Renégocier son prêt immobilier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "http://www Renégocier son prêt immobilier"

Transcription

1 Renégocier son prêt immobilier

2 Dans tous les cas, un crédit vous engage et doit être remboursé.

3 Définition du crédit... A l'origine du latin «credere» (croire, avoir confiance) Aujourd'hui prêt qu'un établissement financier accorde à un client après analyse : de son besoin financier de sa capacité de remboursement de son «potentiel» futur De la confiance qu il a envers son client

4 Comment fonctionne une banque Confiance Contrats Intérêts Garanties. etc Nous avons créé une banque

5 L immobilier : entre rêve et raison Etre propriétaire : une solution idéale pour 80 % des Français une «injonction sociale» : «Tout le monde trouve que c est plus logique de devenir propriétaire J ai du mal à imaginer que ça puisse se discuter.» un «repère» face à l imprévisibilité des parcours de vie : «Avoir un ancrage, ses repères, avoir le sentiment d avoir construit quelque chose» mais une tension croissante avec la volonté de bien vivre et avec la crainte des imprévus (chômage, divorce..) ces craintes sont d ailleurs le principal frein à l accession des locataires, après les prix et la peur de l'insolvabilité Source Observatoire CE 2008

6 Qu est ce que renégociation? Une modification des termes du contrat, Puis-je renégocier le montant? Le baisser ou l augmenter? la durée? les garanties? le taux? L un des deux contractants y gagne mais l autre?

7 La bonne démarche pour choisir son crédit : bien comparer 6 éléments Prix d'achat au comptant Apport initial Somme empruntée Nombre de mensualités Montant de la mensualité Total remboursé (tous frais inclus) 1 formule Total remboursé - somme empruntée = Coût du crédit

8 Optimiser son profil d emprunteur La confiance, ça se construit Votre ratio d endettement et le «reste à vivre» La pérennité de vos revenus Votre comportement financier La pertinence de l opération Bilan

9 Votre apport personnel Lors de l acquisition du bien immobilier, plus l apport est élevé plus le dossier a des chances d être accepté Il montre votre engagement personnel Il prouve votre capacité d épargne Il diminue le risque liquidatif Le terme «quotité de financement» Lors d une opération locative ou la renégociation l opération pourra être financée intégralement

10 Votre ration d endettement Renegos et rachats.xlsx Le ration d endettement Le taux d endettement prend en compte la totalité des charges mensuelles de tous les crédits Un ration de 30% sera considéré comme tout à fait correct. 40% sera une limite Ex: une mensualité de 1050 (crédit de sur 15 ans à 4%) sur un revenu de 3500 ) Des exceptions possibles si votre comportement financier actuel montre que vous assumez déjà aujourd hui une charge importante sans problème Le reste à vivre L objectif de ce calcul complémentaire est de vérifier que le ménage peut subvenir à ses besoins courants une fois les mensualités payées. Le banquier va calculer une somme disponible minimum par personne.

11 La pérennité de vos revenus Pour le prêteur, un emploi sûr est synonyme de pérennité des revenus. L ancienneté et période d essai Un CDI L intérim depuis longtemps

12 Votre comportement financier La banque vous demandera vos extraits de comptes sur une période de 3 mois minimum pour analyser votre comportement financier Il vaudra mieux montrer sa capacité d épargne que des dépenses supérieures aux rentrées La capacité d épargne ou la capacité de crédit: c est le même calcul

13 Calculer sa capacité de remboursement Revenus - Dépenses = Capacité d'épargne Remboursement du crédit Epargne restant disponible

14 La pertinence de l opération Un bien immobilier facilement revendable Si le créancier (banque ou société de caution) est contraint de vendre le bien immobilier pour être remboursé, il retrouvera son capital plus facilement lorsque le prêt finance un bien susceptible de trouver preneur rapidement A vous d argumenter ( photos, écoles, axes de communication..) pour défendre votre choix

15 Bilan Les banques analyseront l ensemble des critères de votre dossier avec le plus grand sérieux Les pouvoirs de signature de votre interlocuteur: les délégations Certains critères sont rédhibitoires Fichage Banque de France Endettement excessif Absence d emploi Un point fort pourra compenser un point plus léger Des écarts d un établissement à un autre en fonction de leur «politique risque»

16 Les taux d intérêts Renegos et rachats.xlsx Les taux peuvent être fixes, variables, Le TAEG Les taux d usure

17 Taux fixes Renegos et rachats.xlsx connus au départ du contrat et inchangés durant la durée totale prévue au départ.

18 Les taux variables Renegos et rachats.xlsx indexés sur un indice connu de tous et publié régulièrement dans la presse, (ex: EURIBOR 12 mois) révisables à échéance connue. Le plus souvent avec des planchers (floor) mais surtout des plafonds (cap)

19 Le TAEG Taux annualisé effectif global : taux englobant les intérêts et l ensemble des frais liés à l octroi d un crédit (frais de dossier, frais d assurance, de garantie, d hypothèque ). Il permet de mesurer le coût total du prêt ou du crédit. Il ne doit jamais dépasser le seuil de l usure (ou taux d'usure).

20 Taux d usure Catégories Pour protéger les consommateurs désireux d'emprunter de l'argent, le législateur définit un taux de l'usure, c'est-à-dire un taux effectif global (TEG) maximal auquel un prêt peut être accordé. Tout prêteur dépassant cette limite s'expose à des poursuites judiciaires. C'est la Banque de France qui se charge de fixer ce seuil de l'usure. Taux Effectif Moyen (4 trimestre 2014) Prêts immobiliers Prêts immobiliers à taux fixe 3,43 % 4,57 % Prêts immobiliers à taux variables 3,11 % 4,15 % prêts-relais 3,69 % 4,92 % Prêt à la consommation (depuis le 1er avril 2013) Prêts d un montant inférieur ou égal à euros 15,19 % 20,25 % Prêts d un montant supérieur à euros et inférieur ou égal à euros 10,78 % 14,37 % Prêts d un montant supérieur à euros 6,91 % 9,21 % Prêts d'une durée initiale supérieure à deux ans, à taux variable ¹ 2,51 % 3,35 % Prêts d'une durée initiale supérieure à deux ans à taux fixe ¹ 3,19 % 4,25 % Découverts en compte 9,95 % 13,27 % Taux d'usure (1 trimestre 2015)

21 Les taux de marché Renegos et rachats.xlsx FIXE 15 ans 20 ans 25 ans 30 ans EXCELLENT Meilleur 1,80 taux.com 2,15 annonce 2,40 dans 3,05 le sud ouest: TRES BON 1,95 2,24 2,59 3,09 BON 2,08 2,30 2,69 3,33 REVISABLE 15 ans 20 ans 25 ans 30 ans EXCELLENT 1,10 1,35 1,70 2,68 TRES BON 1,63 1,93 2,03 2,90 BON 2,15 2,40 2,92 3,33

22 Les délais Négociation et recherche de la meilleure offre Demande de crédit et fourniture des documents Etude du dossier Accord ou refus Accord du client et édition des offres Réception des offres et délai de rétractation 1 mois 15 jours 21 jours 21 jours 11 jours 2,5 à 3 mois ( le délai de la promesse!) Dans le cas de la renégociation les délais de sont a peu près identiques

23 La demande de crédit Elle est signée par le client, elle précisent toutes les conditions du futur contrat. Elle sert de base à l analyse par le banquier

24 L'offre de crédit On parle d offre mais il s agit du contrat qui sera signé par les deux contractants: la banque et le client. Elle comporte les conditions générales de crédits et les conditions particulières définies sur ce prêt précisément Le client réfléchit durant 10 jours francs, non comptés les délais de poste. Il la reçoit par la Poste et la renvoie par la Poste accompagnée du récépissé de réception qui prouve le délai de 10 jour francs, 11 jours en réalité.

25 Les grandes familles de crédits Crédits de trésorerie Paiement fractionné Différé de paiement Découvert bancaire Négocié Permanent Non autorisé Crédit à la consommation Prêt personnel Crédit affecté Crédit renouvelable Location avec Option d Achat Les prêts étudiants ou apprentis Crédits immobiliers Prêts classiques à taux fixes ou révisables les prêts aidés (PC, PATZ,APS) Les prêts In fine Les prêts relais Les prêts Epargne Logement

26 Les ressemblances et les différences Tous ces crédits ont des différences mais surtout des points communs Amortissables ou in fine, tableau d amortissement À Paliers, lissés Taux fixes, variables, TAEG Frais de dossiers ou pas Assurances facultatives Report, modulation, pause des échéances Durées Intérêts intercalaires Délais de rétractation Différé total ou partiel Garanties Remboursement anticipé et pénalités

27 Le tableau d'amortissement Renegos et rachats.xlsx Crédit : remboursable en 36 mois au taux d'intérêt proportionnel de 7 % Rang Date échéance Capital restant dû Intérêts période Amortissement période Echéance sans assurance 1 05/01/ E 26,25 E 112,70 E 138,95 E 2 05/02/ ,30 E 25,60 E 113,35 E 138,95 E 21 05/08/ ,67 E 13,08 E 125,87 E 138,95 E 22 05/09/ ,07 E 12,35 E 126,60 E 138,95 E 35 01/11/ ,48 E 1,61 E 137,34 E 138,95 E 36 01/12/ ,14 E 0,81 E 138,14 E 138,95 E TOTAUX 0 502,09 E E 5002,09 E

28 Tenir compte du rapport durée/coût Ex : à taux constant pour à 7 % (hors assurances et frais de dossier) Renegos et rachats.xlsx Nombre de mensualités Montant de la mensualité Coût de l opération Coût du crédit 24 67,16 E 1 611,84 E 111,84 E 36 46,32 E 1 667,52 E 167,52 E 48 35,92 E 1 724,16 E 224,16 E le montant des mensualités diminue......mais le coût total augmente

29 Remboursement d'un crédit classique Montant dégressif des intérêts et amortissement linéaire du capital Mensualités Durée en années

30 Amortissables ou in fine, tableau d amortissement Les crédits peuvent être remboursables tous les mois (ou tous les trimestres ou tous les ans ) on les appelle amortissables Tous les mois la mensualité comprends un peu du capital emprunté + des intérêts sur le capital restant à rembourser. Ils peuvent aussi être remboursables en une seule fois, à la fin de la durée prévue au contrat: par exemple dans 20 ans! Dans ce cas on paye les intérêts tous les mois (ou tous les trimestres ou tous les ans ) mais on ne rembourse pas le capital Les prêts étudiants peuvent combiner les deux formules : pendant une période on ne paye que les intérêts ou même pas : la période des études durant laquelle l étudiant n a pas ou peu de revenus puis une deuxième période1 ou 5 ans plus tard, quand les salaires rentrent dans le budget durant laquelle on rembourse le capital.

31 Différentes formes de prêts Prêt constant Prêt progressif Prêt modulable Prêt à paliers Prêt in fine

32 Les prêts lissés Prêt principal La mensualité PEL 0% La durée Somme des différentes charges de remboursement de prêt constante Mensualité du prêt par paliers en fonction des autres Réduit considérablement le montant des premières mensualités Diminue le poids relatif de l endettement Emprunter plus tout en respectant le taux d endettement de 30%

33 Les durées Renegos et rachats.xlsx De 24 mois à 360 mois (30 ans) Plus la durée est courte plus le taux est attractif 30 ans peut ne pas être dans le catalogue du banquier et s il y est très cher 20 ans est devenu classique Privilégiez les durées longues (en période de taux faibles) pour des crédits dont les mensualités sont ajustables

34 Différé total ou partiel Durant cette période de différé on peut Ou payer seulement les intérêts et l assurance Ou ne rien payer

35 Modularité, pause des échéances Les crédits récents (depuis 15 ans) proposent des modulation à la hausse ou la baisse des mensualités Le plus souvent à la hausse Certains établissements proposent des modulations à la baisse mais avec un plafond de durée Chômage, maladie, invalidité, diminution des aides, âge et coût de l enfant, études, charges imprévues : voiture, réparations, évolution de salaire, reprise d activité, enfant indépendant

36 Pause et report de mensualités Renegos et rachats.xlsx Certains contrats proposent des reports de mensualités en fin de crédits (souvent avec un plafond de nombre: exemple 12 mois maxi) Attention durant toute la période restante vous payez des intérêts sur cette somme que vous deviez à la banque mais que vous reportez en fin de période

37 Intérêts intercalaires..\credit\calcul crédit avec TA.xlsx Il s agit des intérêts calculés durant la période pendant laquelle on ne rembourse rien et qui vont s ajouter au capital des le début du remboursement Ou être répartis sur la durée totale du prêt Ou être payés en une seule fois avec la première mensualité

38 Remboursement anticipé et pénalités Renegos et rachats.xlsx On peut rembourser la totalité du crédit à tous moments. On ne rembourse que le capital restant du. Mais attention: comme on ne paye pas les intérêts futurs, la banque peut vous «facturer» une partie de ce manque à gagner sous la forme de pénalités qui peuvent monter jusqu à 3% du montant remboursé par anticipation

39 Frais de dossiers ou pas Renegos et rachats.xlsx Dans un prêt classique ils peuvent monter à 1% du montant du prêt avec ou sans plafond Lorsqu ils existent, ils sont prélevés sur le montant du prêt: exemple, vous faites un prêt pour des travaux avec des frais de dossier de 1%. La banque ne vous mettra à disposition que la somme de 9900 Lors des renégos, ils sont ajoutés le plus souvent au montant à racheter ou à renégocier Les frais pris par le courtier qui probablement sera aussi commissionné par la banque qu il vous présentera (souvent 0,7 à 1% du montant emprunté)

40 Les français face aux assureurs 55% pensent qu il y a double couverture pour certains risques 48% ont le sentiment de payer pour des garanties dont ils n ont pas besoin Du coté des compagnies traditionnelles seuls 33% des clients ont attribué des notes de recommandation de 8/10 contre 29% pour les établissements en ligne Pourtant 75% sont fidèles à leur assureurs souvent par méconnaissance des formalités de changement et du contenu et de l étendue des couvertures

41 Assurances obligatoires ou facultatives Renegos et rachats.xlsx L assurance peut représenter jusqu à 25% du coût total du crédit immobilier, soit le deuxième coût le plus élevé du crédit Elle n est juridiquement pas obligatoire mais aucun banquier ne vous prêtera pour un prêt immobilier (montant et durée importants) sans assurance

42 Contrat groupe du banquier ou délégation d assurance Vous avez le choix du contrat, ou celui que vous propose le banquier, le «contrat groupe» qu il a négocié pour vous avec un assureur partenaire Des garanties souvent plus étendues et moins d exclusions Un tarif à vérifier (commission du banquier) ou un contrat concurrent que vous négociez vous-mêmes et dont vous demandez qu il soit délégué au créancier; Que vous négociez vous-même sur internet ou votre courtier de prêt (attention, lui-même commissionné peut-être!) attention aux exclusions: sports, mal au dos, les affections psychiques, les professions à risques, fumeurs ou non fumeurs vérifier les délais de carence, de franchise le calcul des primes: sur le capital restant dû ou le capital initial Peut-être intéressant pour certains publics: les jeunes, ou les personnes présentant des risques de santé ou exerçant une profession à risque Soyez proactif Faites «le tour» le plus tôt possible, demandez un devis, attention aux délais, surtout si vous avez eu un problème de santé

43 Un accès plus difficile pour les personnes âgées Renegos et rachats.xlsx Les banques déroulent les tapis rouges pour les quadragénaires En revanche elles sont plus frileuses pour les séniors: quinquagénaires c est encore bon, mais difficile pour les 60/65 ans. Les tarifs seront plus ou trop élevés. Elles se situent autour de 0,15% à 0,42% du capital emprunté pour un an (voire davantage pour les personnes âgées)

44 La loi HAMON Vient compléter la loi Lagarde qui offre le choix de son assureur Contrat groupe ou délégation d assurance Le banquier ne peut refuser qu en motivant sa décision et uniquement si les garanties sont inférieures. Un an pour changer d assurance emprunteur La loi Hamon de fin janvier 2014 accorde un an aux emprunteurs à partir de la signature du prêt immobilier pour changer d assureur. A garanties équivalentes: projet à mettre en œuvre au plus tard et mai et octobre 2015 Liste de 26 critères édictée par le CCSF (Comité Consultatif des Services Financiers) La banque devra choisir 15 (11 pour les garanties obligatoires, 4 pour la perte d emploi) 18 critères pour le DC invalidité 8 pour la garantie perte d emploi Exemple: DC, PTIA, Incapacité: couverture des sports amateurs, couverture de la ptia durant toute la période du prêt Le meilleur moyen pour changer d assureur et surtout baisser ses charges d assurance: se faire racheter son prêt en cas de baisse des taux

45 Quels risques sont couverts l'assurance décès couvre non seulement le décès, mais aussi les cas d'invalidité extrêmement grave, appelée "perte totale et irréversible d'autonomie" (PTIA). l'assurance invalidité / incapacité de travail prend en charge le remboursement des échéances si, à la suite d'une maladie ou d'un accident, vous vous trouvez en incapacité d'exercer votre activité professionnelle ou tout autre activité de façon non définitive ou partielle. l'assurance perte d'emploi a pour objet la prise en charge de tout ou partie des remboursements en cas de chômage, sous certaines conditions.

46 Le principe «du déclaratif» Attention aux «fausses» déclarations sur le questionnaire médical La déclaration fausse intentionnelle ou involontaire est considérée comme une fraude L assureur a le droit d annuler le contrat ou le majorer Il peut-être libéré de ses obligations, cad ne pas payer en cas de sinistre même s il doit prouver la mauvaise foi En cas d annulation du contrat le créancier peut demander le remboursement immédiat du capital restant dû.

47 La convention AERAS Depuis 2007, la convention AERAS (S Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Avant 2007 les malades se voyaient systématiquement refusés par les assureurs. Aujourd hui la convention prévoit deux dispositifs Elle couvre les crédits conso pour des achats précis Votre dossier assurance immo sera automatiquement examiné par un ensemble d experts médicaux et pour un montant maxi de eme niveau, le premier: l accord automatique de l ordi, le deuxième: un médecin conseil de l assureur Le refus doit être obligatoirement justifié Une réponse dans les 5 semaines Pour un montant maxi de 300ke

48 Les garanties pour le prêteur Caution personne physique organisme spécialisé: SCM société de Cautionnement Mutuel Certaines mutuelles Hypothèque PPD Privilège de Prêteur de Deniers Hypothèques conventionnelles

49 Garanties Renegos et rachats.xlsx Concernant les prêts étudiants par exemple la banque va demander aux parents de se porter caution, c est-à-dire, d assurer le remboursement à la place du jeune s il fait défaut pour un prêt immobilier les cautions de personnes physiques sont rares Le plus souvent on prendra en garantie Soit une sureté réelle (une hypothèque) Soit une caution d une SCM Soit la caution de la Mutuelle de santé pour les fonctionnaires

50 Les SCM Renegos et rachats.xlsx Société de cautionnement Mutuel Sociétés: donc des frais Cautionnement: elles payent le créancier si vous faites défaut Mutuel: on mutualise les risques Ex: Crédit Logement Evite des hypothèques et surtout les levées d hypothèques à la fin du prêt

51 Les hypothèques Hypothèques conventionnelles Le client accepte d hypothéquer son bien immobilier. Le notaire déclare donc à la Conservation des hypothèques (service des Impôts) les conditions du prêt (créancier, montant, durée, taux, cadastre du bien, etc ) Si le client ne paye pas son prêt le créancier s adresse au juge qui saisit le bien et qui le vend aux enchères Cette saisie est facturée par l administration fiscale au travers du notaire Les PPD (Privilèges de Prêteurs de deniers) sont moins chers. Dans les cas de renégo: on ne peut prendre qu une Hypothèque conventionnelle, pas un PPD. C est donc plus cher. Autour de 1,50% du montant emprunté

52 La garantie des Mutuelles Pour les fonctionnaires la Mutuelle peut accepter de se porter caution. Toutes ces mutuelles sont fédérées pas la Mutuelle de la Fonction Publique Mais ces mutuelles (MGEN ou MFP) n ont pas d accords avec toutes les banques

53 La caution signe un contrat rédige des mentions manuscrites obligatoires bénéficie du même délai de réflexion que l'emprunteur a le droit de se rétracter est avertie dès le 1er incident de paiement doit rembourser le créancier en cas de défaillance de l'emprunteur

54 Le tableau des renégos Renegos et rachats.xlsx

55 Dès la première difficulté Contacter le prêteur Négocier une solution amiable compatible avec le budget actuel acceptable par le créancier Respecter rigoureusement le nouvel engagement A défaut : Saisir le Juge du Tribunal d'instance

56 Le surendettement 31/12/89 : La loi Neiertz instaure des recours et moyens de protection des surendettés 8/02/95 : La loi renforce le pouvoir des commissions (décret d'application 9/05/95) 29/07/98 : La loi de lutte contre l exclusion instaure un nouveau mécanisme de règlement des situations de surendettement (décret d'application févr. 99) 01/08/03 : La loi Borloo instaure la procédure de rétablissement personnel («faillite civile») 01/07/2010 : La loi Lagarde raccourcit les procédures de 6 à 3 mois. La durée d un plan passe de 10 à 8 ans, et l inscription au fichier des incidents de paiements est ramenée à 5 ans.

57 Source BDF Les origine du surendettement Surendettement actif Surendettement passif Source Banque de France 2007

58 Comment définir le surendettement? Charge de remboursement de crédits et de dettes non professionnelles, insupportable pour le budget. Calculée selon la situation personnelle, familiale, professionnelle et patrimoniale et sa bonne foi!

59 Source FBF Le surendettement La prévention La tentation d un fichier positif - fichier de dettes Avantages Consulté avant toute offre de crédit, il responsabiliserait le prêteur Inconvénients Efficace seulement si toutes les dettes de l emprunteur y figurent Difficulté pour y entrer des dettes non bancaires (ex. loyers en retard) Nécessité d une mise à jour permanente (coût exorbitant) Atteinte à la vie privée (la CNIL, le CCSF et de nombreuses associations y sont défavorables) Risque de dérive (exemple : utilisation par un propriétaire avant de signer le bail?) Aucun effet sur le surendettement passif Exemples à l étranger peu concluants (ex: en Belgique)

60 Un crédit bien choisi Déterminer sa capacité de remboursement Besoin Budget Envie Moyens N oubliez pas de comparer les offres!

LES CREDITS IMMOBILIERS

LES CREDITS IMMOBILIERS LES CREDITS IMMOBILIERS Actualisée le : 21/05/ 2011 TYPOLOGIE DES PRETS Les prêts réglementés Prêt à taux Zéro (PTZ) Prêt à l accession sociale (PAS) Prêt conventionné (PC) Prêt Epargne Logement (PEL)

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit immobilier

L essentiel sur. Le crédit immobilier L essentiel sur Le crédit immobilier Emprunter pour devenir propriétaire Le crédit immobilier est, pour la plupart des ménages, le passage obligé pour financer l achat d un bien immobilier. C est un poste

Plus en détail

Le financement de l installation

Le financement de l installation Le financement de l installation Les relations bancaires Le budget prévisionnel Les financements 2 ème Edition du Salon Européen de l Ostéopathie 31 mars et 1 er avril 2012 PUBLIC Sommaire 1. Un contexte

Plus en détail

Comment emprunter. L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt

Comment emprunter. L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt emprunter L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt emprunter? A savoir avant à la adapter les 2 A SAVOIR AVANT D EMPRUNTER 3 S endetter de manière raisonnable Pour éviter l excès de crédit, avant

Plus en détail

Guide Le Crédit Réfléchi : tout pour bien connaître le crédit!

Guide Le Crédit Réfléchi : tout pour bien connaître le crédit! Guide Le Crédit Réfléchi : tout pour bien connaître le crédit! Le Crédit en France Comprendre le crédit : zoom sur le crédit à la consommation Les termes du crédit : lexique «En France, plus d'1 ménage

Plus en détail

ACTUALITE MAI 2010 C.N.R.S Hebdo PROJETS DE VIE, LES FINANCER AUTREMENT. Les différents crédits à la consommation

ACTUALITE MAI 2010 C.N.R.S Hebdo PROJETS DE VIE, LES FINANCER AUTREMENT. Les différents crédits à la consommation ACTUALITE MAI 2010 C.N.R.S Hebdo PROJETS DE VIE, LES FINANCER AUTREMENT Les différents crédits à la consommation Aujourd hui, un tiers des ménages - soit 9 millions - ont un crédit à la consommation. Ce

Plus en détail

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement A l'attention de Septembre 2008 Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement Au sujet de la garantie prise par la banque : Voici les caractéristiques et le coût des différents

Plus en détail

Le conseil en financement

Le conseil en financement ACTUALITE JUIN 2010 C.N.R.S Hebdo PROJETS DE VIE, LES FINANCER AUTREMENT LE PROJET IMMOBILIER ET SON FINANCEMENT L opération immobilière est un projet important de la vie : Comment acheter, ou faire construire?

Plus en détail

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 «Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 INTRODUCTION : RAPPELS SUR LE REGROUPEMENT DE CREDITS 1 LE REGROUPEMENT DE CRÉDITS, QUAND?

Plus en détail

MES CRÉDITS. Dans ce chapitre. u Les bonnes questions à se poser avant d emprunter u Les crédits à la consommation u Les crédits immobiliers

MES CRÉDITS. Dans ce chapitre. u Les bonnes questions à se poser avant d emprunter u Les crédits à la consommation u Les crédits immobiliers MES CRÉDITS Vous avez de nombreux projets en tête à la suite de votre entrée dans la vie active : équipement de votre logement, achat d une voiture, voyages Et aussi, pourquoi pas, acquisition de votre

Plus en détail

Plusieurs éléments sont à prendre en compte pour choisir sa durée d emprunt :

Plusieurs éléments sont à prendre en compte pour choisir sa durée d emprunt : Bien entendu, une des premières choses que vous devrez définir pour faire un crédit immobilier, c est la durée du crédit au regard du niveau des mensualités que vous souhaitez payer et de votre capacité

Plus en détail

Investir dans la pierre

Investir dans la pierre GE Money Bank Financements immobiliers Investir dans la pierre GE imagination at work* *GE l imagination en action Investir dans la pierre Vous avez fait le choix d un investissement immobilier locatif,

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit à la consommation

L essentiel sur. Le crédit à la consommation L essentiel sur Le crédit à la consommation Prêt personnel Prêt affecté Crédit renouvelable Qu est ce que c est? Le crédit à la consommation sert à financer l achat de biens de consommation (votre voiture,

Plus en détail

Les Crédits et ouverture de crédit

Les Crédits et ouverture de crédit Les Crédits et ouverture de crédit Contexte général Besoin d une nouvelle voiture, votre machine à lessiver tombe en panne ou besoin d effectuer quelques travaux dans votre maison? De grosses dépenses

Plus en détail

Assurer mon cre dit immobilier

Assurer mon cre dit immobilier Assurer mon cre dit immobilier Pour concrétiser votre projet immobilier, vous avez besoin d obtenir un crédit immobilier ainsi qu une assurance emprunteur. L assurance emprunteur sera mise en jeu lorsqu

Plus en détail

L assurance emprunteur en crédit immobilier

L assurance emprunteur en crédit immobilier Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

La convention AERAS en 10 questions-réponses

La convention AERAS en 10 questions-réponses La convention AERAS en 10 questions-réponses Signée par les pouvoirs publics, les fédérations professionnelles de la banque, de l'assurance et de la mutualité et les associations de malades et de consommateurs,

Plus en détail

L ADIL Vous Informe. Le prêt relais

L ADIL Vous Informe. Le prêt relais ADIL des Hauts de Seine L ADIL Vous Informe Le prêt relais Sur un marché immobilier qui tend à se réguler, faire coïncider la date de vente avec celle de l achat d un bien devient difficile. De nombreux

Plus en détail

L ASSURANCE DE PRÊT? Les clés pour faire le bon choix. particuliers professionnels professionnels entreprises. entreprises

L ASSURANCE DE PRÊT? Les clés pour faire le bon choix. particuliers professionnels professionnels entreprises. entreprises particuliers professionnels professionnels entreprises entreprises L ASSURANCE DE PRÊT? Les clés pour faire le bon choix document non contractuel à caractère publicitaire. les garanties peuvent donner

Plus en détail

L ASSURANCE DE PRÊT? Les clés pour faire le bon choix

L ASSURANCE DE PRÊT? Les clés pour faire le bon choix particuliers PROFESSIONNELS professionnels entreprises entreprises GÉNÉRATION RESPONSABLE Être un assureur responsable, c est donner à chacun les moyens de faire les bons choix pour protéger ce qui lui

Plus en détail

Guide du crédit à la consommation

Guide du crédit à la consommation Guide du crédit à la consommation Ce qu il faut savoir avant de s engager Sommaire Le crédit à la consommation, qu est-ce que c est?... page 4 Ce qu il faut savoir avant de s engager...page 12 Que faire

Plus en détail

3. Un crédit à la consommation responsable

3. Un crédit à la consommation responsable 3. Un crédit à la consommation responsable Comité consultatif du secteur financier Rapport 2009-2010 49 Au cours de l exercice 2009-2010, le CCSF a suivi de près l évolution du texte de loi sur la réforme

Plus en détail

La procédure de surendettement

La procédure de surendettement JUILLET 2012 N 22 DIFFICULTÉS LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La procédure de surendettement 1 FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr

Plus en détail

LE PRET A TAUX REVISABLE

LE PRET A TAUX REVISABLE ADIL des Hauts de Seine Décembre 2007 L ADIL Vous Informe LE PRET A TAUX REVISABLE Accéder à la propriété d un bien immobilier suppose dans la très grande majorité des cas de recourir au crédit au prés

Plus en détail

FORMATION INTEGRATION. Le prêt immobilier et son environnement.

FORMATION INTEGRATION. Le prêt immobilier et son environnement. FORMATION INTEGRATION Le prêt immobilier et son environnement. Un projet immobilier Projet Défini Projet Non Défini Besoin en financement Projet 1 2 3 Besoin 1 Valeur du bien Prix de vente Agence, PAP,

Plus en détail

Les ménages et le crédit

Les ménages et le crédit Les ménages et le crédit Marseille 16 novembre 2011 1 Tous droits réservés 2011 Objectif et plan PLAN DE LA PRÉSENTATION Etat des lieux : Endettement et surendettement Bien souscrire son crédit immobilier

Plus en détail

Assurer mon crédit immobilier

Assurer mon crédit immobilier SEPTEMBRE 2015 N 32 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Assurer mon crédit immobilier Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour

Plus en détail

Le TEG dans tous ses états

Le TEG dans tous ses états Le TEG dans tous ses états L un des ingrédients essentiels pour choisir son prêt immobilier est son taux. Mais si le taux d intérêt mis en avant par le prêteur est important, le Taux Effectif Global (ou

Plus en détail

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

La procé duré dé suréndéttémént

La procé duré dé suréndéttémént La procé duré dé suréndéttémént Vous commencez à avoir des difficultés à rembourser vos crédits et plus généralement vos dettes non professionnelles? Il ne faut pas attendre que votre situation soit trop

Plus en détail

Des envies d emménager plein la tête?

Des envies d emménager plein la tête? Solutions Acquisition MGEN Solutions Acquisition MGEN Pour en savoir plus contactez-nous au 36 76 Coût d un appel local depuis un poste fixe, hors coût opérateur, seulement pour la métropole. Consultez

Plus en détail

Crédit à la consommation: Principes généraux

Crédit à la consommation: Principes généraux Crédit à la consommation: Principes généraux Protection du consommateur: Pour tout achat faisant appel à un crédit, vous bénéficiez de la protection prévue dans le droit de la consommation (obligation

Plus en détail

La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé)

La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) SEPTEMBRE 2015 N 25 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé)

Plus en détail

La Convention AERAS (S Assurer et Emprunter avec un Risque Aggrave de Sante )

La Convention AERAS (S Assurer et Emprunter avec un Risque Aggrave de Sante ) La Convention AERAS (S Assurer et Emprunter avec un Risque Aggrave de Sante ) L assurance emprunteur vous protège, vous et votre famille : en cas de décès, d accident ou de maladie, elle prend en charge

Plus en détail

FORMATION IOBSP Niveau 1

FORMATION IOBSP Niveau 1 GROUPE VALORIALE VALORIALE FORMATION FORMATION IOBSP Niveau 1 Catalogue des formations valable jusqu au 31/12/13 VALORIALE 2012-2013 Objectifs de la formation Répondre aux obligations légales issues du

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION DE LA CONVENTION D ASSURANCES COLLECTIVES DE CAUTIONNEMENT DE PRÊTS IMMOBILIERS

NOTICE D INFORMATION DE LA CONVENTION D ASSURANCES COLLECTIVES DE CAUTIONNEMENT DE PRÊTS IMMOBILIERS NOTICE D INFORMATION DE LA CONVENTION D ASSURANCES COLLECTIVES DE CAUTIONNEMENT DE PRÊTS IMMOBILIERS document contractuel 1. Objet de la convention Cette convention d assurance collective a été souscrite

Plus en détail

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de votre emprunt (p. 9) Taux d endettement (p. 9) Reste à vivre (p. 9)

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de votre emprunt (p. 9) Taux d endettement (p. 9) Reste à vivre (p. 9) A l'attention de juin 2014 Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de votre emprunt (p. 9) Taux d endettement (p. 9) Reste à vivre (p. 9) Au sujet de la garantie prise par la banque : Voici les

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION DE LA CONVENTION D ASSURANCES COLLECTIVES DE CAUTIONNEMENT DE PRÊTS IMMOBILIERS

NOTICE D INFORMATION DE LA CONVENTION D ASSURANCES COLLECTIVES DE CAUTIONNEMENT DE PRÊTS IMMOBILIERS NOTICE D INFORMATION DE LA CONVENTION D ASSURANCES COLLECTIVES DE CAUTIONNEMENT DE PRÊTS IMMOBILIERS document contractuel 1. Objet de la convention Cette convention d assurance collective a été souscrite

Plus en détail

Développer un crédit plus responsable

Développer un crédit plus responsable Les principales mesures de la loi Lagarde: une synthèse Objectifs Objet Les mesures Développer un crédit plus responsable Les Cartes de crédit Encadrement de la publicité Mieux encadrer le crédit renouvelable

Plus en détail

Les prêts immobiliers

Les prêts immobiliers Les prêts immobiliers Prêt amortissable : il y a un remboursement planifié du capital selon un calendrier déterminé. L'amortissement du crédit immobilier est étalé dans le temps (crédit amortissable classique).

Plus en détail

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Janvier 2007 La convention AERAS s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé Fédération française des sociétés d assurances Centre

Plus en détail

LES BANQUES. I. Les différents services proposés par les banques :

LES BANQUES. I. Les différents services proposés par les banques : LES BANQUES I. Les différents services proposés par les banques : Les services bancaires représentent l ensemble des produits proposés par une banque. Les services bancaires les plus connus sont : Epargne

Plus en détail

Le prêt immobilier : tout savoir sur votre crédit immobilier

Le prêt immobilier : tout savoir sur votre crédit immobilier Le prêt immobilier : tout savoir sur votre crédit immobilier Le crédit immobilier se destine à financer l'achat ou la construction d'un logement, des travaux, des SCPI, ou encore au rachat d'un prêt existant.

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT

LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

GROUPE VALORIALE VALORIALE FORMATION

GROUPE VALORIALE VALORIALE FORMATION GROUPE VALORIALE VALORIALE FORMATION FORMATION IOBSP Niveau 1 Catalogue permanent VALORIALE 2012-2013 Agrément 91 3407225 34 Objectifs de la formation Répondre aux obligations légales issues du décret

Plus en détail

La convention AERAS * emprunter. s assurer et. avec un risque aggravé. de santé. * La convention est téléchargeable sur www.gema.

La convention AERAS * emprunter. s assurer et. avec un risque aggravé. de santé. * La convention est téléchargeable sur www.gema. La convention AERAS * s assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé * La convention est téléchargeable sur www.gema.fr GEMA, 9, rue de Saint-Pétersbourg 75008 Paris - janvier 2007 1 Convention

Plus en détail

La convention AERAS en 10 points-clés

La convention AERAS en 10 points-clés La convention AERAS en 10 points-clés Signée par les pouvoirs publics, les fédérations professionnelles de la banque, de l assurance et de la mutualité et les associations de malades et de consommateurs,

Plus en détail

Le regroupement de crédits, la solution? LES MINI-GUIDES BANCAIRES

Le regroupement de crédits, la solution? LES MINI-GUIDES BANCAIRES Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les fi lières agréées. La certifi cation

Plus en détail

LE CREDIT IMMOBILIER

LE CREDIT IMMOBILIER INTERETS PRIVES SUPPLEMENT Page 1/5 LE CREDIT IMMOBILIER Qui dit achat immobilier dit crédit. Pour franchir au mieux ce passage obligé, il faut faire jouer la concurrence, savoir lire une offre de prêt

Plus en détail

L encadrement du crédit par la loi Française

L encadrement du crédit par la loi Française L encadrement du crédit par la loi Française Le législateur a, depuis les années 70, mis en place des dispositions visant à mieux protéger les emprunteurs et les personnes en situation de fragilité financière,

Plus en détail

Emprunt bancaire immobilier

Emprunt bancaire immobilier - 1 - Emprunt bancaire immobilier Résumé : Quels sont les éléments nécessaires pour contracter un emprunt immobilier auprès d'un organisme bancaire? Ce Chapitre insiste particulièrement sur les modes de

Plus en détail

Le coût d un crédit. www.lesclesdelabanque.com. Nouvelle édition Mars 2007 LES MINI-GUIDES BANCAIRES

Le coût d un crédit. www.lesclesdelabanque.com. Nouvelle édition Mars 2007 LES MINI-GUIDES BANCAIRES 026 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Le coût d un crédit LES MINI-GUIDES BANCAIRES FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr Nouvelle édition

Plus en détail

Pourquoi investir dans la pierre? Les principales lois fiscales

Pourquoi investir dans la pierre? Les principales lois fiscales Pourquoi investir dans la pierre? Pour réduire sa fiscalité Pour épargner intelligemment Pour préparer sa retraite Pour protéger ses proches Pour créer des revenus Pour transmettre un patrimoine Les principales

Plus en détail

LOI LAGARDE DU 1ER JUILLET 2010

LOI LAGARDE DU 1ER JUILLET 2010 LOI LAGARDE DU 1ER JUILLET 2010 PORTANT REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DOSSIER DE PRESSE FICHE 1 Les principales mesures de la loi LAGARDE FICHE 2 Le point sur l entrée en vigueur des principales

Plus en détail

CONVENTION AERAS CONTEXTE. IRE Informations et Relations extérieures Avril 2015 version 8

CONVENTION AERAS CONTEXTE. IRE Informations et Relations extérieures Avril 2015 version 8 IRE Informations et Relations extérieures Avril 2015 version 8 CONVENTION AERAS Mise en place en janvier 2007 et révisée en 2011, la Convention AERAS vise à élargir l accès à l assurance et au crédit des

Plus en détail

Pour faciliter l accès au crédit des personnes présentant un risque aggravé de santé,

Pour faciliter l accès au crédit des personnes présentant un risque aggravé de santé, Mini-guide téléchargé depuis le site www.lesclesdelabanque.com - e-mail : cles@fbf.fr Mini-guide n 25 - Janvier 2007 La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Pour faciliter

Plus en détail

www.financeimmo.com 1 - Introduction sur le crédit relais. 2 - Le prêt relais associé à un prêt amortissable classique.

www.financeimmo.com 1 - Introduction sur le crédit relais. 2 - Le prêt relais associé à un prêt amortissable classique. Vos crédits au meilleur taux Notre travail est de vous aider à rechercher les meilleures conditions commerciales correspondant à votre situation au moment où vous en avez besoin. Nous vous accompagnons

Plus en détail

AERAS. La convention. en10 points-clés. Crédit

AERAS. La convention. en10 points-clés. Crédit Crédit La convention AERAS en10 points-clés Signée par les pouvoirs publics, les fédérations professionnelles de la banque, de l assurance et de la mutualité et les associations de malades et de consommateurs,

Plus en détail

Comparer des offres de prêts

Comparer des offres de prêts Comparer des offres de prêts Prêts immobiliers : les critères de choix Nom de l établissement contact et n de téléphone Montant du prêt proposé Type de prêt taux fixe ou variable S agit-il d un prêt modulable?

Plus en détail

Les principaux crédits et les pièges à éviter

Les principaux crédits et les pièges à éviter Chapitre 1 Les principaux crédits et les pièges à éviter 1. Le crédit revolving Le crédit revolving (ou crédit permanent) est souvent vendu comme une réserve d argent permettant de financer des envies

Plus en détail

FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT

FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT Textes FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT - Code de la consommation. Partie législative : livre III, titre III Traitement des situations de surendettement : articles L330-1 à L333-8. Partie règlementaire : livre

Plus en détail

Cette fiche présente des éléments généraux sur l assurance emprunteur et les travaux sur ce sujet du CCSF depuis sa création.

Cette fiche présente des éléments généraux sur l assurance emprunteur et les travaux sur ce sujet du CCSF depuis sa création. Assurance emprunteur Depuis 2004, le CCSF accorde une attention particulière au sujet de l assurance emprunteur afin que le consommateur puisse disposer de l information la plus pertinente possible et

Plus en détail

Guide du crédit à la consommation (Crédits soumis aux articles L.311-1 et suivants du Code de la consommation)

Guide du crédit à la consommation (Crédits soumis aux articles L.311-1 et suivants du Code de la consommation) Guide du crédit à la consommation (Crédits soumis aux articles L.311-1 et suivants du Code de la consommation) Lexique : Agrément Le prêteur émet une offre de contrat de crédit tout en prévoyant que ce

Plus en détail

PROSPECTUS. PROSPECTUS 14 valable à compter du 01.01.2010

PROSPECTUS. PROSPECTUS 14 valable à compter du 01.01.2010 20 PROSPECTUS PROSPECTUS 14 valable à compter du 01.01.2010 Article 47 2 de la loi du 4 août 1992 relative aux Crédits Hypothécaires et l article 4 de l Arrêté royal du 5 février 1993 portant diverses

Plus en détail

Prêt immobilier. Foncier Objectif i. Un taux attractif. Des mensualités sécurisées. Des conditions rêvées pour devenir propriétaire

Prêt immobilier. Foncier Objectif i. Un taux attractif. Des mensualités sécurisées. Des conditions rêvées pour devenir propriétaire Prêt immobilier Un taux attractif Des mensualités sécurisées Foncier Objectif i Des conditions rêvées pour devenir propriétaire Des conditions rêvées pour devenir propriétaire Pour votre nouveau logement,

Plus en détail

Avis du Comité consultatif du secteur financier. sur l équivalence du niveau de garantie en assurance emprunteur

Avis du Comité consultatif du secteur financier. sur l équivalence du niveau de garantie en assurance emprunteur Avis du 13 janvier 2015 VERSION FINALE Avis du Comité consultatif du secteur financier sur l équivalence du niveau de garantie en assurance emprunteur Lors de la réunion d installation du Comité consultatif

Plus en détail

Pour faciliter l accès au crédit des personnes présentant un risque aggravé de santé, une

Pour faciliter l accès au crédit des personnes présentant un risque aggravé de santé, une Mini-guide téléchargé depuis le site www.lesclesdelabanque.com - e-mail : cles@fbf.fr Mini-guide n 25 - Nouvelle éditon - Mars 2011 La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de

Plus en détail

Notre devise : Formation : IOBSP. Intermédiaires en opérations de banque et en services de paiement. Durée : 150 heures (22 jours)

Notre devise : Formation : IOBSP. Intermédiaires en opérations de banque et en services de paiement. Durée : 150 heures (22 jours) Notre devise : «Offrir une qualité optimale de formation basée en premier lieu sur la confiance des Hommes et des Femmes qui font et feront l entreprise de demain en Outre-Mer» Formation : IOBSP Intermédiaires

Plus en détail

CONSOMMATION ÉVOLUTION DU DROIT DE LA CONSOMMATION

CONSOMMATION ÉVOLUTION DU DROIT DE LA CONSOMMATION CONSOMMATION ÉVOLUTION DU DROIT DE LA CONSOMMATION suscitée par la loi n 2010-737 du 1 er juillet 2010 portant réforme du crédit à la consommation Réforme du crédit à la consommation et lutte contre le

Plus en détail

Comment réagir en cas de perte de revenus?

Comment réagir en cas de perte de revenus? NOVEMBRE 2014 N 12 DIFFICULTÉS LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Comment réagir en cas de perte de revenus? Ce mini-guide vous est offert

Plus en détail

La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé)

La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) OCTOBRE 2012 N 25 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) 1

Plus en détail

Le financement de votre investissement locatif à la BIL. BIL IMMO DAY 2 octobre 2014

Le financement de votre investissement locatif à la BIL. BIL IMMO DAY 2 octobre 2014 Le financement de votre investissement locatif à la BIL BIL IMMO DAY 2 octobre 2014 Agenda Investissement locatif Plan de financement Financement des projets immobiliers Variantes de taux Garanties Questions-réponses

Plus en détail

LES RISQUES DU CREDIT

LES RISQUES DU CREDIT FACTEURS Prévention Santé Environnement E1 LES RISQUES DU CREDIT 1- Analyse de la situation. Le surendettement survient de plus en plus à la suite d une perte d emploi, de la maladie ou d un divorce. C

Plus en détail

Allianz Assurance Emprunteur

Allianz Assurance Emprunteur Allianz Assurance Emprunteur Enfin une assurance de prêt qui s adapte à vos besoins! allianz.fr Assurance de prêt Allianz Assurance Emprunteur a reçu le Label d Excellence décerné par les Dossiers de l

Plus en détail

Mini-guide n 25 - Septembre 2011

Mini-guide n 25 - Septembre 2011 Mini-guide téléchargé depuis le site www.lesclesdelabanque.com - e-mail : cles@fbf.fr Mini-guide n 25 - Septembre 2011 La Convention AERAS La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé

Plus en détail

A quoi sert une banque? corrigé 1 Le micro trottoir : «A quoi sert une banque?»

A quoi sert une banque? corrigé 1 Le micro trottoir : «A quoi sert une banque?» 1 Le micro trottoir : «A quoi sert une banque?» Lien avec la finance pour tous : à quoi sert une banque? (http:///-la-banque-a-quoi-ca-sert-.html) sur le site Synthèse commune sous forme de schéma ROLE

Plus en détail

ASSURANCE EMPRUNTEUR DES PRETS IMMOBILIERS AUX PARTICULIERS FICHE STANDARDISEE D INFORMATION. 1. Le distributeur

ASSURANCE EMPRUNTEUR DES PRETS IMMOBILIERS AUX PARTICULIERS FICHE STANDARDISEE D INFORMATION. 1. Le distributeur Société Anonyme au capital de 528 749 122.50 EUR 29 BD HAUSSMANN 75009 PARIS 552 120 222 R. C. S PARIS ASSURANCE EMPRUNTEUR DES PRETS IMMOBILIERS AUX PARTICULIERS FICHE STANDARDISEE D INFORMATION 1. Le

Plus en détail

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010)

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Réforme de la loi sur les crédits à la consommation (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Introduction Le crédit est utile et nécessaire à la vie des ménages. Ce

Plus en détail

La Convention AERAS. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Septembre 2011

La Convention AERAS. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Septembre 2011 025 La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Les Mini-Guides Bancaires Septembre 2011 4 6 10 14 18 22 26 28 30 34 38 Sommaire Introduction Qui est concerné et qu est-ce

Plus en détail

Découvrir le regroupement de crédit Des pistes pour comprendre et agir

Découvrir le regroupement de crédit Des pistes pour comprendre et agir Découvrir le regroupement de crédit 1/10 AVERTISSEMENTS A LIRE ATTENTIVEMENT Les informations figurant dans le présent document sont fournies à titre gracieux et sans garantie de leur caractère complet,

Plus en détail

Assurez votre crédit immobilier pour réussir votre projet

Assurez votre crédit immobilier pour réussir votre projet Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT. 969 avenue de la République. Résidence les Pétunias. 59700 Marcq en Baroeul

DEMANDE DE PRÊT. 969 avenue de la République. Résidence les Pétunias. 59700 Marcq en Baroeul 969 avenue de la République Résidence les Pétunias 59700 Marcq en Baroeul SIRET : 447 661 885 00080 DEMANDE DE PRÊT N de dossier : Nom du client : Montant du prêt envisagé : Durée souhaitée (en mois) :

Plus en détail

La Convention. www.lesclesdelabanque.com. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Les mini-guides bancaires.

La Convention. www.lesclesdelabanque.com. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Les mini-guides bancaires. octobre 2012 n 25 crédit Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) 1

Plus en détail

Une offre bancaire pleine d énergie pour faciliter votre logement

Une offre bancaire pleine d énergie pour faciliter votre logement OFFRE PACK INSTALL Banque Fédérale Mutualiste, la banque des agents du secteur public Une offre bancaire pleine d énergie pour faciliter votre logement MOINS DE 35 ANS BFM, partenaire du groupe Société

Plus en détail

Le regroupement de crédits, la solution?

Le regroupement de crédits, la solution? JANVIER 2014 N 28 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le regroupement de crédits, la solution? Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail

ASSURANCE DE PRÊT. Le guide de l assuré

ASSURANCE DE PRÊT. Le guide de l assuré ASSURANCE DE PRÊT Le guide de l assuré 2015 SERVICE ASSURANCES MEILLEURTAUX.COM Immeuble Le Colbert - Cours du Commandant Fratacci - 76600 Le Havre 0826 826 222 (Service 0,15 / min + prix appel) Fax :

Plus en détail

JORF n 0106 du 7 mai 2015 page 7837 texte n 12

JORF n 0106 du 7 mai 2015 page 7837 texte n 12 JORF n 0106 du 7 mai 2015 page 7837 texte n 12 ARRETE Arrêté du 29 avril 2015 précisant le format et le contenu de la fiche standardisée d'information relative à l'assurance ayant pour objet le remboursement

Plus en détail

Faites-vous «pré-approuvé»

Faites-vous «pré-approuvé» Faites-vous «pré-approuvé» Être pré-approuvé veut dire que votre banque ou institution financière est déjà prête à vous endosser jusqu'à une limite déterminé par vos revenus et vos dépenses. Il y a de

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT. Rendez-vous sur notre site : www.entrepriseshabitat.com. Emprunteur : Employeur : N de dossier : Date de réception du dossier :

DEMANDE DE PRÊT. Rendez-vous sur notre site : www.entrepriseshabitat.com. Emprunteur : Employeur : N de dossier : Date de réception du dossier : Cadre réservé à Entreprises-Habitat Emprunteur : Employeur : N de dossier : Date de réception du dossier : Dossier à retourner à : DEMANDE DE PRÊT Rendez-vous sur notre site : www.entrepriseshabitat.com

Plus en détail

C est le bon ! DES FORMALITÉS SIMPLIFIÉES EMPRUNTEURS PENSER À DISSOCIER LA LIBERTÉ DE COMPARER DES GARANTIES PERSONNALISÉES. pour un choix avisé

C est le bon ! DES FORMALITÉS SIMPLIFIÉES EMPRUNTEURS PENSER À DISSOCIER LA LIBERTÉ DE COMPARER DES GARANTIES PERSONNALISÉES. pour un choix avisé EMPRUNTEURS LA LIBERTÉ DE COMPARER pour un choix avisé DES GARANTIES PERSONNALISÉES pour de vraies économies PENSER À DISSOCIER L'ASSURANCE C est le bon ET réflexe LE PRÊT :! DES FORMALITÉS SIMPLIFIÉES

Plus en détail

CRÉDIT HABITATION SOUPLE

CRÉDIT HABITATION SOUPLE Votre partenaire en crédits habitation! CRÉDIT HABITATION SOUPLE Annexe au Syllabus CRÉDIT HABITATION FORTIS BANQUE Last update = 07/01/2010 07/01/2010 Ronny Van Droogenbroeck -1- En quoi cela consiste

Plus en détail

Acte de vente : Document juridique qui transmet le titre de propriété de l'immeuble du vendeur à l'acheteur et en fait foi.

Acte de vente : Document juridique qui transmet le titre de propriété de l'immeuble du vendeur à l'acheteur et en fait foi. Glossaire des prêts Acompte : Montant en espèces que l'acheteur doit verser au vendeur pour prouver sa bonne foi. Si l'offre est acceptée, l'acompte est affecté à la mise de fonds. Si l'offre est subséquemment

Plus en détail

Christian Camus Directeur général de Meilleurtaux.com

Christian Camus Directeur général de Meilleurtaux.com Introduction Christian Camus Directeur général de Meilleurtaux.com 2 Présentation du 11 e Observatoire du Crédit Sandrine ALLONIER Responsable des études économiques 3 6,00% Evolution des taux des marchés

Plus en détail

FINANCER SON PROJET IMMOBILIER

FINANCER SON PROJET IMMOBILIER 10 questions FINANCER SON PROJET IMMOBILIER 10 réponses FINANCER SON PROJET IMMOBILIER SOMMAIRE 1/10 Pourquoi s adresser à un établissement spécialisé dans le financement immobilier? 2/10 Votre projet

Plus en détail

Pratique des techniques bancaires

Pratique des techniques bancaires Aurélien GIRAUD Pratique des techniques bancaires Banque et fiscalité du particulier Édition 2012, 2012 ISBN : 978-2-212-55293-5 Sommaire PARTIE I L ÉPARGNE BANCAIRE CLASSIQUE Chapitre 1. Les livrets bancaires...

Plus en détail

Le surendettement LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Site d informations pratiques sur la banque et l argent. Repère n 22

Le surendettement LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Site d informations pratiques sur la banque et l argent. Repère n 22 LES MINI-GUIDES BANCAIRES Site d informations pratiques sur la banque et l argent Repère n 22 Le surendettement Ce mini-guide a été conçu par le Centre d Information Bancaire 18 rue La Fayette 75440 Paris

Plus en détail

Evry Crédits vous informe : la réglementation bancaire

Evry Crédits vous informe : la réglementation bancaire Interdit bancaire & chèque sans provision : Il y a chèque sans provision lorsqu'il y a défaut de provision sur votre compte le jour ou le chèque est présenté au paiement ou lorsque l'établissement bancaire

Plus en détail