IFMES) Elément structurel des nouvelles

Plus en détail

Traduction spécialisée humanistico-littéraire (allemand- catalan/espagnol) I

Traduction spécialisée humanistico-littéraire (allemand- catalan/espagnol) I Traduction spécialisée humanistico-littéraire (français- catalan/espagnol) I 4 heures par semaine troisième année - deuxième trimestre (janvier-mars) Traduction spécialisée humanistico-littéraire (anglais-

Plus en détail

destiné à: - faciliter la constitution des groupes - mieux vous connaître

destiné à: - faciliter la constitution des groupes - mieux vous connaître DOCTORIALES franco-belges 20112 QUESTIONNAIRE DE PRE-EVALUATION destiné à: - faciliter la constitution des groupes - mieux vous connaître L accès au questionnaire se fera en vous identifiant sur le site

Plus en détail

Baccalauréat technologique

Baccalauréat technologique Baccalauréat technologique Épreuve relative aux enseignements technologiques transversaux, épreuve de projet en enseignement spécifique à la spécialité et épreuve d'enseignement technologique en langue

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

Electronic commerce research: A taxonomy and synthesis

Electronic commerce research: A taxonomy and synthesis Reading exam INFORGE July 2006 Electronic commerce research: A taxonomy and synthesis By Urbaczewski, A., Jessup, L. et al. INTRODUCTION Le commerce électronique (CE) peut être défini comme un échange

Plus en détail

N 167 - BOEY Cédric, BAIRY Emmanuel, ROBERT Frédéric, MATHYS Pierre

N 167 - BOEY Cédric, BAIRY Emmanuel, ROBERT Frédéric, MATHYS Pierre N 167 - BOEY Cédric, BAIRY Emmanuel, ROBERT Frédéric, MATHYS Pierre UN DISPOSITIF D ÉVALUATION MIXTE (FORMATIVE/SOMMATIVE) EFFICACE ET PERÇU POSITIVEMENT PAR LES ÉTUDIANTS DANS LE CADRE DE LABORATOIRES

Plus en détail

LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION

LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION DES NOMBRES par Jean-Luc BREGEON professeur formateur à l IUFM d Auvergne LE PROBLÈME DE LA REPRÉSENTATION DES NOMBRES On ne conçoit pas un premier enseignement

Plus en détail

Présentation de la note Perspectives & Propositions Fin de vie, penser les enjeux, soigner les personnes

Présentation de la note Perspectives & Propositions Fin de vie, penser les enjeux, soigner les personnes Présentation de la note Perspectives & Propositions Fin de vie, penser les enjeux, soigner les personnes par Dominique Folscheid et Brice de Malherbe, co-directeurs du département d Ethique biomédicale,

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif»

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Chaque parcours pourra compléter ce cadrage général par un cadrage spécifique au parcours prenant

Plus en détail

LICENCE. Parcours Santé Soins Infirmiers. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine

LICENCE. Parcours Santé Soins Infirmiers. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine LICENCE 2013-2014 Mention Administration économique et sociale (AES) Parcours Santé Soins Infirmiers BAC + 1 2 3 4 5 Domaine 1. Editorial du responsable La licence AES-santé s'inscrit dans la perspective

Plus en détail

MASTER 2 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Mention Psychologie. Spécialité : Recherches en psychologie

MASTER 2 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Mention Psychologie. Spécialité : Recherches en psychologie S3 Spécialité : Recherches en psychologie UE OBLIGATOIRES UE 1 : Epistémologie et méthodes de recherche en psychologie Ce séminaire aborde plusieurs aspects de la recherche en psychologie. Il présente

Plus en détail

Profilez vos offres d'emploi en 4 clics, Mesurez l'adéquation des candidats au profil que vous recherchez en temps réel avec

Profilez vos offres d'emploi en 4 clics, Mesurez l'adéquation des candidats au profil que vous recherchez en temps réel avec Profilez vos offres d'emploi en 4 clics, Mesurez l'adéquation des candidats au profil que vous recherchez en temps réel avec Logiciel d'aide au recrutement Présentation : Semiojob est une technologie qui

Plus en détail

La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net

La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net Article rédigé avec epsilonwriter puis copié dans Word La théorie des mouvements

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

! " # $ % & '! % & & # # # # % & (

!  # $ % & '! % & & # # # # % & ( ! " # $ % & '! % & & # # # # % & ( ' # $ " # # ) * ( + %, ' " # # # $ " '. / # #! 0 " $ ' # " # # " 1 $ " 1 " 1 # " / " 2 3 # $ " 2 3 1 4 # Information des instances Communication auprès du personnel

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION Titre de notre projet : L'estime de soi la clé de la réussite de nos jeunes (adultes en devenir). L'école Assomption se familiarise avec le concept de l'estime de soi.

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL - BAPAAT

REFERENTIEL PROFESSIONNEL - BAPAAT REFERENTIEL PROFESSIONNEL - BAPAAT 1. PARTICIPATION (au Fonctionnement de l'entreprise) DOMAINES de COMPETENCE OBJECTIFS GENERAUX OBJECTIFS OPERATIONNELS Appréciation d'un sportif et socioculturel Droit

Plus en détail

Quelques clés pour réussir une stratégie de la communication interne.

Quelques clés pour réussir une stratégie de la communication interne. www.sophte.com INGENIERIE DU MANAGEMENT - COMMUNICATION - MULTIMEDIA Quelques clés pour réussir une stratégie de la communication interne. 1 Situation actuelle De plus en plus, l'entreprise doit gérer

Plus en détail

MASTER Mention MEEF. «Métiers de l Enseignement, l Education et la Formation Second Degré». Spécialité : HISTOIRE-GEOGRAPHIE

MASTER Mention MEEF. «Métiers de l Enseignement, l Education et la Formation Second Degré». Spécialité : HISTOIRE-GEOGRAPHIE MASTER Mention MEEF «Métiers de l Enseignement, l Education et la Formation Second Degré». Spécialité : HISTOIRE-GEOGRAPHIE Nouveau master mis en place à compter de septembre 2013 pour les M1. Pour le

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel Master 2 : Didactique des disciplines Spécialité Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 M2 : Didactique des disciplines Spécialité : Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 PRESENTATION

Plus en détail

Compte-rendu des ateliers

Compte-rendu des ateliers FORUM DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL LOCAL 2010 2 E rencontre citoyenneté Compte-rendu des ateliers La 2e rencontre du Forum a abordé le thème de la citoyenneté. Cette rencontre s'est déroulé en suivant en partie

Plus en détail

LE HARCELEMENT A L ECOLE

LE HARCELEMENT A L ECOLE 1 05/05/2014 LE HARCELEMENT A L ECOLE l'essentiel : Selon une statistique nationale, un élève sur 10 est victime de harcèlement à l'école. Pour la moitié ce sont des cas de harcèlement sévère. Le harcèlement

Plus en détail

S'intégrer à l'école maternelle: indicateurs affectifs et linguistiques pour des enfants allophones en classe ordinaire

S'intégrer à l'école maternelle: indicateurs affectifs et linguistiques pour des enfants allophones en classe ordinaire S'intégrer à l'école maternelle: indicateurs affectifs et linguistiques pour des enfants allophones en classe ordinaire Nathalie Gettliffe, Université de Strasbourg Hortense Rengade-Bouchard, Académie

Plus en détail

Etat des lieux de la recherche en soins infirmiers en France

Etat des lieux de la recherche en soins infirmiers en France Etat des lieux de la recherche en soins infirmiers en France Impact de l universitarisation sur la recherche en soins infirmiers et son autonomie Catherine BARGIBANT- CHRU de LILLE Introduction 1. Enracinement

Plus en détail

MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES

MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES A/ EN DEHORS DU TEMPS SCOLAIRE 1. PRÉALABLE Il arrive que des associations, des personnes physiques morales de droit public ou privé, demandent à occuper régulièrement

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

(Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012)

(Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012) Fédération Autonome de la Fonction Publique Territoriale CADRE D EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX (Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012) Missions Les rédacteurs territoriaux constituent un cadre d'emplois

Plus en détail

La contrefaçon par équivalence en France

La contrefaçon par équivalence en France BREVETS La contrefaçon par équivalence en France I. Introduction Si l'on considère une revendication de brevet qui remplit les conditions de validité au regard de l'art antérieur, le cas de contrefaçon

Plus en détail

UNITE U 6.2 : PROJET TECHNIQUE OBJET DE L'EPREUVE.

UNITE U 6.2 : PROJET TECHNIQUE OBJET DE L'EPREUVE. UNITE U 6.2 : PROJET TECHNIQUE OBJET DE L'EPREUVE. Cette épreuve permet de valider les compétences C1, C2, C3 et T2 du référentiel au travers de la démarche de projet 15 que le candidat aura mis en œuvre.

Plus en détail

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Institut Universitaire de Formation des Maîtres Université de Provence - Aix-Marseille Université 20 ans d expérience dans la formation des professionnels dans les métiers de l enseignement, de l éducation

Plus en détail

Référentiel de compétences

Référentiel de compétences Version du 13 Mars 2006 Page 1 Titre de Formateur-Responsable d'actions de formation (DUFRES) (Inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelle - niveau II) Référentiel de compétences

Plus en détail

D. 11-04-2014 M.B. 10-06-2014

D. 11-04-2014 M.B. 10-06-2014 Docu 40234 p.1 Décret adaptant le financement des établissements d'enseignement supérieur à la nouvelle organisation des études D. 11-04-2014 M.B. 10-06-2014 Le Parlement de la Communauté française a adopté

Plus en détail

INITIATION A L ANGLAIS INFORMATIQUE UF 1

INITIATION A L ANGLAIS INFORMATIQUE UF 1 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INITIATION

Plus en détail

La série L est revalorisée

La série L est revalorisée La série L est revalorisée «elle devient une série d excellence pour les langues» Option LVE de 3 H = Un enseignement obligatoire de 2H = LV1 ou 2 ou LV3 approfondie education.gouv.fr Bulletin officiel

Plus en détail

Enquête exclusive CampusFrance - TNS Sofres Les étudiants étrangers en France : image et attractivité

Enquête exclusive CampusFrance - TNS Sofres Les étudiants étrangers en France : image et attractivité Enquête exclusive CampusFrance - TNS Sofres Les étudiants étrangers en France : image et attractivité Sommaire. Présentation de l étude. Recommandation de venir en France Les étudiants étrangers en France

Plus en détail

Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101. Travail pratique #2

Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101. Travail pratique #2 Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101 Danny Dubé Hiver 2014 Version : 11 avril Questions Travail pratique #2 Traduction orientée-syntaxe

Plus en détail

LA PROCEDURE D'EVALUATION A.NA.PSY.p.e. EST LE RESULTAT D'UNE RECHERCHE

LA PROCEDURE D'EVALUATION A.NA.PSY.p.e. EST LE RESULTAT D'UNE RECHERCHE LA PROCEDURE D'EVALUATION A.NA.PSY.p.e. EST LE RESULTAT D'UNE RECHERCHE CETTE RECHERCHE A ETE FINANCEE PAR Le Ministère des Affaires Sociales et de l'emploi, Direction Générale de la Santé,Sous- Direction

Plus en détail

DEVENIR INTERVENANT CERTIFIE WELLSCAN

DEVENIR INTERVENANT CERTIFIE WELLSCAN DEVENIR INTERVENANT CERTIFIE WELLSCAN Vous êtes un professionnel consultant, coach, formateur et vous accompagnez les individus ou les entreprises dans leurs enjeux de performance sociale, managériale

Plus en détail

AVIS RENDU EN VERTU DE L'ARTICLE 228 DU TRAITÉ CE. Prise de position de la Cour

AVIS RENDU EN VERTU DE L'ARTICLE 228 DU TRAITÉ CE. Prise de position de la Cour AVIS RENDU EN VERTU DE L'ARTICLE 228 DU TRAITÉ CE Prise de position de la Cour Sur l'admissibilité de la demande d'avis 1 Les gouvernements irlandais et du Royaume-Uni, mais aussi les gouvernements danois

Plus en détail

Atelier Cognisud. Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR

Atelier Cognisud. Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR Atelier Cognisud Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR Ces notes sont une contribution à la réflexion dans le cadre de PIRSTEC, faite par le réseau Cognisud suite à un atelier organisé le Jeudi

Plus en détail

Programme Académique de Recherche et d Innovation (PARI) Fiche informative sur l'action n 19

Programme Académique de Recherche et d Innovation (PARI) Fiche informative sur l'action n 19 Programme Académique de Recherche et d Innovation (PARI) Fiche informative sur l'action n 19 Titre de l'action : PRATIQUES AUTOUR DU MYTHE A L'ECOLE ELEMENTAIRE Nom du fichier : 55Ecoles19 Académie de

Plus en détail

3 Les premiers résultats des plans d'actions

3 Les premiers résultats des plans d'actions 3 Les premiers résultats des plans d'actions Les résultats que nous avons obtenus en ce qui concerne les plans d'action, résultent de l'analyse de 48 entreprises seulement. Revenons sur notre échantillon.

Plus en détail

Médecine et société / Le normal et la pathologique; histoire de la médecine

Médecine et société / Le normal et la pathologique; histoire de la médecine O B J E C T I F S Programme llongiitudiinall : Introduction Personne, santé, société (PSS) Cours d introduction - Présentation du cours PSS. - Importance des dimensions psycho-sociales dans la pratique

Plus en détail

Maîtrise universitaire ès Sciences en finance Mas ter of Science (MSc) in Finance Règlement d'études

Maîtrise universitaire ès Sciences en finance Mas ter of Science (MSc) in Finance Règlement d'études Maîtrise universitaire ès Sciences en finance Mas ter of Science (MSc) in Finance Règlement d'études CHAPITRE Dispositions générales Article : Objet L'Université de Lausanne, par la Faculté des hautes

Plus en détail

Jusqu à trois prix seront décernés annuellement et ce dans les deux catégories suivantes.

Jusqu à trois prix seront décernés annuellement et ce dans les deux catégories suivantes. Directives de mise en candidature Association des universités de l Atlantique Prix d enseignement distingué et de leadership en éducation, 2015 Objectif Le but de ce programme de prix est d encourager

Plus en détail

Le recyclage des médicaments en question

Le recyclage des médicaments en question Le recyclage des médicaments en question On n y pense pas toujours, or il s'agit d'un geste nécessaire pour notre environnement : rapporter nos médicaments inutilisés ou périmés en pharmacie. Avant le

Plus en détail

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015?

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? Introduction Tour de table rapide : Établissement, discipline et thème du projet envisagée

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-4 Personnes

Plus en détail

Compte rendu de la formation

Compte rendu de la formation Compte rendu de la formation «Expertise de vos pratiques en Méthode Naturelle de la Lecture et de l Ecriture (MNLE)» Animée par Sybille Grandamy Le 10 mars 2015 BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF 9 participant(e)s

Plus en détail

2. Eléments de langage/speaking points

2. Eléments de langage/speaking points A10278 - Mme Quintin participe à la conférence "Gérer les transitions: l'orientation tout au long de la vie dans l'espace européen." Lyon, 17-18 septembre 2008 2. Eléments de langage/speaking points [Salutations

Plus en détail

1. Composition des groupes en formation qui ont été interrogés sur le thème de l inter- culturalité:

1. Composition des groupes en formation qui ont été interrogés sur le thème de l inter- culturalité: 1. Composition des groupes en formation qui ont été interrogés sur le thème de l inter- culturalité: Nous avons consulté les 3 sites de l INSUP plus particulièrement confrontés à la mixité culturelle :

Plus en détail

Contenu disciplinaire (CK)

Contenu disciplinaire (CK) Compilation des suggestions apportées par les participants aux ateliers du Rendez-vous des conseillers pédagogiques Colloque de l AQPC 2013 Application technologique Trouver les causes, la biologie derrière

Plus en détail

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse CONSTRUCTION IDENTITAIRE DES ENSEIGNANTS EN FORMATION INTIALE : ENTRE REPRESENTATIONS PARTAGEES ET ELEMENTS DE DIFFERENCIATION DANS LE RAPPORT AU METIER 1. Problématique L étude

Plus en détail

Communication à large spectre

Communication à large spectre Communication à large spectre Facilitateur de contact 10 ans d Expérience & d Expertise 5 Domaines d Activités Intégrés & Complémentaires Conférences, Formations & Conseils o Depuis plusieurs années, les

Plus en détail

L'EXEMPLE BELGE. Comme le note Valérie Létard, dans son rapport sur l'évaluation du plan autisme 2008-2010 remis au Gouvernement en décembre dernier1:

L'EXEMPLE BELGE. Comme le note Valérie Létard, dans son rapport sur l'évaluation du plan autisme 2008-2010 remis au Gouvernement en décembre dernier1: L'EXEMPLE BELGE La scolarisation des enfants autistes en Belgique Grande Cause Nationale 2012, l'autisme touche près de 440 000 personnes en France. Chaque année, ce sont 5 000 à 8 000 enfants qui naissent

Plus en détail

Master Etudes françaises et francophones

Master Etudes françaises et francophones Master Etudes françaises et francophones 1. modèle scientifique et profilage des contenus de la filière / Présentation et spécificités de la filière Les études romanes à Leipzig sont considérées comme

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

Esprit critique et dérives psychologique

Esprit critique et dérives psychologique Esprit critique et dérives psychologique L'esprit critique et l'autodéfense intellectuelle... Psy : clés d interprétation de notre environnement La construction et la transmission du savoir recouvre des

Plus en détail

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s Stéphane Safin Psychologue - Ergonome Lucid Group -

Plus en détail

Bilan pédagogique et actions du projet pour 2009 2010 Collège Maurice RAVEL

Bilan pédagogique et actions du projet pour 2009 2010 Collège Maurice RAVEL Bilan pédagogique et actions du projet pour 2009 2010 Collège Maurice RAVEL 1 >>> 2 >>> 3 >>> 4 >>> page AXE 1... 2 AXE 2... 4 AXE 3... 7 AXE 4... 9 1 Favoriser la continuité et la réussite des parcours

Plus en détail