Société d Investissement à Capital Variable de droit luxembourgeois. Rapport Annuel, incluant les Etats Financiers Révisés, au 31 décembre 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Société d Investissement à Capital Variable de droit luxembourgeois. Rapport Annuel, incluant les Etats Financiers Révisés, au 31 décembre 2013"

Transcription

1 Société d Investissement à Capital Variable de droit luxembourgeois Rapport Annuel, incluant les Etats Financiers Révisés, au 31 décembre 2013 R.C.S. Luxembourg B111842

2

3 Société d Investissement à Capital Variable de droit luxembourgeois Rapport Annuel, incluant les Etats Financiers Révisés, au 31 décembre

4 Rapport Annuel, incluant les Etats Financiers Révisés, au 31 décembre 2013 La version originale du présent rapport a été rédigée en anglais. En cas d incohérence entre l original et la présente traduction, la version anglaise fera foi. Aucune souscription ne peut être reçue sur base du présent rapport. Les souscriptions ne peuvent être acceptées que sur la base du dernier prospectus accompagné du Document d'information clés pour l'investisseur ("KIID"), du dernier rapport annuel ou du dernier rapport semi-annuel, si celui-ci est plus récent que le rapport annuel. 2

5 Table des matières Organisation de la SICAV 4 Informations générales 6 Commercialisation à l étranger 7 Rapport de gestion 10 Rapport du réviseur d entreprises agréé 46 Etats financiers Etat des actifs nets 48 Etat des opérations et des variations des actifs nets 49 Statistiques 50 Compartiment : ALKEN FUND - EUROPEAN OPPORTUNITIES - Etat du portefeuille-titres et autres actifs nets 51 - Répartition géographique et économique du portefeuille-titres 54 Compartiment : ALKEN FUND - SMALL CAP EUROPE - Etat du portefeuille-titres et autres actifs nets 55 - Répartition géographique et économique du portefeuille-titres 58 Compartiment : ALKEN FUND - ABSOLUTE RETURN EUROPE - Etat du portefeuille-titres et autres actifs nets 59 - Répartition géographique et économique du portefeuille-titres 62 Notes aux états financiers 63 Total Expense Ratio ("TER") et Portfolio Turnover Ratio (Taux de rotation du portefeuille, "PTR") 73 Performance 74 Autres informations aux Actionnaires (Annexe non révisée) 75 3

6 Organisation de la SICAV SIEGE SOCIAL 15, avenue J.F. Kennedy, L-1855 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg CONSEIL D ADMINISTRATION PRESIDENT M. Nicolaus P. BOCKLANDT, Administrateur indépendant certifié, 6B, route de Trèves, L-2633 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg ADMINISTRATEURS Mme Michèle BERGER, Administrateur-Délégué, FundPartner Solutions (Europe) S.A., 15, avenue J.F. Kennedy, L-1855 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg M. Jean DE COURREGES, Administrateur indépendant, 2, rue Jean l Aveugle, L-1148 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg M. Bruno VANDERSCHELDEN, Administrateur indépendant, VDS Consult, 23, rue des Bruyères, L-1274 Hesperange, Grand-Duché de Luxembourg SOCIETE DE GESTION CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA SOCIETE DE GESTION Alken Luxembourg S.A.*, 16, rue Jean-Pierre Brasseur, L-1258 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg M. Nicolas WALEWSKI, Associé Gérant, Alken Asset Management LLP, 61, Conduit Street, 3rd Floor, Londres W1S 2GB, Royaume-Uni M. Jean DE COURREGES, Administrateur indépendant, 2, rue Jean l Aveugle, L-1148 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg M. Nicolaus P. BOCKLANDT, Administrateur indépendant certifié, 6B, route de Trèves, L-2633 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg M. Eric CHINCHON, Associé, ME Business Solutions S.à r.l., 16, rue Jean-Pierre Brasseur, L-1258 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg (depuis le 17 mai 2013) PERSONNES CHARGEES DE DIRIGER LES AFFAIRES DE LA SOCIETE DE GESTION M. Eric CHINCHON, Associé, ME Business Solutions S.à r.l., 16, rue Jean-Pierre Brasseur, L-1258 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg M. Arnaud DELAUNE, Responsable Compliance, Alken Asset Management LLP, 61, Conduit Street, Londres W1S 2GB, Royaume-Uni M. Philipp GREGOR, Responsable senior, Alken Luxembourg S.A.*, 16, rue Jean-Pierre Brasseur, L-1258 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg GESTIONNAIRE Alken Asset Management LLP, 61, Conduit Street, 3rd Floor, Londres W1S 2GB, Royaume-Uni BANQUE DEPOSITAIRE Pictet & Cie (Europe) S.A., 15A, avenue J.F. Kennedy, L-1855 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg * Le 15 juillet 2013, Alken Luxembourg S.à r.l. a changé de forme juridique, devenant Alken Luxembourg S.A. 4

7 Organisation de la SICAV (suite) AGENT D ADMINISTRATION CENTRALE FundPartner Solutions (Europe) S.A., 15, avenue J.F. Kennedy, L-1855 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg CABINET DE REVISION AGREE (/AUDITOR) Deloitte Audit, Société à responsabilité limitée, 560, rue de Neudorf, L-2220 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg REPRÉSENTANT EN SUISSE Pictet Funds S.A., 60, route des Acacias, CH-1211 Genève 73, Suisse (jusqu'au 1er mars 2013) FundPartner Solutions (Suisse) S.A., 60, route des Acacias, CH-1211 Genève 73, Suisse (depuis le 1er mars 2013) AGENT PAYEUR EN SUISSE Banque Pictet & Cie SA*, 60, route des Acacias, CH-1211 Genève 73, Suisse AGENT DE SERVICES Alken Asset Management LLP, 61, Conduit Street, 3rd Floor, Londres W1S 2GB, Royaume-Uni CONTREPARTIE DES CONTRACTS FOR DIFFERENCE (note 9) UBS AG London CONTREPARTIE AUX CONTRATS DE CHANGE A TERME (note 10) Banque Pictet & Cie SA*, Genève * Le 1er janvier 2014, Pictet & Cie a changé de nom pour devenir Banque Pictet & Cie SA 5

8 Informations générales ALKEN FUND (la "SICAV") publie un Rapport Annuel incluant les Etats financiers révisés dans les quatre mois qui suivent la clôture de son exercice financier. Elle publie un rapport semestriel non révisé dans les deux mois qui suivent la clôture de la période considérée. Tous ces rapports peuvent être obtenus gratuitement par les Actionnaires au siège social de la SICAV, auprès de la Banque dépositaire ou de tout autre établissement désigné par la Banque dépositaire. Toutes les autres informations financières concernant la SICAV et devant être publiées, y compris les prix d'émission, de rachat et de conversion des Actions, seront tenues à la disposition du public auprès de la Banque dépositaire ou au siège social de la SICAV. La Valeur nette d inventaire par Action ainsi que les prix d émission et de rachat des Actions sont disponibles au Luxembourg auprès de la Banque dépositaire. Toute modification statutaire est publiée au Mémorial du Grand-Duché de Luxembourg. 6

9 Commercialisation à l étranger Distribution des actions en Suisse La SICAV a été agréée en Suisse en tant que fonds d investissement étranger. Représentant Agent payeur Lieu d obtention des documents importants Publications Jusqu'au 1er mars 2013, le représentant en Suisse était Pictet Funds S.A. (le "Représentant"), 60, route des Acacias, CH-1211 Genève 73, Suisse. Depuis le 1er mars 2013, le Représentant en Suisse est FundPartner Solutions (Suisse) S.A. (le "Représentant"), 60, route des Acacias, CH-1211 Genève 73, Suisse. L agent payeur en Suisse est Banque Pictet & Cie SA*, ayant son siège social au 60, route des Acacias, CH-1211 Genève 73, Suisse. Le Prospectus complet et les Documents d'information clé pour l'investisseur, les statuts ainsi que les rapports annuels et semestriels peuvent être obtenus gratuitement auprès du Représentant en Suisse. Le détail des changements intervenus au sein du portefeuille-titres au cours de la période sous revue est disponible gratuitement sur simple demande adressée au Représentant en Suisse. Les publications relatives aux organismes de placement collectif étrangers doivent être effectuées en Suisse dans la Feuille Officielle Suisse du Commerce (FOSC) ainsi que dans l AGEFI. Les prix d émission et de rachat ou la Valeur nette d inventaire de toutes les actions, suivis de la mention "hors frais", sont publiés chaque jour ouvré dans l AGEFI. Paiement des rémunérations et rémunération des activités de distribution a) Dans le cadre de la distribution des actions en Suisse, la Société de Gestion peut verser des rétrocessions de la commission de gestion aux investisseurs éligibles désignés ci-après, détenant des parts ou actions d organismes de placement collectif pour des tiers sous l aspect économique : les compagnies d assurance-vie, les caisses de pension et autres institutions de prévoyance, les fondations de placement, les directions suisses de fonds, les directions et sociétés étrangères de fonds, les sociétés d investissement. b) Dans le cadre de la distribution des actions en Suisse, la Société de Gestion peut également rémunérer les distributeurs et partenaires de distribution suivants au titre de leurs activités de distribution : les distributeurs soumis à l obligation d obtenir une autorisation au sens des art. 13 et 19 de la LPCC, les distributeurs libérés de l obligation d obtenir une autorisation au sens de l art de la LPCC et de l art. 8 de l OPCC, les partenaires de distribution plaçant des parts ou actions d organismes de placement collectif exclusivement auprès d investisseurs institutionnels dont la trésorerie est gérée à titre professionnel, * Le 1er janvier 2014, Pictet & Cie a changé de nom pour devenir Banque Pictet & Cie SA 7

10 Commercialisation à l étranger (suite) les partenaires de distribution plaçant des parts ou actions d organismes de placement collectif exclusivement sur la base d un mandat de gestion de fortune écrit. Lieu d exécution et for juridique S agissant de la distribution des actions en Suisse ou depuis ce pays, le lieu d exécution et le for juridique sont établis au siège social du Représentant en Suisse. Distribution en Allemagne Informations supplémentaires à l'attention des investisseurs en Allemagne Agent payeur et d information : B. Metzler seel. Sohn & Co., KGaA Große Gallusstraße 18 D Francfort-sur-le-Main Bank B. Metzler seel. Sohn & Co., KGaA, Große Gallusstraße 18, D Francfort-sur-le-Main, assume les fonctions d Agent payeur et d information en République fédérale d Allemagne. Les demandes de rachat et de conversion d actions peuvent être introduites auprès de l Agent payeur et d information en Allemagne. A la demande des Actionnaires, le produit des rachats, les distributions éventuelles ainsi que d'autres paiements peuvent leur être versés via l'agent payeur et d'information en Allemagne (virement, chèque ou paiement en espèces). Les prospectus complets en vigueur, les Documents d information clé pour l investisseur, les statuts de la SICAV, les rapports annuels et semestriels, les prix d émission, de rachat et de conversion des actions ainsi que toute autre information destinée aux Actionnaires peuvent être obtenus gratuitement auprès de l Agent payeur et d information en Allemagne. En outre, les prix d émission et de rachat ainsi que toute autre information destinée aux Actionnaires seront publiés dans le "Börsen-Zeitung". Le détail des changements intervenus au sein du portefeuille-titres des différents compartiments au cours de la période sous revue est disponible gratuitement sur simple demande adressée au siège social de la SICAV et, pour les investisseurs en Allemagne, également auprès de l Agent payeur et d information en Allemagne. Distribution en Autriche Informations supplémentaires à l attention des investisseurs de la République d Autriche Agent payeur pour les actions de la SICAV autorisées à la distribution publique en Autriche : Raiffeisen Bank International AG Am Stadtpark 9 A-1030 Vienne Les demandes de rachat d actions de la SICAV peuvent être introduites auprès de l Agent payeur en Autriche. Il organisera, en collaboration avec la SICAV et le dépositaire, les procédures de rachat et de paiement du produit des rachats ainsi que les autres paiements de la SICAV aux Actionnaires autrichiens, à leur demande. La dernière version du prospectus, comprenant l'annexe destinée aux investisseurs en Autriche, les Documents d'information clé pour l'investisseur, les rapports annuels et semestriels, les statuts de la SICAV ainsi que les prix de souscription et de rachat des actions sont disponibles auprès de l'agent payeur en Autriche, au même titre que d'autres documents prévus à cet effet. 8

11 Commercialisation à l étranger (suite) Les valeurs nettes d inventaire des compartiments et des classes d Actions publiées au Luxembourg le seront également en Autriche dans le quotidien Wiener Zeitung. Le représentant fiscal de la SICAV en Autriche est : Deloitte Exinger GmbH Renngasse 1/Freyung P.O. Box 18 A-1013 Vienne Fiscalité Nous invitons les Actionnaires à prendre contact avec leur conseiller fiscal pour de plus amples informations sur le régime fiscal applicable à leur investissement, dans leur pays de résidence ou tout autre pays concerné. 9

12 Rapport de gestion Revue des marchés actions T L année a commencé sous de bons auspices, à la faveur d un accord de dernière minute ayant permis d éviter le mur budgétaire aux Etats-Unis et de données positives concernant l économie américaine. Ces perspectives favorables se sont reflétées dans d autres pays, notamment au Japon, où le gouvernement a mis en œuvre une politique monétaire expansionniste et en Chine, où les dernières statistiques ont été plus rassurantes. En Europe, les dirigeants se montrent davantage enclins à la coopération et la politique monétaire demeure résolument positive. Les inquiétudes à l'égard de la conjoncture ont refait surface après que le marché a affiché une performance plus terne dans le sillage des élections italiennes, alors que les investisseurs se montraient dans l ensemble plus réticents à prendre des risques. T Le marché a comblé ses pertes au deuxième trimestre après la résolution de la crise politique en Italie, qui s est soldée par l allongement du mandat du Président et la nomination d un nouveau Premier Ministre. La reprise a en outre été alimentée par la perspective d un assouplissement de la politique de la BCE en mai. Les fondamentaux sont cependant demeurés fragiles, car les données encourageantes ont fait cruellement défaut sur le plan économique et les entreprises sont restées prudentes dans leurs prévisions. La morosité sur le front macroéconomique a continué de dominer le marché au mois de juin, alors qu'une forte hausse des taux interbancaires laissait craindre un nouveau ralentissement de l économie chinoise. En Europe, les entreprises ont maintenu un discours prudent en termes de perspectives pour le reste de l année, la seule note positive provenant finalement de la reprise aux Etats-Unis. T Le marché s est nettement redressé au troisième trimestre dès lors que les principales banques centrales ont clairement laissé entendre qu elles maintiendraient des politiques monétaires accommodantes dans un avenir proche. Les actions européennes ont en outre été soutenues par une étude encourageante de la BCE en matière de prêts. Au niveau des entreprises, si les résultats saisonniers publiés aux Etats-Unis se sont avérés satisfaisants, ils ont été plus mitigés en Europe, plusieurs grands noms des secteurs cycliques ayant émis des avertissements sur les bénéfices. Les indices des directeurs d'achats, bien qu encourageants, ont été éclipsés par les craintes que les troubles en Syrie ne se propagent au reste du Moyen-Orient. T Une solution de dernière minute a été trouvée face à l impasse du relèvement du plafond de la dette publique aux Etats-Unis au quatrième trimestre, allégeant ainsi l économie d un lourd fardeau. Pour le reste, l environnement macroéconomique s'est montré stable et relativement calme. Partant, le marché a continué de se redresser dans l attente d une embellie conjoncturelle en Le principal fait marquant en décembre a été l annonce par la Fed de la réduction de sa politique d assouplissement quantitatif, dont la portée plus limitée que prévu a positivement surpris le marché. Dans ce contexte, le marché actions européen, qui était orienté à la baisse depuis le début du mois, a connu un vif rebond, au terme duquel le Stoxx 600 a touché un nouveau plus haut annuel. La plupart des entreprises ont affiché des prévisions relativement positives, quoiqu'empreintes de prudence quant au rythme de la reprise économique en Europe. Les performances passées ne constituent pas une garantie des performances futures. 10

13 Rapport de gestion (suite) ALKEN FUND - EUROPEAN OPPORTUNITIES Objectif d investissement L objectif du Compartiment est d assurer une appréciation du capital à long terme en rythme annualisé, en visant une performance corrigée du risque par rapport à l indice. Univers d investissement Le Compartiment investit principalement dans des actions et des titres assimilés de sociétés qui ont leur siège social en Europe, détiennent une majorité de leurs actifs ou d autres intérêts en Europe ou réalisent la majeure partie de leur activité dans ou depuis cette région. Processus d investissement La politique d investissement d ALKEN FUND - EUROPEAN OPPORTUNITIES met l accent sur les critères suivants : Les sociétés doivent être sous-évaluées par rapport à leur valeur intrinsèque Leur rentabilité et leur potentiel de croissance doivent être élevés Les investissements doivent cibler les valeurs présentant le meilleur potentiel Les excès de marché doivent être évités Les dirigeants doivent afficher un bon historique de performance, faire preuve d une ambition raisonnable, être déterminés et motivés. Le contrôle du risque fait partie intégrante du processus d investissement. La performance et le profil de risque du Compartiment sont analysés régulièrement. Analyse de la performance 2013 Globalement, la classe R du Compartiment a progressé de 33,73% en 2013, contre 20,79% pour son indice de référence (DJ Stoxx 600 EUR Return). Performance de la classe R depuis le lancement comparée à celle de l indice Les performances passées ne constituent pas une garantie des performances futures. 11

14 Rapport de gestion (suite) Performance du Compartiment ALKEN FUND - EUROPEAN OPPORTUNITIES - T Seagate et Western Digital ont été les principaux moteurs de la performance, les deux titres ayant poursuivi leur vive reprise observée en fin d année durant une bonne partie du mois de janvier pour dépasser les prévisions de bénéfices. Les entreprises ont affiché de solides résultats au quatrième trimestre, mais des prévisions légèrement en deçà des attentes, dans la lignée de leur traditionnelle prudence en la matière. Leurs actions en ont à notre sens très sérieusement souffert, sans toutefois que cela n efface leur solide performance depuis le début de l année. Aussi notre conviction est-elle demeurée intacte. Ryanair a bénéficié d un ensemble de bons résultats laissant entrevoir de solides rendements, par suite d une réduction de sa capacité de transport sur les trajets court-courrier. Unicredit a pour sa part tiré profit d une contraction des spreads de crédit italiens. Temenos a continué d afficher une forte performance après son avertissement sur les bénéfices de l été dernier, alimentée cette fois par la perspective de résultats positifs non encore publiés. Au chapitre des contributions négatives, Software AG a fait les frais de l annonce de son intention d investir agressivement dans sa force de vente, qui a déçu le marché, lequel attendait un nouveau signal fort après les bonnes surprises des deuxième et troisième trimestres et la récente hausse du cours de l action (+60% depuis juillet 2012). La société a par ailleurs refusé d inclure des prévisions détaillées pour 2013 dans ses résultats du quatrième trimestre, ce qui a porté préjudice à l action. De la même manière, Wirecard a publié des prévisions pour 2013 inférieures aux attentes du fait de l accent mis sur les comptes mobiles, qui nécessitent des investissements plus importants. Dans les deux cas, ces résultats n ont pas remis en cause notre choix d investissement car les sociétés investissent dans la croissance à terme. Les nouvelles embauches et les produits en phase de développement leur permettront d accroître leur activité, de sorte que nous sommes confiants dans leur capacité à mettre en œuvre leur stratégie. En février, Wirecard a fourni la plus grande contribution à la performance après avoir récupéré de la correction essuyée fin janvier, qui nous avait semblé injustifiée. Le marché a finalement pris la mesure de la stratégie poursuivie par l entreprise et conscience du fait que les investissements effectués pour réorganiser sa force de vente contribueront à l avenir à accroître ses bénéfices. Lafarge a également affiché une bonne performance en raison de résultats conformes aux attentes et de nouvelles rassurantes concernant l Afrique et le Moyen-Orient, deux régions qui avaient suscité l inquiétude. Les opérateurs de téléphonie alternatifs Kabel Deutschland, Iliad et Jazztel ont poursuivi leur forte progression à l aune des résultats du quatrième trimestre, qui ont traduit des gains de parts de marché. Temenos a aussi notablement contribué à la performance grâce à des ventes de licences supérieures de 10% aux attentes au quatrième trimestre et à des prévisions rassurantes pour Après avoir déçu pendant plusieurs trimestres, l entreprise a affiché des résultats conformes ou supérieurs aux estimations pendant deux trimestres consécutifs, laissant ainsi entrevoir de bonnes perspectives, qui nous ont confortés dans notre choix d investissement. Valeo a fortement contribué à la performance. Malgré une situation très difficile sur le marché automobile européen, la société a dégagé une marge de 6,2% au deuxième semestre, attestant du bien-fondé de sa stratégie de niche en faveur de produits à plus forte valeur ajoutée. Cette stratégie, combinée à une concentration accrue au sein des constructeurs automobiles depuis la crise, a permis à l équipementier d augmenter ses marges, ce qui ne s était pas encore reflété dans le cours du titre. Seagate a été le principal frein en février, l entreprise ayant cédé une partie de ses gains avant la publication de ses résultats. Unicredit et Arkema ont également pesé sur la performance. Unicredit a pâti de l inquiétude suscitée par la situation en Italie, tandis qu Arkema a affiché des résultats conformes aux attentes, mais émis des commentaires prudents sur le climat des affaires. Le portefeuille est resté majoritairement investi dans des sociétés à même de prospérer indépendamment du contexte macroéconomique. Parallèlement, nous avons ouvert de nouvelles positions dans des fournisseurs de pièces détachées automobiles et des détaillants à bas coûts. En mars, la classe R du Compartiment ALKEN FUND - EUROPEAN OPPORTUNITIES a progressé de +3.04% contre un gain de +1.64% pour l indice Stoxx Europe 600, ce qui porte sa performance depuis le début de l année à %, soit +4.62% de mieux que l indice. Les performances passées ne constituent pas une garantie des performances futures. 12

15 Rapport de gestion (suite) Seagate et Western Digital ont une nouvelle fois été les principaux pourvoyeurs de rendement grâce au maintien de solides performances, Western Digital ayant enregistré de nouveaux records historiques à la faveur d une interruption de la baisse des ventes de PC et d un environnement de prix stable. Selon nous, les sociétés restaient bon marché à 4-5x les flux de trésorerie disponible. En outre, la visibilité accrue concernant l utilisation future des disques durs et notre capacité à suivre l évolution des titres ont justifié la taille de nos positions. Wirecard a continué d afficher de bons résultats pendant la majeure partie du mois de mars, après le bref mouvement de vente observé en janvier, qui nous avait paru infondé. Au vu des efforts marketing déployés par l entreprise pour les trimestres suivants, le titre recelait encore à nos yeux un important potentiel de hausse. Wolseley a également dégagé un solide rendement grâce à son exposition au marché américain, en pleine reprise. Les opérateurs de téléphonie alternatifs Iliad, Kabel Deutschland et Jazztel ont continué de progresser du fait de gains de parts de marché. Du côté des mauvaises nouvelles, Gas Natural a légèrement freiné la performance par suite de prises de bénéfices consécutives au beau parcours enregistré depuis que nous avons ouvert la position à l automne de l année passée. Elringklinger a également coûté des points car le marché a très mal réagi aux résultats inférieurs aux attentes publiés par l entreprise du fait de charges exceptionnelles. Après avoir rencontré les équipes dirigeantes, nous notions déjà des améliorations et restions très confiants vis-à-vis des deux titres à long terme. Outre l instabilité induite par les élections italiennes, les troubles à Chypre ont déclenché une nouvelle vague de pessimisme quant à la capacité de l Europe à surmonter la crise. L accès de volatilité qui s en est suivi nous a incités à couvrir tactiquement 15% du portefeuille à l aide de contrats à terme sur l EuroStoxx 50 et à prendre des bénéfices sur notre position tactique sur les valeurs bancaires, dont la part a été ramenée à 3.6% du portefeuille. Même si nous étions convaincus que les injections accrues de liquidités soutiendraient l économie à long terme, le portefeuille a continué de privilégier des sociétés à même d accroître leur rentabilité indépendamment de l environnement macroéconomique. Les performances passées ne constituent pas une garantie des performances futures. 13

16 Rapport de gestion (suite) Principales statistiques T Principales participations Capitalisation boursière WESTERN DIGITAL CORP 8.65% Petite capitalisation 0-1 Md 0.68% SEAGATE TECHNOLOGY 7.60% Petite/moyenne capitalisation 1-2 Md 12.67% WIRECARD AG 4.90% Moyenne capitalisation 2-5 Md 24.91% WOLSELEY PLC 4.20% Grande capitalisation > 5 Md 59.83% GRIFOLS SA 4.14% Les performances passées ne constituent pas une garantie des performances futures. 14

17 Rapport de gestion (suite) Performance du Compartiment ALKEN FUND - EUROPEAN OPPORTUNITIES - T Parmi les principaux moteurs de la performance en avril, la palme est revenue à Western Digital, qui a atteint de nouveaux sommets à la suite de bons résultats au premier trimestre. Gas Natural a comblé ses pertes précédentes sur fond de reprise du marché espagnol et l entreprise nous a semblé à même de continuer à générer d importants flux de trésorerie disponible. Neopost a continué d afficher une solide performance en cumul annuel car le marché a réalisé que le développement d activités à forte croissance parallèlement à son segment courrier traditionnel lui permettait d éviter une baisse structurelle de ses bénéfices. A l inverse, après avoir fait bonne figure depuis le début de l année, Lafarge a pâti des craintes liées à l environnement macroéconomique, ce qui nous a offert l opportunité d accroître notre position. Nous sommes restés convaincus de l attrait des actions européennes à moyen terme sous l effet combiné d une politique monétaire accommodante et de valorisations bon marché. A court terme, cependant, le contexte était selon nous appelé à rester volatil et incertain. En mai, la classe R du Compartiment ALKEN FUND - EUROPEAN OPPORTUNITIES a affiché un rendement de 5.30% (+18.02% depuis le début de l année), soit une surperformance de 3.26% pour le mois et de 8.37% en cumul annuel. Les fabricants de disques durs ont continué de fournir une contribution positive, grâce notamment aux bons résultats de Seagate. L action Valeo a bondi de 18% sur le mois, les chiffres de l entreprise pour le premier trimestre ayant démontré la solidité de son modèle de gestion face à un marché automobile déprimé, ce qui nous a confortés dans notre position. Ryanair a enregistré une belle progression, prouvant une nouvelle fois la supériorité de son modèle d entreprise, qui allie des tarifs à bas prix pour les passagers et une capacité unique à négocier des conditions exceptionnelles avec son fournisseur Boeing. En revanche, Jazztel et Iliad ont reculé en mai. Le marché a continué de craindre que l offre de Telefonica ne freine les gains de parts de marché de Jazztel, mais nous étions convaincus quant à nous de la compétitivité de l opérateur. Iliad a subi pour sa part des prises de bénéfices après des résultats conformes aux attentes. Nous avons continué de mettre l accent sur la sélection des titres, qui représentait à nos yeux la seule source de surperformance pérenne, de nombreuses sociétés européennes créant de la valeur et se négociant à des multiples raisonnables. En juin, la classe R du Compartiment ALKEN FUND - EUROPEAN OPPORTUNITIES a affiché un rendement de -2.01% (+15.64% depuis le début de l année), soit une surperformance de +3.06% pour le mois et de % en cumul annuel. Seagate et Western Digital ont de nouveau enregistré les meilleurs résultats, atteignant de nouveaux plus hauts historiques tandis que les signes de stabilité des prix du secteur et d amélioration de leur mix produits se multipliaient, en dépit de volumes de ventes de PC faibles. Kabel Deutschland a bénéficié d une offre de rachat de Vodafone. L action Amadeus a pris de la hauteur à la veille de sa journée Capital Markets, qui a vu émerger de nouvelles opportunités de recettes pour l entreprise. Iliad a continué d afficher une bonne performance car les nouvelles souscriptions n ont pas montré de signes de ralentissement. En revanche, Lafarge a pâti des replis sur le marché des changes des marchés émergents auxquels il est exposé et de piètres perspectives concernant la demande de ciment. Wolseley a en outre revu ses prévisions à la baisse par crainte du maintien d un contexte macroéconomique atone en Enfin, Banco Popular Espanol a cédé du terrain après l annonce de sa décision d annuler des prêts hypothécaires à taux plancher et de restructurer des créances douteuses plutôt que de les comptabiliser d emblée. Nous avons néanmoins maintenu notre confiance à l'égard des perspectives de la banque, appelée selon nous à bénéficier d une reprise de l économie espagnole. Les performances passées ne constituent pas une garantie des performances futures. 15

18 Rapport de gestion (suite) Principales statistiques T Principales participations Capitalisation boursière WESTERN DIGITAL CORP 9.41% Petite capitalisation 0-1 Md 0.93% SEAGATE TECHNOLOGY 8.21% Petite/moyenne capitalisation 1-2 Md 13.04% VALEO SA 4.37% Moyenne capitalisation 2-5 Md 19.25% AMADEUS IT HOLDING SA-A SHS 4.09% Grande capitalisation > 5 Md 61.15% WIRECARD AG 3.99% Les performances passées ne constituent pas une garantie des performances futures. 16

19 Rapport de gestion (suite) Performance du Compartiment ALKEN FUND - EUROPEAN OPPORTUNITIES - T En juillet, la classe R du Compartiment ALKEN FUND - EUROPEAN OPPORTUNITIES a affiché un rendement de +4.90% (+21.30% depuis le début de l année), soit une surperformance de % en cumul annuel. Valeo a été le grand gagnant du mois, ses résultats nettement meilleurs que prévu ayant traduit une accélération notable de ses gains de parts de marché. Grifols a affiché des résultats conformes aux attentes et procédé à une deuxième hausse de prix en juillet au vu de la faiblesse du marché. Il s'agissait là d'une bonne surprise dans la mesure où l entreprise ne relève habituellement ses prix qu une fois par an en janvier. L action Carrefour s est appréciée après que les dirigeants du groupe ont déclaré être confiants dans leurs prévisions. En revanche, Seagate a pâti de résultats conformes aux attentes alors que le marché s attendait à ce qu elles soient dépassées, ce qui n a toutefois altéré en rien les perspectives fondamentales du titre. De la même manière, Ryanair affiché des résultats conformes aux estimations et n a pas revu ses prévisions à la hausse, mais nous sommes restés confiants dans la capacité de l entreprise à dépasser les attentes sur l ensemble de l année. En août, la classe R du Compartiment ALKEN FUND - EUROPEAN OPPORTUNITIES a affiché un rendement de -1.65% (19,30% depuis le début de l année), soit une surperformance de 10.36% par rapport à l indice DJ Stoxx 600 Europe en cumul annuel. Wolseley a comblé son retard et fourni la plus grande contribution au rendement en août. Banco Popular a bénéficié de données modérément positives concernant l économie espagnole. Carrefour a gagné du terrain à la faveur de bons chiffres pour le deuxième trimestre publiés en fin de mois, qui ont traduit une nette hausse des marges en France, lesquelles constituent le principal moteur de la performance du titre. En revanche, les fabricants de disques durs ont été mis à mal par la faiblesse persistante des ventes de PC. Néanmoins, nous sommes restés confiants dans leurs politiques de prix et les perspectives de croissance à long terme dans le domaine du stockage. Valeo a subi une correction après son très beau parcours des mois précédents. Malgré l inquiétude suscitée par la perspective d un arrêt de la politique de la Fed aux Etats-Unis, il ne faisait pas de doute selon nous que les politiques monétaires dans les principales économies restaient favorables. En septembre, la classe R du Compartiment ALKEN FUND - EUROPEAN OPPORTUNITIES a progressé de % en cumul annuel, devançant ainsi l indice de référence de 10.84%. La performance pour le mois a été conforme à celle de l indice Stoxx Europe 600. Après avoir corrigé durant l été, Seagate a de nouveau été le principal artisan de la performance en septembre, l action ayant pris de la hauteur à la suite de l Analyst day, qui a confirmé la tendance à la stabilité des prix et la génération de flux de trésorerie disponible au cours des douze prochains mois. Les fabricants de disques durs recelaient toujours selon nous un important potentiel de hausse. La croissance des ventes de BMW est demeurée supérieure à celle des autres constructeurs de voitures de luxe, notamment en Chine, leur marché le plus rentable. Cet élément a également soutenu le rendement en septembre. Valeo a continué d afficher une solide performance après que ses dirigeants ont réaffirmé lors du salon de Francfort et de divers road shows que le marché automobile européen se stabilisait au troisième trimestre et qu ils continueraient de devancer la production automobile grâce à leurs produits innovants et au mouvement de consolidation au sein du secteur. A l inverse, Iliad a été le principal poids mort, l entreprise ayant subi des prises de bénéfices après sa forte performance des deux dernières années. Le portefeuille a également pâti de l avertissement sur les bénéfices émis par Ryanair, dont la principale raison a été la faiblesse apparente des rendements générés par les réservations de septembre/octobre/novembre. Cette baisse de régime n a toutefois pas semblé résulter d un manque de discipline de la compagnie, mais plutôt d une décision délibérée de sa part. Les performances passées ne constituent pas une garantie des performances futures. 17

20 Rapport de gestion (suite) Après avoir conservé un positionnement relativement stable pendant deux ans, au cours desquels nous avons privilégié les titres qui nous paraissaient être moins sensibles au contexte macroéconomique (situations oligopolistiques, innovateurs et modèles de gestion générant des coûts faibles), nous avons peu à peu orienté le portefeuille vers des titres plus cycliques et des valeurs de rendement. Les valorisations de certains des titres de croissance de qualité qui avaient surperformé ces dernières années semblaient quelque peu excessives et les meilleures opportunités de rendement provenaient selon nous de titres des secteurs des services aux collectivités, de la construction et de la finance, notamment, dont nous avons accru la pondération lors des dernières semaines. Du fait du très vif intérêt suscité par le Compartiment ALKEN FUND - EUROPEAN OPPORTUNITIES au cours des mois passés, nous avons décidé de le fermer temporairement. Nous avons toujours préféré déployer nos stratégies de façon maîtrisée et pérenne et cette décision nous a semblé être dans le meilleur intérêt des investisseurs. Les performances passées ne constituent pas une garantie des performances futures. 18

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 La rentabilité des établissements de crédit français a continué de progresser en 2000 et, malgré un infléchissement, s est

Plus en détail

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage 2014/2015 : Rétrospective et perspectives Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage Rétrospective 2014 L annonce, l année dernière, par la Réserve fédérale américaine (Fed) de réduire

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel Obligations Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel AUTEUR : LAETITIA TALAVERA-DAUSSE Tout au long de l année en Europe, plusieurs événements ont

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT Message aux détenteurs de parts Au nom des fiduciaires et de tous les employés de Cominar, il me fait plaisir de vous présenter les résultats du premier

Plus en détail

Rapport de Russell sur la gestion active

Rapport de Russell sur la gestion active FÉVRIER 2015 La chute des prix du pétrole entraîne la plus importante variation des rendements des gestionnaires depuis 2008 : au Canada 65 % des gestionnaires canadiens à grande capitalisation ont devancé

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

Présentation des résultats semestriels 2007

Présentation des résultats semestriels 2007 Présentation des résultats semestriels 2007 Faits marquants du premier semestre 2007 Henri de CASTRIES Président du Directoire Les résultats d AXA du 1 er semestre 2007 sont parfaitement en ligne avec

Plus en détail

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions PARAMETRE DE MARCHE Rapport au 30 mars 2012 Paramètres de marché au 30 mars 2012 Le premier trimestre de l année 2012 a été marqué par l apaisement des tensions sur les dettes souveraines et une nette

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Résultats annuels 2010

Résultats annuels 2010 Résultats annuels 2010 Une année charnière marquée par le succès de l offre bancaire * Plus value de dilution et dépréciation de goodwill 2009 / 2010 Croissance du produit net bancaire (PNB) : +2,0 % à

Plus en détail

Prospectus simplifié. Décembre 2011. Société d Investissement à Capital Variable de droit luxembourgeois à compartiments multiples

Prospectus simplifié. Décembre 2011. Société d Investissement à Capital Variable de droit luxembourgeois à compartiments multiples VISA 2012/82078-1283-0-PS L'apposition du visa ne peut en aucun cas servir d'argument de publicité Luxembourg, le 2012-01-11 Commission de Surveillance du Secteur Financier Prospectus simplifié Décembre

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Top Rendement Invest 1

Top Rendement Invest 1 Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23 Top Rendement Invest 1 Type d assurance-vie Assurance-vie individuelle avec taux d intérêt garanti (branche 21). En ce qui

Plus en détail

Résultats du 1 er trimestre 2012

Résultats du 1 er trimestre 2012 Résultats du 1 er trimestre 2012 Bonne performance de l offre 100 % en ligne Poursuite de la conquête bancaire en France 17 000 nouveaux comptes courants 13 400 nouveaux comptes d épargne bancaire Forte

Plus en détail

2. La croissance de l entreprise

2. La croissance de l entreprise 2. La croissance de l entreprise HEC Lausanne Vincent Dousse 2007 1 2.1. Les succursales Définition: Etablissement commercial qui, sous la dépendance d une entreprise dont elle fait juridiquement partie(établissement

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE JUILLET 2010 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières Les résultats des enquêtes sont désormais publiés selon la nouvelle

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse

abcdefg Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 11 mars 2010 Appréciation de la situation économique et monétaire du 11 mars 2010 La Banque nationale

Plus en détail

Prospectus simplifié

Prospectus simplifié Octobre 2006 Prospectus simplifié Robeco Capital Growth Funds - Robeco Health Care Equities Présentation succincte Politique et objectif d investissement Profil de risque du Sous- Fonds Ce prospectus simplifié

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

Eclairage sur les PME et ETI

Eclairage sur les PME et ETI Avril 14 Eclairage sur les PME et ETI Un certain nombre d éléments semblent aujourd hui favorables aux Petites et Moyennes Entreprises (PME) et Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI). L amélioration

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE

TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE 65 TABLEAU COMPARATIF Texte du projet de loi Texte adopté par l Assemblée nationale Propositions de la Commission PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE CONDITIONS GÉNÉRALES DE L ÉQUILIBRE FINANCIER

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

SHARE DU COMPARTIMENT SHARE JAPAN

SHARE DU COMPARTIMENT SHARE JAPAN SHARE (ci-après la «Société») Société d Investissement à Capital Variable Siège social : 12, rue Eugène Ruppert, L-2453 Luxembourg R.C.S. Luxembourg N B 28.744 AVIS AUX ACTIONNAIRES DU COMPARTIMENT SHARE

Plus en détail

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier L évolution du marché des Fonds à fin Janvier Le marché des fonds de droit français débute cette nouvelle année sur une formidable progression de +4,6% de son niveau d encours, l équivalent de 35,7 milliards

Plus en détail

Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés

Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés BlueBay : À la pointe des titres à revenu fixe spécialisés BlueBay a été fondée

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Luxembourg, le 30 août 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Progression des revenus commerciaux La Banque

Plus en détail

Pictet Total Return-Agora

Pictet Total Return-Agora Pictet Total Return-Agora Un abri contre les chutes de taux Frédéric Rollin Février 2015 Dans des marchés très volatils, le fonds Pictet Total Return-Agora (Agora) affiche une performance de 6.74% 1 depuis

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

PHILEAS L/S EUROPE. Part I EUR Code ISIN : FR0011023910 OPCVM de droit français géré par PHILEAS ASSET MANAGEMENT

PHILEAS L/S EUROPE. Part I EUR Code ISIN : FR0011023910 OPCVM de droit français géré par PHILEAS ASSET MANAGEMENT INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

Rapport semestriel au 30 juin 2015

Rapport semestriel au 30 juin 2015 A nthologie Rapport semestriel au 30 juin 2015 Le fonds 1. L environnement économique et financier 2015 Au premier semestre 2015, l économie mondiale a globalement évolué à des niveaux légèrement inférieurs

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

Éligible PEA. La recherche de la performance passe par une approche différente

Éligible PEA. La recherche de la performance passe par une approche différente Éligible PEA La recherche de la performance passe par une approche différente FIDELITY EUROPE : UNE GESTION Sur la durée, on constate qu il est difficile pour les Sicav de battre les indices des grandes

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

LO FUNDS II (CH) BALANCED ALLOCATION (CHF)

LO FUNDS II (CH) BALANCED ALLOCATION (CHF) www.lombardodier.com LO FUNDS II (CH) BALANCED ALLOCATION (CHF) Prospectus simplifié Mars 2011 Direction Lombard Odier Funds (Switzerland) SA Banque dépositaire Lombard Odier Darier Hentsch & Cie Fonds

Plus en détail

Fonds Avantage FPI hypothécaires d agences américaines

Fonds Avantage FPI hypothécaires d agences américaines Commentaire Rendement Au troisième trimestre, les FPI hypothécaires ont cédé une partie du terrain gagné plus tôt dans l année, comme en témoigne le léger recul des cours des titres adossés à des créances

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Août 2012 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale,

Plus en détail

Directive pour le calcul et la publication du Total Expense Ratio (TER) pour les placements collectifs de capitaux

Directive pour le calcul et la publication du Total Expense Ratio (TER) pour les placements collectifs de capitaux Directive Directive pour le calcul et la publication du Total Expense Ratio (TER) pour les placements collectifs de capitaux 16 mai 2008 (état au 20 avril 2015) I Bases, objectifs et caractère obligatoire

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 28 août 203 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES er SEMESTRE 203 BONNE PERFORMANCE COMMERCIALE DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION LES PLANS D ADAPTATION DÉLIVRENT LES RÉSULTATS ATTENDUS AMÉLIORATION DE LA

Plus en détail

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national 4 ème Journée du Capital Investissement Performance comparée des classes d'actifs au niveau national Décembre 2014 Rapport sur le Capital Investissement AMIC 2013 1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE NATIONAL ET

Plus en détail

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle Édition janvier 2015 2 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : UNE BELLE PERFORMANCE Chiffre d affaires supérieur à un milliard d euros, en hausse de 5,6% hors effets de change Marge opérationnelle courante1 : 25,6% du chiffre d'affaires Marge nette2 : 15,4% du

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL L activité économique mondiale en 2013 s est caractérisée par une reprise progressive dans les pays avancés, bien qu à des degrés variables selon les pays. Dans

Plus en détail

SÉNAT PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE

SÉNAT PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE N 22 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2008-2009 Annexe au procès-verbal de la séance du 15 octobre 2008 PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE pour le financement de l économie, ADOPTÉ PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE,

Plus en détail

Patrimonium Swiss Real Estate Fund

Patrimonium Swiss Real Estate Fund La traduction française est conforme au texte original allemand, la version originale en allemand faisant foi en toutes circonstances. Prospectus simplifié d octobre 2010 au prospectus d octobre 2010 Patrimonium

Plus en détail

Pour compléter la gamme des supports en unités de compte de. Gan Patrimoine. Les Hors-Séries de. Pages 1-3 Tableaux récapitulatifs des supports

Pour compléter la gamme des supports en unités de compte de. Gan Patrimoine. Les Hors-Séries de. Pages 1-3 Tableaux récapitulatifs des supports Juillet 201 Les Hors-Séries de Gan Patrimoine Pages 1-3 Tableaux récapitulatifs des supports Pages 3- Supports avec capital garanti à l échéance > Gamme Opportunité Zen > Gamme Obsidienne > Euro Capital

Plus en détail

ALKEN FUND. Rapport semi-annuel non révisé au 30 juin 2014. Société d Investissement à Capital Variable de droit luxembourgeois

ALKEN FUND. Rapport semi-annuel non révisé au 30 juin 2014. Société d Investissement à Capital Variable de droit luxembourgeois Société d Investissement à Capital Variable de droit luxembourgeois Rapport semi-annuel non révisé au 30 juin 2014 R.C.S. Luxembourg B111842 Société d Investissement à Capital Variable de droit luxembourgeois

Plus en détail

JPMorgan Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») Registered Office:

JPMorgan Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») Registered Office: JPMorgan Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») Registered Office: European Bank & Business Centre, 6 route de Trèves, L-2633 Senningerberg, Grand Duchy of Luxembourg R.C.S. Luxembourg

Plus en détail

Comment profiter sereinement, à l échéance, d opportunités pour mon épargne?

Comment profiter sereinement, à l échéance, d opportunités pour mon épargne? Epargne Comment profiter sereinement, à l échéance, d opportunités pour mon épargne? AXA Double Garantie 2 Une garantie de votre capital net investi à l échéance * Un cliquet trimestriel pour sécuriser

Plus en détail

Edition spéciale de l Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses EDITION SPÉCIALE

Edition spéciale de l Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses EDITION SPÉCIALE EDITION SPÉCIALE Edition spéciale de l Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses L indice perd 1,83% en janvier 2015 La mauvaise performance de janvier se reflète également dans l allocation

Plus en détail

AXA WORLD FUNDS FRAMLINGTON GLOBAL REAL ESTATE SECURITIES

AXA WORLD FUNDS FRAMLINGTON GLOBAL REAL ESTATE SECURITIES AXA WORLD FUNDS FRAMLINGTON GLOBAL REAL ESTATE SECURITIES UN COMPARTIMENT DE AXA WORLD FUNDS, UN FONDS DE PLACEMENT DU LUXEMBOURG CONSTITUÉ SOUS LA FORME D UNE SOCIÉTÉ D'INVESTISSEMENT À CAPITAL VARIABLE

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

Accès au financement

Accès au financement Accès au financement Objectif de cette enquête L accès au financement est d une importance cruciale pour la réussite d une entreprise et un facteur important de la croissance économique en Europe suite

Plus en détail

Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 22 octobre 2015

Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 22 octobre 2015 Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 22 octobre Amélioration des performances opérationnelles publiées au 3 ème trimestre portée par les performances d Antalis et les premiers impacts positifs

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

Retards de paiement en Chine : 80 % des entreprises concernées en 2014

Retards de paiement en Chine : 80 % des entreprises concernées en 2014 Hong Kong / Bruxelles, 9 mars 2015 Retards de paiement en Chine : 80 % des entreprises concernées en 2014 Une croissance plus faible et une augmentation des prêts non performants attendues en 2015 Une

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION. 1er trimestre 2014

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION. 1er trimestre 2014 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION L activité économique marque un véritable coup d arrêt sur ce 1 er trimestre pour l ensemble

Plus en détail

Présentation des Résultats 2006

Présentation des Résultats 2006 Présentation des Résultats 2006 Réunion SFAF du 28 mars 2007 Une année 2006 brillante en terme de résultats Aubay a encore sur performé son marché sur tous les indicateurs : Un CA de 120,8 M en croissance

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

PRIVATE EQUITY. La solidité et la prospérité du marché suisse. Un rendement stable et durable dans l immobilier locatif et hôtelier

PRIVATE EQUITY. La solidité et la prospérité du marché suisse. Un rendement stable et durable dans l immobilier locatif et hôtelier VIRGIN REAL ESTATE INVEST PRIVATE EQUITY La solidité et la prospérité du marché suisse Un rendement stable et durable dans l immobilier locatif et hôtelier L excellence de la place luxembourgeoise. ADEJE

Plus en détail

FIT FUND BOND SICAV autogérée à compartiments multiples de droit luxembourgeois

FIT FUND BOND SICAV autogérée à compartiments multiples de droit luxembourgeois FIT FUND BOND SICAV autogérée à compartiments multiples de droit luxembourgeois PROSPECTUS SIMPLIFIE COMPARTIMENT FIT FUND BOND Décembre 2011 Le 10 janvier 2012 FIT FUND BOND PRESENTATION DE LA SICAV Date

Plus en détail

INFORMATIONS CONCERNANT LA SICAV :

INFORMATIONS CONCERNANT LA SICAV : Prospectus simplifié European Utilities, Public Services and Real Estate Compartiment de Ethias Investment RDT-DBI SA Sicav de droit belge en valeurs mobilières et liquidités Rue des Croisiers 24 4000

Plus en détail

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Aperçu Au cours de la première moitié des années 1990, le Canada était

Plus en détail

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 ACTUALITE ECONOMIQUE L activité mondiale devrait poursuivre son affermissement. L impulsion est donnée par les pays avancés, bien que leurs redressements restent inégaux.

Plus en détail

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 07/10/ à 08:46:40 PROGRAMME 862 : PRÊTS POUR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

Croissance organique : 2,4 %

Croissance organique : 2,4 % Communiqué de Presse Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2015 : 872,0 M Croissance organique : 2,4 % Paris, 28 avril 2015 Sopra Steria Group annonce un chiffre d affaires de 872,0 M au 1 er trimestre

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE EN DATE DU 16 JUIN 2014

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE EN DATE DU 16 JUIN 2014 FONCIERE DEVELOPPEMENT LOGEMENTS Société anonyme au capital de 696.110.040 euros 10, avenue Kléber 75116 Paris RCS Paris 552 043 481 («Foncière Développement Logements» ou la «Société») RAPPORT DU CONSEIL

Plus en détail

RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE

RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE I. EVENEMENTS SIGNIFICATIFS DE LA PERIODE Le 1 er semestre de la société a été l occasion d un changement de direction de la société Anevia avec la nomination de Laurent Lafarge

Plus en détail

Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance.

Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance. PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 31 décembre 2013 Paramètres de marché au 31 décembre 2013 Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance.

Plus en détail

STREETBOX REAL ESTATE FUND PROSPECTUS SIMPLIFIE. Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers» Août 2015.

STREETBOX REAL ESTATE FUND PROSPECTUS SIMPLIFIE. Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers» Août 2015. STREETBOX REAL ESTATE FUND Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers» PROSPECTUS SIMPLIFIE Août 2015 Direction SOLUFONDS SA Rue des Fléchères 1274 Signy-Avenex Gestionnaire

Plus en détail

Comment profiter à l échéance d opportunités pour mon épargne et d une garantie du capital*?

Comment profiter à l échéance d opportunités pour mon épargne et d une garantie du capital*? Épargne Comment profiter à l échéance d opportunités pour mon épargne et d une garantie du capital*? AXA Double Garantie 5 Votre capital net investi est garanti à l échéance* en cas de baisse des marchés

Plus en détail

Comprendre les produits structurés

Comprendre les produits structurés Comprendre les produits structurés Sommaire Page 3 Introduction Page 4 Qu est-ce qu un produit structuré? Quels sont les avantages des produits structurés? Comment est construit un produit structuré? Page

Plus en détail

Alken. «Comment j investis dans des sociétés selon une approche fondamentale»

Alken. «Comment j investis dans des sociétés selon une approche fondamentale» Alken «Comment j investis dans des sociétés selon une approche fondamentale» Nicolas Walewski, fondateur et associé gérant d Alken Asset Management July 2015 1 er Principe Baser les décisions d investissement

Plus en détail

La revalorisation des petites et moyennes foncières est en cours.

La revalorisation des petites et moyennes foncières est en cours. La revalorisation des petites et moyennes foncières est en cours. Résumé / conclusion : La bonne performance du secteur immobilier coté en 2012 a principalement bénéficié aux grandes capitalisations du

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Communiqué de presse TORONTO, le 5 août 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 34 % en raison de l amélioration

Plus en détail

Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**)

Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**) Paris, 17 juin 2015 Résultats annuels consolidés 2014-15 (avril 2014 mars 2015) Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**) Au 31 mars 2015, Rémy Cointreau

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

Bons aujourd hui, meilleurs demain

Bons aujourd hui, meilleurs demain Fonds d investissement BMO Portefeuilles de retraite Bons aujourd hui, meilleurs demain Vous le savez, une saine alimentation et la pratique de l exercice physique vous aideront à vivre plus longtemps

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1996

ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1996 ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1996 Les taux d intérêt des crédits au logement se sont détendus tout au long de l année 1996, ce mouvement étant particulièrement sensible au premier

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE. 15 mai 2008

ASSEMBLEE GENERALE. 15 mai 2008 ASSEMBLEE GENERALE 15 mai 2008 FAITS & CHIFFRES 2007 10ème rang des SSII cotées sur Euronext Paris* Croissance interne de 13,1% CA : 165,6 M Marge opérationnelle courante de 9,5 % 2.194 Ingénieurs et Consultants

Plus en détail

L E PORTEFEUILLE IMMOBILIER

L E PORTEFEUILLE IMMOBILIER TRADING UPDATE INFORMATION REGLEMENTEE EMBARGO 17 FÉVRIER 2009 17H40 DECLARATION INTERMEDIAIRE DU GERANT COUVRANT LA PERIODE DU 01.10.2008 AU 31.12.2008 Baisse limitée de la valeur du portefeuille ( 2,41%)

Plus en détail

Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers»

Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers» POLYMEN FONDS IMMOBILIER Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers» PROSPECTUS SIMPLIFIE Février 2016 Direction SOLUFONDS SA Rue des Fléchères 1274 Signy-Avenex Gestionnaire

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers»

Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers» POLYMEN FONDS IMMOBILIER Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers» PROSPECTUS SIMPLIFIE Août 2015 Direction SOLUFONDS SA Rue des Fléchères 1274 Signy-Avenex Banque dépositaire

Plus en détail

Schroder International Selection Fund

Schroder International Selection Fund Fund Société d'investissement à Capital Variable 5, rue Höhenhof, L-1736 Senningerberg Grand-Duché de Luxembourg Tél. : (+352) 341 342 202 Fax : (+352) 341 342 342 Important. Cette lettre concerne la fusion

Plus en détail

ALLOCUTION DONNÉE LORS DE L'ASSEMBLÉE ANNUELLE. Discours de STEVE RODER VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR PRINCIPAL ET CHEF DES FINANCES

ALLOCUTION DONNÉE LORS DE L'ASSEMBLÉE ANNUELLE. Discours de STEVE RODER VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR PRINCIPAL ET CHEF DES FINANCES ALLOCUTION DONNÉE LORS DE L'ASSEMBLÉE ANNUELLE Discours de STEVE RODER VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR PRINCIPAL ET CHEF DES FINANCES ASSEMBLÉE ANNUELLE Jeudi 7 mai 2015 200 Bloor Street Toronto Merci, Monsieur

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Un nouveau standard pour mesurer la performance des gérants

Un nouveau standard pour mesurer la performance des gérants Données de performance amleague Euro Equities Année en cours Période du 31 Décembre 2013 au 30 septembre 2014 Un nouveau standard pour mesurer la performance des gérants Un univers de compétition équitable

Plus en détail